Page 1

Annonces

Clôturer sa propriété n’est pas obligatoire. Mais il faut respecter certaines règles. page 4

Dans ce supplément, 11 pages pour trouver le bien de votre choix.

D.R.

Question time

PP. 5>15

JEAN LUC FLEMAL

Supplément à La Libre Belgique - N° - Semaine du 10 au 16 novembre 2011

LA MULTIPLICATION DES PANNEAUX

PP. 2-3

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


2

Le dossier

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

l

Energie durable Où en est le photovoltaïque ?

Sous le soleil, le courant

CHRISTOPHE BORTELS

Selon certains installateurs, le prix du panneau photovoltaïque a baissé de moitié en cins ans.

h Moins cher, plus rentable, et ce malgré la fin planifiée des aides. Le photovoltaïque a de quoi se réjouir du chemin parcouru en à peine cinq ans. LE MARCHE BELGE DE L’ENERGIE SOLAIRE PHOTO­ VOLTAÏQUE A CONSIDÉRABLEMENT GRANDI en à peine une demi­décennie. Parti de presque rien au dé­ but des années 2000, il compte aujourd’hui environ 250 sociétés rien qu’en Wallonie, petites et moyennes, actives principalement dans l’installation de systèmes. Dans cette évolution, le poids des politiques publiques d’aide et de soutien au secteur a joué un rôle central (lire par ailleurs). Mais la recherche n’est pas en reste. “Les prix ont baissé de façon significative et quasi cons­ tante depuis plusieurs années. Un panneau coûte environ deux fois moins cher qu’il y a cinq ans, pour un rende­ ment en hausse. Ce n’est pas tant en raison des primes que des avancées technologiques”, soutient Jérôme Kervyn de Meerendré, CEO de Sunswitch, qui carbure actuel­ lement au rythme de 35 installations par semaine. Au

point de soutenir, à l’instar d’autres acteurs wallons, que le secteur du photovoltaïque pourrait se passer des incitants et aides publiques d’ici 2020. “Je connais peu de technologies qui ont augmenté leurs performances à ce point en si peu de temps. Et il est mani­ feste que cela joue sur les prix”, estime Pierre Verhoogen, administrateur­délégué d’Elsingor, un des pionniers wallons du secteur. Quelques exemples pour illustrer le propos : Le traitement chimique des cellules photo­ voltaïques est d’une rare technicité, mais les progrès faits en quelques années sont réels. Les chercheurs étudient à présent des cellules de 3e génération, qui vi­ sent à passer la limite maximale de rendement des cellules actuelles, “qui est d’environ 30 %”, rappelle le site du facilitateur wallon pour le photovoltaïque (ef4.be). Petit rappel, cette cellule se compose d’un matériau semi­conducteur qui absorbe l’énergie lu­ mineuse et la transforme directement en courant électrique. “Tout le cycle de production a changé. On a moins be­ soin de silicium que pour les premiers modèles de pan­ neaux, et c’est devenu peu à peu moins énergivore”, pré­

cise Jérôme Kervyn de Meerendré. Or, à ce niveau­là, le secteur vient de (très) loin et a encore des progrès à faire. Actuellement, l’European Photovoltaic Industry Association estime que le temps de retour “énergéti­ que” d’un panneau oscille entre une et quatre années, selon qu’il soit en couches minces ou non. En clair, l’économie d’énergie grise engendrée par le panneau compensera son coût énergétique de production en moins de cinq ans. Et la durée de vie des panneaux, autre facteur clé dans le développement du secteur, est d’au moins 30 ans. Quels que soient les progrès accomplis, les installa­ teurs restent évidemment maîtres de leur positionne­ ment commercial. D’où une grosse différence poten­ tielle dans les prix. Pierre Verhoogen : “D’un point de vue technique, le photovoltaïque ne se résume pas qu’au panneau. L’ensemble du dispositif doit être pris en compte par le client. Il ne sert à rien d’avoir un panneau dernier cri si l’onduleur, chargé de convertir le courant produit par le système photovoltaïque en un courant alternatif synchronisé avec le réseau, n’est pas à la hauteur. Et il existe de très bons comme de très mauvais onduleurs sur le marché. Tout dépend des choix que l’on fait. On peut

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Le dossier

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

3

passe bien Épinglé

Aides : le secteur ne craint pas la fin progressive des aides h Le choix d’un marché domestique s’est avéré payant. Philippe Delaisse est le secrétaire général et le fondateur de l’Asbl Energie Facteur 4, qui joue entre autres le rôle de facilitateur wal­ lon pour le photovoltaïque. Envisager la fin des aides publiques ne semble pas lui faire peur. Le marché wallon semble paré. “Je n’ai pas de craintes car cela fixe le secteur, qui sait à quoi s’en tenir. On sait que les prix de l’électricité conventionnelle vont continuer à augmenter. Les pouvoirs publics ont joué leur rôle de stimulateur pour la production de l’électricité verte. On peut désormais dire que la boucle est bouclée. De toute manière, le budget est bientôt épuisé. C’était déjà le cas lors de la suppression des primes. Entre­temps, depuis 2009, on constate une baisse des prix assez importante des installations, tandis que le marché wallon, contrairement à l’Espagne par exemple, a globalement bien résisté à la crise et à la fin des primes. C’est dû au fait qu’il possède une bonne base domestique, focalisée sur les installations de petite taille”. Au point de pouvoir à présent braquer les projecteurs vers le marché de moyenne et grande envergure. “Il y a beaucoup de potentiel pour ce marché­là. Mais il faudra peut­être songer à un arbitrage public”. Philippe Delaisse pointe aussi le développement de marchés de niche dans lesquels certaines entreprises wallonnes ont leur mot à dire. “On peut citer le marché de l’intégration architecturale des installations photovoltaïques, en plein boom. Ceux qui y travaillent raisonnent comme suit : chaque cm2 d’un bâtiment quel qu’il soit devra pouvoir transformer toute énergie lumineuse en électricité. Dans le futur, même les briques pourront répondre à ce besoin. L’inté­ gration des systèmes photovoltaïques, qu’ils se présentent sous forme de panneaux, ardoises, tuiles, verres ou autres, est assurément un secteur d’avenir”. O. Sta.

Les incitants du type “certificat vert” sont vouées à disparaître de façon progressive.

L’avenir du secteur, en plein boom au niveau mon­ dial et de plus en plus concurrentiel au niveau régio­ nal, passe résolument par les avancées techniques. Celles­ci s’intéressent aussi à l’esthétique des installa­ tions. “On crée des panneaux plus discrets, qui s’intègrent à la toiture. Certaines firmes, comme Eternit, ont aussi mis au point une tuile photovoltaïque. Ce business­là a aussi de l’avenir”, affirme Jérôme Kervyn de Meeren­ dré. Le marché résidentiel doit­il s’attendre à de gros­ ses nouveautés dans les mois à venir? Nos interlocu­ teurs tempèrent quelque peu. “Dans les prochaines an­ nées, la cellule à base de silicium monocristallin et polycristallin restera leader, devant les couches minces, qui prendront des parts de marché”, prévoit Pierre Ve­ rhoogen. “Mais à terme, les nanotechnologies bouleverse­ ront encore un peu plus le marché. Je pense notamment aux cellules organiques”. “Il faudra encore attendre quel­ ques années pour que tout cela arrive au stade de la com­ mercialisation”, confirme Jérôme Kervyn de Meeren­ dré. Olivier Standaert

CHRISTOPHE BORTELS

faire une installation “low cost”, mais il y a plus de risques quant à la durée de vie et la sécurité”.

Nouvelle donne pour les certificats verts wallons. Conformément aux demandes de la Commission wallonne pour l’Énergie (CWaPe) et du secteur photovoltaïque (lire par ailleurs), le Gouvernement wallon a décidé revoir progressivement à la baisse le mécanisme de soutien aux installations photovoltaïques d’ici à l’horizon 2020. Voici ce qui est prévu : à partir du 1er décembre, pour toute nouvelle installation < 10 kWc, en complément aux 40 certificats verts d’avance actuellement en vigueur, chaque mégawatt-heure (MWh) produit sera récompensé par 7 certificats verts (CV) et ce, pendant 10 ans garantis (au lieu de 15 précédemment). La date prise en considération est celle du payement d’un acompte de minimum 20 %, ou la date de la signature d’un prêt vert pour au moins 50 % du total de la facture. L’installation devra intervenir dans les six mois qui suivent cette date, ce dont il convient de s’assurer en l’écrivant clairement dans le contrat. À partir du 1er avril 2012, le nombre de CV sera plus important les premières années mais évoluera de manière dégressive en fonction de l’âge de l’installation, pour terminer, lors de la 10e année, à 2 CV/MWh. À partir du 1er septembre 2012, le nombre de certificats octroyés par mégawatt heure produit reste décroissant, mais commence à 8 CV par mégawatt heure produit. “Avec la déductibilité fiscale et le compteur qui tourne à l’envers, ce mécanisme adapté permettra de garantir aux ménages qui investissent dans le photovoltaïque de rembourser une installation de bonne qualité en 4 ans, soit encore plus rapidement qu’aujourd’hui”, lit-on sur le portail de l’énergie en Wallonie. http://energie.wallonie.be

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


4

Construction

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Question time

Pour un jardin avec clôture Clotûrer sa propriété n’est pas obligatoire. Mais le propriétaire, qui souhaite le faire, doit respecter certaines règles. Une clôture, c’est une construction ou une plantation qui entoure un bien immeuble bâti ou non. Il peut s’agir d’un mur, d’une haie ou même de fils. Un propriétaire peut décider seul de clôtu­ rer son terrain. A la différence de la clôture, le bornage est une opération qui suppose au moins deux voisins. Il se réalise, par un géo­ mètre, amiablement entre propriétaires ou judiciairement devant le juge de paix. Le bornage fixe la séparation entre deux pro­ priétés et la clôture matérialise cette limite. En principe, le propriétaire doit placer sa clôture à la limite de son terrain sans empié­ ter chez le voisin. En ville, si l’un d’eux sou­ haite installer une clôture, il peut imposer à son voisin de contribuer aux frais (avec de­ mande préalable). La construction d’un mur

devra alors se faire à cheval sur la limite des deux terrains après obtention d’un permis d’urbanisme. Si un propriétaire décide de clôturer sa pro­ priété sans en avertir son voisin, il ne peut le faire que sur son terrain et devra, bien en­ tendu, supporte seul les frais. Il existe des règlements pour la hauteur des clôtures et les distances de plantation. Leur consulta­ tion peut se faire à la justice de paix du can­ ton du lieu où se trouve la propriété. Le droit de clôture connaît aussi des restrictions. La clôture ne peut gêner l’exercice d’une servi­ tude. Mais rien n’empêche le propriétaire de clôturer son terrain grevé d’une servitude tout en installant une porte non fermée. e

U Consultez votre notaire pour des conseils sur mesure ou rendez vous sur www.notaire.be.

Immo Brèves

Logements unifamiliaux plus grands en Belgique La superficie des logements unifamiliaux est 40 % plus éle­ vée en Belgique qu’à l’étranger, ressort­il d’une étude menée par la société immobilière Cen­ tury 21 dans 12 pays euro­ péens. Quelque 5 500 loge­ ments belges ont été étudiés pour cette enquête. La société a évalué la superficie et le prix de logements unifa­ miliaux typiques, c’est­à­dire composés de deux chambres, une salle de bain, une cuisine, un living et un espace extérieur. Les résultats montrent que la

maison belge est en moyenne d’une superficie de 119 m2, alors que la moyenne étrangère est de 87 m2. Contrairement à la Belgique, les maisons unifamiliales étudiées à l’étranger disposent générale­ ment d’une terrasse ou d’un balcon plutôt que d’une cour ou d’un jardin. L’emplacement et la surface habitable sont les éléments principaux qui déter­ minent le prix du logement. Le prix de vente moyen en Bel­ gique (179 606 euros) est 1 % plus élevé qu’à l’étranger (177 732 euros). Selon Century 21, cette diffé­ rence est compensée par une surface habitable plus large et une meilleure qualité de cons­ truction. (Belga)

France : coût des crédits en hausse Le coût des crédits immobiliers pour les ménages en France a connu en septembre sa première baisse en neuf mois, selon des sta­ tistiques diffusées par la Banque de France (BdF). Après avoir aug­ menté de manière continue de­ puis janvier, le taux moyen des crédits à l’habitat, qui regroupe l’ensemble des charges pour l’emprunteur sur la durée de son crédit, a atteint 3,53 % en septem­ bre contre 3,55 % en août. Sa der­ nière baisse remonte à décem­ bre 2010. Il s’élevait alors à 3,18 %. Le rythme de croissance des prêts à l’habitat a atteint 8,2 % en septembre sur un an contre 8,4 % en août. e

Libre Immo. Supplément hebdomadaire à La Libre Belgique.Coordination rédactionnelle:Vincent Slits. (02 211 29 13 - vincent.slits@lalibre.be) Illustrations: Etienne Scholasse. Réalisation: Sodimco. Directeur général: Denis Pierrard..Rédacteur en chef:Vincent Slits.Rédacteur en chef adjoint: Pierre-François Lovens.Conception graphique: Jean-Pierre Lambert (responsable graphique), Bruno Bausier. Publicité: Véronique Le Clercq (00322 21127 64 veronique.leclercq@saipm.com)

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Annonces immobilières

5

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


6

Annonces immobilières

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Annonces immobilières

7

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


10

Annonces immobilières

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

21-95358130-30 21-95385207-07 21-95403402-02

21-95400905-05

MAISONS À VENDRE de 250.000 à 375.000 €

MAISONS À VENDRE de 375.000 à 500.000 €

21-95354404-04 21-95358138-38 21-95402308-08

21-95403301-01

21-95358102-02 21-95358127-27

21-95358158-58

21-95400904-04

21-95358132-32 21-94973406-06

21-95358165-65 21-95403302-02 21-95400903-03

21-95358136-36

21-95385202-02

21-95402302-02 21-95358168-68

21-95358137-37

21-94973408-08 21-95358145-45

21-95358172-72 21-95400402-02 21-95403309-09 21-95358143-43

MAISONS À VENDRE plus de 500.000 €

21-95358144-44

21-95385212-12

21-95358146-46

21-95313901-01

21-95384602-02

21-95402101-01

21-95403307-07

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Annonces immobilières

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

11

21-95358112-12 21-95358151-51 21-95354405-05 21-95358166-66

21-95358150-50

21-95403303-03

MAISONS À VENDRE prix non précisé

21-95358109-09

21-95385208-08 21-95358103-03

21-95358159-59

21-95358154-54

21-95358116-16 21-95358162-62 21-94973401-01

21-95400908-08 21-95385211-11

21-94973410-10

APPARTEMENTS À VENDRE

de 250.000 à 375.000 €

21-95403310-10

21-95356601-01 21-95402306-06

21-95385204-04 21-95358123-23 21-95354406-06

21-95385203-03

21-95358120-20

21-95400408-08 21-95358122-22

21-95358108-08

21-95400907-07

21-95358118-18 21-95400403-03 21-95358107-07 21-95358119-19

21-95400409-09

21-95400401-01

APPARTEMENTS À VENDRE

de 125.000 à 250.000 €

21-95358106-06

21-94973407-07

21-95358121-21

21-94973404-04

21-95358167-67

21-95400901-01

21-95402304-04

21-95358133-33

21-94973403-03

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


12

Annonces immobilières

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

21-95358164-64 21-95358124-24

21-95358131-31 21-95385216-16

APPARTEMENTS À VENDRE

21-94973402-02

de 375.000 à 500.000 €

21-95400406-06

21-95403404-04 21-95403406-06

21-95385218-18 21-95385206-06 21-95358155-55

21-95403304-04

21-95385210-10

21-95385213-13

21-95403305-05

21-95403405-05 21-95385101-01

21-95385205-05

21-95358163-63

21-95402309-09

21-95385217-17 21-95403306-06

21-95402305-05

21-95358134-34

21-95403408-08

21-95358160-60

21-95385215-15 21-95358135-35

21-94973405-05

21-95358171-71

21-95400404-04

21-95385201-01

21-95358156-56

21-95358173-73

21-95402307-07

APPARTEMENTS À VENDRE

21-95403308-08 21-95400405-05

plus de 500.000 €

21-95358152-52

21-95384605-05

21-95400407-07

21-95358113-13

21-95385209-09

21-95385214-14

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Annonces immobilières

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

APPARTEMENTS À VENDRE prix non précisé

13

LOFTS

vente & location 21-94020601-01

21-95358126-26

21-95358142-42 21-95358129-29

IMMEUBLES DE RAPPORT

21-95358128-28

21-95402303-03 21-95400902-02 21-95358170-70

FLATS & STUDIOS

21-95358140-40

21-94939101-01

à vendre

21-95354403-03

21-95358169-69

21-95402301-01 21-67470109-09

21-95358105-05

21-95358147-47

21-95358104-04

MAISONS à louer

21-95358110-10

21-95358117-17 21-95358101-01

21-95403403-03 21-95400410-10

21-85363901-01

CHERCHE à acheter

APPARTEMENTS

21-95358148-48

à louer

21-95402310-10 21-95358111-11

21-95358174-74

TERRAINS

21-95358149-49

21-95354402-02

à vendre

COMMERCES

21-95358141-41 21-95354401-01

à vendre

21-95384601-01

VIAGER 21-95358153-53

21-95400906-06

21-95358139-39

21-95358114-14 21-95358115-15 21-86748901-01 21-95358157-57

21-95358161-61

21-83200402-02

21-95384604-04

21-94973409-09

21-95358125-25

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


14

Annonces notariales

SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

SALLE DE VENTE PAR NOTAIRES

34, rue de la Montagne ­ 1000 Bruxelles

21-95403514-14

21-95403506-06

21-95403510-10

21-95403508-08 21-95322701-01

RÉSULTATS DES VENTES PUBLIQUES

RÉSULTATS DES VENTES PUBLIQUES

Brabant

Bruxelles

21-95403509-09

21-95403517-17

21-95403501-01

21-95403526-26

21-95403516-16

21-95403502-02

21-95403515-15

21-95403503-03

21-95403525-25

21-95403512-12

21-95403504-04

21-95403511-11

21-95403513-13

21-95403505-05

21-95403520-20

21-95403507-07

21-95403528-28

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


SEMAINE DU 10 AU 16 NOVEMBRE 2011 LIBRE IMMO

Ventes Publiques Résultats

15

21-95403524-24 21-95403521-21

21-95285816-16

21-95403523-23

21-95285817-17

21-95403522-22

21-95403519-19 21-95285821-21 21-95403527-27

21-95403518-18

21-95285818-18

21-95285830-30

© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2011. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

La Libre Immo du 10 novembre 2011  

La multiplication des panneaux

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you