Page 1

Janvier 2018

12,00DH

Spécial Conseil Régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima


Sommaire

PingPong - Janvier - 3

Spécial Conseil Régional Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima Tanger-Tétouan-Al Hoceima 10-11 06

Session extraordinaire Décembre 2017 Plusieurs importants projets approuvés

Actualité

22

«Mon école : valeurs et créativité» Des élèves et des écoles bien récompensés au Royal Tulip

Tourisme

31

Clôture des travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat

Actualité

24-25

La Chambre de Commerce et de l’Industrie rend hommage aux anciens présidents lors de son 70ème anniversaire

Tourisme

32-34

Directrice de publication

Samia ROFAJ Tél: 06 11 36 85 91 E-mail: samia.pingpong@gmail.com Directrice Administratif Samia ROFAJ

Directrice commerciale Samia ROFAJ Tél: 06 11 36 85 91

Magazine édité par

Rofaj Communication Direction Artistique Amine El Kadiri

MOHAMMED GUEZOUAL, nouveau Directeur Financier du Mövenpick Hotel & Casino Malabata

Royal Tulip Le meilleur employé de novembre 2017 est Lamri Abdel El Llah

Photographe

Studio HAMMOUDA Dépôt légal

2011 PE; 0028 ISSN: 2028 - 4543


Edito PingPong - Janvier - 4

Les 15 dhs du CRT…. La risée de tout le monde

L

e Conseirl Régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, manque gravement de moyens financiers pour mener parfaitement des actions de promotion à l’étranger. Selon son directeur, Abdelghani Ragala, il n’y aurait que 15 dhs dans les comptes du Conseil. La déclaration a été faite sollennement en présence du ministre du Tourisme, Mohamed Sajid, lors d’une réunion tenue au siège de la Wilaya.

A première allure cette situation peut paraître désolante. Quand le Conseil régional du tourisme d’une région de la valeur de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, second pôle économique du Royaume et l’une des zones touristiques les plus attractives du pays, se déclare en faillite, c’est que quelque chose va mal sauf que ce qu’il faudra savoir c’est de quel côté exactement ce mal a été fait et il faudra être vraiment débile pour confondre les raisons de cet état de cause et viser des doigts les bailleurs des fonds.

Pourquoi ? Très simple; si les caisses du CRT sont vraiment vides c’est parce que ses dirigeants manquent terriblement de savoir-faire pour en trouver. Le financement d’un groupement professionnel ressemble exactement à celui d’un club de sport ou d’un événement quelconque dont le résultat des actions assure une bonne action marketing au sponsor.

Samia ROFAJ

samia.pingpong@gmail.com

C’est scientifique et tout le monde le sait!

Et tout le monde sait aussi qu’on n’a rien si on ne fait aucun effort pour l’avoir. Malheureusement, c’est le cas des dirigeants de l’actuel bureau du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima car, à part des voyages conçus sur mesures dans différentes capitales européennes et sans aucun effet concernant la promotion du produit touristique régional, ce bureau est absent! Il ne prend aucune initiative pour accentuer cette promotion et attend que les autres institutions viennent à son secours. Vrai dire, le CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima est depuis fort longtemps paralysé, noyé dans un demi verre d’eau en attendant Godo. Il n’y a qu’à réviser les réalisations faites durant ce dernier mandat pour constater que finalement rien de très sérieux ni de très professionnel n’a été fait. Les participtions aux différents salons sont programmées, les visites des grandes capitales européennes ont eu lieu, mais en matière de promotion les statistiques sont là pour prouver qu’il y a tout à refaire, à revoir et à corriger. Il est en effet incompréhensible qu’une institution de cette taille ne possède pas un interlocuteur capable de drainer des budgets considérables pour assurer sa mission. Pourtant ce ne sont pas les multinationales et les investissements de gros calibre qui manquent. Ce qui a été fait par la première équipe de foot de Tanger pouvait bien être fait doublement par les dirigeants du CRT pour trouver les moyens financiers nécessaires pour bien faire leur travail. Mais, en restant les bras croisés et en manquant d’astuces et surtout d’imagination, ils ont à peine 15 dhs dans les poches, faisant du CRT la risée de tout le monde. Messieurs, réveillez-vous !


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 6

Session extraordinaire Décembre 2017 Plusieurs importants projets approuvés

P

résidé par M. Iliyas el Omari, en la présence du Wali de la région, M. Mohamed Yacoubi, le Conseil a approuvé, à l'unanimité, tous les points inscrits à l'ordre du jour de la session extraordinaire tenue le vendredi 22 Décembre 2017. Il s’agit spécialement de la contribution du Conseil à la création de la nouvelle cité Mohammed VI Tanger Tech avec 100 millions de dirhams. Prenant en considération la grande importance de ce projet, à la fois sur l' investissement et le développement de toute la région, cette contribution du Conseil régional dans le capital de l'entreprise représente un engagement visant à apporter une partie de la valeur financière spécifique pour son montage. Ce projet phare avait vu le jour lors de la cérémonie de signature d'un mémorandum d'entente, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en mai 2016 à Pékin, sur la création de cette nouvelle ville industrielle

dans la région. La contribution est reflétée dans les objectifs énoncés relatifs au développement et à la promotion de l'investissement, ainsi que l' activation du plan de développement régional. Lors de la même session de décembre 2017, le Conseil a également approuvé un accord de partenariat pour la réutilisation des eaux usées pour irriguer les terrains de golf et les espaces verts dans les villes de Tanger, Tétouan, Martil, Fnideq et Al Hoceima, afin de réduire le fardeau du coût de l'eau et assurer une meilleure protection des eaux stockées dans des puits souterrains. Par ailleurs, pour améliorer la connexion et le niveau des routes reliant les villes de la région d'améliorer la qualité du réseau routier, le Conseil a approuvé un projet de partenariat avec le ministère du transport, relatif à l'achèvement des études techniques du projet de réaménagement de la route nationale n°2 entre Chefchaouen et Al Hoceima.

Aussi et dans le cadre de l’activation du rôle de l'agence régionale pour la mise en œuvre des projets structurants, le Conseil a également approuvé le point concernant le transfert de quelques-uns des chapitres du budget de traitement pour l'année 2017 au profit de l'agence régionale. La réunion a également été l’occasion pour approuver le projet d'accord de partenariat avec la province Chefchaouen, l'Agence de développement économique et social des provinces et régions du Nord, le Conseil préfectoral de Chefchaouen, et la commune rurale de Bouzra visant la création d’un marché dans cette commune. Finalement, un accord a été approuvé concernant le partenariat entre le Conseil régional et le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la formation des cadres ainsi que l’Université Abdelmalik Essaâdi, relatif à la création de la nouvelle faculté à Ksar el Kébir.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 7

Ilyas El Omari examine avec la société italienne «Vercarmodel» les moyens de créer une unité de production de voitures électriques

L

e président de la région TangerTétouan-Al Hoceïma, Ilyas El Omari, a examiné, jeudi au siège de la région à Tanger, avec le directeur général de la société italienne «Vercarmodel», Sergio Brodan, les moyens de créer une unité de production de voitures électriques dans la région. Lors de cette entrevue, M. El Omari a mis en avant les potentiels et les atouts qu'offre la région aux investisseurs étrangers, dont la bonne qualité de ses infrastructures qui l'érige en deuxième pôle économique du Royaume, a indiqué un communiqué de la région. Dans ce contexte, la délégation italienne, conduite par M. Brodan, a salué le développement considérable que connaît la

région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, qui lui a permis de renforcer sa position aux niveaux national et international, réitérant sa ferme volonté de créer des projets d'investissement dans la région de nature à renforcer les relations de coopération entre le Maroc et l'Italie dans différents domaines. À cet égard, M. Brodan a souligné que la société «Vercarmodel», spécialisée dans la fabrication des voitures et moteurs électriques, offre à la région la possibilité de développer le secteur de l'industrie de l'automobile électrique, eu égard au nombre important de voitures fabriquées et commercialisées, allant des vélos aux bus électriques en passant par les voitures. «Il s'agit de développer de nouveaux produits à l'aide de nouvelles techniques et

d'accompagner le gouvernement marocain dans ses efforts pour le développement du pays, à travers l'intégration de la dimension écologique dans le secteur industriel et la création d'emplois additionnels», a précisé le responsable, cité par le communiqué, notant que ce projet devrait contribuer à la lutte contre le chômage et proposer des solutions modernes visant à soutenir la vision prospective du Royaume. Et de conclure que la société fait confiance en l'avenir prometteur du Maroc, faisant observer que le Royaume constitue la plus importante porte vers l'Afrique et d'autres destinations au monde.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 8

L

Premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat

es travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat (MMC), organisées sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, se sont ouverts, vendredi 15 décembre à Tanger, en présence d’un parterre des présidents des régions et gouvernements locaux, des acteurs non étatiques, des investisseurs, des consommateurs et des

contributeurs du monde éducatif ainsi que des acteurs gouvernementaux et des bailleurs de fonds. A cette occasion, Ilyas El Omari, a mis l’accent sur l’importance de la création de la Maison du climat de la région de la Méditerranée, qui abrite plus de 425 millions habitants, précisant qu’elle est l’une des régions les plus vulnérables du monde du

point de vue des changements climatiques. Il a également expliqué que les pays du pourtour méditerranéen sont confrontés à de multiples risques du changement climatique au niveau de la santé, des migrations, de la perte de biodiversité et des ressources alimentaires, etc., ajoutant que ces risques nécessitent des réponses adé-


PingPong - Janvier - 9

quates pour les atténuer et les transformer en opportunités économiques au service des populations. Les premières rencontres de la MMC organisées conformément aux hautes instructions royales et suite aux recommandations de la deuxième édition du Forum méditerranéen pour le climat «MedCOP», tenue à Tanger en juillet 2016, notamment la création d’un groupe d’experts sur les changements globaux dans la région méditerranéenne, ambitionne d’assurer la durabilité de l’action pour l’environnement dans le bassin méditerranéen et de créer des opportunités économiques favorables et adaptées aux recommandations de la préservation de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques. Les premiers travaux de ces Rencontres, qui constituent un espace de consultation, de délibération et de consensus sur les moyens de relever les défis climatiques, ont été marqués par la première réunion du comité stratégique de la MCC, avec la participation de ses 25 membres, dont des présidents de Régions et gouvernements locaux de tout le pourtour méditerranéen, des représentants de grandes institutions internationales et des bailleurs de fond. Le comité a validé, à cette occasion, les cinq piliers d’action qui fonderont l’action

de la MMC, à savoir le financement des projets, le renforcement des capacités, l’acceptabilité et le changement des comportements, l’innovation et les technologies et l’impulsion d’une alliance entre les acteurs des pays du porteur méditerranéen. Le Maroc, à travers de la Région Tanger, Tétouan Al Hoceima, assurera la présidence de cette Maison, qui est un espace de consultation, de délibération et de consensus sur les moyens de relever les défis climatiques entre tous les acteurs non étatiques, les investisseurs, les consommateurs et les contributeurs du monde éducatif ainsi que les acteurs gouvernementaux. Le comité d’orientation stratégique qui est le haut niveau de gouvernance de la MMC, a pour objectif principal d’apporter son expertise sur le scénario défini par l’équipe de préfiguration qui a élaboré tout le rapport. Il fera aussi des propositions de financement pour le lancement. Les Premières rencontres de la MMC, aboutissement du succès réalisé par le Forum méditerranéen pour le climat tenu à Tanger, permettront de renforcer et de consolider le débat et l’échange entre les participants de nombreux pays de la méditerranée autour des 5 piliers d’action de la MMC, à travers des thématiques clés

les grandes questions sociales et sociétales et la mise en œuvre des objectifs mondiaux du développement durable, ainsi que la jeunesse méditerranéenne et le climat. La Maison Méditerranéenne du Climat ambitionne de devenir un espace qui réconcilie l’action individuelle et collective, avec pour causes communes prioritaires : l’économie verte, l’emploi et le financement des projets climatiques qui s’inscrivent dans la dynamique des recommandations de la «COP 21» à Paris et «COP 22» à Marrakech. Elle œuvre à la construction d’un « soft power » via l’influence sur les collectivités territoriales, les acteurs économiques, les acteurs sociaux, les citoyens, ainsi que la mobilisation des réseaux éducatifs et de l’enseignement supérieur et les « data » afin d’atteindre l’efficacité environnementale. La Maison Méditerranéenne du Climat qui assurera le secrétariat permanent de la MedCOP Climat, pourrait garantir une coordination qui s’appuiera sur des Comités scientifiques, d’organisation et de programme, tout en animant une gouvernance collective permettant de mettre en œuvre les lignes directrices et le cahier des charges de la MedCOP.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 10

L

Clôture des travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat

es travaux des premières rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat (MMC), organisées sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, sont arrivés à leur clôture le samedi 16 décembre à Tanger, avec l’adoption de la déclaration finale 2017. Intervenant lors de la séance de clôture, M. Ilyas El Omari, Président de la Région Tanger Tétouan Al-Hoceima, également Président de la MMC, a rappelé les moments forts de ces rencontres, notamment l’implication de tous les participants à l’enrichissement des débats sur la vocation et les missions de la MMC, ainsi que leurs déclarations à soutenir la MMC dans ses missions notamment son rôle fédérateur de l’action climatique au niveau des territoires à travers l’organisation des futures MEDCop dont le secrétariat permanent sera domicilié au sein de la MMC. « Notre ambition est d’élargir le territoire d’intervention de la MMC en se focalisant aussi bien sur la méditerranée que sur l’Afrique, notamment sur les aspects de

résilience des zones les plus vulnérables au réchauffement climatiques », a-t-il déclaré. « La MMC est un hub et un espace d’appui aux initiatives et aux projets d’innovation notamment ceux portés par les jeunes, les femmes et la société civile. Nous œuvrerons, avec nos partenaires, dans le sens d’amplification des initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes pour une montée en puissance de l’action climatique au niveau du bassin de la méditerranée », a-t-il dit. La séance de clôture a été marquée par l’adoption de la déclaration de la MMC 2017, résultats des travaux des représentants étatiques et non-étatiques de la Méditerranée participants à la Première Rencontre de la Maison Méditerranéenne du Climat tenue à Tanger les 15 et 16 Décembre 2017. Dans leur déclaration finale, ils rappellent que la Méditerranée est l’une des régions les plus menacées par les changements climatiques, ajoutant que le rôle des ac-

teurs non-étatiques est devenu incontournable quand à l’atteinte des objectifs d’atténuation énoncés dans l’accord de Paris, ainsi que des objectifs Onusiens de Développement Durable. Ils ont également salué le rôle fondateur et déterminant des deux Régions Provence Alpes Côte d’Azur et Tanger Tétouan Al-Hocaima dans la genèse d’une dynamique climatique territoriale méditerranéenne, indiquant que la Lettre de Sa Majesté le Roi Mohammed VI adressée aux participants de la MedCOP Climat de Tanger le 16 Juillet 2016 représente un des signaux les plus forts envers l’accélération de l’action climatique dans le pourtour méditerranéen. Lors de cette clôture, les participants ont aussi souligné que la réponse au défi que pose le changement climatique exige de l’ambition, du dévouement et de la volonté, non seulement de la part de la communauté scientifique, mais aussi de la part des gouvernements, du secteur privé et de la société civile et que la création d’un espace d’échange d’information, d’exper-


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 11

tise, de conseil et de dialogue entre acteurs non-étatiques dans le pourtour méditerranéen devient une question pressante. La MMC qui sera l’espace propice pour atteindre les objectifs climatiques escomptés, devrait être en mesure de mettre en place un environnement favorable pour une bonne gouvernance climatique méditerranéenne, renforcer la confiance, soutenir la mise en œuvre des politiques et des mesures territoriales, maximiser les bénéfices de la coopération internationale notamment en matière de finance climatique, ont-ils précisé. Pour ce faire, les participants à ces premières rencontres annuelles se sont engagés à : 1.Redonner force à la dynamique Climatique Méditerranéenne à travers notre soutien à la création de la MMC en tant que « Hub Climatique Régional ». 2.Appuyer la MMD pour couvrir tous les aspects scientifiques et techniques y compris politiques, liés à la résilience climatique, et à aligner les programmes de recherches sur les possibilités de solution, à informer le public et à soutenir les processus politiques de mise en œuvre des engagements climatiques globaux. 3.Instaurer un cadre de coopération scientifique et technique autour de la MMC destiné à assurer une croissance constante de l’ambition individuelle et collective, en vue de relever le défi du changement climatique 4.Collaborer avec la MMC pour étudier et faciliter les différentes modalités de renforcement de capacité afin de permettre aux acteurs de la méditerranée un virage vers des économies et des sociétés durables et résilientes. 5.Partager les bonnes pratiques permettant de minimiser les effets du changement global qui menacent l’environnement, la santé et le bien-être des populations. 6.Mettre en place, autour de la MMC, un cadre méditerranéen permettant d’Accorder une attention à la sauvegarde des savoir faire ancestraux permettant le renforcement de la résilience des populations locale face au changement climatique, notamment en zone rurale. 7.Elargir le territoire d’intervention de la maison climat on se focalisant aussi bien sur la méditerranée que sur l’Afrique notamment sur les aspects de résilience des

zones les plus vulnérables au réchauffement climatiques / Zone euroméditerranée 8.Accorder la priorité aux pays en voie de développement et amplifier les initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes en vue d’une montée en puissance de l’action climatique. 9.Appuyer les initiatives des jeunes pour le climat autour de la méditerranée 10.Œuvrer à mobiliser collectivement des financements climatiques, y compris le Readiness du GCF, tout en focalisant sur l’adaptation et la résiliences des populations vulnérables. 11.Développer des initiatives et projets communes en faveur du climat entre les scientifiques de la Méditerranée. 12.Encourager la recherche et l’innovation en faveur de l’adaptation climatique. 13.Doter la MMC avec les moyens nécessaires pour jouer le rôle de Hub Méditerranéen pour l’élaboration des plans climats territoriaux ainsi que pour le renforcement de capacités en matière de

transfert de technologie, de finance climat, de transparence et de système MRV. 14.Développer un cadre de partenariat avec le Centre de Compétence sur les Changements Climatiques (4C Maroc). 15.Plaider auprès des décideurs méditerranéens pour doter la MMC de moyens techniques pour accompagner les entreprises privées de la Méditerranée dans l’évaluation de leurs empreintes carbone. 16.Plaider auprès des décideurs méditerranéens pour appuyer avec tous les moyens humains, financiers et logistiques le futur secrétariat permanent desMedCOP Climat ainsi que la mise en œuvre de l’agenda méditerranéen des solutions Les travaux de ces premières rencontres, ont réuni, trois jours durant, plus de 360 participants de nombreux pays de la méditerranée dont les présidents des régions et gouvernements locaux, des investisseurs, des bailleurs de fonds et des experts et des universitaires, ainsi que des journalistes.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Trois mémorandums d'entente signés à Tanger

PingPong - Janvier - 12

T

rois mémorandums d'entente ont été signés, entre le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et plusieurs partenaires, pour la dynamisation de l'action climatique.

Signé par le président de la région, Ilyas El Omari, et le directeur du Centre de compétences en changement climatique (4C Maroc), le premier accord vise à appuyer la préparation et l'implémentation des plans nationaux d’adaptation et des stratégies basses carbones, et à renforcer le cadre de transparence et l’accès aux fonds climat «GCF» par les territoires du bassin méditerranéens. Le deuxième mémorandum d'entente, signé par M. El Omari, et la co-fondatrice de l’Alliance mondiale des savoirfaire ancestraux pour le climat (AMSEC), Nouzha Bouchareb, porte sur l'accompagnement des coopératives détentrices des savoirs traditionnels dans une gestion économique et durable de leur activité, l'appui à la mise en place d’un programme de renforcement des capacités des populations locales et à la dynamisation de l’action climatique, à travers la création des projets offrant des solutions bas carbone, en intégrant une importante dimension sociale. Le dernier accord, signé entre le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, la société Aaqius, la commune urbaine de Tanger, l'Université Abdelmalek Essaâdi, et l'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), ambitionne de réaliser une étude de faisabilité technico-économique pour le déploiement sur le marché de la mobilité de l’écosystème STOR-H dans la région du Nord, en vue de démontrer les bénéfices et les avantages fournis par cette technologie en termes de mobilité, sécurité, et de coût. Cette convention vise également à réaliser et à faciliter des transports pilotes (2 roues ou autres), afin d’affiner la solution de mobilité proposée aux conditions de la région du Nord, outre la promotion de la sûreté et de la sécurité du transport urbain sur la base de la technologie STOR-H pour les marchandises et les voyageurs. Ces mémorandums ont été signés en marge des premières Rencontres de la Maison méditerranéenne du climat (MMC), placées sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cette grand-messe, organisée durant deux jours à l'initiative de la région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, connaît la participation d'une soixantaine d'experts, hauts responsables et de présidents des régions du pourtour méditerranéen, qui vont débattre de plusieurs thématiques liées aux aspects de financement, de l'emploi des jeunes, de la migration climatique et du renforcement des capacités, en vue de faire face aux problématiques du changement climatique.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 13

I

Un budget de 678 millions de dirhams pour la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima en 2018

lyas El Omari a réussi, ce 2 octobre, à faire voter le budget de la région qu'il préside pour l'année 2018 et qui s'élève à 678 millions DH. Parmi les projets retenus, la création d'un noyau universitaire à Ksar El Kébir pour 125 millions DH.

Test réussi pour Ilyas El Omari, président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Le SG démissionnaire du PAM a vu le budget de sa région pour 2018 validé à la majorité ce lundi 2 octobre lors de la session ordinaire du conseil régional qui s'est tenue dans la ville du Détroit. Le budget global de cette région a été arrêté à 678 millions de dirhams. Parmi les projets phares retenus par le conseil régional, on trouve notamment le projet de création d'un noyau universitaire à Ksar El Kébir. Ce projet est le fruit d'un partenariat entre la région et le ministère de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur. Il consistera en la création d'une faculté pluridisciplinaire et coûtera un budget global de 125 millions de dirhams sans compter l'enveloppe nécessaire pour l'acquisition du foncier. Parmi les autres points votés lors de cette session, il est aussi question d'un avenant à un accord de partenariat avec la RAM pour le lancement d'une ligne reliant Tanger et Al Hoceïma.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 14

L

Santé publique et routes régionales Des projets finalisés qui honorent la région

’intelligent n’est pas uniquement de programmer des projets de développement économique et social et d’édifier de nouvelles infrastructures, car l’idéal est de les mettre à la disposition des citoyens le plus vite possible. C’est en effet le cas concernant l’aménagement de l’infrastructure sanitaire et routière au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Des projets édifiants sont en train de voir le jour. Tout récemment, le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a apporté une contribution financière de plus de 18,6 millions de dirhams (MDH) pour soutenir et équiper les services d'urgences des hôpitaux de la région. "Tous les hôpitaux concernés ont reçu les équipements techniques acquis à travers des appels d'offre ouverts'', indique un communiqué du Conseil de la région, qui a précisé que le nombre et les caractéristiques de ces équipements ont été fixés par la direction régionale de la Santé. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la contribution de la région à "l'amélioration de la qualité des prestations sanitaires offertes au niveau des services des urgences des treize hôpitaux relevant des huit provinces de la région Tanger-Té-

touan-Al Hoceima", souligne la même source. Cette initiative a profité aux hôpit a u x Mohammed V de Tanger, aux hôpitaux d'Assilah et de Saniat Rmel, l'hôpital psychiatrique de Tétouan, l'hôpital Mohammed V à Al Hoceima, l'hôpital de Targuist, l'hôpital Lalla Meriem à Larache, et ceux de Ksar El Kébir et Mohammed V à Chefchaouen. Ces équipements ont été reçu également par les hôpitaux Mohammed VI à M'diq, Hassan II à Fnideq, Abou El Kacem Zahraoui à Ouazzane et Ksar El Majaz dans la province de Fahs Anjra. Et c’est avec la même réactivité et cohérence que les dirigeants du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima adoptent pour finaliser l’aménagement de l’infrastructure routière. En effet, dans la même région, d’autres grands projets d’infrastructures ont été terminés depuis plu-

sieurs mois. C’est le cas du tronçon relatif au dédoublement de la route reliant Tétouan à Chefchaouen, mais aussi Larache à Ksar el Kébir. Faisant plusieurs kilomètres, ces tronçons , tous neufs, apportent une solution que tous les citoyens attendaient depuis fort longtemps. Un vrai soulagement. Finalement, l’idée résidant derrière ces projets est de faire de la qualité un enjeu et un objectif visant à mieux servir et satisfaire les besoins des citoyens. C’est l’objectif principal que recherche le président de la région M. Iliyas El Omari. Un défi qu’il est en train de gagner.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 15

Premier centre pour l’hébergement des enfants abandonnés et femmes en situation difficile Un grand projet du Conseil régional à Chefchaouen

L

es réalisations de l’actuel conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima dans le domaine social méritent d’être soulignées. Les efforts du président du Conseil, M. Iliyas El Omari, dans ce domaine, sont fort considérables. En effet, le 15 novembre 2017, à Chefchaouen, le premier centre multidisciplinaire pour l’hébergement des enfants abandonnés et les femmes en situation difficile au niveau de la région Tanger Tétouan Al-Hoceima a été inauguré. Il s’agit d’un projet social qui a été réalisé dans le cadre d’une convention entre la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l’association de protection de la famille marocaine - antenne Chefchaouen, l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l'ambassade du Japon au Maroc, le ministère de la Famille de

la solidarité de l'égalité et du développement social et plusieurs autres départements. Selon la présidente de l’association de protection de la famille marocaine - antenne Chefchaouen Madame Hanan Koraich Alami, le projet comme son intitulé l’indique a pour but d’une part d’héberger et de prendre en charge les enfants abandonnés et de leurs garantir la protection et l’accompagnement juridiques, le soutien et suivi psychologiques, les soins médicaux nécessaires et le droit à l’enseignement, et d’une autre part d’accueillir les femmes en situation difficile telles que les mères célibataires, les femmes victimes d’actes de violence ou d’exclusion socioéconomique , de défendre leurs droits et d’apporter le soutien et l’accompagnement juridiques et sanitaire nécessaire aussi bien d’appuyer la mé-

diation et la conciliation familiale, et la contribution à l’intégration socioéconomique de ces femmes par la mise en place des ateliers pédagogiques de formation et d’encadrement pour leurs permettre d’acquérir un savoir faire dans des plusieurs filières prometteuses et d’augmenter leur chance à accéder aux postes d’emploi ou de créer leurs propres entreprises pour leur autonomie financière. Le centre a été inauguré par monsieur le gouverneur de la Province de Chefchaouen à la présence du monsieur l’ambassadeur du Japon au Maroc et la présidente de l’association de protection de la famille marocaine - antenne Chefchaouen et plusieurs personnalités représentantes les instances et services étatiques provinciaux, les conseils communaux et autres acteurs locaux de la société civile.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 16

Plan aquacole de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima 16 projets aquacoles à Chefchaouen

A

Chefchaouen, le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima vise sur différents projets pour assurer le développement économique et social de la ville bleue. Chefchaouen ne pourra plus assurer sa croissance en comptant uniquement sur le tourisme et dans ce cas, le Conseil, en partenariat avec d’autres départements dont l'Agence nationale pour le développement de l'aquaculture, compte lancer un total de 16 projets aquacoles, qui seront réalisés dans la province de Chefchaouen, sur une superficie de 360 ha. Ces projets permettront, à terme, d'atteindre une

production annuelle globale estimée à 25.200 tonnes. Ces projets concernent l'exploitation de 12 unités de production pour la pisciculture, de deux autres pour la conchyliculture au profit des investisseurs nationaux et internationaux et deux projets de conchyliculture pour les jeunes entrepreneurs de la province. S'agissant de l'activité piscicole, chaque unité de production, qui s'étend sur une superficie de 25 ha, devrait atteindre à terme une production de 2.000 tonnes/an par projet, soit une production annuelle globale estimée à 24.000 tonnes au niveau de la province de Chefchaouen.

En ce qui concerne la culture des coquillages, la production prévisionnelle globale devra avoisiner les 1.200 tonnes/an, puisque chaque unité de production d'une superficie de 15 ha permettra de produire 300 tonnes/an. A ce titre, deux appels à manifestation d'intérêt ont été lancés pour la mise en œuvre du plan aquacole de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Ce plan porte sur une superficie globale de 470 ha et une production estimée à 32.714 tonnes, déclinée en 22 projets aquacoles: 8 projets de conchyliculture et 14 projets de pisciculture marine.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 17

« Manarat Al Moutawassit » Des projets qui donneront une nouvelle identité à Al Hoceima

E

n partenariat avec les autres départements de tutelle, le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima veille très soigneusement à la réalisation des projets du programme de développement de la province d'Al-Hoceima (2015-2019), baptisé "Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit" et lancé en 2015 par SM le Roi Mohammed VI. Ce programme constitue un grand chantier ayant pour objectif principal d'ériger la ville et sa région en un véritable pôle de développement, tout en améliorant les conditions de vie de la population locale. La participation du Conseil de la région dans ces projets est très importante. Doté d'un investissement global de l'or-

dre de 6,5 milliards de dirhams (MMDH), ce programme vise le développement des milieux urbain et rural de la province. Au volet "promotion de l'environnement social", les travaux relatifs notamment à la réalisation d'un hôpital pluridisciplinaire dans la province pour un montant de 374 millions de dirhams et ceux de la mise à niveau et l'équipement du centre régional d'oncologie (15 MDH) ont démarré en avril dernier, selon un document de la province, ajoutant que le taux d'avancement des travaux de construction d'un centre d'hémodialyse, d'un coût global de 3,6 MDH, a atteint 62%. Par ailleurs, les travaux de construction

de Dar al Oumouma à Beni Ammart pour un budget de 770.000 dirhams et dont les travaux ont été lancés en octobre 2016 avancent déjà à 95%, fait savoir la même source. Dans le but de promouvoir le sport dans la région, une nouvelle cité sportive est prévue à Aït Kamra. La province fait état, dans ce cadre, du grand stade d’Al-Hoceima, la piscine olympique et des salles couvertes, outre près de 39 terrains de proximité, dont 22 sont en cours de réalisation. Il s'agit de la construction du grand théâtre et d'un institut de musique aux standards internationaux à Al Hoceima, dont les travaux ont démarré le 10 avril dernier.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 18

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : le Conseil Régional approuve plusieurs projets et conventions

L

e Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, réuni lundi 3 juillet, à Mdiq, en session ordinaire, a approuvé plusieurs projets de développement et conventions de coopération dans plusieurs domaines. Il s'agit de: - une convention relative au programme de formation dans les métiers de l’enseignement au profit des diplômés; - une convention de partenariat avec l’Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles, qui vise l’amélioration des conditions d’apprentissage des étudiants et l’octroi des bourses; - une convention de partenariat signée avec l’Anapec pour l'organisation de sessions de formation au profit des jeunes qui n’ont pas obtenu le baccalauréat. Elle concerne également la facilitation du déplacement des bénéficiaires; - une convention avec la province d’Al

Hoceima, l’Agence de développement du nord, l’OFPPT, l’Association marocaine des industries du textile dans le nord, - une convention de partenariat avec le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale pour l’organisation de marchés mobiles en faveur des coopératives de la région; - une convention avec l’Agence catalane de coopération et de développement pour la réalisation du programme de développement des projets de l’éconopmie solidaire; - une convention avec le ministère de l’Aménagement du territoire national pour financer l’étude relative à l’élaboration de plans d’aménagement au niveau de Larache et Ouazzane; - une convention avec la commune de Fnideq et la Société Amendis pour réaliser les travaux complémentaires d’ali-

mentation du quartier Hadra en eau potable; - une convention avec le ministère de l’Economie, de l’Intérieur, de l’Agriculture et la région de l’Oriental pour subventionner l’achat de filets stennes; - une convention avec la Chambre de la pêche maritime de la Méditérannée, pour encourager les investissements et réaliser des projets de développement; - une convention avec le Conseil régional du tourisme pour la période 2018-20192020; - une convention avec la commune d'Ouazzane pour continuer la construction d'un centre culturel, et avec le conseil communal de Chefchaouen pour le réaménagement du complexe culturel de la ville; - une convention pour l’aménagement de l’Institut Moulay Ahmed Loukili de musique et de danse de Tanger.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 19

Connecter Al Hoceima: l’autre vœu d’Ilyas El Omari La RAM y répond très favorablement

A

ssurer une meilleure connectivité entre la ville d’Al Hoceima et les autres villes du Royaume, est l’un des objectifs sur lesquels Iliyas El Omari a beaucoup bataillé. Le désenclavement de la capitale du Rif ne pouvant jamais aboutir sans qu’elle ne soit connectée via différentes infrastructures e moyens de transport avec les autres régions marocaines, d’une part, et l’étranger d’autre part. Dans ce cadre, en partenariat avec le Conseil régional TangerTétouan-Al Hoceima, la Royal Air

Maroc (RAM) a lancé, le 10 juillet 2017, deux nouveaux vols supplémentaires à destination d’Al Hoceima, à des prix compétitifs pour la relance touristique de cette destination. Cette initiative, inscrite dans le cadre d’une série de mesures d’urgences initiée par le ministère de tutelle en partenariat avec la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour sauver la saison estivale actuelle à Al Hoceima et promouvoir le secteur touristique dans la ville et la région, concerne les vols Casablanca-Al Hoceima à 400 dHs l’aller et Tanger-Al Hoceima,

au prix de 300 DH l’aller. Cette action vise à contribuer au désenclavement de la destination et sera complétée par d’autres mesures notamment l’allègement des taxes aéroportuaires, indique un communiqué du ministère du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale. Et d’ajouter que d’autres actions sont en cours de finalisation avec les acteurs locaux pour le lancement d’une campagne de promotion visant à booster la destination d’Al Hoceima.


Spécial Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima PingPong - Janvier - 20

A

lors que dans la région Tanger-TétouanAl Hoceima plusieurs secteurs vivent sous le rythme d’un développement économique et social très soutenu, les autorités estiment ‘intelligent’ investir des milliards de DH pour construire de nouveaux terrains de sport, estimant nécessaire que ce développement soit également soutenu sur le plan sportif pour permettre aux jeunes de mieux se réaliser. Pour la région, deux nouveaux terrains de football, notamment à Tétouan et à Al Hoceima sont déjà programmés. Globalement, ces projets représentent un atout majeur pour mettre en valeur l’apport des jeunes citoyens de la région et leur permettre de dégager, dans un futur très proche, leurs compétences dans divers domaines sportifs. En effet, dans le but de promouvoir le sport dans la région, une nouvelle cité sportive est prévue à Aït Kamra. La province fait état, dans ce cadre, du grand stade d’Al-Hoceima, la piscine olympique et des salles couvertes, outre près de 39 terrains de proximité, dont 22 qui sont en cours de réalisation.

Al Hoceima aura aussi son grand stade


Actualité PingPong - Janvier - 22

C

«Mon école : valeurs et créativité» Des élèves et des écoles bien récompensés au Royal Tulip

’est àl’hôtel Royal Tulip de Tanger qu’a eu lieu la cérémonie de clôture de la 2e édition du Programme «Mon école : valeurs et créativité», lundi à Tanger, en présence du ministre de l’éducation nationale et du Wali Mohamed El Yacoubi. Plusieurs autres responsbles ont ccompagnés les deux personnalités lors de cette cérémonie de remise des prix de mérite et d'encouragement à plus de 150 élèves et 38 établissements scolaires gagnants aux différentes compétitions de ce programme.

Initiée par la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF), le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et les Fédérations des parents d'élèves des établissements d'enseignement primaire et secondaire, cette manifestation ambitionne de renforcer les compétences des élèves dans les domaines culturel, artistique et sportif, mais aussi leur sens de citoyenneté, ainsi que de les encourager à faire preuve de créativité et de talent tout en instaurant un climat de compétition. Un total de 221.000 élèves appartenant à 350 établissements scolaires publics et privés relevant de la préfecture de Tanger-Assilah ont participé à cette deuxième édition, qui s'est déroulée du 18 février au 20 mai 2017 sous le thème «L'Afrique, un espace pour la créativité scolaire». Dans la catégorie de la psalmodie du Saint Coran, les prix ont été décernés à Zakaria Baz de l'école primaire Sidi Ahmed Benajiba, Ibrihom Houiyat du collège Al-Maghrib Arabi et Meryem Khanchouchi du lycée Abdelmoumen Mouahidi, en plus d'un prix d'encouragement remis à Israe Hilal de l'Organisation alaouite pour la protection des mal et non-voyants. S'agissant de la compétition des talents artistiques individuels, les prix sont revenus à l'école Omar Benabdelaziz, au collège

Hassan Ibn Tabet et au lycée Abdellah Chefchaouni, alors que les trois gagnants du concours de dessin et d'art plastique relèvent de l'école primaire Henri Poincaré, du collège Omar Benabdelaziz et du lycée Abdellah Chefchaouni. Les élèves des établissements scolaires Imam Boukhari, Imam Assili et Allal Fassi ont, quant à eux, été primés dans le cadre du concours du théâtre. Ceux de l'école Omar Ben Abdelaziz, du collège Hassan Ibn Tabet et du lycée Abdellah Chefchaouni ont remporté les prix de la compétition du chant collectif. Dans la catégorie de la poésie, les prix ont été décernés à Zahra Manssouri de l'école Henri Poincaré, à Ghita Sbai du collège Jbel Bladi et à Mohamed Rabaj du lycée Ibn Khatib, tandis que les prix de la compétition du conte ont été du mérite d'Assia Amenzou de l'unité scolaire de la Fondation Banque Populaire, de Salwa Mrabet du groupe scolaire Nilufer et de Karima Aztout du lycée Allal Fassi. Côté courts-métrages, les prix de cette compétition ont été attribués aux élèves de l'école Jib Biladi, du collège Abdellah Benyassine et du lycée Aboubakr Razi. Ceux

de la compétition de l'environnement sont revenus aux établissements scolaires Rabia Adaouia, Moulay Ismail et Abi Abass sabti.

Au volet sportif, le championnat scolaire du cross country a été remporté par trois élèves des établissements scolaires Ibn Khaldoun, Assia Ouadie et Hanssali dans la catégorie des filles et par trois autres de l'école Aboubakr sadiq, du collège Al-Atlas et du lycée Abelmoumen Mouahidi dans la catégorie des garçons. Et pour récompenser les associations des parents et tuteurs d'élèves pour leur dynamisme et leur implication dans ce programme, des prix ont été remis à l'école Moussa Ibn Noucair, au collège Imam Assili et au lycée Abdellah Chefchaouni. La cérémonie de clôture de cette édition a été également marquée par des prestations artistiques reflétant la richesse du continent africain, ainsi qu'un hommage rendu aux enseignants Mohamed Mahdi Sbai, Fatima Irifi et Abderaouf Laroussi en reconnaissance à leur parcours professionnel distingué et à leurs efforts au service de l'école marocaine.


Actualité PingPong - Janvier - 23

L

La Chambre Espagnole de Commerce et d'Industrie de Tanger Dîner de Gala et la XIVème Édition des “Prix CECIT’2017

a Chambre Espagnole de Commerce et d'Industrie de Tanger a célébré son traditionnel Dîner de Gala et la XIVème Édition des “Prix CECIT’2017, organisé sous le haut patronage de son Excellence, M. l’Ambassadeur d’Espagne au Maroc et ce, le vendredi 15 décembre 2017, dans le cadre prestigieux du Grand Hôtel Villa de France de Tanger. Cette Cérémonie a réuni aux environs de 180 personnes, et s’est déroulée au cours d’un Dîner de Gala qui a été animé par le groupe de musique « Los Morenos ». Sponsorisée par les sociétés Emirates Logistics, et le Groupe des Brasseries du Maroc, cette nouvelle édition des Prix CECIT 2017 a été rehaussée par la présence de son Excellence M. le Consul Général d'Espagne à Tanger, M. Pablo Zaldivar Miquelarena, et le Président de la Chambre Espagnole de Commerce et d’Industrie de Tanger, M. José Estévez Martinez. A l’occasion de la remise des Prix CECIT, un spécial hommage a été rendu à tous les membres et Institutions qui ont été mises à l’honneur au cours de cette édition.

Les Prix CECIT 2.017 ont été remis de la manière suivante : - AMICA ASSOCIAITON MAROCAINE POUR L’INDUSTRIE ET LE COMMERCE DE L’AUTOMOBILE: COOPERATION DANS LES RELATIONS BILATERALES HISPANOMAROCAINE - AUTORITÉ PORTUAIRE DE LA BAIE DE BARCELONE: PROMOTION À LA COOPERATION HISPANO-MAROCAINE». - BAMES A TANGER (SSC TANGER, S.A.) : INVESTISSEMENT ESPAGNOL - AMCEF- ASSOCIATION MAROCAINE DES CONDITIONNEURS ET EXPORTATEURS DES FRUTIS ROUGES: RELATIONS COMMERCIALES HISPANOMAROCAIN. − IMPRIMERIE LITOGRAF: FIDÉLITÉ


Actualité PingPong - Janvier - 24

L

La Chambre de Commerce et de l’Industrie rend hommage aux anciens présidents lors de son 70ème anniversaire

e 70ème anniversaire de la création de la Chambre de Commerce de l’Industrie et de Services de la Région Tanger-TétouanAl Hoceïma, l’institution qui mérite le meilleur soutien, a été célébré du 7 au 14 décembre dans une dimension grandiose rappelant l’importante place qu’elle occupe dans le développement économique de Tanger et de sa région. Une grande soirée a été organisée par la Chambre de Commerce pour clôturer cette belle célébration du 70ème anniversaire de la création de la CCISTTA, durant laquelle outre l’aspect musical, elle a rendu un vibrant hommage à plusieurs personnalités, dont des anciens présidents, qui ont laissé une importante empreinte dans les annales de cette institution.

Créée en 1947 à l’initiative des commerçants locaux de Tanger, la CCIS est considérée comme la première Chambre de commerce marocaine. À l’époque, l’objectif de ses géniteurs était d’avoir une représentation et un cadre qui les unis et qui défend leurs intérêts. Omar Moro, actuel président de la Chambre, a mis en exergue l’ensemble des actions qui laissent croire que la Chambre de commerce, d’industrie et des services, dans sa nouvelle dimension régionale, a désormais son mot à dire dans le développement auquel aspirent tous les secteurs économiques de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. La CCISTTA réagit dans ce sens en émettant des projets, en proposant des idées novatrices et en invitant aux débats visant l’imagination d’un nouvel essor qui répond aux aspirations royales et aux attentes des populations et des secteurs ciblés. Lors de la dernière session d’octobre, le rapport des activités effectuées entre les mois de juillet et octobre 2017 rappelle les réunions, les rencontres et les missions qui mettent en valeur la nouvelle approche de cette institution. La CCIST s’est nettement améliorée et les dernières actions programmées le prouvent bel et bien.


Actualité PingPong - Janvier - 25

Entouré de membres d’un bureau très actif, Omar Moro a aussi trouvé dans son nouveau directeur, l’homme dynamique qui a su remplacer Mohamed Bachir Mehdi devenu ‘conseiller’ auprès de la présidence. Avec ce couple de professionnels, Omar Moro peut prétendre qu’il a renforcé les capacités managériales de la Chambre qu’il dirige avec un succès notoire. C’est ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie sort de sa léthargie qui a duré plusieurs décennies. Omar Moro et son équipe y font des petits miracles en imposant cette institution comme un bon interlocuteur au niveau régional ayant pour mission essentielle de trouver les moyens assurant le développement commercial et industriel (et aussi des services) dans une ville condamnée à mieux réagir. Petit à petit, la CCISTTA s’affirme comme nouveau ‘’centre’’ des affaires de la ville et de sa région. Pourvu qu’une réelle synergie soit établie avec les autres institutions économiques partageant les mêmes objectifs.


Actualité PingPong - Janvier - 26

ORBIS AUTOMOTIVE TANGER Un grand concessionaire s’installe à Tanger

D

ésireux de renforcer sa présence commerciale dans la région du Nord du Maroc, ORBIS AUTOMOTIVE Tanger, distributeur officiel de Fiat, Alfa Romeo, Jeep, Fiat Professional et Abarth, a solennellement inauguré le 14 décembre une nouvelle concession à Tanger. ORBIS AUTOMOTIVE TANGER, dispose d’un espace de vente volontairement positionné haut de gamme, composé de deux showrooms; Fiat et Fiat Professional, l’autre showroom réservé aux marques Alfa Romeo, Jeep et Abarth. Cette concession propose dans un décor moderne et raffiné, l’exposition de plusieurs modèles en permanence au rez de chaussée, qui s’étend sur près de 3000m2, situé sur l’axe routier principal Tanger-Rabat et emploie déjà une trentaine de personnes.

Cette journée restera gravée dans la mémoire des amoureux de belles voitures. Un nombre très important d’invités, constitué d’hommes et femmes d’affaires, différents opérateurs de divers secteurs et des membres influents de la société civile tangéroise, se sont donnés rendez-vous lors d’une magnifique soirée durant laquelle ils ont été invités à faire la découverte de très beaux véhicules.

M. Hassan Raiss, directeur de la concession ORBIS AUTOMOTIVE TANGER, informe ses invités, que la vente des voitures d’occasion aura lieu également dans un futur proche, il veut aussi à travers cet investissement soutenir sa stratégie de développement autour de la qualité et de la proximité. Les 2 showrooms AUTOMOTIVE TANGER lancés dernièrement répondent aux meilleures normes d’exposition dans le segment premium établies par Fiat Chrysler Automobile Maroc (FCA Maroc).


Tourisme PingPong - Janvier - 28

Mövenpick Hôtel & Casino Malabata célébrent les meilleurs employés du trimestre

L

a fête célébrant les meilleurs employés du Mövenpick Hotel & Casino Malabata Tanger pour le dernier trimestre a doublement enchanté la famille de ce grand hôtel. En effet, outre l’hommage rendu aux trois employés élus dans ce contexte; Meilleure emloyée du mois d’octobre 2017 : Fatiha Khadari (RH), Meilleure emloyée du mois de novembre 2017 : Kaoutar Ibarkanen (RH), Meilleur emloyé du mois de décembre 2017 : Karim Lasry (Housekeeping). Par ailleurs, cette même fête célébrant les meilleurs employés de l’établissement a été l’occasion pour le directeur M. Alain Rillof de mettre l’accent sur les futurs objectifs à réaliser dès l’année prochaine, année qui sera caractérisée par le lancement d’un important projet de réaménagement de l’hôtel et qui le placera comme il mérite parmi les meilleurs hôtels de Tanger et même au niveau national.


Tourisme PingPong - Janvier - 29

Le directeur, n’a pas oublié de présenter les stagiaires à l’ensemble du personnel pour les permettre de se familiariser avec la pratique professionnelle et leur faciliter leur insertion au sein de la profession. A ce titre, M. Alain Rillof a souligné l’importance de la cohésion de l’ensemble des employés de l’hôtel dans le but de mettre davantage en exergue les atouts qui les caractérisent dont l’excellente qualité des services. Par toutes ces bonnes nouvelles, le Mövenpick Hôtel & Casino Malabata de Tanger paraît viser le haut du podium où ne se positionnent que les meilleurs hôtels de la nouvelle métropole. Un pari qui sera bien sûr bien assumé.


Tourisme PingPong - Janvier - 30

M. Lhassane Benhaddou

M. Mohammed Guezoual

M. Mouhcine Lahmini

Des promotions bien méritées au Mövenpick Hotel & Casino Malabata

L

a fête célébrant les meilleurs employés du Mövenpick Hotel & Casino Malabata de Tanger pour le dernier trimestre a doublement enchanté la famille de ce grand hôtel. En effet, outre l’hommage rendu aux trois employés élus dans ce contexte, l’autre excellente décision prise par la direction du Mövenpick, à la veille des fêtes célébrant la nouvelle année 2018, était relative à la promotion de trois employés de l’établissement à des postes de responsabilité très sensible. Il s’agit de la promotion de; M. Lhassan Benhaddou au poste de Directeur Technique par interim, M. Mohammed Guezoual au poste de Directeur Financier, et de la nomination de M. Mouhcine Lahmini à la tête

de la direction commerciale & marketing de l’hôtel. Concernant cette promotion bien méritée, il est à souligner que c’est une excellente décision qui vient renforcer le sentiment partagé chez tous les partenaires du Mövenpick concernant les qualités de ces jeunes cadres et le savoir-faire dont il ont fait preuve depuis leur arrivée au Mövenpick Hôtel & Casino Malabata. À cette occasion, M. Alain Rillof, le directeur général du Mövenpick, et Mme Rajae Jouhari ont exprimé aux trois promus, leurs plus cordiales félicitations, en leur souhaitant plus de succès et plus de promotion en gravitant les échelons de la hiérarchie en vue de servir ce prestigieux hôtel. Ils leur ont, en plus, exprimé leurs invocations sincères de réaliser plus de succès et de réussite. Un énorme atout pour le Mövenpick Hôtel & Casino Malabata.


Tourisme PingPong - Janvier - 31

MOHAMMED GUEZOUAL, nouveau Directeur Financier du Mövenpick Hotel & Casino Malabata

P

ossédant plusieurs diplômes de formation dans le domaine de la comptabilité et de la fiscalité, MOHAMMED GUEZOUAL, est le professionnel idéal pour assurer cette mission de Directeur Financier au Mövenpick Hotel & Casino Malabata de Tanger où il a joué un rôle clé dans la structuration de la direction financière. Venant d’être nommé à ce poste, Mohammed Guezoual, était Chef Comptable du même établissement entre la période 2011 et 2015. Auparavant, le même responsable a assumé des responsabilités similaires dans divers établissements hôteliers tant à Tanger qu’à Casablanca. Les Hôtels Solazur Tanger, Michlifen, le Groupe Accor Ibis, Mercure, Sofitel, Casablanca Plaza et Ibis Ouarzazate ou encore la société Hotix Maroc font partie des établissements qui ont bénéficié de son grand savoir-faire. Mohamed Guezoual, le nouveau Directeur Financier du Mövenpick Hotel & Casino Malabata avait signé ses premiers engagements professionnels au sein du groupe Accor où il a assuré plusieurs fonctions dans divers établissements hôteliers.


Tourisme PingPong - Janvier - 32

P

Royal Tulip – Le meilleur employé de novembre 2017 est Lamri Abdel El Llah

our le mois de novembre, l’employé célébré au Royal Tulip City Center Tanger était M. Lamri Abdel El Llah, du département financier, Econome depuis mars 2016. Fêter le meilleur employé de l’établissement 5 étoiles est devenu également une belle occasion pour faire le point sur l’état des lieux au sein du Royal Tulip City Center Tanger et motiver davantage les cadres et le personnel de ce prestigieux établissement. A ce titre, le directeur général, M. Patrick Camélia a souhaité bonnes fêtes à la famille Royal Tulip tout en saluant les nouveaux employés qui ont rejoint l’hôtel.


Tourisme PingPong - Janvier - 33

« Maintenant que tous les services sont complets et tous les postes sont occupés, l’équipe de management s’est agrandie et on commence à sentir qu’il y a une organisation en place dans tous les services » a-t-il déclaré. Et d’ajouter que « Nous devons améliorer et augmenter le produit dans le détail pour pouvoir continuer à satisfaire nos clients ».


Tourisme PingPong - Janvier - 34

En rappelant les détails du programmes des fêtes de fin d’année, Patrick Camélia a souligné que « le Royal Tulip City Center Tanger est prêt pour prendre un nouvel envol en 2018 avec une meilleure organisation ». Une année qui promet des prestations d’une excellente qualité.


Ping Pong Magazine - Best Articles du Nord  
Ping Pong Magazine - Best Articles du Nord  

Numéro du mois de janvier 2017

Advertisement