Page 45

NOUVELLE.

39

supériorité. Il parlait de tout, hors de philosophie et de religion : il semblait se plaire aux moindres amusements de la vie ordinaire, et s’intéresser aux conversations les plus simples. Quand ses hautes connaissances perçaient quelquefois, c’était avec l’air de la bonhommie, et sans apparence de dogmatisme. De son côté il était charmé de la société de ce bon ministre et de son aimable fille. Il trouvait en eux les moeurs des premiers âges, avec la culture et la perfection des temps modernes. Celle-ci lui faisait éprouver le sentiment le plus délicieux : ce n’était point l’amour , c’était le plaisir de songer qu’il était l’ami de Sophie : il enviait à son père la possession d’une telle fille. Après un voyage de sept jours ils arrivèrent à l’habitation de Laroche. Elle était située dans une de ces vallées où la nature avait environné ce vénérable ministre de monts inaccessibles , et semblait reposer, comme lui, dans une paix inaltérable. Un torrent qui se répandait avec furie sur les collines voisines roulait devant sa maison , et allait se briser en cascades à travers les bois qui la couvraient : plus bas il tournait sur une prairie \

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement