Page 1

Edition SpécialE

LA RENTRÉE Mode Suivez la tendance

EMMA DE CAUNES en état de grâce

ThéâTre BeauTé arT

Dans le nouveau film d’Olivier Jahan, Les Châteaux de Sable, qui sort aujourd’hui en Belgique, l’actrice française irradie dans le rôle d’une femme en pleine éclosion. Où il est question de deuil et de renaissance dans une Bretagne sublimée par des êtres en quête du meilleur d’eux-mêmes.


CONTACT: +32 (0) 50 62 75 95 BELPAK@SKYNET.BE

Immortalisez vos moments les plus précieux – nous vous offrons une gravure personnalisée.


spécialrentréematch

LES TROIS COUPS DE LA RENTRÉE Pa r p h i l i p p E F i é v E t

P

our certains, cela résonne dans le ventre comme un roulement de tambour ; pour d’autres, c’est comme un battement de cœur étouffé ou, plus diffus, un lointain tintement de clochette. c’est sûr, la rentrée n’est pas la même pour tout le monde ! emma de caunes la verrait plutôt en 3d et en technicolor : après huit ans d’écran blanc, la revoici au cinéma dans un rôle à sa mesure, tout en nuances et en délicatesse. Pour elle, la rentrée a un goût de cuberdon. du côté de son réalisateur, Olivier Jahan, c’est carrément la maison en pain d’épice, genre château en espagne avec vue sur mer bretonne par temps clair. Oui, pour ces deux-là, cette rentrée, c’est entre magie et papillon, emma, hors de son cocon, déployant ses ailes diaphanes pour voleter fragilement dans les sphères du succès. Plume ou duvet, la rentrée souffle aussi dans le bon sens en ce qui concerne la mode de chez nous. car septembre, c’est aussi le vertige des textures et des couleurs nouvelles, le temps qui change en même temps que les vêtements à porter, mi-soleil, mi-pluie, mi-automne, mi-froidure. Il y a du frisson dans l’air, de quoi aviver ces mille et une petites jouissances sous le manteau. La rentrée devient le moment de se faire plaisir, de faire corps avec les nuages sans faire le gros dos, que ce soit sur un look militaire, pop, patchwork ou classique, avec du noir, du blanc, du violet, sans oublier cette dominante de rose qui pouponnera l’hiver, histoire de faire changer la neige de couleur. et puis, il n’y a pas de rentrée sans qu’elle ne soit théâtrale. Les trois coups du destin s’en donnent à cœur joie, avec une saison prometteuse, tiraillée entre rire et chaos, du boulevard à la sauce belge aux classiques qui bottent en touche.

Nouvelle Collection Edition N°5 Natan 02 647 10 01

enfin, si vous manquez de courage pour affronter les prochaines semaines, lisez donc attentivement les conseils salutaires du coach gilles Serpry. Pas de doute qu’il vous fera repartir d’un bon pied, quitte à vous seriner, en paraphrasant le poète, que dès aujourd’hui, la terre chantera comme une toupie dont il ne vous reste plus qu’à tirer la ficelle d’or. Botte Gladyss en Python DVF - 02 648 62 24

Cover : © Frédéric Stucin / Pasco. Journalistes: Viviane Eeman, Philippe Fievet, Claude Muyls, Catherine Malaise, Eugénie Rittweger de Moor, Coralie Tilot. Ed. responsable: François Le Hodey. Rédacteur en chef : Marc Deriez. Responsable éditorial : Jean-Pierre Tordeurs - Tel: +32 2 211 29 11. Publicité IPM Advertising Michel Druart 02 211 29 10. Dominique Flamand 02/211 31 55. Laurence Thomsin 0478 06 96 00. Conception graphique : Manuela Riozzi - Trinôme. Supplément promotionnel gratuit de Paris Match n° 731 du 10 septembre 2015. Ne peut être vendu séparément. parismatch.com


spécialrentréematch

© Frédéric Stucin / Pasco.

Le meilleur rôle de sa carrière

CHÂTEAU POUR EMMA DE CAUNES ! C’est sans doute son plus beau rôle, celui qu’elle incarne dans le nouveau film d’Olivier Jahan, les Châteaux de Sable, histoire endeuillée d’une femme chrysalide qui renaît au bout d’un long week-end initiatique. Aux abords de la quarantaine, la comédienne qui avait obtenu le César féminin du meilleur espoir retrouve le chemin du succès avec ce retour remarqué sur le grand écran. Pa r p h i l i p p E F i é v E t

En 2008, avec ‘Rien dans les poches’ de Marion vernoux pour canal+, les critiques s’étaient avérées excellentes au point que vous aviez été nommée aux Emmy awards. puis, brutalement, vous avez disparu des écrans radars. pourquoi pareille éclipse ? Emma de caumes. c’était contre ma volonté. du jour au lendemain, les propositions se sont raréfiées. Il est vrai que j’étais occupée par mon émission de canal + La Musicale que j’ai arrêtée seulement l’an dernier. c’est vous dire à quel point je suis heureuse

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

de retrouver le cinéma, qui plus est, en compagnie d’Olivier en tant que réalisateur.

le temps de vous regretter, vous réapparaissez dans ce nouveau film d’olivier Jaha qui, lui aussi, s’est accordé une longue pause professionnelle. comment vous êtes-vous retrouvés et dans quel état d’esprit, après avoir tous deux pris une certaine distance avec le monde du cinéma? Je connais Olivier depuis qu’il m’a offert mon premier vrai rôle dans ‘au bord de l’autoroute’ en 1997. Je n’avais pas encore vraiment décidé de me lancer dans le cinéma et ce fut une révélation. avant cela, j’avais plutôt l’idée de mettre en scène, de réaliser des films. c’est donc une rencontre déterminante qui s’est doublée d’une véritable amitié. Malheureusement pour lui, son premier long métrage n’a


spécialrentréematch

pas marché ; il a connu ensuite les pires difficultés à trouver le financement nécessaire à son nouveau projet. Plutôt que de résigner, il a pris les devants et s’est lancé dans cette nouvelle aventure en tournant en un temps record, dans la maison de son père, en Bretagne. ce pari un peu fou m’a offert un rôle magnifique, celui d’une femme enfant qui devient une femme adulte. car le deuil, souvent, fait grandir.

les châteaux de Sable, ce titre n’évoque-t-il pas plutôt les jeux de plage de notre enfance ? Il y a effectivement une référence à l’enfance, à ces choses que l’on construit et que l’on déconstruit, avec cette idée de recommencement. et puis, il y a la chanson de Brassens qui accompagne le film durant un moment.

vous incarnez le personnage d’Eléonore, une femme brisée qui doit vendre la maison familiale et se trouve elle-même à un tournant de son existence. cette renaissance, c’est la vôtre ou la sienne ? non, pas la mienne! J’ai la chance d’avoir encore mes parents et je n’ai pas besoin de revendre ma maison. Par contre, ce rôle de femme est rare dans le cinéma français. Le plus souvent, les réalisateurs font appel à des jeunes filles ou à des mères. eléonore est une femme à la lisière; elle est à un moment de sa vie où elle se transforme par les décisions qu’elle prend. c’est un personnage d’ombre qui va vers la lumière, le récit d’une métamorphose.

En littérature, on parlerait de récit initiatique. tout à fait ! a mon âge, un tel rôle, c’est un véritable cadeau !

Sur un thème aussi complexe, quelle a été l’ambiance de tournage ? La prouesse d’Olivier est d’avoir évité l’écueil du film de deuil. c’est au contraire un film solaire qui donne envie d’aimer les autres et d’aimer la vie. L’ambiance des 21 jours de tournage était imprégnée de cette lumière. en plus, c’était d’autant plus chouette qu’on était une petite équipe. Mais ce fut aussi un travail parfois déroutant : on était en train d’expérimenter des situations dont nous ne percevions pas la finalité car ce n’est qu’au montage que le film a vraiment pris sa forme définitive, en intégrant les photos de paysages ainsi que la voix off.

L’AMOUR N’A PAS DIT SON DERNIER MOT. Samuel joué par Alex Régnier, est l’ancien amoureux d’Eléonore dont elle s’est séparée. Celui-ci l’accompagne néanmoins en Bretagne pour l’aider à passer ce cap difficile.

comment comprenez-vous cette voix qui accompagne le spectateur durant tout le film ? J’aime beaucoup parce que cela renforce le côté narratif. celui-ci a été volontairement entretenu par les deux co-auteurs, Olivier et diastème. Ils ont rédigé le scénario à la manière d’un roman, en entrant dans la tête des personnages et en gardant à l’esprit la volonté de réaliser une sorte de triptyque film - photos - voix off. c’est donc au montage que le film a pris forme. au final, on a l’impression de toucher des choses gracieuses, ineffables.

dans votre carrière, après avoir participé à la super production française ‘astérix & obélix : mission cléopâtre’, vous sembliez vouloir vous orienter

vers le cinéma d'auteur avec des films comme ‘les amants du nil’, l’adaptation du livre de Bataille, ‘Ma Mère’ ou encore ‘la Science des Rêves’ de Michel Gondry. ‘les châteaux de Sable’ confirment cette orientation ? Je n’ai jamais réfléchi en ces termes-là. On est plus souvent choisie qu’on ne choisit soi-même. Bien sûr, j’essaie de participer à des films qui me parlent, qui me touchent. dans tous les cas, c’est une rencontre, d’abord avec le metteur en scène, ensuite avec le personnage qu’on incarne. Le cinéma d’auteur m’a attiré à lui ces dernières années, mais je ne serais pas contre de jouer dans un film d’action, un film très physique. ce qui m’éclaterait aussi, ce serait de jouer dans une comédie. Vous savez, dans la vie, je suis un vrai clown !

d’aucuns affirment qu’olivier Jahan vient de vous offrir votre plus beau rôle. Qu’en pensez-vous ? c’est sans doute vrai, mais dans ‘rien dans les Poches’, j’avais déjà eu une impression similaire, sans doute parce que ce film éveille en moi des résonnances particulières. Je me suis sentie comme une femme accomplie plutôt qu’une femme enfant.

NOSTALGIE. Alain Chamfort incarne l’ombre du père tant regretté qui a légué à sa fille Eléonore une maison en Bretagne, dans les Côtes d’Armor.

parismatch.com


spécialrentréematch L’ÉMOTION SUR PELLICULE. Emma est Eléonore, une photographe qui a connu un certain succès mais pour qui les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient, ce qui la contraint à vendre l’héritage paternel.

l’actrice que vous êtes a connu des passages d’ombre et de lumière. c’est difficile à assumer ?

vous aviez défrayé la chronique mondaine l’an dernier en parlant franchement de votre sexualité. pourquoi ce grand écart… médiatique ?

c’est un passage obligé dans cette carrière, surtout quand on a commencé jeune. Il y a toujours un moment où on vous oublie. ce sont des cycles. Il faut s’y résoudre. Il suffit de jouer dans un film qui remporte du succès et vous voilà repartie, jusqu’à la parenthèse suivante. Personnellement, je ne suis pas en attente. J’ai d’autres passions comme l’écriture (ndr : emma travaille à un scénario) et la musique qui occupe une place importante dans ma vie, même si je ne suis jamais aussi heureuse que lorsque je rejoins un plateau de cinéma.

Ho là là ! c’est une histoire qui a été mal interprétée et qui me rappelle qu’il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de se confier à un journaliste. en l’occurrence, celle que j’avais rencontrée lors d’une soirée ‘Mariage pour tous’ travaillait pour un journal lesbien. Je lui ai dit que je n’avais aucun problème avec cela et que moi-même, j’avais connu quelques expériences homosexuelles. ca a fait l’effet d’une bombe ; tous les journaux ont monté cela en épingle et je suis devenue la bisexuelle de service. Ma sexualité ne regarde que moi. et je l’assume totalement.

Si vous aviez un seul rôle à jouer, ce serait lequel? Quelque chose qui ressemblerait à celui que je joue dans ‘Les châteaux de Sable.’ Pour moi, c’est l’idée d’un personnage qui traverse des épreuves, qui se transforme, qui évolue. c’est sans doute mon côté papillon.

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

Bon sang ne saurait mentir : votre fille unique, nina, 13 ans, cartonne déjà sur you tube en lolita fan de maquillage. Qu’en pense la maman ? au départ, tout se passait bien dans le meilleur des mondes anonymes. Mais on a vite compris qu’elle était ma fille. depuis, je la mets en garde car je connais Internet et je sais que les gens l’utilisent comme défouloir. cette soudaine notoriété à 13 ans m’effraie. nina est passionnée par ses vidéos qu’elle monte elle-même comme une pro. J’essaie de trouver un équilibre.

côté fringues, nina ne se débrouille pas mal non plus. c’est aussi votre cas ? Quelles sont vos collections fétiches ? Sans être une zinzin de la mode, ce que j’apprécie beau-

coup, c’est le Vintage, en particulier celui de Vanessa Sewara, une créatrice qui a travaillé avec chanel et qui a lancé sa propre collection. c’est élégant, intemporel : j’adore ! J’aime aussi les mélanges avec des choses anciennes dans la veine de ce que réalise ce créateur australien, Martin grant.

vous vous retrouvez à travers votre fille, aussi passionnée que vous? Le tempérament est le même, sauf que moi, ce n’était pas la vidéo, mais le cinéma. Le fiancé de ma mère, claude Ventura, m’a biberonnée au cinéma hollywoodien et dès huit ans, j’écrivais mon premier script. J’avais 16 ou 17 ans quand j’ai tourné avec Olivier dans son court métrage « au bord de l’autoroute ». a l’époque, j’étais encore au lycée où le faisais la mise en scène. Le cinéma et moi, c’est une belle histoire d’amour.


© Merel ‘t Hart


spécialrentréematch

QUAND JE SERAI GRAND, JE SERAI MOI… MAIS EN MIEUX Ce n’est pas le petit Nicolas qui le dit, mais Gilles Serpry, coach, thérapeute et auteur d’un guide d’auto-coaching sur l’excellence de soi. A l’heure de la reprise, il nous invite à (re)penser notre job. Et bien plus… Pa r é R i c c h a M B o R d

avec des conséquences imaginables pour son entourage. Mais c’est déjà le cas. en 30 ans, la vie s’est terriblement complexifiée : en entreprise, en famille, en société, avec des changements incontournables et irréversibles ; et toujours moins de repères. Il ne s’agit plus de savoir comment y échapper mais plutôt comment les gérer. Bref, le choix est simple  : subir ou piloter.

oui, mais est-ce à la portée de tous ? ne change que celui qui peut ; pas forcément celui qui veut. Finalement, notre vie nous appartient-elle encore ?

éric chambord. après ce break estival, vous nous proposez de renouveler notre vision du travail mais aussi de notre rapport à soi et aux autres. Gilles Serpry. Oui. Penser à soi et pour soi s’accorde bien avec le ‘farniente’ estival. Pendant les vacances, tout le monde parvient plus ou moins à souffler, à faire le point. Mais quand les rythmes de vie augmentent toujours plus année après année, comment se recentrer et continuer de s’épanouir ? Beaucoup finissent par s’user et s’étioler.

il s’agit donc de sans cesse refleurir en quelque sorte ?! pourtant, nous semblons toujours attendre la bonne ‘saison’ pour y parvenir. Vrai. tant de gens parviennent aigris à l’hiver de leur vie en se disant : « je n’ai pas vécu la vie que je voulais ! » alors demandons-nous  : « Ma vie actuelle me convient-elle vraiment ? » La bonne réponse convoque le respect de son écologie personnelle, sans jamais chercher à être ce que l’on n’est pas.

Mais cela suppose d’accumuler assez de force mentale pour oser bouleverser sa vie,

Oui, bien sûr ! Qu’y a-t-il de pire que de vivre en opposition avec soi ? et personne ne peut vivre à notre place. ce qui rend difficile le changement de cap, c’est de légitimer le fait d’être soi-même sans s’imposer une série de règles ou de valeurs qui ne sont pas les nôtres. a nous de trouver notre propre guide de pilotage. d’où les exercices d’auto-coaching, simples et ludiques, afin de se sentir pleinement soi dans un monde chahuté. a noter que l’excellence de soi rejette la comparaison et l’élitisme. dans mon ouvrage, je cite tant les ouvriers et les femmes de ménages que les athlètes et les entrepreneurs. Les défis à relever demeurent les mêmes. et je vois deux défis. nous avons évoqué le premier : partir à la découverte de soi pour bien se connaître. Le second défi peut sembler contradictoire : s’inscrire dans le rêve tout en demeurant ancré dans le présent. apprenons donc à nous sentir en phase avec ce qui se passe en nous et autour de nous pour aller là où nous voulons.

grandissante jusqu’au sentiment d’échec total. Pourtant, il s’avère positif d’accueillir la nouveauté qui vient à nous avec sérénité. demandons-nous : « En quoi ce que j’apprends va me faire avancer ? » tel un levier de commande sur la position neutre, si nous positionnons notre présence à soi et au monde au centre de tout, nous évoluerons positivement vers la direction souhaitée. deuxièmement, accordons-nous la permission de rêver. nous évoluons de plus en plus dans un moule sociétal formaté. Pour s’autoriser à rêver, il faut vaincre ses peurs, cesser de se paralyser mentalement et de se déprécier (« pas possible, je ne l’ai jamais fait, je n’y arriverai jamais… »). et se reconnecter à soi. Le but n’est pas de « tout envoyer péter et partir à l’aventure ». Il ne s’agit pas d’un élan juvénile, irréfléchi et improvisé. Que du contraire : il s’agit d’un parcours où l’on se révèle à soi ses propres façons de fonctionner. a cette fin, les exercices de fin de chapitre déclenchent des prises de conscience, préludes à de nouveaux comportements.

vous détaillez nos cinq piliers d’excellence personnelle en un socle de réussite pour (re)prendre le contrôle des choses. Quels sontils ? Le pilier Présence aide à écarter nos pensées parasites. Le pilier alignement aide à affronter ce qui se présente à nous. Le pilier Performance aide à agir vers le but. Le pilier discipline aide à s’harmoniser avec soi et les autres. Le pilier Liberté aide à s’affranchir des schémas habituels et à (s’)inventer.

Finalement Gilles Serpry, comment s’assurer de devenir pleinement soi, de parvenir à se réinventer en permanence ? en décidant de changer ce qui peut l’être : soi-même ! Outre refuser de subir sa vie en livrant des combats d’arrière-garde, cela veut dire regarder le monde avec des yeux neufs, laisser émerger sa vocation profonde et lui offrir tout l’espace de développement. Moi aussi je rêve : qu’en fin d’ouvrage, le lecteur se dise : « je suis enfin moi… et en mieux! »

Ça veut dire quoi concrètement ? Premièrement, plaçons-nous en apprentissage de la vie. nous sommes des êtres en constante adaptation ; nous apprenons tous les jours. Les tenants du « je-suis-comme-ça-je-n’y-peux-rien » repoussent les ajustements toujours plus loin. résultat ? Une frustration

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

Edition la Charte Collection : la clé des gens www.lacharte.be 29€ chez votre libraire


BOUTIQUES CLASSIQUES HOMME & DAME - WWW.MAISON-ROUSSEL.BE

RO U S S E L DA M E

RO U S S E L HO MM E 71 PASSAGE WELLINGTON 1410 WATERLOO • 02/354 65 47

64 PASSAGE WELLINGTON 1410 WATERLOO • 02/354 65 47

OUVERT TOUS LES JOURS DE 10H À 18H30 (SAUF LE DIMANCHE)

OUVERT TOUS LES JOURS DE 10H À 18H30 (SAUF LE DIMANCHE)

EUREX

Mirabell

UNIFORMES SCOLAIRES:

Berlaymont Servites de Marie ROUSSEL PARTENAIRE

Collège Saint-Benoît de Maredsous


©Jean Bedez

@Rodolphe Janssen

spécialrentréematch

Galerie A. Baronian

Brussels Art Days

ARTISTES DE RENOM AUX CIMAISES Du 11 au 13 septembre 2015, Bruxelles vivra au rythme de la 8 édition des Brussels Art Days. ème

L’occasion pour une trentaine de galeries d'art contemporain de donner le ton de la rentrée. Programmations variées, parcours fléché, conférences et débats donnent rendez-vous aux collectionneurs comme aux amateurs éclairés. Si les visiteurs de plus en plus nombreux notent dans leur agenda ce rendez-vous artistique, c'est aussi parce qu'il permet de voir et d'acquérir des pièces souvent exposées en avant première. Avec, en prime, le plaisir de pouvoir rencontrer les artistes. Pa r c o R a l i E t i l o t

Un américain à BrUxelles

MeessenDeClercq

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

Son oeuvre est aussi dense par sa technique que par ses inspirations multi culturelles. Plébiscité et présent dans de nombreux musées, Philip taaffe est aujourd'hui un des artistes américains les plus emblématiques de sa génération. Il appartient à ce mouvement d'artistes qui, dans les années 80, a redonné du blason à l'abstraction. dans la plus pure tradition de l'art abstrait intié par Wassily Kandinsky, Frantisek Kupka et Piet Mondrian, Philip taaffe ne considère pas la forme comme une fin. Peintre nomade (ses nombreux séjours en Inde, au Moyen Orient, en amérique du Sud, au Maroc, en Italie aussi où il s'est un moment installé, ont inspiré son travail, sans cesse en évolution), il inter-

Philip Taaffe Biolumen - mixed technique on canvas - 167 x 143 cm - 2000


SEMAINE SPÉCIALE

CHEZ MLB ! LANCEMENT DES NOUVELLES COLLECTIONS !

Philip Taaffe Large panel with Row Ornament Mixed Media on wood 61 x 94 cm - w2012

prète, parfois répète, des formes, des ornements, aussi colorés que variés, s'inspirant bien souvent des cultures qu'il a observées.

De l'aBstraction à l'appropriation Peintre américain d'oirigine irlandaise basé à new York, Philip taaffe (1955, elizabeth, new Jersey) est devenu mondialement connu au début des années 80 à travers le mouvement artistique ‘appropriation’, un courant unique par son approche puisqu'il combine l'abstraction à l'art ornemental de différentes cultures (arabes, asiatiques, celtiques, pré-colombiennes). Une approche qui permet d'apprécier dessins, peintures et collages d'une grande beauté. Sans parler de la leçon de brassages d'identités culturelles… Philip taaffe lui-même sera présent à la galerie Jablonka Maruani Mercier (rue de la régence 17 à 1000 Philip Taaffe - Untitled - 2003 Bruxelles) du 11 Septembre au 21 octobre 2015. Une première bruxelloise pour cet artiste dont les oeuvres sont exposées dans les plus grands musées du monde dont le Moma et le Whitney Museum à new York. www.brusselsartdays.com

DU MARDI 8 AU SAMEDI 12 SEPTEMBRE A CETTE OCCASION, PROMOTIONS EXCEPTIONNELLES POUR LES LECTEURS DE LA LIBRE LES PLUS GRANDES MARQUES AUTRICHIENNES, ANGLAISES ET ITALIENNES POUR HOMMES ET DAMES À DES PRIX DOUX ! Vestes autrichiennes, vestons, pantalons, blazers, jaquettes, smoking, costumes, imper, gilets, chemises, jupes, tailleurs....

89, av. de Tervueren s1040 Bxl - 02/734 50 95 10h à 18h (sauf le dimanche) - Parking PRIVÉ devant le magasin


spécialtéâtrematch La vie n’est qu’un vaste théâtre et vice-versa. Les compagnies choisissent dans tous les genres et tous les styles. Des pièces comiques côtoient du classique ou de grandioses mises en scène. A découvrir sans modération !

GÉNÉRATION PLANISPHÈRE Théâtre Varia

Pa r c l a u d E M u y l S

Théâtre des Galeries Recherche de vérité

360 degrés

Ce théâtre nous ouvrent des portes inattendues comme nous le définit sa directrice, Sylvie Somen : « Les spectacles de la saison sont plus ou moins traversés par cette lancinante, angoissante, sempiternelle et comique question de l’avenir. L’individuel, quand l’heure sera venue de sucrer des fraises industrielles ou de manger des pissenlits chimiques ; le collectif, quand toutes les catastrophes annoncées se seront réalisées et que nous nous réveillerons après la tempête auprès de nouveaux monstres. Autant d’incursions dans des époques futures et donc inexistantes, dans des époques passées plus ou moins proches ou lointaines, et donc révolues. Le théâtre est une forme de lire, d’interpréter, de s’ouvrir au monde. ». Premières notes : ‘La estupidez’ : la connerie, de rafael Spregelburd, auteur, acteur et metteur en scène argentin. Le résultat est brillamment théâtral, foisonnant, drôle, loufoque. Il nous plonge dans un monde en quête de sens et d’argent, tournant à vide, hésitant entre le chaos et l’ordre ; le hasard et la destinée. Rue du Sceptre, 78 - 1050 Bruxelles

« La diversité des styles dans la programmation du théâtre est une marque de fabrique revendiquée par Les Galeries », nous explique Philippe Gardin . « Le point commun entre les auteurs mis à l’affiche est leur volonté de rafraîchir notre regard sur la réalité par le biais d’un théâtre pour tous, où le divertissement se veut un vecteur majeur de communication. S’y retrouvent Feydeau, Molière, Shakespeare, Tchekhov, Ray Cooney, ou encore Éric-Emmanuel Schmitt ». Pour se plonger dans la première pièce, ‘Paroles de fric’ de ray Cooney, interview de Marie Paule Kumps. Que vous a inspiré cette pièce ? Très chouette oeuvre de ray Cooney, auteur anglais contemporain, véritable maître de la comédie. Le rythme est infernal avec des quiproquos pour prendre une tournure absurde. Nous les Belges, apprécions beaucoup cet humour anglais qui sans en avoir l’air, touche au surréalisme. comment se situe votre personnage ? Je suis une petite nana, très effacée, milieu moyen, très bobonne. J’ai préparé le dîner d’anniversaire de mon mari, employé de bureau. Chose extraordinaire : par erreur dans le métro, il vient de confondre sa mallette avec une autre qui contient 14.250.000 d’euros. au départ, je refuse tout cet argent, j’ai peur de tout mais je suis prise malgré moi dans une spirale de quiproquos. comment qualifiez-vous cette pièce ? un vrai boulevard dans la tradition. Stewart Vaughan et Martine Willequet l’ont adapté sauce belge, le situant à Bruxelles.

02 640 35 50 - www.varia.be

Galerie du Roi 32 - 1000 Bruxelles - 02 512 04 07 - www.trg.be

22001156

ON VA FAIRE DU CHEMIN UN MOMENT AVEC ÉRIC

RRRR FESTIVAL

CREVER D’AMOUR

© GI GILL GIL ILLLL ES EES-IVA S- VA S AN FFRAN R RAN AN NK KIGNOU I N NOU OU O UL

AXEL CORNIL FRÉDÉRIC DUSSENNE

RIDEAU DE BRUXELLES MAISON DE THÉÂTRE

ELLE(S)

LOIN DE LINDEN

SYLVIE LANDUYT

VERONIKA MABARDI GIUSEPPE LONOBILE

LES PETITS ANGES DANS LA BOUE

LE DERNIER AMI BROUSAILLES

ANDRÉS CAICEDO JUAN MARTINEZ

ÉRIC DURNEZ / THIERRY LEFÈVRE DELPHINE VEGGIOTTI

DES MONDES MEILLEURS

WARDA

LEHMAN TRILOGY

SÉBASTIEN HARRISSON MICHAEL DELAUNOY

CHAPITRES DE LA CHUTE

PAUL POURVEUR PHILIPPE SIREUIL

STEFANO MASSINI LORENT WANSON

02 737 16 01 | RIDEAUDEBRUXELLES.BE L’ABONNEMENT 8 > 14 € LA PLACE

LE RIDEAU DE BRUXELLES EST SUBVENTIONNÉ PAR LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES ET REÇOIT LE SOUTIEN DE LA LOTERIE NATIONALE.


© Opéra de Monte-Carlo, Alain Hanel

spécialrentréematch

Rideau de Bruxelles « Notre slogan : on va faire du chemin », dit tout de go Michael delaunoy, le directeur.

Opéra de Wallonie Ne jamais décevoir le public

La scène de l’émergence

L’opéra de Wallonie apporte la chaleur de l’accueil liégeois et un encadrement adapté à tous les artistes qu’il veut révéler. « Nous essayons de proposer au public différentes possibilités d’entrer dans le monde de l’opéra, tout en restant à taille humaine » nous dit Claudine dumez, de la communication. Quelle est la ligne de cette saison ? Ce fil s’inscrit dans une forme de continuité en terme de dosage de titres à l’affiche et d’une juste proposition d’artistes. des titres connus comme ‘ernani’ de Verdi, ‘Le Barbier de Séville’ de rossini, plus populaires, ‘La Flûte enchantée’ de Mozart ou des œuvres plus spéciales, une soirée double avec ‘Le secret de Suzanne’ de Wolf-Ferrari et ‘La Voix humaine’ de Poulenc. Nous étonnerons avec une œuvre peu connue de rossini ‘L’echelle de soie’, la découverte de ‘Manon Lescaut’ d’auber pour terminer avec ‘La Traviata’ de Verdi et ‘La Bohême’ de Puccini. comment désirez-vous surprendre ? Nous dédions une première scène à de jeunes talents, Jodie devos dans « Le Barbier de Séville » et nous plaçons des artistes confirmés dans des rôles plus risqués, la Belge anne-Catherine Gillet pour le rôle de Pamina (La Flûte enchantée) et l’interprète internationale Patrizia Ciofi dans Mimi (La Bohême). votre défi ? Ne jamais décevoir le public ! L’ouverture avec « ernani » jouit d’une distribution exceptionnelle. décors et costumes faits maison.Place de l'Opéra - 4000 Liège – 04 221 47 22 – www.operaliege.be

« Notre programmation reste ancrée en Belgique, à Bruxelles dans notre nouveau lieu à Ixelles. Nous travaillons aussi avec des collaborations internationales comme le Québec doublement à l’honneur avec notamment la création ‘Warda’ de Sébastien harrisson, le Burkina Faso voire la Colombie. actuellement une équipe participe à un festival dans ce pays avec ‘Les Petits anges dans la boue’ sur les traces même de l’auteur andres Caicedo. Quel est votre fil conducteur ? Cette saison s’est un peu construite au hasard pour se schématiser dans cette ouverture sur plusieurs continents. Beaucoup de textes sont des créations ; Le rideau reste la scène de l’émergence, des nouvelles écritures.. votre prochain défi ? La rénovation du lieu rue Goffart à Ixelles. Notre théâtre s’est placé dans ce quartier très métissé, à deux pas des communautés et de Matonge. Notre objectif : retrouver dans la salle cette diversité. un petit coup de neuf et d’amélioration des performances techniques seront les bienvenus. Rue Goffart, 7A -1050 Bruxelles - 02 515 63 85 - www.rideaudebruxelles.be

19.11 > 19.12 + 31.12.2015 10.09 > 25.10.2015

14.01 > 13.02.2016 HORS ABONNEMENT

ABONNEZ-VOUS ! TOUR DU MONDE EN 80 JOURS LE

25.02 > 26.03.2016

14.04 > 14.05.2016

20.05> 29.05.2016

02 505 30 30 www.theatreduparc.be


Théâtre Royal des Galeries Directeur : David Michels

Du 16 septembre au 11 octobre 2015

rt Vaug n de Stewa Adaptatio illequet W e tin ar et M

han

Théâtre du Parc

De l’aventure pour commencer

www.trg.be h

02 512 04 07 du mardi au samedi de 11h à 18h Galerie du Roi, 32 à 1000 Bruxelles

Marie-Paule Kumps - Pierre Pigeolet Pascal Racan - Catherine Claeys Bruno Georis - David Leclercq Jean-Louis Leclercq - Jonas Claessens

Mise en scène : Martine Willequet Décor : Fancesco Deleo Costumes : Fabienne Miessen

Ce théâtre amène au rêve, propulse les sens dans l’imaginaire et le spectateur au cœur d’un voyage, d’une aventure. osez une maxime : ‘Tous pour un, un pour tous’. avec ‘Les Trois Mousquetaires’ pièce adaptée du magnifique roman d’alexandre dumas, le Théâtre du Parc donne le ton de sa prochaine saison très découverte : ‘Fantômas’, ‘L’avare’, ‘Le Tour du Monde en 80 jours’ vous transposeront en passionnés des aventures. thierry debroux, vous ouvrez la saison avec ‘les 3 Mousquetaires’, d’alexandre dumas, pourquoi ce choix ? au Parc, nous aimons démarrer avec un grand spectacle populaire, un titre apte à réunir toutes les générations de 5 à … ans. Faire vibrer en famille ! dumas fait caracoler ses personnages dans toute la France, comment gérez-vous la scénographie ? une vraie difficulté car le plateau du Parc n’est pas immense. Les lieux d’action sont multiples, au minimum 36 différents, et changent toutes les 5 minutes. autre défi, Jacques Capelle, le maître d’armes, fait évoluer jusqu’à 15 escrimeurs sur le plateau et place l’action dans un couloir du Louvre ou d’une auberge. d’artagnan est votre personnage phare, comment le situez-vous ? Il est interprété par un tout jeune acteur Julien Besure. Pour ce rôle, il a travaillé intensivement l’escrime depuis 9 mois, à l’instar de toute l’équipe d’ailleurs. Je voulais un résultat extraordinaire à la hauteur du roman. L’œil de chacun pétille quand je parle de ce spectacle, synonyme d’aventures, de combats et de 2 heures de chevauchées. Rue de la Loi, 3 - 1000 Bruxelles - 02 505 30 30 - www.theatreduparc.be

E

OEDIPE TYRAN Théâtre en Liberté présente

SOPHOCLE

Du 18.09 au 31.10.2015

W:Halll

La Suisse joue les acrobates

Saison 2015-16

Réservation: 02 223 32 08 www.theatredesmartyrs.be

Patricia Meerts, directrice, nous présente sa saison avec un enthousiasme fou : « Dans le cadre de notre 40ème anniversaire, nous avons vraiment voulu marquer le coup et je suis très fière de vous présenter ‘La Verita’ par la Compagnia Finzi Pasca. Ce spectacle est le plus beau que nous avons jamais joué chez nous. Le décor est une gigantesque toile originale, peinte par Salvador Dalí dans les années 40 à New York pour son ballet " Tristan Fou ». Quel message voulez-vous transmettre ? Chaque année, nous mettons le focus sur un pays de la francophonie, trop malmenée et que nous défendons. Cette année, la Suisse est à l’honneur, naturellement avec ‘Verita’ mais aussi avec un spectacle cabaret théâtre rassemblant tous les artistes francophones suisses non commerciaux. Notre combat pour la francophonie va mettre en exergue notre Maurane nationale, deux artistes canadiennes : Linda Lemay avec ses thèmes phares. Isabelle Boulay rendra un vibrant hommage à Serge reggiani. Notre slogan : être le fer de lance de la francophonie avec des spectacles performants ! Avenue Charles Thielemans, 93 - 1150 Bruxelles - 070 660 601 - www.whalll.be


6886-14 DOPPIO.BE

Le Centre Culturel d’Uccle

Le CCU, « le » centre qui bouge !

OPERALIEGE.BE « Regarde c’est du Belge ! Nos artistes n’envient rien aux Français et nous leur réservons une place de choix » clame la présidente, Jacqueline rousseaux. comment défendez-vous votre slogan cette saison ? Nous accueillerons Charlie dupont et Tania Gabarski dans ‘Tuyauterie’, le duo Bir-Leempoel dans ‘Conversations avec ma mère’ et un petit un clin d’œil à la France avec Claude Brasseur et Yves Pignot dans ‘La Colère du Tigre’ ; l’humour avec Les frères Taloche, Michel Boujenah ou eddie Izzard. les autres atouts de votre programmation ? Variée, intéressante, drôle ou tendre, notre marque de fabrique ! Les points forts ; nos entretiens-rencontres ‘enlivrons-nous’ avec des invités célèbres, notre ‘Foire du Livre belge’ et parallèlement aux spectacles des expositions d’artistes belges comme Ferdinand Pire, Philippe decelle ou Yves ullens.

20I5-20I6

LIÈGE, UN OPÉRA POUR TOUS !

Rue Rouge, 47 - 1180 Bruxelles - 02 374 64 84 - www.ccu.be

Théâtre Jean Vilar

La grâce du rire dans son édito, Cécile Van Snick, la directrice de l’aTJV plante immédiatement le décor : « Notre art à nous, c’est, sans conteste, celui du Tartuffe dérangeant, du Misanthrope si humain, du Dom Juan provocateur… Notre art à nous, en un mot, est vivant : du spectacle vivant… Quelle meilleure définition ? Cette saison, nous présentons vingt spectacles qui “châtient les moeurs par la grâce du rire”. Une programmation de grands auteurs connus, de jeunes pousses prometteuses, d’outsiders palpitants ». Les premiers 3 coups avec une pièce toute en finesse à l’humour typiquement américain, proche de Woody allen ‘Brooklyn Boy’ de donald Margulies. armand delcampe, vous mettez en scène et jouez dans cet opus en huit tableaux. comment rejoignez-vous la philosophie du vilar ? avec un aphorisme vieux comme le monde : « La roche Tarpéenne est proche du Capitole ». on assiste dans cette pièce à un vrai cassage de gueule qui prête à rire. au théâtre, on rassemble rarement les gens pour leur dire que tout va bien. Ce type, campé par richard ruben, attend depuis 16 ans un couronnement littéraire qui ne vient pas. Soudain, il entre dans les dix best-sellers du monde. et les événements déstabilisants s’enchaînent : son père, vendeur de chaussures décède en refusant jusque sur son lit de mort de le reconnaître comme auteur et comme fils aimé. Son meilleur copain lui reproche son abandon de la culture juive et le considère traître social. Suivent le départ de sa femme, les reproches d’une jeune maîtresse sur son âge, le vol de ses droits d’auteur dans un bureau d’hollywood, bref la déglingue totale pour le héros, le rire, l’humour, le grotesque de la tragédie pour le spectateur. pourquoi le choix de Richard Ruben, connu pour ses one-man show ? richard s’est imposé d’emblée. Il avait vu cette pièce à Paris et l’a adorée. Il voulait jouer ce fils en recherche de reconnaissance et me désirait comme père. richard se retrouve énormément dans cette pièce pour des raisons profondes de culture juive et de ses dérives. ayant travaillé dans plusieurs collectifs, il s’intègre directement dans une équipe, faisant preuve de sérieux et de travail.

VERDI ROSSINI DONIZETTI MOZART WOLF-FERRARI POULENC ROSSINI AUBER VERDI PUCCINI MASCAGNI CONCERT MOZART CONCERT

ERNANI LE BARBIER DE SÉVILLE LUCIA DI LAMMERMOOR LA FLÛTE ENCHANTÉE LE SECRET DE SUZANNE & LA VOIX HUMAINE L’ÉCHELLE DE SOIE MANON LESCAUT LA TRAVIATA LA BOHÈME MESSA DI GLORIA OLGA PERETYATKO REQUIEM ELINA GARANCA ET AUSSI POUR LE JEUNE PUBLIC …

RÉSERVATION SIMPLE & RAPIDE

WWW.OPERALIEGE.BE

TICKET ONLINE

Rue du Sablon (derrière la Place Rabelais) - 1348 Louvain-la-Neuve – 0800 25 325 – www.atjv.be RÉALISÉ AVEC L’AIDE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES (DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CULTURE, SERVICE DE LA MUSIQUE) ET AVEC LE SOUTIEN DE LA PROVINCE DE LIÈGE ET DE SON SERVICE DES AFFAIRES CULTURELLES


spécialrentréematch

LES IT TENDANCES DE LA RENTRÉE Décryptage, shopping, conseils,… Tout ce qu’il faudra porter cet hiver ! Pa r E u G é n i E R i t t w E G E R d E M o o R

doudoune pump effet brillant, Le Temps des Cerises (98€). 02 503 13 13

la roBe FolK

Cabas en cuir modèle ‘Marbre’ Balenciaga (1395€) Chez Sevens à 9000 Gand. 09 225 97 82

Must de la panoplie seventies hippie, la petite robe patchwork fait son grand retour sur les catwalk. Mixant psychédélique et ethnique, cette allure permet toutes les audaces. Pour meilleur exemple, cette version trapèze de Burberry qui flatte la silhouette et s’accompagne d’une longue série d’accessoires : boots à franges, bijoux bobos et pochette léopard. robe tunique en lin épais a.P.C. (165€) 02 346 26 16

le noir & Blanc GrapHiQUe avec ses formes géométriques et ses imprimés décalés, la tendance noir et blanc joue avec les codes du op art et les inspirations sixties. Vue chez emilio Pucci, la petite robe à pois façon illusions d’optique se porte sur des cuissardes en skaï coordonnées. une belle occasion d’oser les imprimés rétro et costauds tout en gardant une allure sophistiquée. So Vasarely !

La vision de Jean Paul Knott Fidèle à son style épuré et à ses volumes travaillés, le créateur Belge propose une parka boule arty qui ressemble à une blouse de peintre tachée. une pièce pointue à porter le soir avec une ceinture fine et une basique petite robe noire. jeanpaulknott.com

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015


spécialrentréematch le rose GUimaUVe depuis l’été, les couleurs pastel s’imposent dans les défilés et sur le pavé. Cette saison, c’est le rose tendre qui l’emporte et apporte enfin une touche de couleur dans la mode hivernale. Le total look girly sixties de Prada ne va pas à toutes les femmes et on préfère miser sur les accessoires. Le rose et le gris souris font bon ménage et se portent à tout âge.

Pochette en cuir matelassé diane Von Furstenberg, prix sur demande. 02 648 62 24

Collier chaîne en métal et plexi Vionnet, prix sur demande. Chez Smets 02 325 12 30

Sandales montantes en daim modèle ‘Bligny’ MaxMara (475€) 02 538 36 61

la DoUDoUne moon Qui aurait cru que ressembler au bonhomme Michelin pouvait être ultra hype… Karl Lagerfeld y croît donc nous aussi. Sur le podium Chanel, le tradi tailleur chic se transforme en combinaison spatiale et fait de la doudoune matelassée un vrai must de la mode hivernale. Mais attention l’effet cosmonaute ne se prend pas à la légère !

le Jean coWGirl exit le boyfriend troué et le bootcut sablé, la nouvelle tendance jean est encore plus trashy comme ce modèle 7/8 vu chez dSquared couvert de boue et de paillettes… Prête pour le Far West ?

La bonne adresse le Jeans Festival du 11 au 19 septembre chez Galeria inno. une semaine entièrement consacrée au denim avec des coaching fitting, des ateliers, des photomatons funs, des nouvelles collections, des tonnes de cadeaux et le must du shopping jean. inno.be

parismatch.com


IT TENDANCES

spécialrentréematch le Veston oFFicier exit le trend kaki de l‘été, à la rentrée le look militaire prend du galon ! La nouvelle it pièce de la panoplie army n’est autre que la petite veste à épaulettes brodée de doré. une allure masculin-féminin ultra élégante qu’on découvre chez Gucci avec un veston boutonné à col carmin porté sur un large pantalon en tweed et des derbies de garçon. on ne lésine pas sur les bijoux pour féminiser ce look avec des pendants brillants ou un headband pailleté. Cardigan en mohair Claska (399€) Chez Les Brusselois(e)s 02 265 67 89

la meGa maille L’hiver s’annonce dès plus doux côté mode, pas côté météo. Les gros pulls en laine et le legging en tricot quittent le canapé pour faire le show. on bat le pavé enroulée dans de la maille oversize sans aucun complexe mais toujours avec des escarpins fins pour casser le look effortless. Coup de cœur absolu, la combi côtelée signée allude. Veston court doublé de soie rouge Zadig & Voltaire (650€) 02 514 05 24

la mariniÈre D’HiVer Le look Cruise n’est plus seulement un it de l’été, cette saison on retrouve l’incontournable marinière bien loin du bord de mer. on adore la déclinaison simplissime de la robe pull à rayures d’Isabel Marant. et pour éviter l’effet des lignes qui écrasent la silhouette, on ouvre les boutons à l’épaule et on porte la micro robe marine avec des cuissardes en vinyle.

La vision de Magali Moorkens Créatrice de la toute nouvelle marque ‘Claska’, cette jeune Belge propose une collection de mohair et de cachemire à tomber à porter sur un simple jean ou sur une robe de soirée. des pièces basiques aux volumes étudiés pour allier confort ultime et élégance sublime. Infos sur claska.be robe en laine côtelée Petit Bateau (89€) 02 545 76 50

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015


IT TENDANCES

spécialrentréematch

La vision d’Eva Velazquez C’est le nouveau duo poétique chic de la mode Belge qui conjugue nostalgique enfantine et modernité trendy. des pièces casual avec une touche fantaisie, réalisées en Belgique et faites de matières nobles et de tissus recyclés. on se rue dans leur boutique du Quartier Burgmann qui ouvre début septembre. Infos sur evavelazquez.be

Crop top col roulé en laine, eva Velazquez, prix sur demande. (56, Rue Franz Merjay à 1050 Bruxelles).

le Violet VintaGe Lorsqu’une couleur rétro revient sur le devant de la scène, on sait déjà qu’on va craquer et cet automne, il n’est pas question de passer à côté du violet. on l’affiche fièrement avec un pull en v associé à une jupe vert pomme comme sur le catwalk de Cédric Charlier ou bien on joue la discrétion bohème avec un clin d’oeil lie de vin sous un manteau marine signée eva Velazquez. Contre toute attente, le violet va avec tout… Sauf la mauvaise mine, donc on ne lésine pas sur le blush.

le caBan classY Si l’indispensable manteau de marin revient chaque année, cette fois-ci il quitte notre dressing de tous les jours pour rejoindre nos tenues de fête. on copie le défilé Chloé et on porte le caban pour sortir à la nuit tombée, négligemment posé sur les épaules et largement ouvert sur notre robe de soirée en sequins ou lamée. Must absolu du Show-froid, on le glisse sur une longue nuisette en satin brillant.

le stYle steppes C’est sans nul doute la micro tendance la plus bobo chic de la saison. Lanvin s’inspire des costumes de l’asie Centrale pour créer une silhouette effortless et féminine. d’un côté il y a le mouton retourné et le lin épais, de l’autre les boots en python, les bracelets bling et le gros collier. un look alliant force et douceur qui donne envie de passer l’hiver à l’autre bout de la Terre.

Blouse en coton fin brodé Bash (180€. ) 58, Rue Antoine Dansaert 1000 Cape Bruxelles. de girafe. Masaï Gallery 02 513 83 00

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

Caban marine en laine esprit (149,99€) 02 219 15 50

echarpe en fourrure IKKS (255€) 02 502 66 48


Vous habiller, notre passion depuis 3 générations !

VENEZ DÉCOUVRIR NOS NOUVELLES COLLECTIONS AUTOMNE / HIVER ANNE CLAIRE, AMINA RUBINACCI , BRUNO MANETTI, CINZIA ROCCA, DISMERO, MIRABELL, PESERICO, RIANI , SCHNEIDERS, VAN LAACK, BERNARD ZINS ETC

Avenue de Tervuren 2 - 1040 Bruxelles - Tél.: 02/735.78.00 - Fax: 02/734.59.95 - www.roseetvangeluwe.be vangeluwe@skynet.be - Parking privé - Du mardi au vendredi de 9h30 à 18h30 et le samedi jusquà 17h30


spécialrentréematch

GIGI,

LA POUPÉE PUNCHY C’est LA top du moment et nouvelle égérie de MaxMara. Gigi Hadid nous livre ses secrets santé, ses coups de cœur mode et ses astuces beauté. Pa r E u G é n i E R i t t w E G E R d E M o o R

la Dolce Vita aVec maxmara C’est dans la peau de Marilyn Monroe que Gigi s’est glissée pour incarner la collection de la très élégante griffe Italienne. un rôle qu’elle a pris très au sérieux en étudiant les attitudes et les poses de son idole.

« Toute la collection automne/hiver fait référence à Marilyn, à son charisme et sa féminité, j’ai adoré joué son rôle devant l’objectif. »

Gigi le dit : « une soirée idéale se vit entre amies avec un bon dîner où l’on papote suivi d’une folle nuit sur le dancefloor »

Si pour Gigi, MaxMara est une marque à la fois chic et intemporelle, elle y apporte sa fraîcheur et son style urbain et quand on lui demande comment twister le classique manteau camel, elle le prouve :

« Je le porte ouvert avec une robe tshirt et des boots à talons et j’ajoute un sac à dos bleu de la nouvelle collection. »

Une Vie priVé Vip depuis plusieurs mois déjà, Gigi est en couple avec Joe Jonas, leader du groupe pop ‘Jonas Brothers’. une idylle sans nuages qui leur a valu le surnom de ‘G.I Joe’. et quand elle ne flâne pas main dans la main avec son amoureux dans les rues de L.a, Gigi s’affiche au bras de ses deux meilleures amies, la top Cara delevingne et Kendall Jenner la petite dernière du clan Kardashian. une amitié de longue date et à toutes épreuves témoignée par un tatouage partagé (c’est la nouvelle tendance BFF).

Une Vie Vitaminée Véritable accro au sport, la belle pratique la boxe (au très trendy centre Gotham Gym de New York), le beachvolley et l’équitation. Levée aux aurores, elle profite de la moindre occasion pour se dépenser.

Une BeaUté 100% natUrelle Fille de Yolanda Foster, ex mannequin et blonde incendiaire de l’émission de téléréalité ‘real housewives : Berverly hills’, Gigi hadid ressemble à une poupée made in L.a. et pourtant, elle cultive un rapport à l’image des plus sain, bien loin des stéréotypes californiens. Mince mais pas maigre, elle garde précieusement son aura de jeune fille avec ses pommettes roses et ses cheveux en bataille. et quand on lui parle de cosmétique, elle sourit :

« Je ne passe pas beaucoup de temps devant le miroir et me maquille très peu, juste une touche de mascara et un peu de poudre pour me donner bonne mine »

ilibre « J’ai besoin de trouver un équ à entre ma carrière qui m’oblige ma et r voyager et travailler du al passion pour le sport. C’est vit sible, pour moi. Le plus souvent pos is am des c je vais à la plage ave , pour jouer au volley et le matin , quand tout est encore calme j’aime faire une promenade à gie cheval pour me gonfler d’éner la r nte ffro positive avant d’a journée »

Un looK cool Bien loin du bling des défilés auquel elle est habituée, Gigi préfère adopter le style effortless dans sa vie de tous les jours. Les dimanches de paresse, elle ne quitte pas son legging noir fétiche parce qu’il est ultra confortable et qu’il s’accorde avec tout. et pour les soirs de fête, elle enfile un simple jean sur des sandales à talons.

avec des pièces xe les jeans et tshirt basiques mi je p, tro re fai en s pa e im ins vernis. « Je n’a au, un sac griffé et des escarp nte ma u bea un me com ses plus luxueu nte. » c, une allure sobre mais éléga Je suis une adepte du casual chi PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

SON MANTRA « Aimer, rire et vivre sainement … C’est le trio gagnant pour être heu reuse ! »


LE SOIN R DE CO

OLIVIER Une ligne de soins révélateurs pour une nouvelle approche de la couleur. Sa ns ox y da nt, c e s s o i n s préservent l’éclat des cheveux colorés entre deux colorations. Ils intensifient et subliment les cheveux colorés, méchés ou naturels.

Nourrit les cheveux. Apporte brillance, douceur et volume. 1·LUULWHSDVOHFXLUFKHYHOX Prend soin des cheveux et du cuir chevelu.

Liste complète des salons Olivier Da Tél : 02/733 99 91 –


EVELATEUR ULEUR

DACHKIN I l s f i x e n t l a c o u l e u r, re-pigmentent, patinent les EDOD\DJHV FUpHQW GHV UHÀHWV sur les cheveux naturels et protègent des agressions quotidiennes qui ternissent les cheveux.

BLUFFANT EN TROIS MINUTES SEULEMENT !!

Super efficace, le soin r Ê v Ê l a t eur de coule ur booste vraiment la coloration (même la couleur naturelle si elle est un peu terne). Il donne aussi de très beaux UHà HWVVXUWRXWGDQVOHVWRQV dorÊs et cuivrÊs. Avec ses six nuances, impossible de ne pas trouver son cuivrÊ, son blond ou son marron !! Le plus bluffant : en trois minutes, l’effet raviveur de couleur est spectaculaire et les cheveux sont comme gainÊs et faciles à dÊmêler.

achkin sur www.olivierdachkin.com ROLYLHUGDFKNLQRIÂżFLHO

LA GAMME COMPLETE DE SOINS REVELATEURS EST EN VENTE DANS LES SALONS

Olivier Dachkin Olivier Dachkin utilise les colorations


spécialrentréematch

I

Micro tendance de l’automne, le revival eighties fait le show avec deux styles bien distincts, le chic et le pop… Choisissez votre camp et osez ce saut dans le temps ! les coUleUrs cocKtail

THE 80’S Pa r E u G é n i E R i t t w E G E R d E M o o R

GANT LE TREND ÉLÉ

Mauve, jaune, vert et rouge, l’acidulé vient colorer le pavé ! des tons détonants qu’on découvre chez Balmain avec des vestons longs et épaulés portés sur de la dentelle ou des jupons plissés soleil. Tout est bon pour se faire remarquer et pour ne pas succomber à la grisaille urbaine. Mais si l’audacieux total look perroquet vous laisse de marbre, préférez lui une seule pièce flashy comme cet imper orange signé coudeyre. une it veste vitaminée que l’on porte sur du rose si l’on ose ou bien plus sobrement sur un jean usé. 02 325 75 15 ou sur coudeyre.com

le stYle silVer

le léo FlUo Qui aurait penser que le print animal flashy deviendrait une référence de l’élégance ? Mais si louis vuitton saute le pas, on se pame. un manteau ¾ imprimés léopard qui se porte le plus simplement du monde sur la basique petite robe noire. et si ça ne vous paraît pas encore assez, on ajoute des bijoux dorés et on copie la belle Brooke Shield au look joliment bling. Pour les plus frileuses face à cette tendance jungle piquante, optez pour une petite touche de léo qui twiste à merveille une tenue sobre, comme cette pochette en cuir de lolo à 89€. En vente sur l’eshop lolo-theballerina.be

L’AGENDA CULTURE CULTE LA REINE CHRISTINE Grande gagnante des Victoires de la Musique avec son premier album ‘Chaleur Humaine’, la décalée Christine and the Queen cultive un esthétisme so 80’s dans ses clips. Et l’influence ne s’arrête pas là, on la retrouve dans ses sons métalliques et sa danse robotisée. La nouvelle star de la scène française fera le show à Forest National le 2 octobre prochain.

Infos et réservations sur forest-national.be

PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

Queen eighties oblige, le pantalon 7/8 lamé disco fait son grand retour sur le dancefloor. on s’imagine déjà, couverte de paillettes, foulant le red carpet du studio 54. au défilé Blugirl on croit voir la diva donna Summer avec cette silhouette tailleur argent à l’allure souple porté sous une veste fourrure et sur des derbies dorées. on peut également porter le pantalon seul sous une chemise blanche pour un style boyish chic.

le tailleUr aciDe deux incontournables de la panoplie business woman des années 80, une veste à hautes épaulettes et des couleurs très franches. loewe décline le tailleur pantalon en une version pomme longiligne. on prend le power comme Sigourney Weaver dans ‘Working Girl’ et on shoppe la culte veste rouge. Modèle Curt de MaxMara (649€). 02 538 36 61


UND LE TREND UNDERGRO la pinUp pUnK deb harry, chanteuse du groupe ‘Blondie’ est une véritable icône du rock… et de la mode. avec ses tenues de scène very sexy en cuir, strass et dentelle, elle a imposé une image glamour en s’inspirant du look punk londonien. une allure libérée que l’on retrouve 30 ans plus tard sur le podium de Saint laurent. Maintenant, vous saurez quoi faire de vos résilles troués… Les porter !

CHANGE. YOU CAN.

les YeUx roUGes Quand Madonna chantait ‘Like a Virgin’, elle ne pleurait pas… elle lançait la mode des yeux rouges. une tendance pop qui revient en force et balaye le smoky eyes gris souris que l’on croyait indétrônable. Les tons orangés sont idéals pour les yeux clairs et soulignent intensément le bleu et le vert. Pour un regard de biche, on opte pour du mascara noir en haut et en bas, un trait de crayon rouge à l’intérieur de l’œil et un fard à paupière brique de MaC à 18€. MAC Store. 9, Chaussée de Charleroi à 1060 Bruxelles. 02 538 17 30

le streetWear FlasH Cet automne, le podium de Moschino se transforme en clip hip hop américain des années 80. La panoplie est complète : casquette sur le côté, salopette matelassée, mini sac à dos, baskets vintage et le tout dans des tons ultra colorés. Pour les plus nostalgiques, il faut bien l’avouer, le look décomplexé façon ‘Prince de Bel air’ nous avait manqué ! Mais croyez bien que cette silhouette fun n’est pas seulement destinée aux ados attardés. Quand on a passé l’âge du total look on peut craquer pour les accessoires qui donnent un style urbain à nos beaux basiques. Comme cette paire de sneakers bleues de Comptoir des Cotonniers à 99€. 02 502 39 28

DIAL AND CASE

IN CARBON FIBER Ice-Stores : Antwerpen - Bastogne Brussels - De Panne - Knokke www.ice-watch.com


spécialrentréematch

LES INDISPENSABLES MAKE-UP DU A s’offrir sans attendre, pour faire face (en beauté)

le lipstick de la rentrée ? C’est un baume ultra confortable qui offre la juste dose de couleur et d’hydratation ‘pulpy’ (KissKiss roselip Guerlain, 38,50 €). ou, un éclatant raisin reformulé pour colorer en un seul passage et soigner pendant 6 h (Joli rouge clarins, 24 €).

à l’automne. P a r c at h E R i n E M a l a i S E on fait sa Mata-hari Chez dessange, le carré se métamorphose en courbes plaquées sinueuses. Le coiffage allie la lumière d’un balayage et la douceur des cheveux décoiffés en bas de nuque. www.dessange.com

all-in-one. Fards à paupières, ombres à sourcils, touche éclat et blush. Pile dans le trend Nude discret et élégant de la saison. Palette Caroline de Maigret, lancôme 75 €. alternatives smoky nature : Palette entrelacs Chanel, ecrin 4 Couleurs Les Cendrés Guerlain, Palette 5 Couleurs pretty day Clarins.

la coloration qui protège Les salons olivier dachkin utilisent désormais une formule à la kératine. en diminuant la porosité des cheveux, elle les renforce, booste leur volume et leur brillance. a tester absolument. www.olivierdachkin.com

urban decay, la très branchée marque uS arrive enfin en Belgique. Gourou des beautistas, sa turbulente créatrice Wende Zomnir a vécu à Waterloo jusqu’à 17 ans. Iconiques : ses très généreuses palettes Naked de neutres longue tenue. 49,90 €, en ligne sur iciparisXl.be automne enjoué le bon blush : un rose bruni dont la patine délicate joue attire la lumière tamisée d’octobre. Joues Contrastes alezane chanel, 40 €. autres réchauffe-teints : diorblush Cheek Stick 765 (crémeux, format jumbo), Blush Mémoire de Forme rose délicat Givenchy, rose aux Joues 03 Guerlain. l’eyeliner façon Sisley un tracé net et impeccable avec un vrai ‘plus’. L’encre mate carbone black de la pointe feutre infuse la racine des cils de peptides vitaminés et nutriments ‘spécial croissance’. So Intense, 47,50 €. PARIS MATCH DU 10 AU 16 SEPTEMBRE 2015

trio belle peau 1. baume dégrise-teint : hyper confort, moelleux et plus correcteur qu’une BB cream grâce à la poudre de diamants (Teint Couture Balm Givenchy, 41 €). 2. embellisseur ‘selfie’ sans silicone : lisse, repulpe et efface les imperfections à coup d’huiles bio de poire et d’abricot (Flash Perfection Bio Beauté by nuxe, 28,50 €). 3. Maxi couvrant, poids plume : Beyong Perfecting Powder Foundation clinique, 38,25 €. 1 stick, 2 textures, 3 usages Issu du make-up backstage : anti-cernes, base à lèvres et retoucheur des petits dégâts de la journée. FIX It dior, 37,30 €.


spécialrentréematch

Nathalie Uffner cultive le second degré comme une manière d’être. Son souhait ? ‘Rire, please ! À gorge déployée et tripes entortillées’. Une recette qui a plutôt bien réussi au Théâtre de la Toison d’Or. Il fête ses 20 ans cette saison.

UN RIRE

SALVATEUR

vous affirmez ‘ 20 ans de rire, ça conserve’. un parti-pris ? rire aide à survivre. J’ai toujours aimé rire. au conservatoire, je désespérais mon professeur, un passionné de claudel auquel moi, je ne comprenais rien. Je me suis rendu compte que si rire était ce que je savais faire de mieux, pourquoi m’en priver ? et cette option s’est imposée d’elle-même lorsque j’ai décidé d’ouvrir le théâtre avec mon mari albert Maizel et Sylvie rager. notre succès prouve que c’était le bon choix.

Quel est le bilan de ces vingt années de théâtre et, en dehors du rire, qu’est-ce qui en a fait la richesse ? Il y a vingt ans, j’avais peur de ne pas arriver à définir, chaque année, une programmation uniquement axée sur le divertissement parce que, contrairement à d’autres compagnies où il y a une majorité de classiques ou de textes déjà écrits, chez nous il y a 80 % de créations. Si aujourd’hui nous avons réussi, je le dois en grande partie à mes rencontres notamment avec Sébastien Ministru, Marc Moulin, dominique Bréda, des auteurs qui ont été d’accord de mettre leur talent d’écrivain au service du théâtre. c’est par eux aussi que j’ai connu Laurence Bibot qui a été et reste déterminante. au fur et à mesure -et c’est une vraie richesse- j’ai aussi constitué ma famille de théâtre -acteurs, metteurs en scène, auteurs –, comme ailleurs, mais chez nous, c’est frappant et je prends un plaisir énorme à travailler avec eux.

comment fêtez-vous cet anniversaire? nous le fêtons tout au long de la saison, mais plus particulièrement dans notre premier spectacle ‘rire, Please’

© Benoît Deprez/tif

Pa r v i v i a n E E E M a n

qui parle un peu de mon parcours même si tout n’est pas vrai. c’est surtout pour nous moquer de nous-mêmes, de nos tics, mais aussi du monde du théâtre.

Nathalie Uffner et le dynamique team du TTO Cendrillon 100ème

comédienne, metteur en scène, auteur. parmi ces 3 métiers que vous exercez, quel est celui que vous préférez ? À la base je suis comédienne et j’ai découvert le métier de directrice artistique et la mise en scène que j’adore. Pendant tout un temps, j’ai eu moins envie de jouer, mais ces derniers temps, je m’y suis remise et j’y prends vraiment du plaisir. en revanche, si j’ai beaucoup co-écrit avec Laurence les premiers spectacles, ça fait très longtemps que je n’ai plus écrit et ce n’est pas ce que je préfère.

vous avez pris bon nombre d’initiatives originales. indispensable pour dynamiser le tto ? Oui, je pense, mais en même temps, çà me ressemble. d’une part, j’ai toujours été très sensible à l’esthétique et à la communication. dès le départ, j’ai voulu que les gens puissent nous identifier avec facilité et, d’autre part, j’ai aussi recherché des écrivains ou des acteurs qui n’étaient pas du milieu. c’est comme ça que j’ai demandé à l’avocate nathalie Penning de venir parler de son métier. Mon mari albert Maizel a eu l’idée d’introduire FFact (Fun Food and acting) avec des spectacles drôles en anglais. On pourra notamment voir Kingdom of Fire une histoire vraiment magnifique entre un musulman iranien et un juif israélien avec un petit orches-

tre sur scène. Il y a aussi le café-théâtre, créé il y a une quinzaine d’années. Un labo pour les jeunes qui sortent du conservatoire et, pour moi, un vrai vivier. Parallèlement, j’adore la cuisine, donc j’ai inclus ce ‘restto’ dans les murs et nous inaugurons des spectacles accompagnés de brunches 3 ou 4 fois cette saison, le dimanche.

des projets en dehors du tto ? Je vais mettre en scène ‘Potiche’ au théâtre des galeries. Un nouveau challenge parce que l’espace de cet endroit un peu mythique pour moi -j’y allais souvent plus jeune-, est beaucoup plus grand que celui du ttO. Je suis aussi chroniqueuse sur Bel rtL dans l’émission de Sandrine danse ‘Faut qu’on en parle’.

Quelle image aimeriez-vous que l’on retienne du tto ? Un endroit unique, décalé, axé sur le divertissement et où l’on se sent bien. c’est mon projet pour les 20 ans à venir (mais quel âge j’aurai, alors !) Galerie de la Toison d’Or, 396-398. 1050 Bruxelles. T. 02 510 05 10. www.ttotheatre.com


by UGC Cinemas with

SAISON / SEIZOEN 2015-16 LIVE

LIVE

LIVE

LIVE

LIVE

TOSCA JEROME ROBBINS, BENJAMIN MILLEPIED, GEORGE BALANCHINE LE NOZZE DI FIGARO ARABELLA LA VIE PARISIENNE LA DAMNATION DE FAUST LES BALLETS RUSSES / DE BALLETS RUSSES DER FLIEGENDE HOLLÄNDER IL TROVATORE ERNANI EUGENE ONEGUINE IOLANTA  CASSE NOISETTE / IOLANTA  DE NOTENKRAKER DON GIOVANNI RIGOLETTO I DUE FOSCARI NORMA

Direction artistique pour / Artistieke directie van Viva l’Opera ! : Alain Duault à/te UGC De Brouckère et/en UGC Cinema’s Antwerpen Info et réservation sur / info en reservering op : www.vivalopera.be


Un automne enchanteur.

Scan & Shop

inno.be - 24h/24

Pm 150910 rentree 2 bdweb  

PM carnet rentrée

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you