Page 1

Annonces Dans ce supplément, 8 pages pour trouver le bien de votre choix.

D.R.

Retrouvez les rubriques Question Time et Tableau de bord de l’emprunteur dès la semaine prochaine.

PP > 4-11 Supplément à La Libre Belgique - N°128 - Semaine du 1er au 7 décembre 2011

FILIP DUJARDIN

PERLES D’ARCHITECTES PP > 2-3

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


2

Le dossier

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

l Prix belges pour l’architecture et l’énergie 2011 l Secteur résidentiel

Ambassadeurs d’une archi h Découverte des perles 2011

GEORGES DE KINDER

de l’architecture belge, sélectionnées parmi près de 130 projets.

QUAND LA BEAUTÉ DES LIGNES SE MÊLE AUX MATÉRIAUX DURABLES, ou quand l’ancien redevient moderne en consommant moins : voici deux fa­ çons, sûrement réductrices mais en par­ tie révélatrices, de présenter les lauréats 2011 des Prix belges pour l’architec­ ture. Signe des temps, les prix se divisent en deux catégories : archi­ tecture et énergie, les deux n’étant évidem­ ment pas incompati­ bles, que du contraire… “Pourtant, la double or­ ganisation du concours remonte presque à ses origines”, rappelle Eddy Van Zieleghem, coordi­ nateur du concours or­ ganisé par la Fédération des sociétés d’architec­ tes de Belgique (FAB). “Mais avec l’évolution de ces dernières années, les deux dimensions intera­ gissent de plus en plus. L’idéal est évidemment de combiner les deux, et de plus en plus de projets vont dans ce sens. C’est également dû aux exi­ gences légales”.

Balcons aux grilles métalliques Art nouveau. Logements sociaux à Ixelles, réalisés par R2D2.

Dans la catégorie lo­ gement individuel, c’est le bureau bruxellois 51N4E qui a reçu le prix “architecture”, pour la rénovation d’une fer­ mette “à l’ancienne” comme la Flandre ru­ rale en a tant vu naître, à Saint­Eloois­Winkel, non loin de Courtrai. La

AKE LINDMAN

Fermette flamande rénovée par 51N4E. Les ouvertures dans la paroi d’acier donnent sur les bois alentours.

FILIP DUJARDIN

Renaix: Volt-architecten transforme une ancienne fabrique textile en une série d’appartements réunis par une rue commune centrale et piétonne.

fermette en question s’est vue ajouter un mur d’enceinte en acier de 12 mm d’épaisseur, de trois mètres de haut et de 70 mètres de long, blanc du côté in­ térieur. Il forme, à trois mètres de l’habi­ tation, une sorte de frontière percée d’ouvertures précises et soigneusement étudiées vers les bois alentours. Une fa­ çon d’agrandir l’espace global disponi­ ble et de créer de nouveaux foyers d’ac­ tivité grâce à cette “zone tampon”, comme la désignent les concepteurs. Même si on peut croire au contraire en raison de la présence de l’enceinte, la lu­ mière est partout présente dans cette fermette relookée, notamment grâce aux ouvertures dans l’enceinte, com­ muniquant avec de larges baies vitrées. Bref, tout l’art de donner une seconde vie à un type d’habitat doté d’une carac­ téristique pas forcément simple à “transcender” : l’isolement. On reste dans la campagne et en Flan­ dre pour la catégorie “énergie” : les lau­ réats du bureau BLAF­architecten, basé à Lokeren, ont bâti une maison passive avec bardage en bois comme en rêvent probablement tous les défenseurs de la cause passive. On notera d’ailleurs que les demeures passives occupent de plus en plus de terrain parmi les projets sé­ lectionnés par le jury. Au­delà de l’aspect énergétique, le jury a néanmoins tenu à faire passer un message à son sujet : “elle est située dans un lotissement en bordure de campagne, ce qui peut être perçu comme contradic­ toire avec la construction durable. Plutôt que de grignoter les zones agricoles, le jury s’est demandé s’il ne valait pas mieux im­ planter ce type d’habitat ultra performant en ville. On considère en effet que la densi­ fication raisonnée de l’habitat urbain doit être privilégiée d’un point de vue environ­ nemental et énergétique. Cela fait partie du rôle du jury de susciter ce genre de ré­

flexion”, résume Eddy Van Zieleghem. La maison dont il est question ici affiche des performances énergétiques de très haut niveau. Sa consommation d’éner­ gie en chauffage, refroidissement, venti­ lation et énergie d’appoint est de 10,33 kWh/m2.an. Pour rappel, le stan­ dard passif exige que le besoin en éner­ gie pour le chauffage soit inférieur ou égal à 15 kWh/m2.an, soit l’équivalent de 1,5 litre de mazout par mètre carré et par an. Le projet de BLAF­architecten se situe donc confortablement en dessous des exigences légales. Avec son ossature bois et ses 30 cm d’isolation en moyenne en guise d’enveloppe externe, ce “quasi cube” de 12 mètres sur 10 est plus que paré, d’autant que l’habitat a évidemment été orienté de façon à bé­ néficier au maximum des apports de lu­ mière/chaleur dans les pièces de vie. La photo laisse voir l’imposant volume central des pièces de vie, réparties sur 5 niveaux. Autour d’elles se greffent des locaux où la température est secon­ daire : débarras, pièces techniques, etc. Encore une manière de se protéger du froid. Autre caractéristique, la maison est partiellement “plantée” : sur une hauteur de 8 mètres, deux se situent sous le niveau du sol. Les Prix belges pour l’architecture et l’énergie récompensent aussi des loge­ ments collectifs. Au rayon architecture, chapeau bas au bureau gantois Volt­ar­ chitecten, qui s’est attaqué à la transfor­ mation d’une ancienne fabrique de tex­ tile en six appartements, le tout agré­ menté d’un atelier, de deux espaces de travail et de plusieurs espaces commu­ nautaires. Ca se passe à Renaix (Ronse), entre Tournai et Courtrai. Les lauréats gantois possèdent déjà une sacrée ex­ pertise dans l’art de donner une se­ conde vie (collective) à d’anciens com­ plexes de bâtiments résidentiels ou non. Premier constat : le recours à des maté­

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Le dossier

3

tecture en mouvement Maison passive de BLAF-architecten (Lokeren): vue sur le volume d’habitation et ses jeux de lumière…

BOB REIJNDERS

coûts. Qui diminuent heureusement grâce aux primes encore d’application (mais pour combien de temps ?). L’ossa­ ture mixte béton et bois fait partie de ces fameux choix, “même s’il y a peu d’acteurs dans ce créneau à Bruxelles”, précise Vincent Szpirer.

riaux comme le bois n’a nullement em­ pêché à l’ensemble de conserver ses li­ gnes typiquement industrielles et ses couleurs brique et tuile. Trop unifor­ misé ? Les concepteurs ont pensé l’en­ semble de façon à ce que chaque appar­ tement puisse personnaliser ses rela­ tions et ses contacts avec les espaces voisins et collectifs, symbolisés entre autres par la rue intérieure (voir photo). Côté énergie, c’est le bureau bruxel­ lois R2D2 qui a raflé le premier prix. Auteur du premier bâtiment public éco­ construit à Bruxelles (une crèche en l’occurrence), R2D2 est un pionnier dans les démarches d’efficience énergétique et d’écoconstruction. La palme récom­

pense la création d’un ensemble de lo­ gements sociaux à Ixelles, rue de la brasserie. “Pour nous, il est évident que les logements sociaux doivent être passifs, puisqu’ils hébergent des personnes à fai­ bles revenus. C’est donc une manière de les protéger contre des dépenses conséquen­ tes. Dans certains pays tels l’Autriche, il n’est d’ailleurs plus possible de construire social sans être passif”, explique Vincent Szpirer, administrateur­délégué de R2D2. La politique bruxelloise de loge­ ment social va clairement dans ce sens : dès 2015, le standard passif sera obliga­ toire pour les habitations sociales. Si l’écoconstruction n’est pas particulière­ ment visible en général, elle impose tout de même des choix, et des sur­

L’ensemble témoigne aussi de choix purement architecturaux : c’est le cas de la façade. Il a fallu la reculer d’un mètre en raison d’un site particulièrement compliqué à bâtir (présence de voie de tram, mauvais terrain, etc.), ce qui a dé­ gagé de la place pour faire des petits bal­ cons. “Et comme ces logements se trouvent dans une rue assez marquée par des cons­ tructions Art nouveau, nous nous sommes mis au diapason avec les ornements mé­ talliques”, ajoute encore Vincent Szpirer. Un passage cocher donne accès à un deuxième ensemble de bâtiments, en l’occurrence d’anciens ateliers entière­ ment démolis en raison de leur piteux état et rebâtis dans le respect de leurs li­ gnes originelles. À noter que les Prix belges de l’archi­ tecture et de l’énergie récompensent également des projets non­résidentiels. Ont été primés la restauration et l’ex­ tension d’un ensemble de moulins du XVIe siècle par le bureau bruxellois noAarchitecten, de nouveaux locaux pour les mouvements de jeunesse à Blankenberge (Architectes Els Claessens en Tania Vandenbussche, Bruxelles), ainsi que le Centre Culturel Victor Jara à Soignies, de l’association temporaire L’Escaut­Weinand (Molenbeek). Olivier Standaert

Épinglé La Wallonie, parent pauvre face à la Flandre ? Lorsqu’on consulte la liste des projets sélectionnés par le jury (international) des Prix belges pour l’architecture et l’énergie, on constate une forte prédominance des projets menés par des bureaux flamands, devant leurs collègues bruxellois, puis wallons. Deux sélections sur trois sont néerlandophones. Que reflète un tel déséquilibre ? La réponse n’est pas à chercher du côté de l’envie, des ambitions ou du talent. “Il y a d’abord les prescriptions urbanistiques, qui sont plus “rurales” et conservatrices au sud qu’au nord”, précise Eddy Van Zieleghem, coordinateur du concours. “De façon globale, la Flandre se mobilise beaucoup plus au niveau politique en matière d’urbanisme et d’architecture. L’existence du poste de “Bouwmeester”, maître-architecte de la région, en est la preuve. Bruxelles possède désormais elle aussi son maître-architecte, mais la Wallonie non”. Pour infléchir sur le travail au quotidien du secteur de la construction, un regard politique semble pourtant capital. “L’émergence d’une vraie politique de logement social durable à Bruxelles en est la preuve. Il y a eu des inflexions politiques, dans la lignée des contrats de quartier, et cela permet de faire bouger les choses. En Flandre, on est passé en quelques années d’une architecture minimaliste à une conception bien plus large, intégrant un dialogue avec la société et l’environnement” souligne Eddy Van Zieleghem. (O. Sta.)

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


4

Annonces immobilières

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Annonces immobilières

5

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


6

Annonces immobilières

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


8

Annonces immobilières

MAISONS À VENDRE de 250.000 à 375.000 €

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

MAISONS À VENDRE de 375.000 à 500.000 €

21-95702002-02 21-95726105-05

21-95726110-10 21-95726102-02

MAISONS À VENDRE plus de 500.000 €

21-95700304-04

21-95700306-06 21-95700302-02

21-95595504-04

21-95702210-10

21-95700301-01

21-95595501-01

21-95723801-01 21-95595503-03

21-95700303-03

21-95723804-04

21-95702208-08

21-95702803-03

21-95702207-07

21-95702802-02

21-95702211-11

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Annonces immobilières

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

9

APPARTEMENTS À VENDRE

de 125.000 à 250.000 €

21-95595506-06

21-95595509-09 21-95702201-01 21-95702212-12

MAISONS À VENDRE

21-95723808-08

prix non précisé

21-95677303-03

21-95595516-16

21-95723802-02

21-95723805-05

21-95723806-06 21-95702801-01 21-95677309-09 21-95702003-03

21-95697601-01

21-95697602-02

21-95702209-09

21-95726104-04

21-95726103-03

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


10

Annonces immobilières

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

APPARTEMENTS À VENDRE

APPARTEMENTS À VENDRE

de 250.000 à 375.000 €

de 375.000 à 500.000 €

21-95702005-05 21-95595508-08

21-95677308-08 21-95677304-04

21-95726108-08

21-95595511-11

21-95702004-04

21-95726107-07

21-95726106-06

21-95677305-05

21-95677301-01

21-95726109-09

21-95702806-06

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Annonces immobilières

SEMAINE DU 1ER AU 7 DÉCEMBRE 2011 LIBRE IMMO

11

21-83200402-02 21-95702008-08

21-95595502-02 21-95595518-18 21-95697603-03

21-95677310-10

APPARTEMENTS À VENDRE prix non précisé

21-67470109-09

MAISONS

21-95595505-05

à louer

21-95702206-06 21-95595515-15

21-95697604-04

21-95595510-10 21-95702804-04 21-95595513-13

21-95595514-14

APPARTEMENTS À VENDRE

21-95702808-08

TERRAINS

plus de 500.000 €

21-95702810-10

à vendre

21-95702202-02

21-95723807-07 21-95702007-07

LOFTS

vente & location 21-95702204-04 21-95699501-01

21-95702203-03

21-95702809-09

21-95723803-03

21-95726101-01

21-95677307-07

21-95699502-02

INVESTISSEMENTS

21-95702805-05

21-85363901-01

APPARTEMENTS à louer

21-95677302-02

21-95700305-05

21-95697501-01

21-95677306-06

21-95595507-07

21-95702205-05

21-95595517-17

21-95595512-12

VIAGER

21-86748901-01

21-95702807-07

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

La Libre Immo du 1 décembre 2011  

Perles d'architectes

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you