Page 119

SCENE

113

VIII.

EMILE, SOPHIE. SOPHIE. Ariste était ici: Je le cherchais, il sort.... m’allez-vous fuir aussi ? ÉMILE. Non : souffrez qu’un instant je me mette à sa place. Votre froideur, Sophie , annonce une disgrace. Qu’ai-je donc fait? quel tort me faut-il expier ? Mon absence d’un mot peut se justifier. Ariste vous dira.... SOPHIE. Qu’est-il besoin d’excuse ? Voyez-vous qu’on se plaigne? est-ce qu’on vous accuse ? Quoique de vos moments on puisse être jaloux , Il vous est bien permis de disposer de vous. Je vous fais aisément grace de votre absence ; Laites-moi grace aussi de mon indifférence. Je connais les devoirs de l’hospitalité ; Mais avec des égards n’êtes-vous pas traité? Ai-je manqué pour vous de soins , de complaisance ? Qu’exigez-vous encor ? Trois mois de connaissance Vous donnent-ils ici les droits de l’amitié ? Il faut bien plus de temps avant qu’on soit lié ! Il faut bien autrement qu’on s’éprouve l’un l’autre ! Sais-je si mon humeur conviendrait a la vôtre ? Je ne vous cache point que pour donner ma foi, Je voudrais un cœur tendre et qui fût tout à moi. . Je dis plus : mes desirs, présomptueux peut-être, I.

8

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Œuvres de Léonard. Tome I  

Nicolas-Germain Léonard / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement