Page 1

PATRIARCHE&CO

#9

1

When architects Meet engineers Magazine

PATRIARCHE&CO

DOSSIER

L’ARCHITECTURE AU SERVICE DES FESTIVITES

ACTUALITE

LOGEMENTS TERRALIS,

juin 2011

« Pyramide d’argent Grand Prix Régional »

#9 - juin 2011


EDITO

///////////////////////

Nous ressentons toujours une excitation à l’idée d’aller voir un spectacle ou un événement sportif. Pas étonnant donc, que les théâtres, salles de concert, stades, soient les plus belles vitrines de notre métier. Concevoir un lieu évènementiel est passionnant. Il s’agit de cristalliser l’esprit festif au travers d’un projet architectural auquel le spectateur doit s’attacher. Le public doit avoir le sentiment de pénétrer un lieu unique et mystérieux. L’envers du décor n’est pas moins captivant, les machineries scéniques, les coulisses, les loges constituent une mécanique par laquelle le spectacle prend vie. C’est comme un grand navire où chacun joue son rôle. C’est ensuite une réelle satisfaction de voir les artistes s’approprier et transcender les lieux conçus. La scène de « l’Atelier » à Cluses accueille les musiques amplifiées, pop rock, jam session, hip hop pour le plaisir des oreilles dans un lieu qui reçoit périodiquement des résidents. L’équipe du Savoie hand ball donne le tempo du « Phare », équipement urbain structurant de Chambéry, où se produisent également les grands shows et tournées populaires. Depuis plus de quinze années, l’espace Jean Blanc à La Ravoire, reconnu pour sa qualité acoustique, programme tous les samedis, quatuors de jazz, légendes du rock, pièces de théâtres, stand up. Dans les années 80, Les Zéniths voient le jour pour accueillir les musiques populaires, le rock, la pop, les comédies musicales. C’est un virage qui s’opère. Enfin de vrais espaces confortables sont édifiés pour un rayonnement large de la culture. Les architectes sont à l’honneur et développent leurs talents. Aujourd’hui, une dynamique nouvelle pousse à construire des équipements qui s’inscrivent dans la ville et induisent un rapport spécifique avec le citoyen. Ces nouveaux lieux incluent des équipements divers, cirque, glace et intègrent la notion de l’évènementiel. La plurifonctionnalité sport / spectacle / évènement est une caractéristique dominante. De nouvelles contraintes sont intégrées pour l’accueil des médias et du sponsoring. Le Phare est exemplaire à ce titre et autorise un changement de jauges et de configuration en une journée. A chaque programme, nos équipes d’architectes et d’ingénieurs sont sollicitées pour développer des solutions innovantes comme un toit papillon, ouvrant par un système de vérins sur une largeur de 70m ! Place à la magie du spectacle ! Bernard Maillet, Architecte - Associé

juin 2011 - #9


Sommaire ///// PATRIARCHE&CO

3 5

EDITO-SOMMAIRE ///////////////

6

ACTUALITES /////////////////////

8 16 21

DIRECTION Directeur WaMe Damien Patriarche REDACTION Emilie Rollet GRAPHISTES Samy Bouderbala Mathilde Patriarche PHOTOGRAPHIES Mohsen Ozlati Caroline Moureaux YMIYF Le Phare Terre d’info

ID-CARD ///////////////////// L’Atelier - Cluses (74) L’Arande - Saint-Julien en Genevois (74) Alpexpo - Grenoble (38)

Médaille d’or pour la Maison de Rodolphe Logements TERRALIS, « Pyramide d’argent Grand Prix Régional » La Step de la Feyssine : un modèle d’intégration paysagère Concours gagné à Saint Fons

DOSSIER /////////////////////// L’architecture au service des festivités

ZOOM //////////////////////// Zoom Annecy 2018

MELTING POT ///////////////// Shigeko Hirakawa YMIYF

Ont collaboré à ce numéro : Fabienne Burdin Karine Dubouchet Benjamin Ducoffe Clément Fessy Marc Fessy Renaud Grolée Franck Lemasson Bernard Maillet Blandine Patriarche Jean Pierre Vidal

3

id card ./ Actualités/ DOSSIER

zo om

Meltingpot

est le magazine de Patriarche & Co. - Ce document a été réalisé par Patriarche & Co. Les photos et images présentes dans ce document sont la propriété de Patriarche & Co, de ses partenaires ou de ses clients. toute reproduction sans un accord préalable est donc interdite. - Graphisme Patriarche & Co. - Le magazine est imprimé sur du papier recyclé - Juin 2011.

#9 - juin 2011


id card ./

L’Atelier Localisation : Cluses Mission : rénovation et extension d’un complexe culturel et sportif. Salles de réunions, salles d’activités et de danse, médiathèque, espace multimédia, studio de répétition, salle de spectacle de 380 personnes. Surface totale : 2 400 m² Restructuration : 1 682 m² / Neuf : 562 m² Livraison : 2007 Maître d’ouvrage : Ville de Cluses Equipe : Structure – Plantier ; Fluides – GECC ; Acoustique - Mercier Lauréat de concours 2005 Lieu de culture, de création, de découverte et de pédagogie, l’Atelier a ouvert ses portes en décembre 2007. Ce lieu d’art et de culture renaît à la suite d’une longue phase de réhabilitation, à l’endroit de l’ancienne MJC de la ville. Cette réhabilitation se voulait sobre et rationnel sans effet de mode inutile. Il se donne à lire de manière évidente comme un nouveau pôle attractif de Cluses, un outil efficace, dans un cadre économique strict.

« Situé à l'intersection de voies importantes de la ville de Cluses, l'Atelier se devait de retrouver une "image" publique digne de sa fonction. La création d’un hall en superstructure sur l'avenue "Clémenceau" a permis de redonner au bâtiment une nouvelle image de transparence où l'espace d'exposition se donne à voir de l'espace urbain et invite à connaître les arts populaires que sont la musique, la littérature, l'expression corporelle. L'image du bâtiment d’origine, austère, fermé se trouve transcendé par ce simple ajout. » Bernard MAILLET  – Directeur de projet

juin 2011 - #9


Id_card /////

id card ./ L’Arande

PATRIARCHE&CO

5

Localisation : Saint-Julien en Genevois Mission : Réhabilitation et restructuration d’une ancienne fromagerie en espace culturelle, économique et sportif. Surface totale : 3 135 m² Réhabilitation : 708 m² Bâtiment neuf : 2 427 m² Livraison : 2007 Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Julien en Genevois Equipe : Fluides - Philippe Brun + GECC-AICC Structure – Plantier ; Acoustique - Mercier

Le bâtiment « Girod » a été créé par Louis Moynat en 1937 dans le style Art-déco. Le bâti originel à l’image de toute l’œuvre de l’architecte est un exemple du modernisme du début du XXème siècle. Aussi l’exercice de réhabilitation consistait à retrouver l’esprit originel de l’architecture Moynat en l’adaptant à la spécificité du programme. L’idée majeure de notre projet était la mise en valeur du bâtiment principal sur rue, vraiment significatif de cette période Art-déco. Le travail arrière reprend ensuite le concept verrière et macro-structure encastrée dans le terrain naturel dans une architecture plus respectueuse du bâtiment

Alpexpo Localisation : Grenoble Mission : rénovation du Palais des expositions de la ville de Grenoble construit initialement par Jean Prouvé. Surface totale : 45 175 m² Livraison : été 2013 Maître d’ouvrage : Ville de Grenoble Equipe : Structure – Arcora ; Acoustique – Lasa ; Lumières - Lucas Goy Lauréat de concours 2008 Le palais des expositions a été construit pour les jeux olympiques de 1968 par Jean Prouvé. L’ouvrage inscrit au patrimoine du XXème siècle, a subi les outrages du temps et des extensions inopportunes ont altéré son aspect initial. En 2008, la ville de Grenoble a souhaité entamer la rénovation de cet espace. Les objectifs sont à la fois esthétiques et réglementaires avec une forte contrainte budgétaire. Ils visent à redonner au bâti sa force originelle en respectant le projet de Jean Prouvé. La réhabilitation concerne principalement le traitement des façades. L’opération a démarré pendant l’été 2010 et se prolongera jusqu’en 2013. En effet, les travaux s’effectuent en site occupé en raison du calendrier d’utilisation du Palais des expositions qui accueille 400 000 visiteurs par an.

« La rénovation du bâtiment conçu par Jean Prouvé impliquait d’adhérer à sa vision d’architecture et de respecter les concepts qui ont conduit l’œuvre. Notre objectif est de redonner au bâti la force du concept originel en reprenant le projet quasiment à l’identique en y incluant des améliorations techniques, notamment en terme de destratification d’air et de mise en sécurité des installations existantes. Nous nous sommes attachés à ce que l’enveloppe du bâtiment reste intègre et avons proposé des aménagements qui n’interfèrent pas avec la perception minimaliste et pure de l’objet. » Blandine Patriarche - Directrice de projet

#9 - juin 2011


Actualités/ Notre actu en temps réel : évènements, concours gagnés, démarrage de chantiers, nouveaux projets, … pour être au plus près de notre activité !

Médaille d’or pour la Maison de Rodolphe ! Chaque année à l’occasion du salon BOBAT (Bois et Bâtiment), le concours des BOBAT WOOD AWARDS est organisé. Ce concours est l’occasion de récompenser et de valoriser les meilleurs concepts de la construction bois et de mettre en avant ses atouts en tant que matériau durable et renouvelable. Pour l’édition 2011, la Maison de Rodolphe a remporté la médaille d’or dans la catégorie « Habitat collectif ». Ce prix a été dévoilé lors de la cérémonie officielle de remise des prix qui a eu lieu le jeudi 19 mai à 17h30 au Salon BOBAT Porte de Versailles. L’équipe complète de maîtrise d’œuvre est lauréate : bravo à tous ! Maître d'ouvrage: Fonds de dotation « Maison de Rodolphe » Maître d'ouvrage délégué : Michel Rivoire Maître d'œuvre: Patriarche & Co Exploitant : Foyer Notre-Dame des Sans-Abri Structure et façades bois: COBS-GIPEN Modules 3D : SOREC Gros-œuvre: Bertrand Duron VRD : Guintoli Chauffage, ventilation et plomberie: Climacool Electricité et courants faibles : Rodier Serrurerie : CPB

Logements TERRALIS,

« Pyramide d’argent Grand Prix Régional » Récompenser les meilleurs programmes immobiliers : c’est la vocation du concours des Pyramides, organisé par la Fédération des Promoteurs Immobiliers pour cette 8ème édition ! La Fédération des Alpes participait à cette compétition en organisant à l’échelle de son territoire le concours des « Pyramides d’Argent ». Ce prix récompense des opérations immobilières considérées comme « exemplaires », réalisées dans la région. Les logements TERRALIS (MO : CAP Développement) viennent de remporter la « Pyramide d’argent Grand Prix Régional » le 14 avril à Grenoble. Ce projet, situé à Saint Julien en Genevois, est composé de 59 logements répondant aux exigences du label BBC. Et la compétition continue ! Le projet concourt dorénavant au niveau national pour les « Pyramides Vermeil » et pour la « Pyramide d’Or » qui seront décernées lors du congrès annuel de la FPI à Lille les 28 et 29 juin 2011. Plus d’informations sur le projet sur notre site web patriarche.fr !

juin 2011 - #9


Actualités // PATRIARCHE&CO

7

La Step de la Feyssine : un modèle d’intégration paysagère Le chantier de la nouvelle Station d’épuration avance à grands pas. Le bâtiment est désormais équipé d’une toiture végétalisée qui, outre son aspect agréable et naturel, favorise l’isolation thermique des bureaux et absorbe une partie du CO² produit par le trafic automobile. L’entrée de la Step se dessine : le mur végétalisé toute hauteur sur 14.5 m de large est aujourd’hui présent et immergé dans un bassin écologique. En plus de son caractère esthétique, le mur végétalisé présente un grand nombre d’avantage bioclimatique comme par exemple, une meilleure régulation thermique du bâtiment. Ce bâtiment est à la fois porteur de l’identité du projet et respectueux de son environnement naturel proche. A suivre.

INFOS +

Lauréat de concours 2008 Maître d’ouvrage : Communauté Urbaine du Grand Lyon Superficie : 18 160 m² Capacité de traitement : 300 000 habitants

Concours gagné à Saint-Fons. Patriarche & Co vient de remporter un concours pour une opération de 30 logements sociaux dans le quartier de l’Arsenal à Saint-Fons. Le projet propose des appartements fonctionnels et bien orientés, une architecture rythmée mais compacte ainsi que des bâtiments performants et durables s’inscrivant dans le référentiel du Grand Lyon “ QEB dans la construction de logements”. Le principe constructif retenu pour ce bâtiment est celui d’une ossature en béton armé, habillée de panneaux à ossature bois préfabriqués formant le complexe de façade. A suivre !

INFOS +

Maître d’ouvrage : ARCADE Lieu : 10-12 rue Robert et Renier – Saint-Fons

A ne pas manquer ! Patriarche & Co participe pour la première fois au salon ALPES HOME, salon de la décoration et de l’art de vivre en Montagne! L’édition 2011 de ALPES HOME se déroulera du jeudi 4 août au samedi 6 août 2011, à Méribel La Chaudanne, dans un cadre idyllique au coeur des 3 vallées. Du particulier au professionnel, environ 4000 visiteurs seront présents sur les 3 jours d’exposition : les professionnels, les propriétaires de chalets ou appartements et les visiteurs curieux de découvrir ce salon. Plus d’infos sur http://www.alpes-home.com.

Patriarche & Co sera également présent pour la seconde fois au Congrès A3P le 18,19 et 20 octobre à Biarritz ! Chaque année, plus de 500 professionnels de sociétés fabricantes et prestataires pharmaceutiques, agroalimentaires, chimiques, cosmétiques et biomédicales s’y rencontrent afin d’échanger leurs expériences. Ce salon est l’occasion pour nous de présenter nos projets et nos savoir-faire dans le domaine du Clean Concept. Venez-nous retrouver sur le stand n° 99 !

Salon Alpes Home - 2011

Salon A3P - 2011

#9 - juin 2011


dossier L’architecture au service des festivitÊs.

juin 2011 - #9


dossier /////

PATRIARCHE&CO

9

L

© Le Phare Montage d’une scène - Le Phare_Chambéry (73)

es établissements amenés à recevoir du public sont toujours des ouvrages qui nous intéressent car ils collent parfaitement à notre philosophie et à notre façon de concevoir des lieux soucieux de la qualité de vie offerte aux usagers. Il faut savoir gérer les corps, les foules, la santé, la sécurité, l’espace lui-même, avec sa lumière, son atmosphère, son ambiance et ses matières. Les lieux plurifonctionnels sont souvent des espaces caméléons qui doivent s’adapter à tout type de configuration. Il s’agit donc de concevoir des salles qui peuvent abriter aussi bien des évènements économiques, culturelles et sportifs. Le défi est de donner l’impression que la salle a été conçue uniquement pour chacun de ces types d’événements.

#9 - juin 2011


INTERVIEW Bernard MAILLET, Architecte-associé.

Sport et culture, la conception d’espace caméléons

Concours Halle D - Bourg en Bresse

Quelles sont les principales qualités requises dans la conception d’un équipement dédié à recevoir des évènements ? Bernard Maillet : « Il est essentiel de comprendre les contraintes d’exploitations qui sont différentes en fonction de chaque programme. Les équipements d’agglomération doivent répondre aux nouveaux standards d’accueil et de confort, afin d’être en capacité de constituer des dossiers de candidature crédibles et ambitieux pour accueillir une compétition internationale de basket, de handball ou de volley notamment. La France est en retard en matière d’équipement fonctionnel et nous devons concevoir des enceintes qui répondent aux cahiers des charges des sports de haut niveau. L’accueil des sportifs et des délégations, des journalistes et des spectateurs du monde entier, les retransmissions audiovisuelles et les politiques d’hospitalité constituent autant de paramètres qui doivent être pris en compte par l’ensemble des sports. Il en découle des exigences communes au sein des cahiers des charges fixés par les fédérations internationales. La multifonctionnalité est une évolution majeure dans la politique d’aménagement des territoires. Le modèle de l’arène antique avec le public encerclant la piste, permet d’organiser des manifestations aussi bien sportives et culturelles qu’événementielles et de rentabiliser l’équipement par une modularité précise et rapide, à même d’assurer une exploitation maximale tous les jours de l’année. » Une salle à caractère plurifonctionnelle se doit d’être modulable. Quelles techniques sont aujourd’hui disponibles pour ces changements de configurations ? B.M : « La durée optimum de changement entre une « configuration sportive » et une « configuration spectacle » est de moins de 12h heures seulement. Il doit être possible, sans risque, de programmer par exemple un match le vendredi en soirée et un concert, le lendemain samedi en soirée également. juin 2011 - #9

Plusieurs types d’équipements « spéciaux » permettent les changements de configuration :

la proportion de la salle renforce la proximité avec les artistes et offre un champ de vision élargi.

Les gradins télescopiques permettent de modifier les jauges en s’adaptant au plus juste à la géométrie des terrains de sport. Leur « mécanique » autorise également des modifications de pentes, plus raides pour le sport que pour le spectacle notamment.

Ensuite le choix des matériaux, des couleurs, de la signalétique est important. La palette est immense mais il ne faut pas oublier que l’espace doit s’effacer au profit de l’événement ! Aussi nous travaillons souvent à partir de matériaux sombres propices à la concentration du public.

Le gril de charge est une pièce maitresse du dispositif. Il faut être en mesure de suspendre plus de 40 tonnes de matériel (projecteurs, rideaux, décors, enceintes…) au dessus d’une scène qui peut être disposée à plusieurs endroits en fonction de la jauge souhaitée. Ce gril peut être coulissant ou constitué de « ponts roulants ».

Le parcours du public du parvis extérieur, à l’intérieur de l’enceinte fait également parti du « rituel » et de la montée en ambiance. Au phare, le spectateur est accompagné par une mise en valeur lumineuse de couleur rouge qui bat comme un cœur au rythme de l’événement.

Un système de parquets de sport amovibles transférés sur wagonnets permet de transformer une salle de Hand Ball en salle de Basket Ball. Une scène pré montée et ses composantes peuvent contribuer à la rapidité du changement des configurations. On comprend ici que le sujet de la gestion des aires de stockages et de manutentions est fortement lié au concept et aux matériels scéniques choisis. La pénibilité du travail peut être aujourd’hui largement réduite par des choix adaptés. » Quels sont les éléments indispensables pour garantir l’ambiance d’un espace scénique ? B.M : « Nous sommes souvent à la recherche de forme offrant le meilleur rapport de communication, voire de communion entre spectateurs et acteurs ou sportifs. La disposition des vomitoires et des tribunes est essentielle : il convient d’assurer une continuité de pente du gradinage sans rupture, ni ségrégation de public haut et bas. Les calculs de courbes de visibilité déterminent la pente des tribunes en garantissant la meilleure vision à chaque spectateur. La conception des virages peut renforcer la communion autour de l’évènement. Ces dispositions essentielles assurent des ambiances « à l’américaine » lors des championnats NBA. Lors des spectacles,

La conception de salle de plus petite taille n’est pas moins passionnante. L’ « Atelier » (voir page 4) offre une possibilité de disposer les musiciens au centre de la salle avec le public en balcons périphériques. Cette disposition propice aux « battle » hip hop ou aux petits concerts pop est fantastique pour générer une ambiance festive intense. » Les jeux de lumière sont complètement différents d’un match de handball à un concert de violons. Comment travaillez-vous cela en amont ? B.M : « L’éclairage d’un plateau sportif est extrêmement normé. Des valeurs sont imposées par les fédérations et une recherche d’uniformité et d’absences d’ombres est recherchée. Ces exigences répondent également aux contraintes de diffusion télévisuelle. A l’inverse, l’éclairage scénographique, est maitrisé par les équipes de la tournée. Il s’agit dans ce cas de fournir un dispositif de branchement souple et modulaire intégré dans le gril en toiture. L’objectif est de fournir la puissance électrique nécessaire suivant un maillage de point. Dans le cadre de la consultation de maitrise d’oeuvre pour la halle D de Bourg en Bresse nous avons proposé de mettre en œuvre un éclairage festif constitué de 240 hublots fixés sur le gardecorps de la coursive périphérique.


dossier /////

PATRIARCHE&CO

Cette conception permet de caractériser la salle sur les actualités régionales lorsque la masse du public, comparable à tous les publics, apparaît sur l’écran. »

Nous nous attachons à fluidifier les circulations proposées ainsi qu’à imposer un nombre élevé d’accès. A l’inverse cela autorise le « remplissage» dans un délai court réduisant la dépense énergétique !

L’intégration urbaine d’un tel équipement estelle une problématique ?

Lors de la conception du Phare, nous avons pu mener des essais grandeur nature avec l’aide du service incendie de la Savoie et vérifier des hypothèses de désenfumage : impressionnante simulation d’un feu de véhicule mais essai concluant ! »

B.M : « Une salle de spectacle, un théâtre, un stade, sont des équipements fédérateurs. Une mise en valeur comme repère dans le paysage est souvent recherchée. Souvent la construction marque le point fort d’une composition urbaine.

11

Il y a également un contexte socio – économique à prendre en compte. C’est un équipement fort dans la vie culturelle de la cité. » Dans le cadre d’un lieu évènementiel, quelles sont les grosses étapes du chantier ? B.M : « Les deux étapes les plus spectaculaires sont sans nul doute la construction de l’infrastructure des gradins et celle du montage de la superstructure des charpentes et du gril scénique. » Comment travaille-t-on l’acoustique d’une salle plurifonctionnelle ?

Concours Halle D - Bourg en Bresse

Simulation d’un feu de véhicule - Le Phare

B.M : « D’un point de vue acoustique, la prise en main d’une salle relève de 2 axes majeurs : son intégration et sa qualité. Son intégration dans l’environnement tant du point de vue des nuisances sonores qu’elle pourrait créer lors de son fonctionnement futur que du point de vue des nuisances qu’elle pourrait subir. La distribution des espaces est alors guidée par la typologie des locaux dans le but de limiter la gêne potentielle et contribuer à la qualité acoustique du projet. Sa qualité, et sa fonctionnalité en terme d’acoustique intérieure, aussi bien pour le confort de chaque espace (en encore plus pour une grande salle polyvalente sport /spectacle) que pour l’interaction entre les différentes fonctions plus ou moins bruyantes du bâtiment (2 salles avec fonctionnement simultané possible). Idéalement, une salle plurifonctionnelle ne doit pas être trop absorbante en configuration manifestions sportives pour obtenir un « effet chaudron » favorable à l’ambiance. A l’inverse, en configuration spectacles sonorisés ou convention, la durée de la réverbération devra être relativement courte de manière à faciliter le travail de sonorisation de l’espace et éviter les effets de résonances. »

Concours Halle D, configuration spéctacles - Bourg en Bresse

Quelles sont les normes de sécurité à respecter ? B.M : « Evidemment il s’agit de pouvoir « allumer le feu » sans risques ! Il est nécessaire d’évacuer l’enceinte en peu de temps et de permettre à 6 000 personnes ou plus de gagner les issues sans l’ombre d’un doute.

Concours équipement multifonctionnel, configuration sports - Trélazé

#9 - juin 2011


CONCOURS STADE ARENA

92 juin 2011 - #9

Perspective de nuit sur parvis


dossier ///// PATRIARCHE&CO

13

Vue aérienne

Etudes pour le concours stade du Metro-Racing Arena 92. Le club du Racing-Métro (Top 14) avait lancé en 2010 un concours national d’architectes pour la conception et la construction de son stade, baptisé Arena 92, sur la commune de Puteaux, derrière la Grande Arche de la Défense. Patriarche & Co a répondu à ce concours proposant un stade de 32 000 places. Le projet se compose d’un ensemble tertiaire comprenant une tour de bureaux. Ce stade est doté d’un toit rétractable et peut accueillir des matchs de rugby et des événements culturels. Nous n’avons pas été retenus pour la suite du projet néanmoins l’agence ressort enrichie par cette expérience. L’Arena 92 est prévue pour la saison 2013-2014.

Perspective aérienne

+39.50

+32.00

OUEST

EST +2685

LOGES

+7.40 SALON D'HONNEUR

BUSINESS SEAT

±0.00 RUE DES LONGUES RAIES -3.00 RUE AIME CESAIRE MEDIA

ANNEXES SPORTIVES

SALLE POLYVALENTE

HALL VIP

STATIONNEMENTS

CENTRE DE REMISE EN FORME

Coupe transversale

Schéma structure

+39.50

+32.00 SUD

NORD

ANNEXES SALONS

LOGES

+7.40

HALL PRINCIPAL ±0.00

ANNEXES

AIRE DE MANUTENTIONANNEXE SALLE POLYVALENTE

SALLE POLYVALENTE

REGIE

LOCAUX TECHNIQUE TH

HALL SALLE POLYVALENTE

SANITAIRES

RD 914

ANNEXES D'EXPLOITATION

STATIONNEMENTS

Déploiement de la toiture mobile RD 914

ACCES POIDS LOURD

ACCES POIDS LOURD

ACCES TOUR

ACCES RAMPE PARKING TOUR S2

#9 - juin 2011


Rencontre Renaud Grolée, gestionnaire du Phare Société VEGA

Quelles sont pour vous, les qualités requises pour une bonne salle de concert/sport ? Renault Grolée : « Une bonne salle de concert/ sport doit répondre aux attentes de différents utilisateurs : - le gestionnaire pour qui l’équipement doit être fonctionnel, facile à travailler, très modulable pour pouvoir changer rapidement de configuration afin de s’adapter à la demande des clients - les organisateurs (clients) qui doivent trouver des espaces et des équipements adaptés à leur manifestation. - le grand public (spectateurs, visiteurs,…) qui souhaite accéder facilement et rapidement au lieu, qui aime trouver de quoi se restaurer, qui apprécie bien sûr la proximité avec la scène ou le terrain et l’ « ambiance » de la salle. » L’acoustique d’une salle est un critère extrêmement important dans une conception scénique. Retrouvez-vous cette qualité dans les salles du Phare ? RG : « Une bonne acoustique est primordiale pour accueillir des tournées d’artistes, celle du Phare est très appréciée des ingénieurs du son. Selon eux, la salle « sonne » bien. » Le Phare est-il un équipement fonctionnel ? RG : « La Phare est doté d’espaces extrêmement modulables, nous permettant de passer rapidement d’une configuration à une autre. Ainsi, un concert peut succéder à une manifestation sportive dès le lendemain. De même, la salle secondaire, espace d’entrainement quotidien du Chambéry Savoie Handball, peut être facilement aménagée en espace réceptif, de conférence ou d’exposition en recouvrant le parquet d’une moquette protectrice. Les espaces sont également très complémentaires nous permettant de réaliser plusieurs temps forts simultanément, ainsi par exemple, nous pouvons accueillir un cocktail de 1000 personnes à la fin d’un concert/d’un match, ou bien une assemblée plénière de 3000 personnes en salle principale puis des ateliers dans les salles annexes ou de la restauration. »

juin 2011 - #9

Les tribunes télescopiques offrent de nombreuses configurations scéniques à jauge variable de 3000 à 6000 places. Comment se déroule un changement de scène ? En combien de temps passez-vous de 3000 à 6000 places ? RG : « D’une configuration sport (avec parquet) à un spectacle quelque soit la jauge, il faut compter environ 8 heures durant lesquelles différentes équipes se succèdent : le personnel technique du Phare pour démonter le parquet, bouger les tribunes, monter la scène, le pendrillonage, et l’équipe de nettoyage pour remettre le site en état. » La pénétration de lumière naturelle par le déambulatoire et les patios est-elle un critère important ? RG : « La verrière du déambulatoire permet au public de profiter à la fois de la lumière naturelle, mais aussi de la vue sur les montagnes entourant l’agglomération chambérienne, notamment la Croix du Nivolet. Les patios confèrent une atmosphère agréable et lumineuse au bâtiment, presque chaque espace du Phare bénéficie ainsi de lumière naturelle. Ils permettent aussi de profiter des espaces intérieurs et extérieurs. » La présence de bars dans le déambulatoire apporte-t-elle une ambiance particulière aux soirées ? RG : « La présence de buvettes dans le Phare permet au public de se restaurer mais aussi de se divertir /détendre dans un cadre plaisant et chaleureux. La mise en lumière architecturale du déambulatoire, une fois la nuit tombée, lui confère une atmosphère douce et agréable. » Avez-vous déjà eu de bons retours concernant la salle ? (artiste, sportifs…) RG : « Les retours sont unanimes, le Phare est une très belle salle. Les sportifs et les artistes apprécient la proximité qu’ils peuvent avoir avec le public. En effet, bien que la salle principale soit une salle de grosse capacité, le public n’est jamais loin de l’action. »

© Caroline Moureaux


Dossier ///// PATRIARCHE&CO

Coque elliptique

Déambulatoire

© Caroline Moureaux

le

15

Salle principale configuration handball

#9 - juin 2011


Espace scénique, entre architecture et scénographie.

La scénographie se présente comme une relation fonctionnelle et esthétique entre l’espace architectural et le spectacle qu’il contient. Elle épouse l’architecture, s’interpose entre la structure et les volontés du metteur en scène dont il faut respecter les intentions, les aspirations, les désirs et les besoins. Des relations dialectiques s’instaurent en permanence entre une architecture et la scénographie qu’il abrite ; cette dernière s’apparente en quelque sorte à « une maquette grandeur nature » qui, avec plus ou moins de contraintes, s’empare du lieu et de son espace, le rend vivant, suscite l’émotion et l’émerveillement… Tous ces objectifs mobilisent des dispositifs scénographiques basés sur le design des matières, des matériaux, des couleurs et des sources lumineuses tout en tirant profit des éléments architectoniques existants. Mettre en scène un spectacle est l’occasion d’offrir au public une expérience d’architecture, un univers changeant et innovant dans lequel il va évoluer. La scénographie ne se contente donc pas d’être un simple décor : son travail s’apparente au montage d’un film avec ses rythmes, ses pauses, ses moments forts à respecter et retranscrire aux spectateurs. Qu’il s’agisse d’une scénographie dédiée à l’opéra, au théâtre, à la danse ou à la musique… toutes les possibilités d’expressions qu’elle offre sont vastes mais toujours avec un but commun : créer des instants propices à le rencontre entre l’auteur et le spectateur.

juin 2011 - #9


Dossier ///// PATRIARCHE&CO

Mise en scène scénique et architectural du spéctacle «noBody» de

17

Sasha Waltz

La mise en scène de l’espace... ou quand la scénographie s’invite dans le lieu : Nobody de Sasha Waltz. Festival d’Avignon 2002. Le spectacle NoBody conçu par la jeune chorégraphe Sasha Waltz, co-directrice aux côtés de Thomas Ostermeier de la Schaubühne à Berlin, a été présenté en avant première à Avignon et pensé dans une volonté de corrélation harmonieuse avec le lieu qui l’accueille, la Cour d’honneur. L’immensité de l’espace, son ouverture sur l’infini, son envergure, toutes ces données n’ont cessé de nourrir sa réflexion et son travail. Sasha Waltz occupe la verticalité de l’imposante façade intérieure du Palais des Papes, investissant les ouvertures existantes par un jeu de lumières et des radiographies de danseurs incrustées dans la paroi.

© Terre d’info - Le théatre à l’Italienne de Saint Dizier

La mise en scène de l’espace... ou quand la scénographie fait le lieu : les théâtres à l’italienne. Le véritable « théâtre à l’Italienne » date du XVIIIème siècle. Il était avant tout un lieu de divertissement, d’expression théâtrale et musicale. Un lieu dans lequel les spectateurs se jouaient entre eux la comédie de manière originale pendant que sur la scène, les acteurs jouaient la comédie dans de somptueux décors mués grâce à des équipements scéniques ultra sophistiqués. La scénographie d’un théâtre à l’italienne se nourrit du lieu lui-même. En effet, la proximité acteur-spectateur, la salle en forme de fer à cheval où les jeux de regards se multiplient et se croisent, les balcons divisés en loges surplombant la scène… permettent le jeu subtil d’inversion des rôles entre « regardeurs » et « regardés ». L’essence même de la notion de « Mise en scène ».

#9 - juin 2011


zo om

Annecy 2018, Jeux Authentiques, au coeur des montagnes, avec les athlètes et pour le futur.

Dans quelques jours, le Comité International Olympique décidera quelle ville aura l’honneur d’organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver 2018. D’ici au vote de Durban, le 6 juillet prochain, ambassadeurs et soutiens sportifs d’Annecy 2018 sont tous derrière la candidature française. Dans le cadre de cette candidature, Patriarche & Co – supporter local d’Annecy 2018 - travaille à la conception des centres des médias, du village temporaire des médias à Annecy et de la patinoire de Chamonix. Retour sur ces projets olympiques et post olympiques.

LE CENTRE DES MEDIAS, UN CONCEPT ULTRA-COMPACT L’audience des Jeux et leur succès sont conditionnés par la couverture médiatique livrée par les médias qu’ils soient des télévisions, des radios, de la presse écrite ou des photographes. Leur rôle est donc crucial, c’est pourquoi Annecy 2018 a prévu un dispositif permettant d’offrir les meilleures conditions non seulement de travail mais de vie pendant la période olympique ainsi que lors des périodes de préparation. Le lieu de vie de la famille olympique est un véritable quartier d’habitation situé dans un cadre à la fois urbain et champêtre, calme et apaisé, ouvrant sur une nature apprivoisée. Le Village Olympique s’intègre ainsi en tant qu’extension du village existant de Pringy dans son contexte en s’adaptant à la géographie du site et en respectant son caractère montagnard.

Un emplacement stratégique Pour un confort absolu des médias, Annecy 2018 a positionné le Centre Principal Medias au sein de l’agglomération annécienne à moins de 15 minutes du centre des Jeux. Un dispositif compact et entièrement neuf regroupant dans un même endroit CPP* et CIRTV* avec une entrée commune ainsi qu’un hébergement de 2800 lits dans un rayon de 400 m. Il a également été prévu un Centre Secondaire Medias sur Chamonix, d’une taille de 8000 m² environ sur un site compact, entièrement sécurisé, à proximité immédiate des sites de Hockey sur glace et de remises des médailles.

Intégration Medias

du

Centre

Principal

Le CPP sera aménagé dans un bâtiment (rez de chaussée + 2 niveaux) à construire. La hauteur du Rez de Chaussée sera au minimum de 3m pour accueillir les grandes salles et fonctions d’accueil. Les niveaux supérieurs offriront des hauteurs classiques de bureaux et auront tous la lumière du jour. Les salles de conférences de presse seront disposées dans un gymnase multisalles adjacent. Le CIRTV sera aménagé dans des grands volumes avec grandes hauteurs intérieures

juin 2011 - #9

permettant d’accueillir entre autres les studios TV 15 000 m² en bâtiments définitifs et 25 000 m² en bâtiment temporaires, le tout formant un ensemble compact de 40 000 m² exigé. La disposition de ces bâtiments a été conçue suite à une analyse précise sur les JO de Vancouver 2010 du besoin global de 40 000m², et suivant l’expérience d’un membre de notre équipe sur ces installations. Les bâtiments définitifs ont été dimensionnés en fonction des reconversions réalistes suivant les besoins de l’agglomération annécienne.

Une reconversion post olympique Le Village Olympique trouvera sa vocation finale d’éco-quartier et nouveau cœur urbain de Pringy une fois les Jeux Olympiques et Paralympiques achevés. Dans un souci de durabilité, 70% des surfaces requises par le Village Olympique au titre des équipements et de l’hébergement seront ainsi de nature pérenne. Les 30% de surfaces de nature provisoire concernent pour l’essentiel des équipements logistiques et opérationnels (centre de logistique, centre d’accueil …). La particularité du Village d’Annecy est en conséquence de proposer des structures pérennes pour la plupart des équipements requis et d’offrir de cette manière un niveau de confort important et très apprécié par les athlètes et leurs accompagnants. Ainsi, la salle du restaurant, centre névralgique du village ouvert 24h sur 24, s’installe dans le futur gymnase en structure bois. De même les centres sportifs et de loisirs prennent place dans de futurs équipements culturels et de loisirs anneciens. La polyclinique occupe, quant à elle, le rezde-chaussée d’un immeuble d’habitation qui deviendra la maison médicale de la commune. Le bâtiment accueillant le CPP sera après les Jeux reconverti en centre de formation professionnel. Après les Jeux Paralympiques, les aménagements intérieurs provisoires seront démontés, laissant place aux cloisonnements et équipements adéquats pour les salles de classe. Les bâtiments définitifs du CIRTV seront livrés neufs pour les Jeux puis reconvertis en plateaux tertiaires assurant les activités économiques de l’éco quartier en post olympique. Ces bâtiments sont portés par des investisseurs et promoteurs privés.

Ce concept d’héritage optimisé pour une utilisation olympique qualitative et un usage post-olympique le plus pertinent possible dans le territoire annecien a été élaboré avec l’ensemble des acteurs locaux dans un souci de concertation et de transparence

Village temporaire de 2800 lits Parmi le dispositif global d’hébergement média, le Centre principal offrira également une capacité d’hébergement de 2800 lits dans un rayon inférieur à 400m du Centre Medias, soit environ 25% du besoin d’hébergement de la catégorie média. Cette capacité se répartira en : 200 chambres d’hôtel catégories 2* et 3* ; 600 lits dans les programmes de logements neufs d’éco quartier prévus par les communes et livrables aux populations locales juste après les JO ; 2000 lits organisés dans des hébergements temporaires (appartements de 15m² avec salles de bains privatives) mis en place via la filière bois, portées par un partenaire privé leader de la construction en France, et repositionnées ensuite dans les stations de Haute Savoie suivant les orientations « Stations du 21é siècle ». * CIRTV : Centre International de Radio et Télévision * CPP : Centre principal de Presse


zoom /////// PATRIARCHE&CO

UNE PATINOIRE POUR CHAMONIX, VERITABLE SPHERE D’ATTRACTION Nous avons souhaité concevoir un complexe doté de signes symbole de son activité à l’image des technologies du sport : dynamisme, transparence et info graphisme. Le bâtiment se présente comme un ensemble d’éléments fonctionnels au dessin spécifique intégré sur une plateforme circulaire. Nous avons imaginé une plateforme marquée graphiquement dans le paysage sous la forme d’un objet extrêmement contemporain, une coque fuselée qui délimite et embrasse le complexe, préserve et contient l’énergie diffuse dans l’arène. Le vocabulaire formel emprunte au monde des sports de glace, les pierres polies du curling, les casques des hockeyeurs, le graphisme dynamique des clubs. La couleur blanche immaculée de la coque, les vitrages bleutés sont à l’image de la glace vive. La structure interne sera dominée par le bois utilisé en poutres croisées formant une résille porteuse. Il en résulte un effet de cocon propice à la communion du public avec les sportifs. A travers cette sphère d’attraction, pôle de cristallisation festif, la ville se fait décor changeant par mise en lumière puissante et images projetées. Ce parti urbain prend son sens dans le cadre de la zone peu marquée par de grands axes et point de repère fort auxquels se raccrocher. L’objet, grande composition géométrique, devient un point nodal essentiel du paysage, une balise dans la ville. Cette magie que l’on a connue dans les grands équipements sportifs comme Bercy, se trouve ici réinterprétée d’une manière

contemporaine aussi intéressante de l’intérieur que dans son expression urbaine. Les sports de glace en France, n’ont encore pas de bâtiments phare et c’est avec évidence que Chamonix peut accueillir un complexe dédié aux sports de glaces de compétition ou de loisir, à l’escalade, au sport indoor. En contre point de la fonctionnalité nécessaire d’un programme complexe, il nous a paru important de concevoir une architecture intégrant «plaisir tactile» et «passion» !

Un projet alliant modernité à fonctionnalité. Au-delà des considérations urbaines, le projet se présente également comme un outil performant et adapté aux circulations. Un réseau de circulation traité comme les rues d’une ville met en relation les différentes fonctions. Elles sont classées par niveau de protection et permettent d’interdire l’accès à certaines zones. A l’intérieur de ce maillage, les fonctions trouvent naturellement leur place et s’organisent dans une logique de flux clair. Le pré carré des sportifs s’organisent sur une trame très fonctionnelle et distribue clairement les 5 entités principales : la patinoire couverte, la patinoire extérieure, le gymnase, les pistes de curling et le plateau d’athlétisme. L’organisation circulaire permet d’une part, une partition claire entre les différents publics concernés (médias, sportifs, personnalités,

Configuration post olympique Plan masse

19

spectateurs) et d’autre part, de disposer les «fonctions servantes» autour des «espaces servis» que sont les salles principales en limitant les longueurs de transfert.

Un équipement pérenne pour la ville de Chamonix. En configuration olympique, la patinoire peut accueillir 10 000 spectateurs. Pour répondre aux nécessités de gestions de flux, l’accès principal se fait par un parvis latéral sous lequel se situe nombre de fonctions olympiques temporaires. Les supporters entrent directement au niveau 01 dans le déambulatoire qui distribue les gradins. Au rez de chaussée, hors des flux du public, sont disposés les 3 ensembles fonctionnels : sportifs, média et fédération. Les médias sont donc en lien de proximité avec le centre des médias. La patinoire de loisir est également couverte pour devenir patinoire d’entrainement. En configuration post olympique, l’équipement prendra tout son sens pour la ville de Chamonix. Les liaisons urbaines seront rétablies. La jauge de spectateurs sera ramenée à 3000 personnes et le fonctionnement sera adapté à une logique d’exploitation de club comme le CHC (loges, salons…). Le gymnase, la patinoire, les pistes de curling seront aménagés pour devenir des entités dédiées à la collectivité.

Place au sport !

Patinoire après les JO

AXE PIETON JARDIN LINEAIRE PATINOIRE EXTERIEURE

LIEN GYMNASE / LYCEE

PATINOIRE 3000

PARVIS «SPORT» COMMUN PISCINE / PATINOIRE ENTREE 3000

LIAISON VESTIAIRES VITRINE SUR CURLING

#9 - juin 2011


Interview Rencontre avec Jean Pierre Vidal, Champion Olympique de slalom en 2002 et Vice Président de la candidature Annecy 2018.

zo om

«

Pour préserver ce patrimoine naturel que nous avons entre les mains, nous avons placé le développement durable et l’éco-responsabilité comme piliers essentiels de la candidature.

«

juin 2011 - #9

Vue aérienne sur le village des médias d’Annecy - version J.O

Vue aérienne sur le village des médias d’Annecy - version post J.O


zoom ///////

PATRIARCHE&CO

Annecy est en compétition avec les villes de Munich et PyeongChang. Quelles sont les principales qualités d’Annecy ? Jean Pierre Vidal : « L’ambition du projet sportif proposé par la candidature est d’offrir à tous les athlètes les meilleures conditions de confort, de sécurité et de performance. Les sites de compétitions ont été sélectionnés sur des critères d’exigence technique. Ils sont organisés autour de deux pôles principaux : Annecy et Chamonix Mont-Blanc, dans le cadre d’un dispositif très compact, performant et harmonieux. Nous proposons des Jeux entre le lac le plus pur d’Europe et les neiges éternelles du Mont-Blanc, au cœur de la 1ère destination mondiale de sports d’hiver. Notre ambition est de ramener les Jeux à la montagne, au cœur de nos stations, dans un cadre réellement authentique, sur un terrain de jeu naturellement doté des ingrédients essentiels aux sports d’hiver. Grâce à cela, nous avons la possibilité d’offrir des Jeux à taille humaine, sans démesure, exprimant la simplicité des gens de montagne et l’attachement à des valeurs essentielles. La valeur ajoutée de notre projet est également de garantir un enneigement suffisant pour accueillir les Jeux d’hiver. En effet, sur les 6 dernières années, les statistiques ont enregistré une hauteur moyenne de neige supérieure à 80cm. Justement, pour préserver ce patrimoine naturel que nous avons entre les mains, nous avons placé le développement durable et l’éco-responsabilité comme piliers essentiels de la candidature. Non seulement parce que c’est un élément différenciant pour nous dans la compétition, mais surtout parce ces Jeux doivent laisser un héritage pour les 30 prochaines années. Nous voulons profiter de la puissance des Jeux Olympiques pour ouvrir la voie vers la montagne du 21e siècle ; une montagne qui prend en compte plus harmonieusement les enjeux des activités humaines, de l’attractivité touristique et l’exigence de mieux respecter une nature fragile. Pour cela, des experts et des techniciens du développement durable travaillent sur des politiques à long terme comme le programme des éco-stations, le développement de la filière bois et de l’énergie solaire, ou encore le développement des réseaux de transports en commun à énergie propre. En effet, nous allons mettre en place un système de Transports Publics très performant, à travers la modernisation des infrastructures de déplacement qui concernera non seulement les bus à énergie propre , mais aussi des portions du réseau routier, avec notamment l’accès aux stations, ainsi que l’élargissement et la réfection de voies ferroviaires. Enfin nous disposons d’un savoir-faire et d’une expertise en matière d’organisation de compétitions internationales et de grands événements. Notons que 60% des épreuves de Coupes du Monde de ski organisées en France ont lieu sur notre territoire, ainsi que de nombreuses autres épreuves internationales dans de multiples disciplines. »

21

Dans le cadre de la candidature , Patriarche & Co travaille sur la conception des centres Medias, et sur le design initial de la patinoire de Chamonix. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots à quoi correspond ce projet ?

Vous êtes Vice président de la candidature. Pouvez-nous nous donner votre sentiment suite au passage de la CEV ? Maintenant, en quoi consiste le travail restant à accomplir d’ici juillet 2011 ?

JPV : « Il s’agit de concevoir l’outil de travail pour la presse TV, la presse écrite et les photographes. Notre volonté est de proposer sur le Centre des médias d’Annecy, un village des médias conforme aux normes de confort du CIO et répondant aux exigences d’Annecy 2018 en termes de développement durable. Le Centre principal des médias d’Annecy sera une structure de 60 000m² de locaux hors hébergements. Quant aux Centre des médias en montagne de Chamonix, il s’agit d’une structure de 10 000m2 de locaux. »

JPV : « Nous sommes complètement revenus dans la course après la commission d’évaluation. Les avis du CIO ont été très positifs. Notre concept technique est remarquable ! Maintenant il nous reste à le vendre à l’international et convaincre les différents membres du CIO. Annecy dispose d’un cadre magique pour diriger les jeux, d’une véritable expertise et aussi de la volonté d’impliquer un grand nombre de champions afin de donner les meilleures conditions possibles aux athlètes pendant les compétitions. La compacité remarquable des sites de Chamonix et d’Annecy propose aux spectateurs des jeux magiques: ils pourront à la fois passer des épreuves de neige aux épreuves de glace à l’intérieur de ces deux pôles. »

Pourquoi la conception d’un projet modulaire, tant pour l’hébergement que pour le CIRTV, en vue d’une reconversion du site est une priorité pour le comité de candidature ?

(Réponse le 6 juillet à Durban)

JPV : « Afin de respecter notre volonté de l’habitat durable, il est évident qu’en construisant de l’habitat modulaire, cela nous permet de donner à Annecy un véritable héritage ! Un héritage qui pourra être sur site et quand il y a une demande de logements importantes sur le bassin annecien ! Un projet modulaire comme celui-ci, permet également de le démonter et pourquoi pas de le transposer en station de ski pour créer des logements sociaux. De plus, certaines sociétés sont déjà en phase d’établir des garanties avec nous pour utiliser ce module soit pour des bureaux en province soit pour des logements à différents endroits. Des jeux qui vont durer 15 jours nous permettent donc de créer des logements qui seront utilisés par la suite ! » Avez-vous déjà pensé à cette reconversion ? JPV : « Pour les bâtiments permanents, nous avons pensé faire une activité tertiaire : des hôtels, des hébergements qui serviront à des fins touristiques, ou usages universitaires. Pour ceux qui ne seront pas utilisés de manière pérenne, nous les transposerons en station pour des logements saisonniers ou autres… Certaines sociétés sont déjà très intéressées par cette proposition ! Concernant le développement de la filière bois, c’est un enjeu majeur pour le développement durable. Le bois est une ressource importante présente sur notre territoire ! Annecy 2018 est doté d’un véritable outil pour améliorer notre capacité à construire. Cet outil permettra de créer des emplois et un savoir faire, mais également de nouvelles technologies afin de créer du bâtiment passif. Nous utilisons les énergies renouvelables pour construire ce type de bâtiment. Ce savoir faire permettra au bassin annecien d’être leader dans ces nouvelles technologies et bien sûr, d’assurer la pérennité de cette activité dans les années futures. Les stations de ski se développeront désormais sur ce nouveau modèle après l’arrivée des jeux. »

Nous sommes complètement revenus dans la course après la commission d’évaluation.

#9 - juin 2011


!

Meltingpot Sport Karine Dubouchet Intouchable

J

eudi 21 avril 2011. Sur la piste du Mont-Fort de Verbier en Suisse, Karine Dubouchet remporte la médaille d’or dans la catégorie Speed One ! Elle gagne cette compétition avec une pointe à 204.05km/h devant les deux suédoises Baginski Linda à 203.13 km/h et Tidstrand Sanna à 202.70km/h. Toute l’équipe Patriarche & Co te félicite pour ce 10ème titre mondial !

2008 : rotagonistes e des 2 p r le groupe.

09 : TA BOUCHE EST TON AMI(E) Demo#1 EN FRANCAIS!

09 : on andunely plin D Oscillant entre univers lo-fi presque onné Trem artisanal et une musique électronique plutôt minimale, le duo Your Mouth

is Your Friend est né en septembre : dise Para bel des 2008 personnalités des Laautour le c e e av deux frères Clément et Marc Fessy ites accompagnés depuis peu sur scène par Benjamin Ducoffe. : 2008 rotagonistes. 2 e: des Ils pdéveloppent musique ancrée .E.D s @ Lune s uSpodans en.ore une contemporanéité très Nugitro sr le spontanée, une pop décalée aux accents sarcastiques.

9 :2010 : 0re e la Clip dest o groupe actuellement signé duo#V1idéCe g Deem sous le label «Paradise for Parasites». l» a n n «Mati Rencontre. 09 : on : remplin Dandely éT o2n0n11 Page ... n°20 ! strement EP tudio :okosm Recording PSaradise l abe e avec le L rit:es

Rencontre

ier Album! m :

s Nuits Sono

res @ L.E.D.

juin 2011 - #9

bre 2010 :

Meltingpot

YMIYF!

Musique Your Mouth is Your Friend


melting pot//

L’art de Shigeko Hirakawa Shigeko Hirakawa est une artiste japonaise née à Kurume, au Japon, en 1953 et résidente en France depuis 1983 dont l’œuvre se compose de bulles de poésie utilisant l’air comme matériau. Son travail présente d’assez fortes concordances avec celui des architectes suisses Jean-Gilles Décosterd et Philippe Rahm récemment exploré, en introduisant volontairement et ostensiblement dans le paysage des éléments qui lui sont ordinairement étrangers pour déclencher de nouveaux signaux de perception de notre environnement et de nos relations avec celui-ci. Ses œuvres sont le plus souvent intimement liées au contexte, à la nature et à sa poétique. Le thème de l’air est donc souvent traité, notamment au travers d’objets gonflés, dont la présence onirique donne au lieu une vraie respiration. La notion d’éphémère, intrinsèque au travail de l’air, apparaît souvent dans les œuvres de Shigeko Hirakawa, dans ce rapport au contexte où tout semble si sensible, à fleur de peau, comme si le souffle de l’air avait déposé ces œuvres ici, et serait capable de les en déloger dans la prochaine seconde. Retours sur quelques expositions.

PATRIARCHE&CO

23

Air en péril, Ville d’Argenteuil, 2006 Dans le cadre d’un projet intitulé «Air en péril», Shigeki a crée «l’arbre à photosynthèse», un catalpa de 20 mètres de haut dont les branches sont illuminées par 1 500 disques à pigments photochromiques qui réagissent au rayonnement UV. Ces disques changent de couleur selon l’intensité de la lumière du soleil : violets en pleine journée, blancs à la tombée de la nuit, pour mieux symboliser le processus de la photosynthèse, vital pour la création de l’oxygène sur notre planète. Cet arbre est actuellement exposé à Tokyo.

Info + : http://www.shigeko-hirakawa.com/

Appel d’air, Jardin des Plantes, Rouen, été 2010 Appel d'air est une œuvre magnifique composée d’importantes bulles translucides installées sur les pelouses du parc dans l’idée de symboliser la pollution atmosphérique et la fragilité de notre écosystème.

Air branché & Eau domestiquée, Château d’O à Montpellier, 2003 " Pour faire vibrer ce beau site classé monument historique, j’ai spécifiquement conçu une installation in situ constituée d’air et d’eau, deux des éléments essentiels de la terre, fragiles et fugitifs. J’ai rendu visible l’invisible jusqu’à ce qu’il soit tactile et présent parmi nous.» Shigeki Hirakawa

LIVRE – Guide d’architecture contemporaines du Grand Lyon Grand Lyon, architectures contemporaines réunie environ 200 bâtiments, construits de 1906 à nos jours, qui racontent l’histoire contemporaine du Grand Lyon en réunissant des lieux emblématiques et des bâtiments moins médiatisés. Il est destiné à la lecture dans la ville de l’évolution architecturale du siècle. La Maison de Rodolphe, inaugurée en février 2011, figure dans ce livre pour sa technique constructive et son insertion dans le paysage. L’intention de ce livre est de souligner la puissance créatrice contemporaine à travers un développement particulier sur les créations des 10 dernières années. Disponible très prochainement !

INFOS +

Français / Anglais 240 pages Format : 12 x 22 cm Prix de vente : 23,90 euros Editeur : Archibooks Coédition avec la Maison de l’architecture en Rhône-Alpes

#9 - juin 2011


Meltingpot !

YMIYF! Your Mouth is Your Friend

Comment est né votre groupe ? YMIYF : L’un pratiquait (Clément) la musique depuis un certain nombre d’années et l’autre (Marc) depuis quelques unes...mais chacun de leur côté. Jusqu’au jour où on a décidé de partager et vivre çà ensemble...et pour deux frères; c’est une belle opportunité...sincèrement! Pourquoi avoir choisi ce nom de scène ? YMIYF : Et bien, pour tout vous dire...on voulait un nom assez singulier et qui pouvait être également un slogan revendicatif sans être trop ennuyeux... On venait de composer une chanson dont le refrain pouvait prétendre à çà... et voilà! Quelles sont vos sources d’inspirations ? YMIYF : C’est la question dont la réponse ne peut être qu’incomplète! Elles sont...Pop Rock Electro...entre (beaucoup d’) autres! Quelle est votre compo fétiche ? Pourquoi ? YMIYF : Il y a celle(s) que les gens aiment bien...celle(s) qu’on aime bien jouer...celle(s) qu’on aime bien mais qu’on sait pas encore très bien jouer... mais on y travaille! Le clip de la chanson «matinal» est officiellement sorti le 29 avril 2011. Comment avez-vous vécu cet évènement ? Clément : J’ai réalisé, monté et joué dans ce Clip...c’est un très beau projet...j’avoue tout de même être un peu déçu du résultat final...mais j’en ressorts rempli d’expérience, de rencontres et de collaborations formidables. Quant à l’idée, c’est la mère d’une amie qui nous a dit que ça lui donnait envie de faire sa gym matinale...alors on a mis des leggings et c’était parti! Marc : La première et unique fois que vous me verrez porter un legging violet à paillettes ! Sinon, une première expérience de tournage très enrichissante où j’ai pu voir mon frère mener ce projet qui lui tenait tant à coeur. Merci à tous ceux qui nous ont permis de réaliser ce clip !

juin 2011 - #9

La clef que vous avez souvent sur les photos a-t-elle une signification particulière ? YMIYF : Elle est colorée, peut prétendre à une certaine critique furtive du Bling Bling...et en plus de cela, elle peut être utilisée lors de parties de chasse...puisse qu’elle fait aussi office de sifflet... Sinon...je ne me souviens plus vraiment où je l’ai trouvée exactement...mais j’espère qu’elle ne manque pas trop à l’enfant à qui elle a due appartenir! Avez-vous des projets ? Lesquels ? YMIYF : OUI! Jouer, jouer, jouer! Se faire plaisir! Faire plaisir! Rencontrer, communiquer et échanger! D’autres clips...et au moins un album...dont la sortie devrait correspondre à la fin de l’année 2011.

Quelques liens : http://www.myspace.com/ymiyf http://www.youtube.com/user/ymiyf https://www.facebook.com/pages/Your-Mouth-Is-Your Friend/159783170716323 http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artiste/profil/your-mouth-is-yourfriend/ A ne pas manquer : sorti de leur premier album pour automne 2011 ! On aime ! :Les couleurs des justaucorps dans le clip « Matinal ». ☺


melting pot//

PATRIARCHE&CO

25

Franck Lemasson

Quel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui ? Franck Lemasson : J’ai fait mes études à l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville (UP8). Architecte en 1997, je travaille dans plusieurs agences d’architecture et me dirige ensuite dans la prestation de services auprès des architectes. Responsable d’une équipe pluridisciplinaire composée d’ingénieurs, architectes et techniciens (Nemetschek puis Autodesk), je travaille sur différents projets, dans différents domaines et pour différents clients (agences d’architecture – bureaux d’études - collectivités locales – grands comptes). Cette expérience m’amène naturellement à rejoindre l’équipe pluridisciplinaire Patriarche & Co en 2008. Pourquoi Patriarche & Co ? F.L : Connaissant l’agence depuis longtemps et ayant travaillé avec Damien, le jour où ce dernier me propose de rejoindre l’équipe la question qui me vient à l’esprit est …………… rien en fait ? Il y a des évidences dans la vie. Quels sont tes rôles au sein de l’agence ? A quel(s) niveau(x) interviens-tu ? F.L : Mon rôle initial est la « qualité » au sein de l’agence au sens des outils informatiques utilisés à l’agence. Cette casquette m’amène à travailler avec tous les pôles pour optimiser l’adéquation des méthodes de travail avec les logiciels. J’ai aussi une autre casquette d’architecte qui me permet de suivre des projets « parisiens » et une dernière de responsable de l’agence de Paris.

En tant que responsable de l’agence de Paris tu es amené à bcp voyager entre taxiway et le Bercy village. Comment vis-tu cela ? F.L : C’est plus le fait de partager mon temps entre Taxiway et Paris qui m’a amené à être en charge de l’agence parisienne en créant du lien. Ayant toujours voyager, je le vis bien. Mes déplacements entre Paris et Taxiway, sans oublier Lyon et Annecy, enrichissent mon travail et celui d’autres aussi, j’espère… Si je te dis Paris Gare de Lyon, tu me réponds ? F.L : TGV 6931 6h50… Une habitude quotidienne ? F.L : ... bip... sinon le café du matin avant tout… Coup de cœur /Coup de gueule ? F.L : Les femmes_coup de cœur_en voiture_coup de gueule_ qui renversent les motards ! Ce que tu aimes en trois mots ? F.L : Plein de choses (ça fait 3 mots) Si tu étais l’acteur d’un film ? F.L : Sans hésitation Sean Connery dans James Bond ! On parle de toi comme quelqu’un d’assez macho… qu’as tu à dire pour ta défense ? F.L : C’est ceux qui en parle le plus qui...

#9 - juin 2011


PATRIARCHE&CO soutient l’esprit d’équipe

patriarche.fr juin 2011 - #9


wame 9 ///// PATRIARCHE&CO

27

#9 - juin 2011


MONTRÉAL : 448 Place Jacques Cartier - MONTREAL, Quebec - H2Y 3B3 CANADA - Tél : +1 514 288 8050 - Fax : +1 514 288 8090 ANNECY : 105, avenue de Genève - 74 000 ANNECY - FRANCE - Tél : +33(0)4 50 08 80 80 - Fax : +33(0)4 50 08 82 91 LYON : 200, avenue Jean Jaures - 69 007 LYON - FRANCE - Tél : +33(0)4 37 70 98 70 - Fax : +33(0)4 37 70 98 71

CONTACT : Emilie ROLLET - e.rollet@patriarche.fr - +33 (0)4 79 25 37 30 / +33 (0)6 23 19 66 41 juin 2011 - #9

Magazine WaMe n°9  

Magazine trimestriel WaMe n°9 - Patriarche & Co Architectes Ingénieurs

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you