Page 1

S e rv i c e s

|Véhicules | Tendances

1.2012

#1

WWW.SCANIA.CH

AVANCE

Scania Retarder Plus grande puissance de ­ralentissement à basses vitesses

Page 9

Consommation

Un duel axé sur une efficience maximale Page 16

Véhicules de chantier

Des costauds au boulot Scania Citywide

Une compétence impressionnante Page 20

Inscrivez-vous au concours YETD Scania Page 19

Packs contrats

Priorité à la sécurité Page 22


BP PLUS Card – bien plus qu’une carte de carburant

La solution pratique et efficace adaptée à votre flotte • • • • • • • • • • • •

Faire le plein et ses achats sans espèces Crédit de 45 jours en moyenne Economies de temps et d’argent Valable dans plus de 400 stations-service BP en Suisse et au Liechtenstein Acceptée par plus de 18 000 stations-service en Europe, réparties dans 35 pays Règlement des péages routiers (tunnels compris) à l’échelle européenne Accès aux services de réparation et de dépannage dans toute l’Europe Choix individuel des produits et prestations utilisés Contrôle grâce à l’analyse de parc BP et au BP Online Account Décomptes détaillés, conformes à la TVA, pour la Suisse et l’étranger Possibilité de régler les factures au moyen des chèques universels Reka Sécurité grâce au code NIP

Pour plus d’informations sur la BP PLUS Card: www.bpplus.ch


Éditorial

« Des véhicules ­tout-terrain Scania ­développés et construits pour des conditions extrêmes. »

Sommaire Scania avance 1.2012

Gerhard Waser, directeur général Scania Suisse SA

10 Véhicules

Euro 6 en exploitation

T  reize véhicules Euro 6 sillonnent déjà les routes suisses depuis le printemps 2011. Lisez le récit des premières expériences aux pages 10 à 13.

13 Nouveaux véhicules de chantier Scania A  vec sa gamme off-road, Scania offre de nombreuses nouveautés dans le domaine des camions de chantier.

14 Entretien avec Gerhard Waser L  ’introduction d’une monnaie unique au sein des pays de l’UE s’est accompagnée de nombreux problèmes.

En outre Actualités : Les brèves du réseau Scania suisse. Page 4 Consommation : Jusqu’à la moindre goutte. Page 16 Rentabilité : Ecolution by Scania. Page 18 Concours YETD : Participez et gagnez un Scania. Page 19 Bus & Cars : Nouveautés Scania à Courtrai. Page 20 Services : Priorité à la sécurité. Page 22 Utilitaires VW : Nouveaux moteurs quatre cylindres TDI. Page 24 Scania Family : Daniel Braghiroli. Page 26

Chères lectrices, chers lecteurs, SCANIA EST UNE MARQUE FORTE et a le vent en poupe dans toutes ses gammes de produits. L’année dernière, nous avons pu marquer des points dans les segments les plus divers : lancement exclusif des moteurs Euro 6 en Suisse, camions à propulsion au gaz naturel pour les entreprises communales de traitement des déchets au salon suisse public à Berne, bus et cars au salon busworld à Courtrai et, enfin et surtout, présentation des nouveaux véhicules off-road au salon ­transportCH à Berne. Nous avons également défini de nouvelles ­références dans le domaine des systèmes de propulsion écologiques et au niveau de nos prestations de service. SCANIA A LANCÉ UN VÉRITABLE FEU D’ARTIFICE DE NOUVEAUTÉS NOTAMMENT DANS LE SECTEUR DU BTP. La vaste gamme de ­véhicules

Scania est sans cesse complétée par de nouvelles applications et ­spécificités clients. De nouvelles solutions, des systèmes innovants et de nouveaux composants sont constamment en cours de développement et trouvent très vite une large diffusion grâce à notre système modulaire. Lisez quelles sont les nouveautés dans ce segment et ce que les professionnels pensent de notre nouvelle gamme tout-terrain dans notre article principal à partir de la page 6. JE VOUDRAIS VOUS INVITER VIVEMENT À PARTICIPER à notre concours conducteurs « Young European Truck Driver », qui se déroulera au printemps et se terminera par la finale nationale le 30 juin 2012 à ­l’occasion du festival Trucker & Country à Interlaken. Profitez de cette opportunité et inscrivez-vous au moyen du coupon ci-joint ou sur notre site Internet www.scania.ch. Je vous souhaite beaucoup de plaisir à la lecture de ce nouveau numéro de SCANIA AVANCE.

13



14 10

GERHARD WASER

Impressum

SCANIA AVANCE · 15ème année · 1ère édition 2012 Éditeur Scania Suisse SA Responsable pour l’éditeur Tobias Schönenberger Adresse Scania Suisse SA Steinackerstrasse 57 CH-8302 Kloten Adresse Internet www.scania.ch info@scania.ch

Société d’éditions EuroTransportMedia Verlag Handwerkstrasse 15 D-70565 Stuttgart Téléphone: +49 (0) 7 11/7 84 98-80 Téléfax: +49 (0) 7 11/7 84 98-0 Internet www.etmverlag.de Rédaction Paul Göttl

Réalisation/ Responsable du projet Paul Göttl paul.goettl@etmservices.de

Auteurs de cette édition Markus Bauer, Kurt Bahnmüller, Curt Bühlmann, Thomas Paul Göttl, Ursi Hug, Beat, Keiser, Per-Ola Knutas, Per-Erik Nordström, Tobias Schönenberger

ETMservices – Une division des Éditions ETM

Maquette et fabrication Simone Strobel, Stephanie Tarateta

Scania dans Facebook et Twitter:

facebook.com/scania.schweiz

Annonces Oliver Trost oliver.trost@etmservices.de Photos Dan Boman, Daniel Braghiroli, Curt Bühlmann, Arjo Graaff, Beat Keiser, Manuel Manser, Kjell Olausson, Scania, Tobias Schönenberger Impression Dierichs Druck + Media GmbH & Co. KG, D-34121 Kassel

twitter.com/scaniaschweiz

Tous droits réservés. Toute reproduction intégrale ou partielle ainsi que le traitement électronique sans l’autorisation expresse de Scania Suisse SA sont interdits. La rédaction ne peut être tenue responsable des manuscrits et illustrations qui lui sont envoyés sans qu’elle en ait fait la demande.

1.2012 • SCANIA AVANCE 3


Actualités

Marcel Weder prend la succession de Marc Nussle Le 1er novembre 2011, Marcel Weder a pris la succession de Marc Nussle à Jona. Ce dernier a quitté Scania Suisse SA de son plein gré pour relever de nouveaux défis dans une autre branche. Marcel Weder n’est pas un inconnu au sein de la famille Scania puisqu’il a occupé pendant de longues années différentes fonctions dans nos agences de Saint-Gall et de Coire – d’excellentes ­conditions pour marcher avec succès sur les pas de son prédécesseur. Des formations continues et des activités dans diverses fonctions du secteur des véhicules industriels lui ont permis d’approfondir et d’élargir son savoir. Marcel Weder est devenu ainsi un spécialiste chevronné de la branche et connaît par ailleurs la marque Scania comme sa poche. Pour toutes questions ou pour une visite sans engagement, vous pouvez joindre Marcel Weder sur son téléphone mobile au 079 609 55 26.

600

véhicules

Marcel Weder est un spécialiste de la branche et connaît déjà la marque Scania en raison d’activités antérieures.

En concertation avec ses conseillers commerciaux VW ­Véhicules Utilitaires, Scania Suisse SA s’était fixé pour objectif de vendre 600 utilitaires VW en 2011. Au final, ce chiffre magique a encore été dépassé ! De plus en plus de clients font confiance aux utilitaires légers de VW et à Scania Suisse.

Des collaborateurs de Scania Suisse SA à Emmen ainsi que les heureux chauffeurs ont trinqué ensemble à une conduite sans accident, sans alcool s’entend !

Douze nouveaux Scania pour Fredi Sidler Transport AG La société Fredi Sidler Transport AG de Rotkreuz a mis en service pas moins de douze nouveaux Scania l’année dernière. Avec cet investissement dans l’avenir, Fredi Sidler jun., le propriétaire de l’entreprise, a fortement rajeuni son parc qui compte quelque ­ 80 véhicules utilitaires et a fourni ainsi une contribution active à la protection de ­l’environnement. Parmi les nouveaux véhicules, on trouve six porteurs Scania R420 LB 4x2 avec remorque, quatre tracteurs Scania R500 LA 4x2 et deux porteurs Scania R500 LB 6x2*4 pour les transports nationaux et internationaux.

G. Kolly SA renforce son équipe de vente À la mi-2011, le Garage G. Kolly SA au Mouret (canton de Fribourg) a renforcé son équipe de vente dédiée aux poids lourds Scania. Les clients trouvent en la personne de Guy Ducret un connaisseur chevronné de la branche. Bilingue, il dispose d’une expérience de plus de 20 ans comme chauffeur et comme dispatcheur dans les domaines de la gestion des déchets, du service bennes, de l’entretien des canalisations, etc. Chargé de la vente des produits Pöttinger chez G. Kolly SA depuis deux ans, il s’occupe dorénavant, en plus, de la vente des poids lourds Scania, soulageant ainsi Dominique Kolly dans ses nombreuses tâches. Pour toutes questions ou si vous souhaitez contacter Guy Ducret, vous pouvez le joindre sur son téléphone mobile au 079 217 58 80. 4 SCANIA AVANCE • 1.2012

Daniel Wälti, nouveau responsable de la division Bus & Cars Scania Suisse SA a recruté en la personne de Daniel Wälti un collaborateur ­expérimenté dans le domaine des autobus urbains et de ligne ainsi que des autocars de tourisme pour sa division Bus & Cars. Originaire de l’Oberland bernois, Daniel Wälti (52 ans) a effectué un apprentissage de mécanicien automobile après ses études secondaires au lycée. Plus tard, il a suivi une formation en journalisme et a ­travaillé pour différents journaux ainsi que pour des magazines auto et véhicules industriels. L’un des temps forts de sa carrière fut sa participation au jury « Bus & Coach of the Year ». Dans le ­domaine des autobus et autocars, Daniel Wälti a pu faire ­fructifier et a approfondi ses expériences et connaissances en tant que responsable distribution et responsable SAV auprès d’un grand constructeur de bus et de cars ainsi que chez un importateur suisse indépendant de bus et de cars.

www.scania.ch


Texte : Tobias Schönenberger Photos : Scania

Venez en Suède avec Scania ! Le vendredi 24 août 2012, vous prenez l’avion de Zurich à Göteborg, où un ­autocar de tourisme moderne vous emmènera à Jönköping. Le vendredi ­après-midi et le samedi, vous y visiterez le Trucker Festival, une manifestation connue dans toute l’Europe, ainsi que le salon ELMIA. Le samedi soir, vous serez transféré en autocar vers Stockholm où toute la journée du dimanche sera à votre libre disposition. Le lundi matin, vous visiterez l’usine Scania de Södertälje et l’après-midi, vous aurez l’occasion de conduire des véhicules Scania de 230 à 730 ch (18 à 60 tonnes de PTAC). Après ce point culminant, ce sera malheureusement le moment des adieux et votre avion vous ramènera de Stockholm à Zurich. Intéressé ? Pour plus d’informations sur ce voyage exceptionnel, consultez notre site www.scania.ch. Rouler une fois dans sa vie au volant d’un 60 tonnes de 730 ch. Avec Scania, c’est possible.

Martin Jauslin, nouveau chef Services à Pratteln

Scania Echandens renforce la vente Scania

Depuis août 2011, Martin Jauslin dirige, en sa qualité de chef Services, la filiale Scania de ­Pratteln, sise dans la Netzibodenstrasse 29. ­Scania Suisse SA a trouvé en la personne de Martin Jauslin un connaisseur chevronné de la branche des véhicules industriels ainsi que de la Suisse du Nord-Ouest. Après ses études ­primaires, Martin Jauslin s’est senti attiré par le secteur des véhicules utilitaires et tout au long de sa carrière, le véhicule industriel était toujours placé au centre de ses intérêts.

Pour pouvoir servir encore mieux les clients romands dans les cantons de Vaud et de ­Genève ainsi que dans la région francophone du Valais, Scania Suisse SA a décidé de ­recruter un deuxième vendeur Scania pour la filiale d’Echandens. Depuis le 1er décembre 2011, Philippe Gendre travaille comme conseiller de vente chez Scania Suisse à Echandens aux ­côtés d’Edouard Marti et sous la conduite de ­Marcel Clerc. Vu de Lausanne, Monsieur Gendre s’occupera de la région est du canton de Vaud ainsi que de la partie francophone du Valais. Edouard Marti se concentrera de son côté sur la région ouest du canton de Vaud ainsi que sur le canton de Genève. Philippe Gendre a suivi une formation d’agent commercial et est un connaisseur de la branche puisqu’il a traité, au cours des quatre dernières années, le même territoire de vente pour le compte d’un autre constructeur de ­véhicules utilitaires.

Au cours des années passées, il a suivi de nombreuses formations initiales et continues dans le domaine des véhicules industriels et de l’économie. En dernier lieu, il a passé un diplôme post-grade (MAS) en Business Engineering Management à l’École supérieure FHNW. Martin Jauslin dirige depuis peu la filiale de Scania Suisse SA à Pratteln.

Beat Hintermann, chauffeur chez Häfeli AG à Lenzburg, après ses premières semaines au volant du nouveau Scania Euro 6.

www.scania.ch

5

Concours

« Les moteurs Euro 6 n’entraînent pas d’effets négatifs – ni du point de vue dynamique ni du point de vue consommation. »

ème

Cette année, Scania organise pour la 5ème fois déjà le concours Young European Truck Driver.

1.2012 • SCANIA AVANCE 5


On ne peut pas faire dans la dentelle quand on travaille en conditions d’affectation extrêmes. Robustes, fonctionnels et efficaces, les nouveaux camions off-road de Scania comportent de multiples fonctionnalités adaptées à la maîtrise des terrains les plus difficiles partout dans le monde. Texte : Per-Ola Knutas, Per-Erik Nordström, Markus Bauer, Photos : Dan Boman, Scania

Des costauds au boulot P

l’autoroute Munich-Stuttgart en cours d’élargissement : ces chantiers doivent être alimentés pour tourner, et les matériaux qui leur parviennent doivent être transportés. On peut en dire autant des innombrables chantiers de BTP en cours dans le monde – car on construit partout dans le monde.

de travail difficiles. « C’est la raison pour laquelle Scania a étendu son programme de poids lourds spécialement destinés aux affectations hors chemin », explique Dan Persson, responsable Produit des véhicules de chantier chez Scania. « Le design de la face avant vise la fonctionnalité avec un ensemble de solutions robustes qui protège les composants importants. Cela réduit à la fois les temps d’immobilisation et les frais de réparation ».

La pratique indique un besoin croissant de véhi-

Les premiers véhicules à être commercialisés

cules robustes, capables d’affronter des conditions

sont ceux dérivés de la spacieuse Série G. Ils seront

renez le tunnel de base du SaintGothard, la nouvelle gare de Vienne ou

6 SCANIA AVANCE • 1.2012

suivis ultérieurement d’une gamme complète de modèles de la Série P. Les camions reçoivent toutes les nouvelles pièces, fonctions et améliorations aujourd’hui disponibles sur les poids lourds Scania. Ceci englobe par exemple la transmission Opticruise Scania avec mode tout-terrain, les nouveaux dispositifs de gestion de la motricité, le nouveau retarder Scania plus performant dans les plages de vitesse inférieures et tous les développements récents en matière de châssis et liaisons au sol.

www.scania.ch


UN PARE-CHOCS QUI MÉRITE SON NOM Le pare-chocs massif en acier déborde de 135 ­millimètres vers l’avant, soit 80 millimètres de plus que sur les précédents modèles, un porte-à-faux ­qui protège la cabine. Ce pare-chocs forme un ­bouclier costaud qui peut subir de gros chocs sans se ­déformer. En outre, il constitue un élément ­rapporté sans liaison avec les composants qu’un choc ­pourrait endommager, ce qui limite le cas échéant l’ampleur des réparations.

BROCHE DE REMORQUAGE 35 TONNES

Le pare-chocs intègre une broche de ­remorquage conçue pour une traction de ­ 35 tonnes, soit 10 tonnes de plus que la version standard. Si la situation se présente, on peut donc récupérer et remorquer le véhicule sans avoir à le décharger.

ACCÈS D’ENTRETIEN EXEMPLAIRE Le nettoyage du pare-brise est facilité par la ­face supérieure du pare-chocs qui forme une large marche antidérapante ; on y accède par une première marche escamotable dissimulée sous la broche de remorquage. Les deux poignées au niveau de la grille de calandre servent de prise pour que le conducteur puisse se tenir commodément.

GRILLE DE PROTECTION POUR LES OPTIQUES

Le phare principal et le clignotant forment deux entités distinctes et sont logés à bonne distance du pare-chocs afin de mieux protéger l’éclairage. Le bloc optique est protégé par une armature. Les feux antibrouillard et les feux longue portée proposés en option sont également protégés par une grille intégrée à la structure du pare-chocs. Solidement monté, le lave-phares figure au programme des options.

UN LOOK ÉTUDIÉ QUI ASSURE

Les nouveaux camions de chantier Scania ont été développés et construits spécifiquement pour les affectations difficiles. Ils font leurs preuves dans les conditions de travail les plus rudes des chantiers BTP. Le design fonctionnel et robuste de la face avant fait appel à des solutions techniques qui protègent les composants sensibles. On évite ainsi les frais de réparation et le coût qu’entraînent les pertes d’exploitation. www.scania.ch

EMMARCHEMENT SUSPENDU

Les marches d’accès sont découplées du pare-chocs afin d’éviter qu’un choc puisse les endommager. La marche inférieure est même suspendue par des sangles de caoutchouc.

1.2012 • SCANIA AVANCE 7


Technique

LA FORCE DU DÉTAIL Scania a équipé son nouveau poids lourd tout terrain de nombreuses nouveautés et options de carrossage spécialement conçues pour le travail sur les chantiers. En voici quelques exemples. Texte : Per-Erik Nordström, Markus Bauer, Photos : Arjo Graaff, Scania

RÉDUCTION PLUS LENTE RESSORTS PARABOLIQUES PROGRESSIFS Scania propose des ressorts ­paraboliques pour essieu tandem de 19/21 tonnes (6x4, 8x4) ainsi qu’un essieu tandem de 26 tonnes avec ressorts paraboliques progressifs au format 2x41mm et 2x48mm. Les nouveaux essieux tandem avec ressorts paraboliques de 5x48mm supportent des charges allant jusqu’à 32 tonnes. 8 SCANIA AVANCE • 1.2012

La démultiplication des réducteurs dans les moyeux a été relevée et passe de 3,81 à 4,21 afin d’améliorer la ­motricité et d’éviter les à-coups lorsqu’on passe trop de puissance.

DEMI-ARBRES DE ROUE PLUS ROBUSTES

Les demi-arbres des essieux à ­réducteurs dans les moyeux ont été renforcés afin d’améliorer la motricité.

ALLÉGEMENT ET GAIN DE CHARGE UTILE

Les véhicules quatre essieux qui ­circulent sur des chaussées en bon état peuvent désormais être équipés d’un essieu avant 10 tonnes qui ne pèse pas plus que la version 9 tonnes. www.scania.ch


RETARDER PLUS PUISSANT À BASSES VITESSES Scania a mis au point une version différenciée de son retarder qui offre une puissance de ralentissement totale plus importante et une puissance de ­ralentissement accrue à faible vitesse, ce qui en fait un équipement de choix pour les affectations sur chantier et off-road. La version classique du ralentisseur Scania reste la solution la plus rentable pour la plupart des affectations longcourrier. Le nouveau retarder est en effet conçu pour les clients qui ont besoin d’une puissance de ralentissement accrue à faible vitesse et d’une performance globale plus élevée, donc typiquement pour les affectations difficiles et le BTP. Sur le plan technique, le nouveau Scania Retarder (R4100) s’écarte à peine de la version existante (R3500) et se prête de la même façon à l’intégration multifonctionnelle du système de freinage, du régulateur de vitesse, de la commande de boîte et du refroidissement. Par contre, sa puissance totale de ralentissement est passée de 3500 Nm à 4100 Nm et

sa démultiplication interne de 3,04 à 3,26 – soit un plus de 17 pour cent sur le couple de ralentissement maxi. Selon le rapport de pont, ce supplément peut même atteindre les 20-25 pour cent à faible vitesse.

PASSAGES DE RAPPORTS AUTO­ MATISÉS EN MODE TOUT-TERRAIN Scania a enrichi sa transmission

SUSPENSION PNEUMATIQUE

Scania propose une suspension pneumatique adaptée aux charges lourdes. Elle fait gagner du poids et relève la garde au sol. Son installation dégage également dans la zone du cadre un espace qui peut servir au montage de réservoirs de carburant ou d’autres systèmes.

CARTER DE PONT SOUDÉ

Le carter de pont n’est plus une pièce moulée mais une pièce mécanosoudée qui fait gagner 20 kg par essieu sur un camion léger à équipement tandem 11/13 tonnes avec réducteurs et ce, pour des qualités de résistance ­inchangées. Ce nouveau carter est proposé pour des ­versions tandem jusqu’à 26 tonnes. Les freins à disque à gestion électronique apportent un allégement supplémentaire de 35 kg par essieu et peuvent être combinés à une aide au démarrage en côte Hill Hold. www.scania.ch

Opticruise d’un nouveau mode qui optimise les changements de rapport en ­terrain difficile. Ce mode tout-terrain assiste le conducteur en fonction du revêtement et permet de circuler en ­mauvaises conditions avec la même facilité que sur route. Il est installé de série sur les véhicules définis pour des affectations hors chemin comme sur sols mous et non stabilisés opposant une forte résistance au roulement.

 Sur le mode tout-terrain, l’embrayage reste fermé le plus longtemps ­possible afin d’éviter l’interruption du flux ­cinématique et de la motricité. Le ­système a pour effet de ramener le nombre des passages de rapport à un minimum en autorisant un régime élevé sur une plage assez large. Les passages s’effectuent plus rapidement et ne tiennent compte que dans une moindre mesure du confort de passage. Cette stratégie est la même que celle de la transmission Scania Opticruise avec pédale d’embrayage.  Le mode Power est destiné aux clients qui se fixent comme priorité des délais de transport minimaux. Dans

Power / Off-Road

les montées, le mode Power privilégie les plages de régime offrant le plus de puissance motrice. Les économies de carburant passent au second plan mais le véhicule vient plus vite à bout des côtes et les rapports se passent plus rapidement que sur le mode normal.  Le mode normal est défini pour ­optimiser la consommation de ­carburant tout en assurant de bonnes performances dans les montées. Le système privilégie les plages de régime offrant un couple maximal. Le conducteur active le mode voulu grâce à la molette de sélection du levier Opticruise. L’écran visualise le mode activé.

1.2012 • SCANIA AVANCE 9


Portrait

Euro 6 : QUAND LES REJETS SONT PLUS PROPRES QUE L’AIR ADMIS

La présérie creuse son sillon Deux entreprises traditionnelles du nord de la Suisse orientale ­exploitent les nouveaux Scania Euro 6 et apprécient leurs qualités – voilà ce que confirment les Éts Beck Transport AG de Mauren comme la société ­ Texte et photos : Beat Keiser, Erich Urweider, Beck AG Bürgin Transport AG de Schaffhouse.

Côté voitures, les préférences d’Urs

Beck vont à Porsche ; côté peintures, aux coloris exclusifs, et dans tous les domaines, ses préférences vont à la nouveauté. Les véhicules les plus anciens de son parc sont des modèles Euro 5 et pour la sécurité, l’avertisseur de distance de sécurité et la caméra en œil de poisson couvrant l’angle mort relèvent de l’évidence. Il a acheté deux Scania Euro 6 de présérie et se dit impressionné par le soin qu’a mis l’usine à fournir des véhicules personnalisés en réponse à ses besoins. « Il nous faut des tracteurs low deck pour nos semi-remorques grand

volume, donc avec une hauteur de sellette ne dépassant pas 94cm ; Scania a précisément configuré les véhicules pour répondre à nos desiderata et la peinture – ils n’ont pas mis simplement du vert avec du noir, non, c’est un ton noir lustré dans lequel miroitent des paillettes de vert olive, en fait, c’est une nuance Porsche. Scania a prouvé une fois de plus qu’ils ne produisaient pas des camions à la chaîne mais qu’ils construisaient des trucks fabuleux et peaufinés pour répondre exactement aux souhaits du client », raconte l’entrepreneur, qui apprécie toutes les vertus des nouveaux six cylindres en ligne Euro 6 même si son cœur continue à battre au rythme du V8. Beat et Thomas Bürgin de l’entreprise

Bürgin Transport AG, Schaffhouse, comptent désormais un R 480 LA 4x2 Euro 6 de présérie dans leur parc. S’ils relativisent les progrès apportés par la nouvelle génération de moteurs car « Euro 6, c’est plus cher à l’achat et il y a plus d’entretien pour cause de filtre à particules à changer », ils confirment également que « le supplément

de dépense comme de travail n’a rien d’excessif et que l’entreprise s’est toujours bien trouvée d’investir dans la nouveauté ». À leur avis, « on doit aussi contribuer à la protection de l’environnement si on peut le faire et les transporteurs qui restent à la traîne en matière d’écologie ne rendent pas service à la branche. » Cela dit, l’État devrait reconnaître les investissements responsables de ce type et pour le passage à Euro 6, ce n’est toujours pas le cas. Si la Confédération n’a ni le souhait ni les moyens d’intervenir alors qu’elle le pourrait via la RPLP, les cantons pourraient au moins faire quelque chose en modulant la taxe sur les véhicules à moteur. Le tracteur Euro 6 avale ses kilomètres sans le moindre problème, de nuit vers Francfort ou Mayence et de jour sur le territoire suisse. Les chauffeurs qui roulent plutôt de nuit apprécient les informations du Scania Driver Support : les pourcentages et les étoiles de bonus constituent une motivation supplémentaire et poussent à économiser. Tout le monde cherche à marquer des points !

Chez soi dans les transports longs courriers.

Le R480 LA 4x2 de la société Bürgin Transport AG a déjà effectué quelque 160 000 kilomètres sans le moindre problème et sa consommation moyenne de 30 litres environ est un autre argument de poids.

10 SCANIA AVANCE • 1.2012

Les Éts Beck Transport AG de Mauren, dans le canton de Thurgovie, mise sur les véhicules surbaissés. Son nouveau Scania Euro 6 présente une hauteur de sellette de tout juste 94 centimètres.

www.scania.ch


Hep, taxi ! Le Scania Euro 6 de la société Schmid Kran AG fait tout ce qu’on lui demande, ne consomme pas plus qu’un autre et se montre même plus Texte et photos : Beat Keiser réactif. Aucune trace de léthargie. Le Scania G 480 LB 6x2*4 Euro 6 de Schmid Kran AG est en service depuis huit mois déjà. Implantée à Grüningen dans le ­décor idyllique du canton de Zurich, la société est spécialisée dans les travaux de grutage mais effectue également tous les types de transport dans le secteur du BTP. Bernhard Schmid a pour devise de « Toujours trouver la bonne solution ! », un état d’esprit et une flexibilité qui ont largement contribué à la croissance de son entreprise ces dernières années. Le nouveau Scania Euro 6 est utilisé

comme taxi pour les chantiers. Cela signifie qu’il délivre en temps et heure tractopelles, compacteurs, fraiseuses, etc., et les récupère une fois le travail terminé. Il transporte également les matériaux nécessaires tels que pierres naturelles ou tuiles. La diversité de ses affectations, avec et sans remorque, ne se prête pas à une comparaison précise des chiffres de consommation. Quoi qu’il en soit, on sait qu’ils se situent entre 26 et 32 litres aux cent. Le véhicule n’a donc rien d’un glouton et se montre parfaitement compétitif. Bernhard Schmid, qui a d’abord suivi une formation de constructeur de routes puis de chef de chantier, était plutôt sceptique au début : « Un double traitement des gaz

Le Scania G480 LB 6x2*4 assure ses livraisons taxi même sur sols non stabilisés.

d’échappement avec de l’AdBlue® et un filtre à particules, je trouvais que ça faisait un peu usine à gaz et que gérer toute cette chimie au quotidien, ça n’allait pas être facile ; mais pas du tout, pour l’instant c’est RAS », dit-il en posant bien ses deux mains sur la table pour toucher du bois. S’il redoutait au départ que la propreté du système se paye aux dépens du dynamisme, il a constaté à l’usage que c’est plutôt le contraire : « L’Euro 6 se montre plus

« J’avais peur de me retrouver avec un camion apathique mais ce n’est pas le cas du tout, » Bernhard Schmid, Schmid Kran AG, Grüningen

vif avec des réponses à l’accélération plus directes ». Bernhard Schmid conduit souvent le camion lui-même car certaines courses ne peuvent avoir lieu de jour pendant les heures de travail normales, elles représenteraient une entrave à la circulation et c’est interdit. Encore un des aspects de sa flexibilité. Quand on lui demande ce qui a motivé le choix des deux tons de bleu pétants sur lesquels s’appuie son Corporate Design, Bernhard Schmid répond sur le ton de l’évidence : « C’est une marque de vitalité ». Et si on objecte que, traditionnellement, le bleu est plutôt la couleur de la fidélité que de la vitalité, ­ il rétorque en mari et père de famille comblé : « L’un n’empêche pas l’autre ! ».

Le Scania Euro 6 a totalement convaincu Bernhard Schmid.

www.scania.ch

1.2012 • SCANIA AVANCE 11


Portrait

Euro 6 : QUAND LES REJETS SONT PLUS PROPRES QUE L’AIR ADMIS

Par conviction Gabi, sa maman, a dû passer son tour par manque de temps mais la petite Vanessa a déjà roulé dans le nouveau Scania Euro 6, avec son papa Beat Hintermann aux commandes.

Ouverte à l’innovation La société Häfeli AG souhaite aller de l’avant et est ouverte à l’innovation, surtout lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement.

Texte et photos : Beat Keiser

Clairement, Euro 6 fait très fort auprès des femmes.

Ursula Amsler fait partie de la direction de Häfeli AG, Lenzburg, et le silence du nouveau Scania Euro 6 compte pour beaucoup dans son enthousiasme. Il tranche nettement sur ses souvenirs : quand elle était petite, tous les matins, elle entendait le fracas du portail métallique qu’on ouvrait dans l’entreprise de transport de ses grandsparents, puis le bruit des moteurs qu’on faisait chauffer et tourner assez longtemps pour que le système de frein ait fait le plein d’air. Le bruit s’accompagnait d’une épaisse fumée grise et de l’odeur prenante du gazole imbrûlé. Tout cela appartient désormais au passé.

Autant de sourires heureux : (de g. à d.) Beat Hintermann (conducteur), Ursula Amsler (direction) et Sepp Schwager (responsable des transports silo).

« Non, il n’y a pas d’effets négatifs », commente

Beat Hintermann lorsqu’il compare le nouveau Scania Euro 6 à ses prédécesseurs. Ni du point de vue dynamique ni du point de vue consommation. Précisons que l’affectation du nouveau Scania G 480 ne facilite pas ­franchement les comparaisons. En effet, lors du vidage des silos, son moteur tourne pour fournir la pression pneumatique nécessaire. Les destinations pratiquées et les topographies sont également très diverses : ­l’Italie, le lac Léman, la haute montagne, avec et sans remorque. Si l’on prend la consommation moyenne sur ces affectations très diverses, on n’obtient rien d’autre que la plage habituelle, selon Hintermann. « Oui, nous transportons des matériaux de construction en vrac, des liants géotechniques, pour être précis, et nous les livrons partout où le client en a besoin », explique Sepp Schwager, responsable des transports silo chez Häfeli AG à Lenzburg, une entreprise qui compte plus d’une corde à son arc. Partout, cela veut dire aussi rouler sur les petits chemins ou monter un col. Quand il faut de grosses quantités de matériaux mais qu’on ne peut pas faire passer un train routier complet, on dépose la remorque. On décharge le porteur, on retourne à la remorque tandem, on transvase le produit et on retourne livrer en solo, un peu comme ça se fait dans les transports laitiers. Ursula Amsler n’a aucune hésitation quand on lui demande pourquoi Häfeli AG a souhaité investir dans Euro 6 : « On a l’ambition d’aller de l’avant et notre objectif déclaré est de préserver les matières premières non renouvelables, et de cette façon l’environnement. » 12 SCANIA AVANCE • 1.2012

« Le nouveau G 480 Euro 6 est tout aussi convaincant que ses prédécesseurs Euro 5. » Beat Hintermann, conducteur du nouveau Scania Euro 6

Les affectations du nouveau Scania G480 LB 6x2*4 sont très diverses : l’Italie, le lac de Genève, la haute montagne, avec et sans remorque à essieu tandem. www.scania.ch


« Ça m’a vraiment surpris ! » Migros Berne exploite huit Scania Euro 6 et constate : pas de problème, pas de surconsommation. C’était ce que l’on redoutait au départ. Texte et photos : Beat Keiser, Tobias Schönenberger

À Schönbühl, Marcel Zaugg est le

Une autre crainte largement propagée s’est montrée tout aussi infondée. Les évaluations témoignent que les nouveaux moteurs propres ne consomment pas plus que les moteurs Euro 5 avec recyclage des gaz d’échappement. Les consommations s’équivalent à peu de chose près et il n’y a donc pas vraiment d’écart de coût si on laisse de côté le supplément négligeable dû au post-traitement des gaz d’échappement, qui n’entraîne en outre aucun gaspillage de ressources fossiles – une assurance qui devrait combler la clientèle soucieuse ­d’écologie et de durabilité.

­ irecteur Logistique de l’atelier intégré de d Migros Berne. Il est attaché à la tradition mais il aime aussi – de toute évidence – le progrès. Son bureau regorge de souvenirs rappelant la glorieuse époque de la marque Saurer, et c’est aussi son hobby. Le progrès ne ­l’intéresse pas moins, même s’il l’aborde avec un certain scepticisme. Lorsque sort une innovation, on s’attend généralement à des maladies de jeunesse, à des défaillances, des actions de rappel et autres problèmes. Rien de tout cela dans le cas des huit Scania Euro 6. « Ça m’a vraiment surpris », commente Zaugg d’un ton appréciateur. Le PTAC des G 440 a été ramené à 36 tonnes, ce qui signifie qu’ils n’acquittent pas la RPLP plein pot que leur vaudrait la limite technique du type et qu’ils disposent de copieuses réserves de puissance. C’est justement cet aspect qui aurait pu s’avérer problématique : les moteurs ne fonctionnant pas forcément à pleine charge,

Les porteurs ont été carrossés par

les dégagements de chaleur seraient-ils ­suffisants pour que le concept Euro 6 ­fonctionne comme prévu ? La pratique a montré que tout se passait comme il le fallait.

Ackermann, à Willisau. On peut comparer la valeur ajoutée générée par ce carrossier pour la Suisse à l’emmental, que tout le monde connaît à l’international et qui a désormais valeur de symbole. « C’est une réalisation bien de chez nous montée sur de l’acier ­suédois », assure Zaugg totalement convaincu par la réalisation.

Huit porteurs Scania G440 dont sept carrossés en version frigo et un tracteur sont déjà en service chez Migros Berne.

« Le concept Euro 6 Scania fonctionne parfaitement. » Marcel Zaugg, directeur Logistique Atelier intégré Migros Berne

www.scania.ch

1.2012 • SCANIA AVANCE 13


ÉCONOMIE

Texte : Kurt Bahnmüller, Photos : Scania, Fotolia

Entretien avec

Le passage à l’euro le 1er janvier­ 1999 dans de nombreux pays ­européens s’est fait dans ­l’euphorie. Force est malheureusement de constater que l’introduction d’une monnaie unique au sein des pays de l’UE s’accompagne de nombreux problèmes.

L

es différences de niveau écono-

mique et social entre les États de la zone euro ont entraîné des déséquilibres entre les 17 pays et ces derniers temps, les écarts se sont considérablement creusés. La Suisse n’est pas membre de l’Union européenne et n’appartient bien évidemment pas à la zone euro. Ces dernières décennies, son travail et ses performances se sont traduits par une croissance économique appréciable qui se manifeste par un niveau de vie élevé, des prix et des salaires plutôt élevés et des prestations

14 SCANIA AVANCE • 1.2012

sociales bien développées. Pour l’économie nationale suisse, l’équilibre entre les prix et la prospérité revêt une importance décisive. Le cours de l’euro a considérablement baissé par rapport au franc suisse ces derniers mois et cet effondrement a des retombées considérables sur l’économie suisse. L’écart de plus en plus marqué entre les prix pratiqués en Suisse et à l’étranger a sensibilisé la population. La Banque nationale suisse a dû intervenir pour désamorcer la situation causée par la surévaluation de la devise suisse. Le débat autour des prix et des salaires ne va pas cesser pour autant, surtout dans les secteurs d’exportation. Les Suisses qui achètent des biens de c­ onsommation et des biens d’investissement de provenance étrangère se demandent de plus en plus souvent s’ils ne feraient pas mieux de se les procurer directement à l’étranger. Cette tendance met les importateurs suisses sous pression – et parmi eux Scania Suisse, qui assure

l’importation et la distribution des ­véhicules utilitaires du constructeur suédois dans le pays. Nous avons demandé à son directeur général Gerhard Waser comment l’importateur gère les négociations de prix avec en toile de fond la situation actuelle. Monsieur Waser, les clients vous demandent-ils aujourd’hui des remises motivées par le cours des devises comme ce peut être le cas dans le secteur des voitures particulières ? Gerhard Waser : Nous avons pu constater ­pendant une certaine période que certains de nos clients jouaient l’attente en spéculant que le franc allait continuer de baisser. Mais depuis que la Banque nationale suisse a fixé un cours ­plancher et que dans les faits, le franc s’est stabilisé autour de 1,22 euro, les entrées de commande ont repris de manière très sensible. Lorsqu’on parle de remises, il faut toujours garder à l’esprit qu’elles influencent aussi le prix des véhicules d’occasion et le calcul des amortissements, qui sont pourtant www.scania.ch


Gerhard Waser « Le prix n’est qu’un des ­éléments de l’achat. » Gerhard Waser, directeur général de Scania Suisse

une nécessité. Il y a là une destruction de capital que les clients ne perçoivent pas sur le moment. Lorsque l’on souhaite formuler une offre de prix attrayante, pensez-vous que les équipements optionnels gratuits soient une bonne solution dans le secteur des véhicules industriels aussi ? Gerhard Waser : Dans le cas des véhicules ­industriels, les options supplémentaires ne riment à rien si ce ne sont pas des systèmes utiles pour l’exploitant et qui lui apportent une valeur ­ajoutée. À notre avis, les extensions de garantie ou un avoir pour diverses prestations représentent une offre bien plus intéressante. Même chose pour les conditions des contrats de leasing. Y a-t-il des clients qui partent à la pêche sur Internet et reviennent chez l’importateur suisse avec des bases de négociation plus intéressantes pour eux ? Gerhard Waser : Oui, bien sûr, cela arrive. Mais ne me dites pas que l’achat d’un véhicule induswww.scania.ch

triel n’est pas aussi pour beaucoup une affaire de confiance. Nous pouvons parfaitement justifier un écart de prix vis-à-vis de nos clients dès lors que nous attirons leur attention sur les prestations complémentaires dont ils bénéficient chez nous. En outre, le prix n’est qu’un des éléments de l’achat et pas le plus important si vous ­pensez aux frais d’entretien et d’exploitation, qui entrent plus fortement en ligne de compte. Nous disposons là d’excellents outils grâce auxquels nous aidons nos clients à ramener au minimum leurs dépenses d’entretien et d’exploitation. Cela ­correspond à des économies importantes et ce sont des potentiels qui bénéficient pleinement aux clients. Par ailleurs, les importateurs suisses du secteur des véhicules industriels ont toujours fait profiter leurs clients des effets de change et aujourd’hui, les véhicules neufs s’achètent moins cher qu’il y a environ deux ans. Peut-on envisager des adaptations de prix du côté des pièces de rechange ­également ?

Gerhard Waser : Il faut faire la distinction entre les pièces de rechange de qualité première monte et celles que proposent des fabricants indépendants – dont la fiabilité et le rapport prix/performance sont à examiner de très près. Là, il y a en tout cas des différences de prix notables. Les premiers clients ont déjà commandé les nouvelles versions Euro 6. Quel est l’écart de prix par rapport aux versions Euro 5 ? Le taux de change entre le franc suisse et l’euro exerce-t-il une influence ? Gerhard Waser : Les technologies qui ­permettent de dépolluer selon Euro 6 ont ­é videmment leur prix. Mais la décision d’acheter ou non Euro 6 dépend surtout de la durée d’exploitation et de l’affectation. Dès lors que le véhicule peut rouler plus longtemps parce qu’il appartient à la bonne catégorie d’émissions, l’exploitant récupère déjà la différence de prix – sans oublier l’avantage ultérieur en termes de valeur résiduelle. 1.2012 • SCANIA AVANCE 15


« Relâcher l’accélérateur le plus tôt possible et ­laisser le poids du camion travailler pour vous – c’est une de mes meilleures cartes. »

Jusqu’à la moindre goutte

Hanna Fange, conductrice, laboratoire du Transport Scania

Qui consomme le moins ? Deux conducteurs Scania se sont affrontés dans un duel axé sur l’efficience. Résultat : une consommation inférieure à 26 litres aux 100 km pour les deux participants. Le tout sur deux R 480 motorisés Euro 6. Texte : Per-Ola Knutas, Markus Bauer, Photo : Kjell Olausson

V

oilà qui sort de l’ordinaire : le laboratoire du Transport Scania et l’entreprise de transport TSL se sont lancé un défi avec comme challenge un transport de fret en aller-retour entre le site de production Scania de Södertälje et Vordingborg au Danemark afin de voir lequel des deux duellistes parviendrait à économiser le plus de carburant sur cette tournée standard. Les deux conducteurs chargés de défendre leurs couleurs étaient, pour le laboratoire du Transport Scania, Hanna Fange, qui est conductrice depuis quatre ans (voir notre encadré « Les duellistes ») et, pour TSL, Peter Röder, un vétéran qui l’a emporté mais de peu seulement – au bout des deux jours qu’a pris l’aller-retour. « Je conduis tout de même depuis 29 ans, cela fait de moi un professionnel de la route qui sait anticiper sur ce qui va arriver », a dit Röder en conclusion des 1360 kilomètres avant de commenter : « Le R 480 Euro 6 est un camion fabuleux et qui se conduit très bien. Ici, en Scandinavie, la conduite est bien plus facile qu’en Allemagne où le trafic est tellement 16 SCANIA AVANCE • 1.2012

dense sur les autoroutes ». Röder a du reste remporté au passage un autre duel, contre lui-même cette fois, en pratiquant une consommation de 25,4 litres, ce qui est inférieur à sa moyenne habituelle. Certes déçue d’être arrivée seconde, Hanna Fange, s’est montrée bonne perdante : « Toutes mes félicitations à Peter, il a fait mieux que moi, d’autant plus que j’ai commis quelques erreurs que j’aurais pu éviter ». Les deux conducteurs ont en tout cas réussi à se placer en dessous du plafond des 26 litres aux 100 qu’avait défini le laboratoire du Transport Scania, dont les calculs et les limites sont toujours très exigeants. Le laboratoire est une filiale à cent pour cent de la marque. Ses professionnels sont chargés de tester sur route les performances des véhicules commercialisés par le constructeur et de les évaluer afin d’optimiser les consommations et ce, jusqu’à la moindre goutte. Ils forment également les conducteurs à la conduite économique et aux techniques de sécurité. Le laboratoire www.scania.ch


Le défi : Effectuer en aller-retour le transport d’une cargaison entre l’usine de production de Södertälje, en Suède, et Vordingborg, au Danemark. Départ : 04.00 h, 26 mai, Södertälje, Suède. Arrivée 1er jour : 14.45 h, 26 mai, Vordingborg, Danemark (repos journalier). Départ 2ème jour : 02.00 h, 27 mai, Vordingborg. Arrivée : 12.05 h, 27 mai, Södertälje. Trajet total : 1360 kilomètres, PTAC : 40 tonnes à l’aller, 32 tonnes au retour. Les deux camions : tracteur Scania R 480 4x2 à moteur dépollué Euro 6 avec transmission Opticruise Scania, retarder Scania, boîte 12 rapports (démultiplication 2,07 sur le ­dernier rapport), 960 tr/min à 80 km/h. Les deux concurrents : Hanna Fange a 31 ans et travaille au laboratoire du Transport

Scania. Si elle ne compte encore que quatre ans d’activité professionnelle, les ­ 100 000 kilomètres qu’elle effectue tous les ans font d’elle une professionnelle. Elle se décrit comme très attentive à ce qui se passe sur la route, ce qui lui vaut de deviner très tôt ce que vont faire les véhicules qui précèdent. Son modèle préféré est le Scania Blue Shark V8 dans sa version modifiée. Peter Röder a 49 ans et travaille chez TSL GmbH à GrossUmstadt. Il est routier depuis 29 ans et il en faut beaucoup pour le surprendre. Son Scania préféré est le R 500 à moteur V8. Il fait dans les 160 000 kilomètres par an et apprécie la liberté et l’indépendance que lui donne son travail sur les routes. Sa meilleure carte pour une conduite efficiente : « Concentrezvous sur la conduite, regardez bien la route et la circulation et essayez d’anticiper sur ce qui va se passer. »

« Il en faut beaucoup pour me surprendre au volant et je pratique une conduite aussi soigneuse que soignée. » Peter Röder, conducteur, TSL GMBH

Le parcours suivi par les deux duellistes fait partie d’un itinéraire classiquement pratiqué par Scania pour le transport de composants entre le site de production de Södertälje, en Suède, et l’usine de montage de Zwolle, aux Pays-Bas.

Södertälje

« J’ai gagné ! » Peter Röder lors de son arrivée à Södertälje.

Vordingborg

Zwolle

assure certaines des dessertes entre les usines de production et de montage Scania. Anders Gustavsson, directeur du laboratoire du Transport Scania, est ravi que l’issue du duel ait été aussi serrée : « Nous avons pu constater qu’il était possible de rester nettement en deçà des 26 litres aux 100, même en pratiquant deux styles de conduite totalement différents ». Le fondateur de TSL, Klaus Ellinger, ne cache pas non plus sa satisfaction : « Nous savons que nous avons d’excellents conducteurs capables de bien gérer leur camion. Leur conduite sobre se retrouve dans nos structures de coûts et dans le faible niveau de nos dépenses d’entretien ». 1.2012 • SCANIA AVANCE 17


Rentabilité

Texte et Photos : Beat Keiser

À qui parler Le concept « ecolution by Scania » économise du carburant et diminue les rejets de CO2. Un premier sondage représentatif mené auprès des transporteurs de différents secteurs dans tout le pays montre que tous sont désireux de réduire leur consommation de gazole. Mais les approches pratiquées sont aussi diverses et variées que la branche elle-même. La société Willi Schärer Transport AG s’est décidée en faveur du concept « ecolution ».

S

les uns ne décolleraient pas des 100 km/h à cause des délais à tenir tandis que les autres ne monteraient pas au-delà des 80 km/h pour limiter leur consommation. Par contre, tout le monde confirme à l’unanimité qu’en matière de sobriété, le chauffeur reste l’élément clé. i ça ne tenait qu’à eux,

transporteur installé à Pratteln, qui explique pour sa part : « Nos véhicules sont limités à 89 km/h mais nos chauffeurs ne les poussent pas dans leurs retranchements, ils roulent à 83 ou 84 km/h. » L’équipe Schärer ne jure que par les V8 Scania et pratique une conduite parfaitement maîtrisée qui donne des chiffres de consommation inférieurs à ceux des six cylindres. Les affectations sont pourtant très diversifiées – de la semi CityTrailer en toute légèreté au train de 44 tonnes sur les trajets initiaux et finaux du transport combiné.

C’est aussi l’avis de Willi Schärer,

qui abaissent la consommation : vitesse ramenée à 85 km/h, pneus à faible résistance au roulage et modifications aérodynamiques. La formation des chauffeurs reste un élément pivot. Le Communicator C200 installé dans les véhicules permet d’analyser précisément la conduite pratiquée. Le conducteur anticipe-t-il suffisamment ? Exploite-t-il au mieux les avantages de la transmission robotisée Opticruise ?

Ecolution recouvre de nombreuses solutions

Acheteur transport de formation, Willi Schärer a aussi conduit de nombreuses années et il « vit le

18 SCANIA AVANCE • 1.2012

« La formation des chauffeurs, c’est la base indispensable à toute baisse de la consommation. » Walter Marti, Instructeur, formation des conducteurs transport », pour reprendre ses termes. Ecolution a donc trouvé à qui parler – au sens positif – car il y a longtemps que Schärer s’efforce de savoir exactement combien consomment ses chauffeurs. Lorsqu’une consommation remonte très au-dessus de la moyenne, tout le monde peut y réfléchir car les relevés imprimés sont tous affichés sur un grand panneau – mais sans commentaire et sans remarques acrimonieuses non plus. On est correct sur la route et les uns avec les autres. Et ça marche : grâce à ses seules solutions techniques, le concept ecolution Scania s’est soldé par une consommation ramenée de 34 à 33,2 litres puis, après la formation des conducteurs qui a suivi dans une deuxième étape, à 31,7 litres, soit un gain de 2,4 litres aux 100, si l’on s’en tient aux chiffres dont nous disposons à la clôture de cette édition.

Le premier tracteur ­ cania R 500 LA 4x2 S « ­ecolution by Scania » de la société Willi Schärer AG à Pratteln. Le second a depuis été commandé et mis en service.

www.scania.ch


Concours Young European Truck Driver 2012

Des moments inoubliables Sandra Zeller est la première femme conductrice a avoir participé aux épreuves finales du concours Young European Driver organisées à Södertälje après avoir remporté les éliminatoires suisses. C’était il y a presque deux ans. Quel souvenir en garde-t-elle et quels souhaits formule-t-elle pour l’avenir ? Texte : Beat Keiser, Photos : Beat Keiser, Scania

N

ous sommes dans une jolie fermette à proximité du lac de Thoune. Les maquettes de camions, les photos et les souvenirs – tout est bien disposé en bonne place. Assistante logistique et conductrice poids lourd, Sandra Zeller repense souvent au concours YETD : « J’ai vécu des moments forts et inoubliables ». Martin Gertsch, son compagnon, est agriculteur. Il a travaillé dans le tunnel AlpTransit, lui aussi sur un Scania 143, qui a survécu aux difficultés de la tâche contrairement à d’autres camions.

Oui, beaucoup. J’ai un boulot super dans une excellente entreprise.

Madame Zeller, bénéficiez-vous d’un bonus ‘Femme’

Et si vous deviez ou pouviez acheter vous-même un

dans cette branche à prédominance masculine ?

camion ?

Pour la notation aux épreuves du YETD, sûrement pas, mais pour les applaudissements et les encouragements, oui, absolument.

Ce serait un Scania V8. Pas besoin d’aller jusqu’au 730, le R500 m’irait tout à fait.

Et comme conductrice internationale sur la route de tous les jours ?

Ça dépend des pays. Les Néerlandais apprécient quand c’est une femme qui descend de la cabine, les Italiens, je n’en parle même pas. Mais je fais en sorte de travailler de la façon la plus normale et la plus professionnelle qui soit et c’est tout ce que je demande. Je n’aime pas du tout voir des conductrices jouer de leurs charmes pour s’éviter les aspects les plus difficiles du travail.

Pensez-vous rouler à l’international jusqu’à l’âge de la retraite ?

À long terme, j’aimerais bien pouvoir rentrer chez moi le soir et avoir des enfants – mais sans que ça m’empêche d’exercer un travail intéressant, ambitieux, et dans lequel je mette à profit ma formation et mon expérience professionnelle.

Finale suisse Comme il y a deux ans, la finale suisse prend place le dernier samedi de juin, autrement dit le 30 juin, dans le cadre du festival international Trucker & Country d’Interlaken, où vous pourrez rendre visite à Scania et suivre les épreuves du concours. Tous les vainqueurs nationaux se retrouveront ensuite du 7 au 9 septembre 2012 chez ­Scania à Södertälje pour la finale qui décidera de la meilleure conductrice ou du meilleur conducteur YETD 2012.

Aimez-vous votre travail chez Hofer Tanktransporte AG ? Moments paisibles. Sand ra Zeller avec son compagnon Martin Gertsch au bord du lac de Thoune.

Lieux et rendez-vous 2012 ntes En Suisse, les deux demi-finales suiva des du concours YETD sont prévues chez se Suis ia Scan de naux partenaires régio ramme SA en liaison avec un attrayant prog cadre :

 5 Mai 2012 chez Scania Suisse SA à Coire  12 Mai 2012 chez G. Kolly SA au Mouret

www.scania.ch

1.2012 • SCANIA AVANCE 19


CARS ET BUS

Texte : Beat Keiser, Photos : Tobias Schönenberger

Une compétence impressionnante

Ci-dessus : Citywide est le nom de la nouvelle gamme de bus urbains et interurbains de ­S cania. Elle s’inspire visuellement du Scania Touring.

L’OmniExpress 3.20 vient faire bouger les lignes sur le marché européen en pleine croissance du transport sur courtes et moyennes distances.

20 SCANIA AVANCE • 1.2012

L’ensemble des panneaux de ­c arrosserie du ­S cania Citywide, de même que ­l’ossature, sont fabriqués en ­aluminium, un matériau à la fois léger et résistant.

www.scania.ch


Scania présente le Citywide, un bus proposé en versions à plancher surbaissé et à ­emmarchement bas. Le constructeur suédois souligne ainsi sa compétence dans le domaine du transport de personnes. Carte postale de Courtrai où Scania était présent au Salon Busworld...

C

itywide est le nom de la nouvelle

design entièrement intégré, le poste de conduite se démarque légèrement de l’espace passagers par sa teinte plus claire et accueillante. Il dirige en quelque sorte les usagers vers l’intérieur du bus.

gamme de bus urbains et interurbains de Scania. Elle s’inspire visuellement du Scania Touring. Avec leur design moderne et caractéristique, ces bus en versions à plancher surbaissé et à emmarchement bas ne passent pas inaperçus dans la circulation urbaine. L’intérieur est aménagé dans des tons chauds qui procurent une sensation immédiate de bien-être. Les nouveaux bus ­Scania sont proposés avec des moteurs fonctionnant au gazole, au biodiesel, au gaz, au biogaz ou au bioéthanol. Ils sont fabriqués intégralement en aluminium pour économiser du poids et faciliter le recyclage. Tous les modèles Scania Citywide sont construits dans l’usine polonaise de Słupsk fondée en 1993, aujourd’hui entièrement dédiée à la production de bus à ­carrosserie tout aluminium.

L’ensemble des panneaux de carrosserie du Scania Citywide, de même que l’ossature, sont fabriqués en aluminium, un matériau à la fois léger et résistant. Le panneautage est conçu pour pouvoir être réparé ou remplacé facilement en cas de dommage. L’aluminium se recycle aisément et peut être réutilisé plusieurs fois sans altération de la qualité. Les éléments de carrosserie sont calqués sur le système modulaire déjà éprouvé chez Scania. Ce concept garantit un maximum de souplesse, notamment pour la configuration des portes. Le bus articulé de ­18 mètres peut ainsi être équipé de quatre portes.

Les modèles à plancher surbaissé ont été optimisés pour faciliter le transfert des usagers et offrent simultanément beaucoup d’espace pour les fauteuils roulants, les poussettes et les passagers debout. A bord des bus à emmarchement bas, les sièges sont orientés vers l’avant et offrent ainsi un maximum de confort sur les trajets plus longs. Tous les matériaux et surfaces sont faciles d’entretien. Remarquable par son

A l’occasion du Salon Busworld de ­ ourtrai, Scania a présenté quatre bus, parmi C lesquels l’OmniExpress 3.20, un véhicule polyvalent qui avait fait sa première apparition au mois d’avril dernier. Ce modèle vient faire bouger les lignes sur le marché européen en pleine croissance du transport sur courtes et moyennes distances. Proposé avec deux ou trois essieux, ce bus polyvalent peut être adapté

La nouvelle face avant du Scania Citywide s’inspire du Scania Touring.

de mille façons aux impératifs des exploitants. Disponible en plusieurs longueurs allant de 11 à 14,9 mètres, il peut accueillir jusqu’à ­67 passagers et se décline dans une trentaine de variantes d’aménagement intérieur. Le Scania OmniExpress est fabriqué en collaboration avec la société finlandaise Lahden Autokori Oy. Le suivi pièces et SAV sont assurés par le réseau de vente et de SAV de Scania. Cette nouvelle gamme de bus Scania séduit par son extraordinaire flexibilité qui s’applique non seulement au choix du type de carrosserie, mais aussi aux méthodes de production. Disponible en plusieurs longueurs et hauteurs hors tout, ce véritable multitalents est idéal pour les excursions du week-end. Le poste de conduite est aménagé généreusement et facile d’accès. Sur les versions équipées de la transmission Scania Opticruise, le levier de vitesses est implanté sur la colonne de direction. La boîte de vitesses automatique ZF en option se commande à l’aide de touches au tableau de bord. Scania mise sur un concept global basé sur des

bus tout équipés et sur un approvisionnement parfait en pièces de rechange. Le constructeur propose en outre des prestations de service conçues pour répondre exactement aux besoins de chaque entreprise de transport par bus ou car. Avec plus de mille points de service en Europe, le réseau de vente et de SAV de Scania propose à ses clients une assistance professionnelle et personnalisée.

« Les Scania Citywide et ­Touring possèdent un visage caractéristique. » Daniel Wälti, Bus & Cars Scania Suisse SA

www.scania.ch

1.2012 • SCANIA AVANCE 21


Services

Texte et Photos : Beat Keiser

Priorité à la sécurité et non au hasard Scania Suisse SA aime donner des garanties. A cet effet, elle propose ­différents types de contrats qui permettent au client de choisir une ­couverture personnalisée de ses frais de réparation et d’entretien. Ces solutions facilitent le calcul des coûts de production liés au transport.

P

our maîtriser parfaitement son activité, il faut savoir calculer juste. Scania propose différentes garanties adaptées aux besoins de chacun, des contrats qui mettent à l’abri des mauvaises surprises. « Pour nous, l’extension de garantie est une sorte d’assurance qui couvrirait les dommages onéreux causés dans le pire des cas. »

Scania Suisse SA va au-delà de la garantie

constructeur standard d’un an proposée partout dans le monde et offre à ses clients douze mois de sécurité supplémentaires grâce à la formule Swiss Mobility. Pour chaque véhicule Scania neuf, le client bénéficie durant 24 mois, sans limite de kilométrage, des mêmes prestations de garantie que la première année d’exploitation. Pour les clients souhaitant mettre tous les atouts de leur côté, Scania Suisse SA propose en outre une garantie couvrant la chaîne cinématique durant deux années supplémentaires, baptisée ATS 48. « Nous avons effectivement opté pour cette solution », confirme Jacques-André Regli de la société von Arx SA à Peseux, près

22 SCANIA AVANCE • 1.2012

de Neuchâtel. Cette entreprise spécialisée dans les travaux de terrassement effectue des travaux de maintenance et de réparation mineurs dans son propre atelier. « Certes, poursuit Regli, mais l’extension de garantie est une sorte d’assurance qui couvrirait les dommages onéreux causés dans le pire des cas. » En moyenne, les camions de von Arx SA restent en service pendant sept à dix ans, ce qui veut dire que sur la moitié de leur durée d’utilisation, l’exploitant est certain de ne pas avoir à débourser de grosses sommes pour la chaîne cinématique. La formule Route 66 va encore plus loin. Cette fois, le client opte pour une garantie sur la chaîne cinématique qui le couvre durant 66 mois ou jusqu’à un kilométrage de 660 000 kilomètres. Ce contrat inclut également les travaux d’entretien indispensables ainsi que les agents et ingrédients tels que l’huile moteur. L’enveloppe Route 66 peut être adaptée aux besoins du client par le biais d’une extension à 96 mois ou 960 000 kilomètres maximum avec l’option Route 66+. « Nous avons fait d’excellentes expériences avec l’offre entretien plus garantie Route 66 », commente Marcel Tschopp, gérant de la société Interspan Tschopp AG. « Au départ, nous avons opté pour cette formule parce que nous craignions que les moteurs ne connaissent des problèmes thermiques du fait de l’introduction de la norme Euro 4, puis d’Euro 5. De plus, nos véhicules sont souvent soumis aux poussières fines du bois susceptibles

www.scania.ch


Traveco a choisi pour ses véhicules la ­formule tout-en-un, à savoir le contrat de maintenance et de réparation.

« N’ayant encore aucune expérience des nouvelles technologies de dépollution, nous avons fait le choix de la sécurité chez Interspan Tschopp AG en optant pour la formule ‘Route 66’ », explique Marcel Tschopp.

d’obstruer le radiateur. Heureusement, nous n’avons rencontré aucun problème, ce qui est encore mieux. » La société Interspan Tschopp AG traite principalement des résidus de bois tels que copeaux, sciure ou broyats. Elle effectue également des transports spécialisés pour le compte de tiers et gère son propre atelier avec professionnalisme. Les capacités de cet atelier étant cependant limitées, Tschopp s’estime heureux de pouvoir confier une partie des travaux d’entretien à d’autres garages grâce à Route 66.

« Grâce au contrat de maintenance et de réparation, nous pouvons calculer exactement les coûts et formuler des offres plausibles à nos clients. » Otti Häfliger, membre de la direction de Traveco AG

www.scania.ch

Le contrat de maintenance et de réparation est la formule tout-en-un de Scania. Tous les travaux de maintenance et de réparation, y compris en cas d’usure, sont couverts par cette formule dès lors que le véhicule est exploité conformément à l’usage auquel il est destiné. Le contrat peut être conclu pour une période maximale de 96 mois ou 960 000 kilomètres. Otti Häfliger est l’un des dirigeants de la société Traveco AG. L’entreprise gère une flotte de 270 camions. « Grâce au contrat de maintenance et de réparation, nous pouvons calculer exactement les coûts et formuler des offres plausibles à nos clients. Dans la plupart des missions de transport, il n’est pas question de miser sur la chance ou la malchance. La sécurité passe avant tout. Dans le domaine agricole, par exemple, les livraisons de fourrage mettent la mécanique à rude épreuve, mais Scania sait exactement où et comment nous utilisons nos camions. Nous avons mis en place un partenariat gagnant-gagnant basé sur la confiance. Même si les risques sont couverts par un contrat de maintenance et de réparation, nous prenons toujours autant soin du matériel. Cela fait partie des principes que nous appliquons dans toutes nos relations clients. »

1.2012 • SCANIA AVANCE 23


Portrait

Nouveau point de vente et SAV pour

véhicules utilitaires VW à Echandens/VD « Les utilitaires Volkswagen nous permettent de compléter notre offre dans le segment léger. » Didier Hauswirth, conseiller de vente VW Véhicules utilitaires

« Grâce à notre nouveau centre véhicules utilitaires Volkswagen, nous sommes en mesure de proposer à nos clients ‘poids lourds’ une gamme très large et attrayante de produits de qualité », affirme Marcel Clerc, Directeur de Scania Echandens. Texte et Photos : Curt Bühlmann

I

nauguré officiellement le 1er août 2011,

le point de vente et SAV pour véhicules utilitaires Volkswagen est pour Scania Suisse SA un moyen d’affirmer sa présence en Suisse romande. Cette nouvelle offre vient compléter le réseau de vente et de service après-vente déjà très dense qui existe en Suisse germanophone, où l’on compte huit points spécialisés dans les utilitaires Volkswagen. pourront compter sur un partenaire professionnel unique pour le suivi de leurs flottes mixtes. Le garage Scania d’Echandens entend ainsi intensifier les très bonnes relations qu’il entretient déjà avec ses clients et les étendre aux clients utilitaires

VW en misant sur son professionnalisme reconnu, sur sa compétence et sa fiabilité. a été recruté comme conseiller de vente pour la Suisse romande. Ce commercial de formation possède déjà une longue expérience dans le secteur et a notamment travaillé comme vendeur de véhicules utilitaires VW dans un établissement AMAG de Suisse romande.

Didier Hauswirth

Désormais, les clients

à la filiale Scania d’Echandens profiteront bien évidemment à la nouvelle activité non seulement dans le domaine du conseil et de la vente de véhicules utilitaires VW, mais aussi pour ce qui est de l’offre et des prestations de services atelier. L’atelier réservé aux véhicules utilitaires Volkswagen, équipé de tous les outils spéciaux, est placé sous la responsabilité d’un technicien VW spécialement formé pour cette fonction : Tino Moreira.

Les atouts propres

utilitaires Volkwagen est très complet, puisqu’il va de l’utilitaire léger destiné à l’industrie et à l’artisanat aux minibus, en passant par les ambulances, les véhicules frigorifiques ou de déménagement, les bennes et même les camions-grues. Facteur important pour les clients qui demandent une carrosserie spéciale : ils disposent désormais d’un interlocuteur unique pour l’achat et l’importante collaboration avec le carrossier. Pour les clients intéressés, le garage dispose d’une flotte de véhicules de démonstration composée de plusieurs Crafter, T5, Caddy et Amarok.

Le programme de véhicules

24 SCANIA AVANCE • 1.2012

www.scania.ch


A Zurich, la boucheriecharcuterie Angst ­utilise déjà trois nouveaux ­Crafter pour ses tournées quotidiennes.

Que ce soit en version fourgon comme ce véhicule de la société Office Logistik ou avec cabine double et plateau fixe, le Crafter fait jouer ses atouts dans tous les secteurs d’activités.

Pratique, robuste et indestructible

Nouveau Volkswagen Crafter Avec l’arrivée des nouveaux moteurs 4 cylindres TDI, le Crafter marque des points en matière de consommation, d’émissions, de coûts et de confort. Dotés de nouvelles technologies ­ d’avant-garde, les nouveaux modèles TDI réalisent jusqu’à 33 % d’économies de carburant. La réduction globale des frais d’entretien et de carburant va jusqu’à 25 %. Texte : Curt Bühlmann, Photos : Scania

A

elle seule, l’extension gratuite de la garantie à

la troisième année d’utilisation (garantie 2+1) dans une limite de kilométrage de 250 000 km est un argument de poids. Cette offre tout à fait unique dans ce segment offre aux entrepreneurs et aux propriétaires de flottes une plus grande sécurité prévisionnelle et une base de calcul encore plus transparente.

qui correspond à des émissions de CO2 de 208 g/km seulement. Le Crafter animé par le moteur TDI de 136 ch affiche les mêmes valeurs de consommation, malgré une puissance supérieure et des reprises plus vigoureuses. Le couple maximal atteint alors 340 Nm et est disponible dès 1600 tr/min. Depuis peu, le Crafter est proposé avec un moteur biturbo

plus petit de 2 litres de cylindrée. Sa puissance atteint la valeur respectable de 143 ch pour un couple de 340 Nm. La version à la fois la plus puissante et la plus économique est le Crafter de 163 ch. Sur ce modèle, le moteur biturbo de 2 litres délivre un couple impressionnant de 400 Nm dès 1800 tr/min. Le véhicule ne consomme que 7,2 litres de gazole aux 100 kilomètres et rejette seulement 195 g de CO2 par kilomètre. Les moteurs ayant été allégés, la charge utile gagne

jusqu’à 10 %, sans compter que le Crafter peut, selon le modèle, tracter jusqu’à 3,5 tonnes. Pour obtenir un comportement routier neutre, les ingénieurs qui ont développé le Crafter ont misé sur des composants éprouvés, à savoir une suspension à roues indépendantes à l’avant et un pont arrière rigide à ressorts paraboliques implantés dans le sens de la longueur. Visuellement, le nouveau Crafter, en particulier

Le nouveau Crafter est disponible avec quatre niveaux de

puissance : 109 ch (80 kW), 136 ch (100 kW), 143 ch (105 kW) et 163 ch (120 kW). Il fixe de nouveaux repères en matière de consommation et de reprises. La motorisation d’entrée de gamme, un moteur TDI de 109 ch, offre déjà d’importantes réserves de puissance avec un couple maximal de 300 Nm disponible entre 1500 et 2250 tr/min. La consommation de ce Crafter n’est que de 7,9 litres aux 100 kilomètres, ce www.scania.ch

sa partie avant redessinée, reprend le design actuel des véhicules Volkswagen. L’habitacle bénéficie également de cette valorisation qui s’exprime à travers des tissus frais et robustes, des instruments repensés et diverses autres modifications. Le programme comprend cinq versions de carrosserie qui permettent de couvrir pratiquement tous les secteurs d’activités et tous les besoins exprimés par les clients. 1.2012 • SCANIA AVANCE 25


Scania family

Texte : Ursi Hug, Photos : Daniel Braghiroli, Manuel Manser

L’automobile est la grande passion de Daniel Braghiroli.

Notre capital le plus précieux

Nos collaborateurs Avec quelle personnalité célèbre

Ils travaillent semaine après semaine et jour après jour pour que nos clients puissent récupérer le plus vite possible un outil de travail en parfait état de marche et reprendre leur activité. Qui sont nos collaborateurs ? Que font-ils hors de leurs heures de travail et quels sont leurs loisirs ? 11 questions à Daniel Braghiroli de notre filiale d’Echandens

­aimerais-tu dîner et pourquoi ?

Il y en a deux, mais ce ne sera plus possible avec l’une d’entre elles : Ayrton Senna et Michael Schumacher. Senna pour son côté secret, et Schumacher en raison de sa carrière et de sa réussite dans tous les domaines. Que peut-on trouver à ton sujet sur

Quelle est ta fonction chez Scania ?

Je suis mécanicien camions depuis 1976, date à laquelle j’ai commencé mon apprentissage chez Scania.

Cela me fait vraiment plaisir quand les gens que j’aime sont heureux.

ton travail chez Scania ?

J’aime les contacts avec les clients et les ­carrossiers, trouver des solutions pour la remise des véhicules neufs et répondre aux attentes des clients. Quels sont de ton point de vue les atouts de notre réseau ?

Nous sommes très bons pour le service ­après-vente et l’entretien des contacts clients. Quels sont tes activités et loisirs en dehors de ton travail ?

Je consacre d’abord mon temps libre à ma famille. Il m’arrive aussi d’aller au cinéma. Je suis passionné de technique automobile, de Formule 1 et d’informatique. La restauration de véhicules anciens me fascine également. Je viens d’ailleurs de restaurer une Alfa Spider de 1974. Qu’est-ce qui te fait vraiment plaisir ? 26 SCANIA AVANCE • 1.2012

Pas grand chose, mon profil n’est plus très actuel.

Si tu étais Roi de Suisse, quelle loi ­adopterais-tu ?

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans

­Facebook ?

Je rendrais l’anglais obligatoire comme langue étrangère. Quel pays recommanderais-tu comme

Pour conclure : J’aime mon métier ! La

t­ echnique automobile a fait bien des progrès au cours des dernières années. Si c’était à refaire, je choisirais la même formation, car il existe énormément de possibilités dans notre branche.

destination de voyage ou de vacances et pourquoi ?

Je recommande vivement la Grèce et la Tunisie. Les gens sont très hospitaliers et très agréables. Ces impressions, je les ai eues avant les récents événements qui ont eu lieu dans ces pays.

35 ans chez Scania, c’est l’anniversaire fêté en 2011 par Daniel Braghiroli chez Scania Suisse SA à Echandens.

T’est-il déjà arrivé un truc complètement fou ?

J’ai eu l’occasion de monter dans un prototype F355 aux côtés d’un pilote professionnel lors d’une course de préparation. Quelle idée folle aimerais-tu réaliser ?

J’aimerais bien essayer de piloter une Formule 1. Je dis bien « essayer », car c’est très complexe et extrêmement dur physiquement. www.scania.ch


SERVICE

Scania Truck Gear

Nouveautés

2012

Sweat-shirt Veste softshell Réf. Taille 2087188 S 2087189 M 2087190 L 2087191 XL 2087192 XXL 2087193 XXXL 90,00 CHF*

T-shirt à manches longues

Réf. Taille 2086259 S 2086260 M 2086261 L 2086262 XL 2086263 XXL 2086264 XXXL

Réf. Taille 2086170 S 2086171 M 2086172 L 2086173 XL 2086174 XXL 2086175 XXXL

également disponible en noir ou en gris

également disponible en bleu ou en vert armée

70,00 CHF*

70,00 CHF*

T-shirt orange imprimé Réf. Taille 2086109 S 2086110 M 2086111 L 2086112 XL 2086113 XXL

Ceinture cuir boucle Scania

Casquette

Bonnet tricot & Écharpe

Réf. Taille 2053575 unique

Réf. 2086347

Réf. Bonnet Réf. Écharpe 2028018 2028025

40,00 CHF*

60,00 CHF*

20,00 CHF*

25,00 CHF*

35,00 CHF*

Consultez le site www.scania.ch/webshop pour découvrir notre sélection d‘accessoires exclusifs et faites-vous plaisir. * Prix indicatifs recommandés T.V.A. incluse (sous réserve de modification des prix). www.scania.ch

SCANIA AVANCE • 1.2012 27


Nous proposons aussi des paquets de financement. Si nos idées de financement suscitent la curiosité, cela n’a rien d’étonnant. En tant que société de service Scania, nous sommes non seulement en mesure de soumettre d’excellentes offres de camions neufs et d’occasion. Sur demande, nous y ajoutons également des offres pour des semi-remorques, remorques ou superstructures. Une proposition tentante, n’est-ce pas? Scania Finance. Toujours à votre service.

www.scania.ch

Scania Avance 01 2012  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you