Issuu on Google+

2013 DÉCO

L’ouragan Sandy fait trembler les Etats-Unis p. 3

immo_93.qxd:Layo

ut 1

7/11/11

17:29

Page 1

SUPPLÉMENT GRATUIT 12 & 13/11/2011

I M M O

Alain Robbe-Grillet, vu par sa femme, Catherine. Et publication de leur correspondance. Pages 2-3

Le magazine immobilier de prestige francophone à la plus large audience encarté tous les 2èmes samedis du mois dans “La Libre Belgique”, édition nationale

Supplément à La Libre Belgique du lundi 29 octobre 2012

CHRISTOPHE LEHENAFF/PHOTONONSTOP/REPORTERS

Sexe et religion : une orageuse liaison

ANDREW BURTON/GETTY/AFP

N° 93

l Récit

Une nuit sans fin P Pour

renouer avec celui qu’Alzheimer a rendu autre, Arno Geiger retrace la souffrance et le désarroi de son père et de ses proches.

P Un

récit remarquable et nécessaire, bouleversant et poétique.

J

acques Derrida devait avoir raison de le dire : On ne cesse d’implorer pardon quand on écrit.” La lucidité de ces quelques mots rejaillit sur tout le récit, à la fois douloureux, intense et bouleversant, qu’Arno Geiger (Bregenz, 1968) consacre à son père. Pris au piège de la maladie d’Alzheimer, ce dernier a perdu de sa superbe pour se muer en un “vieux roi en son exil”. Dès l’instant où August n’a plus eu accès à l’uni­ vers d’Arno, le fils a décidé de jeter un pont vers son père. En résulte ce joyau sobre et poignant.

Les premiers signes d’un manque d’entrain n’ont alerté personne. August ne venait­il pas de voir sa femme le quitter après trente ans de mariage ? Ne vieillissait­il pas, tout simplement ? Jusqu’au jour où un diagnostic fut posé. Débuta alors “le temps des per­ tes irréversibles”. Les bizarreries comportementales avaient désormais une explication. Qui n’offrait aucun réconfort à son entourage. “Je m’effrayais cha­ que fois de voir combien il paraissait vulnérable, aban­ donné. Il avait changé, l’expression d’accablement qui se lisait sur son visage ne disait plus le désespoir de perdre la mémoire, mais l’apatridité profonde d’un homme pour qui le monde entier était désormais une terre étrangère.” Une épreuve insurmontable pour lui qui avait sur­ vécu de justesse à la Seconde Guerre mondiale et était rentré chez lui, à dix­neuf ans, en formulant le ser­ ment de ne jamais plus quitter sa maison. La maladie transforme les proches d’August. Bien­ tôt, ceux­ci doivent se résoudre à faire appel à des aides­soignantes. Elles n’ont pas toutes la patience nécessaire, s’effraient de ses excès. Certaines situa­ tions sont cocasses, mais la peur et le désespoir ba­

laient ce sentiment. Il y a aussi ces instants arrachés à la maladie, le répit de quelques heures heureuses. Mêlé à un sentiment d’urgence, de bonheur parfois, mais aussi de faillite. “[…] j’en savais très peu sur mon père, sur ses origines, ses défaites, ses peurs et ses désirs.” Tressant de sa plume racée et poétique un lien nou­ veau avec son père, Arno Geiger – dont un premier ro­ man, “Tout va bien” (2008), avait été couronné par le prestigieux Deutscher Buchpreis – montre que la ma­ ladie est un révélateur sans fard. “Les spécificités hu­ maines et les situations sociales s’y reflètent comme dans un verre grossissant.” Ce récit digne et marquant, qu’il a voulu terminer avant qu’August ne meure, estimant que son “père, comme tout homme, mérite que son des­ tin reste ouvert”, ouvert” témoigne d’un amour rare. “Presque aucun homme n’arrive à être à la hauteur de l’image que les enfants se font d’un père.” Geneviève Simon Le vieux roi en son exil Arno Geiger / traduit de par Olivier Le Lay / Gallimard / 180 pp., env. l’allemand 17,50 €

NAMUR - LUXEMBOURG - LUNDI 29 OCTOBRE 2012 ­ www.lalibre.be

La deuxième vie de certaines de nos églises La modernisation des fabriques d’églises entraînera des désacralisations de lieux du culte.

Afrique du Sud : débat sur la réforme agraire.

Rednic retrouve le cœur du Standard.

Rencontre avec Agnès Limbos, reine des objets.

International pp.12-13&Edito p.56

Sports pp.26-27

Découvertes pp.42-43

Quotidien européen – Belgique 1,20 € – France 2 € – Luxembourg 1,20 €

Tél.: 02/744.44.44

*

Vanden Eeck

houdt – Crey

LES ENTHOU

f

SIASTES

table ronde

VIAGER : PLAI

immobilier

PRÈS DE 300

SIRS PARTAGÉ S…

BIENS À VEN DRE

zoom

DOSS SPÉCIIER ARCH ITECAL DÉVEL & TURE IMMOPPEMEN O 32 PABILIER T GES

SALLES DE BAIN S

ET À LOUER

Eléments d’audience Support : La Libre Belgique Diffusion : Edition Nationale + Présentoirs, Restos, Salles de sports,... Tirage : 52.473 exemplaires Audience : 191.100 lecteurs (+24%) lalibre.be : 140.662 visites/jour logic-immo.be : 31.963 visites/jour (cim 11/12 - Scores nov 12)

Planning

Thèmes DECO

SAMEDI : 09 09 13 11 08 13 14 12 09 14

février mars avril mai juin juillet/août septembre octobre novembre décembre/janvier

Batibouw Energie Piscine Design (Salon Milan) SDB Electroménager Cuisines Fenêtres (châssis+ tentures) Energie (salon Energie, Habitat…) Cuisines SDB Electroménager

Tarifs et formats Formats

sans bords perdus H x L (mm)

avec bords perdus (2 x 5 mm)

1/1 page

335 x 235

345 x 245

1/2 horizontale

167 x 235

177 x 245

1/2 verticale

335 x 117

345 x 127

1/3 verticale

335 x 78

345 x 83

3 200 €

Bandeau

85 x 235

-

2 500 €

2 cover

335 x 235

345 x 245

8 650 €

3e cover

335 x 235

345 x 245

7 800 €

4e cover

335 x 235

345 x 245

9 500 €

e

Prix quadri

6 400 € 4 800 €

Htva

Matériel Remise du matériel : 15 jours avant parution Définition d’une photo : 300 dpi au format final - CMYK PDF (uniquement norme Medibel+) Envoi du matériel : immo@essentielleimmo.be adresse ftp sur demande Ligne Claire sa - Tél : 02 374 99 99

Contacts Véronique Le Clercq 02 211 27 64 - vero.leclercq@ipmimmo.be • Daphné Mertens 02 211 29 85 - daphne.mertens@ipmimmo.be Didier Winnepenninckx 02 211 27 46 - didier.winnepenninckx@ipmimmo.be

RETROUVEZ L’ESSENTIELLE IMMO SUR WWW.LOGIC-IMMO.BE

IPM IMMO - 79 rue des Francs - 1040 Bruxelles


TARIFS ESSENTIELLE DECO 2013