Issuu on Google+

ASAVPA

Audace

de l'

Le Journal des salariés agricoles

Trimestriel n° 166 - Janvier - Février - Mars 2012

Edito Les fêtes de fin d’années passées, l’ASAVPA vous présente ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Cette année 2012 commence déjà fort avec une météo capricieuse, doux en janvier et très froid en ce début février. Les travaux des champs vont déjà reprendre avec les semis d’engrais, quelques désherbage de céréales, et les nouveaux semis. Cette fois encore, il faudra redoubler de vigilance auprès de nos cultures, et réussir à gérer au mieux les stress climatiques. L’ASAVPA reste toujours à votre disposition pour d’éventuels renseignements, formations....... et n’oubliez pas les diverses sorties. Elles permettent de communiquer, d’échanger, et de s’informer. Profitons bien de cette année, pour nous perfectionner, en gagnant en matûrité et en expérience. Bon courage ! Franck CRESSON Administrateur ASAVPA

Assemblée Générale 9 juin 2012

à Harbonnières

Chevaux de trait : de la tradition à la modernité A l’issue de l’Assemblée Générale nous visiterons un élevage de Trait du Nord (voir page 3).

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012

1


Vie de l’Asavpa Salon International de l’Agriculture, l’Asavpa de la Somme se déplace en masse

L

e 25 février 2012, ce ne sont pas moins de 106 personnes qui sont allées arpenter les allées du SIA porte de Versailles. Parmi ce groupe, on trouvait 10 personnes participant au dispositif «Avenir en Soi» de la MSA. Pour 9 d’entr’elles, cette visite était une première. Satisfait de cette forte participation, nous espérons renouveler ce type de sortie pour d’autres salons.

L’Asavpa, une association au service des salariés agricoles Vous êtes salarié d’un métier de l’agriculture ? Rejoignez-nous ! L’Asavpa de la Somme est la seule association de salariés de l’agriculture reconnue dans le département. Toujours à l’écoute de nos adhérents et des besoins du secteur, nous vous proposons une multitude de services : - L’adhésion permet de se former grâce à des soirées, des journées techniques et des visites d’exploitations, - L’adhésion permet de s’informer sur les sujets sociaux et économiques, - L’adhésion permet de participer à des voyages d’étude, des sorties et des soirées, - L’adhésion vous autorise à élire vos représentants lors de l’assemblée générale, - L’adhésion joue un rôle de crédibilité auprès des Organismes Professionnels. Formation

Pour les demandeurs d’emploi : . Journées pratiques, . Journées découvertes, . Formations agricoles de courte durée. informationS . Soirée à thème professionnel ou familial, . Voyages d’études, . Interventions dans les établissements scolaires et dans les forums des métiers, . Bulletin trimestriel «De l’Audace», . Site Internet… loisirs . Soirées à thème, . Sorties, . Manifestations : foires, salons. L’Asavpa est une association régie par la loi 1901. Votre adhésion est libre

Pour les salariés : . Grandes cultures, élevage, législation…

" Asavpa Somme – Cotisations 2012 Afin de bénéficier de tarifs préférentiels* sur l’ensemble des activités organisées par l’Asavpa, une cotisation de 10 € pour l’année 2012 vous est demandée. Les cotisants recevront leur carte de membre avec le timbre de l’année. *Dès la 2ème participation à une activité Asavpa, la cotisation se trouvera «remboursée». Nom  : Prénom  : Adresse : Tél. J’adhère à l’Asavpa de la Somme et je règle la somme de 10 € par chèque à l’ordre de l’Asavpa 19 bis rue Alexandre Dumas - 80096 Amiens cedex 2

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012


Vie de l’Asavpa Dans le cadre de son assemblée générale du 9 juin 2012, l’Asavpa vous invite à découvrir «le trait du Nord»

L

a ferme de l’élevage du Santerre (ferme pédagogique) à Harbonnières permet de découvrir une trentaine de chevaux «trait du Nord». La visite guidée présente les chevaux dans leurs boxes ou en pâture. Les propriétaires expliquent aux visiteurs l’harnachement des chevaux, leur mode de vie etc... L’intérêt de la visite réside dans ce caractère authentique, et dans les explications des propriétaires, passionnés par l’élevage. Nous vous attendons nombreux et nombreuses le 9 juin de 9 h 30 à 12 h 6 rue de Feuquières 80131 Harbonnières Si vous souhaitez participer et pour une bonne organisation, vous pouvez vous inscrire dès maintenant auprès du bureau de l’ASAVPA / 03.22.33.69.27. ou adresse mail a.hotte@somme.chambagri.fr

Foires Agricoles : nous serons présents L’année 2012 accueillera sur le département de la Somme deux grandes foires agricoles, sur lesquelles l’Asavpa sera présente : lE lundi de pâques, soit le 9 avril prochain pour la foire de montdidier Avec près de 40 000 visiteurs attendus, la Foire de Montdidier est l’occasion de valoriser l’agriculture locale et ses produits alimentaires. Au programme : Le concours départemental « vaches laitières et génisses » organisé conjointement entre la Chambre d’agriculture de la Somme, l’Association Prim’Holstein 80, Elc3 Picardie et le CIA Gènes Diffusion.. l La présentation des principales races à viande en élevage bovin réalisée en partenariat avec l’AEVIE (Association des Eleveurs en Vente Directe de Viande) et les associations d’éleveurs. l Le village agricole organisé en partenariat avec le Syndicat Cantonal de la FDSEA, les organisations et filières de la Somme, l’enseignement agricole, le Pôle emploi de Montdidier, la Chambre d’Agriculture et la Communauté de Communes de Montdidier. l

Les filières agricoles offriront à la dégustation, de la viande de bœuf, du lait et des crêpes. l Un marché «Terroirs de Picardie» qui regroupera les producteurs locaux (fromages, légumes, fruits, cidre, terrines …). l Une exposition de matériel agricole par les concessionnaires pour présenter leurs dernières innovations.

lE DIMANCHE 13 mai prochain pour la foire d’abbeville L’événement se déroulera sur l’esplanade Vauban à Abbeville. Comme la foire de Montdidier, l’entrée sera libre. Plusieurs pôles permettront aux agriculteurs de faire découvrir leurs métiers et leurs produits au public. On trouvera donc : un pôle animal, un pôle végétal, un pôle machinisme, un pôle «service aux entreprise», un pôle marché du terroir. Un repas pour 500 personnes est prévu. Les producteurs du terroir cuisineront ainsi leurs produits afin d’offrir un repas du terroir aux visiteurs. Nos vous attendons nombreux. Venez nous rendre visite sur le stand Asavpa.

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012

3


Formation continue Le Certiphyto : un certificat obligatoire dès le 1er octobre 2012 Un certificat national attribué individuellement sera obligatoire dès 2014 pour toute personne exerçant une activité professionnelle de mise en vente, distribution à titre gratuit, d’application ou de conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. de quoi s’agit-il ? A la suite du Grenelle de l’environnement, de la directive européenne du 21 octobre 2009, et dans le cadre du plan Ecophyto 2018 par son axe 4 «former à la réduction et à la sécurisation de pesticides» mis en place par le ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, tous les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires devront détenir d’ici à octobre 2014 le «Certifiphyto». qui est concerné ? Sont concernés par cette réglementation les agriculteurs et leurs salariés en charge d’application de produits phytopharmaceutiques, les décideurs et leurs salariés des entreprises assurant des prestations de services (entreprises de travaux agricoles et du paysage), ainsi que les distributeurs et les conseillers. Ce certificat sera obligatoire pour achats et usages professionnels de produits phytosanitaires. Formation Comment l’obtenir ? Ce certificat peut être obtenu par 4 voies : 1 – Une formation spécifique à chaque catégorie de certificat de 2 à 4 jours. 2 – Une formation et un test sur le programme visé (puis formation si le seuil de réussite au test n’est pas atteint). 3 – La réussite d’un test QCM non lié à une formation. 4 – La délivrance directe du certificat au vu de diplômes, titres figurant sur la liste en annexe 1 de l’arrêté du 21 octobre 2011 et obtenus au cours des 5 années précédant la date de demande. Où réaliser cette formation ? Dans la Somme, les centres de formations habilités par le Ministère de l’Agriculture sont : la Chambre d’agriculture de la Somme, les CFPPA d’Abbeville, le Paraclet, Péronne. Les sessions de formations seront réalisées en partenariat entre l’ensemble des centres cités ci-dessus et les Maisons familiales et rurales.

Quelle est la durée de validité de ce certificat ? Pour les décideurs et les opérateurs en exploitation agricole qui ne font pas de prestation, la durée de validité du certificat est de 10 ans. Pour les autres activités et catégories dont le certificat individuel est une des conditions requises pour la demande d’agrément de leur entreprise, sa durée de validité est de 5 ans. Au terme de cette durée de validité, une formation de renouvellement (2 à 3 jours selon les publics) traitera de l’évolution et de l’actualisation en matière de réglementation, risques, prévention et préconisation pour limiter le recours aux produits phytopharmaceutiques. Et le DAPA ? A partir du 1er janvier 2012, le Dapa (Certificat de qualification pour les distributeurs et applicateurs des produits antiparasitaires) n’est plus délivré. Les Dapa obtenus avant cette date sont assimilés au certificat individuel jusqu’à la date limite de validité.

Source : FAFSEA info n°98

Programme de formation du Certiphyto Programme à destination des opérateurs de la production agricole, des travaux et services d’une durée de 14 heures : La réglementation (2 heures) : cadre français, définition des produits, réglementation de leurs stockage et transport et de leur utilisation en sécurité. La prévention des risques pour la santé (5 heures). Des mesures à prendre pour réduire les risques pour les êtres humains, la conduite à tenir en cas d’intoxication aiguë ou d’accident, La prévention des risques pour l’environnement (5 heures). Dangerosité pour l’environnement, type de pollution diffuse ou ponctuelle, prévention des risques ; Les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (2 heures). Pour plus d’infos (dates, lieux etc.), vous pouvez contacter Thibaut Leroy au 03 22 93 51 22 - mail : t.leroy@somme. chambagri.fr

4

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012


Coin juridique L’aide à la complémentaire santé en 2012 Le relèvement des tarifs des mutuelles et assurances complémentaires santé au 1er janvier 2012 entraîne des charges nouvelles pour les assurés ; certains d’entre eux sont même tentés de résilier leur contrat ; il est donc utile de rappeler les aides qui existent et qui sont destinées à favoriser l’accès à une couverture maladie complémentaire des personnes à faibles ressources.

aide légale La loi de financement de la sécurité sociale 2012 a sensiblement relevé les plafonds de ressources pour pouvoir prétendre à l’aide à la complémentaire santé (ACS) ; désormais les ressources du foyer ACS doivent être comprises entre le plafond CMU-C et ce même plafond majoré de 35 % ( au lieu de 26 % en 2011), soit : Nbre de personnes au foyer

Plafond annuel de ressources

Moyenne mensuelle

10 491 € 874,25 € 15 737 € 1 311,42 € 18 884 € 1 573,67 € 22 031 € 1 835,92 €

1 2 3 4 Par personne supplémentaire

+ 4 196 €

+ 349,70 €

Les ressources à prendre en considération sont celles de l’ensemble du foyer fiscal, y compris les éventuelles prestations familiales.

montant annuel de l’aide Moins de 16 ans 16 à 49 ans 50 à 59 ans 60 ans et plus

100 € 200 € 350 € 500 €

Pour bénéficier de l’ACS l’assuré dépose une demande (imprimé à retirer à la caisse ou sur internet) auprès de sa caisse de MSA. Après instruction, et lorsque les conditions d’attribution sont remplies, la MSA remet à l’adhérent une attestation de droit qui stipule le montant de l’aide. L’assuré fait ensuite valoir ce droit auprès de son organisme de complémentaire santé (mutuelle, société d’assurance…) lequel soustrait le montant accordé de la facture 2012.

Aide MSA picardie En cas de refus de l’aide légale pour cause de ressources situées au delà des plafonds, la CMSA de Picardie accorde par ailleurs une aide sur ses fonds sociaux lorsque les montants de ressources sont compris entre les plafonds ci-dessus et inférieurs à ces mêmes montants majorés de 10 %, soit pour 2012 : Nbre de personnes au foyer

Plafond annuel de ressources

1 2 3 4 Par personne supplémentaire

Moyenne mensuelle

11 540 € 961,66 € 17 311 € 1 442,58 € 20 772 € 1 731 € 24 234 € 2 019,50 € + 4 616 €

+ 384,58 €

le montant de l’aide dépend là aussi de l’age Moins de 25 ans au foyer 18 à 25 ans autonomes 25 à 59 ans 60 ans et plus

50 € 100 € 175 € 250 €

L’aide de la MSA est prioritairement versée directement à l’organisme assureur.

François PATTE Directeur du travail à la MAECOPSA

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012

5


Main d’oeuvre Le barème des salaires en agriculture au 1er janvier 2012 Repères pour le mois de janvier 2012

Le minimum garanti servant de référence pour le calcul d’avantages en nature est passé à 3,44 €.

Niveau 1 - Emploi d’exécution Echelon 1 - Coef. 11 Echelon 2 - Coef. 12

9,22 € 11,53 € 13,83 € 1 398,40 € 9,31 € 11,64 € 13,97 € 1 412,05 €

Niveau 2 - Emploi spécialisé Echelon 1 - Coef. 21 Echelon 2 - Coef. 22

9,43 € 11,79 € 14,15 € 1 430,25 € 9,64 € 12,05 € 14,46 € 1 462,10 €

Nourriture : 12,04 € par jour soit : . matin : 1,81 € . midi : 6,02 € . soir : 4,21 €

Niveau 3 - Emploi qualifié Echelon 1 - Coef. 31 Echelon 2 - Coef. 32

10,01 € 12,51 € 15,02 € 1 518,22 € 10,37 € 12,96 € 15,56 € 1 572,82 €

Niveau 4 Emploi hautement qualifié Echelon 1 - Coef. 41 Echelon 2 - Coef. 42

10,83 € 13,54 € 16,25 € 1 642,59 € 11,55 € 14,44 € 17,33 € 1 751,79 €

Classification Heures Heures Heures Salaire normales 125% 150% 151,67 H

Source Action Agricole de Picardie 20 janvier 2012

Panier : 6,02 € Chambre meublée : 27,52 €/mois Salaires des jeunes : Agés de moins de 17 ans : 80 % du smic : 7,38 Agés de 17 à 18 ans : 90 % du smic : 8,30 € Le plafond de la sécurité sociale : 3,031 € mensuels et 36,372 € annuels.

Les salaires des cadres à compter du 1er janvier 2012 Cadres agricoles de Picardie Barème des salaires applicable de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme - Valeur du point : 10,34 € à compter du 1er janvier 2012

Cadre d’exécution 3e groupe - 2e degré 3e groupe - 2e degré (- d’un an de fonction) (+ d’un an de fonction)

Salaire de base

Cadre de direction 3e groupe 1er degré

2e groupe 2e degré

Cadre d’administration

2e groupe 2e degré

1er groupe 2e degré

1er groupe 1er degré

Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur Nbre Valeur Pts Pts Pts Pts Pts Pts Pts 170,00 1 757,80

189,00

1 954,26

218,00 2 254,12

240,00 2 481,60 260,00

2 688,40 277,00 2 864,18 297,00 3 070,98

Avantage de technicité si titulaire d’un diplôme 5,00 51,70 5,00 51,70 5,00 51,70 5,00 51,70 5,00 51,70 5,00 51,70 5,00 51,70

Ancienneté > 5 ans 1 point par an avec maximum de 5 pts 2 points par an avec maximum de 10 pts Prime de responsabilité(*) Logement

175,00 1 809,50

175,00

1 809,50

285,00 2 946,90

410,00 4 239,40 660,00

3 points par an avec maximum de 15 pts

6 824,40 720,00 7 444,80

Assuré par l’employeur Non assuré par l’employeur

15,00 155,10 15,00 155,10 15,00 155,10 15,00 155,10 15,00 155,10 15,00 155,10 15,00 155,10

(*) Le paiement de cette majoration annuelle doit être effectué, par accord préalable entre les parties, soit annuellement avec la paie de décembre, soit mensuellement par douzième, sur la base de la valeur du point applicable au mois considéré. Il est rappelé qu’une convention fixe les salaires minima. Les salaires réels supérieurs à ces minima ne sont nullement influencés par des accords minima. Les salaires supérieurs sont librement débattus entre les intéressés et par accord écrit.

Source Action Agricole de Picardie 3 février 2012

6

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012


Technique Le traitement bas volume On appelle le traitement bas volume la diminution des doses des produits phytosanitaires, par l’optimisation de la pulvérisation. Cela permet de diminuer les coûts de production et de réduire l’impact sur l’environnement. Les produits phytosanitaires sont un des plus importants postes dans les charges opérationnelles, avec les engrais.

P

ar définition, le bas volume se situe en dessous de 80 litres par hectare. Le but est de partir traiter avec le maximum d’hygrométrie avec le moins de vent possible. La technique est de faire le plus d’impact au centimètre carré, et le minimum de dérive possible, donc tôt le matin, ou le soir sans vent. Le bas volume permet de traiter un maximum de surface dans de bonnes conditions, sans perdre de temps au remplissage, car la fenêtre d’application est très réduite. Différentes méthodes permettent d’améliorer l’efficacité des produits.

n La première est l’ajout de sulfate de magnésie qui évitera l’assèchement trop rapide de la bouillie lors de la pulvérisation. Pour les sulfoniurées, et le glyphosate il est conseillé d’utiliser du sulfate d’ammonium. En plus du pouvoir humectant des sulfates, ils ont aussi un rôle alimentaire, environ deux kilogrammes par passage, multiplié par le nombre de passages en solution foliaire. n La deuxième est l’ordre d’incorporation des produits : d’abord les granulés faibles doses WG (sulfoniurées) ensuite les sacs hydro solubles, puis les autres granulés WG (unix), puis les poudres WP, puis les suspensions concentrées SC, les suspo-émulsions SE, les émulsions dans l’eau EW, les concentrés émulsionnables EC, les liquides solubles SL. n La troisième est l’utilisation des adjuvants qui permettront d’étaler, de pénétrer et d’avoir une action sur la dérive. Mais il faut faire attention, car beaucoup d’adjuvants ne sont pas homologués pour certains types de cultures. Pour les buses, il faut proscrire les buses antidérives, qui font de trop grosses gouttelettes, les buses à fentes basse pression sont préférées pour ce type de traitement. En pratique, on ne peut pas faire de la diminution de doses pour les herbicides racinaires : le lin est très sensible aux adjuvants et au sulfate de magnésie. Les fongicides de contact peuvent être diminués d’environ 25% par la qualité de la pulvérisation. La réduction est surtout intéressante sur

les fongicides systémiques, les herbicides foliaires, les racourcisseurs. En mélangeant plusieurs familles de produits, cela permet d’avoir une synergie entre eux, mais il faut faire attention à la réglementation sur les mélanges. Pour ma part, je pratique le bas volume depuis plusieurs années, je trouve plusieurs avantages dans cette pratique : autre la réduction de coût, c’est le gain de temps, et en traitant tôt le matin, on planifie mieux son travail. Cette pratique peut faire peur au début, il faut y aller par étape, la première est de se former, de faire des essais sur de petites surfaces et observer. Mais on peut prendre comme exemple le désherbage des betteraves. Depuis très longtemps on fait des réductions de doses, sans avoir des effets de résistance et de baisse d’efficacité. Il est très difficile de faire des programmes standards. La clé de la réussite réside dans la prévention et l’anticipation. S. LECLERQ Administrateur Asavpa

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012

7


Formation Electricité du bâtiment Secteur de Montdidier

Si vous êtes intéressés, merci de retourner le coupon-réponse ci-dessous

Nom :

Prénom :

Adresse :

3 jours : 1er semestre 2012

Tél.

Objectif : Appréhender les notions de bases en électricité, les règles de sécurité et de réaliser une installation électrique simple.

Coupon-réponse à envoyer à Antoine Roisin 19 bis rue Alexandre Dumas - 80096 Amiens cedex 3 - mail. a.roisin@somme.chambagri.fr tél. 03 22 33 69 26 - Fax. 03 22 33 69 29

Contenus : Notion de base en électricité, propriétés du courant électrique, appareils de mesure, notion de sécurité

Extrait des offres d’emploi en production agricole Offre N° 2751 - région DOMART EN PONTHIEU Exploitation agricole polyculture-élevage recherche un polyvalent plaine élevage. Il interviendra sur l’élevage laitier (traite, nourriture, paillage, écornage), sur les travaux de plaine (préparation sols, charrois) et sur l’entretien du matériel et des bâtiments. Formation agricole ou expérience dans la fonction exigée, permis B obligatoire. CDD de remplacement à pourvoir de suite. Offre N° 2755 – région HAM Exploitation grandes cultures recherche un 1er chauffeur. Il interviendra sur l’ensemble des travaux de plaine et sur l’entretien du matériel et des bâtiments (corps de ferme + logements). Profil : motivation pour l’entretien des bâtiments, permis B obligatoire. Contrat CDI à compter du 1er mars 2013. Possibilité de contrat en alternance à compter du 1er septembre 2012. Offre N° 2757 - région AMIENS Exploitation agricole grandes cultures recherche un agent d’entretien. Il intervien-

dra sur la maintenance et l’entretien des bâtiments d’exploitation et sur les abords de ferme. Contrat CDI de 8 h/semaine dès accord.

la conduite du matériel. Permis B obligatoire. Expérience confirmée dans la fonction. CDI après essai. Embauche prévue dès accord.

Offre N° 2759 – région BAPAUME (Pas de Calais) Exploitation grandes cultures recherche un chauffeur agricole. Il interviendra sur l’entretien et la réparation du matériel agricole. Il assurera également et suivant les besoins, les travaux de plaine (conduite tracteur plus benne, préparation des sols, labour), ainsi que les travaux liés au conditionnement de la pommes de terre (tri, stockage, chargement de camions). Expérience confirmée dans les fonctions, niveau de formation Bac agricole. Contrat CDI après essai à compter du 1er mars 2012.

Offre N° 2767 – région AIRAINES Exploitation grandes cultures recherche chauffeur de tracteur qualifié pour la préparation des sols et les traitements phytosanitaires. CDD d’un mois et demi dès accord et pouvant se prolonger sur un contrat de 3 mois au moment de la moisson. Embauche prévue le 02/04/2012

Offre N° 2760 – région RESSONS SUR MATZ (Oise) Exploitation polyculture (blé, betteraves, pommes de terre) recherche un conducteur de tracteur qualifié. Il interviendra sur les travaux de plaine (charrois, travail du sol, irrigation) et sur l’entretien courant du matériel. Profil : autonome, prise de responsabilités, aptitude à

Inscriptions auprès de la Bourse d’emploi au 03 22 33 69 27 L’ensemble des offres sont disponibles sur internet : www.somme.chambagri.fr

ASAVPA Journal édité et publié avec l'aide du concours financier de nos partenaires : Chambre d'agriculture de la Somme, Conseil général de la Somme, Cas DAR Directeur de la publication : Dominique WATTIER 8

De l’audace n° 166 - Janvier - février - mars 2012


de l'audace n° 166