Page 37

Ancien dispositif d’éclairage du cellier (en haut ci-contre) et proposition d’un nouveau système par Souto de Moura (croquis ci-dessus et réalisation en bas ci-contre). On remarque la douceur de la lumière qui vient caresser la pierre de manière très homogène, sans qu’on puisse percevoir le moindre faisceau, en conservant la pénombre dans la partie basse de la pièce. 37

Les pierres éternelles  

Travail de mémoire en semestre 9 pour mon master à l'école d'architecture de Bordeaux

Les pierres éternelles  

Travail de mémoire en semestre 9 pour mon master à l'école d'architecture de Bordeaux

Advertisement