Issuu on Google+

FREN321

Sara Townsend

L’extra-terrestre ! Vous voulez entendre l’histoire de la fois où j’ai fait la connaissance d’un extraterrestre ? D’accord… Alors, il y a deux ans, pendant une nuit froide et mystérieuse, je me suis décidé à courir, parce que j’avais acheté ces chaussures de cours assez chères la veille. Elles étaient très chic et je voulais les tester au minuit. (Je ne sais pas, j’ai pensé que c’était une bonne idée en ce temps-là). Je courais pendant 30 minutes quand j’ai vu un véhicule étrange, rayonnant et lumineux (on peut même dire OVNI) au centre du champ près de la ferme des émeus (l’une où Jean était appréhendé par la police cette fois le mois dernier). Je me suis approché, et un homme (si on pouvait l’appelle cela) s’est révélé soudainement ! Il avait la peau bleue avec les rayures vert foncé. Il m’a dit « bonjour » et il m’a regardé avec ses trois yeux. L’œil à gauche était rouge, l’un à droite était orange, et l’un au milieu était turquoise. Il n’avait pas ni nez, ni bouche, et je lui ai demandé comment il a pu me parler. Il a hoché la tête, et j’étais effrayé ! Avec un air ahuri, j’ai dit, « Vous n’avez pas une bouche ! C’est étrange ! » Immédiatement, je me suis rendu compte que j’avais été impolie. Ses joues sont devenues violettes aussi que les miennes sont devenues roses. En continuant de l’observer, je l’ai dit que son apparence était différente de mienne, qui m’a étonné au première, mais je pouvais voir à ce moment là qu’il était gentil. Il avait trois bras et trois jambes, avec lesquels il a commencé à danser. Ses vêtements frémissaient. Son pantalon (qui était, en mon avis, plus comme une jupe qu’un pantalon, mais il a insisté…) était très intéressant-indescriptible, je n’ai pu les décrire sauf qu’il était comme le feu. Sa chemise avait huit manches; il y en a trois pour les bras et cinq pour ses queues qui étaient sur son dos. Il ne portait pas les chaussures (et s’il les avait, elles ne pouvaient pas être aussi belles que les miennes). Tout à coup, il s’est arrêté et m’a dit qu’il m’avait pardonné pendant qu’il avait dansé, et que nous pouvions être amis. J’ai choisi une de ses quatre mains, et nous nous sommes serrés la main. Puis, il a…Vous riez ? Vous croyez que je mens ? Folle ? Vous pensez que je suis folle ? Je regrette d'avoir fait confiance à vous, je n’aurais jamais dû vous raconter cette histoire !


Alien french story