Page 1

LA CARTE  LES ÉTAPES  LES 198 COUREURS

SUPPLÉMENT GRATUIT À LA DERNIÈRE HEURE / LES SPORTS 30 JUIN 2012

DU TOUR

LE GUIDE

Avec le VOOcorder, vivez le Tour de France en Haute Définition. Informations et abonnements chez votre revendeur le plus proche

Voir conditions de l’offre sur www.voo.be

0800 800 25 www.voo.be


TOUR DE FRANCE 2012

2 Il le lesTour sports I 30 2012 JUIN 2012 de France l 30 JUIN 2012


TOUR DE FRANCE 2012

➜ l’édito de ERIC DE FALLEUR

POUR ENTRER DANS L’HISTOIRE C’est par un Grand Départ appelé à un immense succès populaire que va débuter ce samedi le 99e Tour de France sur les grands boulevards liégeois. Huit ans après, la caravane du Tour est de retour dans la Cité ardente. Un prologue, quasi identique à celui qui avait couronné le jeune Fabian Cancellara, va offrir à la Grande Boucle une première orientation et un départ en fanfare, au propre, comme au figuré. L’enthousiasme de la Belgique, de la Wallonie et bien sûr des Liégeois, pour la course au maillot jaune n’est plus à démontrer. Avec ce horsd’œuvre contre-la-montre, puis une première étape vers Seraing, au final acrobatique et musclé, le Tour 2012 entrera très vite dans le vif de son sujet. On découvrira plus loin le parcours de cette édition, propice à priori aux rouleurs, mais qui va faire la part belle à l’inconnu tout en découvrant des pentes ou pourcentages inhabituels au Tour. D’autant que, en l’ab-

sence forcée d’Alberto Contador et celle fortuite d’Andy Schleck, la donne est évidemment différente. Il y a un an, en Vendée, les deux hommes se partageaient la vedette et la faveur des pronostics. On sait que le Madrilène s’embourba bien vite, comme s’il était resté englué dans la vase du Passage du Gois, tandis que le Luxembourgois butait finalement sur le jusqu’au boutisme de Cadel Evans. Douze mois ont passé, l’Australien est toujours là, plus fort désormais de la certitude qu’il peut e faire, comme on dit, et avec une équipe à son entier service, Philippe Gilbert inclus. Et pourtant, le tenant du titre, trente-cinq ans il est vrai, n’est qu’un des deux principaux prétendants au maillot jaune. Car le chef de file de la BMC doit partager ce statut avec le très flegmatique et mystérieux Bradley Wiggins. Pour le Britannique, appelé en cas de succès à devenir la véritable rock star des pelotons, le Tour 2012 s’apparente à la chronique d’un succès annoncé tant son début de saison a impressionné, dans son chef ainsi que dans celui de son équipe. Mais, sport, cyclisme et Tour de France sont tout sauf des sciences exactes. Dans l’ombre des duellistes, une grosse demi-douzaine de candidats rêve de créer la surprise et de profiter des absences précitées. Pour Vincenzo Nibali, Samuel Sanchez, Frank Schleck, Denis Menchov, Revi Leipheimer, Robert Gesink, Ryder Hesjedal ou, bien évidemment, Jurgen Van den Broeck, ce Tour de France 2012 est sans doute, à des degrés divers, l’occasion ou jamais d’entrer de plein pied et pour toujours dans l’histoire de la plus grande course cycliste. ●

 Jurgen Van den Broeck est l’un de ceux qui rêvent de profiter du Tour de France pour créer la surprise et s’octroyer la gloire que Cadel Evans (à l’arrière-plan) avait faite sienne l’an passé. (PHOTO NEWS)

30 JUIN 2012 de I les sports 30 JUIN 2012 l le Tour France 2012 Il 3

Le 99e Tour de France en bref DÉPART le samedi 30 juin à Liège. ARRIVÉE le dimanche 22 juillet à Paris ■ Un prologue et vingt étapes, pour un total de 3.479 km. ■ Trois contre-la-montre individuels pour un total de 101 km 500 (6km400 dans le prologue, 42 km dans la 9e étape et 53 km dans la 19e). ■ 9 étapes de plaine (1re, 2e, 4e, 5e, 6e, 13e, 15e, 18e et 20e étapes). ■ 4 étapes accidentées ou de moyenne montagne dont une avec arrivée en altitude (3e, 7e et 8e étapes). ■ 5 étapes de montagne dont deux avec arrivée en altitude (10e, 11e, 14e, 16e et 17e étapes) ■ Trois arrivées en altitude (7e étape à La Planche des Belles Filles, 11e étape à La Toussuire-Les Sybelles et 17e étape à Peyragudes,). ■ Deux jours de repos (10 et 17 juillet). ■ Le parcours recense 25 cols ou côtes et arrivées en altitude classés en deuxième, première ou hors catégorie (1 dans les Vosges, 3 dans le Jura, 4 dans le Jura suisse, 6 dans les Alpes et 11 dans les Pyrénées). C’est deux de plus que l’an dernier. ■ “Toit” du Tour: Tourmalet, escaladé lors de la 16e étape (2.115 m d’altitude). ■ Comme les deux dernières années, aucune bonification ne sera attribuée aux sprints intermédiaires (un seul par étape) et aux arrivées d’étapes. Par rapport au Tour de l’année passée, disparition du chrono par équipes. QUATRE MAILLOTS DISTINCTIFS jaune (classement général), vert (par points), blanc à pois rouges (de la montagne) et blanc (jeunes, né après le 1er janvier 1987). Classement par équipes. Prix de la combativité. 3.200.000 euros de prix (450.000 au vainqueur). 98 éditions depuis la création de l’épreuve en 1903. 36 victoires pour la France, 18 pour la Belgique, 12 pour l’Espagne*, 10 pour les Etats-Unis, 9 pour l’Italie, 5 pour le Luxembourg, 2 pour les Pays-Bas et la Suisse, 1 pour l’Allemagne, le Danemark, l’Irlande et l’Australie. * après déclassement d’Alberto Contador (Esp) en 2010 au profit d’Andy Schleck (Lux). LE RECORDMAN sept succès pour Lance Armstrong (USA). LE DERNIER VAINQUEUR Cadel Evans (Aus). L’AN PASSÉ* 1. Cadel Evans (Aus/BMC) en 86h12:22; 2. Andy Schleck (Lux) à 1:34; 3. Frank Schleck (Lux) 2:30; 4. Thomas Voeckler (Fra) 3:20; 5. Samuel Sanchez (Esp) 4:55; 6. Damiano Cunego (Ita) 6:05; 7. Ivan Basso (Ita) 7:23; 8. Tom Danielson (USA) 8:15; 9. Jean-Christophe Peraud (Fra) 10:11; 10. Pierre Rolland (Fra) 10:43... 12. Kevin De Weert (Bel) 16:29. * après déclassement de Contador, classé 5e initialement.. VILLES ÉTAPES INÉDITES Abbeville, Annonay Davézieux, Bellegarde-sur-Valserine, La Planche des Belles Filles, Peyragudes, Porrentruy, Samatan, Tomblaine et Visé. EQUIPES PARTICIPANTES 18 ProTeams (qualifiées d’office): AG2R, Astana, BMC, Euskaltel, FDJ, Garmin, Lampre, Liquigas, Lotto-Belisol, Movistar, Omega Pharma-Quick Step, Orica-GreenEdge, Rabobank, Radioshack-Nissan, Katusha, Sky, Saxo Bank, Vacansoleil-DCM. + 4 équipes continentales professionnelles invitées: Argos-Shimano, Cofidis, Europcar, Saur-Sojasun. Project 1t4i tiennent la corse, BretagneSchueller est aussi candidate.


TOUR DE FRANCE 2012

V

loton passera par exemple le cap des 600 mètres d’altitude à la Barraque de Fraiture, mais rien de déterminant. C’est en fait les derniers kilomètres de l’étape qui peuvent provoquer des dégâts, au propre comme au figuré, car la bien nommée descente des trente tournants, qui dégringole vers Engis (à une bonne quinzaine de kilomètres de l’arrivée), pourrait se révéler meurtrière si la chaussée est humide. Beaucoup plus près de l’arrivée, dès le passage sur le pont de Seraing, où, initialement, l’étape aurait dû se terminer en face des Cristalleries du Val Saint-Lambert, en bord de Meuse, le final de l’étape est un toboggan tournicotant avec la montée finale de 2 km 400 sur des routes parfois très pentues, pavées à certains endroits et entrecoupées de virages plus ou moins serrés. Les puncheurs, Valverde, Sagan, Evans, Gilbert bien sûr, vont apprécier, car c’est normalement trop dur pour les sprinters, même si le dernier kilomètre est plus plat et que certains, comme Oscar Freire, peuvent s’être accrochés. Surtout en début de Tour quand tout le monde est encore frais et surtout nerveux.

oici à quoi ressemble, dans les grandes lignes, le parcours du Tour de France 2012 et ce qui attend les candidats à la succession de Cadel Evans dans les prochaines semaines, de Liège aux Champs Elysées :

LE PARCOURS

LE TOUR PASSÉ AU SCANNER

SAMEDI 30 JUIN, PROLOGUE CLM Liège 6.4 km

C’est la copie quasi conforme, à cent cinquante mètres près, du prologue qui, il y a huit ans, avait permis à Fabian Cancellara, 23 ans à l’époque, de remporter une première étape sur le Tour de France et de porter le maillot jaune. Des aménagements effectués depuis lors sur la voirie de la Cité ardente ont contraint les organisateurs à revoir la distance exacte de cette première manche du Tour qui se disputera dans le centre de Liège et notamment sur ces grands boulevards. C’est un terrain propice aux rouleurs, les grands développements seront de mise et l’ambiance promet d’être exceptionnelle avec une foule innombrable. En bordure de la Meuse, que le parcours longe durant onze cent mètres, s’il y en a ce dernier jour de juin et surtout venant du nord, nord-est, le vent peut jouer un rôle non négligeable. Sept ronds-points, dont deux à prendre à 180°, un virage à angle droit et cinq courbes plus ou moins marquées peuvent se révéler des pièges, surtout si la pluie vient troubler la fête. Si c’est le cas, les petits pavés, notamment autour de la Place Saint-Lambert, seront également des dangers potentiels dont les coureurs devront se méfier.

Un prologue et vingt étapes, voici le programme du 99e Tour de France, couru du samedi 30 juin, à Liège, au dimanche 22 juillet, à Paris PAR ERIC DE FALLEUR

Départ fictif à 12h05 au Parc d’Avroy. Cérémonie officielle à 12h10 Place Saint-Lambert. Départ réel à 12h39 sur la N61. Arrivée prévue à 17h15. Les difficultés du jour : Km 42 - Côte de Cokaifagne – 2.9 km de montée à 5.1 % – Catégorie 4 Km 49 - Côte de Francorchamps – 1.1 km de montée à 6.4 % – Catégorie 4 Km 94 - Côte de Lierneux – 2.1 km de montée à 5.1 % – Catégorie 4 Km 139 - Côte de Barvaux – 1.6 km de montée à 4.2 % – Catégorie 4 Km 198 - Côte de Seraing – 2.4 km de montée à 4.7 % – Catégorie 4. Sprint intermédiaire : Km 116.5 Erezée. Ravitaillement : Km 98.5 Baraque de Fraiture. Dernier kilomètre : en montée à 2.9 %, précédé d’un avantdernier km et demi à 5.8 % Dernière ligne droite de 1050 mètres (300 mètres à vue).

Départ du premier coureur à 14h00. Arrivée du dernier coureur prévue à 17h20. DERNIER KILOMÈTRE : en léger faux plat descendant dans sa première partie, plat ensuite. Dernière ligne droite de 500 m sur le Boulevard d’Avroy (dernier virage à 1500 mètres).

DIMANCHE 1 JUILLET, 1RE ÉTAPE Liège-Seraing 198 km

NUMÉRO GÉNÉRAL 02/744.44.55 Administrateur délégué et éditeur responsable François le Hodey Directeur général Denis Pierrard Rédacteur en chef Ralph Vankrinkelveldt Responsable du supplément Eric de Falleur Responsable rédaction sportive Philippe Lacourt

LUNDI 2 JUILLET, 2E ÉTAPE Visé-Tournai 207.5 km

Si les écarts enregistrés la veille dans le prologue sont ténus, le maillot jaune peut déjà changer d’épaules. Cela, même si, comme les années précédentes, les organisateurs n’ont pas prévu de bonifications, ni pendant les étapes, ni aux arrivées. Ce n’est pas que le parcours de cette 1re étape en ligne, qui visitera largement les routes du sud de la province de Liège, en faisant une incursion sur celles du nord de la province de Luxembourg, soit particulièrement difficile. Il y a bien quelques côtes au programme, le pe-

Mise en pages Sodimco Direction, administration, rédaction rue des Francs, 79 1040 Bruxelles Fax > (02) 211.28.70 Publicité RGP > (02) 211.29.59 Abonnements > (02) 744.44.55 Fax > (02) 744.45.55. E-mail > les.sports@dh.be Internet > www.dh.be Crédits Une x

4

4

La caravane du Tour quittera la province de Liège, en démarrant pour la première fois de Visé. La petite cité frontalière aurait dû avoir la visite du Tour en 2010. Les règlements UCI avaient alors imposé aux organisateurs de réduire la distance de l’étape se finissant à Arenberg et le peloton était parti de Wanze. La course au maillot jaune va traverser la Wallonie de part en part, en passant par sa Capitale, Namur, où le

4 3

3 4

4

4

S

H

1

2

3

4

S

H

1

2

4

S

3

4

S

H

1

2

3

S

4

S

1

H

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

4 4

3

S

4

4 4

4

3 S

4 Il leles sports I 30 2012 JUIN 2012 Tour de France l 30 JUIN 2012

4

S

2

3

4

S


TOUR DE FRANCE 2012 Tour fera un clin d’œil aux éditions d’antan en franchissant la côte de la Citadelle. C’est la seule difficulté recensée en ce troisième jour de course où les grandes chaussées seront le plus souvent empruntées. Même si des échappés risquent d’amuser le tapis, il y a gros à parier que l’étape se terminera par un sprint massif. Lors de la seule visite du Tour dans la cité des cinq clochers, c’est d’ailleurs le très rapide Guido Reybroek qui s’y était imposé, en 1966. Un sprint délivrerait aussi un autre message, celui voulu par les organisateurs comme le remarque Christian Prudhomme : “Le passage à Tournai nous donnera aussi l’occasion d’avoir une pensée pour Wouter Weylandt, qui y avait signé la dernière victoire de sa carrière, lors du Circuit Franco-Belge en 2010.”

– Catégorie 3 Km 181 - Côte de Herquelingue – 1.7 km de montée à 5.8 % – Catégorie 4 Km 185 - Côte de Quéhen – 1,4km de montée à 5,9 % – Catégorie 4 Km 190.5 - Côte du Mont Lambert – 1.3 km de montée à 8.4 % – Catégorie 3 Km 197 - Boulogne-sur-Mer – 0.7 km de montée à 7.4 % – Catégorie 4 Sprint intermédiaire : Km 119 Senlecques. Ravitaillement : Km 95 Thérouanne. Dernier kilomètre : en montée (les 700 derniers mètres à 7,4 %). Dernière ligne droite de 250 mètres.

Départ fictif à 12h35, départ réel à 12h40. Arrivée prévue à 17h20. La difficulté du jour : Km 82.5 - Côte de la Citadelle de Namur – 2 km de montée à 6 % – Catégorie 4 Sprint intermédiaire : Km 153 Soignies Ravitaillement : Km 94.5 Temploux. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 400 mètres.

La première des six étapes qui franchissent la barre des deux cents kilomètres n’est certes pas la plus difficile, sur le papier. Normalement, elle doit faire les choux gras des sprinters mais pendant plus de cent kilomètres, la course longera la Côte d’Albâtre où le vent peut se révéler déterminant, par ailleurs dans un décor magnifique et sur des routes escarpées. Le virage à Fécamp, le port certes distant de 75 km de l’arrivée, pourrait bien sonner le départ d’une finale un peu folle, où les favoris et leurs équipiers chercheront peut-être, avec l’aide d’Eole, à provoquer des bordures et des cassures. “Les habitués du Tour de Picardie connaissent les pièges que peut réserver la région, explique encore le directeur du Tour Christian Prudhomme. […] Une vigilance extrême sera recommandée aux favoris de la course, qui connaissent la difficulté à combler le retard pris par négligence en début de Tour.”Même si des baroudeurs vont tenter de profiter des écarts déjà enregistrés depuis le départ pour espérer qu’une échappée aille au bout, il y a de grande chance que l’étape se termine au sprint. Un comble, au pays de Jacques Anquetil !

JEUDI 5 JUILLET, 5E ÉTAPE Rouen-Saint-Quentin 196.5 km Un sprint est à attendre encore, comme lors de la dernière des deux précédentes visites du Tour dans la sous-préfecture de l’Aisne chère à Martial Gayant. En 2006, Robbie McEwen s’était imposé à Saint-Quentin, soixante-huit ans après le succès contre-la-montre de notre compatriote Félicien Vervaecke, pourtant pur grimpeur et premier mentor d’un certain Eddy Merckx. Le parcours est plat (aucune difficulté recensée) et donc, à moins que le vent n’inspire certains dans les plaines de Picardie, les sprinters et leurs équipiers vont s’employer à ne pas galvauder une occasion. Il n’est pas sûr qu’ils en obtiennent tant que cela sur cette édition…

MERCREDI 4 JUILLET, 4E ÉTAPE Abeville-Rouen 214 km

MARDI 3 JUILLET, 3E ÉTAPE Orchies – Boulogne-sur-Mer 197 km

Le Tour arrive en France. Si elle s’élance d’Orchies, célèbre dans le cyclisme pour ses secteurs pavés qui ont fait la légende de Paris-Roubaix, la course ne visitera pas l’Enfer du Nord, cette année. L’étape risque d’être hyper-nerveuse avec un final très athlétique avec plusieurs monts du Boulonnais et des côtes qui offriront des passages à 10 %. Le vent et ces montagnes russes peuvent casser le peloton et annihiler les espoirs des sprinters, d’autant que l’arrivée est, elle aussi, en montée. Même si la côte finale ne fait que 700 mètres, cela risque d’être rédhibitoire pour Cavendish et ses principaux rivaux. Pourtant, l’on pensait déjà que ce serait le cas il y a un an à Cap Fréhel où le Britannique avait quand même devancé Gilbert de justesse. “Aucune chance de voir un sprinter s’imposer, là où Chavanel est devenu champion de France l’an dernier, dit Jean-François Pescheux. Il y a quatre côtes dans les seize derniers kilomètres…”

Départ fictif à 12h30, départ réel à 12h45. Arrivée prévue à 17h15. Aucune difficulté recensée. Sprint intermédiaire : Km 109 Breteuil. Ravitaillement : Km 96 Viefvillers. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 130 mètres (dernier virage à 1300 mètres)

VENDREDI 6 JUILLET, 6E ÉTAPE Épernay – Metz 207.5 km

Au départ de la Champagne, le Tour passe par la Lorraine, flirtant dans la finale de l’étape avec les frontières belges et grand-ducales. Metz accueille le Tour pour la 41e fois (seules quatre villes ont fait mieux) mais cela fait un certain temps déjà que la Grande Boucle n’y était plus venue (succès d’Armstrong clm en 1999, départ d’étape en 2002). Après une semaine de course, et à la veille d’une première incursion en montagne, dans les Vosges, les attaquants peuvent cette fois échapper à la garde du peloton qui aura peut-être d’autres idées en tête et besoin de récupérer après une première partie de Tour sans temps-mort.

Départ fictif à 12h10, départ réel à 12h45. Arrivée prévue à 17h25. Les difficultés du jour : Km 38 - Côte du Mont Huon – 2.1 km de montée à 4,1 % – Catégorie 4. Km 69 - Côte de Dieppe – 1.8 km de montée à 3.9 % – Catégorie 4. Km 74 - Côte de Pourville-sur-Mer – 1.9 km de montée à 4.4 % – Catégorie 4. Km 143 - Côte de Toussaint – 1.9 km de montée à 4.6 % – Catégorie 4. Sprint intermédiaire : Km 140 Fécamp. Ravitaillement : Km 94 Veules-les-Roses. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 750 mètres.

Départ fictif à 12h30, départ réel à 12h40. Arrivée prévue à 17h20. Les difficultés du jour : Km 132 - Côte de L’Éperche – 0.7 km de montée à 6.9 % – Catégorie 4 Km 163.5 - Côte de Mont Violette – 1.0 km de montée à 9.2 %

Départ fictif à 12h15, départ réel à 12h30. Arrivée prévue à 17h10. La difficulté du jour : Km 145 - Côte de Buxières – 2.7 km de montée à 3.8 % – Catégorie 4. Sprint intermédiaire : Km 135.5 Saint-Mihiel. Ravitaillement : Km 97.5 Villotte-devant-Louppy. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 700 m.

1 3 4

4

4 4

S

4

3

S S

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

H

1

2

3

4

S

H

1

2

3

4

S

H

1

2

3

4

S

H

1

2

3

4

S

4 4

4 S

3

4 S 4 S

3 1

30 JUIN 2012 de I les sports 30 JUIN 2012 l le Tour France 2012 Il 5


TOUR DE FRANCE 2012 SAMEDI 7 JUILLET, 7E ÉTAPE Tomblaine – La Planche des Belles Filles 199 km Huit jours après le départ de Liège, voici que se dressent devant les coureurs les premiers sommets. En l’occurrence ceux des cols vosgiens. Les difficultés iront crescendo et il y a à parier que les écarts ne se feront que sur la dernière d’entre elles. L’arrivée inédite dans la station de la Planche des Belles Filles promet cependant beaucoup. Elle propose aux coureurs des pourcentages inhabituels sur les routes de la

Le classement par points

Grande Boucle. Pour le Tour, un supplément de route asphaltée de 300 mètres à 14 % (avec un bref passage à 20 % !) a même été construit (au grand dam des écologistes) ce qui porte à presque six kilomètres l’ascension dans son ensemble. Au pied de cette montée finale, les coureurs trouveront un premier kilomètre à 9,5 %, avec passage à 13 ! “On verra déjà ce jour-là qui peut gagner le Tour ou non”, prédit l’ancien champion du monde Luc Leblanc. C’est un premier rendez-vous à n’absolument pas manquer pour les favoris.

LUNDI 9 JUILLET, 9E ÉTAPE clm Arc-et-Senans - Besançon 41.5 km Pour clore en beauté cette première partie du Tour 2012, voici déjà le deuxième chrono individuel après le prologue. Si aucune difficulté n'est recensée sur le parcours, tracée dans son immense majorité dans le Doubs, il est pourtant moins plat qu'il n'y parait. Il est aussi athlétique et sinueux. Dans des temps pas si éloignés que cela, Miguel Indurain ou Lance Armstrong s'en seraient délectés et sans doute auraient-ils déjà muselé l'opposition. Les rouleurs, comme Wiggins ou Evans, doivent en tout cas en profiter pour prendre leurs distances avec les grimpeurs ou la réduire après les deux dernières étapes.

Départ fictif à 12h10, départ réel à 12h15. Arrivée prévue à 17h15. Les difficultés du jour : Km 112 – Col de Grosse Pierre – 3.1 km de montée à 6.4 % – Catégorie 3 Km 150.5 Col du mont de Fourche – 3.1 km de montée à 6.4 % – Catégorie 3 Km 199 La Planche des Belles Filles – 5.9 km de montée à 8.5 % – Catégorie 1 Sprint intermédiaire : Km 103.5 Gérardmer. Ravitaillement : Km 86.5 Laveline-devant-Bruyères. Dernier kilomètre : en montée à 8.2 %, après une montée finale de 5.9 km à 8.5 %. Dernière ligne droite de 250 mètres.

DIMANCHE 8 JUILLET, 8E ÉTAPE Belfort – Porrentruy 157.5 km

Étapes de plat Les 1re, 2e, 4e, 5e, 6e, 13e, 15e, 18e et 20e étapes 45, 35, 30, 26, 22, 20, 18, 16, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2 points aux 15 premiers

Étapes de moyenne montagne e

Les 3 , 7e, 8e et 12e étapes 30, 25, 22, 19, 17, 15, 13, 11, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 points aux 15 premiers

Étapes de montagne Les 10e, 11e, 14e, 16e et 17e étapes 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 points aux 15 premiers

Étape contre la montre Prologue et 9e et 19e étapes 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 points aux 15 premiers

Sprint intermédiaire Dans toutes les étapes, sauf les clm 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 points aux 15 premiers

Voici une étape comme les aiment Christian Prudhomme et leurs collaborateurs. “Ce pourrait bien être une étape clé”, dit d’ailleurs Jean-François Pescheux, le directeur de course. Six grosses montées sont proposées à la convoitise des costauds et des audacieux dans une étape dont le profil ressemble à une scie retournée et où les nonante derniers kilomètres sont couverts en Suisse. Et s’il restera seize kilomètres entre le dernier sommet (col de la Croix, 1re catégorie) et l’arrivée, inédite elle aussi, à Porrentuy, la raideur de cette ultime montée (près de quatre kilomètres à plus de 9 %, mais avec, juste avant le sommet du 17 % !) permettra à un ou plusieurs hommes forts de créer peut-être des écarts suffisants et d’aller au bout. Gare à la journée sans ou à la défaillance…

Départ du premier coureur à 9h45, départ du dernier coureur à 16h39. Arrivée du dernier coureur prévue à 17h30. Les coureurs partent de 2 en 2 minutes, de 3 en 3 pour les vingt derniers (qui sont en fait les vingt premiers du classement général). Ravitaillement : Km 21.5 Boussières. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 100 mètres (dernier virage à 400 mètres).

MARDI 10 JUILLET Repos à Mâcon MERCREDI 11 JUILLET, 10E ÉTAPE Mâcon – Bellegarde-sur-Valserine 194.5 km Les lendemains de jour de repos ne sont pas toujours ceux que l’on espère et les coureurs se méfieront donc de la reprise avec cette 10e étape, quasi identique (152 km communs) à la 5e du Dauphiné durant laquelle Evans et Nibali avaient tenté de piéger Wiggins dans la descente du Grand Colombier, premier col hors catégorie du 99e Tour de France. Une longue et raide escalade inédite au Tour, qui ne peut plaire qu’aux purs grimpeurs, très pentue (“Pour moi, c’est le col le plus dur en France”, dit Pescheux) et dont la difficulté peut être renforcée en cas de forte chaleur, car le col jurassien

Départ fictif à 13h, départ réel à 13h15. Arrivée prévue à 17h10. Les difficultés du jour : Km 20 Côte de Bondéval – 4.4 km de montée à 3.9 % – Catégorie 4 Km 32 - Côte du Passage de la Douleur – 3.8 km de montée à 6,4 % – Catégorie 3 Km 50 - Côte de Maison-Rouge – 7.9 km de montée à 5 % – Catégorie 2 Km 73 - Côte de Saignelégier – 7.8 km de montée à 6.1 % – Catégorie 2 Km 97 - Côte de Saulcy – 4.6 km de montée à 8.6 % – Catégorie 2 Km 130.5 - Côte de Caquerelle – 4.3 km de montée à 7.6 % – Catégorie 2

H

2

2

Km 141.5 – Col de la Croix – 3.7 km de montée à 9.2 % – Catégorie 1. Sprint intermédiaire : Km 107 Les Genevez. Ravitaillement : Km 75 Le Bémont. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 700 mètresligne droite de 400 mètres.

1

3

3

2

H

H

2

S

H

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

2

2

4

1

2

S

3

4

S

H

1

2

3

S

4

1

H

S

2

H

4 1

2

3 2 2

2

6 I les sports I

S

30 JUIN 2012

2

3 S

H S

1

H

2

3

4

S


TOUR DE FRANCE 2012 n’est pas tellement haut et les températures y sont donc plus élevées qu’en très haute altitude. De son sommet, il restera pourtant 43 kilomètres à couvrir, dont l’ascension du col de Richemond, pour rejoindre l’arrivée, où le dernier kilomètres est en côte (5 %).

Grande-Motte lors du Tour 2009.” Même si aucune difficulté n’y est recensée, les trois premiers quarts de l’étape, dans la Drôme, le Vaucluse et le Gard, sont accidentés et propices aux attaques. Autres paramètres notables, la longueur de l’étape, 217 km, ainsi que la chaleur qui règne généralement dans cette région à cette période de l’année. Enfin, comme le dit le directeur du Tour, dès que la course aura contourné Montpellier et son agglomération, à Fabrègues, à 50 kilomètres de l’arrivée, un brusque changement de direction peut mettre le feu aux poudres, pourvu que le Mistral soit de la partie. Rassurez-vous, il souffle toujours dans la région… Et puis, à 23 km de l’arrivée, les coureurs devront escalader le très raide (10 %) Mont-Saint-Clair qui surplombe la ville de Sète, chère à Georges Brassens. Enfin, s’il fallait encore une raison pour que cette 13e étape se termine en feu d’artifice, sachez qu’elle se disputera le 14 juillet…

Sprint intermédiaire : Km 70 Saint-Etienne-des-Cuines. Dernier kilomètre : en montée à 4 % après une ascension de 18 km à 6.1 %. Dernière ligne droite de 160 mètres.

VENDREDI 13 JUILLET, 12E ÉTAPE Saint-Jean-de-Maurienne – Annonay Davézieux 226 km

Départ fictif à 12h10, départ réel à 12h15. Arrivée prévue à 17h15. Les difficultés du jour : Km 90 - Côte de Corlier – 6.4 km de montée à 5.5 % – Catégorie 2 Km 151.5 - Col du Grand Colombier (1.501 m) – 17.4 km de montée à 7.1 % – Hors Catégorie Km 174 - Col de Richemond – 7.2 km de montée à 5 % – Catégorie 3 Sprint intermédiaire : Km 130.5 Béon. Ravitaillement : Km 96 Aranc. Dernier kilomètre : en montée à 5.5 %. Dernière ligne droite de 280 mètres.

C’est l’étape la plus longue du Tour 2012. C’est également l’étape type pour les baroudeurs avec des difficultés (deux cols de 1re catégorie) trop éloignées de l’arrivée pour que les ténors s’affrontent réellement, mais un long parcours cependant trop musclé pour que les sprinters espèrent s’en sortir. “L’équipe du maillot jaune aura intérêt à lâcher du leste d’emblée pour éviter de devoir rouler toute la journée”, explique Luc Leblanc. Gare à l’élimination pour ceux qui subiraient une défaillance. La course tourne le dos aux Alpes et file vers l’Ardèche. Dans la finale, un terrain escarpé doit permettre au (x) plus costaud(s) de faire la différence.

JEUDI 12 JUILLET, 11E ÉTAPE Albertville – La Toussuire – Les Sybelles 148 km La course au maillot jaune est désormais entrée dans sa seconde moitié et si cette étape est une des trois en ligne les plus courtes de cette édition, elle n’en est certainement pas une des plus faciles. Deux cols légendaires des Alpes et de l’histoire de la Grande Boucle, la Madeleine et la Croix de Fer, lanceront la course, avant la montée finale vers La Toussuire où le Tour n’est arrivé qu’une fois, en 2006. Ce jour-là, sur un parcours quasi identique (le Galibier à la place de la Madeleine), Michael Rasmussen s’était imposé et un autre triste sire, Floyd Landis, avait connu une terrible défaillance, perdant neuf minutes et son maillot jaune, avant le spectaculaire et malhonnête redressement du lendemain. À ces trois escalades tout à fait susceptibles de créer des écarts importants, il convient d’ajouter celle du col du Mollard, tremplin vers la dernière montée. C’est la plus facile (ou la moins difficile plutôt) grimpée du jour, mais la course pourrait se jouer dans sa descente (seize kilomètres) piégeuse, et même dangereuse. Certains pourraient y perdre une bonne part de leurs illusions !

Départ fictif à 11h45, départ réel à 11h55. Arrivée prévue à 17h05. La difficulté du jour : Km 194 - Mont Saint-Clair – 1.6 km de montée à 10.2 % – Catégorie 3 Sprint intermédiaire : Km 126.5 Mas-de-Londres. Ravitaillement : Km 97 Quissac. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 200 mètres. droite de 400 mètres.

Départ fictif à 11h00, départ réel à 11h10. Arrivée prévue à 17h35. Difficultés du jour : Km 34 - Col du Grand Cucheron (1.188 m) – 12.5 km de montée à 6.5 % – Catégorie 1 Km 80.5 - Col du Granier (1.134 m) – 9.7 km de montée à 8.6 % – Catégorie 1 Km 207.5 - Côte d’Ardoix – 5.9 km de montée à 3.4 % – Catégorie 3 Sprint intermédiaire : Km 153 Marcilloles. Ravitaillement : Km 108.5 Saint-Joseph-de-Rivière. Dernier kilomètre : en léger faux plat montant juste après une bosse plus franche de 2 km 500. Dernière ligne droite de 400 m.

Le classement du meilleur grimpeur Cols hors catégorie

SAMEDI 14 JUILLET, 13E ÉTAPE Saint-Paul-Trois-Châteaux – Le Cap d’Agde 217 km

25, 20, 16, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2 points aux dix premiers

Cols de 1re catégorie

Voici, après deux semaines de course, une journée qui peut réserver de grosses surprises. Pourtant, sur le papier, cette étape a de grandes chances de se terminer au sprint. D’ailleurs, la seule fois où la course a fait halte dans la station balnéaire héraultaise, en 1998, c’est un certain Tom Steels qui s’y était montré le plus rapide. Le Flandrien avait enlevé ce jour-là le deuxième des neuf succès d’étape du Tour qui ornent son palmarès. Christian Prudhomme rêve qu’il en soit autrement cette fois. “L’étape pourrait être semée d’embûches, dit-il. Sur cette partie de la côte méditerranéenne, le vent est imprévisible, mais presque toujours présent. Souvenons-nous par exemple de l’étape entre Marseille et La

Départ fictif à 13h05, départ réel à 13h20. Arrivée prévue à 17h35. Difficultés du jour : Km 40 - Col de la Madeleine (2 000 m) – 25.3 km de montée à 6.2 % – Hors Catégorie Km 93 - Col de la Croix de Fer (2 067 m) – 22.4 km de montée à 6.9 % – Hors Catégorie Km 113 - Col du Mollard (1 638 m) – 5.7 km de montée à 6.8 % – Catégorie 2 Km 148 – La Toussuire – 18 km de montée à 6.1 % – Catégorie 1

10, 8, 6, 4, 2, 1 points aux six premiers

Cols de 2e catégorie 5, 3, 2, 1 points aux quatre premiers

Cols ou côtes de 3e catégorie 2 et 1 points aux deux premiers

Côtes de 4e catégorie 1 point au premier Les points attribués sont doublés pour l’arrivée des 7e, 11e et 17e étapes.

4 1

2

1

1

H

2

3

4

3

S

3

S

H

S

1

2

1

3

4

1

4

S

S

H

1

2

3

4

S

H

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

4 1

S

1

S

3

3

3

1

2

3

4

S

4 S

1 1

S

2

3

30 JUIN 2012

I les sports I 7


TOUR DE FRANCE 2012 VENDREDI 13 JUILLET, 12E ÉTAPE Saint-Jean-de-Maurienne – Annonay Davézieux 226 km

entre Marseille et La Grande-Motte lors du Tour 2009.” Même si aucune difficulté n’y est recensée, les trois premiers quarts de l’étape, dans la Drôme, le Vaucluse et le Gard, sont accidentés et propices aux attaques. Autres paramètres notables, la longueur de l’étape, 217 km, ainsi que la chaleur qui règne généralement dans cette région à cette période de l’année. Enfin, comme le dit le directeur du Tour, dès que la course aura contourné Montpellier et son agglomération, à Fabrègues, à 50 kilomètres de l’arrivée, un brusque changement de direction peut mettre le feu aux poudres, pourvu que le Mistral soit de la partie. Rassurez-vous, il souffle toujours dans la région… Et puis, à 23 km de l’arrivée, les coureurs devront escalader le très raide (10 %) Mont-Saint-Clair qui surplombe la ville de Sète, chère à Georges Brassens. Enfin, s’il fallait encore une raison pour que cette 13e étape se termine en feu d’artifice, sachez qu’elle se disputera le 14 juillet…

C’est l’étape la plus longue du Tour 2012. C’est également l’étape type pour les baroudeurs avec des difficultés (deux cols de 1re catégorie) trop éloignées de l’arrivée pour que les ténors s’affrontent réellement, mais un long parcours cependant trop musclé pour que les sprinters espèrent s’en sortir. “L’équipe du maillot jaune aura intérêt à lâcher du leste d’emblée pour éviter de devoir rouler toute la journée”, explique Luc Leblanc. Gare à l’élimination pour ceux qui subiraient une défaillance. La course tourne le dos aux Alpes et file vers l’Ardèche. Dans la finale, un terrain escarpé doit permettre au (x) plus costaud(s) de faire la différence.

Une étape courte, donc rapide, qui, dans le Sud-Ouest, va sentir bon le terroir avec le départ à Samatan, la Mecque du foie gras ou la capitale de l’or rose. À Auch, où l’épreuve passera en début d’étape, le peloton n’aura sans doute pas la tête à penser que c’est là qu’en 1975, Eddy Merckx a gagné pour la 34e et dernière fois une étape sur le Tour. Un record qui tient toujours mais que menacera peut-être un jour Mark Cavendish. S’il est toujours de la partie, le Britannique obtiendra sans doute, à la veille de la deuxième et dernière journée de repos, une des rares occasions que propose cette édition aux sprinters de faire parler leur pointe de vitesse à Pau, sur la légendaire Place de Verdun. Seules deux villes, Paris et Bordeaux, ont accueilli plus souvent une étape du Tour que l’ancienne capitale du Béarn et de Navarre chère à Henry IV. Et pourtant, le Tour ne s’y arrête que depuis 1930…

DIMANCHE 15 JUILLET, 14E ÉTAPE Limoux – Foix 191 km

Départ fictif à 13h40, départ réel à 13h50. Arrivée prévue à 17h35. Les difficultés du jour : Km 107 - Côte de Lahitte-Toupière – 2.1 km de montée à 5.3 % – Catégorie 4 Km 123.5 - Côte de Simacourbe – 1.9 km de montée à 6.3 % – Catégorie 3 Km 129 - Côte de Monassut-Audiracq – 1.5 km de montée à 5.4 % – Catégorie 4 Sprint intermédiaire : Km 101.5 Maubourguet. Ravitaillement : Km 89.5 Marciac. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 600 mètres.

Revoici la montagne, avec la première des trois étapes pyrénéennes. En fait, il y a en a quatre, mais la seconde est totalement plate ! À priori, celle-ci est la plus aisée, ou la moins dure, mais, une fois encore, même si tous les ténors l’ont reconnue, elle peut générer son lot de surprises. Deux cols de 1re catégorie attendent les coureurs dans la finale, même si le sommet du dernier est situé à 38 kilomètres de l’arrivée à Foix. L’inédit Mur de Péguère présente, sur une route étroite et granuleuse de l’Ariège, un final à couper le souffle avec les 3,5 derniers kilomètres à 12 % et des passages à 18 % ! Gare à la défaillance d’un favori qui pourrait sonner le branle-bas de combat.

SAMEDI 14 JUILLET, 13E ÉTAPE Saint-Paul-Trois-Châteaux – Le Cap d’Agde 217 km Voici, après deux semaines de course, une journée qui peut réserver de grosses surprises. Pourtant, sur le papier, cette étape a de grandes chances de se terminer au sprint. D’ailleurs, la seule fois où la course a fait halte dans la station balnéaire héraultaise, en 1998, c’est un certain Tom Steels qui s’y était montré le plus rapide. Le Flandrien avait enlevé ce jour-là le deuxième des neuf succès d’étape du Tour qui ornent son palmarès. Christian Prudhomme rêve qu’il en soit autrement cette fois. “L’étape pourrait être semée d’embûches, dit-il. Sur cette partie de la côte méditerranéenne, le vent est imprévisible, mais presque toujours présent. Souvenons-nous par exemple de l’étape

MARDI 17 JUILLET Repos à Pau MERCREDI 18 JUILLET, 16E ÉTAPE Pau – Bagnères-de-Luchon 197 km C’est l’étape des quatre cols dont la légende du Tour s’est nourrie depuis un siècle ! Aubisque, Tourmalet, Aspin et Peyresourde, en 1910 déjà, étaient au programme de la première grande étape de montagne de l’épreuve. Dans quatre jours, le Tour de France 2012 sera terminé, plus question donc,

Départ fictif à 12h20, départ réel à 12h25. Arrivée prévue à 17h10. Les difficultés du jour : Km 30 - Col du Portel (601 m) – 5.3 km de montée à 6.3 % – Catégorie 2 Km 126.5 - Port de Lers (1 517 m) – 11.4 km de montée à 7 % – Catégorie 1 Km 152.5 - Mur de Péguère (1 375 m) – 9.4 km de montée à 7.9 % – Catégorie 1

1

4

1

H

LUNDI 16 JUILLET, 15E ÉTAPE Samatan – Pau 158.5 km

Départ fictif à 11h45, départ réel à 11h55. Arrivée prévue à 17h05. La difficulté du jour : Km 194 - Mont Saint-Clair – 1.6 km de montée à 10.2 % – Catégorie 3 Sprint intermédiaire : Km 126.5 Mas-de-Londres. Ravitaillement : Km 97 Quissac. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 200 mètres.

Départ fictif à 11h00, départ réel à 11h10. Arrivée prévue à 17h35. Difficultés du jour : Km 34 - Col du Grand Cucheron (1.188 m) – 12.5 km de montée à 6.5 % – Catégorie 1 Km 80.5 - Col du Granier (1.134 m) – 9.7 km de montée à 8.6 % – Catégorie 1 Km 207.5 - Côte d’Ardoix – 5.9 km de montée à 3.4 % – Catégorie 3 Sprint intermédiaire : Km 153 Marcilloles. Ravitaillement : Km 108.5 Saint-Joseph-de-Rivière. Dernier kilomètre : en léger faux plat montant juste après une bosse plus franche de 2 km 500. Dernière ligne droite de 400 mètres.

H

Sprint intermédiaire : Km 99 Tarascon-sur-Ariège. Ravitaillement : Km 101 Tarascon-sur-Ariège. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 290 mètres

2

1

3

S

H

3

S

S

4

4

1

H

1

2

3

4

H

S

1

2

3

4

S

H

1

2

3

4 4 3 S

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

2

S

S

1 H

3 H

H

1 1 1

8 Il leles sports I 30 2012 JUIN 2012 Tour de France l 30 JUIN 2012

4

4

S


TOUR DE FRANCE 2012 pour ceux qui auraient encore l’ambition de faire basculer la course, éventuellement de prendre de l’avance avant le long chrono du samedi, de se cacher au sein du peloton. Du sommet de Peyresourde à Luchon, il n’y a qu’une quinzaine de kilomètres, totalement en descente, un casse-cou peut donc en profiter. De Lapize à Ocana, en passant par Defraye, Thys, Bottecchia, Buysse, Frantz, Magne, Koblet, Bahamontes ou Merckx, onze champions se sont imposés aux légendaires Allées d’Etigny quelques jours avant de gagner le Tour. Départ fictif à 11h05, départ réel à 11h20. Arrivée prévue à 17h20. Les difficultés du jour : Km 53.5 - Col d’Aubisque (1 709 m) – 16.4 km de montée à 7.1 % – Hors Catégorie Km 120.5 - Col du Tourmalet (2 115 m) – 19 km de montée à 7.4 % – Hors Catégorie Km 150.5 - Col d’Aspin (1 489 m) – 12.4 km de montée à 4.8 % – Catégorie 1 Km 181.5 - Col de Peyresourde (1 569 m) – 9.5 km de montée à 6.7 % – Catégorie 1 Sprint intermédiaire : Km 26 Bielle. Ravitaillement : Km 87 Adast. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 180 mètres.

JEUDI 19 JUILLET, 17E ÉTAPE Bagnères-de-Luchon – Peyragudes 143.5 km À trois jours de l’arrivée, la dernière étape de montagne du Tour offre une ultime chance à ceux qui veulent renverser la situation ou prendre du champ avant le dernier chrono du sur-lendemain. L’étape est courte, à peine 143,5 kilomètres, et si la bagarre entre les gros bras ne partira pas dès le col de Menté, là où Luis Ocana était tombé dans la descente il y a 41 ans, on peut s’attendre à ce qu’elle éclate dès le Port de Balès, dernier col hors catégorie de cette 99e édition. Les quarante derniers kilomètres jusqu’à l’inédit Plateau de Peyragudes, la station de ski des Hautes Pyrénées, qui succède au col de Peyresourde, monté dans l’autre sens vingt-quatre heures plus tôt, ne devraient pas connaître de temps mort. “Personne ne pourra se sentir à l’abri au matin d’une étape aussi dense […]”, affirme le directeur du Tour, “[…] des prémices du Port de Balès jusqu’à la flamme rouge, à Peyragudes, il n’y aura pas un mètre de plat.” C’est aussi la dernière arrivée en altitude de ce Tour, même si le dernier kilomètre dans la station est plat.

Départ fictif à 12h55, départ réel à 13h00. Arrivée prévue à 17h00. Les difficultés du jour : Km 27.5 - Col de Menté (1 349 m) – 9.3 km de montée à 9.1 % – Catégorie 1 Km 55.5 - Col des Ares (797 m) – 6.0 km de montée à 5.3 % – Catégorie 2 Km 76 - Côte de Burs (592 m) – 1.2 km de montée à 7.6 % – Catégorie 3 Km 111.5 – Port de Bales (1 755 m) – 11.7 km de montée à 7.7 % – Hors Catégorie Km 142.5 - Peyragudes (1605 m) – 15.4 km de montée à 5.1 % – Catégorie 1 Sprint intermédiaire : Km 81 - Loures-Barousse. Ravitaillement : Km 86.5 Aveux. Dernier kilomètre : plat, succédant directement à une montée de 15 km. Dernière ligne droite de 80 mètres.

VENDREDI 20 JUILLET, 18E ÉTAPE Blagnac – Brive-la-Gaillarde 222.5 km À la veille du contre-la-montre fatalement décisif, et 48 heures avant les Champs Elysées, sans doute la dernière chance pour beaucoup de coureurs et d’équipes de “sauver” leur Tour. Une occasion aussi pour les sprinters qui auraient survécu à la montagne de tirer bénéfice de leurs efforts, mais il leur faudra pour cela contenir les velléités offensives des plus courageux ou audacieux que les routes, jamais plates, de cette antépénultième étape inspireront fatalement. D’autant que certains auront bien préparé leur affaire en “se réservant”, si c’est possible, les jours précédents, pour cette très longue étape. Départ fictif à 11h05, départ réel à 11h20. Arrivée prévue à 17h35. Les difficultés du jour : Km 67.5 - Côte de Saint-Georges – 1 km de montée à 10.3 % – Catégorie 3 Km 117.5 – Côte de Cahors – 1 km de montée à 7.8 % – Catégorie 4 Km 180.5 - Côte de Souillac – 2.2 km de montée à 4.7 % – Catégorie 4 Km 212.5 - Côte de Lissac-sur-Couze – 1.9 km de montée à 5.7 % – Catégorie 4 Sprint intermédiaire : Km 115 Cahors. Ravitaillement : Km 84 Castelnau-Montratier. Dernier kilomètre : plat. Dernière ligne droite de 600 mètres.

SAMEDI 21 JUILLET, 19E ÉTAPE clm Bonneval – Chartres 53.5 km À ce moment du Tour de France, c’est la fraîcheur qui fait la différence. La course aura trois semaines déjà, les organismes seront érodés, voire usés. Le parcours est

plutôt plat, pas trop technique mais pas totalement rectiligne non plus. Dans la Beauce, il y a généralement du vent. Ceux qui connaissent la région affirment qu’il est généralement favorable à cette époque de l’année, même s’il y a des changements de direction. La victoire, les places sur le podium, les accessits se jouent sur cette dernière (grosse) heure de vérité. Sur une distance comparable, au Dauphiné, Wiggins avait écrasé tous ses adversaires, Evans compris, mais la vérité de juin n’est pas toujours celle de juillet… Départ du premier coureur à 10h35, départ du dernier coureur à 16h33. Arrivée du dernier coureur prévue à 17h40. Les coureurs partent de 2 en 2 minutes, de 3 en 3 pour les vingt derniers (qui sont en fait les vingt premiers du classement général). Ravitaillement : Km 21.5 Illiers-Combray. Dernier kilomètre : plat avec un faux-plat montant dans les derniers hectomètres. Dernière ligne droite de 90 mètres (dernier virage à 400 mètres).

DIMANCHE 22 JUILLET, 20E ÉTAPE Rambouillet – Paris Champs-Élysées 120 km C’est le bouquet final, au propre comme au figuré, pour l’étape en ligne la plus courte du Tour de France promise comme ce fut quasi toujours le cas depuis plus de trente-cinq ans aux sprinters. S’il est encore de la partie, six jours avant la course olympique, Mark Cavendish tentera de s’imposer pour la quatrième année de suite dans cette apothéose sur la “plus belle avenue du Monde” qui précède les cérémonies protocolaires et le désormais traditionnel et mérité défilé des rescapés. Si les positions au classement général ou à celui de la montagne ont peu de chance de changer ce jour-là, la victoire au classement par points peut se jouer sur le double rendez-vous du sprint intermédiaire et de l’arrivée. Départ fictif à 14h00, départ réel à 14h10. Arrivée prévue à 17h20. Les difficultés du jour : Km 36.5 - Côte de Saint-Rémy-lès-Chevreuse – 1.1 km de montée à 6.7 % – Catégorie 4 Km 40.5 - Côte de Châteaufort (Stèle Jacques Anquetil) – 0.9 km de montée à 4.5 % – Catégorie 4 Sprint intermédiaire : Km 84.5 Paris. Ravitaillement : aucun. Dernier kilomètre : plat avec un léger faux plat montant sur la fin et des pavés. Dernière ligne droite de 400 mètres.

4

4

S

H

1

2

3

4

S

 Bradley Wiggins (SKY) pourrait profiter du dernier chrono pour asseoir sa victoire dans ce Tour de France 2012. (PHOTO NEWS)

REUTERS / SOURCE : www.letour.fr

S

4 4

30 JUIN 2012 de I les sports 30 JUIN 2012 l le Tour France 2012 lI 9


TOUR DE FRANCE 2012

LE PELOTON DU TOUR Passage en revue des troupes qu’alignent au départ de Liège les vingt-deux équipes engagées dans le Tour, les dix-huit du WorldTour et les quatre invitées. Parmi ces 198 coureurs, quatorze sont belges.

BMC RACING TEAM (BMC)

RADIOSHACK - NISSAN (RNT)

ETATS-UNIS - ÉQUIPE WORLDTOUR

LUXEMBOURG - ÉQUIPE WORLDTOUR

Directeurs sportifs > Fabio BALDATO et John LELANGUE COUREURS 1 2 3 4 5 6 7 8 9

EVANS CADEL BURGHARDT MARCUS CUMMINGS STEPHEN GILBERT PHILIPPE HINCAPIE GEORGE MOINARD AMAËL QUINZIATO MANUEL SCHÄR MICHAEL VAN GARDEREN TEJAY

NAT

DATE

AUS ALL G-B BEL USA FRA ITA SUI USA

14.02.77 30.06.83 19.03.81 05.07.82 29.06.73 02.02.82 30.10.79 29.09.86 12.08.88

Directeurs sportifs > Dirk DEMOL et Alain GALLOPIN TAIL. POIDS DÉB.

1m74 1m83 1m90 1m79 1m90 1m80 1m85 1m96 1m86

68kg 69kg 75kg 72kg 77kg 69kg 76kg 75kg 72kg

2001 2005 2005 2003 1994 2005 2002 2006 2010

12

VIC.

3 0 0 0 0 0 0 0 0

35 7 6 4 4 1 64 5 30 16 2 4 3 6 0 1 4 1

TF

ET T. 11 M. RES.

2 1er 1er 1 164e 117e 0 - 150e 1 38e 38e 1 56e 14e 0 65e 14e 0 115e 79e 0 103e 103e 0 82e 82e

11 12 13 14 15 16 17 18 19

COUREURS

NAT

DATE

SCHLECK FRANK CANCELLARA FABIAN GALLOPIN TONY HORNER CHRISTOPHER KLÖDEN ANDREAS MONFORT MAXIME POPOVYCH YAROSLAV VOIGT JENS ZUBELDIA HAIMAR

LUX SUI FRA USA ALL BEL UKR ALL ESP

15.04.80 18.03.81 24.05.88 23.10.71 22.06.75 14.01.83 04.01.80 17.09.71 01.04.77

FRANCE - ÉQUIPE CONTINENTALE PROFESSIONNELLE INVITÉE NAT

DATE

22.06.79 22.09.84 25.08.83 26.09.87 25.06.81 26.11.84 18.01.81 11.07.87 10.10.86

TAIL. POIDS DÉB.

1m74 1m70 1m75 1m68 1m75 1m74 1m85 1m72 1m84

VIC.

0 3 0 0 0 0 0 0 0

23 6 77 7 3 1 28 5 26 9 5 4 9 7 79 14 4 10

TF

ET T. 11 M. RES.

2 3e 7 118e 0 78e 0 ab 0 ab 0 28e 1 ab 2 66e 0 15e

3e 62e 78e 9e 2e 21e 8e 27e 5e

EUSKALTEL - EUSKADI (EUS) ESPAGNE - ÉQUIPE WORLDTOUR

Directeurs sportifs > Jean-René BERNAUDEAU et DominiqueARNOULD FRA JAP FRA FRA FRA FRA FRA ITA FRA

12

Photo > Maxime Monfort (PHOTO NEWS)

EUROPCAR TEAM (EUC)

COUREURS

2003 2001 2008 1995 1998 2004 2002 1997 1998

ÉQUIPE DU TOUR 2011 Leopard: A. Schleck, Cancellara, Fugelsang, Gerdemann, Monfort, O’Grady, Posthuma, F. Schleck, Voigt. RadioShack: Brajkovic, Horner, Irizar, Klöden, Leipheimer, Muravyev, Paulinho, Popovych, Zubeldia

Photo > Tejay Van Garderen (AP)

VOECKLER THOMAS ARASHIRO YUKIYA BERNAUDEAU GIOVANNI GAUTIER CYRIL GENE YOHANN JEROME VINCENT KERN CHRISTOPHE MALACARNE DAVIDE ROLLAND PIERRE

65kg 82kg 70kg 70kg 63kg 67kg 64kg 77kg 68kg

MANAGER Johan BRUYNNEL. CYCLES Trek, équipés Shimano. BUDGET 18 millions € SPONSORS RadioShack (châine américaine de magasins d’électronique), engagé jusqu’à fin 2012, avec option jusqu’à fin 2014, Nissan (voitures), Trek (cycles), engagés jusqu’à 2013. 30 coureurs (14 nationalités) dont 30 nouveaux (un néo-pro). EXISTE DEPUIS 2012 Fusion des équipes RadioShack, créée en 2010, et Leopard, créée en 2011. LICENCE PRO TEAM fin 2012 RadioSchak: 34 victoires en 2011 (33 UCI dont 5 WorldTour). 11e du Classement mondial 2011 (639 pts). 7e du classement CQ Ranking 2011 (8.505 pts). Leopard: 30 victoires en 2011 (25 UCI dont 7 WorldTour). 3e du Classement mondial 2011 (1.024 pts). 3e du classement CQ Ranking 2011 (9.693 pts). WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 10e avec 393 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 7e avec 4798 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 6. PASSÉ AU TOUR 2e participation (1 victoire (d’étape)

MANAGER Jim OCHOWICZ CYCLES BMC équipés Shimano . BUDGET 18 millions € SPONSORS BMC, cycles, engagés jusqu’à fin 2014 26 coureurs (9 nationalités) dont sept nouveaux (0 néo-pro) EXISTE DEPUIS 2007 LICENCE PRO TEAM 2014 16 victoires en 2011 (13 UCI dont 6 WorldTour) 5e du Classement mondial 2011 (877 pts) 12e du classement CQ Ranking 2011 (7073 pts) WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 9e avec 432 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 11e avec 3673 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 8. PASSÉ AU TOUR 3e participations (1 victoire (2011), 1 victoire d’étape) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Evans, Bookwalter, Burghart, Hincapie, Moinard, Morabito, Quinziato, Santaromita, Schär

21 22 23 24 25 26 27 28 29

TAIL. POIDS DÉB.

1m86 1m86 1m80 1m80 1m83 1m80 1m75 1m90 1m79

66kg 65kg 62kg 64kg 67kg 65kg 72kg 61kg 67kg

2001 2006 2005 2007 2005 2006 2003 2009 2007

Directeurs sportifs > Gorka GERRIKAGOITIA et Alvaro GONZALEZ DE GALDEANO 12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

2 0 0 0 0 0 0 0 1

40 12 0 3 7 2 4 1 6

9 2 0 2 1 1 3 0 3

2 4e 4e 0 - 111e 0 43e 43e 0 158e 158e 0 155e 155e 0 ab 73e 1 11e 11e

COUREURS 31 32 33 34 35 36 37 38 39

SANCHEZ SAMUEL ASTARLOZA MIKEL AZANZA JORGE IZAGIRRE GORKA MARTINEZ EGOI PEREZ RUBEN TXURRUKA AMETS URTASUN PABLO VERDUGO GORKA

NAT

DATE

ESP ESP ESP ESP ESP ESP ESP ESP ESP

05.02.78 17.11.79 16.06.82 07.10.87 15.05.78 30.10.81 10.11.82 29.03.80 04.11.78

TAIL. POIDS DÉB.

1m81 1m85 1m85 1m76 1m83 1m73 1m71 1m77 1m81

67kg 72kg 65kg 66kg 71kg 62kg 56kg 69kg 69kg

2000 2002 2005 2009 2002 2005 2006 2005 2004

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

0 0 0 0 0 0 0 0 0

34 2 0 2 2 1 1 4 0

5 7 1 1 8 5 5 1 6

1 5e 3e 0 9e 0 - 81e 0 66e 66e 0 34e 34e 0 75e 49e 0 ab 22e 0 149e 149e 0 25e 25e

MANAGER BERNAUDEAUJean-René CYCLES Colnago 19e du classement CQ Ranking 2011 (5012 pts) 29 victoires en 2011 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): non classée CQ RANKING 2012 (au 18/06): 17e avec 2769 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 13 PASSÉ AU TOUR 12e participations (6 victoires d’étapes, 1 classement de la montagne, 1 classement meilleur jeune) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Voeckler, Charteau, Gauthier, Gène, Jérôme, Kern, Quemeneur, Rolland, Turgot

MANAGER MiguelMADARIAGA CYCLES Orbea, équipés Shimano BUDGET 6,5 millions € SPONSORS Euskaltel (société de téléphonie basque) et Euskadi (fondation culturelle et sportive du Pays Basque), engagés jusqu’à fin 2012 23 coureurs (2 nationalités) dont trois nouveaux (3 néo-pros). EXISTE DEPUIS 1994 . LICENCE PRO TEAM 2012 13 victoires en 2011 (10 UCI dont 6 WorldTour) 14e du Classement mondial 2011 (471 pts) 20e du classement CQ Ranking 2011 (4874 pts) WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 12e avec 374 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 19e avec 2680 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 6 PASSÉ AU TOUR 12e participation (3 victoires d’étapes, 1 classement de la montagne) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Sanchez, Izagirre, Martinez, A. Perez, R. Perez, Txurruka, Urtasun, Velasco, Verdugo

Photo > Pierre Rolland (PHOTO NEWS)

Photo > Egoi Martinez (AP)

Tour de France l 30 JUIN 2012 10 lI leles sports I 302012 JUIN 2012


TOUR DE FRANCE 2012 LAMPRE - ISD (LAM)

LIQUIGAS - CANNONDALE (LIQ)

ITALIE - ÉQUIPE WORLDTOUR

ITALIE - ÉQUIPE WORLDTOUR Directeurs sportifs > Mario SCIREA, Alberto VOLPI et StefanoZANATTA

Directeurs sportifs > Fabrizio BONTEMPI et Roberto DAMIANI COUREURS 41 42 43 44 45 46 47 48 49

SCARPONI MICHELE BOLE GREGA HONDO DANILO KRIVTSOV YURIY LLOYD MATTHEW MARZANO MARCO PETACCHI ALESSANDRO STORTONI SIMONE ITA VIGANO DAVIDE

NAT

DATE

ITA SLO ALL UKR AUS ITA ITA ITA ITA

25.09.79 13.08.85 04.01.74 07.02.79 24.05.83 10.06.80 03.01.74 07.07.85 12.06.84

TAIL. POIDS DÉB.

1m74 1m78 1m86 1m78 1m71 1m71 1m84 1m69 1m82

63kg 74kg 75kg 72kg 62kg 58kg 74kg 59kg 66kg

2002 2008 1999 2002 2007 2005 1996 2009 2005

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

3 0 0 0 0 0 3 0 0

21 14 59 5 3 0 167 0 0

1 2 4 3 2 1 5 0 0

0 - 32e 0 126e 124e 0 108e 104e 0 - 85e 0 - 44e 0 - 89e 6 106e 97e -

51 52 53 54 55 56 57 58 59

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

2005 3 1999 0 2008 0 2010 1 2008 0 2009 0 2010 12 2001 0 2004 0

19 33 0 2 1 2 32 0 1

2 7 0 2 0 2 0 3 3

0 1 7e 0 86e 0 99e 0 41e 0 132e

7e 2e 86e 99e 23e 118e

FRANCE - ÉQUIPE WORLDTOUR

NAT

DATE

CAN USA USA AFS IRL G-B USA BEL USA

09.12.80 13.03.78 02.06.84 02.04.77 20.08.86 04.01.77 22.05.76 04.02.81 12.01.79

TAIL. POIDS DÉB.

1m88 1m77 1m83 1m78 1m76 1m90 1m80 1m97 1m83

72kg 58kg 74kg 72kg 62kg 77kg 68kg 76kg 70kg

2004 2002 2003 1999 2008 1997 1998 2004 1999

Directeurs sportifs > Laurent BIONDI, Arturas KASPUTIS et Gilles MAS

12

VIC. TF

ET T. 11 M. RES.

1 0 0 1 0 0 0 0 3

3 4 7 1 36 3 46 8 9 0 34 10 9 9 4 6 22 6

0 17e 6e 0 8e 8e 1 158e 149e 1 - 97e 3 75e 55e 0 16e 4e 0 - 29e 1 ab 73e

COUREURS 71 72 73 74 75 76 77 78 79

PERAUD JEAN-CHRISTOPHE BOUET MAXIME CHEREL MIKAEL DUPONT HUBERT KADRI BIEL MINARD SÉBASTIEN MONDORY LLOYD RIBLON CHRISTOPHE ROCHE NICOLAS

NAT

DATE

FRA FRA FRA FRA FRA FRA FRA FRA IRL

22.05.77 03.11.86 17.03.86 13.11.80 03.09.86 12.06.82 26.04.82 17.0.81 03.07.84

TAIL. POIDS DÉB.

1m72 1m83 1m85 1m74 1m76 1m77 1m75 1m80 1m78

62kg 64kg 65kg 58kg 65kg 63kg 64kg 65kg 70kg

2010 2008 2007 2005 2009 2005 2005 2005 2005

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

0 0 0 0 0 0 0 0 0

0 6 0 0 1 2 3 5 7

1 3 0 3 1 3 2 4 3

0 9e 9e 0 55e 55e 0 33e 33e 0 117e 117e 0 110e 36e 0 - 117e 0 51e 27e 0 26e 14e

MANAGER Jonathan VAUGHTERS CYCLES Cervélo, équipés Shimano. BUDGET 8,5 millions € SPONSORS Garmin (GPS, système de navigation) et Barracuda (protection informatique), engagésjusqu’à fin 2013 30 coureurs (15 nationalités) dont onze nouveaux (3 néo-pros). EXISTE DEPUIS 2008. LiCENCE PRO TEAM fin 2012 34 victoires en 2011 (30 UCI dont 13 WorldTour). 6e du classement mondial 2011 (808 pts). 4e du classement CQ Ranking 2011 (6299 pts) WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 6e avec 475 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 6e avec 5135 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 16 PASSÉ AU TOUR 5e participation (6 victoires d’étapes, 1 victoire interéquipes, 1 classement par points) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Hushovd, Danielson, Dean, Farrar, Hesjedal, Millar, Navardauskas, Vandevelde, Zabriskie

MANAGER Vincent LAVENU CYCLES Kuota, équipés Sram. BUDGET 9,5 millions € SPONSORS Ag2R (assurances) et La Mondiale (assurances mutualistes) engagés jusqu’à fin 2014, au moins 29 coureurs (9 nationalités) EXISTE DEPUIS 1992 6 victoires en 2011 (6 UCI dont 2 WorldTour) 17e du Classement mondial 2011 (372 pts) LICENCE PRO TEAM fin 2012 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 16e avec 156 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 13e avec 3369 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 4 PASSÉ AU TOUR 13e participation (9e victoires d’étapes) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Roche, Bouet, Dupont, Gadret, Hinault, Kadri, Minard, Péraud, Riblon

Photo > Christian Vandevelde (PHOTO NEWS)

Photo > Jean-Christophe Peraud (PHOTO NEWS)

COFIDIS LE CREDIT EN LIGNE (COF)

FRANCE - ÉQUIPE CONTINENTALE PROFESSIONNELLE INVITÉE COUREURS

63kg 70kg 69kg 72kg 70kg 75kg 73kg 60kg 73kg

AG2R LA MONDIALE (ALM)

FRANCE - ÉQUIPE CONTINENTALE PROFESSIONNELLE INVITÉE

Directeurs sportifs > Nicolas GUILLE et Lylian LEBRETON COPPEL JEROME DELAPLACE ANTHONY ENGOULVENT JIMMY FEILLU BRICE JEANDESBOZ FABRICE LEMOINE CYRIL LEVARLET GUILLAUME MARINO JEAN-MARC SIMON JULIEN

TAIL. POIDS DÉB.

1m80 1m83 1m83 1m83 1m78 1m90 1m84 1m79 1m85

Photo > Peter Sagan (PHOTO NEWS)

SAUR - SOJASUN (SAU)

81 82 83 84 85 86 87 88 89

14.11.84 26.11.77 30.08.85 25.11.86 25.08.89 13.01.87 26.01.90 02.03.78 16.09.80

Photo > Alessandro Petacchi (PHOTO NEWS)

ETATS-UNIS - ÉQUIPE WORLDTOUR COUREURS

DATE

ITA ITA ITA SLO ALL ITA SVK POL ITA

MANAGER Roberto AMADIO CYCLES Cannondale, équipés Campagnolo BUDGET 9 millions € SPONSORS Liquigas (distributeur de gaz) et Cannondale (cycles américains), engagés jusqu’à fin 2012 28 coureurs (7 nationalités) dont cinq nouveaux (deux néo-pros). EXISTE DEPUIS 2005 31 victoires en 2011 (31 UCI dont 10 WorldTour) 8e du classement mondial 2011 (779 pts) 9e du classement CQ Ranking 2011 (7852 pts) LICENCE PRO TEAM fin 2014 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 3e avec 657 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 4e avec 5281 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 28 PASSÉ AU TOUR 8e participation (1 victoire d’étape) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Basso, Bodnar, Koren, Longo Borghini, Oss, Paterski, Sabatini, Szmyd, Vanotti

Directeurs sportifs > Bingen FERNANDEZ, Alan PEIPER,, Eric VAN LANCKER et Charles WEGELIUS HESJEDAL RYDER DANIELSON THOMAS FARRAR TYLER HUNTER ROBERT MARTIN DANIEL MILLAR DAVID VANDE VELDE CHRISTIAN VAN SUMMEREN JOHAN ZABRISKIE DAVID

NAT

MANAGER Giuseppe SARONNI CYCLES Wilier, équipés Campagnolo BUDGET 7,5 millions € SPONSORS Lampre (produits laminés) et ISD (groupe industriel ukrainien), engagés jusqu’à fin 2013 28 coureurs (7 nationalités) dont neuf nouveaux (deux néo-pros). EXISTE DEPUIS 1991 29 victoires en 2011 (26 UCI dont 8 WorldTour). 7e du classement mondial 2011 (784 pts). 13e du classement CQ Ranking 2011 (6994 pts) LICENCE PRO TEAM fin 2013. WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 11e avec 378 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 16e avec 2836 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 6 PASSÉ AU TOUR 8e participation (4 victoires d’étapes, 1 classement par points, 1 classement meilleur jeune) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Cunego, Bertagnolli, Bole, Bono, Hondo, Kostyuk, Loosli, Malori, Petacchi

GARMIN - SHARP (GRM)

61 62 63 64 65 66 67 68 69

COUREURS

NIBALI VINCENZO BASSO IVAN CANUTTI FEDERICO KOREN KRISTIJAN NERZ DOMINIK OSS DANIEL ITA SAGAN PETER SZMYD SYLWESTER VANOTTI ALESSANDRO

NAT

DATE

FRA FRA FRA FRA FRA FRA FRA FRA FRA

06.08.86 11.09.89 07.12.79 26.07.85 04.12.84 03.03.83 25.07.85 15.08.83 04.10.85

Directeurs sportifs > Stéphane AUGE et Didier ROUS

TAIL. POIDS DÉB.

1m78 1m81 1m87 1m89 1m79 1m82 1m83 1m77 1m76

65kg 65kg 84kg 67kg 66kg 73kg 67kg 64kg 65kg

2008 2010 2002 2009 2009 2003 2007 2006 2008

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

2 0 3 0 0 0 0 0 4

6 2 21 4 1 1 4 0 5

2 1 4 1 1 1 0 0 0

0 13e 13e 0 134e 134e 0 159e 135e 1 24e 0 123e 123e 0 - 142e -

MANAGER HEULOT Stéphane CYCLES Time EXISTE DEPUIS 2009 24e du classement CQ Ranking 2011 (3654 pts). 17 victoires en 2011 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): non classée CQ RANKING 2012 (au 18/06): 15e avec 3210 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 15 PASSÉ AU TOUR 2e participation ÉQUIPE DU TOUR 2011 Coppel, Coyot, Delaplace, Engoulvent, Galland, Hivert, Jeandesboz, Mangel, Talabardon

Photo > Jérôme Coppel (PHOTO NEWS)

COUREURS 91 92 93 94 95 96 97 98 99

TAARAMAE REIN DI GREGORIO RÉMY DUMOULIN SAMUEL EDET NICOLAS FOUCHARD JULIEN GHYSELINCK JAN MATE LUIS ANGEL MONCOUTIE DAVID ZINGLE ROMAIN

NAT

DATE

TAIL. POIDS DÉB.

EST 24.04.87 1m86 FRA 31.07.85 1m79 FRA 20.08.80 1m59 FRAL 02.12.87 1m76 FRA 20.08.86 1m88 BEL 24.02.88 1m83 ESP 23.03.84 1m78 FRA 30.04.75 1m80 BEL 29.01.87 1m76

70kg 67kg 57kg 60kg 73kg 72kg 72kg 69kg 69kg

2008 2005 2002 2011 2010 2010 2008 1997 2010

12

VIC.

0 0 1 0 0 0 0 0 0

9 2 2 4 29 8 0 0 0 0 1 0 2 0 23 10 0 1

TF

ET T. 11 M. RES.

0 12e 12e 0 39e 39e 1 162e 111e 2 41e 13e e 0 152 152e

MANAGER BOYER Eric CYCLES Look 21e du classement CQ. Ranking 2011 (4733 pts). 18 victoires en 2011 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): non classée CQ RANKING 2012 (au 18/06): 25e avec 1719 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 2 PASSÉ AU TOUR 16e participations (10 victoires d’étapes, 1 victoire interéquipes, 1 classement de lamontagne) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Taaramae, Buffaz, Dumoulin, Duque, El Farès, Gallopin, Moncoutié, Valentin, Zingle

Photo > Samuel Dumoulin (Photo News)

9 coureurs par équipes. Certaines sélections sont connues. 12 : succès en 2012. VIC : succès depuis ses débuts pros. TF : tours disputés. ET : étapes gagnées. T11 : résultat au Tour 2011. M. RES. : meilleur résultat au Tour

30 JUIN 2012 le Tour France 2012 lI 11 30 lJUIN 2012 de I les sports


TOUR DE FRANCE 2012 LOTTO - BELISOL (LTB)

SKY PROCYCLING (SKY)

BELGIQUE - ÉQUIPE WORLDTOUR

GRANDE-BRETAGNE - ÉQUIPE WORLDTOUR

Directeurs sportifs > Michiel ELIJZEN, Herman FRISON et MarcWAUTERS

Directeurs sportifs > Steven DE JONGH, Servais KNAEVEN, Nicolas PORTAL et Sean YATES COUREURS 101 102 103 104 105 106 107 108 109

WIGGINS BRADLEY BOASSON HAGEN EDVALD CAVENDISH MARK EISEL BERNHARD FROOME CHRISTOPHER KNEES CHRISTIAN PORTE RICHIE ROGERS MICHAEL SIUTSOU KANSTANTSIN

NAT

DATE

G-B NOR G-B AUT G-B ALL AUS AUS BLR

28.04.80 17.05.87 21.05.85 17.02.81 20.05.85 05.03.81 30.01.85 20.12.79 09.08.82

TAIL. POIDS DÉB.

1m90 1m81 1m75 1m83 1m86 1m94 1m72 1m85 1m84

69kg 73kg 69kg 78kg 69kg 81kg 62kg 75kg 69kg

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

8 6 8 0 0 0 2 3 0

25 63 99 22 3 4 5 18 5

5 2 5 8 1 6 1 7 3

0 2 20 0 0 0 0 0 0

2002 2007 2005 2001 2007 2004 2008 2001 2005

ab 52e 129e 160e 63e 71e -

4e 52e 129e 107e 81e 20e 71e 9e 16e

COUREURS 111 112 113 114 115 116 117 118 119

VAN DEN BROECK JURGEN BAK LARS YTTING DE GREEF FRANCIS GREIPEL ANDRÉ HANSEN ADAM HENDERSON GREG ROELANDTS JURGEN SIEBERG MARCEL VANENDERT JELLE

Photo > Chris Froome (AP)

VACANSOLEIL- DCM (VCD) PAYS-BAS - ÉQUIPE WORLDTOUR COUREURS

NAT

DATE

P-B BEL P-B SUE ITA P-B P-B ESP P-B

11.09.82 13.02.87 13.05.83 20.09.80 11.02.84 01.10.87 12.11.86 25.06.87 30.09.82

TAIL. POIDS DÉB.

1m85 1m80 1m79 1m94 1m74 1m83 1m75 1m71 1m76

74kg 75kg 70kg 77kg 68kg 65kg 63kg 59kg 68kg

2009 2010 2004 2002 2005 2006 2010 2009 2005

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

3 0 0 1 1 1 0 0 1

10 2 11 17 4 5 2 1 23

1 0 1 2 1 1 1 1 1

0 0 0 0 0 0 0 0

127e 73e 88e ab 20e -

127e 73e 48e 88e 20e 53e -

COUREURS 131 132 133 134 135 136 137 138 139

FRANCE - ÉQUIPE WORLDTOUR NAT

DATE

02.02.79 30.11.78 29.11.83 12.12.84 08.05.85 29.05.90 18.04.87 22.06.83 26.11.88

TF

ET T. 11 M. RES.

6 12 0 89 4 27 8 2 3

3 1 1 1 2 0 2 2 1

0 ab. 4e 0 153e 153e 0 - 71e 1 155e 155e 0 - 105e 0 84e 84e e 0 140 119e 1 19e 19e

MENCHOV DENIS CARUSO GIAMPAOLO FREIRE OSCAR GUSEV VLADIMIR HORRACH JOAN KUSCHYNSKI ALEKSANDR PAOLINI LUCA TROFIMOV YURY VORGANOV EDUARD

NAT

DATE

RUS ITA ESP RUS ESP BLR ITA RUS RUS

25.01.78 15.08.80 15.02.76 04.07.82 27.03.74 27.10.79 17.01.77 26.01.84 07.12.82

TAIL. POIDS DÉB.

1m80 1m81 1m71 1m77 1m80 1m82 1m74 1m69 1m77

65kg 70Kg 64kg 69kg 67kg 75kg 66kg 59kg 65kg

2000 2002 1998 2004 2000 2004 2000 2005 2005

12

VIC.

1 0 3 0 0 0 0 0 1

21 10 3 0 90 7 10 2 8 1 10 4 18 2 8 3 1 1

TF

ET T. 11 M. RES.

1 4 0 0 0 0 0 0

22e 29e -

2e 67e 22e 72e 85e 69e 29e 78e

RABOBANK CYCLING TEAM (RAB) PAYS-BAS - ÉQUIPE WORLDTOUR

Directeurs sportifs > Thierry BRICAUD, Martial GAYANT, Frank PINEAU et Marc MADIOT FRA FRA BIE FRA FRA FRA FRA FRA FRA

VIC.

MANAGER Hans-Michael HOLCZER CYCLES Canyon, équipés Shimano. BUDGET 15 millions € SPONSORS Katusha (nom du projet global de développement du cyclisme russe), soutenu par Gazprom et Itera (producteurs de gaz russe),Vnesheconombank (banque économique russe), Russian Technologies (société de développement économique et technologique russe), engagés pour la plupart jusqu’à fin 2014 30 coureurs (10 nationalités) dont douze nouveaux (deux néo-pros). EXISTE DEPUIS 2009 21 victoires en 2011 (21 UCI dont 7 WorldTour) 12e du Classement mondial 2011 (622 pts). 10e du classement CQ Ranking 2011 (7571 pts) LICENCE PRO TEAM fin 2015 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 2e avec 717 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 2e avec 6202 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 21 PASSÉ AU TOUR 4e participation (2 victoires d’étapes) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Karpets, Brutt, Galimzyanov, Gusev, Ignatiev, Isaychev, Kolobnev, Silin, Trofimov Photo > Oscar Freire (PHOTO NEWS)

FDJ - BIG MAT (FDJ)

COUREURS

12

2003 0 2002 1 2008 0 2005 14 2003 0 2001 0 2008 1 2005 0 2007 0

RUSSIE- ÉQUIPE WORLDTOUR

Photo > Johnny Hoogerland (PHOTO NEWS)

CASAR SANDY FEDRIGO PIERRICK HUTAROVICH YAUHENI LADAGNOUS MATTHIEU PINEAU CÉDRIC PINOT THIBEAU ROUX ANTHONY FRA ROY JEREMY VICHOT ARTHUR

69kg 76kg 78kg 82kg 77kg 75kg 78kg 82kg 65kg

Directeurs sportifs > Mario CHIESA, Christian HENN, Valerio PIVA, Torsten SCHMIDT et Erik ZABEL

MANAGER Daan LUYCKX CYCLES Bianchi, équipés Shimano. BUDGET 8 millions € SPONSORS Vacansoleil (chaîne de campings de luxe), DCM (produits de jardinage, engrais), engagés jusqu’à fin 2013. 29 coureurs (onze nationalités) dont douze nouveaux (trois néo-pros). EXISTE DEPUIS 2009 29 victoires en 2011 (21 UCI dont 3 WorldTour). 18e du Classement mondial 2011 (369 pts). 6e du classement CQ Ranking 2011 (8.632 pts). LICENCE PRO TOUR fin 2013 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 14e avec 318 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 8e avec 4427 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 9 PASSÉ AU TOUR 2e participation ÉQUIPE DU TOUR 2011 Feillu, Bozic, De Gendt, Hoogerland, Leukemans, Marcato, Poels, Ruigh, Westra.

141 142 143 144 145 146 147 148 149

TAIL. POIDS DÉB.

1m85 1m90 1m93 1m84 1m86 1m82 1m85 1m98 1m84

KATUSHA TEAM (KAT)

Directeurs sportifs > Michel CORNELISSE, Hilaire VANDER SCHUEREN et Jean-Paul VANPOPPEL WESTRA LIEUWE BOECKMANS KRIS HOOGERLAND JOHNNY LARSSON GUSTAV MARCATO MARCO POELS WOUTER RUIJGH ROB VALLS RAFAEL VAN HUMMEL KENNY

DATE

01.02.83 16.01.80 02.02.85 16.07.82 05.11.81 10.09.76 02.07.85 30.04.82 19.02.85

MANAGERS Bill OLIVIER (administratif) et Marc SERGEANT (sportif) CYCLES Ridley, équipés Campagnolo BUDGET 10 millions € SPONSORS Lotto (Loterie nationale belge) et Belisol (spécialiste des fenêtres et portes), engagés jusqu’à fin 2014. 28 coureurs (8 nationalités) dont douze nouveaux (quatre néo-pros). Tim Wellens ne passera professionnel que le 1er juillet EXISTE DEPUIS 2012 (le Lotto est présent dans le cyclisme comme sponsor ou cosponsor d’une équipe depuis 1984) En 2011, la base de cette équipe appartenait à la formation Omega Pharma-Lotto. 41 victoires en 2011 (29 UCI dont 14 WorldTour). 1er du Classement mondial 2011 (1099 pts) 8e du classement CQ Ranking (8260 pts) LICENCE PRO TOUR 2015. WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 15e avec 278 pts. CQ RANKING 2012 (au 18/06): 18e avec 2750 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 19 PASSÉ AU TOUR 8e participation (10 victoires d’étapes, 1 classement par points) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Van den Broeck, Gilbert, Greipel, Lang, Roelandts, Sieberg, Van de Walle, Vanendert, Willems Photo > Jurgen Roelandts (PHOTO NEWS)

MANAGER David BRAILSFORD CYCLES Pinarello, équipés Shimano. BUDGET 15 millions € SPONSORS Sky (chaîne de télévision internationale par satellite), engagé jusqu’à fin 2014 28 coureurs (douze nationalités) dont huit nouveaux (deux néo-pros). EXISTE DEPUIS 2010. 36 victoires en 2011 (32 UCI dont 13 WorldTour) 2e du classement mondial 2011 (1.059 pts). 1er du classement CQ Ranking 2011 (10.540 pts). LICENCE PRO TOUR fin 2013 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 1er avec 803 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 1er avec 7061 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 31 PASSÉ AU TOUR 3e participation (2 victoires d’étapes) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Wiggins, Flecha, Gerrans, Boasson Hagen, Knees, Swift, Thomas, Uran, Zandio

121 122 123 124 125 126 127 128 129

NAT

BEL DAN BEL ALL AUS NZL BEL ALL BEL

TAIL. POIDS DÉB.

1m79 1m72 1m79 1m81 1m77 1m80 1m89 1m86 1m88

63kg 66kg 71kg 73kg 68kg 63kg 67kg 68kg 69kg

2000 2000 2007 2006 2007 2010 2008 2003 2010

Directeurs sportifs > Erik BREUKINK, Erik DEKKER, Frans MAASSEN et AdriVANHOUWELINGEN

12

VIC.

0 1 1 0 0 0 0 0 1

10 10 24 8 21 1 10 2 2 0 6 0 9 2 6 4 4 1

TF

ET T. 11 M. RES.

3 27e 11e 3 - 28e 0 - 154e 0 - 92e -e 0 101e 101e 0 86e 46e 0 104e 104e

151 152 153 154 155 156 157 158 159

COUREURS

NAT

DATE

GESINK ROBERT KRUIJWIJK STEVEN MOLLEMA BAUKE RENSHAW MARK SANCHEZ LUIS LEON TANKINK BRAM TEN DAM LAURENS TJALLINGII MAARTEN WYNANTS MAARTEN

P-B P-B P-B AUS ESP P-B P-B P-B BEL

31.05.86 07.06.86 26.11.86 22.10.82 24.11.83 03.12.78 13.11.80 05.11.77 13.05.82

TAIL. POIDS DÉB.

1m87 1m78 1m81 1m79 1m86 1m81 1m84 1m89 1m90

70kg 66kg 64kg 72kg 74kg 71kg 67kg 83kg 74kg

2007 2010 2008 2004 2004 2001 2004 2003 2004

M. RES.

12

VIC.

TF

ET T. 11

2 0 0 1 5 0 0 0 0

13 1 4 13 28 4 7 6 0

3 0 1 4 5 5 3 2 1

0 32e 5e 0 70e 70e 0 162e 147e 3 56e 10e 0 - 39e 0 57e 20e 0 98e 98e 0 - 116e

MANAGER Marc MADIOT CYCLES Lapierre, équipés Shimano. BUDGET 10 millions € SPONSORS FDJ, loterie nationale française, engagée jusqu’à fin 2014, et Big Mat, chaîne de magasins et matériaux de construction, engagée jusqu’à fin 2012. 30 coureurs (5 nationalités) dont cinq nouveaux (3 néo-pros). EXISTE DEPUIS 1997 33 victoires en 2011 (28 UCI dont 0 WorldTour) 1re du Classement EuropeTour 2011 14e du classement CQ Ranking 2011 (6979 pts) LICENCE PRO TEAM 2014 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 17e avec 79 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 14e avec 3312 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 14 PASSÉ AU TOUR 16e participation (7 victoires d’étapes, 1 classement par points) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Casar, Bonnet, Delage, Jeannesson, Meersman, Pauriol, Roux, Roy, Vichot

MANAGER Harold KNEBEL CYCLES Giant, équipés Shimano. BUDGET 15 millions € SPONSORS Rabobank (banque néerlandaise), engagé jusqu’à fin 2016 27 coureurs (6 nationalités) dont trois nouveaux (deux néo-pros). EXISTE DEPUIS 1996. 35 victoires en 2011 (27 UCI dont 6 WorldTour) 10e du classement mondial 2011 (673 pts). 5e du classement CQ Ranking 2011 (8738 pts) LICENCE PRO TEAM FIN 2012 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 13e avec 323 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 10e avec 4072 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 13 PASSÉ AU TOUR 17e participation (23 victoires d’étapes, 2 classements de la montagne, 1 classement par points) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Gesink, Barredo, Boom, Garrate, Mollema, Niermann, Sanchez, ten Dam, Tjallingii

Photo > Arthur Vichot (AFP)

Photo > Robert Gesink (PHOTO NEWS)

12 lI leles sports I 302012 JUIN 2012 Tour de France l 30 JUIN 2012


TOUR DE FRANCE 2012 MOVISTAR TEAM (MOV)

SAXO BANK - TINKOFF BANK TEAM (SAX)

ESPAGNE - ÉQUIPE WORLDTOUR

DANEMARK - ÉQUIPE WORLDTOUR

Directeurs sportifs > Jose Luis ARRIETA, Yvon LEDANOIS et Euzebio UNZUE 161 162 163 164 165 166 167 168 169

COUREURS

NAT

DATE

VALVERDE ALEJANDRO COBO JUAN JOSE COSTA RUI ALBERTO ERVITI IMANOL GUTIERREZ JOSÉ IVAN KARPETS VLADIMIR KYRIENKA VASIL PLAZA RUBEN ROJAS JOSE JOAQUIN

ESP ESP POR ESP ESP RUS BLR ESP ESP

25.04.80 11.02.81 05.10.86 15.11.83 27.11.78 20.09.80 28.06.81 29.02.80 08.06.85

Directeurs sportifs > Fabrizio GUIDI, Tristan HOFFMAN, Bradley McGEE et Philippe MAUDUIT

TAIL. POIDS DÉB.

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

1,78 1,75 1,83 1,83 1,81 1,93 1,82 1,91 1,78

4 0 2 0 0 0 0 0 1

66 12 14 3 22 7 7 20 7

4 2 3 2 8 8 2 1 3

3 6e 1 - 20e e 1 89 72e 0 87e 76e 0 101e 21e 0 27e 13e 0 el. 59e 0 - 11e 0 79e 67e

61 69 68kg 70kg 71kg 75kg 70 77kg 69kg

2002 2004 2007 2005 2000 1998 2004 2001 2006

MANAGER Eusebio UNZUE CYCLES Pinarello, équipés Campagnolo. BUDGET 7 millions € SPONSORS Telefonica et Movistar (sociétés espagnoles de téléphonie), engagées jusqu’à fin 2013 28 coureurs (8 nationalités) dont huit nouveaux (aucun néo-pro) EXISTE DEPUIS 2004 (émanation de l’équipe Reynolds créé en 1976, puis des formations Banesto, Iles Baléares et Caisse d’Epargne). 21 victoires en 2011 (21 UCI dont 9 WorldTour). 13e du Classement mondial 2011 (474 pts). 11e du classement CQ Ranking 2011 (7166 pts). LICENCE PRO TOUR fin 2013 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 8e avec 439 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 5e avec 5150 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 202 PASSÉ AU TOUR 23e participations (6 victoires (1991, 1992, 1993, 1994, 1995, 2006), 21 victoires d’étapes, 2 victoires interéquipes, 3 classements du meilleur jeune). ÉQUIPE DU TOUR 2011 Aroyo, Amador, Da Costa, Erviti, Gutierrez, Intxausti, Kiryienka, Rojas, Ventoso Photo > Alejandro Valverde (PHOTO NEWS)

COUREURS 171 172 173 174 175 176 177 178 179

KAZAKHSTAN - ÉQUIPE WORLDTOUR COUREURS

NAT

DATE

KAZ SLO SLO KAZ UKR KAZ KAZ CRO KAZ

16.09.73 08.08.80 18.12.83 15.08.76 07.08.83 18.04.81 21.03.80 09.08.86 02.11.79

68kg 71kg 62kg 70kg 67kg 66kg 72kg 62kg 71kg

1998 2004 2005 1999 2005 2004 2001 2005 2005

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

0 1 0 0 1 1 0 0 0

57 33 7 3 6 9 5 1 4

9 1 2 4 5 5 2 0 3

6 0 0 0 0 0 0 0

ab 136e ab 106e 144e 105e 129e

3e 136e 42e 26e 77e 37e 19e 129e

COUREURS 191 192 193 194 195 196 197 198 199

AUSTRALIE - ÉQUIPE WORLDTOUR NAT

DATE

AUS SUI AUS AUS AFS AUS P-B AUS P-B

16.05.80 20.12.80 12.10.78 05.11.86 06.12.84 15.11.79 17.01.85 06.08.73 05.04.81

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

2 1 0 0 0 0 0 0 0

53 32 11 0 24 10 5 4 22

0 0 4 0 1 4 3 0 9

1 - 115e 0 1 80e 34e 0 36e 33e 1 94e 20e

LEIPHEIMER LEVI CHAVANEL SYLVAIN DEVENYNS DRIES DE WEERT KEVIN GRABSCH BERT MARTIN TONY PINEAU JÉRÔME VELITS MARTIN VELITS PETER

NAT

DATE

TAIL.

DÉB.

12

VIC.

TF

ET

T. 11 M. RES.

USA FRA BEL BEL ALL ALL FRA SVK SVK

24.10.73 30.06.79 22.07.83 27.05.82 19.06.75 23.04.85 02.01.80 21.02.85 21.02.85

1m70 1m82 1m77 1m82 1m79 1m85 1m76 1m85 1m81

1997 2000 2007 2002 2005 2006 2002 2005 2005

3 3 0 0 0 3 0 0 2

68 38 1 0 16 35 8 3 10

9 11 2 2 6 3 10 0 3

1 3 0 0 0 1 0 0

31e 60e 45e 12e 43e 53e 18e

3e 19e 45e 12e 81e 35e 27e 18e

PAYS-BAS - ÉQUIPE CONTINENTALE PROFESSIONNELLE INVITÉE

TAIL. POIDS DÉB.

1m70 1m72 1m82 1m77 1m83 1m89 1m78 1m76 1m86

12

ARGOS - SHIMANO (ARG)

Directeurs sportifs > Laurenzo LAPAGE, Lionel MARIE, Neil STEPHENS et Matthew WHITE COUREURS

nc 2003 1999 2004 2003 2002 2005 2005 1999

MANAGER Patrick LEFEVERE CYCLES Specialized,équipés Specialized-Sram BUDGET 13,5 millions € SPONSORS Omega Pharma (société pharmaceutique) et Quick Step (parquets et revêtements de sol), engagés jusqu’à fin 2014 30 coureurs (11 nationalités) dont douze nouveaux (aucun néo-pro). EXISTE DEPUIS 2003 (ancienne équipe Quick Step) 13 victoires en 2011 (9 UCI dont 1 WorldTour). 16e du Classement mondial 2011 (379 pts). 17e du classement CQ Ranking 2011 (5254 pts) LICENCE PRO TEAM FIN 2014 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 4e avec 630 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 3e avec 5882 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 42 PASSÉ AU TOUR 10e participation (16 victoires d’étapes, 2 classements de la montagne, 1 classement par points) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Chavanel, Boonen, Ciolek, De Weert, Devenijns, Engels, Pineau, Steegmans, Terpstra Photo > Levi Leipheimer (PHOTO NEWS)

ORICA - GREENEDGE CYCLING TEAM (OGE)

GERRANS SIMON ALBASINI MICHAEL COOKE BADEN GOSS MATTHEW IMPEY DARYL LANCASTER BRETT LANGEVELD SEBASTIAN O’GRADY STUART WEENING PIETER

75kg 72kg 66kg 66kg 72kg 64kg 64kg 69kg 71kg

Directeurs sportifs > Brian HOLM et Wilfried PEETERS

MANAGER Giuseppe MARTINELLI CYCLES Specialized, équipés SRAM. BUDGET 12 millions € SPONSORS Samruk-Kazyna (holding gouvernemental kazakh), engagé jusqu’à fin 2013. 29 coureurs (10 nationalités) dont neuf nouveaux (1 néo-pro) EXISTE DEPUIS 2006 LICENCE PRO TEAM 2013. 11 victoires en 2011 (11 UCI dont 4 WorldTour) 15e du Classement mondial 2011 (422 pts) 18e du classement CQ Ranking 2011 (5099 pts) WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 5e avec 560 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 9e avec 4382 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 14 PASSÉ AU TOUR 5e participation (1 victoire (2009), 6 victoires d’étapes, 1 victoire interréquipes) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Vinokourov, Di Gregorio, Fofonov, Grivko, M. Iglinskiy, Kreuziger, Tiralongo, Vaitkus, Zeits. Photo > Andrey Kashechkin (PHOTO NEWS)

201 202 203 204 205 206 207 208 209

TAIL. POIDS DÉB.

1m81 1m78 1m80 1m80 1m77 1m72 1m85 1m83 1m82

BELGIQUE - ÉQUIPE WORLDTOUR

TAIL. POIDS DÉB.

1m76 1m78 1m77 1m75 1m80 1m73 1m82 1m79 1m89

DATE

08.01.82 26.01.81 29.01.76 14.02.85 05.05.80 26.03.80 05.09.84 30.04.85 14.05.75

OMEGA PHARMA - QUICK STEP (OPQ)

Directeurs sportifs > Guido BONTEMPI, Dimitri SEDOUNE, Alexander SHEFER et Gorad STANGELJ VINOKOUROV ALEXANDRE BOZIC BORUT BRAJKOVIC JANEZ FOFONOV DMITRIY GRIVKO ANDRIY IGLINSKY MAXIM KASHECHKIN ANDREY KISERLOVSKI ROBERT MURAVYEV DMITRIY

NAT

AUS ARG P-B DAN BEL POR DAN DAN DAN

MANAGER Bjarne RIIS CYCLES Specialized, équipés Specialized-Sram . UDGET 9 millions € SPONSORS Saxo Bank (banque d’investissements), engagée jusqu’à fin 2012. 29 coureurs (douze nationalités) dont neuf nouveaux (trois néo-pros). EXISTE DEPUIS 2001. 22 victoires en 2011 (18 UCI dont 8 ProTour) 9e du classement mondial 2011 (696 pts). 15e du classement CQ Ranking 2011 (6.621 pts). LICENCE PRO TEAM FIN 2012 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 18e avec 44 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 21e avec 2041 pts VICTOIRES 2012 (au 18/06): 3 PASSÉ AU TOUR 12e participation (2 victoires finales (2008, 2010), 20 victoires d’étapes, 3 classements de la montagne, 3 classements du meilleur jeune, 2 classements interéquipes) ÉQUIPE DU TOUR 2011 Contador, Hernandez, Navarro, Noval, Porte, C. Sörensen, N. Sörensen, Tosatto, Vandborg Photo > Nick Nuyens (PHOTO NEWS)

ASTANA PRO TEAM (AST)

181 182 183 184 185 186 187 188 189

CANTWELL JONATHAN HAEDO JUAN JOSÉ KROON KARSTEN LUND ANDERS NUYENS NICK PAULINHO SERGIO SÖRENSEN CHRIS ANKER MORKOV MICHAEL SÖRENSEN NICKI

64kg 65kg 73kg 70kg 70kg 80kg 68kg 73kg 68kg

2005 2003 2000 2006 2008 2002 2004 1995 2004

Directeurs sportifs > Addy ENGELS, Christian GUIBERTEAU, Piet HOEKSTRA et Rudi KEMNA

12

VIC.

3 4 0 1 2 0 0 0 0

20 6 17 3 46 5 23 1 7 0 4 4 8 1 33 15 8 4

TF

ET T. 11 M. RES.

1 95e 76e 0 58e 1 - 127e 0 141e 141e 0 - 124e 0 - 128e 2 77e 54e 1 60e

COUREURS 211 212 213 214 215 216 217 218 219

KITTEL MARCEL CURVERS ROY DE KORT KOEN FRÖHLINGER JOHANNES GRETSCH PATRICK HUGUET YANN FRA SPRICK MATTHIEU TIMMER ALBERT VEELERS TOM

NAT

DATE

ALL P-B P-B ALL ALL FRA FRA P-B P-B

11.05.88 27.12.79 08.09.82 09.06.85 07.04.87 02.05.84 29.09.81 13.06.85 14.09.84

TAIL. POIDS DÉB.

1m88 1m88 1m81 1m73 1m88 1m78 1m90 1m86 1m84

85kg 74kg 70kg 60kg 72kg 68kg 75kg 76kg 75kg

2011 2004 2005 2007 2006 2007 2004 2007 2008

12

VIC.

TF

ET T. 11 M. RES.

7 0 0 0 1 0 0 0 0

25 1 3 0 3 4 2 0 9

0 0 1 2 0 0 5 1 0

0 0 0 0 -

MANAGER Shayne BANNAN CYCLES Scott, équipés Shimano. BUDGET 12,5 millions € SPONSORS Orica (fabricant d’explosifs), Green Edge (projet cycliste et écologique australien), soutenu par Scott (cycles), Santini (vêtements), Subaru (voitures) et Jayco (campers, caravanes, mobilhomes) 30 coureurs (10 nationalités) dont trente nouveaux (1 néo-pro). NOUVELLE ÉQUIPE LICENCE PRO TEAM 2013 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): 7e avec 440 pts CQ RANKING 2012 (au 18/06): 12e avec 3652 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 19 PASSÉ AU TOUR aucune participation ÉQUIPE DU TOUR 2011 ne participait pas

MANAGER SPEKENBRINK Iwan CYCLES Koga BUDGET SPONSORS Argos (groupe pétrolier) et Shimano (équipementier de cycles) jusqu’à fin 2014 et 2015. 22e du classement CQ Ranking 2011 (4147 pts) 31 victoires en 2011 WORLDTOUR 2012 (au 18/06): non classée CQ RANKING 2012 (au 18/06): 20e avec 2273 pts VICTOIRES 2012 (au 28/06): 14 PASSE AU TOUR 2e participation EQUIPE DU TOUR 2011 ne participait pas.

Photo > Matthew Goss (Photo News)

Photo > Marcel Kittel (PHOTO NEWS)

-

109e 76e 50e 128e -

9 coureurs par équipes. Certaines sélections sont connues. 12 : succès en 2012. VIC : succès depuis ses débuts pros. TF : tours disputés. ET : étapes gagnées. T11 : résultat au Tour 2011. M. RES. : meilleur résultat au Tour

30 JUIN 2012 de I les sports 30 JUIN 2012 l le Tour France 2012 Il 13


MONTAGNE

Maurice Garin (Fra)

25,679

Fernand Augereau (Fra)

–

–

–

Montgeron

Henri Cornet (Fra)

25,265 Jean-Baptiste Dortignacq (Fra)

AloĂŻs Catteau (Bel)

–

–

–

09-30/07

2.975

Noisy-le-Grand

Louis Trousselier (Fra)

27,204

Jean Baptiste Dortignacq (Fra)

–

–

–

04-29/07

4.637

Neuilly

RenĂŠ Pottier (Fra)

24,463 Georges Passerieu (Fra)

Louis Trousselier (Fra)

–

–

–

08/07-04/08

4.488

Paris

Lucien Petit-Breton (Fra)

28,470

Emile Georget (Fra)

–

–

–

13/07-09/08

4.488

Paris

Lucien Petit Breton (Fra)

28,740 François Faber (Lux)

Georges Passerieu (Fra)

–

–

–

05/07-01/08

4.497

Paris

François Faber (Lux)

28,658

Jean Alavoine (Fra)

–

–

–

03-31/07

4.700

Paris

Octave Lapize (Fra)

28,680 François Faber (Lux)

Gustave Garrigou (Fra)

–

–

–

02-30/07

5.544

Paris

Gustave Garrigou (Fra)

27,322

Emile Georget (Fra)

–

–

–

30/06-29/07

5.229

Paris

Odile Defraye (Bel)

27,894 Eugène Christophe (Fra)

Gustave Garrigou (Fra)

–

–

–

29/06-27/07

5.387

Boulogne-Billancourt

Philippe Thys (Bel)

27,625

Marcel Buysse (Bel)

–

–

–

28/06-26/07

5.414

Saint-Cloud

Philippe Thys (Bel)

27,028 Henri PĂŠlissier (Fra)

Jean Alavoine (Fra)

–

–

–

29/06-27/07

5.560

Paris

Firmin Lambot (Bel)

24,056

Eugène Christophe (Fra)

–

–

–

27/06-25/07

5.503

Argenteuil

Philippe Thys (Bel)

24,072 Hector Heusghem (Bel)

Firmin Lambot (Bel)

–

–

–

26/06-24/07

5.485

Argenteuil

LĂŠon Scieur (Bel)

24,724

HonorĂŠ BarthĂŠlemy (Fra)

–

–

–

25/06-23/07

5.375

Paris

Firmin Lambot (Bel)

24,196 Jean Alavoine (Fra)

Felix Sellier (Bel)

–

–

–

24/06-22/07

5.386

Paris

Henri PĂŠlissier (Fra)

24,233

Romain Bellenger (Fra)

–

–

–

02/06-20/07

5.425

Paris

Ottavio Bottecchia (Ita)

24,250 Nicolas Frantz (Lux)

Lucien Buysse (Bel)

–

–

–

21/06-19/07

5.440

VĂŠsinet

Ottavio Bottecchia (Ita)

24,820

Lucien Buysse (Bel)

Bartolomeo Aimo (Ita)

–

–

–

20/06-18/07

5.745

Evian

Lucien Buysse (Bel)

24,27 Nicolas Frantz (Lux)

Bartolomeo Aimo (Ita)

–

–

–

19/06-17/07

5.398

VĂŠsinet

Nicolas Frantz (Lux)

27,22

Julien Vervaecke (Bel)

–

–

–

17/06-15/07

5.476

VĂŠsinet

Nicolas Frantz (Lux)

Maurice Dewaele (Bel)

–

–

–

30/06-28/07

5.286

VĂŠsinet

Maurice Dewaele (Bel)

28,32

Josef Demuysere (Bel)

–

–

–

02/07-27/07

4.822

VĂŠsinet

AndrĂŠ Leducq (Fra)

27,98 Learco Guerra (Ita)

Antonin Magne (Fra)

–

–

–

30/06-26/07

5.091

VĂŠsinet

Antonin Magne (Fra)

28,74

Antonio Pesenti (Ita)

–

–

–

06/07-31/07

4.479

VĂŠsinet

AndrĂŠ Leducq (Fra)

29,21 Kurt Stoepel (All)

Francesco Camusso (Ita)

–

–

–

27/06-23/07

4.395

VĂŠsinet

Georges Speicher (Fra)

29,73

Giuseppe Martano (Ita)

–

Vicente Trueba (Esp)

–

03/07-29/07

4.470

VĂŠsinet

Antonin Magne (Fra)

30,36 Giuseppe Martano (Ita)

Roger LapĂŠbie (Fra)

–

RenĂŠ Vietto (Fra)

–

04/07-28/07

4.338

VĂŠsinet

Romain Maes (Bel)

30,65

07/07-02/08

4.442

VĂŠsinet

Sylvère Maes (Bel)

31,07 Antonin Magne (Fra)

30/06-25/07

4.415

VĂŠsinet

Roger LapĂŠbie (Fra)

31,73

05/07-31/07

4.694

VĂŠsinet

Gino Bartali (Ita)

31,57 FĂŠlicien Vervaecke (Bel)

10/07-30/07

4.224

VĂŠsinet

Sylvère Maes (Bel)

31,99

25/06-20/07

4.642

Paris

Jean Robic (Fra)

31,41 Edouard Fachleitner (Fra)

30/06-25/07

4.922

Saint-Cloud

Gino Bartali (Ita)

33,44

Guy LapĂŠbie (Fra)

–

Gino Bartali (Ita)

–

30/06-24/07

4.808

Livry-Gargan

Fausto Coppi (Ita)

32,12 Gino Bartali (Ita)

Jacques Marinelli (Fra)

–

Fausto Coppi (Ita)

–

13/07-07/08

4.773

Nogent/Marne

Ferdi KĂźbler (Sui)

32,78

Louison Bobet (Fra)

–

Louison Bobet (Fra)

–

04/07-29/07

4.690

Metz

Hugo Koblet (Sui)

32,95 Raphael Geminiani (Fra)

Lucien Lazarides (Fra)

–

Raphael Geminiani (Fra)

–

26/06-19/07

4.898

Brest

Fausto Coppi (Ita)

32,23

03/07-26/07

4.476

Strasbourg

Louison Bobet (Fra)

34,59 Jean MallĂŠjac (Fra)

08/07-01/08

4.656

Amsterdam (P-B)

Louison Bobet (Fra)

33,23

07/07-30/07

4.495

Le Havre

Louison Bobet (Fra)

34,45 Jean Branckart (Bel)

05/07-28/07

4.498

Reims

Roger Walkowiak (Fra)

36,27

27/06-20/07

4.669

Nantes

Jacques Anquetil (Fra)

34,52 Marcel Janssens (Bel)

26/06-19/07

4.319

Bruxelles (Bel)

Charly Gaul (Lux)

36,92

Raphael Geminiani (Fra)

Jean Graczyk (Fra)

Federico Bahamontes (Esp)

–

25/06-18/07

4.358

Mulhouse

Federico Bahamontes (Esp)

35,47 Henri Anglade (Fra)

Jacques Anquetil (Fra)

AndrĂŠ Darrigade (Fra)

Federico Bahamontes (Esp)

–

26/06-17/07

4.173

Lille

Gastone Nencini (Ita)

37,21

Jean Adriaensens (Bel)

Jean Graczyk (Fra)

Fernando Manzaneque (Esp)

–

25/06-16/07

4.397

Rouen

Jacques Anquetil (Fra)

36,03 Guido Carlesi (Ita)

Charly Gaul (Lux)

AndrĂŠ Darrigade (Fra)

Imerio Massignan (Ita)

–

24/06-15/07

4.274

Nancy

Jacques Anquetil (Fra)

37,32

Raymond Poulidor (Fra)

Rudi Altig (All)

Federico Bahamontes (Esp)

–

23/06-14/07

4.138

Paris/Nogent

Jacques Anquetil (Fra)

37,09 Federico Bahamontes (Esp)

Jose Perez Frances (Esp)

Rik Van Looy (Bel)

Federico Bahamontes (Esp)

–

22/06-14/07

4.504

Rennes

Jacques Anquetil (Fra)

35,42

22/06-14/07

4.188

Cologne (All)

Felice Gimondi (Ita)

35,89 Raymond Poulidor (Fra)

21/06-14/07

4.329

Nancy

Lucien Aimar (Fra)

36,75

Raymond Poulidor (Fra)

Willy Planckaert (Bel)

Julio Jimenez (Esp)

–

29/06-23/07

4.779

Angers

Roger Pingeon (Fra)

34,76 Julio Jimenez (Esp)

Franco Balmanion (Ita)

Jan Janssen (P-B)

Julio Jimenez (Esp)

–

27/06-21/07

4.492

Vittel

Jan Janssen (P-B)

33,56

Ferdinand Bracke (Bel)

Franco Bitossi (Ita)

Aurelio Gonzalez (Esp)

–

28/06-20/07

4.117

Roubaix

Eddy Merckx (Bel)

35,41 Roger Pingeon (Fra)

Raymond Poulidor (Fra)

Eddy Merckx (Bel)

Eddy Merckx (Bel)

–

27/06-19/07

4.254

Limoges

Eddy Merckx (Bel)

35,59

Joop Zoetemelk (P-B)

Gosta Petterson (suè)

Walter Godefroot (Bel)

Eddy Merckx (Bel)

–

26/06-18/07

3.608

Mulhouse

Eddy Merckx (Bel)

38,08 Joop Zoetemelk (P-B)

Lucien Van Impe (Bel)

Eddy Merckx (Bel)

Lucien Van Impe (Bel)

–

01/07-23/07

3.846

Angers

Eddy Merckx (Bel)

35,51

Raymond Poulidor (Fra)

Eddy Merckx (Bel)

Lucien Van Impe (Bel)

–

30/06-22/07

4.090

Scheveningen (P-B)

Luis Ocana (Esp)

33,41 Bernard ThĂŠvenet (Fra)

Jose Manuel Fuente (Esp)

Herman Van Springel (Bel)

Pedro Torres (Esp)

–

27/06-21/07

4.098

Brest

Eddy Merckx (Bel)

35,24

Vicente Lopez-Carril (Esp)

Patrick Sercu (Bel)

Domingo Perurena (Esp)

–

26/06-20/07

4.000

Charleroi (Bel)

Bernard ThĂŠvenet (Fra)

34,91 Eddy Merckx (Bel)

Lucien Van Impe (Bel)

Rik Van Linden (Bel)

Lucien Van Impe (Bel)

1976 24/06-18/07

4.017

St-Jean-de-Monts

Lucien Van Impe (Bel)

34,52

Raymond Poulidor (Fra)

Freddy Maertens (Bel)

Giancarlo Bellini (Ita)

1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

30/06-24/07

4.096

Fleurance

Bernard ThĂŠvenet (Fra)

35,42 Hennie Kuiper (P-B)

Lucien Van Impe (Bel)

Jacques Esclassan (Fra)

Lucien Van Impe (Bel)

29/06-23/07

3.908

Leiden (P-B)

Bernard Hinault (Fra)

36,07

Joop Zoetemelk (P-B)

Joaquim Agostinho (Por)

Freddy Maertens (Bel)

Mariano Martinez (Fra)

Henk Lubberding (P-B)

27/06-22/07

3.765

Fleurance

Bernard Hinault (Fra)

36,07 Joop Zoetemelk (P-B)

Joaquim Agostinho (Por)

Bernard Hinault (Fra)

Giovanni Battaglin (Ita)

Jean-RenĂŠ Bernaudeau (Fra)

26/06-21/07

3.842

Francfort (All)

Joop Zoetemelk (P-B)

35,14

Raymond Martin (Fra)

Rudi Pevenage (Bel)

Raymond Martin (Fra)

Johan Van de Velde (P-B)

25/06-19/07

3.753

Nice

Bernard Hinault (Fra)

37,99 Lucien Van Impe (Bel)

Robert Alban (Fra)

Freddy Maertens (Bel)

Lucien Van Impe (Bel)

Peter Winnen (P-B)

02/07-25/07

3.507

Bâle (Sui)

Bernard Hinault (Fra)

37,76

Johan Van de Velde (P-B)

Sean Kelly (Irl)

Bernard Vallet (Fra)

Phil Anderson (Aus)

01/07-24/07

3.809

Fontenay-sous-Bois

Laurent Fignon (Fra)

36,31 Angel Arroyo (Esp)

Peter Winnen (P-B)

Sean Kelly (Irl)

Lucien Van Impe (Bel)

Sean Kelly (Irl)

29/06-22/07

4.021

Montreuil-sous-Bois

Laurent Fignon (Fra)

34,91

Greg LeMond (USA)

Frank Hoste (Bel)

Robert Millar (G-B)

Greg LeMond (USA)

28/06-21/07

4.109

Plumelec

Bernard Hinault (Fra)

36,22 Greg LeMond (USA)

Stephen Roche (Irl)

Sean Kelly (Irl)

Luis Herrera (Col)

Fabio Parra (Col)

04/07-27/07

4.094

Boulogne-Billancourt

Greg LeMond (USA)

36,92

Urs Zimmermann (Sui)

Eric Vanderaerden (Bel)

Bernard Hinault (Fra)

Andy Hampsten (USA)

01/07-26/07

4.231

Berlin (All)

Stephen Roche (Irl)

36,65 Pedro Delgado (Esp)

Jean-François Bernard (Fra)

Jean-Paul Van Poppel (P-B)

Luis Herrera (Col)

Raul Alcala (Mex)

04/07-24/07

3.286

La Baule

Pedro Delgado (Esp)

38,91

01/07-23/07

3.285

Luxembourg (Lux)

Greg LeMond (USA)

37,49 Laurent Fignon (Fra)

30/06-22/07

3.504

Poitiers-Futuroscope

Greg LeMond (USA)

38,62

06/07-28/07

3.914

Lyon

Miguel Indurain (Esp)

38,75 Gianni Bugno (Ita)

04/07-26/07

3.983

San Sebastian (Esp)

Miguel Indurain (Esp)

03/07-25/07

3.714

Le Puy-du-Fou

Miguel Indurain (Esp)

02/07-24/07

3.978

Lille

01/07-23/07

3.635

Saint-Brieuc

29/06-21/07

3.907

05/07-27/07

3.950

11/07-02/08 03/07-25/07

Lucien Pothier (Fra) Hippolyte Aucouturier (Fra) Gustave Garrigou (Fra) Gustave Garrigou (Fra) Paul Duboc (Fra) Gustave Garrigou (Fra) Jean Alavoine (Fra) Hector Heusghem (Bel) Ottavio Bottecchia (Ita)

Maurice Dewaele (Bel)

28,4 AndrĂŠ Leducq (Fra) Giuseppe Pancera (Ita) Jef Demuysere (Bel) Learco Guerra (Ita) Ambrogio Morelli (Ita) Mario Vicini (Ita) RenĂŠ Vietto (Fra) Briek Schotte (Bel) Stan Ockers (Bel) Stan Ockers (Bel) Ferdi KĂźbler (Sui) Gilbert Bauvin (Fra) Vito Favero (Ita) Graziano Battistini (Ita) Josef Planckaert (Bel) Raymond Poulidor (Fra) Jan Janssen (P-B) Herman Van Springel (Bel)

Felice Gimondi (Ita) Raymond Poulidor (Fra)

Joop Zoetemelk (P-B)

Hennie Kuiper (P-B) Joop Zoetemelk (P-B) Bernard Hinault (Fra) Bernard Hinault (Fra) Steven Rooks (P-B)

FĂŠlicien Vervaecke (Bel)

–

FĂŠlicien Vervaecke (Bel)

–

FĂŠlicien Vervaecke (Bel)

–

Julien Berrendero (Esp)

–

Leo Amberg (Sui)

–

FĂŠlicien Vervaecke (Bel)

–

Victor Cosson (Fra)

–

Gino Bartali (Ita)

–

Lucien Vlaemynck (Bel)

–

Sylvère Maes (Bel)

–

Pierre Brambilla (Ita)

–

Pierre Brambilla (Ita)

–

Bernardo Ruiz (Esp)

–

Fausto Coppi (Ita)

–

Giancarlo Astrua (Ita)

Fritz Schaer (Sui)

Jesus Lorono (Esp)

–

Fritz Schaer (Sui)

Ferdi KĂźbler (Sui)

Federico Bahamontes (Esp)

–

Charly Gaul (Lux)

Stan Ockers (Bel)

Charly Gaul (Lux)

–

Jean Adriaensens (Bel)

Stan Ockers (Bel)

Charly Gaul (Lux)

–

Adolf Christian (All)

Jean Forestier (Fra)

Gastone Nencini (Ita)

–

Federico Bahamontes (Esp)

Jan Janssen (P-B)

Federico Bahamontes (Esp)

–

Gianni Motta (Ita)

Jan Janssen (P-B)

Julio Jimenez (Esp)

–

Francesco Moser (Ita) Enrique Martinez Heredia (Esp) Dietrich Thurau (All)

Fabio Parra (Col)

Eddy Planckaert (Bel)

Stephen Rooks (P-B)

Eric Breukink (P-B)

Pedro Delgado (Esp)

Sean Kelly (Irl)

Gert-Jan Theunisse (P-B)

Fabrice Philipot (Fra)

Erik Breukink (P-B)

Olaf Ludwig (All)

Thierry Claveyrolat (Fra)

Gilles Delion (Fra)

Claudio Chiappucci (Ita)

Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)

Claudio Chiappucci (Ita)

Alvaro Meija (Col)

Gianni Bugno (Ita)

Laurent Jalabert (Fra)

Claudio Chiappucci (Ita)

Eddy Bouwmans (P-B)

38,71 Tony Rominger (Sui)

Zenon Jaskula (Pol)

Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)

Tony Rominger (Sui)

Antonio Martin (Esp)

Miguel Indurain (Esp)

38,38

Marco Pantani (Ita)

Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)

Richard Virenque (Fra)

Marco Pantani (Ita)

Miguel Indurain (Esp)

39,19 Alex Zuelle (Sui)

Bjarne Riis (Dan)

Laurent Jalabert (Fra)

Richard Virenque (Fra)

Marco Pantani (Ita)

S’Hertogenbosch (P-B)

Bjarne Riis (Dan)

39,23

Rouen

Jan Ullrich (All)

39,24 Richard Virenque (Fra)

3.875

Dublin (Irl)

Marco Pantani (Ita)

39,98

Bobby Julich (USA)

Erik Zabel (All)

Christophe Rinero (Fra)

Jan Ullrich (All)

3.870

Le Puy-du-Fou

Lance Armstrong (USA)

40,28 Alex Zuelle (Sui)

Fernando Escartin (Esp)

Erik Zabel (All)

Richard Virenque (Fra)

BenoĂŽt Salmon (Fra)

01/07-23/07

3.662

Poitiers-Futuroscope

Lance Armstrong (USA)

39,57

Jan Ullrich (All)

Joseba Beloki (Esp)

Erik Zabel (All)

Santiago Botero (Col)

Francisco Mancebo (Esp)

07/07-29/07

3.458

Dunkerque

Lance Armstrong (USA)

40,07 Jan Ullrich (All)

Joseba Beloki (Esp)

Erik Zabel (All)

Laurent Jalabert (Fra)

Oscar Sevilla (Esp)

27/06-25/07

3.278

Luxembourg (Lux)

Lance Armstrong (USA)

39,92

Raimundas Rumsas (Lit)

Robbie McEwen (Aus)

Laurent Jalabert (Fra)

Ivan Basso (Ita)

05/07-27/07

3.427

Paris

Lance Armstrong (USA)

40,94 Jan Ullrich (All)

Alexandre Vinokourov (Kaz)

Baden Cooke (Aus)

Richard Virenque (Fra)

Denis Menchov (Rus)

03/07-25/07

3.391

Liège (Bel)

Lance Armstrong (USA)

40,55

02/07-24/07

3.593

Fromentine

Lance Armstrong (USA)

41,65 Ivan Basso (Ita)

01/07-23/07

3.657

Strasbourg

Oscar Pereiro (Esp)

40,545

07/07-29/07

3.547

Londres (G-B)

Alberto Contador (Esp)

39,223 Cadel Evans (Aus)

05/07-27/07

3.558

Brest

Carlos Sastre (Esp)

40,492

04/07-26/07

3.454

Monaco (Mon)

Alberto Contador (Esp)

03/07-25/07

3.596

Rotterdam (PB)

Andy Schleck (Lux)

02/07-24/07

3.430

Passage du Gois

Cadel Evans (Aus)

39,788

39,5

Claudio Chiappucci (Ita)

JEUNES

Montgeron

2.388

POINTS

2.428

02-24/07

DEUXIĂˆME

01-19/07

MOYENNE

KM TOTAL

1903 1904 1905 1906 1907 1908 1909 1910 1911 1912 1913 1914 1919 1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929 1930 1931 1932 1933 1934 1935 1936 1937 1938 1939 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975

DÉPART

DATES

TROISIĂˆME

  

ANNÉE

VAINQUEUR

  

Claudio Chiappucci (Ita) Piotr Ugrumov (Let) Jan Ullrich (All) Jan Ullrich (All)

Joseba Beloki (Ita) Andreas KlĂśden (All)

Richard Virenque (Fra)

Erik Zabel (All)

Richard Virenque (Fra)

Jan Ullrich (All)

Marco Pantani (Ita)

Erik Zabel (All)

Richard Virenque (Fra)

Jan Ullrich (All)

Ivan Basso (Ita)

Robbie McEwen (Aus)

Richard Virenque (Fra)

Vladimir Karpets (Rus)

Jan Ullrich (All)

Thor Hushovd (Nor)

Michael Rasmussen (Dan)

Yaroslav Popovych (Ukr)

Carlos Sastre (Esp)

Robbie McEwen (Aus)

Michael Rasmussen (Dan)

Damiano Cunego (Ita)

Levi Leipheimer (USA)

Tom Boonen (Bel)

Mauricio Soler (Col)

Yaroslav Popovych (Ukr)

Denis Menchov (Rus)

Oscar Freire (Esp)

Carlos Sastre (Esp)

Andy Schleck (Lux)

40,315 Andy Schleck (Lux)

Lance Armstrong (USA)

Thor Hushovd (Nor)

Franco Pellizotti (Ita)

Andy Schleck (Lux)

39,866

Denis Menchov (Rus)

Samuel Sanchez (Esp)

Alessandro Petacchi (Ita)

Anthony Charteau (Fra)

Andy Schleck (Lux)

Andy Schleck (Lux)

Frank Schleck (Lux)

Mark Cavendish (G-B)

Samuel Sanchez (Esp)

Pierre Rolland (Fra)

Andreas KlĂśden (All) Cadel Evans (Aus)


TOUR DE FRANCE 2012 30 juin > 22 juillet - 99e édition

Samedi 30 juin : prologue à Liège Dimanche 1er juillet : de Liège à Seraing Lundi 2 juillet : de Visé à Tournai

PENSEZ TOUJOURS À VOTRE SÉCURITÉ

Tenez vos enfants par la main.

Inutile de traverser ! La Caravane distribue ses cadeaux des deux côtés de la chaussée.

- Photo: Getty Images

En groupe ou en famille, tout le monde reste sur le bas-côté et du même côté de la route.

www.letour.fr

HS sportif du 30 juin 2012  

Tour de France 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you