Page 1

LE BILAN LAVAUD

CAZENAVE ANGOULÊME 2014

Novembre 2013

8

SAMUEL CAZENAVE

Agenda

Élections municipales 23 et 30 Mars

07/01 09/01 Réunion publique

Réunion publique

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

CSCS Rives de Charentes 5 Quai du Halage

Bar l’échiquier 82 bis, rue de Paris

14/01 28/01 Réunion publique

Réunion publique

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

Comité de quartier de Frégeneuil 215 Rue de Basseau

Permanence de S. CAZENAVE 24bis Rue St Roch

ANGOULÊME 2 0 1 4

DEMAIN : QUI PEUT RENDRE ANGOULÊME PLUS FORTE ?

06/02 11/02 « Ce qui compte aujourd’hui, c’est de donner un nouvel élan à notre ville, de construire une ‘’Nouvelle Angoulême’’, en trouvant le juste équilibre entre ce que nous sommes, ce que nous vivons, et ce que nous devons construire ensemble pour notre avenir commun. »

Samuel CAZENAVE Candidat à la mairie d’Angoulême en mars 2014

REJOIGNEZ NOTRE EQUIPE POUR RENDRE ANGOULÊME PLUS FORTE ! NOM

PRENOM

E MAIL

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

MJC Louis Aragon Place Vitoria

MJC GRANDE GARENNE 40, Rue Pierre Aumaître

13/02 18/02 Réunion publique

Réunion publique

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

CSCS ACAIQ Basseau 13 rue Antoine de Conflans

Maison du Docteur Gin 33 rue du Commandant Berger

20/02 27/02 Réunion publique

Réunion publique

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

Maison du temps libre Place Henri Chamarre

Maison de quartier St Martin – St Ausone 34, rue Saint Gelais

10/03 13/03

ADRESSE CODE POSTAL

Réunion publique

VILLE

Réunion publique

Réunion publique

19.00 - 20.30

19.00 - 20.30

Espace Franquin 1 Boulevard Berthelot

Maison de quartier Victor Hugo Place Delivertoux

TELEPHONE

Je souhaite soutenir la campagne de Samuel CAZENAVE en faisant un don de (ce don donne droit à 66% de réduction d’impôt). Chèque à l’ordre de ACSC2014 24 bis rue Saint-Roch 16000 ANGOULÊME

www.cazenave2014.org

Samuel CAZENAVE (Photo Simon DEFORGE)

"Ne pas jeter sur la voie publique" Article L 541-10-1 du Code de l’environnement - Papier recyclé - Conception DEPUIS 1977 - Imprimerie Joulé siret imp. 332 421 809 00010

Samuel CAZENAVE (Photo Simon DEFORGE)

Réunion publique

Après 6 années de mandat, dressons un bilan clair. Voici l’état des lieux et les enjeux pour le prochain mandat 2014 - 2020. On vous dit tout ! LES 8 CHIFFRES VÉRITÉ :

18,3%

Samuel CAZENAVE

L’interview

conseiller municipal, candidat à la mairie d’Angoulême

des Angoumoisins au chômage

-2105

Angoumoisins en moins en 5 ans sur la population totale

35%

des angoumoisins gagnent moins de 10000 euros par an

+28 millions

d’euros de taxe transport supplémentaire sur les entreprises

103 millions

d’euros de dépenses prévues pour Mobilix, malgré une suspension du PDU par la justice

-17%

Baisse du budget sécurité (Police municipale)

5 ans

de retard pour la rénovation de Basseau

8,2 millions

d’euros de taxe d’habitation en plus depuis 2009

ALORS

LAVAUD,

STOP

OU ENCORE

?

Pourquoi êtes-vous candidat ? Parce que la situation d’Angoulême est critique et qu’il faut agir maintenant. J’ai grandi ici. Je suis élu au conseil municipal depuis 12 ans. Ce que je vois me préoccupe et me désole. La ville a perdu des habitants et des emplois qui ne reviendront pas, ses commerces se meurent, elle est de moins en moins sûre et de plus en plus sale. Les dépenses pharaoniques engagées par Philippe Lavaud vont peser sur l’avenir des Angoumoisins. Les habitants que je rencontre me le disent tous les jours : nous sommes sur le déclin, il faut réagir et vite ! Au cours de mon parcours d’Angoumoisin j’ai connu de belles expériences professionnelles, mais aussi des épreuves qui m’ont renforcé. Aujourd’hui, à 45 ans, je m’engage parce que je suis prêt et parce qu’Angoulême doit devenir une ville de premier plan. Les Angoumoisins attendent la renaissance de notre cité, et nous allons le faire ensemble. A quoi sert ce document distribué dans toutes les boîtes aux lettres ? Je crois que pour convaincre, il faut d’abord se comprendre et partager le même constat sur la situation d’Angoulême. Ce constat, vous l’avez entre les mains. Il a été réalisé sur la base de données objectives et incontestables, par des experts qui connaissent et qui vivent à Angoulême. Ce bilan, ne comptez pas sur le maire sortant pour vous le livrer : il peut difficilement en être fier !

Je peux vous parier que Philippe Lavaud va passer toute la campagne à éviter d’en parler. Il a déjà commencé à le faire sur le coût du stationnement, où il préfère accuser ses alliés Verts plutôt que d’assumer ses erreurs. Avec mon équipe, nous avons choisi de dire la vérité aux Angoumoisins. En plus du constat, ce document leur rappelle les promesses non tenues et désigne les chantiers prioritaires que le prochain maire devra s’engager à ouvrir. C’est la première étape de notre projet. Quelle est l’étape suivante d’ici aux élections municipales de mars 2014 ? La nouvelle étape commence dès aujourd’hui. Nous allons demander leur avis à tous les habitants. Je leur donne rendez-vous dans les prochains mois! Je vais frapper à toutes les portes pour écouter chacune et chacun des Angoumoisins, et préparer notre projet avec eux. J’en profite pour leur dire : si vous trouvez que je tarde à passer chez vous, n’hésitez pas à passer à ma permanence (24 bis rue St Roch) ou à m’appeler (Tel. : 0983988895). J’ai besoin de vous, parce je ne compte pas écrire un programme dans mon coin. En retour, vous pouvez compter sur ma détermination et l’énergie de toute mon équipe pour défendre jusqu’au bout un projet qui vous ressemble.

www.cazenave2014.org


CAZENAVE ANGOULÊME 2014

LE BILAN LAVAUD

Novembre 2013

2

ANALYSES, ÉTAT DES LIEUX, CONSTATS ! ON VOUS DIT TOUT ! Démocratie locale.

ANNIE

« Angoulême doit regagner des habitants et engager un vrai dialogue territorial ! » « Qu’avons-nous cru les bonnes promesses de 2008 ? Le retour de 300 foyers ?

es Promesses ! non tenu

Une ville d’apaisement et de plein emploi ? Un dialogue intergénérationnel et inter-quartier ? Aujourd’hui, la ville est frappée par un véritable déclin social. Nous nous appauvrissons, les angoumoisins peinent à se soigner, le dialogue sur notre territoire est rompu. Il faut retisser les liens entre les habitants, remettre le maire en proximité avec chacun d’entre nous. Il est urgent de trouver les leviers qui permettent de retrouver de la sérénité. »

(selon le programme 2008 du maire sortant)

« Permettre le retour de 300 foyers en 6 ans ». Raté. // « Organiser des consultations par référendums sur les grands projets ». Ah… // « Mettre en place une commission d’évaluation des politiques budgétaires ». Pas fait. // « Créer un Conseil consultatif des résidents auprès du Conseil municipal ».

LA DETTE (en M€)

- 60

200

Georges Chavanes

180

182,9

- 30

140

87,6

80 60

73,6

- 14

20

millions d’euros

0 2001

2008

Philippe Lavaud

2013

FISCALITÉ PERÇUE (en M€)

+ 8,2

30,2

30

millions d’euros

28 27,2

La Taxe d’habitation a coûté 9 millions d’euros de plus aux angoumoisins depuis 2009. L’abattement à la base a été supprimé.

26 25,1

24 22,9

23,3

22 2000

2003

2006

2009

CHARGES DES FONCTIONNEMENT (en M€)

1503 € /hab.

80 75

Pour une moyenne nationale de 1183 euros/hab. Les dépenses de fonctionnement restent historiquement en hausse et ne sont pas maîtrisées.

70

70 66,8

65

60

62,6

62,5

2003

2006

60,2

2000

quar- # Décentraliser les prises de décisions. tiers à l’abandon. × Un maire invisible # Repenser les miset inaccessible. sions des conseils et des comités de quartier.

2009

2012

+ 18,4%

(Photo Rémy MASSELIN)

Budget. Finances. Gestion « La situation financière de la Ville d’Angoulême demeure toujours préoccupante avec des charges

NICOLAS

ÉTAT DES LIEUX : DES FAITS, DES CHIFFRES

×

73 millions d’euros de dette en 2013, soit 1.652 €

de dette par habitant (moyenne nationale : 1.049€...) : une situation encore insupportable.

×

Taxe foncière

anormalement élevée : 70% supérieure aux taux existants dans les villes de même taille.Plus de 2 millions d’€ en

plus depuis 2008.

2012

citoyenneté interactif.

× Pas de plan Marshall de voirie

mais une augmentation opportuniste des

de fonctionnement élevées bien que fortement transférées au GrandAngoulême. Aucune mesure forte de

dépenses de voirie ces 6 derniers mois… et

40 % des places de stationnement gratuit en moins.

× Charges de fonction-

nement de la mairie : de 65 millions d’€ en 2008 à plus de 70 millions d’euros en 2012… une gestion mal maîtrisée : 15% au dessus des moyennes de ville de même strate.

× Transfert de charges au Grand Angoulême : Mobilix : 103 M€ Médiathèque : 30 M€ Pôle d’échange multimodal : 16M€... et une augmentation inéluctable des impôts pour les particuliers et les entreprises, ainsi que de la dette du GrandAngoulême.

(selon le programme 2008 du maire sortant)

réduction des dépenses n’a été engagée. En contrepartie, les impôts des ménages ont augmenté : la taxe d’habitation, ainsi que le versement transport pour financer le transport en site propre d’agglomération (Mobilix). »

ENJEUX PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

DES

×

-10% en 5 ans : c’est la baisse des dé-

DAVID

niques et des

Philippe Mottet

40

1989

× Des projets pharaon-

ÉTAT DES LIEUX :

ENJEUX PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

# Rétablir la proxisins perdus en 5 ans. mité entre le maire et les Angoumoisins. × Aucune concertation de grande am- # Instaurer une pleur sur les projets de démocratie numéla ville avec la population. rique et un espace de

Sur le plan culturel, Angoulême avait tout d’une grande cité. Attractive, rayonnante, moderne, attentive aux modes d’expressions artistiques d’aujourd’hui et de demain. Angoulême était une ville de culture et de festivals de tout premier plan. Depuis son élection, l’équipe municipale sortante n’a jamais su ou voulu comprendre cet aspect essentiel, préférant refaire ou défaire ce que d’autres, de tous bords, s’étaient attachés à construire pour le bien être et la fierté des Angoumoisins. Depuis 2008, Angoulême est rentrée dans le rang, la culture est en berne, les acteurs culturels ont été maltraités et les amateurs restent sur leur faim. Il redevient urgent de redonner à la Cité des Valois le souffle et l’envie qui lui avaient permis de se distinguer.

penses consacrées à la culture. En 5 ans, elles sont passées de 7,2 à 6,6 millions d’euros.

× La majorité sortante a supprimé les événements fédérateurs de notre cité : la Garden Nef Party, Ludoland, le MAKI. Les manifes-

× Aucun objec-

tif touristique

es Promesses ! non tenu

dans le programme de 2008. Cette promesse de vide a été malheureusement tenue avec succès. Á l’image du fléchage des lieux touristiques cette politique est peu visible et laisse le touriste et l’habitant sur une impression de manque de fierté d’une ville pour les atouts de son territoire.

(selon le programme 2008 du maire sortant)

« Soutenir fortement les lieux et les associations de pratiques et de diffusions artistiques.» Raté. // « Faciliter l’accès du plus grand nombre aux lieux de diffusion culturelle.» Encore raté. // « Développer le cinéma dans les quartiers » Rien. // « Développer les rives de la Charente et animer le quartier de l’Houmeau pour un rayonnement international. » Toujours rien.

×

La démocratisation culturelle est un échec : le Pass Culture a coûté très cher (80000€) pour un bilan insignifiant (6% d’utilisation) !

×

Les reprises en régie d’équipements d’agglomération sont inadaptées aux besoins de leurs

utilisateurs. Elles sont complexes et coûteuses. (GARDEN NEF PARTY Photo JLM)

ENJEUX POUR LA

Faire de la culture un des moteurs de la angoumoisin.

# Définir enfin une poli-

ment.

#

Redonner les marges de manoeuvres aux acteurs du développement culturel pour construire

# Arrêter de ponction-

ner les entreprises. # Repenser la mutualisation avec les

services Grand Angoulême.

# Penser l’organisa-

tion des services et mettre les agents municipaux au coeur

es Promesses ! non tenu

#

sociale R E N A I S S A N C E cohésion et du rayonnement D’ANGOULÊME

fiscale. # Contraindre les dépenses de fonctionne-

du projet municipal en partenariat avec les élus.

7

tations restantes ont été fragilisées et demeurent souvent en danger (Festival International de la BD, Piano en Valois, Classes CHAM, La Nef, Gastronomades…).

# Stopper la hausse

« Faire qu’un euro dépensé soit un euro utile ». Plus que raté. // « Diminuer de 30% la dette de la ville ». Pas réalisé.// « Contenir la pression fiscale sans augmenter les impôts locaux ». Mensonge. // « Limiter les dépenses de fonctionnement ». Faux.

(Photo Rémy MASSELIN)

Sources :

ensemble un projet ambitieux et innovant.

/ / / / / / / /

tique touristique forte et originale avec

toutes les concernées.

structures

#

Élever les acteurs culturels au rang d’ambassadeurs de notre ville.

Compte administratif Angoulême et GrandAngoulême 2008, 2009, 2010, 2011, 2012. Budget primitif, Angoulême et GrandAngoulême 2013 Bilan des besoins sociaux 2010, 2011, 2012 Plan de Déplacement Urbain du GrandAngoulême Schéma de Cohérence Territoriale de l’Angoumois Pôle Emploi Charente Insee.fr Insee Poitou-Charentes et Agence Régional d’Évaluation environnement et Climat, « La précarité énergétique dans les logements de Poitou-Charentes : 15 % des ménages concernés », Décimal n°321 – octobre 2012 / Presse quotidienne régionale (Charente Libre – Sud-Ouest) / Ministère des finances - http://alize22.finances.gouv.fr

Augmentation de la cotisation foncière des entreprises (CFE) en 2013.

www.cazenave2014.org

Novembre 2013

Culture. DES FAITS, CHIFFRES

× 2105 angoumoi-

millions d’euros

117,6

100

DES FAITS, DES CHIFFRES

millions d’euros

160 120

ÉTAT DES LIEUX :

CAZENAVE ANGOULÊME 2014

LE BILAN LAVAUD

www.cazenave2014.org


CAZENAVE ANGOULÊME 2014

Novembre 2013

4

ENJEUX

ÉTAT DES LIEUX :

PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

DES FAITS, DES CHIFFRES

× ANNE-MARIE

« La vie commerciale et artisanale, c’est l’essence même de la vie dans une ville. C’est le moment de la rencontre, du plaisir et de la nécessité au quotidien. C’est un facteur d’identité, une rue après l’autre. » Alors, écoutons les commerçants et les angoumoisins qui souhaitent de nouveau faire leurs achats en centre-ville.

# Créer une vraie structure associative, soutenue par la

Des stationnements payants plus nombreux. × Extension effrénée des zones commerciales périphé-

ville et gérée pour et par les commerçants.

# Relier nos places plutôt que d’urbaniser la périphérie.

#

Assurer

la

tranquillité des commerçants et de leur clientèle en

Aucune action

pour l’implantation des commerces de proximité et artisans d’art.

#

Abandon de la place du Champ de Mars. × Un problème récurrent de propreté dans la ville .

Instaurer des plages

gratuité pour le stationnement en

de

centre-ville.

# Créer du lien entre les commerces et les personnes isolées.

es Promesses ! u Suivez-moi sur les réseaux sociaux. non ten

(selon le programme 2008 du maire sortant)

(Photo Rémy MASSELIN)

Sport. ÉTAT DES LIEUX : DES FAITS, DES CHIFFRES

×

Relations tendues entre la ville et le mouvement sportif.

× 18.5% de

subventions municipales en moins pour les grands clubs sportifs, en 5 ans.

Nautilis : un projet

contesté par la majorité, mais aucun projet alternatif concrétisé par celle-ci.

d’ensemble

pour développer les circuits de balades et randonnées le long de la Charente.

×

Des équipements sportifs vétustes.

ENJEUX

PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

#

schéma directeur des infra str uctures sportives. # Concevoir un plan de rénovation des équipements sportifs. # Développer la démocratisation effective du sport, notamment Etablir un

dans les quartiers.

(selon le programme 2008 du maire sortant)

« Améliorer les relations entre la ville et le mouvement sportif ». Raté // « Construire une piscine HQE à Montauzier ». Raté // « Rénover les salles et les maisons de quartier et Créer des Conseils de Jeunes dans les quartiers » . Rien// « Développer des circuits balades et randonnées le long de la Charente » Néant.

www.cazenave2014.org

#

Soutenir plus fermement nos grands clubs angoumoisins dans le cadre d’un partena-

riat durable. # Accompagner les associations avec de

nouveaux supports et de nouveaux outils.

# Réajuster le ser-

vice de Police municipale aux besoins réels

des Angoumoisins

DES FAITS, DES CHIFFRES

×

Sentiment général d’insécurité grandissant en centre-ville et dans les quartiers, des

×

Des dispositifs non coordonnés, qui

s'empilent, loin des réalités.

× 522 000 € (-17,25%) en moins pour le budget de la sécurité et la salubrité publique, entre 2008 et 2012

(selon le programme 2008 du maire sortant)

# Mieux surveiller grâce aux nouvelles technologies

(vidéo-protection ciblée).

# Améliorer l’éclai"Ne pas jeter sur la voie publique" Article L 541-10-1 du Code de l’environnement - Papier recyclé - Conception DEPUIS 1977 - Imprimerie Joulé siret imp. 332 421 809 00010

« Développer les commerces dans toute la ville en incitant fiscalement les implantations dans les quartiers.» Rien. // « Revitaliser le tissu commercial grâce à la concertation et au développement d’animation toute l’année.» Moins que rien. // « Aider le développement des commerces de proximité, notamment dans les quartiers ». Pas mieux.

es Promesses ! non tenu

ENJEUX PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

ÉTAT DES LIEUX :

commerçants et de leur clientèle.

« Permettre aux forces de police de proximité de se recentrer sur leurs missions de sécurité ». Sans moyen : impossible. // « Développer un réseau d’alerte et de correspondants de nuit (en renforçant par exemple le réseau associatif) ». On attend toujours. // « Mettre en place une surveillance renforcée des lieux sensibles comme les parkings, les parcs et la coulée verte ». Toujours pas mis en place. // « Instaurer un contrôle réel des propriétaires de chiens potentiellement dangereux. » Pas fait. Rien n’a changé.

« Je suis choqué de voir le maire se désengager de sa mission de sécurité publique ! Deux drames en deux mois, l'incendie d'un centre social, des comportements inadmissibles et dégradants sur la place du Champ de Mars laissée

centre-ville.

×

aux marginaux et aux petites bandes de caïds, un centre-ville où se développent des points chauds la nuit tombée, des quartiers de non droit où les habitants ont peur et se taisent pour éviter les représailles... Aujourd’hui, je ne reconnais plus ma ville. On doit réagir ! »

« La sécurité des Angoumoisins, es c’est l’urgence ! » Promesses ! u n non te

et nos quartiers

riques, validées par le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) conçu par l’actuelle majorité.

×

VOLODIA

(Photo Rémy MASSELIN)

× Aucun plan

Novembre 2013

5

Tranquillité et Sécurité.

Commerces.

×

CAZENAVE ANGOULÊME 2014

LE BILAN LAVAUD

rage public. # Coordonner les acteurs de la sécurité et de la prévention de la délinquance pour un ser-

×

-17% en 5 ans de la prévention de la délinquance dans l’agglomération : moins de

médiateurs pour plus de personnes en difficultés. × Police municipale : une mission essentielle mal définie

(des horaires de bureaux - de 9h à 18h, un matériel inadapté…).

×

débat sur la vidéo-protection confisqué par le maire Un

sortant.

×

Aucun projet

éducatif en lien avec les parents et le système d’enseignement autour des

valeurs citoyennes, de la médiation et de la prévention.

(Photo Rémy MASSELIN)

LE BILAN LAVAUD

vice continu sur le terrain.

# Revitaliser le

centre-ville avec un espace d’éducation et d’animation ouvert à tous et relié aux autres quartiers.

# Promouvoir une

jeunesse citoyenne par l’éducation et la médiation.

Santé et Séniors. ÉTAT DES LIEUX : DES FAITS, DES CHIFFRES

× 23% de la popuANNE LAURE

« S’occuper réellement des populations les plus fragiles » Seniors et personnes isolées, c’est du discours. Aucune nouvelle maison d’accueil, la rénovation de Beaulieu lancée seulement en fin de mandat. Aucun plan global dans la politique de solidarité de la Ville. Il y a un vrai déficit d’innovation en matière de maintien à domicile et d’adaptation des logements.

lation a plus de 60 ans. × Aucun dispositif structurant nouveau concernant nos aînés.

× Un réel déficit mé-

du nombre de consultations sur généralistes

l’agglomération (moins 27.257 consultations en 2011, faute de ressources financières pour les plus fragiles).

ENJEUX PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

dical : des soins géné-

ralistes en réduction et des soins infirmiers en sous-effectif. Une den-

#

Faciliter le regroupement de sité médicale du jeunes médecins Grand Angoulême sur notre territoire et en baisse, passant particulièrement dans sous le seuil symbolique d’un médecin pour 1000 habitants (0,98‰) en 2011.

×

Une baisse importante

# Recréer du lien

intergénérationnel entre retraités et

le centre-ville.

jeunes.

#

# Favoriser concrètement les dépla-

l’aide

Développer

aux personnes âgées et personnes isolées, d’abord en matière de logement.

cements des personnes à mobilité réduite.

www.cazenave2014.org

es « Créer une Promesses ! u n maison de la te n no prévention santé ». Rien // « Créer un bureau des temps. » Pas le temps // « Adapter les logements aux besoins de nos aînés. » Pas fait // « Créer des maisons semi-médicalisées et des lieux d’hébergement temporaire. » Pas fait .


CAZENAVE ANGOULÊME 2014

LE BILAN LAVAUD

Novembre 2013

6

Aménagement urbain, Logement, Déplacement. ENJEUX POUR LA

ÉTAT DES LIEUX : DES FAITS, CHIFFRES

×

AMBRE

« L’aménagement d’un territoire ne se fait pas au coup par coup mais nécessite un projet global, qui doit correspondre aux attentes de la population » Franchement, tout ce qui a été lancé, aménagé est à revoir. On a mis des millions d’euros dans des choses qui ont été pensées et réalisées en dépit du bon sens !

14% de logements vacants, plus

fort taux de toute l’agglomération et un état de vétusté qui ne cesse de croître.

×

RENAISSANCE D’ANGOULÊME

DES

Angoulême compte

40% de logements sociaux.

× Échec

aménagement au rabais, des démolitions sans reconstructions, pas de place centrale et pas de nouveaux commerces de proximité, pas de cité HQE, pas d’accession à la propriété... Mais une belle voirie pour Mobilix et une passerelle d’1 million d’euros !

de l’Opération de Renou- × La Grand Font vellement Urbain : un quartier comde Basseau : un plètement délaissé.

× 5 ans pour élaborer un Plan de Déplacement Urbain, au seul service de Mobilix,

# Revitaliser l’Opé-

condamné par les Angoumoisins, suspendu par la justice, mais toujours d’actualité...

ration de Renouvellement Urbain sur

× Un agenda 21, à

# Stopper la gabe-

l’état de simple déclaration d’intention prospective.

×

Mobili’volt

: un service de voitures électriques inadapté et inefficace. un véhicule loué par jour, et seulement 90 inscrits (dont 50% de professionnels parmi lesquels les services de la mairie et du département !). Coût: 200 000€ par an !

l’ensemble de la ville .

gie Mobilix et amélio-

rer l’offre du réseau STGA existant.

# Favoriser une

cohabitation plus harmonieuse entre modes de transports (piétons, vélos, voitures, transports collectifs, co-voiturage, fluvial, etc...)

#

Repenser les liaisons inter-quartiers et le secteur Gare

Lien social et solidarité. SAMUEL CAZENAVE :

« La situation sociale à Angoulême s’est fortement dégradée. On ne résorbe pas la pauvreté en multipliant les dispositifs, déconnectés les uns des autres et trop complexes à mettre en œuvre pour les Angoumoisins. Il faut retisser du lien social en créant un pôle unique, qui harmonisera les dispositifs et mettra en cohérence tous les acteurs du territoire (Comité d’Action Sociale, services du département, atelier santé ville, mission locale, associations et entreprises d’insertion, etc.) »

DES FAITS, DES CHIFFRES

×

SIMON

×

ÉTAT DES LIEUX : DES FAITS, CHIFFRES

DES

Disparition de la restauration scolaire le mercredi, alors que

80% des parents la réclamaient.

× Plus de 50% des es Promesses ! non tenu

(Photo Rémy MASSELIN)

(selon le programme 2008 du maire sortant)

« Achever les opérations de renouvellement urbain et désenclaver les quartiers.» Râté. // « Rénover les logements indignes dans le vieil Angoulême et l’Houmeau.» Ah… // « Créer un véritable réseau de pistes cyclables, le long de la Charente, de la gare au centre ville et entre les quartiers.» Rien. // « Accorder un an de parking gratuit aux propriétaires de véhicules électriques.» Rien. // « Construire un grand parc urbain, avec l’aménagement du jardin vert, rénover le site de Clairgon. » Rien.

×

Mise en place chaotique du changement des rythmes scolaires, anticipé par le Maire sortant dès 2013.

× Même avec la cantine

les ménages les plus modestes (tarifs réduits 1 et 2) sont les plus fortement pénalisés financièrement par la nouvelle réforme à 1€,

et les nouveaux tarifs périscolaires : les sortants ont donc rendu l’école

plus coûteuse et plus inéquitable

jeunes n’ont pas de formation au moins de niveau «bac» dans les quar-

tiers prioritaires.

×

Politique en faveur des étudiants insuffisante (conditions

de travail, logements publics, espaces numériques, ou accès aux services municipaux, culturels et sportifs).

RENAISSANCE D’ANGOULÊME

# Rétablir l’équité financière et l’égalité éducative dans nos écoles et établir un schéma directeur

des écoles. # Donner de la souplesse à la réforme des rythmes scolaires, en partenariat

avec les parents d’élèves et les structures de loisirs.

# Bâtir un pôle municipal Jeunesse. # Mettre le numérique au coeur de l’objectif d’apprentissage. esses

Prom es ! non tenu

« L’instauration d’une véritable gratuité scolaire.» Raté // « L’attribution d’un « pass Angoulême Familles » dès le deuxième enfant. » Rien // « La rénovation de Clairgon et la construction d’une nouvelle auberge de jeunesse entre la gare et le centre ville » Rien.

www.cazenave2014.org

Les populations les plus fragiles voient leur situation se dégrader. Les jeunes ont de grandes difficultés d’insertion, d’accès à l’emploi et aux soins. Les familles monoparentales, de plus en plus nombreuses, sont dans une grande précarité. Les personnes âgées, notamment les retraités aux faibles revenus, sont très souvent isolées et ne parviennent pas à se maintenir à domicile.

Un nombre important de personnes en situation de handicap sont sur Angoulême (4% des allocataires AAH, 2,7% en Charente), en raison du grand nombre de services présents. Ceux-ci doivent être renforcés, ainsi que l’accessibilité aux bâtiments publics et aux commerces Les enjeux pour Angoulême sont simples : repenser un pôle solidarité unique, clair et efficace ; réinvestir le champ de l’économie sociale et solidaire ; développer le maintien à domicile pour permettre à nos séniors de rester à Angoulême ; garantir un accès aux soins pour tous et permettre l’installation et le regroupement de jeunes médecins ; prioriser l’aide au handicap partout, à l’école, dans l’espace public et en aidant les commerces à s’adapter.

Emploi et développement économique.

« La ville doit écouter sa jeunesse et fournir des outils éducatifs innovants ! »

AURELIA

L’état des lieux est simple. Tous les indicateurs sont au rouge : Plus de 18% de chômage ; 35% de la population sous le seuil de bas revenus ; 54% des foyers angoumoisins non impos; des taux de couverture RSA (7%), CMU (17,5%) et allocations au logement (35%) bien au-dessus des moyennes ; 15% de la population souffrant de précarité énergétique ; une offre de chantiers et associations d’insertion en forte baisse depuis 6 ans...

ÉTAT DES LIEUX :

ENJEUX POUR LA

Novembre 2013

ÉTAT SOCIAL EXTRÊME : UN ENJEU ÉCONOMIQUE

Enfance et Éducation.

pour les parents, et sans projet pédagogique cohérent sur le territoire.

CAZENAVE ANGOULÊME 2014

LE BILAN LAVAUD

« Créer de l’emploi à Angoulême, c’est presque une exception. Ce doit être une obsession. » « Comment accepter le déclin économique de notre ville et la précarité d’un nombre de plus en plus important d’Angoumoisins ? Nous avons besoin aujourd’hui d’un profond changement, d’un maire développeur, premier ambassadeur économique de sa ville, et créateur d’emplois. Angoulême a des atouts considérables : sur la façade atlantique elle est appelée à un véritable renouvellement industriel. Avec en son centre un projet économique international : l’Image.»

Jeudi, je fais ! Rejoignez notre équipe et des experts pour débattre le jeudi à notre permanence.

ENJEUX

PRIORITAIRES POUR ANGOULÊME

INDICE DE L’ÉTAT SOCIAL (Précarité, Revenue, Habitat, Démographie)

377

Soyaux

346

Angoulême

235

Grand Angoulême

de demandeurs d’emploi, un taux

# Se concentrer

en Charente).

ressources économiques locales sur les emplois non délocalisables.

200

La Couronne

178

Nersac

# Créer des lieux

162

St-Michel

149

Gond-Pontouvre

141 136 131 78 55 47 7

Charente L’Isle d’Espagnac Ruelle St-Yrieix Fléac Magnac Linars Indice 0 Touvre Mornac St-Saturnin Puymoyen

18,3%

sur l’implantation et de chômage record d’entreprises fin 2012 avec (12,6% mobiliser toutes les

×

Précarité financière : sur 25000 foyers

fiscaux, 17000 déclarent moins de 20000 euros annuels, 13600 foyers

pour développer les projets d’entreprises, les projets

ne paient pas d’impôts.

culturels et sociaux.

×

#

Alléger les charges des entreprises locales. # Développer un réseau d’insertion × Seulement 9% par le travail, en des demandeurs particulier pour les plus d’emplois aidés : un jeunes. Multiplicité

des acteurs économiques, sans cohérence (Ville, GrandAngoulême, département, région, etc.)

véritable échec du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE du Grand Angoulême).

× Manque d’action sur

#

Développer la fibre optique et financer

un

plan numérique.

-22 -32 -35 -54

346

Indice d’état social Angoulême, Indice 346, état social «extrême» : fort taux de chômage (18,5 %) et de couverture d’aides (CMU, RSA, allocations logement...), forte précarité avec de très faibles revenus et une forte disparité entre ces revenus, population de jeunes et de personnes âgées, poids du parc social et de la vacance important.

le foncier non-bâti:

aucune action concrète pour Promesses (selon le programme 2008 du maire sortant) revaloriser les non tenues ! zones de friches « Inciter les petites et moyennes entreprises créatrices industrielles d’emplois à s’installer à Angoulême.» Raté. // « Créer un trop nombreuses Angoulême.

à

×

Manque d’interaction avec les ac-

teurs économiques du Pôle Image Magelis

guichet unique pour les créateurs de micro-entreprises.» Rien. // « Implanter des outils de recherche et de transfert de technologie, ainsi que les technologies de communication (wifi libre).» Rien. // « Proposer des locaux à loyer modéré aux artisans d’art en centre ville.» Toujours rien.

www.cazenave2014.org

3

Demain : qui peut rendre Angoulême plus forte ?  

Premier document de campagne des municipales 2014 à Angoulême : un bilan, des enjeux. Pour demain. Pour Angoulême. Avec Samuel Cazenave !

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you