Issuu on Google+

Cosmopolitaine N° 27

HORS SERIE Novembre 2011

Maquillage : 10 nouveaux eye-liners. Mode : Pour ou contre les mocassins ? + Recette minceur de la semaine.

Parfums: COMMENT A PARTIR D’UNE COMBINAISON DE MOLECULES ARRIVE-TON A CREER UN PARFUM QUI NOUS PLAIT, QUI SUSCITE DU BIEN ETRE ?


Sommaire


Qu’est qu’un parfum ?

Le mot « parfum » est apparu tardivement dans la langue française (aucune mention avant 1528). Il a d’abord évoqué des substances odoriférantes qui se brûlaient avant de prendre son sens actuel au XVIIème siècle. Chez les animaux, les parfums se présentent sous forme de phéromones émis par le mâle ou la femelle, dans le but d’attirer l’autre. Pour certains autres animaux, c’est autour du parfum des fleurs que s’organise

toute leur vie.


Quels sont les composants d’un Parfum ? Parmi les différents composants d’un parfum se trouvent les fleurs, les fruits, les feuilles ou les tiges, les racines les graines, les gommes ou les résines ainsi que les extraits provenant d’animaux. Ces matières premières sont utilisées dans les compositions de parfums. Dans la composition des parfums, le taux de concentré utilisé, c'est-à-dire les matières premières sortant des cuves de préparation et conformes à la formule établie par le parfumeur, est déterminant.


Mais quelle est la différence entre extrait de parfum, eau de parfum et eau de toilette ? La ténacité du parfum, de même que son prix de vente, croît en fonction de l'importance du taux de concentré utilisé.

L'extrait de parfum renferme le taux le plus

important de concentré, entre 15 et 30 %, voire jusqu'à 40 % .Cette composition est mise en solution dans un alcool à 96°. L'extrait de parfum demeure le plus tenace, le plus puissant, mais aussi le plus coûteux des produits alcooliques. L'eau de parfum contient entre 12 et 15 % de concentré odorant et le reste en alcool à 90°.

L'eau de toilette comprend 8 à 12 % de concentré et de l'alcool à 85°


Quelles sont les différentes méthodes de fabrication d’un parfum ? Les modes d'extraction sont donc passés de l'ar-

tisanat à l'industriel en utilisant des techniques de plus en plus perfectionnées, pour chaque type de produit, il existe: 

L'hydrodistillation, un procédé connu dès le IXème siècle . Elle consiste à faire s’évaporer la matière première avec de la vapeur d'eau.

L’extraction par solvants : se fait à l’aide de solvants volatils (éther de pétrole, hexane, benzène, dichlorométhane)


L'Enfleurage qui consiste à récupérer les pétales des fleurs fragiles et d'en déposer une fine couche sur une pellicule de graisse animale. Au bout de 24h, on retirait les pétales, puis on recommençait l'opération plusieurs fois jusqu'à saturation de la graisse. Ensuite la pommade était raclée et lavée pour obtenir finalement des infusions.  L’expression qui est pratiquée uniquement avec les agrumes, elle permet par simple pression d’extraire l’essence contenue dans l’écorce des fruits. L’opération est aujourd’hui accomplie grâce à des centrifugeuses  La rectification :les essences obtenues par distillation sont parfois purifiées par rectification sous vide, procédé à basse température plus respectueuse des matières fragiles. (rose centifolia, narcisse, mimosa)


Quelles propriétés permettent la volatilité d’une molécule ? Pour qu’une substance puisse être perçue par notre système olfactif, il faut qu’elle ait une masse moléculaire relativement basse, qu’elle soit soluble dans l’eau et qu’elle présente un caractère lipophile élevé. De plus elle doit avoir une polarité faible. La vanilline, que l’on synthétise plus facilement que la vanille, de formule C8H8O3, a une masse molaire d’environ 0,0079 g.mol-1 ce qui la rend très volatile, d’où son odeur prononcée


Comment fonctionne notre système olfactif ? L'organe de l'odorat est le nez. Il sert à analyser les odeurs présentes

dans

lorsqu'un

peu

l’air. de

L'odeur la

naît

substance

d'une chose, portée pas les courants aériens, rencontre quelquesunes des 10 millions de cellules réceptrices qui forment notre appareil olfactif dans les profondeurs des fosses nasales. Il existe deux voies d’olfaction. Par voie externe, en inspirant par le nez, on appelle ça

l'olfaction directe. Mais aussi par voie rétro nasale, les arômes se trouvant dans la bouche remontant lors de l'expiration au sommet de la fosse nasale et venant balayer la zone sensible.


Les notes dans le temps Notes de tĂŞte

Notes de cœur

Notes de fond


TPE Parfums