Issuu on Google+

N° 389 - DU 1ER AU 7 FÉVRIER 2011 - GRATUIT - WWW.TRIBUNEDEBRUXELLES.BE

CASTING, MODE D’EMPLOI

Ces personnes se sont inscrites chez Starmania Casting People, une agence de modèles, de comédiens, même débutants mais aussi de figurants. www.casting-starmania.be. © Agence Starmania

COMME EUX, DEVENEZ FIGURANT

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville ÉDUCATION

LA JEUNESSE BRUXELLOISE SE MET AU VERT Mercredi dernier, l’association GREEN (Global Rivers Environnemental Education Network) a invité des jeunes de 12 à 18 ans, venant de différentes écoles bruxelloises, à participer au “Parlement des Jeunes pour l’environnement”. Le Parlement des Jeunes pour l’environnement est un projet, mené par Céline Grandjean, coordinatrice de l’asbl GREEN, et toute son équipe d’animateurs, qui donne l’opportunité à de jeunes élèves de 6e primaire à la rhéto de réfléchir ensemble aux problèmes liés à l’environnement. Et d’y trouver, peut-être, des solutions durables. Sous forme d’activités ludiques (jeux, création d’affiche, dessin,…), ils ont été confrontés à des problèmes tels que la surconsommation énergétique et alimentaire, la fragilité de la biodiversité, l’influence de notre consommation sur l’environnement et l’état des eaux à Bruxelles. Mais cette rencontre n’était que le premier tome d’une belle trilogie. En effet, ces jeunes se réuniront encore deux fois, le 23 février et le 23 mars, avant de parvenir à leur but; une ultime rencontre, le 4 mai, se déroulera au Parlement cette

L’ANCIENNE BELGIQUE, CHAMPIONNE DU MONDE !

fois. Là, ils pourront exposer le fruit de leurs discussions, proposer des actions, faire des recommandations et ensuite, voter pour celles qu’ils jugent prioritaires. Cette initiative est soutenue par la ministre de l’Environnement et de la Jeunesse, et on comprend pourquoi en voyant la réelle motivation et l’enthousiasme dont font preuve les jeunes parlementaires. Certains sont très réalistes : “La protection de l’environnement est devenue un produit de marketing, nous explique un élève de l’athénée Charles Janssens. Seuls les citoyens les plus aisés peuvent se permettre d’acheter des panneaux solaires, des produits bio… Tout cela n’est pas une solution durable ! Il faut attaquer le problème à la racine, c’est-à-dire changer les mentalités et ça commence par changer l’éducation des enfants. Et ainsi, évoluer vers une société moins consumériste et moins capitaliste…”.

The Black Keys, en concert à l’AB, en novembre dernier. © Christophe Bortels

Avec 300 000 “visiteurs” (tickets et VIP, journalistes et événements gratuits), l’AB bat tous ses records depuis son inauguration. Mieux, la salle est, depuis peu, considérée comme la troisième meilleure “salle de concert du monde” suivant un classement publié par le site web “Pollstar”, qui se base sur les ventes de tickets. Ce classement ne reprend en fait que les “salles clubs” (les plus petites enceintes), alors que Forest National ou le Sportpaleis d’Anvers se retrouvent, par exemple, dans le classement “arena”. Avec ses 2 000 places debout et ses 700 places assises, l’AB n’est devancée que par deux salles américaines et relègue à des années lumières la deuxième salle du Vieux Continent, l’E-Werk de Cologne, classée… 97e par le site ! “Ce classement est très important pour nous, car c’est une référence pour les managers et les professionnels de la musique”, explique Kurt Overbergh, le directeur artistique de l’AB, qui s’attend à voir les premières retombées de ce classement “très prochainement”. Même si ce classement ne va pas leur faire “prendre le melon” selon le directeur ! Lequel dit encore à propos de la situation politique de la Belgique : “Moi je me fiche de tout ce brol institutionnel. Un groupe peut venir de Wallonie, de Flandre ou de Norvège, du moment que sa musique est bonne, il a sa place chez nous.” (D’après La Libre) www.abconcerts.be

L’eau à Bruxelles a été un des sujets de discussion de la journée. © Nicolas Janssens

D’autres, par contre, le sont beaucoup moins : “Il faut supprimer tout ce qui est superflu dans nos vies : les voitures, les gsm, la télévision,… Que tout le monde achète des produits bio !” Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils sont tous engagés et prêts à en découdre pour faire aboutir leurs idées. Ils vont faire bouger les choses, ensemble ! GREEN propose également des campagnes de sensibilisation telle que “Effet de jeunes contre effet de serre”. Celle-ci et les suivantes visent à réduire l’empreinte écologique d’une école, des animations adaptées aux jeunes enfants, des projets accompagnés aidant des classes à concevoir des actions environnementales, des délégations de jeunes qui participent à des rencontres internationales,… C’est autant de moyens mobilisés en faveur de la lutte pour la protection de l’environnement ! CHRISTEL ROSE (ST.) Infos : www.greenbelgium.org

QUAIS NEUFS POUR 2012

UNE MAISON DE RÉPIT À BRUXELLES

En mars 2012, le quartier des Quais va faire peau neuve : Beliris, maître d’oeuvre de ce réaménagement, investit 3,125 millions d’euros. Au centre du projet, le boulevard de Dixmude : la voirie y sera réorganisée, avec deux rangées de stationnement et des arbres qui entoureront un terre-plein central. Le boulevard d’Ypres fera également l’objet d’un réaménagement et sera verdurisé. Enfin, les quais aux Briques et au Bois à Brûlers bénéficieront d’un élargissement de trottoirs.

Une “Maison de Répit” fait fonction de lieu d’accueil entre l’hôpital et le domicile pour les enfants gravement malades. C’est un endroit qui permet de donner la possibilité aux parents de s’accorder un “break” ou encore une occasion de s’occuper plus spécialement de leurs autres enfants. Après plus de deux années de travaux, une Maison de Répit a ouvert ses portes à Bruxelles la semaine dernière, rue du Colonel Bourg à Evere. Cette maison est un havre de paix qui accueillera aussi les enfants atteints de maladie graves, souvent à pronostic réservé, pendant de courtes périodes. Ce projet est né d’une longue réflexion et d’un travail de fond réalisé au sein du Parlement bruxellois par des parlementaires de tous partis.

Les travaux commencent lundi et se dérouleront phase par phase durant environ 200 jours.

S.A. d'Informations et de Productions Multimédia, Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles - T.V.A. : 403.508.716 - R.C.B. : 185.436 - 02 744 44 33 VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU COMITÉ PERMANENT : Patrice le Hodey / ADMINISTRATEUR-DÉLÉGUÉ ET ÉDITEUR RESPONSABLE : François le Hodey / COORDINATION : Elodie Weymeels / RÉDACTION : Rue des Francs, 79 - 1040 Bruxelles 02 211 30 51 - www.tribunedebruxelles.be - mail : lecteur@tbx.be (commentaires); redaction@tbx.be (infos) / AGENDA BONS PLANS : envoyez vos événements à agenda@saipm.com / PUBLICITÉ : Régie Générale de Publicité S.A. - 02 211 29 59 - Hatim Elmajd, Product Manager : 0498 629 237 - Tolga Erciyes, Account Manager : 0484 13 30 51 La Tribune est imprimée sur du papier recyclé. Glissez-la dans un sac ad hoc après sa lecture !

2

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville

En bus, en tram ou en métro : la mobilité de demain passe par les transports en commun. Ci-dessous : voilà à quoi devrait ressembler le métro en 2016. © Isabelle Delarouzée, st. et doc. DR

BILAN ET PROSPECTIVES

STIB, LES YEUX RIVÉS SUR L’HORIZON Majeur, le défi démographique bruxellois est encore à venir : 1,25 million d’habitants d’ici la fin de la décennie ! C’est déjà demain. Fébrile, la Stib veut anticiper : portillons d’accès tous azimuts, nouvelles commandes de matériel roulant, métro étendu à Schaerbeek-Evere. Et même métro automatique d’ici 2016. En pleines négociations – âpres – du contrat de gestion (2012-2016), Stib, ministre de tutelle (Brigitte Grouwels; Cd&V), décideurs et exécutif bruxellois semblent d’accord sur un point : il ne faut pas négliger l’avenir même en contexte de crise sans beaucoup de précédents et lorsque le moindre euro épargné compte. Peutêtre surtout. Le grand public est au diapason. Car celui-ci se presse de plus en plus aux portillons – croissance de 7,2 % de la clientèle payante en 2010 –, même si les accès aux quais sont de plus en plus verrouillés aux personnes sans titre de transport valide par le projet Sésame (36 stations fermées à portillons d’ici mai, contre 24 actuelles). “Le défi de la croissance démographique à Bruxelles est majeur, analysent l’administrateur-directeur général de la Stib Alain Flausch et son adjoint Kris Lauwers. L’augmentation de notre flotte, plus de trains, passer à d’autres modes d’exploitation devront constituer le fil rouge de notre discours dans les années qui viennent. Il faut “an-ti-ciper”! Ce sera notre obsession et ça devrait être celle du politique aussi.” Car la capitale rajeunit et se repeuple considérablement,

également. On devrait atteindre 1,25 million d’habitants à l’horizon 2020. Ce qui conduira non plus 200 000 (chiffre actuel, à l’heure de pointe) mais “300 000 personnes” à prendre d’assaut le matériel roulant stibien à la fin de la décennie.

À LA JAPONAISE ? Décrocher au moins une place debout dans une rame du métropolitain bruxellois est déjà d’actualité sur certains tronçons. Ainsi, récemment, entre Schuman et Arts-Loi, à la descente matinale du train pendulaire le menant de son do-

micile d’Ohain au nouveau siège de la Stib, Geoffroy de Wilde d’Estmael a dû laisser passer “trois métros, chacun plein comme un œuf” avant de rallier son bureau. “On n’est pas encore dans un scénario à la japonaise avec des pousseurs pour tasser les voyageurs, mais certaines lignes sont tout de même actuellement saturées, ajoute le directeur ‘Etudes générales et stratégiques’ Stib. Sans réactions multiples de notre part, cela ne va faire qu’empirer.”

SOLUTIONS Pour autant, le transporteur collectif bruxellois n’est pas bras ballants. Avec Beliris, il vient de lancer un panel d’études à 10 millions €, pour prolonger le métro sur l’axe Nord-Est, à forte croissance démographique à venir. D’ici fin septembre 2016, le même pousse les feux sur le métro automatique à portes palières (projet Pulsar à 700-750 millions €). “A l’instar en fait de la ligne du métropolitain parisien La Défense/Champs-Elysées. Celle-ci draine l’équivalent de nos voyageurs sur tout notre réseau bruxellois”, relève Luc Bioul, directeur ‘métro’ de la Stib. “Aussi nous avons conclu un contrat d’assistance avec la RATP pour analyser une telle implantation chez nous, comme l’ont déjà fait avec succès Lille, Nuremberg ou Lyon depuis plusieurs décennies.” La Stib ne s’arrête pas en si bon chemin : pour accroître l’offre, elle disposera de 6 nouveaux boas (métro à grande capacité); 2 700 places supplémentaires fin novembre 2011. Le premier de ces joujoux sera livré, ici, en février. Itou pour les nouveaux bus, une septantaine d’ici l’été. Et une petite trentaine de trams nouvelles générations (T3000 et T4000) viendra compléter sa flotte actuelle, à la fin de cette année. PHILIPPE GOLARD

DANS L’IMMÉDIAT En attendant la réalisation de ces projets mammouths, la Stib ne se change pas en statue de sel. Avant ce printemps, l’opérateur de transports en commun s’attaquera en effet à sa flotte actuelle. Pour la rendre plus fréquente aux arrêts de lignes stratégiques dont le rôle est de rabattre les flux de voyageurs vers les “axes structurants”. Ainsi les ‘prémétro’ 3 et 4 desservent l’axe Nord-Sud sur un tronc commun, entre Vanderkindere (Uccle) et la gare du Nord. La Stib va y doper la cadence d’un tiers, y disposant un bolide ferré à chaque desserte “toutes les 3 minutes 45 dès le 14 mars prochain.” Majoritairement en site propre, les lignes 23 et 24 ne formeront plus que la 7, d’Uccle au Heysel. Un passage toutes les 6’ à l’heure de pointe sur la portion Vanderkindere-Princesse Elisabeth et toutes les 7’30 entre cette dernière et le plateau du Heysel. Entre Rogier et Ixelles, la 25 passera au même régime.

UN PEU PLUS À L’EST Schaerbeek et Evere craquent de partout. Pour absorber les poussées démographiques, la brique s’y maçonne plus vite que les champignons ne poussent dans un sous-bois humide. Un nouveau bras du métro bruxellois devrait y fleurir depuis la gare du Nord, en passant par Liedts, la Cage aux Ours, Helmet, jusqu’à Bordet (future gare RER) à proximité du nouveau Q.-G. de l’Otan à 1,4 milliard € ! Riche de sept nouvelles stations, ce futur tunnel de 4 km devrait coûter environ la moitié de cette somme. Les grands équipementiers salivent déjà et jouent des coudes devant ce contrat mirifique. Potentiel escompté de clientèle supplémentaire ? Quelque 6 000 à 10 000 personnes, au quotidien.

BUS À L’UNISSON Certaines lignes de bus régleront leur tachymètre sur le même chrono : cela concerne essentiellement les 43 (Uccle-Linkebeek) et 47 (Neder-over-Heembeek). Toutes les 7’30, on les verra débouler de l’Observatoire à Homborch et de Heembeek aux portes de l’Hôpital militaire; 15 minutes au-delà. Les lignes 13 et 14, également. Elles défileront toutes les 6 minutes aux arrêts qui leur sont communs, en favorisant surtout la desserte de l’AZ-VUB (Jette) et le pôle Tour&Taxis. Les 48 et 64 bénéficieront des mêmes mesures, mais plus tard. Dès la prochaine rentrée scolaire 2011, leur cadence passera à un bus toutes les cinq minutes, en heure de pointe.

3

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville CRÉATION

ZIDANI FAIT SA “RENTRÉE D’ARLETTE” L’humoriste est de retour sur les planches pour nous enseigner sa vision… de l’enseignement. Après “Va-t-en savoir”, on retourne avec elle au collège Ste-Jacqueline-de-Compostelle pour faire la connaissance d’Arlette Davidson, la nouvelle préfète qui voulait bien faire au royaume de l’éducation. On ne peut pas parler de “La rentrée d’Arlette” sans parler de “Va-t-en savoir”, le spectacle créé par Zidani en 2002, joué pus de 400 fois avec le même succès à la clé. Zidani, avec son talent acéré, livrait une comédie grinçante sur l’enseignement en Belgique. Elle qui fut élève mais aussi prof de religion protestante durant 10 ans, savait de quoi elle parlait. Ces dernières années, sentant le vent du changement passer dans les rangs des élèves et ayant suivi l’actualité, l’humoriste a eu envie de donner une suite à ce spectacle : “La Rentrée d’Arlette”

Qui est cette Arlette qui veut bien faire ? Arlette est la fille de l’amiral Davidson, elle a un petit côté militaire et veut par exemple coûte que coûte rénover le collège : verduriser, mettre des couleurs pour qu’élèves et profs s’y sentent au mieux. Mais ses belles idées vont se heurter à la réalité : travaux qui n’avancent pas, absentéisme, profs en sous-effectifs et en pétard contre les réformes qu’elle entend mettre en place. Et par-dessus le marché, elle attend la princesse Mathilde qui doit venir visiter l’école mais on ne sait pas trop quand…

De retour à l’enseignement ! Je me suis rendu compte que “Va-t-en savoir” était une représentation de l’école telle que moi je l’avais vécue : une image un peu “noir et blanc”, désuète par certains aspects. Or, je suis toujours restée intéressée par à ce qui se passe du côté de l’enseignement, alors j’ai eu envie d’aller y voir de plus près avec Arlette Davidson. Les décrets inscription, la discrimination positive, les comportements des jeunes : l’école a changé ! Il y avait de la matière pour un autre spectacle et des choses à dire…

Ce thème vous tient fort à coeur. Bien sûr, moi aussi j’ai été prof : mon remplacement de 3 mois a duré 10 ans ! Mais j’étais bien lotie comparé au quotidien de centaines de profs actuellement. L’enseignement a perdu de son lustre, de son autorité, c’est encore et toujours le parent pauvre de l’Etat, qui ne le reconnaît pas vraiment comme un acteur nécessaire de la société. Je trouve ça triste et risqué… L’école pour moi sert à sauver bien des gens et c’est dommage que les profs aient si peu de moyens, c’est impossible pour eux de faire au

SUZY FALK

mieux temps.

Zidani : une comédienne à l’humour burlesque, avec un faux air de Balasko ! © Bernard Scheyen

tout

le

Mais “Arlette” reste une comédie ! Oui, l’histoire est pleine de rebondissements, on retrouve des profs de “Va-t-en savoir”, d’autres arrivent et la mentalité actuelle des élèves est là aussi : le spectacle commence par un slam et il y a même de la vidéo et pas mal de chansons ! Comme toujours, j’aime aborder avec Patrick Chaboud un thème dramatique de manière burlesque… E.W. Du 2 au 13/02 à 20h30 (dimanches à 16h) à l’Auditorium du Centre Culturel de Woluwe Saint-Pierre, aenue Charles Thielemans, 93 – 1150 Bruxelles – Réservations : 02 773 05 88

L’histoire : La Vieille, “française de souche”, habite un petit pavillon de la

L’APPEL DES JONQUILLES La formidable comédienne de 88 ans est sur la scène du Jacques Frank, bien entourée, pour une pièce à la poésie urbaine de René Bizac.

Suzy Flak a commencé sa carrière en 1945. Cette fois, elle tire sa révérence pour profiter “de sa famille, des oiseaux, des arbres !” © DR

Rue des Jonquilles. A côté de celui-ci, s’élèvent les “barres” de la Cité des Violettes, où vivent des familles “issues de l’immigration”… La Vieille va bientôt être expropriée, car la Ville a décidé de raser son pavillon afin de reconstruire une nouvelle Cité des Violettes. Mais une nuit, à quelques jours d’une émission en direct à propose de cette expulsion, des émeutes éclatent dans la Cité des Violettes. Prince, le meneur des “jeunes”, s’introduit chez la Vieille… “Rue des Jonquilles” de René Bizac aborde la question du “vivre ensemble” interculturel et intergénérationnel avec en vedette Suzy Falk qui a décidé de mettre un terme à sa carrière après cette pièce, qu’elle jouera un mois durant. Vous incarnez “La Vieille”, ça ne vous fait rien d’être appelée ainsi ? Quand j’ai lu la pièce, j’ai tout de suite aimé cette Madeleine et je me suis dit : Chic, je suis vieille et c’est un rôle de vieille, pour ma dernière apparition sur scène ! Après, je raccroche les gants, je passe à autre chose, cela me prend trop d’énergie. Là, heureusement, je suis bien entourée d’acteurs formidables qui me connaissent et me soutiennent : Benoît Verhaert, John Dobrynine, Christian Crahay. Et ce petit jeune, génial : Marwane El Boubsi ! Vous vouliez déjà arrêter après “Le Silence des Mères”, est-ce vraiment la dernière fois que l’on voit Suzy sur scène ? Mais pourquoi personne ne veut me croire ? ! Quand René Bizac m’a fait lire cette pièce, j’ai su que je la jouerai : c’est une pièce pleine de poésie et en même temps réellement ancrée dans la réalité. Je savais aussi que ce serait la dernière pièce. Et je n’ai même pas pensé à la symbolique d’incarner une petite vieille. C’est le moment, c’est tout ! En revanche, je me réserve encore quelques dates avec mon spectacle “Suzy raconte”, ça c’est une récréation, mon petit spectacle à moi ! E.W. Du 9/02 au 9/04, 34 représentations, 12 lieux. Au Centre Culturel Jacques Franck à Saint-Gilles du 9 au 18 février (rés. : 02 538 90 20). Infos : www.theatreintranquille.be

4

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


danslaville PSSST ! POUR CE WEEK-END, J’AI UN TRUC...

À L’AGENDA Du 10 au 13/02 LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS Le théâtre Contre-Griffe présente une adaptation théâtrale et musicale du “Tour du Monde en 80 jours” d’après Jules Verne. Une course contre la montre à travers la planète pour Philéas Fogg et PassePartout.

Du 8 au 19/02 LA CERISE EST SUR LE GÂTEAU DU CCU Le Centre culturel d’Uccle se transforme, comme chaque année maintenant, en café-théâtre durant une dizaine de jours. Au programme, des succès et encore des succès qui ont fait leurs preuves sur scène. On démarre en émotion et en fantaisie le 8/02 avec “Emma” de Dominique Bréda joué par une formidable Julie Duroisin pour ensuite se donner rendez-vous avec Kody, du Kings of Comedy Show (le 11/02 à 20h30) ou avec Véronique Gallo et ses “Nuits sans Robert” (le 18/02 à 20h30) ou encore Antoine Guillaume dans son spectacle seul en scène et très drôle “Antoine Guillaume assume” (le 19/02 à 20h30, photo). Centre culturel d’Uccle, rue Rouge, 47 – 1180 Bruxelles. Réservations : 02 374 64 84.

© ERIC GUIDICELLI

Les 10 et 11/02 à 20h30, les 12 et 13/02 à 16h. Au Petit Théâtre Mercelis, rue Mercelis, 13 1050 Ixelles. Réservations : 0476 329 655 ou tourdumonde@gmail.com

Envie d’acquérir une œuvre d’art en échange d’une semaine à la montagne, d’un vélo d’appartement ou encore, d’un repas à la friterie du coin ? C’est possible grâce à l’exposition “TrucTroc” organisée par le Centre culturel Wolubilis. Depuis maintenant 7 ans, plus de 20 000 personnes se rassemblent le temps d’un week-end dans le but d’échanger ce qu’ils souhaitent, un objet, une idée, un voyage et bien d’autres choses encore, avec les œuvres d’arts exposées. Le principe est simple, on écrit sur un post-it son offre, indécente ou pas, et si l’artiste y est sensible, c’est dans la poche ! Le concept est original et a du succès, puisqu’à chaque nouvelle édition le nombre de visiteurs et d’artistes participants augmente. Cette année, le Truc Troc se déroulera du 4 au 6 février, de 19 à 2h le vendredi et de 10 à 18h les samedi et dimanche, au Grand Circuit du Bozar (Palais des Beaux-Arts), et accueillera, en plus de la centaine d’artistes contemporains, le jeune DJ Laurenzinho ainsi que Fady One qui occupent tous deux une place importante de la scène musicale bruxelloise. Le

Centre culturel Wolubilis propose également une visite guidée de l’exposition le samedi pour les adultes, à partir de 15h, et le dimanche pour les enfants, dès 11h. (C. R., st.) Infos pratiques : les 4, 5 et 6 février au Palais des Beaux-Arts, rue Ravenstein, 23- 1000 Bruxelles. L’entrée est au prix de 5 € pour les adultes et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Voir aussi : www.tructroc.be

LA SAMARITAINE EN DANGER Il y a peu, La Samaritaine a appris une bien mauvaise nouvelle. Ce petit café-théâtre ouvert en 1985 par Huguette van Dijck est menacé d’une rupture de bail et donc d’une expulsion qui sonnerait la fin de ses activités. Et des activités, il y en a dans cette belle cave du XVIIe siècle à deux pas du Sablon et à l’orée des Marolles où les spectacles de jeunes prometteurs ou de comédiens ayant de la bouteille se succèdent avec succès. Si vous voulez les soutenir par courrier, vos témoignages et marques de sympathie pèseront dans la balance afin de sauver la Samaritaine, en achetant la maison ou en la classant au patrimoine culturel de Bruxelles. Envoyez vos courriers à La Samaritaine ; ils seront versés au dossier défendu par son avocat auprès du juge de Paix. La Samaritaine, rue de la Samaritaine, 16 – 1000 Bruxelles.

Huguette Van Dijck a eu un coup de foudre pour cette cave voutée du XVIIe s. qu’elle a visitée par hasard en 1984. © St. Plumerel

5

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


lavillepratique Guide pratique LA SÉCURITÉ SOCIALE Un guide pratique sur la sécurité sociale vient de paraître. Basé surtout sur le côté institutionnel, cet outil apporte des réponses aux questions que se pose tout un chacun dans sa vie quotidienne, que se posent aussi tout étudiant, assistant social, conseil social, infirmière sociale, syndicaliste, juriste, homme politique, agent des services publics, gestionnaire des ressources humaines, éducateur, employé dans un secrétariat social… “Sécurité sociale – Pour s’informer, se renseigner et se défendre”, éd. Edipro, 182 pages; 26 €.

“En cas de pic, je m’implique” : ces affiches que l’on voit un peu partout dans Bruxelles renvoient au lien de www.pollutiepiek.be. Ce site propose notamment de vous avertir en cas de pic de pollution. En cas de pic, impliquez vous en utilisant d’autres moyens de locomotion : les transports en commun, le vélo ou encore le carsharing ! Des solutions existent pour faciliter les démarches de ce partage de voiture…

LE FILON

LE COVOITURAGE, SOLUTION AUX EMBOUTEILLAGES Quand on parle de covoiturage, bien sûr on pense immédiatement à Cambio (www.cambio.be), présent dans près de 70 points à Bruxelles, mais aussi dans plus de 19 villes belges. Si vous faites moins de 1 000 km par an, le calcul est vite fait. Le coût moyen d’une voiture est de 300 € par mois. Via Cambio, la facture mensuelle moyenne s’élève à 79 €. “Et puis, il y a aussi un impact social et écologique, explique Frédéric Van Malleghem, porte-parole de Cambio. Une voiture Cambio compte 30 utilisateurs directs. Et le développement fait tâche d’huile. Bien sûr, on n’est pas lié au carsharing toute sa vie, mais nous tablons quand même jusqu’à 40 000 clients à Bruxelles dans les prochaines années.” Une solution qui permet d’être extrêmement flexible…

ON PEUT AUSSI PARTAGER Et puis, il y a aussi des sites de covoiturage où l’on partage une voiture avec des personnes privées, une alternative un peu moins flexible, mais tout aussi efficace. Là aussi, le principe est très facile. Prenons le site de www.carpool.be. Vous enregistrez votre trajet entre votre domicile et votre lieu de travail ainsi que votre horaire et vous recevez directement une liste de partenaires potentiels de covoiturage. Totalement gratuit, le site propose le même service pour des voyageurs occasionnels ou ceux qui ont des horaires irréguliers. Ce que ça coûte au jour le jour ? A vous de négocier

Le covoiturage, c’est une belle idée mais qui a encore des difficultés à faire son chemin dans les modes de déplacement. © DR

avec votre chauffeur… Selon le site, le prix généralement demandé est de 0,07 € par kilomètre pour autant que le chauffeur ne doive pas faire de détour. Comptez environ 0,21 € de dédommagement par kilomètre, s’il doit en faire un. Par contre, cela ne vous coûtera rien si vous alternez la conduite. Le site insiste sur le fait que l’idée est vraiment d’indemniser le conducteur, pas de chercher à faire du profit… Le principe est le même sur www.covoiturage-belgique.be, mais les propositions concernent plutôt des trajets entre la France et la Belgique. Ces solutions resteront toujours plus économiques que de rester seul dans une voiture… LAURE D’OULTREMONT www.cambio.be; www.carpool.be; www.covoiturage-belgique.be

LE PRODUIT DE LA SEMAINE LA MARJOLAINE Essentielle à toute bonne cuisinière, la marjolaine, originaire du bassin méditerranéen, s’emploie comme herbe aromatique. Proche parente de l’origan, et même si celui-ci est plus parfumé, la marjolaine possède une saveur plus subtile; celle-ci rappelle l’anis, la sauge et le citron avec des notes poivrées. Elle contient une huile essentielle employée comme antiseptique. Calmante et relaxante, elle assure un sommeil réparateur et une bonne digestion si on la prend en tisane le soir. Elle soulage les migraines dues à l’anxiété, soigne rhumes et affections des bronches et calme les douleurs rhumatismales. On sait que l’ajout de fines herbes en cuisine contribue à l’apport en antioxydants. La marjolaine est d’ailleurs une excellente source de vitamine E, antioxydant majeur. Même en petites quantités, son efficacité n’est pas négligeable. Elle apporte en outre du fer, du calcium, du manganèse et de la vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang. La plante se consomme fraîche ou séchée. Elle est relativement facile à cultiver dans le jardin et même en pot. Elle craint surtout le gel et l’humidité mais si on la place à l’intérieur près d’une fenêtre ensoleillée, on a toutes les chances de la maintenir tout l’hiver. En cuisine elle s’allie à toutes les préparations à base de tomates, parfume les ragoûts et plus particulièrement le goulasch et les légumes grillés, relève les omelettes et les vinaigrettes et a un petit faible pour les préparations au lapin. Séchée, le résultat est honnête mais il faut veiller à l’ajouter en toute fin de préparation pour conserver sa saveur au maximum, qu’elle soit fraîche ou séchée. On la conservera une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur, emballée dans de l’essuie-tout humide.

MA BLANQUETTE DE VEAU Pour 4 personnes : 800 g de blanquette de veau, 1 oignon, 2 poivrons (rouge et vert), 1 courgette, 3 tomates ou 250 g de chair de tomates en boîte, huile d’olive, 1 c. à s. de fond de veau déshydraté, 2 c. à c. de marjolaine séchée, sel, poivre. Dans une cocotte, faire colorer la viande avec un peu d’huile d’olive. Ajouter l’oignon et laisser mijoter deux minutes. Ajouter les tomates et de l’eau pour couvrir la préparation, le fond de veau, le sel et le poivre. Laisser mijoter à feu doux pendant 1 heure (25 min. à l’autocuiseur). Pendant ce temps, découper les poivrons en lanières et la courgette en rondelles. Les ajouter à la préparation, laisser mijoter encore ½ h. Terminer en saupoudrant de marjolaine. Si la préparation est trop liquide, lier avec un peu de maïzena express. Recette familiale.

6

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlpratique FOCUS BOUTIQUE

TEN : DIX ANS DÉJÀ ! N’y voyez pas un acronyme déguisé, Ten correspond

Après 10 ans d’’existence, la marque de vêtements pour enfants Ten s’émancipe. Rencontre avec Catherine Felstead, la créatrice de l’enseigne.

Désormais une seule adresse pour Ten : chaussée de Waterloo à Uccle. © Bénédicte Maindiaux

bel et bien à la traduction anglaise du chiffre dix. Dix… comme le total des membres des deux familles qui se sont associées pour créer cette marque de vêtements pour enfants en 2001. Cette année – sans jouer sur les mots – Ten a dix ans. En une décennie, l’enseigne a évolué grâce au talent, à la ténacité et aux mains de maître de Catherine Felstead, désormais seule gérante et styliste de la marque. “Initialement associée à deux grandes marques de prêt-à-porter, j’ai éprouvé le besoin de m’émanciper pour libérer toute ma créativité. Mais la crise ne m’a pas épargnée. J’ai fermé cinq magasins pour n’en garder qu’un”, explique Catherine Felstead. Le survivant est une boutique située chaussée de Waterloo à Uccle, l’ADN de Ten. “Je me suis recentrée

sur le nécessaire en réduisant grandement les frais”, continue-t-elle. De cette petite mort, une renaissance a pourtant éclos. “Avant, je ne faisais que courir. Désormais, je suis proche de ma clientèle et de ses besoins. Ce retour aux sources a renforcé ma créativité”, raconte Catherine Felstead. Des idées colorées ont ainsi germé dans l’imagination de la styliste pour resplendir dans la centaine de modèles de la collection été 2011. “Les Belges aiment la couleur. Selon moi, aucune nuance n’est mal assortie avec sa voisine”, décrit-elle. Jaune, bleu, rouge… les tons fusent et les vêtements se vivent. “Ces pièces, les enfants aiment les porter pour jouer et les mamans éprouvent des facilités à les laver”, informe la créatrice. Souvent unis, parfois arborant un dessin ludique… On y retrouve souvent le symbole du rond. L’image de l’équilibre atteint par Ca-

therine Felstead ? L’harmonie, il est vrai que la styliste de 50 ans l’a notamment trouvée en créant des vêtements pour des petites filles. “J’ai cinq sœurs, j’ai grandi dans un pensionnat de filles. Mais, je suis maman de trois garçons… J’ai donc continué à couver l’envie d’avoir une fille”, avoue-t-elle. “Si demain, Ten devait s’arrêter, j’aurais l’impression d’avoir été au bout d’une belle histoire”, confie-t-elle. Mais la marque semble fédératrice

d’une clientèle fidèle qui ne souhaite pas que disparaissent de l’horizon du prêt-à-porter enfantin les vêtements gorgés de couleurs. Quelque 60 multimarques ont opté pour des modèles Ten dans leurs collections, et un couple de Français n’a pas hésité à ouvrir une franchise à Paris. FANNY LEROY

Ten, chaussée de Waterloo, 1477 1180 Bruxelles 02 372 28 40.

MAIGRIR ONLINE © DR

Weight Watchers modernise son offre de services et propose désormais, en plus des réunions hebdomadaires, un programme en ligne pour accompagner les adhérents dans leur phase d’amaigrissement et mieux les guider vers un mode de vie plus sain et équilibré de manière pérenne. Le site propose ainsi de nombreux nouveaux outils qui soutiennent les adhérents dans leur combat contre les kilos superflus et qui devraient faciliter le suivi du programme. Alors réunion, web ou un mix des deux ? A vous de choisir…

ON RECHERCHE UN JURY JEUNESSE POUR LE BIFFF La Confédération parascolaire (organisation de jeunesse du Centre d’Action Laïque), s’est associée cette année au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles afin d’y intégrer une dimension jeune. Ces deux associations ont pour but de constituer le premier Jury Jeunesse du BIFFF (29e édition, du 7 au 19 avril) qui élira les meilleures productions lors du Belgian Film Day durant le Festival après avoir reçu une (courte) formation à la critique cinéma. Afin de constituer ce Jury Jeunesse, un appel à candidatures est lancé auprès des 16-20 ans pour un concours d’écriture de nouvelles fantastiques. Concrètement, les jeunes s’inscrivent sur le site de la Confédération, soit individuellement, soit en groupe (2 à 5 personnes), et font parvenir - par voie postale - un texte

dactylographié de 15 000 caractères maximum (espaces compris) avant le 1er mars. Les jeunes dont le récit sera sélectionné seront conviés à la remise des prix et les récits arrivant en tête permettront à son ou ses auteurs de participer au Jury Jeunesse du Festival. Pour les détails du concours (inscriptions, règlement, prix, timing) : www.confederationparascolaire.org; Pour toute question : Philippe Buschen Kevin Brown 02 512 16 11. Pour envoyer son texte : Confédération parascolaire, avenue de Stalingrad, 54 à1000 Bruxelles.

PassLib Weight Watchers pour les réunions et l’assistant en ligne : 39 €/ mois. Abonnement WW en ligne : 12,95 €/mois. www.weightwatchers.be

BONNE NOUVELLE : LE THÉÂTRE DE LA TOISON D’OR A ROUVERT SES PORTES APRÈS L’INCENDIE QU’IL A SUBI. ON FÊTE ÇA AVEC “PURGATOIRE” DE DOMINIQUE BRÉDA www.ttotheatre.be

7

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


cinéma LE COUP DE CŒUR DE GUS

Un oiseau équipé d’une bombe ? A voir dans “Four Lions”.

FOUR LIONS Quatre kamikazes britanniques amateurs cherchent à frapper un grand coup pour le Jihad, mais il leur manque le mode d’emploi… Musulman dévot, Omar décide de porter un coup fatal à une société vivant dans le péché. Il compose une équipe de choc autour de Waj, l’idiot et la bonne poire Faisal le timide et Barry, nouveau converti. Cette équipe de naïfs se distingue par ses idées particulièrement peu conventionnelles et ridicules : équiper des oiseaux de bombes, faire passer un message vidéo aux influences hip-hop et bombarder Internet. Omar et ses partenaires aux méthodes indécises représentent-ils finalement une réelle menace pour la sécurité du pays… ou seulement pour eux-mêmes ? De Christopher Morris avec Benedict Cumberbatch et Kayvan Novak. Royaume-Uni, 2010. Comédie, drame, 1h37.

THE HOUSEMAID Euny est engagée comme aide-gouvernante dans une riche maison bourgeoise. Le mari, Hoon, la prend pour maîtresse. La vie de toute la maison va alors basculer… D’Im Sang-soo avec Jeon Do-Yeon et Lee Jung-Jae. Corée du Sud, 2010. Thriller, 1h47.

ANGÈLE ET TONY Un port de pêche en Normandie. Angèle a de bonnes raisons de se construire une nouvelle vie lorsqu’elle débarque dans celle de Tony, marin pêcheur en quête de sentiments. Malgré le désir qu’il a pour elle, Tony garde ses distances. Angèle le cherche. Tony l’observe. Trop belle, trop déroutante, il ne peut croire qu’elle est là pour lui… D’Alix Delaporte avec Clothilde Hesme, Grégory Gadebois, Evelyne Didi, Patrick Descamps, Patrick Ligardes et Lola Dueñas. France, 2010. Drame, 1h27.

BLACK DIAMOND C’est une vieille histoire : auparavant on parlait de la traite négrière, aujourd’hui c’est simplement un business qui va de l’artisanat local au réseau organisé. Le film tisse la toile d’un réseau anarchique et international de spéculation et de trafic de jeunes garçons africains, agissant sous l’égide du culte du football mondialisé. Des taudis d’Accra et d’Abidjan aux rutilants temples du sport financés par les pétrodollars, il nous mène sur la piste d’Ananse, l’araignée, figure ancestrale du folklore, qui ruse, trompe et manipule ses pairs. Des familles entières sont prêtes à y sacrifier leurs seuls biens. Alors sur le marché des êtres humains, faute de trouver le diamant, l’or des fous fera l’affaire. De Pascale Lamche. Belgique, France, 2010. Documentaire, 1h41.

TÊTE DE BŒUF – RUNDSKOP Jacky est issu d’une importante famille d’agriculteurs et d’engraisseurs du sud du Limbourg. A 33 ans, il apparaît comme un être renfermé et imprévisible, parfois violent… Grâce à sa collaboration avec un vétérinaire corrompu, Jacky s’est forgé une belle place dans le milieu de la mafia des hormones. Alors qu’il est en passe de conclure un marché exclusif avec le plus puissant des trafiquants d’hormones de Flandre occidentale, un agent fédéral est assassiné. C’est le branle-bas de combat parmi les policiers. Les choses se compliquent pour Jacky et tandis que l’étau se resserre autour de lui, tout son passé, et ses lourds secrets, ressurgissent… De Michaël S. Roskam avec Matthias Schoenaerts, Barbara Sarafian, Jeroen Perceval, Frank Lammers et Sam Louwyck. Belgique, 2010. Drame, crime, 2h.

Primé dans de nombreux festivals (Berlin, Sundance, Deauville…) et nominé aux oscars dans plusieurs catégories prestigieuses dont Meilleur Film et Meilleure Actrice, “Winter’s Bone” est malheureusement sorti chez nous un peu trop confidentiellement. Difficile en effet de se faire une place au soleil entre les “Tron”, “Hereafter” ou “Le Frelon vert”, sans parler du mastodonte “Rien à déclarer”. Et pourtant, s’il y a bien un film à voir pour le moment, c’est bien celui-là ! Ree a 17 ans et s’occupe seule, comme elle peut, de ses petits frère et sœur dans une maison en pleine forêt. Sa mère est certes présente, mais complètement shootée aux médicaments. Quant à son père, il vient de sortir de prison, libéré sous caution, et s’il ne réapparaît pas très vite, la maison sera saisie. Ree part donc à la recherche du paternel, mais elle n’est pas la seule… Et de presque chronique sociale à la “Rosetta”, le film coule lentement vers le thriller glauque à la “Delivrance”, emmené par une jeune actrice dont on va certainement beaucoup parler à l’avenir, Jennifer Lawrence. Tout simplement exceptionnelle, et portant le film à bout de bras, la jeune femme est d’ailleurs nominée pour l’Oscar de la Meilleure Actrice, mais aura fort à faire face à Michelle Williams, Annette Bening, Nicole Kidman et Natalie Portman !

SHAHADA Ce film à épisodes raconte l’histoire de Maryam, Samir et Ismail, trois jeunes musulmans de Berlin dont les valeurs et la foi sont ébranlées au cours de leur évolution. Trois êtres que la vie contraint à s’orienter de nouveau et à se demander qui ils sont, qui ils aiment et en quoi ils croient. De Burhan Qurbani avec Sergej Moya, Maryam Zaree, Jeremias Acheampong et Carlo Ljubek. Allemagne, 2010. Drame, 1h30.

CONTRE TOI Des sentiments naissent entre un jeune kidnappeur et sa victime, une femme chirurgien. Celui-ci veut se venger d’un accident médical qui l’empêche de vivre sereinement et décide d’enlever cette femme qu’il tient pour responsable. Lorsque cette dernière parviendra à s’échapper, elle n’aura de cesse de retrouver son geôlier, autant par amour que par vengeance. De Lola Doillon avec Kristin Scott-Thomas, Jean-Philippe Ecoffey, Pio Marmaï, Jean-Louis Tribes, Marie-Sohna Condé et Vinciane Millereau. France, 2010. Drame, 1h25.

RIEN À DÉCLARER DÉMARRE TRÈS FORT Lors de la sortie du film événement “Rien à déclarer”, l’équipe du site Internet de la DH a sondé les spectateurs à la sortie des salles pour connaître leurs réactions. Un exercice qui n’a rien de scientifique, mais qui laisse néanmoins augurer du meilleur pour Dany Boon et Benoît Poelvoorde : les commentaires, dans leur très grande majorité, encensent la comédie sortie en primeur sur notre territoire et dans le Nord de la France. Une preuve de plus que les Belges savent rire d’eux-mêmes et ont manifestement bien compris le message de tolérance délivré par Dany Boon. Et ça continue, jour après jour : dans le top 5 des séances de Cinebel.be, “Rien à déclarer” était en tête, très loin devant les autres films avec 1 323 entrées le jeudi.

9

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic

Une image tirée de “Videocracy”, un film documentaire d’Erik Gandini en 2009 qui aborde l’importance de la télévision en Italie et de l’image chez les Italiens. Ici, un casting de show-girls (“veline”) organisé dans un centre commercial où les filles sont nombreuses à se présenter. © DR

CINÉMA

Kadija Leclere, casteuse mais aussi réalisatrice ! Ici sur le tournage de son premier film.© DR

Qui, dans la salle, n’a pas un jour rêvé d’apparaître dans un film ? Alors que les tournages foisonnent chez nous, jamais la demande n’a été aussi forte chez les techniciens, les comédiens, les figurants et même chez… vous !

CASTING, MODE D’EMPLOI

Pour canaliser, gérer, trier, repérer toutes ces personnes, Kadija Leclere fait office de figure incontournable dans le milieu. Directrice de casting depuis dix ans, elle a œuvré ces derniers temps sur des projets ambitieux comme “La Môme”, “Les Barons”, “Indigènes”, “Mister Nobody”, “Melting-pot Café” ou “Illégal”. Entre beaucoup, beaucoup d’autres ! Kadija Leclere, comment êtes-vous devenue directrice de casting ? Comédienne de formation, j’ai côtoyé de très près le milieu pendant dix ans. C’est une autre facette de mon métier que j’ai toujours adorée. C’est difficile de vraiment expliquer pourquoi. C’est un milieu très restreint, où il y a des

gens comme Gerda Diddens et Patrick Hella, avec qui je m’entends très bien. Il est d’ailleurs très courant qu’on se donne un coup de main en cas de pépin ! Qui et comment recrutez-vous ? Depuis peu de temps, je me suis constituée un site facilement accessible www.casting-kadija-leclere.be, où tant les comédiens professionnels que d’autres peuvent s’inscrire. Même pour ceux qui ne sont pas acteurs. J’essaie parfois de dénicher des gueules, des talents. Mais aussi, je me rends un peu partout, comme à des avant-premières ou à des défilés, par exemple. D’où émanent vos demandes ? En fait, ça dépend des productions et des

réalisateurs. Tout est question d’affinités. Les recherches les plus pointues concernent les enfants. Pour “La Môme”, on m’a demandé de trouver la petite gamine. Idem pour “Survivre avec les loups” pour la jeune actrice et “Mister Nobody”, pour celui qui allait jouer Jared Leto étant jeune. Il ne s’agit que de cinéma ? Non. Mes services s’étendent jusqu’à la pub. Même si certains rechignent encore par rapport à ça, c’est un support qui me permet à moi de pouvoir m’occuper de jeunes réalisateurs qui montent, et de les aider dans leur casting. Comme je viens de le faire pour Nicolas Provost, dans “L’Envahisseur”. DAVID HAINAUT

10

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


topic COMMENT PARTICIPER À UN FILM ? Qu’il s’agisse de “Plus belle la vie”, du “Petit Nicolas”, de “Cloclo”… La demande nous revient souvent : “mais comment fait-on pour participer à un film ?” Bonne question à laquelle il est facile de répondre. Vu le nombre important de projets (et donc de figurants, qui se comptent parfois en milliers !), beaucoup de postes sont à pourvoir. Les bonnes adresses elles, pour dénicher les annonces de films, se comptent sur le doigt de la main. Les voici. www.comedien.be (rubrique annonces et rubrique casting) www.cinergie.be (rubrique annonce) www.quefaire.be (rubrique annonces puis castings) www.casting7.be (un site fraîchement créé par André della Faille, où vous pouvez vous inscrire en quelques clics). Le défraiement d’une figuration varie entre 25 et 30 €, voire plus si votre visage interpelle un réalisateur. Celui-ci peut alors avoir envie de vous placer dans les “petits rôles”. Une fois votre première prestation accomplie et si l’expérience vous tente, vous serez fiché et régulièrement rappelé. Mais attention, cela reste un milieu où il faut s’armer de beaucoup de patience, et où l’on ne s’enrichit pas forcément ! Ces trois personnes sont inscrites à l’agence de casting Starmania Casting People, dont l’adresse bruxelloise est la suivante : av. des Celtes, 20 1040 Bruxelles (Etterbeek). Tél. : 02 732 17 97. www.casting-starmania.be © DR

EN BREF DEUX FILMS POUR… VOUS ? A noter qu’à l’heure actuelle, deux films français majeurs sont en quête de figurants, pour des tournages qui auront lieu en Belgique. “Cloclo” (avec Jérémie Renier, tournage mi-mars) : on recherche des personnes (surtout de 14 à 25 ans). Envoyez votre candidature avec âge, adresse, téléphone, mail, mensurations et deux photos (portrait + pied) à figu.cloclo@casting7.be, en indiquant dans le titre “Public”, suivi de votre âge, sexe et ethnie. “Les Tribulations d’une caissière” (avec Elsa Zylberstein et Déborah François, entre février et avril, à Waterloo et Bruxelles) : on recherche des personnes de tous âges et toutes origines. Envoyez nom, prénom, âge, numéro de tél et deux photos à castingtribu@gmail.com

UNE CASTEUSE AUSSI RÉALISATRICE Même si elle avait déjà tâté du court métrage, et avec succès, puisqu’ils ont raflé des prix dans plusieurs festivals du monde entier, Kadija Leclere réalise en ce moment son tout premier grand film. Intitulé "Le sac de farine" (titre qui symbolise cette matière première ô combien vitale en Afrique), celui-ci s’est d’abord tourné il y a quelques semaines dans les rues de WatermaelBoitsfort. En pause actuellement, il repartira dès la mi-février au Maroc, puisque le thème du film traite de la confrontation entre la culture occidentale et musulmane. En partie autobiographique, ce film soutenu par la RTBF et la Communauté française réunit un joli casting, puisqu’en font partie Smaïn, Hafsia Herzi (“Un

homme et son chien”), Hiam Abbas (“Paradise now”), Mehdi Dehbi (“L’infiltré”) et la jeune Rania Mellouli, 10 ans, dont c’est le premier rôle. Kadija met donc pour le moment sa carrière de directrice de casting entre parenthèses. “Faire les deux est évidemment incompatible pour l’instant. Mais j’espère qu’il y aura toujours du travail pour moi après le tournage! Cocasse : la néoréalisatrice a laissé le soin à une autre personne de s’occuper du cast de son… propre film. “Oui, je préfère que ce soit quelqu’un d’autre, car c’est un vrai boulot artisanal. Puis, le cinéma se fait en équipe, donc inutile de mélanger les rôles.” (D.H.) Smaïn fait son grand retour dans le premier film de Kadija Leclere. © DR

ET LA PUB ? Si l’aspect vedettariat du cinéma ne vous obsède pas, vous pouvez tenter d’obtenir un rôle (via un rapide casting) ou faire de la figuration dans une publicité. Là, les tarifs sont beaucoup plus intéressants (60 à 120 € pour une figuration basique). Il faut par contre s’inscrire dans des agences (Castingstudio, Loonastar, Smiling, Starmania, Wantedd…), en apportant vos photos. En théorie, et c’est même une règle d’or, l’inscription doit être totalement gratuite, sachant que ces agences sont censées vous placer et récupérer un pourcentage de votre cachet ! Les plus sérieuses respectent cela en général, d’autres moins. Et pour cause : beaucoup de quidams, mal informés, paieraient des sommes astronomiques pour découvrir l’envers du décor ! 11

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


people

RIHANNA , SO SEXY

Retrouvez bien d’autres indiscrétions “people” de Frédéric Seront, de Sophie Lagesse et d’Alexis Carantonis chaque jour dans la DH !

© EPA

PAS DE JEANS POUR ANGELINA JOLIE Encore une confession qui va changer la face du monde : Angelina Jolie ne possède pas de jeans ! “C’est une confession plutôt bizarre, mais j’ai réalisé en construisant notre famille que, si j’avais des jeans et des t-shirts dans ma garde-robe, c’est ce que je porterais tous les jours avec autant d’enfants. Donc j’ai dû me forcer à m’en séparer afin d’éviter de tomber là-dedans tous les jours.” Mais qu’elle est dure, la vie des stars. Devoir être glamour même à la maison, c’est d’un pénible. On ne sait trop comment Brad Pitt et ses enfants parviennent à supporter la vue d’une femme toujours belle et élégante à la maison… (P.L.)

Le site Media Take Out diffuse depuis quelques jours des clichés très dénudés de la chanteuse. On peut y voir Rihanna, à moitié nue, poser devant la glace de sa salle de bains. Ces clichés dateraient de l’époque où elle sortait avec Chris Brown et elle les lui aurait envoyés par SMS. La question que beaucoup se posent est : comment le site est-il parvenu à se procurer ces photos sexy ? (S. L.)

LES BLACK EYED PEAS DEUX FOIS AU STADE DE FRANCE

© MEDIATAKEOUT.COM

LE FRÈRE DE MADONNA CHOQUÉ PAR SES CONQUÊTES Même s’il n’a plus parlé à sa célèbre sœur depuis 2008 – époque où il a sorti un livre de confessions sur elle –, Christopher Ciccone ne se prive pas de commenter, et juger, la vie de la chanteuse. Il s’étonne ainsi de ne la voir fréquenter que de très jeunes garçons. “Si elle continue à sortir avec tous ces jeunes, cela pourrait devenir terrifiant”, s’exclame-t-il. Avant d’analyser ce comportement. “Je pense que ces enfants répondent à son besoin affectif et que ces garçons ne sont que de simples distractions.” Voilà des propos qui ne devraient pas réconcilier le frère et la sœur ! (S. L.)

L’actrice et son époux Javier Bardem viennent d’accueillir le fruit de leur amour. “Leur premier enfant est né à la clinique Cedars-Sinai de Los Angeles, où le couple a cherché à avoir la plus grande intimité possible”, dévoile le journal El País. Il s’agit d’un petit garçon. Une double bonne nouvelle pour Javier Bardem, nominé aux Oscars, mardi ! (S.L.)

© EPA

C’est décidément une période noire que traverse Johnny Hallyday. Opéré il y a quelques jours à la hanche, le comportement de son épouse vivement contesté par d’anciens amis du couple, le chanteur doit maintenant faire face à des accusations de fraudes fiscales. Le Canard Enchaîné lance l’info en affirmant que les impôts disposent “d’un dossier épais et bien étayé” qui pousse à penser que “le rocker a joué les divas de l’évasion fiscale”. Le fisc s’intéresse donc de très près aux finances de celui dont le nouvel album sortira en mars et qui compte repartir en tournée dès 2012. Ce n’est pas la première fois que le chanteur de 67 ans se retrouve au milieu d’une enquête financière. En 2007, en partant s’installer à Gstaad en Suisse, afin de bénéficier d’un régime fiscal plus avantageux, Hallyday avait été vivement critiqué. Son choix s’était porté sur la Suisse suite au refus de la Belgique de lui accorder la nationalité belge. Si l’avocate du chanteur a simplement déclaré, “ça n’a aucune importance et je n’ai pas à m’exprimer là-dessus”, le périodique satirique français avance pourtant que Johnny serait “le bénéficiaire de montages audacieux” visant à protéger son patrimoine. Une partie du capital Hallyday aurait aussi été “transférée au Luxembourg”. Critiqué par son ancien producteur Jean-Claude Camus, affaibli physiquement, lâché par des amis proches et maintenant dans l’œil du viseur du fisc français, l’image de Johnny Hallyday perd peu à peu de son éclat. (S.Lag.)

PENÉLOPE ET BARDEM SONT HEUREUX DE VOUS ANNONCER…

© EPA/BRUNO BEBERT

© EPA

JOHNNY FRAUDERAIT-IL ?

En trois heures, tous les billets pour le concert du 25 juin prochain des Black Eyed Peas dans le célèbre stade français se sont écoulés. Face à ce succès, les organisateurs viennent d’annoncer une seconde date, celle du vendredi 24 juin. Les réservations pour le show seront ouvertes dès le lundi 31 janvier, à partir de 10 heures. (S.L.)

MISS BELGIQUE ET SA DAUPHINE, TRÈS HOT ! Lorsqu’une Miss pose en Une de P Magazine, cela passe rarement inaperçu. Si l’an dernier Cilou s’était fait remarquer pour avoir fait des photos avec Bart De Wever en marchant sur le drapeau belge, la nouvelle Miss Belgique, Justine De Jonckheere, et sa première dauphine, Chloé Saive, font parler d’elles en posant en petite tenue ! Très sexy, en lingerie rouge et noire, les deux plus belles filles du royaume n’ont pas peur de montrer leurs atouts ! (S.L.)

12

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


sortir PUGGY : 3 SOLD-OUT À L’AB Le trio bruxellois commence sa série de concerts sold-out à l’Ancienne Belgique ce mercredi 9 février. Ce premier AB annoncé dans la foulée de la sortie de “Something you might like” était, au départ, un événement esseulé. Trop vite complet, le groupe en rajoute une deuxième, le 21 mars. Complet également en très peu de temps. Les Bruxellois – ne croyant pas à un troisième sold-out – rajoutent donc une date en avril, le 19, et la magie opère à nouveau. C’est la consécration pour Puggy qui se voit offrir la B.O. du film Largo Winch 2. (M.C.)

EXPO

SE PERDRE DANS LE REGARD D’UN MUSICIEN Peter Doherty, Carl Barât, Animal Collective, Cold War Kids et The Black Keys réunis dans la même exposition, c’est le pari lancé par les jeunes sœurs Binot.

BOWIE S’INVITE AU THÉÂTRE DE LA VIE Sous les traits d’Isabelle Wéry, David Bowie sera présent durant deux jours, les 8 et 9 février, avec “Ma nuit Bowie” au Théâtre de la Vie, à Saint-Josse-ten-Noode. Un jour on est une enfant jouant aux Barbie, le lendemain on découvre Bowie, la musique, le monde adulte et tous ses chamboulements. Let’s dance ! (M.C.)

© EMELINE ALLEMAN

Les 8 et 9/2, Atelier-Théâtre de la Vie, rue Traversière, 45 – 1210 Saint-Josse-ten-Noode. Rés. : 02 219 60 06. www.theatredelavie.be

AGENDA 3 FÉVRIER - Rocksteady au Bar du Matin - Stress out au Fuse 4 FÉVRIER - Invasion Latina au Louise Gallery - Le grand bal masqué au Mirano Continental - Queimada au Café Maison du Peuple 5 FÉVRIER - Ostgut Label Night au Fuse - Soirée gothique Blizark à La Bodega 8 FÉVRIER A day to remember à l’AB 9 FÉVRIER Nathaniel Rateliff au Botanique

Des flous fous et des contrastes confondants : le très beau travail des jumelles photographes autour des “haunted faces” est à voir à la Tap Gallery. Ici, Pete Doherty. © Laurence et Ariane Binot

C’est autour du portrait que se construit l’exposition “Faces”, réali-

semblent pas. “Je prends 500, 600 photos et Laurence 200 à 300. Elle travaille en 14 000 pixels et moi en 12 000 donc les qualités sont différentes”, explique Ariane. “Ariane fait de très beaux flous”, enchaîne Laurence. “J’en prends plus en fait. Laurence attend le moment.”

sée par les jumelles Binot et leur amie Stéphanie Burton. Trois artistes et deux média puisque Stéphanie nous donne sa viLaurence et Ariane Binot © DR sion du portrait à travers ses peintures alors que Laurence et Ariane Binot préfèrent la photographie. Un travail qui donne des résultats étonnants : de la sueur, Après de brillantes études à l’ERG, à Ixelles, les sœurs Bi- du flou, des contrastes très forts et des regards hagards. not s’en vont à Londres faire les quatre cents coups, vivre Peter Doherty, The Yeah Yeah Yeahs, Dirty Pretty Things, et découvrir une autre vision de la musique, un autre The Black Keys, Animal Collective ou encore Cold War style de vie et surtout y poser un autre regard. Ensemble, Kids. Tous sont passés par le regard des jumelles Binot. elles écument les concerts, découvrent des groupes et Face à ces portraits de musiciens appelés “Haunted fafoulent le sol des salles londoniennes. L’une revient après ces”, “ Friends of mine” s’oriente plutôt vers le cinéma et un an, l’autre après deux. Avec plus de 3 000 photos. De met en lumière des amis proches de Laurence et retour à Bruxelles, elles ne s’arrêteront pas et le Botani- d’Ariane. En miroir de ces photographies, les peintures que devient comme une seconde maison pour Ariane et de Stéphanie Burton, qui est partie des photos de LauLaurence. En visionnant leurs photos ensemble, elles se rence et d’Ariane pour donner sa propre vision du porrendent vite compte que si certains prennent l’ensemble trait. de la scène en photo, Ariane et Laurence se concentrent MAÏLYS CHARLIER sur le visage, les yeux. Si les deux sœurs vont au même concert et travaillent ensemble, leurs photos ne se res- A voir du 5 au 26 février à la Tag Gallery, salle Barrow, Passage Rogier

14

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans SPECTACLES BRUXELLES

13 À TABLE!

DE MARC-GILBERT SAUVAJON, M.E.S. JEAN-PAUL ANDRET, AVEC MADELEINE VILLARDIER, SANDRINE CORMAN (EN ALTERNANCE AVEC AURÉLIE WILLOCQ), CONSUELA-DOLORÈS KOUKOUWSKO...

Les Villardier se préparent à accueillir leurs invités pour le réveillon de Noël. Subitement, Madeleine Villardier constate avec effroi qu'ils seront treize à table... Dans le cadre du Télévie. Le 08-02 à 15 et 20h30, le 09-02 à 15h - 18 € Centre culturel d'Auderghem. Boulevard du Souverain 183 - 1160 Auderghem & 02 660 03 03 www.cc-auderghem.be ou www.televie.be

ANTIGONE DE SIDIKI YOUGBARÉ, M.E.S. MARIE VAIANA, AVEC DIOARI ABIDINE COULIDIATY, GAËLLE GOURVENNEC, SAFOURA KABORÉ...

Une relecture moderne du mythe antique par une équipe d'artistes européens et africains. Du 02·02 au 04·02 à 20h - De 8 à 15 € Théâtre Marni. Rue de Vergnies 25 - 1050 Ixelles & 02 639 09 80 www.theatremarni.com

ATTENTION C'EST SHOW! One man show de Roland Magdane. Le 04·02 à 20h - 40 € Cirque Royal. Rue de l'Enseignement 81 - 1000 Bruxelles & 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

AUX HOMMES DE BONNE VOLONTÉ DE JEAN-FRANÇOIS CARON, M.E.S. VINCENT GOETHALS, AVEC PATRICIA IDE, NABIL MISSOUMI, AUDREY RIESEN...

Jeannot est mort à 14 ans. Il laisse

à sa famille un testament et quelques objets fétiches. Par l'entremise d'un notaire très ordinaire et du testament qui ne l'est pas, Jeannot le rebelle exprime sa révolte. Du 09·02 au 05·03. Du Ma. au S. à 20h30 De 8 à 22 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

Un réquisitoire contre le surendettement et la surconsommation, ces deux plaies de notre époque. Du 02·02 au 04·02 à 20h30 - De 8 à 18 € Théâtre 140. Avenue Eugène Plasky 140 - 1030 Schaerbeek & 02 733 97 08 www.theatre140.be

DIEU EST UN DJ DE FALK RICHTER, M.E.S. FABRICE MURGIA, AVEC VINCENT HENNEBICQ, LAURA SÉPUL ET RAPHAËLLE BRUNEAU.

BOX-OFFICE DE DAVID MAMET, M.E.S. ANNE BOURGEOIS, AVEC NINA DRECQ, FRANCIS LOMBRAIL ET PHILIPPE SIVY.

Un grand producteur, Bobby Gould, et son associé Charlie Fox vont décider du film qui doit faire d'eux des hommes riches. L'arrivée de Karen, jeune intérimaire convaincue que le cinéma peut changer le monde, va engager un véritable combat entre les deux hommes... Du 08·02 au 26·03. Du Ma. au S. à 20h30 De 8 à 22 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

COMPLICITÉS CRÉATION DU CRÉAHM-BRUXELLES ET DE L'ESPACE CATASTROPHE, M.E.S. CATHERINE MAGIS.

Déclinaisons circassiennes, petites perles et dérapages (in)contrôlés pour 11 artistes handicapés mentaux et 7 complices en piste. Les 03, 04, 05, 07 et 08-02 à 20h30 - De 10 à 20 € Théâtre Varia. Rue du Sceptre 78 - 1050 Ixelles & 02 640 35 50 - www.varia.be

EMMA (Festival La Cerise du Gâteau)

CHILDÉRIC D'ERIC DURNEZ, M.E.S. GIUSEPPE LONOBILE, AVEC THIERRY HELLIN.

Un texte funambule, une composition sur le fil entre théâtre et récit introspectif. Jusqu'au 04·02 à 21h, le 01-02 à 19h30 - De 8 à 10 € Théâtre Marni. Rue de Vergnies 25 - 1050 Ixelles & 02 639 09 80 www.theatremarni.com

CONVERSATIONS APRÈS UN ENTERREMENT DE YASMINA REZA, M.E.S. VINCENT DUJARDIN, AVEC MICHEL DE WARZÉE, BERNARD D'OULTREMONT, STÉPHANIE MORIAU...

Simon Weinberg, le père de Nathan, Edith et Alex, est mort. On l'enterre

Fuyant normes et routines, cherchant refuge dans un univers imaginaire nourri de technologies, un couple jeune et fragile se filme et balance sa vie sur la gigantesque toile du net. Dans le cadre du Festival de Liège en Communauté française. Jusqu'au 11·02. Du Ma. au S. à 20h30, sauf le Me. à 19h30, le D. 06-02 à 15h - De 9 à 19 € Théâtre National. Boulevard Emile Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03 www.theatrenational.be

chez lui, dans le sous-bois de la propriété familiale. Se retrouvent encore autour de sa tombe l'oncle Pierre et sa femme Julienne, et la mystérieuse Elisa que personne ne s'attendait à voir là. Du 02·02 au 20·02. Du Ma. au S. à 20h15, le D. à 16h - De 10 à 23 € Comédie Claude Volter. Avenue des Frères Legrain 98 - 1150 Woluwé-Saint-Pierre & 02 762 09 63 www.comedievolter.be

DEHORS PESTE LE CHIFFRE NOIR DE KATHRIN RÖGGLA, M.E.S. EVA VALLEJO, PAR L'INTERLUDE T/O.

DE DOMINIQUE BRÉDA, AVEC JULIE DUROISIN, M.E.S. DOMINIQUE BRÉDA.

Tour à tour Emma bébé, Emma ado, Emma à la quarantaine difficile, Emma au crépuscule de sa vie, la comédienne se transforme au fil du spectacle pour raconter l’histoire d’une femme qui à chaque étape de sa vie a rencontré Madame Bovary. Le 08·02 à 20h30 - De 11 à 15 € (possibilité de pass) Centre culturel d'Uccle. Rue Rouge 47 - 1180 Uccle R 02 374 64 84 www.ccu.be

HIDALGO DE ET PAR ANGEL RAMOS SANCHEZ, M.E.S. ERIC DE STAERCKE.

C’est la reconstitution intégrale de l’œuvre de Cervantès. Un homme seul, comédien de son état, a décidé de faire de Don Quichotte une mégasuper-production wallonne... Jusqu'au 02·02 à 20h30 - De 10 à 12 € Ecuries de la Maison Haute. Place Gilson 3 - 1170 Watermael-Boitsfort & 02 663 85 50 R 02 672 14 39 www.lavenerie.be

HIMMELWEG DE JUAN MAYORGA, M.E.S. JASMINA DOUIEB, AVEC JEAN-MARC DELHAUSSE, MICHELANGELO MARCHESE, LUC VAN GRUNDERBEECK.

Non loin de Berlin, pendant la Seconde Guerre mondiale, un délégué de la Croix-Rouge internationale visite un ghetto soi-disant modèle imaginé par les nazis. Des enfants jouent à la toupie, des amoureux prennent l’air sur un banc, une jeune fille se baigne... Du 08·02 au 26·02. Du Ma. au S. à 20h30 - De 15 à 20 € Atelier 210. Chaussée Saint-Pierre 210 - 1040 Etterbeek & 02 732 25 98 www.atelier210.be

HISTORIA ABIERTA "46 DÉTALLES Y 57 FRAGMENTOS DE VIDAS CHILENAS", M.E.S. LORENT WANSON, AVEC MONSERRAT CALAHORRA, EMILIO EDWARDS, FELIPE LAGOS...

Le Chili et son histoire servent de toile de fonds à ce spectacle construit sur base de témoignages et d'ateliers d'improvisation avec des acteurs. Surtitré en français. Du 03·02 au 19·02. Du Ma. au S. à 20h30 De 7,50 à 10 € Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1 (Bois de la Cambre) - 1000 Bruxelles & 02 649 17 27 - www.poche.be

15

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans J'AI L'IMPRESSION QUE JE VOUS PLAIS La comédienne Chantal Ladesou nous sert un spectacle d'humour sur le théâtre et les travers du métier, les coulisses de la vie conjugale et les péripéties familiales. Le 09·02 à 20h30 - De 27 à 37 € Cirque Royal. Rue de l'Enseignement 81 - 1000 Bruxelles & 02 218 20 15 R 070 660 601 - www.cirque-royal.org

JE ME SUIS MARIÉE TOUTE SEULE DE LA COMPAGNIE NYANGA ZAM.

Ce troisième volet d'une trilogie sur la femme, après "Eké, où vas-tu ?" et "Akouss ou la veuve", mêle essence africaine et dynamique contemporaine, au coeur d'un récit porteur de sens. Jusqu'au 05·02. Du Ma. au S. à 20h30 - De 7,50 à 14 € Les Riches-Claires. Rue des Riches Claires 24 - 1000 Bruxelles & 02 548 25 80 www.lesrichesclaires.be

KATOWICE - ELDORADO DE DOMINIQUE WITTORSKY, M.E.S. PETER NINANE, AVEC JACQUELINE NICOLAS, STÉPHANE PIRARD, AUDREY D’HULSTÈRE...

M. et Mme Totl ont tout quitté là-bas pour venir ici. Vingt années se sont écoulées et le constat est plutôt mitigé: retranchés dans un trou froid et insalubre, ils se demandent si, finalement, l'herbe était vraiment plus verte chez le voisin... Jusqu'au

d’Ottavio, pour s’accaparer tout l’héritage. Mais Coraline, simple servante d’Ottavio, décide de suivre Florindo et de rétablir le jeune homme dans ses droits... Le 09·02 à 20h30 - De 28 à 63 € Théâtre Saint-Michel. Rue Père Eudore Devroye 2 - 1040 Etterbeek R 070 66 06 01 - www.theatrales.be

05·02. Du Ma. au S. à 20h30, relâche le J. 03-02 - De 8 à 12 € L'Arrière-Scène. Rue de Chambéry 32 - 1040 Etterbeek & 0484 21 32 13 www.arriere-scene.be

KIKI VAN BEETHOVEN D'ERIC-EMMANUEL SCHMITT, M.E.S. DANIELA BISCONTI, AVEC NICOLE VALBERG.

L'aventure d'une femme, Kiki, la soixantaine rayonnante, qui va, grâce à un masque de Beethoven découvert par hasard dans une brocante, changer sa vie ainsi que celle de ses trois amies. Jusqu'au 30·04. Du Ma. au S. à 20h30, relâche du 08-02 au 05-03 et du 19 au 23-04 - De 8 à 22 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

L'ETHIQUE DU LOMBRIC (ET AUTRES HISTOIRES MORALES) DE STEFANO BENNI, M.E.S. SYLVIE DE BRAEKELEER, AVEC BERNARD COGNIAUX ET MARIE-PAULE KUMPS.

En virtuose, l'auteur jongle et invente des univers à la fois invraisemblables et étrangement familiers. Il raconte un monde où la naïveté, la fantaisie ont cédé le pas au cynisme, à la rentabilité... Du 02·02 au 12·03. Du Ma. au S. à 20h30 - De 8 à 22 € Le Public. Rue Braemt 64-70 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode R 0800 944 44 www.theatrelepublic.be

LADY CAMILLA DE PASCAL VREBOS, M.E.S. FABRICE GARDIN, AVEC STÉPHANIE VAN VYVE, NICOLAS BUYSSE, INGRID HEIDERSCHEIDT.

La Reine est aux abois. Le Royaume chancelle sous le coup des intrigues et des frasques. Lady Di, Charles et Camilla, le trio infernal joue à cache-cache et se déchire dans le bruit, l’imposture et la fureur... Du 09·02 au 06·03. Du Ma. au S. à 20h15, le D. à 15h, le D. 13-02 également à 20h15, le S. 19-02 aussi à 15h - De 9 à 23 € Théâtre Royal des Galeries. Galerie du Roi 32 - 1000 Bruxelles & 02 513 39 60 R 02 512 04 07 www.trg.be

LA CERISAIE D'ANTON TCHÉKHOV, M.E.S. DANIEL SCAHAISE, AVEC JEAN-HENRI COMPÈRE, JAOUED DEGGOUJ, DOLORÈS DELAHAUT...

Après cinq ans passés à Paris, Lioubov est de retour en Russie. Rien n'est plus comme avant. Il a dilapidé son héritage au profit d'un amant français, et la propriété ne rapporte plus autant de revenus que du temps de ses parents. Aveuglés par la nostalgie, le frère et la sœur refusent pourtant d'adapter leur chère Cerisaie aux nouvelles contraintes de ce monde moderne en pleine émergence. Jusqu'au 05·03. Le Ma. à 19h, du Me. au S. à 20h15, les D. 06 et 20-02 à 16h - De 9 à 16,50 € Théâtre de la Place des Martyrs. Place des Martyrs 22 - 1000 Bruxelles & 02 223 32 08 www.theatredesmartyrs.be

LA RENTRÉE D’ARLETTE OU VA T’EN SAVOIR II La nouvelle création de Zidani. Du 02·02 au 13·02. Du Me. au S. à 20h30, le D. à 16h - De 12,50 à 20,50 € Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre. Avenue Ch. Thielemans 93 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre & 02 773 05 81 R 02 773 05 88 www.art-culture.be

LA SERVA AMOROSA DE GOLDONI, M.E.S. CHRISTOPHE LIDON, AVEC CLÉMENTINE CÉLARIÉ, ROBERT HIRSCH, CLAIRE NADEAU...

Le vieil Ottavio a épousé en secondes noces Béatrice qui a mis à la porte Florindo, fils du premier lit

LEBENSRAUM DE ISRAËL HOROVITZ, M.E.S. GEORGE LINI, AVEC JASMINA DOUIEB, DIDIER COLFS...

Plus de quarante personnages se succèdent dans ce texte qui évoque les destins possibles de Juifs dispersés partout dans le monde et rattrapés par l'Histoire. Jusqu'au 05·02. Du Ma. au S. à 20h30 - De 9 à 18 € Théâtre du Méridien. Chaussée de la Hulpe 200 - 1170 Watermael-Boitsfort & 02 663 32 11 www.theatredumeridien.be

LES CAPRICES DE MARIANNE ET FANTASIO D'ALFRED DE MUSSET, M.E.S. JEAN-CLAUDE IDÉE, AVEC JEANFRANÇOIS BRION, YVES CLAESSENS, LISA DEBAUCHE...

Ces deux pièces se répondent dans un fascinant jeu de miroirs, mis en lumière par le fait que les mêmes comédiens les interprètent. Jusqu'au 12·02. Du Ma. au S. à 20h15, le D. à 15h, le S. 12-02 uniquement à 15h - De 5 à 25 € Théâtre royal du Parc. Rue de la Loi 3 - 1000 Bruxelles & 02 505 30 30 www.theatreduparc.be

enfants dans une maison de poupée trop jolie, étouffante et cauchemardesque. Insouciante, elle joue avec la vie, avec les autres et avec ellemême. Un événement va la contraindre à détruire les conventions du couple bourgeois et créer le scandale. Le 01·02 à 20h30 - De 28 à 63 € Théâtre Saint-Michel. Rue Père Eudore Devroye 2 - 1040 Etterbeek R 070 66 06 01 - www.theatrales.be

MILAREPA D'ERIC-EMMANUEL SCHMITT, M.E.S. CHRISTINE DELMOTTE, PAR LA COMPAGNIE BILOXI 48.

Premier volet du cycle de l'invisible. Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clef : il est la réincarnation de l'oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIe siècle, qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de mêler leur identité et la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ? Du 04·02 au 05·03. Les Ma. à 19h, du Me. au S. à 20h15, les D. 13 et 27-02 à 16h - De 9 à 16,50 € Théâtre de la Place des Martyrs. Place des Martyrs 22 - 1000 Bruxelles & 02 223 32 08 www.theatredesmartyrs.be

MISSIE DE DAVID VAN REYBROUCK, M.E.S. RAVEN RUËLL, AVEC BRUNO VANDEN BROECKE.

Avec ce nouveau one man show, l'humoriste invite le public à entendre ses confessions, sans concession ni censure... Le 02·02 à 20h30 - De 27 à 52 € Cirque Royal. Rue de l'Enseignement 81 - 1000 Bruxelles & 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

L’homme qui se tient devant le public raconte l’Afrique, ses guerres récentes, les enfants soldats, les massacres... et brocarde la Belgique actuelle, son asservissement à la richesse, aux loisirs, à la vie facile... Jusqu'au 05·02 à 20h15, le Me. 02·02 à 19h30, relâche le 03-02 - De 9 à 19 € Théâtre National. Boulevard Emile Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles & 02 203 41 55 R 02 203 53 03 www.theatrenational.be

LES POISSONS ROUGES

MON PETIT POUCET

LES CONFESSIONS DE STÉPHANE ROUSSEAU

D'APRÈS DES OEUVRES DE MARTIN CRIMP ET PETER HANDKE, M.E.S. VIRGINIE STRUB, AVEC JESSICA GAZON, MATHILDE LEFÈVRE, CYRIL BRIANT...

Un road trip absurde qui voit des personnages dans et autour d’une voiture tenter des variations sur le thème de “groupe”, de son essence et de sa survie. Jusqu'au 12·02. Du Ma. au S. à 20h30, le Me. à 19h30 - De 7,50 à 10 € Théâtre Océan Nord. Rue Vandeweyer 63-65 - 1030 Schaerbeek & 02 242 96 89 R 02 216 75 55 www.oceannord.org

MAISON DE POUPÉE DE HENRIK IBSEN, M.E.S. MICHEL FAU, AVEC AUDREY TAUTOU, MICHEL FAU, PASCAL ELSO...

Nora vit avec son époux et ses

D'APRÈS LE CONTE DE CHARLES PERRAULT, TEXTE ET M.E.S. JOSÉ PLIYA, AVEC DIEUDONNÉ KABONGO ET SOPHIA LEBOUTTE.

Le petit poucet a disparu. C'est son père, Guillaume le bûcheron, qui le prétend. Avant de partir à sa recherche, il raconte sa famille: son propre père célèbre bûcheron, sa femme, ancienne bûcheronne, ses six fils futurs bûcherons, et son fils, le pou, qui lui ne sera jamais bûcheron... Jusqu'au 26·02. Les 02, 04, 09, 11 et du 15 au 18-02 à 10h, les 01, 03, 08, 10, 15 et 17-02 à 14h, les 05 et 12-02 à 17h, le 19-02 et du 22 au 26-02 à 20h - De 5 à 20 € (5 € pour tous en matinée) Petit Varia. Rue Gray 154 - 1040 Etterbeek & 02 640 82 58 www.varia.be

16

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans PANIQUE AU MINISTÈRE DE JEAN FRANCO ET GUILLAUME MÉLANIE, M.E.S. RAYMOND ACQUAVIVA, AVEC AMANDA LEAR, EDOUARD COLLIN, CAMILLE HUGUES...

Gabrielle est la chef de cabinet du ministère de l'Education nationale. Entre Louis, son ministre complètement largué, Cécile, son énergique mère croqueuse d'hommes et Sarah sa fille en quête d'indépendance, elle n'est pas beaucoup aidée... Le 05·02 à 20h30 - De 28 à 58 € Théâtre Saint-Michel. Rue Père Eudore Devroye 2 - 1040 Etterbeek R 070 66 06 01 - www.theatrales.be

PARLEZ-MOI D'AMOUR Un joyeux mélange de contes traditionnels revisités et de chansons accompagnées à l’accordéon, par Sophie Clerfayt et Christian Pierron. Le 05·02 à 20h - De 5 à 8 € La Maison du Conte de Bruxelles. Rue du Rouge-Cloître 7D - 1160 Auderghem & 02 736 69 50 www.lamaisonducontedebruxelles.be

PECORA NERA DE ASCANIO CELESTINI, M.E.S. PIETRO PIZZUTI, AVEC ANGELO BISON.

Je suis né dans les années 60. Et tous les lundis, Nonna me conduisait à l’école et offrait à la maîtresse un œuf qui sentait encore le cul de la poule. Des œufs, ma grand-mère en apportait aussi à la bonne sœur péteuse de l’institut où vivait ma mère... Les 03 et 04·02 à 20h30 - De 12 à 21 € Wolubilis. Cours Paul Henri Spaak 1 - 1200 Woluwé-Saint-Lambert & 02 761 60 30 - www.wolubilis.be

PURGATOIRE ECRITURE ET M.E.S. DOMINIQUE BRÉDA, AVEC JEAN-FRANCOIS BREUER, CATHERINE DECROLIER, THOMAS DEMAREZ...

Une pièce créée par le joyeux collectif qui présidait autrefois aux destinées du Café-Théâtre du TTO. Et un sujet inextinguible: l'humanité et son principal représentant: l'homme. Jusqu'au 19·02. Du Me. au S. à 20h30 - De 10 à 21 € Théâtre de la Toison d'Or. Galerie de la Toison d'Or 396-398 - 1050 Ixelles & 02 510 05 10 - www.ttotheatre.be

RUE DES JONQUILLES ECRITURE ET M.E.S. RENÉ BIZAC, AVEC SUZY FALK, CHRISTIAN CRAHAY, JOHN DOBRYNINE...

La Vieille, “française de souche”, habite un petit pavillon de la rue des Jonquilles. A côté de celui-ci, s’élèvent les “barres” de la Cité des Violettes, où vivent des familles “issues de l’immigration”... La Vieille va bientôt être expropriée. Elle fait alors appel à l’émission de télé-réalité “Avec vous”. Seulement, une nuit, à quelques jours du direct, des émeutes éclatent dans la Cité des

& 02 736 69 50 www.lamaisonducontedebruxelles.be

Violettes... Du 09·02 au 18·02. Du Me. au S. à 20h30 Centre culturel Jacques Franck. Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 538 90 20 www.ccjacquesfranck.be

DIEUX ET HÉROS ATELIER (DE 6 À 12 ANS)

RUE DU CROISSANT Le but est de raconter Bruxelles dans toute sa diversité. Une centaine de personnages, habitant tous la rue du Croissant, sont joués par Mohamed Ouachen. Un spectacle créé par Philippe Blasband. Il sera repris au KVS sous-titré en néerlandais du 16 au 27-02. Jusqu'au 05·02. Du Ma. au S. à 20h30 - De 5 à 10 € Théâtre Les Tanneurs. Rue des Tanneurs 75-77 - 1000 Bruxelles & 02 512 17 84 - www.lestanneurs.be

SILENCE DANS LES RANGS! ONE MAN SHOW DE PIERRE MATHUES, M.E.S. JEAN-LOUIS DANVOYE.

Tout passe à la moulinette du rire et de l'insolence : la rentrée, les réformes, les voyages scolaires, les collègues, les parents, les carnets de notes, les congés... Le 06·02 à 15h De 10 à 15 € Centre culturel d'Auderghem. Boulevard du Souverain 183 - 1160 Auderghem & 02 660 03 03 www.cc-auderghem.be

SOIS BELGE ET TAIS-TOI ! La célèbre revue d'actualité menée par la Compagnie Victor. Le 05·02 à 20h - De 25,50 à 35,50 € (il reste des places dans la catégorie 4 uniquement) Cirque Royal. Rue de l'Enseignement 81 - 1000 Bruxelles & 02 218 20 15 R 070 660 601 - www.cirque-royal.org

TERRES PROMISES D'HAMADI D'APRÈS "RETOUR À HAÏFA" DE GHASSAN KANAFANI, M.E.S. CLAUDINE AERTS, AVEC MURIEL CLAIREMBOURG, SOUFIAN EL BOUBSI, SAÏD BAHAÏD...

Le spectacle raconte un parcours de vie bouleversé par les tourments de l'Histoire: celui d'une famille palestinienne chassée de chez elle. A la douleur de l'exil et de cette expulsion vient s'ajouter celle de la perte d'un enfant dans la panique d'un départ contraint. Les 08 et 09·02 à 20h30 10 € Espace Magh. Rue du Poinçon 17 - 1000 Bruxelles & 02 274 05 10 www.espacemagh.be

FAMILLE

DISNEY ON ICE - 100 ANS DE MAGIE Une dizaine d'histoires pour entrer dans l'univers de Disney avec Mickey, Donald, le Roi Lion, Mulan, Pinocchio, Les Indestructibles... Du 09·02 au 13·02. Le 09-02 à 14h30, le 11-02 à 19h, les 12 et 13-02 à 11, 14h30 et 18h - De 29 à 40 € (tickets VIP à 99 €) Forest National. Avenue Victor Rousseau 208 - 1190 Forest & 0900 84 007 www.disneyonice.be

CONTES EN FAMILLE (DÈS 7 ANS).

La conteuse Donatienne Blanjean entraîne les curieux dans le sillage de la grande faucheuses pour des contes entre rires et grincements de dents. Le 05·02 à 15h - De 3 à 6 € Musées royaux d'Art et d'Histoire - Musée du Cinquantenaire. Parc du Cinquantenaire 10 - 1000 Bruxelles & 02 741 73 11 - www.mrah.be SPECTACLE PAR MAMEMO (DÈS 2 ANS).

cette conteuse virevolte entre les joies et les douleurs de l’enfance. Le 03·02 à 20h30 - De 4 à 8 € Espace Magh. Rue du Poinçon 17 - 1000 Bruxelles & 02 274 05 10 www.espacemagh.be

Partir, revenir, faire sa valise, défaire sa valise... Le spectacle fait la part belle au visuel et à l'image projetée. Le 02·02 à 16h

L'ÉTRANGE HISTOIRE DU CHÂTEAU ENCHANTÉ LE NOUVEAU SPECTACLE DE CHANTAL GOYA.

L'histoire se déroule en Russie, dans une forêt de l'Oural. Les enfants d'un bûcheron s'inquiètent de ne pas voir revenir leur père, et pensent que la sorcière est responsable de cette disparition. L'arrivée d'une jeune fille, touchée par l'hospitalité des habitants du village, va tout changer. En effet, celle-ci décide d'affronter la sorcière. Le 06·02 à 14h30 et 16h30 De 29 à 43 € Forest National. Avenue Victor Rousseau 208 - 1190 Forest R 0900 00 456 www.forestnational.be

LE PAYS DES MANTEAUX SAUVAGES SPECTACLE PAR LA CIE FAUX COMME IL FAUT (DÈS 3 ANS).

Au pays des manteaux sauvages, deux femmes regardent les saisons qui défilent. Elles écoutent le vent et elles se souviennent... des membres de leur tribu, leurs voisins et amis aux noms étranges... Le 06·02 à 16h 9€ La Roseraie. Chaussée d'Alsemberg 1299 - 1180 Uccle & 02 376 46 45 www.roseraie.org

ARTHUR 3 – LA GUERRE DES DEUX MONDES CINÉMA (DÈS 6 ANS)

Le pire est à craindre car le maudit Maltazard a profité de l’ouverture du rayon de lune pour grandir et passer dans l’autre monde, celui des humains, pour le conquérir. Devant l’ampleur du danger, Arthur et ses amis vont exploiter toutes les astuces, tirer profit des situations les plus inattendues pour déjouer l’effroyable plan de Malthazard... Le 06-02 à 15h - De 2,50 à 4 € Centre culturel Jacques Franck. Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles & 02 538 90 20 www.ccjacquesfranck.be

CONTES, GALETTES ET CHOCOLAT: LES HISTOIRES DE LA MÈRE MICHEL CONTES, PAR MONIQUE MICHEL (DÈS 2,5 ANS).

SPECTACLE PAR LA CIE ORANGE SANGUINE (DÈS 7 ANS).

Oui, oui, la fameuse Mère Michel qui a perdu – et retrouvé – son chat ! Son arrière, arrière, arrière petitefille s’appelle Monique et elle est conteuse... Le 05·02 à 16h - De 3 à 6€ La Maison du Conte de Bruxelles. Rue du Rouge-Cloître 7D - 1160 Auderghem

Jeannine Gretler feuillette avec gourmandise, humour et violence l'album photos de son enfance. Embarquant le public dans le désordre des sentiments, des dates, des lieux et des héros familiaux,

ENTRE RIRES ET GRINCEMENTS DE DENTS

J'ARRIVE

BRUXELLES

ALBUM PHOTOS

Ulysse, Hercule, Isis, Roland, Gilgamesh... emmèneront les enfants au pays des mythes et légendes à la découverte de la Grèce antique, de l'Egypte mystérieuse, de l'Inde magique, du Moyen Âge fantastique... Jusqu'au 23·02. Tous les Me. de 14 à 16h - 5 € Musées royaux d'Art et d'Histoire - Musée du Cinquantenaire. Parc du Cinquantenaire 10 - 1000 Bruxelles & 02 741 72 18 - www.mrah.be

Maison des Cultures et de la Cohésion sociale. Chaussée de Merchtem 67 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 02 415 86 03 http://maisoncultures1080.blogspot.com

17

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans MERCREDIS PERCUTANTS: HOT SPOONS DÈS 8 ANS

Des musiciens, accompagnés d’un danseur de tap dance (claquettes irlandaises), s’adonnent avec passion aux musiques et danses traditionnelles d’Irlande. Le 09·02 à 15h - 7 € Flagey. Place Sainte-Croix - 1050 Ixelles & 02 641 10 20 - www.flagey.be

SAMEDIS DU CINÉ: LES MAINS EN L'AIR UNE SÉANCE DE CINÉMA, UNE COLLATION ET UNE ANIMATION (DÈS 10 ANS).

Milana, d’origine tchétchène, est élève en classe de CM2 à Paris. Ses copains, sa bande, ce sont Blaise, Alice, Claudio, Ali et Youssef. Mais un jour Youssef, qui n’a pas de papiers, est expulsé. Puis, c’est au tour de Milana d’être menacée. Se sentant alors en danger, les enfants décident de réagir et organisent un complot pour sauver leur amie. Pendant ce temps, pour les adultes: “Illégal” d'Olivier Masset-Depasse. Le 05-02 à 10h30 - 2,50 € Cinéma Vendôme. Chaussée de Wavre 18 - 1050 Ixelles - www.samedisducine.be

SI LA TERRE... SPECTACLE PAR GENEVIÈVE LALOY ET SES MUSICIENS (DÈS 3 ANS).

Des histoires simples et lumineuses, des chansons ancrées dans la vie quotidienne sur des musiques tissées de folk et de jazz. Le 05·02 à 18h - De 5 à 10 € Théâtre La Montagne Magique. Rue du Marais 57 - 1000 Bruxelles & 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

TOY STORY 3 CINÉMA (DÈS 5 ANS)

On retrouve le monde magique de Woody et Buzz au moment où Andy s'apprête à partir pour l'université. Délaissée, la plus célèbre bande de jouets se retrouve... à la crèche ! Les bambins déchaînés et leurs petits doigts capables de tout arracher sont une vraie menace. Il devient donc urgent d'échafauder un plan pour leur échapper au plus vite. Le 05·02 à 14h Maison des Cultures et de la Cohésion sociale. Chaussée de Merchtem 67 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 02 415 86 03 http://maisoncultures1080.blogspot.com

MUSIQUE BRUXELLES

A DAY TO REMEMBER Metal, post-hardcore. En 1re partie: Adept, Bayside, Pierce The Veil. Le 08·02 à 18h - De 22 à 25 € Ancienne Belgique. Boulevard Anspach 110 - 1000 Bruxelles & 02 548 24 84 www.abconcerts.be

DIABOLUS IN MUSICA Un festival à la croisée du jazz, de la musique classique et des chants du monde. Avec Alain Pierre & Barbara Wiernik, Pirly Zurstrassen, Daniel Stokart, Kristina Fuchs & Natascha Roth, Alexandre Furnelle & Fred Malempré. Le 05·02 à 20h - De 10 à 12 € Cité Culture. Allée du Rubis - 1020 Laeken & 02 479 84 99 www.citeculture.be

KAREYCE FOTSO ALY KEITA La Camerounaise Kareyce Fotso est chanteuse, danseuse, musicienne et conteuse. Elle est une artiste de salles intimes, enveloppant le specta-

KYLESA Confrontant métal, hardcore, sludge et énergie punk, le groupe est une machine de guerre scénique soutenue par deux batteurs. En 1re partie: Musth, Okkultokrati (punk/hardcore). Le 05·02 à 20h - De 13 à 16 € Vaartkapoen. Rue de l'Ecole 76 - 1080 Molenbeek-Saint-Jean & 02 414 29 07 www.vkconcerts.be

LIQUID ROOM # 2 TUUR FLORIZOONE “TRICYCLE” Un répertoire personnel, basé sur l'improvisation, s'inspirant de musiques traditionnelles se baladant côté jazz, folk et imaginaires. Le 04·02 à 20h - De 10 à 12 € Le Rayon Vert. Rue Van Huynegem 30-32 - 1090 Jette & 02 420 21 26 www.lerayonvert.be

teur dans une chaleur conviviale Son instrument de prédilection est le balafon qu’il entraîne dans des aventures musicales inédites, là où peuvent se rencontrer une Afrique multiple et un jazz conscient et respectueux de ses sources. Le 04·02 à 20h30 - De 12 à 14 € Espace Senghor - Centre culturel d'Etterbeek. Chaussée de Wavre 366 - 1040 Etterbeek & 02 230 31 40 www.senghor.be

KISS THE ANUS OF A BLACK CAT RYAN FRANCESCONI WOODEN WAND Une triple affiche néo-folk. Le 06·02 à 20h - 12 € Ancienne Belgique. Boulevard Anspach 110 - 1000 Bruxelles & 02 548 24 84 www.abconcerts.be

Avec ses concerts Liquid Room, Ictus présente de la musique nouvelle dans une ambiance décontractée. On entre et sort à sa guise, on reste debout, on s’allonge... pendant que la musique résonne de manière ininterrompue sur trois scènes. Au programme: Benjamin De la Fuente, compositeur français et virtuose du violon électrique; Eric Echampard, percussionniste de jazz, connu pour avoir travaillé, entre autres, avec Marc Ducret; Tomoko Taguchi, soprano japonaise; Michael Schmid, flûtiste d’Ictus, lève le voile sur la “beatbox flute” qu’il a mise au point avec Georges Aperghis. Le 02·02 à 20h30 - De 12 à 16 € Kaaitheater. Square Sainctelette 20 - 1000 Bruxelles & 02 201 59 59 www.kaaitheater.be

LOS CALLEJEROS, LES TALONS GITANS & DJ BAMBU KOLLECTIV Un métissage musical entre latin et cumbia, reggae et ska, balkan et folkpunk... - Des chansons épicées influencées par tous les styles musicaux. Le 05·02 à 20h30 - Entrée libre Beursschouwburg. Rue A. Orts 20-28 - 1000 Bruxelles & 02 550 03 50 www.beursschouwburg.be

ORCHESTRE NATIONAL DE BELGIQUE MUSIQUE ET FILM Les compositeurs Dirk Brossé, Alain Craens, Pierre Bartholomée et Arnould Massart ont imaginé des musiques originales pour huit films muets. Dirk Brossé dirige l'orchestre en live. Le 03·02 à 20h - De 10 à 20 € Palais des Beaux-Arts/Bozar. Rue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles & 02 507 82 00 - www.bozar.be

RACKHAM Leur musique est comme un satellite libre en orbite dans les galaxies jazz, pop, rock et ethnoworld. Le 03·02 à 20h30 - Entrée libre Maison des Musiques. Rue Lebeau 39 - 1000 Bruxelles & 02 550 13 20 www.conseildelamusique.be

SHEETAH & LES WEISSMULLER Un univers quelque part entre le garage rock sixties et le courant yéyé, Jacques Dutronc et Ronnie Bird. Le 04·02 à 21h30 - Entrée libre Recyclart. Rue des Ursulines 25 - 1000 Bruxelles & 02 502 57 34 www.recyclart.be

TI-COCA & WANGA NÈGÈS Le style “Ti-Coca” est celui d’un troubadour haïtien pure souche. Accompagné par l’ensemble WangaNègès, il inclut aussi bien le compas et autre méringue, ces danses communément profanes, que les chants issus de la culture vaudou et même de la musique cubaine. Le 05·02 à 20h - 10 € Salle Molière - Galerie de la Porte de Namur. Square du Bastion 3 - 1050 Ixelles & 02 217 26 00 www.muziekpublique.be

18

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


agendabonsplans Le Rayon Vert. Rue Van Huynegem 30-32 - 1090 Jette & 02 420 21 26 www.lerayonvert.be

SORTIR BRUXELLES

BAL IN DE BOX SALON DES VACANCES Plus de 700 exposants emmèneront le public à la découverte de nombreuses formules de vacances à leur disposition. Le Palais 4 sera consacré à la France, le Palais 5 sera réservé aux destinations européennes et à la mer Méditerranée, avec la Serbie et la région du Danube à l'honneur cette année, le Palais 6 abritera la zone Benelux, et enfin, le Palais 7 regroupera les destinations lointaines et résonnera des rythmes endiablés du Caribbean et des autres villages (Villages aventure, africain, nordique, des croisières...). Du 03·02 au 07·02 de 10h à 18h - De 4 à 8 € (gratuit en dessous de 12 ans. Réductions à télécharger sur le site web) Brussels Expo - Palais 4, 5, 6 et 7. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken & 02 474 84 24 www.salondesvacances.eu

Avec les DJ's Kwak, Sense, Bernard Dobbeleer, Rakesh aka Blackjack, Dimitri from Paris, TLP aka Troubleman. Le 04·02 dès 22h - 10 € KVS_Box. Quai aux Pierres de Taille 9 - 1000 Bruxelles R 02 210 11 12 www.kvs.be

DANSEZ-VOUS FRANÇAIS? Avec, en invités, Juriji et Fabio. Le 04·02 dès 23h Metro Valdi. Rue des Poissonniers 7-9 - 1000 Bruxelles www.myspace.com/dansezvousfrancais

R1: OSTGUT LABEL NIGHT - R2: READYMADE WELCOMES MOON HARBOUR Avec Ben Klock, Nick Höppner, Evad, Deg, Luna City Express, Mathias Tanzmann, Dance Machine, Pierre. Le 05·02 dès 23h - De 6 à 11 € Fuse. Rue Blaes 208 - 1000 Bruxelles & 02 511 97 89 - www.fuse.be

MAIS ENCORE BRUXELLES

TUUR FLORIZOONE “TRICYCLE” Un répertoire personnel, basé sur l'improvisation, s'inspirant de musiques traditionnelles se baladant côté jazz, folk et imaginaires. Le 04·02 à 20h - De 10 à 12 €

25E FESTIVAL GAY ET LESBIEN DE BELGIQUE Au programme: du cinéma des quatre coins du monde, un spectacle de Copi “L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer”, des expos, des soirées, une foire du livre gay et lesbien... Les séances de cinéma se

dérouleront au Vendôme, les autres activités auront lieu à la Bellone (rue de Flandre 46). Programme détaillé sur le site web. Du 03·02 au 12·02 De 5 à 7 € (par séance, possibilité de pass; de 9 à 10 € pour le spectacle) Cinéma Vendôme. Chaussée de Wavre 18 - 1050 Ixelles & 02 512 45 87 www.fglb.org

le site web ou disponible dans les magasins Tom & Co. Les 05 et 06·02 Dans la capitale. - 1000 Bruxelles www.natagora.be/oiseaux

JOURNÉE DE L'ARTISAN

Le bal proposera des danses de toutes les régions d'Europe et d'ailleurs, ainsi que des démonstrations de danses bulgares et israéliennes. Le 05·02 dès 20h30 - De 5 à 6 € Salle Aurore. Chaussée de Mons 722 - 1070 Anderlecht & 02 569 06 30 www.farandoledanderlecht.be

Dans tout le pays, plusieurs centaines d'artisans ouvriront les portes de leur atelier pour faire découvrir au grand public leur savoir-faire et leur passion pour le métier artisanal par le biais d'une démonstration ou d'une visite guidée, et ce dans les disciplines les plus variées: travail du verre, du bois, bijoux, stylisme, produits de bouche, arts graphiques et plastiques... Programme détaillé sur le site web. Le 06·02 - Gratuit Dans la capitale. - 1000 Bruxelles www.journeedelartisan.be

CURIEUX DIMANCHES

LES MARDIS LUDIQUES

De nombreuses activités seront proposées sur le thème de “L'écriture dans tous ses états”: bébé bouquine, apéro en musique, présentation des ateliers d'écriture, rencontre BD avec Bruno Marchand, ateliers en famille, lectures pour petits et grands... Programme détaillé sur le site web. Le 06·02 de 10h30 à 18h - Gratuit Bibliothèque interactive Sésame. Boulevard Lambermont 200 - 1030 Schaerbeek & 02 240 43 70 - www.mabiblio.be

ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES.

DEVINE QUI VIENT MANGER CHEZ NOUS AUJOURD'HUI ?

Sur ce marché hebdomadaire d’un autre genre, les visiteurs découvriront des artistes, des designers et des jeunes entrepreneurs venus présenter, sur place, leurs différentes productions: bijoux, créations textiles, accessoires, doudous, mode récup'... Du V. au D. de 16 à 21h Quai à la Houille 9. - 1000 Bruxelles & 0487 31 95 95 www.micromarche.be

BAL DE DANSES TRADITIONNELLES

Natagora organise avec le soutien de plusieurs partenaires un recensement national des oiseaux des jardins. L’association invite tout le monde à compter mésanges, moineaux et autres visiteurs des mangeoires. Pour guider les participants, une brochure est téléchargeable sur

Soirée-Jeu “Joueurs Passionnés”: Puerto Rico, les Princes de Florence, Caylus, Agricola... Chaque semaine, un nouveau jeu sera mis à l'honneur. Réservation obligatoire et choix des jeux en discussion via le forum: www.sajou.be/forum, rubrique Mardis Ludiques. Tous les Ma. à 20h TC Charles Quint. Rue Vanderveken 159 - 1083 Ganshoren & 02 427 08 87 www.sajou.be

MICROMARCHÉ

SMAP EXPO Le Salon de l’immobilier et de l’art de vivre marocains à Bruxelles proposera une foule d'informations touristiques, la découverte de la culture, de l'artisanat et de la gastronomie du pays, des concerts de musique traditionnelle, des conférences... Du 04·02 au 06·02 Gratuit Brussels Expo - Palais 11 et 12. Place de Belgique - Heysel - 1020 Laeken www.smapgroup.com

TOURNOI DE TEXAS POKER HOLD'EM Un tournoi ouvert à tous, juste pour le plaisir de jouer. Une initiation sera prévue pour les débutants dès 19h15. Inscription préalable indispensable via l'adresse poker@sajou.be. Le 04-02 à 20h - 10 € (cotisation pour l'année) TC Charles Quint. Rue Vanderveken 159 - 1083 Ganshoren & 02 427 08 87 www.sajou.be

TRUC TROC Cette année encore, 200 artistes participeront à cette grande expo d'art contemporain et échangeront leurs oeuvres contre tout ce que vous pouvez imaginer: une semaine à Marrakech, votre bague en or, vos talents de chef ou de jardinage... La soirée du vendredi sera animée par Laurenzinho et Fady One et Wolubilis proposera des visites guidées pour les adultes (le S. à 15h) et pour les enfants (le D. à 11h). Du 04·02 au 06·02. Le V. de 19 à 02h, les S. et D. de 10 à 18h - 5 € (gratuit en dessous de 12 ans) Palais des Beaux-Arts/Bozar. Rue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles & 02 741 63 20 - www.tructroc.be

19

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlrestos NOUVEAU

UN DÉJEUNER SANTÉ

Au moment où l’on parle de l’émergence d’une gastronomie post-crise, une nouvelle adresse toute riquiqui revisite le déjeuner en mode modeste. Sain et gourmand, tel est Picnic.

La fameuse “nouvelle modestie” de Karl Lagerfeld – com-

PICNIC

mandement à sortir de la tyrannie de l’apparence et du consumérisme – a eu des répercussions jusque dans la nourriture. Quelque chose a changé de façon imperceptible dans nos assiettes. L’heure n’est plus aux menus dégustations 10 services et aux additions à rallonge. Désormais, c’est le règne du “mangeons modeste” qui s’impose avec tout ce que cela engendre : valorisation des produits simples, retour vers des valeurs refuges gastronomiques et appétit féroce pour les préparations traditionnelles. Heureusement, cette nouvelle attitude n’engendre pas pour autant un passéisme radical. Certaines adresses ont compris le message envoyé par l’air du temps et l’on réinterprété de façon moderne. Ainsi de Picnic, petite cantine coincée entre deux façades sur la place de La Chapelle. On la doit à Victor Cardoso et Manuele Rosa – ancien chef de La Cantine de la ville, rue Haute.

Place de la Chapelle, 16 1000 Bruxelles. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 19h et le samedi et dimanche, de 8h30 à 19h. Tél. : 02 503 63 23.

HHH

qu’est-ce que c’est bon ! Des légumes aussi bien cuits et aussi savoureux, on en mangerait à la pelle. Un pur ravissement pas cher et sain.

© Bénédicte Maindiaux

UN RAVISSEMENT Décliné sur deux niveaux, Picnic se présente comme une enseigne de fast-good faisant valoir un joli décor de briques nues. On entre et on se trouve face au comptoir qui donne un aperçu des réjouissances. Au programme 7-8 légumes différents – courgettes, carottes, auber-

gines, navets… – et quelques viandes façon petites saucisses aux herbes, boudins, escalope de veau citron miel ou boulettes. A partir de là, on choisit la formule qui sied à sa faim : soit, une sélection parmi lesdits légumes et viandes à marier avec une ciabatta aussi aérienne qu’homemade, soit faire l’im-

passe sur le pain – sans doute ce que recommanderaient les diététiciens – et s’embarquer pour une barquette toute simple. C’est exactement ce que l’on a fait. Pour 7,50 €, on s’est offert un assortiment de légumes accompagné de petites saucisses aux fines herbes. D’accord, c’est tout basique mais

On aurait pu en rester là mais une tendance naturelle à la gourmandise nous a poussé à tenter la mousse au chocolat. Totalement atypique, celle-ci est aromatisée au jus d’orange. Etrange, étrange, étrange… au moment d’écrire ces lignes on s’interroge encore sur la pertinence de ce mélange. Toujours est-il qu’on tient là un excellent déjeuner, vraiment pas cher. MICHALON

LA BIÈRE DE LA SEMAINE

SAINT-VALENTIN

INTERNET

LA TARAS BOULBA Cette blonde légère de 4,5 % d’alcool, est généreusement houblonnée, non filtrée, non pasteurisée et refermentée en bouteille. Son amertume est particulièrement rafraîchissante; son nez développe des notes florales et d’agrumes (pamplemousse blanc), dues à l’emploi d’une ancienne variété de houblon de République Tchèque. Son attaque se veut moelleuse et sa finale sèche; elle ne contient pas de sucres résiduels. Elle allie la finesse et la complexité d’une bière de dégustation au plaisir d’une bière de soif. La preuve qu’il n’est pas besoin d’une forte teneur en alcool pour avoir du goût. Taras Boulba, 1,50 €.

CHOCOLAT AU CARRÉ C’est l’un des grands classiques de la SaintValentin : offrir du chocolat. Perso, on n’a rien contre. Du chocolat, c’est sensuel et ça tapisse la bouche. Certains disent même que c’est aphrodisiaque. Le truc, c’est de ne pas se planter dans le choix – comprendre par là qu’il faut offrir le bon chocolat à la bonne personne car en matière de chocolat aussi il y a des incompatibilités. On pointera dans l’avalanche des coffrets qui se pointent pour l’occasion, un très joli coffret de 24 carrés proposé par Dolfin. Dolfin, 8,40 €. Tél. : 02 366 24 24.

LIGNE EN LIGNE My Special K, le site web promotionnel de Kellogg’s pour un style de vie sain, a subi un relooking complet et offre désormais davantage de conseils, de recettes et d’applications, toujours gratuites. L’occasion idéale de réaliser ses bonnes résolutions pour 2011. Envie de pouvoir à nouveau enfiler votre jeans après les fêtes ? Rendezvous sur www.myspecialk.be, où les utilisateurs pourront trouver ce qui se veut “un partenaire minceur idéal”.

www.brasseriedelasenne.be

20

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


shopping 10

L’ESPRIT ROMANTIQUE CHIC Et si on avait vingt ans pour toujours ? Alors on se la joue romantique chic pour une silhouette tout en douceur et en finesse. Avec elle, le printemps s’invite à petits pas dans nos dressings. A adopter, pour une entrée de saison toute en légèreté. Par Valérie Pétillon

3

3

1. Sac en cuir, toile, coton et lin Adjani. Lancel. 850 €. Infos : www.lancel.com 2. Blouse esprit seventies. H&M. 29,95 €. Infos : www.hm.com 3. Jupe poches plaquées. Caroline biss. 160 €. Infos : www.carolinebiss.com 4. Ceinture cuir naturel. Rue Blanche. 115 €. Infos : 02 481 50 81 5. Sac esprit maille. Gérard Darel. 255 €. Infos : 02 538 02 84 6. Chemisier blanc noué taille. Hoss Intropia. 239 €. Infos : 03 289 95 75 7. Pantalon droit. Caroline biss. 145 €. Infos : www.carolinebiss.com 8. Imperméable. Gérard Darel. Prix non communiqué. Infos : 02 538 02 84 9. Chaussures compensées. Gérard Darel. 160 €. Infos : 02 538 02 84 10. Silhouette Essentiel. Infos : 02 513 18 91 11. Parfum 24 Faubourg. Hermès. 116 €. Infos : 02 511 20 62 12. Lingerie imprimée Flower. Le Mont Saint-Michel. Soutien-gorge 67 € & Culotte 59 €. Infos : www.lemontsaintmichel.fr 13. Bottes. Hoss Intropia. 338 €. Infos : 03 289 95 75 14. Collier. Hoss Intropia. 75 €. Infos : 03 289 95 75

13 6 1

14 11 4

12

9

7

2

5

8

21

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


LE PROPRE DE MR. PROPRE Le chauffeur est déjà là. Paul s’engouffre dans la limousine. À peine assis, il sort l’enveloppe de sa poche, l’ouvre et reconnaît l’écriture de Monsieur Propre. Cher Paul, Après ce long silence, j’ai désiré faire le premier pas vers toi en t’écrivant ces quelques lignes pour te donner de mes nouvelles. Mon tour de France des hypermarchés s’est très bien passé. Ma campagne pour la présidentielle a obtenu un grand succès et je suis en tête des sondages. Mais il y a un événement encore plus important que tu dois connaître. Je vais être père. Après ton départ, je suis tombé fou amoureux de Judith Pihare. De cet amour va naître très bientôt un garçon que nous avons décidé d’appeler Paul. Depuis notre dispute, je n’ai cessé de penser à toi, à notre amitié profonde, à notre complicité de chaque moment. Oublions nos différends et reprenons cette belle relation que nous avions depuis que tu m’as donné la vie. Sache qu’au plus profond de mon coeur je te considère comme mon père. Mon cher Paul, j’ai hâte que tu reviennes. J’espère que tu seras de retour pour la naissance du petit Paul. Très amicalement. Pierre – Merde et merde ! hurle Paul en finissant de lire la lettre. Croyant que son passager lui dit de s’arrêter, le chauffeur pile sec propulsant le visage de Paul contre le siège avant. – Davaï, Igor, davaï ! dit Paul au chauffeur en se tenant le nez. La voiture poursuit son chemin dans les monstrueux embouteillages moscovites. Paul est groggy après le choc de cette nouvelle. Com-

ment est-ce possible ? . « Maintenant, pense-t-il, me voilà grand-père ! » 21. UN BEAU SOLEIL d’automne accueille Judith et Monsieur Propre rue Konkel. Leur tour de France s’est achevé sur un triple succès : les hypermarchés visités ont vu les ventes atteindre les sommets, les cinq cents signatures de maire ont été facilement obtenues, la campagne électorale est un franc succès, au point que les états-majors des autres partis politiques cherchent comment enrayer cette pathologie d’envie de propre que les Français ont attrapée depuis quelques mois. Le ventre de Judith est bien arrondi, la naissance est proche. Germaine et Marcel sont là pour les accueillir. Monsieur Propre ne peut cacher sa fierté d’être futur père. – Alors les amoureux, enfin de retour ! Avec Marcel, on se demandait si vous alliez revenir un jour ! Depuis votre départ, il ne se passe plus rien 223 dans notre rue Konkel. J’ai quand même fait le ménage une fois par semaine. Tout est propre, pas un grain de poussière ! Alors, c’est pour quand ? – Dans les jours qui viennent, répond Judith agacée. – C’est un garçon ou une pisseuse ? demande Marcel goguenard. – C’est un garçon, répond fièrement Monsieur Propre. – Et ce petit, comment il va s’appeler ? dit Germaine en pointant le nombril de Judith du doigt. – Ce n’est pas encore décidé et puis ça ne vous regarde pas, rétorque Judith énervée. Bon, maintenant les Bignol, les questions sans intérêt ça suffit! Je suis fatiguée par le voyage. J’ai hâte de rentrer

chez moi. Judith fonce vers la porte de la maison se tenant les reins à deux mains tandis que Monsieur Propre gêné reste un moment avec les Bignol. – Excusez-la mes amis, je suis sûr qu’elle ne pensait pas un mot de ce qu’elle a dit. Le voyage, le travail et sa grossesse l’ont épuisée. – Bon, bon, dit Germaine, d’accord, mais tout de même ! On est vos voisins, et puis on vous aime bien tous les deux. – Évidemment, toi, Germaine, tu ne peux pas comprendre ce que c’est que d’être enceinte, dit Marcel. On n’a jamais voulu avoir d’enfant ! – Oui, c’est vrai, dit Germaine d’un air absent, on n’a jamais voulu. – Alors, Monsieur Propre, il paraît que vous allez être président de la République ! dit Marcel en le prenant par les épaules. Vous avez raison, et si j’étais français, sûr que moi aussi je voterais pour vous ! Vu de la Belgique, c’est vraiment la foire d’empoigne en France. Comment voulez-vous que les Français s’y retrouvent avec tous ces candidats qui passent leur temps à se bouffer le nez. C’est à vous dégoûter à tout jamais de la politique et de vouloir voter. Mais dites-moi, Monsieur Propre, qu’est-ce qu’ils ont dans le ventre tous ces ouistitis ? – Ils oublient tous la France et les Français au profit de leur folle ambition de détenir le pouvoir pour le plaisir du pouvoir. Sur ces bonnes paroles, Monsieur Propre quitte Germaine et Marcel pour rejoindre Judith. – Désolée, dit Judith, j’ai pété un plomb. Mais je ne supporte plus la présence étouffante de ces voisins. (Suite la semaine prochaine)

22

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


bxlloisirs C’EST À BRUXELLES MAIS OÙ ?

GUESS WHERE ! Avec la collaboration de “Guess where ! Bruxelles – Brussels – Brussels”, un groupe Facebook créé par un Bruxellois (Jean- François Maljean), chaque semaine, nous vous emmenons en balade à Bruxelles à travers des photos belles, étranges, drôles, étonnantes ou originales. A vous de trouver quels endroits elles présentent ! La solution vous sera livrée la semaine suivante. Une belle façon de partir à la découverte de la capitale avec un autre oeil. On atteint directement le site en tapant “Guess Bruxelles” dans la recherche de Facebook ou “Guess Bruxelles Facebook” sur Google.

Certains y voient un vase, d’autres la preuve qu’un jour, il y eut des toilettes à cet endroit, d’autres même y voient une vache qui broute… Et vous ? © Philippe Fontijn it II : on y vo roi-Albert Boulevard ultiplié de la tour ém le reflet d © Marc Wavreil . m o c a lg Be

LES LIEUX COMMUNS Retrouvez chaque semaine notre chroniqueur pour une carte postale décalée envoyée de Bruxelles ! Christophe Beaujean, alias Monsieur Glon sur la toile, nous parle cette semaine de la place reine-Astrid, anciennement place du Miroir à Jette. Je suis tenté de jeter l’éponge, à cause du tram 51. Le tram 51 est le mieux chauffé du réseau bruxellois. Bercé dans la douce torpeur de ce hammam mobile, la tête posée sur l’épaule dodue de mon voisin, il me faut le courage d’un dompteur de bélugas pour braver le froid et le danger. Je sais où les trouver. Au bar “Le Miroir”. Le repaire des irréductibles Jettois, pour qui la place reine-Astrid restera toujours la place du Miroir. Seuls 5 % des Jettois se déclarent ouvertement républicains, mais ici, le nouveau nom de la place est tabou. Gare à celui qui le prononce. Et je veux savoir pourquoi. Je jette un œil à travers la vitrine du café, avant de m’infiltrer dans ce milieu dont les codes me sont totalement inconnus, pour la gloire de la presse hebdomadaire. Au moindre faux pas, je serai jeté à la porte, voire au-delà. Car ici, on ne se contente pas de débattre. On complote. A première vue, rien de suspect. De braves citoyens qui s’en jettent un petit avant le souper. Mais peu à peu, je comprends : ils font tout à l’envers, comme s’ils étaient des reflets. D’abord, je crois qu’il sera facile de les tromper. Je réussis à boire de la main gauche, à payer de la main gauche et même à me gratter l’oreille gauche à l’aide de la main gauche. Mais comme mon oreille droite continue de me démanger, je me précipite aux toilettes avant qu’ils me démasquent. C’est alors que je le vois arriver en face de moi. Jos De Spiegelaer, alias Narcisse. Le chef des insoumis. Une véritable armoire à glace. Impossible de l’éviter dans ce couloir étroit. Je fais un pas à gauche, pensant qu’il passera à droite. Erreur : je bute contre lui comme un cotillon contre une quille. Tout le monde me regarde d’un air mauvais. Mon enquête est à l’eau : jamais ils ne se confieront à moi. Plus qu’à fuir, avant qu’ils me lynchent. Il me reste une solution de repli : la Friterie du Miroir. Dans ma poche gauche, mes doigts frétillent pour s’habituer à saisir les frites grasses. Je n’ai plus droit à l’erreur. Envie d’en lire plus ? Découvrez les mésaventures de M. Glon sur www.monsieurglon.be

23

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


La Tribune de Bruxelles du 1 février 2011