Page 1

Septembre 2012 Numéro 3 Le magazine des clients Sanitas

Portail clients

SanitasNet: un service très apprécié Assurance de classe

Nouvelles assurances d’hospitalisation en division privée ou demi-privée

Assurance de base

Tendance 2013: augmentation modérée des primes


Contenu 4 Nouveautés 6 Point fort: la tendance des primes 2013 9 Le chiffre 10 Assurance de classe 12 Actualités: portail clients 14 En route avec le docteur Bruno Durrer 17 Preference 18 Prix Challenge Sanitas 20 Portrait: Maja Brunner 22 Courrier des lecteurs/impressum 23 Fitzi a la réponse: vous demandez, nous répondons

Photo de couverture: plainpicture

6

10

Assurance de classe: nouveaux produits d’hospitalisation Photo: Tobias Stahel

Photo: Martina Meier

Point fort: augmentation modérée des primes pour 2013

12

Photo: Tobias Stahel

Actualités: tout ce que vous pouvez faire sur notre portail clients

2 | Sanitas Magazine 3.12


Bitterli

Chère lectrice, cher lecteur, Avez-vous remarqué le nouveau slogan de Sanitas sur la dernière page? Ou l’avez-vous vu dans un de nos spots à la télévision? «Sanitas. Pour la vie.» Ce nouveau slogan met en exergue nos objectifs et nos exigences futures. En effet, Sanitas souhaite accompagner ses clientes et clients pour la vie. Otto Bitterli, CEO de Sanitas

«Sanitas vous propose des prestations de service et des produits taillés sur mesure.»

Nous savons que nous ne pouvons pas nous reposer sur nos acquis et que nous devons vous prouver chaque jour que Sanitas est le bon choix. Tout au long de votre vie, vos besoins changent: en tant que célibataire, vous n’avez pas les mêmes exigences en matière d’assurance maladie que lorsque vous avez une famille. Et une fois senior, vous n’avez plus les mêmes attentes que lorsque vous étiez jeune. C’est pourquoi Sanitas vous propose des prestations de service et des produits taillés sur mesure et en accord avec chaque phase de votre vie. Et pour rendre notre service encore plus efficace, nous avons réparti nos clients dans trois segments différents:

Preference, l’assurance maladie pour les exigences élevées. Les personnes assurées en demi-privé ou en privé et les membres de leur famille bénéficient d’un service individuel particulièrement attentif à leurs besoins ainsi que de prestations de service de qualité telles qu’un conseiller individuel au Preference Center à Berne. Original, l’assurance maladie intelligente pour tous les besoins. Nos produits d’assurance maladie modulables, simples et fiables permettent à tous nos clients de trouver la formule idéale pour leur style de vie actuel. Compact, l’assurance maladie bon marché sans extras. Cette formule propose des primes avantageuses grâce à la contribution de nos assurés et grâce à un service simplifié. Chez Sanitas, vous avez le choix. Pour la vie. Prenez-nous au mot. Bonne lecture!

Otto Bitterli

3.12 Sanitas Magazine | 3


Photo: Tobias Stahel

Les foires de l’automne

De plus en plus d’enfants ont mal au dos.

Un dos solide

Cette année aussi, Sanitas sera présente à de nombreuses foires familiales et commerciales en Suisse orientale. Venez donc nous rendre visite, nous nous ferons un plaisir de vous conseiller. De plus, les enfants recevront un ballon et pourront tenter de gagner un prix immédiat en faisant tourner notre roue de la fortune. Les plus grands ne seront pas en reste, car un grand concours les attend. Plus d’informations sur www.sanitas.com/concours.

Aperçu des foires Du 27.09 au 01.10.12

Wega

Weinfelden

Du 28.11 au 02.12.12

Winti Mäss

Winterthour

Quatre Suisses sur dix souffrent de problèmes de dos au cours de leur vie. Les enfants et les jeunes sont aussi de plus en plus touchés, mais ce n’est pas une fatalité! Il n’y a qu’une chose à faire pour préserver son dos: faire régulièrement de l’exercice et éviter les charges trop importantes. Nous avons rassemblé des informations sur ce thème et des exercices illustrés et simples à effectuer dans notre nouvelle rubrique «Conseils santé» sur notre site internet: www.sanitas.com > Services > Service clients > Conseils santé.

Fifty-fifty! Version numérique du magazine des clients Dès maintenant, le magazine Sanitas est disponible sous forme numérique sur www.sanitas.com. L’édition numérique contient une multitude d’extras, notamment un message vidéo d’Otto Bitterli, CEO de Sanitas, des images supplémentaires ou un accès direct à différents liens. Découvrez ces nouveautés sur www.sanitas.com.

Etes-vous satisfait de Sanitas? Alors, recommandez-nous, cela en vaut la peine! Vous recevrez une récompense pour chaque recommandation qui aura abouti (conclusion d’une assurance de base et d’au moins une assurance complémentaire). Nous vous offrons, à vous et à la personne à qui vous nous avez recommandés, un bon Ochsner Sport d’une valeur de 100 francs. Voici comment procéder 1. Sur www.fifty-fifty.ch, recommandez-nous à votre famille ou à vos amis. 2. La personne à qui vous nous avez recommandés peut alors demander une offre. 3. En cas de conclusion, vous recevrez tous deux un cadeau. Plus d’informations sur www.fifty-fifty.ch

4 | Sanitas Magazine 3.12


Photo: plainpicture

Nouveautés

Le portail clients: un franc succès Lunettes pour enfants sur ordonnance.

Les lunettes pour enfants à nouveau remboursées Le conseiller fédéral Alain Berset a amendé la décision de son prédécesseur. Ainsi, depuis le 1er juillet 2012, les lunettes et les lentilles de contact pour les enfants et les jeunes jusqu’à 18 ans sont à nouveau prises en charge par l’assurance de base. Ce montant s’élève à 180 francs par an au maximum, déduction faite de la quote-part, et à condition que les assurés nous envoient une ordonnance ophtalmologique par an.

netCare, un nouveau service Désormais, les clients Sanitas profitent d’un nouveau type de conseil lorsqu’ils se rendent dans certaines pharmacies: en cas de besoin, ils peuvent consulter un médecin par vidéo. Cela vous est certainement déjà arrivé: vous souffrez depuis quelques jours déjà, mais vous ne voulez pas courir chez le médecin. Que faire? Notre conseil: rendez-vous dans une pharmacie netCare. Désormais, dans plus de 200 pharmacies en Suisse, vous bénéficiez de conseils étendus. Avec ce service, des pharmaciens spécialement formés peuvent procéder à de premières vérifications lors de maladies courantes. Afin de garantir la protection de la sphère privée, ces examens ont lieu dans une pièce séparée. Ensuite, selon le résultat, votre

Plus de 30 000 assurés se sont déjà inscrits sur notre nouveau portail clients. Profitez des avantages de SanitasNet et inscrivez-vous sur www.sanitas.com/ fr/sanitasnet. Vous pourrez ainsi réduire votre travail administratif et accéder à tous vos documents. Vous économiserez du papier et ménagerez l’environnement. Enfin, avec un peu de chance et si vous vous inscrivez avant la fin décembre, vous pourrez remporter un iPad (plus d’informations en page 12).

pharmacien vous remettra un médicament en vente libre, vous suggérera de vous rendre chez un autre professionnel de la santé (par ex. votre médecin de famille) ou vous proposera de consulter un médecin par vidéo. En effet, une connexion sécurisée vous permet de vous entretenir avec un médecin de Medgate. Ce dernier établit alors directement un diagnostic et l’ordonnance y relative. Celle-ci est ensuite faxée à la pharmacie, qui pourra alors vous délivrer le médicament. Ainsi, vous bénéficiez de conseils de qualité sans devoir vous rendre chez le médecin et sans perdre de temps. Durant la phase pilote, ce service est gratuit pour les clients de Sanitas au bénéfice d’une assurance complémentaire ambulatoire. Si vous avez conclu un modèle du médecin de famille tel que CareMed ou NetMed, prière de consulter en premier votre médecin de famille. Les pharmacies netCare sont munies d’un symbole distinctif (voir image). Enfin, lors des heures d’ouverture normales, vous n’avez pas besoin de prendre rendez-vous.

3.12 Sanitas Magazine | 5


Point fort

Primes 2013

Hausse minime, voire nulle Dans de nombreuses régions, les primes de l’assurance de base 2013 augmenteront peu, voire pas du tout. La plupart des assurances complémentaires ne connaîtront pas non plus de hausse. Texte: Tanja Funk

Photo: Martina Meier

6 | Sanitas Magazine 3.12

Pas d’envolée spectaculaire pour les primes 2013, au contraire de ce que l’on attend d’un cerf-volant.


Globalement, la situation est positive dans l’assurance de base: en moyenne suisse, les primes du groupe Sanitas n’augmentent que modérément. Cependant, selon la région et l’organisme d’assurance (Sanitas, Wincare), des augmentations notables sont possibles. D’une part, la hausse modérée des coûts de cette année et de l’année dernière influence positivement l’évolution des primes; d’autre part, le groupe Sanitas dispose de réserves confortables qui contribuent à amortir les hausses. Votre prime figurera sur la police que vous recevrez au mois d’octobre. Pour les assurances complémentaires, la situation est un peu plus nuancée: en effet, les primes de la plupart des produits ambulatoires restent stables. Pour certains dentre eux, les primes ne changent pas, voire diminuent, mais il faut s’attendre à des augmentations massives pour d’autres (plus d’informations cidessous). Voici plus de détails sur nos divers produits:

Modèles d’assurance alternatifs Au mois de juin, la proposition Managed Care a clairement échoué dans les urnes. Le peuple suisse a ainsi refusé les nouvelles règles visant à promouvoir les réseaux de soins intégrés. Pour de nombreux experts, ce «non» indique, en premier lieu, que nos concitoyens refusent d’être limités dans leur libre choix du médecin. Depuis de nombreuses années, les clients Sanitas peuvent déterminer quelle importance ils accordent à cette liberté: en effet, en plus du modèle standard avec libre choix du médecin, nous proposons aussi des modèles d’assurance alternatifs avec choix restreint ou premier conseil médical par téléphone. Ces alternatives sont bien évidemment toujours disponibles. Les clients qui concluent l’une dentre elles profitent d’ailleurs de rabais intéressants sur leurs primes. Voici nos modèles d’assurance alternatifs (MAA): – CallMed, le modèle télémédical: avec cette assurance de base, vous consultez toujours en premier le centre de conseil médical lors d’un problème de santé. Un spécialiste vous répond gratuitement, 24 heures sur 24. Souvent, cela vous évite même de consulter votre médecin et vous profitez d’un rabais pouvant atteindre 10%. – CareMed et NetMed, les modèles du médecin de famille: avec ces produits, vous choisissez votre médecin de famille et le consultez toujours en premier en cas de problème de santé. Si nécessaire, il vous indique un spécialiste ou vous envoie à l’hôpital. Sanitas vous propose deux de ces modèles.

– CareMed: votre médecin ne fait partie d’aucun réseau de médecins et vous profitez d’un rabais pouvant atteindre 10%. – NetMed: votre médecin fait partie de l’un des 48 réseaux avec lesquels Sanitas a conclu un contrat. Ces réseaux de spécialistes et d’hôpitaux garantissent un traitement rapide et efficace à des coûts réduits. De plus, vous profitez d’un rabais pouvant atteindre 20%. Quels sont les médecins qui font partie de NetMed? Vous trouverez la réponse sur www.sanitas.com > Produits > Assurance de base > Modèles du médecin de famille > Recherche d’un médecin de famille. Nos conseillers clients se tiennent aussi volontiers à votre disposition. Si vous désirez conclure le modèle NetMed, prière de contacter votre Service Center.

Assurances complémentaires En 2013, les primes de la plupart des assurances complémentaires resteront stables. – Assurances complémentaires ambulatoires: les assurances complémentaires suivantes verront leurs primes inchangées: Jump, Classic, Medical Private, Easy, Dental, Natura Confort, Diversa Confort, assurance des soins dentaires. »

Rabais divers Nous vous accordons divers rabais sur vos primes d’assurance de base. Vous en apprendrez plus à la rubrique «Conseils pour économiser» à la page suivante. – Par exemple, le rabais pour jeunes adultes (19 à 25 ans) s’élève toujours à 10%. – En outre, nous vous faisons bénéficier d’un rabais pour enfants intéressant. En effet, pour le premier enfant, vous touchez 75% de rabais sur la prime pour adultes de l’assurance de base. Ce rabais passe même à 80% à partir du deuxième enfant (base de calcul: prime pour adultes avec franchise de 300 francs, risque accidents inclus). – Les rabais accordés dans le cadre des modèles d’assurance alternatifs ne changent pas (voir article principal). Par contre, le rabais MAA de 8% sur les assurances complémentaires accordé jusqu’ici aux clients Wincare disparaît. Nous souhaitons ainsi clairement séparer l’assurance de base des assurances complémentaires. – Pour les franchises plus élevées, les rabais restent inchangés (voir page 8). – Le rabais de 6,5% pour l’exclusion du risque accident est également maintenu.

3.12 Sanitas Magazine | 7


Point fort

Une augmentation de quelques francs est prévue pour Family. – Assurances d'hospitalisation: les assurances d'hospitalisation pour la division générale ne connaîtront aucune hausse. Cela concerne les formules d'assurance Hospital Standard, Hospital Standard Liberty, Hôpitaux figurant sur la liste LAMal et Hospitalisation en division générale. Le produit Hôpitaux hors liste n’augmente pas non plus. Les primes des assurances d’hospitalisation en division demiprivée ou privée de Wincare connaîtront même une baisse. Par contre, les primes de diverses assurances Sanitas pour la division privée ou demi-privée seront soumises à une hausse importante. Cela est dû, en première ligne, aux exigences que pose la FINMA, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés

financiers, pour le financement des assurances complémentaires. Tous les assureurs maladie suisses sont concernés. Les produits suivants sont touchés: Hospital Comfort, Hospital Comfort Liberty, HirslandenCare, Hospital Private, Hospital Private Liberty.

Nouvelles assurances d’hospitalisation intéressantes Sanitas a développé deux assurances d’hospitalisation pour la division privée ou demi-privée au rapport prix-prestations attrayant: Hospital Extra Liberty et Hospital Top Liberty. Les clients au bénéfice d’une assurance pour la division privée ou demiprivée peuvent conclure l’un de ces nouveaux modèles plus avantageux, ce sans examen de l’état de santé et pour les mêmes prestations. Vous trouverez plus de détails sur ces formules en page 10.

Conseils pour économiser

Voici comment faire Envisagez une franchise plus élevée dans l’assurance de base. Plus la franchise est élevée, plus le rabais sur les primes est important. Franchise à option Rabais annuel

CHF 500.– CHF 1000.– CHF 1500.– CHF 2000.– CHF 2500.–

Max. CHF 140.– Max. CHF 490.– Max. CHF 840.– Max. CHF 1190.– Max. CHF 1540.–

Envisagez une franchise plus élevée pour l’assurance dhospitalisation en division privée ou demi-privée. Vous économisez ainsi jusquà 50%. Bon à savoir: si vous décidez ensuite de réduire votre franchise, il vous faudra passer un examen de l’état de santé.

Choisissez un modèle d’assurance alternatif. Voir article en page 7. Génériques. Demandez toujours des génériques à votre médecin ou à votre

8 | Sanitas Magazine 3.12

pharmacien. Les génériques sont des imitations de médicaments avec les mêmes principes actifs que ceux-ci, mais qui coûtent souvent bien moins cher. Plus d’informations sur www. sanitas.com > Services > Conseils dépargne > Génériques.

Profitez de la hot-line médicale. En cas de problèmes de santé, contactez la hot-line médicale. Vous pouvez ainsi éviter des consultations inutiles chez le médecin et économiser du temps et de l’argent. Sanitas vous propose ce service gratuit 24 heures sur 24. Vous trouverez le numéro de téléphone sur votre carte d’assurance (tél.: 0844 124 365). Modifiez votre mode de paiement. Si vous décidez de régler votre facture de primes en avance par un virement annuel, nous vous accordons un escompte de 1% (en cas de paiement semestriel, 0,5%).

Excluez la couverture accidents de votre assurance de base. Si vous travaillez au moins huit heures par semaine chez le même employeur, vous êtes obligatoirement assuré contre les accidents professionnels et non professionnels par votre employeur. Vous faites ainsi une économie de 6,5% sur vos primes. Achetez vos médicaments auprès dune pharmacie par correspondance. Plus d’informations sur www.sanitas.com > Service > Conseils d’épargne > Pharmacie en ligne. Laissez-nous vous conseiller. Nos conseillers clients se tiennent volontiers à votre disposition au 0844 150 150 (nos assurés en division privée ou demi-privée sont priés de contacter leur conseiller clients Preference ou d’appeler le 0844 170 170).


Le chiffre

11 723 378

Photo: Keystone

Le diamant «Sun-Drop», un des plus grands diamants jaunes du monde, a été vendu l’année dernière pour une somme de plus de 11 millions de francs. Cela correspond presque au montant que paie Sanitas pour les prestations médicales de ses clients, et ce chaque jour. En effet, en 2011, les coûts de médecin, d’hôpital, d’EMS, de pharmacie, de thérapie, de laboratoire, de soins à domicile, etc., s’élevaient en moyenne à 11 723 378 francs par jour. Avec des montants pareils, cela vaut la peine d’effectuer des contrôles détaillés. D’ailleurs, ce n’est pas seulement le devoir légal de Sanitas, c’est également dans l’intérêt de nos clients. Par conséquent, nous avons économisé environ 345 millions de francs l’année dernière. Dans ce cadre, nous ne contrôlons pas les traitements suivis par les patients, mais les factures et les processus. Nous accordons beaucoup d’importance à la liberté thérapeutique des médecins et des patients dans le cadre des couvertures d’assurance que nous proposons. 3.12 Sanitas Magazine | 9


Assurance de classe

Nouvelles assurances d’hospitalisation

Le confort en toute sécurité Avec Hospital Extra Liberty et Hospital Top Liberty, Sanitas vous offre, à un prix très attrayant, la sécurité et la flexibilité dont tout patient souhaite disposer. Texte: Georg Gadient

Sanitas a développé deux nouvelles assurances d’hospitalisation: Hospital Extra Liberty pour les personnes assurées en division demi-privée et Hospital Top Liberty pour les personnes assurées en division privée. Ces deux assurances se distinguent, d’une part, par un catalogue de prestations très complet et, d’autre part, par un rapport prix-prestations incomparable.

Libre choix Hospital Extra Liberty offre le libre choix de l’hôpital en division demiprivée dans tous les hôpitaux de Suisse reconnus par Sanitas. Si, pendant son séjour hospitalier, un patient souhaite passer de la division demiprivée à la division privée, 75% des coûts sont pris en charge. Avec Hospital Top Liberty, les clients disposent du libre choix de l’hôpital en division privée dans le monde entier, même pour les traitements à option en Suisse et à l’étranger. Si, pendant un séjour à l’étranger, vous devez vous rendre d’urgence à l’hôpital, Hospital Extra Liberty et Hospital Top Liberty couvrent tous les coûts dans la division hospitalière assurée. En outre, Sanitas Assistance vous conseillera et vous soutiendra

10 | Sanitas Magazine 3.12

volontiers. En cas d’urgence, ce service d’assistance coordonne pour vous toutes les démarches liées à votre hospitalisation et à votre rapatriement en Suisse. Les coûts de rapatriement sont également couverts par les assurances d’hospitalisation.

Soutien flexible De plus, pendant votre période de guérison, vous pouvez profiter de notre soutien flexible. En effet, afin que vous puissiez retrouver le plus rapidement possible votre rythme habituel, nous participons également aux frais de cures et d’aide ménagère. Avons-nous éveillé votre intérêt? Nos conseillers vous aideront volontiers au 0844 150 150 (nos clients déjà assurés en privé ou demi-privé peuvent s’adresser à leur conseiller Preference ou composer le 0844 170 170).

Vos avantages en un coup d’œil Hospital Extra Liberty – Division demi-privée. – Libre choix de l’hôpital dans tous les hôpitaux de Suisse reconnus par Sanitas. – Possibilité de choisir la division privée. – Couverture en cas de traitements d’urgence stationnaires à l’étranger, assistance médicale et rapatriement inclus. – Prise en charge des coûts jusqu’à hauteur de CHF 30 000 par année civile pour les transports et les coûts de sauvetage. – Contributions aux coûts de cures et d’aide ménagère.

Hospital Top Liberty – Division privée.

Remarque: les clients Sanitas qui sont déjà assurés en division demiprivée ou privée peuvent également profiter des prix avantageux de nos nouveaux produits. Ainsi, le passage à un nouveau produit est possible sans contrôle de l’état de santé, à condition que la couverture d’assurance soit équivalente.

– Libre choix de l’hôpital dans le monde entier (traitements à option et urgences). – Assistance médicale. – Couverture complète des coûts de transport et de sauvetage, rapatriement inclus. – Contributions aux coûts de cures et d’aide ménagère.


Photo: Tobias Stahel

Un excellent rapport qualité-prix Grâce à Hospital Extra Liberty et Hospital Top Liberty, le patient a la possibilité de planifier sa période de guérison comme il le souhaite. Comme vous pouvez le constater dans les exemples ci-dessous, les deux produits sont proposés à un prix très attrayant:

Hospital Extra Liberty

Hospital Top Liberty

Homme, 41-45 ans, canton de Zurich, avec accidents

CHF 81,40

CHF 147,30

Femme, 31-45 ans, canton de Zurich, avec accidents

CHF 69,70

CHF 119,90

Enfant, 9 ans, canton de Berne, avec accidents

CHF 26,60

CHF 30,70

3.12 Sanitas Magazine | 11


Actualités

SanitasNet

Aperçu en un clic SanitasNet est en ligne. Désormais, les clients Sanitas peuvent gérer leurs assurances en quelques clics grâce à notre portail clients. Texte: Georg Gadient

vrai jeu d’enfant. Si vous le souhaitez, vous pouvez également adapter votre franchise directement par le biais de SanitasNet. Vous en apprendrez davantage en page 23. Le calculateur de primes n’est qu’un service parmi toutes les possibilités qu’offre SanitasNet. Votre correspondance avec Sanitas peut facilement être consultée dans le portail et vos données personnelles ou les détails concernant vos assurances peuvent être adaptés en quelques clics. Toutes les

Photo: Tobias Stahel

Savez-vous combien vous pourriez économiser en augmentant la franchise de votre assurance de base à 1500 francs, voire 2500 francs? Avec le portail clients de Sanitas, vous pouvez faire le calcul rapidement, sans papier et sans devoir passer par l’intermédiaire d’un centre d’appels. Il vous suffit d’allumer votre ordinateur ou votre tablette numérique (p. ex. l’iPad). Ensuite, vous vous connectez à SanitasNet et, dans le menu, cliquez sur «Assurances». Quelques clics suffiront pour calculer votre prime avec des franchises différentes. Un

SanitasNet est-il sûr? La sécurité des données sur internet est une préoccupation constante. Selon une étude menée en 2012, près de 70% des Suisses craignent la perte de leurs données sur internet. Comment comptez-vous gagner la confiance de vos clients? Emanuele Diquattro: La sécurité est notre priorité. Grâce à une liste de mesures détaillée, nous pouvons garantir une sécurité optimale. Par exemple, le traitement des données n’a pas lieu dans un nuage informatique (disque dur sur internet), mais physiquement dans un centre informatique en Suisse.

pour une procédure de connexion offrant une sécurité optimale à nos clients.

En outre, l’identification de l’utilisateur est obligatoire et a lieu lors de la première inscription par le biais d’une convention d’utilisation signée. Sans oublier que nous avons opté

Avez-vous soumis ce système à un contrôle de sécurité? Bien entendu. Nous avons procédé à un test d’intrusion. En effet, sur une période prolongée, une entreprise

Comment fonctionne la procédure de connexion? Notre portail clients fonctionne avec un contrôle de sécurité à trois degrés. Tout d’abord, l’utilisateur s’identifie avec son numéro de client personnel et saisit son mot de passe individuel. Ensuite, il reçoit un SMS avec un code qui lui permettra d’activer son accès au portail. Ce système de connexion correspond aux standards actuels utilisés par les banques.

spécialisée a essayé de pirater notre système. En d’autres termes, des spécialistes ont tenté, à l’aide de différents virus et scripts, de pénétrer dans le système de Sanitas et de l’endommager, ce sans succès. Nous pouvons donc en déduire que SanitasNet dispose d’un système de sécurité optimal. Vous trouverez de plus amples informations quant à la protection des données au chapitre 8 des conditions générales d’affaires. Ces dernières peuvent être consultées ici: www. sanitas.com/sanitasnet/agb

Emanuele Diquattro, membre du Comité de direction et responsable du projet SanitasNet.


Photo: Caro/Wetsermann

Gagnez un iPad

Participez et, avec un peu de chance, gagnez un iPad. En effet, parmi toutes les personnes qui s’inscrivent à notre portail clients d’ici le 31 décembre 2012, nous en tirerons trois au sort. Voici comment faire: inscrivez-vous sur www.sanitas.com/fr/sanitasnet. Nous vous enverrons alors un contrat d’utilisateur. Dès que vous nous l’aurez renvoyé dûment signé, vous prendrez part au concours. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours et la voie juridique est exclue. Les gagnants seront informés directement. Les collaborateurs de Sanitas sont exclus du concours.

Grâce au portail clients, vos documents Sanitas sont accessibles partout et à toute heure.

factures médicales, les contributions aux coûts et le trafic des paiements sont affichés de manière détaillée dans l’aperçu des prestations. SanitasNet vous donne accès à tous ces services 24 heures sur 24. Ainsi, vos documents sont toujours à jour. Un tel portail nous permet aussi de réduire considérablement notre consommation de papier.

Une sécurité optimale «Avec SanitasNet, l’objectif n’est pas uniquement de mettre à disposition une plateforme proposant des services, mais aussi de créer un portail interactif et, ainsi, d’off rir une plus-value à nos clients», explique Emanuele Diquattro, membre du Comité de direction et responsable du projet SanitasNet. Pour atteindre cet objectif, de nouvelles fonctions seront constamment ajoutées au portail clients. Prochainement, par exemple, les clients inscrits à SanitasNet pourront également consulter leur aperçu des prestations pour la déclaration d’impôts. «Nous voulons que nos clients aient la possibilité de traiter facilement leurs tâches en suspens par le biais du portail clients», ajoute Emanuele Diquattro. Pour ce faire, Sanitas garantit une sécurité des données optimale (voir le bref entretien dans l’encadré).

Vous avez des questions? Posez-les! L’utilisation du portail clients est très simple. Une vidéo de démonstration est disponible sur www. sanitas.com. Bien entendu, en cas de doute, le service Conseil au client de Sanitas vous aide volontiers. A partir de septembre, les conseillers pourront même traiter les demandes par navigation conjointe. Une telle navigation permet à deux personnes de surfer sur le site simultanément tout en voyant le curseur de la souris du partenaire correspondant. Ainsi, dès que le client autorise le conseiller à accéder à sa page, ce dernier peut la voir sur son écran et, si nécessaire, il peut même naviguer et guider ainsi le client à travers le portail. Un tel service permet au conseiller de répondre à toutes les questions. Voyez par vous-même les avantages qu’off re SanitasNet. Pour ce faire, consultez le site www. sanitas.com/fr/sanitasnet, visionnez la vidéo de démonstration et inscrivez-vous. Une fois sur le portail, vous pourrez ensuite facilement faire différents calculs vous-même. Par exemple, combien pouvez-vous économiser en augmentant votre franchise à 1500 francs, voire 2500 francs?

3.12 Sanitas Magazine | 13


A Lauterbrunnen, Bruno Durrer a la réputation d’être multidisciplinaire. Dans son cabinet médical au centre du village, il soigne ses patients depuis 25 ans, dont certaines familles depuis quatre générations. Lorsqu’il traverse le village, les gens le saluent de partout: «Salut Bruno!» Cet individu très sympathique âgé de 59 ans aime les gens, c’est une évidence: «Bon appétit! Et saluez bien la famille!» répond-il gaiement. Chaussures de montagne aux pieds, il se dirige en direction de Stechelberg, le village voisin dans la vallée de Lauterbrunnen. Notre destination est la chute du Staubbach, une merveille de la nature. Durant son deuxième voyage en Suisse en 1779, Goethe s’en est inspiré pour écrire son poème «Gesang der Geister über den Wasser» (Chant des esprits sur les eaux): «Des Menschen Seele gleicht dem Wasser: Vom Himmel kommt es, zum Himmel steigt es».

Spectaculaire, la chute du Staubbach a inspiré un poème à Goethe.

Trois km avec le docteur Bruno Durrer

Médecin de campagne, une vraie institution Bruno Durrer travaille 120 heures par semaine. Il est à la fois généraliste, urgentiste, médecin du sport et sauveteur en montagne. Une vie bien chargée qu’il n’abandonnerait pour rien au monde. Nous l’avons accompagné à la chute du Staubbach. Texte: Barbara Lukesch

Photos: Martina Meier

14 | Sanitas Magazine 3.12

Les amateurs de base jump sont également fascinés par cet endroit, mais la commune y a mis fin, il y a cinq ans, après plusieurs accidents mortels. Malgré cela, la vallée de Lauterbrunnen reste La Mecque des adeptes de sports extrêmes qui aiment se jeter dans le vide pendant quelques secondes avant d’ouvrir leur parachute pour finalement atterrir en toute sécurité. Si tout se passe bien. En cas d’accident dans la vallée ou en montagne, c’est Bruno Durrer, urgentiste et médecin du sport, qu’on appelle. Les hélicoptères de sauvetage d’Air Glaciers, basés à Lauterbrunnen, doivent intervenir chaque année plus de trois cent fois. Pour environ cent d’entre elles, le docteur Durrer est à bord. Le reste incombe à ses assistants.


En route

Consultation à ski L’activité principale du médecin, originaire de Suisse centrale (d’ailleurs, son accent le trahit toujours), est de s’occuper de la vallée de Lauterbrunnen, soit une population de 1500 habitants, mais aussi des près de 300  000 touristes qui viennent chaque année. Il effectue des consultations dans son cabinet, dans l’EMS situé à proximité ainsi qu’à l’école. En outre, il est chargé de la permanence et il effectue d’innombrables visites à domicile. Les exigences en montagne sont bien particulières. En effet, selon le temps, Gimmelwalden ou Mürren, commune située à 1675 mètres d’altitude, ne sont accessibles qu’en funiculaire, en motocross ou en quad, véhicule tout-terrain à quatre roues. Parfois, le docteur Durrer doit aussi se rendre à pied ou à ski chez un patient habitant dans une ferme isolée. «Cela fait partie de mes devoirs, affirme-t-il, et la seule manière d’aider une personne âgée et fragile qui vit seule.»

car son assistant est en vacances pendant la basse saison. Néanmoins, il se libère pendant deux heures à midi et grimpe avec nous en direction du site panoramique de Staubbach, qui a littéralement été taillé dans la montagne il y a une centaine d’années par les fondateurs du tourisme moderne. La chute de Staubbach se déverse dans le vide

Peut-être qu’un jour, il arrivera même à trouver un successeur.

«Evidemment, ce sont des pics, mais il y en a.» Il sait bien que des horaires pareils dissuadent les jeunes médecins. Le travail très incertain d’urgentiste empiète sur la vie privée. Il ne sait plus combien de fois il se trouvait aux toilettes, sous la douche, à table, à une fête de famille ou même chez le coiffeur au moment où il a été appelé en urgence. Néanmoins, il n’échangerait sa vie pour rien au monde. «Je fais partie de cette vieille institution que sont les médecins de campagne.» »

devant nos yeux. La Lütschine blanche, rivière qui prend sa source au glacier, se faufile dans la vallée. En face de nous se trouve le Silberhorn, un des sommets du massif de la Jungfrau. Juste à côté se trouve la Schildwaldfluh, un autre point de départ apprécié des pratiquants de base jump. A notre gauche se trouve l’église de Wengen.

Il est midi et il n’a pas eu le temps de chômer. En effet, ce matin à trois heures, le téléphone a sonné. Une urgence l'a forcé à sortir du lit. Il a enfilé sa blouse blanche sur son pyjama et s’est rendu dans son cabinet pour une consultation. «Heureusement que je vis et que je travaille sous le même toit.» Ainsi, il a pu se recoucher directement après, car à sept heures, il fallait déjà se relever. Un touriste a touché une ligne à haute tension à Grindelwald et le docteur Durrer, à la demande de la police, a dû se rendre sur les lieux de l’accident pour examiner le corps du défunt.

Interventions lors des courses du Lauberhorn Bruno Durrer a un rapport particulier avec le Lauberhorn, connu dans le monde entier: depuis 25 ans, il est chef des médecins de pistes qui assurent le suivi médical des participants aux Courses internationales du Lauberhorn. Durant cet événement, il se rend tous les jours à midi sur le site des courses en hélicoptère et se place directement en-deçà du Hundschopf (la tête de chien) pour pouvoir intervenir en cas de chute. Il est très conscient des risques que présentent ces compétitions de haute vitesse. En effet, cette année encore, il y a eu un mort.

Il s’est ensuite rendu dans son cabinet, pour lequel il assume seul la responsabilité depuis deux semaines,

En hiver, la haute saison de la vallée de Lauterbrunnen, le docteur Durrer travaille 120 heures par semaine:

Les défis ne lui font pas peur: Bruno Durrer, médecin de campagne.

Portait Bruno Durrer, 59 ans, est originaire de Goldau (SZ). Après ses études de médecine à l’Université de Zurich et une année d’échange en Californie, il a repris le cabinet médical de Lauterbrunnen en 1987. Il y a trois ans, il a fondé la société Caremed AG avec sa femme, qui comprend un cabinet à Mürren géré par un autre médecin. Durant la haute saison, il engage aussi des assistants et des sousassistants qu’il forme. Il a trois enfants déjà adultes. Durant leur temps libre, Monsieur et Madame Durrer aiment voyager, par exemple en Iran ou dans l’Himalaya pour faire du trekking. Bruno Durrer est également amateur de plongée et a déjà fait quelques descentes en mers chaudes.

3.12 Sanitas Magazine | 15


En route

Il faut toutefois préciser que Bruno Durrer présente tous les atouts nécessaires pour être médecin à Lauter-

d’assistante médicale et a donc beaucoup de compréhension pour son mari: «sans l’aide de ma femme, je ne

Il ne sait plus combien de fois il se trouvait aux toilettes, sous la douche, à table, à une fête ou chez le coiffeur au moment où il a été appelé en urgence. brunnen. La situation est donc idéale. Il était encore jeune lorsqu’il a découvert sa passion pour la montagne. Il a conquis l’Himalaya et consacré sa thèse au sauvetage en hélicoptère.

pourrais pas faire tout ça», avoue-t-il. Ils mènent une vie spéciale, au milieu des parois rocheuses. Il faut avoir les pieds bien sur terre pour subsister.

Durant ses études déjà, il a obtenu son diplôme de guide de montagne et a travaillé un temps comme sauveteur aérien dans l’Oberland bernois. Il aime relever les défis, même ceux de nature physique, et gère bien les interventions de sauvetage. Son taux d’adrénaline grimpe considérablement dans ces situations.

Cherche successeur Bruno Durrer réussit toujours à engager de jeunes médecins assistants pour un ou deux ans. En effet, la diversité du travail, c’est-à-dire la médecine générale, le sauvetage en montagne et la médecine d’urgence, est bien plus intéressante que dans les autres cabinets de campagne.

Il a beaucoup de chance, car sa femme aime tout autant la montagne que lui. De plus, elle exerce le métier

Peut-être qu’un jour, il arrivera même à trouver un successeur. Pour l’instant, en tout cas, il n’a pas eu cette

chance. Est-ce à cause du salaire, nettement moins élevé que celui d’un chirurgien esthétique en clinique privée? Il rit. Ou alors à cause de la quantité de travail ou de la situation géographique? Il hausse simplement les épaules. Selon lui, une alternative serait un cabinet de groupe constitué de médecins mères de familles ou travaillant à temps partiel. Nous rebroussons chemin en direction du centre du village et jetons un dernier regard sur la chute du Staubbach. Nous laissons le mot de la fin à Goethe: «Strömt von der hohen steilen Felswand der reine Strahl, dann stäubt er lieblich in Wolkenwellen zum glatten Fels, und leicht empfangen, wallt er verschleiernd, leisrauschend zur Tiefe nieder.»

Lauterbrunnen et environs Selon Bruno Durrer, on ne peut pas visiter Lauterbrunnen sans avoir vu la chute du Staubbach et le point de vue panoramique. «Ce sont les emblèmes de notre village.» La nature offre encore bien d’autres points forts: le Jungfraujoch et le Schilthorn, qui attirent les touristes du monde entier. Et le conseil culinaire du docteur Durrer? Acheter un cervelas chez le boucher du village et le griller sur le feu tout près du funiculaire du Schilthorn: «Un vrai régal!» Offre spéciale pour les clients Sanitas: sur présentation de votre carte d’assurance Sanitas à la boucherie Fuchs, Auf der Fuhren 456g, Lauterbrunnen, vous bénéficiez d’un rabais de 20% sur les cervelas, saucisses de veau, saucisses à griller mixtes et la spécialité de la maison, la «Staubbach-Wurst». Cette offre est valable jusqu’au 31 octobre 2012. La vallée de Lauterbrunnen, entourée de falaises.


Preference

Divisions privée et demi-privée

Toujours le meilleur Chez Sanitas, les clients assurés en division demi-privée ou privée bénéficient du soutien d’un conseiller personnel. Ils profitent également de nombreux autres avantages. Ce service est très apprécié. Texte: Tanja Funk

Lorsque le Preference Center, pour les clients assurés en division demi-privée ou privée, a été inauguré à Berne le 1er juin, nous avons reçu une multitude d’appels: «Au début, c’était jusqu’à 2000 appels par jour», s’exclame Peter Hug, responsable du Preference Center. En effet, bon nombre de clients voulaient faire la connaissance de leur interlocuteur personnel.

Accès direct Pour Sanitas, offrir une plus-value à ses clients assurés en privé ou en demi-privé signifie transmettre aux clients Preference le numéro direct de leur conseiller personnel. Grâce à sa longue expérience, ce dernier peut répondre de manière compétente à toutes les questions des clients. Peter Hug se réjouit: «Les réactions sont très positives. Bon nombre de clients apprécient ce nouveau service.» Autres prestations de service «Nous comptons étendre encore plus notre offre», affirme Peter Hug. L’objectif est de pouvoir conseiller les clients en matière de prévoyance et de prévention, en cas de maladie, d’accident ou de maternité. Les conseillers prestations sont formés en conséquence, afin de répondre à toutes les demandes relatives aux séjours hospitaliers, au processus des traitements ou aux coûts. «Nous tiendrons nos clients Preference au courant de l’évolution de nos prestations de service», souligne Peter Hug.

Aperçu des nouvelles prestations de service Preference Conseils personnalisés

Numéro direct de votre conseiller personnel

Second avis médical

Nous demandons à un expert indépendant faisant partie d’un réseau national et international de nous donner un second avis neutre. Cette prestation de service est gratuite. Numéro de Medgate: 0844 124 365

Conseils juridiques

Conseils juridiques par téléphone et accès au portail juridique www.MyRight.ch.

Ces prestations de service sont proposées aux clients ayant conclu HirslandenCare ou une assurance en division privée ou demi-privée, ainsi qu’aux membres de leur famille.

Les suppléments Les prestations de service supplémentaires complètent l’offre Preference: – Un deuxième avis médical, objectif et gratuit: les clients ont la possibilité de demander l’avis d’un spécialiste lorsqu’ils ont des doutes quant à un diagnostic ou une intervention prévue. – Conseils juridiques: en cas de doute, les clients Preference peuvent demander des conseils juridiques gratuits par téléphone ou consulter le portail juridique. Cette plateforme en ligne propose des conseils juridiques, des modèles de textes à télécharger ainsi que la possibilité de rédiger des contrats personnalisés.

3.12 Sanitas Magazine | 17


Prix Challenge Sanitas

Votez pour votre favori

Quelle association gagnera la voix du public 2012? Huit gagnants régionaux rivalisent pour gagner le prix Challenge national Sanitas, doté de 10 000 francs. Qui montera sur le podium à la fin octobre? Votez pour votre favori! Texte: Michèle Belviso

Les huit gagnants régionaux (voir page ci-contre) attendent avec impatience la décision du jury à la fin octobre 2012. Sur internet, vous pouvez dès maintenant en apprendre plus sur les finalistes (voir encadré) et voter pour votre favori. Le projet ayant récolté le plus de votes remportera la voix du public.

Vous trouverez plus d’informations sur www.sanitas.com/prix-challenge Connaissez-vous un projet sportif et www.facebook.com/sanitas.challenge. au caractère

Le 31 octobre, le jury national, dont font partie Tanja Frieden, championne olympique de snowboard, et Köbi Kuhn, ancien entraîneur de la Nati, désignera le vainqueur de cette année, qui remporteraVous 10 000aussi, francs supplémentaires pourparticipez! son projet.

18 | Sanitas Magazine 3.12 Avez-vous une idée de projet sportif innovant pour les enfants et les jeunes? Alors inscrivez-vous sur www.sanitas.com/prix-challenge ou sur www.facebook.com/sanitas.challenge

prometteur?

Il s‘agit avant tout de voir avec quel enthousiasme vous vous engagez pour votre projet et quelle motivation vous donnez aux jeunes à faire du sport. Les projets s‘engageant à long terme pour la promotion du mouvement chez les enfants et les adolescents sont ceux qui ont le plus de chances de remporter un prix. En outre, il est important de savoir fixer des objectifs, d‘être capable de relever les défis et d‘accepter les défaites en toute loyauté. Sur www.sanitas.com/prix-challenge vous

Huit associations se battent pour monter sur le podium.

CA 12.11 FR

Les huit finalistes ont déjà franchi de nombreux obstacles et se sont imposés face à 133 concurrents. Dans un premier temps, l’Institut des sciences du mouvement et du sport de l’EPF de Zurich a examiné les 141 projets et en a sélectionné 64. Ensuite, huit jurys régionaux ont désigné les trois meilleurs projets de chaque région. Les associations arrivées à la première place ont remporté 5000 francs et ont été nominées pour le prix Challenge national Sanitas.

Une récompense pour les associations sportives Avec le prix Challenge, Sanitas récompense depuis 19 ans l’engagement généralement bénévole de quelque 300 000 personnes. En effet, elles permettent à 1,5 million de Suisses de faire régulièrement du sport. Les projets récompensés offrent aux enfants et aux jeunes un environnement adapté pour pratiquer une activité physique avec d’autres jeunes de leur âge tout en leur transmettant des valeurs telles que l’esprit d’équipe ou le fair-play et en intégrant les enfants issus de cultures étrangères et de divers milieux sociaux.

Votre voix ! te c omp

Quel projet est le plus convaincant? e

Prix Challenge Sanitas L’engagement pour la relève sportive

Le public fait partie du jury et compte pour une voix. Des portraits filmés des finalistes sont disponibles sur www.facebook.com/sanitas.challenge et sur www.sanitas.com/prix-challenge, où vous pourrez également voter pour votre favori. Vous et gagnez participerez automatiquementInscrivez-vous au tirage au sort au total 15 000 francs de 10 bons Intersport d’une valeur totale de 1000 pour votre projet sportif! francs.


Voici les candidats du prix national Challenge 2012 Région de Berne: Fondation idée:sport

Région de la Suisse orientale: Bicycle Club Walenstadt

Tous les mercredis, le club propose des excursions en VTT aux enfants et leur donne ainsi la possibilité de prendre l’air par n’importe quel temps. De plus, le club prévoit de construire un parc de VTT, une offre inédite dans la région.

Région du Tessin: Joker 4 skater

Région du sud de la Suisse romande: Espérance Sportive Pully

Le club fonctionne comme réservoir à talents dans le monde du basket féminin, mais fait aussi découvrir cette discipline aux jeunes filles et aux jeunes femmes de manière décontractée. Un dimanche par mois, lors du «Sunday Basket», les filles peuvent s’entraîner avec les professionnelles. Enfin, son offre «Freestyle», destinée aux 5 à 25 ans, met l’amusement au premier plan.

Région de la Suisse centrale: OLV Luzern Dans plusieurs communes du canton de Berne, la fondation a ouvert des salles de gymnastique le samedi soir pour le «Midnight Sports» et le dimanche après-midi pour l’«Open Sunday». Les deux projets proposent de nombreuses activités aux enfants et aux jeunes, tout en leur offrant un lieu de rencontre adapté à leur âge.

Région du nord-ouest de la Suisse: Cirque des enfants et des jeunes Pitypalatty

Depuis 2001, le cirque pour enfants Pitypalatty s’engage pour que les enfants et les jeunes développent une bonne coordination et soient à l’écoute de leur corps, ce de manière ludique. Les enfants découvrent divers arts circassiens et créent un spectacle. Chacun trouve de quoi s’amuser.

Les responsables ont transmis leur enthousiasme pour le skate aux plus jeunes grâce à une journée «portes ouvertes» au skatepark de Lugano et une école de skate. Le plaisir de bouger est au premier plan, mais les enfants développent aussi un esprit de compétition sain.

Région du nord de la Suisse romande: Judo Club CortaillodNeuchâtel

L’offre du club s’étend à tous les âges, que ce soit dans les catégories «judo loisirs», «judo santé» ou «judo handicap», pour n’en nommer que quelquesunes. De plus, le club profite des synergies avec d’autres clubs de la région pour proposer des entraînements de qualité.

L’association est convaincue que la course d’orientation est un sport pour toute la famille, qui peut être pratiqué à tout âge et qui permet de vivre des expériences communes dans la nature. De plus, avec son Elch-Cup, elle motive ses membres à participer régulièrement à des courses. Quiconque atteint un certain nombre de points gagne un prix à la fin de l’année.

Région de Zurich: Association «Unterämtler J+S»

L’association jette des passerelles entre dix sports différents: les enfants peuvent découvrir de nouvelles activités en s’amusant et sous la surveillance de professionnels. Ils découvrent ainsi celles qui leur plaisent particulièrement et sont motivés à les pratiquer à long terme.

3.12 Sanitas Magazine | 19


Portrait

Avec passion

Sur scène comme chez soi La chanteuse suisse Maja Brunner, 61 ans, partage avec nous ses impressions sur son âge et nous parle de son programme de fitness et de ses bons auditeurs. Texte: Georg Gadient

Photo: Martina Meier

«Dernièrement, mon appartement a été assaini; j’en ai donc profité pour faire du rangement. A cette occasion, je suis tombée sur des bandes sonores, sur des albums et sur mon journal intime, dans lequel j’écrivais mes histoires lorsque j’avais 12 ans. En le relisant, je me suis aperçue qu’au fond de lui-même, l’homme ne change pas. En effet, enfant déjà, je m’énervais pour les mêmes petites choses qu’aujourd’hui. Par exemple, je ne supportais pas chez moi le fait d’être trop directe avec les gens. Mais que voulez-vous, c’est ma personnalité. Bien que j’aie fêté mes 60 ans l’année dernière, je ne me sens pas vieille pour autant. En effet, j’ai su, malgré mon âge, garder un esprit jeune. J’ai la chance de ne pas avoir perdu cette curiosité qui me donne envie d’essayer de nouvelles choses. Cette année, par exemple, on m’a proposé

Recherchons passionnés Exercez-vous une profession peu commune ou un hobby inhabituel? Alors, écrivez-nous à l’adresse portrait@sanitas.com!

20 | Sanitas Magazine 3.12

d’endosser le rôle d’actrice, à savoir celui de la veuve suspecte d’un homme assassiné dans la série policière Tatort. C’était un honneur pour moi que de pouvoir, à 60 ans, jouer un tel rôle. Vieillir ne me fait pas peur du tout, mais j’espère juste rester en bonne santé. Il y a sept ans, j’ai décidé d’arrêter de fumer, ce qui m’a permis d’être en meilleure forme et d’avoir une plus belle voix ainsi qu’une meilleure qualité de vie. Par contre, le sport n’est pas du tout mon truc. Heureusement que mon quotidien me permet de rester suffisamment en mouvement, ce qui est surtout le cas lorsque je monte sur scène et que la musique commence. C’est ça mon fitness: chanter, danser et rester concentrée pendant une bonne heure. Petite fille déjà, je rêvais d’être sur scène. Aujourd’hui, cela fait 45 ans que je vis mon rêve. En tant que chanteuse, j’adore donner du plaisir aux spectateurs. Toutefois, je ne fais pas que de la chanson. En effet, je suis aussi attirée par le théâtre de boulevard, j’écris des chansons et j’anime la chaîne musicale à la radio DRS. Toutes ces activités me permettent d’avoir un quotidien très diversifié.

J’apprécie tout particulièrement de passer du temps à la radio, car, grâce aux commentaires que je reçois, je sais que nos auditeurs sont très attentifs. Peu importe que les opinions soient positives ou négatives, elles sont toujours constructives et m’apportent quelque chose. Un jour, par exemple, une auditrice m’a envoyé une lettre pour me dire que, dans une de mes émissions, j’avais communiqué deux informations erronées. En outre, elle m’a rendue attentive au fait que, parfois, j’ai tendance à animer l’émission de manière un peu bâclée. Au début, sa remarque m’a blessée, mais j’ai ensuite compris qu’elle avait raison, et cela m’a motivée pour la suite. J’accorde beaucoup d’impor-

«Tous mes doutes s’en vont lorsque je vois le plaisir que le public a pendant les spectacles.» tance à l’attention des auditeurs. Ma passion pour la radio ne veut toutefois pas dire que j’éprouve moins de plaisir lorsque je suis sur scène. En effet, je ne pourrais pas me passer du contact que j’ai avec le public. Malgré cette passion pour la scène, il m’est souvent arrivé de tout vouloir laisser tomber. Il y a des moments où je ne suis pas satisfaite de moi-même et de ce que je fais; je pense que c’est normal. Heureusement, ces moments ne durent jamais longtemps. Tous mes doutes s’envolent lorsque je vois le plaisir que le public a pendant les spectacles. Je continuerai aussi longtemps que je serai en forme et motivée, jusqu’à 70, peut-être même 80 ans, on verra bien.»


Maja Brunner, animatrice passionnĂŠe et ennemie autoproclamĂŠe du sport.


Courrier des lecteurs

Votre opinion compte Votre opinion nous intéresse. Ecrivez-nous: redaktion@sanitas.com ou Sanitas, Rédaction Magazine des clients, case postale, 8021 Zurich.

A vous la parole

Compliments et critiques L’article traitant de la solidarité dans l’assurance maladie, publié dans notre dernier numéro, a provoqué de nombreuses réactions, tant positives que négatives. Voici l’opinion de quelques-uns d’entre vous. Nous avons tous été jeunes Il faudrait peut-être rappeler aux jeunes que les «vieux» ont payé des primes toute leur vie et qu’eux non plus, dans leurs jeunes années, ne coûtaient sûrement pas bien cher. Encore une chose: les coûts de tous les accidents de la route et de sport ne sont-ils pas aussi à la charge du système de santé? R.G.

Des primes en fonction du revenu Pour moi, il ne faudrait pas abuser de la solidarité entre générations. En effet, de nombreux jeunes n’ont pas encore d’emploi fi xe; une prime en fonction du revenu serait donc plus juste. B.B.

Où est la carotte dans tout ça? Pour moi, la solidarité entre générations est un système injuste. En effet, certaines personnes n’essaient même pas d’économiser des coûts; par exemple, elles vont chez le médecin sans réfléchir. J’ai de la chance, je suis

en bonne santé et ne dois pratiquement jamais me rendre chez le médecin. Pourtant, tous les mois, je suis puni, car je dois m’acquitter d’une prime toujours plus onéreuse. Le système actuel ne prévoit aucune récompense pour les assurés en bonne santé qui ne demandent rien à personne. Ils doivent se contenter de payer! Où est la carotte dans tout ça? L.G.

Une approche malsaine Je suis d’avis que le principe de solidarité devrait être maintenu. Cependant, notre société, représentée par les politiciens au niveau communal et fédéral, devrait enfi n chercher des solutions réalistes pour faire baisser les coûts de la santé. Je n’ai malheureusement pas de recette miracle, mais «trafiquer» les primes et donc réduire la solidarité est une approche malsaine. P. A.G.

Trouver l’équilibre Le montant des primes qu’un jeune assuré paie est supérieur à celui des prestations qu’il perçoit. A un âge

plus avancé, c’est le contraire. Ainsi, sur une vie entière, l’équilibre est atteint. Une diminution de la solidarité aurait pour conséquence que plus de primes seraient payées par le biais des services sociaux et des prestations complémentaires. M. A.

Ne touchez pas à la solidarité Dans le système de santé, la solidarité est basée sur la reconnaissance et la conscience du fait que nous dépendons les uns des autres. Quiconque veut toucher à la solidarité doit savoir qu’il le regrettera tôt ou tard! P.G.

Maintenir la solidarité La solidarité appliquée aux assurances sociales suisses est un système qui fonctionne. Des primes plus élevées pour les seniors serait le début de la fi n de la solidarité dans les autres assurances sociales. Je pense, par exemple, aux allocations familiales dont nous nous acquittons tous, que nous ayons des enfants ou non. R .D .

Impressum Editeur: Sanitas, Siège principal, Jägergasse 3, 8021 Zurich, www.sanitas.com Contact: redaktion@sanitas.com, tél: 0844 150 150 Rédactrice en chef: Tanja Funk Commission de rédaction: Denise Fitzi, Valentin Hüsser, Anita Kneusslin, Beatrice Niedermann, Andreas Roos, Isabelle Vautravers Traduction: Service de traduction Sanitas Concept et réalisation: schneiter meier AG, Zürich, www.schneitermeier.ch Impression: Swissprinters Zürich AG, Schlieren Tirage: env. 476 000; 5e année; imprimé sur du papier écologique FSC Parution: 4x par année en allemand, français et italien Aperçu: le prochain numéro paraîtra en février 2013.

22 | Sanitas Magazine 3.12


Fitzi a la réponse

Choix de la franchise J. S. de D.: J’aimerais modifier la franchise de mon assurance de base au 1er janvier 2013. Quels sont les montants à choix et combien puis-je économiser? Denise Fitzi: Certaines franchises de l’assurance de base permettent d’économiser de l’argent, c’est vrai. Ainsi, plus la franchise est élevée, plus le rabais annuel l’est aussi (voir page 8, encadré «Conseils pour économiser»). Cependant, le calcul de la prime individuelle n’est pas si simple, car cela dépend du modèle d’assurance de base que vous avez choisi. Je vois que vous vous êtes déjà inscrit sur notre portail clients SanitasNet. Je me permets donc de vous rendre attentif à un service dont vous pouvez profiter. Voici quelques brèves explications: – D’abord, connectez-vous au portail clients. Dans la rubrique «Assurances», vous pouvez consulter votre couverture d’assurance. Actuellement, votre franchise s’élève à 300 francs. – Cliquez sur «Modification de l’assurance de base». Si vous ou-vrez la sélection à côté du montant de la franchise, toutes les variantes s’affichent. Choisissez-en une pour voir comment cela influence votre prime.

Denise Fitzi, responsable du service Conseil au client, Winterthour.

– Une fois que vous avez choisi votre nouvelle franchise, il vous suffit de cliquer sur «Confirmer». Bien entendu, vous pouvez aussi maintenir votre franchise actuelle; dans ce cas, ne cliquez simplement pas sur «Confirmer». La franchise annuelle ne peut être modifiée qu’au 1er janvier. Pour cette raison, SanitasNet n’autorise que cette date. Si, indépendamment de votre état de santé, vous souhaitez avoir une franchise plus basse par la suite, il vous suffit de nous le communiquer ou d’effectuer le changement sur SanitasNet jusqu’au 30 novembre de l’année précédente.

Comment nous contacter Avez-vous des questions sur votre assurance? Souhaitez-vous un conseil ou une offre? Notre Support Clients se tient volontiers à votre disposition. N’hésitez pas à appeler votre Service Center ou le 0844 150 150 (max. 7 ct./min.). Vous pouvez aussi nous écrire à l’adresse info@sanitas.com. (clients assurés en privé et demi-privé: merci de vous adresser à votre conseiller personnel ou au 0844 170 170).

3.12 Sanitas Magazine | 23


Sanitas Preference

Toujours à votre écoute: votre conseiller personnel. Avec une assurance demi-privée ou privée de Sanitas, vous bénéficiez, grâce à Sanitas Preference, d‘un conseiller personnel qui vous soutient dans toutes les situations: par exemple si vous avez besoin de physiothérapie à domicile. Contactez-nous sur www.sanitas.com ou au 0844 170 170 pour demander une offre sans engagement.

SanMaga 3 2012 fr  

Le magazine des clients Sanitas Septembre 2012 Numéro 3

Advertisement