Page 1

Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

Introduction

L’environnement

Préambule L’environnement, est-ce la protection de la planète ? Est-ce la protection de la santé (ce que l’OMS appelle la santé environnementale) ? Et si le mot lui-même, comme le dit si bien Michel Serres, éminent philosophe, n’était pas juste ? Parce que lorsque l’homme parle d’ « environnement », il parle de ce qui l’entoure. Il se positionne en maître du monde, alors... qu’il fait partie de cet univers ! Et l’univers des hommes, dans les pays riches, est plus celui de la surconsommation et de la production que celui de la qualité de l’air et des messages environnementaux. Tout ce qui nous entoure nous le dit : « Le bien-être, c’est de pouvoir s’acheter en permanence toutes sortes de nouvelles choses ». Nous voulons de belles voitures quitte à émettre des panaches pour en produire l’acier ou risquer d’envoyer un peu trop de souffre dans l’atmosphère pour avoir nos carburants, les utiliser le plus possible pour gagner du temps quitte à émettre des gaz à effet de serre, de jolis jardins quitte à forcer un peu sur la dose de pesticide… qui envahira peut être la nappe phréatique. Et même si nous sommes aussi assez peu respectueux de notre « environnement », nous montrons toujours du doigt les industriels. Car pour alimenter cette société hyper consommatrice de biens et de marchandises, il faut des usines. Et avouons-le, le respect de l’environnement n’a pas été pendant longtemps leur principal souci.

Planète Industries - Fiche introduction enseignant - L' environnement

page 1/2


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

Introduction

Aujourd’hui, en matière d’environnement, la donne a changée. Vraiment ! Pourquoi ? Parce que les industries veulent se développer durablement. Et sans parler de philosophie environnementale, de santé et d’image (ce qui est un fait), cela n’est plus possible. Une entreprise qui ne respecte pas les consignes environnementales (au même titre que si elle ne respecte pas la juridiction en matière de sécurité du personnel) se voit infliger de lourdes amendes, ou peut voir son activité arrêtée. Et par exemple, un incident « souffre » peut entraîner de lourdes peines pénales, jusqu’à la prison pour un entrepreneur. De ce fait, les industriels français et du Dunkerquois pour ce qui nous concerne, mettent en œuvre d’énormes moyens financiers et humains afin de progresser. Pour la santé de leurs employés et des riverains bien entendu, préserver l’environnement, mais aussi tout simplement car ils savent que c’est ainsi qu’elle sera acceptée par tous. Et que c’est seulement comme ceci, qu’elle pourra continuer son activité et nous proposer des produits nécessaires à notre vie de tous les jours. Des actions contre la pollution de l’air, de l’eau, mais aussi contre le bruit, transparence au travers de l’information, des réunions de riverains, des journées portes ouvertes, sont mises en place dans le Dunkerquois pour faire en sorte de s’intégrer… au territoire et à l’ «environnement ».

Planète Industries - Fiche introduction enseignant - L' environnement

page 2/2


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

Fiche enseignant

L’environnement L’objectif général des fiches Au travers de documents (articles de presse, interview, schémas, portraits), les élèves vont découvrir l’enjeu de l’environnement dans l’industrie et les actions mises en place par les industriels, le principe d’écologie industrielle dans le Dunkerquois, les enjeux du tri sélectif et de la réduction des gaz à effet de serre et comment agir en tant que collégiens et lycéens.

L’objectif pédagogique des fiches lire et exploiter des documents issus de sources différentes, rechercher sur Internet et en bibliothèque des compléments d’information, des définitions, débattre en classe, prendre conscience de l’éco-citoyenneté des entreprises comme d’eux-mêmes.

Les ancrages possibles dans les programmes découverte de l’entreprise (DP3, DP6), 3ème, EEDD (Education à l’environnement et au développement durable, collège et lycée), éducation civique 3ème, CAP et BEP - Notion : La citoyenneté politique et sociale. Les débats de la démocratie, éducation civique, juridique et sociale CAP - Notion : Citoyenneté et grands défis du monde contemporain, géographie BEP - Notion : L'environnement planétaire (Les problèmes environnementaux : de l'échelle locale à l'échelle planétaire), SVT, classes de 5ème et de 4ème, L’homme est responsable de son environnement, technologie, classes de 6ème et 4ème « faire état des rapports de l'entreprise avec son environnement et initier à l’environnement économique, aux matériaux et leur impact sur l’environnement ».

Planète Industries - Fiche enseignant - L' environnement

page 1/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

Préambule : L’environnement, est-ce la protection de la planète ? Est-ce la protection de la santé (ce que l’OMS appelle la santé environnementale) ? Et si le mot lui-même, comme le dit si bien Michel Serres, éminent philosophe, était juste ? Parce que lorsque l’homme parle d’ « environnement », il parle de ce qui l’entoure. Il se positionne en maître du monde, alors… qu’il fait partie de cet univers ! Et l’univers des hommes, dans les pays riches, est plus celui de la surconsommation et de la production que celui de la qualité de l’air et des messages environnementaux. Tout ce qui nous entoure nous le dit : « Le bien-être, c’est de pouvoir s’acheter en permanence toutes sortes de nouvelles choses ». Nous voulons de belles voitures quitte à émettre des panaches pour en produire l’acier ou risquer d’envoyer un peu trop de souffre dans l’atmosphère pour avoir nos carburants, les utiliser le plus possible pour gagner du temps quitte à émettre des gaz à effet de serre, de jolis jardins quitte à forcer un peu sur la dose de pesticide… qui envahira peut être la nappe phréatique. Et même si nous sommes aussi assez peu respectueux de notre « environnement », nous montrons toujours du doigt les industriels. Car pour alimenter cette société hyper consommatrice de biens et de marchandises, il faut des usines. Et avouons-le, le respect de l’environnement n’a pas été pendant longtemps leur principal souci. Pourtant, aujourd’hui la donne a changée. Vraiment. Pourquoi ? Parce que les industries veulent se développer durablement. Et sans parler de philosophie environnementale, de santé et d’image (ce qui est un fait), cela n’est plus possible. Une entreprise qui ne respecte pas les consignes environnementales (au même titre que si elle ne respecte pas la juridiction en matière de sécurité du personnel) se voit infliger de lourdes amendes, ou peut voir son activité arrêtée. Et par exemple, un incident soufre peut entraîner de lourdes peines pénales, jusqu’à la prison pour un dirigeant d’entreprise. De ce fait, les industriels français et le Dunkerquois pour ce qui nous concerne mettent en œuvre d’énormes moyens

Planète Industries - Fiche enseignant - L' environnement

Fiche enseignant

financiers et humains pour progresser. Pour la santé de ses employés et des riverains bien entendu, pour préserver l’environnement, mais aussi tout simplement car elles savent que c’est ainsi qu’elles seront acceptées par tous. Et que c’est seulement ainsi, qu’elle pourra continuer son activité et nous proposer des produits nécessaires à notre vie de tous les jours. Actions contre la pollution de l’air, bien sûr, de l’eau, mais aussi actions contre le bruit, transparence au travers d’information, de réunions de riverains, journées portes ouvertes, sont mises en place dans le Dunkerquois pour faire en sorte de s’intégrer… au territoire et à l’ « environnement ».

Où trouver d’autres sources pédagogiques et documents sur le sujet http://www.eduquer-au-developpement-durable.com/ Ce site développé par les éditions Nathan et régulièrement mis à jour propose des fiches pédagogiques en libre accès pour présenter aux collégiens notamment le développement durable dans son sens large : droits de l’homme, commerce équitable… http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/ Le site de ce pôle national de compétence pour l’Éducation à l’environnement pour un développement durable du réseau SCÉRÉN [CNDP-CRDP] est un portail recensant des initiatives et ressources pédagogiques. http://www.ifremer.fr/francais/produits/dossier.htm Le site de l’Ifremer avec quelques dossiers pour aborder l’environnement côté mers et océans. http://www.lesite.tv/index.cfm?nr=6&origine= WEBTV&mcl=environnement Un site destiné aux enseignants avec des vidéos pédagogiques en libres de droits et parfois des fiches d’accompagnement pédagogique traitant de sujets comme Agriculture et usage de l'eau. http://www2.ademe.fr/ Le site de l’agence de l’environnement, incontournable pour aborder le changement climatique ! A voir les dossiers de fond et le test ClimAct pour calculer son propre impact sur les gaz à effet de serre.

page 2/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

o Consommation d'énergie et changement climatique Comprendre le lien entre changement climatique et consommation d'énergie. o Changement climatique : une réalité Etayer cette affirmation en rappelant quelques faits scientifiques et phénomènes climatiques récents. o Une mobilisation politique internationale De Rio à Kyoto : rappel des événements clés des négociations internationales pour mieux appréhender les orientations politiques actuelles. o L’effet de serre et vous Quel est le rapport entre notre vie quotidienne et le changement climatique? Explications sur l’impact de nos gestes vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre. o Économies d’énergie Toutes les vraies/fausses idées sur l’électricité, l’habitat, les appareils électroménagers, les transports… Ainsi que des pistes concrètes et faciles à suivre pour participer à la lutte contre le changement climatique. o Le changement climatique fait son cinéma… « Le jour d’Après » est un film de fiction… et une occasion de réfléchir au changement climatique et à ses conséquences possibles. http://www.wwf.fr/ Le site de l’association écologique propose notamment un petit test pour calculer son empreinte écologique. http://www.defipourlaterre.org/ Pour vous accompagner dans vos séances de sensibilisation à l’environnement, l’ADEME et la Fondation Nicolas Hulot mettent à votre disposition de nombreux outils pédagogiques. Le kit « Défi pour la Terre », en particulier, vous permettra d’impliquer vos élèves de 6ème à travers la mise en œuvre de gestes au quotidien. Le site propose également le test ClimAct pour calculer son propre impact sur les gaz à effet de serre. http://www.ecoemballages.fr/ Le site du tri sélectif, avec une rubrique dédiée aux enseignants.

Planète Industries - Fiche enseignant - L' environnement

Fiche enseignant

www.effet-de-serre.gouv.fr/fr/savoir/savoir.htm Le site de la Mission Interministérielle de l’effet de serre avec des documents à télécharger et des schémas très bien faits.

Le corrigé de la fiche le principe de l’écologie industrielle 1- D’après les documents 1 et 2 a) Que fournit la centrale nucléaire de Gravelines à Aquanord, ferme aquacole du Dunkerquois ? Quelle particularité peut avoir cette eau pour aider au développement des alevins de poissons ? L’eau utilisée par la ferme aquacole provient du circuit de refroidissement de la centrale. Elle a été réchauffée d’une dizaine de degrés en sortant des condenseurs de la centrale. Cela permet aux alevins de se développer dans une eau beaucoup plus chaude. b) A quoi servent les ferrailles que GTS Industries et Europipe fournissent à Arcelor Mittal ? Les ferrailles sont recyclées lors de la fabrication de l’acier. (et retransformées en bobines d’acier). c) Savez-vous ce que les gaz des Hauts Fourneaux d’Arcelor Dunkerque permettent de générer lorsqu’ils sont fournis à DK6 ? Les gaz des hauts fourneaux permettent de produire de l’électricité dans la centrale DK6. d) Saviez-vous que dans le Dunkerquois de telles synergies existaient ? En quoi, selon ce schéma, l’écologie industrielle permet-elle de protéger l’environnement ? Concrètement, l’écologie industrielle vise à optimiser l’utilisation d’énergie, de ressources et de capital d’un système technique, via la coopération entre entreprises. Cet objectif peut, par exemple, être atteint par des transferts énergétiques ou par la réutilisation de déchets industriels dans le cycle de production.

page 3/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

Le corrigé de la fiche les actions de l’industrie 1-

D’après le document 1bis

a) Pourquoi la production de miel permet-elle à Total d’étudier la qualité de l’air au pied de l’usine ? Des analyses approfondies du miel permettent également de mesurer l'évolution qualitative de l'environnement. b) On dit que quelque chose est raffiné, lorsqu’il est d’une grande délicatesse, d’un goût subtil. L’origine étymologique de ce mot permet ici de faire un jeu de mot pour le nom du miel par rapport au raffinage, qui a la même origine. Quel autre jeu de mot aurait-on pu faire à partir du mot essence ? Raffiner vient du mot affiner, qui veut dire rendre fin, le mot « raffiné » d’un goût subtil a donc la même origine que le mot raffinage ; On dit ainsi que l’on « purifie » le sucre par exemple. Dans le même esprit, l’ « essence » a pour premier sens « la nature intime » d’un être ou d’une chose. Par exemple « Essence de fleurs», « Essentiel sucré »… c) Pourquoi le journaliste plaisante-t-il sur le fait que le produit est gratuit ? Le carburant est indispensable à nos vies et son prix ne cesse d’augmenter. Le journaliste plaisante sur la gratuité du miel par rapport au prix de l’essence. d) Qu’est ce que la TIPP ? (faites une recherche en bibliothèque ou sur Internet) L'unique accise s'appliquant aux produits pétroliers est la taxe intérieure sur les produits pétroliers (T.I.P.P.); La TIPP est perçue sur les volumes et non sur le prix de vente du produit. C'est donc un montant fixe en euros/l perçu sur chaque unité mise à la consommation. Le montant de cette taxe est fixé par la loi de finances votée par le Parlement. Le taux de TVA applicable aux produits pétroliers, carburants et combustibles, est le taux normal, conformément aux règles européennes. En France, ce taux est de 19,6 % depuis le 1er avril 2000. La TVA s'applique sur le prix de base augmenté des accises (TIPP), également conformément aux règles européennes. En 2005, la part des taxes en % dans le prix de vente à la pompe était de :

Eurosuper (supercarburant sans plomb 95) 66,9 Supercarburant sans plomb 98 65,3 Gazole 57,0 Source http://www.industrie.gouv.fr, Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Planète Industries - Fiche enseignant - L'environnement

2-

Fiche enseignant

D’après le document 2

a) En quoi la maîtrise des pollutions urbaines, agricoles, routières permet-elle de protéger la ressource en eau ? Les pollutions agricoles, industrielles et routières peuvent s’écouler dans la nappe phréatique et la polluer. b) Dans le document, on parle d’ « agriculture raisonnée », qu’entend-t-on par là ? L'agriculture raisonnée correspond à des démarches globales de gestion d'exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations. c) Qui sont les instances de l’Etat citées à la fin de l’article et quel est leur rôle respectif en matière de protection de la ressource en eau ? Effectuez une recherche en bibliothèque ou sur Internet. A- Les agences de l'eau sont des établissements publics administratifs, dotés de la personnalité civile et de l'autonomie financière. Elles sont placées sous la tutelle du ministère chargé de l'environnement et sous celle du ministère chargé des finances. Les agences de l'eau perçoivent des redevances auprès des différents usagers de l'eau pour la pollution que ceux-ci occasionnent ou pour les prélèvements d'eau qu'ils effectuent. Ces fonds sont ensuite redistribués sous forme d'aides financières (prêts, subventions) aux collectivités locales, aux industriels et aux agriculteurs pour la réalisation de travaux : • de lutte contre la pollution (construction, extension ou amélioration des stations d'épuration et des réseaux de collecte des eaux usées, mise en place de procédés de production plus propres…), • de développement et de gestion des ressources en eaux superficielles et souterraines de restauration et d'entretien des milieux aquatiques. B- La MISE est l'instance chargée de : • décliner pour le Préfet la politique de l'eau et des milieux aquatiques dans le département (identification des enjeux locaux et définition des priorités), • proposer au Préfet un plan d'action opérationnel de mise en oeuvre de la politique de l'eau et des milieux aquatiques et veiller à la cohérence des financements publics et des interventions de prestations d'ingénierie, • proposer au Préfet la position de l'Etat dans les documents de planification (SAGE, contrats de rivière...) et vis-à-vis des grands travaux ayant un impact sur l'eau et les milieux aquatiques,

page 4/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

• veiller à l'articulation avec les politiques connexes : gestion des grands axes fluviaux, préservation des eaux littorales, installations classées au titre de la protection de l'environnement (ICPE), politique sanitaire, prévention des risques, aménagement foncier, • veiller à l'intégration de la politique de l'eau dans les politiques sectorielles portées par les services déconcentrés, • évaluer la mise en oeuvre de la politique de l'eau de l'Etat dans le département, • organiser la communication et les échanges de données relatifs à l'eau dans le département. C- Les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales et la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales sont des services déconcentrés du ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité et du ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Les DDASS et la DRASS sont chargées de la protection de la santé des habitants du Nord-Pas-de-Calais et de la lutte contre toutes les formes d’exclusions. • La santé : de nombreux facteurs conditionnent notre santé, la qualité des services de soins, mais également l’environnement, le milieu social, les antécédents familiaux, les produits consommés… ainsi que notre propre capacité à se prendre en charge. • La lutte contre toutes les formes d’exclusions : garantir l’accès aux droits fondamentaux est le rôle de l’Etat : protection sociale, urgence sociale, handicaps, personnes en difficultés, lutte contre les discriminations. Il s’agit là de construire ensemble une place pour tous. En ce qui concerne sa mission santé-environnement, elle consiste à intervenir sur les risques sanitaires liés à l’environnement et par exemple : • contrôle sanitaire des Eaux de distribution publique et de loisirs, • lutte contre les nuisances sonores – Pôle Bruit, • avis sanitaire sur les sites pollués et installations classées pour la protection de l’environnement (impact sur les sols, l’eau, l’air et la santé), • prévention et gestion du risque Légionellose, • pollution atmosphérique – Air intérieur (des locaux), • suivi des déchets d’activités de soins à risques.

3-

D’après le document 3

a) En quoi le process d’Ascométal est-il, dès le départ, respectueux de l’environnement ? Parce qu’Ascométal produit de l’acier à partir de

Planète Industries - Fiche enseignant - L'environnement

Fiche enseignant

ferrailles, débris de fer, acier ou fonte qu’elle va recycler. b) Qu’entend-t-on par « éviter les surcoûts ultérieurs liés à la sévérisation des normes » ? Les normes gouvernementales et européennes sont de plus en plus sévères en matière d’environnement. Aller au-delà des attentes et intégrer les préoccupations environnementales dans la conception de tout nouvel équipement permet d’éviter des investissements ultérieurs.

4-

D’après le document 4

a) Qu’est ce que l’Atmo ? Est-ce une structure indépendante à la raffinerie SRD ? Le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable est responsable de la définition et de la mise en œuvre de la politique nationale de surveillance, de prévention et d'information sur l'air. En France, la surveillance de la qualité de l'air est assurée par 38 associations agréées par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable. Ces 38 Associations Françaises Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) se sont regroupées, depuis 2000, au sein de la Fédération nationale Atmo. Atmo Nord-Pas-de-Calais est l’association régionale chargée de la surveillance de la qualité de l’air en région Nord-Pas-de-Calais et elle a une antenne sur le littoral Flandre - Côte d’Opale à Gravelines. Cette association dispose d’un certain nombre de stations équipées de capteurs de polluants atmosphériques mais aussi météorologiques. b) Qu’est ce que le SO2 ? Pourquoi la raffinerie suit-elle particulièrement les seuils d’émanation de SO2 ? Le S02 est du dioxyde de soufre. Les raffineries de pétrole traitent les composés pétroliers afin de leur ôter ce soufre et récupèrent ce soufre qui est réutilisé par l’industrie chimique et agro-alimentaire. Par exemple, on dé-sulfurise les carburants afin d’éviter la pollution et de respecter la norme européenne qui est de 50g par tonne en janvier 2005 pour les essences et gazole. Pour mémoire, en 96, la norme européenne étaient de 1,5 kg par tonne pour les supers ! Les raffineries surveillent particulièrement ces émanations. En effet, le dioxyde de soufre (SO2) peut se transformer en sulfates dans l'air ambiant. Au contact de l’humidité de l’air, il se transforme en acide sulfurique et participe au phénomène des pluies acides qui contribuent à la dégradation des matériaux des monuments.

page 5/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

c) Pourquoi SRD a-t-elle instauré des alarmes ? Pour mettre en place le plus rapidement possible les mesures d’urgence : arrêt de production, réparation et surveillance d’une unité défectueuse.

5-

D’après le document 5

a) Pourquoi oublie-t-on souvent de citer le bruit comme une pollution ? Peut-être parce qu’il ne se voit pas, le bruit n’est pas souvent cité comme une pollution. Pourtant il représente une forme de pollution de notre environnement. Les bruits peuvent se révéler tout simplement gênants. Ainsi un bruit fort, qui dure longtemps ou qui se répète fréquemment agresse notre bien-être. b) Quel est l’investissement réalisé par Arcelor Dunkerque pour équiper le ventilateur de la chaîne d’agglomération d’un silencieux ? Pourquoi fait-elle cet investissement ? Le ventilateur du refroidissoir de la chaine d’agglomération 3 était la source de bruit la plus importante au niveau de l’agglo, perçu dans le voisinage comme un bruit d’avion qui décolle. L’entreprise a donc décidé d’investir 1 million d’euros dans la pose d’un silencieux au niveau de la gaine du ventilateur pour régler ce problème. C’est chose faite aujourd’hui et comme en témoignent les riverains, ce bruit a disparu. c) Quel rôle prend le SPPPI en ce qui concerne le bruit ? Pourquoi doit-elle sensibiliser le personnel ? Comme pour sensibiliser aux risques industriels, le SPPPI sensibilise le personnel. Cela commence par fermer les portes des hangars (premier rempart contre la dispersion des bruits) ou éviter de faire tomber les ferrailles de haut… Elle sensibilise le personnel qui prend progressivement conscience que le bruit est une source de pollution.

6-

D’après les documents 6 et 7

a) Qu’est ce qu’un panache chez Arcelor ? Pourquoi est-ce inquiétant pour la population ? Les panaches sont des émissions de fumée chargées en poussières d'oxyde de fer qui peuvent se produire lors du process et qui ont pour origine différentes causes très diverses : panne de dépoussièrage à la Fonte ou à l'Aciérie, pannes à l'Aciérie (déclenchement électrique par exemple), l'Aciérie étant en arrêt, elle ne

Planète Industries - Fiche enseignant - L'environnement

Fiche enseignant

peut plus prendre en compte la fonte en provenance des hauts fourneaux et il faut donc couler ce surplus de fonte en fosse, ce qui peut provoquer des panaches colorés chargés d'oxyde de fer. Ces panaches sont plus ou moins importants et peuvent parfois inquiéter la population qui peut les apercevoir d'assez loin. Ils n'ont pas d'incidence sur la santé des habitants. b) A quoi servent les réunions de riverains d’après vous ? Est-ce une obligation légale ? Pour être mieux à l’écoute de son entourage, mais ce n’est pas une obligation légale. c) A quoi sert concrètement le plan « vigilance verte » mis en place par Arcelor ? La dimension environnementale est prise en compte lorsque l’entreprise installe de nouvelles machines et de nouveaux outils. Elle est également prise en compte dans les procédures de travail que les salariés doivent respecter. Au-delà de ces règles, qui permettent de maîtriser les risques de l’activité pour l’environnement, l’entreprise considère que les salariés sont sur le terrain des acteurs du progrès dans tous les domaines. L’objectif de « vigilance verte » est de faire de chacun une sentinelle de l’environnement qui met en garde et informe toute anomalie observée.

Le corrigé de la fiche l’environnement et vous 1-

D’après le document 1

a. Pourquoi trier ses déchets permet-il d’économiser l’énergie ? Produire et transporter des biens de consommation nécessite de l’énergie ! Par exemple, pour produire l’acier de la boîte de conserve, puis la transformer, la découper, l’imprimer, la vernir, coller l’étiquette en papier et enfin l’amener jusqu’au supermarché… il aura fallu charbon, électricité et pétrole !!! b. Quelles sont les « ressources naturelles précieuses » dont parle le document ? Donnez des exemples. Le plastique est produit à partir de pétrole, énergie non renouvelable. On sait qu’il ne reste que 40 ans avant d’épuiser cette ressource par rapport à nos besoins actuels.

page 6/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

2-

D’après le document 2

a. Donner d’autres exemples de ce que l’on peut produire avec de l’acier et du plastique après recyclage Au centre de tri, l’acier est écrasé par une presse et transformé en gros cubes. Il est ensuite envoyé vers une aciérie pour y être fondu à 1 500° dans un convertisseur et être ainsi de nouveau intégré au circuit normal de fabrication de l’acier : l’industrie automobile, les boîtes boissons, l’acier des grands chantiers… Les plastiques : pour des raisons économiques, seuls les bouteilles et les flacons sont recyclés ; les sacs et les petits emballages ne le sont pas. Au centre de tri, trois différents types de plastiques sont soigneusement séparés : - PVC (polychlorure de vinyle) provenant de canalisations, de fenêtres, de gants ; - PET (polyéthylène téréphtalate) provenant de bouteilles de boissons et de barquettes alimentaires ; - PEHD (polyéthylène haute densité) provenant de bouteilles de lait, de sacs de supermarchés ou d’emballages de produits d’entretien. Ils sont ensuite broyés, lavés et régénérés en un produit de haute pureté, sous forme de poudre ou de granulés. Une bouteille d’eau recyclée permet de fabriquer sept cartes à puce ! Recherche-documentation a. A votre avis, quel phénomène peut-on ralentir en réduisant les émissions de CO2 ? On a l’habitude de parler de « réchauffement » climatique, mais il s’agira selon les régions de « changement climatique » : réchauffement, inondations… ou refroidissement ! b. Le recyclage de quels produits est nécessaire pour éviter le trou dans la couche d’ozone ? C’est un petit piège. Les CFC sont des gaz à effet de serre mais aussi responsables du trou dans la couche d’ozone. En revanche les autres gaz (CO2, méthane…) n’ont rien à voir dans cet autre phénomène inquiétant pour la planète. Les ChloroFluoroCarbones (CFC) sont des molécules composées de carbone, de fluor et de chlore. Ces molécules furent utilisées (notamment en remplacement d'hydrocarbures inflammables) car elles

Planète Industries - Fiche enseignant - L'environnement

Fiche enseignant

restent très stables et ne présentent donc aucune toxicité chimique pour l'homme. Leurs propriétés physico-chimiques très intéressantes expliquent pourquoi on les a utilisées très largement dans un grand nombre de processus industriels et de produits de consommation : • liquide de refroidissement dans les systèmes frigorifiques (domestiques, industriels et commerciaux) et les conditionnements d'air, • solvant et gaz propulseur dans les aérosols, • solvant pour le nettoyage d'appareils mécaniques et électroniques, • agent gonflant pour la production de mousses plastiques, • les halons, contenant du brome, ont été utilisés notamment comme produits extincteurs dans la lutte contre les incendies. A ces catégories de composés sont venues s'ajouter d'autres substances, également impliquées dans la dégradation de la couche d'ozone : • des solvants chlorés : le trichloréthane et le tétrachlorure de carbone, • le bromure de méthyle, un pesticide utilisé en horticulture. Son utilisation à des fins de quarantaine et de traitement avant expédition est encore autorisée en Europe afin de garantir l’absence d’organismes nuisibles dans les cultures commerciales, dans la mesure où des solutions de remplacement pour cette utilisation spécifique tardent à être développées (Commission européenne, 07/2005), • les HCFC, HydroChloroFluoroCarbones et les HFC, HydroFluoroCarbones développés par l'industrie pour remplacer les CFC dans la plupart de leurs applications. Ils contiennent de l'hydrogène, ce qui provoque leur dégradation plus rapide dans la haute atmosphère. Ils attaquent la couche d'ozone mais moins longtemps que les CFC. Par contre, ils contribuent à accroître "l'effet de serre", un autre problème écologique très préoccupant. En se décomposant sous l'action de la lumière, ces composés libèrent le chlore qui casse alors les molécules d'ozone. L'atome de chlore avec une durée de vie pouvant atteindre la centaine d'années, détruira plusieurs milliers de molécules d'ozone avant de disparaître.

page 7/8


Dunkerque, un territoire industriel durable

Planète Industries

3-

D’après le document 3

a. Pourquoi l’effet de serre est-il devenu un problème ? Comment appelle-t-on dans les médias ce phénomène ? On a l’habitude parler de « réchauffement » climatique, mais il s’agira selon les régions de « changement climatique » : réchauffement, inondations… ou refroidissement ! Ainsi on remarque une augmentation du nombre de catastrophes naturelles, toutes causes confondues : - 10 à 20 par an de 1900 à 1960, - 70 à 80 par an de 1960 à 1980, - 160 à 220 par an de 1980 à 1990, - 350 à 400 par an entre 1990 et 2000, soit un doublement par rapport à la période des dix années précédentes. Parmi toutes ces causes, le nombre de tremblements de terre reste assez stable de 1980 à 2000, tandis que la fréquence des cyclones et des inondations augmente. Ce sont bien les catastrophes liées au climat qui deviennent plus nombreuses. On constate également : - un relèvement du niveau des mers de 10 à 20 cm, - le déplacement d’espèces tropicales vers le Nord : barracudas le long des côtes françaises, poissons tropicaux africains en Méditerranée… Et aussi la modification du comportement des oiseaux migrateurs : migrations retardées, raccourcies en distance ou même annulées, etc. b. Que veut dire GES ? Gaz à Effet de Serre c. D’après le document, citez quelques exemples de secteurs qui dégagent des gaz à effet de serre ? Qui est responsable ? - le transport routier pour 25 %, - l’industrie pour 20 %, - l’agriculture pour 19 %, - les résidences, bureaux, commerces et administrations pour 18 %, - la transformation d’énergie pour 13 %, - la mise en décharge des déchets pour 3 %, - les transports non routiers (hors transport aérien international) pour 2 %, … c'est-à-dire tout le monde !!! Recherche-documentation a. Qu’est ce que le protocole de Kyoto ? Quels pays ont refusé de le signer ? Pourquoi à votre avis ?

Planète Industries - Fiche enseignant - L'environnement

Fiche enseignant

Le protocole de Kyoto, signé par 167 pays et entré en vigueur le 15 février 2005, est un premier pas dans le sens de la coopération internationale pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les pays industrialisés signataires se sont engagés à les diminuer en moyenne de 5 % par rapport aux émissions constatées en 1990. C’est un petit pas, mais qui va dans la bonne direction. A noter que les Etats-Unis et l’Australie (mais aussi la Croatie, le Kazakhstan, le Liechtenstein, Monaco et la Zambie) ont refusé de le ratifier. A eux deux, ils produisent le tiers des émissions de CO2 dans le monde. La raison principale pour les Etats-Unis de refuser de ratifier le Protocole ? L’application du protocole de Kyoto aurait mis en danger la croissance aux Etats-Unis et aurait fait perdre 5 millions d’emplois. b. Un film américain, le Jour d’Après, a donné une vision alarmiste des GES et du changement climatique en 2004 (DVD en 2006). L’avez-vous vu ? Si oui, donnez quelques lignes de votre avis sur ce film.

4-

D’après le document 4

a. Qui doit aujourd’hui s’impliquer pour réduire les pollutions diffuses ? Le consommateur, c'est-à-dire nous ! b. Que faut-il faire pour améliorer la situation ? Modifier nos comportements en matière de transport, de consommation, de chauffage… c. Nos choix de produits alimentaires ont un impact sur l’environnement, citez-en quelques-uns issus de l’article. Manger des fruits et légumes frais hors saison par exemple. Que d’énergie (et d’effet de serre) pour produire des fraises en mars… ou nous acheminer des haricots verts de Nouvelle Zélande ! Mais aussi acheter des produits sous emballages individuels (grosse production d’énergie et de ressources comme le plastique, puis du transport et de l’énergie à nouveau pour les trier). Ou encore manger beaucoup de viande… mais là, le débat est difficile : en avons-nous besoin, l’homme est-il omnivore… nous ne répondrons pas sur ce terrain glissant d’un débat entre végétariens, nutritionnistes et producteurs de viande.

page 8/8

environnement enseignant  

environnement fiche enseignant

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you