Page 147

ROMAN

PASTORAL.

141

poser clans chaque printemps les premières violettes ! et quand les vents orageux de l’automne dépouilleront les bois qui t’ombragent, que le voyageur, en passant auprès de toi, t’accorde une larme! Un jour, je l’espère, quand le noir fleuve des enfers se repliera autour de nous, des amis diront, en s’embrassant sur notre tombe : Ici reposent deux fidèles compagnes ; on les appelait les deux sœurs ; elles ne furent séparées que par la mort. L'âge où elles vécurent était celui de l’amitié la plus parfaite. Oh ! c’était un temps heureux ! on savait bien aimer. Alexis pleurait en l’écoutant; il voulut l’aborder, mais ses genoux tremblants refusèrent de le conduire. Quand elle se fut retirée, il fit une guirlande d’immortelles, et la suspendit aux branches qui entouraient le tombeau. Le lendemain, il y porta une couronne de jasmin : une autre fois , ce fut la coupe qu’il avait gagnée aux fêtes du printemps. Délie soupçonna que ces présents venaient d’Alexis, et pour s’en convaincre, elle se rendit un jour , de grand matin, dans le bosquet d’Églé. Elle vit bientôt arriver Alexis : il portait un panier de fruits qu’il déposa sur le tom beau ; et s’étant

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag