Page 1

On a besoin d’ingénieurs ! ­ Les diplômés n’ont pas toujours les “soft skills” requis. ­ Une formation complémentaire peut faire la différence.

Supplément gratuit à La Libre Belgique - La Dernière Heure - Les Sports - La Tribune de Bruxelles.


Avant de construire le train de demain, créons-le ensemble La mobilité est au cœur des préoccupations du Groupe SNCB. Plus que jamais, nous avons besoin de talents comme vous pour concevoir les chemins de fer de demain. Rejoignez notre pool d’ingénieurs et de techniciens. Montez à bord de ce défi passionnant et plongezvous chaque jour dans des projets innovants.

Nous recherchons des techniciens et des ingénieurs civils et industriels. Nous vous offrons un job passionnant et varié. Venez nous rejoindre !

Découvrez toutes nos offres d’emploi sur

www.les chemins de fer engagent.be


Objectif emploi 3

Débat: les deux voies de l’ingénieur électriques et électroniques, rassure les passionnés : « notre produit est tel que nous recherchons surtout des profils pure­ ment techniques. La question du manage­ ment émerge automatiquement, après une certaine ancienneté dans la maison, et pour les personnes qui possèdent des soft skills de manière innée ». Et Julie Delize, gestionnaire des Ressources humaines pour le groupe Eloy, qui regroupe cinq sociétés, de renchérir. « Il y a des gens qui ont cela en eux, et d’autres qui ne l’auront jamais. C’est éga­ lement une question de secteur. Quand nous cherchons un gestionnaire de chan­ tier, nous voulons avant tout un bon ma­ nager. Quand nous avons besoin d’un in­ génieur pour notre industrie de béton, nous recrutons quelqu’un au profil pure­ ment technique. »

h Purs experts techniques ou chefs de projets ? Les jeunes ingénieurs se voient très vite confrontés à ce choix de type de carrière, qui implique des approfondissements dans sa spécialisation ou dans d’autres matières. Quand les responsables d’entreprises techniques et les étudiants ingénieurs se parlent, les conversations vont droit au but. Question d’efficacité, sans doute, de part et d’autre. Et l’habitude de ré­ soudre les problèmes systématique­ ment, et avec assurance. « Pendant 5 ans, on leur dit qu’ils sont les meilleurs, alors… », plaisante le doyen de la faculté des sciences appliquées à l’ULg, Michel Hogge…

La question de la spécialisation ou de la polyvalence se pose donc très tôt dans la carrière d’un ingénieur. D’un côté comme de l’autre du bureau de recrute­ ment, des voix s’élèvent pour réclamer, avant des formations complémentaires, une ou des confrontation(s) au monde de l’entreprise, pendant une durée suf­ fisante pour se faire une idée de la direc­ tion à donner à sa carrière. Les étudiants souhaitent en effet sentir dans quelle mesure ile peuvent déjà mettre en pra­ tique les enseignements reçus tandis que les entreprises cherchent un apport de connaissances, un vrai coup de main, voir une période d’essai dissimulée en vue d’un recrutement futur. Or, tous les porte­paroles des entreprises présents affirment en chœur que dans la toute grande majorité des cas, les stagiaires précédents ont été engagés à la fin de leur stage. « Nous les sélectionnons minu­ tieusement au préalable », avouent­ils. Pas tout à fait comme une candidature à un emploi, mais presque.

PIERRE DANS LA MARE En l’occurrence, la crème des crèmes s’est retrouvée entre deux cours, au Sart Tilman, pour une table ronde consacrée au recrutement des ingénieurs. Plu­ sieurs recruteurs potentiels les y atten­ daient, prêts à poser leurs cartes sur ta­ ble.

La première pierre est jetée dans la mare. Elle touche à l’un des problèmes des ingénieurs, formés à la technique avancée pendant cinq ans, pour se re­ trouver ensuite dans des postes de ges­ tion pour lesquels ils ne sont pas spécia­ lement préparés. Est­ce à dire que leur formation n’est pas adaptée à la réalité de leur future profession ? Ni oui, ni non. Certes, les professeurs préviennent les étudiants de ce qui les attendent en entreprises, mais tout en maintenant, pendant leurs cours, le cap sur une for­ mation purement technique. « Nous ne serons jamais une usine à candidats mo­ delés sur les besoins des entreprises », se défend Michel Hogge. « Notre mission est et restera de fournir une formation techni­ que excellente. N’oublions pas que cette connaissance technique profonde s’avère essentielle pour le processus de prise de dé­ cision d’un responsable de projet ». SOFT SKILLS Les étudiants qui le souhaitent peu­ vent néanmoins suivre des cours com­ plémentaires inscrits dans le pro­ gramme d’option : management, droit, économie. Si peu d’entre eux le font,

DEVOGHEL

« Nous avons besoin d’ingénieurs pour occuper des postes de chefs de projet », plante d’emblée Pascal Dubusy, respon­ sable des ressources humaines de la so­ ciété BAM­Balteau, spécialisée en con­ ception et la construction d’installa­ tions de pompage et de traitement d’eaux usées et d’eaux potables. « C’est davantage un métier de gestion technique que de technique pure ».

“Pendant cinq ans ont leur a dit qu’ils sont les meilleurs, alors... ” plaisante, Michel Hogge, doyen de la faculté des sciences appliquées de L’ULG. avouent­ils, c’est pour une question de temps, parce que leur travail de fin d’études implique de longues heures de recherche, ou d’intérêt, parce qu’au cours de leur Master, ils ont la possibi­ lité d’approfondir les matières spéciali­ sées pour lesquelles ils ont précisément choisi ces études, et se font d’abord plai­ sir, génération oblige. Sans compter que la vie estudiantine leur offre quantité d’autres diversions. N’empêche, les entreprises insistent. « Une maîtrise de certains soft skills – comme la présentation et la communica­ tion – est indispensable », intervient Ma­ rielle Dispas, chef du service RH chez Ga­ lère, société de construction. « Et le niveau d’anglais courant » reste insuffisant, re­ grette Pascal Detry, consultant en recru­ tement pour la société de développe­ ment de logiciels video EVS. L’Univer­ sité répond en proposant un échange de crédits de cours en crédits en entre­

prise, pendant la dernière année acadé­ mique, et l’année prochaine, un stage de formation en soft skills sera également proposé. Reste à intéresser les étudiants. Pour le moment, par exemple, à peine un quart d’entre eux utilisent les possi­ bilités de mobilité vers l’étranger pen­ dant leurs études. POLYVALENCE Si certains résistent plus fortement aux opportunités de formations com­ plémentaires, c’est parce qu’ils ont choisi de faire la sourde oreille, persua­ dés de pouvoir se lancer dans la voie pu­ rement technique. Et certains secteurs leur donnent raison. « Chez EVS, comme il s’agit surtout de conception informati­ que, nous cherchons surtout des techni­ ciens. Seuls un sur dix doit disposer de soft skills », confirme Pascal Detry. Tandis que Paul Bleus, directeur du départe­ ment Recherche et Développement de CE+T, le fournisseur B2B de solutions

TRANSPARENCE Conscients d’avoir été choisis pour leurs compétences professionnelles, même encore purement théoriques, les jeunes ingénieurs se montrent cepen­ dant un peu trop sûrs d’eux­mêmes au goût des recruteurs. « Ils ont une idée pré­ cise de ce qu’ils veulent en matière de sa­ laire et d’avantages », raconte Marielle Dispas (Galère), visiblement offusquée. « N’oubliez pas, leur lance Paul Bleus comme un défi, que les ingénieurs indiens et chinois sont extrêmement bien formés aussi, et qu’ils coûtent quatre fois moins cher. » Les étudiants n’oublient pas, mais restent parfaitement conscients de leur propre valeur, technique et marchande : « Nous voulons des choses très claires, pour être sûrs que nous rentrons dans un monde transparent. Nous devons l’être pendant les négociations d’embauche, si­ non nous n’avons aucune chance d’être engagés. Nous attendons la même chose de la part des employeurs, quant à la rétribu­ tion et quant à la description précise du travail. Certes, il n’y a pas que le salaire qui compte, mais nous connaissons les ba­ rèmes en vigueur. » A bon entendeur… Carline Taymans

SUPPLÉMENT DU MARDI 22 FÉVRIER 2011


4 Objectif emploi

Spécialiste ou polyvalent ?

h Dans toutes les professions, la question se pose, au cours d’une carrière. L’époque actuelle tend vers une recherche de profils polyvalents, avec une spécialité propre. Prenez un ingénieur. Tout frais sorti de l’université, il se lance dans la vie pro­ fessionnelle. Tout logiquement, sa re­ cherche d’emploi se transforme vite en succès : il a un diplôme très recherché, l’époque est aux développements tech­ nologiques, la carence de personnes qualifiées règne. Il choisit la position la plus intéressante en fonction de ses cri­ tères propres : salaire offert, proximité du lieu de travail, possibilités d’avance­ ment, intérêt pour le travail propre­ ment dit. Qu’elle soit active dans l’in­ dustrie hydraulique, spatiale ou méca­ nique, l’entreprise va le modeler à sa mesure et son champ d’action, par la force des choses. A moins que le jeune ne résiste, ne

SUPPLÉMENT DU MARDI 22 FÉVRIER 2011

change de poste et de domaine très vite, ou ne diversifie ses connaissances, au nom d’une volonté de polyvalence, qui lui semble la meilleure voie pour sa car­ rière. Au contraire d’un haut degré de spécialisation, qui le rendrait unique sur le marché, ou presque. L’ingénieur constitue un exemple fa­ cile, connu des intéressés, mais le pro­ blème de la spécialisation, opposée à la polyvalence, concerne pratiquement tous les métiers, du cuisinier au finan­ cier, en passant par les secrétaires, les chercheurs et les ébénistes. Au point que les scientifiques se sont penché sur la question. INTERCHANGEABLES “Il est souvent question de polyvalence lorsque les organisations cherchent à ga­ gner en flexibilité et en productivité”, ex­ plique Christophe Everaere, professeur de sociologie à l’IAE de Lyon. “Toutefois, le sens précis que recouvre cette notion de polyvalence n’est pas clair. Un écart im­ portant de perception semble exister entre certains spécialistes de travail qui y voient une alternative au taylorisme d’un côté, et de l’autre les salariés eux­mêmes qui ex­ priment une vision beaucoup plus critique de la polyvalence en l’assimilant à un sys­

tème taylorien qui rend les individus (sur­ tout les salariés peu ou pas qualifiés) inter­ changeables et remplaçables rapidement, notamment par des intérimaires”. Si, en effet, un même individu se forme dans différents domaines en vue de pouvoir effectuer plusieurs tâches distinctes, le revers de sa polyvalence peut apparaître sous forme d’une mobi­ lité personnelle peut­être excessive, en ce sens qu’il peut passer, sans période de transition, d’un poste à l’autre, quand on lui en donne l’ordre, et même contre son gré. Un autre aspect concerne sa charge de travail, quand il lui est de­ mandé de multiplier les charges de di­ verses natures, dans un contexte claire­ ment défini et au sein d’une position stable. Selon les individus, ces caracté­ ristiques s’avéreront plus ou moins agréables, le danger étant de percevoir l’exploitation de ces diverses capacités professionnelles comme abusive. PROFILS BAS Par ailleurs, les personnes polyvalen­ tes craignent toujours de se voir rem­ placer facilement au travail par d’autres polyvalents qui ne nécessitent pas, par définition, de haute qualification parti­ culière, et s’avéreraient donc plus faciles

à trouver. “La polyvalence occupe un vaste ensemble de fonctions mais de bas niveau (ou premier niveau) alors que la spécialisation occupe un unique domaine fonctionnel mais de haut niveau (au détri­ ment du bas niveau)”, explique un ex­ pert technique. La claque fait mal à ceux qui, sur leur lieu de travail et pendant leur temps libre, ne cessent d’appren­ dre, dans tous les domaines qui les inté­ ressent, et arrivent, à un point de leur carrière, à mêler plusieurs passions et types de connaissances. Qu’ils se rassu­ rent : même jugées “de bas niveau”, la diversité de leurs habilités reste haute­ ment monnayable. “La polyvalence ne peut être remplacée par des spécialisations dans l’ensemble des domaines qu’elle cou­ vre car il restera toujours le problème des fonctions bas niveaux qui ne seraient pas prises en charge par les spécialistes”, poursuit le technicien. INTEGRATION Pour un courant de la sociologie, “la polyvalence s’oppose à la stricte spécialisa­ tion, dans laquelle un homme occupe un poste, ce dernier étant constitué d’une tâ­ che.” Pour les spécialistes du monde du travail, elle constitue plutôt une “inté­ gration des tâches fonctionnelles (pre­ mière maintenance, approvisionnement,


Objectif emploi 5

DEVOGHEL

Les deux, idéalement

qualité, amélioration continue, circulation de l’information, etc.), en vue de tendre vers un métier complet sur une situation de travail spécifique et structurante”. Alors que le premier apprentissage ne s’effectue qu’avec le temps, la répétition et la routine, le second implique un raf­ finement des connaissances à l’aide de formations complémentaires, de diver­ sifications d’expériences ou de recher­ ches personnelles. Dans tous les cas, cette polyvalence au travail suppose une certaine sédentarité dans un poste, plutôt sécurisante, du point de vue du travailleur. S’il parvient à cumuler connaissances générales étendues et spécialisation dans le do­ maine où il se trouve affecté, ce tra­ vailleur devient difficile à remplacer, quel que soit son niveau dans la hiérar­ chie de l’entreprise. Combien de patrons tiennent à garder leur secrétaire, leur chauffeur, voire leur femme de ménage, envers et contre tout, au nom de cette connaissance à la fois large, de l’entreprise, et précise, de ses propres habitudes ? “Appliqué au sec­ teur des services, cette démarche consiste à confier aux personnes le traitement com­ plet d’un dossier, depuis le contact client

initial jusqu’au service rendu, confirme l’économiste Alex Cukierman. Cela repré­ sente un enrichissement de la fonction qui intègre désormais la relation de vente ou de service au client.” QUALITE Cette vision reflète, bien entendu, une évolution du travail en général. Alors que l’organisation scientifique du tra­ vail (taylorisme), née de l’industrialisa­ tion, suppose un produit standardisé et du travail répétitif, voire à la chaîne, les modes de consommation actuels pous­ sent à la production de produits et ser­ vices de haute qualité, adaptés aux indi­ vidus­clients dans toutes leurs différen­ ces. Le consommateur, gâté par une industrie qui tente de répondre à tous ses caprices, applique les mêmes exi­ gences quand il devient travailleur. Il faut lui présenter d’autres incitants à la qualité du travail que le simple sa­ laire, négocier plus de temps libre en échange d’un allongement des rythmes et horaires de production, parler de qualité du résultat plutôt que de quan­ tité. Les possibilités de formation com­ plémentaire sont devenues des récom­ penses, permettant de trouver un nou­ vel intérêt au travail ou de combler un

besoin intellectuel qu’une organisation taylorienne aurait bafoué. L’habitude de la spécialisation est née d’elle­même, dans ce courant de re­ cherche constante de qualité. Non seu­ lement il s’agit de battre ses concurrents sur le terrain de la qualité, mais en plus les technologies se développent à un rythme effréné, qui rend impossible l’actualisation des connaissances de tous. En outre, le contexte de la réduc­ tion des budgets nationaux pour les soins de santé et de l’attention crois­ sante accordée au respect et à l’amélio­ ration de l’existence humaine, a mené à une recherche de sécurité très stricte dans le monde du travail. Or, il faut con­ naître ses instruments à fond pour ne pas commettre de faute dangereuse. TOYOTISME L’entreprise Toyota et sa philosophie à cinq zéros (0 défaut, 0 panne, 0 délai, 0 stock, 0 papier) constitue un modèle du genre. Pour parvenir à son but, elle a dû prévoir un approfondissement des tâ­ ches menées par les travailleurs, et pré­ senter l’enrichissement du travail comme une valeur essentielle au déve­ loppement de la personne, à niveau égal de la rétribution purement financière.

Les résultats parlent d’eux­mêmes. Chez Toyota, tout le monde vise la spé­ cialisation, et l’ensemble se montre po­ lyvalent, montrant ainsi que les deux notions opposées se complètent néces­ sairement. Car l’une et l’autre sont nécessaires au sein d’une même entreprise. “Pour l’em­ ployeur, c’est évidemment le poste qui dé­ termine le besoin”, explique un spécia­ liste du recrutement. “Il n’y a donc pas de règle qui impose la spécialisation ou la po­ lyvalence, mais l’adéquation entre un be­ soin et une qualification. Cependant le marché de l’emploi a déjà démontré que le “meilleur” profil est celui du généraliste, capable de travailler avec des collègues de tous niveaux et de toutes fonctions, doublé d’une spécialisation dans un domaine particulier pour apporter une valeur dis­ tinctive.” Il suffit de lire les listes d’annonces pu­ bliées par les grandes agences de recru­ tement : les recherches de personnes spécialisées dans l’un ou l’autre do­ maine équivalent en nombre celles de­ mandant des personnes polyvalentes, le plus fréquent étant le mélange des deux. “Dans ce cas­là, on tient la perle”, estime un chef d’entreprise. Et on cher­ che à la garder coûte que coûte. Carline Taymans

SUPPLÉMENT DU MARDI 22 FÉVRIER 2011


6 Objectif emploi

Les entreprises européennes investissent dans la formation de leurs employés h Une enquête montre que tout le monde en retire des bénéfices, notamment en matière de rétention du personnel qualifié.

Or, comme l’ont encore exprimé clai­ rement les étudiants ingénieurs de l’Université de Liège, le salaire, de nos jours, n’est plus l’unique attrait d’un emploi. Et ça tombe bien puisque, crise faisant, la plupart des pays européens pratiqueront, en 2011, un blocage des niveaux de salaire ou des programmes d’augmentations minimes. D’après l’enquête de Mercer, seuls 16 % des so­ ciétés consultées prévoient des hausses de rémunération en 2011. En revanche, 58 % d’entre elles promettent de dépen­ ser de plus grosses sommes dans la for­ mation et les initiatives de développe­ ment de carrière de leur personnel.

Outre ces opportunités flatteuses, les entreprises envisagent également d’augmenter les dépenses en bénéfices divers relatifs à la retraite ou aux soins de santé, et les bonus ont été calculés à la hausse également dans plus d’un tiers des cas.

tement couplée d’une vacance de poste de longue durée. L’enquête de Mercer montre que 32 % des entreprises ont dé­ cidé de former leur propre personnel, au lieu de continuer à le chercher en vain à l’extérieur, l’option choisie par 24 % des entreprises consultées.

La raison de cet engagement est dou­ ble. Non seulement, les employés ac­ tuels expriment­ils le souhait de rester intéressés par le contenu de leur travail, mais aussi, au contraire des hausses de salaire, les investissements plus impor­ tants dans des cours et autres incitants touchent aux coûts flexibles de l’entre­ prise. La dépense ne met donc pas l’équilibre financier de l’entreprise en péril, les coûts fixes restant inchangés, et le personnel le plus qualifié se sent gâté, donc reconnaissant. Tout bénéfice. De plus, investir dans la formation de son personnel revient également à s’as­ surer une recrudescence de candidats pour des postes difficiles à remplir à cause du manque de travailleurs quali­ fiés sur le marché de l’emploi. Les inves­ tissements allant dans ce sens coûtent moins cher qu’une campagne de recru­

Dans un cas comme dans l’autre, atti­ rer et retenir les employés talentueux représente bel et bien l’un des princi­ paux soucis des chefs d’entreprise. 83 % d’entre eux le placent en première posi­ tion de leurs principaux soucis, et 65 % avouent que ce problème est le deuxième en importance à leur donner des cheveux gris. A ce propos, Paul O’Malley s’étonne de ce que les entre­ prises ne s’efforcent pas plus d’adapter leurs programmes de compensation à l’âge – vieillissant – de leur personnel qualifié. Une dixième d’entre elles à peine considèrent cette adaptation comme un défi, de même que 16 % seu­ lement des sociétés envisagent de lais­ ser leurs employés choisir les bénéfices parmi une palette. Pourtant, candidats et spécialistes ne cessent de taper sur le clou.

REPORTERS

La question de la rétention des tra­ vailleurs qualifiés tels que les ingé­ nieurs ou le personnel de vente conti­ nue à se poser en Europe, à cause de la carence sur le marché de l’emploi de ces profils. Une récente étude réalisée par le groupe international Mercer Human Ressources Consulting rappelle que 23 % des sociétés européennes cher­ chent encore désespérément des ven­ deurs et des spécialistes du marketing, les personnes les plus susceptibles de faire croître les revenus des entreprises. Le recrutement de profils techniques constitue le grand souci de 16 % des or­ ganisations, tandis que 15 % des sociétés européennes cherchent à engager des spécialistes des technologies de l’infor­ mation. Par comparaison, les employés

administratifs et financiers ne s’avèrent difficiles à trouver que pour 11 % des entreprises européennes. Conscients de la force de leur position, les professionnels de ces catégories se montrent, logiquement, plus exigeants qu’à d’autres époques. “Les employeurs savent qu’ils doivent offrir des rémunéra­ tions solides pour attirer les meilleurs em­ ployés qualifiés en place chez les concur­ rents”, rappelle Paul O’Malley, directeur de Mercer au Royaume­Uni.

La formation doit permettre aux ingénieurs de mieux adapter leur s connaissances aux réalité du terrain.

Objectif Emploi. Editeur responsable : François le Hodey. Vice-président du Conseil : Patrice le Hodey. Directeur général: Denis Pierrard. Publicité: Béatrice Schoefs (02 211 30 44) - beatrice.schoefs@rgp.be.

SUPPLÉMENT DU MARDI 22 FÉVRIER 2011


DEVOGHEL

Objectif emploi 7

Entrepreneurs, professeurs et étudiants se sont réunis , le temps d’évoquer le métier d’ingénieur sa théorie et sa pratique ! L’intégration dans l’entreprise n’est pas évidente.

Calme en apparence, mais rongé par le stress h Le stress touche 21% des travailleurs belges. Pour des raisons mystérieuses, ce fléau touche en particulier le secteur technique. Ce n’est tout de parvenir à obtenir un emploi correspondant à ses qualifica­ tions, encore faut­il se sentir bien sur son lieu de travail. La rémunération, les cadeaux, la reconnaissance, l’intérêt des projets entrepris complètent, certes, certains besoins humains, et compen­ sent l’obligation de passer une petite di­ zaine d’heures par jour en dehors de chez soi. Cependant, ils ne suffisent pas à taxer d’heureuse une existence passée, en toute grande partie, dans un lieu dé­ sagréable et hostile. Grâce au ciel, des lois existent, qui pla­ cent à hauteur d’homme les limites du supportable, en matière de conditions de travail comme en matière de bien­ être, une notion pourtant difficile à quantifier. Pour encore compliquer les choses, l’insupportable mène avant tout

à des troubles psychologiques, eux aussi difficilement perceptibles avant qu’à un certain état de gravité, ils ne se tradui­ sent par des maux physiques. Parmi les facteurs causant ces troubles, il faut épingler, entre autres, l’exposition au bruit, le manque de clarté du jour, l’iso­ lation ou, au contraire, la promiscuité, le harcèlement et le stress. Voilà encore un mot mystérieux, à l’interprétation subjective, qui qualifie quelque chose qui ne se voit ni ne s’en­ tend. Pour mille raisons encore vagues, l’industrie technique semble le couver davantage que les autres secteurs. En France, les 38 suicides commis ces derniers temps par des travailleurs de France Telecom ont mené à une prise de conscience des entreprises des nouvel­ les technologies. Plusieurs d’entre elles ont établi des plans d’action contre le stress pour éviter tout drame de la sorte : un observatoire de la santé chez Microsoft, des conférences sur le sport et la nutrition chez Hewlett­Packard, négociations en vue de mesures spécifi­ ques chez Alcatel. En Belgique,la prévention du stress fait partie intégrante de la Stratégie na­

tionale en matière de bien­être au tra­ vail 2008­2012 énoncée par la ministre du travail, Joëlle Milquet. Il y est expli­ qué noir sur blanc que 21% des tra­ vailleurs belges sont touchés par ce fléau (contre une moyenne de 20% pour l’Union européenne)et que cette pro­ blématique serait responsable de 50 à 60% de l’absentéisme au travail, sans compter que 16% des maladies cardio­ vasculaires chez les femmes et 22% de celles des hommes seraient liées au stress au travail. Aussi du matériel d’in­ formation et de prévention a­t­il été commandé, pour « soutenir les profes­ sionnels du secteur psychosocial dans une perspective à long terme. » Les conseillers en sécurité sont appe­ lés à l’utiliser, et à garder le problème du stress à l’œil. C’est d’autant plus néces­ saire chez les cadres des entreprises, dont les qualifications sont souvent contrebalancées par une fierté sans égale, l’habitude de fournir des efforts intellectuels sans repos, et une solitude typique des sommets. Souvent, ils ne di­ sent rien de leur mal d’être. Ou le l’étouffent, plus ou moins consciem­ ment. Carline Taymans

c Agenda Le point focal de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au Travail organise à Bruxelles, le jeudi 17 février 2011 le séminaire « Bien-être psychosocial en Europe et en Belgique : résultats des recherches ». Ce sera l’occasion de présenter les résultats de l’enquête ESENER (European Survey of Enterprises on New and Emerging Risks), avec un accent sur les risques psychosociaux, ainsi que les résultats des dernières recherches d’Eurofound sur les conditions de travail en Europe (European Working Conditions Survey).

SUPPLÉMENT DU MARDI 22 FÉVRIER 2011


21 médailles remportées par le team belge à EuroSkills Lisboa 2010.

INSCRIVEZ-VOUS à WorldSkills London 2011 sur www.skillsbelgium.be

L’Association belge pour la promotion des métiers techniques et manuels.


Publi-reportage

15 métiers en compétition Tentez votre chance !

Sophie Bernes Infographiste Médaille d’Or à EuroSkills Lisbonne 2010

François-Xavier Bocage Couvreur Médaillon d’excellence à EuroSkills Lisbonne 2010

Team Industrie François Leratte-usineur/Steve Fafra-contrôleur industriel/ Olivier Lecocq-soudeur/Noran Pierre- fraiseur Médaille d’Or en équipe à EuroSkills Lisbonne 2010

Vitrine planétaire pour les technologies et les secteurs professionnels, le Mondial des Métiers est une occasion unique pour des jeunes professionnels de montrer leur savoir-faire et d’améliorer leurs méthodes de travail. WorldSkills London 2011, du 4 au 9 octobre est une compétition internationale mais également une aventure humaine et professionnelle unique : plus de 1000 jeunes issus de 55 pays.

Se mesurer aux meilleurs du monde

Promouvoir les métiers techniques et manuels

Participez à la sélection des meilleurs jeunes professionnels qui feront partie du team belge.

Vous êtes : • Carreleur* • Charpentier

Inscrivez-vous sur www.skillsbelgium.be, rubrique WorldSkills Londres. Vous êtes sélectionné ? Vous recevrez une formation complémentaire de grande qualité.

• Maçon • Menuisier* • Peintre • Contrôleur industriel

Si vous souhaitez organiser une présélection dans votre école, votre centre de formation, votre entreprise, contactez-nous ! Les sélections finales auront lieu entre le 21 mars et le 3 avril 2011 lors des Startech’s days. Une belle occasion pour les professeurs et leurs élèves de découvrir des dizaines de métiers.

• Fraiseur • Soudeur • Infographiste • Webdesigner • Imprimeur

Nos valeurs

• Gestionnaire de réseaux IT • Technicien automobile • Fleuriste* • Cuisinier

skillsbelgium est l’association belge pour la promotion des métiers techniques et manuels, financée par le Fonds Social Européen, les autorités publiques et des partenariats privés. Représentant officiel de WorldSkills International (Mondial des Métiers) et de WorldSkills Europe (Championnat européen des métiers), skillsbelgium est également l’un des interlocuteurs privilégiés des institutions publiques et des secteurs professionnels pour la formation et l’enseignement qualifiant.

En savoir plus www.skillsbelgium.be

Une seule condition : être né après le 31 décembre 1988. *pour ces métiers, les candidatures sont clôturées

EuroSkills Spa-Francorchamps 2012 C’est notre pays qui accueillera le concours EuroSkills 2012. Du 4 au 6 octobre 2012, les infrastructures du magnifique circuit de SpaFrancorchamps accueilleront plus de 500 jeunes européens en compétition dans une quarantaine de métiers. Un rendez-vous incontournable pour les entreprises, les professeurs, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les familles. 40 000 visiteurs sont attendus.

• Combattre les idées reçues autour des métiers manuels techniques et technologiques. • Encourager et valoriser les jeunes qui s’y engagent • Donner du sens en soutenant un projet socio-économique mobilisateur et innovant.

Nos Missions • Sensibiliser, informer et donner aux jeunes les clés pour un projet émancipateur choisi: «Réussir, c’est avant tout faire ce qu’on aime». • Faire découvrir les métiers manuels, techniques et technologiques pour susciter des vocations. • Organiser la participation belge aux compétitions internationales : sélection et formation des candidats (étudiant, demandeur d’emploi, apprenti, stagiaire, jeune travailleur,…) en partenariat avec les secteurs professionnels et les organismes de formation.


www.thomas-piron.eu

Avec 500 maisons et 300 appartements construits chaque année, THOMAS & PIRON est un des leaders du marché de la construction de logements en Wallonie et au Grand-Duché de Luxembourg. On ne devient pas le N°1 par hasard. Cette position enviable, nous la devons à nos équipes qui se battent chaque jour pour la gagner et la conserver.

Mon job à moi! Dans le cadre de notre forte expansion, nous recrutons (m/f):

Pour notre siège central à Our-Paliseul: • Juriste • Assistant juridico-administratif • Adjoint au manager cellule info-service (réseaux et systèmes) • Adjoint au gestionnaire véhicules et matériel de génie civil • Ingénieur Produits • Deviseur techniques spéciales • Dessinateur Multi-résidentiel • Métreurs Pour nos chantiers en Wallonie: • Conducteurs de chantiers juniors (Mons/Ath/Tournai - Provinces Luxembourg & Liège)

INTREL sprl Entreprise d’électricité générale bâtiment, tertiaire et industrie engage

Electriciens qualifiés et expérimentés pour contrat à durée indéterminée. Autonome avec permis de conduire B et véhicule. Envoyer CV et lettre de motivation par Email à : info@intrel.be ou par fax 02/351.17.10.

TETRADE CONSULTING TETRADE Consulting, specialized in business consulting and SAP, recruits

SAP consultants (â 5 years) in SAP ISU, CRM, FI/CO, PM/PS, Technical architect (NW, BC, etc...) We offer top working conditions (own SAP systems, offices,…) and attractive packages (32 days holidays, 14 days training, bonus, etc.). For further info and an interview,

• Gestionnaire de prospection (Hainaut) Dans le cadre de notre expansion au Grand-Duché de Luxembourg, nous recherchons pour une fonction à hautes responsabilités:

contact jobs@tetrade.be.

• Directeur des travaux adjoint Intéressé par l’une de ces fonctions? Rendez-vous vite à la rubrique emploi sur www.thomas-piron.eu ou envoyez votre CV à THOMAS & PIRON, Mr G. Frennet, La Besace 14, 6852 Our-Paliseul, emploi@thomas-piron.eu.

HAUTE ECOLE Catégorie Technique Master INGÉNIEUR INDUSTRIEL - Finalité électromécanique

RECHERCHE - RÉGION DE MONS : un

agent de voyages

min. 5 ans expérience, connaissance des croisières et voyages à la carte, ayant bien voyagé à travers le monde. Offre temps plein dans entreprise familiale, envoi CV uniquement par e-mail :

nimy@almatours.be

- Finalité automatisation

Bachelier en ELECTROMÉCANIQUE - Finalité électromécanique et maintenance

Pierrard - Virton info.ing@hebp.be tel: 063 58 89 40

Arlon

info.ema@hebp.be tel: 063 24 28 60

Seraing

info.ems@hebp.be tel: 04 336 62 46

La Clinique Saint-Pierre à Ottignies

www.hebp.be

engage pour entrée immédiate et sous contrat à durée indéterminée LA SOCIÉTÉ

Un System Engineer à temps plein

ENGAGE

Votre fonction : • Vous participerez au développement des services offerts dans l’hôpital • Vous mettrez en place des processus afin de garantir la haute disponibilité des applications et la reprise après incidents • Vous simplifierez la gestion opérationnelle en mutualisant nos serveurs, en publiant nos applications (Ms-terminal serveur, …) et en facilitant le déploiement.

Votre profil :

ww

Les candidatures, accompagnées d’un curriculum vitae détaillé et d’une photo récente sont à adresser, au plus tard le 22 mars 2011, à Monsieur D. MELOTTE, Directeur des Ressources Humaines, Clinique Saint-Pierre, Avenue Reine Fabiola, 9 à 1340 OTTIGNIES

w. c

• Diplôme universitaire ou équivalent • Connaissances diversifiées de l’environnement informatique et des réseaux (VMWARE, Windows, Exchange, Sharepoint, ISA, AD, IIS, base de données Oracle/Ms-SQL, SAN, VPN, SSL,…) • Au minimum 3 ans d’expérience dans un environnement complexe • Passionné par l’informatique et apte à acquérir rapidement de nouvelles connaissances • Sens de l’organisation, résistance au stress, flexibilité et volonté d’aboutir • Une expérience dans le domaine hospitalier est un atout.

lin

iq

sa ue-

i n t - p i e r re . b e

UN INGÉNIEUR ou PHYSICIEN - Langues : Français / Anglais - Véhicule : indispensable - Connaissances exigées : Programmation Labview - Niveau d’études : Bac +5 O expérience en équipement de tests pour le domaine des télécommunications O expérience en contrôle qualité est un plus - Savoir-être : O Ouverture d’esprit O Autonome O Polyvalent O Rigoureux Le savoir-être prime sur les connaissances exigées. Fonction : 1. Responsable du parc d’équipements de tests dans un laboratoire en classe 100K 2. Développer des procédures de test pour du contrôle de composants optiques 3. Suivre les standards en vigueur Envoyez votre CV : - Par mail : Philippe.Bolle@laser2000.eu et Martine.Saccol@laser2000.eu - Par Courrier : Laser 2000 - à l’attention de Mme Saccol Rue du Moulin 18 5650 Fraire


www.concerto.be

SHARING OUR TALENT

It takes two to share. We are experts in our sector, offering the know-how, challenges and experience to place you at the forefront of your field. You are a graduate or professional, bringing creativity, passion and a dream of contributing to a sustainable future. We have a lot of talent to share. With about 3,300 employees around the world, Tractebel Engineering (GDF SUEZ) is one of Europe’s major engineering companies. We offer state-of-the-art engineering solutions and consulting to power, nuclear, gas, industry and infrastructure customers in the public and private sectors. Tractebel Engineering is part of GDF SUEZ Energy Services, one of the business lines of GDF SUEZ.

www.tractebel-engineering-gdfsuez.com

CHOOSE EXPERTS, FIND PARTNERS

TRAC 2892-047 AD Senior 327H x 227L.indd 1

16/02/11 17:07


8:K@I@JZ_\qmfljflgi…j[\Z_\qmflj :_\qmflj%%% créez votre compte sur nnn%XZk`i`j%Y\, gérez votre dossier et consultez les offres d’emploi ...

flappelez le ')%/''+)+)

\i^_\d [ l ›8  k _ \ 8e[\ic\Z \$8^Xk_ k e ` X J $ i\ 9\iZ_\d \\b›<m\ Y i \ k k ›< j ›@o\cc\j 9ilo\cc\ e \ i f _ j e X j =fi\jk›> \\b›JX`ek$>`cc\ fc\eY  A\kk\›D fjj\$k\e$Eff[\ \ JX`ek$A \b›LZZc \ Y i \ X _ JZ \ik ek$CXdY ` X J $ \ n ii\ Nfcl X`ek$G`\ J $ \ n l c Nf %%%

pour vous réinscrire, demander une attestation, signaler un changement d’adresse, gi… …j [\ _ et connaître les coordonnées de l’antenne %%% gi…j[\Z_\qmflj% Tribune_antennes_100X227.indd 1

EXPANSION

2/15/11 3:03:54 PM

PLATINUM

ROLPH & ROLPH

Une des principales agences de marketing et communication intégrée en Wallonie et basée à Namur, recherche dans le cadre de son développement les profils suivants :

1 project manager en communication 1 project manager en Internet 1 art director junior 1 content manager & copywriter web 1 sales executive (FR/NL)

Recherche un(e)

A growing and dynamic company based in Brussels, specialized in Epicor information systems consulting, is looking for young and enthusiastic people for the functions of

Assistant(e) Qualité (h/f) Intéressé(e)? Merci de nous faire parvenir votre lettre de motivation accompagnée de votre C.V. par e-mail (fillet.s@rolph-rolph.com) ou par courrier ordinaire à : Rolph & Rolph s.a. 116A, Boulevard des Canadiens, B-7711 Dottignies www.rolph-rolph.com

Business Developer and Sales Manager

Plus d’infos sur www.expansion.be/jobs

We offer Excellent growing career, nice working environment, and a complete and attractive remuneration. To get more details about the required profiles, go to http://www.pse.be/en/news.htm

VOTRE AVENIR, NOTRE AVENIR... CONSTRUISONS-LE ENSEMBLE ! Membre du groupe BESIX

Notre société est une des plus importantes Entreprises Générales de Construction de Belgique, active dans les créneaux les plus diversifiés de la construction privée et publique en Wallonie et à Bruxelles.

Pour renforcer nos équipes, nous recherchons de nouveaux collaborateurs (H/F) pour les fonctions suivantes :

UN DEVISEUR

UN CONDUCTEUR DE TRAVAUX

Votre mission :

Votre mission :

Vous êtes responsable de l’étude complète de dossiers d’appel d’offres tant en travaux publics que privés dans le cadre de projets de bâtiments. Après consultation des sous-traitants et fournisseurs, vous établissez les prix de revient, en étudiant le cas échéant les variantes en vue d’optimiser le coût des travaux. En collaboration avec les architectes et bureaux d’études, vous prenez part au développement des projets «Design and Build». Pour les clients privés, vous participez à la présentation et à la négociation de l’offre et en assurez le suivi technique et commercial.

Sous la supervision d’un gestionnaire de chantiers, vous êtes en charge de la gestion technique et administrative des chantiers qui vous sont attribués : Organisation et coordination des travaux à réaliser • Gestion de la main-d’œuvre • Veiller au respect des plans et cahier des charges ainsi que du planning • Participer de manière active aux réunions de chantier • Suivi de la comptabilité de chantier.

Profil : Ingénieur civil ou industriel en construction • Expérience probante dans une fonction similaire • Rigoureux, méthodique, précis, excellente capacité d’analyse des dossiers • La connaissance de l’anglais et/ou de l’allemand est un atout.

Profil : Ingénieur civil ou industriel ou bachelier en construction • Expérience probante dans une fonction similaire • Rigoureux, dynamique, meneur d’hommes, sachant faire preuve d’initiative, excellente capacité organisationnelle, sens du contact.

Nous vous offrons un salaire attractif, des avantages extra-légaux, des opportunités de formation continue ainsi qu’un travail à la hauteur de vos ambitions dans un environnement dynamique. Les candidatures manuscrites accompagnées d’un CV et d’une photo sont à envoyer aux Ets. J. WUST S.A., Route de Falize 151 à B-4960 MALMEDY, à l’attention de Madame SERVAIS, avec la mention «Confidentiel». Notre Entreprise adhère à la Charte wallonne de la diversité et recrute, dans le respect de la diversité, sur base des compétences attendues pour la fonction à exercer.


SODIREP TEXTILES - www.sodirep.be Recherche

Modéliste/QC - Styliste O Mise au point produits O Elaboration dossiers techniques O Contacts fabricants (Asie)

Formation : modéliste-styliste Langues : Français-Anglais (Néerlandais est un +) Expérience : min. 1 an d’expérience similaire CV + lettre motivation : caroline.geron@sodirep-textiles.be

CPR Constructeur de piscines (Zaventem) engage immédiatement

1 collaborateur administratif (H/F) - Bilingue français-néerlandais - Familiarisé(e) avec l’informatique - La connaissance de l’encodage de la comptabilité est un plus - Organisé(e), dynamique, efficace - Niveau minimum : études humanités complètes - Non fumeur - De préférence habitant à proximité Tél. : 0475/46.18.25 - 02/721.23.00.

TECHNORD Recherche

Responsables projets électricité Bachelier ou Ing. électricité; Connaissances en élec. indust. : conception BT/HT; Exp. en chiffrage de projets indus. et gestion projets; Connaissance de l’anglais et outil informatique usuel; Déplacements en Belgique ou à l’étranger. FONCTION : étudier, chiffrer, gérer projets en élec. indus.; Responsable relations clients; gestion technique et financière des projets; motiver et superviser une équipe. Envoyer votre CV à recrutement@technord.com.

BRAHY PME familiale en ELECTRICITE & ECLAIRAGE de 12 personnes installée à Uccle depuis 1971 recherche

électricien A3 ou A2 avec expérience Langue : Fr et/ou NL. Permis B. Bonne présentation et tenue correcte exigées. Formation en entreprise et auprès des fabricants. Chantiers et projets variés et diversifiés. Ambiance conviviale. Chèques repas. CV à info@brahy.be. Tél. : 02 347 24 34 (Philippe).

ERBA s.a. Pour son siège à Woluwe-Saint-Lambert nous recherchons

Assistant(e) dynamique (H/F) Fonction : Assistance dans la gestion administrative du personnel et aide dans la comptabilité, secrétariat général et marketing, mise à jour des sites internet et lay-out des promotions. Profil : Bonne connaissance de Word, Excel et/ou un soft de présentation comme les produits adobe est souhaité. Vous êtes bilingue (NL/FR) et vous avez une connaissance de base de l’anglais. Intéressé : envoyez votre cv avec photo à : Erba, Rue St-Lambert,198 à 1200 Woluwe-St-Lambert ou à peter.de_vrij@erbaholding.be.

‘Imaginez-vous : vous vivez pour la technique, mais vous ne connaissez pas COFELY Services !’ COFELY Services, c’est le nouveau nom d’AXIMA Services. Travailler pour COFELY Services signifie travailler pour le leader de la gestion technique à long terme, la gestion énergétique et le facility management. Nous recherchons actuellement des (m/f) :

> Ingénieurs (région de Liège) Fonction: Gestion optimale des installations techniques de nos clients en collaboration avec les techniciens, ingénieurs et fournisseurs. • Conseil auprès de nos clients, participation à la résolution des problèmes techniques (HVAC, électricité, …) et établissement de bonnes relations de travail. • Management du personnel technique (coordination, motivation, évaluation, …). • Recherche continuelle d’améliorations et d’innovations. • Gestion budgétaire. • Importance accordée à la notion de service, de qualité et de sécurité. Profil: Ingénieur industriel en électricité ou en électromécanique. • Quelques années d’expérience sont un atout. • Aisance dans les contacts et adaptation facile à la culture d’entreprise de nos clients. • Aptitudes en gestion des hommes. • Dynamique et persévérant. • Bonne connaissance de MS Office. • Permis de conduire nécessaire.

> Chef d’équipe (région de Namur) Fonction: Supervision de la maintenance et de la gestion d’installations techniques chez nos clients (électricité, HVAC, froid, …). • Planification, préparation et coordination du travail. • Gestion d’une équipe de techniciens. • Contact quotidien avec les clients. Profil: Formation technique en électricité et/ou électromécanique (A2/A1). • Expérience dans une fonction similaire nécessaire (min. 3 ans). • Aptitudes à la gestion d’équipes. • Sens de l’organisation. • Bon esprit de service. • Attentif aux problématiques de sécurité et d’environnement. • Permis de conduire nécessaire.

Offre pour les deux fonctions: Un salaire intéressant avec des avantages extralégaux et l’opportunité de travailler dans votre propre région.

SAMTECH SAMTECH is a European specialist in Computer Aided Eng. integrated software, Finite Element Analysis and Multi-Disciplinary Optimization. Our R&D is looking for a mechanical engineer with a university degree.

Intéressé(e) ? Envoyez votre C.V. via www.cofelyservices-gdfsuez.be ou hrm@cofelyservices-gdfsuez.be. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter au numéro +32 2 206 02 11.

Structural Mechanical Engineer O Good knowledge of FEM analysis tools: e.g. SAMCEF, MSC. NASTRAN, ABAQUS and/or ANSYS O Good knowledge of MBS simulation tools: e.g. SAMCEF Mecano, MSC.ADAMS, SIMPACK and/or RecurDyn Contact : jobs@samtech.com.

www.cofelyservices-gdfsuez.be


ROLPH & ROLPH

Rejoignez notre équipe de 220 professionnels engagés et spécialisés dans le crédit à la consommation !

Recherche un(e)

Commercial(e) France (h/f) Intéressé(e)?

Buy Way Personal Finance est leader du crédit à la consommation. Anciennement BNP Paribas Personal Finance et désormais acteur indépendant, nous comptons aujourd’hui plus de 500.000 clients qui nous font confiance. Forts de notre expérience, nous construisons une nouvelle entreprise dynamique et innovante !

Merci de nous faire parvenir votre lettre de motivation accompagnée de votre C.V. par e-mail (fillet.s@rolph-rolph.com) ou par courrier ordinaire à : Rolph & Rolph s.a. 116A, Boulevard des Canadiens,

PROFILS RECHERCHES :

ICT

B-7711 Dottignies www.rolph-rolph.com

SALES • 2 Account Managers (external sales)

• 1 Manager Development Back- & FrontEnd Applications

• 2 Commercial Credit Advisors (FR & NL)

NOTRE OFFRE :

• 1 Field Commercial Advisor (chez un partenaire Retail)

• Contrat à durée indéterminée

PLATINUM

SCORING & EXPERTS SYSTEMS

• Fonction enrichissante, à la hauteur de vos ambitions dans un environnement innovant et en expansion

• 1 CRM Analyst (statistical analyst)

• Package salarial attractif

A growing and dynamic company based in Brussels, specialized in Epicor information systems consulting, is looking for young and enthusiastic people for the functions of

Functional and Technical Consultants

Plus d’infos ?

Visitez notre site www.buyway.be et envoyez CV et lettre de motivation en mentionnant « Objectif Emploi » à recruitment@buyway.be !

BUYWAY90 X135MM.indd 1

We offer Excellent growing career, nice working environment, and a complete and attractive remuneration. To get more details about the required profiles, go to http://www.pse.be/en/news.htm

17/02/11 15:19

Héritière d’une société nationale fondée au début du siècle passé, la Société wallonne des eaux compte aujourd’hui quelque 1.660 personnes réparties sur l’ensemble de la Région Wallonne, de Comines à Eupen et de Tournai à Bertrix. En tant qu’entreprise publique, la SWDE entend développer chez chacun de ses collaborateurs le sens des responsabilités en portant une attention particulière à l’environnement, au développement économique, social et individuel. De la protection des captages à l’exploitation des ressources en eau, du traitement des eaux à la distribution de l’eau potable, de la pose et du remplacement des conduites aux extensions et équipements de lotissements, ce sont des dizaines de techniciens et d’ingénieurs qui mettent tout en œuvre pour assurer, dans le respect de nos valeurs, la satisfaction de nos clients.

Si vous souhaitez rejoindre nos équipes, que vous soyez intéressé(e) par des postes de surveillant de chantiers, de chef de secteur d’exploitation, d’électromécanicien, de technicien en process et traitement de l’eau, de chimiste, de géologue, de géomètre, de dessinateur, d’ingénieur, de technicien en entretien des bâtiments, télégestion, adduction ou logistique, … adressez votre candidature spontanée à la SWDE, au service des ressources humaines, rue de la Concorde, 41 à 4800 – Verviers ou par e-mail à recrutement@swde.be. Vous serez ainsi contacté(e) pour tout nouveau recrutement correspondant à vos qualifications qui interviendrait dans un délai d’un an à dater de l’enregistrement de votre candidature.

ELEM TECHNIC Société d’Import Export dans le domaine de l’outillage recrute

Un technico-commercial junior Vous assurez le développement de notre clientèle, constituée des plus grandes enseignes de la grande distribution. Région : ouest et sud ouest de la FRANCE. Vous êtes rigoureux, autonome, de caractère convaincant et assertif. Vous aimez la vente B2B, et le domaine du bricolage ne vous est pas étranger. Jeunes candidats et plans d’embauche appréciés. Contact : frederic.philippe@elemtechnic.com

TECHNORD Recherche

Projeteur électricité Bachelier ou technicien élec.; expérience conception installation élec.; maîtrise logiciel CAO (SEE ELECTRICAL, AUTOCAD); connaissance outil informatique usuel indispensable. FONCTION : concevoir installations élec., déterminer matériel, réaliser plan d’implantation et schéma, lister matériel et câble; participer aux tests; participer aux réunions (client, chef de chantier); assurer le suivi versions et sauvegardes Envoyer votre CV à recrutement@technord.com.

Des services accessibles sans rendez-vous

Pour votre avenir prenez la bonne Direction  Vous êtes à la recherche d’un emploi ?   Vous souhaitez trouver la formation qui vous correspond ?   Vous avez besoin d’un coup de pouce efficace pour mener votre recherche d’emploi ?   Vous envisagez de créer votre entreprise ?   Vous souhaitez faire le point sur votre avenir professionnel, connaître les métiers offrant des opportunités d’emploi ?

 Des spécialistes qui vous accueillent, vous informent et vous conseillent sur la formation, la recherche d’emploi, la création d’activités et l’orientation.   Des outils technologiques pour soutenir votre projet professionnel : ordinateurs connectés à Internet, espace disque où stocker vos documents, fax, téléphones, photocopieuses, etc.   Un espace de documentation   Des offres d’emploi et de formation

Des séances d’information et des ateliers organisés régulièrement pour  dynamiser votre recherche d’emploi   en savoir plus sur les formations et les métiers offrant des opportunités d’emploi   s’informer sur les possibilités de créer votre activité Pour connaître le Carrefour Emploi Formation le plus proche de chez vous, les horaires ainsi que le calendrier de ces activités, consultez www.leforem.be.

Avec le soutien du Fonds Social Européen


Grâce à son approche résolument tournée vers l’avenir, Fluxys assure non seulement l’acheminement en toute sécurité de gaz naturel destiné au marché belge (business to business), mais étend également son réseau afin de développer plus que jamais son rôle de plaque tournante des flux de gaz permettant l’approvisionnement de l’Europe de l’Ouest. Prenez votre avenir en main et rejoignez les quelque 1000 collaborateurs de Fluxys qui ont déjà choisi de relever avec nous les défis de demain. Nous sommes à la recherche de bacheliers techniques (h/f) pour la coordination de chantiers partout en Belgique :

Coordinateurs de chantier Construction d’installations/de canalisations (Réf. 09074a-11503a / Réf. 10025a-11513a) • En tant que homme de terrain, vous êtes responsable du suivi et de la coordination de projets portant sur la maintenance et la pose de canalisations ou sur les travaux de maintenance, les modifications et les nouvelles constructions dans les stations de détente, de compression et de comptage de gaz. Vous travaillez en étroite collaboration avec les chefs de projet, qui coordonnent les projets dans leur entièreté, et vous intervenez dans une multitude de disciplines, telles que le génie civil, le piping, l’électricité et l’instrumentation. Vous assurez le suivi du planning et des prestations et êtes garant de la qualité des travaux exécutés et du respect des procédures de sécurité. Vous veillez au bon déroulement des interactions entre les différents entrepreneurs et les ouvriers de chantier. Vous êtes également chargé de diverses tâches administratives : rédaction de cahiers de charges, rapports journaliers, commandes, etc. • Vous êtes Bachelier (A1) en électromécanique, électricité ou construction et avez idéalement quelques années d’expérience. Communicatif et orienté solutions, vous avez une bonne connaissance du néerlandais. Vous êtes disposé à effectuer de nombreux déplacements nationaux et à intégrer un rôle de garde et permanence. Vous habitez dans un rayon de 60 km de Bruxelles. Notre fonction vacante pour notre siège social à Bruxelles :

Dispatching Operator

(Réf. 10076a)

• Après une période de formation intensive, vous intégrez notre dispatching situé à Bruxelles, le véritable centre névralgique de notre société. Vous y réceptionnez, analysez et validez les demandes de transport de nos clients. Vous vérifiez si ces données chiffrées sont réalistes et raisonnables, ceci en tenant compte des capacités de transport déterminées contractuellement. En d’autres termes, vous contrôlez la validité des commandes. Vous signalez d’éventuelles données incorrectes aux partenaires concernés, qui opèrent principalement depuis l’étranger. Vous vérifiez si les demandes de transport sont cohérentes avec les quantités fournies aux frontières. A cette fin, vous êtes en contact permanent avec les opérateurs des réseaux de transport des pays voisins. Vous travaillez en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe du dispatching qui gèrent le transport physique de gaz sur la base de votre travail. Vous vérifiez avec eux si toutes les demandes peuvent être satisfaites, si le gaz est disponible physiquement et si aucun prélèvement ou ajout imprévu ne s’est produit sur le réseau de gaz naturel. Vous estimez la consommation de gaz quotidienne sur base des demandes de transport de gaz et des prévisions météorologiques. • Vous êtes Bachelier (A1) et aimez travailler avec les chiffres. Précis et doté d’un bon esprit d’équipe, vous avez une très bonne connaissance de l’anglais et une bonne connaissance du néerlandais. Vous êtes disposé à intégrer un service à pauses.

Nous recherchons d’autres collaborateurs dans divers domaines. Façonnez l’avenir à votre image sur www.fluxys.com


Nous recrutons 100 électriciens et électromécaniciens pour nos différentes implantations en Wallonie.

Chaque jour, les hommes et les femmes d’ORES font en sorte que l’électricité et/ou le gaz naturel parvienne dans près de 1.500.000 foyers et entreprises en Wallonie. Remplir cette mission de manière efficace, c’est la fierté des 2.300 collaborateurs de notre entreprise.

Missions principales • vous raccordez des clients au réseau gaz naturel et/ou électricité • vous travaillez dans l’exploitation des réseaux (dépannages, maintenance)

Compétences requises • • • • • •

baccalauréat ou humanités en électricité/électromécanique une expérience dans le domaine représente un atout supplémentaire bonne capacité d’apprentissage esprit sécurité, attrait pour le travail de terrain (notamment en hauteur) sens du contact clientèle, esprit d’équipe permis de conduire de type B

Nous offrons • un contrat à durée indéterminée, sous statut employé avec un package salarial attractif • des formations continues et de réelles perspectives de carrière • un cadre de travail stable

Pour postuler • • • •

de préférence par internet : www.ores.net par e-mail : rhrecrutement@ores.net par fax : 081/24.20.90 par courrier : ORES - Service Recrutement - avenue des Dessus de Lives, 6 - 5101 Loyers

Et si votre avenir passait par les réseaux d’énergie ? Construisons-les ensemble ! ores.net

Objectif Emploi - février 2011  

Supplément gratuit à La Libre Belgique - La Dernière Heure - Les Sports - La Tribune de Bruxelles.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you