Page 84

ŒDIPE.

78

JOCASTE. Ah! croyez-moi, laissez ce qu’il faut ignorer : J’ai d’alfreuses raisons pour vous en conjurer. ŒDIPE.

Non ! ce sont vos frayeurs qui m’engagent encore A vouloir découvrir un secret que j’ignore. JOCASTE. Eh bien! poursuis , cruel, et comble tes malheurs.... Adieu ! (Elle veut sortir. ) ŒDIPE.

Vous me fuyez !... Je vous vois toute en pleurs... Arrêtez. JOCASTE.

Que veux-tu ? ŒDIPE , se jetant à ses genoux.

Par vos pieds que j’embrasse ! cette grace ! m’accorder encor daignez Parlez ; JOCASTE.

Je ne puis. ŒDIPE, toujours à ses pieds.

Ah ! parlez , ou me donnez la mort. , s’arrachant de ses bras et fuyant. l’imploreras quand tu sauras ton sort. tu Vas ! JOCASTE

ŒDIPE , la suivant. Je ne vous quitte point.... je prétends me connaître.

( A Idas.) Vous , suivez-moi ; Phorbas à vos yeux va paraître. FIN DU SECOND ACTE.

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement