Page 209

AUX

ANTILLES.

203

pression de douceur qui va jusqu’à l'ame ; que leur accent, quand il n’est point traînant, quand elles n’y mettent point d’afféterie , respire la candeur , et que si leur premier abord est un peu froid, on en est bien dédommagé, dans une société plus intime , par leur bonté facile , leur tournure ingénue et piquante, et les agréments de leur esprit. Il est fâcheux que des êtres si doux osent armer contre leurs esclaves Une main qui n’était destinée qu’à faire des heureux ! Il faut accuser leur éducation vicieuse , quand un si beau naturel s’oublie dans des cruautés qui lui sont étrangères. Les mœurs, autour d’elles, sont continuellement violées par l’usage. Je me souviens qu’autrefois, dînant à la Martinique chez une Veuve âgée, je vis, parmi scs valets qui la servaient à table, un nègre de douze à treize ans entièrement nu : on me dit qu’apparemment son linge était à la lessive. A l’arrivée des navires négriers , où quatre cents noirs sont dans l’état de pure nature , de jeunes femmes vont sans scrupule les visiter, et choisir ceux qui leur conviennent. Quoi qu’il en soit, la licence règne peu dans les campagnes, où l’on mène

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement