Page 1

Palabres de Papiers Les Ateliers d’Écriture de Livres et Palabres

Quand les mots font leur cinéma !

JEUDI 22 JANVIER 2015 Jeux d’écriture dans les coulisses du cinéma Entre techniques, histoire (s) et souvenirs


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015

Générique André Teillard Le Monsieur Cinéma de Livres et Palabres partage sa passion du grand écran avec ses chroniques lors du Festival ou des cafés littéraires… Il apporte son regard affuté et donne des clés pour l’analyse des images.

Sandrine Mosca

Formée à l’animation des ateliers d’écriture, elle n’a qu’un seul crédo : Tous capable ! Avec elle, le plaisir d’écrire passe par d’énigmatiques contraintes, la confrontation des imaginaires et une ré-écriture ré-créative.

Avec la participation de Anja Bernard Christiane Fanny

Jacqueline Jeanine Liliane

Produit par Livres et Palabres Association Livres et Palabres Maison des associations Palais des Sports et des Congrès Avenue de Brandes 38750 Alpe d’Huez livresetpalabres@laposte.net http://livresetpalabres.canalblog.com


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015

Programme Avant-première Livres et Palabres a joué les prolongations avec un atelier d’écriture à la suite du 18e festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez. La comédie… Elle peut-être loufoque, parodique ou grinçante, romantique ou dramatique, policière ou sociale voire sociologique… À l’image de la vie, elle peut se parer de toutes les humeurs. Les mots des participants ont suivi l’éclairage d’un féru du grand écran, André : « Ce que l’on voit à l’écran a été choisi, voulu. Rien n’est laissé au hasard, tout a un sens ». À le suivre à travers les coulisses du septième art, entre techniques, histoire (s) et souvenirs, on se fait son film et les mots ont fait leur cinéma…

Synopsis Véritable parcours initiatique, les présentations précèdent les consignes d’écriture… Quel métier ! Connaissez-vous les énigmatiques ventouseur, cantinier, groupiste ou perchman ? Et quelle est la différence entre réalisateur, metteur en scène et scénariste ? Plantez le décor ! Avec des lieux emblématiques et leur importance dans les films, des décors qui contribuent à l'atmosphère et à l'identité d'un film… Cet obscur ojet du désir… Paire de lunettes, cigare, imperméable, vélo, casquette : comment de simples objets issus du quotidien peuvent-ils devenir des objets quasicultes et symbolisés à eux seuls un film ? Certains objets font de la figuration, mais d’autres, intégrés à la narration, caractérisent les personnages, dynamisent le rythme ou infléchissent le scénario. Musique ! Maurice Jarre disait : “La musique doit intervenir comme un contrepoint à l’image, soit pour suggérer ce que le réalisateur a voulu évoquer mais n’y est pas parvenu, soit pour anticiper l’action, soit pour évoquer ce que l’on ne voit pas sur l’écran ». « Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? » Certaines répliques sont devenues cultes et des dialoguistes se repèrent dès les premiers mots. Depuis Michel Audiard, le public est habitué aux répliques qui claquent, aux rétorques qui boostent l'intelligence, aux remarques qui flattent la répartie. Mais la sobiriété et l’efficacité sont aussi des talents requis. Jean-Claude Carrière, scénariste de Luis Buñuel et de Milos Forman, ose la définition : "Ecrire les dialogues est un travail de rabotage sur le trop long, l'inutile, le déjà dit, le répétitif. Mais le concentré de sens doit avoir l'air naturel, parlé et non écrit. On doit donner l'impression de réalité en cinq fois moins de mots". Action ! Intrigue, nœud dramatique, conflit, genre… le scénario se peaufine autour d’un fil conducteur bien défini. Le cinéma s’affiche ! L'affiche de cinéma est indissociable du film qu'elle promeut. Elle marque les esprits et forge l'empreinte visuelle qu'on lui associe. Petite leçon d’histoire sur l’évolution et le rôle de ces affiches qui nous tant fait rêver… Montage final : synopsis ou scène, à vous de choisir, mais il faut assembler les éléments, lier, raccrocher à l’idée principale.… Attention, c’est la première ! avec la présentation des textes …


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Fanny

Conspiration

Lieu : une rue en pente, étroite, bordée de maisons aux façades grises, étroites elles aussi, dont le dernier étage s’orne de balcons où jadis on mettait à sécher les peaux. Le soleil n’y pénètre quasiment pas, elle débouche sur une placette où 2 fois par semaine se tient le marché. Le réalisateur a choisi d’y placer la scène clef de son film : la conspiration au cours de laquelle le père Vacher, un vieux paysan tanné marchant difficilement avec une canne, échappa de peu à la vindicte de 4 gamins d’une dizaine d’années qu’il avait bien malgré lui surprit en train de tirer au sort celui qui allait égorger le malheureux chat auquel ils avaient passé la corde au cou. « Il faut que tu intègres bien l’idée que ton personnage est le dernier d’une espèce trop bizarre pour vivre, mais trop rare pour mourir » expliqua le réalisateur au vieil homme, « ces gamins ne vont quand même pas avoir ta peau ! ».


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Anja

Berlin et le chasseur alpin

Le chasseur alpin est parti en voiture pour Berlin voir ce qui se passe dans cette belle ville. Il a emmené son pistolet et il porte des lunettes de soleil. Avec son béret et sa cape, il impressionne les Berlinoises et même si « le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout ! » Il ira voir le maître d’arme pour apprendre à manier une épée…


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 André

À chacun son rôle !… Synopsis

Un metteur en scène connu a invité plusieurs acteurs à un repas dans sa ville victorienne de Londres. L’attaché de presse du metteur en scène, d’apparence naïve avec ses souliers vernis et sa coupe de cheveux au carré, souhaite déjouer les intentions criminelles d’un acteur envers l’amant de son épouse. L’atmosphère est lourde et l’orage menace. Elle réussira en voyant la scène dans le miroir et apportera la preuve qu’il a bien poussé volontairement son rival dans la cheminée. Il sera brûlé gravement. La police arrive et embarque l’auteur de ce geste grâce à son témoignage


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Liliane

Le programmateur présente le film

J’aimerais vous faire connaître ce petit port de pêche qu’est Paimpol par quelques phrases, y tourner un film dans ce décor de pierres, de mer et de bateaux aux voiles couleurs « rouge de lave » : les « goélettes » qui partent en bande pour une saison de 5 mois pour pêcher la morue. La tristesse des femmes habillées de, noir… leurs coiffes couvertes de grandes capes noires qui les couvrent jusqu’aux pieds… Leurs sabots de bois qui battent les pavés de granit… Elles pensent aux dangers que vont affronter leurs époux, leurs enfants… Des mousses de 14 ans… Ils vont vivre sans confort avec peu de nourriture : biscuits, poissons séchés, vivre une mer déchaînée et… Reviendront-ils ?


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Christiane

Silence, on tourne ! À Livarat – chef-lieu de canton normand – un jour de juillet 95… Serge Penard réalisateur Francis Perrin et Henri Guybet sont là… Tous les habitants volontaires ont été pris pour la figuration. Ils sont maquillés, costumés époque aprèsguerre et en longue file, tout émoustillés, ils regardent et attendent : on va tourner « La Braconne ». Toute l’équipe du film est arrivée dès l’aube et a dû monter un camp. Voici un machiniste, chargé de câbles, cantines et matériel divers ; il arrive en sifflant, bonnet vissé sur la tête et fort judicieusement chaussé de bottes car la scène va être tournée dans un herbage boueux. Pour détendre l’atmosphère et instaurer le contact avec la foule impatiente d’événements, il lance : « On peut pas faire l’amour du matin au soir, c’est pour ça qu’on a inventé le travail « Les badauds s’esclaffent, mais les acteurs arrivent et : « Silence ! On tourne »


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Sandrine


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Bernard

C’est l’Ouest

L’ambiance était conflictuelle dans cette vallée de l’Ouest où se déroulait un film avec Indiens et cowboys. Les chevauchées nécessitaient beaucoup de perchman. On avait implanté des remontées mécaniques pour amener le matériel et les décors : diligences, revolvers, chevaux… Les Indiens étaient constamment en déplacement sur fond de soleil couchant. La belle indienne vedette du film attendait la scène finale avec John Wayne


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015 Jeannine

Le lieu de la première scène : au cœur de la ville de Rome, à côté de la fontaine Trévi L’époque : les années 30, années de tous les dangers Début du film : une immense ronde de joyeux anarchistes, qui braillent « Ni Dieu, ni Maître » autour de la fontaine. Un peu à l’écart, un homme très beau, très élégant, fumant cigare et portant bizarrement une chaussure noire et une chaussure jaune, regarde la scène tout d’abord désabusé et perplexe. Mais il commence à trouver l’atmosphère pesante et inquiétante. Il n’est manifestement pas au bon endroit au bon moment…


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015

Les photos du tournage


Livres et Palabres

Palabres de papiers – Atelier d’écriture janvier 2015

FIN


Palabres de Papiers J

janvier 2015

Quand les mots font leur cinéma !

Association Livres et Palabres Maison des associations Palais des Sports et des Congrès Avenue de Brandes 38750 Alpe d’Huez livresetpalabres@laposte.net http://livresetpalabres.canalblog.com

Quand les mots font leur cinéma !  

Association Livres et Palabres Atelier d'écriture janvier 2015

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you