Page 20

bxlrestos UN PLAN ANTI-BOBO

Cette semaine, balade du côté du cimetière d’Ixelles. Chronique lugubre alors ? Pas du tout. Déjeuner enjoué au Sogno d’Italia.

COMEDIA, COMEDIA !

SOGNO D’ITALIA

Si vous lisez régulièrement cette page, cela n’a pas pu vous échapper : Wazabi est

HHH

Chaussée de Boondael, 428 1050 Ixelles. Ouvert tous les jours, de 12h à 15h et de 18h à minuit. Tél. : 02 647 12 26.

un gros bobo. Oui, vous lisez bien, l’un de ces bourgeoisbohèmes coincés entre l’idéalisme des années 60 et le matérialisme des années 80 – normal, il est né quelque part entre ces deux décennies. Du coup, monsieur ne pousse pas les portes de n’importe quel restaurant. Il lui faut de la dentelle, de la crème de la crème – attention, pas dans l’assiette, qu’on ne se méprenne pas ! –, bref il veut des adresses qui racontent des histoires.

BOBO, UNE MALÉDICTION C’est que c’est raffiné, un bobo ! A sa décharge, il en est conscient. Parfois, cela lui pose même un petit problème. A ne prendre que des adresses d’un certain genre, on laisse sur le côté de nombreux laissés-pour-compte. Pour s’alléger l’esprit, il a voulu cette semaine faire amende honorable et pousser la porte d’un restaurant qui ne lui ressemble pas. Mo-

© Bénédicte Maindiaux

teur, action ! Comment a-t-il procédé pour cette nouvelle aventure gastronomique ? D’abord, il a pris un plan de Bruxelles et posé par hasard son doigt sur le quartier du cimetière d’Ixelles. Pas d’objection, il y a tout à fait moyen de trouver un plan “no bobo” par là. Ensuite, il s’est promené pour repérer sa petite victime. Tiens, là

voilà, Sogno d’Italia, adresse cisalpine franche du collier qui s’affiche telle qu’elle est. Premier choc, en entrant, il croise deux plats de viande servis avec une montagne de frites. Son catéchisme culinaire en est forcément heurté – il pense encore un resto italien qui a vendu son âme au diable. A l’intérieur,

la déco ne donne pas dans le Wazabi style : cadres dorés, patines jaunes et bardage en bois. Il ne moufte pas. Coup dur, la musique de fond semble tout droit sortie d’une pub pour les pâtes Miracoli. Mamma mia, qu’ai-je fait ?, pense-t-il. On lui tend une carte. Le choix est rapide, des raviolis asperges et crème de truffe (16,50€). Pen-

dant que son plat frétille en cuisine, il regarde autour de lui, c’est drôle : un garçon qui roule des mécaniques en terrasse, un autre qui fait le beau devant le miroir. Des plaisirs simples, quoi. L’assiette arrive sans aucun des repères habituels : sauce ultra-crémeuse aux allures de magma et asperges très cuites. Wazabi se dit aïe. Il goûte et est surpris. Cela ne ressemble pas à ses cantines préférées et pourtant c’est pas mauvais du tout. Le plat possède quelque chose de maternel, de bienveillant. Il termine joyeux. Et le dessert, Wazabi ? Il est déjà parti… trop anxieux de voir la magie fondre à la façon d’une tranche milanaise. WAZABI

BURGERS

BIÈRE

LE JAJA DE LA SEMAINE

C’EST TENDANCE ! Après avoir fait beaucoup parler d’eux dans les années 80, les hamburgers sont désormais partout à Bruxelles. La preuve, les adresses qui lui sont consacrées se ramassent à la pelle : Cool Bun, L’Amour Fou, Burger Republic… Dans la foulée, une toute nouvelle enseigne – Ellis Gourmet Burger – défraie la chronique en proposant un retour au goût authentique du hamburger à travers une viande (beefsteak maigre, entrecôte, aloyau…) à seulement 20% de graisse. On teste rapido et on vous dit quoi. Ellis Gourmet Burger, place Sainte-Catherine, 4

DIABLEMENT BON… … la Duvel servie dans un verre de collection signé par 3 artistes contemporains. Pour cette seconde édition – on se souvient des verres de Denis Meyers la brasserie Moortgat a fait appel à Arne Quinze, Dan Stuyven et Stefan Glerum. Pour rappel, Arne Quinze, peintre et sculpteur est connu pour ses constructions en bois créés à partir de matériaux recyclés. Dan Stuyven - chanteur et guitariste du groupe Dead Man Ray et également Daan - expérimente des musiques au croisement du pop, du rock et de la dance. Quant à Stefan Glerum, il s’agit d’un illustrateur amstellodamois inspiré par l’Art Déco. En supermarché mais aussi en

BEAUJOLAIS BLANC 2010, CHÂTEAU DURETTE Difficile de résister au scénario d’un compatriote liégeois parti en Beaujolais pour faire du vin. C’est le cas de Jean Joly qui propose ce Beaujolais blanc, 100% chardonnay. 13% de degré alcoolique pour un vin - fermenté en cuves inox - issu de sols granitiques sablonneux et calcaires. L’accord mets-vin ? On conseille vivement de le servir en accompagnement d’un gratin de queues d’écrevisses. Le tout à un prix assez démocratique. Environ

1000 Bruxelles. Ouvert tous les jours, de 12h00 à 22h00 (minuit, du jeudi au samedi). Tél. : 02 514 23 14. www.ellisgourmetburger.com

vente au prix de 8 euros sur le site www.duvelcollection.com

6,45 euros. Points de vente. : 0477 63 57 54.

20

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

La Tribune de Bruxelles du 14 juin 2011  

L'apothéose Taratata

La Tribune de Bruxelles du 14 juin 2011  

L'apothéose Taratata