Page 275

CLÉMENTINE.

LETTRE SÉLIGNY

A

269

XIV.

HENRIETTE.

C’EST un homme assez malheureux pour vous avoir déplu, qui vient porter à vos pieds son repentir et ses regrets. Je suis loin de vouloir m’excuser : ce n’est point ma justification que je demande ; c’est ma grâce que j’implore. J’abjure, et je voudrais retrancher de ma vie le moment de délire où j’ai pu offenser là vertu. Je ne vous dirai point qu’il est des fautes qu’on doit pardonner à l’amour, et que si j’avais moins aimé, peut-être je serais moins coupable. Je n’opposerai point de raisons au ressentiment qui vous enflamme. Punissez-moi, mademoiselle , mais cessez vos plaintes ; je ne puis les entendre : elles retentissent dans mon ame. Est-ce à moi d’augmenter la source de vos larmes , moi qui devrais vous consoler ; moi qui devrais vous offrir, contre les rigueurs d’une mère, tous les secours de l’amitié ? Hélas ! mon unique soin eût été de les adoucir : un instant d’erreur a renversé mes projets. Déja vous ne voulez plus me voir; tout accès

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement