Page 145

ROMAN

PASTORAL.

139

Ce vieillard était Sophronyme. Il connaissait le cours des astres et les différents systêmes du monde ; mais sa science ni ses années ne l’avaient pu garantir de l’amour , et toute sa philosophie allait échouer aux pieds d’un enfant. Alexis lui demanda qui était renfermé dans ce tombeau , dont la pierre paraissait nouvellement posée : il tremblait que ce ne fût Délie. Au nom d'Eglé , il soupira. Eh quoi ! dit-il , la compagne de Délie ? cette jeune Églé qui faisait la joie de nos fêtes dans le printemps ? Oui , répondit Sophronyme; il y a quelques jours qu’elle cueillait encore des fleurs dans ces prairies. Mais d’où vient ta surprise ? la nature' nous a-t-elle promis une longue vie? ne vois-tu pas sur les buissons le Ver dévorer le bouton de la rose ? Dans ce peu de jours que Jupiter nous accorde , qui de nous a le droit de lui dire , Pourquoi ne les rends-tu pas plus nombreux ? Nous passons sur la terre, et demain nous ne serons plus. Le vent sifflera dans nos cabanes désertes ; et le berger qui verra leur solitude , demandera si elles furent habitées. Il dit ; et reprenant sa lyre , il continua de chanter.

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement