Issuu on Google+

DÉSACRALISATION

N° 420 - DU 11 AU 17 OCTOBRE 2011 - GRATUIT - WWW.TRIBUNEDEBRUXELLES.BE

ÉGLISES À TOUT FAIRE

Quand une ancienne église désacralisée depuis une quarantaine d’années et oubliée de tous change de vie, cela donne... Le Spirito Martini ! La reconversion la plus “hype” du moment, rue de Stassart. Champagne, cristal, VIP mais vitraux font de ce lieu un endroit exclusif. © Bénédicte Maindiaux

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


leportrait BOULI LANNERS

IL AVANCE À PAS DE “GÉANTS” ! EN BREF

Sans crier gare, Bouli Lanners cumule comme personne d’autre en Belgique une double carrière d’acteur et de réalisateur. “Les Géants”, son troisième film doublement primé à Cannes, sort cette semaine.

LES GÉANTS. C’est l’été, Zak (Zacharie Chasseriaud) et Seth (Martin Nissen) se retrouvent seuls et sans argent dans leur maison de campagne. Les deux frères s’attendent encore une fois à passer des mauvaises vacances. Mais cette année-là, ils rencontrent Danny (Paul Bartel), un autre ado du coin. Ensemble, à un âge où tout est possible, ils vont commencer la grande et périlleuse aventure de leur vie…

La scène symbolise totale. L’osmose sur le tourtoute la modestie et nage était donc parfaite.” l’humilité qui caractérisent ce person- “LA TÉLÉ A NIVELÉ nage bien de chez L’ART VERS LE BAS” nous. Alors que notre ren- Filmé dans les Ardennes et dez-vous avec lui est fixé dans un luxueux hôtel situé aux abords de l’avenue Louise, Bouli Lanners ne trouve pas mieux que le plus minuscule siège de sa chambre pour s’installer face à nous ! “Quand on réalise un premier film, on ne comprend pas bien ce qui vous arrive. Le deuxième, c’est le pire, car on a compris ce qu’était le film. Pour ce troisième, mon principal souci a été de canaliser l’énergie de trois gamins, qui ont chacun vécu un moment fort de leur existence”. Pourtant cette fois exempt du casting, le barbouze du cinéma belge ne cache pas qu’il est sorti lessivé de ce tournage. “Heureusement, je travaille avec pas mal de gens qui me suivent depuis mes débuts et des producteurs qui m’offrent une liberté artistique

au Luxembourg, pays où a justement grandi Bouli, “Les Géants” a pour thème principal la destruction progressive de la cellule familiale dite classique. “J’ai vécu avec un père, une mère et une sœur. On s’aimait mais on ne se le disait pas tout le temps comme aujourd’hui où on a l’impression qu’il y a une surenchère des sentiments. Ce qui est paradoxal à une époque où les familles éclatent. Or, depuis le néolithique, tout tend à prouver que l’homme a besoin d’un clan, d’une société.” Destruction, désintégration : on pourrait croire que ces termes vont de pair avec la Wallonie un peu moribonde, lieu majeur du film qui offre ici à nouveau de splendides images. “A la limite, on pourrait débattre sur cette possible métaphore, mais à aucun mo-

UN AVENIR RADIEUX Fin stratège, l’homme de 46 ans gère à merveille ses carrières de réalisateur et d’acteur. Si celui qui s’est révélé dans “Les Convoyeurs attendent” nous annonce qu’il tournera son quatrième film, un polar, en hiver 2012, il continuera à cultiver sa belle moisson de seconds rôles au cinéma. “Je veux aller à contresens. Je ne veux pas être une star. Il y a des seconds rôles tellement magnifiques que je pourrai longtemps m’en contenter. D’autant que ça me laisse du temps pour écrire mes propres films ! L’important est de me faire connaître, tout en gardant bien mon intégrité. Cette année, j’ai tourné dans le nouvel Astérix mais refusé un film français qui s’appelle “Il était une fois, une fois” et qui ne fait que copier le cinéma belge. J’ai aussi privilégié un film de Jacques Audiard à un autre de Fabien Onteniente. Et j’ai déjà dit oui aux prochains de Jalil Lespert, Fabrice Du Welz – comme premier rôle cette fois –, Solveig Anspach et aussi, le tout premier de Clovis Cornillac qui sera une histoire d’amour. J’adore alterner !” Dire que le bougre oublie même de nous parler du “Grand Soir”, prochain film attendu du tandem Kervern/Delepine, qui l’a déjà utilisé dans “Louise Michel” et “Mammuth”. On n’a donc pas fini d’entendre parler du plus beau nounours du cinéma belge. Qui nous permettra certainement ce petit écart de langage ! (DH)

Après deux prix au Festival de Cannes et le Prix du Festival de Dieppe, le nouveau film de Bouli Lanners vient de remporter deux Bayards d’Or au 26ème Festival International du Film Francophone de Namur : le Bayard d’or de la meilleure interprétation masculine pour le trio Zacharie Chasseriaud/Paul Bartel/ Martin Nissen et le Bayard d’or de la meilleure photographie pour Jean-Paul De Zaeytijd.© Christophe Bortels

ment, je n’ai situé mon film géographiquement. S’il sort par exemple au Japon, on se foutra de tout ça.” 50 000 entrées pour “Eldorado”, 12 000 pour “Ultranova”, Bouli a conscience, même si ses films sont largement plébiscités dans les festivals du monde entier, qu’il ne réalisera jamais les chiffres de machines telles que “Rien à déclarer” ou d’“Astérix”, dans lesquelles il est apparu comme acteur. Et que son style, s’il reste très personnel, s’assimile à du cinéma contemplatif.

GUEST DE LUXE. L’actrice Marthe Keller est l’invitée surprise des “Géants”. Les anciens se souviennent d’elle dans “La Demoiselle d’Avignon”, feuilleton qui a fait les grandes heures de l’O.R.T.F. dans les années 70. “J’avoue, j’étais amoureux d’elle et j’ai voulu me faire plaisir en l’accueillant dans mon film. Elle m’a dit que c’était le plus petit rôle de sa carrière, mais elle l’a accepté directement. Heureusement pour moi, elle avait vu Ultranova !” LA PEINTURE. Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts en peinture, Bouli Lanners se sert évidemment de cet autre atout dans ses films, où le visuel prime sur tout. “Un jour, quand je sentirai que je commence à me singer comme réalisateur et que je ne pourrai plus y gagner ma vie, je retournerai peindre.” DEUX SÉPARATIONS. En une décennie, Bouli s’est séparé du bateau où il vivait, mais aussi de sa télé. Des deux, que lui manque-t-il le plus ? “Certainement pas la télé ! Je me contente de zapper quand je suis dans un hôtel, mais ça me saoule. Sinon, le canal me manque un peu mais ça va, j’ai un autre bateau où aller me ressourcer, à l’occasion.”

Osons lui dire ! “C’est vrai, on peut dire que je fais un cinéma d’auteur. Mais mon but est qu’il soit quand même le plus populaire possible ! Le gros problème du grand public, c’est qu’il est rivé depuis vingt ans devant sa télé, qui a nivelé l’art vers le bas. Je ne veux pas tomber là-dedans. Moi, je veux continuer à utiliser le langage cinématographique et ne pas devoir tout expliquer comme dans un téléfilm. Et je sais de quoi je parle, car j’en ai moi-même tourné, et parfois des trucs de m….. Dans mon film, il y a une histoire, une musique, un cadre, une bande-son, une image, une psychologie : je me dis que ça peut largement suffire pour la majorité du public, qui n’est quand même pas con. Moi, ma mère voit mon film, elle le comprend de A à Z !” DAVID HAINAUT

3

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville BOOM DÉMOGRAPHIQUE

APRÈS 2020, IL FAUDRA CRÉER PLUS DE 20 000 EMPLOIS PAR AN En 2020, la Région bruxelloise devrait compter un quart de million d’habitants en plus. Un défi gigantesque pour le marché de l’emploi ! Dans dix ans, Bruxelles comptera près de 240 000 têtes de plus. Les conséquences de ce boom démographique seront multiples : sur le logement, l’enseignement, la mobilité,… En revanche, “on s’imagine sans doute plus difficilement ce que cela pourrait représenter en termes de besoins d’emploi”, suppose Benoît Cerexhe, ministre de l’Emploi. La Région s’apprête à subir une métamorphose. Afin d’évaluer l’évolution du marché de l’emploi jusqu’en 2020, le ministre a commandité une étude auprès d’un géographe, André Lambert, de l’asbl Adrass. “C’est

principalement l’effectif 20-39 ans qui progresse, à savoir la catégorie la plus touchée par l’entrée dans la vie active,” souligne l’expert. Ses analyses révèlent une progression de 43 % pour cette tranche d’âge. “A ce stade, ce n’est pas une progression de 43 %, mais bien une explosion de 43 % !”, commente le ministre Cerexhe. La barre des 700 000 emplois a été franchie à Bruxelles début 2010. En un an, près de 18 000 postes ont été créés, soit la plus forte progression de toutes les Régions du pays. Mais tous ces emplois ne sont pas occupés par des Bruxellois : les navetteurs, souvent plus qualifiés, prélèvent leur part. En 2010, selon les estimations du géographe, “401 000 Bruxellois travaillaient quotidiennement”, ce qui explique par ailleurs le nombre de demandeurs d’emploi, “plus de 75 000 dans la capitale.” Si les taux d’emploi et de chômage restent constants ces dix prochaines années, “120 000 emplois seront créés et Bruxelles comptera 25 000 chômeurs en plus”, continue

MOBILITÉ “PENSEZ AUX PIÉTONS, VOUS LES VERREZ MIEUX”

M. Lambert. Pour absorber tous ceux et celles qui vont grossir le rang des personnes actives à Bruxelles et résorber totalement le chômage, “il faudrait créer plus de 20 000 postes par an, explique le ministre, mais encore faudrait-il qu’ils soient tous occupés par des Bruxellois…” Faut-il s’inquiéter ? “Ce chiffre pourrait être revu à la baisse si nous per-

mettons aux Bruxellois, par nos politiques de formation, de mieux accéder aux emplois existants, tant à Bruxelles qu’ailleurs dans le pays”, rassure Benoît Cerexhe avant de conclure : “Nous sommes assis sur une bombe sociale. Et nous devons tout faire pour la désamorcer, sinon elle nous sautera en pleine figure.” N.R.

Selon le secrétaire d’Etat Bruno De Lille, un comité officiel, composé de représentants des usagers de Villo !, des associations cyclistes, de la STIB et de JCDecaux, va bientôt voir le jour. Il poursuivra un double objectif : améliorer le système et le promouvoir.

I-CARE PREND SON ENVOL Le gouvernement bruxellois débloque 30 000 € de subvention pour que l’asbl Culture et Communication teste l’I-Care, un véhicule électrique à trois places.

© ISABELLE DELAROUZÉE

UN COMITÉ OFFICIEL D’UTILISATEURS DE VILLO !

LA “PROMENADE VERTE”, UNE MENACE POUR LA BIODIVERSITÉ ?

© DR

La campagne de sécurité routière “Pensez aux piétons, vous les verrez mieux”, lancée par Bruno De Lille, secrétaire d’Etat bruxellois en charge de la Mobilité durera jusqu’au 29 octobre. Si la campagne précédente visait les piétons, cette fois-ci, c’est au tour des automobilistes, les hommes âgés entre 30 et 39 ans en particulier, d’être sensibilisés.

La barre des 700 000 emplois a été franchie à Bruxelles début 2010 et ce n’est qu’un début.... © Benoit Vanzeveren

Les aménagements envisagés pour le parcours de la “Promenade verte”, qui borde la capitale, représentent-ils une menace pour la biodiversité ? Oui, selon la CEBE, la Commission de l’environnement de Bruxelles et Environs, qui s’oppose au passage de la promenade par le parc Walkiers, à Schaerbeek. Deux espèces rares, le lérot et le papillon thécla de l’orme, y cohabitent paisiblement. A Bruxelles Environnement, on rétorque que les chemins et clôtures sont avant tout une invitation au respect de la nature, destinés à préserver au maximum les espaces verts.

4

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville

groupe d’activistes, dont certains avaient déjà planté leurs tentes, n’ont pas voulu obtempérer. Vers 22h, plusieurs brigades spéciales de la police ont débarqué vers et les ont évacués. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées administrativement. Le 12 octobre, les « Indignés » ont l’intention d’organiser une journée anticapitaliste et, le 15 octobre, de partir à la rencontre de la population lors d’un grand rassemblement.

© CHRISTOPHE LICOPPE / © PHOTO NEWS

Samedi soir, entre 300 et 500 indignés, venant des quatre coins de l’Europe, se sont installés dans le parc Elisabeth, près de la Basilique de Koekelberg, et ce, malgré l’interdiction du bourgmestre de la commune. La police les a sommés de plier bagage et de se diriger vers les anciens bâtiments de l’Hogeschool-Universiteit Brussel (HUB), situés à proximité. La plupart des « Indignés » ont alors quitté les lieux. Mais un petit

RÉAMÉNAGEMENT DE L’AVENUE DU PORT, ÉPISODE 100...

Les scellés de l’avenue du Port resteront en place. Un nouvel échec pour le gouvernement bruxellois qui avait introduit un recours auprès de la cour d’appel pour les faire enlever. Jeudi dernier, la cour s’est déclarée incompétente, elle ne traitera pas le dossier. Réaction de la ministre Brigitte Grouwels.

17 000

La toiture du centre TIR situé dans l’avenue du Port sera coiffée de 17 000 panneaux solaires d’ici un an, annonce le cabinet de la ministre Brigitte Grouwels. Le port de Bruxelles aura dès lors la plus grande concentration de panneaux photovoltaïques de la Région.

CŒUR DE PILOTE

© B. MAINDIAUX

LE SUJET QUI DURE

MANIFESTATION LA POLICE A ÉVACUÉ LES INDIGNÉS DU PARC ELISABETH

“En raison de ce jugement, quel que soit le projet de réaménagement final, il faudra, hélas, encore attendre plusieurs années avant qu’il ait effectivement lieu. Dans l’intervalle, la circulation restera particulièrement dangereuse pour les piétons, les cyclistes ou les personnes handicapées. Il faut bien se rendre compte que cette décision judiciaire crée un précédent : désormais, lors de l’introduction d’un permis d’urbanisme pour le réaménagement d’une voirie, il faudra toujours tenir compte d’un rapport sur les incidences environnementales. Cela risque de prolonger encore de plusieurs mois les procédures d’urbanisme, ce qui aura des conséquences importantes, non seulement pour la Région, mais également pour les dix-neuf communes. […] Par ailleurs, le permis d’urbanisme de l’avenue du Port n’a pas expiré le samedi 8 octobre. L’expiration de ce délai a en effet été suspendue par un récent recours auprès du Conseil d’Etat à l’encontre du permis d’urbanisme actuel.”

Un pilote de l’armée belge a bien dessiné un cœur dans le ciel bruxellois avec son appareil le 11 août dernier. La déclaration d’amour, pour le moins originale, avait été aperçue par plusieurs témoins. L’information vient d’être confirmée par le service de médiation de l’aéroport qui se refusait jusqu’alors à tout commentaire.

LIEUX DE FÊTE PRÊTS POUR UN PLAN Q ? Avec “Prêts pour un plan Q?”, le label Quality Nights joue la provoc dans sa dernière campagne visant à sensibiliser les fêtards aux dangers inhérents au milieu festif. Soutenu par la Cocof, ce label qui existe depuis quatre ans maintenant, rassemble un bon nombre d’acteurs de la nuit (comme le Bota, les Jeux d’Hiver, le You, ...) et des associations actives dans le domaine de la promotion de la santé. Concrètement, les lieux de fête participants proposent des préservatifs à prix modique, des fontaines d’eau gratuite, des bouchons d’oreille... A tester le week-end du 14 et 15 octobre !

Dès le 30 octobre, lors du match Anderlecht-Lierse, la « zone Astrid » entrera en application. Concrètement, elle limitera drastiquement l’accès au quartier du stade d’Anderlecht lors des grands événements. Le stationnement sera ainsi limité à une heure et des contrôles stricts seront effectués. L’objectif de cette zone, active uniquement les soirs de match, est de canaliser les nuisances en termes de parking pour les riverains et d’encourager

© BERANRD DEMOULIN

STATIONNEMENT LIMITÉ AUTOUR DU STADE D’ANDERLECHT

l’utilisation par les supporters des transports en commun ou des parkings de dissuasion créés à proximité du ring et des stations de métro.

PAGES RÉALISÉES PAR NICOLAS ROZEN

5

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville UN ONE MAN SHOW À VOIR JUSQU’AU 29 OCTOBRE

VIZOREK, L’HUMORISTE QUI VOULAIT TOUT SAVOIR “Alex Vizorek est une oeuvre d’art” est au TTO. Un spectacle désopilant dans lequel “Mort à Venise” devient un thriller passionnant et les cymbales, l’instrument musical dont on ne pourra plus jamais se passer... Alex Vizorek a fait Solvay, fut un temps journaliste sportif, a suivi le Cours Florent à Paris, n’a pas toujours eu un succès fou auprès des filles dans sa prime jeunesse (mais il a cherché à savoir pourquoi, pour améliorer tout ça), a bizarrement commencé sa carrière d’humoriste en écrivant un sketch sur un livre de correspondance entre deux auteurs japonais qui se sont fait hara-kiri à quelques jours d’intervalle… Son spectacle est dans la droite ligne de cette vie éclectique : “Alex Vizorek est une oeuvre d’art” est plein de questions, d’intérêts pour des choses a priori sans intérêt, rempli de références à des gens célè-

bres (mais morts) et tout l’art y passe ! Avec ça et là, quelques incursions vers ”la branlette” (sic) ou encore “Tirelipimpon sur le chihuahua” de Carlos... Ce qui donne un spectacle fin, humain, éclairé et très drôle !

MÊME LA PHILO Y PASSE ! Et c’est parti pour une grosse heure de rires autour de thèmes artistiques (poésie, musique classique, art moderne, ...) que l’humoriste aborde les uns après les autres, entrecoupés de digressions drolatiques. Ainsi, au rayon littérature : “On a tous quelque chose en nous de Tennessee”, chante Hallyday. “Oui mais quoi ?”, se demande-t-il. Côté sculpture, Wi-

zorek prend la pose du Discobole enroulé dans un drap, sans parler pendant plusieurs minutes tandis que défile sur l’écran un texte qui fait fuser les rires aussi bien que que s’il parlait. Et que dire du sketch des cymbales, où il entend comprendre pourquoi quelqu’un choisit de jouer des cymbales : deux minutes de gloire en trois heures de symphonie...

ENFANT DE LA TÉLÉ “Je suis un enfant de la télé, dans le bon sens du terme”, confirme le jeune homme, “Enfant, je regardais beaucoup la télé et cela m’amenait à des découvertes, à des questions,

après j’ai continué dans la voie de la curiosité... En vérité, j’aimerais bien être un “érudit” comme au XVIIIe siècle. Mais on est au XXIe s. et c’est encore plus drôle finalement : il y a tellement de choses intéressantes mais que l’on peut tourner en dérision dans l’art par exemple, que j’ai décidé d’en faire la matière de mon spectacle en y ajoutant des considérations évidemment personnelles. Ce spectacle, c’est quand même bien moi, au fond !” E.W. Jusqu’au 29/10, 20h30 au TTO, galeries de la Toison d’Or, 396-398 - 1050 Ixelles Tél. : 02 510 0 510 , www.ttotheatre.be

6

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


lavillepratique LA FUREUR DE LIRE

LES LIVRES JEUNESSE ONT LEUR MOT À DIRE ! Mario Ramos, le célèbre auteur jeunesse sera de la partie pour les 20 ans de la Fureur de Lire.

© MARIO RAMOS

La Fureur de Lire est une jeunette de 20 ans cette année ? C’est l’occasion toute trouvée d’aller à la rencontre d’un auteur de livres jeunesse bien connu : Mario Ramos. Quel est votre rôle dans cette Fureur de Lire ? Mon rôle, c’est de faire des livres depuis des années et ma meilleure participation, c’est de faire de bons livres avec deux niveaux de lectures, pour intéresser les parents et attirer les enfants. Quel est le rôle de livres pour enfants par rapport à la lecture en général ? Un album pour enfant, c’est un livre qui est lu et relu : ce qui aide à construire l’imaginaire au rythme choisi par l’enfant. Dans mes livres, je mets tout pour leur apprendre à grandir, sans qu’ils s’en aperçoivent et en s’amusant ! Je suis aussi persuadé du rôle social du livre jeunesse : ça n’y paraît pas mais c’est une grosse responsabilité : on aide les enfants à mieux

comprendre la réalité à travers des histoires qui semblent simples mais qui les emmènent loin. De nos jours, les enfants savent bien qu’il n’y a plus de méchant loup mais le loup c’est tout ce qu’ils redoutent et ils associent ce qu’ils vivent à ce qui leur est lu ou ce qu’ils lisent. A travers l’humour, à travers les contes classiques revisités, on peut faire passer beaucoup de choses. Faites un peu attention à vos souvenirs et vous verrez : il y a une place importante de l’enfance, des souvenirs et des lectures d’enfance dans la construction d’un être humain ! A l’inverse, les enfants ont aussi un rôle actif dans ma création de livres, je vais à leur rencontre pour mieux appréhender leurs univers, leurs intérêts, leur façon de percevoir et... leur dire aussi d’éteindre la télé parfois ! (Rires).

ENFANTS BIENVENUS Un magazine gratuit : Kidsgazette ! Sous-titré “Bruxelles aux enfants”, le numéro 5 de cette gazette fourmille d’idées pour les familles : découvertes musicales, théâtrales et artistiques jeune public en octobre et novembre. Un agenda complet, des astuces, des bons plans et stages pour les vacances de la Toussaint. Honneur également aux tout-petits, avec un zoom sur quelques recoins de Bruxelles dédiés aux 0-3 ans. Kidsgazette, c’est aussi un carnet destiné aux mômes, pour tout savoir sur le plus célèbre des ketjes bruxellois, le Manneken-Pis, en connaître davantage sur un pays européen ou découvrir une galerie d’art souterraine hors du commun. Un quiz, des jeux, des adresses, le tout mis en page de façon ludique ! Bien pratique, la Kidsgazette-Bruxelles aux enfants est un agenda culturel trilingue ! Trimestrielle, elle s’adresse aux parents et aux petits Bruxellois de 0 à 12 ans. Vous pouvez aussi télécharger la gazette sur le site : www.kidsgazette.be. La kidsgazette est distribuée gratuitement dans le réseau culturel (musées, théâtres, centres culturels), dans les offices du tourisme, les bibliothèques communales, des magasins de jouets et librairies jeunesse, etc. V.N. RETROUVEZ PLEIN D’AUTRES BONS PLANS FAMILLE SUR NOTRE BLOG WWW.ENFANTSBIENVENUS.BE !

Quel est votre album préféré de Mario Ramos ? Ah !“Le monde à l’envers”, c’est le premier, celui qui m’a définitivement fait basculer dans le livre jeunesse. “C’est moi le plus fort” a vraiment été une rencontre extraordinaire avec le public. “Un monde de cochons” parce que tout est dans le titre ! Mais mon préféré, c’est toujours celui que je suis en train de faire parce qu’il faut s’y plonger tout entier. E.W. De multiples activités dans toutes les communes, du 12 au 16/10. Infos sur www.fureurdelire.be

LES RESTODAYS : IL RESTE ENCORE DES PLACES JUSQU’AU 15 OCTOBRE ! La quatrième édition des RestoDays a débuté le 7 octobre dernier et cela a été la ruée sur les réservations dans les restaurants participants. Pensez donc : plus de 220 restaurants belges et luxembourgeois proposant des menus gastronomiques 3 services : lunchs à 21 € et repas à 28 €, chacun composé d’une entrée, d’un plat principal et d’un dessert. Et tous ces menus comportent une touche belge s’il vous plaît ! En ce qui nous concerne (à savoir Bruxelles, suivez un peu chers lecteurs), nous avons vérifié les possibilités de réservations le soir dans les restaurants et il reste de la place à La Soeur du Patron (Woluwe et Auderghem, Uccle), La Cité du Dragon; Le Stelle, Le Fantaisie, Les Rives du Gange, La Ferme du Wilg, Le Touareg, Le Blabla Gallery, Le 830, Les Enfants du Pirée, L’Axess, le Strofilia, le Nea Genia, Enjoy, Le Mucha, La Tour d’Argent, La villa Natka, Séraphine, La Villa, le Repos du Chasseur, le Slurps, et bien d’autres encore ! A noter qu’il reste également de belles opportunités le midi dans quelques restaurants réputés ! Les réservations pour les RestoDays se font exclusivement via www.restodays.be.

REVOICI LE SALON DU TOURISME DURABLE Comme l’année dernière, des tables de voyageurs seront créées dans un espace du Salon. Le Tourisme Autrement asbl organise pour la 5e année son salon du

tourisme durable (responsable, équitable, solidaire, écotourisme, participatif), où plus de 120 exposants seront présents. Des tables de “voyageurs” permettront également d’échanger sur le sujet avec des personnes expérimentées. Les 14, 15 et 16/10, à Tour et Taxis. www.tourisme-autrement.be

7

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxljobs

Six stagiaires apprenant le français sont venus visiter La Tribune de Bruxelles, l’hebdomadaire qu’ils lisent souvent en cours et qui leur permet de se familiariser avec la langue et la ville ! Le 4 octobre dernier, un groupe de stagiaires apprenant le français à travers un cours prodigué par Bruxelles-Formation a visité la rédaction de La Tribune de Bruxelles. Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la méthode d’apprentissage des langues typique à Bruxelles -Formation, méthode ciblée ‘métier’ et ‘recherche d’emploi’. Accueillis par la responsable du journal, Elodie Weymeels, ils ont également pu visiter l’ensemble du groupe de presse IPM. Heidayssi et Mohamed s’expriment : “On a passé un moment très agréable, l’accueil a été chaleureux et tout le monde était vraiment sympa ! Les explications étaient très complètes et claires. C’était une découverte pour nous de constater les efforts des journalistes et des autres professionnels pour réaliser cet hebdomadaire.” Ivan et Sevelina se sont dits surpris de savoir que La Tribune de Bruxelles faisait partie du même groupe de presse que La Libre Belgique, La DH, Paris-Match et Twizz Radio. “Nous avons appris beaucoup de détails intéressants sur le journal, par exemple que les hommes sont majoritaires parmi les lecteurs”, résument Agnes et Patricia. Une manière utile et enrichissante de casser la routine et de sortir le français des salles de cours ! (Article rédigé par Agnes, Ivan, Heidayssi, Mohamed, Patricia, Sevelina avec l’aide du formateur Cédric Dumortier) Plus d’info sur les formations : www.bruxellesformation.be - 0800 555 66

SEMAINE DE L’EMPLOI ACTIRIS

UN SUCCÈS PHÉNOMÉNAL Du 17 au 21 octobre, Actiris organise une semaine de l’emploi. Les inscriptions pour les deux premières journées à thème sont bouclées. « Désolé! Notre semaine de l’emploi remporte un succès phénoménal. Les places disponibles sont déjà toutes attribuées », voilà le message qui s’affiche à l’écran lorsqu’on tente de s’inscrire aux journées « CV » et « coaching », organisées par Actiris les 17 et 18 octobre. Les deux premiers rendez-vous de la semaine de l’emploi, l’un pour apprendre à rédiger un CV, l’autre pour se préparer à un entretient d’embauche, affichaient déjà complet bien avant la date limite pour les inscriptions, le 12 octobre. Une semaine ne sera donc pas de trop! Et, heureusement, les activités qui s’étaleront jusqu’au vendredi 21 octobre ne seront pas toutes limitées en places... Le mercredi, une bourse à l’emploi se déroulera à Tour Taxis, de 9h30 à 18h. Elle s’adressera autant à ceux qui sont à la recherche d’un emploi que d’un employé. Lors de ce « Job Contact », des em-

© CHRISTOPHE BORTELS

© B. MAINDIAUX

BXL-FORMATION EN VISITE À LA TRIBUNE !

ployeurs rencontreront les candidats qui se présenteront à leur table. Munis d’un CV en plusieurs exemplaires, ces derniers pourront postuler auprès d’une des entreprises présentes sur place. L’accès sera gratuit. Le jeudi 20 octobre, quatre spécialistes répondront, en direct, aux questions des internautes pendant un « Chatemploi », sur le site Internet d’Actiris (www.actiris.be). Enfin, le vendredi, pour clore la semaine avec une touche de

réflexion, une conférence se tiendra au BIP et abordera la question de l’insertion des peu qualifiés dans la société (places limitées). N.R. Du 17 au 21/10, Semaine de l’Emploi. « Journée CV » Lundi 17/10 Complet. « Journée coaching » Mardi 18/10 Complet. « Job Contact » Mercredi 19/10 De 9h30 à 18h A Tour & Taxis. « Chat-emploi » Jeudi 20/10 Sur le site d’Actiris : www.actiris.be. « Conférence » Vendredi 21/10 De 14h à 16h Au BIP conférence : « Quelles innovations pour l’insertion socioprofessionnelle des peu qualifiés? » Contact : communicationcorporate@actiris.be ou 02 505 79 22 (sur réservation, places limitées).

8

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxljobs LES MÉTIERS VERTS DEVENEZ LE DOCTEUR HOUSE DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS A l’heure où la diminution de consommation d’énergies fossiles représente une nécessité, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments est au centre de bien des préoccupations en Europe. C’est dans ce contexte qu’un nombre croissant d’architectes, d’ingénieurs en bureau d’étude en construction et techniques spéciales se transforment en “Dr House”. Certains sont capables de soigner “la maison” depuis le diagnostic jusqu’à guérison complète ! 1) L’examen médical et le diagnostic : la certification PEB = (Performance Energétique des bâtiments). Ce certificat PEB, valable 10 ans, est en fait la carte d’identité énergétique du bâtiment qui relate sa performance énergétique, calculée à l’aide d’un logiciel sur base des caractéristiques de son enveloppe (isolation du toit, des fenêtres, des murs, système de chauffage…) et de ses installations énergétiques (chauffage, production d’eau chaude sanitaire, ventilation, système de refroidissement, production d’énergie par des capteurs solaires…. A partir du 1er novembre la législation, à Bruxelles, rendra désormais obligatoire l’établissement de ce certificat de performance énergétique PEB préalablement à la mise en vente des habitations et immeubles. Suivre la formation requise afin d’être en droit de délivrer le certificat PEB est donc indéniablement une “vague” porteuse d’emploi pour les professionnels du bâtiment. 2) L’examen complémentaire et le remède : au-delà de cette certification, la mission d’un “Dr House” est de plus en plus de trouver une marche à suivre pour l’amélioration de l’efficience énergétique d’un bâtiment. Il pourra alors réaliser une procédure d’avis énergétique (PAE). Il conseillera la réalisation de certains travaux/aménagements ou des changements de comportement. 3) L’opération : il administrera même dans certains cas le remède lui-même en supervisant les travaux nécessaires. 4) Le suivi médical : il opérera aussi éventuellement un monitoring (Green IT) afin de s’assurer que la maison reste en bonne santé… GREEN RECRUITMENT EN BREF Green Recruitment est un cabinet de recherche et de sélection de personnel spécialisé dans les métiers liés à l’environnement ou au développement durable. Son but est d’aider les organisations et les entreprises à trouver les femmes et les hommes qui seront à même de conduire la transition vers une économie à bas carbone et plus respectueuse de l’environnement. www.greenrecruitment.eu

MICROSOFT, CRÉATEUR D’EMPLOIS À BRUXELLES Le Brussels Microsoft Innovation Center accompagne les jeunes entrepreneurs sur leur chemin professionel. Le Microsoft Innovation Center est situé 85, avenue des Nerviens, à Etterbeek. Un téléphone : 0496 29 84 00. © DR

Inauguré au printemps dernier,

le Brussels Microsoft Innovation Center (MIC), asbl mixte privé/public dont la Région est actionnaire à 50 %, a pour objectif la création d’emplois IT à Bruxelles. Selon Benoît Cerexhe, ministre de l’Emploi et de l’Economie, “Le MIC permettra de créer non moins de 10 entreprises et 50 emplois directs chaque année.” Afin de répondre au mieux aux spécificités de la Région, le MIC mise non seulement sur l’accompagnement des starters et des PME, mais aussi sur la for-

mation des demandeurs d’emploi et des employés du secteur IT. Pour concrétiser ces deux objectifs, l’association organise des formations, des séminaires et des appels à projets. Une fois leur initiation achevée, les participants reçoivent une certification reconnue sur la scène internationale. Le MIC s’est fixé un objectif annuel de 150 certifications. N.R.

Plus d’info et inscription sur le site www.mic-brussels.be

BRUSSELS GO JOB... FONCEZ ! Le jeudi 27 octobre prochain, la Maison de l’Emploi et de la Formation de la Ville de Bruxelles organise la cinquième édition du Brussels Go Job au stade Roi Baudouin. Une journée originale puisque l’accompagnement des candidats est complet : les inscrits passeront par deux ateliers : l’un pour développer le travail d’équipe et l’autre pour améliorer son image et sa propre communication. Ensuite, ils iront à la rencontre des recruteurs. Nouveauté : un atelier de coaching en image pour travailler sur la présentation, le style, les couleurs, ... Plusieurs secteurs d’activités sont représentés (nettoyage, vente, transports, gardiennage, restauration rapide, hôtellerie, catering, environnement,…). Des organismes d’insertion professionnelle et de formation sont sur place également pour orienter au mieux les candidats qui le souhaitent. Au total, ce sont plus de 200 offres d’emploi qui seront à prendre. Inscription obligatoire par SMS gratuit : envoyez « BGJ + NOM + MAIL » au 8889. Le jour de l’événement, n’oubliez pas de vous munir de votre CV en plusieurs exemplaires. Infos et offres d’emploi disponibles sur www.brusselsgojob.com

LES MARDIS DES STARTERS Ce mardi démarrent les mardis des starters, le rendez-vous hebdomadaire que donne l’ABE, l’Agence Bruxelloise pour l’Entreprise, aux jeunes entrepreneurs bruxellois à Tour&Taxis. Chaque mardi, trois sessions seront organisées

autour d’un thème spécifique à la création ou la gestion d’une entreprise. S’inspirant du concept d’apprentissage par des pairs, ces séances ont pour objectif de stimuler l’échange de connaissances. Infos et inscr. : www.abe-bao.be

10

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


cinénouveautés LE COUP DE CŒUR DE GUS Un film muet qui a valu à Jean Dujardin le prix d’interprétation au Festival de Cannes !

THE ARTIST Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L’arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l’oubli. La jeune figurante Peppy Miller va, elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l’histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l’orgueil et l’argent peuvent être autant d’obstacles à leur histoire d’amour. De Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, John Goodman, James Cromwell, Penelope Ann Miller, Missi Pyle, Beth Grant. France, 2011. Comédie dramatique, romance, 1h40.

MY LITTLE PRINCESS Hannah et Violetta forment un couple hors du commun : mère insaisissable et fillette en quête d’amour maternel, artiste fantasque et modèle malgré elle. Lorsque Hannah demande à sa fille si elle veut être son modèle, tout bascule dans la vie de Violetta qui vivait jusque-là avec sa tendre grand-mère. D’une enfance banale, elle devient égérie du milieu branché parisien… D’Eva Ionesco avec Isabelle Huppert, Denis Lavant, Anamaria Vartolomei. France, 2011. Drame, 1h40.

LES GÉANTS Comme chaque été, délaissés par une mère de plus en plus absente, Zak, 14 ans, et Seth, 13 ans, se retrouvent seuls et sans argent dans la maison de campagne familiale. Dégoûtés, ils s’attendent encore une fois à passer des vacances de merde. Mais cette année-là, ils rencontrent Danny, un ado déluré du coin. Ensemble, en pleine crise de rébellion et blindés de leurs certitudes, ils vont explorer un espace de liberté insensé… De Bouli Lanners avec Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen, Paul Bartel. Belgique, 2010. Comédie dramatique, 1h24.

TROIS MOUSQUETAIRES Le jeune bagarreur D’Artagnan s’unifie avec les célèbres trois mousquetaires. Ensemble, ils luttent contre le malveillant cardinal de Richelieu et ses complices. Richelieu veut renverser le Roi de France afin de dominer le continent européen. Les quatre héros pourront-ils éviter la guerre totale ? De Paul W.S. Anderson avec Orlando Bloom, Milla Jovovich, Christoph Waltz, Mads Mikkelsen, Juno Temple, Matthew MacFadyen, Logan Lerman. Etats-Unis, 2011. Action, aventure, romance, 1h50.

UN MONSTRE À PARIS (3D) Paris, 1910. Une terrifiante créature sème la panique sur la capitale. Emile, un timide projectionniste de cinéma, et Raoul, un inventeur exubérant, se retrouvent propulsés dans la chasse au monstre qui hante Paris. Une épopée virevoltante qui mène sur leur route une chanteuse de cabaret au grand cœur, un savant excentrique, un inspecteur aux dents longues. D’Eric Bergeron avec Vanessa Paradis, Matthieu Chédid, Gad Elmaleh, Kevin Kline, Adam Goldberg, Catherine O’Hara. France, 2010. Film d’animation, 1h29.

JOHNNY ENGLISH, LE RETOUR Cela fait maintenant plusieurs années que le plus grand agent du MI7 s’est retiré du monde et perfectionne son art unique dans une région reculée d’Asie. Mais lorsque ses supérieurs apprennent que la vie du Premier Ministre chinois est menacée, ils se lancent à la recherche de cet agent peu orthodoxe. Le monde a de nouveau besoin de lui, Johnny English va devoir reprendre du service. D’Oliver Parker avec Rowan Atkinson, Rosamund Pike, Dominic West, Gillian Anderson, Richard Schiff, Ben Miller. Royaume-Uni, 2011. Comédie, action, 1h41.

THE DEBT Depuis le multi-oscarisé “Shakespeare in love”, on avait un peu perdu de vue le réalisateur John Madden. Quatre films dans la décennie qui suivit, mais vraiment aucun de marquant. Il se rappelle heureusement à notre bon souvenir avec “The Debt” (préférable au ridicule titre français “L’Affaire Rachel Singer), thriller dramatique à cheval sur deux époques. La Rachel Singer du titre français, c’est une jeune espionne du Mossad qui rentre clandestinement à Berlin-est en 1965 pour mener, avec deux compagnons, une opération d’exfiltration d’un ancien criminel nazi, le “chirurgien de Birkenau”, et l’emmener en Israël pour qu’il soit jugé. Mais l’opération capote et il est abattu par Rachel alors qu’il tentait de s’enfuir. C’est du moins la version officielle… Car 30 ans plus tard, le “chirurgien de Birkenau” réapparaît… Thriller haletant grâce à une mise en scène classique mais efficace et un scénario à ellipses et enlevé de main de maître par la belle Jessica Chastain (révélation de “The Tree of Life”) dont on n’a pas fini de parler, le film s’essouffle cependant un peu dans sa partie contemporaine, malgré l’immense talent d’Helen Mirren et Tom Wilkinson. Notons également que par la violence extrême de certaines scènes, le film est déconseillé aux moins de 12 ans.

11

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic RECONVERSION DES ÉGLISES À BRUXELLES

CES ÉGLISES QU’ On compte 110 églises en Région bruxelloise. Comme partout ailleurs, des voix s’élèvent pour reconvertir une partie d’entre elles. Leur ressuscitation est parfois bougrement étonnante : night-club et événementiels ‘corporate’, resto, halle fruits-légumes, théâtre, web-centre…

Désacralisée depuis plus de 40 ans et laissée à l’abandon, l’église anglicane de la rue de Stassart est devenue un club select où le Dom Perignon coule à flot. © Bénédicte Maindiaux

“Dans 20 ans, il y aura encore place pour environ 70 églises à Bruxelles”, pronostiquait Herman Cosyns au printemps 2010. Vicaire épiscopal de Bruxelles, l’homme d’église sait de quoi il parle. Mais “cela ne signifie pas pour autant que toutes les églises se vident. Il y en a simplement parfois trop dans le même périmètre pour les besoins actuels”, explique Patrick du Bois, l’actuel administrateur-délégué reconduit au vicariat au Temporel de l’archidiocèse Bruxelles-Malines (biens de 680 paroisses à gérer). Ainsi, entre De Brouckère, Grand-Place et la Bourse, le centre-ville compte une extraordinaire concentration sur moins d’1 km2 : Ste-Catherine, Béguinage, ND du Finistère, St-Nicolas, cathédrale, Riches-Claires et BonSecours (quartier St-Jacques). Tout cela alors que les soucis de la propriété et gestion incombent, depuis que Napoléon en a décidé ainsi, “à chaque fabrique d’église composée de bénévoles prenant de l’âge…”, détaille l’ancien cadre commercial. Récemment, l’une d’entre elles n’a eu d’autre choix que de vendre une demeure pour offrir une nouvelle toiture à son lieu de culte !

QU’EN FAIRE ? En principe, les communes suppléent au budget insuffisant, prévoit la loi âgée de 200 ans. Mais nombre d’entre elles sont plus que dans le rouge à Bruxelles. “Si l’Eglise travaille pour l’éternité, les politiques ont les prochaines élections pour horizon, avance-t-on au vicariat au Temporel. Ni bornés ni rabiques, nous sommes pourtant d’accord de négocier en bonne intelligence, en échange de respect, pour mettre des priorités. Une église doit être au service d’une communauté vivante. Garder un bâtiment pour un bâtiment n’est pas notre responsabilité.” A église surdimensionnée, la communauté cultuelle réduite est invitée à en rejoindre d’autres, proches. Si elle disparaît, le lieu de culte sera peut-être vendu pour exercer d’autres métiers, profanes (lire encadrés). “Mais on épuise d’abord toutes les autres solutions”, tel l’accueil d’autres communautés ou d’une autre religion. Récemment, l’archidiocèse a décidé de confier le couvent voisin de la place du Miroir, racheté très récemment aux rédemptoristes de Jette (ils sont désormais en trop petit nombre et ont un âge canonique, rejoignant pour la plupart des maisons de retraite), à une récente communauté chrétienne : la communauté nouvelle StJean prioritairement rattachée à Autun (F). “Nous avons racheté tout le complexe conventuel avec la chapelle Ste-Madeleine, pour la communauté nouvelle Saint-Jean.”

COUVENT ‘WIENER’ A Watermael-Boitsfort, Yves Hertsens gère l’asbl s’occupant de l’avenir de l’ancien couvent SteAnne des Sœurs de l’Eucharistie (autrement appelé couvent Wiener). Doté d’un parc exceptionnel de 5 ha en pleine ville comme il n’en existe plus aucun en Région bruxelloise, il est encore occupé par la mère supérieure venue des Pays-Bas et quelques sœurs, sur le départ. Via un bail particulier (commodat), cet ex-régisseur de biens ecclésiastiques aujourd’hui retraité a fait sienne la décision de l’archidiocèse à Jette pour trouver une solution revitalisant l’église du couvent Ste-Anne, autrefois désacralisée et resacralisée pour de nouveaux occupants par la nonciature établie sur le haut de Woluwe-St-Pierre. Depuis fin 2010, c’est en effet la communauté traditionaliste du père Hudson – l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre (c’est son nom), dépendant directement de Rome – qui occupe l’église de Watermael-Boitsfort délaissée par les sœurs de l’Eucharistie. La plupart de celles-ci habitent désormais la maison de retraite voisine et bénéficient d’une petite chapelle propre. De leur côté, les traditionalistes célèbrent régulièrement l’office dans leur nouveau domicile cultuel, en y emmenant très souvent les collégiens à uniformes stricts de la Brussels International Catholic School basée à Etterbeek. Et qui était sans lieu de culte ‘perso’, jusque-là. PHILIPPE GOLARD

L’ESPRIT “SPIRITO” La reconversion la plus éblouissante ? L’église anglicane de la rue de Stassart, Porte de Namur, autrefois haut-lieu de prostitution et de night-clubbing interlope. Là, à quelques pas de Matonge, 450 m2 ont été récupérés grâce à la sagacité du décorateur Francesco Ravo. L’Etterbeekois napolitain a déjà signé la mue des Mirano, brasseries Poelaert et Rosa (à côté de The Hotel). “En 2005, j’étais dans un commerce de la chaussée d’Ixelles lorsque, dans l’arrière-magasin, j’ai été intrigué par la taille de colonnes supportant… un faux plafond. Puis je vois les pilastres en marmolite imitant le marbre. La vache ! Dans une petite rue arrière, j’ai identifié la façade d’église noircie, à l’intérieur désacralisé depuis 40-50 ans.” Après Inno et chaîne Sarma, le bien a atterri, “chance, dans les mains d’un ami. On s’est entendu sur un bail longue durée respectueux du passé des lieux. Ce ‘Spirito Martini’ m’a coûté 3 ans d’efforts et on avoisine les 2 millions €.” Chaque semaine, ce lieu à rosace et vitraux conservés, lustre de cristal de 1 200 pièces de Murano, chapiteaux dorés, colonnes de marmolite et planchers en wengé se mue, du jeudi au samedi, en lounge, resto et club très sélect où le Dom Perignon coule à flots. “Le reste du temps, l’espace est privatisé : formules open bar à la demande, événementiels corporate, etc.” Fin août dernier, le DJ David Guetta y a lancé son nouveau set. Mi-septembre, l’athlète Usain Bolt y a, lui,… improvisé un karaoké : “Après le dernier mémorial Van Damme, il a pris ici les platines; il sait un peu mixer.” Auparavant, mi-2010, Stromae a utilisé un des salons VIP du Spirito pour le clip ‘House’llelujah’ aux 500 figurants. La rue de Stassart a été bloquée 3 jours...

12

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic

ON DÉSACRALISE Quasi aux pieds de la tour Madou à St-Josse, la chapelle Ste-Julienne, l’oratoire, les serres et le presbytère firent longtemps partie des biens possédés par Caritas Catholica Belgique. Chaque année, à l’international, l’ONG humanitaire vient en aide à 60 millions de personnes à secourir dans le monde (victimes de migration, de la pauvreté, de guerres ou catastrophes naturelles). A facture énergétique exorbitante et dégradée par les outrages du temps, Ste-Julienne réclamait… environ 1 million € pour être restaurée. En 2003, ces biens sont vendus (150 000 €) à la Région bruxelloise qui projette d’y installer sa Commission des Monuments et Sites. Dans le rouge, elle tournera casaque et décidera de revendre les lieux via le Comité d’acquisition ‘immeubles’ Bruxelles 1. Ce sera fait mi-mai 2009. Acquéreur : “l’association privée Valente Umane”, indique Francis Adyns, porte-parole du SPF Finances. L’année suivante, cette Fondation Valeurs humaines disait vouloir transformer l’édifice bruxellois en centre spirituel et culturel roumain, “pour promouvoir l’image de la Roumanie en Europe et dans le monde entier à travers les jeunes talents actifs dans les milieux artistiques.”

Une église non loin de la tour Madou qui appartient désormais à une fondation roumaine. © DR

HALLE GOURMANDE ? Trop proche d’un paquet d’autres, l’église Ste-Catherine (sur la place éponyme) à désacraliser devrait bientôt devenir “une halle de luxe, aux fruits et légumes pour l’essentiel. On est là en plein quartier commerçant”, commente Patrick du Bois. Bruxelles-Ville et l’échevin du Tourisme Philippe Close battent des deux mains. Idem à Helmet-Schaerbeek, où Sainte-Famille, square Riga, trop grande et énergivore devrait accueillir “des lieux séparés. Une partie cultuelle et une galerie commerciale ? Une galerie d’exposition ? Un centre culturel ? Trop tôt pour le dire. Mais on a aussi besoin d’écoles à Bruxelles, plutôt du supérieur pour ne pas devoir créer de cour de récré.” Selon la prophétie du chanoine Cosyns, une quarantaine d’autres doivent ‘disparaître’ d’ici 2030 ; quels seraient les édifices suivants sur la liste ? On évoque “des pistes” pour Forest, Watermael-Boitsfort et Koekelberg.

FACE AU BOTA, HÔTEL-PISCINE Porte de Schaerbeek, après avoir vécu plus de vingt ans une vie de chancre sans remous, l’église néogothique du Gesù désacralisée défraie la chronique depuis une demi-décennie. Elle a ainsi accueilli successivement squatters, artistes en résidence et sans-papier en errance. Puis, ce furent les innombrables péripéties entourant sa transformation en hôtel de luxe. Permis en poche, investisseurs et développeurs suisses veulent muer les 22 000 m2 de l’église et du couvent attenant partiellement classé en 150 chambres, piscine et brasserie. Estimant le permis illégal, un consortium d’associations de protection urbanistiques et du patrimoine a obtenu son annulation devant le Conseil d’Etat. Leur but profond : obtenir du logement compensatoire. Le projet à 100 millions € est actuellement redessiné par les architectes de la SA de management hôtelier Rosebud Héritage basée au Château-Grillet à Vich (canton de Vaud). Il intégrerait 5 500 à 6 000 m² de logements. Le nouveau permis pourrait être délivré fin 2011. Les travaux suivraient en 2012. Encore au conditionnel...

En face du centre culturel du Botanique, l’église du Gesù devrait être transformée en hôtel de luxe sous le regard inquiet d’associations veillant au patrimoine et à l’urbanisme “humain”. © DR

PARIS TENUS © DR

UN PEU DE ROUMANIE À ST-JOSSE

Des précédents aux projets bruxello-schaerbeekois ? Oui des paris réussis, après désacralisation des lieux : chapelles des Brigittines (théâtre), ND des Champs à Uccle (centre multimédia), Ste-Marie la Sagesse chaussée de Haecht (bibliothèque scolaire), couvent Van Maerlant à Etterbeek (bureaux européens).

13

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


people Après les supposées infidélités de Monsieur Demi Moore, la presse US rajoute une couche. La jeune femme avec qui Ashton aurait eu une liaison extraconjugale, Sara Leal, serait enceinte ! En apprenant la nouvelle, celui qui joue actuellement dans Mon Oncle Charlie l’aurait tout simplement larguée. Face à ces nouvelles accusations, Ashton Kutcher est resté de marbre et n’a pas tenu à les commenter. Le silence semble être l’arme de défense qu’il a choisie… (S.L.)

DICAPRIO CÉLIBATAIRE

PSSSST !

Après 5 mois de romance, Leonardo DiCaprio et Blake Lively, la vedette de Gossip Girl, ont décidé de mettre fin à leur relation. Les deux stars ont tenu à souligner “qu’ils restaient amis”. Entre la jeune fille de 24 ans et l’acteur de 36 ans, l’amour semblait pourtant être au rendez-vous. Difficile de deviner les raisons qui les ont poussés à prendre une telle décision. (S. L.)

Robert Pattinson en Belgique. Voilà une nouvelle qui devrait réjouir les fans de Twilight. Le vampire le plus connu du cinéma, Robert Pattinson, sera en Belgique le 26 octobre prochain. Il sera accompagné d’Ashley Green pour présenter le premier volet du quatrième chapitre de la saga Twilight. Une présence qui risque bien de provoquer le déplacement en masse des fans… (S.L.) Nicole Richie mieux armée. Les récentes photos de la jeune femme ne laissent pas de doute : Nicole Richie a subi une augmentation mammaire. Elle apparaît maintenant sur les photos avec un décolleté bien plus imposant qu’avant ! (S.L.)

© EPA/BELGA

Le chanteur peut remercier ses vieux démons et son amour de la boisson ! Jugé en Allemagne pour avoir saccagé un magasin d’instruments de musique, Pete Doherty a finalement été acquitté. Le juge a estimé que, vu le haut taux d’alcoolémie du chanteur, il “était trop ivre pour avoir conscience de son comportement”. N’ayant pas conscience de ses gestes, il a été tout simplement acquitté. Voilà une bonne nouvelle qu’il risque de bien arroser ! (S. L.)

ASHTON KUTCHER ENVAHI DE RUMEURS

Retrouvez bien d’autres indiscrétions “people” de Frédéric Seront, Sophie Lagesse et Alexis Carantonis chaque jour dans la DH !

© EPA/BELGA

© DR

© EPA/BELGA

PETE DOHERTY ÉCHAPPE À LA PRISON… GRÂCE À L’ALCOOL

14

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


sortir TOO MUCH&THE WHITE NOTS

DANS LE DÉTAIL Après quatre années de scènes tantôt intimistes tantôt plus prestigieuses, les sept Too Much se sont posés en studio pour nous offrir “Hootenanny”, un premier opus envoûtant qu’ils présenteront en primeur sur la scène de l’Atelier 210 ce jeudi.

La flamboyante Choekita, la pétillante Mary Shoo et la mystérieuse Lili forment la partie féminine des Too Much and The White Nots. Pour compléter le combo : Darshen Golan au chant, Burette aux percussions, Pi au didgeridoo et Mattia à la contrebasse. Un joli mélange de styles, d’instruments en tous genres et de personnalités fortement distinctes. Si l’on catalogue facilement leur musique de folk américaine, le son des Too Much est pourtant unique. Vous avez pris le temps pour ce premier album. Contents du résultat ? Darshen : On a essayé de

Entrez dans l’univers séduisant des Too Much and The White Nots ce 13 octobre à l’Atelier 210. © DR

faire ça bien autant au niveau de la production, que des compositions ou des arrangements. On fonctionne vraiment comme une famille, on discute de tout donc ça prend du temps. Mais le résultat final en vaut la peine ! Choekita : Puis c’est une famille qui a appris à se connaître en seulement quatre ans. Donc il a fallu apprendre à se cerner, s’apprivoiser, arriver à faire une place pour tout le monde. Vous ne vous arrêtez jamais de tourner. Pour vous, c’est vital la scène ? Choekita : Je pense que c’est notre place avant tout. C’est là où on se sent le mieux parce que notre musique se prête à ça, à donner un show familial et cosy. Darshen : On devient de plus en plus un groupe de scène, on trouve enfin nos marques. On peaufine la direction artistique dans laquelle on veut aller. Mais on est conscient qu’il ne faut pas négliger le studio où il y a une grande recherche de son. On

essaie de trouver un son qui est propre à nous. Comment définiriez-vous le style Too Much ? Darshen : On fait du minimapopi-folk-ambiant. Beaucoup de gens nous demandent de définir notre style et c’est vrai que notre musique n’est pas évidente à décrire. Choekita : Il faut venir nous voir sur scène pour s’en rendre compte. Darshen : C’est une base folk mais ça ne ressemble pas aux groupes de folk classique. On a rien inventé mais on a fait un bon mixe de plusieurs styles. Minimaliste car on joue avec des tuyaux en pvc, des verres, etc. Popi pour pop et aussi parce qu’on a un public très varié. Vos textes sont très imagés. Comment vous viennent toutes ces petites histoires ? Choekita : De mon côté, ce sont des lettres d’amour. “The Ballad of the little red riding hood” et “Witch” ce sont des déclarations d’amour pas très gen-

tilles. Darshen : Pour moi, ce sont des petites histoires folk ancrées dans la tradition américaine. Je suis beaucoup dans l’observation, dans tout ce qui m’entoure, personnes humaines ou objets, tout ce qui est nature. J’ai des poussées d’inspiration la nuit ou quand je suis chez quelqu’un et je les couche directement sur papier. Parfois, je regarde un film et il y a une phrase qui va faire naître toute une chanson. Je suis beaucoup dans l’image, dans la couleur, dans le détail. Vous présentez votre premier album, “Hootenanny”, à l’Atelier 210… Choekita : Le 210 nous a soutenus dès le début du projet. Ils nous ont permis d’ouvrir notre musique à un public plus large. Ça allait de soi qu’on fasse cette soirée-là. Darshen : Xavier Daive (programmateur de l’Atelier 210, NdlR) est le premier professionnel du milieu à s’être intéressé à notre projet et à nous avoir ouvert son lieu.

On lui doit beaucoup. C’est un retour aux origines en quelque sorte. MAILYS CHARLIER

En concert le 13 octobre à l’Atelier 210 et en showcase à la Fnac City 2 le 12/11.

À L’AGENDA 12 OCTOBRE - VW Campus tour à la Jefke - Jaune toujours au Théâtre Molière 13 OCTOBRE Full Moon party au Havana 15 OCTOBRE - Jukebox Party à l'Atelier 210 - Less Sleep More au Fuse - LS Birthday au Libertine Supersport 16 OCTOBRE The Kooks à Forest National 18 OCTOBRE Sarah Carlier au Botanique

15

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans SPECTACLES ALEX VIZOREK EST UNE ŒUVRE D'ART Un one man show dans lequel le jeune prodige de l'humour vous fera découvrir les Arts comme vous ne les avez jamais vus. Jusqu'au 29·10. Du Me. au S. à 20h30 - De 10 à 22 € Théâtre de la Toison d'Or. Galerie de la Toison d'Or 396-398 - 1050 Ixelles & 02 510 05 10 - www.ttotheatre.be

CENDRILLON TEXTE ET M.E.S. JOËL POMMERAT, AVEC NOÉMIE CARCAUD, CAROLINE DONNELLY, DEBORAH ROUACH...

Joël Pommerat s’approprie le célèbre conte de Cendrillon, qui fera voler en éclats tous nos clichés au sujet des fées, des princesses ou des sorcières. Jusqu'au 29·10. Du Ma. au S. à 20h15, le Me. à 19h30, les S. 15 et 29-10 également à 14h, le D. 23-10 à 15h - De 10 à 19 € Théâtre National. Boulevard Emile Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03 www.theatrenational.be

DÉSORDRE PUBLIC D'EVELYNE DE LA CHENELIÈRE, M.E.S. OLIVIER COYETTE, AVEC BENJAMIN BOUTBOUL, SOPHIE JONNIAUX, EMILIENNE TEMPELS...

Bien malgré lui, Max, comédien égocentrique et borné, est progressivement projeté dans la tête de ceux qu'il croise... Entre ses amis, ses amours et sa famille, c'est tout son

univers qui bascule... Jusqu'au 05·11. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 25 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

FAUST D'APRÈS GOETHE, TEXTE ET M.E.S. SILVIU PURCARETE, PAR TEATRUL NATIONAL RADU STANCA/SIBIU.

Inspiré des moments marquants du roman de Goethe, ce Faust moderne a marqué l’histoire contemporaine du théâtre roumain. Spectacle en roumain, surtitré en français. Du 12·10 au 15·10 à 20h - De 25 à 35 € Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03, www.theatrenational.be

GRAND ECART DE STEPHEN BELBER, M.E.S. BENOÎT LAVIGNE, AVEC THIERRY LHERMITE, VALÉRIE KARSENTI, FRANÇOIS FEROLETO.

Toby, un vieux danseur, reçoit la visite d'un jeune couple venu l'interviewer. Mais l'entretien va tourner court, laissant très vite la place à la véritable raison de cette rencontre... Du 17·10 au 23·10 à 20h30, le D. à 15h30 - De 21,50 à 49,50 € Centre culturel d'Auderghem. Boulevard du Souverain 183 - 1160 Auderghem & 02 660 03 03 www.cc-auderghem.be

16h - De 9 à 16,50 € Théâtre de la Place des Martyrs. Place des Martyrs 22 - 1000 Bruxelles & 02 223 32 08 www.theatredesmartyrs.be

Nicolas Goret. Et avec la présence sur écran de Michel Jonasz, Mathilda May et Rufus. Le 15·10 à 20h30 - De 22 à 25 € Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre. Avenue Ch. Thielemans 93 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre R 02 773 05 88 www.art-culture.be

LE NEVEU DE RAMEAU DE DIDEROT, M.E.S. STÉPHANIE MORIAU, AVEC MICHEL DE WARZÉE ET NICOLAS PIRSON.

LA FAUSSE SUIVANTE DE MARIVAUX, M.E.S. PATRICIA IDE, AVEC SERGE DEMOULIN, BAPTISTE BLAMPAIN, XAVIER DELACOLETTE...

Une jeune aristocrate se travestit en chevalier pour sonder le coeur de son futur fiancé... Jusqu'au 19·11. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 25 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

LA SECONDE VIE D'ABRAM POTZ DE FOULEK RINGELHEIM, M.E.S. CATHERINE BRUTOUT, AVEC FREDDY SICX.

L'ILLUMINÉ

Abram Potz, psychanalyste juif au rancart, promène sa décrépitude dans les rues de Paris. Il observe avec une délectation amère la répulsion et l’effroi que, partout, son apparition suscite. Du 18·10 au 22·10 à 20h30 - De 9 à 18 € Théâtre du Méridien. Chaussée de la Hulpe 200 - 1170 Watermael-Boitsfort & 02 663 32 11 www.theatredumeridien.be

Un spectacle de cinéma-théâtre avec Marc Hollogne, Laurent Dauvillée et

LA VIE DEVANT SOI DE ROMAIN GARY, M.E.S. MICHEL KACENELENBOGEN, AVEC JANINE GODINAS, ITSIK ELBAZ, NABIL MISSOUMI ET BENOÎT VAN DORSLAER.

Momo, 10 ans, vit depuis tout petit chez Madame Rosa, une ancienne prostituée. Entre la vieille dame juive et le petit musulman, c'est une histoire d'amour qui se tisse au quotidien, qui les lie l'un à l'autre avec tendresse et ironie... Jusqu'au 22·10. Du Ma. au S. à 20h30. Représentations supplémentaires au Centre culturel d’Auderghem le 29-10 à 20h30 et le 30-10 à 17h - De 8 à 25 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

LE BANC DE GÉRALD SIBLEYRAS, M.E.S. VICTOR SCHEFFER, AVEC LUC GILSON ET JACQUES VAN DEN BIGGELAAR.

Vladimir Zkorscny et Paul Letellier forment un duo de piano à quatre mains. Un jour, les deux compères s'installent dans un chalet du Tyrol afin de répéter le concert qu'ils vont donner prochainement au Japon. Jusqu'au 29·10. Du Ma. au S. à 20h30 sauf le Me. à 19h - De 7,50 à 14 € Les Riches-Claires. Rue des Riches Claires 24 - 1000 Bruxelles & 02 548 25 80 www.lesrichesclaires.be

LA MAROXELLOISE, AGENCE DE VOYAGES TEXTE ET M.E.S. JAMAL YOUSSFI, PAR LA CIE DES NOUVEAUX DISPARUS.

Jusqu'au 15·10. Du Ma. au S. à 20h15, le D. à 16h - De 10 à 23 € Comédie Claude Volter. Avenue des Frères Legrain 98 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre & 02 762 09 63, www.comedievolter.be

Une aventure de la Belgique vers le Maroc transitant par la France et l’Espagne dans le bus d’une nouvelle agence. Seulement, le trajet jusqu’au Maroc s’annonce bien compliqué et semé d’embûches. La route n’est pas encore entamée que les chauffeurs se disputent déjà le volant... Du 13·10 au 15·10 à 20h30, le D. 16-10 à 16h - De 2 à 8 € Place Flagey. - 1050 Ixelles & 02 219 11 98 www.lesnouveauxdisparus.com

LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS

LE BRUIT DES OS QUI CRAQUENT

MAMMA MEDEA

DE SUZANNE LEBEAU, M.E.S. ROLAND MAHAUDEN, AVEC ANGEL UWAMAHORO-KABANGUKA, OLGA TSHIUYKA-TSHIBI, AÏSSATOU DIOP.

C’est l’histoire de deux enfants soldats en fuite et celle d’une infirmière qui témoigne... Jusqu'au 22·10. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 16 € Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1 (Bois de la Cambre) - 1000 Bruxelles & 02 649 17 27 - www.poche.be

LE MALADE IMAGINAIRE DE MOLIÈRE, M.E.S. DANIEL HANSSENS, AVEC YVES CLAESSENS, PIERRE GERANIO, VALÉRIE MARCHANT...

Argan est un "malade imaginaire". Veuf, il s'est remarié avec Béline qui fait semblant de lui dispenser des soins attentifs, mais n'attend en réalité que sa mort pour pouvoir hériter. Jusqu'au 16·10. Le Ma. à 19h, du Me. au S. à 20h15, le D. 16-10 à

ADAPT. THIERRY JANSSENS, D'APRÈS JULES VERNE, M.E.S. THIERRY DEBROUX, AVEC ALAIN LEEMPOEL, OTHMANE MOUMEN, JASMINA DOUIEB...

Dans un rythme endiablé, Jules Verne nous entraîne autour du monde... Il faisait l'éloge de la vitesse. Et aujourd'hui, tout ne va-t-il pas trop vite? Jusqu'au 22·10. Du Ma. au S. à 20h15, les D. ainsi que le S. 22-10 à 15h - De 5 à 25 € Théâtre royal du Parc. Rue de la Loi 3 - 1000 Bruxelles & 02 505 30 30 www.theatreduparc.be DE TOM LANOYE, CRÉATION ET M.E.S. CHRISTOPHE SERMET, AVEC CLAIRE BODSON, FRANCESCO ITALIANO, PHILIPPE JEUSETTE...

Christophe Sermet et sa meute plantent leurs crocs dans cette Médée contemporaine, qui tire du frottement entre ancien et moderne une vitalité électrisante. En français, surtitré en néerlandais. Jusqu'au 29·10. Du Ma. au S. à 20h, le Me. à 19h30, le D. 23-10 à 15h - De 10 à 20 € Rideau de Bruxelles @ De Kriekelaar. Rue Gallait 86 - 1030 Schaerbeek & 02 737 16 00 R 02 737 16 01 www.rideaudebruxelles.be

MES SINGERIES VOCALES Dans son nouveau spectacle, Bruno Coppens sera accompagné d'un pianiste pour un duo infernal. Le 18·10 à 20h15 - De 14 à 26 € Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle & 02 374 64 84 www.ccu.be

S.A. d'Informations et de Productions Multimédia, Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles - T.V.A. : 403.508.716 - R.C.B. : 185.436 - 02 744 44 33 VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU COMITÉ PERMANENT : Patrice le Hodey / ADMINISTRATEUR-DÉLÉGUÉ ET ÉDITEUR RESPONSABLE : François le Hodey / COORDINATION : Elodie Weymeels / RÉDACTION : Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles - 02 211 30 51 - www.tribunedebruxelles.be - mail : lecteur@tbx.be (commentaires); redaction@tbx.be (infos) / AGENDA BONS PLANS : envoyez vos événements à agenda@saipm.com / PUBLICITÉ : Régie Générale de Publicité S.A. - 02 211 29 59 - Sales Manager, Pierre-Eugène Wintgens : 0472 28 90 49 - Hatim Elmajd : 0498 62 92 37. La Tribune est imprimée sur du papier recyclé. Glissez-la dans un sac ad hoc après sa lecture !

16

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans

INDIENS DU BRÉSIL ET D'AILLEURS ATELIER (DE 6 À 12 ANS)

Les enfants embarqueront pour les grandes plaines, la jungle ou les rives de l'Amazone à la rencontre de fascinantes tribus indiennes, à la découverte de leurs plus belles parures, de leurs danses et de leurs fêtes... Du 19·10 au 21·12. Tous les Me. de 14 à 16h (relâche le 02-11)-5 € Musées royaux d'Art et d'Histoire Musée du Cinquantenaire. Parc du Cinquantenaire 10 - 1000 Bruxelles & 02 741 72 18 - www.mrah.be

l’histoire qui, inlassablement, se répète, nous laissant meurtris face à ce choix implacable: se laisser emporter dans ses flots grondants ou lutter contre ce qui nous est injustement imposé... Le 14·10 à 19h30 - De 5 à 10 € Théâtre La Montagne Magique. Rue du Marais 57 - 1000 Bruxelles & 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

BANDITS MARIONNETTES, PAR LES ZERKIENS (DÈS 4 ANS)

Le spectacle convoque un Far West coloré: cow-boys, Indiens, saloon, boules de paille qui volent dans la plaine, bande-son à la Morricone... Même les cactus y vont de leurs épines sur un paysage de Rocheuses défilant sur grand écran. Le 19·10 à 14h30 - 7 € Centre culturel Jacques Franck. Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 538 90 20 www.lejacquesfranck.be

FAITS DIVERS MIND OUT TEXTE ET M.E.S. JULIAN MAYNARD SMITH, PAR LA CIE STATION HOUSE OPERA (GRANDE-BRETAGNE).

Un spectacle qui parle à mots couverts des comportements contradictoires et de la manipulation. En anglais, surtitré en français. Jusqu'au 13·10 à 20h30, le 13-10 également à 14h30 - De 8 à 18 € Théâtre 140. Avenue Eugène Plasky 140 - 1030 Schaerbeek & 02 733 97 08 www.theatre140.be

PAS D'INQUIÉTUDES Le nouveau spectacle de Virginie Hocq. Le 15·10 à 20h30 - 30 € Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle & 02 374 64 84 www.ccu.be

SARAH DE JOHN MURRELL, ADAPT. ERICEMMANUEL SCHMITT, M.E.S. DANIEL HANSSENS, AVEC JACQUELINE BIR ET ALEXANDRE VON SIVERS.

A la fin de sa vie, la grande Sarah Bernhardt, fatiguée et mutilée, se lance dans le récit de ses mémoires. Pour l’assister dans cette ultime mission vers le public, Pitou, son secrétaire, à la fois confident et souffre-douleur. Les 15 et 21-10 à 20h30 - De 15 à 25 € The Egg. Rue Bara 175 - 1070 Anderlecht & 070 75 42 42 www.comediedebruxelles.be

FAMILLE ANTIGONE THÉÂTRE, PAR LA CIE SAC À DOS (DÈS 9 ANS)

D’un bloc de terre glaise, des personnages modelés s’érigent en cités ou s’écrasent dans d’aveugles combats, et nous plongeant dans

SPECTACLE, PAR LA CIE SAC À DOS (DÈS 5 ANS)

Un homme, une femme et des journaux qu’ils coupent, froissent, collent, déchirent... Les formes surgissent, le papier s’enflamme ou s’évapore, les mots émergent, une histoire naît... Le 15·10 à 19h - De 5 à 10 € Théâtre La Montagne Magique. Rue du Marais 57 - 1000 Bruxelles & 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

LES 101 DALMATIENS CINÉMA (DÈS 5 ANS)

Les aventures des héros à quatre pattes Pongo et Perdita, ainsi que de l'infâme Cruella d'Enfer, seront projetées lors d'une après-midi festive. Déployez tout votre talent pour déguiser votre progéniture comme il se doit et participez à une animation amusante ! Cerise sur le gâteau: des DVD Disney seront distribués. Version néerlandaise le même jour à 14h. Le 16·10 à 16h - De 4à8€ Palais des Beaux-Arts/Bozar. Rue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles & 02 507 82 00 - www.bozar.be

LOS YAYOS

MOI, MOCHE ET MÉCHANT CINÉMA (DÈS 3 ANS)

Dans un charmant quartier résidentiel se dresse une grande bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret: Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps: voler la lune ! Le 15·10 à 16h - 2 € Maison des Cultures et de la Cohésion sociale. Chaussée de Merchtem 67 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 02 415 86 03 http://maisoncultures1080.blogspot.com

SPECTACLE, PAR LA CIE DE LA CASQUETTE (DÈS 6 ANS)

RACONTE-MOI: LES CÉTACÉS

En passant une porte, deux petits vieux se retrouvent perdus en un lieu improbable. Les voilà condamnés à en subir les règles!... Requinqués, de plus en plus vigoureux, ils retrouveront le temps d’une danse, leur jeunesse enfuie... Le 15-10 à 20h30 et le 16-10 à 16h - De 6 à 9 € La Roseraie. Chaussée d'Alsemberg 1299 - 1180 Uccle & 02 376 46 45 www.roseraie.org

Une histoire d'animaux est racontée pour faire découvrir aux plus petits les salles du Muséum. Ensuite, le thème de la semaine est développé par le biais d'un atelier créatif. Le 19-10: La Mer du Nord. Le Me. de 14h30 à 15h30 - De 6,50 à 9 € Muséum des Sciences Naturelles de Belgique. Rue Vautier 29 - 1000 Bruxelles & 02 627 42 33 R 02 627 42 34

ATELIER-DÉCOUVERTE (DE 4 À 7 ANS, ACCOMPAGNÉ D'UN ADULTE)

www.sciencesnaturelles.be

SAMEDI D'ANIMA: LA BOÎTE À MERVEILLES SÉANCE DE CINÉMA SUIVIE D'UN GOÛTER ET D'UN ATELIER D'INITIATION AU CINÉMA (DÈS 4 ANS)

Canards, louveteaux, oiseaux, chats, lapins et autres créatures malicieuses se côtoient joyeusement dans ces courts métrages remplis d’humour et de poésie. Le 15-10 de 14 à 17h30 - De 5 à 10 € (rés. conseillée) Flagey. Place Sainte-Croix - 1050 Ixelles & 02 641 10 20 - www.flagey.be

THE WILD THING SPECTACLE, PAR LA CIE SAC À DOS (DÈS 7 ANS)

Il était une fois un mur. D’un côté du mur, l’opulence, la richesse, la technologie... le bonheur en quelque sorte. De l’autre côté, le monde sauvage des sauvages. Un jour pourtant, l’un d’eux brise le mur et les interdits pour pénétrer en pays de cocagne... Le 15·10 à 15h - De 5 à 10 € Théâtre La Montagne Magique. Rue du Marais 57 - 1000 Bruxelles & 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

KUNG FU PANDA 2 CINÉMA (DÈS 5 ANS)

Le panda maître des arts martiaux et du dim-sum est de retour... Dans cet épisode, il va devoir rester zen pour affronter l’arme de destruction massive utilisée par Shen, le paon méchant, futur ex-nouveau maître de la Chine. Le 16-10 à 15h - De 2,50 à 4€ Centre culturel Jacques Franck. Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 538 90 20 www.lejacquesfranck.be

LA FABULEUSE ET AUTHENTIQUE HISTOIRE DU ROCK RACONTÉE AUX ENFANTS PAR CHILLY POM POM PEE (DE 5 À 12 ANS)

Quatre amis musiciens traversent un siècle de musique populaire, des origines du blues à la musique assistée par ordinateur, dans un décor évocateur avec anecdotes, accessoires d’époque et musique jouée en direct. Le 19·10 à 14h30 - De 5 à 10 € Maison des Cultures et de la Cohésion sociale. Chaussée de Merchtem 67 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 02 415 86 03 http://maisoncultures1080.blogspot.com

17

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans MUSIQUE BODY FARM FESTIVAL Indus, noise, electro... Avec Parade Ground, Underviewer, Dive, Nothing But Noise, Tzii et Morpheus Secrets. Afterparty avec les DJ's Borg, H8red & Pikaert. Le 14·10 à 20h - De 15 à 18 € Botanique. Rue Royale 236 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 02 218 37 32 www.botanique.be

CROSBY & NASH Les légendes du folk-rock sont de retour sur scène pour un concert intimiste. Le 13·10 à 20h - De 44 à 64 € Cirque Royal. Rue de l'Enseignement 81 - 1000 Bruxelles & 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

CÉU Jazz, bossa, samba, reggae, funk, jungle, afrobeat... Le répertoire exploré par la chanteuse traverse les frontières. Dans le cadre d'europalia.brasil. Le 15·10 à 20h30 - De 11 à 15 € Théâtre 140. Avenue Eugène Plasky 140 - 1030 Schaerbeek & 02 733 97 08 www.theatre140.be

LES PRIX PAROLES URBAINES

TOO MUCH & THE WHITE NOTS

Le prix, récompensant les écritures urbaines, réunit treize nominés répartis en trois catégories (slam, spoken word et slam et paroliers rap) qui se succéderont sur scène et proposeront chacun deux textes. Pour clôturer la remise des prix, le public assistera aux concerts de Veence Hanao et Ursula Rucker, deux paroliers urbains de référence. Le 16·10 à 16h - De 5 à 7 € Botanique. Rue Royale 236 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode & 02 218 37 32 www.botanique.be

Les Bruxellois présentent leur premier album "Hootenanny", se baladant allègrement entre folk et blues. En 1re partie: Sinus Georges. Afterparty avec Funky Bompa. Le 13·10 à 20h - De 7 à 10 € Atelier 210. Chaussée Saint-Pierre 210 - 1040 Etterbeek & 02 732 25 98 www.atelier210.be

THE KOOKS Le groupe d'indie pop présente son troisième album "Junk of The Heart". En 1re partie: Morning Parade. Le 16·10 à 20h - 32,50 € Forest National. Avenue Victor Rousseau 208 - 1190 Forest R 0900 260 60 www.forestnational.be

TINARIWEN Un univers mêlant musique du désert, rock touareg et blues des origines. En 1re partie: Lail Arad. Le 19·10 à 20h - De 23 à 26 € Ancienne Belgique. Boulevard Anspach 110 - 1000 Bruxelles & 02 548 24 84 www.abconcerts.be

ZITA SWOON "WAIT FOR ME" Stef Kamil Carlens est allé se ressourcer au Burkina Faso. Cela donne une combinaison de blues et de mandingo. Le 17·10 à 20h30 - 25 € Théâtre 140. Avenue Eugène Plasky 140 - 1030 Schaerbeek & 02 733 97 08 www.theatre140.be

SORTIR BRUSSELS MANIA PARTY #7 Avec Laurenzinho, Lefrog, Fady One, Sofie L-Fêtes et Bernard Dobbeleer. Le 13·10 dès 20h30, soirée à 23h - 5 € (gratuit jusqu'à 22h) K-nal. Avenue du Port 1 - 1000 Bruxelles & 02 549 50 97 www.visitbrussels.be/youth

JUKEBOX PARTY Deux DJ's sont là pour recevoir vos demandes et soigner un mix à la hauteur de vos tubes préférés. Le 15·10 dès 22h - 7 € Atelier 210. Chaussée Saint-Pierre 210 - 1040 Etterbeek & 02 732 25 98 www.atelier210.be

LS BIRTHDAY 2 Avec Axel Boman, Swissco Disco, DanceMachine vs Rick Shiver, Lefrog vs Curtis Zeki, Sofie L-Fêtes vs Guy-Ohm, Daryl vs Mickey. Le 15·10 dès 23h - De 5 à 12 € Libertine Supersport. Avenue du Port 1 - 1000 Bruxelles & 0478 20 84 85 www.libertinesupersport.be

MAIS ENCORE BABY DAYS Le salon rassemble une centaine d'exposants en puériculture, produits pour bébé, vêtements, mutualités, assurances, jeux, vacances... Avec aussi des jeux pour les enfants, des échantillons gratuits, des rencontres avec des professionnels de la petite enfance... Les 15 et 16·10 de 10 à 18h -9€ Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles - www.babydays.be

FESTIVAL ALIMENTERRE A l'occasion de la Journée mondiale de l'Alimentation, SOS Faim lance la 3e édition de son festival documentaire: une sélection de films mettant en évidence les désordres alimentaires mondiaux. Le festival entend alerter le public sur une série d'enjeux fondamentaux, mais aussi faire connaître les alternatives et les pistes d'action vers un système agroalimentaire plus juste et plus durable. Les projections seront suivies de débats thématiques et de rencontres avec des spécialistes et acteurs du monde paysan. Des ateliers culinaires seront également proposés le D. 16-10 à l'Horloge du Sud. Programme détaillé sur le site web. Du 14·10 au 16·10 - 4 € (par film, 6 € par soirée, pass festival: 12 €) Cinéma Vendôme. Chaussée de Wavre - 1040 Etterbeek & 02 548 06 70 www.festivalalimenterre.be

BROSELLA GUITAR FAIR

© MARTINE FRANCK / MAGNUM PHOTO

© OLIVIA ARTHUR

UNE EXPO À VOIR AU BELVUE

CES FEMMES QUI CHANGENT L’INDE “Elles changent l’Inde”, c’est le thème de la nouvelle exposition du Musée BELvue initiée par BNP Fortis Paribas. Le but est de parler de cet immense pays de manière positive, en abordant le changement qui s’y opère. Le fil rouge de l’exposition ce sont donc “elles”, les femmes, ces Indiennes qui sont actives dans leur pays, qu’elles soient riches ou pauvres, rurales ou citadines, célèbres ou pas. Ces femmes, on les découvre au travers de photographies réalisées par six photographes de l’agence Magnum désignés pour l’occasion. Le résultat est une centaine de très belles images de femmes avocates ou chefs d’entreprise mais aussi de femmes menant une carrière politique ou occupant des postes habituellement réservés aux hommes : chauffeurs, gardes de sécurité…

Ces clichés, hauts en couleurs typiques de l’Inde, nous donnent un aperçu du pays. Forcément incomplet puisqu’on n’y parle que des femmes, de certaines femmes. Forcément incomplet puisque l’angle, assumé, est résolument positif. Mais que l’on y croit ou non, l’exposition vaut assurément le détour pour l’esthétisme des photographies. (Violaine Jadoul) L’exposition est ouverte du mardi au dimanche (de 10 à 17h et le we de 10 à 18h).

Plusieurs dizaines de luthiers et amateurs d'instruments de musique à cordes acoustiques vendront ou exposeront leurs instruments: guitares, violons, mandolines, banjos... Le 16·10 de 10h à 18h - 5 € Brussels Expo - Palais 10. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken & 02 479 52 33 - www.brosella.be

CURIEUX DIMANCHES Une grande fête familiale sur le thème de la gourmandise. Au menu: rencontres littéraires avec Juliette Nothomb, Nicole Versaille et Alain Doucet, atelier de cuisine en famille, lectures sur coussins, contes, spectacle musical, jeux... Le 16·10 de 12 à 18h - Gratuit Bibliothèque interactive Sésame. Boulevard Lambermont 200 - 1030 Schaerbeek & 02 242 68 68 - www.mabiblio.be

INTERNATIONAL BRUSSELS TATTOO CONVENTION Tatoueurs et spécialistes du piercing se donnent rendez-vous. L'événement proposera également un grand nombre de shows en direct (spectacles burlesques, Roller Girls, concerts, Miss Brussels Tattoos...) sans oublier le "Rockabilly Market" qui rassemblera bijoux, disques, livres... des années 50 et 60. Du 14·10 au 16·10. Le V. de 12 à 22h, les S. et D. de 11 à 22h - 15 € (pass 2 jours: 27,50 €, pass week-end: 40 €) Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles www.brusselstattooconvention.be

INITIATION À PHOTOSHOP (ATELIER) Au programme de ce mini-stage: présentation de Photoshop et de Bridge, taille de l'image et recadrage, réglages de l'image (niveaux, courbes, teinte-saturation, noir et blanc), Camera Raw, outil de duplication. Les 15 et 16-10 de 14 à 17h 95 € Contraste - L'Atelier de Photographie. Rue Général Capiaumont 45 - 1040 Etterbeek & 02 640 94 40 www.photo-contraste.com

LA BIENNALE ART NOUVEAU / ART DÉCO Cette sixième Biennale propose une occasion unique de découvrir le patrimoine Art Nouveau et Art Déco bruxellois durant les week-ends du mois d’octobre. Un accent particulier sera mis sur l’œuvre de Victor Horta, à l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance. En plus des intérieurs exceptionnellement ouverts à cette occasion, le public pourra assister à des projections à la Cinematek, à une conférence ou à divers parcours guidés. Les 15 et 16-10: Les étangs d'Ixelles. Programme détaillé sur le site web. Jusqu'au 30·10. Les S. et D. 8 € (par visite, pass week-end: 20 €, pass mensuel: 55 €, gratuit en dessous de 12 ans) Dans la capitale. - 1000 Bruxelles & 02 563 61 51 www.voiretdirebruxelles.be

18

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans LA FUREUR DE LIRE Le but de l'événement est de promouvoir la lecture auprès de tous les publics et de faire connaître les auteurs et illustrateurs de la Communauté française par le biais de nombreuses activités: expos, rencontres, lectures, ateliers, contes, conférences, animations pour petits et grands... Programme détaillé sur le site web. Du 12·10 au 16·10 Dans divers lieux à Bruxelles et en Wallonie. - 1000 Bruxelles & 02 413 36 07 - www.fureurdelire.be

LA NUIT DE L'OBSCURITÉ À AUDERGHEM Une action symbolique visant à sensibiliser le public à la pollution lumineuse et aux gaspillages d'énergie (voir aussi à Jette ci-dessous). Au programme: observations astronomiques, balades contées, conférences, musique, expos... et pour les plus jeunes: lancement de fusées à eau, bricolages sur le thème de la nuit et jeu détective. Le 15·10 dès 18h30 - Gratuit Rouge-Cloître. Rue de Rouge-Cloître 4 - 1160 Auderghem & 02 500 50 70 www.planetarium.be

LA NUIT DE L'OBSCURITÉ À JETTE Au programme: balade nocturne en compagnie d'un guide nature, exploration de la voie-lactée avec un astronome, contes et chocolat chaud. L’éclairage public sera éteint dans les alentours de la ferme afin de pouvoir profiter pleinement de cette nuit. Le 15·10 à 21h - Gratuit Ferme pour enfants. Petite rue SainteAnne 172 - 1090 Jette & 02 422 31 11 www.nuitdelobscurite.be

LE CIMETIÈRE DE LAEKEN ET SES DEUX ÉGLISES (Visite guidée) Une visite au célèbre cimetière à la découverte de tombes-dolmens et de l'origine du culte des morts, de la crypte royale, des mutations du cimetière chrétien, du choeur de l'église du XIIIe siècle, des oeuvres de sculpteurs tels Salu et Rodin, des galeries souterraines créées par Emile Bockstael... Rendez-vous à l'entrée du cimetière, parvis NotreDame. Le 16-10 à 14h15 - 3 € (gratuit en dessous 18 ans) Laeken Découverte asbl. - 1020 Laeken & 0479 39 77 15 www.laekendecouverte.be

NOCTURNES DES MUSÉES BRUXELLOIS Tous les jeudis soirs, des musées bruxellois ouvriront leurs portes et proposeront une foule d'activités originales (ateliers, démonstrations, visites guidées...). Les musées participant le 13-10: le BIP, la Maison Cauchie, le Musée et Jardins van Buuren, le Musée Maurice Carême, le Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire, le Musée schaerbeekois de la Bière et le Musée Wellintton (Waterloo). Programme détaillé sur le site web. Jusqu'au 15·12. Tous les J. de 17 à 22h - De 1,50 à 3 € (certains musées sont accessibles gratuitement, rés. indisp. pour certaines activités) Dans la capitale. - 1000 Bruxelles & 02 512 77 80 www.nocturnesdesmuseesbruxellois.be

EXPLORATION DU MONDE: OUEST AMÉRICAIN. PARCS NATIONAUX ET VILLES FANTÔMES Un voyage dans des paysages grandioses, pour un récit vivant de l'épopée que fut la conquête de l'Ouest. Lucien Varalta propose une exploration dans le passé pour mieux comprendre la mentalité des Américains d'aujourd'hui... Accueil avec

café et croissants dès 10h. Le 16·10 à 10h30 - De 11 à 14 € Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle R 02 374 64 84 www.ccu.be

RESTODAYS Les chefs de plus de 900 restaurants vont se surpasser pour offrir le meilleur de la cuisine, à un prix abordable, pour tous les gourmets. Durant cette semaine dédiée à la gastronomie, les restaurants participants proposeront des menus 3 services: lunchs à 21 € et repas à 28 €. Toutes les réservations se font via le site web. Jusqu'au 15·10 Dans tout le pays. - 1000 Bruxelles www.restobookings.be

RÉFÉRENCES TALENTUM Le salon propose un large choix d’offres d’emploi ainsi que l’opportunité de rencontrer un grand nombre d’employeurs potentiels. Les candidats pourront profiter de nombreux conseils et informations sur les différentes carrières, d'une large sélection de workshops interactifs... Le 19·10 de 10 à 18h - Gratuit (inscription via le site web) Brussels Expo - Palais 1. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken http://talentum.references.be

SALON DE L'ALIMENTATION Plusieurs espaces distincts, regroupant plus de 350 exposants, seront consacrés à la gastronomie et aux petits plaisirs de la vie: dégustations et démonstrations culinaires, décoration d'intérieur, soins du corps, relooking, wellness... Jusqu'au 23·10. De 10 à 18h - De 4 à 8 € (gratuit en dessous de 12 ans) Brussels Expo - Palais 4,5,8 et patio. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken - www.salonalimentation.be

SALON DU TOURISME DURABLE, ÉTHIQUE ET ÉQUITABLE Une centaine d'exposants venus des quatre coins du monde proposeront au public des alternatives au tourisme classique, un tourisme basé sur des valeurs éthiques et équitables, s’inscrivant dans le développement durable. Au programme: table de voyageurs qui permettront aux curieux de rencontrer des passionnés de voyages, expos, documentaires, animations, spectacles... Du 14·10 au 16·10 de 10 à 18h - De 5 à 8 € (gratuit en dessous de 12 ans) Tour & Taxis. Avenue du Port 86c - 1000 Bruxelles - www.tourisme-autrement.be

19

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlrestos NOUVEAUTÉ

BUVEURS D’ETIQUETTE

“Etiquette”, une cave à manger 2.0, débarque à Bruxelles et fait souffler un vent démocratique sur le vin. Le concept est bon mais perfectible. ETIQUETTE

Avec son vocabulaire spécifique et sa géographie complexe, le vin intimide. Ami des nantis, il a vite fait d’exclure le profane. Cela dit, cela fait un moment que le jus de la treille a entrepris de descendre de son piédestal pour aller à la rencontre du grand public. “Etiquette”, une nouvelle adresse située à deux pas de l’avenue Louise, à hauteur de l’abbaye de La Cambre, en donne une preuve supplémentaire. Imaginé par deux jeunes Français, le concept est séduisant. Il permet de s’initier au vin d’une manière assez intuitive. Sur place, le vin se donne de trois façons différentes : on peut l’acheter tout simplement comme chez n’importe quel caviste, on peut s’offrir une bouteille et la consommer sur place en s’acquittant d’un droit de bouchon de 8 € ou, de manière plus inédite, charger une carte magnétique permettant d’accéder en libre-service à 52 crus conservés sous azote à la température idéale (technologie Enomatic). Cette dernière formule – on

HHH

Avenue Emile de Mot, 19 1000 Bruxelles. Ouvert du lundi au samedi, de 12h à 23h. Tél. : 02 644 64 11.

© Bénédicte Maindiaux

choisit de verser 3, 6 ou 12 cl dans son verre – est de loin la plus excitante; c’est avec une frénésie de gosse découvrant un nouveau joujou que l’on se rue pour se servir rouges plus ou moins fruités, blancs plus ou moins secs ainsi que vins liquoreux. Plus que plaisant, l’exercice est également sans pitié, il est idéal pour comparer les vins.

(PETITS) BÉMOLS Disons-le d’emblée, la soirée passée chez Etiquette était franchement sympa. Il faut

tout de même pointer l’un ou l’autre petit grain de sable dans cette belle mécanique. D’abord, l’aspect ludique du concept possède un corollaire dangereux – comparable à l’effet tapas d’une addition : on a très vite fait de claquer 100 € à quatre rien qu’en vins au verre. Le reproche n’en est qu’un demi, à chacun de gérer sa consommation et d’être responsable (ce qui ne s’applique d’ailleurs pas qu’à l’aspect financier de l’expé-

rience, gare au volant…). Non, le véritable grief que l’on a envie d’émettre tient à la sélection des vins qui est très, trop classique à nos yeux. A l’heure du vin nature, il est dommage que la seule cuvée sans soufre proposée soit celle de chez Henry Marionnet – un gamay qui n’était même pas disponible au verre. René Mosse, Marcel Lapierre, Jean Foillard, Hervé Souhaut… ils n’y sont pas. En revanche, on trouvera des blockbusters très “Parker” tels que La

Gaffelière, Le Bon Pasteur ou un Condrieu signé Jean-Michel Gerin. Contrairement à ce qui était inscrit sur l’un des murs de l’endroit, on ne pense pas que “quelle que soit la manière dont l’artisan vinifie le vin, le vin est l’expression véritable et inimitable du terroir”… quand on choisit des levures exogènes sur catalogue, on n’exprime rien du tout si ce n’est le pouvoir de certains labos agroalimentaires. Toujours est-il que cela n’enlève pas son mérite au concept, ce serait encore mieux s’il y avait quelques bouteilles dans cet esprit. Preuve de cela, on reviendra sûrement, accompagner quelques verres de tapas et de planches de charcuteries franchement conviviales. WAZABI

CHAMPION

LE JAJA DE LA SEMAINE

CHOCOLAT

HECTOR PAS CHIQUÉ Hector De La Rosa, le talentueux barman de The Hotel (l’ex-Hilton) à Bruxelles, a remporté le concours national de cocktails de l’Union des Barmen de Belgique. Du coup, il faut s’attendre à entendre parler du Grincot, la création avec laquelle il a remporté la compétition, soit un mélange rafraîchissant à base de concombre, citron vert, kiwi, ainsi que Grand Marnier et Absolute Pears pour la touche d’alcool. A découvrir à The Hotel, boulevard de Waterloo,

MOSCATO D’ASTI 2009 FATTORIA SAN GIULIANO (ITALIE) Vous n’aimez pas les vins de dessert ? Changez d’avis avec ce Moscato d’Asti – Piémont – totalement providentiel : faible taux d’alcool (5,5 %), jolie couleur jaune paille, arôme muscaté et joyeuse effervescence – frizzante et pas spumante – en font le compagnon idéal des mets sucrés et des fins de repas heureuses. Après ça, la vie n’est plus tout à fait la même. A boire en écoutant : Lana del Rey, “Vidéo Games”. Environ 11 €,

MARCOLINI MIJOTE Le chocolatier Pierre Marcolini bout en ce moment comme une marmite sur le feu. Ce qu’il mijote ? Entre autres projets, une gamme d’infusions – attention rien à voir avec du chocolat chaud – réalisées à partir du tégument qui enveloppe les fèves de cacao. On applaudit des deux mains ce recyclage inédit qui se présente sous différentes versions : menthe, rose, jasmin… En bonus, cette nouvelle trouvaille est, paraît-il, bourrée d’antioxydants. www.marcolini.be

38 – 1000 Bruxelles. Tél. : 02 504 11 11.

Mig’s Wine, chaussée de Charleroi, 43 – 1060 Bruxelles. Tél. : 02 534 77 03.

20

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslesboutiques ET AUSSI LES TRÉTEAUX Croquettes de crevettes ou au fromage, moules frites, américain préparé, le restaurant Les Tréteaux propose une cuisine résolument locale et traditionnelle. Le plat du jour dépend des produits trouvés sur les marchés. La terrasse, au calme et à l’ombre de grands arbres et de parasols, offre une vue sur la collégiale Saints-Pierre et Guidon. Une gargouille accueille les clients à l’entrée. A l’intérieur, trois pièces en enfilade sont décorées avec des objets chinés à gauche et à droite. On y retrouve l’influence de l’église toute proche grâce aux plans de la collégiale suspendus aux murs. Une décoration à mi-chemin entre la taverne belge à l’ancienne et le saloon américain. Rue Porselein, 4 – 1070 Anderlecht. Tél. : 02 527 46 66. Fermé le samedi midi et le dimanche.

SAPORI MEDITERRANEI

Place de la Résistance, 14. Tél. : 02 523 28 76. www.friturerene.be

LES COUPS DE CŒUR DE LA TRIBUNE À ANDERLECHT

À ST-GUIDON LA MAISON DES DRAGÉES

CRÉMERIE SAINT-GUIDON En trois générations, la crémerie Saint-Guidon s’est peu à peu transformée en une épicerie fine. Mais elle n’a jamais renoncé à ses spécificités. Beurres danois, hollandais et belges, œufs frais à la pièce, fromages d’Europe, les produits laitiers sont bien présents. Des pissaladières faites maison, une spécialité niçoise, sont en vente le mercredi et le vendredi. Avenue Paul Janson, 40. Tél. : 02 521 81 71.

BOULANGERIE&PÂTISSERIE CHANSON Que ce soient les pâtisseries, les pains ou les pralines, tout est produit sur place. L’artisan-gérant de Chanson, 28 ans de métier, fait parler son expérience. Pains spéciaux, aux noix, aux céréales, au lait battu, mélanges originaux avec des fruits,… Gâteaux sur mesure. Le chocolat employé par la maison provient de producteurs indépendants.

© BM

AU TOUFIN

© BM

Rue Polydore Moerman, 1. Tél. : 02 523 51 66. www.lafermette.biz

FRITURE RENÉ Depuis 1932, la Friture René mijote des mets traditionnels belges et bruxellois. Moules frites, croquettes de crevettes, viande de cheval, cette brasserie familiale offre une cuisine simple et gourmande. En levant le nez de son assiette, on découvre la déco du patron, un amateur de belles toiles.

Mis à part le saucisson de jambon et le gouda, tous les produits vendus à l’épicerie fine Sapori Mediterranei sont 100 % italiens. La famille qui gère l’établissement parle couramment l’italien, les étiquettes des bouteilles d’huiles d’olive et de vins sont bien sûr… en italien. Les fromages et la charcuterie proviennent de régions d’Italie, du Nord comme du Sud, reconnues pour la qualité de leur production. Cela va du “n’duja”, mélange de viande de porc et de piment, directement importé de Calabre, à une série de fromages produits par des bergers dans les montagnes siciliennes. Autre spécialité de l’île, des boules de riz faites maison, ou “arancini”. L’épicerie propose également un large choix de sandwiches et lasagnes à emporter. Rue Wayez, 27 1070 Anderlecht. Tél. : 02 522 30 03. De 9h à 19h, du lundi au samedi. Jusqu’à 14h le dimanche. Fermé le mercredi. www.sapori-mediterranei-bruxelles.com

Au Toufin est une épicerie de quartier tenue par un couple belgo-sarde. Parmi les produits de terroir, à déguster sur place ou à emporter, on trouve de la charcuterie, des fromages et du pain tout droit importés de Sardaigne. Du coup, les sandwiches faits maison peuvent avoir un petit goût de vacance gustative. A l’arrière de la boutique, des tables sont dressées afin d’accueillir les moins pressés. Dans un décor typiquement méditerranéen, cette pièce donne sur une terrasse où sont cultivées des plantes aromatiques. Rue de la Procession, 68 – 1070 Anderlecht. Tél. : 02 522 48 55. De 7h à 18h, du lundi au vendredi. Jusqu’à 13h30 le samedi.

LA FERMETTE La Fermette est une sandwicherie artisanale qui propose des produits naturels et frais. Ses spécialités sont le pain de viande chaud et la mousse au chocolat. Les salades sont composées à la minute avec des produits du jour. Quand le soleil est au rendez-vous, la terrasse devient très vite bondée. Mieux vaut réserver une table.

Rue Gustaaf Vanden Berghe, 1. Tél. : 02 521 80 84. Entreprise créée en 1979 et tenue par une famille de La Louvière, la Maison des Dragées propose plusieurs gammes d’articles pour mariage, baptême, communion ou toutes autres occasions. Les dragées, en chocolat belge, avec amande importée d’Italie, sont disponibles en divers coloris. Récemment, une dragée noisette enrobée de chocolat s’est ajoutée à la liste. Pour servir d’écrin à la confiserie, entre les bonbonnières, de tailles et d’aspects très variés, ou les confections plus élaborées, le choix est large. Rue Wayez, 43 – 1070 Andelecht. Tél. : 02 524 36 26. Du lundi au samedi, de 14h à 18h30. www.abf.be.

TOUS LES 15 JOURS retrouvez les choix de la Tribune sur

21

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlloisirs

L’HOROSCOPE

C’EST À BRUXELLES MAIS OÙ ?

GUESS WHERE !

PAR SERGE DUCAS > 0475/82.22.50 BÉLIER Vous vivez plus confortablement, tandis que vous parvenez à conclure un bon accord financier. Côté cœur, vous intériorisez vos émotions.

e des e de la ru Une façad . © Serge Lorant rs Eperonnie

Avec la collaboration de “Guess where !

Bruxelles – Brussels – Brussels”, un groupe Facebook créé par un Bruxellois (Jean- François Maljean), chaque semaine, nous vous emmenons en balade à Bruxelles à travers des photos belles, étranges, drôles, étonnantes ou originales. A vous de trouver quels endroits elles présentent ! La solution vous sera livrée la semaine suivante. Une belle façon de partir à la découverte de la capitale avec un autre oeil. On atteint directement le site en tapant “Guess Bruxelles” dans la recherche de Facebook ou “Guess Bruxelles Facebook” sur Google.

domaine financier. En amour, vous mesurez la valeur de vos sentiments.

TAUREAU Au travail, vous êtes sur le point de signer un contrat. Vous évoluez dans de meilleures conditions.

SCORPION Vous accordez plus de soin à votre vie sentimentale. Au travail, vous avez l’opportunité de vous mettre en avant, de vous différencier.

GÉMEAUX Vous êtes libre d’organiser votre emploi du temps. En amour, vous êtes totalement investi dans une histoire que vous écrivez à quatre mains.

SAGITTAIRE Vous éprouvez le besoin d’être seul. Dans ce contexte, votre partenaire vous reprochera sûrement votre manque d’implication dans la vie de famille.

CANCER En couple, vous resserrez les liens avec votre partenaire. Sur le plan professionnel, vous êtes plus créatif. Vous pouvez vous permettre de laisser libre cours à votre imagination, vos idées.

CAPRICORNE Vos projets progressent. Vous constatez cette semaine une avancée notable. Vous êtes certes satisfait, mais pas question de vous arrêter là. Sur le plan affectif, vous retrouvez par hasard un amour de jeunesse.

LION C’est le bon moment pour déménager, changer votre intérieur ou envisager l’achat de votre logement. Au travail, vous êtes beaucoup plus indépendant. VIERGE Vous êtes prêt à faire des concessions. Sur le plan professionnel, il est question d’une réorganisation de vos horaires. Vous êtes rassuré. BALANCE Vous engagez des négociations, des pourparlers dans le

VERSEAU Vous parvenez à votre objectif plus rapidement que prévu. Si vous êtes sans emploi, Mercure est porteur d’un contrat qui met fin à vos recherches. En amour, vous êtes de plus en plus sélectif. POISSONS En prenant de l’ampleur, vos projets nourrissent votre satisfaction personnelle. Vous êtes plus épanoui dans votre travail. Sur le plan affectif, vous vous sentez mieux compris par votre partenaire. La communication est meilleure. Vous exprimerez plus clairement vos attentes.

La petite maison dans la prairie, version Europe du XXIe siècle? © Rixke Tunesepaki

22

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlloisirs

A GAGNER ! 100 X 2 PLACES VALABLES AU CINÉMA KINEPOLIS Pour avoir la chance de gagner il vous suffit de nous envoyer un mail avant le 17 octobre minuit à tbx.concours@saipm.com avec en objet “KINEPOLIS ”, vos coordonnées complètes et la réponse à la question suivante :

Quel film a remporté le prix du jury au Festival de Cannes 2011? Les gagnants, tirés au sort, recevront leurs places par courrier. Bonne chance à tous !

23

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


La Tribune de Bruxelles du 11 octobre 2011