Page 1


www. les-siestes -electroniques .com XIIIe édition

Les Siestes Électroniques sont une association et c’est grâce à l’investissement de ses adhérents et bénévoles que nous sommes en mesure de vous proposer une manifestation de qualité. Les Siestes Électroniques remercient chaleureusement leurs partenaires :

N’hésitez pas à nous contacter si notre action vous importe !


Cela fait 12 ans que je me répète : les Siestes sont géniales, importantes, précieuses. L’argumentaire est rodé et connu : les Siestes vous offrent des artistes rares et singuliers, gratuitement, et les soumettent à votre jugement, libre, le tout dans un cadre des plus agréables. Or je voudrais vous parler avec plus de cœur cette fois-ci… Je voudrais vous dire que je suis touché quand je reconnais des visages d’une année sur l’autre dans l’assistance, quand l’un de nos bénévoles nous annonce être venu pour la première fois aux Siestes avec ses parents ou quand vous vous enthousiasmez pour un musicien inconnu découvert chez

nous. J’espère que nous serons, cette année encore, à la hauteur de vos attentes, au diapason de votre confiance et de votre fidélité.  Et je vous invite ainsi à nous faire part de vos retours, de vos idées. N’oubliez pas que nous sommes une petite association ouverte. N’hésitez pas à venir vers nous, à nous rejoindre. Inspirez-nous. Emulons-nous. Vivons curieux.

Samuel Aubert, directeur du festival


Jeudi 26 Juin 19h — Jaakko Eino Kalevi 20h — Cabaret Contemporain

Vendredi 27 Juin 19h — Bruma 20h — Magic Mountain High

Samedi 28 Juin 14h30 à 17h — Rencontres Futurism 16h — Hamelin par Bernard  Szajner 17h30 — Giai dieu #57 x 18h30 — Hypnobeat 19h30 — Powell 20h30 — French Fries

Dimanche 29 Juin 14h30 à 17h — Rencontres Futurism 16h — Hamelin par Bernard  Szajner   17h30 — Aquaserge 18h30 — Senyawa 19h30 — Jessy Lanza 20h30 — Syracuse


Scène Lac

Scène Clairière

Scène Futurism

Accès Metro : Compans ( ligne B ) Bus : 1, 15, 16, 45, 63, 70 Vélô Toulouse : 87, 88

! Attention, les animaux, même tenus en laisse, ainsi que les bouteilles en verre sont interdits dans l’enceinte du jardin !

JARDIn CoMPAnS-CAFFARELLI Boulevard Lascrosses, Toulouse

Boulevard

de la M

arquett

e

Jardin japonais

Place de l’Europe

Boulevard Lascrosses


Scène Lac

Jardin Compans Caffarelli

Soirée off Soirée « Canal Auditif » avec Saschienne au Saint des Seins, à partir de 20h — 10€

Gratuit

Jeudi 26 Juin

19h — Jaakko Eino Kalevi Il existe dans toutes les villes du monde, un musicien génial et un peu maudit, un mec que l’on voit à tous les concerts, qui a joué avec un peu tous les groupes qui comptent dans le coin, qui a fait toutes les premières parties à ne pas foirer, mais dont la réputation n’a pas franchi les frontières. Jaakko Eino Kalevi était de ceux-là ; Jaakko le chauffeur de tramway comme on l’appelle encore à Helsinki, va peut être pourtant devenir Jaakko la rock star. En tout cas c’est tout le mal qu’on lui souhaite avec la signature de son nouvel album sur la belle maison de disques Domino Records. Car Jaakko a le potentiel d’un Connan Mockasin avec sa pop fluette, vaguement étrange et surtout si savoureuse.

20h — Cabaret Contemporain Le Cabaret Contemporain est un quintet instrumental qui mélange les styles musicaux, de la musique contemporaine à la techno, du minimalisme au rock à la musique improvisée. Un projet, qui résumé ainsi, colle parfaitement à ligne artistique maximaliste des Siestes :) Ainsi si les débuts du groupe étaient plutôt d’inspiration new-yorkaise ( John Cage, Terry Riley, Moondog ), dernièrement il semble il y avoir un fort désir du Cabaret Contemporain à jouer une musique à la fois plus festive et hypnotique, plus dansante en tout cas, en un mot plus électronique. Sur le papier, le projet tend donc vers une « relecture » de l’électronique pour « l’humaniser », à l’instar de Brandt-Brauer-Frick ou de Jeff Mills quand il joue avec un orchestre symphonique. Sur scène, cela fonctionne admirablement bien et possède l’impact de la techno, la technicité du jazz et la chaleur du rock.


Scène Lac

Jardin Compans Caffarelli

Soirées off « Boudoir Moderne et Pvblic Animal » avec Yan Wagner et La Mverte au Connexion, à partir de 20h — 10/12 € « Forward » avec Marquis Hawkes et Clayton Guifford, à la Mandarine, à partir de 00h — 10/12 €

Gratuit

Vendredi 27 Juin

19h — Bruma C’est étrange cette obsession chez les plus jeunes à vouloir aujourd’hui se replonger dans cette période un peu étrange des années 90, notamment chez les musiciens électroniciens. Cette période ne correspond pas à celle des inventeurs de la house ou de la techno mais à un moment d’hybridation où l’électronique abandonne un certain diktat du dancefloor pour aller fureter du côté du post-rock, voire carrément de la pop parfois, mais aussi de la musique expérimentale, bruitiste et noise. Bruma fait partie de ceux-là. On sent qu’il cherche à puiser dans cette filiation un pouvoir d’émancipation, pour échapper à certains poncifs de son époque. Un retour en arrière pour mieux aller de l’avant.

20h — Magic Mountain High Nous ne pouvons nous empêcher de penser à la chanson « Ain’t No Mountain High Enough » écrite par Ashford & Simpson  en 1966, interprétée par Marvin Gaye  et  Tammi Terrell puis par Diana Ross, reprise par Inner Life, remixé par Larry Levan … Cet hymne dédié à l’amour a été repris des dizaines de fois, en version courte, longue, soul, disco, r’n’b, mais il reste immédiatement reconnaissable par la joie qu’il procure ainsi que par sa grandiloquence intrinsèque qui a poussé certains remixeurs à étirer le morceau sur plus de 10 minutes pour en faire un acte de bravoure, une pièce instrumentale vrombissante. Le projet de musique électronique improvisée de Move D, Juju & Jordash procède d’une même manière d’aborder l’histoire de la house music, en amoureux transis qui cherchent à faire durer le plus longtemps possible une forme adorée, en jamant sur des motifs connus et chéris qui procureront l’allégresse des foules qui les reconnaîtront.


Gratuit

Samedi 28 Juin

14h30 à 17h — Rencontres Futurism Sean Bouchard du label Talitres viendra nous expliquer en quoi la diversification des activités est nécessaire dans son domaine. Tony Chapelle nous présentera Buzz My Music, sa plateforme web pour l’autonomisation des artistes dans le champ de la communication. Nicolas Debade du GRIM nous parlera des approches empiriques et du DIY dans les musiques expérimentales et Gildas Lescop se demandera si la musique peut encore être subversive. Lilian Ricaud fera enfin le point sur les nouvelles formes d’événements co-créatifs qui émergent de toutes parts. Et, en parallèle, des ateliers de pratique musicale pour débutants, grands comme petits, seront organisés.

Scène Futurism

16h — Hamelin par Bernard Szajner

Jardin Compans Caffarelli

Le projet Hamelin est un projet de recherche sur le long terme. En juin 2015, il s’agira d’une installation sonore interactive et immersive dont nous allons tester, cette année, deux des modules d’interaction qui vous proposent de jouer de la musique avec votre corps. Projet retro-futuriste, imaginé conjointement avec le musicien Bernard Szajner et la société Ekito, Hamelin cherche à émuler une expérience intime et individuelle au sein d’un collectif reproduisant l’expérience d’un concert, mais selon des modalités renouvelées. Nous vous invitons donc à passer du statut de spectateur à celui d’acteur et à venir expérimenter notre installation. Bernard Szajner, pionnier de l’électronique en France et inventeur d’instruments de musique géniaux, nous fait l’honneur de nous accompagner sur ce projet.


Gratuit

Samedi 28 Juin

17h30 — Giai dieu #57 x Lors de notre voyage au Vietnam en octobre dernier, nous avons été saisis par la prestance de ces trois jeunes filles en fleur, Nguyen Thùy Dung, Nguyen Thu Thùy et Nguyen Thùy Chi. Solennelles comme si c’était à la fois le premier et dernier concert de leur vie, elles nous ont interprété, avec une modernité radicale, du Ca Tru, une musique traditionnelle du Nord-Vietnam. Poésie chantée, le Ca Tru est devenu une sorte de musique de prostituée sous l’Indochine française pour mieux renaître de ses cendres aujourd’hui bien que l’Unesco le considère comme un art nécessitant une sauvegarde urgente. Manifestation organisée dans le cadre de l’année France-Vietnam.

Scène Clairière

18h30 — Hypnobeat

Jardin Compans Caffarelli

Il fut un temps où la lutte des modernes contre les anciens rythmait les chocs successifs des générations, mais nous vivons désormais à l’âge du syncrétisme. Lorsque James Dean Brown sortait sous le nom d’Hypnobeat des K7 de proto-électronique à la poésie naïve et aux effets psychotropes planants, Helena Hauff n’était certainement pas adepte de boîtes à rythmes Roland mais bien plutôt de sa boîte à musique Playskool. Pourtant, c’est bien la djette résidente du célèbre Golden Pudel Club à Hambourg, l’un des endroits les plus déglingos pour aller danser, qui accompagne désormais le vétéran sur scène. Hypnobeat, dans cette version revisitée, consiste toujours en un combat antédiluvien de l’homme contre la machine, ici du vieux matériel analogique qui bugge, se désynchronise, craque, et qu’il faut donc dompter comme un vieux lion sauvage.


Scène Lac

Jardin Compans Caffarelli

Soirées off « How to Kill the Party » avec Tiga et LeBRON au Bikini, à partir de 23h — 11/12€

Gratuit

Samedi 28 Juin

19h30 — Powell Powell est un jeune esthète, patron du label Diagonal, l’une des maisons de disques dans les trending topics de cette année. Encore un freluquet anglais qui a dû probablement abandonner ses études d’art en cours de route et qui a la prétention de réinventer la roue. Mais mon dieu, c’est qu’il y arrive ! Concassant no-wave, musique industrielle et big beat avec un pilon techno aussi lourd que le marteau de Thor, Powell est bel et bien en train de faire naître une nouvelle branche généalogique au sein des musiques urbaines made in UK. La musique électronique de Powell, pas aussi martiale que l’on pourrait le penser au regard des mentors du jeune homme (Alan Vega et Autechre), reste implacablement noire et radicalement intransigeante. Elle file droit dans le mur des préjugés.

20h30 — French Fries Le garçon est jeune, il est doué, il a de l’instinct, mais n’en faisons pas non plus un phénomène de foire ou pire un Mozart de l’électronique. Ce qui est rafraîchissant avec la musique de French Fries c’est l’appel d’air qu’elle procure, la possibilité d’un futur qu’elle permet d’entrevoir, au-delà de ses caractéristiques esthétiques. Car c’est finalement la première promesse des musiques électroniques, cette utopie futuriste qu’il est si difficile d’entretenir plus de 30 ans après. L’effet d’immédiate nouveauté procuré il y a 30 ans à l’écoute du son des machines enregistré brut s’est fatalement estompé, mais par quelques ingénieuses trouvailles, souvent assez simples au demeurant, French Fries ravive cette candeur originale et ça reste toujours aussi euphorisant.


Gratuit

Dimanche 29 Juin Scène Futurism

Jardin Compans Caffarelli

14h30 à 17h — Rencontres Futurism Le collectif Framasoft, bien connu pour défendre le logiciel libre, viendra nous parler de la culture libre et du droit d’auteur. Julien Bayle nous présentera son travail sur la visualisation du son. Côté pratique, nous danserons au rythme des objets interactifs de Phonotonic, nous apprendrons à souder et monter un stylo mélodieux avec Snootlab. Enfin, nous emboîterons les modules de Patchblocks pour en tirer le meilleur de la création sonore sur minisynth et Guillaume Saint-Étienne conclura sur une analogie entre artisanat logiciel et musique électronique.

16h — Hamelin par Bernard Szajner Le projet Hamelin est un projet de recherche sur le long terme. En juin 2015, il s’agira d’une installation sonore interactive et immersive dont nous allons tester, cette année, deux des modules d’interaction qui vous proposent de jouer de la musique avec votre corps. Projet retro-futuriste, imaginé conjointement avec le musicien Bernard Szajner et la société Ekito, Hamelin cherche à émuler une expérience intime et individuelle au sein d’un collectif reproduisant l’expérience d’un concert, mais selon des modalités renouvelées. Nous vous invitons donc à passer du statut de spectateur à celui d’acteur et à venir expérimenter notre installation. Bernard Szajner, pionnier de l’électronique en France et inventeur d’instruments de musique géniaux, nous fait l’honneur de nous accompagner sur ce projet.


Gratuit

Dimanche 29 Juin Scène Clairière

Jardin Compans Caffarelli

17h30 — Aquaserge Le quintette Aquaserge doit peut-être en avoir marre qu’on les affilie encore et toujours avec feu Stereolab ou qu’on les décrive, plus ou moins à tort, comme les compagnons de route de Bertrand Burgalat. Alors que leur musique est à proprement parler totalement inattendue, hors de toute tendance contemporaine. Et pourtant il y a une évidence dans la musique des Aquaserge. C’est chanté en français, mais l’on ne se pose pas la question de la chanson française. Ce que l’on écoute est objectivement de la musique expérimentale mais on n’y pense pas une seconde. Le répertoire est relativement référencé musique 60’s, mais à aucun moment le vintage n’asphyxie l’effet de nouveauté. Il y a là une sorte de mystère. Tout coule de source, alors que rien ne devrait. Une utopie pop en marche.

18h30 — Senyawa Si on a bien compris Senyawa, en indonésien, cela signifie l’unité ou l’harmonie. Et il est ici en effet question de symbiose, d’équilibre entre une tradition musicale séculaire sur l’île de Java et une tradition populaire qui nous est bien plus familière en Occident : le métal. Rully Shabara éructe, scande et débite en javanais des séquences vocales d’une grande technicité que tous les jeunes groupes de métal ici bas devraient apprendre par cœur, en yaourt, pour leur rythme plastique incroyable et Wukir Suryadi joue d’un bambou à corde, sorte de guitare javanaise fabriquée à la main et qui se joue amplifiée ou non. C’est la face lumineuse de la mondialisation comme on aimerait la voir plus souvent, quand des traditions se percutent, se chevauchent, pour donner naissance à de nouveaux genres proprement ahurissants.


Scène Lac

Jardin Compans Caffarelli

Soirée OFF « Paramour » avec Luc Ringeisen au Saint des Seins, à partir de 19h — 8€

Gratuit

Dimanche 29 Juin

19h30 — Jessy Lanza Jessy Lanza c’est un peu la Julee Cruise des années 2010 ; si David Lynch avait tourné Twin Peaks cette année, c’est Jessy Lanza qui serait devenue cette icône un peu lointaine, emplie d’une douce mélancolie. Cette nana qui nous fait un peu peur, parce qu’elle nous impressionne, mais que l’on a envie de serrer dans nos bras, tendrement. Mais 2014 n’étant pas 1990, Jessy Lanza ne fait pas dans la dream pop ethérée ( qui était un peu maniérée, il faut quand même bien l’avouer ) mais dans le r’n’b, une sorte de dream r’n’b si l’on veut. Un genre qu’il faudrait inventer sur mesure et qui, contrairement au r’n’b guerrier, bodybuildé et extasié des années 2000, laisse une bien plus grande place aux respirations, à l’introspection, aux fantasmes. Une musique plus lascive et imaginative, plus ténébreuse également.

20h30 — Syracuse Il existe des centaines de livres qui analysent la personnalité des prénoms, et bien, il en faudrait au moins un pour les noms de groupe. Dans le cas de Syracuse, comment ne pas penser aux fiers Corinthiens venus sur cette côte sicilienne fonder une noble citée, ne pas penser aux splendeurs d’un art baroque tardif, luxueux et déjà dégénéré mais aussi à une certaine décrépitude contemporaine, au laxisme et à la corruption. Le projet de Syracuse tient ainsi dans le souvenir de la glorieuse époque de pionniers qui ont inventé la house music, une époque que l’on mystifie comme un temps de débrouille, de candeur, de bonheur immédiat, une esthétique dont les différentes générations ont donné le meilleur comme le pire, une filiation que Syracuse cherche à développer au présent dans son versant le plus régressivement jouissif.


Soirées Bikini Connexion Mandarine Saint des Seins Utopia Toulouse

OFF

Mardi 24 Juin

Vendredi 27 Juin

Projection du documentaire « The Sound of Belgium » à l’Utopia-Toulouse précédé d’un Dj set DVDLP 20h30 — 6€

Soirée « Forward » avec Marquis Hawkes et Clayton Guifford, à la Mandarine, à partir de 00h — 10/12€

Jeudi 26 Juin

Samedi 28 Juin

Soirée « Canal Auditif » avec Saschienne au Saint des Seins, à partir de 20h — 10€

« How to Kill the Party » avec Tiga et LeBRON au Bikini, à partir de 23h — 11/12€

Vendredi 27 Juin

Dimanche 29 Juin

« Boudoir Moderne & Pvblic Animal » avec Yan Wagner et La Mverte au Connexion, à partir de 20h — 10/12€

« Paramour » avec Luc Ringeisen au Saint des Seins, à partir de 19h — 8€


Les Siestes aiment : Prêt à porter féminin poétique, nordique, cosmopolite. Des vêtements colorés et de bonne qualité ! 27 rue Boulbonne ( SAINT GEORGES )  

Un bar incontournable : une sélection de bières souvent renouvelée, très bon rapport qualité-prix et des tapas délicieuses. 11 rue Riquet ( SAINT AUBIN )  

Le meilleur de l’Angleterre à Toulouse. Pub vivant et cuisine faite maison tous les soirs et dès midi le weekend. 1 rue Marthe Varsi ( SAINT-CYPRIEN )

Venez y déguster plus de 80 parfums maison, délicieux et originaux ! Ouvert de 12h30 à minuit. 28 rue Montardy (  WILSON )

De délicieux burgers avec des produits frais et locaux, acc. de frites maisons. 9 rue Léon Gambetta et bientôt au 19 blvd de Strasbourg ( CAPITOLE )       

Le premier skateshop de Toulouse. Vêtements, accessoires, chaussures, avec + de 100 marques  skate et snow. Équipe pro et sympa. 4 rue des Puits Clos ( CAPITOLE – ESQUIROL )

En marge des folles soirées de Saint Pierre, le lieu programme de plus en plus d’artistes pointus. 5 place Saint-Pierre (  SAINT PIERRE )

Meilleur caviste spécialisé en vins du Grand Sud ! Accueil chaleureux, conseils avisés. Grâce à une carte à puce, dégustez 32 vins avant d’acheter. 14 place des Carmes ( CARMES )

Restaurant, bar, et coffee shop tendance. Venez y déguster un bon plat ou siroter un bon cocktail ! 8 – 10 rue Tripière ( CAPITOLE – ESQUIROL )

Happy hours, concerts, scènes ouvertes, expos, DJ’s, le Filochard est un bar culturel et intergénérationnel mythique de Toulouse ! 8 place du Pont Neuf ( ESQUIROL – DAURADE )

Venez manger des délices d’Amérique Latine dans une ambiance joyeuse et festive ! 63 rue Pargaminières (  DAURADE – SAINT PIERRE  ) Coiffeur barbier à l’ancienne, cadre cosy et viril. Barbiers qualifiés, produits de qualité. 21 avenue de la Gloire ( MATABIAU – MARENGO )

Nouvelle adresse à ne pas manquer ! Déco style néo art déco, serveur sympa, bonne sélection de bières pressions et de tapas ! 53 rue de la République ( SAINT CYPRIEN )

Nouveau coffee shop à découvrir absolument. De succulents cafés sur place ou à emporter, mais aussi du thé, et une super équipe ! Boutique présente sur le festival. 28 rue des Filatiers      ( CARMES )


Association Rotation Licence n°2-1042863 & n°3-1042864 Design : Pierre Vanni — Impression : Escourbiac


Festival des musiques aventureuses LES SIESTES ÉLECTRONIQUES

à Toulouse du 26 au 29 juin 2014

Les Siestes 2014 - Programme  

Design : http://pierrevanni.tumblr.com Copyright : http://www.les-siestes-electroniques.com

Les Siestes 2014 - Programme  

Design : http://pierrevanni.tumblr.com Copyright : http://www.les-siestes-electroniques.com

Advertisement