Page 69

ACTE I, SCENE IV.

63

ŒDIPE.

Redoute mon courroux, LE

GRAND-PRÊTRE.

Eh ! qu’ai-je à redouter ? La vérité terrible Me prête contre vous une force invincible. ŒDIPE,

à Créon.

Vous l’avez entendu ? Je suis le meurtrier.… Le perfide est soigneux de vous justifier ! CRÉON.

Ah! seigneur, pensez-vous.... ŒDIPE,

au Grand-Prêtre.

Poursuis ; il faut m’apprendre Où ta bouche a puisé ce que je viens d’entendre. LE

GRAND-PRÊTRE.

Les dieux seuls m’ont instruit. Organe de leur voix, Je le déclare encor pour la dernière fois. Imprudent ! vous dormez, sur le bord de l’abîme , Et le glaive est levé pour frapper la victime. N’accusez de vos maux ni ce prince , ni moi. Savez-vous à quel prix le sort vous a fait roi ? Savez-vous quels parents vous ont donné la vie , Quel air vous respirez , quelle chaîne vous lie? Savez-vous quels forfaits , inconnus aux enfers , Vous rendent exécrable aux yeux de l’univers? O déplorable couple uni par les furies ! Hymen ! funeste hymen ! brise tes nœuds impies ! O terreur !... Je vous vois déchu de vos grandeurs ; Je vois fondre sur vous la foule des malheurs.

Bientôt privé du jour , sans trône , sans asile ,

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement