Page 31

STANCES. Que sont des îles meurtrières Près de l’éclat de tes jardins , Et la noirceur des Africains Près du teint frais de tes bergères ? Le bruit des fouets persécuteurs, Frappant des esclaves tremblantes, Vaut-il la voix de ces amantes Dansant sous des chapeaux de fleurs ? Combien de fois dans ma pensée J’ai dit, les yeux baignés de pleurs : Ne verrai-je plus les couleurs

Du dieu qui répand la rosée? Les voilà ses jonquilles d’or, Ses violettes parfumées ! Jacinthes , que j’ai tant aimées, Enfin je vous respire encor ! Quelle touchante mélodie ! C’est Philomèle que j’entends ! Que ses airs oubliés longtemps Flattent mon oreille attendrie ! Dans tous les lieux où j’ai passé La moindre tige m’intéresse : Le beau songe de ma jeunesse De toutes parts m’est retracé.

25

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement