Page 1


1

La Maison des Initiatives Étudiantes

2

La communicatio de la MIE et ses p

3

Ma place Ă la

4

Conc


SOMMAIRE

s

on actuelle problèmes

a MIE

clusion


LA MAISON DES INITIATIVES ÉTUDIANTES QU’EST-CE QUE LA MIE ? La MIE ou Maison des Initiatives Étudiantes a été créée en 2002 par la ville de Paris. Ce dispositif permet d’accompagner les étudiants dans leurs démarches et projets qu’ils soient associatifs, entrepreneuriaux, professionnels et dans la vie étudiantes. Pour cela la structure dispose de deux lieux dans Paris, un premier à bastille et un second -le labo6- rue de renne, qui mettent à disposition des espaces de coworking, des salles de réunion ainsi que du matériel de audiovisuelle et une galerie d’exposition, pour aider au développement de projets et initiatives. Pour bénéficier de ses dispositifs il faut s’inscrire à la MIE, en tant que porteur de projet individuel ou association. De nombreuses associations s’inscrivent chaque année à la MIE et bénéficient de nombreux accompagnements.

MIE - Bastille 50 rue des Tournelles 75003 Paris

MIE - Labo 6 76 bis rue de Rennes 75006 Paris


LES DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENTS ET DÉVELOPPEMENT DE LA MIE La MIE met en oeuvre des dispositifs tel que des master classes ou des ateliers qui visent à accompagner les étudiants dans leurs projets. Il existe par exemple des permanences juridiques tel que codej, des ateliers qui aident à l’insertion professionnel, ou encore des job dating. Il existe également des dispositifs plus important organiser par la MIE qui permettent un suivi plus étendu sur les projets.

KIT À SE LANCER Parmis ces dispositifs le kit-a-se-lancer est une aide incontournable de la MIE. Celleci est destiné aux jeunes association qui désireux de s’investir dans la vie étudiante. Le kit-à-se-lancer permet de couvrir les premières dépenses dues à la création d’une association, comme par exemple ceux liés à la publication au Journal Officiel, à la souscription d’une assurance, à l’hébergement d’un site internet, en fournissant une aide de 500 euros. Cependant ce dispositif ne s’arrête pas là car la MIE propose un véritable accompagnement en organisant des master classes qui permettent de bénéficier de conseil dans pour la réalisation de leur projet associatif.


LE CFGA (Le certificat de formation à la gestion associative) Le certificat de formation à la gestion associative est une formation théorique et pratique qui a pour but de transmettre les compétences requises pour mieux gérer une association. Ce certificat propose 9 modules de formation suivis de 20 jours de stage. Ce certificat n’est pas destinée uniquement aux jeunes associations, il est ouvert à tous et permet d’approfondir ses connaissances en termes de gestion des ressources humaines et de gestion administrative des associations.

START’IN ESS Start’in ESS est un appel à projet pour les étudiants qui veulent s’engager, entreprendre et innover dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. vLes porteurs de projets peuvent proposer des projets qui sont aussi bien aux stades de l’idée, du test ou encore de développement. Le projet ne doit pas être un projet étudiant mais bel et bien un projet à visée professionnel. Après une phase de sélection les lauréats sont accompagnés dans le développement de leur projet avec des ateliers et masterclass.

Par ailleurs cet appel à projet leur permet de rencontrer des acteurs de l’ESS tel que entrepreneurs ou des entreprises et de bénéficier de leurs conseils. A la clé de cet appel à projet, les lauréats recevront une bourse et une place en espace de coworking pour les aider à développer leur projet.


CRÉART’UP Créart’up est le second appel à projet que propose la MIE. Il est destiné aux étudiants ayant un projet professionnel dans le domaine de la culture. Tout comme start’in ESS les lauréats sélectionnés bénéficient d’un accompagnement pour porter à bien leur projet. Cet accompagnement est composé de masterclass et de workshop qui permettent de consolider et de mener à bien le projet. Les lauréats bénéficient également d’une aide à la diffusion dans le cadre du Festival Créart’up.


COMMUNICATION EXISTANTE MANQUE DE VISIBILITÉ La MIE, malgré les différents outils de communication, ne dispose pas d’une grande visibilité. J’ai pu constaté que la majorité de la communication se faisait sur les réseaux sociaux, notamment sur facebook et instagram.


En effet, la MIE dispose d’un site internet mais celui-ci n’est pas fonctionnel ni pour l’utilisateur qui a des difficultés à trouver aisément les informations dont il a besoin à cause d’une interface désuète, ni pour les agents de la MIE qui ne bénéficient pas d’une grande marge de manoeuvre pour la personnalisation du contenu qu’ils publient sur le site. Par ailleurs du fait du peu de visibilité que la MIE possède, celle-ci utilise essentiellement les réseaux sociaux qui permettent d’atteindre plus de cibles et permet de poster du contenu plus interactif que sur le site. Cependant la MIE ne touche pas beaucoup d’étudiants proportionnellement aux dispositifs qu’elle propose. Plusieurs raisons en sont la cause.


LES CONTRAINTES DE LA VILLE DE PARIS Rappelons que la MIE est un dispositif de la Mairie de Paris, elle est donc intrinsèquement lié à celle-ci même si la MIE dispose d’une certaine part d’autonomie. De fait en découle certaines contraintes notamment lié à la communication. En effet, début janvier 2019 la ville de Paris, a renouvelé son identité graphique modifiant également les contraintes d’application de la charte graphique.

Cette dernière est effectivement plus présente et plus reconnaissable notamment grâce à la mise en place de la marie-louise qui occupe une grande majorité de l’espace. Celle-ci permet d’identifier facilement les différents services de la mairie mais contraint donc la MIE à disparaître au profit de l’entité plus grande. C’est notamment une des raisons qui font que la MIE possède peu de visibilité. Du fait de cette charte graphique imposante,celle de la MIE a du mal à atteindre le public qu’elle vise car celui-ci ne s’intéresse pas forcément à la ville de Paris.


Par ailleurs, l’administration de la ville de Paris est aussi un frein pour la modification de la charte graphique de la MIE. En effet, le logo officiel de la MIE est un logo daté qui est peu identifiable et utilisé uniquement sur la pancarte de la façade du bâtiment. La MIE utilise un autre logo sur les réseaux sociaux et pour sa communication mais aucune charte graphique officielle n’existe. Pour la modifier officiellement il faudrait des autorisations et des procédures à suivre de la ville de Paris. Il va de même pour le site qui est lui aussi daté et ne correspond plus aux usages des actuels des utilisateurs. Pour le modifier il faudrait une nouvelle fois s’adresser aux services de la Mairie de Paris afin de trouver un nouveau prestataire qui puisse créer et gérer le site. A savoir que le site est géré actuellement par ToolBox et a été créé en 2017.


PAS DE COHÉRENCE GRAPHIQUE Comme je l’expliquais précédemment, il existe plusieurs logos et aucune charte graphique pour la MIE. En effet, on remarque qu’entre le site, les réseaux sociaux, la communication imprimée et les différents dispositifs de la MIE, il n’y a pas de cohérence graphique. Par exemple on ne rattache pas forcément les appels à projets tels que Start’in ESS ou Créart’up à la MIE car seul le logo apparaît sur la communication et on peut le considérer comme étant juste un partenaire de l’évènement. Le logo de la ville de Paris prend la majorité de la place comparé à celui de la MIE : résultat la MIE est relayé au second plan comme un partenaire.

Le logo de la MIE n’apparaît pas, et c’est une identité différentes qui est utilisé ici.

Panel de différents éléments de communcation. On voit ici qu’il n’y a pas de cohérence graphiques entre eux.


On peut aussi noter une différence de logo et de style graphique entre les réseaux sociaux et la site.

Il serait important de construire une charte graphique qui se voudrait modulaire afin de pouvoir à la fois rassembler tous les dispositifs de la MIE et de pouvoir les différencier selon les thématiques (ci-contre des exemple d’identité graphique modulaire). Cela permettrait également d’avoir une communication moins disparate sur les différents réseau sociaux, en ayant une même typographie, des couleurs et éléments graphiques pour chaques thématiques. En effet, il me semble important de ne pas écraser les différents dispositifs sous une seule identité car ce qui fait la force de la MIE c’est bien la pluralité des aides qu’elle propose.


1/ The hybrid,Matthieu Regout , 2010 2/ OCAD University Toronto, Bruce Mau City, 2011 3/ Bordeaux Métropole, Ruedi Baur et le studio Kubik, 2015

1/ 2/

3/


CONCLUSION MON RÔLE AU SEIN DE LA MIE Mon rôle consiste de manière général à créer des visuels pour la MIE, pour la communication sur leurs réseaux sociaux mais aussi pour leurs évènement. Cependant je suis aussi chargée de gérer occasionnellement les publications sur les réseaux sociaux. Depuis mon arrivée j’ai réalisé des visuels pour Start’in ESS, pour Créart’up et le KASL à partir d’éléments existant


J’ai également réalisé comme création originale une affiche pour un concour de pitch, une vidéo pour le CFGA, mais aussi un template de planning, d’offres d’emplois et de bons plans, rempli chaque semaine et diffusé sur un écran à la MIE.


RÉFORMER LE FONCTIONNEMENT DU PÔLE COM’ De prime abord il a fallu que je comprenne la manière dont la MIE communiquait. J’ai rapidement constaté que la plupart des projets sur lesquels j’allais travailler avait une identité visuelle déjà installée car les projets avaient déjà été commencés avant mon arrivée. J’ai donc dû adapter l’existant à d’autres réalisations en modifiant au fur et à mesure certaines choses. Par ailleurs je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas vraiment de planning concernant les réalisations à produire, malgré la réunion hebdomadaire sur la communication, ce qui à première vu peut paraître un avantage mais au final est plutôt un inconvénient pour pouvoir faire aboutir les projets. En effet, le fait de ne pas avoir de planning fait intervenir des travaux imprévus et retarde le travail qui devrait demander de l’attention. Depuis mon arrivée je n’ai pas réussi à instaurer réellement de planning et de rythme. En revanche j’ai pu apporté un peu d’animation dans les projets ce qui permet d’avoir notamment plus de visibilité et plus d’interactions sur les réseaux sociaux. Finalement je n’ai pas vraiment eu l’occasion de changer leur identité et la manière dont la structure fonctionnait en terme de communication mais j’ai pu apporté de nouvelles choses aux réalisations déjà exis tantes.


Profile for sarah.manzaro

Rapport de stage  

Rapport de stage  

Advertisement