Page 111

LE CARACTÈRE ET L’ESPRIT

103

et il est porté à l’imitation. Un maître qui se tient mal ne formera jamais des élèves qui se tiennent mieux, et, du même coup, l’universitaire qui verse dans les coteries ne saura contribuer en rien à l’amélioration morale et sociale d’un pays précisément perdu par l’étroitesse de ses préjugés. Puis le personnel métropolitain s’est fait rare. Il y avait bien quelques répétiteurs, qui eussent été heureux de se fixer dans la colonie, si on les y eût encouragés, en les sortant de leur position précaire. Au lieu de cela, l’esprit créole a reparu : on a rempli les vides avec les créatures des coteries locales, trouvé pour des hommes de valeur médiocre... ou de caractère douteux, des allocations et des fonctions qu’on n'avait point su découvrir pour d’humbles métropolitains. D’aventures en aventures, on s’est acculé à la nécessité de maintenir par amour-propre un etablissement inutile, mais ruineux. Des classes entières font défaut, des maîtres en cumulent d’autres, et il ne sort de là que des élèves pour la plupart inférieurs à ceux des établissements rivaux. Je ne cèderai point aux sollicitations de la malignité, car je ne veux point affliger quelques bons serviteurs, que j’ai connus, par les révélations bouffonnes ou scandaleuses des faits et gestes de certains de leurs collègues. Il me suffit d’avoir résumé ma pensée sur une question considérable et qui, sans doute, n’est pas encore résolue.

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Nos créoles  

A. Corre / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection...

Profile for scduag
Advertisement