Page 1

N° 466 - DU 2 AU 8 OCTOBRE 2012 - GRATUIT - WWW.TRIBUNEDEBRUXELLES.BE

10E ÉDITION ENTRE LE MONT DES ARTS ET LES MAROLLES

BALADE POUR NUIT BLANCHE Faites de la vitrine de l’IHECS un nouveau Time Square avec le collectif Metahub qui vous convie à une grande jam audiovisuelle. Pour alimenter les projections, vos photos, sons et vidéos peuvent être téléchargés sur place ou via themetahub.com ou #metahub. Une bande son évolutive, créée en direct en fonction du flux vidéo, viendra compléter le travail des VJ’s. © Metahub

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


lactu POLÉMIQUE

LA PLACE DU CONGRÈS NE SERA PLUS JAMAIS LA MÊME Après treize années de tergiversations, le projet tant décrié de redynamisation du quartier Congrès est adopté. La “redynamisation” du quartier autour de la Colonne du Congrès est à l’étude depuis treize longues années. Le PPAS (Plan particulier d’affectation du sol), indispensable pour mener à bien la transformation du site, a finalement été adopté la semaine dernière au con-

seil communal. Toutefois, les critiques sont toujours aussi virulentes qu’au premier jour. Pour beaucoup, ce projet, qui prévoit la construction de 70 000 m² dévolus aux bureaux, 59 000 m² au logement, 8 000 m² aux commerces, rappelle surtout les plus sombres années de la bruxellisation.

L’Arau, le Bral, les Monuments & Sites ainsi que plusieurs associations de quartier dénoncent en cœur un projet dicté par “la volonté des promoteurs immobiliers. Il dénaturera complètement l’un des rares panoramas historiques de Bruxelles.” L’esplanade du Congrès sera réduite de 22 mètres de chaque côté. “Ce ne sera plus qu’un long couloir, déplore Robert Leach, un riverain qui a interpellé les élus. Les bâtiments de la place du Congrès sont tous classés et ont été construits en fonction de cette place là, de son implantation particulière et de la perspective qu’elle offre sur la ville, qui en est en fait son essence.” L’opposition n’est pas en reste. Le MR évoque “un nouveau furoncle” prêt à défigurer la cité pendant qu’Ecolo s’interroge : “Avec 1,5 million de m² vides, est-il utile de construire autant de bureaux ?” N.R.

LA RÉGIE FONCIÈRE SE RACONTE

L’esplanade du Congrès sera réduite de 22 mètres de chaque côté… © Frédéric Sablon

CONTRÔLE D’IDENTITÉ, SVP nouvelles dispositions légales, la Stib entend poursuivre son “plan de renforcement de la sécurité dans les transports”, lancé au mois d’avril, à la suite du décès d’un superviseur. En quelques mois seulement, “nous avons enregistré une diminution de 20 % des agressions physiques et de 15 % des agressions verbales contre notre personnel. Les agressions contre les voyageurs ont diminué de plus de 16 %”, se félicite la société de transport.

LE CHIFFRE : 20

%

Les Bruxellois consomment 20 % de soins de santé en moins que les Wallons et les Flamands, selon le dernier bilan de l’Inami. Ce constat s’explique par de nombreux facteurs, notamment socio-économiques. En effet, un Bruxellois sur quatre renonce ou reporte des soins médicaux pour raison financière (contre 14 % à l’échelle nationale) et 17 % ne consultent pas de médecin du tout.

DES PANNEAUX COMME S’IL EN PLEUVAIT © TANGUY JOCKMANS

Les agents de sécurité de la Stib peuvent désormais contrôler les cartes d’identité. Les quelque 200 agents de sécurité assermentés de la Stib sont désormais en droit d’exiger les cartes d’identité. Non seulement ils peuvent contrôler les voyageurs, mais aussi toute personne présente à proximité d’un arrêt en surface ou aux alentours d’un véhicule de la société de transport. “Si la personne refuse de s’identifier, les agents pourront la retenir jusqu’à 30 minutes au maximum, en attendant l’arrivée des services de police. En cas de crime ou de délit de droit commun, la durée de rétention maximale passe à deux heures”, explique la Stib dans un communiqué. Les agents interviendront principalement en cas de fraude, de délit de droit commun, de crime ou de comportement dangereux pour la sécurité des voyageurs. “Les agents de sécurité ont reçu une formation leur permettant d’appréhender et d’utiliser au mieux leur nouvelle mission.” Armée de ces

Créée le 23 septembre 2002, la Régie foncière de Bruxelles-Ville gère aujourd’hui un patrimoine conséquent, dont certains édifices comptent plus de cent printemps. “Début 2012, son patrimoine comptait 2 856 logements, 603 commerces ou bureaux, 1 253 places de parking et des biens remarquables concédés par l’intermédiaire de baux emphytéotiques”, énumère Mohamed Ouriaghli, échevin bruxellois des Propriétés communales. A l’occasion du dixième anniversaire de l’“agence immobilière publique”, une exposition retrace son histoire à travers un parcours d’une vingtaine de panneaux illustrés. “Rendre accessible à un grand nombre d’habitants de la Ville la connaissance d’un patrimoine architectural exceptionnel en mutation permanente est le but de notre exposition. Connaître permet non seulement de mieux apprécier et donc de respecter, mais aussi de mieux juger”, commente Christophe Pourtois, directeur du CIVA, qui a conçu et réalisé l’exposition. Jusqu’au 31 octobre, au centre administratif de la Ville de Bruxelles, boulevard Anspach, 6. Du 5 novembre au 30 décembre, au bureau de liaison de Laeken. Boulevard Emile Bockstael, 246. www.bruxelles.be

La plus grande installation photovoltaïque de Bruxelles a été inaugurée la semaine dernière, aux abords du canal. Les toitures de trois des bâtiments du complexe TIR, situé le long de l’avenue du Port, sont désormais recouvertes de 3 920 panneaux photovoltaïques, sur une surface de 13 800 m². L’installation représente un investissement de 2 200 000 € consenti par la société Blue Lines. Elle produit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de 360 ménages.

3

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxljobs BRUXELLES FORMATION

UNE ÉCONOMIE ADAPTÉE AUX DEMANDEURS D’EMPLOI Bruxelles Formation publie une vaste étude sur les profils de ses stagiaires afin d’affiner les futures politiques de lutte contre le chômage.

PAS DE PROFIL TYPE

Les formations proposées en Région bruxelloise évoluent continuellement en fonction des besoins du marché économique. Dès qu’un secteur prometteur se développe, les organismes de formations ne tardent généralement pas à mettre en place des modules adaptés. Cette réactivité aux grandes tendances du marché est indispensable pour fournir la main-d’œuvre qualifiée dont les entreprises ont besoin. Ainsi, 73 % des stagiaires sortis d’une formation qualifiante en 2010 ont décroché un emploi au cours de l’année suivante.

DEUX APPROCHES COMPLÉMENTAIRES Toutefois, si les formations font l’objet de toutes les attentions, notamment de la part du monde politique, “On ne sait que peu de choses sur les stagiaires eux-mêmes”, explique François Robert, de Bruxelles Formation. Et ce, alors que “le centre de notre travail, ce sont les stagiaires en formation, avant même de répondre aux besoins des entreprises existantes”, insiste François Robert. A-t-on affaire à un public homogène ? Les formations sont-elles bien adaptées aux profils des demandeurs d’emploi ? “Sans tenir compte des profils des stagiaires et de leurs aspirations, on n’en finira jamais avec le chômage à Bruxelles. Pour qu’il y ait concordance entre le marché de l’emploi et les demandeurs d’emploi, les deux doivent fournir un effort afin de se rencontrer. Les chômeurs ne sont pas les seuls à devoir s’adapter.”

Le statut (chercheur d’emploi ou travailleur), le genre, l’âge, les lieux de résidence, la nationalité, le niveau des études, la durée d’inscription éventuelle chez Actiris, les variables étudiées ont été nombreuses. Afin de déceler les évolutions et d’anticiper les mutations à venir, Bruxelles Formation a pris en compte la décennie 2000-2010, “un travail souvent fastidieux et parfois délicat, avec des zones d’ombre”, commente François Robert. Premier constat, il n’existe pas de profil type du chômeur : “le profil des publics des OISP (organismes d’insertion socioprofessionnelle) est assez différent de celui de stagiaires de Bruxelles Formation, dont le bagage scolaire est souvent sensiblement meilleur.” Selon l’étude de Bruxelles Formation, en ISP, “les publics sont proportionnellement plus jeunes, plus féminins, moins belges et moins qualifiés.” Second constat, de grandes tendances se dégagent de l’étude : “le vieillissement du public, le faible pourcentage des stagiaires vivant hors des 19 communes (85 % des stagiaires de Bruxelles Formation habitent la Région), la forte croissance des diplômes non reconnus ou encore l’augmentation de la durée d’inscription chez Actiris.” Bruxelles Formation ne remet pas en cause le développement économique de la Région, loin de là, mais l’organisme public appelle les décideurs à tenir compte, en parallèle, de la variété des profils des demandeurs d’emploi et, encore mieux, à investir dans des secteurs qui leur correspondent également. “S’il est essentiel que l’offre de formation corresponde aux besoins des entreprises, il faut aussi que celles-ci tiennent compte des profils des chercheurs d’emploi”, conclut François Robert. NICOLAS ROZEN

Demander aux secteurs économiques de s’adapter ? Un brin utopique ? “Ce message ne s’adresse pas qu’aux entrepreneurs, mais aussi aux femmes et aux hommes politiques”, explique François Robert. En effet, “plus la formation est pointue (médias, informatique), plus l’on trouve des stagiaires domiciliés hors de Bruxelles, ce qui ne règle pas le problème du chômage dans la capitale.” Afin d’aider les décideurs politiques à connaître et à comprendre les demandeurs d’emploi, Bruxelles Formation a entrepris de dresser le profil de ses stagiaires, en se basant sur les chiffres fournis par ses propres centres et ceux de ses partenaires de l’insertion sociale. Combinés, ils représentent 80 % des stagiaires et 90 % des heures de formation prestées sous contrat.

Les 21 septembre dernier était organisé le 12e rallye des langues de Bruxelles Formation qui a vu 850 stagiaires participer à cet événement.© DR

UNE FORMATION COURTE EN TOURISME En 2011, Bruxelles a attiré plus de touristes que jamais : plus de 3 millions de visiteurs ont séjourné dans la capitale, pour un total de plus de 5,9 millions de nuitées. Conscient de cette évolution, l’exécutif bruxellois compte bien exploiter le filon et s’est fixé un objectif ambitieux : atteindre les 10 millions de nuitées à l’horizon 2020. Cependant, “les formations en tourisme proposées en Région bruxelloise, notamment par l’Ifapme (l’Institut de formation en alternance et des indépendants et petites et moyennes entreprises), sont longues (trois ans) et ne correspondent pas toujours aux attentes des demandeurs d’emploi”, explique-t-on à Bruxelles Formation. C’est pourquoi, sur demande du secteur des entreprises de services, l’organisme public a mis en place des modules plus courts, de trois à six mois, stages compris. “L’idée est de faire mieux qu’Internet, qui a accaparé une bonne partie du marché, en offrant des services que le Net ne peut donner. Cela suppose des compétences telles que l’aisance dans l’expression orale et écrite, l’empathie, la connaissance minimale des langues étrangères, le sens commercial, la flexibilité…” Les 11 premiers stagiaires ont terminé leur parcours fin juin. La prochaine séance d’information et de tests est prévue en mars 2013.

4

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville

ENTREZ EN NUIT BL Après avoir campé pendant deux ans dans le quartier Dansaert et aux abords du Marché aux Poissons, NUIT BLANCHE prend de la hauteur et s’installe entre le Mont des Arts et la place de la Chapelle, aux portes des Marolles.

ci-contre). “Comme elle a évolué la Nuit blanche en 10 ans ! Au début, c’était une sorte de label accordé à des événements existants, mais depuis six ans, c’est une expression fluide de la création contemporaine grâce à un appel à projets pour plus de qualité et plus d’harmonie. Résultat : c’est étonnant, original mais offert au grand public, c’est populaire !”, exprime Hamza Fassi-Fihri. Sur le plan géographique aussi la Nuit blanche a évolué : avec des débuts disséminés, elle a investi l’hypercentre quelques années pour migrer cette année vers un périmètre alliant cadre prestigieux et habitat populaire.

République tchèque, de Lettonie et même de Colombie et de Madagascar.” Et du côté de la cinquantaine de projets qui seront à voir, les artistes ont puisé dans leurs rêves, leurs obsessions, leurs passions pour concevoir des mises en scène et des mises en situation qui toutes ont un rapport au rêve. Ce qui fait de cette Nuit-là, une nuit inoubliable… Un petit exemple : pour Songlines, des Bruxellois de

toutes origines se sont prêtés au jeu pour interpréter “Ne me quitte pas” de Jacques Brel dans leur langue maternelle. A entendre rue de Villers dans les Marolles, sous des draps suspendus sur lesquels sont projetés le visage recueilli des chanteurs. E.W. Le samedi 6 octobre 2012, de 19h à 7h du matin. www.nuitblanche.be. Point infos : hall des Brigittines. Un kiosque d’information renseignera également les visiteurs au carrefour de l’Europe (gare Centrale)et des stewards itinérants distribueront des programmes.

Dix ans de Nuit Blanche à Bruxelles n’ont pas mis des valises sous les yeux RÊVES ET OBSESSIONS de l’Echevin de la culture, bien au contraire son regard pétille quand il annonce la dixième édition de cette initiative qui va prendre place à Bruxelles le 6 octobre prochain. Cette année, la Nuit blanche quitte le quartier des quais et l’hypercentre pour fondre sur le Mont des Arts jusqu’à la place de la Chapelle : le patrimoine et l’urbanisme y seront variés et permettront alors aux visiteurs de se perdre tant dans la beauté classique du Palais Charles de Lorraine que dans l’aile désaffectée du home des Ursulines avec une installation de la jeune artiste Cécile Hupin (voir

Cette année, enfin, “la Nuit blanche craindra moins la pluie que les autres années avec un effort fait pour investir les intérieurs : plus de 70 % des activités sont couvertes.” Cette année, l’appel à projets a suscité un véritable engouement auprès des artistes. “Nous avons, au total, reçu 247 projets contre 125 l’an dernier. La renommée de l’événement dépasse désormais largement nos frontières puisque 45 % des projets nous ont été proposés par des artistes basés à l’étranger, de France surtout. Mais aussi d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie, de Finlande, de

LET’S GO PARTIZZZZZ ! Une “Boombox party” attend les amateurs de musique électronique à la salle de la Madeleine. Radio Modern vous fera swinger à La Tentation, une soirée décalée concoctée par les animateurs de Pure FM attend les noctambules au Viage et le Beursschouwburg réunira les amateurs d’électro-wave et d’électro-house à travers des performances de DJ et des concerts. Enfin, GALERIES, nouveau lieu dédié au cinéma et aux arts numériques, renouera avec les bandes originales interprétées en live grâce au collectif Buzz on your lips. Ce sera également l’occasion de découvrir son espace exposition avec Sonic Cinema et l’art numérique avec la performance BodySc4pes. Un pass unique donnant accès à toutes les soirées sera disponible en prévente ainsi que le soir de l’événement. Son prix est fixé à 8 € en prévente (Galeries- Beursschouwburg-Brigittines et via www.nuitblanchebrussels.be) et 12 € le soir de l’événement.

NOUVEAUTÉ 12 : LES ŒUVRES “PARLÉES” Inspiré par le projet initié à Paris par le centre Ressources Théâtre Handicap, le concept des Souffleurs d’images entend permettre aux personnes déficientes visuelles de participer pleinement à la vie culturelle : des étudiants issus de l’enseignement artistique bruxellois se feront Souffleurs d’images (après avoir reçu une formation à l’approche parlée du visuel) et accompagneront les spectateurs pour leur permettre de ressentir encore plus les projets de la Nuit blanche. Renseignements auprès du point info.

Mireilles, c’est une comédie musicale déjantée, un projet de Nadia Schnock avec douze clones de Mireille MAthieu dans une série de tableaux chantants. Tout y tourne autour de l’amour ! A voir aux Brigittines, petite Rue des Brigittines, 1. © DR

SOYEZ VÉLOCES ET MOBILES

SAFARI

Deux parkings deux-roues gratuits et surveillés attendent les cyclistes à la gare Centrale et place des Wallons de 19h à 3h du matin. Entre 19h et minuit, ils pourront y faire graver leur numéro national par Pro Velo ou CycLo pour protéger leur vélo contre le vol. Les utilisateurs du parking recevront un bon de réduction de 15 € à valoir sur une réparation vélo chez Cyclo ou chez Velofixer. Côté Stib, les bus Noctis seront gratuits, leur fréquence renforcée et leur présence prolongée jusque 5h du matin.

BOIRE ET MANGER LE GRAND RESTAURANT de 19h à 03h. Entre cuisines du monde, plats du terroir et produits biologiques, le Grand Restaurant fait comme toujours la part belle au tissu associatif bruxellois. Boulevard de l’Empereur. LE GRAND PETIT-DÉJEUNER de 5 à 07h Entièrement gratuit, le Grand Petit-Déjeuner clôt la Nuit blanche le dimanche entre 5h et 7h du matin. Au menu : café, thé, jus de fruits, croissants et pains au chocolat. Galerie Bortier, rue Saint-Jean 17-19 – 1000 Bruxelles

En route pour un safari très urbain au Palais Charles de Lorraine. Le collectif ZimmerFrei est allé visiter de fond en comble ce lieu très classique et en a fait un inventaire des plus précis, jusqu’au plus petit trumeau ! Les mots y seront égrenés par ordre alphabétique accompagné des sons bruts d’où ils proviennent : ainsi l’on fera un détour sonore dans une carrière à l’évocation des magnifiques marbres qu’abrite ce palais... pour un trek très étrange ! Safari - installation audiovisuelle au Palais Charles de Lorraine, place du Musée, 1, de 19 à 02h.

6

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville

ANCHE !

METAHUB

THERE’S NO PLACE LIKE HOME

Un intérêt profond pour les personnes âgées, un grand-père comme un rayon de soleil, plein de fantaisie et de jeunesse, une sensibilité très présente, très douce, une âme d’artiste… Et un home “Les Ursulines” qui a bien voulu ouvrir ses portes toutes grandes à Cécile Hupin, jeune artiste sortie de la Cambre en juin dernier. Elle est allée à la rencontre des pensionnaires, avec une caméra mais surtout une question : quels étaient, quels sont leurs rêves ? Et rencontre il y eut entre elle et cinq personnes qui se sont mises à parler, à vivre, à rire, à ouvrir grand leur cœur comme s’il n’était plus tenu tout serré par les griffes du temps… Et le public ira lui aussi à la rencontre de ces personnes dans l’aile désaffectée du home des Ursulines à la rencontre de petites bulles de poésie qui offrent un si beau regard sur la vieillesse. Cécile Hupin – installation audiovisuelle (capacité limitée). Home des Ursulines, rue des Ursulines, 6, de 19 à minuit.

Du son, des images, du reportage de terrain, de l’interactivité avec petits moyens et grands effets… C’est un joyeux et sur-urbain spectacle que le collectif Metahub installe dans la ville pour cette Nuit Banche. Les membres du collectif (européen, né à Bruxelles) vont brancher leurs ordinateurs et autres appareils technologiques pour une grand-messe urbaine pleine de lumière, de son et d’images qui interagissent. Mais pour cela, le collectif a besoin de… vous ! Envoyez des sms, des photos, des sons, tweetez, postez des statuts sur facebook (il y aura une borne wifi), parlez dans le micro que l’on vous tend, faites des gestes devant les caméras… tout cela sera affiché instantanément et se transformera en communication du XXIe siècle et en show trépidant ! Collectif Metahub – Performance INTErACTIVE à l’IHECS, rue du Poinçon 15, de 20 à 03h. themetahub.com et #metahub

CYCLO-KINO

Avant les frères Lumière, il y a eu le Belge Joseph Plateau ! Il a inventé le phénakistiscope (système optique donnant l’illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne). Deux artistes se sont inspirés de ce cinéma d’avant l’heure pour enchanter le mur de Recyclart : le public enfourche les vélos et en pédalant, il fera apparaître des images et des œuvres peintes par Bettina. Dans la nuit, à vélo, on va bien plus vite que les autos CyClo-Kino – Bettina Kusel&Fred Chemama (Mira). Parking rue des Ursulines, 21. De 19 à 03h

7

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville A POP NIGHTMARE. Elle a déjà commencé mais il faut s’y rendre à tout prix ! Le Botanique présente “A Pop Nightmare”, exposition consacrée au plasticien Pascal Bernier. A travers ses oeuvres, l’artiste belge dresse le portrait d’un monde désenchanté et fournit un riche bestiaire qui fait réfléchir. Jusqu’au 18/11, au Botanique. Rue Royale, 236 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode. © Pascal Bernier

DES EXPOS PARTOUT ! FOTOFEVER. C’est l’événement photo de la rentrée. 60 galeries vont se regrouper à Tour&Taxis dans un espace de 5 000 m², venues de toute l’Europe Après le succès de sa 1re édition parisienne, Fotofever, foire de photographie contemporaine, s’agrandit à Bruxelles. Du 4 au 7 octobre 2012, Tour&Taxis (shed 1), avenue du Port, 86C – 1000 Bruxelles www.fotofeverartfair.com ©Photo : une oeuvre de Bernard Pras exposé à la Mazel Galerie

IRVING S. T. GARP. Une nouvelle chance de découvrir l’univers étrange et plein d’humour noir de Irving S.T. Garp avec l’expo de sa première série “Le corps décortiqué” : le photographe s’y penche sur l’anatomie humaine et la présente sous toutes les coutures. Jusqu’au 31/10, à la FNAC de la Toison d’Or. Avenue de la Toison d’Or, 17A-20 - 1000 Bruxelles. © Irving S.T. Garp

MICHEL LORIAUX. Le projet photographique de Michel Loriaux “Prise de pouvoir” met en scène des personnalités belges et leur équipe. Parmi elles, plusieurs sont bruxelloises comme Philippe Close, François de Brigode, Virginie Hocq ou encore James Deano. Du 5 au 31 octobre, à la Galerie Double One. Galerie du Roi, 11 - 1000 bruxelles © Michel Loriaux

8

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville LE MAROC, INVITÉ D’HONNEUR DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES

LE MAROC, GUEST-STAR ! Le Maroc à l’honneur, dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est l’idée de l’initiative DABA Maroc. Du 3 octobre au 3 février, cette saison artistique et citoyenne aura pour objectif de montrer “le visage marocain actuel culturel.” 60 compositions, réalisées par près de 150 artistes, présenteront un éventail fourni de la culture marocaine, et ce, dans 70 lieux de Bruxelles et de Wallonie. “Nous ne voulions pas nous limiter à un simple feu

d’artifice éphémère de la culture marocaine, explique Charles-Etienne Lagasse, inspecteur général de Wallonie-Bruxelles International, mais garder des traces de ces partenariats, de ces productions et de ce dialogue entre le Maroc et la Fédération Wallonie-Bruxelles.” Parmi les thèmes très abordés de la saison : la citoyenneté et l’avancement du Maroc vers la démocratie. “Le travail de prospection, qui a duré deux ans, nous a permis de découvrir un Maroc citoyen,

multiple et jeune, porteur d’initiatives nouvelles, affirme Fabienne Verstraeten, commissaire de l’événement. Et les artistes participent à cette nouvelle citoyenneté au Maroc.” DABA Maroc commence le 3 octobre, avec une soirée d’ouverture, aux Halles de Schaerbeek, à partir de 18h, en présence de trois grandes voix féminines : Françoise Altan, Touria Hadraoui et Chérita. CINDY LIMPENS Tout le programme sur : www.dabamaroc.com

“La Liberté ma mère !”, un document de Hadja Lahbib à voir le 21 octobre lors d’un brunch en présence de la réalisatrice et des femmes interviewées. © DR

Le comédien Mohamed Ouachen participe activement à ce festival. © Sarra Benyaich

PETITE SÉLECTION Si vous aussi, vous souhaitez découvrir la culture marocaine, vous serez servis ! A Bruxelles, les représentations seront nombreuses. Parmi elles, il faut citer… CINÉMA. Les Halles de Schaerbeek organisent une avant-première du film “Cinéma Inch’allah”, le 10 octobre à 20h30. Ce film de Vincent Coen et Guillaume Vandenberghe suit le quotidien d’une bande d’amis belgo-marocains qui rêvent de faire du cinéma. 10/10, à 20h30, aux Halles de Schaerbeek. Rue Royale Sainte-Marie, 22a –1030 Schaerbeek. La Cinematek met elle aussi le cinéma marocain sur le devant de la scène, en proposant une rétrospective durant le mois de novembre. Au programme : «Femmes… et femmes” de Saad Chraibi, «Les mille et une mains” de Souheil Ben Barka, “Mirage” d’Ahmed Bouanani,... Novembre, à la Cinematek. Rue Baron Horta, 9 – 1000 Bruxelles. LITTÉRATURE. La Caravane du livre sillonnera la Fédération Wallonie-Bruxelles et organisera des ate-

liers et des rencontres dans différentes écoles, associations, bibliothèques, sur des thèmes variés comme l’égalité homme femme, la tradition ou encore la modernité. Elle fera halte à Bruxelles, le 14 octobre, pour le brunch de la Caravane. 14/10, à 12h, aux Halles de Schaerbeek. Rue Royale Sainte-Marie, 22a –1030 Schaerbeek. DANSE. Rêv-illusion, un spectacle de danse sur le thème de la liberté d’expression, au lendemain du printemps arabe. Produit par la compagnie Anania et Taoufiq Izeddiou. 12/10, à 21h30, aux Halles de Schaerbeek. rue Royale Sainte-Marie, 22a –1030 Schaerbeek. EXPO. Faouzi Laatiris, figure importante de l’art contemporain marocain, présente sa nouvelle exposition Daba l’maghrib, du 12 octobre au 13 décembre, à Bozar. Il y présente une installation composite sur des thèmes variés comme la vie, les anomalies du monde et l’actualité. Du 12/10 au 13/12, au Bozar. Rue Ravenstein, 23 – 1000 Bruxelles.

9

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic “DEAD MAN TALKING”, LE FILM DE PATRICK RIDREMONT FAIT SE SOULEVER LES FOULES !

“CE FILM DONNE U

Douze ans. Il y a douze ans que Patrick Ridremont avait en tête le pitch de “Dead Man Talking”, son premier film qui sort cette semaine. A 45 ans, le comédien et néoréalisateur franchit un nouveau cap. En réalisant un rêve. Il y a pile deux ans, alors que nous dressions son portrait dans ces colonnes, Patrick Ridremont nous avait déjà fait part de sa volonté de réaliser et de jouer dans le film qu’il avait écrit. Le pitch est resté identique : il évoque l’histoire d’un condamné qui profite d’une faille judiciaire pour retarder sa mise à mort… en racontant sa vie ! Histoire d’établir un lien avec la carrière d’avocat qu’il a un jour imaginé ? Les années passent. Patrick parle vaguement de son court à quelques amis et connaissances. Très vite, au sein du microcosme médiatique belge, les producteurs entendent parler du projet. Qui, progressivement, se mue en long métrage. “Je le dis le plus sincèrement du monde : j’ai avant tout écrit pour me faire plaisir. Jamais je ne pensais me retrouver piégé dans un engrenage où tout mon entourage allait m’encourager à développer cette idée. Tout ça vous arrive quand vous ne vous y attendez pas.” La machine lancée, il améliore pendant plusieurs années son scénario, tout en continuant à se consacrer à la télé, au théâtre, à des sketches et ses nombreuses voix, qu’on peut entendre encore chaque jour en radio ou en télé. “Moi, je suis consommable immédiatement. Je vis en général de très courts projets, ce qui me permet de passer du temps. Ne me consacrer qu’à ‘Dead Man Talking’ depuis une décennie m’aurait plongé à coup sûr dans une grosse dépression !” Patrick Ridremont l’a souvent avoué dans ses entretiens, il a longtemps été déçu par les propo-

sitions qu’on lui faisait dans le rôle de comédien. Et si son film était né de cette frustration ? “Je l’ai dit, c’est vrai. Mais attention, je ne fais pas ce film pour m’attribuer un grand rôle. Ce serait aussi débile qu’un mec qui ne gagne pas au Lotto et qui se fabrique un billet lui-même. D’ailleurs, je lâcherais plus volontiers mon job d’acteur que celui de réalisateur. Mais voilà, j’ai des gens, et aussi des producteurs, qui m’ont convaincu de jouer le rôle principal. C’était difficile de dire non.” Cinéphage avisé et perfectionniste de nature, ce natif de Kinshasa n’a rien laissé au hasard. Toute l’équipe du film a d’ailleurs été impressionnée par l’ampleur de son travail en amont. Une préparation minutieuse qui lui a permis d’éviter toute mauvaise surprise, sur un tournage qui s’est principalement déroulé au Luxembourg. “Oui, zéro surprise ! En même temps, mon film ne nécessitait pas deux mille décors et les moyens que réclame un Tarantino (rire). Mais j’ai tout étudié de près, c’est vrai. De la Belgique qu’on peut reconnaître dans un cratère lunaire à la marinière d’un personnage, en passant par le choix d’une bagnole ou d’une soutane, ou encore l’absence d’écrans plasma et de gsm, j’ai tout préparé, quitte à faire un truc de branleur. Mais j’assume tout ! Quand, dans une autre vie, il était animateur de télé, Ridremont concédait avoir beaucoup de mal à se regarder. Pour peaufiner DMT, il a évidemment dû s’y résoudre : “C’était atroce. Au mon-

tage, je parlais de mon personnage à la troisième personne. Mais ce n’était pas du Alaindelonisme (sic) croyez-moi, je devais vraiment faire comme s’il s’agissait de quelqu’un d’autre. Et bien sûr, rester neutre en toutes circonstances. Heureusement, j’ai bossé avec un coscénariste qui s’est bien occupé de mon personnage et qui, forcément, avait une position plus humble que la mienne pour juger où il était utile qu’il apparaisse.” Enfin passé de mené à meneur tel qu’il le souhaitait à ce moment-ci de sa vie, Ridremont semble donc avoir franchi un nouveau cap. “En fait, ‘Dead Man Talking’ donne un sens à ma vie. En y réfléchissant, j’ai presque le vertige. Parce qu’aujourd’hui, je comprends pourquoi j’ai rencontré la mère de mes trois enfants, pourquoi j’ai rencontré mon ami Olivier Leborgne ou pourquoi j’ai rencontré Virginie (Efira, Ndlr)…” Entrant à présent dans une période d’extra-médiatisation inédite pour lui, l’homme, qui se fourvoie complètement quand il dit qu’il se vend mal, connaît les enjeux : “Moi, je ne veux surtout pas d’un film qui soit un succès d’estime. Je veux absolument rencontrer le public. Si ce n’est pas le cas, je sais que ce sera insupportable et que ça me fera très mal. Mais je continuerai. Pas tout de suite peut-être, mais je voudrais continuer à faire des films. Je rêve d’en faire un en anglais ou en italien ! Tout en jouant. Mais j’espère, pour d’autres. Enfin, si on veut bien de moi !” DAVID HAINAUT

10

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic

UN SENS À MA VIE” NOTRE AVIS ? UNE PROUESSE Talking”, malgré quelques longueurs probablement dues à un scénario étriqué, reste une prouesse qu’il faut découvrir. Et qui surtout, permet au cinéma belge de se diversifier encore un peu plus. DAVID HAINAUT

Sortie ce 3 octobre. De et avec Patrick Ridremont, François Berléand, Virginie Efira, Christian Marin, Jean-Luc Couchard, Denis M’Punga et Pauline Burlet. (Surfez sur www.deadmantalking-lefilm.com)

©

Condamné à mort par empoisonnement pour meurtre, William Lammers (Patrick Ridremont), 40 ans, se prépare à être exécuté dans l’indifférence générale, puisque seul un modeste journaliste assiste à l’exécution. Une formalité pour Karl Raven (François Berléand), mais qui va vite virer au cauchemar. Cette condamnation va alors prendre une tout autre tournure, jusqu’à mêler hommes politiques, médias de masse et grand public. Attendu au tournant pour son premier film, Ridremont nous a franchement épaté. Dès le – mémorable – générique, le spectateur est captivé par un film qui ne ressemble en fait à aucun autre. C’est que la minutie naturelle du réalisateur se ressent à tous les étages : d’une parfaite direction d’acteurs à une réalisation ultra- soignée, de la qualité de l’image à la musique (grandiose) en passant par l’ambiance ou l’extrême richesse des personnages, “Dead Man

Un casting franco-belge pour le premier film de Patrick Ridremont. avec une série de seconds rôles de choix comme François Berléand, Jean-Luc COuchard, Olivier Leborgne, Virginie Efira.. © DR

DES ACTEURS AU TOP Irréprochable et rappelant que Ridremont reste à 45 ans un acteur sous-estimé, “Dead Man Talking” bénéficie d’une palette de seconds rôles assez impressionnante. François Berléand est tout simplement phénoménal, l’ex-gendarme de Saint-Tropez Christian Marin – décédé il y a quelques semaines, mais qui a vu le film en DVD – reçoit le plus bel hommage imaginable et Virginie Efira est efficace dans un rôle soi-disant sérieux. Jean-Luc Couchard, en gouverneur atypique, est savoureux. Et drôle, comme toujours. Olivier Leborgne et Jean-Claude Dubiez, ses deux trublions et amis de l’IAD, confirment eux aussi un potentiel qui mériterait d’être bien mieux exploité. Quant à la jeune Pauline Burlet, dont le visage poupon et très cinématographique lui a permis d’incarner Piaf jeune dans “La Môme”, sa prestation d’ensemble reste convaincante malgré un jeu hésitant lors des premières scènes. Mais on devrait vite la revoir, tout comme la grande révélation du film, qui reste sans conteste Denis M’Punga, incarnant avec autant d’émotion que de profondeur le gardien de prison. Un comédien issu des planches que Ridremont avait connu il y a dizaine d’années dans “Night Shop”, une capsule télé.

OFF CAMÉRA FLANDRE ET FRANCE ? S’il n’existe pas encore de copie sous-titrée flamande, rien ne dit que “Dead Man Talking”, en connaissant une belle carrière côté francophone, rebondira au nord du Pays. En France, DMT a par contre été racheté par Atypik Film, qui jouit d’un catalogue de choix avec bon nombre de films anglo-saxons réputés. Le film sortira en mars dans l’Hexagone.

LA PLACE DE LA MUSIQUE

UNE PRODUCTION BRUXELLOISE. Bien cotée dans le petit milieu du cinéma, Nexus Factory, la société productrice du film chère à Serge De Poucques et Sylvain Goldberg, a notamment participé à la production de films comme “Cloclo”, “Les Lyonnais”, “Mais qui a tué Pamela Rose ?”, “Le Prénom” ou le prochain “Boule et Bill”. Ce sont également eux qui ont produit le génial et drôle” BXL/USA”, un téléfilm où Patrick Ridremont tient le rôle principal face à Charlie Dupont. Vu son indéniable qualité, il verra finalement le jour dans les salles en novembre, entre ses deux passages télé (Be TV en 2011 et RTL-TVi en 2013).

Musicien émérite, Ridremont a, figurez-vous, déjà composé pour l’Orchestre national de Belgique. Pas étonnant qu’il ait accordé beaucoup d’importance à la musique dans son film. Celle-ci a notamment été composée par Matthieu Gonet (pour les connaisseurs, c’est l’ex-prof de piano de “Star Ac’”) et Sylvain Goldberg, l’un des producteurs. “Je me suis fait plaisir, précise Ridremont. Je n’ai pas hésité à laisser quelques envolées et quelques tire-larmes. J’avais envie de ça. J’ai eu la chance de compter sur un orchestre de musiciens qui a joué pour Alexandre Aja.”

LA SUITE ? Prof de radio à l’Ihecs – comme Pierre Duculot, le réalisateur d’“Au cul du loup” – depuis trois ans où il donne près d’une quinzaine d’heures de cours en radio, Ridremont retrouvera les bancs d’école dès la rentrée de janvier 2013. “Evidemment, précise Ridremont, Mon avenir va un peu dépendre du destin de ce film. Mais même si cela me prend beaucoup de temps, j’adore enseigner !”

11

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


cinéma PAULINE DÉTECTIVE ROBOT AND FRANK Frank est un ancien cambrioleur, retraité atrabilaire et kleptomane, qui s’ennuie ferme et passe le plus clair de son temps à dévaliser les boutiques de souvenirs. Ses enfants, inquiets de ses pertes de mémoire, lui achètent un robot humanoïde supérieurement intelligent, programmé pour veiller sur lui et améliorer sa santé mentale. Ce n’est pas du goût de Frank de se faire materner par un tas de ferraille… Mais lorsque la librairie du coin est menacée de disparaître, il entrevoit l’occasion de la sauver en complotant, avec l’aide du Robot, ce qui pourrait bien être son tout dernier casse… De Jake Schreier avec Frank Langella, Liv Tyler, Susan Sarandon, James Marsden, Peter Sarsgaard, Jeremy Strong, Dario Barosso. Etats-Unis, 2012. Drame, science-fiction, comédie, 1h31.

LA TÊTE LA PREMIÈRE Zoé décide de prendre la route pour approcher un écrivain qu’elle admire et trouver un sens à sa vie. Elle croise Adrien qui, curieux et intrigué par son caractère insaisissable, décide de la suivre… D’Amélie van Elmbt avec David Murgia, Alice de Lencquesaing, Valérie Mathonet, Micheline Lambion, Cécile Maidon, Georges Hicter, Anthony Foladore. Belgique, 2012. Comédie dramatique, 1h32.

SAVAGES Laguna Beach, Californie : Ben, botaniste bohème, Chon, ancien Navy Seal, et la belle O partagent tout. Ben et Chon sont à la tête d’un business florissant. Les graines ramenées par Chon de ses missions et le génie de Ben ont donné naissance au meilleur cannabis qui soit. Même s’il est officiellement produit pour des raisons thérapeutiques, ils en dealent partout avec la complicité de Dennis, un agent des stups. Leur affaire fonctionne tellement bien qu’elle attire l’attention du cartel mexicain de Baja, dirigé d’une main de fer par Elena. Face à leur proposition d’“association”, Chon est partisan de résister par la force, mais Ben préfère tout abandonner. Pour les contraindre à coopérer, le cartel kidnappe O. C’est le début d’une guerre entre l’organisation du crime et le trio. Qu’il s’agisse de pouvoir, d’innocence, ou de la vie de ceux qu’ils aiment, tout le monde a quelque chose à perdre. D’Oliver Stone avec Salma Hayek, Blake Lively, John Travolta, Uma Thurman, Emile Hirsch, Benicio Del Toro, Taylor Kitsch. Etats-Unis, 2012. Crime, drame, thriller, 2h11. (16)

Plaquée par son petit ami, Pauline se laisse entraîner par sa sœur dans un palace de la Riviera italienne. Au lieu de savourer les joies du farniente, elle se persuade qu’un crime a été commis dans l’hôtel et s’improvise détective, embarquant dans ses investigations un séduisant maître nageur… De Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain, Audrey Lamy, Claudio Santamaria, Antoine Chappey, Anne Benoît, Sabrina Impacciatore, Wladimir Yordanoff. France, 2012. Comédie, 1h41.

DO NOT DISTURB

Un soir, Jeff débarque sans prévenir chez Ben. Pour célébrer ces retrouvailles et distraire son vieux copain de sa vie rangée, Jeff l’entraîne dans une fête. Sur place, une discussion évoque un festival de porno amateur et l’idée prend vite l’allure d’un pari : Jeff et Ben coucheront ensemble sous l’œil d’une caméra. Ce n’est ni gay ni porno, ce sera de l’Art ! Le lendemain, impossible de se dégonfler. Rien ne les arrêtera, sauf peut-être la femme de Ben, l’hétérosexualité ou certaines questions mécaniques… D’Yvan Attal avec Yvan Attal, François Cluzet, Laetitia Casta, Charlotte Gainsbourg, Asia Argento, Joey Starr. France, 2012. Comédie, 1h32.

LE MAGASIN DES SUICIDÉS Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où se vendent poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit… De Patrice Leconte avec Bernard Alane, Isabelle Spade, Kacey Mottet Klein, Laurent Gendron, Isabelle Giami. France, Canada, Belgique, 2012. Film d’animation, comédie, film musical, 1h25.

TAKEN 2 A Paris, la mafia albanaise a commis une seule erreur : kidnapper la fille de Brian Mills, ex-agent de la CIA. Aujourd’hui, ils comptent leurs morts et ne pensent qu’à une chose : la vengeance. Quand Bryan Mills rejoint sa famille à Istanbul, la mafia n’est pas loin. Mais il est capable de tout pour protéger sa famille… D’Olivier Megaton avec Liam Neeson, Maggie Grace, Famke Janssen, Leland Orser, Rade Serbedzija, Luke Grimes, Aclan Bates. France, 2012. Action, thriller, crime, 1h32.

LES SAVEURS DU PALAIS DEAD MAN TALKING 20 h. Un couloir de la mort quelque part. William Lammers, dernier détenu d’une prison désaffectée, est condamné au poison pour homicide. La loi ne précisant pas la longueur de sa dernière déclaration, il va profiter de ce vide juridique et se lancer dans un ultime monologue pour échapper à la sentence. Son exécution qui ne devait être qu’une formalité va alors devenir le plus incroyable des enjeux politique et médiatique au cœur d’une campagne électorale pour le moins étonnante et rocambolesque.. De et avec Patrick Ridremont, François Berléand, Virginie Efira, Olivier Leborgne, Jean-Luc Couchard, Christian Marin. Belgique, 2012. Comédie dramatique, 1h40.

MORTEM

La réalité vécue par un être aux portes de la mort... D’Eric Atlan avec Panchenko Daria, Diana Rudychenko, Stany Coppet, Hortense Gelinet, Sophie Gelinet, Jean-Luc Masson. France, 2010. Mystère, thriller, fantastique, 1h34.

Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l’Elysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s’impose avec son caractère bien trempé. L’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président, mais dans les coulisses du pouvoir les obstacles sont nombreux… De Christian Vincent avec Catherine Frot, Jean D’Ormesson, Hippolyte Girardot, Arthur Dupont, Arly Jover, Thomas Chabrol, Nathalie Vignes. France, 2012. Comédie, 1h35.

EL GUSTO

La bonne humeur – el gusto – caractérise la musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de la casbah d’Alger par le grand musicien de l’époque, El Anka. El Gusto, Buena Vista Social Club algérien, raconte avec émotion et… bonne humeur comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a 50 ans.. De Safinez Bousbia. Irlande, 2011. Documentaire, 1h33.

LE COUP DE CŒUR DE GUS THE SECRET

Cold Rock, une petite ville minière paumée quelque part aux Etats-Unis, entourée de forêts et de montagnes. Une petite ville comme bien d’autres, sauf qu’ici, de nombreux enfants disparaissent… Oh, chaque habitant du bled a sa petite théorie sur la question, mais celle qui revient le plus souvent, c’est celle d’un “Tall Man” aperçu par plusieurs d’entre eux, qui enlève les enfants et s’enfuit dans la forêt. Enfants qu’on ne retrouve jamais d’ailleurs. Il faudrait un Manuel Valls ou une Joëlle Milquet pour venir remettre de l’ordre dans tout ça, mais bon, le sheriff local fait ce qu’il peut. Mais Julia, elle, n’en a cure. Cette veuve vit avec son fils de 6 ans et, infirmière, fait office de médecin du village. Une nuit, celui-ci se fait enlever sous ses yeux et elle se lance à la poursuite du terrifiant individu. Si elle le perd de vue, elle sait qu’elle ne reverra sans doute jamais son fils… Et puis, et puis, (il y a Frida ?) tout bascule ! On ne vous en dira pas plus bien sûr, parce que ce film, il faut aller le voir en en sachant le moins possible ! Et vite ! Un vrai régal, avec en plein milieu un hénaaauuurrrme retournement de situation digne du “Sixième sens”. Mais “The Secret” ne se résume pas qu’à ça, fort heureusement. Jessica Biel trouve ici le meilleur rôle de sa carrière (d’accord, ce n’était pas très compliqué…) et après un formidable “Martyrs” trop méconnu, Pascal Laugier continue de (beaucoup) nous surprendre. Attention cependant, ce film est interdit aux moins de 16 ans. LOUVES Paris. La vie de Helena bascule le jour où son fils se suicide après avoir révélé être victime d’abus de son père. C’est la fin abrupte d’un couple aliéné depuis tant d’années. Dans les montagnes macédoniennes, Ajsun vit avec son père et son fils Ilkin âgé de cinq ans. Leur vie, simple et solitaire, est rythmée par le travail à la ferme et les sautes d’humeur du père. Ajsun attend patiemment le retour de Lucien, parti en France avant la naissance de leur fils. C’est Lucien qui croisera le destin de ces deux femmes. Helena, agent d’approbation de Lucien, qu’elle considère peu à peu comme son fils, l’aidera à fuir Paris pour rejoindre clandestinement la Macédoine où Helena et Ajsun se retrouvent. De Teona Mitevska avec Victoria Abril, Labina Mitevska, Jean-Marie Galey, Arben Bajraktaraj, Firdaus Nebi, Kaeliok Fonenimum Varka, Dimitar Gjorgjievski. Belgique, Allemagne, Macédoine, Slovénie, 2012. Drame, 1h43.

12

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


sortir UN TROISIÈME ALBUM ET UN CONCERT À L’AB LE 13 OCTOBRE

JOSHUA : DES OUTSIDERS ASSUMÉS Si Joshua est un nom connu dans le milieu de la musique en Belgique, le trio s’est fait connaître du grand public lors de l’émission The Voice. Coachs imprévisibles, toujours à la recherche d’innovation et de renouveau, Greg, Senso et Stef ont rapidement retrouvé le chemin du studio le lendemain de la finale. En est sorti “The Outsiders”, un troisième album toujours street pop, toujours éclectique. Bref, toujours Joshua. Visuellement, vous nous avez habitués à un visuel plus recherché que pour cet album-ci… Greg : C’est beau mais c’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose. Senso : On avait un message précis et direct à passer donc il n’y avait pas de nécessité à faire un beau livret avec beaucoup d’images. En plus, l’album a été terminé dans la précipitation donc on s’est surtout concentré sur les points essentiels et le message principal. Il y a une image très forte à l’intérieur et c’est là qu’il faut tout comprendre. Un album terminé dans la précipitation pour surfer sur la vague The

Voice ou c’est un concours de circonstances ? Senso : La maison de disques nous avait fixé une date. Arrivé à l’échéance, on n’était vraiment pas très loin dans la conception de cet album. Stef : Il y avait tellement de temps et d’énergies donnés pour cet album qu’on ne pouvait le terminer que dans la précipitation. La maison de disques nous a pressés et c’est ce qu’il nous fallait pour terminer cet album. Senso : Dans une opération marketing, c’est à ce moment-là qu’il faut sortir l’album. Pendant l’émission, le temps nous manquait. Il fallait le sortir après The Voice pour pouvoir faire les festivals. Greg : Mais finalement, qui ne le fait pas des quatre ? Stef : C’est un album qui était quasi terminé avant le début de l’émission. Pour une fois que les agendas fonctionnent, on est content de pouvoir profiter de la vague The Voice. Mais vous restez fidèle au street pop malgré tout ? Senso : Plus que jamais ! Par exemple, la reprise de Bob Marley est totalement street pop. La ligne de chant est reggae, la musique a une tendance electropunk. Stef : Il y a une prise de risque dans le fait qu’on prend les gens à contrepied. On se sent authentique du début jusqu’à la fin.

Un trio qui évolue un peu en-dehors de la sphère. Mais dont la tonalité street pop et éclectique plaît de plus en plus.© DR

Qu’est-ce qui vous fait dire que vous êtes des outsiders ? Senso : Notre différence. On évolue un peu en dehors d’une sphère. On a souvent été présent dans des endroits où tout le monde se demandait pourquoi on était là. Si on doit résumer notre carrière, c’est vraiment ça. Greg. : Chaque fois qu’on faisait une scène, tout le monde se demandait pourquoi on était là. Que ce soit aux Francofolies, au Bucolique, au Nrj in the park, aux Fêtes de Wallonie,…

der. On n’arrive toujours pas à nous cataloguer dans un truc. On a notre propre musique, on lui a donné un nom et on assume.

Pourquoi le revendiquer seulement au troisième album ? Senso : On ne s’en rendait pas compte. C’est en analysant notre parcours qu’on s’est rendu compte qu’on était outsi-

MAÏLYS CHARLIER

Voulez-vous toujours produire d’autres artistes ? Senso : Des artistes en général. Pas forcément des talents. On n’est pas dans cette course-là en tous cas. Tous ceux qui sont sortis font le plus de scène possible. Si tu as du talent, il sera toujours là dans 6 mois, un an. On ne veut pas précipiter les choses.

En concert le 13 octobre à l’Ancienne Belgique

AUGUST ALBERT, DU VINTAGE COMME ON L’AIME Leader des Customs, Kristof Uittebroek a décidé de se lancer seul pour enfin explorer cette musique qu’il aime tant. Entre cinéma des années 60, chanson française et soul dépoussiérée. Une musique que l’on pourrait qualifier de vintage. Et comme c’est la grande tendance de ces dernières années, August Albert va conquérir des cœurs avec ce premier album solo ! Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans une carrière solo ? Ce n’était pas dans mes ambitions mais je

voulais faire quelque chose qui me permettrait de donner libre cours à mes goûts musicaux. Les autres membres de Customs ne sont pas vraiment transportés par ce genre de musique… Puis, je voulais que cet album soit le plus personnel possible. Cela vous force-t-il à vous exposer d’autant plus ? Oui évidemment ! De toute façon quand on fait de la musique, on est obligé de s’exposer, de se mettre à nu. Tu ne peux pas te cacher sinon les gens le devinent très vite.

Pour vous, être old fashion c’est une bonne chose ? Quand on est un artiste, il y a deux directions à prendre : soit on passe son temps à chercher à faire ce qui n’a jamais été fait. Les autres vont rechercher les vieilles choses pour en faire de nouvelles. On a besoin de ces derniers pour ne pas oublier que ce qui a déjà été fait avant peut être remodelé. (M.C.) August Albert, “You watch too many films, my dear”, Universal

13

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans Maroc s’annonce bien compliqué et semé d’embûches. La route n’est pas encore entamée que les chauffeurs se disputent déjà le volant... Le S. 06·10 à 20h, le D. 07·10 à 16h - De 2 à 5 € (gratuit pour les habitants du Peterbos) Cité du Peterbos. - 1070 Anderlecht & 02 219 11 98 www.lesnouveauxdisparus.com

LA MOUCHE, L'ARCHANGE DE ET PAR VIVIANE DE MUYNCK ET CHRISTINE CORDAY.

MÉLOPOLIS TEXTE ET M.E.S. PATRICK CHABOUD, AVEC DANIEL CAP, CÉCILE DELBERGHE, JOHN-JOHN MOSSOUX, ZIDANI EN ALTERNANCE AVEC MURIEL BERSY...

Paris 1871, la commune. Le peuple a faim. Germinal et Les Misérables se vivent chaque jour dans les faubourgs populaires. Alors que les barricades se dressent dans la capitale, l’ignoble Thiers reconstitue son armée à Versailles avec l’aide des Prussiens. Le Magic Land nous invite à revivre cette époque sombre et exaltante à travers l’évocation des destins tragiques de Lola, la petite marchande d’allumettes et de Gino, son amoureux, l’accordéoniste aveugle. Nous croiserons la pauvre Cosette, Gavroche, de méchants tuteurs,bourgeois sans scrupules et des dames de petite vertu... COMPLET les 03, 04, 05, 10, 18 et 20·10. Jusqu'au 26·10. Du Ma. au S. à 20h30 - De 15 à 18 € Magic Land Théâtre. Rue d'Hoogvorst 8-14 - 1030 Schaerbeek & 02 245 50 64 www.magicland-theatre.com

SPECTACLES CONTINENT KAFKA D'APRÈS FRANZ KAFKA, M.E.S. PASCAL CROCHET, AVEC A. CERVINKA, ANGELO DELLO SPEDALE CATALANO, ANNE-ROSE GOYET...

Pascal Crochet et son équipe abordent l'œuvre du grand écrivain pragois. Ils imaginent, non sans humour ,les derniers jours de la vie de Kafka qui, en proie à des hallucinations, voit surgir la multitude des silhouettes étranges qui peuplent ses écrits. Du 09 au 26·10. Du Ma. au S. à 20h30 (sauf le Me. à 19h30) et le D. 21·10 à 15h - De 11 à 21 € Rideau de Bruxelles@Jacques Franck. chée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 737 16 01 www.le rideaudebruxelles.be

LA BALLADE DE GARUMA Théâtre à ciel ouvert d’après "La Ballade de Garuma" d'Ad de Bont, m.e.s. Jean-Michel Van den Eeyden. Du 06 au 08·10. Les S. et D. à 16h30, le L. à 13h30 De 10 à 14 € Les Halles. Rue Royale Sainte-Marie 22 - 1030 Schaerbeek & 02 218 21 07 www.halles.be

LA FÊTE SAUVAGE DE MATHIEU GOSSELIN, M.E.S. GEORGES LINI, AVEC FRANCE BASTOEN, ANNE-PASCALE CLAIREMBOURG, JOHN DOBRYNINE...

C’est l’anniversaire de Martine, qui a choisi cette journée pour enterrer les

cendres de son amoureux. Franck s’est suicidé et son départ a causé un vide immense autour de lui. Une vraie fête s’organise avec tout ce qu’elle contient de charge libératrice. Jusqu'au 06·10. Du Ma. au S. à 20h30 De 10 à 15 € Centre culturel Bruegel. Rue Haute 247 - 1000 Bruxelles & 02 503 42 68 www.ccbruegel.be

LA LANGUE DE MA MÈRE DE ET PAR TOM LANOYE. EN NÉERLANDAIS SURTITRÉ EN FRANÇAIS.

Dans un monologue à la verve remarquable, l'auteur raconte sa mère, femme d’un petit boucher de Sint-Niklaas, mais aussi comédienne amateur de théâtre, à la langue bien pendue, ironique et vive. Il en profite pour dresser le bilan de sa propre vie: la jeunesse haute en couleur dans un quartier populaire, les ébats amoureux, les conflits... Du 09 au 13·10 à 20h15, sauf le Me. à 19h30 De 10 à 19 € Théâtre National. Boulevard Emile Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03 www.theatrenational.be

LA MAROXELLOISE, AGENCE DE VOYAGES TEXTE ET M.E.S. JAMAL YOUSSFI, PAR LA COMPAGNIE DES NOUVEAUX DISPARUS.

Une aventure de la Belgique vers le Maroc transitant par la France et l’Espagne dans le bus d’une nouvelle agence. Seulement, le trajet jusqu’au

C’est la rencontre entre deux femmes, l’une œuvrant plutôt dans la danse, l’autre au théâtre. Complices fantaisistes et délurées sur le plateau et dans la vie, les deux artistes laissent libre cours à leur vision du monde, irrévérencieusement dérangeante... Du 09 au 13·10 à 20h30 - De 7,50 à 10 € Théâtre Les Tanneurs. Rue des Tanneurs 75-77 - 1000 Bruxelles & 02 512 17 84 - www.lestanneurs.be

LA PUCE À L'OREILLE DE GEORGES FEYDEAU, M.E.S. DANIELA BISCONTI, AVEC BERNARD COGNIAUX, THIERRY JANSSEN, AMÉLIE SAYE...

Madame Chandebise soupçonne son mari Victor Emmanuel d'adultère et lui tend un piège au "Minet Galant", hôtel de petite vertu à Montretout. Voilà le décor planté ! Pantalonnades, quiproquos et mensonges à gogo ! Jusqu'au 27·10. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 25 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

LES DAMES DU JEUDI DE LOLEH BELLON, M.E.S. RENÉE FONCK, AVEC FRANÇOISE LICOUR, JACQUELINE PRÉSEAU, RENÉE FONCK, CHRISTOPHER KAISIN...

Elles se connaissent depuis l'enfance et se voient tous les jeudis. Hélène, pète-sec impayable s'énerve "vraiment, comment Sonia peut-elle vivre dans ce désordre !". Du 05 au 28·10. Du Me. au S. à 20h30, le D. à 16h (relâche le D. 14·10) - De 9 à 15 € Théâtre de la Flûte Enchantée. Rue du Printemps 18 - 1050 Ixelles & 02 660 79 50 R 0474 28 82 69 www.lafluteenchantee.be

LES PÈRES TEXTE ET M.E.S. JULIE ANNEN, AVEC THIERRY HELLIN, DANIEL MARCELIN ET ANTON TARRADELLAS.

L’auteure a "apprivoisé" une centaine de pères d’âges et de cultures différents, pères absents ou passionnés, en couple ou célibataires, pères tardifs ou précoces... Jusqu'au 20·10. Du Ma. au S. à 20h30, sauf le Me. à 19h - De 7,50 à 14 € Les Riches-Claires. Rue des Riches Claires 24 - 1000 Bruxelles & 02 548 25 80. www.lesrichesclaires.be

14 © S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans ODYSSÉES DE GUSTAVE AKAKPO, M.E.S. MICHEL BURSTIN, AVEC ANSOU DIEDHIOU, LAZARE MINOUNGOU, MAX VANDERVORST...

Entre farce et épopée, la pièce nous entraîne dans le sillage de migrants en route vers l'Europe. Gagner la mer est le premier défi de ces héros. Une fois sur l’eau, réunis dans un bateau de fortune, les clandestins exténués vont être "pris en charge" par la production de LA toute nouvelle émission de télé-réalité baptisée Boat People. Les téléspectateurs, depuis le confort de leur canapé, les verront se battre contre les tempêtes, la mort, la soif et la faim... Parviendront-ils à gagner le cœur des Européens ? Jusqu'au 13·10. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 16 € Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1 (Bois de la Cambre) - 1000 Bruxelles & 02 649 17 27 - www.poche.be

ORPHÉON DE STANISLAS COTTON, M.E.S. VIRGINIE THIRION, AVEC PIETRO PIZZUTI ET ALEXANDRE TROCKI.

Dans un musée, Orphéon rencontre Elmer. Et l'amour naît devant une toile de Bonnard... Tous les deux rêvent d'un meilleur pour l'humanité, et des lendemains qui chantent pour tous. Mais la haine des hommes est toujours là pour semer la terreur dans les plus belles histoires d'amour... Jusqu'au 20·10. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 25 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

PANIQUE AU PLAZZA DE RAY COONEY, M.E.S. BERNARD LEFRANCQ, AVEC MICHEL PONCELET, PASCAL RACAN, MARIA DEL RIO, PIERRE PIGEOLET...

Philippe Coïc, un ministre important, s'est arrangé, dans le plus grand secret, pour passer la nuit au Plazza avec France Benamou, la chargée de communication du leader de l'opposition. Mais la soirée est à peine commencée qu'un accident déplorable contrarie le rendez-vous galant... Le 09·10 à 20h15 - De 14 à 26 € Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle & 02 374 64 84 www.ccu.be

REDIS-LE ME Comédie musicale d'après Bourvil et Fernandel, par la Cie Comédie Framboise. Du 10 au 12·10 à 20h30, le J. 11·10 également à 14h30 - De 8 à 18 € Théâtre 140. Avenue Eugène Plasky 140 - 1030 Schaerbeek & 02 733 97 08 www.theatre140.be

YESSO TEXTE ET M.E.S. MICHEL BERNARD, AVEC YAYA GUISSÉ.

Portrait d’un sénégalais d’aujourd’hui: celui d’un africain,

celui d’un jeune homme de 25 ans qui, au-delà du tragique de l’histoire et des préjugés, dessine le rêve de sa propre indépendance. Du 03 au 10·10 à 20h, le J. 04·10 à 19h30 (formule repas-spectacle), relâche le D. 07·10 - De 6 à 10 € Théâtre Marni. Rue de Vergnies 25 - 1050 Ixelles & 02 639 09 82 www.theatremarni.com

FAMILLE BOZARSUNDAYS (animation familiale, dès 3 ans) C'est LE rendez-vous des familles amateurs de l’art dans toutes ses expressions. Après le petit-déjeuner en famille, les générations se séparent: les adultes ont le choix entre participer à une visite guidée des expos en cours ou du bâtiment Horta, ou assister à un concert pendant que les enfants participent à un atelier bilingue et explorent la fibre artistique qu’ils portent en eux. Quelques dimanches par an, un film est programmé pour toute la famille. Jusqu'au 30·06. Tous les D. à 10h (petit-déjeuner) ou 11h (activité) - De 5 à 11 € Palais des Beaux-Arts/Bozar. Rue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles & 02 507 82 00 - www.bozar.be

abrita le Minotaure, Nicosie et ses célèbres marchands, Apamée et ses somptueuses mosaïques, Byblos la cité de l'alphabet ainsi qu'Alexandrie, la perle de la Méditerranée. Du 03·10 au 19·12. Tous les Me. de 14 à 16h, relâche le 31·10 - 5 € (par séance, possibilité d'abonnement mensuel) Musées royaux d'Art et d'Histoire - Musée du Cinquantenaire. Parc du Cinquantenaire 10 - 1000 Bruxelles & 02 741 72 18 - www.mrah.be

JAZZ EN FAMILLE: RACKHAM Cinq musiciens expliqueront leur musique en la racontant comme un film, avec des ambiances contrastées, presque cinématographiques... Improvisations, groove, surprises et folie seront au rendez-vous. Le 07·10 à 15h - 7 € (rés. indisp.) Jazz Station. Chaussée de Louvain 193a-195 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 02 733 13 78 - www.jazzstation.be

JONGLEURS, CLOWNS ET ACROBATES (films muets avec accompagnement en direct au piano, dès 3 ans)

UNE LIAISON PORNOGRAPHIQUE DE PHILIPPE BLASBAND, M.E.S. DANIEL HANSSENS, AVEC JASMINA DOUIEB ET GEORGES LINI.

Elle a passé une petite annonce. Elle voulait réaliser un fantasme, avoir une relation purement sexuelle avec un homme. Il a répondu. Ils se rencontrent une première fois mais petit à petit, l'objectif bouge... Le 04·10 à 20h30 - De 10 à 16 € Espace Delvaux. Place Keym - Rue Gratès 3 - 1170 Watermael-Boitsfort & 02 663 85 50 R 02 672 14 39 Le 05·10 à 20h15 - De 17 à 21 € Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle & 02 374 64 84 www.ccu.be - www.lavenerie.be

Vivre le cirque au cinéma est une expérience que les gens connaissaient déjà il y a plus d'un siècle. Amateurs de cabinets de curiosité ou de rigolos en tous genres seront les

bienvenus. Les 07 et 10·10 à 15h 4€ Cinematek. Rue Baron Horta 9 - 1000 Bruxelles & 02 551 19 19 www.cinematek.be

DIMANCHE MATIN À LA FERME Une visite en famille à la ferme d'animation, l'occasion de rentrer dans les prairies, de caresser les moutons, de brosser les ânes, de visiter le potager en saison et, pourquoi pas, fabriquer et déguster un peu de jus de pomme artisanal. Le 07·10 de 10 à 12h - Gratuit Ferme du Parc Fond Roy. Vieille rue du Moulin 93 - 1180 Uccle & 02 675 37 30 www.tournesol-zonnebloem.com

DÉGAGE, PETIT ! (dès 7 ans) Le spectacle d’Agnès Limbos raconte l’exclusion, la solitude et les épreuves qu’il faut traverser pour grandir et devenir soi-même au milieu des autres et du désordre de la vie. Du 03 au 07·10. Le 03·10 à 19h30, les 04 et 05·10 à 20h30, le 06·10 à 15h et 20h30 et le 07·10 à 15h - De 8 à 19 € Théâtre National. Boulevard Emile Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03 www.theatrenational.be

ESCALES EN MÉDITERRANÉE (atelier, de 6 à 12 ans) Chaque semaine, les enfants jetteront l'ancre le long d'un nouveau rivage: en partant de Pompéi, la cité ensevelie, ils vogueront vers Athènes, capitale du monde grec, Cnossos qui

15

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans LA TRIBU DES P'TITS MICKEYS: LES 101 DALMATIENS (cinéma, dès 6 ans) Pongo et Perdy, de superbes dalmatiens, vivent à Londres avec leurs maîtres respectifs, Roger, concepteur de jeux video et Anita, dessinatrice de mode pour la maison de couture de Cruella d'Enfer. Lorsqu'ils se croisent au parc, c'est le coup de foudre, tant pour les chiens que pour les maîtres. Et c'est ainsi que, quelques mois plus tard, les deux couples attendent un heureux évènement. Mais Cruella, obsédée par la fourrure, enlève Pongo et Perdy. Le 07·10 à 15h - Gratuit Wolu Jeunes - Maison de la Jeunesse. Avenue Prekelinden 78 - 1200 WoluweSaint-Lambert & 02 776 82 51 www.wolu-jeunes.be

les Alpes enneigées... Le D. 07·10 à 15h - De 2,50 à 4 € Centre culturel Jacques Franck. Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 538 90 20 www.lejacquesfranck.be

ZAZIE ET MAX (théâtre et marionnettes, dès 6 ans) PAR LA CIE 3637.

FOTOFEVER La nouvelle foire de photographie contemporaine invite 60 galeries européennes à présenter le meilleur de la photographie actuelle et de l'art vidéo. Du 04 au 07·10. Le J. de 11 à 22h, du V. au D. de 11 à 19h - De 8 à 12 € (pass 4 jours de 18 à 20 €) Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles - www.fotofeverartfair.com. Photo : “DualititisVIII” de Robert Cebulski, galerie Begramoff.

LES ATELIERS DU MERCREDI (de 7 à 11 ans) Du stylisme au cinéma d'animation, de la radio à la photographie, les ateliers, coordonnés par des jeunes artistes, permettent aux enfants d'aborder différentes techniques et de se familiariser avec l'univers et les codes de l'art actuel, au travers des expositions présentées au Wiels. Jusqu'au 30·06. Tous les Me. de 14 à 17h - 150 € (abonnement de septembre à décembre) Wiels - Centre d'art contemporain. Avenue Van Volxem 354 - 1190 Forest & 0486 68 11 72 - www.wiels.org

MA DÉCO "ARBRE D'AUTOMNE" (atelier, de 5 à 12 ans) Durant l'atelier, les enfants apprendront à assembler les couleurs et les matières pour réaliser un arbre porte-photo qui fera sensation à la maison ! Le 10·10 de 13h30 à 16h 15 € (goûter compris) Le Super Marché de ta Mère!. Avenue Jean Volders 72 - 1060 Saint-Gilles & 02 335 10 03 www.lesupermarchedetamere.be

PAPIER (théâtre, dès 5 ans) PAR LA CIE LES VOISINS.

C'est l'histoire d'une rencontre. Lui est maladroit et plutôt sauvage. Elle est craintive et timide, mais curieuse et admirative. Ensemble, ils plient les pages d'une histoire, l'histoire sans fin de deux êtres qui s’attirent et se rejettent, s’entraident et se mettent des bâtons dans les roues... Le 07·10 à 16h - De 6 à 9 € La Roseraie. Chaussée d'Alsemberg 1299 - 1180 Uccle & 02 376 46 45 www.roseraie.org

PETIT BLEU, PETIT JAUNE, FRÉDÉRIC, PEZZETINO ET COMPAGNIE (atelier, dès 4 ans)

La vision du monde de Max va être bouleversée avec l’arrivée de Zazie dans sa classe. Zazie doit avoir quelque chose de plus que les autres filles car elle ne se comporte pas comme les autres filles ! Et si elle avait un zizi ? L’enquête de Max commence... Le 07·10 à 16h - 7 € Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre. Avenue Ch. Thielemans 93 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre & 02 773 05 81 R 02 773 05 88 - www.art-culture.be

MAIS ENCORE Les enfants se lanceront dans une illustration inspirée par l'univers de Leo Lionni, grand nom de la littérature jeunesse. Le 07·10 de 11h à 12h30 - 7,50 € Le Wolf - la Maison de la Littérature de Jeunesse. Rue de la Violette 18-20 - 1000 Bruxelles & 02 512 12 30 www.lewolf.be

RACONTE-MOI: LES DINOSAURES (atelier-découverte, de 4 à 7 ans accompagné d'un adulte) Une histoire d'animaux est racontée pour faire découvrir aux plus petits les salles du Muséum. Ensuite, le thème de la semaine est développé par le biais d'un atelier créatif. Le Me. 10·10 de 14h30 à 15h30 - De 6,50 à 9€ Muséum des Sciences Naturelles de Belgique. Rue Vautier 29 - 1000 Bruxelles & 02 627 42 33 www.sciencesnaturelles.be

SAMEDIS DU CINÉ: A PAS DE LOUP (une séance de cinéma, une collation et une animation, dès 6 ans) Comme chaque week-end, Cathy, une petite fille de six ans, accompagne ses parents à la campagne. Le week-end serait aussi morne que d'habitude si Cathy n'avait pas reçu des graines "magiques" des mains d'un travailleur journalier. Curieuse et excitée, elle décide de ne pas repartir pour observer les germes qui commencent à pointer... Pendant ce temps, pour les adultes: "Couleurs de peau: Miel". Le 06·10 à 10h30 - 2,50 € Cinéma Vendôme. Chaussée de Wavre 18 - 1050 Ixelles - www.samedisducine.be

SONIC KIDS: LA NATURE EN MUSIQUE (atelier, de 8 à 12 ans) Cet atelier propose aux enfants de créer des instruments uniques, organiques et originaux: des branches de bois se muent en guitare électrique ou en harpe, des fruits en synthétiseurs, des galets en séquence rythmique... Ensuite, les enfants testeront leur instrument avec l’artiste, afin de l’accorder et de l’amplifier électriquement. Le 10·10 à 14h - 7 € Flagey. Place Sainte-Croix - 1050 Ixelles & 02 641 10 20 - www.flagey.be

SUR UN NUAGE (spectacle musical, dès 3 ans) PAR LA CIE VIOLALA.

Il était une fois un grand ciel tout blanc comme une grande partition. Et dans ce ciel tout blanc, il y avait des nuages bleus. Et sous les nuages bleus, il y avait une forêt profonde. Trois musiciennes explorent le monde en proposant aux petites oreilles des musiques contemporaines tantôt teintées de jazz, tantôt habitées d’images évocatrices, proches de l’univers enfantin. Le 06·10 à 18h - De 5 à 10 € Théâtre La Montagne Magique. Rue du Marais 57 - 1000 Bruxelles & 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

ZARAFA (cinéma, dès 5 ans) Sous un baobab, un vieil homme raconte une histoire aux enfants qui l’entourent: celle de l’amitié indéfectible entre Maki, un enfant de dix ans, et Zarafa, une girafe orpheline. Le film retrace leur long périple qui les mènera du Soudan à Paris, en passant par Alexandrie, Marseille et

ART ON PAPER 2012 SALON DU DESSIN CONTEMPORAIN DE BRUXELLES L'événement place le dessin au centre de toutes les attentions. Dans le cadre de ses chambres blanches et épurées, le White Hotel reçoit une quarantaine de galeries belges et internationales. Du 05 au 07·10. Le V. de 10 à 22h, le S. de 10 à 20h et le D. de 10 à 18h - De 5 à 8 € (gratuit < 12 ans) White Hotel. Avenue Louise 212 - 1050 Ixelles- www.artonpaper.be

ART'CONTEST Dix artistes ont été retenus pour cette édition du concours d'art contemporain qui vise la promotion de jeunes artistes résidant en Belgique. Du 05 au 25·10. Du Ma. au D. de 10h30 à 18h Centrale for Contemporary Art. Place Sainte-Catherine 44 - 1000 Bruxelles www.artcontest.be

BIENNALE INDIENNE Au menu: initiation à la danse Bollywood, projection de films et documentaires, initiation au dhrupad (chant classique indien), art martial indien, danse traditionnelle, théâtre, concerts (Asad Qizilbash, Suman Sarkar & Fabien Beghin, Bert Cornelis...), atelier de cuisine ayurvédique... Les activités se dérouleront également chez Ploef ! (rue Bonaventure 100 à Jette), à la Villa (place Guido Gezelle à Ganshoren) et au GC Essegem (rue Léopold Ier 329 à Jette). Programme détaillé sur le site web. Les 06 et 07·10 dès 10h - De 4 à 10 € (prix variés en fonction des activités, pass 1 jour de 15 à 25 €, 2 jours de 30 à 50 €) Le Rayon Vert. Rue Van Huynegem 30-32 - 1090 Jette & 02 420 21 26

www.lerayonvert.be

EUROPEAN JOB DAYS L'événement est l'occasion de rencontrer des employeurs, et éventuellement de passer des interviews de recrutement. L'occasion également de bénéficier d’informations sur les conditions de vie et de travail dans d’autres pays européens, d’assister à des présentations assurées par des employeurs européens de premier plan et de participer à des débats sur les initiatives européennes en faveur de l’emploi. L'inscription via le site web est fortement recommandée. Le 06·10 de 10 à 17h Berlaymont. Rond-point Schuman - 1000 Bruxelles - www.jobdays.eu

FOTOFEVER La nouvelle foire de photographie contemporaine invite 60 galeries européennes à présenter le meilleur de la photographie actuelle et de l'art vidéo. Du 04 au 07·10. Le J. de 11 à 22h, du V. au D. de 11 à 19h - De 8 à 12 € (pass 4 jours de 18 à 20 €) Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles - www.fotofeverartfair.com

FÊTE D'INAUGURATION ET PORTES OUVERTES * Le V. dès 18h: inauguration officielle du nouvel espace (drink festif, buffet du monde, happenings artistiques...). * Le S.: "Portes et fenêtres ouvertes": découverte des ateliers dispensés tout au long de l'année (beatboxing, photo, théâtreweb TV, yoga...), rencontre avec les artistes, spectacle "Beatbox Story" par la Cie Les Daltoniens, projection du film "Ce qu’on n’a pas dit" Le V. 05·10 dès 18h, le S. 06·10 de 10 à 18h - Gratuit Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la création. Ancienne gare de Laeken - Rue du Champ de l'Eglise 2 - 1020 Laeken & 02 424 16 00 www.maisondelacreation.org

INDE DU SUD: CHRONIQUES BAROQUES (exploration du monde) Des paysages remarquables du Kerala aux rizières humides du Tamul Nadu, des entrepôts d'épices de Cochin au charme suranné de Goa, des palais et forteresses du plateau de Deccan aux temples millénaires de l'Andhra Pradesh ou du Karnataka, sans oublier Pondichéry... Jean-Claude Forestier a croisé la beauté, la richesse et la grandeur, mais aussi la misère de la grande majorité du peuple indien, entretenue par un système politico-religieux que ni les lois, ni le temps, n'ont aboli. Le 07·10 à 10h - De 11 à 14 € (petit-déjeuner compris) Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle & 02 374 64 84 www.ccu.be

17

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans MOBICAR - SALON CARAVANE & MOTORHOME Le salon des constructeurs et importateurs de caravanes, motorhomes, caravanes résidentielles, matériel de camping, accessoires... présenteront les nouveautés et modèles 2013 en matière de véhicules de loisirs. Jusqu'au 04·10 de 10 à 18h - 10 € (gratuit < 12 ans) Brussels Expo - Palais 6, 7, 9 et 11. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken & 0473 97 87 86 www.mobicar.be

MOMENTUM #6 Le festival international met l’accent sur le "Performance-Art" créé essentiellement par des artistes visuels. Le D., les activités se dérouleront au Q-02 (quai des Charbonnages 30-34). Programme détaillé sur le site web. Du 05 au 07·10. Les V. et S. à 20h, le D. dès 11h - De 8 à 10 € (par jour, pass V. et S. de 12 à 15 €, 5 € pour le brunch le D.) Collectif Au Quai. Quai du Hainaut 23 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 0471 12 67 64 http://momentum-festival.org

NOCTURNES DES MUSÉES BRUXELLOIS Tous les jeudis soirs, des musées bruxellois ouvriront leurs portes et proposeront une foule d'activités originales (ateliers, démonstrations, visites guidées...). Cette semaine: Maison Cauchie, Musée des Lettres et des Manuscrits, Musée du Costume et de la Dentelle, Musée et Jardins van Buuren, Musée schaerbeekois de la Bière, Musée de la Porte de Hal. Programme détaillé sur le site web. Jusqu'au 13·12. Tous les J. de 17 à 22h - De 1,50 à 3 € (certains musées sont accessibles gratuitement, rés. indisp. pour certaines activités) Dans la capitale. & 02 512 77 80 www.brusselsmuseumsnocturnes.be

NUIT BLANCHE Une quarantaine d'activités prendront place dans divers endroits du centre-ville: installations, performances, musique, théâtre, workshops, expos, soirées... Programme détaillé sur le site web. Le 06·10 dès 19h - Gratuit (pass pour les soirées de 8 à 12 €) Dans la capitale. www.nuitblanchebrussels.be

PARCOURS D'ARTISTES DE SCHAERBEEK Quelque 250 artistes de la commune ouvriront les portes de leurs maisons ou de leurs ateliers. Programme détaillé sur le site web. Jusqu'au 07·10. Les S. et D. de 14 à 18h - Gratuit Dans la commune. - 1030 Schaerbeek & 02 240 34 99 - www.art1030.be

PUNK'S NOT DEAF ! Le Nova se penche sur l'univers du punk par le biais de films (documentaires, fictions, clips...), une expo, des concerts... Programme détaillé sur le site web. Jusqu'au 07·10 - Prix variés en fonction des activités Cinéma Nova. Rue d'Arenberg 3 - 1000 Bruxelles & 02 511 24 77 www.nova-cinema.org

RESTODAYS Les chefs de plus de 250 restaurants vont se surpasser pour offrir le meilleur de la cuisine, à un prix abordable, pour tous les gourmets. Durant cette semaine dédiée à la gastronomie, les restaurants participants proposeront des menus

3 services: lunchs à 21 € et repas à 28 €. Toutes les réservations se font via le site web. Du 05· au 13·10 Dans tout le pays. www.restodays.be

SALON DE L'ALIMENTATION Plusieurs espaces distincts, regroupant plus de 350 exposants, seront consacrés à la gastronomie et aux petits plaisirs de la vie: dégustations et démonstrations culinaires, décoration d'intérieur, soins du corps et de l'esprit, relooking... Du 06 au 21·10 de 10 à 18h - 8 € (gratuit < 12 ans) Brussels Expo - Palais 4, 5, 8 et patio. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken - www.salonalimentation.be

THE PUNX ARE BACK IN TOWN (concert) Avec The Horny Bitches (porno punk), The 1234's (reprises des Ramones), Mad Farmers (punk/ rock), Frau Blücher & The Drünken Horses (dirty punk/rock). Le 05·10 à 20h - 5 € Garcia Lorca. Rue des Foulons 47-49 - 1000 Bruxelles & 02 513 84 99 www.garcialorca.be

JOURNÉE DÉCOUVERTE ENTREPRISES L'événement permet aux firmes, de l'entreprise unipersonnelle à la multinationale, d'ouvrir grandes leurs portes aux curieux. Au programme à Bruxelles: Aquiris (la plus grande station d'épuration de Belgique), Electrolux Belgium, Infrabel, Pfizer Clinical Research Unit... Programme détaillé sur le site web. Le 07·10 de 10 à 17h - Gratuit A Bruxelles et en Wallonie.& 069 66 15 04 - www.jde.be

18

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlrestos NOUVEAU

LA CRÊPE QUI SE PROMÈNE

C’est entendu, on parle street food à tous les coins de rue mais rares sont les préparations vraiment nomades. Testez un peu la piadina pour voir… NONNO HHH

Rue Haute, 155 1000 Bruxelles. Pas de téléphone. Ouvert du jeudi au dimanche, de 11h à 17h (16h, le jeudi et le vendredi).

balades. Bagel ? Même combat… à moins d’avoir envie de jouer au Petit Poucet. Le sandwich ? Pareil pourvu qu’il soit un peu garni. Les frites ? Elles arpentent plutôt bien les rues mais plombent l’après-midi. Le hot-dog ? Sympa mais dangereux en raison des coulées fréquentes de moutarde et ketchup. Bref, c’est un vrai casse-tête de trouver un repas taillé pour le mouvement.

L’ITALIE À LA RESCOUSSE © Bénédicte Maindiaux

Les spécialistes de l’alimentation n’en finissent pas de tirer la sonnette d’alarme : nous ne consacrons plus assez de temps au repas et, dans la foulée, nous ne prenons même plus le temps de mâcher. C’est

peut-être triste mais c’est comme ça : aujourd’hui, on n’a pas toujours l’occasion de s’asseoir à une table pour déjeuner. Le fait est avéré : exit la digestion au calme, c’est souvent dans l’urgence et sur un coin de table que l’on

grignote le repas du midi. Fort de ce constat, il nous faut faire un choix parmi les différentes préparations vendues comme autant de street food potentielles. Le burger ? Sûrement pas, la spécialité made in US supporte mal les

Bonne nouvelle pour tous les agités de la ville, la solution street food existe. Elle nous vient de l’autre côté des Alpes, du pays du chinotto et du panettone. Elle a pour nom “piadina”, il s’agit d’une crêpe plate pliée en deux originaire d’Emilie-Romagne. Proche du pain

azyme, cette spécialité est, comme nous l’apprend Wikipédia, “composée d’une pâte de farine de blé, d’huile d’olive, de sel et d’eau.” Le tout “cuit traditionnellement sur un plat en terre cuite mais aujourd’hui plus communément sur une plaque de métal.” La piadina a déjà fait une apparition infructueuse du côté de la place Saint-Boniface. La voici qui revient sur le devant de la scène à la faveur de Nonno, petite adresse téméraire de la rue Haute. Réduit à l’essentiel, l’endroit se compose d’un comptoir et de quelques tables. Lors de notre visite, on s’est refusé à manger sur place, histoire de mesurer toute l’urbanité nomade de ce sandwich cisalpin ultraplat. Bingo : la piadina s’embarque sans aucun problème et surtout se tient à une main; il en reste donc une pour téléphoner, dire bonjour ou visiter sa poche. On s’est d’abord offert un “Sardo” (6 €) qui panache jambon cru sarde, provolone, aubergines grillées et pesto… avant de craquer pour un “Piquante” (6 €) avec salami piquant, mozzarella, tomates et pesto. Pas à dire, c’est bon d’être en phase avec la ville. WAZABI

NOMADE

COLLECTOR

TENDANCE

BRUXELLES A LA COTE Dans la foulée de la piadina, les amateurs seront ravis d’apprendre que le site Virtual Tourist a établi le classement des 10 meilleures villes street food au monde ? Si Bangkok se classe sans surprise à la première place du palmarès, on est surpris de trouver Bruxelles à la 9e position. En cause, les baraques à frites et les gaufres qui, selon le panel de voyageurs internationaux consulté, valent à elles seules le détour. Il est même fait mention des caricoles… www.virtualtourist.com

VERRE À BIÈRE Après Denis Meyers et Arne Quinze, c’est au tour du Néerlandais Letman et du Belge Philippe Debongnie d’imaginer de nouveaux verres pour Duvel. Mention pour la création très “vitrail” du second qui a pris comme base le logo de la marque pour ensuite le façonner avec des formes abstraites. Gratuit à l’achat d’un casier en supermarché ou disponible à l’achat sur le site. www.duvelcollection.be

EXIT LE SULFITE Cela fait un moment que le vin naturel agite Bruxelles. Bonne nouvelle, il débarque désormais dans quatre cafés en vue de la ville : le Bar du Matin, le Belga, le Potemkine et le Flamingo. Il est grand temps dans la mesure où l’offre laissait plutôt à désirer en la matière. On doit l’initiative à Mattieu Vellut et Frédéric Verhulst (BHV) qui ont imaginé “Le Vin naturel”, une nouvelle structure qui entend démocratiser et répandre la bonne nouvelle nature dans la capitale. Au programme, les productions de vignerons tels que Pascal Potaire, Cyril Alonso, Mas d’Intras… 19

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


conso

BRUXELLES, VIN & DOLCE VITA De nouveaux bars à vins ouvrent, d’anciens se transforment, des cavistes apparaissent. Bruxelles devient une capitale où il est possible de prendre un verre de vin sans craindre le mal de crâne. PAR RENÉ SÉPUL

LE BUZZ PEPETE ET RONRON Joliment aménagé, l’adresse Pepete et Ronron réunit bar à vins, tapas et épicerie fine. Droit de bouchon sympathique (8 €) pour les bouteilles appréciées sur place. Beaucoup de très beaux flacons avec pas mal de “vins nature”. Philippe Paridans, ex-La Boîte des Pinards, futur on ne sait pas trop quoi, mais grand amateur du genre, a eu le nez fin en s’y rendant avant ses confrères pour convaincre les responsables du lieu de parier sur ces vins différents, pariant sur la fraîcheur, le fruit et la légèreté. L’endroit tourne du tonnerre ! On peut même s’y perdre l’après-midi avec les enfants pour un jus de fruits bio. Sinon, cinq rouges au verre, idem en blanc, trois bulles et deux rosés pour les derniers jours de soleil. Le prix au verre commence à 3 €. Les vins sont bien; les assiettes, par contre, sont discutées. J’y ai goûté un jambon bellota de belle facture (18 €) l’assiette, mais on me connaît. Sinon, il y a le gaspacho (3,50 €) et des sardinas (4 €). Pepete&Ronron, rue Léon Lepage, 53 – 1000 Bruxelles. Tél.: 02 502 58 55. Ouvert tous les jours de 11h à 24h, sauf le dimanche et le lundi, de 17h à minuit.

UN NOUVEAU VENU JOUR DE FÊTE Au Centre, osez Jour de Fête, cantine ouverte par Virginie Monu, naguère chef au Midi du K-nal. Son nouveau lieu vous accueille depuis le 21 septembre, du lundi au samedi. Assistée de Julien Van Den Neste (ancien second à La Villa Lorraine), elle propose au quotidien une carte alignant cinq plats : une viande, un poisson, une pâte, une assiette végétarienne et un plat traditionnel de saison. Côté vins, la sélection est excellente puisqu’en partie définie par l’ami Andy de Brouwer, sommelier aux Eleveurs, à Halle, mais également journaliste vin au “Morgen”. Jour de Fête, boulevard Anspach, 181 – 1000 Bruxelles. Tél.: 02 512 38 00. www.jour-de-fete.be; du lundi au samedi, de midi à 18h.

LA BELLE AMBIANCE DE VINI DIVINI Vincenzo Romano ne laisse pas indifférent. Si certains lui reprochaient autrefois un certain flou sur le prix des bouteilles proposées dans son restaurant – il s’est fort amélioré sur ce point –, personne n’a jamais mis en cause son talent et la belle ambiance de son repaire, Vini Divini. Vincenzo vient d’ouvrir l’Aperitivo Vini Divin, un bar à vins dans le lobby de l’hôtel Le Berger, voisin de son restaurant. Lieu étrange, presque interpellant – on ne sait pas si l’on est dans la décoration la plus ringarde ou la plus hype du moment dans la ville –, l’Aperitivo Vini Divini propose le verre de vin à un certain prix (6 à 8 €), mais toujours accompagné d’antipasti faits à la minute, en cuisine. “Un concept très Italien”, m’a juré Vincenzo, en vogue dans tous les endroits classe de la Péninsule. Connaissant l’exigence en produits du maestro, vous ne devez vous attendre qu’au meilleur. Pour l’ouverture, c’était un peu la course pour Vincenzo, au four et au moulin comme d’habitude, mais dès que les choses se seront calmées, l’endroit vaudra le détour pour le décor et la qualité des vins proposés. Vini Divini Aperitivo. Hôtel Le Berger, rue du Berger, 24 – 1050 Bruxelles Tél.: 02 510 83 40. www.lebergerhotel.be; ouvert tous les jours.

CHAI & BAR À UCCLE Côté cavistes, la nouveauté est l’installation, chaussée de Waterloo, d’une seconde adresse pour Chai & Bar. Installé depuis 2005 à Tour & Taxis, ce caviste associe dans ses murs un tasting bar où le client peut déguster et entendre les conseils de sommeliers avertis. Après avoir réussi cette première implantation, son directeur Christophe Dufournier vise le sud de la capitale. Sa gamme est plutôt classique, mais de qualité. Spécialisé dans les Bordeaux (1/3 de la consommation de vin rouge en Belgique est consacré à cette région qui compte 10 000 propriétés), Chai & Bar propose pas moins de 700 étiquettes dont la moitié provient directement de différents châteaux. Le nouvel espace se démarque en proposant, outre les vins classiques, des vins du monde, des spiritueux, des cigares et un wine bar où de petits plats comme un jambon truffé ou une authentique burrata viennent agrémenter les dégustations. Chai & Bar, chaussée de Waterloo, 1469 – 1180 Bruxelles (Fort Jaco). Tél. : 02 375 46 36.

Vini Divin, un bar à vins dans le lobby de l’hôtel Le Berger, voisin de son restaurant. © Bénédicte Maindiaux

LE PLUS POINTU CAFFÈ AL DENTE Le meilleur bar à vins italien de la ville reste l’Enoteca du Caffè Al Dente. Sa carte des vins, pointue, s’accorde de plus en plus avec ce que découvre l’Italie du côté des vins naturels et biodynamiques. Une carte ouverte à l’ensemble de la Péninsule, joyeuse et sans prétention. L’atmosphère y est belle, dans son jus, comme on dit, avec les briques apparentes et les caisses de vin à même le sol. Au comptoir, on débouche, on hume, on rebouche, pour le bonheur du client. On y cause aussi beaucoup. On y râle de temps en temps, notamment les jours où l’Italie prend une raclée contre l’Espagne. Je conseille de s’y rendre le jeudi soir où de petits événements sont organisés. Surveillez leur site. Sinon, chaque midi, le client profite du menu del giorno (mise en bouche, pasta du jour, un verre de vin ou une demi d’eau pour 14,90 €). A l’heure très courue de l’aperitivo, le Spritz et le Prosecco font concurrence au verre de rouge. Caffè Al Dente, rue du Doyenné, 85-87 – 1180 Bruxelles. Tél.: 02 343 45 23. www.caffealdente.com; fermé le dimanche et le lundi. Ouvert autres jours de 10 à 21h.

VINS NATURELS ET BELLE AMBIANCE Pour l’ambiance, on s’en voudrait de ne pas citer le repaire de Jean-François Basin, rue du Page. Réputé pour sa sélection de vins de la Loire, du Beaujolais, du Rhône et du Languedoc, cet excellent importateur ouvre ses portes du mercredi au samedi, en fin d’après-midi. Courrez-y ! Sachez que l’on y croise du beau monde et de fins becs, Jean-François s’étant très tôt intéressé aux vins naturels au point d’être devenu une des références en la matière dans la capitale. Relevons aussi combien les rues de la place Brugmann à celles du Châtelain sont devenues les places to be pour l’offre vinicole. La promenade peut être sympathique. En partant de la Winery, excellente adresse pour l’apéro ou l’achat d’une bouteille pour accompagner le repas du soir, vous descendez jusqu’à chez Paul Van Divoet, chez Vins et Compagnie, un des meilleurs cavistes du haut de la ville. A quelques pas, Sol Ar est une étape si vous êtes intéressés par les vins et autres produits du Portugal. Vous pouvez ensuite rejoindre La Piola pour les vins italiens ou l’Oeno TK, présentant pas mal de vins de Bernard Poulet, fêtard de première, joliment positionné sur la

Loire, la Bourgogne et le Rhône. L’endroit est aussi couru que festif, du mercredi au samedi soir. Enfin, un peu plus loin, Tonton Marcel est une nouvelle adresse dont on parle beaucoup, sympathique en diable. On y trouve tant du classique que du pointu. Pour ceux qui aimeraient en savoir davantage sur les vins naturels, Titulus fait partie des incontournables, avec quelques perles au tableau noir comme le Domaine de l’Anglore, à Tavel, pour n’en citer qu’une. Basin Marot, rue du Page, 90 A – 1050, Bruxelles. Tél.: 02 347 64 66 et www.basin-marot.be; du mercredi au samedi, de 14h00 à 19h00 Winery, place G. Brugmann, 18 – 1050, Bruxelles. www.wineryonline.be; du lundi au samedi de 11h à 20h. Sol Ar, rue du Page, 70 – 1050, Bruxelles. Tél.: 02 537 78 47 et www.thesolar.pt; du lundi au samedi de 11h à 20h et le mercredi jusque 22h Oeno Tk, rue Africaine, 31 – 1060, Saint-Gilles. Tél.: 02 534 64 34 et www.oenotk.be; lundi et mardi, de 11h00 à 20h00, du mercredi au samedi de 11h00 à 22h30. Fermé le dimanche Titulus, chaussée de Wavre, 167A – 1050 Bruxelles. Tél.: 02 512 98 30. Ouvert du mardi au samedi de 12h jusqu'à 20h30. Le lundi de 17h à 20h30.

20

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


shopping LA PARISIENNE NOUS INSPIRE PAR SON ÉLÉGANCE

UNE PARISIENNE À BRUXELLES

7.

PAR VALÉRIE PÉTILLON 1. Chemisier nacre. American Vintage. 160 €. Rue du marché au Charbon , 60 – 1000 Bruxelles. Infos : 02 511 11 05

10.

2. Echarpe bleue. Eric Bompard. 210 €. Boulevard de Waterloo, 57 – 1000 Bruxelles. Infos : 02 513 56 23. Site : www.eric-bompard.com 3. Blue Snikers. GEOX. 99 €. Infos : 03 231 64 20 4. Silhouette Gérard Darel. Automne Hiver 2012/2013 5. Sac en cuir. Gérard Darel. 390 €. Avenue Louise,22 – 1000 Bruxelles. Infos : 02 538 02 84 6. Coats. Hoss Intropia. 268 €. Site : www.hossintropia.com 7. Ceinture. La Redoute. A partir de 22,99 €. Site : www.laredoute.be 8. Mocassin bleu. Mellow Yellow. 159 €. 98, Rue Antoine Dansaert 1000 Bruxelles. Infos : 02 512 01 30

4. 1.

5.

9. Plume Sonnet Pearl. Parker. 180 € Inno. Rue Neuve, 111 – 1000 Bruxelles. Infos : 02 219 94 77 10. Blazer. Patrizia Pepe. 318 €. Rue du Grand Cerf 22 – 1000 Bruxelles. Site : www.patriziapepe.com 11. Marinière. Petit Bateau. 55,90 €. Avenue de la Toison d’Or, 50 – 1000 Bruxelles. Infos : 02 545 76 50

9

11.

6. 8.

LA PLAYLIST DE CHERRY BIBI A chaque rentrée sa playlist et pour cette spéciale “Une Parisienne à Bruxelles”, quoi de plus normal que de s’adresser à une vraie Parisienne ! Eveline aka Cherry Bibi ne se dit pas DJ, mais sélector. Elle a grandi avec les Beatles, qu’écoutait son papa et les Cure qu’idolâtrait son frère. Elle aime revisiter sa discothèque pour mixer le vintage et le pointu au café Germain et au café la Cigale, à l’Etienne Marcel, au Georges et au Thoumieux, au Baron, au Sans-souci, chez Moune ou chez Jeannette… Elle nous livre sa playlist de la rentrée, mais également ses cinq adresses coup de cœur bruxelloises.

2.

Sa playlist : “Daydream on a street corner” de Gaz Coombes Presents…, “First love never die” de Soko, “September song” de Sarah Vaughan&Clifford Brown; “You and me” de Penny&The Quarters; “This strange effect” de Dave Berry Joy; “Rover like the seasons” de The Turtles Nuthouse; “Singtank mirror of my soul” de O.V. Wright; “So much love” de Dusty Springfield; “Only in your heart” de America; “Devil or angel” de Lou Doillon Les adresses coups de cœur de Cherry Bibi : - Idiz Bogam (Mode), rue Haute,180 – 1000 Bruxelles. Tél.: 02 512 10 32 - Les Précieuses (Bijouterie), place Georges Brugmann, 20 – 1050 Bruxelles. Tél.: 02 343 10 85 - Lady Paname (Love Shop), rue des Grands Carmes, 5 – 1000 Bruxelles. Tél.: 02 514 30 35 - Pierre Marcolini (Chocolat), avenue Louise,75 – 1000 Bruxelles. Tél.: 02 538 42 24

3.

- Le Berger (Hôtel), rue du Berger, 24 – 1050 Bruxelles. Tél.: 02 510 83 40

21

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlloisirs

BILLY BOB, L’ALBUM ! Nix, le père de Kinky & Cosy, et de Billy Bob l’indien pas malin ci-dessus) est de retour en librairie avec la parution de son nouvel album (en fourrure 100% acrylique qui en fait un objet doux et irrésistible !) “Billy Bob”. Il paraît en néerlandais le 3 octobre chez Ballon et en français le 31 octobre chez les Requins Marteaux.

L’HOROSCOPE PAR SERGE DUCAS 0475 822 250 BÉLIER Vous êtes plus que jamais au cœur d’une initiative, d’un projet que vous faites aboutir. Vos supérieurs vous confient de nouvelles responsabilités. Côté cœur, vous êtes sur la défensive et souhaitez même une rupture. TAUREAU Vous bénéficiez encore de la belle protection de Jupiter qui vous permet d’évoluer dans une période propice au développement de vos gains. Au travail, vous apportez quelques modifications à vot. GÉMEAUX Vous donnez un nouvel essor à votre carrière et accéder à la position que vous estimez devoir vous revenir. Vous ne faites aucun compromis. Vous êtes franc et direct. Côté cœur, vous passez enfin au-delà de votre timidité pour dévoiler vos sentiments. CANCER Vénus réveille le désir, attise votre sensibilité, votre envie de plaire. Si vous êtes seul, la période est un mois riche en rencontres, en amitiés amoureuses. LION Au travail, vous voilà plus créatif, inventif. Vous soumettez à vos supérieurs des idées qui font immédiatement l’unanimité. Côté cœur, vous mettez un point final à un malentendu. VIERGE La planète de l’amour est porteuse de douceur, de sensibilité et d’émotivité. Vous êtes par ailleurs un tantinet plus fragile lorsqu’il s’agit de vous exprimer sur votre vie sentimentale. Si vous êtes célibataire, la solitude commence à vous peser. BALANCE Vous encouragez votre conjoint dans la poursuite d’un projet. Vous le soutenez dans ses entreprises. Votre appui lui est très précieux. Si vous êtes seul, vous vous sentez totalement prêt à vous investir dans une nouvelle relation. Vous abandonnez le côté léger, aventurier et insouciant de votre personnalité. SCORPION Vous confortez votre position sociale. Vous gravissez de nouveaux échelons. Si vous êtes à

la recherche d’un emploi, vous avez déjà largement pu démontrer toute l’étendue de vos compétences. Vous recevez une proposition. SAGITTAIRE Le développement de votre activité professionnelle a des répercussions favorables. Vous gagnez davantage d’argent tandis que vous vous libérez d’une charge. Sur le plan affectif, vous êtes plus disponible et à l’écoute de vos proches. CAPRICORNE A tort ou à raison, vous ne croyez plus à la fidélité de votre partenaire, à l’amour qu’il vous porte. Vous prenez du recul d’un commun accord. Toutefois, rien n’est totalement perdu entre vous grâce à la bonne influence de Jupiter, vous pouvez espérer une évolution plus sereine et constructive de votre relation. VERSEAU Sur le plan affectif, vous agissez instinctivement, de bon cœur, tout à fait naturellement. Par ailleurs, toujours sous la bonne protection de Jupiter, vous êtes sur le point de concrétiser un projet commun. Au travail, vous êtes un leader dans votre secteur d’activité. POISSONS Vous cherchez à séduire. Votre charme opère et vous attire l’affection d’autrui. Vous quittez rapidement la bulle dans laquelle vous vous réfugiez un peu trop souvent.

22

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlloisirs

LES RESTODAYS SONT EN VUE

5x4 ENTRÉES POUR LE CIRQUE PAUWELS

284 restaurants dont 30 étoilés Michelin participent à la 6e édition des Restodays, du 5 au 13 octobre. Le pricnipe : des menus trois services dans les restaurants participants à des prix très attractifs : 21 euros pour le lunch, 28 euros pour un dîner (et +10€ gaultMillau dès 15/20 et +15€ par étoile Michelin). Infos et rés. sur www.restodays.be

La Tribune de Bruxelles vous offre 5 x 4 places pour aller voir en famille le cirque Pauwels et son nouveau spectacle “Les saltimbanques” à partir du 20 octobre à l’Hippodrome de Boitsfort. Pour avoir la chance de gagner il vous suffit de nous envoyer un mail avant le 8 octobre minuit à tbx.concours@saipm.com avec en objet “CIRQUE”, N’oubliez pas de joindre vos coordonnées complètes et de répondre à la question suivante : Combien de générations de Pauwels ont dirigé le cirque ? Les gagnants, tirés au sort, seront avertis par mail. Bonne chance à tous.

S.A. d'Informations et de Productions Multimédia, Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles - T.V.A. : 403.508.716 - R.C.B. : 185.436 - 02 744 44 33 VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU COMITÉ PERMANENT : Patrice le Hodey / ADMINISTRATEUR-DÉLÉGUÉ ET ÉDITEUR RESPONSABLE : François le Hodey / COORDINATION : Elodie Weymeels / RÉDACTION : Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles - 02 211 30 51 - www.tribunedebruxelles.be - mail : lecteur@tbx.be (commentaires); contact@tribunedebruxelles.be (INFOS) / AGENDA BONS PLANS : envoyez vos événements à agenda@saipm.com / PUBLICITÉ : Régie Générale de Publicité S.A. - 02 211 29 59 - Sales Manager, Pierre-Eugène Wintgens : 0472 28 90 49 - Hatim Elmajd : 0498 62 92 37 - Catherine l'Allemand : 0492 58 33 95. La Tribune est imprimée sur du papier recyclé. Glissez-la dans un sac ad hoc après sa lecture !

23

© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2012. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

La Tribune de Bruxelles du 2 octobre 2012  

Balade pour nuit blanche

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you