Issuu on Google+

SAVOIE SAVOIEI HAUTE-SAVOIE I HAUTE-SAVOIE

ANNéE 2012 ANNEE 2012

2000ANS ANS 2000 D’HISTOIRE D’HISTOIRE

DOSSieR ViGNOBLeS eT ViNS

SKIS MADE “MADEININ” SAVOIE MONTBLANC BLANc SAVOIE MONT

LA ROUTE ROUTE SUR LA L’ARTCONTEMPORAIN cONTEMPORAIN DE L’ART


RCS Toulouse 513 638 171 • Crédit photo : © Fotosearch / Corbis

Vos plus beaux souvenirs vous attendent ici.

En plongeant avec délice dans les grands lacs alpins d’Aiguebelette, d’Annecy, du Bourget ou du Léman. Allongé dans l’herbe tendre, bercé par le doux clapotis de l’eau à 25°. Absorbé par les cimes qui se miroitent dans les petits lacs d’altitude. Subjugué par l’énergie des torrents bouillonnants ou des cascades rugissantes, il y a tant à vivre l’été en Savoie Mont Blanc ! Au cœur d’une nature à couper le souffle, vos plus beaux souvenirs vous attendent ici.

www.savoiemontblanc.com


© Savoie Mont Blanc / guillaume ribot

édito « Une volonté d’aller de l’avant » Côme Vermersch a succédé à Rémy Charmetant début 2012 à la tête de Savoie Mont Blanc Tourisme.

«L

orsque l’on découvre Savoie Mont Blanc, on admire d’abord ses paysages. On reste stupéfait par leur beauté sauvage, hiver comme

côme vermersch directeur général

été. On rêve de dévaler ses montagnes, de nager dans ses lacs, de se promener en pleine nature, de visiter ses villes et ses villages. On s’imprègne de ses racines, de sa culture, de son patrimoine. Ce que l’on voit ensuite est tout aussi attirant : c’est le dynamisme de sa population. Ici, on construit, on se projette, on prend des risques. On est animé par une vraie volonté d’aller de l’avant. L’univers de la montagne a certainement une forte influence sur ses habitants empreints de cordialité et de simplicité. Les gens d’ici donnent mais s’enrichissent aussi de l’expérience de ceux qui arrivent. Au fil des jours, des semaines, des mois, on ressent un peu plus encore les charmes de ce territoire fascinant, de ses hommes et de ses femmes. On

bio express côme vermersch • 53 ans. Marié. Deux enfants. • 1984 : Secrétaire général du Palais des Congrès de Nice. • 1996 : Directeur marketing de l’Office de tourisme de Nice. • 2002 : Directeur du Comité Départemental de Tourisme de la Somme. • 2012 : Directeur Général de Savoie Mont Blanc Tourisme.

dépasse alors le simple attrait de la neige, du tourisme et de son industrie. Savoie Mont Blanc s’affirme, bien entendu, comme la destination numéro 1 dans le monde pour les sports d’hiver avec 20 % de l’offre mondiale en matière de ski. Mais c’est aussi l’été qu’elle offre des trésors à ceux qui prendront le temps de s’y plonger. Chaque jour, tous les acteurs de sa vie s’efforcent de mettre en avant ce formidable pouvoir de séduction naturelle et toutes les richesses proposées aux touristes. La montagne par sa diversité et son unité est attirante et accessible. C’est tout cela que nous prenons plaisir à vous offrir et à vous faire découvrir. Bienvenue en Savoie Mont Blanc.

2012 -

/3


© savoie mont blanc / hag © agence zoom

Mise en page Céline Gomert - Kalistene

Rédacteur en chef Yves Perret (yves.perret@neuf.fr)

Impression Kalistene

Coordination Alice Ramus (alice.ramus@smbtourisme.com) Claudie Blanc (claudie.blanc@smbtourisme.com)

Ont participé à l’élaboration de ce magazine • Savoie Mont Blanc Tourisme • Savoie Mont Blanc Réservation • Direction des Sports, du Tourisme et de la politique Montagne du Conseil Général de la Haute-Savoie • Agence Touristique Départementale de la Savoie

Rédaction Yves Perret Médias (Nadège Cartier, Céline Combier, Isabelle Fay, Marie Paturel, Yves Perret) maquette Matt Design

cartographie Latitude Cartagène

© Savoie Mont Blanc / ribot

ZAG © philippe royé / eric chauché

Directeur Côme Vermersch

REMERCIEMENTS Yannick Alleno, Frank Berkules, Laurent Bordes-Pages, Denis Bouchet, Pierre Carrier, Julie Coulon, Jérôme Durand, Laurence Fay, Pierre Gagnaire, Jean-Pierre Jacob, Catherine Lafontaine, Jean-François Laurenceau, Equipe de la galerie du Larith, Alain Livache, Véronique Lotito, Jean Luquet, Maxime et René Meilleur, Jean-Yves Michel, Agence Mon Nuage, Laurent Petit, Marilyse Pasture, Emmanuel Renaut, Michel Rochedy, Jen-Paul Rossi, Corinne Roussel, Jean Sulpice.

Un remerciement tout particulier à Jean Pierre Jacob et à toute l’équipe du Bateau Ivre au Bourget-du-Lac pour leur disponibilité et leur gentillesse. photographes Pierre Abry, Éric Anglade, Mickaël Arnoult, Clément Bagot, Berçon, Daniel Breyton, Dominique Belluard, Loïc Bernard, Sébastian Berrut, Maëlle Colllinet, Pierre Carrier, JeanAndré Charial, Combas/Kijno, Damien Dalby, Cyril Duval, Gilles Garofolin, Jean-François Hagenmuller, P. Huchette, Patrice Jacquin, Gilles Lansard, Jérôme Lardat, Laurent Madelon, Christian Martelet, Gilbert Perrier, Jean-Luc Petitrenaud, Marilyse Posture, Michel Quenard, Guillaume Ribot, Philipe Royé, Marc Thiaffey, Pierre Vallet, Marc Vallien, Mathieu Vitré, Agence Zoom, Savoie Mont Blanc Tourisme.

Crédits photos 1ère de couverture : Savoie Mont Blanc / Huchette - Philippe Royé - Jean-François Laurenceau. La reproduction même partielle des articles et illustrations est interdite. Document non contractuel, sauf erreur typographique, ne peut être vendu.

4/

- 2012


sommaire

ANNEE 2012

2000 ans d’histoire

dossier vignobles et vins

#10 année 2012

skis made in savoie mont blanc

sur la route de l’art contemporain

03 l Édito 06 l actus 12 l coup de cŒur 16 l cartes postales

Cartes postales

24 l dossier vignobles et vins

Cachés par la montagne, dissimulés par la verdure, ces lacs se méritent et se conquièrent au prix d’une marche revigorante. Découverte…

32 l des vignobles et des hommes 42 l les métiers de l’ombre 46 l choix de chefs 56 l art de vivre

01 / Lacs de Chéserys (de 2133 m à 2211 m) - Haute-Savoie Accès routier par Chamonix jusqu’au col des Montets Altitude de départ de la randonnée : 1461 m (col des Montets) Durée totale de la randonnée : 3h30 Dénivelé : 750 m.. © savoie mont blanc / hagenmuller

02 / Lac Anterne (2060 m) - Haute-Savoie Accès routier par Sixt-Fer-à-Cheval et la route de la cascade du Rougets Altitude de départ de la randonnée : 1180 m (Le Lignon) Durée totale de la randonnée : 6h00 Dénivelé : 980 m. © savoie mont blanc / collinet

16 /

- 2012

66 l sortir 2012 -

#10

/ 17

dossier vignobles et vins

#10

Dossier vignobles et vins

texte : Yves Perret / YP Médias Photos : savOie MONt BLaNC / GUiLLaUMe riBOt

Des vignobles et Des hommes

Les Allobroges cultivaient un vignoble de mondeuse… Vingt siècles plus tard, les viticulteurs de Savoie Mont Blanc produisent « des vins d’excellence ». Une vingtaine de crus issus de terroirs d’exception, à (re)découvrir en pratiquant l’oenotourisme.

six vignobles d’Appellation d’origine Contrôlée font la fierté du terroir de savoie Mont Blanc. huit figures emblématiques nous en présentent les spécificités.

vins des pays de savoie

textes : ISABelle fAy/yP MéDIAS

2000 ans d’histoire

24 /

/ 25

32 /

- 2012

L’abus d’aLcooL est dangereux pour La santé, à consommer avec modération.

74 l savoir-faire 76 l enquête 84 l album

Rossignol, Salomon, mais aussi Dupraz, Apo, Aluflex ou Bumtribe : entre géants industriels, nouveaux venus et petits artisans, le territoire de Savoie Mont Blanc abrite la plus forte concentration de fabricants de ski du pays. Découverte.

89 l pratique

aluflex ©

DAnIEL SErrE

H

textes : Céline COMBieR / YP Médias

Made in Savoie Mont Blanc

76 /

2012 -

ENQUÊTE

© SAvoIE Mont bLAnC / LAnSArD

#10

L’abus d’aLcooL est dangereux pour La santé, à consommer avec modération.

- 2012

C

’est une histoire qui puise ses origines dans la nuit des temps… ou presque. « S’il est certain que la vigne sauvage était présente dans les Alpes au néolithique (on a retrouvé des pépins datant de cette époque dans le lac d’Annecy !), l’agronome Columelle (1er siècle) relate que les Romains, en arrivant chez les Allobroges (- 120 av.J-C) ont découvert la vitis allobrogica. Il semblerait que le cépage cultivé était la mondeuse », présente Maurice Messiez, géographe et ampélographe, amoureux de la Savoie et de ses vins*. Ainsi donc, le territoire de Savoie Mont Blanc, mondialement connu pour ses stations de ski et leurs fromages, recèle un autre trésor et ce, depuis fort longtemps : ses vins. Dès la fin du IVème siècle, avec le rituel chrétien de la communion, le vignoble se développe autour des évêchés, prieurés et monastères. Puis dans les domaines des notables et, plus modestement, au sein de chaque ferme, où tous les paysans savoyards cultivent quelques ceps dont ils tiraient leur vin.

- 2012

aute-Savoie, commune de Marignier, un après-midi glacial début février. Aux fins fonds du Lieudit Le Giffre, à quelques pas d’une centrale EDF figée par le brouillard, un endroit comme il en existe peu. 350 mètres carrés d’atelier suspendus au dernier étage d’un bâtiment perdu. Des machines, des planches, des outils, des chutes d’aluminium, encore du bois… « Pour monter, c’est soit le talus, soit l’échelle », nous a prévenu Daniel Serre, le maître des lieux. 18, 19, 20 barreaux : « Ici, on aime fabriquer des skis pour les moutons à cinq pattes, s’amuse-t-il. Un monsieur grand et lourd qui ne trouve pas ce qui lui faut dans le commerce ? C’est pour nous. Un jeune garçon de 38 kilos qui veut une paire de télémark ? C’est aussi pour nous ». L’homme, passionné de skate, de ski et de « tout ce qui glisse », a racheté Aluflex en 1999. Avec son collègue Piero, il produit chaque année jusque 150 skis, monoskis et autres snowboards de toutes sortes.

2012 -

/ 77

2012 -

/5


Actus AIGUEBELETTE CENTRE DU MONDE

ENTREPRISES

de Haute-Savoie ont obtenu la marque nationale Qualité Tourisme coordonnée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Rhône-Alpes. Cette marque garantit à la clientèle des hôtels et restaurants distingués des prestations de qualité dans le domaine de l’information, de l’accueil, du personnel, du confort, de la propreté et de l’entretien des lieux et de la valorisation des ressources locales.

6/

- 2012

CROQ’ALP À PLEINES DENTS

s Desson bis de et E. eck / Cor R. Delalan Photo : v. : Frank Lukass cou Photo de

Découvrir et s’initier aux plaisirs du fromage et de l’agriculture de montagne. C’est l’objectif de Croq’Alp, le nouveau centre de goût ouvert dans une fromagerie haut-savoyarde à l’initiative de l’écomusée Paysalp et de la coopérative laitière des Hauts-Fleury à Mieussy (74) sur un espace de 400 m2. ISBN 978-2-01-245323-4 www.Croqalp.fr

ain , tie n, Al -S éb as , Je an rie , An dr é, , Pi er re ue Be no ît, Bé né dic te , Mape , Vé ro niq , ilip Ga vin ’s, oli ne , th ild e, Fio na , Ca ro le, Ph ar -C , Ma . An ne an da Isa be lle re nc e, Am ne , Gé ra ldi ne Th ier ry, , Flo An So len ne

13,20 J Prix TTC France

24/5323/1

LE GÉOPARC DU CHABLAIS RECONNU PAR L’UNESCO Le Chablais est devenu en mars dernier le quatrième géoparc français reconnu par l’UNESCO. Il rejoint le Parc Naturel Régional des Bauges qui possède ce label depuis 2010. C’est une récompense pour une région à la géologie exceptionnelle qui résume en 50 km, des Gets à la réserve naturelle de la Dranse, toute l’histoire des Alpes. Le label est plus qu’une simple reconnaissance de la richesse géologique d’un territoire. Il souligne les moyens mis en œuvre pour préserver ce patrimoine, en faire un outil éducatif, et se l’approprier afin de développer le tourisme autour de la découverte de notre patrimoine géologique et géomorphologique. www.siac-chablais.fr

Ol ivi er,

-:HSMALC=YZ

© savoie mont blanc / SMIT

14

eautés 12) Nos nouv s (mai 20 ) utes-Alpe ril 2012 Isère, HaMont Blanc (avars 2012) ) Savoie st, Hongrie (m ie (mars 2012 Budape èque, Slovaqu 2012) Rép. tchPalestine (mai) Israël, a (mai 2012 nk La i ySr ls m ir les co lend, Franch Rose ambéry. lac de la mer Vieux Ch er près du ent pour ères du -niqu s coch . Partir pique erveillem Se ressourcer m rte é d’ po re ce les ix. de de Fran ousser fort. Fond di à Chamon e descente du Tour plein de beau du Mi ns un y. Resda ille ec thiques le t ce igu nn ur l’a oir fai la gla lac d’A l’inouaprès av Se piquer po vian. Racler essus du S’offrir e. d’É nte au-d e des églises. pe ra de Glac les-Bains ou … ixer en pa baroqu Blanche mes d’A ou plan l’exubérance la vallée aux ther à La Plagne e devant s glaciers de gh de bobslei uche bé que bo au long ter pres scente à skis de bliable

P © agence Zoom / S. Gruden

En septembre 2011 à Bled (Slovénie), la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron a attribué à Aiguebelette l’organisation des championnats du monde 2015. Le dossier défendu par la délégation savoyarde, emmenée par Hervé Gaymard, président du Conseil Général de la Savoie et JeanClaude Killy, membre du Comité International Olympique, a séduit les instances internationales. Le lac savoyard avait déjà accueilli les mondiaux en 1997.

M

.com

routard

sité, , généro é, toléranceme, sincérites, om rir de cœur, Coups Droits de l’hdance, fouse nous respect,res, indépen valeurs qu renconté... Voilà les curiosit ns ! défendo

2012 2013

Savoie Mont Blanc

Savoie

nc ont Bla


Blanc t n o M Savoie

Guide évasion

Suivez le Guide

Les plus beaux itinéraires de balades, les plus grandes randonnées cartographiées sur fonds de cartes IGN, les meilleures adresses pour s’initier aux sports de montagne… Voici tout ce dont vous pourrez profiter si vous vous procurez dès aujourd’hui le “Guide Évasion Savoie Mont Blanc”. Tarif : 14,50 €.

Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site web www.michelin-boutique.com, le Guide Vert Michelin Savoie Mont Blanc reste “la” bible du tourisme dans la région. 360 pages d’infos en tout genre. Tarif : 13,90 €.

Guide du Routard 13 2012/20 routard.com

C’est un classique du voyage, de la débrouille et des bons plans. Le Guide du Routard se décline désormais dans sa version Savoie Mont Blanc 2012-2013. Une nouveauté qui manquait dans les librairies… et dans votre sac de randonnée. Tarif : 13,20 €.

activités praticables en hiver en Savoie Mont Blanc. Retrouvez la liste sur : www.savoie-mont-blanc.com

Pour tout savoir sur Savoie Mont Blanc, demandez nos éditions. Elles sont gratuites !

Une Appli IPhone Savoie Mont Blanc Son nom ? i savoie mont blanc. Sa mission ? Vous tenir informés des derniers événements, visites et sorties organisés en Savoie Mont Blanc et vous faire profiter, où que vous soyez, de plus de 3 000 infos pratiques. L’application en question est compatible IPhone, IPad et IPod Touch. Elle est entièrement gratuite. Scannez le QR code et téléchargez l’application.

SAVOIE MONT BLANC TOURISME | ANNECY 20, avenue du Parmelan - BP 348 | 74012 ANNECY CEDEX SAVOIE MONT BLANC TOURISME | PARIS 20, rue Croix des Petits Champs | 75001 PARIS

SAVOIE | HAUTE-SAVOIE | Éditions 2012

DE

TION TOU INA T ST

NÉE ’AN EL

2012

SAVOIE MONT BLANC TOURISME | CHAMBÉRY 24, boulevard de la Colonne | 73025 CHAMBÉRY CEDEX

Photo Couv. : Lac de Chèsery face au massif du Mont-Blanc © Savoie Mont Blanc / Dufresne

TION TOU INA T ST

NÉE ’AN EL

DE

www.savoie-mont-blanc.com

2012

Retrouvez-nous sur : www.savoie-mont-blanc.com

TONS RECOMMANDÉS (4)

MINEFI MIN_08_1926_RdVFrance_Cir Doc livré le 04/12/2008 A NOUS RETOURNER SIGNÉE AVEC VOTRE ACCORD OU VOS CORRECTIONS

JFB

ACCORD

CYAN

MAGENTA

JAUNE

NOIR

DATE

CRÉATION

ÉCHELLE 1/1 - FORMAT D’IMPRESSION 100%

PRODUCTION

1

CONSULTANT

2

3

4

5

6

7

8

9

10

CLIENT + QUALITÉ*

CARRÉ NOIR - 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE / Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 / Web : www.carrenoir.com

Photo Couv. : Alpages face aux Aiguilles d’Arves © Savoie Mont Blanc / Dufresne Imprimé sur du papier éco-certifié avec encres végétales.

Notre PATRIMOINE CULTUREL ET NATUREL SAVOIE MONT BLANC TOURISME | CHAMBÉRY 24, boulevard de la Colonne | 73025 CHAMBÉRY CEDEX SAVOIE MONT BLANC TOURISME | ANNECY 20, avenue du Parmelan - BP 348 | 74012 ANNECY CEDEX SAVOIE MONT BLANC TOURISME | PARIS 20, rue Croix des Petits Champs | 75001 PARIS

SAVOIE | HAUTE-SAVOIE | Éditions 2012 Retrouvez-nous sur : www.savoie-mont-blanc.com

CRÉATION PRODUCTION CONSULTANT

ACCORD

pédestres & refuges

TONS RECOMMANDÉS (4)

MINEFI MIN_08_1926_RdVFrance_Cir Doc livré le 04/12/2008 A NOUS RETOURNER SIGNÉE AVEC VOTRE ACCORD OU VOS CORRECTIONS

JFB

OUR CULTURAL AND NATURAL HERITAGE / IL NOSTRO PATRIMONIO CULTURALE E NATURALE / UNSER KULTUR- UND NATURERBE NUESTRO PATRIMONIO CULTURAL Y NATURAL / ONS CULTUREEL EN NATUURLIJK ERFGOED

CYAN

MAGENTA

JAUNE

NOIR

DATE

ÉCHELLE 1/1 - FORMAT D’IMPRESSION 100% 1

2

3

4

CLIENT + QUALITÉ*

CARRÉ NOIR - 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE / Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 / Web : www.carrenoir.com

5

6

7

8

9

10

2012 -

/7


Actus

© agence zoom - Alain grosclaude

ALBERTVILLE FÊTE SES VINGT ANS Durant le mois de février, les différents sites savoyards qui ont accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 1992 ont célébré les vingt ans d’un événement qui a marqué le territoire. Le 8 février à Albertville, Jacques Rogge, le président du Comité International Olympique, entouré des coprésidents du COJO JeanClaude Killy et Michel Barnier, ainsi que du maire de la ville olympique, Philippe Masure, leur a rendu un hommage émouvant et sincère.

La Savoie en musique

© agence zoom - sindy thomas

Les Rencontres Musicales-Savoie fêtent leurs 15 ans en 2012 du 16 juillet au 9 août à Albertville et aux alentours. Musique d’Amérique du Sud avec les Brésiliens de Barbatuques ou l’Argentin Juan Carlos Caceres, blues avec l’harmonica de jean-Jacques Milteau et son quintet, le requiem de Mozart ou le Magic Orchestra du Quintette Illico. À mettre entre toutes les oreilles.

Installé depuis 1913 à Chambéry dans l’ancien archevêché, le Musée savoisien subira entre 2013 et 2015 d’importants travaux de rénovation destinés à mettre en valeur le bâtiment et les collections. En attendant, son entrée est gratuite depuis janvier 2012.

8/

- 2012

© Musée savoisien cg 73 / s. paul

LE MUSÉE SAVOISIEN FAIT PEAU NEUVE

des CHAMPIONS sur les planches Lors de l’étape d’Albertville des Rondes Nocturnes Savoie Mont Blanc, Hervé Flandin, Corinne Niogret, Franck Piccard, Sylvain Guillaume, et Fabrice Guy, tous médaillés olympiques, qui entourent sur notre photo Vincent Rolland, coprésident de Savoie Mont Blanc Tourisme, étaient au départ.


© d. R. savoie mont blanc tourisme

Hissez le Pavillon Bleu Label à forte connotation touristique, symbole d’une qualité environnementale exemplaire, le “Pavillon Bleu” a été attribué à quatre plages (Saint-Jorioz, Veyrier du Lac, Thonon-les-Bains pour son centre nautique et la plage de Saint Disdille) ainsi qu’à deux ports de Savoie Mont Blanc (Sciez, Rives/ Thonon-les-Bains) lors du palmarès 2011/2012.

5 600 C’est le nombre de kilomètres de cours d’eau 1re catégorie pour 35 000 ha de plans d’eau et lacs en Savoie Mont Blanc. La destination compte 35 lacs, dont 20 en montagne, 11 en plaine et 4 grands lacs (Annecy, Léman, Le Bourget et Aiguebelette).

43 éTOILES EN SAVOIE MONT BLANC Le Mégevan Emmanuel Renaut (Les Flocons de Sel), ici fêté par ses pairs Georges Paccard (La Ciboulette), Yoann Conte (Maison de Marc Veyrat), Pierre Carrier (Le Hameau Albert Ier), Marc Veyrat, Edouard Loubet et Jean Sulpice (L’Oxalys) est le seul chef français à avoir obtenu sa troisième étoile dans l’édition 2012 du Guide Michelin. En Savoie Mont Blanc, le Strato (Courchevel 1850) et l’Auberge les Morainières (Jongieux) ont reçu leur deuxième macaron. Million (Albertville),l’Auberge du Bois Prin (Chamonix) et l’Atelier d’Edouard (Val d’Isère) sont pour leur part entrés dans le club fermé des étoilés. Trente et un établissements de Savoie Mont Blanc totalisent 43 étoiles.

AQUARIAZ, LES LOISIRS AQUATIQUES EN MONTAGNE

© pierre & vacances center parcs

En juillet, la station d’Avoriaz 1800 ouvre l’Aquariaz, le plus grand site aqualudique de montagne conçu par le groupe Pierre & Vacances. Il s’articule autour de trois univers. Le premier, l’Arbre à l’eau, pour les plus petits, avec des geysers, des jeux d’eau et une grande pataugeoire, le second pour les plus téméraires avec, notamment, un half-pipe sur lequel on glisse dans une bouée et un troisième, dans le bassin central, composé de trois volumes, pour tous les âges. Le tout dans une logique de construction écoresponsable.

2012 -

/9


30M

C’est la taille du mélèze de Montricher. Datant de 600 ans et s’épanouissant sur 6,4 m de circonférence, c’est le plus gros d’Europe. Il serait né la même année que Jeanne d’Arc. L’ancêtre se laisse admirer au cœur de la forêt “Melezia”, qui fut l’objet d’un procès contre Valloire qui a duré plus de 300 ans, pour enfin aboutir à une restitution à la commune d’Albanette.

Circuit poussettes © Praz sur Arly

Actus

les chemins de la spiritualité Tout au long de ses 1 600 kilomètres, le sentier international “Sur les pas des Huguenots” suit au plus près le tracé historique de l’exil de plus de 200 000 protestants après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV. Neuf étapes sont à découvrir en Savoie Mont Blanc : Les Marches, Chambéry, Le Bourget-du-Lac, Aix-les-Bains, Chindrieux, Serrières-enChautagne, Seyssel, Frangy et Saint-Julien-en-Genevois.

Les circuits Poussettes à Praz-sur-Arly Ces chemins spécifiquement balisés pour effectuer des promenades avec de jeunes enfants permettent de partir l’esprit tranquille, dans un cadre privilégié, loin des nuisances sonores. Il font profiter à chacun des membres de la famille de la vraie nature. Trois circuits proposés, deux pour les poussettes classiques et un pour les poussettes tout-terrain. Location de poussettes 4x4 disponibles dans tous les magasins de la station.

À Amphion-les-Bains, l’usine d’embouteillage des eaux d’Evian est la plus grande au monde. Elle est accessible aux visiteurs. Après une présentation historique et géologique en vidéo, la visite se poursuit dans une galerie vitrée qui permet de suivre la totalité du processus d’embouteillage : fabrication des bouteilles, soutirage, conditionnement et expédition. www.evian.fr

… et du fil de laine Fondée en 1817, La Filature Arpin est réputée pour la fabrication du drap de Bonneval qui, bien que fabriqué à Séez, doit son nom à un célèbre guide de Bonneval-sur-Arc. C’est là que naissent tissus et draps de laine réputés et vendus dans le monde entier. La visite de la Filature retrace l’histoire des techniques et l’amour du travail artisanal de qualité. Le visiteur assiste au cardage, filage et tissage de la laine de mouton sur des machines plus que centenaires, celles-ci étant classées par les monuments historiques et enregistrées à l’inventaire du patrimoine national. Les grandes marques de la mode et de l’ameublement se fournissent ici. www.filaturearpin.fr 10 /

- 2012

© Daniel Breyton

visites au fil de l’eau…

une nuit au musée  À Notre-Dame-de-Bellecombe, la Maison des Contes de Fées est un chalet typiquement savoyard qui abrite une chambre d’hôtes et un musée. Le musée, un petit monde insolite de “pâte à papier” et de “pâte à sel”, a été imaginé et créé par toute une famille. Les décors où sont relatés des contes de toujours grâce aux saynètes qui s’illuminent au gré de l’histoire racontée sont enchanteurs. Au 1er étage du musée, dans le même esprit, un petit nid douillet pour deux personnes. La Maison des Contes de Fées invite à prolonger le rêve le temps d’une nuit. http://maisondescontes.fr


14 cols réservés aux cyclistes certains jours cet été en Savoie et en Haute-Savoie Retrouvez toutes les informations pratiques sur :

choisissezvotrecol.com

6 • 2 /06 4 : • 3 /06 Rel 0 : ais • 0 /06 Ara du 8 : vis M on • 1 /07 Gliè td 0/ : I res u • 2 07 ser Ch 7/ : C an at • 2 07 ro 9/ : P ix d • 0 07 ier e 4 : re Fe • 1 /08 Jou Ca r 9 : x P rré • 2 /08 Glan lan e d e 3 : • 2 /08 Ram on 5/ : M az 0 et 8 : ade C • 0 ha Gra lein 2 m nd e • 1 /09 pla Cu 6/ : C ure che 09 or nt ro n : C me ha t d e til lo Ro n se le nd

•1

Crédit photo : © Yves Perret

“1 jour, 1col“ en Savoie Mont Blanc

14 cols réservés aux cyclistes

du 16 juin au 16 septembre 2012


© yves perret

© savoie mont blanc / smit

© savoie mont blanc

© agence zoom

COUP DE CŒUR

Le territoire où le cyclisme est roi textes : Yves perret/YP MéDIAS

Champions ou amateurs, routiers ou vététistes, en solitaire ou en groupe : les cyclistes trouvent en Savoie et en Haute-Savoie le terrain rêvé pour pratiquer leur activité préférée.

12 /

- 2012


2012 -

/ 13

Savoie Mont Blanc est partenaire du Tour des Pays de Savoie (14 -17 juin), le révélateur des prochains champions de la décennie. Les étapes : prologue à Chambéry ; les Houches-Plateau Solaison ; Parc de Neydens - Bourg-Saint-Maurice ; Bessans - Lanslebourg - Lac du Mont Cenis. www.tourdespaysdesavoie.com/

Tour des Pays de Savoie Comme chaque année, le Tour de France sillonnera les routes de Savoie et de Haute-Savoie. 12 juillet : Albertville-La Toussuire Les Sybelles (140 km) via les cols de la Madeleine, du Glandon, de la Croix de Fer et du Mollard. 13 juillet : Saint-Jean de Maurienne-Annonay Davézieux (220 km) via les cols du Grand Cucheron et du Granier. www.letour.fr

Le Tour de France en Savoie Mont Blanc 47 cols de Savoie Mont Blanc sont équipés d’un système de chronométrage. Une puce qui se loue 5 euros auprès des Offices de Tourisme les plus proches permet de connaître le temps du cycliste sur un parcours donné. Le temps réalisé est ensuite publié sur le site de Savoie Mont Blanc.

Timtoo, le chrono des cyclos En collaboration avec les conseils généraux de Savoie et de Haute-Savoie, ils sont indispensables pour bien rouler en Savoie Mont Blanc. Trois cartes d’itinéraires sont proposées dans une pochette : • 101 itinéraires cyclo, véloroutes et voies vertes, • cols et montées remarquables et défis du cyclogrimpeur, • les 100 cols en Savoie Mont Blanc Disponibles gratuitement sur : www.savoie-mont-blanc.com

Les guides cyclo

FOCus E

G

E

LE

n 2011

VIL

Editio

PÉ RI S CI Ces OD RC itin E D’O era UI ire UV TS s ou ER SO NT ve TU N rt RE CL D E AS tous : To SÉ

LE L

COL DE LA 1235 CROI X-DE domi points -FER EST l’Offi née par - C’est la ce le  COLS de touri glacier route classi ET MONsme. de l’Eten que du dard. col, COL TÉES Le col moin DE LA SAIN REMA s rude Le col est borné FORC T-JEA RQUA que N-DE somm de la Forcl LAZ VERS BLES kilom par le -MAU  DÉFI ANT étriq col  COLSet est souve az est ueme du Gland RIENNE NOR DU CYCL aussi D nt et ET MON nt couve réput OGRI 1502 vous on. Déco COL é rt TÉES MPEU M pouv DE LA uvert REMA par une pour sa diffi R ez vous C’est e de FORC RQUA nuée de 29,3 CHRO culté la LAZ chron KM haute l’extr le versa BLES NO delta que VERS omét TIMT aordi nt vallée plane pour 17 ANT OO TIMIN rer. Rense  COLS naire difficile. s et de son cadre des SUD TALL ET MONpanoramaLa pente parap ignem Arves, G© COL entes et ses vues OIRES est COL ents sur TÉES DES DE LA à multi REMA le lac d’ forte dès GLIÈR 594 Ce 1290 color surpl MAD A versa M le RQUA nnecy omba es. Pente ELEIN petit nt perm ES de la points BLES . Pentedépart et nt E NOR 10 KM Depu  CHRO : 6% le lac d’A : 6,5% les ressa Le col Madeleine  DÉFIcol, juste et d’arri D is Moût nnecy uts sont NO TIMT 19 VESO DU CYCLment nommver au  DÉFI est borné , trait . De NNE d’uniiers, un faux plus, viole OO TIMIN é cœur du OGRI DU CYCL kilométriq on entre plat COL nts. Mais son mass MPEU col du Colle 660 DES COL G© OGRI if, tout ueme desce M R vous Difficile MON DE LA t, précè MPEU nt à la Tarentaise ndan TETS prêt serez Le col l’inte MAD R le Chard 10,5 de l’arriv de gravir du monu récom ntion et la t permet KM 15 ! Le de la Made ELEINE pensé ée.  COLS onnet, des cycloMaur de se ment ce col NOR MOÛ ANN ienne au somm 20 natio  COLScol est bornéleine D TIERS ECY ET MONl’Aiguille sans grimp , ses mettre en , nal de et par eurs. trois ET MON kilomtrait d’uni jamb TÉES Verte, lesregarder 1000 la Résis COL 1513 varia e COL étriq on entre REMA M les M DES TÉES ntes avant l’asce tance DE LA PITO RQUA Aiguilles somm LA PLAN REMA uement la Taren Une d’asce . Aprè 37,5 KM NS de Cham ets de MAD CHAM longu BLES RQUA à nsion nsion serieu 33,5 KM s une de s’arrê TA INTE ELEIN e mont ONIX BLES l’intentiontaise et font très onix. la chaîn 1359 E PAR -MON 48 la Maur RSEC rude 21A toute se de .. Pente e du  COLS ter au ée en des cyclo MON Mont points TION sectio s parti ce col. T-BLA plein : 3,5% Mont ET MONPlan du Salèv Relia TGEL D66/ grimpienne, ses n, un e forêt NC e des Le col -Blan  DÉFIgellafrey nt la LAFR D213 eurs. trois top TÉES pour c e

On roule, on grimpe, on descend à son rythme et à son bonheur. L’activité s’est structurée et les cyclistes sont guidés, orientés, choyés pour que leur promenade ne se transforme pas en calvaire. Les voies vertes, pistes cyclables bucoliques, qui longent, entre autres, le lac d’Annecy ou du Bourget, les bornes Savoie Mont Blanc qui jalonnent les grands cols, les 200 hébergements agréés cyclo, les 101 itinéraires cyclo balisés et répertoriés ou les nombreux aménagements qui permettent une pratique sûre et variée du VTT, tout en découvrant les recoins les plus secrets de la montagne sont autant d’atouts pour un vélo nature et sans risques. Les randonnées cyclosportives, nombreuses aux quatre coins du territoire ou l’opération “Un jour, un col” qui offre la route l’espace d’une journée aux affamés des pentes raides, permettent de pédaler autrement. Ce ne sont que quelques-uns des secrets d’un territoire taillé pour le cyclisme sous toutes ses formes.

Des innovations pour tous la particularité de permettre aux amateurs d’évoluer sur le même terrain que les champions. L’hiver, on peut dévaler Bellevarde à Val d’Isère, la Verte des Houches à Chamonix comme le champion de ski américain Bode Miller, arpenter le domaine des Saisies, du Grand Bornand ou de La Clusaz en se prenant pour Raphaël Poirée ou Vincent Vittoz, célèbres biathlète et fondeur tricolores. L’été, dans les virages du Galibier ou de La Colombière, on emprunte les mêmes routes que Voeckler ou Hinault et chacun peut comparer son temps, ses souffrances et ses impressions à ceux des professionnels. La pratique du cyclisme est multiple : seul, en famille ou en groupe, dans la plus grande diversité.

ES

10 VÉ 1 IT LO IN RO ÉRA UT IR ES ES , V CY OI CL ES O VE RT

CORM

- Crédi ts photo s : Savoi e Mont

ut COL 425 M EY (VAR DE par-d varia 15 ! DU CYCLest la plusMaurienne ET DE REMA pour béné attein 52 S PA les joue l’a DES essus 1513 ntes DÉ 1096 IANT PITO RQUA ROSE dre COL - TO Prépa fi M OGRI difficile et la d’asce PA son nn E PAR R 11,5 KM LEND DE LA Grand points BLES cier d’un le somm MPEU RT épau nsion et se Tarentaise, plus rez-vous NS OR rs (en ée UR MOL 1283 27 KM beau le, l’ et R la possies Alpes- Vous longe modé font classe . LARE point MADELEIN DR Aiguill point de la fame 49 DU toute  DÉFI rée, à affronter est orien tout la Made SAINT-JEA T) sCRUS 21B de vue e du  DÉFI bilité de, le Corm rez le E AL fonc Pa s parti juste use LA DU CYCLse dérou une sectio N-DE EILLE borné tée Au dépa E SUD Doro Tour, es des paysa mont dans leine est DU CYCL se chronet de Rosel -MAU plein rt de S Ch rtez C DU PH tion n avant OGRI le en forêt n de ger avec agne les top une top  DÉFI et vous COL Sud, Saint RIEN 560 DÉ at le AB de du OGRI ométrer. end perm d’arri MPEU 4 km DES . CORM les cyclo -Jean NE 10. Du ascension M 53 NIV table Salève. DU CYCLpouvez vous s MPEU da m BO ET ver R à pente SAISI -de-M 890 - TO somm incon SAIN de lectu Au retou R  Renseignemet d’adm à Beau 1432 ELÉ ns atin, UR IQ cond ES COL Situé ET DE ROSE 12 KM OGRI chron grimpeurs aurie extrê T-JUL et, vue tourn de la points M CHRO fort DE irer UE SAIN UR GE re. Pente r, on la nne, MPEU PO ALBE me avant itio omét IEN-E Une LEND depu sur la Rout NO TIMTents à l’Offile lac et de sur le able de T-JEA La mont LA MAD un fra da T RTVI 50 SIT R DE rer. doive DU  DÉFIstation de prem is : 5% ne manq ns N-DE Mont la Savoi 34,2 KM ELEIN la Crois N-GENEVO LLE CHRO Rense nt tenir faut plat ière IF  COLSBeaufort, e des Grand îch ns col est ée est OO TIMINce de du barragecommencer VI uera Le LA -MAU DU CYCL Crest-Vola -Blan E SUD parti NO TIMT ignem comp desce ette touri e. La LL clima IS pas borné orien eu le se 22 LE c. RIEN ET MON avec la ents es Alpes et son sme. de Rosel l’ascension 1625 M ndan G© nd, e en pa s «P C DU varia E DE OGRI r et ns S CICOLS 880 et vous tée plein NE COL OO TIMIN à l’Offite de l’enso t perm tiq end. nte magn MPEU avant surplomb TÉES possi lus r , M DES ET le CORM bilité du BO Le par ue de le Sud, ce Corm ifi 46,8 REMA DÉ R Corm 54 SAISI Corm pr de que pano rejoin des gorge de tourileillementet de s’echa 1432 M G© Mont COL RCUI MONTÉES pouvez vous les cyclo ET DE vil » de UR KM 22,5 et est et. Situé RQUA de se chronet de Rosel ofi s PA s). - TO dre le 893 DE sme. REMA vient ée relati ES - VERS ROSE lag ce GE KM rama pour uffer borné BLES RT te aig 74 col, sites de l’Arly. 6 - Une ascen LATSRAM 34,3 UR DIS ANT . La suite ensui veme LEND Bettepoints RQUA chronométgrimpeurs chois avant  CHROométrer. end perm e de tte T (VA des kilom r de uil depu sur la Rout A SO AZ EST ALBE 51 BEAU te une nt TOsur le x, vous L’asce ir l’ heure la Cham KM EST olym Puis, TA BLES DU rer. Rensedoive is Beau , beau BEAU  COLS FORT NO TIMTRenseignemet d’adm pique des paysa RTVILLE NC  CHRO 23A Montsion fortNT  COLS ètres courtlongue qui s pa les arrive nsion Ch varia RIA coup Un LA fort, e des FORT  UR AIN de dépabre. La MON ignemnt tenir comp LA CHAM E de ski CL ET MON z dans commence DÉFIDE -Blanc. rude, avec OO TIMIN ents irer le lac ges ouve NO TIMT an nt NT ET MONà 7,5%. Lae descentese divise 1288 no d’une TÉE DE ents Ch e va C DU attén de fond DU AS à rt. Le montée 1204M az e, E DU 956 TÉES le vallo par M ram m AI CRÊT TÉES route est de 600men deux OO TIMINà l’Offi te de l’enso BRE LA SAVO G © l’Office de du barra SÉ uée col est COL COLUn LACYCL faire am ria BOUR des JOrts sur la la REMA n au un ce de REMA 2pano points DE parti DES pa DEcirLA MA OGRIMPEU S PA par le repla touri ge de 39,8 bo nt as on X-L RQUA de la Neuvlongue vallée NNE de 1992. chaîn G© La prem CHÂT rama La touri leillement 1432 M SAISI RQUA en parfa pour accéd es : la bo e de PETIT 20,3 Col LA sme. Rosel KM Col myth no cuRAMND BEAU e des R BLES ILLON ex tre ES-BA l’a tte e à GET t de  DÉFI ouve montée BOUR a, it état. sme. R KM prem BLES end. rd de beau ière 7FORT pour er finalem VA ram Aravi la statio  DÉFI au milie des Chap irrégusympathiq ES - VERS scen . On ca (VA OR de vue ce , po 52 G-SA 19,8 ique it à AZ AL OUES EST Le Corm ière parti DU CYCLrt sur les à la Savon chois du scen BUGE 74B s au LL CIR ANT pt du pr LA T INT-M excep iqu DR DU CYCLu d’alpa ieux n des passa lière : la ue avec  DÉFI x lacet e de ent à partie de - LA PIERR passa ir l’heu KM et est VAL sio pe ractè RIA ionn ur INS Ca te OGRI faces Nord ne est CU  DÉFI tionnTourox Z ges légèr pente deux MON Praz23B la derni 8 km E AL ge Qu ÉE OL D’AR E re de borné DU CYCLs exposésl’ascension OGRI ges. Le colavec le torre AURICE MPEU  COLS DU CYCL esel surdeimFranc n de ut re NTE na du Y) de-Ly TÉE DE IT LY CLUS de la une perle dépa ère partiest assez MPEU 1657 emen chang passa els faire R Ta i se YM l de co PH Le Salèv s, et OGRI au soleil consi ité e et versa COL 1154 rt. Le ET MON t desce e const ges plus Vano LA TABL OGRIsplenla chaîn M CRÊT Un DU R  approche nt des . 6,6 rent do PIQ ste à récom ES . BOUR MPEU e de régul La rédu spor DE LA l’a 550 M AB M du matin ise récom nt le MPEUdid d’A e jet d’eau e est Glaci CHRO 1130 PODE LA DE CHÂT km les ndan amm diffi gagne 36,6 km ière et Sa l du AIX-L TÉES E D’OR pensé scen R G-SA COL ha eUne 15 KM Ch ire tif CH une M R  du Cette NO TIMT2 000 ers. Puis, ais uter UE pe ascenNT RAMAZ REMA t qui ent, il ciles : après , mais r le viè Ch ES 19,4 INT-M penseconsécutifs nnMont-Blanplus difficile, ETIQ DU CHAU e au LA à plus tourn  DÉFI , avec mont IENTA ILLON m. am la , ré AM es CHRO KM pa ubsur VERS e av ait tit sionDE RQUA coupent est donc Blanc longue somm ombr col relati après sio ra vos 829 ecNO c. AURI res. at OO TIMIN 24 KM 53 de 7 e autou 8VA UE -BA OUES DU CYCLune grandagne isolée TION à peine SSY fort rta ansle Mont , bo dif co BO e agés. BLES et par % de CE le repla TIMT efforà 10,7% ! la mont impoNotre Dame 75 veme n du 50 DU SALÈ LL ec qu Aprè points LA rude, ANT EST sur l’a y qu T CIR da  DÉFI les Araviet difficile DE Le somm moye r de 6,5%, adou OO TIMIN tte ficu mpe TT G© du éc-Blan ts. gé COLS ssible OGRI e parti d’où nt une 24 Vous L’arriv s, MON t de 967 ée, perm ANN ns INS FLUM au e l’o ha c. Pente CA attén CU VE nne avec VIci au vue sublim DU CYCLs, les Baugemont Qu ÉE OL MPEU e du Lémala vue es ET MON CLUS de de Belle  DÉFI l’ascension gravir M ée dans Crêt . et estfacile de ECY TÉE DE co KM lté ns E) ssi ET les ppTÉES ILL: 6% uée par gglo i offre G© LL nivea IT COL av mon ettan se caler comb ES R ez au s et ée est l’un des Lesch OGRI l du DU CYCL se pours la i se YM n et porte loin. E DE u de LA TOUS le hame e pe n pu en ée t de 19,1 KM le repla m FAUX 1210 dépa vig 580 de ée REMAE Ap DE LE Col DEecLA RAM 1130 le Jura MPEU le Jura. récompensé la statio reposà un rythme et la petit 730 M plus aux, puis M On rt les u uit COL OGRI pl Ta au do PIQ ne pa AI M au RQUA 821 SUIR t ér en iss no le , COL R myth s’en re de rè en 7par DÉ avec beau er de at 834 n les Eu point spect DES us MPEU e arrièr la E PAR les jambe et de e desce de Somm de vue rendr DU CLER ique To AZmVERS par une ble M chose pa r un X-LES s SC x belvé 14,8 No BLES un maje 105 statio ion, seco 31 systè CYCL PA LE , la ntais uter UE (VA 33 KM w dé e, au R  la traversée aculaires e-pla a comp ÉTREMBIÈ souhapoints FONC du ur ais ANT Aprè KM Ré stach un  HA me s - Cette rco e n es et monter nte. La OTO SAIN S BA dères s se comp KM RT and. s et GEON rd CHRO 9extra n. Pente te stueu Très niv dé RES UXexceptionnTour OUV  COLS d’auto-chr varia va e ait le desndPrazURIS de déco au train. mont 76 gio e e prCOLS T-JEA Au somm de de au OUES forêt s une prem de Savoi lique 54 ordin 25 MON x  DÉFIitez trave belle ur vue -BAIN NO TIMTde plusie lacets de ERTE TO TES OUES ria avec qu RIA elé pa info ww.s : 7% en déco LC lac e pade-Ly AN TANINGES N-DE le 50 KM ée avant aire ANN an à na avCOLem ET MON el sur lalaFrancssie etpo d’ATnn TÉE DES 875 M ntrac ET MON onomnte est celle urs villag Mont ET LE e Mont nt avec et, point uvran NT UR DU CYCLrser le col,montée  COLS -MAU nt vue OO TIMIN pa ECY de ière parti Un ON Cette ter leIl y a mêmest assez t qu co S chaîn l du ec DE ièr et rt de TÉES M versa et rti s, etNErécom verni CORB t au circu e TÉES étrage PRÉS qu’a au e l’o E RIEN -Blan es. Vaste MON ssa e serpe DU sache en petit T corps e mont REMA ane ur ntec OGRI er, fi ET débo en 970 L’ARP vo up laire du RIV © ucher les avec ressa IER e deux l le empr du e be S DE @sa avo CY REMA G 1210 LE un c. RON de pensé MON 958 y e TÉE plus e Mont ad z . M ée MPEU M PAS ge la mont 13 KM ntant avec, uts que les s lacet Un SE pano improbable NE us ssi pe n pu E M sur DS de la cit la er 920 DE LA RQUA calcul untée empr po difficile, e au TÉES 881 paETTAZ EST RQUAda so une DU LIÈVR COL 972 Be Va lle L’A R  DÉFI sont viole terezaspoint rama lla m-Blan BLES entre de 801 le Tour SAINT-JEA unte 106 ée, Genè riv le somm REMA les clairi dans un prem s qui passe pe u iss GA BLES meu é AL M ur sif spa- no DU CLER mm de co cir MN rti A peine Tranqpoints - Mont TOUSSUIR lle l d’A pe RLY d’un sur les route accro M 18 KM à peine z. irerc. Pente vo ie-m autre ières DU CYCL nts. jusqu 350  DÉFItemps interm E PAR et par 16 KM RQUA ères du paysa N-DE e Es so rm de e, UC de 750 dépa points ve et ram e su co s, le GEON ’à Mont se l de cuit OZ  DÉFI demagn Belle centa devan et scen M ran olym BERT -MAU de all:er7% adou LE COL BLES Deux rt une 26  DÉFIuillité assur ée jume E PAR 10 col. Pentege camp et dé au HE DU CYCL édiaiFrance en son OGRI Après Mont ie-m o mass 77 s Baifiqueamoin pointpoints donn chée à une 19,3 KM mbe rly, tite DU CYCL t du uffl ALBE ines t la cité s qu te MIEU ci au dé Le de vue sublim  DÉFI du Pas MON  CHRO RIEN JARR belvé rs diffi 8sp vo t su piq VIL if du - TR MPEU DE L’EPIN de niv dé ) es. Le s de e de 58 lle de de mètr médi DU CYCL ée. RTVI nivea min, min le SSY NE da ro OGRI res au 2006. la cile que TÉE IER COL ro sc n : 4% agnar su rama falais 55 AN OGRI ug pano len Mont  vue col DU du Lièvr dères R diffi pa LE LLE TR i Elle d . NO Corb la m lac u celle av DES du ir KM fa MPEU r 763 e DÉFI vallo ns ute es AV de ule évale CYCL ha e r l’e pente pr sur celui RUM e, cile E sont OGRI sur esMPEU TIMT 1142 vertic de ue, de desce 960 55 MON PRIO oy DE L’ARP la statio AV de Saint did le NE ire elé rt la ChauClergeon on t-bla DU CYCL nné, R  ier. Renseest borné 969 OGRI avec vue amén nv ec omles Bauge orien ER de 1019 MPEU av puis M OO TIMIN devie versant R les su passapoints ale. MON ETTA . Re le TÉE DE s pe re en su ux (89 la route ILLY ER CHRO MPEU deM KM n de nte sontConflans, M un et en de -Panc iroSomm es plus CY an la Cette UX R sur l’ agés nt extrê Sud ignem e kilom OGRI tagne n’est pas 140 919 Z OUES to lac SAIN TÉE À en Le SÉE s. Au té à l’Oue r le commpoint t-b n ne s - 43 COL ch rplo LA TOUS NO TIMT R Avant- sur cette 19,8  DÉFIge de Pralo longu G© race, s 14 KM la LE t de e pa se redre 635 M ents tit mon MPEU et sur étriq nn and. 1448 T-JEA col, vues st, ce vu La SÉE LACH forte qui mérit me. du col si aisé FAVE lacet T ur d’A ad 7 e la route KM 13,5 KM arm m parcopoints AL qui la le Se DU S CI Une DU CORB Pays le redou fl es te M R es an ALBE 350 en vues SUIR de la OO TIMINà l’Offi uement ment DU CYCL gnan, e ascen AT RGES s vous sse et Des d’alpa points lan c.co à an DÉFIm),DUdif BE Savoy montée. pa nn e cy 27 rti dem cité rejoin N-DE-MAU su mon DES sur le versant pa cie puis ficuest forte 15,5 KM IER VERS ce de E PAR mont vo r la t. Au somm dégra era une Forcl an ba  DÉFIuru par les trois du Club mno SEMN et équip 107 RC RTVI table gravir. dispa atten ges, Une c ard. OGRI r 79 sur sion e suCYCL r ec © AR t 11 Charv béné eu ol RT M G Un, n RIEN nt Ses  touri az. ée aux et, dées.  visite ies MON te cla CHAM pu Ou le le raît té Grand dent Ne UI z, ment de COL lté court COLS ANT point MPEU les glacievous amèn La pente 740 M DU CYCL coure itinéraires ST-PANCRA co avant lacet c. ivi DÉFI avec unemontée OGRI Botti 9NE sme. ée d’un in, les nofiram cie po LLE ran ym VIL pas manq dans . Si vous AIX-L s sta les 56 TÉE DU CIR pour y. En ble TS BÉRY is M e au AVIS EST e mais Colom s tracé DU CYCL vue méco ET se Vallé 27 KM 23 ères AN R es e d’u , MPEU l de des est OZ Tous DE L’ENC le 1248 co m vo t piq LE rs. Aravi en revan nt e au une CIR 799 ES-BA CE OGRI urs de «l’Arvmenant il R dégradée cocette 1142 est forte le on pour MON l de mont nnue co e CU SO MONTÉES bien DOU t 13 KM uer la col de - AN s sous bier. su , le NE épais s et cœur tre su ue iqule suche d’une tio gorge LIS OGRI époustoufl MPEU M par endro 872 M , qui 46 M Co t-B co faire CU TÉE DE s’achèpoints - Cette DE LA an-Vi à la Touss MON nd de Jo Cent l’une une les témo duRENAZne com m se IT bifurc l’Epine un couve INS r REMA raide, avec de la dès le MPEU R ée, dantepa CY route ns 894 Le ite esMontsp-Blan llards NE COL DU NT CL SAIN 19 ante est pourt ux parfa IT TÉE À 133 KM l de lan l de air la RAM ignagSe LAVA ation pour its, 18,9 Ce DE RQUA Vano pl m R point MOÛ  DÉFIve au pied ascen dépa -villa s pe TE CL itiné des , rem 270 comm sur la T-JEA scil vous on sque. », une uire, celui 1138 rt fores 744 M -Plan Co des COLS ite quiét MALa su enduc. route parfa KM 28 AZ PLAN es m , dans le lac KM CORB AS rco L d’Arêche es 18,9 ALBE ise, La DE L’A BLES de beau srt et TIERS conco AL sion s c. s point L ha N-DE M Taren ant la rai vo de une no on en re comp r route ls, avec KM Ar S DU E Aprè est RTVI ite. IER tier BOIS Un la du Au en ce chant x M ? SS be piste 70 vous les G LB le lacet 108 s jusqu desce -MAU 29,5 CYCL ux forte ur taise. deuxième Bourg SÉ Vous VERS ge E Nrmet BERT ASSÉre ies onte - On  DÉFI s. Le hame s la très des point étitio passant cy mon SA LLE e Su exCOLtout ET MON ude entrez.rdentgé, cette ara Si vo avis 0 s dans mér marq au AN s sommet KM 80 e pa 1245 ’à la OGRI s de ski fera déco nte, lac à dense RIEN de pahalle Eet/sesà forte pente S PAANT . tre ment profi s de D E n dispu par EenPAseco r la 12 TÉES  DÉFIles 10 % ne peut MOÛ difficulté MON DU CYCL au deCôte-d’A statio 1,5 kmet, un autre M Vo clism té ISIES is. us es MPEU 1248 , - te Br rco NE s de un paysa reliée r un Saint conse Mvous vous OUES VIL offre REMA clairièresverscourt d.AgréapertDE es da s’é chale 57 - TR 10 TIERS BON TÉE DU L’EPIN tée chaqu COLS THON ite uable pa AIS ime 27 pr n. bo R OR DU CYCLde moye pas passe vue M VILLE Cr d’acc -Panc après R s l’hiveuvrir le villag lan e e du A so t à e ascen AN nt quelq de la 24 OGRI Laval offre NEVA ts anciede ceRversa RQUA et bosqu LE 1099 ns lèveillé de rentr vous 1142 - TR ge magn MON 32,5 rm en ur ET MON trouv sur l’aigu OR T en emE nt rco BARR uc ndair Vallé KM Sa uh la AV le col.au DEes Savoi MPEU r au e anné race est M t et ! A KM OGRI nne. Elle r à côté - CIR passe BLES la vaets.e m sion est éd TÉE DE DÉPA ues  COLSble et calm 28,9 le ve 59er erez face ineCOLs, po s de ON nt du somm points MON DR AGE une vue inc s, le. grand e perch DR int ait ifique. UX e derri 1440 M TÉES ns. Le somm ER AV la e, ièr R ille de MPEU t-V RT fait parti de rez par on NECY 1092 e autou le plus DISTA KM er par llé Pente DE redou 405 TÉE Pa rs le urs col es e E L’EBA ets - Au REMA 17,2 doma é SÉ r es ère rem la col m Que ER E KM DU de on CU ET le au ESSER point R privil Fe ez fois la Vano 134  M : À Un té olan dir 1160 NCE versa 1354 e r MON le KM table rc Mont à UDIA FEU lia e du la mont VAL E atpetit dema 29 IT de Saintredou RQUA etAL ? Dede ALPH ine de Longefoy, DÉFI avoisinantcœur du SAINT-GU 26,6 la desce s - 39 Sa Galib Une ce int est du Corb col « haorien égiée le charm T-RO te spec ca rré fa sp e du 8,5% Po SÉE AIME nt Est. -Blan . Aprè Top 20 ée de THOR ise au on desc des DU CYCL s. Coop Beau KM nder Na pa s de ison M BLES PHune statioier trave ier. Arriv d’une points ÉRIN COL la Plagn ainsi 109 MAN int sta ta m COL DE LESC TÉESièrREMA sur le ant villag -Jean table. Il t et ecte DÉNI  DÉFI nte. lacets serré Z ol, ire ortiv ABET Seys e des DU CL c. MaisUn DE centa ascen s les Plan ENS Ch fore 650 de plus 5,7 KM e ! RQUA te en Sa sion des haute DE BASS ut té au Sud, AB rco courtvu en Co ur DU -de-M est souve Au bout rse VELÉ que des somm 81 1037 OGRI chale tureD ble cu paLe érativfortain, e. ée sur Bois, PAR HAUX  DÉFIplus grandCette secon z su te isi un pe LA ge extrê reve un e Aprè DU CYCL MON se éran sti ER 13 s pour ET n de ski. quelques gn col de ! Pente POSI M No mNUM A esBLES M 58A aurie MPEU 502 M LA et de e de Grani AIME ts de l e laitiè la mont desse jour rm effe BEAU tre s diffi malgré en un repla vues LA BAUM sAL men lai large TÉE e air tit PIECOLS meurs e eetsubelle - TR IQUE l. Po trois GE AIME la charm ACHAUX 42 IQ DU CYCL e tranq de varia CÔTE nne. nt cla dif la CôteR Belle OGRI de la route cette : 7,5% r la , n’e es av 61 TIF rvi ment Leschaux hame soud culté tre t ÉRO re au ée fi MON ne e bo etlacplde Mont 995 M Les petit DU BETT . La ère 26 re ard -DER BE ante t 15,2 KM les DEPU UE côte. er avant mont cir RR ET MON surauun kilom s et de ctue FO MPEU au DE KM aines E s de son revêt nte aux sse ficu AN par ouve m r , avec AV retou nale , d’ OGRI uillité TÉE t  om DE ssi tra ON TO la e RIÈRE z un peut 6 -D RT COLS 1171 de A ec ro IS ais voie E MON ée, de KM po épars Mont EX bo rbroz le Savoi TÉES cu pana un es sur de R rte emen RT vo la r DE riond statio DE ve ucle,COLS CHÂT am de 775 M COL r, à Beauau lac 804 MPEU . ER bilCOve la mont S être r au lté NECY AU trave UR am cœ PARCOUR rejoin le Mont verte fin ut prun la LIEUL , vous BALC 30 TÉE À -Blan routes br 55 KM e. REMA roma avec un et le 135 an pr Rose cette AI Lé Mieu rd ètre. t assez M point ALBE e fl nt ET MON us sur le PNR rs EL ET VIL.LEPente n villag R consi rsée VI ité LS rsé én itDU  COLS e du te vu dre le 15,2 KM depude ag MAR du Grand fort, de Saint 1343 c. GALIX FÉ ée à S villag chois roule ON N sur la revêt Un SÉE en RQUA VAL e- ur DE s - Aussi EVER -Blan RTVI m uxx vaut 969 12,5 du BLES Ug LL déré niv s » de dégra : 5,5% e de COL em teMON ân de TÉES du is Anne pour Val Thore gr d’un ag cour BIER -Gué 7,5 KM THOR ies pour e du rez de pa ée LENS torre LLE d’e es L’a KM c. Elle Comb emen dr len su d’Eur points ET MON 110 E DE Châte LA dé et  DÉFI Arc, ineDE prun . A l’aTÉES REMA Se e de DU refair rin se surpr kilom point er l’A fera REMARQUAMassif descommea lac an anêtre joli villag ée s - t ES DEPU Biot, S D’A Pe dans nt du ba z su e su ENS 122 cy. Pente rco e pl d, pe e de t qui laisse ALBERTVI ope. au ffe sp l, la route ns, est Aprè . BASS ses 10 cette 82 SA enan ie. bîm e le plein mérit 1480 de ltitu LA ys étriqvo rema Beau PAR TÉES m coup IS VALL su . A Sc de prévenu e et quelq 175RQUA ACHA u la Ha 0 58B lco rto r Savoi DU CYCLsont le siège  COLS CetteA travers Corm 495 M MOÛ LLE Baugee une MON BLES DÉ  COLS t que En tite COL ur : 6% ue us se s tro PE ct ortiv M rquab mont ST-JE dé km appro toute 14 us on rb REMA e. Magn s NN ! Pente belvé s la charm te rri e et un peu et UX le M OIRE r vous ais 0 BLES varia la TIERS ex l’a de UZ s’élèv TÉE s. dumont n DE d’éne s vil ue PA e cela l, , OGRI ée iez ORCI le Il ET ée ut ues ieu les 43 pa la aussi pr co e éc 1268 RQUA le MON conva ch ET MONat aider par sa de ut pa M AL EM MON nte estvallée des AN-DE-BEL 977 point DU BOIS rema le véDEPU va s’en conte e de ploi voir du IÈR coincra d’init av is NAY TR Bauge à désir rgie ifique BE DÉFIdère qui antez statio e, M lacet 31,2 KM MPEU première puisse RT s 27 ER r un es 1276 point L’ISERAN 8 KM longu et uv AN M - LIA TÉE DE BLES AN : 8% Ci , po les rs ofite trave rquab plus am ssa happ ASCOL ! TÉES 1855 er, cela ec tra dans te allo Con unIS THON l de e-plus paysa s. AV domi ntero Sa iation, MON Hé s les ont-B RT TÉES en forêt R ses droit d’u - TO DES NOR e et 768 SEVR rcu ssi av s - Une quinz paraître, NE en plus t. Si arro co E 465 M REMA bornée et Belleville, LEVILLE le offre fo NE nd L’ORG ON-L e peborné ge sur ne VILDU village p su 31 nt, REMAnn votre effornt ! ER CHÂT un ve vous ALLE TÉE À difficile M 23,5 l de D les rir 136 ISO IER ry d’un à51laKMfois aine . Mais neet less - Après is ra de rsée ée SE DU GALI RQUA les hame les débopoints - Cette it rudem En la vo KM  DÉFI s, avec mont ÈRE evu MAN dema 1360 UR 47 ES-BAINS deux nt à é, le lac tit po RQUA lan LE CYCLOGRI le lac de bil ec le MA -su go COL de juille vie de CY be rsé 35,2 vo nd l de UnentSÉE EL le que cyclo avoir facile uche DÉFI be atten BLES cyclogrimp r la jetez 1679 BIER 440 point VALPELOU DS la fois ST GERV ndera Ra ie, cyclis au point mont 5,8 KM la deeChâte MPEU Mont BLES t et vouseffet, du KM et ses l’autr ur po DU CYCLquelquesée ombr 111 DE de Franc au es rge cDEesCOU us ie la  DÉFI sur ALBE Ce N ISE r-U Pente DU CYCL ux ux dir l, KM tra s du la Ba ité tion t, d’un aux de  DÉFI 670 PAR e ran s - Dans pl SSE une m selo te à deven et agréa M lle grimpeurslongé Se e depourDEfi SE la Crriond R la tranq AIS e, mais un ascension eurs ées Un S RTVI co unLe colno s - Le à M vo ur  DÉFI pourr mont la LE pins agée 62 83 cra po M aussi sp l’Isère an vigila de re un ec vallo in forfa Mas grand s de nir e az OGRI LA . petit DU relati gin qu ir ée so t iti RE/A ys DU  Resta route oi s n 59 COL t un 160 830 ble, perm passa cyclo  co est MON 12 KM VO sur un borné «top» des COL DUtre all rd m DU CYCL ez vous a l’avan CYCL e.COLS uillité au tra n DÉFI du genre le Top 10 nce or CYCL peuvent difficiles MOÛTIERS Ch MPEU qui donnau milieu de its sif veme festiv e comm LLE do chOGRI se s x Fry te uratio s’élève ign ur ré adele MPEU ont la possi à travear attra 0 M M n pa né DE L’ISER ou CH VALL Galib d’e 50toKM ge à grimp avec sapetit cir mun DÉFI IRO TÉE DU 0 OGRI dominé et d’acc er DU CYCL . Mais des ur tiv se OGRI de kilométriq«73 Défi TÉLÉpiqGRAP MON et de tage upDU CYCL RC 923 R al de ent un de laque ab omét OGRI chron R pourrstie Le col nn aîn n possi et devie THONON-L l, av trois AM belvédère 47 ier au 330 OIRE ETl’AMON nt n’i d’é , po ALBE 910 eur ! op vue cuit 32 NS ez co par l’aigu éder MPEU gr faibleM Défis MPEU faire chronl’une vo TÉE CHAP 11 musiqune de Mont M ys raire /G beau 28 CHRO bilité de larsHautits BOUR rly TÉES , lai verer. OGRI attention, M étonn lle vous Pente mpo té nc RT 1855 est borné ANéeNORe qu ANNE - CIR somm pa que rse depu nt redou et ueme s du à l’une R qui domi par 1 es d’u  ue HE du Cyclo le m ine deis Vallo MON tim: co R 903 point DE MÉRI ES-BA ec tra BO «l’adrpoints x point KM COLe de d’œ l’aOGRI ir ANNE MPEUR  ag e-Tarto IEU ue classi sapey 1212 ille d’Ora MPEU G-SA sCHRO M . Pa anREMA - CIR 15ble. ant carac trave COL 37,6 d régulière, 3,5% CHRO ométrer. l’autre pé D i s’é CY NO TIMT se fairedechron TÉE AU DU GLANil ggloMPEUR nt, vousCyclogrimp so pe es des r elle prése et» entai 164 COLS n°3 Rense INS , da ve e trè plat ELON M table TT M ire est ne leles BEL MOT s de grimp R de Franc ale l deitalerfa DE CROI KM CU - BO ur se, 74 KM INT-MAURI rte de tuée VIL s - Au MOÛ que, Sa su m  CHRO avez -neur». ,  DÉFI de la A ne pas 1069 MA iqu le do SAIN NO TIMT Rense mène sse mom n. Rafra«portes» lei ns t RQUA88 avec OO TIMIN Ru omét de 1320 ET MON et les cyclo acents déjà tère rsere 38,1 go n be sur LAC vue CU 1. NOla naignem TrèsLE ns1350 rsé E ist vous «les perdu Taren confo IT TIERS it point nte eur. s nt pe intDON dépa te point une chron 17 e la 3 38 z X-FRY 112 KM ignem médi r s T-JEA TIMT l, BLES Sa TARE str sur le DU où hil e. La SS s Un DU la km UC z a sous îchiss belle à du Arts grimp rge KM lm CE po plusie Oues rejoin OO IT à l’Offi iqu TÉES déjà route Vano s - La po un au route NO TIMTla possibilité Au DU rt de (PUISérat tio SAUT pano faiteer vo en ré G © milly rer. ou rm CYCL taise, d’ ndre terra Notre-Dam après lesM es OO TIMIN -C le T pa en KM KM jaillis les pente emen Parc Natio MODANE TIMIN ents à la plus route Rense drez eursnd LE urs passa comp 84 Un DE REMA e jus en da SNCFpaler col  DÉFIométrage fait étape ur xel urborné t de ces - Un faux Mout pe COLio avec 1230 tranq rama E N-DE-MAU ALBE ce de exploit. s COL DE néen OGRI 1958 o  DÉFI ise en fait montée Pré-la de sp 51 ve et na ly, fo ch L’ISER sants r Cr t de en 1100 ts et l’Offi haute Ta te TA OO TIMIN de vous LE 60 MON G© , qu es ignem le col 169 avec des DU © RQUA quont M ier et uille ns  la des Aravi RTVI à certae-du-Pré. orte MPEU ù l’on peut les Chap n d’A tit DE dé (94 ac et les col est erplat touri Le borna s s la tre alité gu perm deexceptionn RIEN ». -Jouxsc or KM DU CYCL en cours à Mérib rt de ges dégra 1234de Va aîn le G rê repas nal de la ce de statio mié, rm MI S CI LA CROI TÉE DU DU CYCL une diffiau lac M ents vu et ombrL’occ de l’Isera Mpar circu LA VA LLE 875 M 10 AL en BLES ’ latrepossibilité sme. R es 0s.MPente lacet to , quCOLS bu 3 DÉFI NE fairela 200 el , pour es do ins lacet Puis et s cyclo la cé G© ieux, voir possi Vano touri n po t i en tives 2 Aprè É tra agée,as FIER DRAI PR 20,7 on AN SUD geRC e MON auCHROAi Franc point bo cour de BE 47,2  OGRI ; Rense AN dés enkm consé tCRÊT el s’enfo s ut COLi pe ET chron culté du Saut l-ds - Aprè . et lm MON le chape sous OGRI nn X DEANFER) te m), deDU CYCL grimpplus diffi sme. bles ise. 1358 de s’éch 31à l’Office de nfepar LL KM po reto Msur le Mass te finir sur ré e d’u OM 2081ur s. la forêt Pie omét MON ignem en 1973. nçant vers re un itKM MPEU nq idéal RT ombr s vous être uc ag 1 e la DE rm sur TÉES : 7% plein Sud LLAN io DE CHÂT so NO x-l de se faire parti se dérou qu TÉE au refug La mont MPEU r da UI trer. e. Arriv eNE derni cutifs M eurs cile car en em 14,7 de ÉE s, d’uun r profo pu s M 16 let le Corm ur TÉE touri zVal e auffe R ents OGRI agés. NE la DE n CO uil REMA VIL culiè ée La 137 rre le T de Rense Le rer. e m 99 ouve TS KM EN ère if es R 97 i des la trave CY de pour AU chron MÉRI nde dans mont des 21 Tour VAL e Aprè Sa JAMB 1215  COLS Puis échauffé té ne as sme.l’ascd’Isèr ILLON Haut à l’Offi as r avant MA moy33AVERT MPEU peuvent ellede reme le dans parti à 9,9 % de s’é la urs de ns idéale au « de l’Orgée s’effe met TIMT  DÉFI ignemFie rts sur grand et de RQUA le d’u 51,6 e. et AZla re da e ! Le 3 REFU sc Le col L DE -B OO TIMIN -aux Rense BO AD repre ST-JE D’ISÈ SOun point KM BEL MOT s vu n be Rense de Franc omét r. le Parc e, se d’arri 113 e. se comp nt esthé un paysa BOURG-SA MOÛ AIME KM R tra moye ce de ée est e-Tarentai VERS es statioRoselend te rsée de la m LE à peines avoirvogagnéte GE DU 29 ignemEcrins vous 47,5 KM - BO du ne commencer 515 M le te 61 KM BLES ns ents la Tourn UC en en AN-D ndra ET MONvous débo sur les « laorte ère. ctue en rer. Rense RE ,dequ SSver en cens NTvalon s - Elle . ains TIERS CHRO chronomét L’u E DU ANT nne. nd nal 10Haut G© touri borné ve pa L’I TARE tique cy m niv es au COL DU CYCLOGRI à l’Offi Natio  COLSignements e a déjà forêt sio te estenne E INT-M COL LOGI E à Saint E-MAURIE -Fé KM ents à l’Offiattend 85 l’a profi . M ge somp supérie. cent ce nue ns sur ! Nous Fie vis la saiso forts ette.LE 9 KM tre io 61UC 1032 C’est TÉES ucherezpentes du  DÉFI EST NO TIMT Ca sme. e pour se, l’asce e-Ma T . CL de la Lauzise dérou rsé rco et rer. Rense ignem Qu900 MSE DU cli ent eau i pourc MON et S DES ut de00 ais 20COLS pa chaîn DE en ne ieure petitrta du AURI LE n du int fond M LA le recor REMA 1270 r, ite DUcoup n. Pente ET MON à l’Offi fait étape somm la M urien teux. MPEU ce deentouri Un Beau ce de au somm sur les cyclonsion NNE es où ve loignem AS CYCL ère. le en TÉE DU au n DU fleuà ant RAN re l do on 00 ET MON ents FÉES CE à celle col d’init OO TIMIN e du ur no Avec sit 3 L’ISER ég diffi La varia GLANsm de somm M 20 -Etien RQUA l’un descol de Lesch Qu DE La vue es ici DON R  tre sme.Vano touri en viron de C D’A d et. Cette -a ng entag ise. ne, en grand tre re RH moin THÔNESpréc du SÉ : 5,5% TÉES ce de à Mérib BRIDE se 15 13,1 l’Offi qu e e ué roug s 1 MON es ne-de nte ral COL M grimpcomm AN ram on CRÊT Le duins e 0 touri nn co OGRI ce iation Le BLES sme. KM 1488 CHRO 1503 AN LES TÉES s -Cuin cette (PUIS VO ents sur ux ric de attaq plus Ai © sur ets elq col. Oues S e REMA MON de G vo 35 ns col vo no et 26,1 DE TÉE DE s, po lative circu longue parti TO BAIN be alpins eurs. ence par DE CHÂT e cultécol est borné el en le lac M M de la «le Versa KM rta rons ceaudecotouri , on pourr l beau aux, vous lesiqu quascen NE SUD NOx-l est bornéuant -Fé la fro à M Se elq he ÔNE s fréquentée éd820 à DEe ». ANNE l’Offi pente peu es et le t de KM . eVersa RQUA sme. MOD - LAANE laire ie nem plus NNEC e sur 1150 us ue LaGLAN TÉE D’AVOPAR MPEUR S INTE 17 138 Insta 10 km TIMT monCOL ée Mvie un us JOUX PLAN REMARQUA Pente : 3% 1973. au x belvé attaq Vano UR du Chev PLAG le COLS mi-pLA Vo ce de ys ue dé ine du l sme. 33B de Te de  es OO 97  COLScyclo i s’é sion,CYvous  COLS avec,et difficile ILLON es BLES avant debu la route ind en llatio 22 av a s’offrir 33,8 - TO 31,6 et ce col est ur men mais et ux ise. nt du Solei êt s pe largeS es grimp RSAC et les col de La mont NE-V pa 118 E NOR de la points SEVR Ranfoentidé le moin BLES MA dères uerez se s vil . M ALBE -B TIMIN RIAZOR DU ril et  CHRO KM KM n d’untranquilles 114A s of cy de nette su Ru11,5 KM », ntièr 27tourisme. le sommt de l’asce - BO VERS es  COLS route la plus arcCROI ta TION rra la Va ecET, MONTÉESles cyclogrimp ET MON ILLAG so serez cyclo l’Isera MA 1711 IER haute Aprè ép t ex ancie Y ET MONentre autrepente, su eurs te du col ain KMG © de Savoi de beau lag ais tous l», ée est RT UR un petit l, un kilom couv KM D SS po e ANT mentivi m gn diffiouus XapDE FER)  COLS systè . Le Tour  DÉFIlly. e rdsondifficile, LA grimp n, vousUR Il n fro t sé pr tites ET bien tracé DRE D 915 M ES r leTÉESndont la possi - mont s la mont COL NO TIMT monDUllé l’a en ce nn et du nsion UC 18A les somm 86 fre cloto l’Is de la s, qui se COL 10 «dan s et e de il pe VIL TÉES 1200 NOR REMA MOÛ borné me d’aut e Mont x lacet plus détou e e !peuvcile car pr E illy eurs sé Su KM es DU eurs De serez 4 IEN /D90 MON Gland . La AL MON er agne. da DU de ne mais e diffi DE REMA èt er vè e sc Made ET en 00bilités les D REMA le Mass classe vu s’a C D’A s M ée TIERS e GRAN RQUA e s roues pt rs, LE lac varia OO lar git 55,6 ont r sé te ets MERD expo MON VAILL pour de en pu Ce bo -Blan en TÉE Aprè pour m de à es t iss SN TÉES on. oavec «dan cile PH ra pa nt Cette vo VU RQUA leine TIMIN la possiNA et ent elleéccomp RQUA if du Montdans le de nte KM urism an, » M de Ch ut LE COL DE CYCLOGRI BLES DU CRÊT D CUCH (1 Verte 530 SAINT geallerres deY C’e TÉES Cette montla Plagn Cette c. Pente sés au les cyclo ag re, Le col DE 1050 ASSIE du tre an e pr de NN sio REMA la statioAB MON s les une e de ionn vo , et les pl e. 26 KM lacet s un accès treMPEU MON. Sin sse BLES se faire du Tour ro que pa cir AC G© 21360 BLES ISE  CHROseavchron 09 Croix montée REMA e et à n’i rco is qubilité am être Une e. vo AL pente M -Blan top des roues CF 34Ae. pe ec ier R JOUX TÉE DE cie es l’u EC RQUA n d’ETAvoria vis voirsuler joli l’a 240 M pano pente ezorte deMforts ÉTIENNE ein n du AN : 4,5% soleil du 1de Franc ut d’une TÉE on man st est SAIN www.savoie-mont-blanc.com grimp DU MERL BON M derni . Si ERON ssa cu HE Bo Aix-l  CHRO chronomét sa trent -Fry TO à la La nd nante s puis, le 0par R ur RQUA ée est borné c, les Défi Prév us BE se confo Mont sévèr PLAN D’AVOs et rama bien BLES IQ z perm ou pa NO TIMT ion la lacva Une ascen NEVA es 139 e de se faire» du Tour nn qu ne Y la el. La ies PLAIN un DE CUIN deométrer. eurs. ers lacet  DÉFI que vous matin 20 en m)la comb NE ur es Aravi s du cyclo e. Arriv AV RT BLES UR e dès ge it re  DÉFI sur aine pourc  CHRO conn E E voe coPAR LE 97 NO qu m T SA magn route avec , reve RIAZun L-SUR mpo s en l’a x-s Mont rer. Rense dans ée vers Chron 16 KM cir ANN es e co de nd 23 , mais ca ag E-JOU s ca Rense ga de an  Dent d’ Grand UE COL chron de s, les 7,5 KM rco-Blan sion oy allez VIL la statio - TO  DÉFI e et vous de lacet OO MA et d’adm ES du fam dentVallo ue s vous 29,5 KM le dépa pa ignem entag de l ée EN Cuch us réput SUD du latTHONON-L -p ut NOR ECY la natur un extra DU ez ini TU ifique DU CYCL omét AN DU CYCL trouverezavec celleget. -Bain KM TIMTOO TIMIN mpa ré cu pr ve TIMIN ur DÉFI bien X (PASS vo Bauge grimpeur, 114B omé- re sc t loDÉFI DU Arclusa et NO ez DE une ne re D ignem dans UE -ARC rte fo info@savoie-mont-blanc.com  ée pourr s de SSDE CHAM ur c.37 or feron n des skieu dueron. Savoi DU 1449M - CH Rh eu ayn, situé rac rti 49ents es rt. irer rage ive ab TIMT  © OGRI z. pa -G e, PAR UR d’Edg en 87 dé lat em rtes de numé CYCL pa e G diffi COLS de to s ordin ies nsta s plus Fo MO lac, très nd Belle CYCL cette VE et et Y) OGRI DÉFI DU un voir LE pente u CYCLKM sans z cu ou qu t entsCele Parc E VI OO possi 970M AM cile, G© MPEU les plus du col de s et gn COL la fame entre le Jura. est récom 1210 M le DENECY ôn se vé s de à une altitu 5 OGRI MON longu AIME co LesrtedeuxCo rotés te ngte aire filé arrivé m ES-BAINS ion ièr de ET MON s la col RN MOR OGRI ez vous chron pa e ur MONTRIO Natio ascen PLAURENT téris lie KM à l’Office MPEU ar Grosprs de la à tte RT Bo COL TIMIN cesse LL ble ; ve nte be IN DU CYCLl’un des plus peu avant sans ni rte NT forts COL elon. po r dans belvé sa la R ard vir PIERR Cette MPEU l de z cols , vous TÉE DU e ZINE PIO Pente pensé MPEU m La DU SA r l’Asectio dir de touri E TAnal de el m de13va te es le paysa R iron. Clusa de E DE aucun E-CA de l’Offi G© rte su lle TÉES use église dère ur paDU ce de DE JOUX ur OGRIMPEU ND pourc la Croix de ene,t à côté c po fa 810 au e pa Fra la mon VE MON vu que A l’assa OGRI 1255M R 70 omét passe 1260 et lo la 17,5 de u (1sont sion tiq r le Il fa22 KMNN z, offre R : 7% plus eslonguéee n e par 976 DANA RRÉE g-Sa r leGDps REMA CUCH Versa sur repla entag -Fry, prolo sme. le somm po t, fam LÈ 3TÉE DE MPEU grandve ge. Pente vu to rti e ! to s de r le s 870 Sa Th 117 borné0perm R l’E long d’un petit M un rout Haut et av s sta voie touri RE sme.la Vanoise.om KM CHRO rer. Rense rez de llé t pa forts s de ecàtforte mont 330 ue midi, ut des une extra KM 18B Y DÉ RQUA du Plate le Mont ALBE 4ngée en été 17 et ur meu M passé nt moin -PLANE M es, avec Plain VE Cuch point mob e nce. ut ran R e su tée YRIER ve le ERON ur maineu pente TO nuHautpa xe on m s.MNe pasde gravir ec  COLS faibl 34B clu et pourcle loée soute NT PLAIN NO TIMT ignem l’amb 140 du AT pente s RTVI au d’ Leen ut 17,4 KM : 6% PA VERS 21 BLES eron.ints - Cette lac, une reto43,5eKM lo en se colt. este es ssé Fra lac do BE une  DÉFIet largement ordin l (94 e e-Sav après les tessefois AU d’Onne-Joux-les le col s diffi vue LE de UR Assy -Blan AI pr fo reGland DU iance du eE-JOU ), de r s LLE ANNtio ve se ementag M 14  ANT manq succe THON RT -M rsa pl PAR us r c, du ANN ET LE Les ents ng on is nue ng 24 oie. S Sa le OO ile mont Ve 3 impre rte on. SS ascen aire sp KM ns cile va fréqu les t COLS déco SE es. ssivem en borné COL MON em ab  COLS km. de ur le au dé nc d’A nn ECY fois de deux . X VERS PL Brass s DU CYCL ombr somm BA NOR TIMIN à MON DE 35 sp m effecDÉtuée Le grandse dérou 115 vue ée brève ECY do e pa en AN COL au nt  COLSion, on devra , pa e le Elle sion nable 3 m -le réco rée d’œu enté rte ba CHle lac de Mont ON-LES-BA llo m ha permAN DE SALL passépa Lém6 vo ET MON TÉES d’u 69 uer d’adm ent deux 846- LE ez l’asc ecte MOND e, es ch pa D AN 88 es le versa AT TÉE po ba KMET MONRanfolly. que LC Mais c’est petit olym or on PA par G © l’Office dela vallée ANT MS riccolsTasont t vaREMAne nc r OGRI agée enet surplomba La LA ut etS CHAMPLAU NE DE PLAN nn le rcol an ie, 1055 la nnec ées chale re borné irer les âtea rt. EA 60 t le sur la rta lac pe La route D’AVO onde ET MON s’empest réput ). s-Bain mpe KM ! mais ONla Tourn dans s 1110 Mt ét vres par les parap ANCHES MON EST tif ta RT le Tour CLUSES TÉES nd AM NE riond ye DE rte COL touri à celle INS Un sur nt TÉES Pente : MPEU secon e REMA HA 39,6 le te ensio r le E passe lesde à av Un col M CY é de gravir “P y à vé d’art de là,COL DU é comm route RIAZ U DE redou TÉE DU llo RQUA piq on vo To TO s. Su gn D’A . Ne sme. vues cols, le Cham gé et rm BOIS RENT es BÉRY CY (cf nt REMA 6,5% Sud, TÉES loyer sérieu JOUX R est de partint Saint r ! de Un mais ais des. Ne MON de Franc BLESKMdes Chass 1230 vo ro et lo u de Da conte entistes. UT KM m n se 1390 de cir S DE ette. lesenbeau Une pas manq 800 1110 qui s La Pente secre table pe go la ec sur les Dè plaur e s, nsée nn porti e av se et la GRAN e l’un r sept large mais SUD PAR RQUA REMA GRAN -PLA ue na37 KM fantx lacet -Jean cy Frapas 1050 succe M us avec ca us urne URNE men d’u TÉE DE itiRQUAeBLES pl mont M mpor M t d’une le : 10% 530 S DE , couro 29 KM e. ns ivr et NN voCHAM utMOR rge m 4IER e. Vue NE VERS ée on  DÉFI DU eurs Alpindessert la pl s Al cuit TA Penteascension consépoints 62Aps d’a de ns DÉFI -de-S RQUA sement, des meill ssivem BLESpa long S BOune fois les M cla D COLO Le plate de uer de né pe nc manq pit fera tte TT nt ain. Au passa em 32 tantus ée M la s plein ec s pl de à très PLAIN ch 35 n’eBauges s,leavecent e le so ECY nnée r Situé COLS s. s et MAG à RE ixt, par la de et ses grand BE 141 faireZINE BLES s de er inc ad ne Fra 44,5 e. car les eurs rai rm e, Muer d’adm ent deux us OUXla récupau col BOUR CYCL s trône stationats. pe ge : sculp 15 KM RN pente ble 70 s’arrê en de ale dé es E VIM typiq au des MBIE  COLS: 7,5% réputée 45 ANT SUDet le ât MON M grande diffi s.  DÉFIcutifs à 9,7% e dans E-JOU par un st dé l’imp les ag dé dm fa ce DU CYCLOGRIcoureurs forte pente n ET iose mènKM LV NT KM rie du raide  COLSag OGRI e cy m nc de SudEllde une de Flaines. LAND SUR- 25 ter au re et il ANN Th po circu ES sévère dès ré ératio th sc lacet sites de irer les ues, R cir MOR diffi-cile, s de M X VERS sur le pa jam pa ressio ÉD cols, tures culté de co t la GNer route 163 M la DU CYCL de moyel’Ain AI MON tte IN s Va lua ea MPEU au col. beau GELOET MON ECY  COLS sa vueBrasses ro es. co ire m s serré ab nnn. LaGrani s ne e esla COL on en retou TO sans 89 or nt MPEU du Tour e jus AN7 NE CH SU de! Et ET MON 5ski de vues . Trèsais porté1350SE mais le mass le dépa cu ZINE dissé ÈR cla oitié e, ne AN par ses ANT par à pente s Ar uv m ONN 20 R nt u deTÉES REMA lle Al uv 31 KMCOL la statio DE PLAN EUest une N°10 de tir est lesTÉESe route r près de Franc r la euseTÉE DEbo ais rt, le ES ns s’ench R OGRI UR aucun en de it au D sur les Champlaur NLES TÉES nne. it noram if du CY Un l-d toute ! AM miné vite te fond la ET MON constante ce versa LE Sit E 1115 M 823 OUES CHRO MON DE ige t sit BO COL rt. Belle ble de se NE es est rs ler rir il faaprèse M ascen BÉNÉ s extrê de ce ressa Le très proch MPEU qu . OnREMA du es Cl 77RQUA av rir onta aînen de Haut ION 770 loin. dé Bauge e. com n d’ABÉ BA725 M ascen e-Fie laBOIS er l’u KM na T du DE VE vu s cô repla s-G NO TIMT TÉE DU nt dé t de F bonn sion ). sur et -re unUne route JOUX-VERT REMARQUA TÉES uts à s’enchpoint 21,5 Fo e sp DE LA s MON R “. mes, ’au Aravi ué UR DU GRAN is sa gn arrivé t sans 610 M large e, cette sion r. trave erm KM BLES ut lede s, avecent et ses LC pa rai CY te ucleTANT Ce S GL t, mainliè la Ca niv Po e,a su M 750 e - Cette RQUA 60e, le facile pa n de RY z. Elle THONON-L tio 23 KM REMA la Vallé est un peu me voria co 26 KM pourc RSAN pié to faire expo TÉE DE LAC et OO TIMIN sa dépa pano E répit e-Savoie. 10 KM ON Au pays rco t-c A rclaz ec FO to rt, vous KM 36 éter e au845 G-point nt à côté pentu  DÉFIaînenqut bien.deascenhis Jur 10DÉFIs et aube d’une res,fois ille elé l’impDe raide tes SA IER PAR po ve BLES RQUA e Verte moin DE PLAN sée au ES-BA na 752 Chris points perm be l de LE un BLES rsé on rama haute . Pente Pour 0 paysage avec desrti de s du face e qu grand to ur à la desce PLAN LeentagesT n’e ta i po L’arriv ur nu  ne facecœ ux sS lacet e à souha en s - Le de r le d’un 12,5 KM a et 00 DU rge accue trouv tine. Au AIX-L BLES et d’adm M sion po ressio ur e qu S CI . Pours s rude 142 tocomp INS le G © voir us, DU CYCL e au IÈR soleil avec difficulté LES CLEF TO e ediffi t, ns entrépoints avparco, laurue cu -PEIS 62Btre em COLS ra e MCHRONO joli et variépourc DU s puis, : 7% y accéd 8,5 KM très nt est culai RCLA lle NordINduT-M  DÉFI Ensui fil de cette D’AVA reblo ca i do erez col du CHAPAREI M CYCL ES-BA s su ’à si1390 Bluf AN va ve DU le Mont 46 Atten ur pannan la Lémpetit lac, uivre que deculté 8 ha 140 rte onéetase riq de l’aprè entag EY CHAM it La Ro flân cir ES qu ce . La es ec sévèr UR irer sans ET MONnte. RC er à vélo les repr de re Z OGRI reLLAN L mleulé SAMOËNS s. DÉFI ur Grani 116 OGRI illante. Pour INS BO le Grand surp ent MON TIMT . Un COLà la  DÉFI du Parc vallée la mont l’ouest. DU CYCLte vous Ca an ANune ue orte unCH ut es agréa 26 M va rcote Dent - CIR tion qui longe AU er, Granier par ses 6 e les qu -Blan ne pouvait mont r l’u ca 40 BÉRY br un M MPEU gnsitue so llée, rsant SOLE es. Une S 600 COL so Chpar er cu UI fy, NECY sjus Po DUde DE MPEU passa DESuSAXE TÉES cesse chle beau ch chée mine ris 781est TÉE DE au dépa rie ur URd’Arclusa ille c en i en pl de NE fois DE LA ée jusquIl est tout VILLARD DU CYCL Nationalde Peise de 1290 mm vo RICaffiche par Chap ou jar 58 OO TIMIN col pas trop TS it n ch apell Tournode Franc bles,- CIR OGRI traversere ée, vous M aube 5046,5 REMA ur CYCL R  la desce ressa- CO Une qu R ol auet hame AMge de ne un magn 990 e- ie lac on , av IL ne use KM arrièr pas être e, point s OGRI MON CU aux chèvres BO Pe LA BON Fame y-Nan M dr us dé to fo pe sse din KM rt COLO près MPEU rge vous COL G© mont iss L 104 z la statio passe CHRO SO M et sont CY ’à Ajon aussi E su de de préa nte, uts pourc long, sansCU“raida 1134 M r vo s pa GET z. to OGRI de la Vano e-pla TÉE DU VILLA ’au e av se au deBÉBéné4 km à et us du so pa e qu en co de de âtea e-Ra n né e. Vue ! de areill ifique - TOKM s - La croix e, DU tant gran MPEU 6 KMnd ut pa UR  un  COLS ée facile R MBIÈCe ITRQUA « m tite MO ec le lac NO TIMT préfé LàDU visite ux col du KM idéal IT rd“ ut 14 KM n vousomise. L’asce MPEU villag dé Montlp NT 1000 s15,3 DÉFIre ta et sa magnifi 660 M 39,8 RD accue l, onmont s rat 24 DE BLES aur-F de ap lei  CHRO10 km à anr est lac an souv RY tant, près de n-vill rez près s pl la grand paysa UR ch une! Ce RE LAC , vo de R120 s de37 raî G- 1166 point JOLY PAR ise. La , avec 13,5pa 90 rer le entag all rallèl R KM DU or e desco riond sse acce 146 vue sur que Qu pourDEune et avec ET MON avetecparfa récom ’en pl lla un su 0 u m gli coMOÛ KM ille au on ran NTAG age d’ du roche lie CYCL DE PRAM 9 % ! em OO TIMIN niché 12 %. ée CL sera points iose SA ge. Elle nsion  DÉFIà la Chart Tour de de NOR es PE KM es Be er ANNl, mont son torre er difficulté cir D LA du t de en on Linda HAUTs Al us NO TIMT 6,5 KM MON his ba ge uv inretspa. Difficile er M L’u versa - Une le sur le pense Aussoi Au col, l, TIERS se au doma Tout f trè OGRI r tagn do le Montavec ses ssi 143 AS reuse Franc TITnt Nordtrès sévèr somm s va tre leINBeaufortas - Votre us s TÉES le iteme ée de co us rai ge su elq CHrepris des pa r to lle ce ECY c’e in possi DU Un DUa LA MON OL TRIO vu NE  DÉFI lac de Pram toND ud ab Bo l’e ir qu 23 dans un vallo se passene mont ra decomporte et erte Mont pa9r ble 0 MCOL DE Ce sce. cuit CROI la peE M s avantr d’escalade T-M in MOD maje REMA po ELUC SÉ nt régul OO TIMI !sse de MON CHAMs r la ue AR e. passages et 63à co et. llé pa DÉFI Plan- nt qui serp vo nGd© nn Pente de ne -Blan hameaux, ss ut AN TÉE D SA pour es.côAu vre st 8 SOLA 117 COL 47 CYCLOG du tRepoenCe versa ri , l le s croMPEUR ine nordi u -Bla vos 737 0 ure. e nn r AN D 10 T bili et l rude as s, S TÉ d e per v C Tra DU RQ Pei pa ol, ée p n c. d à B L : i Blanc

/ Lansa rd /

Lebea u/

Perre t / Collin et

MO VOIE EN SA

NT BL

ES ET

ANC

CO REMLS ET M DÉF ARQUAONTÉE IS D U CY BLES, S CLO GRIM PEU R

EN SAVOIE MONT BLANC

100 COLS

ITINÉR

AIRES

n 2011 Editio

- Créd

t Blanc ie Mon os : Savo its phot

/ Fresc

urat /

Lansa

au / Pe rd / Lebe

5-

La géographie de la Savoie et de la Haute-Savoie, ses lieux rendus cultes par la grande histoire du Tour de France et la quarantaine de cols et montées escaladés par la Grande Boucle depuis 1911 rendent le cyclisme attirant pour ceux qui veulent se frotter à la légende. Un tennisman a peu de chance de renvoyer une fois dans sa vie la balle sur le central de Roland Garros. Un automobiliste ne roulera probablement jamais au Mans. Le ski et le cyclisme, les deux trésors sportifs du patrimoine du territoire, ont

Dans la roue des champions e cyclisme n’est pas qu’une pratique sportive ou un moyen d’être en forme. C’est un art de vivre. La petite reine a retrouvé son trône au passage d’un siècle à l’autre. Elle s’est débarrassée des clichés qui en faisaient juste un loisir d’un autre âge et développe sa culture et ses tendances. Désormais, certains créateurs de mode déclinent même sans complexe des lignes de maillots vintage et autres accessoires branchés. Avec 25 millions d’usagers réguliers et trois millions de vélos vendus chaque année, soit plus que de voitures particulières, la France a le mollet sculpté. Je, tu, ils pédalent, à leur rythme, selon leur envie, leur forme, leur âge ou leur philosophie du sport et de la vie. Le territoire de Savoie Mont Blanc est, l’été, le paradis des cyclistes en tout genre. Du vélo urbain, meilleur moyen de découvrir en douceur les charmes d’une ville, au vélo sportif, le cœur en folie et les jambes en feu à l’assaut des pentes mythiques en passant par le VTT, tranquille ou sauvage. Sur un mode plus contemplatif, la cuillère plantée dans une salade de riz, on profite de la beauté paisible des paysages au bord d’une route en attendant le passage du Tour de France ou du Critérium du Dauphiné.

L

O CYCL

D BALA

t tenaria Savoie, en par la réalisé mentale de gne a été arte Monta nt ument ique DépTourisme et vironneme Ce doc Tourist rts, , de l’En Général 74. Agence des Spo nagement avec l’ Conseil ection la Dir ion de l’Amé Rural du nt ect me Dir et la Développe et du


COUP DE CŒUR les bons plans de l’été UN JOUR, UN COL : DU 16 JUIN AU 16 SEPTEMBRE Le rêve de tout cycliste : grimper les plus beaux cols de Savoie Mont Blanc, des plus réputés aux moins connus, sur une route fermée à la circulation automobile. Avec, pour les spectateurs et les suiveurs, des animations tout au long du parcours.

pratique calendrier JUIN • 16 Relais du Mont du Chat • 24 Col des Aravis • 30 Col des Glières JUILLET • 8 Col de l’Iseran • 10 Col de la Croix de Fer • 27 Col de Pierre Carrée • 29 Col de Joux Plane

SEPTEMBRE • 2 Cormet de Roselend • 16 Col de Chatillon

pour en savoir plus choisissezvotrecol.com

© yves perret

AOÛT • 4 Col du Glandon • 19 Col de La Ramaz • 23 Col de la Madeleine • 25 Col du Grand Cucheron et Col de Champlaurent

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ 3-10 JUIN Savoie Mont Blanc sera le partenaire du maillot blanc qui récompense le meilleur jeune, qui est la rampe de lancement pour le tour de France. En 2011, la meilleure équipe avait été récompensée chaque jour par Savoie Mont Blanc.

l’édition 2012 - 3-10 juin 8 juin : 5e étape St Trivier en Moignans Rumilly 186, 5 km Col du Grand Colombier 9 juin : 6e étape St Alban-Leysse - Morzine 166,5 km Col de Plainpalais, col de Leschaux, col de la Colombière, col de Joux-Plane 10 juin : 7e étape Morzine - Châtel 126 km Col de Cou, col du Corbier www.letour.fr

14 /

- 2012

© agence zoom

pratique


L’ÉTAPE DU TOUR ALBERTVILLE-LA TOUSSUIRE-LES SYBELLES 8 JUILLET Quatre jours avant le passage des pros du Tour de France, les routes de l’étape Albertville-La Toussuire s’ouvrent aux cyclos pour l’étape du Tour. 152 kilomètres et cinq difficiles ascensions entre Tarentaise et Maurienne pour les amateurs éclairés de la petite reine.

© DAMIEN DALBY

pratique LE PARCOURS D’Albertville à La ToussuireLes Sybelles via les cols de la Madeleine, du Glandon, de la Croix de Fer, du Mollard, avant de monter vers La Toussuire. L’INSCRIPTION L’inscription s’opère exclusivement en ligne sur www.letapedutour.com

POUR EN SAVOIR PLUS La route est fermée à la circulation durant la totalité de l’épreuve. Un certificat médical ou une licence FFC, FFTRI, FSCF, UFOLEP, FSGT (à condition pour ces trois dernières d’avoir la mention cyclisme) est obligatoire.

LA PASS’PORTES DU SOLEIL 29-30 JUIN/1er JUILLET Entre France et Suisse dans le domaine des Portes du Soleil, la Pass’Portes du Soleil, neuvième édition, est une randonnée longue de 80 kilomètres en VTT qui offre de multiples possibilités pour cyclistes de tous âges et de tous niveaux.

© les portes du soleil - matthieu vitré

pratique Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site internet de l’épreuve www.passportesdusoleil.com Le parcours, entre 1000 et 2450 m d’altitude, emprunte 15 remontées mécaniques du domaine des Portes du Soleil. Mais les plus en forme peuvent grimper uniquement à vélo. À Morzine, le salon de la Pass’Portes réunit les principales marques du monde du VTT ainsi que des animations.

2012 -

/ 15


Cartes postales Cachés par la montagne, dissimulés dans la verdure, ces lacs se méritent et se conquièrent au prix d’une marche revigorante. Découverte…

16 /

- 2012


01 / Lacs de Chéserys (de 2133 m à 2211 m) - Haute-Savoie Accès routier par Chamonix jusqu’au col des Montets Altitude de départ de la randonnée : 1461 m (col des Montets) Durée totale de la randonnée : 3 h 30 Dénivelé : 750 m © savoie mont blanc / hagenmuller

02 / Lac Anterne (2060 m) - Haute-Savoie Accès routier par Sixt-Fer-à-Cheval et la route de la cascade du Rouget Altitude de départ de la randonnée : 1180 m (Le Lignon) Durée totale de la randonnée : 6 h Dénivelé : 980 m © savoie mont blanc / collinet

2012 -

/ 17


#10

18 /

cartes postales

- 2012


01 / Lac de Pormenaz (1950 m) - Haute-Savoie Accès routier par le plateau d’Assy et Plaine Joux jusqu’aux Souay Altitude de départ de la randonnée : 1560 m (Le Souay) Durée totale de la randonnée : 2 h Dénivelé : 390 m © savoie mont blanc / martelet

02 / Lac du Monal (1874 m) - Savoie Accès routier en direction de Tignes Val d’Isère. Avant le tunnel de la Sainaz, prendre à gauche jusqu’au Chenal Altitude de départ de la randonnée : 1634 m Durée totale de la randonnée : 3 h 45 Dénivelé : 240 m © Savoie Mont Blanc / Anglade

2012 -

/ 19


#10

20 /

cartes postales

- 2012


01 / Les lacs Potron et Guichard (2035 m et 2030 m) - Savoie Accès routier par le col de la Croix de Fer Altitude de départ de la randonnée : 2064 m Durée totale de la randonnée : 1 h 30 Dénivelé : 52 m © savoie mont blanc / anglade 02 / Tour du lac de Saint Guérin (1560 m) - Savoie Accès routier par Arêches-Beaufort jusqu’au col du Prè puis lac de Saint Guérin Altitude de départ de la randonnée : 1560 m Durée totale de la randonnée : 1 h Dénivelé : 16 m © savoie mont blanc / karine mandray

2012 -

/ 21


#10

cartes postales vers Yverdon vers Berne

SUISSE

Quelques lacs d’altitude en Savoie Mont Blanc

Vevey

LAUSANNE

L é m a n

c L a

Montreux

Evian-les-Bains

Nyon

13

SUISSE

Thonon-les-Bains

1 2

AIN

HAUTE-

Genève-Cointrin ône Rh le

GENÈVE Annemasse

vers Bourgen-Bresse

l 'A

St-Julienen-Genevois

SAVOIE 6

3

4

Mont de Grange 2433 m

5 vers Sion

15

Grand Mont Ruan 3047 m

7 8 9

Martigny

le Rhône

rve

1 Lac de Darbon Col du Grand Saint-Bernard Altitude : 1817 m BellegardeBonneville sur-Valserine Cluses + d’infos : Vacheresse le Buet 3099 m la Roche2 Lac d’Arvoin sur-Foron Altitude : 1669 m 12 15 13 11 16 + d’infos : La Chapelle 10 Chamonix14 d’ Abondance 17 Mont-Blanc SUISSE Sallanches Seyssel 3 Lac des Plagnes 14 Aiguille 19 l'Arve Altitude : 1191 m 18 du Midi ANNECY 3842 m + d’infos : Abondance AIN Mont Blanc Thônes tunnel 4 Lac de Tavaneuse 4810 m Rumilly du Mont Blanc Altitude : 1805 m ec vers Ambérieu y + d’infos : Abondance 20 5 Lac de Montriond Altitude : 1069 m vers Belley vers Aoste, Milan + d’infos : Montriond Ugine Faverges 21 6 Lac du Roy 22 28 Altitude : 1663 m Aix-les-Bains Albertville e + d’infos : Taninges ITALIE 24 25 BourgIsère 23 St-Maurice 7 Lac des Mines d’Or Aéroport de 26 ChambéryAltitude : 1390 m Aix-les-Bains + d’infos : Morzine Aime 28 CHAMBÉRY SAVOIE Isère 8 Lac des Chambres vers Lyon Altitude : 2090 m lac d'Aiguebelette + d’infos : Samoëns Montmélian 29 27 9 Lac de la Vogealle Moûtiers Doron de Bozel Altitude :2001 m rè e Grande Motte Is 31 39 3656 m + d’infos : Sixt-Fer-à-Cheval 30 Pointe de 10 Lac de Lessy 32 Pointe de la Sana la Grande Casse 3436 m Altitude : 1733 m 3855 m 33 ISÈRE + d’infos : Grand Bornand Pointe de la Dent Pic du Frêne 11 Lac de Peyre Charbonnel Parrachée 34 2805 m 3752 m rc 3684 m Altitude : 2108 m l’A 35 St-Jean-delac Col de la Colombière du Mont Cenis Maurienne vers Grenoble 36 37 + d’infos : Le Reposoir 38 St-Michell’Arc de-Maurienne Modane 12 Lac Bénit Rochemelon 39 Altitude : 1452 m 3538 m 23 + d’infos : Mont-Saxonnex N vers Turin 13 Lac d’Anterne Aiguille d'Arves tunnel Altitude :2060 m Pic de l'Etendard 3510 m de Fréjus 3468 m + d’infos : Passy ITALIE 0 14 Lac de Pormenaz 20 km 40 Altitude : 1950 m HAUTES-ALPES ©latitude-cartagène 2012 + d’infos : Passy ou Servoz 15 Lacs des Chéserys Altitude : 2133 à 2211 m Col des Montets 36 Lac de la Partie 31 Lac Noir et lac Blanc 26 Lacs des Tempêtes 21 Lac du Mariet + d’infos : Chamonix Altitude : 2450 m Altitude : 2753 m Altitude : 2086 m Altitude : 987m 16 Lac Blanc + d’infos : Villarodin Bourget + d’infos : Bonneval sur Arc + d’infos : + d’infos : Arith Altitude : 2352 m 37 Plan d’Amont 32 Lac des Vaches Beaufort sur Doron (Arêches) 22 Lac de Roselend + d’infos : Chamonix Altitude : 2078 m Altitude : 2340 m 27 Lac de l’Arpettaz Altitude : 1600 m 17 Lac Cornu + d’infos : Aussois + d’infos : Pralognan la Vanoise Altitude : 1954 m + d’infos : Beaufort sur Doron Altitude : 2276 m 38 Lac du Mont Cenis 33 Lacs Merlet + d’infos : Celliers 23 Lac de St-Guérin + d’infos : Chamonix Altitude : 1979 m - Col du Mont Altitude : 2400 m 28 Le Monal Altitude : 1550 m 18 Lac des Confins Cenis Commune Lanslebourg + d’infos : Saint Bon Courchevel Altitude : 1874 m + d’infos : Beaufort sur Doron Altitude : 1460 m 39 Lac Guichard 34 Lac Blanc + d’infos : Sainte-Foy-Tarentaise (Arêches) + d’infos : La Clusaz Altitude : 2040 m - Col de la Croix Altitude : 2246 m 29 Lac de la Grande Sassière 24 Lac de Presset 19 Lac de Tardevan de Fer - Saint Sorlin d’Arves + d’infos : Termignon la Vanoise Altitude : 2460 m Altitude : 2500 m Altitude :1537 m 40 Lac des Cerces 35 Lac Blanc + d’infos : Tignes + d’infos : La Côte d’Aime + d’infos : La Clusaz Altitude : 2410 m Altitude : 2430 m 30 Lac du Pys et Beaufort sur Doron 20 Lac du Charvin + d’infos : Valloire + d’infos : Pralognan la Vanoise Altitude : 2663 m 25 Les lacs de la Forclaz Altitude : 2011 + d’infos : Bonneval sur Arc Altitude : 2457 m + d’infos : Manigod + d’infos : Bourg-Saint-Maurice la c

d' A

nn

le Rhôn

t

urge

u Bo

lac d

22 /

- 2012


www.routard.com

C’est vrai, le luxe d’une chambre d’hôtel se juge à son nombre d’étoiles.

- Photo : Don Smith/Getty

Guide du Routard, vous êtes sur le bon chemin.


#10

dossier vignobles et vins

vins des pays de savoie

textes : isabelle fay/YP Médias

2000 ans d’histoire

24 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Les Allobroges cultivaient un vignoble de mondeuse… Vingt siècles plus tard, les viticulteurs de Savoie et de Haute-Savoie produisent “des vins d’excellence”. Une vingtaine de crus issus de terroirs d’exception, à (re)découvrir en pratiquant l’oenotourisme.

© SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

C

’est une histoire qui puise ses origines dans la nuit des temps… ou presque. « S’il est certain que la vigne sauvage était présente dans les Alpes au néolithique (on a retrouvé des pépins datant de cette époque dans le lac d’Annecy !), l’agronome Columelle (1er siècle) relate que les Romains, en arrivant chez les Allobroges (- 120 av. J-C) ont découvert la vitis allobrogica. Il semblerait que le cépage cultivé était la mondeuse », présente Maurice Messiez, géographe et ampélographe, amoureux des Pays de Savoie et de ses vins*. Ainsi, ce territoire, mondialement connu pour ses stations de ski et ses fromages, recèle un autre trésor et ce, depuis fort longtemps : ses vins. Dès la fin du IVe siècle, avec le rituel chrétien de l’Eucharistie, le vignoble se développe autour des évêchés, prieurés et monastères. Puis, dans les domaines des notables et, plus modestement, au sein de chaque ferme, où tous les paysans savoyards cultivent quelques ceps dont ils tirent leur vin.

2012 -

/ 25


#10

dossier vignobles et vins

Un fléau venu d’Amérique du Nord En 1792, la Savoie est -provisoirementintégrée à la République française. Les biens de l’église sont vendus, achetés essentiellement par les notables. La démocratisation des bonnes vignes commence à se produire avec les premières faillites nobiliaires qui suivent la restauration sarde (1815-1860), mais surtout lors de la crise du phylloxera. Les aristocrates, privés de revenus, vendent leurs vignes pour aller investir ailleurs. Le phylloxera. Un “grand malheur”. Un fléau qui débarque d’Amérique du Nord, sous la forme d’un puceron, vers 1860. Le 2 octobre 1878, une commission d’experts découvre, aux Marches, une première parcelle infectée. Des vignobles entiers sont détruits. « En 1890, sauf dans les hautes vallées, tout le département est sinistré. Trois années

sans vin se succèdent et les parcelles d’anciennes bonnes vignes, désormais mortes, se vendent à bas prix, par petits lots. Les paysans en profitent pour les acheter », écrit Maurice Messiez. Ils les replanteront avec des plants de vignes produits en Combe de Savoie, et notamment à Fréterive, dont les habitants sont à l’origine des pépinières viticoles du département. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les vignes sont cultivées en Savoie pour fournir du vin aux habitants et aux auberges. Celles des paysans répondent à un objectif prioritaire : produire du vin-nourriture -“la viande fait la chair, le vin fait le sang”-, sans nécessiter trop de soins. Les cépages rouges, plus productifs, sont privilégiés. Les vins, essentiellement destinés à la consommation locale, sont de qualité inégale : au lendemain de la crise du phylloxera, on introduit dans les

vignobles des variétés peu sensibles aux maladies… mais pas forcément de qualité. « Dès les années trente, et surtout après 1945, les vignerons professionnels de la plaine prennent conscience de cette dérive et de la nécessité de revenir aux bons vins des vieux cépages pour pouvoir conserver leur clientèle et s’ouvrir à de nouveaux marchés. » « C’est, explique Maurice Messiez, la commune d’Apremont, avec le cépage jacquère, qui prend l’initiative de cette renaissance. Des paysans se spécialisent. Ils abandonnent la poly-culture pour se consacrer uniquement à la vigne. » Leurs voisins de Chignin suivent le mouvement. Les enfants des pionniers sont envoyés dans des lycées spécialisés d’où ils reviennent viticulteurs. « Conséquence de cette évolution, les caves particulières, profitant du grand marché des stations de ski, se multiplient. Elles sont maintenant présentes avec leurs caveaux dans tous les vignobles. Auparavant, les coopératives assuraient la plus grande partie des vinifications et des ventes de vin, en particulier la première et grande coopérative de Cruet, en Combe de Savoie, dès 1939, et celle du Vigneron savoyard, à Apremont, dont les fondateurs furent des pionniers dans la recherche de la qualité. »

Déclin et renaissance du vignoble montagnard Alors que les vignobles des plaines se développent, les vignes paysannes de montagne disparaissent progressivement. À l’origine de leur déclin : l’industrialisation. Les paysans, devenus ouvriers, gardent quelques treilles dont ils tirent un vin qui atteint les 9/10°,

Les vignes au pied du château de Ripaille (Haute-Savoie) © Laurent Madelon

26 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


FOCus La Savoie mise sur l’œnotourisme

Les vignobles de Chignin (Savoie) © Laurent Madelon

jusqu’à ce qu’ils goûtent aux vins d’Algérie à 11/12°… et abandonnent leur petit lopin de vigne. « On disait à l’époque que le degré donnait la force… » En plaine, les vignerons s’organisent, conscients qu’il faut donner à la clientèle des garanties de qualité. La réussite du seyssel (Ain et Haute-Savoie) et du crépy (Haute-Savoie), premiers à obtenir l’A.O.C. -Appellation d’Origine Contrôléeservent d’exemple. Les vignobles ayant des crus reconnus obtiennent le label VDQS (Vins Délimités de Qualité Supérieure) qui impose certaines contraintes : délimitation d’une aire de production, encépagement, seuil minimal de teneur en alcool, rendement plafonné, dégustation, analyses. C’est

un premier pas vers l’A.O.C. qui sera accordée par le décret du 4 septembre 1973 créant les A.O.C. “vin de Savoie” et “roussette de Savoie”, suivies ou non d’un nom de cru. Les vignes de montagne n’ont pas été intégrées à l’aire appellation, ce qui finit de les achever. « Et pourtant, insiste Maurice Messiez, au XVIIIe siècle, le cépage persan cultivé en Maurienne donnait un vin qualifié d’exceptionnel, d’une rare qualité… On croit, à tort, que la vigne n’aime ni le froid, ni l’altitude. Or, des températures de -15° ne la gênent pas ! L’altitude ne la gêne pas ! Les pampres peuvent s’épanouir jusqu’à 600/700 mètres, voire 1000 mètres, en bon ensoleillement ! D’ailleurs, les vignes de montagne

C’est un label destiné prioritairement à une clientèle “sensible à l’univers du vin”, mais non connaisseuse, venue parfois de très loin pour découvrir “l’art de vivre à la française”. Lancé en 2009, le label Vignobles & Découvertes vise à promouvoir le tourisme sur le thème du vin et de la vigne : il valorise les richesses d’un territoire en mettant en réseau ses acteurs. Il est attribué, pour une durée de 3 ans, par les ministères du Tourisme et de l’Agriculture à une destination “touristique et viticole proposant une offre de produits complémentaires” : découverte de caves, visites de sites culturels, excursions au cœur d’espaces naturels, restauration, hébergement… En 2011, la Savoie a fait son entrée dans un club qui compte actuellement 19 membres, des grands crus de Bourgogne à ceux de la Vallée du Rhône. Le vignoble de “Cœur de Savoie” regroupe, sur une trentaine de kilomètres, entre Chambéry et Albertville, mondeuse, jacquère, altesse, plantées sur les coteaux des massifs des Bauges et de Chartreuse. Les vignes de “Savoie lac du Bourget” s’épanouissent sur les coteaux du haut Rhône et sur les rives du plus grand lac naturel de France. Elles donnent des vins rouges uniques, dont les crus jongieux et chautagne. www.atout-france.fr www.coeurdesavoie.fr www.cc-chautagne.fr

2012 -

/ 27


#10

dossier vignobles et vins

ont bien subsisté et sont mises en valeur dans le Valais suisse et en vallée d’Aoste », souligne le géographe. Trois décennies plus tard, ces vins de forte pente, autrefois quelque peu méprisés, que l’on pensait disparus à jamais du paysage savoyard, renaissent. Aujourd’hui qualifiés “d’héroïques” en référence à leurs conditions d’exploitation, ils ont désormais leur vitrine, la Biennale des vins de montagne, dont la première édition a été organisée en janvier 2012 à Chambéry. Ces vins “originaux” ont, selon Michel Quenard, président du syndicat régional des vins de Savoie, « une belle carte à jouer ». Les vignerons, plus que jamais en quête d’authenticité, ont replanté des cépages “autochtones”, adaptés aux sols et au climat, sur les coteaux ensoleillés de Maurienne et de Tarentaise. « Sur la route des stations ! se réjouit notre amoureux des vins savoyards. Pouvaiton rêver meilleure réclame ? » Et de la “réclame”, les vins de Savoie en ont besoin, pour se défaire d’une image qui les associe trop souvent exclusivement au duo “fondue-raclette”. « Une image de vins régionaux, alors qu’ils sont capables de rivaliser avec les meilleurs vins de France ! », regrette Michel Quenard. Des vins peu ou mal connus, et pour cause : 70 % des 130 000 hectolitres produits en Savoie sont consommés régionalement, et les crus que l’on trouve hors de RhôneAlpes ne sont pas forcément représentatifs de la diversité et de la richesse du vignoble. Autre handicap : les souvenirs d’une époque où l’on était moins regardant sur la qualité, négligée au profit de la quantité afin de répondre à la demande croissante en provenance des stations de ski. Après quelques millésimes « que même les Savoyards ne voulaient plus boire, la profession a réagi. Les viticulteurs ont 28 /

- 2012

Dans le caveau de Marc Vullien à Fréterive © SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

commencé par bichonner leurs vignes, car c’est là que se joue la qualité du vin », souligne Philippe Grisard, viticulteur et président du syndicat des pépiniéristes viticoles de Savoie.

Le choix de la qualité L’ensemble de la filière, soutenue par les pouvoirs publics dans le cadre du programme Vin’Alp développé avec la région voisine de Turin, a fait le choix de s’engager dans une démarche qualité : caractérisation des sols afin de les marier au mieux avec les cépages, création de sites conservatoires pour les cépages identitaires (Mondeuse, Jacquère, Roussette et Persan), étude sur l’itinéraire de vinification de la mondeuse et de la jacquère…. « Il est indispensable de viser l’excellence. Sinon, on disparaît, résume Michel Quenard. Cette démarche impose des contraintes. Mais elles sont bien acceptées, notamment par une génération de viticulteurs passionnés, amoureux de leur région, qui veulent y vivre de leur travail. » Les efforts consentis ces dernières années ont porté leurs fruits. « Nous sommes entrés dans la cour des vins

français. Nous sommes fiers de nos vins, et n’avons plus aucun complexe », affirme Philippe Grisard. Preuve à l’appui : « Les 25 dégustateurs du prestigieux guide américain Parker 2011 ont sélectionné et classé “excellence” certains crus d’abymes et d’apremont. Leur commentaire : l’un des meilleurs rapports qualité/prix au monde en matière de vin blanc croquant, rafraîchissant, délicat et peu alcoolique. Dans le dernier Parker une vingtaine de vins savoyards sont récompensés. Un record mondial par rapport à la surface du vignoble », rapporte l’œnologue Bernard Vissoud**. « Nos vins sont à l’image de nos départements : authentiques, naturels, légers, friands… » , relève Michel Quenard. Et d’une grande diversité. « Nous avons un gros avantage par rapport aux autres régions viticoles : nos montagnes. Elles génèrent de nombreux microterroirs sur lesquels s’épanouissent 23 cépages, dont 7 uniques au monde. Nos trois appellations -A.O.P. vin de Savoie, A.O.P. roussette de Savoie et A.O.P. Seyssel- et nos 20 crus

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


couvrent toute la gamme : vins de primeur, mais aussi vins de mi-garde et de garde », vante l’œnologue.

« Savoir conter nos vins » Ainsi que des vins pétillants, pour lesquels la profession souhaite obtenir l’appellation crémant. Un dossier a été déposé auprès de l’INAO, institut national de l’origine et de la qualité. « Nous avons bon espoir qu’il aboutisse dès l’an prochain. Ce sera un atout pour la commercialisation de nos vins. » Une multitude de vins pouvant accompagner une multitude de plats. « Ils s’harmonisent parfaitement avec la cuisine savoyarde, historiquement très riche, et avec la gastronomie en général »,

note l’œnologue Michel Bouche, directeur du Comité interprofessionnel des vins de Savoie. Fruits de mer, viandes ou poissons en sauce, plats épicés, recettes sucré/salé… Blancs et rouges se marient tout naturellement avec les fromages. « Nous avons travaillé sur des accords liés aux zones de production : cépage chasselas/ fromage abondance, bergeron/beaufort, jacquère/reblochon, mondeuse/ tomme…» À déguster pour se laisser surprendre… « Nous avons des vins d’excellence, qui s’épanouissent sur des terroirs d’exception, dans des paysages extraordinaires… Nous devons le faire savoir ! sourit Michel Quenard. Nous

sommes sur un marché de niche avec des vins dont nous devons mettre en avant la typicité. » Savoir communiquer : une compétence essentielle notamment dans la vente directe qui séduit de plus en plus les consommateurs, sur les salons et dans les caveaux. « Nous proposons des vins d’un très bon rapport qualité/prix, des vins frais et fruités, qui étonnent favorablement ceux qui les goûtent, notamment les journalistes étrangers. Mais en plus, il faut savoir conter nos vins », explique Philippe Grisard, passionnant lorsqu’il présente le travail sur les vieux cépages oubliés, mené au sein du Centre d’ampélographie alpine du musée régional de la Vigne et du Vin,

Les vendanges : un beau moment de convivialité © Laurent Madelon 2012 -

/ 29


#10

dossier vignobles et vins

pratique

à Montmélian. « Nous sommes partis à la recherche de nos racines. Après la mondeuse blanche ou le persan, nous avons redécouvert le bia blanc et la jacquère noire. » Savoir-faire et savoir vendre, y compris à l’étranger -environ 2 % des ventes actuellement- afin de diversifier les débouchés, tout en fidélisant et/ou en conquérant la clientèle locale et nationale, dans un secteur très concurrentiel… Un beau défi que l’œnotourisme en plein développement, permettra de mieux relever. Les pays de Savoie viennent d’obtenir le label Vignobles & Découvertes –voir encadrépour deux destinations. Bernard Vissoud, qui organise des randonnées œnologiques depuis 1996, est formel : « À partir du moment où vous réussissez à convaincre, y compris les plus sceptiques, de goûter nos vins de Savoie… c’est gagné ! » * Maurice Messiez est l’auteur de “Vignes et vins de Savoie. Vingt siècles d’histoire”, dans la collection “Les Patrimoines” éditée par Le Dauphiné Libéré en partenariat avec le Musée dauphinois. ** Bernard Vissoud, œnologue et organisateur de randonnées œnologiques. À découvrir sur le site www.alpes-flaveurs.com

30 /

- 2012

Blancs La Jacquère C’est le plus répandu de Savoie. Il occupe environ 50 % du vignoble. Il règne sur six crus dont les plus importants se situent dans la cluse de Chambéry (crus Apremont et Abymes, Chignin, St-Jeoire-Prieuré), en Combe de Savoie (cru Cruet) et à l’ouest du lac du Bourget (cru Jongieux). Il donne des vins à la robe pâle, sur la fraîcheur, avec un léger perlant. La gamme aromatique se décline sur des notes minérales et de fleurs blanches. L’Altesse Il représente 10 % du vignoble mais les superficies s’accroissent. On peut le trouver sous le nom de Roussette (sans cru précis) et Roussette avec un nom de cru qui s’y rattache (exemple Roussette Monthoux, Roussette Marestel, Monthoux, Monterminod en Savoie et Frangy et Seyssel pour la Haute-Savoie). L’Altesse permet d’élaborer des vins complexes, floraux et fruités combinant à la fois richesse et fraîcheur. Ils peuvent se garder plusieurs années.

Rouges La Mondeuse Ce cépage couvre 12 % de la surface viticole savoyarde. Il est porté par deux crus Arbin et St-Jean-de-la-Porte. Coloré et tannique, aux arômes d’épices, poivre blanc et de fruits noirs (cassis). Il donne des vins de garde qui peuvent largement dépasser une décennie. Le Gamay Il s’étend sur 15 % du vignoble et s’est bien accoutumé sur les crus de Chautagne et de Jongieux. Il donne des vins friands et très parfumés qui s’apprécient sur le fruit dans leurs jeunesses. Le Persan Ce vin célèbre des évêques de Maurienne renaît en Combe de Savoie grâce à de nouvelles plantations. Vin avec une trame charpentée et une empreinte arômatique unique, il est taillé pour la garde. D’autres cépages bien connus, comme le Chardonnay en blanc, et le Pinot en rouge, fournissent des vins appréciés, ainsi que la Molette blanche, associée à la Roussette dans le mousseux de Seyssel. Source : Maison de la vigne et du vin, Apremont. www.vindesavoie.net

Le Chasselas Il constitue 5 % du vignoble de Savoie et occupe la quasi-totalité du secteur du lac Léman (crus Crépy, Marignan, Marin et Ripaille). Les vins sont dotés d’arômes de beurre frais, de pain grillé et de fruits secs. La Roussanne Il représente seulement 4 % du vignoble et se répartit sur les coteaux de Tormery, hameau de Chignin, Francin et Montmélian. Il produit le Chignin-Bergeron (monocépage), vin gras aux arômes puissants de fruits mûrs, d’abricot, de coing et aux notes miellées. Déjà agréable jeune, il a une bonne aptitude au vieillissement.

© savoie mont blanc / zvardon

© Laurent Madelon

Les principaux cépages de Savoie et leurs crus

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


CARTE DES VIGNOBLES en savoie mont blanc vers Yverdon vers Berne

SUISSE LAUSANNE

Vevey

L é m a n

c L a

Montreux

Ripaille Evian-les-Bains Thonon-les-Bains

SUISSE

Marin

Nyon

Mont de Grange 2433 m

Marignan

AIN le

GENÈVE

ône Rh

rve

l'A

Martigny

le Rhône

Frangy

la c

Mont Blanc 4810 m

Thônes

d' A

nn

ec

Aiguille du Midi 3842 m tunnel du Mont Blanc

u Bo

vers Aoste, Milan

Ugine

t

urge

Aix-les-Bains

Aéroport de ChambéryAix-les-Bains

Albertville

Monterminod

SAVOIE

Chignin

lac d'Aiguebelette

St-Jeoire Prieuré

Les Abymes

e

Isèr

Moûtiers

Arbin

re

Isè

Aime

Cruet

Montmélian

Apremont

Doron de Bozel

Grande Motte 3656 m Pointe de Pointe de la Sana la Grande Casse 3436 m 3855 m

Montmélian

Chignin Bergeron vers Grenoble

Localisation du vignoble

la Dent Parrachée 3684 m

Pic du Frêne 2805 m

ISÈRE

St-Jean-deMaurienne

A.O.C. Vin de Savoie

l

lac du Mont Cenis

l’Arc

N

A.O.C. Seyssel Autoroute

Pic de l'Etendard 3468 m

Pointe de Charbonnel 3752 m

c ’Ar

St-Michelde-Maurienne Modane

Rochemelon 3538 m

A.O.C. Roussette de Savoie

Aiguille d'Arves 3510 m

vers Turin

tunnel de Fréjus

ITALIE

Voie rapide Route secondaire

ITALIE

BourgSt-Maurice

Isère

St-Jean-de-la-Porte

CHAMBÉRY

Route principale

SUISSE

y

Faverges

Monthoud

vers Lyon

l'Arve

ANNECY

lac d

Jongieux

ChamonixMont-Blanc

Sallanches

Rumilly

vers Ambérieu

le Buet 3099 m

Ayze

Seyssel

AIN

le Rhôn

la Rochesur-Foron

Chautagne

e

Col du Grand Saint-Bernard

Bonneville Cluses

Seyssel

Marestel

vers Sion Grand Mont Ruan 3047 m

Bellegardesur-Valserine

vers Belley

SAVOIE

Annemasse

St-Julienen-Genevois

vers Bourgen-Bresse

H A U TE-

Crépy

Genève-Cointrin

0

20 km ©latitude-cartagène 2012

HAUTESALPES

2012 -

/ 31


#10

dossier vignobles et vins

Photos : SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

Des vignobles et des hommes Six vignobles d’Appellation d’Origine Contrôlée font la fierté du terroir de Savoie Mont Blanc. Huit figures emblématiques nous en présentent les spécificités.

32 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© Laurent Madelon

chautagne

Pierre Abry Viticulteur à Ruffieux « La Chautagne a la particularité de produire plus de vin rouge que de blanc. Le Gamay sert au Chautagne rouge et au rosé de Savoie, le Pinot et la Mondeuse sont utilisés pour le rouge et la Jacquère et l’Altesse pour la Roussette de Savoie qui est un vin blanc. Le cépage le plus utilisé est le Gamay. Cela donne des vins rouges agréables à boire, frais, mais aussi des produits plus typiques avec une note très poivrée. La cave de Chautagne dont je suis adhérent met en commun un outil de vinification pour 50 vignerons ainsi qu’un caveau de vente. »

2012 -

/ 33


dossier vignobles et vins

© Laurent Madelon

#10

Cluse de Chambéry

Gilbert Perrier Président du comité interprofessionnel des vins de Savoie, viticulteur aux Marches. « Producteur, basé aux Marches, je travaille sur neuf communes et 250 parcelles dans le but d’avoir l’ensemble des crus des vins de Savoie. En tant que négociant-éleveur, j’achète des raisins ou des jus de raisins à des viticulteurs qui n’ont pas la possibilité de gérer eux-mêmes la vinification. »

Michel Quenard Président du syndicat régional des vins de Savoie, viticulteur à Chignin. « Les vins de Savoie représentent 2160 hectares d’Appellation d’Origine Contrôlée. Le syndicat régional les gère et contrôle le cahier des charges qui gère ces appellations. Vigneron à Chignin, les plus beaux fleurons de ma production sont des vins blancs Chignin cépage Jacquères et le Chignin Bergeron. »

34 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Combe de Savoie

Marc Vullien Viticulteur à Fréterive Président des vignerons indépendants de la Combe de Savoie « Au sud du massif des Bauges, sur un terrain argilo-calcaire, nous pouvons produire des vins traditionnels d’une grande diversité. Du blanc, comme le Jacquère, le Chardonnay, la Roussette, du rouge comme le Gamay, le Pinot Noir et la Mondeuse mais aussi un rosé très agréable à boire. Le vin qui fait notre identité est la Mondeuse. Un vin de garde puissant avec une note épicée. C’est un très bon vin rouge. »

2012 -

/ 35


dossier vignobles et vins

© Laurent Madelon

#10

Jongieux

Patrice Jacquin Viticulteur à Jongieux « Avec mon frère Jean-François, nous sommes la quatrième génération d’exploitants viticoles. Sur 30 hectares de vignes, nous produisons 50 % de rouge et 50 % de blanc. On trouve aussi chez nous le rosé de Savoie fait avec du Gamay qui est un rosé d’exception et qui aujourd’hui possède une clientèle fidèle. Le vin qui fait notre particularité est l’Altesse, appellation Roussette de Savoie et le cru Marestel. C’est un vin de garde qui connaît une évolution intéressante dans le temps. C’est un produit haut de gamme. Les terroirs de Jongieux se prêtent particulièrement à sa production. »

36 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© Laurent Madelon

Léman et Arve

Dominique Belluard Viticulteur à Ayze « Ayze est un des 20 crus des vins de Savoie, au début de la vallée de l’Arve. Le Gringet est un cépage unique au monde, dont les plus anciennes traces remontent au XIe siècle. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’a été replanté nulle part. La cuvée Le Feu est la quintessence du Gringet. Elle est élaborée dans un lieu typique qui lui donne cette alchimie et cette puissance. Dans ma production, je prends en compte les lois du vivant et l’équilibre entre le monde végétal, le monde animal et le monde minéral. »

2012 -

/ 37


#10

dossier vignobles et vins

Seyssel

Loïc Bernard Viticulteur à Corbonod (Ain) « Seyssel est une des plus petites A.O.C. de France. Elle est composée à 80 % de vins blancs. Le blanc est de la Molette et de l’Altesse, le rouge du Gamay, du Pinot et de la Mondeuse. Seyssel célèbre en 2012 les 70 ans de son A.O.C. Ce sont des vins frais et fruités, faciles à déguster avec des poissons du lac, des quenelles de Nantua ou du poulet de Bresse. Avec mon frère, nous sommes la quatrième génération de viticulteurs de la famille. Nous pratiquons une viticulture raisonnée avec un labour des vignes une fois par an. »

38 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Le saviez-vous 540 PRODUCTEURS UNIS Le syndicat régional des vins de Savoie regroupe 540 producteurs répartis sur 4 départements : 80 % d’entre eux sont installés en Savoie, 8 % en Haute-Savoie, 8 % dans l’Isère et 4 % dans l’Ain.

130 000 hectolitres de vin sont produits en moyenne chaque année

© Laurent Madelon

2300 Ha DE VIGNOBLES Le vignoble couvre une surface de près de 2300 ha dont environ 2180 ha en A.O.C. (A.O.P.) depuis 1973 et 120 ha en Vin de Pays d’Allobrogie depuis 1976 (IGP).

© Laurent Madelon

DE TOUTES LES COULEURS Le vignoble de Savoie produit des blancs, des rouges, des rosés, des pétillants ou mousseux de méthode traditionnelle qui se distinguent par trois appellations : A.O.P. Vin de Savoie (16 crus), A.O.P. Roussette de Savoie (4 crus), A.O.P. Seyssel (A.O.P. obtenue en 1942) ; l’A.O.P. Crépy obtenue en 1948 est devenue un cru de Savoie en 2008.

© savoie mont blanc / Guillaume ribot

7 CéPAGES UNIQUES AU MONDE Sur 250 cépages recensés en France, les Pays de Savoie en comptent 23, dont 7 uniques au monde : Altesse, Gringet, Jacquère (le plus répandu), Molette, Mondeuse blanche, Mondeuse noire, Persan. Huit si l’on considère la Roussette d’Ayze, 9 voire 10 si l’on tient compte du Velteliner rosé cité par Rabelais comme étant la Valtérine originaire de Savoie et la Verdesse encore présente en Isère dans le Grésivaudan et la vallée du Drac. source : www.alpes-flaveurs.com

2012 -

/ 39


#10

dossier vignobles et vins

JEAN-LUC PETITRENAUD « Ils se boivent la fleur au fusil » ENTRETIEN RÉALISÉ PAR : Yves PERRET / YP MÉDIAS Photo : Benni Valsson / service de presse europe 1

« Je ne suis pas un spécialiste, je suis un chanteur », prévient Jean-Luc Petitrenaud. L’interview a démarré et le chroniqueur gastronomique d’Europe 1 et de France 5 a raconté la gastronomie et les vins des Pays de Savoie avec poésie et bon sens. Un moment de bonheur.

40 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Jean-Luc Petitrenaud, comment jugez-vous la gastronomie de Savoie et de Haute-Savoie ? Elle a quelque chose à voir avec la gastronomie de mes racines, celle d’Auvergne. On y mange “discret”, la bouche fermée et cela me plaît. Les gens ne veulent pas montrer ce qu’ils mangent, ils le savourent tranquillement. Elle est très proche, très humaine, très personnelle. C’est comme une sorte d’introspection plus que “d’extrospection” si vous me passez l’expression. Si vous dégustez un filet d’anchois ou un mesclun provençal, vous hurlerez vos appréciations. Là, tout se passe en douceur. C’est une gastronomie qui, dans l’imagerie populaire, a longtemps été limitée à quelques spécialités parfois roboratives. Comment jugez-vous sa métamorphose ? Ce qui caractérise une culture de table, c’est sa mobilité, qui lui permet de changer de voie. Il y a des cultures gastronomiques figées mais elles ne m’intéressent pas. Je n’empêcherai pas un skieur au sommet d’une piste d’avoir besoin de ces clichés. Laissons-le avec ses fondues, ses raclettes ou ses reblochonades. Il y cherche sa tranquillité. La gastronomie de Savoie Mont Blanc a été dans les griffes de gens comme Marc Veyrat et elle a été remuée. On a secoué ses recettes, ses fromages, ses traditions pour en faire quelque chose d’actuel et tant que cela sera le cas, que l’on agitera sans cesse le garde-manger, nous serons des hommes heureux. Vous surprend-elle encore? Cela fait belle lurette que je suis épaté par la dextérité d’Emmanuel Renaut, qui vient de recevoir sa troisième étoile et que je sentais que cela bouillonnait sous ses marmites. J’aime l’approche de cuisiniers comme Michel Rochedy à Courchevel. Tout cela m’enchante. Que l’on dépense 30 euros ou 150 euros, on recherche avant tout une vérité dans l’assiette qui vous met les cheveux en brosse. Et Savoie Mont Blanc n’y échappe pas. Les plaisirs de la table doivent humer

SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

« La gastronomie de Savoie et de Haute-Savoie est là et bien là. On y boit de mieux en mieux. On y mange de mieux en mieux. »

l’air du temps. Il faut s’enrhumer, prendre des coups de soleil, avoir parfois les lèvres gercées comme quand on fait du ski. Quelle est votre perception des vins des Pays de Savoie ? Leur chemin a été parallèle à celui de la gastronomie. Comme deux traces dans la neige. Autrefois, ils n’ont pas été épargnés par certains jugements. C’était des vins de bord de trottoir, des vins de familles, de cousins. Des vignobles ont été mis de côté comme s’il ne fallait pas en parler. Depuis, une approche lente, tendre et affective a métamorphosé cette impression. Aujourd’hui, celui qui ramène sous le manteau un de ces vins chez lui, en Bretagne, à Paris ou ailleurs, offre du bonheur. Qu’est-ce qui vous a surpris ? Sur certains coteaux fleurissent des vignes qui sont très précieuses comme à Cevins, entre Albertville et Moûtiers, presqu’au bord de la ligne de TGV, à flanc de montagne. Des œnologues, des vignerons ont porté un regard intelligent et constructif sur leur activité. Ces vins nous racontent de douces histoires. Quelles sont les caractéristiques de ces vins ? Ils se boivent la fleur au fusil. Grâce à eux, on a envie d’en découdre avec la fantaisie et on les goûte sans juger, le cœur en bandoulière. Je viens régulièrement à Courchevel et on m’a mis devant des trésors que j’ai été heureux de découvrir. Ce sont des choses qui se protègent. J’aime les Apremont de Jean Perrier, les Chignin Bergeron qui ressemblent à des mésanges posées sur une branche. Quel avenir de ces crus, d’après vous ? Des spécialistes du marketing pourraient essayer de nous faire croire qu’ils peuvent dépasser les Bourgogne ou les Bordeaux. Ce serait une grosse bêtise. Il ne s’agit pas de les “surpousser” mais d’avoir une oreille et un palet attentifs aux trésors que sont les vins de région. La gastronomie de Savoie et de Haute-Savoie est là et bien là. On y boit de mieux en mieux. On y mange de mieux en mieux. 2012 -

/ 41


#10

dossier vignobles et vins

textes : Nadège Cartier/YP Médias Photos : SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

LES MÉTIERS DE L’OMBRE

Des pépinières où sont élevés les plants de vigne au design des étiquettes des bouteilles en passant par l’application des vendangeurs : la fabrication du vin est une longue et belle chaîne du savoir-faire de femmes et d’hommes.

42 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Laurence, pépiniériste en viticulture À Fréterive, sur les coteaux ensoleillés de la combe de Savoie, Laurence Fay cultive avec passion des plants de vigne adaptés aux vignobles de Savoie et de Navarre.

«T

out sauf le métier de mes parents », clamait haut et fort Laurence lorsque, gamine, elle aidait dans les vignes. Nettoyage, désherbage, arrachage… Elle ne voyait que les moins bons côtés de la profession de pépiniériste. Jusqu’à ce que son père, Jean-Claude, persuadé dès 1970 du bel avenir des pépinières viticoles de Savoie, ne l’initie en 1986 au savoir-faire familial et ne la forme à un travail minutieux, quasi-chirurgical. La greffe a pris, petit à petit. « Cette technique est la conséquence de l’apparition en Europe, à la fin du XIXe siècle, du puceron ravageur de la vigne, le phylloxera, qui a peu à peu dévasté les vignobles Français », raconte Laurence. Un tueur en série originaire de l’est des Etats-Unis, petit mais costaud

et insensible à tous les poisons, hormis à l’association par le greffage d’un bourgeon de cépage français à une souche d’origine américaine. Tant et si bien que les vignes françaises sont aujourd’hui greffées sur un porte-greffe pour tenir à distance l’assassin, mais aussi adapter le plant aux différentes structures des terrains.

Trois ans pour produire du raisin Ce matin de février, dans l’atelier, les hommes taillent les sarments de vigne “mère” en morceaux de 25 à 50 cm pour former des tiges porte-greffe. Elles accueilleront bientôt, par greffage, les greffons d’un cépage voulu (issu par exemple de la taille de ceps de Chardonnay ou de Gamay), débités par

les mains expertes des femmes. Avril en salle de chauffe pour la formation des soudures, mai pour la mise en terre, juin à octobre pour produire de belles racines et des soudures solides, novembre pour arracher les plants de vigne, les trier, les stocker. « En janvier, la boucle est bouclée, explique Laurence. Nos plants greffés, soudés, prêts à planter sont sur le départ. » Avant de participer à la renommée des vignobles du Chablis, du Sancerrois, de la Champagne et même de Suisse, ces plants de vigne nés de gestes manuels et traditionnels savamment perpétués à Fréterive, feront la qualité des vignobles savoyards, de la combe de Savoie à la Chautagne en passant par les pays d’Allobrogie en produisant au bout de trois ans d’excellents raisins !

2012 -

/ 43


#10

dossier vignobles et vins

Marilyse, vendangeuse À Ayze, au cœur de la vallée de l’Arve qui file entre Genève et Chamonix, Marilyse Pasture ramasse à la main les raisins de l’un des plus anciens vignobles alpins, où subsiste encore un cépage endémique, le Gringet, unique au monde…

E

lle n’est pas tombée dans le pressoir quand elle était petite. Elle n’a pas non plus hérité du savoir-faire viticole de sa famille. Elle a tout bonnement “appris” la vigne sur le tas, ou plutôt sur les coteaux de Haute-Savoie, alors qu’elle arrivait tout droit de son Pas-deCalais natal. « Dans les années 86/87, c’est Madame Belluard “mère” qui montrait les bons gestes aux vendangeurs, se souvient Marilyse. Gare à ceux qui, d’un mouvement imprécis, entaillaient le plant de vigne au lieu de sectionner la tige de la grappe ! Elle avait l’œil sur nos seaux : quelques feuilles, des raisins abîmés ou pourris n’avaient que peu de chance de parvenir jusqu’au pressoir. » Vingt-cinq ans plus tard, c’est plus que jamais dans cet état d’esprit que l’on 44 /

- 2012

vendange à Ayze : avec le souci de produire un vin de qualité, meilleur d’année en année, désormais digne de figurer à la carte des plus grands restaurants.

Une sélection impitoyable Goûtées pour chasser les grains trop aigres qui donneraient immanquablement de la piquette, les grappes sont soumises à une âpre sélection, quitte à jeter parfois près de 50 % de la cueillette ! « Quand on progresse dans les parcelles très pentues du vieux cépage autochtone savoyard, le Gringet, le tri du raisin est encore plus rigoureux, explique Marilyse. À ce moment-là, notre chef, Françoise, a l’œil sur le sécateur des nouvelles recrues, car seules les grappes aux

grains dorés et délicatement sucrés ont grâce à ses yeux. Elles donneront un blanc excellent, fin et équilibré, Le Feu, qui se marie à merveille avec les écrevisses, les langoustines et les quenelles de brochet. » Pourtant, après des heures de labeur à bonne cadence, quand la fatigue étreint le bas de son dos, c’est avec un petit verre d’Ayze que Marilyse reprend des forces. On dit de ce vin mousseux au nez floral, sucré et vendangé lui aussi à la main, qu’il est aussi léger et frais que l’air des montagnes. Alors, c’est sans doute pour cela qu’il donne à la fondue que l’on sert traditionnellement à la fin des vendanges, cette légèreté toute particulière...

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Jean-Yves, l’habilleur des vins de Savoie À Drumettaz-Clarafond, près du lac du Bourget, Jean-Yves Michel dessine et imprime les étiquettes qui donnent de l’éclat aux bouteilles des vins de Savoie.

D

ifficile de coller une étiquette sur le dos de ce Lyonnais, Savoyard de cœur depuis le berceau qui, sorti d’une école de commerce, a enseigné le ski aux Ménuires, avant de diriger quatre grands magasins d’électroménager puis de racheter Etigraph. « En 1999, notre entreprise de conception et de création d’étiquettes adhésives avait une clientèle aussi nombreuse que variée, se souvient Jean-Yves. Laboratoires pharmaceutiques, industries, entreprises alimentaires…, on collait à la demande, mais les vignerons ne représentaient que 20 % de notre chiffre d’affaires. Dix ans plus tard, les viticulteurs sont nos premiers partenaires. Nos étiquettes subliment l’image des vins de Savoie et nous en sommes fiers ! » Design et modernisme sont plus que

jamais de mise sur l’écran du graphiste. À force de courir les salons des vins, notamment en Italie où les étiquettes des Chiantis et autres Montepulcianos révèlent toute l’audace des créateurs italiens, les vignerons savoyards eux aussi suivent la mode.

La Croix de Savoie ne suffit plus « La plupart ont par exemple compris que la seule Croix de Savoie placardée en rouge vif sur l’esquisse d’un massif montagneux ne suffisait plus à séduire le consommateur », souligne Jean-Yves. Et voilà comment la cuvée prestige d’un vin de Chautagne est aujourd’hui signée de main de maître au vernis noir gonflant sur un magnifique papier d’art couleur crème, avec la croix du pays au format plus réduit et délicatement dorée.

Papiers brillants, mats ou transparents, coloris variés et actuels, logos en gaufrage galbé ou dorés à chaud, dessins à l’aquarelle, au fusain, à la plume pour des cuvées particulières, encres et colles haut de gamme - même après 4 heures, l’étiquette ne flotte pas dans le seau à glace ! Telles sont les recettes pour mieux communiquer, se démarquer en linéaire et ainsi valoriser son produit. Savamment déclinées autour d’une même identité, les étiquettes de Jean-Yves ont même permis à certains grands noms de vins de Savoie de créer des gammes destinées à leur caveau, à la restauration, à la grande distribution, aux stations de ski… Avec, toujours en tête, l’harmonie entre le vin et son habillage.

2012 -

/ 45


dossier vignobles et vins

© d. R. savoie mont blanc tourisme / Guillaume ribot

#10

recueilli par : Yves PERRET / YP MéDIAS

Choix de chefs Les onze chefs trois et deux étoiles de Savoie Mont Blanc ont sélectionné pour nous un vin de Savoie et le plat avec lequel ils l’accommodent. Voyage à travers les vignes et les assiettes.

46 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© d. R.

Chignin Bergeron 2010 les Terrasses André & Michel Quenard es vins de Savoie sont nombreux à mériter notre attention, depuis les vins de mon ami Gilbert Perrier en passant par le domaine de Pascal et Annick Quenard et bien d’autres ! Mais nous avons choisi le domaine d’André et Michel Quénard, avec un Chignin Bergeron les Terrasses 2010. Les Quenard n’ont pas choisi la facilité. Ils cultivent en terrasse, sur les fortes pentes des coteaux de Torméry. Les vignes sont exposées plein sud et reçoivent un maximum de soleil à 300 m d’altitude avec une densité de 900 pieds à l’hectare. Le Chignin Bergeron les Terrasses se montre très mûr, exotique, marqué par les agrumes et l’ananas. Sa sucrosité le destine à une cuisine épicée aimant les pommes, le lard, oignons et reblochon. C’est pourquoi je le préconise avec mon plat de poisson de lac : la féra cuite sur son galet de nos rivières. Il est accompagné par “la pela” à notre façon, pommes-lard-oignons-reblochon, on retrouve dans ce plat finesse et rusticité exacerbées avec ce Chignin Bergeron les Terrasses qui le sublime.

© d. R.

L

Cépage Gringet Le feu de Dominique Belluard

J

’ai sélectionné le cépage Gringet Le Feu de Dominique Belluard. C’est un cépage des montagnes cultivé exclusivement dans la vallée de l’Arve. Je l’ai choisi car il est d’une grande minéralité. Je le recommande avec les écrevisses du lac en corolle, jus des carcasses, amandes et campari. Il a un équilibre parfait avec le jus des carcasses des écrevisses.

Emmanuel Renaut - Les Flocons de sel

/ Megève

Michel Rochedy Le Chabichou / Courchevel

2012 -

/ 47


#10

dossier vignobles et vins

Cuvée Quartz 2008 Domaine Ardoisière Brice Omont

Maxime et René Meilleur La Bouitte / Saint-Martin de Belleville

© d. R.

e Quartz 2008 est produit au pied de nos montagnes de Tarentaise, à Cevins, entre Albertville et Moûtiers. Le Domaine de l’Ardoisière est situé à 650 mètres d’altiude et il pratique l’agriculture biologique. Le vignoble repose sur des schistes et il donne des vins à la fois purs et chaleureux. Nous avons choisi ce Quartz 2008 pour l’associer avec l’escargot. Nous les cuisinerions poêlé, crème sans crème au goût de sous-bois avec du jambon cru et des perles d’œufs d’escargot. Ce vin dégage une belle matière, une belle acidité et une belle minéralité qui font apprécier la puissance des œufs d’escargot.

© d. R.

L

Roussette de Marestel 2005 famille Dupasquier

Roussette de Savoie 2010 Monterminod Gilbert Perrier

J

C

© d. R.

’ai choisi de mettre en avant une famille de viticulteurs passionnés, les Dupasquier, à Jongieux, au bout du lac du Bourget. Leur domaine est situé dans le hameau d’Aimevigne, le bien nommé. Chez eux, la totalité des vendanges est manuelle et ils cultivent selon une méthode traditionnelle avec un élevage des vins d’une à deux années qui permet une meilleure expression cépage-terroir. Dans leur production, j’ai retenu une Roussette de Marestel (prononcez Maretel) 2005. Je la servirai avec le brochet en quenelles et son émulsion d’écrevisse. Avec ce plat, symbole des poissons du lac du Bourget, il faut un cru aussi puissant que lui. Ce vin blanc recèle un arôme de fleurs mellifères et de raisins de Corinthe. C’est un vin gras mais élégant, avec une persistance aromatique qui lui permet de ne pas être pris de court face aux senteurs du brochet en quenelles. Cet alliage est raffiné, le plat et le vin offrant tout deux leurs charmes avec saveur.

e vin présente une très belle trame aromatique sur les fruits à chair jaune et des touches d’agrumes confits. La bouche est fraîche et pure, sans sucre résiduel. C’est un vin dense et équilibré avec une belle tension, de la longueur en bouche et un caractère minéral persistant. Il est très facile avec lui, de comprendre les réelles lettres de noblesse de ce beau cépage souvent malmené. J’ai choisi d’associer ce vin à la texture charnue et juteuse d’un dos de turbot braisé, accompagné d’une marinière de coquillages, champignons de Paris et jeunes poireaux. Les notes iodées de ce plat sont relevées par la belle tension présente dans le vin et sublimées par son caractère minéral au final. Un accord gourmand, plein de subtilité et d’harmonie.

Yannick Alléno Le 1947 / Courchevel 1850

Jean-Pierre Jacob Le Bateau Ivre / Bourget du Lac

48 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Chignin Bergeron 2010 Grand Zeph Adrien Berlioz

© d. R.

Jean Sulpice L’Oxalys / Val Thorens

© d. R.

drien Berlioz est un producteur qui fait partie de la nouvelle génération. Il cultive 5,5 hectares à Chignin et produit 30 000 bouteilles par an. Ses vins sont à découvrir car c’est un excellent vigneron qui travaille en bio. J’ai retenu le Chignin Bergeron Grand Zeph 2010. Le cépage Bergeron est plus connu sous le nom de Roussanne. Ce vin est tout en finesse, très charnu. Il accompagne très bien du poisson. C’est pour cela que je propose de l’associer dans ma carte avec la truite chlorophylle de cresson. L’alliance de l’acidité du cresson et de la fraîcheur du Chignin Bergeron est une union savoureuse et rare, où chacun offre du relief à l’autre.

© d. R.

A

Vin de Pays d’Allobrogie Schiste Domaine Ardoisières m. grisard 2009

Cuvée Quartz 2009 Domaine Ardoisière Brice Omont

L

C

a cuvée Schiste est un vignoble situé à 1200 mètres d’altitude, ce qui le rend très pur. Les cépages sont autochtones, dont le Persan propre à la région. C’est un vignoble historique qui a été détruit il y a 200 ans et ressuscité depuis le millésime 2008. Nous devons ce vignoble à Michel Grisard, immense vigneron du territoire et amoureux de son terroir. Il est servi pour accompagner une sole-huître-crevettes grises. Ce sont des goujonnettes de grosse sole poêlées, enrobées d’un suc de cidre fermier, d’une fondue de rhubarbe et d’un potager cultivateur aux huîtres, beurre de crevettes grises légèrement fumées. La pureté du vin contraste avec le léger gras du poisson. La cristalline de pomme verte au contact du vin rappelle délicatement l’acidité.

Pierre Gagnaire Les Airelles / Courchevel 1850

’est un pur Altesse, issu de la biodynamie. Les coteaux très pentus du village de Cevins et les faibles rendements permettent d’élaborer un vin blanc sec de belle concentration, marqué d’une grande pureté, très minéral. Issu d’un millésime très solaire qui lui donne sa richesse, il met en valeur la maturité de la vendange d’altesse avec de belles notes de poire comice et de coing. Nous avons choisi de l’associer avec un plat qui rappelle la région et la proximité de nos célèbres lacs, notamment celui du lac Léman. Les filets de perche, gentiane, bitter et citron confit est un plat de la carte actuelle qui réunit les principales saveurs auxquelles nous ajouterons, grâce à la cuvée Quartz, le complément d’équilibre amené par le sec-tendre du vin. Un accord original et réussi. C’est pour nous un grand vin de Savoie que nous servons également au verre dans notre bar-lounge de l’hôtel, le bien nommé QuartzBar.

Pierre Carrier Le Hameau Albert 1er

/ Chamonix

2012 -

/ 49


© d. R.

dossier vignobles et vins

© d. R.

#10

Mondeuse Giachino 2010

Chasselas non ouillé 2010 Dominique Lucas

P

Jean-André Charial Le Strato / Courchevel 1850

J © d. R.

ourquoi une mondeuse ? Parce que c’est un vin fruité et agréable. J’aime les vins gouleyants et quand j’en bois une gorgée, j’en veux une deuxième. C’est un vin de plaisir, pas trop chargé. J’apprécie la dégustation d’un poisson ou d’une volaille rôtie avec lequel il s’accommode parfaitement. Je le conseille avec un turbot au fenouil ou des rougets, c’est-à-dire des plats qui ont du goût. Les vins de Savoie sont devenus des crus délicieux. J’aurais pu tout aussi bien choisir une Roussette de Monterminod ou un Chignin Bergeron.

Roussette de Marestel La cave du Prieuré 2009

P

our accompagner un filet de féra du lac Léman, carbonara de cardons et jus de cèpes, j’ai sélectionné la Roussette de Marestel La Cave du Prieuré 2009. Ce vin blanc est issu du cépage Altesse. Il développe des arômes de fruits confits et des parfums d’amande qui s’amplifient pendant cinq ans et plus. La robe du vin va du légèrement jaune jusqu’au jaune doré, avec des reflets roux après un à deux ans de vieillissement.

Michaël Arnoult Auberge les Morainières 50 /

- 2012

’ai retenu Dominique Lucas sur un Chasselas non ouillé. C’est une production très confidentielle, 140 litres, qu’il a seulement faite en 2010. Outsider en Savoie, Dominique se démarque en faisant de très beaux chasselas, très droits, tout en pureté et d’une extrême précision aromatique. Sur cette cuvée, son style change, les acidités sont plus marquées et l’oxydatif prend le dessus. Pour un essai, celui-ci se révèle plus que concluant et nous adorons ce vin. Pour le plat, j’ai choisi la noix de St-Jacques éclatée, les barbes confites aux truffes. Dans ce plat, nous avons différents textures et arômes. Je joue sur l’acidité du vin qui donne du peps à la noix de St-Jacques. Les notes plus mûres, de fruits secs, s’allient à merveille avec l’iode confit des barbes qui est très subtil. L’oxydatif du vin avec la truffe marche toujours aussi bien.

Laurent Petit Le Clos des Sens

/ Annecy-le-Vieux

/ Jongieux

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© laurent madelon

© laurent madelon

le palais des vins de savoie La Maison de la Vigne et du Vin à Apremont est le lieu qui fédère l’activité. C’est également un endroit de visites et de culture.

C

’est un beau bâtiment de bois, de cuivre et de verre. Une maison moderne et lumineuse de 200 m 2, plantée en pleine nature, au milieu des vignes, surveillée avec bienveillance par les roches du Granier. Au loin, s’étend la combe de Savoie et les sommets des Alpes. Autour d’elle les vignobles de la cluse de Chambéry l’habillent de verdure. À Apremont s’élève le palais des vins de Savoie. Inaugurée en 2008, la Maison de la Vigne et du Vin est le lien entre les différents métiers qui interviennent dans la production et le grand public qui peut s’y informer, s’y distraire et y acheter des bouteilles, sélection de soixante producteurs de qualité de tous les crus de Savoie Mont Blanc.

L’œnothèque pour flâner et apprendre La visite de l’œnothèque permet de comprendre la diversité de l’activité, de s’imprégner de son histoire mais aussi de se renseigner sur un vigneron ou, tout simplement, de passer quelques instants de pur bonheur à flâner entre les caisses et les bouteilles. Le lieu est important pour l’ensemble des acteurs des vins de Savoie qui vient à la rencontre du grand public. Outre le CIVS, la Maison de la Vigne et du Vin regroupe le Syndicat Régional des Vins de Savoie et la Fédération des Vins de Savoie-Bugey-Dauphiné.

pratique • Maison de la Vigne et du Vin 73190 Apremont • Tél : 04 79 33 44 16 • www.vindesavoie.net • Ouvert toute l’année du lundi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 à 18 h. De juin à août, ouvert du lundi au samedi. Fermé dimanches, fêtes de fin d’année et jours fériés.

2012 -

/ 51


#10

dossier vignobles et vins

la route des vins en-Genevois

en-Genevois chautagne et jongieux en-Genevois en-Genevois

léman et arves

D2D2 00 0

0

D2

D2

16

D2D2 66 D2 6 6 D26 D2D2 66

0 0

A430AA 434030

11

Apremont St-Baldoph Myans Myans Apremont St-Jeoire-Prieure

A430

Aiton Aiton

Cruet Arbin Cruet

Châteauneuf Châteauneuf

Bourgneuf

Châteauneuf

A4 3

A43 AA 4343

A43

Isère

St-RémySt-Rémyde-Maurienne de-Maurienne St-RémySt-Rémyde-Maurienne de-Maurienne

A41

D520-c

A41

D520-c

A41 AA 4141

A43

D9 D520-c D520-c D520-c

Isère IsIs èrèr ee

90

Isère

D10

D10

D9

D9 12

12 D9D19212

90

D10 D1D1 90 090090

Arbin Montmélian Arbin Francin Francin Montmélian Cruet Apremont Apremont les Chignin les Marches Marches Myans Francin Francin Montmélian Montmélian Arbin les Marches les Marches Apremont Francin Montmélian les Marches

12

- 2012

Verrens-Arvey Verrens-Arvey Tournon

Tournon Magland

Cléry Cléry Verrens-Arvey Verrens-Arvey Frontenex Tournon Tournon Frontenex Cléry Cléry N.D. N.D. des des Verrens-Arvey Millières Frontenex Frontenex Millières Tournon N.D. desN.D. des Cléry MillièresMillières Frontenex 201 N.D. des Fréterive DD201 Fréterive Millières 1 90 01

A430

11

D9

Chignin Chignin

e

D204

52 /

Magland Magland Magland Magland

A40

D2D02404 D204

10 km

©latitude-cartagène 2012

40

Jarsy Jarsy

2

D9

St-Jeoire-Prieure St-Jean-de-la-Porte

D204

0

©latitude-cartagène 201210 km 10 km ©latitude-cartagène 2012

40

Marnaz

Fréterive

D2 01 D2 D1 01 09 0 D1A 0943 0 D2 D2D2 01 0101 D1 D D 09 101909 0 00

D9

0

MarnazMarnaz A Cluses A

D D2 D11090 Fréterive Fréterive St-Pierre-d'Albigny D St-Pierre-d'Albigny 0 0 9Aiton 109 1 Chamousset D D10 Aiton St-Pierre-d'Albigny St-Jean-de-la-Porte St-Pierre-d'Albigny Chamousset D20 St-Jean-de-la-Porte

CHAMBÉRY CHAMBÉRY CHAMBÉRY CHAMBÉRY

Cruet Chignin Cruet St-Baldoph St-Baldoph St-Jeoire-Prieure Chignin St-Jeoire-Prieure Myans Challes-les-Eaux Myans Arbin

10 km 10 km

©latitude-cartagène 2012 ©latitude-cartagène 2012

11 D9D19111

D913

6 1616 D9D9 D91

16

D9

0

D19 D1D1 99

D19

2

D913

D913

e e e

e

D9

A4

0

2

D1

D9D19313

Aillon-le-Vieux Aillon-le-Vieux

A4 A A 3 4343

1 A4A141

1

A4

D2

D1

2

A4

Vougy

Bourgneuf Chamousset Chamousset Challes-les-Eaux 90Bourgneuf St-Jean-de-la-Porte St-Jean-de-la-Porte Challes-les-Eaux D10 St-Pierre-d'Albigny Châteauneuf Châteauneuf Bourgneuf Bourgneuf St-Baldoph CHAMBÉRY Aiton Challes-les-Eaux Challes-les-Eaux St-Jeoire-Prieure St-Baldoph Chamousset

N

N

Marignier Marignier

Ayse D907 Marignier MarignierThyez Ayse Thyez

22 D1D1

D1

la Roche-sur-Foron Orange Orange OrangeOrange

D913

D9D19313 D913

D913

0 0

D907 D907 D907

Jarsy Ecole Jarsy Cluse de et de Savoie Ecole Aillon-Margériaz Cluse de Chambéry Chambéry et Combe Combe de Savoie Aillon-le-Vieux Aillon-le-Vieux Orangeet Aillon-Margériaz cluse chambéry combe de savoie Ecole Ecole Cluse de Chambéry et Combe de Savoie Cluse de de Chambéry etAillon-Margériaz Combe de Savoie Aillon-Margériaz Jarsy Aillon-le-Vieux Ecole Cluse de Chambéry et Combe de Savoie Aillon-Margériaz

N N Route secondaire N

Montriond

D907

Bonneville A41la Roche-sur-Foron la Roche-sur-Foron 0

A41

1

Circuit Circuit S des des vignobles vignobles de de Savoie Savoie CircuitCircuit des vignobles de Savoie des vignobles de Savoie Localisation du vignoble Localisation du vignoble Circuit Localisation du vignoble vignoble des Localisation vignobles dedu Savoie Autoroute ou voie Autoroute voie rapide rapide Localisation duou vignoble Route Autoroute ouprincipale voie Autoroute ourapide voie rapide Route principale Route secondaire Route Route principale principale Route secondaire Autoroute ou voie rapide Route Route secondaire secondaire Route principale

Montriond Montriond Montriond Montriond

Arenthon Arenthon Bonneville Scientrier Bonneville Cluses Ayse Ayse Thyez Thyez Cluses Bonneville Marignier Bonneville Vougy Arenthon Cluses Vougy Cluses Marnaz la A40 Marnaz la Roche-sur-Foron Roche-sur-Foron Ayse A40 0 Vougy Vougy Thyez A410

D21

1

l'A

D903

D3

1

1

D21

D99

11 1 D2D121 D21

1

V th

D2

D1D1 22

6

D120

D15 D1D1 55

D15 D15

D921 D92 D92 11

D921

rve

202505 05 D1D1 D12

D3

D921

D22

Scientrier Contamine-sur-Arve Contamine-sur-Arve Scientrier 205 D1 205 D1 D9D09303 D903

D3D3

D3

4

D99

D91

11 D9D999 D991

4

4

ne nennee

D22

rve Scientrier ScientrierArenthon Arenthon Contamine-sur-Arve

D3

44 D9D191

D91

D91

ne

D22

Contamine-sur-Arve Contamine-sur-Arve

l'A

rve

de-CurtilleSt-GermainSt-Germainde-Curtille la-Chambotte St-Pierre-St-Pierre-la-Chambotte Albens Ontex de-Curtille Conjux de-Curtille Ontex St-GermainLucey du lac du la-Chambotte Lucey lac Ontex ChainazOntex St-Pierrevers Belley St-Offenge-Dessous Bourget les-Frasses St-Offenge-Dessous de-Curtille Jongieux Lucey Lucey lac duBourget lac du Jongieux St-Offenge-Dessus 0 St-Offenge-Dessus St-Offenge-Dessous St-Offenge-Dessous Bourget A41 Ontex Brison-St-Innocent BillièmeBourget Brison-St-Innocent Billième Jongieux Jongieux St-Offenge-Dessus St-Offenge-Dessus la Chapelle-duLucey lac du G i la Chapelle-duYenne Brison-St-Innocent Brison-St-Innocent St-Offenge-Dessous St-Jean0 Billième Mont-du-Chat G i Yenne Billième St-JeanBourget A41 Mont-du-Chat de-Chevelu Bourdeau la Chapelle-duD150Jongieux la Chapelle-du4 de-Chevelu Bourdeau St-Offenge-Dessus G iDrumettazD1504 St-JeanG i Yenne Yenne St-JeanMont-du-Chat Aix-les-Bains DrumettazMont-du-Chat Brison-St-Innocent Clarafond Aix-les-Bains Bourdeau Billième de-Chevelu de-Chevelu Clarafond Bourdeau D1504 D1504 DrumettazDrumettazla Chapelle-du-Aix-les-Bains DrumettazAix-les-Bains Bourdeau G Clarafond i Yenne Drumettazx--- Clarafond St-JeanMont-du-Chat Bourdeau Clarafond Aéroport de xde-Chevelu Clarafond Aéroport de Bourdeau D1504 DrumettazDrumettazDrumettaz- ChambéryBourdeauBourdeau Chambéryx-xAix-les-Bains Clarafond AéroportAix-les-Bains de Clarafond Aéroport de x le Bourget-du-Lac Bourget-du-Lac Clarafond Aix-les-Bains x le ChambéryChambéryAéroport de DrumettazAix-les-Bains Aix-les-Bains BourdeauAéroport de x x-x le Bourget-du-Lac leChambéry-Aix-les-Bains Bourget-du-Lac Clarafond Aéroport de Chambéry-Aix-les-Bains de de ChambéryV thAéroportAéroport S V th Chambéry-Aix-les-Bains S Chambéry-Aix-les-Bains Aix-les-Bains x le Bourget-du-Lac V th V th Aéroport de S S Chambéry-Aix-les-Bains

vers Belley vers Belley

l'A l'Arve rve

l'A

D903

HéryHérysur-Alby sur-Alby Héry- ChainazHérysur-Alby Chainazsur-Alby les-Frasses les-Frasses ChainazHéry-Chainazles-Frasses les-Frasses sur-Alby

A40

A40 A40 A40

03

D3

D3

Chindrieux Chindrieux

Albens Conjux Albens Conjux St-GermainSt-GermainChindrieux la-Chambotte Albens Albens la-Chambotte Chanaz Conjux St-PierreConjux St-Pierre-

vers Ambérieu Chanaz Chanaz Vions

St-Sylvestre

A40

2

D2222 D

D1

D1

D1

0303 D9D9

St-Sylvestre St-Sylvestre Montagny-lesLanches

D991

Vions Vions Culoz D904 vers Ambérieu vers Ambérieu RuffieuxChindrieux Chindrieux VionsChanaz Vions Chanaz

03

Rumilly

Annemasse

D9

St-Sylvestre St-Sylvestre Lanches Lanches D3D3

vers vers Ambérieu Ambérieu

D9

03

D991

Ruffieux SerrièresD904en-Chautagne Ruffieux Ruffieux

la Forclaz

D1

D120 D1D1 6 202606

D1D1

6

D99 D9D9 2 9292

2

D991 D99 D99 11

D99

D991

D120

D14 D1D1 44

14

D14

2 D99

D991

206

D9

D9D99191 D991

Culoz Culoz Culoz Culoz D904

02

D12

D1

St-Cergues St-Cergues

Cranves-Sales Cranves-Sales Annemasse Ville-la-Grand Ville-la-Grand St-Cergues Annemasse SerrièresJuvigny SerrièresCranves-Sales Rumilly Cranves-Sales en-Chautagne Rumilly Annemasse en-Chautagne Annemasse Montagny-lesSerrièresSerrièresMontagny-lesVille-la-Grand Lanches en-Chautagne Lanches en-Chautagne RumillyRumilly Cranves-Sales D904 Montagny-lesMontagny-lesRuffieux D904

0

2 la Forclaz la Forclaz

03

Machilly St-Cergues Ville-la-Grand JuvignyJuvignySt-Cergues Ville-la-Grand

Meythet

la Forclaz la Forclaz

D9

02

D9

Machilly Machilly

MachillyMachilly

Juvigny Juvigny

Motz

AIN

vers vers Belley Belley

206

Motz

D14

Loisin

Meythet Meythet Meythet Sillingy

202606 06 D1D1 D12

Sillingy Sillingy SillingySillingy Meythet

D902 02

D9

D9

03 D9903 D 03 9 D

D10

LoisinBallaison Ballaison 03 D20 Loisin Massongy D9 Douvaine Loisin Loisin Ballaison D1

Motz

Margencel

05

Douvaine Douvaine

Motz D14 Motz

Sciez Anthy-sur-Léman Margencel Margencel 05 D110005 Sciez Sciez D

Massongy 005 D1Massongy Douvaine Sciez D2Douvaine Ballaison D 2 0 Massongy 0 Massongy Ballaison

Desingy

D14

Seyssel

5

5 D2 D20 005 D20 D1

Cercier

D14 D14

Anthy-sur-Léman Anthy-sur-Léman Thonon-les-Bains Margencel Margencel Sciez

D2

D

Cercier Cercier

Usinens Frangy Frangy Chaumont Usinens Chessenaz Vanzy Desingy Desingy Usinens Usinens Frangy Bassy DesingyDesingy Bassy Usinens Bassy Bassy

Seyssel Bassy Seyssel

25

Cercier

Frangy

Anthy-sur-Léman

5 D225 D

Nyon

CernexCercier

D1D212 D12

le Rhône le Rhône

Vanzy

SeysselSeyssel

AIN AIN AIN AIN

Chessenaz Chaumont Vanzy Chessenaz Chaumont Vanzy ChaumontChaumont ChessenazChessenaz Vanzy Frangy

Bernex Chablais Vinzier Champanges Chablais Chablais Neuvecelle Vinzier Bernex Bernex Champanges Champanges Vinzier Publier Vinzier St-Paul-enChablais Bernex Champanges DVinzier 9

Bernex PublierPublier St-Paul-enSt-Paul-enChampanges

Thonon-les-Bains Thonon-les-Bains Anthy-sur-Léman

D12

ne ôô hh nn le Rh ee leô leR DR

D9

92

Cernex Cernex

Nyon Nyon Nyon Nyon

D26

Cernex Cernex

D2 6

SUISSE

D26

D9

D9

92

Viry

2

92 D9D99292

A40

Bellegardesur-Valserine

D1

Viry

D19

Viry Viry Viry

A

L m a é m a n L é n a c L L a c L é m a m é a L n n c c a a L L Evian-les-Bains Evian-les-Bains L é m a n c Evian-les-Bains Evian-les-Bains a Neuvecelle L Neuvecelle Publier St-Paul-enThonon-les-Bains Neuvecelle Publier Neuvecelle St-Paul-enThonon-les-Bains Evian-les-Bains Chablais

2

A

BellegardeBellegarde-

vers Bourg-en-Bresse sur-Valserine sur-Valserine

Léman Léman et et Arves Arves Léman et Arves Léman et Arves SUISSE SUISSE Léman et Arves SUISSE SUISSE

D1

Chautagne D984-b Chautagne et et Jongieux Jongieux D984-b Chautagne et Jongieux vers Bourg-en-Bresse Chautagne et Jongieux en-Genevois D984 D984 -b -b vers Bourg-en-Bresse A4400 BellegardeA vers Bourg-en-Bresse vers Bourg-en-Bresse Chautagne etBellegardeJongieux sur-Valserine 40 40 sur-Valserine D984-b

Notre-Dame-du-Cruet

Notre-Dame-du-Cruet St-Rémyde-Maurienne

Notre-Dame-du-Cruet Notre-Dame-du-Cruet Notre-Dame-du-Cruet

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© laurent madelon

© laurent madelon © laurent madelon

© guillaume ribot

© laurent madelon

© guillaume ribot

© guillaume ribot

© laurent madelon

3

itin É raires

forment “la Route des Vins de Savoie” permettant de découvrir la culture de la vigne auprès de vignerons à la recherche de l’excellence, qui ouvrent leurs caveaux pour faire partager leur passion. • La combe de Savoie et la cluse de Chambéry. • L a Chautagne et Jongieux, dans l’avant-pays savoyard, près du lac du Bourget. • Le Léman et l’Arve, au nord de Savoie Mont Blanc, proche du Léman.

2012 -

/ 53


#10

dossier vignobles et vins

Marque Savoie

« Un gage de qualité » témoignage Recueilli par Marie PATUREL / YP Médias Photos : marque savoie - © Studio Bergoend

Le logo rouge et noir aux quatre pétales ne passe pas inaperçu. Apposé sur une vaste palette de produits savoyards, il incarne une démarche et une histoire. Et sans doute aussi l’avenir des terroirs de Savoie et Haute-Savoie. Marie-Laure Servettaz, directrice de la Marque Savoie nous l’explique.

54 /

- 2012

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


© CG74 - Laurent Guette

« Les vins correspondent à notre deuxième activité principale après les fromages. »

Le président François Mogenet aux côtés de Marie-Laure Servettaz, directrice de la Marque Savoie

La Marque Savoie s’inscrit dans une politique de valorisation des produits locaux. Est-ce là son unique mission ? La Marque Savoie n’est pas une création récente puisque l’association Marque Collective Savoie est née en 1974 de la volonté de défendre l’emmental savoyard. En 1976, la marque devient un organisme certificateur reconnu par le ministère de l’Agriculture, confirmant la mission originelle de protection des produits locaux ancestraux. Puis, en 1982, l’association orchestre une campagne de communication pour quatre fromages dotés du label régional Savoie ou d’une A.O.C. Plusieurs gammes de produits (fromages, salaisons sèches, vins, pommes et poires) font ensuite l’objet d’actions de promotion. Enfin, en 1993, l’évolution de la réglementation européenne provoque un profond remaniement : la Marque Savoie ne certifie plus les produits et se recentre sur sa mission de communication et de garantie qualitative. Quels sont les critères de sélection des produits choisis par la Marque Savoie ? Les entreprises adhérentes à la Marque Savoie doivent répondre à des exigences très précises. Quelques critères majeurs nous permettent de sélectionner les produits. Tout

d’abord, les sites de production doivent être situés en Savoie et Haute-Savoie. Ensuite, le produit doit appartenir au patrimoine gastronomique ou artisanal savoyard. Les matières premières locales sont privilégiées. Un autre critère concerne la qualité organoleptique des produits, c’est-à-dire que ceuxci doivent être dotés d’une qualité gustative supérieure. Chaque produit est encadré par un cahier des charges et soumis à un contrôle annuel réalisé par un organisme certificateur. Quelle place occupent les vins dans le panel de produits de la Marque Savoie ? Les vins correspondent à notre deuxième activité principale après les fromages, ce qui est logique puisqu’il s’agit de produits historiquement très ancrés dans le patrimoine savoyard, à l’image du cru typique qu’est la Mondeuse. Actuellement, 14 viticulteurs sont impliqués dans notre démarche collective de promotion. Nous développons ainsi des actions de communication telles que la valorisation des caveaux viticoles, notamment grâce à des campagnes de publicité dans la presse et les guides touristiques. La Marque Savoie est donc à la fois un outil de défense et de valorisation du patrimoine viticole savoyard et un réel gage de qualité.

2012 -

/ 55


vue de l’exposition regardez dire

© pierre vallet

© Jean-François Laurenceau / Conservation départementale du patrimoine / CG73

#10

56 /

art de ART DEvivre VIVRE

textes : MARIE PATUREL / YP Médias

Sur la route de l’art contemporain

- 2012


/ kijno, jésus est déposé de la croix et remis à sa mère, 2005 © combas / kijno © fondation salomon

L

sculpture de christian lapie,

vue du parc de la fondation pour l’art contemporain salomon,

combas

Savoie Mont Blanc Mag vous entraîne en douceur sur les chemins de l’art contemporain. Une visite surprenante ou captivante qui ouvre des horizons passionnants et une autre vision de l’art sur le territoire. Des rives du Léman à la cité des Ducs de Savoie, suivez le guide…

’art contemporain ne laisse jamais indifférent. Il suscite étonnement ou admiration et interpelle celui qui s’y arrête, sans doute parce que l’œuvre est en synchronie avec son époque et explore le monde, les modes, les manières d’être et de penser. Il est multiple et parfois complexe. En Savoie Mont Blanc, musées, associations, fondations, galeries sont de précieux acteurs qui mettent en lumière l’art d’aujourd’hui. La sensibilisation et la médiation, le soutien aux créateurs et la diffusion des œuvres sont autant de missions essentielles au développement du dynamisme artistique. Dans chacune des structures présentées, le visiteur attentif trouvera tout au long de l’année de nombreuses occasions non seulement de contempler des créations, mais aussi de s’émouvoir, s’interroger et s’étonner. C’est toute la raison d’être de ces haltes culturelles.

2012 -

/ 57


#10

ART DE VIVRE

alex

FONDATION POUR L’ART CONTEMPORAIN

© fondation salomon

Dans un charmant château du XVIe siècle entièrement restauré, Claudine et Jean-Marc Salomon, collectionneurs passionnés, ont créé en 2001 un espace dédié à la présentation de l’art contemporain. La fondation, située au centre du village d’Alex, près d’Annecy, propose ainsi deux expositions par an et invite le visiteur à une balade bucolique dans son jardin de sculptures. Au détour d’une allée, devant les silhouettes majestueuses des Dents du Cruet et du Lanfon, se dressent des œuvres d’artistes de renommée internationale. Dans le pavillon d’accueil, un salon de thé et une bibliothèque riche de plus de 2 800 ouvrages d’art en libre consultation permettent au visiteur de faire une halte rafraîchissante, à la fois pour le palais et pour l’esprit. Havre de verdure où l’on s’ouvre avec plaisir à l’art d’aujourd’hui, la Fondation Salomon édite également des catalogues et des estampes et organise des tables rondes et des conférences.

58 /

- 2012

exposition paul rebeyrolle,

fondation salomon, vue galerie du deuxième étage,

• Adresse : 191 route du Château - 74290 Alex • Téléphone : 04 50 02 87 52 • Courriel : info@fondation-salomon.com • Site internet : www.fondation-salomon.com • Horaires d’ouverture : du jeudi au dimanche de 14 h à 19 h • Entrée : Plein tarif : 6 €. Tarif réduit : 3,50 € • Visite guidée gratuite le week-end à 16 h, sans réservation, pour les individuels. Gratuit pour les groupes scolaires. Uniquement sur réservation pour les groupes (5 € par personne). • Programmation : -D  u 18 mars au 3 juin : Exposition Stéphane Couturier, photographie et vidéo Ouvert de 14 h à 19 h, du jeudi au dimanche. - Du 14 juillet au 11 novembre : Exposition Peter Saul Ouvert de 14 h à 19 h, du mercredi au dimanche en juillet-août et du jeudi au dimanche en septembre, octobre et novembre.

2011 © fondation salomon

pratique


chambéry

galerie du LARITH

© galerie du larith

GLACE (Galerie du Larith pour les Arts à Chambéry et ses Environs), association créée en 1995, ne brise pas, bien au contraire : elle construit une démarche de valorisation en montrant des créations contemporaines et en aidant les artistes. Cette “petite entreprise associative” à but non lucratif remplit à merveille sa mission puisque près de 70 propositions d’artistes français et étrangers parviennent chaque année à la commission de programmation. Expositions individuelles ou collectives, organisation des “Revues orales” de Patrick Chemin (soirées dédiées à la poésie du monde), conférences ou encore collaboration avec les écoles d’art permettent à la galerie de participer activement à la vie culturelle de la ville et de la région. L’association souhaite développer une véritable action en faveur des arts plastiques en présentant l’art actuel dans toute sa diversité et en sensibilisant en particulier les plus jeunes.

• Adresse : 39-41 rue du Larith - 73000 Chambéry • Téléphone : 04 79 70 42 67 • Courriel : larith@wanadoo.fr • Site internet : www.larith.org • Horaires d’ouverture : Du mercredi au samedi, de 15 h à 19 h pendant les périodes d’exposition. Sur rendez-vous en téléphonant au 04 79 70 42 67 ou au 06 80 68 40 63. Fermé les jours fériés et pendant les périodes situées en dehors des expositions. • Entrée libre. • Programmation : - Du 3 au 31 mai : “Apostilles romanesques” - Du 7 juin au 5 juillet : “promenades”

© galerie du larith

pratique

2012 -

/ 59


#10

ART DE VIVRE

chambéry

MUSÉE DES BEAUX-ARTS © Gilles Garofolin - Mairie de Chambéry

L’attente en valait la peine : après trois ans de travaux, le musée des Beaux-Arts de Chambéry présente un nouveau visage, plus lumineux, plus moderne, plus adapté à la valorisation des œuvres. Au sein d’espaces épurés où les impératifs techniques (hygrométrie, température…) disparaissent pour offrir aux visiteurs des conditions de visite optimales, les collections ont ainsi trouvé un écrin à leur mesure. Peintures italiennes du XIVe au XVIIIe siècle, tableaux de l’école de Chambéry du XIXe et début XXe siècle mais aussi art contemporain se répartissent désormais dans les nombreuses salles de l’établissement. Au rez-de-chaussée de cette ancienne halle aux grains transformée successivement en bibliothèque et en musée, une salle accueille des conférences et des réunions ainsi qu’un atelier pour les enfants et l’artothèque. Dans son nouvel habit de lumière, le musée des Beaux-Arts de Chambéry invite à découvrir ou redécouvrir ses trésors.

• Adresse : place du Palais de Justice - 73000 Chambéry • Téléphone : 04 79 33 75 03 • Courriel : musees@mairie-chambery.fr • Site internet : http://musees.chambery.fr • Horaires d’ouverture : ouvert tous les jours, sauf mardi et jours fériés de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. - Accès libre et gratuit au rez-de-chaussée et aux collections permanentes (2e étage). Accès exposition temporaire : 3 € (plein tarif), 1,50 € (tarif réduit), gratuit pour les moins de 26 ans. Accès gratuit à tout le musée pour tous le 1er dimanche de chaque mois. - Audioguide. Visites guidées. • Programmation : - Philippe Favier, du 19 mai au 16 septembre 2012 - Laurent Pêcheux, du 20 octobre 2012 au 21 janvier 2013

60 /

- 2012

© Gilles Garofolin - Mairie de Chambéry

pratique


pôle land art départemental - COPPONEX

femke van dam

– 2011 - par la petite fenêtre. © a.l.

le plad de la ferme de chosal Quel lieu plus judicieux qu’une ferme pour accueillir le land art ? Pratique artistique contemporaine qui prend la nature et ses matériaux comme sujet et lieu d’expériences, le land art interroge les liens que l’homme entretient avec son environnement. Ainsi, la Ferme de Chosal (établissement et service d’aide par le travail agricole) accueille-t-elle le Pôle Land Art Départemental (PLAD) depuis 2010. Ce projet artistique novateur propose à tous les publics de découvrir des œuvres pérennes ou éphémères d’artistes de rang national et international tout au long du sentier “Art et nature”. Dynamique innovante dans un établissement d’insertion, le PLAD crée un centre culturel dont la qualité et l’originalité lui confèrent un rôle essentiel au sein du réseau régional et transfrontalier de l’art contemporain. Il permet aussi de défendre les valeurs humanistes que sont l’équité, la solidarité et le respect des différences.

nils-udo

• Adresse : La Ferme de Chosal ESAT - 74350 Copponex • Téléphone : 04 50 44 12 82 • Courriel : secretariat@fermedechosal.org • Site internet : www.fermedechosal.org • Horaires d’ouverture : Sentier ouvert tous les jours de 9 h à 18 h. • Entrée libre. • Visites commentées le premier samedi du mois sur réservation avant le mercredi.

– entrée. 2011. © nils-udo

pratique

2012 -

/ 61


#10

ART DE VIVRE

ABBAYE DE HAUTECOMBE

LA GRANGE BATELIÈRE © Jean-François Laurenceau / Conservation départementale du patrimoine / CG73

Sur les rives du lac du Bourget se dresse l’abbaye de Hautecombe, joyau savoyard de l’architecture gothique romantique. Près de l’embarcadère, un vaste bâtiment édifié à la fin du XIIIe siècle servait initialement à décharger les bateaux et à stocker les marchandises. Grâce à un plan de valorisation du patrimoine déployé par le conseil général de la Savoie, cette grange batelière aux lignes simples a fait l’objet d’une rénovation en 2007. Elle a ainsi trouvé un second souffle en devenant un lieu privilégié d’animations et d’expositions culturelles. Louée pour 18 ans par le conseil général, la grange accueille régulièrement des spectacles de qualité dans sa vaste salle de 300 places, ainsi que des expositions temporaires, historiques ou artistiques. Les concerts organisés dans le cadre des Nuits Romantiques y ont lieu chaque année dans le respect de la vocation spirituelle originelle des lieux.

• Adresse : Abbaye de Hautecombe - 73310 Saint-Pierre-de-Curtille • Téléphone : 04 79 54 26 12 • Courriel : accueil.hautecombe@laposte.net • Site internet : www.chemin-neuf.org rubrique Visite grange batelière • Horaires d’ouverture de la grange batelière : -D  u 23 juin au 16 septembre : ouvert de 10 h à 18 h. Fermeture hebdomadaire le mardi. • Entrée libre • Programmation : -D  u 23 juin au 16 septembre : Exposition “Quand La Savoie parcourait les mers” • Horaires d’ouverture de l’abbaye de Hautecombe : - Printemps, été, automne : de 10 h à 11 h 15 et de 14 h à 17 h. -H  iver (du 14 novembre au 21 mars) : de 10 h à 11 h 15 et de 14 h 30 à 17 h. • Entrée : Plein tarif : 3 €. Tarif réduit : 1,50 €.

62 /

- 2012

© Jean-François Laurenceau / Conservation départementale du patrimoine / CG73

pratique


Thonon-les-bains

CHAPELLE DE LA VISITATION

d’espace

vue de l’exposition

« clément bagot-traversée » © pierre vallet

L’écrin de la chapelle de la Visitation, au cœur de la ville de Thonon-les-Bains, n’est plus le lieu privilégié de recueillement qu’il était au temps de sainte Jeanne de Chantal, cofondatrice avec François de Sales de l’ordre de la Visitation au XVIIe siècle. Depuis 2008, la chapelle est un espace d’exposition dédié à l’art contemporain. Philippe Piguet, historien et critique d’art qui en assure le commissariat, remplit une mission de promotion et de sensibilisation d’un large public à la découverte de la création artistique du XXIe siècle. Ainsi, petits et grands, néophytes et connaisseurs trouvent ici des chemins de compréhension de l’art contemporain, notamment grâce à la présence d’une médiatrice. Fidèle à l’esprit patrimonial qui a présidé à la fondation de ce lieu d’exception, la ville de Thonon-les-Bains offre une programmation abordant les problématiques de notre société et présentant des artistes d’envergure nationale et internationale.

vue de l’exposition regardez dire

• Adresse : 25 rue des Granges - 74200 Thonon-les-Bains • Téléphone : 04 50 70 69 49 ou 04 50 26 25 13 • Courriel : culture@ville-thonon.fr • Site internet : www.ville-thonon.fr rubrique Culture • Horaires d’ouverture : du mercredi au dimanche de 14h30 à 18h. Fermé les jours fériés sauf le 14 juillet et le 15 août. • Entrée libre. • Visites commentées gratuites chaque mercredi et dimanche à 16 h, chaque vendredi à 17 h. Mise à disposition d’un guide “Art, dis-moi tout” pour les enfants de 6 à 12 ans. Visites suivies d’un atelier pour les groupes scolaires (sur rendez-vous). • Programmation : - Du 7 avril au 3 juin : Iris Levasseur, “Figures entre-deux” -D  u 30 juin au 7 octobre : Combas / Kijno, “Via crusis : la peinture à quatre mains”

© pierre vallet

pratique

2012 -

/ 63


#10

ART DE VIVRE

Le saviez-vous Musée - Château annecy

Voir, s’émouvoir, s’interroger et s’étonner… L’art contemporain déconcerte quelquefois… Dans sa diversité de formes et de contenus, il explore pourtant avec pertinence notre époque et questionne notre relation au monde. Dans le cadre du développement de sa politique culturelle en faveur de l’art contemporain, l’ODAC et le conseil général de la Haute-Savoie impulsent et coordonnent le réseau d’échange départemental pour l’art contemporain

de Haute-Savoie, qui regroupe 15 membres, répartis sur l’ensemble du département (cf carte ci-jointe). Ces partenaires (associatifs, publics ou fondations) développent, dans un souci d’exigence qualitative, des missions de diffusion de la création, de médiation et de sensibilisation vers tous les publics et de développement de l’éducation artistique. Dans chacune de ces structures, le visiteur attentif y trouvera, toute l’année, de nombreuses occasions de voir, s’émouvoir, s’interroger et s’étonner…

Villa du Parc

Centre d’art contemporain annemasse

© villa du parc

Expositions temporaires Médiations et conférences Projets hors les murs Collection itinérante Centre d’art contemporain depuis 1986, la Villa du Parc conçoit et organise dans ses murs 4 ou 5 expositions personnelles ou collectives. Des visites commentées, conférences et rencontres avec artistes et critiques d’art facilitent l’accès aux œuvres présentées. Outre sa vocation de diffusion, la Villa du Parc développe une politique d’aide à la création (production d’œuvres nouvelles). Tél : 04 50 38 84 61 Entrée libre du mardi au samedi de 14 h à 18 h 30 et sur rendez-vous Fermé les jours fériés www.villaduparc.com

64 /

- 2012

Collection permanente Expositions temporaires Médiations Au sein du musée pluridisciplinaire, reconnu en tant que musée de France, la collection permanente d’art contemporain s’articule autour de la nature, du verre et de la transparence. œuvres de : P. Ramette, G. Friedman, P. Hutchinson, B. Culbert, M. Paysan, C. Borland, G. Penone, D. Pommeureule, F. Hybert, etc. Des expositions temporaires, souvent en lien avec l’image en mouvement, sont également proposées. Tél : 04 50 33 87 30 De juin à septembre : tous les jours de 10 h 30 à 18 h De octobre à mai : tous les jours sauf le mardi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Fermé le dimanche et le lundi de Pâques www.musees.agglo-annecy.fr Exposition du 15 juin au 30 septembre 2012 “AUTRES – Être sauvage de Rousseau à nos jours” Dans le cadre du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. L’exposition propose une mise en perspective de notre vision de l’autre, de l’ailleurs du Moyen Âge au XXIe siècle.

© d. R.

Réseau d’échange départemental pour l’art contemporain de Haute-Savoie


musées et et salles d’expositions

vers Yverdon vers Berne

SUISSE

1. Chapelle de la visitation Espace d’art contemporain 25 rue des granges - 74200 Thonon-les-Bains 04 50 70 69 49 - culture@ville-thonon.fr

Nyon

l

le Rhône

le Buet 3099 m

Flaine 5

Cran-Gevrier

d' A

nn

ec

lac d

y

Mont Blanc 4810 m

Thônes

6

urge t

Aix-les-Bains

21

SAVOIE

CHAMBÉRY

Aime

Isère

11 19 20

Montmélian Moûtiers

Doron de Bozel

re

Isè

9. ODAC Office Départemental d’Action culturelle Art contemporain 18 avenue de Trésum - 74000 ANNECY 04 50 45 63 77 www.culture74.fr

Grande Motte 3656 m Pointe de Pointe de la Sana la Grande Casse 3436 m 3855 m

ISÈRE

la Dent Parrachée 3684 m

Pic du Frêne 2805 m

St-Jean-deMaurienne

vers Grenoble

10. Artothèque Bibliothèque Bonlieu 1 rue Jean-Jaurès - 74007 Annecy 04 50 33 87 00 - bibliotheque@agglo-annecy.fr

St-Michelde-Maurienne Modane

Rochemelon 3538 m

N Pic de l'Etendard 3468 m

Aiguille d'Arves 3510 m

vers Turin

tunnel de Fréjus

ITALIE

20 km ©latitude-cartagène 2012

14. Association Galerie Chambre Claire Hiver : 34 avenue de Loverchy 74000 Annecy Été : 625 route des Curtils 74230 Dingy St Clair 04 50 33 02 53 - galerie@chambreclaire.fr 15. L’Arteppes Espace d’art contemporain Place des rhododendrons - 74000 Annecy 04 50 57 56 55 - arteppes@wanadoo.fr 16. La Robertsau “Mixeur d’art contemporain” 40 avenue Gantin - 74150 Rumilly 04 50 64 88 23 - larobertsau@wanadoo.fr

Pointe de Charbonnel 3752 m

rc

l’A

lac du Mont Cenis

l’Arc

0

ITALIE

BourgSt-Maurice

Isère

Aéroport de ChambéryAix-les-Bains

lac d'Aiguebelette

tunnel du Mont Blanc

vers Aoste, Milan

Albertville

18

La Motte-Servolex

SUISSE

Aiguille du Midi 3842 m

Ugine

Faverges

u Bo

e

l'Arve

8 9 10 11 12 13 14 15

Alex

ChamonixMont-Blanc

Sallanches

ANNECY la c

vers Ambérieu

le Rhôn

Col du Grand Saint-Bernard

Cluses

3

16

17

Martigny

La Roche-sur-Foron

4

7

vers Belley

vers Sion Grand Mont Ruan 3047 m

rve

Copponex

Rumilly

St-Pierre-de-Curtille

SAVOIE

Bonneville

Seyssel

vers Lyon

GENÈVE Annemasse 2 l'A

Bellegardesur-Valserine

AIN

Mont de Grange 2433 m

HAUTE-

e hôn eR

St-Julienen-Genevois

vers Bourgen-Bresse

7. Le Point commun Espace d’art contemporain 12 avenue Auguste-Renoir - 74960 Cran-Gevrier contact@lepointcommun.eu

13 Imagespassages Association d’arts visuels 26, Rue Sommeiller - 74000 Annecy 04 50 51 84 69 imagespassages@wanadoo.fr www.imagespassages.com

Thonon-les-Bains

GenèveCointrin

5. Centre culturel de Flaine Galerie Forum 74300 Flaine 04 50 90 41 73 - centre.culturel@flaine.com www.flaine.com

12. ESAAA École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy 52 bis, rue des Marquisats - 74000 Annecy 04 50 33 65 50 - contact@esaaa.fr http://esaaa.fr

SUISSE

1

4. PLAD Pôle Land Art Départemental La Ferme de Chosal - 74350 Copponex 04 50 44 12 82 - secretariat@fermedechosal.org www.fermedechosal.org

11. IAE Communication-Hypermédia / c Box - Laboratoire IREGE 4 chemin de Bellevue 74944 ANNECY-LE-VIEUX CEDEX 04 50 09 24 00 Route de Saint-Cassin 73011 CHAMBERY CEDEX 04 79 75 84 52 - info@imus.fr www.imus.univ-savoie.fr

Montreux

Evian-les-Bains

3. L’Angle Espace d’art contemporain Maison des Jeunes et de la Culture 287 avenue Jean-Jaurès - 74800 La Roche sur Foron 04 50 03 11 77 - mjcmediation@orange.fr

8. Musée Château Place du Château - 74000 Annecy 04 50 33 87 30 - musees@agglo-annecy.fr http://musees.agglo-annecy.fr

L é m a n

c L a

2. Villa du Parc Centre d’art contemporain 12 rue de Genève - 74100 Annemasse 04 50 38 84 61- info@villaduparc.com www.villaduparc.com

6. Fondation pour l’art contemporain Salomon 191 route du Château - 74290 Alex 04 50 02 87 52 www.fondation-salomon.com

Vevey

LAUSANNE

HAUTES-ALPES

17. La Grange Batelière Abbaye de Hautecombe 73310 Saint-Pierre-de-Curtille 04 79 54 26 12 accueil.hautecombe@laposte.net www.chemin-neuf.org 18. Musée Faure 10 bd des Côtes - 73100 Aix-les-Bains 04 79 61 06 57 www.aixlesbains.fr

20. Galerie du Larith 39 - 41 rue du Larith - 73000 Chambéry 04 79 70 42 67 - larith@wanadoo.fr www.larith.org 21. La Conciergerie 17 montée Saint-Jean 73290 La Motte-Servolex 04 79 65 28 72 culture@mairie-lamotteservolex.fr www.mairie-lamotteservolex.fr

19. Musée des Beaux-Arts Place du Palais de Justice - 73000 Chambéry 04 79 33 44 48 - musees@mairie-chambery.fr http://musees.chambery.fr

2012 -

/ 65


#10

SORTIR

textes : Céline COMBIER / YP Médias

Le Grand Filon

Entrez dans la légende 66 /

- 2012


© marc thiaffey

Entièrement réaménagée en 2011, la maison des mines de fer de Saint-Georges-des-Hurtières dévoile la Maurienne comme peu de gens la connaissent. Une terre d’histoire dont les sous-sols regorgent de richesses.

2012 -

/ 67


#10

SORTIR

I

l existe plusieurs façons de raconter Le Grand Filon. La première, très prisée des guides touristiques, présente le site comme un centre d’interprétation des mines de fer des Hurtières, découvertes il y a plusieurs centaines d’années. La seconde, plus appréciée des scientifiques, met en avant l’incroyable richesse minérale des soussols, servant de base à toutes sortes de travaux. Les petits garçons préfèrent la troisième. Il y est question d’exploration, de forgerons, d’épées incassables et de courageux chevaliers. « Les mines, c’est un peu tout ça à la fois, analyse Jérôme Durand, directeur. Un site culturel, de recherche, mais aussi l’endroit idéal pour se détendre en famille et découvrir notre passé en s’amusant. » La fabuleuse histoire du Grand Filon remonte au Moyen Âge. À Saint-

Georges-des-Hurtières, les paysans découvrent alors avec bonheur que leurs terres sont truffées de fer. Très vite, les mines deviennent les plus importantes de Savoie. Leur minerai, reconnu pour sa qualité, sert entre autres à la fabrication d’armes blanches. La célèbre Chanson de Roland, datant du XI e siècle, raconte que l’épée incassable Durandal aurait été construite à base de ce dernier avant d’être remise à Charlemagne, non loin de là.

Un saut dans le passé Quelques centaines d’années plus tard, on ne fabrique plus d’épées. Les mines ont fermé leurs portes depuis 1931. Pour autant, le site n’a rien perdu de sa magie. 1 500 000 tonnes de minerai resteraient enfouies sous terre, soit à peu près autant que ce qui en fut extrait. Cette richesse, Jérôme Durand entend

aujourd’hui la mettre « à la portée de tous et notamment des plus jeunes. » Implanté sur le seul canton de Maurienne dépourvu de station de ski, Le Grand Filon est progressivement devenu un acteur touristique majeur, « le plus fréquenté des Portes de Maurienne avec le lac de Saint-Alban. » Ouvert au public en 2000, il fut entièrement réaménagé l’été dernier pour « donner aux visiteurs la possibilité de découvrir les mines plus librement. » Visites à la lampe frontale, vidéos haute définition et autres ateliers de mise en situation ont attiré 7500 visiteurs en 2011, dont bon nombre de scolaires. Pour élargir son public, Le Grand Filon n’a pas hésité à s’ouvrir aux centres de loisirs dans le cadre de l’opération “Les Portes du temps” en partenariat avec la Fondation pour l’action culturelle internationale en montagne (FACIM). Une expérience que la direction aimerait « reproduire à l’avenir », ou du moins « s’en inspirer pour travailler sur la théâtralisation du lieu, qui semble plaire énormément ». Pour y parvenir, Le Grand Filon peut compter sur son Conseil scientifique. Créé en 1996, ce dernier travaille à la mise en place du contenu scientifique des visites, forme les bénévoles et participe activement au montage de projets de mise en valeur du site. Parmi eux, l’ouverture au public de la galerie Sainte-Barbe est d’ores et déjà planifiée pour l’été 2013. « Les travaux vont démarrer dès cette année, termine Jérôme Durand. L’objectif est de permettre au public de visiter une boucle souterraine d’environ 500 mètres, contre 100 aujourd’hui. Le saut dans le passé n’en sera que plus évident. »

Les mines de fer © marc Thiaffey

68 /

- 2012


pratique La Minière à St-Georgesdes-Hurtières Tél : 04 79 36 11 05 Mail : info@grandfilon.fr www.grandfilon.fr Durée de la visite : de 1 à 3 h, selon la visite. Horaires Individuels Vacances de printemps aux vacances de la Toussaint. Tous les jours sauf lundi et samedi de 14 à 18 h – Visite guidée sur réservation. Juillet et août. Tous les jours sauf lundi de 10 h à

18 h. Visites guidées régulières, réservation conseillée. Groupes Adultes : des vacances de printemps aux vacances de la Toussaint, sur réservation. Visite guidée 8 €. Scolaires : visite pédagogique adaptée aux programmes scolaires officiels (du cycle 2 au lycée) : 5,50 €. Visite découverte : 4 €. Tarifs Exposition / visite libre : 3 € Visite guidée : 7,50 €. Tarif réduit : 6,40 €

Sortir

Balades ou randonnées au départ du Grand Filon En famille La voie de roulage, petit itinéraire plat, en forêt, environ 40 minutes. Pour les plus aguerris Le sentier des mines vous fera marcher sur les pas des mineurs en direction des vestiges des anciennes mines des Hurtières.

Les temps forts de la saison 2012 Samedi 19 mai La nuit des Musées avec le groupe tzigane O Deves Dimanche 11 et 12 d’août Mine de fer, la fête Dimanche 16 septembre Journées européennes du patrimoine

© sébastien berrut

Mercredi 19 septembre au dimanche 14 octobre Fête de la science

visiteurs comptabilisés pour la saison 2011, dont 1200 lors de la fête médiévale “Durandal en Val Maurienne”

Les nouveautés à découvrir Diaporama HD “La mine endormie��� sur écran géant 4 x 3 m. Kiosque vidéo : balade virtuelle dans les  20 kilomètres de galeries grâce à une sélection de vidéos.

Quiz interactif : Qu’est-ce qu’un filon ? Espace détente sur la terrasse extérieure avec vue panoramique. Service restauration rapide : formules repas, salades, sandwichs à partir de 8 €.

2012 -

/ 69


#10

SORTIR

textes : Marie Paturel / YP Médias photos : musée de la musique mécanique

MUSéE DE LA MUSIQUE MéCANIQUE DES GETS

Hommage mécanique 70 /

- 2012


Installé dans le plus ancien bâtiment du village des Gets, le musée de la Musique Mécanique se love dans un véritable écrin restauré avec soin. Il offre aux visiteurs un voyage sonore aussi surprenant qu’instructif.

2012 -

/ 71


#10

SORTIR

leur utilisation à l’époque de leur fabrication. » La collection du musée, actuellement riche de 550 pièces, est issue des quatre coins de l’Europe et continue de croître grâce aux acquisitions de l’Association auprès de particuliers, lors de ventes aux enchères ou par l’intermédiaire de facteurs d’orgues.

C

arillons, pendules, boîtes à musique, automates, accordéons… qui n’a pas déjà entendu le son de ces objets dans le salon d’une grand-mère, dans la boutique d’un antiquaire ou autour du sapin de Noël ? Certains ont même peut-être eu la chance d’admirer de vieux pianos mécaniques, des harmoniums ou des phonographes. La diversité des instruments de musique mécanique est surprenante. Passionnés par l’histoire de ces instruments pas comme les autres, une poignée d’habitants des Gets ont fondé l’Association de la Musique Mécanique (AMMG) en 1985, trois ans après avoir timidement commencé à collectionner des objets récupérés, achetés ou donnés. Peu à peu, le fonds s’est enrichi et le musée est né naturellement, croissant jusqu’à devenir un établissement incontournable dans l’Hexagone et en Europe. « Il existe d’autres musées de musique mécanique 72 /

- 2012

en France mais ils sont plus petits. Nous sommes le référent auprès du ministère de la Culture, explique Audrey Defrasne, guide au musée des Gets. Lorsque le bâtiment aura été agrandi, nous serons le plus grand établissement européen. »

Une collection de 550 pièces Fort de cette aura internationale, le musée de la Musique Mécanique attire un public aussi diversifié qu’émerveillé. Groupes scolaires, familles, touristes français et étrangers, simples curieux de passage ou mélomanes passionnés découvrent les cinq salles thématiques aux côtés d’Audrey Defrasne. « Les visites sont exclusivement guidées car nous faisons fonctionner des instruments anciens et fragiles, précise la guide. La plupart des visiteurs sont très étonnés. Les enfants ouvrent de grands yeux ! Ils me posent des questions sur le fonctionnement des appareils, leur réparation, leur provenance ou encore

Témoin du dynamisme passionné de l’AMMG, le village s’imprègne du rythme de la musique mécanique tout au long de l’année pour le plus grand plaisir des habitants et des visiteurs. Sur la place de la mairie, un superbe manège datant de 1871 fait tourner ses chevaux de bois, ses cochons rose bonbon, ses gondoles, son lion et ses bateaux au son d’un orgue restauré en 1990. Pendant ce temps, les voûtes de l’église résonnent des chapelets de notes diffusées par un orgue philharmonique automatique. Toutefois, le fleuron de l’Association est le Festival International de la Musique Mécanique. Tous les deux ans, cette réunion de plus de 400 joueurs d’orgue et chanteurs de tous pays attire une foule de voyageurs dans les rues des Gets, transformées pour l’occasion en véritables scènes à ciel ouvert. Pendant trois jours, le village est totalement piétonnier. Des spectacles et des animations se déroulent dans les rues, gratuitement et à destination de tous publics : enfants et adultes découvrent ainsi la musique mécanique en se baladant. Cette année, du 20 au 22 juillet, la 15e édition sera placée sous le thème de l’amour. Une belle promesse de bonheur à vivre cet été… En musique, évidemment !


pratique Musée de la Musique Mécanique 294 rue du Vieux Village 74260 Les Gets Téléphone : 04 50 79 85 75 Fax : 04 50 79 85 67
 Courriel : musee@musicmecalesgets.org Horaires Ouvert toute l’année tous les jours de 14 h 15 à 19 h 15 et de 10 h 15 à 12 h 15 en juillet et en août. Dernière visite guidée à 18 h. Du 1er janvier au 1er mai : fermé le samedi. Fermeture annuelle du 4 novembre au 23 décembre 2012. Le musée est fermé le 1er mai.
 Réservation obligatoire pour les groupes (possibilité le matin sur demande). Visite commentée d’une durée d’environ 1 h 15.

Sortir

Le saviez-vous

LE FESTIVAL DE LA MUSIQUE MéCANIQUE 15e édition les 20, 21 et 22 juillet 2012 Thème : “La musique mécanique et l’amour” À l’occasion du 30e anniversaire du festival, Les Gets se pareront des couleurs d’une douzaine de pays européens. Une centaine de spectacles animeront les rues piétonnes du village pendant trois jours festifs et, surtout, musicaux. Orgues de barbarie et de foire, machines musicales aussi inventives que surprenantes, danses en tout genre, chansons et théâtre seront à l’honneur dans les jardins, sur les places, sur les terrasses ou encore sous chapiteau. La thématique de l’amour est une belle promesse pour cette 15e édition ! Informations et contact : 
Maison du Festival 04 50 79 85 75 et www.musicmecalesgets.org 


Le musée de la Musique Mécanique des Gets s’est vu décerner, en novembre 2011, la marque “Qualité Tourisme”. Il est ainsi devenu le premier établissement culturel de la région Rhône-Alpes à obtenir cette reconnaissance attribuée par la Fédération des Écomusées et Musées de

Société. Sur quels critères l’établissement a-t-il été jugé ? Un jour, un évaluateur mystère s’est glissé parmi les visiteurs pour examiner la bagatelle de 227 points concernant l’accueil, les services, l’offre culturelle et le développement durable. Le musée, excellent élève, a obtenu un taux de conformité de 86,90 % et ainsi décroché la marque “Qualité Tourisme”. Créée par le ministère en charge du tourisme, cette dernière permet d’accroître la visibilité du musée et de reconnaître ses actions auprès d’un très large public. Si le caractère récent de l’obtention de la marque ne permet pas encore d’évaluer son impact sur la fréquentation et l’aura du musée, les prochains mois révéleront sans doute les retombées positives de cette reconnaissance qualitative. La démarche de l’établissement s’inscrit d’ailleurs dans la droite lignée de la politique touristique des Gets, dont la société des remontées mécaniques en 2008 et l’Office de tourisme en 2010 ont obtenu la certification ISO 14001, preuve indéniable de rigueur et d’excellence.

2012 -

/ 73


#10

SAVOIR FAIRE

textes : Yves Perret/YP Médias PHOTOs : SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

Jean-Paul et l’argenterie des Bauges A Thoiry, Jean-Paul Rossi perpétue la tradition de l’argenterie des Bauges dont l’origine se perd dans la nuit des temps.

L

’atelier, baigné par la lumière du jour, est un joyeux mélange d’outils, de ferraille et de bois. « Je garde tout », sourit Jean-Paul Rossi en soulevant une bâche qui dissimule une roue métallique patinée par le temps. « Mon premier tour, celui que j’ai construit il y a cinquante ans », dit-il. Pour l’artisan, né dans les Bauges il y a soixante-cinq ans, exhiber cette machine bricolée il y a un peu plus d’un demi-siècle, c’est plonger en même temps dans son histoire intime et dans le patrimoine de ce massif de pierre et de verdure posé comme une forteresse au cœur des deux Savoie. Cette vaisselle des pauvres, appelée par dérision l’argenterie des Bauges, est plus qu’un passe-temps. C’est un art de vivre pour cet ancien prof de gym installé à Thoiry, petit village discret surveillé par le Margeriaz. « Une activité de miséreux » , raconte-t-il avec tendresse. Car dans son pays, la vie a toujours été rude. Ces pièces de vaisselle alignées dans une armoire, ces écuelles, ces plats, ces boteillons

74 /

- 2012

(flâcons), ces pôches (louches) sont façonnées dans le bois et la tradition se perd dans les profondeurs du moyenâge. On en retrouve la trace dans des écrits en 1345 puis à nouveau trois siècles plus tard. « On ne sait pas vraiment d’où vient la technique de ce creusage de vaisselle au crochet et au tour à perche (tour alternatif). La même est utilisée en Roumanie. Ce qui est certain, c’est que les tourneurs sont sortis de la forêt… et que chez nous, dans les Bauges, à la Magne, on a compté jusqu’à une soixantaine de fabricants de vaisselle qui, ensuite, était colportée », raconte Jean-Paul. C’est à

la Magne, qu’encore adolescent, il a passé des heures à observer Lucien Pernet, un vieil artisan, et appris sur le tas cet art si délicat. Aujourd’hui, il en maitrise toutes les finesses, sait choisir l’érable, le meilleur des bois, que ses mains guideront avec finesse sur le tour pour prendre la forme désirée. En moins de deux heures, il façonne une pôche, cette louche au manche recourbé qui est un peu le symbole de l’argenterie des Bauges. « Je montre le métier », s’amuse-t-il. Pour que cet art sorti du bois reste dans la lumière à travers les siècles.


textes : céline combier/YP Médias PHOTOs : SAVOIE MONT BLANC / GUILLAUME RIBOT

Didier et ses couteaux Moniteur de ski l’hiver, Didier Simond devient, l’été venu, l’heureux fabricant du Chamoniard, couteau en forme de Mont Blanc.

D

’ordinaire, à cette heure-là, il est encore sur les pistes. Bronzé à souhait, tout de rouge vêtu, Didier Simond a exceptionnellement accepté de descendre de son “bureau” pour nous parler de son “deuxième métier”. « J’arrive tout droit des Planards, s’amuse-t-il. Et cet après-midi, c’est Brévent » ! À 47 ans, le pull rouge est heureux comme un gosse dans son atelier des Pellerins. Au milieu des outils, il nous présente fièrement son “bébé”, le Chamoniard. Façonné et assemblé sur place, ce petit couteau en bois a la particularité d’avoir un manche en forme de Mont Blanc. « La

pyrogravure, réalisée à la main, représente la trajectoire de la première ascension du toit de l’Europe par Jacques Balmat, en 1786 », ajoute l’artisan. La naissance du Chamoniard remonte à 2007. Menuisier de formation et collectionneur passionné, Didier Simond se rend compte « un peu par hasard » qu’il manque « un couteau du coin à sa collection ». « J’en avais de Corse, de Camargue, mais rien qui vienne d’ici. Alors, je l’ai construit ! » La bonne idée du manche en forme de Mont Blanc et une visite à Thiers plus tard, il fabrique une première série de 200 exemplaires.

Côté bois, son choix se porte naturellement sur l’arolle, « un arbre typique de la vallée. » De ses expéditions de récupération, il conserve aujourd’hui quelques photos souvenirs. Lui à la mer de glace, traînant un spécimen mort (1) à la seule force des bras. Lui et son arolle fossile, vieux de plusieurs milliers d’années… Amoureux de la montagne en général et des arbres en particulier, Didier Simond aime parler senteur, couleur et patinage du bois. La saison de ski finie, il fabrique entre 150 et 200 couteaux par été, qu’il vend « en direct sur son site (2) », entre 68 et 270 euros. Un brin joueur, il n’est pas peu fier d’avoir construit le plus grand spécimen du monde, réplique géante de sa création, et de l’avoir hissé à 4810 mètres d’altitude. Un moniteur de ski coutelier acheminant un Chamoniard de 40 kilos sur le toit de l’Europe : l’homme a le sens du symbole. (1) l’arolle, espèce protégée, ne peut être coupé vivant. (2) www.lechamoniard.com. Commande possible par téléphone au 06 75 37 38 12.

2012 -

/ 75


ENQUÊTE

Aluflex ©

daniel serre

#10

“Made in” Savoie Mont Blanc

textes : Céline COMBIER / YP Médias

76 /

- 2012


© savoie mont blanc / lansard

Rossignol, Salomon, mais aussi Dupraz, Apo, Aluflex ou Bumtribe : entre géants industriels, nouveaux venus et petits artisans, le territoire de Savoie Mont Blanc abrite la plus forte concentration de fabricants de skis du pays. Découverte.

H

aute-Savoie, commune de Marignier, un après-midi glacial début février. Au fin fond du lieudit Le Giffre, à quelques pas d’une centrale EDF figée par le brouillard, un endroit comme il en existe peu. Trois cent cinquante mètres carrés d’atelier suspendus au dernier étage d’un bâtiment perdu. Des machines, des planches, des outils, des chutes d’aluminium, encore du bois… « Pour monter, c’est soit le talus, soit l’échelle », nous a prévenu Daniel Serre, le maître des lieux. Dix-huit, 19, 20 barreaux : « Ici, on aime fabriquer des skis pour les moutons à cinq pattes, s’amuse-t-il. Un monsieur grand et lourd qui ne trouve pas ce qu’il lui faut dans le commerce ? C’est pour nous. Un jeune garçon de 38 kilos qui veut une paire de télémark ? C’est aussi pour nous. » L’homme, passionné de skate, de ski et de “tout ce qui glisse”, a racheté Aluflex en 1999. Avec son collègue Piero, il produit chaque année jusqu’à 150 skis, monoskis et autres snowboards de toutes sortes. Comme dans les ateliers d’Aluflex à Marignier, de nombreuses marques fabriquent des skis en Savoie Mont Blanc

2012 -

/ 77


#10

ENQUÊTE

© Dom Daher

© Dom Daher

© agence zoom

Les départements de Savoie et Haute-Savoie ont vu s’installer au fil des ans un éventail de fabricants uniques.

Dynastar à Sallanches est le dernier site de production de skis de masse en France

Suivant le niveau, le gabarit et les attentes de ses clients, il joue avec les essences de bois, les courbes et les matériaux high-tech pour façonner une pièce “unique et sur-mesure”. À 42 ans, dont 12 passés sur place, il n’a pas atterri là par hasard. « J’ai de l’espace. En louant le rez-de-chaussée, je peux fonctionner à moindre coût. Et surtout, quand il y a de la poudreuse, on est à côté. Certaines personnes ont un peu de mal à comprendre. Mais pour moi, c’est l’essentiel. » La Savoie et la Haute-Savoie recèlent des trésors cachés. Dans le creux des plus beaux massifs de la planète, ils sont une poignée, comme Daniel Serre, à avoir fait le choix d’un ski entièrement fabriqué maison. Parce qu’ils voulaient « faire les skis qui leur plaisaient », Sébastien Ducrot et Jocelyne Bochet ont créé Bumtribe il y a dix ans. Une cinquantaine de paires sont sorties cet hiver de leur atelier de 200 m2, installé sous leur maison à Habère-Poche. Moniteurs en activité, ces deux 78 /

- 2012

passionnés envoient leurs produits « un peu partout en France et dans le monde, en Hollande, en Argentine, en Russie, ou même au Japon. » Une clientèle étrangère très friande de « produits atypiques qu’ils seront les seuls à pouvoir posséder », confirme Alain Zanco. Après vingt-trois ans chez Rossignol, ce chercheur s’est installé à son compte en 2006 pour se spécialiser dans le « sur-mesure et le haut de gamme. » Entre ses mains expertes, un ski met près de 50 heures avant de toucher la neige. Ses plus beaux modèles, « ceux pour lesquels on ne compte même plus le temps passé », sont vendus près de 12 000 euros pièce à quelques rares et riches clients.

Des géants aux artisans Les départements de Savoie et HauteSavoie ont vu s’installer au fil des ans un éventail de fabricants uniques. Des entreprises à vocation internationale tels Rossignol ou Salomon, des petits artisans, comme Aluflex, AZ skis ou

encore Rabbit on the roof, des grands en devenir répondant aux noms d’Apo, Coreupt, Zag ou Dupraz (voir liste complète ci-après) : en tout, ils sont une petite quinzaine à mettre au point skis, snowboards et autres engins glissant. S’ils ont leur siège social ou une partie de leurs bureaux en Savoie Mont Blanc, tous ne produisent pas forcément sur place. Pour autant, parce qu’ils créent, développent et font la promotion du ski, tous participent à faire vivre le sport d’hiver le plus pratiqué au monde, au cœur de la première destination touristique hivernale de la planète. Parmi eux, le groupe Rossignol et Salomon sont des géants, portés, entre autres, depuis des lustres par la compétition. Salomon, né et développé en Haute-Savoie par Georges Salomon, son fondateur, décédé en 2010, ne produit plus à Rumilly depuis 2008. La stratégie de son propriétaire, le groupe finlandais Amer Sports, a poussé à une nouvelle orientation. Cependant, l’enracinement de la marque sur le


CYRIL DUVAL

Aluflex ©

© savoie mont blanc / C. HAASE

L’atelier Aluflex

territoire est toujours très marqué et il reste dans ses locaux d’Annecy le secteur de la création, de la recherche et du développement, héritage de cette forte tradition des sports d’hiver. Du coup, l’usine Dynastar du groupe Rossignol basée à Sallanches reste le seul site de fabrication industrielle de skis en France. Cette dernière emploie 200 personnes et affiche fièrement une production de 295 000 paires de skis pour l’hiver 2011/2012. Né en Isère en 1907, le groupe Rossignol a connu des fortunes diverses avant de parvenir à relever la tête. D’importantes difficultés financières au début des années 2000 l’ont notamment conduit a être vendu à Quiksilver (2005), puis au groupe Chartreuse et Mont Blanc (2008). C’est à ce dernier, emmené par Bruno Cercley, que l’entreprise et son usine haut-savoyarde doivent leur retour sur le devant de la scène. En novembre 2010, le groupe marquait les esprits en annonçant la relocalisation d’une partie de sa production asiatique en Europe.

Un retour aux sources qui permit à l’usine de Sallanches de voir sa production immédiate passer de 165 000 à 240 000 et d’embaucher 20 salariés supplémentaires. Non content d’avoir ramené Rossignol à l’équilibre financier, Bruno Cercley entend désormais le faire entrer « dans une nouvelle ère » et faire « de nos outils de production, en particulier en France, les plus performants au monde. » Grâce à plus de 10 millions d’euros d’investissements, l’objectif avoué est de « décupler notre capacité de production instantanée, ce qui conforte notre stratégie : une production locale au plus près du marché et des matières premières, répondant au plus vite à la demande pendant la saison de sports d’hiver. »

Le freeski a le vent en poupe Rossignol n’est pas le seul à afficher des envies de grandeur. Plus modestes, d’autres fabricants implantés en Savoie Mont Blanc aspirent à se faire une place

au soleil. C’est le cas de Coreupt, spécialisé dans les disciplines free (freestyle et freeride), dont les bureaux ont récemment déménagé à SainteHélène-du-Lac. Créée en 2008 par Guerlain Chicherit, icône du ski freeride originaire de Tignes, la marque a deux principaux atouts dans sa manche. Premièrement, son modèle économique notamment basé sur la vente en ligne, qui représente « une bonne partie de notre chiffre d’affaires », selon Pierre Gjusarevic, son directeur. Deuxièmement, un team de pros riders à faire pâlir d’envie les plus grands noms du secteur. Après Candide Thovex, recruté dès la création de la marque, Guerlain et ses troupes se sont offert le luxe de débaucher Kevin Rolland, leader incontesté du ski halfpipe depuis deux ans. « Grâce à lui et à tous nos autres riders, nous n’avons pas besoin de faire de publicité, c’est une de nos grandes forces. » Avec 15 000 paires produites pour l’hiver 2011/2012, Coreupt ne fait pas mystère de sa

2012 -

/ 79


ENQUÊTE

© Dom Daher

© Alain GROSCLAUDE/AGENCE ZOOM

#10

80 /

Chez Dynastar

Alexis Pinturault, le nouveau champion de ski français est équipé par Salomon

production chinoise. « Notre objectif, c’est de pouvoir sortir un bon ski à un tarif accessible (Ndlr : modèles adultes à partir de 299 €). Nos acheteurs sont jeunes, le prix est un paramètre essentiel de notre réussite ». Autre marché de niche, autre démarche : la marque Zag et ses skis 100 % freeride. Non content d’avoir produit 2 700 paires cet hiver dans les anciennes usines Burton snowboard en Pologne, Franck Bernes-Heuga, gérant, entend bien « atteindre les 10 000 paires produites d’ici 3 ans. » Après s’être focalisé sur la « qualité des produits », la marque,

nouvellement installée au pied des Grands Montets, souhaite désormais « mettre l’accent sur le développement des ventes et devenir la marque de référence sur le freeride. » Serge Dupraz, dont les skis et snowboards sortent des mêmes usines que Zag, n’est pas non plus le genre à « faire des complexes. » L’homme, fondateur de Hot snowboard dans les années 80, s’est relancé dans le milieu en créant sa marque éponyme en 2003. Après avoir créé le D1, un snowboard de type traditionnel, il a fait le buzz au début de l’hiver dernier grâce à son

- 2012

équivalent ski, le D2. Son coup de génie : avoir su créer un ski « avec les courbes d’un snowboard. » Récemment récompensé au salon européen de référence du ski-business, l’ISPO de Munich, l’homme n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. « Si mon produit fonctionne, c’est parce qu’il répond à une attente qui n’avait pas encore été satisfaite. En ski, il y a de la place pour tout le monde… »


Les marques de skis en Savoie Mont Blanc Aluflex - Skis, monoskis, snowboards, longboards Siège social : Marignier (74) - Tél. 04 50 89 90 03 www.aluflex.fr Production : 100 à 150 pièces par an Dirigeant : Daniel Serre Cette marque artisanale, créée par Charles Dieupart en 1954, revendique une qualité de fabrication “aviation”, dont attestent la finition aluminium et l’utilisation de matériaux high-tech comme le titanal. A la sortie de l’atelier, chaque paire de skis se vend 880 euros. Parmi les personnes gravitant autour d’Aluflex, un certain Denis Rey, freerider de renom. Apo - Skis et snowboards Siège social : Drumettaz-Clarafond (73), groupe Snowide Tél. 04 79 54 39 09 - www.apo-snow.com Production : Slovénie Dirigeant : Régis Rolland Successivement connu sous les noms d’Apocalypse snowboard et d’A snowboard, Apo a marqué l’histoire du surf des neiges avant de se mettre au ski, tendance free, en 2008. Relancée grâce à l’apport d’investisseurs, la marque a ouvert son premier magasin dédié cet hiver à Tignes. AZ skis - Skis Siège social : Albertville (73) - Tél. 09 71 55 67 84 www.az-ski.com Production : De 60 à 250 paires suivant les années, à Albertville. Dirigeant : Alain Zanco Chercheur chez Rossignol pendant 23 ans, Alain Zanco s’est installé à son compte en 2006. Son crédo : un ski “haute couture” pour des clients en quête d’exception. L’homme travaille notamment en partenariat avec le Palace de Courchevel Les Airelles. Bumtribe - Skis Production : 50 à 60 paires par an, à Habère Poche (74). Siège social : Habère-Poche (74). Tél. 04 50 39 53 62 www.bumtribe.fr Dirigeants : Sébastien Ducrot et Jocelyne Bochet Un des petits poucets du ski “made in” Savoie Mont Blanc. Sa production, vendue en direct entre 500 et 700 euros, sort tout droit des locaux situés sous la maison de ses deux créateurs. Coreupt - Skis et vêtements techniques Siège social : Sainte-Hélène-du-Lac (73). Tél : 04 57 12 80 11 - www.coreupt.com Production : 15 000 paires en 2011/2012. Dirigeant : Guerlain Chicherit “La” marque de freeski qui monte. Elle doit une grosse partie de sa notoriété à son team, dont fait notamment partie Kevin Rolland, icône du ski freestyle. Après le ski, elle s’attaque depuis cet hiver au marché des vêtements techniques. Dupraz - Skis et snowboards Siège social : Thonon-les-bains (74) - Bureaux : Fillinges (74) Tél. 04 50 71 74 75 - www.dupraz-snowboards.com www.dupraz-skis.com Production : 1300 pièces dont 500 paires de skis par an, en Pologne. Dirigeant : Serge Dupraz Créateur de la marque Hot snowboard dans les années 80, Serge Dupraz a créé sa marque éponyme en 2003. Ses deux produits les plus connus sont le D1, snowboard traditionnel de type swallow, et les D2, déclinaison ski du D1. Cinq personnes travaillent à ses côtés à Fillinges. Duret - Skis, monoskis, snowboards, kitesurfs Siège social : Boege (74) - Tél. 04 50 31 75 70 www.duretskis.com Production : environ 1500 pièces par an, en Europe

Dirigeant : Jean-Philippe Thevenod. Entreprise “historique”, née en 1925, Duret est aujourd’hui spécialisé dans la fabrication de monoskis, qui représente plus de la moitié de sa production. La marque développe parallèlement une gamme de skis, ainsi que des snowboards et kitesurfs. dynastar groupe Rossignol Skis, snowboards, chaussures, bâtons Marques : Rossignol, Dynastar, Lange, Look Siège social : Saint-Jean-de-Moirans (38) Production : 900 000 paires de skis en 2010/2011. 295 000 à Sallanches en 2011/2012. Dirigeant : Bruno Cercley C’est “le” groupe emblématique du ski français. Racheté en novembre 2008 par la société Chartreuse et Mont Blanc, Rossignol est entré depuis dans une phase de reconquête du marché mondial. Après plusieurs années difficiles, les finances du groupe sont revenues à l’équilibre en 2010/2011. Rabbit on the roof Siège social - Chamonix (74) - Tél. 06 64 35 80 93 www.rabbitontheroof.tumblr.com Production : Chamonix Dirigeant : Peter Steltzner Peter, ancien Parisien passionné, s’est installé aux Praz de Chamonix pour assouvir sa soif de ski et d’authenticité. Il y fabrique artisanalement des skis en bois “à l’ancienne”, vendus entre 1000 et 1500 euros. Pourquoi Rabbit on the roof ? « Pendant neuf ans, j’avais des lapins sur le toit de mon atelier à Montreuil ». Salomon - Skis, snowboards, vêtements techniques Siège social : Finlande, groupe Amer Sports. Bureaux France : Annecy (74) et Villefontaine (38) Production : européenne Dirigeant : Heikki Takala Avec Rossignol, c’est l’autre fleuron du ski en Savoie Mont Blanc. La marque, un temps propriété d’Adidas, a été rachetée par le groupe finlandais Amer Sports en 2005. Salomon ne produit plus en France depuis 2008. Pour autant, toute la partie création et développement continue à se faire à Annecy, son berceau historique. Tessier - Skis “assis” Siège social : Saint-Rémy-de-Maurienne (73) Tél. 04 79 83 51 52 - www.dualskis.com Dirigeant : Pierre Tessier Créée en 1995 du côté de Saint-Jean-de-Maurienne, la société n°1 française skis “assis” (handiski) est notamment connue pour avoir inventé le Dualski, un modèle de fauteuil à deux skis. Elle emploie aujourd’hui 7 salariés. White doctor - Skis Siège social : Drumettaz-Clarafond (73), groupe Snowide Tél. 04 79 54 39 09 - www.white-doctor.com Production : Autriche (usines Elan) Dirigeant : Eric “Bob” Bobrowicz Anciennement connue sous le nom de Ride Doctor, la marque créée par “Bob”, ex-Rossignol, a récemment intégré le groupe Snowide, implanté en Savoie. Son crédo : « Des skis simples, intemporels et polyvalents. » Zag - Skis Siège social : Chamonix Mont Blanc (74) - Tél. 04 50 34 75 78 www.zagskis.com Production : 2700 paires par an, en Pologne Dirigeant : Franck Bernes-Heuga Cette marque de pur freeride, lancée en 2002, a récemment déménagé de Bourg-Saint-Maurice pour s’installer à Chamonix, au pied des Grands Montets. Elle vient d’ouvrir son premier magasin dédié.

ZAG © philippe royé / eric chauché

Le saviez-vous

En chiffres

6

marques de skis sont à ce jour entièrement “made in” Savoie Mont Blanc : Rossignol, Dynastar, Aluflex, Bumtribe, Rabbit on the roof et AZ Skis.

50

millions

de paires de skis ont été produites par le groupe Rossignol depuis sa naissance en 1907. 345 000 paires devraient sortir des usines de Sallanches pour l’hiver 2012/2013.

175

heures

sont nécessaires à la fabrication des skis les plus aboutis d’Alain Zanco (AZ Skis). Un must.

2012 -

/ 81


#10

TENDANCES

Photos : Monnuage.com

deux blogueurs en Savoie Mont Blanc ! 1 Antoine et Sylvain, tous deux blogueurs à Monnuage.com, ont tout essayé… ou presque en Savoie Mont Blanc. Quelques moments choisis…

2

premières expériences 1. Ski dans les 3 vallées 2. Pause détente au soulant de foin à l’espace bien-être de la Bouitte aux Ménuires 3. Balade en raquettes à la Tania 4. Retour en dameuse 5. Plongée sous glace à Tignes 6. Tentative freestyle au big Air Bag de Tignes 7. Escalade sur glace à Val d’Isère 8. Mountain Twister aux Saisies 9. Ski nordique aux saisies 10. Spa des Fermes de Marie pour un instant détente 11. Curling à Megève 12. Survol du massif du mont-blanc en avion

82 /

- 2012

Comme le dit Antoine : « Au-delà du ski (alpin ou de fond), j’ai été surpris par le nombre d’activités qu’il est possible de faire en Savoie Mont Blanc ! Randonnée en raquettes, balade en dameuse, plongée sous la glace, escalader une cascade de glace ou encore survoler le Mont-Blanc... Le moment le plus extraordinaire de ce séjour restera pour moi la plongée sous la glace... Ce fut une expérience vraiment unique : l’angoisse avant de plonger, vite oubliée une fois sous l’eau, et puis ce paysage absolument hors norme que l’on découvre peu à peu (je vous rassure les combinaisons sont de très bonne qualité et il ne fait pas froid du tout sous l’eau). »

Retrouvez plus d’activités sur www.savoie-mont-blanc.com

9


4

3

5 6

10

7

11

8

12

MonNuage.com est un blog qui vous aide à préparer votre voyage grâce aux recommandations, photos et vidéos d’autres internautes.

2012 -

/ 83


© jérôme lardat

© sindy Thomas / agence zoom

© christophe pallot / agence zoom

© christophe pallot / agence zoom

#10

84 /

ALBUM

textes : yves perret/YP Médias

- 2012

les rendez-vous de l’année


© christophe pallot / agence zoom

En 2015 se dérouleront sur le lac d’Aiguebelette les Championnats du monde d’aviron. Mais le lac de Savoie vit depuis des lustres au rythme des pelles qui s’enfoncent dans ses eaux vertes. Les 5 et 6 mai, Aiguebelette réunira des dizaines de rameurs pour une régate bien installée dans le calendrier.

MAIS AUSSI… Championnats du monde de canoë kayak descente - Aime / La Plagne - 26 juin - 1er juillet

En Tarentaise, la station de La Plagne accueille les Championnats du monde open de canoë kayak de descente. Rendez-vous à Aime, sur la voie verte longeant l’Isère pour voir s’affronter durant cinq jours l’élite mondiale de la discipline.

© © Berçon

RéGATE SAVOIE MONT BLANC à AIGUEBELETTE - 5-6 MAI

2012 -

/ 85


ALBUM

© Michel COTTIN / agence zoom

#10

CRITéRIUM DE LA PREMIèRE NEIGE à VAL D’ISèRE

MAIS AUSSI…

Evènement incontournable de la saison de ski alpin depuis 1955, le Critérium de la Première Neige réunit tous les meilleurs skieurs mondiaux. Les hommes les 8 et 9 décembre pour un géant et un slalom et les dames les 14 et 15 pour une descente et un super G. Un moment toujours très attendu. www.valsport.org

86 /

- 2012

Coupe du monde de ski alpin dames Courchevel - 16 décembre

En trois ans, l’étape de Courchevel de la Coupe du monde dames est devenue un des must du circuit. Cet hiver, les meilleures slalomeuses mondiales s’affronteront de nouveau sur la piste Émile Allais.

© christophe pallot / agence zoom

8-9 ET 14-15 DéCEMBRE


© jérôme lardat

LA GRANDE ODYsSéE savoie mont blanc 12-23 JANVIER 2013 En route pour le Grand Nord et des images sorties des romans de Jack London. Des traîneaux, des chiens et des mushers lancés sur les neiges de Savoie Mont Blanc. La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc fait désormais partie de notre patrimoine alpin. Prochainement, le programme complet sur www.grandeodyssee.com

2012 -

/ 87


ALBUM

© sindy Thomas / agence zoom

#10

LES RONDES NOCTURNES SAVOIE MONT BLANC

MAIS AUSSI…

Neuf rendez-vous dans l’hiver dans les stations de Savoie Mont Blanc. Par équipes de deux, les skieurs de fond se passent le relais sur un rythme effréné. Les champions se mélangent aux amateurs dans une ambiance conviviale. La soirée se termine par une raclette et des rires après une remise de récompenses très bien dotée.

88 /

- 2012

Les équipe de France de ski alpin et de freestyle avec Savoie Mont Blanc

Depuis 2010 et les Jeux olympiques, Savoie Mont Blanc est partenaire des équipes de France de ski alpin et de freestyle. Aux quatre coins du monde, Jean-Baptiste Grange, Tessa Worley, Alexis Pinturault, Guilbaut Colas, Anthony Benna ou Ophélie David portent fièrement les couleurs de la destination.

© Christophe PALLOT / agence zoom

hiver 2012/2013


Savoie Mont Blanc A portEe de main... Les stations de ski, villes et villages sont facilement accessibles quelle que soit la saison. La SNCF dessert toutes les vallées alpines par liaisons régulières. Cinq aéroports dont deux internationaux desservent la destination et un système de navettes permet de rejoindre votre lieu de vacances en Savoie Mont Blanc.

En avion Aéroport Lyon Saint-Exupéry Tél. : 0 826 800 826 (0,15 € TTC/min) www.lyonaeroports.com Transfert par navettes : www.bienvenueabord.rhonealpes.fr Chambéry Savoie Aéroport Tél. : 04 79 54 49 54 www.chambery-airport.com Aéroport Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc Tél. : 04 50 27 30 06 - www.annecy.aeroport.fr Grenoble Isère Aéroport Saint-Geoirs Tél. : 04 76 65 48 48 www.grenoble-airport.com Aéroport International de Genève Informations Tél. : +41 (0) 227 177 111 Accueil France Tél. : 00 41 22 798 20 00 / www.accueil-france.org Transfert par navettes : www.aerocar.fr En voiture État des routes Infos routes (Bison Futé) www.bison-fute.equipement.gouv.fr www.mappy.fr www.viamichelin.fr www.autoroutes.fr Par l’autoroute à la croisée des axes autoroutiers Paris-LyonNice-Genève-Milan A40, A41, A43

Infos routes Savoie Tél : 0 820 20 73 79 www.savoie-route.com Infos routes Haute-Savoie Tél. : +33 (0) 4 50 66 10 74 Météo Savoie Tél. : 0 899 71 02 73 (0,34 € TTC/min) Météo Haute-Savoie Tél. : 0 899 71 02 74 (0,34 € TTC/min) En train www.voyages-sncf.com Infos réservations SNCF : 36 25 www.altibus.com Liaisons par autocars Savoie, gares routières Albertville (renseignements auprès de l’Office de tourisme) Tél. : 04 79 32 04 22 Bourg Saint-Maurice (renseignements auprès de l’Office de tourisme) Tél. : 04 79 07 12 57 Chambéry Tél. : 04 79 69 11 88 Moûtiers Tél. : 04 79 24 24 46 Saint-Jean-de-Maurienne Tél. : 04 79 59 85 51 HAUTE-SAVOIE, gares routières Annecy (renseignements auprès de l’Office de tourisme) Tél. : 04 50 45 00 33 Annemasse Tél. : 04 50 38 42 08 Cluses Tél. : 04 50 98 07 81 Thonon-les-Bains Tél. : 04 50 26 41 32

Pour un séjour à savourer ! Savoie Mont Blanc Réservation vous propose de multiples séjours et hébergements et vous conseille sur la formule la plus adaptée à vos attentes.

49 lignes sont disponibles sur toute la Haute-Savoie Renseignements : www.cg74.fr rubrique Informations transports Sous Direction Transports Tél. : 04 50 33 51 08

Cliquez sur : www.savoie-mont-blanc.com pour découvrir une sélection d’idées séjours originales.

Contactez notre équipe de conseillers voyages pour un devis personnalisé au :

2012 -

/ 89


Savoie Mont Blanc vous accueille

A

Abondance 74360 www.abondance.org Agy 74300 Page Facebook Centre nordique d’Agy Aiguebelle 73220 www.ot-aiguebelle.fr Aillons - Margériaz 73340 www.lesaillons.com Aime - Mâcot la Plagne (Vallée) 73214 www.aime-savoie.com Aix-les-Bains 73101 www.aixlesbains.com Albens 73410 www.paysdalbens-tourisme.com Albertville 73200 www.albertville.com Albiez-Montrond 73300 www.lesalbiez.com Alby-sur-Chéran / Albanais 74540 www.albanais74-tourisme.com Andilly 74350 www.lepetitpays.com Annecy 74000 www.lac-annecy.com Annecy-le-Vieux 74942 www.lac-annecy.com Annemasse 74100 www.annemasse-lesvoirons.com Arcs (Les) / Bourg-St-Maurice 73700 www.lesarcs.com Arêches-Beaufort 73270 www.areches-beaufort.com Argentière 74400 www.chamonix.com Aussois 73500 www.aussois.com Avoriaz 74110 www.avoriaz.com

B

73270 www.lebeaufortain.com 04 79 38 38 62 74470 www.bellevaux.com 04 50 73 71 53 74500 www.bernex.fr 04 50 73 60 72 73480 www.bessans.com 04 79 05 96 52 74430 www.valleedaulps.com 04 50 72 15 15 74250 www.lesbrasses.com 04 50 36 64 32 73480 www.bonneval-sur-arc.com 04 79 05 95 95 74130 www.tourisme-faucigny-glieres.fr 04 50 97 38 37 73300 www.bottieres-jarrier.com 04 79 83 27 09 73371 www.bourgetdulactourisme.com 04 79 25 01 99 73700 www.bourgsaintmaurice.com 73350 www.ot-bozel.com 73500 www.bramans-tourisme.com 73572 www.brides-les-bains.com 74130 www.tourisme-faucigny-glieres.fr

C

Carroz-d’Arâches (Les) 74300 www.lescarroz.com Celliers 73260 www.lauziere.fr Challes-les-Eaux 73190 www.ville-challesleseaux.com Chambéry 73000 www.chambery-tourisme.com Chambre (La) 73130 www.tourisme-la-chambre.com Chamonix Mont-Blanc 74400 www.chamonix.com Champagny-en-Vanoise 73350 www.champagny.com Chanaz 73310 www.chanaz.fr Chapelle-d’Abondance (La) 74360 www.lachapelle74.com Châtel 74390 www.chatel.com Châtelard (Le) / Cœur des Bauges 73630 www.lesbauges.com Chautagne (La) / Ruffieux 73310 www.chautagne.com Clusaz (La) 74220 www.laclusaz.com Cluses 74300 www.cluses.fr Combloux 74920 www.combloux.com Contamines-Montjoie (Les) 74170 www.lescontamines.com Corbier (Le) 73300 www.le-corbier.com Cordon 74700 www.cordon.fr Côte d’Aime (La) 73210 www.lacotedaime.com Courchevel 73122 www.courchevel.com Cranves Sales 74380 www.cranves-sales.fr Crest-Voland / Cohennoz 73590 www.crestvoland-cohennoz.com Cruseilles 74350 www.ccpaysdecruseilles.org/tourisme

90 /

D

Désert d’Entremont / Les Entremonts Doucy-Combelouvière Doussard Douvaine Drouzin-le-Mont / Le Biot

73670 73260 74210 74140 74430

E

Échelles (Les) / Vallée de Chartreuse 73360 Évian-les-Bains 74501 Excenevex 74140

F

Faverges Féclaz (La) / Savoie-Grand-Revard Flaine Flumet - Saint-Nicolas-La-Chapelle Frangy / Val des Usses

www.chartreuse-tourisme.com www.doucy-combelouviere.com www.sources-lac-annecy.com www.douvaine.fr www.valleedaulps.com

- 2012

04 79 07 12 57 04 79 55 03 77 04 79 05 03 45 04 79 55 20 64 04 50 97 38 37

74210 www.sources-lac-annecy.com 73230 www.savoiegrandrevard.com 74300 www.flaine.com 73590 www.flumet-montblanc.com 74270 www.office-tourisme-frangy.com

04 50 44 60 24 04 79 25 80 49 04 50 90 80 01 04 79 31 61 08 04 50 32 26 40

Gets (Les) 74260 www.lesgets.com Giettaz-en-Aravis (La) 73590 www.la-giettaz.com Grand-Bornand (Le) 74450 www.legrandbornand.com Grand Coin (Le) 73130 www.montaimont.com Granier en Chartreuse 73670 www.chartreuse-tourisme.com Granier-sur-Aime 73210 graniersavoie.free.fr

04 50 75 80 80 04 79 32 91 90 04 50 02 78 00 04 79 56 35 45 04 79 65 81 90 04 79 55 46 44

H

Habère-Poche / Les Habères Hauteluce Haute-Maurienne information Héry-sur-Ugine Houches (Les)

J

Jarrier 04 50 90 00 04 06 07 47 51 29 04 79 72 86 19 04 79 33 42 47 04 79 56 33 58 04 50 53 00 24 04 79 55 06 55 04 79 54 59 59 04 50 73 51 41 04 50 73 22 44 04 79 54 84 28 04 79 54 54 72 04 50 32 65 00 04 50 96 69 69 04 50 58 60 49 04 50 47 01 58 04 79 83 04 04 04 50 58 01 57 04 79 55 69 25 04 79 08 00 29 04 50 31 60 57 04 79 31 62 57 04 50 44 20 92

K

Karellis (Les)

L

74420 73620 73480 73400 74310

www.vallee-verte.com www.hauteluce.com www.hautemaurienne.com www.ot-ugine.e-monsite.com www.leshouches.com

M

04 50 39 54 46 04 79 38 21 64 04 79 05 91 57 04 79 37 56 33 04 50 55 50 62

73300

www.bottieres-jarrier.com 04 79 83 27 09

73870

www.karellis.com 04 79 59 50 36

Lac d’Aiguebelette / Lépin-le-Lac 73610 www.lac-aiguebelette.com Léchère (La) 73260 www.la-lechere.com Lugrin 74500 www.mairie-lugrin.fr Lullin - Col du Feu / Val d’Hermone 74470 www.vallee-du-brevon.com

04 79 65 81 90 04 79 22 94 17 04 50 44 81 69 04 50 94 10 55 04 50 72 15 15

www.chartreuse-tourisme.com 04 79 36 56 24 www.eviantourism.com 04 50 75 04 26 www.excenevex.fr 04 50 72 89 22

G

Beaufort / Maison du Beaufortain Bellevaux / Hirmentaz / La Chèvrerie Bernex Dent d’Oche Bessans Biot (Le) Bogève Bonneval-sur-Arc Bonneville Bottières-Jarrier (Les)/Saint Pancrace Bourget-du-Lac (Le) / Bourdeau / La Chapelle du Mont du Chat Bourg-St-Maurice / Les Arcs Bozel Bramans Val d’Ambin Brides-les-Bains Brison-Solaison / Plateau de Solaison

04 50 73 02 90 04 50 34 27 53 04 79 36 29 24 04 79 54 63 65 04 79 55 67 00 04 79 88 68 00 04 79 54 15 72 04 79 32 04 22 04 79 59 30 48 04 50 68 39 44 04 50 32 73 64 04 50 45 00 33 04 50 45 00 33 04 50 95 07 10 04 79 07 12 57 04 79 38 15 33 04 50 54 02 14 04 79 20 30 80 04 50 74 02 11

04 79 36 00 02 04 79 22 51 60 04 50 76 00 38 04 50 73 82 05

Manigod - Croix-Fry - Merdassier 74230 www.manigod.com 04 50 44 92 44 Massif des Brasses 74490 www.lesbrasses.com 04 50 35 91 83 Megève 74120 www.megeve.com 04 50 21 27 28 Mégevette 74490 www.alpesduleman.com 04 50 35 75 10 Menthon-Saint-Bernard 74290 www.lac-annecy.com 04 50 45 00 33 Menuires (Les) 73440 www.lesmenuires.com 04 79 00 73 00 Mercury / Tamié Belle Etoile 73200 www.tamie-belle-etoile.fr 04 79 32 37 53 Méribel 73350 www.meribel.net 04 79 08 60 01 Messery 74140 www.messery-tourisme.com 04 50 94 75 55 Mieussy - Sommand 74440 www.prazdelys-sommand.com 04 50 43 02 72 Modane / PCDT Terra Modana 73500 www.terramodana.com 04 79 05 26 67 Montchavin-les-Coches 73210 www.montchavin-lescoches.com 04 79 07 82 82


N

Naves Norma (La) Notre-Dame-de-Bellecombe Notre Dame du Pré

O

Orange-Montisel Orelle

P

73800 74210 74110 74130 74440 74110 73600

www.montmelian.com www.sources-lac-annecy.com www.valleedaulps.com www.villagesdufaucigny.com www.morillon.fr www.morzine-avoriaz.com www.ot-moutiers.com

73260 www.naves-savoie.com 04 79 24 40 13 73500 www.la-norma.com 04 79 20 31 46 73590 www.notredamedebellecombe.com 04 79 31 61 40 73600 www.notredamedupre.fr 04 79 24 01 74

74800 73140

www.station-orange.com 04 50 03 36 68 www.orelle.net 04 79 56 87 22

Passy - Plaine-Joux Peisey-Vallandry Perrignier / Collines du Léman Petit-Bornand-les-Glières (Le) / Plateau des Glières Plagne (La) - La Grande Plagne Plagne Montalbert Pralognan-la-Vanoise Praz-de-Lys - Sommand

74190 www.passy-mont-blanc.com 73210 www.peisey-vallandry.com 74550 www.cc-collinesduleman.fr 74130 www.petit-bornand-les-glieres.com

Praz-sur-Arly Publier - Amphion

74120 74500

R

Reposoir (Le) Revard (Le) Roche-sur-Foron (La) Rochette (La) / Val Gelon Romme-sur-Cluses Rosière (La) - Montvalezan Ruffieux / La Chautagne Rumilly / Albanais

S

Saint-Colomban-des-Villards / Vallée des Villards Saint-François-Longchamp Saint-Genix-sur-Guiers / Val Guiers Saint-Gervais Mont-Blanc Saint-Jean-d’Arves Saint-Jean-d’Aulps Saint-Jean-de-Maurienne Saint-Jean-de-Sixt Saint-Jeoire Saint-Jorioz Saint-Julien en Genevois - Neydens Saint-Martin-de-Belleville Saint-Michel-de-Maurienne Saint-Pierre-de-Chartreuse / Le Planolet

04 79 84 42 23 04 50 44 60 24 04 50 79 12 81 04 50 96 97 27 04 50 90 15 76 04 50 74 72 72 04 79 24 04 23

73210 73210 73710 74440

04 50 58 80 52 04 79 07 94 28 04 50 72 01 04 04 50 03 52 38

www.la-plagne.com www.montalbert.com www.pralognan.com www.prazdelys-sommand.com

04 79 09 02 01 04 79 09 77 33 04 79 08 79 08 04 50 89 57 52 04 50 34 30 69 www.prazsurarly.com 04 50 21 90 57 www.ot-publier.com 04 50 70 00 63

Saint-Pierre-d’Entremont / Vallée des Entremonts Saint-Sorlin-d’Arves Sainte-Foy-Tarentaise Saisies (Les) Sallanches Sambuy (La) - Pays de Faverges Samoëns Savoie Grand Revard Sciez Séez Semnoz (Le) Servoz Sevrier Seyssel sur Lyand Sillingy Sixt-Fer-à-Cheval Sollières-Sardières

T

Talloires Tamié Belle-Etoile / Mercury Tania (La) Taninges - Praz de Lys Termignon-la-Vanoise Thollon-les-Mémises Thônes - Val Sulens Thonon-les-Bains Thorens-Glières / Plateau des Glières Tignes Toussuire (La)

U

Ugine / Héry-sur-Ugine

74950 73230 74800 73110 74300 73700 73310 74150

73130 73130 73240 74170 73530 74430 73300 74450 74490 74410 74160 73440 73140 38380

www.lereposoir.fr www.savoiegrandrevard.com www.larochesurforon.com www.tourisme.valgelon.com www.nancysurcluses.fr www.larosiere.net www.chautagne.com www.albanais74-tourisme.com

04 50 98 18 01 04 79 25 80 49 04 50 03 36 68 04 79 25 53 12 04 50 98 18 01 04 79 06 80 51 04 79 54 54 72 04 50 64 58 32

www.saint-colomban.com 04 79 56 24 53 www.otsfl.com www.valguiers.com www.st-gervais.net www.sja73.com www.valleedaulps.com www.saintjeandemaurienne.com www.saintjeandesixt.com www.lesbrasses.com www.lac-annecy.com www.tourisme-genevois.fr www.st-martin-belleville.com www.maurienne-galibier.com www.chartreuse-tourisme.com

04 79 59 10 56 04 76 31 63 16 04 50 47 76 08 04 79 59 73 30 04 50 79 65 09 04 79 83 51 51 04 50 02 70 14 04 50 35 91 83 04 50 45 00 33 04 50 04 71 63 04 79 00 20 00 04 79 56 52 54 04 79 65 81 90

V

Val Cenis - Lanslebourg-Mont-Cenis Val Cenis - Lanslevillard Val d’Isère Val Gelon - La Rochette Val Thorens Valfréjus Valloire Vallorcine Valmeinier Valmorel Verchaix Veyrier-du-Lac Villaroger Viuz en Sallaz

Y

Yenne Yvoire

Lexique

Montmélian Montmin - Col de la Forclaz Montriond Mont-Saxonnex Morillon Morzine Moutiers

73670

www.chartreuse-tourisme.com 04 79 65 81 90

73530 73640 73620 74701 74210 74340 73230 74140 73700 74320 74310 74320 74910 74330 74740 73500

www.saintsorlindarves.com www.saintefoy.net www.lessaisies.com www.sallanches.com www.sources-lac-annecy.com www.samoens.com www.savoiegrandrevard.com www.tourisme-sciez.com www.otseez.com www.semnoz.fr www.servoz.com www.lac-annecy.com www.ot-pays-de-seyssel.fr

74290 73200 73125 74440 73500 74500 74230 74200 74570 73321 73300

www.lac-annecy.com www.tamie-belle-etoile.fr www.latania.com www.prazdelys-sommand.com www.termignon-la-vanoise.com www.thollonlesmemises.com www.thones-valsulens.com www.thononlesbains.com www.tourisme-en-filliere.com www.tignes.net www.la-toussuire.com

73400

73480 73480 73155 73110 73440 73500 73450 74660 73450 73260 74440 74290 73640 74490

73170 74140

04 79 59 71 77 04 79 06 95 19 04 79 38 90 30 04 50 58 04 25 04 50 44 60 24 04 50 34 40 28 04 79 25 80 49 04 50 72 64 57 04 79 41 00 15 04 50 01 20 30 04 50 47 21 68 04 50 45 00 33 04 50 59 26 56 04 50 77 24 05 www.sixtferacheval.com 04 50 34 49 36 www.sollieres-sardieres.com 04 79 20 52 45

04 50 45 00 33 04 79 32 37 53 04 79 08 40 40 04 50 34 25 05 04 79 20 51 67 04 50 70 90 01 04 50 02 00 26 04 50 71 55 55 04 50 22 40 31 04 79 40 04 40 04 79 83 06 06

www.ot-ugine.e-monsite.com 04 79 37 56 33

www.valcenisvanoise.fr www.valcenisvanoise.fr www.valdisere.com www.tourisme.valgelon.com www.valthorens.com www.valfrejus.com www.valloire.net www.vallorcine.com www.valmeinier.com www.valmorel.com www.verchaix.com www.lac-annecy.com www.villaroger.fr www.lesbrasses.com

04 79 05 23 66 04 79 05 99 15 04 79 06 06 60 04 79 25 53 12 04 79 00 08 08 04 79 05 33 83 04 79 59 03 96 04 50 54 60 71 04 79 59 53 69 04 79 09 85 55 04 50 90 10 08 04 50 45 00 33 04 79 06 96 73 04 50 35 91 83

www.yenne-tourisme.fr 04 79 36 71 54 www.yvoiretourism.com 04 50 72 80 21

Communes possédant un Office de tourisme, un syndicat d'initiative ou un point information. Données issues de la base SITRA. stations de ski alpine, nordique ou mixte.

2012 -

/ 91



Savoie Mont Blanc Magazine n°10