Page 242

236

LETTRE SUR UN VOYAGE

de plaines offraient le chiendent et d’autres plantes médicinales, telles que l’herbe à charpentier , le petit baume , la verveine, le pourpier et la chicorée sauvage. Sur la pente des premières collines , un ruisseau coulait entre des touffes d’acacias qui répandaient une odeur suave. Après une route amusante faite sur les hauteurs , d’où l’on voyait la mer battre le pied des rochers, nous arrivâmes chez un habitant dont la maison est dans la position la plus heureuse. Aucun navire ne vient d’Europe dans nos colonies sans passer à la vue de ce réduit, qui serait, en temps de guerre, une vigie bien précieuse. On découvre de sa terrasse Marie-Galante , la Dominique, la Guadeloupe , et quelquefois la Martinique. Le possesseur de cette solitude était un vieillard, respecté dans l’île pour son caractère et sa fortune. Tout présentait chez lui l’image des premiers temps, de ce bel âge d’or qu’on ne trouve plus dans la corruption de nos siècles modernes. La fraîcheur des vents alisés m’y faisait sentir un air aussi tempéré que celui de nos provinces méridionales. Quelques lits étaient toujours destinés aux étrangers par ce nouveau Philémon, dont la Baucis aimait à

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement