Page 258

252

LA

NOUVELLE

quoi vous ai-je connue ? Pourquoi me suis-je livré à tous les sentiments qui m’entraînaient Vers vous ? Ils sont beaucoup trop tendres pour mon repos. Je suis donc condamné à passer ma vie dans les regrets !... Oubliez-moi, mademoiselle : oubliez un infortuné. Que mon idée ne trouble point vos plaisirs. Vous êtes faite pour aimer : puissiez-vous trouver un cœur qui soit digne du votre ! Qu’il sera heureux le mortel qui saura vous toucher ! Pour moi je dois renoncer à ce bonheur. Combien je vais regretter de ne plus voir renaître ces moments qui s’écoulaient dans le sein de la confiance!... Adieu , mademoiselle ! je ne vous reverrai plus, mais votre image me sera toujours chère. Je la porterai partout avec moi : c’est un bonheur du moins que le sort ne pourra me ravir.

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement