Issuu on Google+

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

SEMAINE DU 5 AU 11 FÉVRIER 2014 – 26E ANNÉE – N° 6

BARDAFEU

Retrouvailles des deux Benoît – Mariage et Poelvoorde – pour une comédie dramatique sur fond de foot, d’Afrique, de paternalisme et de gros sous.PP. 4>5

UN FILM QUI BOTTE

Cinéma

www.lalibre.be


Zigzag Sur le web

CINE-PEDIA

Tout le monde connaît wikipedia, voici maintenant cine­pedia, une appellation qui a le mérite de la clarté, soit une encyclopédie participative consacrée au cinéma. L’idée en revient à Jean d’Alessandro, actif dans les stratégies web et régulièrement sollicité par des réalisateurs pour la création d’un site dédié à leur production. Mais pour ce professionnel de l’internet, l’essentiel c’est d’être visible, référencé. De fil en aiguille, il en est venu à imaginer une encyclopédie participative axée prioritairement sur le cinéma belge. Pour encourager les volontaires à la nourrir, à la développer, il a eu l’idée de les remercier avec un système de points donnant droit à un pourcentage de remise sur une boutique en ligne où l’on trouve des lecteurs DVD, des fours à micro­ondes, etc. Des points qui peuvent aussi être utilisés pour offrir de la visibilité à un auteur. Autour de l’encyclopédie, Cine­pedia entend rendre compte de la vie quotidienne du film, de ses festivals notamment, afin de constituer une communauté cinéphile. Soutenu par Wallimage et Meusinvest, Cine­pedia vise les 50000 visiteurs par jour dans les deux ans. (F.Ds)

U www.cine­pedia.com

UNIVERSAL IMAGES GROUP/REPORTERS

Cine­pedia, une encyclopédie participative consacrée au cinéma sous notre ciel si bas

Menus potins littéraires

Comment ça, Ron et Hermione auraient des problèmes de couple ?

WARNER

La Toile va s’enflammer, on vous le dit, après un tel pavé dans la mare. Dans une interview, l’auteur de la série “Harry Potter”, J.K. Rowling, se demande si elle n’a pas fait le mauvais choix en unissant Hermione à Ron, prétendant qu’il aurait peut­ être été plus logique qu’elle succombe à Harry Potter. L’écri­ vain interroge tant et si bien le couple Ron/Hermione qu’elle en vient même à penser que ces deux­là auraient sans doute dû faire une thérapie de couple pour tenir le coup. Au “Sun­ day Times”, elle précise : “Pour des raisons qui n’ont pas grand­ chose à voir avec la littérature et davantage avec ma volonté de m’en tenir à la trame initiale telle que je l’avais imaginée dès le début, Hermione finit par se mettre en couple avec Ron. C’est un choix que j’ai fait pour des raisons très personnelles, pas pour des raisons de crédibilité.” Avant de conclure : “Je crois qu’il y a des fans qui le savent eux aussi, et qui se de­ mandent si Ron aurait vraiment pu la rendre heureuse.” Quel tissu de mensonges, se di­ ront les vrais fans de la saga, qui n’ont jamais douté de la complémentarité (certes électrique) du couple Ron/Hermione. Hermione et Harry sont trop semblables, pres­ que frères et sœurs, pour nous faire croire à une vraie passion amoureuse. C’est dit, votre obligée a choisi son camp, celui de la vérité littéraire – qu’il ne faut pas démentir ensuite, pour se faire un coup de pub supplémentaire, Mrs Rowling ! (A.V.)

En mode créatif

Inventer un nouveau mot La Semaine de la langue française et de la Francophonie invite jusqu’au 23 mars les internautes à proposer un mot nouveau et original sur Facebook, accompagné de sa définition en 300 signes maximum. Le palmarès de ce défi intitulé “Inventez le Mot de la Semaine” sera annoncé le 24 mars. Le jury choisira les lauréats parmi les contributions les plus “aimées” des internautes. Parmi les 10 propositions soumises aux votes des internautes cette semaine on trouve par exemple : - “Filler” : Faire une file d’attente dans un centre commercial ou encore dans un parc d’attraction. - “Hebdromadaire” : Un hebdromadaire est un dromadaire que contrairement aux autres, on ne voit qu’une fois par semaine. Mais aussi “imaginessence”, “mélonalgie”, “prestancifier”, “palettiner”, “longir”... Si vous vous sentez inspiré, c’est par ici : www.facebook.com/dismoidixmots !

Tendance dénudée

Son nouvel album s’intitulera Shakira, tout simplement (sic). Il ne sortira qu’en mars, mais la maison de disques de la star colombienne distille déjà, comme c’est la coutume dorénavant, quelques infos au compte­gouttes. Der­ nière en date ? Le premier extrait, “Can’t Remember To Forget You”, avec pour invitée vedette, une autre grande star, originaire de la Barbade, Rihanna her­ self. Ces deux­là étaient toutes désignées pour commettre un clip super sexy . Ainsi donc, 3 min 30 durant, on assiste à un défilé de poses lascives et plus que suggestives, coups de rein, bouches pulpeuses, cigare entre les doigts, on en passe, comme la lingerie en dentelle rouge ou noire, c’est selon. Si au moins, il y avait eu une once de second degré ou, soyons radical, si au moins les deux

2

chanteuses avaient osé, jusqu’au bout, la jouer lesbienne. Ah mais là, il aurait fallu assumer. Provoc un peu mais pas trop, hein ! Encore un coup médiatique, pas un coup dans l’eau même si le clip se termine sur une Shakira passant de la guitare à la batterie sur une scène inondée. Plus de 53 mil­ lions d’internautes l’ont déjà visionné… (M.-A.G.)

MP

Shakira­Rihanna, même combat

U A voir sur : www.youtube.com/watch?v=o3mP3mJDL2k

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Rendez-vous

A nouveau au top, les super­héros partent à la reconquête du cinéma et des séries

Repères de salaires des musicos

4,7

Superman et Batman, respectivement septuagénaire et quinquagénaire, sont à nouveau au meilleur de leur forme. La remarque vaut pour tous les super­héros puisque le film “Avengers”, sorti en 2012, a permis à l’indus­ trie hollywoodienne de battre de nouveaux records, en récoltant 1,5 mil­ liard de dollars de recettes à sa sortie en salles. Le phénomène touche aussi le monde des séries qui accueillent un nombre croissant de héros issus de l’univers des comics. Ainsi, fin novembre, Netflix a­t­il signé un partenariat longue durée avec Marvel portant sur le lancement, en 2015, de 5 séries toutes inspirées de comics : Daredevil, Jessica Jones, Iron Fist et Luke Cage. Une cinquième mini­série réunira tous ces super­héros à la mode “Avengers”. Loin de décliner, l’aura des super­héros tendrait donc à se renforcer en ces temps d’incertitude économique. Un phénomène étudié avec le plus grand sérieux dans un excellent documentaire en trois parties, proposé depuis samedi sur Arte : “Super­héros : l’éternel combat” (cf. Momento du 1/02). Les prochains épisodes (samedi 8 et 15 février à 22h35) porteront sur les années 60 à nos jours. Envie de prolonger la découverte ? Du 22 mars au 31 août 2014, l’Art Ludique­Le Musée – implanté au 34, quai d’Austerlitz à Paris – proposera la première grande exposition con­ sacrée aux super­héros de Marvel Comics. Cette exposition exceptionnelle présentera 300 planches originales, issues des bandes dessinées initiales. On y retrouvera les signatures de Jack Kirby, Steve Ditko, etc. Et des vidéos de l’immense Stan Lee jalonneront le parcours. (KT)

MILLIONS D’EUROS EN 2013 POUR MYLÈNE

Le magazine “Challenges” dresse jeudi le classement, dans lequel les Daft Punk se classent cinquième ex aequo. Mylène Farmer a été la chanteuse française la mieux payée en 2013 avec des revenus estimés à 4,7 millions d’euros l’an dernier, selon le palmarès annuel à paraître jeudi dans le magazine Challenges. Les 39 con­ certs de la tournée “Timeless” débutée en septembre ont attiré 420000 spectateurs. L’album live de cette tournée, publié pour les fêtes de Noël, s’est écoulé à 200000 exemplaires en un mois, souligne le magazine dans son classement établi avec le cabinet Weave.

3,1 contre 3 MILLIONS D’EUROS POUR MAÎTRE GIMS QUI BAT JOJO Deuxième du classement, Maître Gims a engrangé 3,1 millions d’euros en 2013. Le rappeur, également membre du collectif Sexion d’Assaut, a connu le succès grâce à son premier album solo, “Subliminal” Johnny Hallyday prend la troisième place du classement, avec 3 millions d’euros, issus notamment des CD et DVD tirés des deux concerts donnés à Paris pour ses 70 ans le 15 juin. En quatrième position, Zaz a gagné 2,9 millions d’euros, grâce au succès de son album Recto Verso.

Mensurations

2,4 (mais c’est pas tout!) DISNEY

MILLIONS D’EUROS POUR LES DAFT PUNK

Comme quoi la taille a de l’importance, même chez Disney Les héroïnes de Disney font couler de l’encre sur internet, et c’est le site du “Huffington Post” qui nous le dit. Preuve qu’elles restent des modèles pour les jeunes filles en fleur – et pas que. On sait combien les femmes critiquent les mensurations de Barbie mais en ont rêvé aussi. Certaines cependant, plus délurées ou moins lobotomisées, ont décidé de lutter contre ces modèles esthétiques des princesses, à la télé ou en plastique. Et à raison, puisque, comme l’a récemment fait remarquer le site “The Society Pages”, le personnage d’Anna (dans “La Reine des Neiges”) a des yeux… plus larges que ses poignets. Quoi de plus naturel, n’est­ce­pas ? De quoi alimenter en tout cas les discussions sur les stéréotypes féminins diffusés par Disney. Là­dessus, Jewel Moore, une lycéenne américaine, est passée à l’action. Elle a lancé une pétition sur Change.org, réclamant une héroïne Disney “plus­size” (grande taille). Un peu de chair à ces personnages ne ferait d’ailleurs pas de mal ! (A.V.)

Guy­Manuel de Homem­Christo et Thomas Bangalter, les deux Daft Punk, arrivent cinquième ex aequo, avec 2,4 millions d’euros chacun. Toutefois, le succès hexago­ nal du duo, qui vient de triompher aux Grammy Awards, “ne représente qu’une infime partie des gains réalisés à l’étran­ ger”, souligne “Challenges”. Le classement du magazine porte sur les revenus 2013 des musiciens français vivants, générés par leur activité musicale sur le territoire natio­ nal. Cette méthodologie exclut donc le Belge Stromae, meilleure vente de l’année avec 1,1 million d’exemplaires de “Racine carrée”.

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

3

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma

Le film de la semaine

A savoir

**** . Les rayures du zèbre

.

Le vrai “coach” de Poelvoorde

Poelvoorde au pays de l’or noir que de foot, Benoît Mariage dévoile l’emprise du capitalisme.

FRANÇOIS MUSY

P Plus

Modèle. Derrière le personnage

J

joué par Benoît Poelvoorde, il y a un authentique chasseur de talent: Serge Trimpont. Agent de joueurs de 1999 à 2007, il a lui aussi parcouru l’Afrique de l’Ouest en quête de nouveaux prodiges. Comme le José du film, il a créé une école de football à Abidjan, en Côté d’Ivoire (qu’il dirige toujours). Serge Trimpont, qui a pris aujourd’hui ses distances avec le milieu affairiste du foot – qu’il dénonce –, a notamment révélé les joueurs Aruna Dindane et Cheikh Tioté. Les origines et la personnalité pugnace de ce dernier ont également servi de modèle d’inspiration à Marc Zinga, le comédien qui interprète Koné Yaya, le jeune footballeur ivoirien des “Rayures du Zèbre”.

osé Stockmans est chasseur de tê­ tes. Ou plutôt de pieds, puisque ses clients sont les clubs de foot belges. Son terrain de chasse : la Côte d’Ivoire. Il a ses quartiers dans un hô­ tel de luxe, son chauffeur, son petit club local et son deuxième bureau – Gege, une prostituée, qui aimerait bien que José la ramène en Belgique. Alors que la source des talents semble tarir au même rythme qu’augmen­ tent les candidats à l’exil sportif, José découvre Koné Yaya, un gamin de la rue, chez qui il flaire un grand poten­ tiel. Pour leur quatrième collaboration ensemble, Benoît Poelvoorde et Benoît Mariage offrent une variation sur leurs précédents “Les Convoyeurs attendent” et “Cow­Boy”. José a le tempérament de coach de Roger dans

le premier et l’obstination têtue du journaliste sur le retour en quête du gros coup du second. Et comme d’ha­ bitude chez Benoît Mariage, la fiction, aux relents de satire, est un prétexte à traiter d’un sujet d’actualité – ici la traite footballistique. José n’est pas forcément un mauvais bougre. Juste un professionnel un brin opportuniste, au paternalisme post­ colonial. “Il n’y a rien de plus con qu’un Blanc qui se prend pour un Noir”, dira­ t­il d’un confrère naïf. Lui se considère évidemment comme un Blanc pas con qui sait ce qui est bien pour les Noirs. Du moins ceux agiles avec un ballon. Yaya, lui, garde la tête froide sur les épaules. Il sait qu’on n’a qu’une chance comme celle que José lui offre, mais il n’est pas dupe non plus, ni des opportunités réelles ni de l’altruisme de José. Contrairement aux apparences, et malgré le gros accent forcé dont est af­ fublé (inutilement) Poelvoorde, “Les Rayures du Zèbre” est plus fin qu’il n’y paraît. Pas forcément politique­ ment correct, non plus. Sa représenta­

tion franche et sans fard des rapports Africains­Européens dérangera les âmes trop bien pensantes alors qu’elle est à peine caricaturale. De même que sa radioscopie de la réalité des à­côtés du foot, sans tomber dans le discours moralisateur, évite les fausses pu­ deurs. Chaque personnage a quelque chose à défendre. Et Mariage la lui offre avec sa sensibilité habituelle, trouvant le bon équilibre entre humour incisif, réparties ciselées et émotion. Il sait aussi laisser s’installer les silences qui en disent longs. La mise en scène est sans esbroufe, au service du récit et des acteurs, qui trouvent leur place. Le réalisateur, fort de ses expériences do­ cumentaires, restitue avec pertinence la réalité des rues d’une métropole africaine – servi par des seconds rôles particulièrement convaincants, Marc Zinga en tête. A.Lo. Réalisation et scénario : Benoît Mariage. Avec Benoît Poelvoorde, Marc Zinga, Tatiana Rojo, Tom Audenaert,... 1h20

Benoît Mariage : “Je suis le négatif de Benoît P Le

Le chiffre

réalisateur belge, qui a commencé comme chroniqueur sportif, revient sur sa relation avec

3+1

Avec “les Rayures du Zèbre”, vous retournez en Afrique, que vous connaissiez déjà. Connaître, c’est un grand mot. Mais c’est vrai que j’avais déjà tourné là­bas. Mon premier film documentaire, en sortant de l’IAD, c’était sur le tour cycliste du Bur­ kina Faso. Après, j’ai travaillé sur les films documentaires de Pierre­ Yves Vandeweerd, qui est un ami, sur les peuplades nomades de Mauritanie.

“Les Rayures du Zèbre” marque la quatrième collaboration entre les Namurois Benoît Mariage et Benoît Poelvoorde. Après un court métrage, “Le Signaleur” (1997), où le réalisateur s’est fait la main avec une histoire de fiction, ils se sont retrouvés une première fois sur “Les Convoyeurs attendent” (1998) où Poelvoorde interprétait un photographe de “chiens écrasés” voulant faire de son fils le re­ cordman du nombre d’ouvertu­ res de portes en 24 heures. On les a retrouvés en 2007 sur “Cowboy” où le comédien incarnait un journaliste sur le retour essayant de reconstituer une prise d’otages survenue un quart de siècle plus tôt.

BARDAFEU

COLLABORATIONS

Benoît Mariage, avec Marc Zinga et Benoît Poelvoorde.

4

La représentation que vous donnez d’une métropole africaine évite le politiquement correct. On s’est posé la question dès l’écriture du scénario. Je constate que les Africains rient plus que les Européens. Ils sont capables de rire d’eux­mêmes. Mais je ne me suis pas trop posé de questions. J’ai fait de l’observation. Beaucoup de scènes m’ont été rapportées par des gens qui les ont vécues.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


BARDAFEU

José (Benoît Poelvoorde) et son zèbre (Marc Zinga) : un chasseur de tête (et de pieds) qui a du nez.

Poelvoorde” le comédien, son rapport au foot et à l’Afrique. fait un travail remarquable. Comme réalisateur, on se sent plus libre. Je peux un peu forcer le trait. La paternité est un thème qui revient dans vos trois longs métrages de fiction. Est-ce conscient ? Quand on écrit, on est forcément habité par des thèmes. Il était assez difficile dans une histoire entre un agent et un joueur de ne pas aborder ce thème. Je me suis inspiré d’un agent réel que j’ai suivi. J’ai observé ce rapport père­ fils inconscient dans ses échanges avec les jeunes joueurs. Je crois que j’avais besoin de cette empa­ thie pour m’attacher moi en pre­ mier au personnage. Vous l’avez évoqué : vous avez suivi Serge Trimpont, qui est un chasseur de talents en Afrique. Vous avez toujours besoin de ce rapport au réel avant de vous lancer dans une fiction ? Oui. Depuis que je suis enfant, c’est le réel qui m’attire. J’ai été

photographe de presse, puis ci­ néaste documentaire, et la curio­ sité du réel a toujours été pré­ sente. Je prends beaucoup de notes. Je serais incapable de créer un monde à partir de mon imagi­ nation. Les “Convoyeurs” sont truffés d’anecdotes qui m’ont été rapportées. Comme ici, pour Abidjan. Aviez-vous Benoît Poelvoorde en tête en écrivant ? Non, j’hésitais un peu entre lui et François Damiens. Mais le person­ nage a un fils de vingt­six ans, il me fallait un acteur d’une cin­ quantaine d’années. Benoît s’est imposé. Est­ce que c’est lui qui me donne inconsciemment le rythme des dialogues, je ne sais pas. Mais comme nous sommes amis, j’ai sans doute sa musicalité en tête. Comment définiriez-vous votre relation ? Nous sommes très différents. Je suis un introverti, lui un expansif.

La véritable connexion se fait à l’écriture. Je crois que j’écris des choses qui le touchent. Je suis sa polarité inverse. Je suis son négatif. Mais on n’a pas besoin de parler beaucoup. Ici, le tournage a été compliqué. Je mettais un temps fou pour tout. J’étais rouillé parce que cela faisait six ans que je n’avais plus tourné. Ben était impatient sur le tournage. Néan­ moins, on a peu parlé. J’ai fait confiance à l’homme et à son talent. Est-ce que le personnage de José a évolué pendant le tournage de par le travail de Benoît ? Non, il est resté très fidèle. C’est encore un film sur une évolution personnelle. José accède progressi­ vement à un niveau de conscience plus élevé suite à un traumatisme. Et Benoît joue cette évolution de manière magistrale. Même s’il donne parfois l’impression d’une grande désinvolture et facilité, il

Le foot, ça vous botte ? Oui, comme spectateur, sans être accro. Mais quand j’ai commencé à “Vers l’Avenir”, à seize ans, c’était pour faire des comptes rendus de foot régional. J’ai écrit là dessus pendant dix ans. J’ai bien connu les ambiances de buvettes le di­ manche. La scène du conseil d’ad­ ministration est nourrie de mes souvenirs de cette époque. J’ai même pris des gens qui sont des anciens dirigeants de club. Mais je ne voulais pas faire un film de football. Il n’est qu’un prétexte à parler de relations humaines. Reviendrez-vous au documentaire ? Non, j’ai envie de continuer à creuser le cinéma de fiction. J’ai fait un court métrage et trois longs métrages. J’ai constitué un bagage que je souhaite exploiter sur le long terme. Je suis encore un “jeune” cinéaste. Je suis toujours en train de me former.

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

5

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma

Les autres sorties

**** . Dallas Buyers Club

.

2 557 jours de sursis Jared Leto et Matthew McConaughey : méconnaissables. P Matthew

McConaughey en sidéen défiant les pronostics et la médecine. Authentique.

E

n 1985, il ne faisait pas bon se découvrir atteint du virus du sida aux Etats­Unis. On vous donnait trente jours de sursis, vos amis vous assimilaient d’office à une “tapiolle” – ce qui, au Texas, revenait à être un pestiféré doublé d’un dégé­ néré – et certains médecins, devant la propagation fulgurante de l’épidémie, vous utilisait comme un cobaye pour tester à dose de cheval l’AZT, un anti­ cancérigène rejeté par la Food and Drug Administration en… 1964.

INDEPENDANT

C’est, du moins, ce que vécu Ron Woodroof , 35 ans, redneck bon teint, ayant un peu trop forcé sur l’alcool, la drogue et les femmes, à une époque où on pensait encore dans le public que le sida ne touchait que les homosexuels. D’abord persuadé d’une erreur de dia­ gnostic, l’homme comprit qu’il faisait bien partie, lui aussi, d’une population à risque. Après avoir tenté, en déses­ poir de cause, de se soigner à l’AZT, il rencontra un médecin rayé de l’ordre qui, avec un cocktail de substances non approuvées par la FDA lui fit pas­ ser le cap fatidique des trente jours – il devrait en vivre finalement 2527 de

Craig Borten, en lice pour l’oscar du meilleur scénario avec un projet porté P De

passage au Ramdam Festival, le scénariste américain, encore inconnu il y a quelques mois, revient sur son odyssée et sa

Entretien Alain Lorfèvre La genèse de “Dallas Buyers Club” est un scénario incroyable à elle seule. Nommé avec Melisa Wallack à l’oscar du meilleur scénario original, Craig Borten, a porté cette histoire pendant vingt ans, sans avoir jamais réussi à vendre aucun autre script. “J’ai étudié les relations internationales à l’université. Mais je suis passionné de cinéma depuis que je suis gamin, grâce à mon père” nous expliquait­il il y a quinze jours à Tournai, où il est venu présenter “Dallas Buyers Club” au Ramdam Festival. Cinq ans après la fin de ses études, en 1992, Craig Borten pris le chemin d’Hollywood avec la ferme intention

6

d’écrire pour le cinéma. “Un ami m’a un jour transmis la copie d’un article inti­ tulé “Stayin Alive”. Le journaliste y rapportait l’histoire d’un homme survi­ vant au sida depuis sept ans, alors qu’on lui avait prédit seulement trente jours de sursis. L’élément le plus fascinant était que ce type affirmait tenir le coup grâce à des drogues alternatives.” Pendant plusieurs jours, le scénariste en herbe essaye de contacter Ron Woodroof. “Un soir, il a décroché. Et il m’a dit qu’il voulait bien me rencontrer si je pouvais être à Dallas le lendemain.” Sans hésiter, Borten a sauté dans sa voiture et traversé les Etats­Unis. L’homme qu’il a rencontré à son arri­ vée correspond en tous points à l’incar­ nation qu’en donne Matthew McCo­ naughey dans le film : “Il portait un

grand Stetson, avait d’un côté une valise pleine de liasses de 20 et 50 dollars, et un revolver posé sur le bureau de l’autre.” Pendant trois jours, Woodroof raconte son histoire à Borten. Celui­ci ramè­ nera quelque 25 heures d’enregistre­ ment de cette rencontre. Ce fut la seule et unique fois où les deux hommes se virent – Woodroof est mort quelques mois plus tard, en septembre1992. “Avant qu’on se quitte, il m’a dit : “Je pense qu’il faut en faire un film”. Je lui ai demandé pourquoi. Il m’a répondu : “Parce que les gens doivent poser des questions”. ” Ce qui s’est passé à cette époque aux Etats­Unis pose effective­ ment question. Et, d’une certaine manière, la suite devait donner raison à Woodroof. Car Borten, fort de son matériel exception­

nel, a rapidement écrit un scénario. Et un producteur, Robbie Brenner, a presque tout de suite signé un deal avec lui. Mais personne n’a voulu aller plus loin pendant vingt ans. “Le motif de refus fut, en gros, toujours le même : ‘personne ne veut voir un film sur un malade du sida homophobe et raciste.’” Pas assez politiquement correct, trop dérangeant, aussi, dans la mise en question de la Food and Drugs Admi­ nistration américaine. Au fil des ans, c’est toute la crème des jeunes pre­ miers ou des acteurs en vue d’Hol­ lywood qui a été associée au film, de Woody Harrelson à Ryan Gosling en passant par Brad Pitt. Mais à chaque fois, le projet a capoté. “J’ai failli aban­ donner plusieurs fois” résume Craig Borten, qui est passé par la case dépres­

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


La force du film, comme souvent dans les adaptations de récits authen­ tiques, repose sur la performance de Matthew McConaughey. Un rôle “à oscar” qui, après “Killer Joe” de William Friedkin, “Mud” de Jeff Ni­ chols ou son mémorable monologue dans “Le loup de Wall Street” de Martin Scorsese, confirme la recon­ version des comédies à l’eau de rose. Emacié, amaigri, sec comme une tri­ que aussi bien physiquement que dans son rapport aux autres, il tra­ verse le film avec la même énergie vi­ tale qui a dû faire tenir debout le vrai Ron Woodword, une espèce de fureur de vivre permanente, complètement auto­centrée. Face à lui, Jared Leto, en queer excentrique est convaincant jusqu’au bout des ongles, sans jamais tomber dans la caricature. Au diapason, Jean­Marc Vallée re­ mise au placard le maniérisme de son précédent “Café Flore”. Evitant le ton compassé ou le beau récit exemplaire du combat d’un petit David citoyen contre les Goliath des multinationa­ les, le réalisateur de “C.R.A.Z.Y.” se met d’abord au service du récit, enta­ mant lui aussi une cure d’amaigrisse­ ment formelle plus que salvatrice. A.Lo. Réalisation : Jean-Marc Vallée. Scénario : Melisa Wallick, Craig Borten. Avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto… 1h57

pendant vingt ans rencontre avec Ron Woodroof.

Finalement, c’est l’implication de Matthew McConaughey qui fut déci­ sive, l’acteur jouant du buzz et des médias pour empêcher tout arrêt de la production : étant apparu dans la presse après avoir perdu plusieurs kilos (vingt au final), l’acteur a pu communiquer sur le film. La machine lancée, elle ne pouvait plus s’arrêter. Vingt ans pour un premier scénario et une première nomination aux oscars, c’est pas mal… Aujourd’hui, c’est un autre chiffre qui occupe les journées de Craig Borten : “33” – comme les trente­trois hommes piégé dans la mine Copiapó au Chili : il a contribué au scénario. Le film, réalisé par Patricia Riggen aura notamment à l’affiche Antonio Banderas.

REPORTERS

sion et dépendance au fil des ans.

Craig Borten

KFD

plus… En bon Américain, Ron comprit qu’il y avait là un marché énorme : la demande de toute une communauté, en l’occurrence homosexuelle, pour une cure “miracle”. Le reste est une histoire vraie, adaptée à l’écran par Jean­Marc Vallée. Woodroof est aussi beauf qu’Erin Brokovich, mais moins attachant. Il jure comme un charretier (ce qui passe encore) mais il est homophobe viscéral – c’est moins sympa. L’appât du gain l’intéresse plus que son pro­ chain. Mais, mais, mais… Il va quand même défier l’autorité et, comme d’autres à la même époque aux Etats­ Unis, trouver un trou légal pour ins­ taurer les “buyers clubs”. L’astuce de ces derniers : offrir un abonnement mensuel à des acheteurs… auxquels on offre des cadeaux – soit des subs­ tances “non autorisées” (qui ne sont ni légales, ni illégales). La transaction financière étant absente, il n’y a pas de trafic selon la lettre de la loi. Sans humour ni pathos, le récit suit son cours, un peu inhabituel, même si, à sa manière, Ron trouve aussi sa rédemption. Le film est anti­politi­ quement correct, parce qu’il met en doute l’autorité médicale et l’admi­ nistration qui la chapeaute. Il prend aussi le risque assumé de laisser croire que face à une maladie comme le sida, on peut se soigner seul (seuls les plus crédules se laisseront pren­ dre : le scénario pose des limites).

Christophe Bale et Sam Shepard, de l’étoffe des héros mais il manque le scénario.

**** . Out of the Furnace l Les brasiers de la colère

.

Les deux frères P Un

casting maous, une ambition mythologique, les seventies pour modèle, un feu de paille.

D

ès l’entame, les ambitions du film sont élevées, mythologi­ ques au croisement de deux grands thèmes, les liens insécables de la fratrie et des valeurs de la classe ouvrière, l’aristocratique celle qui travaille en enfer, dans la sidérurgie. Les références sont affichées aussi : retrouver la magie des productions des seventies. Dans cette cité ouvrière posée au creux d’une vallée encerclée de forêts, dans ce morceau d’Amérique profonde construite autour d’un monstre de métal cra­ chant d’épais nuages de fumée sans jamais reprendre son souffle; c’est rien de moins que “The Deer Hun­ ter” qui est invoqué. Russell (Christian Bale) veille sur son petit frère Rodney (Casey Af­ fleck) depuis toujours; c’est viscéral, tatoué sur sa peau. Il a pris le relais de leur maman quand celle­ci est partie trop tôt. Depuis lors, Rodney a tendance à faire des bêtises. Voici sans doute la dernière, sa voiture est garée devant une agence de paris sportifs. Paris perdus bien sûr, avec de l’argent emprunté à un truand. Et qui va payer l’addition ? On s’en doute. Mais le destin va s’en mêler et il va la saler. Exagérément. Pendant que Russell s’en va chasser le “Deer”,

Rodney s’essaie à “De rouille et d’os”. Depuis son retour d’Irak, le petit frère ne trouve plus sa dose d’adré­ naline, ne trouve plus sa place que dans la marge de la société, que dans les combats à mains nues et sans rè­ gles qui excitent les pulsions primai­ res et les parieurs. Tout cela finira mal, le destin y veille car cela génère de belles mises en scène. Ses producteurs Leonardo DiCa­ prio et Ridley Scott en sont convain­ cus. Et ses acteurs également – Chris­ tian Bale, Casey Affleck, Woody Har­ relson, Sam Shepard, etc. –, Scott Cooper sait se servir d’une caméra. Oscarisé avec “Crazy Heart”, il sait créer une atmosphère, donner de l’épaisseur à une image et surtout statufier des acteurs, donner de l’étoffe à ses héros. Il y a du Michael Cimino, du James Gray, du savoir­ faire américain classique. Le problème c’est que le récit est du pipeau, de la vielle rengaine tant de fois ressassée sur le juste qui, lui, a le droit de se faire justice lui­même. Christian Bale nous fait un grand nu­ méro mais tout son charisme n’ar­ rive pas à transformer cette petite toile pleine de clichés en une grande fresque lyrique dépeignant l’Améri­ que contemporaine à la manière des grands auteurs des seventies. Fernand Denis Réalisation : Scott Cooper. Scénario : Brad Ingelsby, Scott Cooper. Avec: Christian Bale, Woody Harrelson, Casey Affleck… 1h56

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

7

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma

La suite des sorties

**** Parland

.

**** . La Mécanique du Cœur

.

JFK, thèse officielle P Un

énième film, qui n’apporte rien de neuf, sur la mort de Kennedy…

Réalisation & scénario : Peter Landesman (d’après le livre de Vincent Bugliosi). Photo : Barry Ackroyd. Musique : James Newton Howard. Avec Zac Efron, Marcia Gay Harden, Paul Giamatti, Billy Bob Thornton… 1h33.

8

Jack et Miss Acacias : un amour givré.

UDREAM

V

oilà un film calculé pour les 50 ans de la mort du prési­ dent américain John Fitzger­ lad Kennedy, assassiné le 2 novem­ bre 1963 à Dallas. Présenté à la Mostra de Venise en août dernier, il débarque sur nos écrans bien trop tard. Une fois l’anniversaire passé, tout intérêt pour le premier film de Peter Landesman risque en effet de fondre comme neige au soleil. Pour la énième fois, “Parkland” nous raconte donc l’assassinat le plus vu de toute l’histoire. A 12h38, on assiste ainsi à l’admission au Parkland Memorial Hospital de Dallas du président Kennedy, qui vient de se faire abattre dans sa li­ mousine décapotable. Eclaboussée du sang de son mari, Jacqueline n’en revient toujours pas. Aucun détail de sa première prise en charge par le Dr Charles James Car­ rico (Zac Efron) ne nous est épar­ gné. Pas plus que tous les événe­ ments qui suivront cette funeste matinée de novembre. “Parkland” retrace la mort de Kennedy en multipliant les points de vue. On suit aussi bien Jo Zapru­ der (Paul Giamatti, à nouveau gé­ nial) que divers membres des servi­ ces secrets, du FBI et de la police de Dallas mais aussi Robert Edward Lee Oswald, le frère du tireur. De fa­ çon étonnante (et peu palpitante), “Parkland” reprend grosso modo la thèse officielle du tueur isolé. Seul élément neuf : le FBI aurait eu Lee Harvey Oswald dans ses bureaux de Dallas 10 jours avant l’attentat… L’agence aurait détruit le dossier le concernant en sa possession pour couvrir toute trace de cette énorme bourde… Malgré une réalisation efficace, qui mêle images d’archives, fausses archives et fiction, et un joli casting, “Parkland”, trop factuel, ne par­ vient pas à faire vibrer, ni à proposer un regard neuf sur l’affaire, comme avait réussi Oliver Stone avec “JFK” en 1991. En sortant de la salle, on se demande donc juste : et après ? H.H.

Grand cœur malade P Mathias

Malzieu adapte son livre et son album. Beau et original mais inégal.

J

ack est né le jour le plus froid du monde. Le docteur Madeleine, un brin magicienne, l’a sauvé en lui plaçant en guise de palpitant une horloge. Mais celle­ci ne tournera rond que si Jack respecte trois condi­ tions : ne pas toucher à ses aiguilles, maîtriser sa colère et, surtout, ne ja­ mais tomber amoureux. Devenu adolescent, Jack obtient de Madeleine de pouvoir enfin sortir dans la ville et d’aller à l’école. Il ren­ contre Miss Acacia, une chanteuse de rue qui n’aime pas la pluie et voit la vie en flou. Les aiguilles de Jack s’affo­ lent. Et malgré le risque, celui­ci n’a plus qu’une obsession : retrouver l’élue de son coucou. Les fans du groupe Dionysos con­ naissent déjà ce récit imaginé par le

chanteur du groupe, Mathias Malzieu. Sorti à l’origine sous forme de roman, ce conte romantique est devenu un al­ bum du groupe – Malzieu interpré­ tant Jack et Olivia Ruiz prêtant sa voix à Miss Acacias. Ce film d’animation, coréalisé par Malzieu avec Stéphane Berla, s’appuie essentiellement sur le second, avec moult séquences chan­ tées où l’on reconnaît en outre les voix de Grand Corps Malade, Arthur H., Jean Rochefort et feu Alain Bas­ hung (dans le rôle de Jack l’Even­ treur !). Entre chants et dialogues, entre jeune public et adultes (le thème du film est globalement sombre), le cœur de cette mécanique balance d’un bout à l’autre, jusqu’à une fin d’ailleurs re­ lativement abrupte – afin, sans doute, de ne pas trop perturber les plus jeu­ nes têtes du public. Cet écueil narratif est compensé par plusieurs très belles séquences. Si l’imaginaire de Malzieu ne peut pas toujours cacher ses inspirations, il sait

se faire inventif. Dans un ensemble en images de synthèse qui lorgne vague­ ment vers les films en stop­motion de Tim Burton, surgissent des séquences oniriques qui s’appuient sur d’autres esthétiques – voir, notamment, la très belle traversée de l’Europe en train, avec effet de papier découpé et de pop­up. Le tout ressemble parfois au caprice d’un artiste gourmand à qui on ne re­ fuse rien (ou presque). Mais on ne peut qu’apprécier la qualité techni­ que et artistique de l’ensemble, qui n’a rien à envier aux productions américaines, l’originalité et un brin d’audace en plus. Soulignons d’ailleurs l’apport du studio belge Walking the Dog, qui a fourni un im­ mense travail sur ce film. Qui reste néanmoins un objet hybride, qui, à trop hésiter entre ses publics poten­ tiels, risque de tous les laisser frustrés. A.Lo Réalisation : Mathias Malzieu et Stéphane Berla. 1H34. A partir de 10 ans.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


**** . Child’s Pose l Mère et fils

.

P Ours

d’or à Berlin, Bayard multiples à Namur, Calin Peter Netzer est un nouveau cinéaste roumain à suivre.

L

C’est une forme de défi pour un réali­ sateur que de faire tourner son récit autour d’un personnage antipathique. Dans un premier temps, seul le fils peut apparaître plus antipathique encore à cause de son tempérament de limace et cette façon de montrer son agacement au spectacle de sa mère qui se démène pour lui éviter d’affronter ses responsa­ bilités. Toutefois, cette première im­ pression va se complexifier de circons­ tances tellement atténuantes qu’il en devient la victime d’une hystérique. Elle a concentré sur son enfant tous ses désirs, ses frustrations, ses ambi­ tions, ses névroses. Il y a la position de l’enfant fauché dans l’accident, mais aussi celle, désormais, de ce fils mis sous pression pathologique d’une mère hy­ perpossessive qui a refusé de le voir grandir, vivre sa vie. On retrouve ici toute la force percu­ tante du cinéma roumain, celui de “4 mois, 3 semaines, 2 jours”, cette ca­ pacité à créer une tension inouïe et à la tenir sur toute la longueur. Cela tient d’abord à la cruauté du por­

REMAIN IN LIGHT

a position de l’enfant, “The child’s pose”, on ne la connaîtra pas. Du moins, celle de ce gamin traver­ sant la route et projeté plus de vingt mètres en l’air par un bolide. Le chauffard est arrêté et sa mère entre en scène. Elle a des relations, des moyens, tout son temps pour sortir son fils adoré de l’embarras où il a foncé à 160km/h. C’est même une opportunité inespé­ rée. Voila des années qu’il lui parle plus, qu’il ne l’invite pas chez lui, que “sa bel­ le­fille le mène par le bout de la queue” dit­ elle. Là, maman va redevenir indispen­ sable, incontournable. Déjà, elle impose sa présence au commissariat, elle lui fait corriger sa déposition à la grande irrita­ tion des policiers. Ceux­ci se montre­ ront plus amicaux à l’audition suivante, car, entre­temps, ils auront pris la me­ sure de la longueur de son bras, et tant pis pour la petite victime d’origine mo­ deste. Elle est à son affaire, Cornelia. Certes son gamin est en état de choc mais il est de retour à la maison, elle peut s’occu­ per de lui, masser son hématome, le coucher dans sa chambre.

Le film va rouler le long de ces deux interrogations. D’une part, arrivera­t­ elle, avec tout son entregent, tout son argent à étouffer l’affaire, à éviter la pri­ son à son fils? D’autre part, arrivera­t­ elle à étouffer son enfant de son amour asphyxiant?

Luminita Gheorghiu est une mère possessive d’anthologie.

trait; l’amour maternel aussi doit se dis­ tiller avec modération. On peut voir ici à l’œil nu les dégâts causés par les excès de cette mère insatisfaite. Son portrait se double de celui d’une classe sociale privilégiée sous Ceaucescu et qui a gardé ses prébendes après sa chute. Cela tient ensuite à la puissance des acteurs. Luminita Gheorghiu est une mère possessive d’anthologie. Elle ne connaît que le rapport de force, la ma­ nipulation, la stratégie. Puis, cela tient à la nervosité des dialogues de Razvan Radulescu qui était l’auteur de ceux de “4 mois, 3 semaines, 2 jours”. Enfin, cela tient à la mise en scène qui fonctionne par blocs de plans de sé­ quence d’une extrême intensité ver­ bale, collés les uns aux autres sans même un seul plan de transition. On enchaîne les scènes comme au théâtre, dans des lieux clos, à cette différence qu’il y a une caméra et celle est­ci est en mouvement constant comme un re­ gard. Cette instabilité est assez agaçante et si on finit pas s’y faire, ce sera le seul bémol qu’on adressera à ce nouveau ta­ lent du cinéma roumain, que le festival de Berlin a salué d’un ours d’or et celui de Namur de ses Bayard. Fernand Denis Réalisation: Calin Peter Netzer. Scénario: Calin Peter Netzer et Razvan Radulescu. Avec: Luminita Gheorghiu, Bogdan Dumitrache, Ilinca Goia… 1h52

UDREAM

La pression maternelle Vincent Lindon, égaré…

•***

.

.

Mea Culpa

Unforgiven P Un

polar si peu travaillé qu’il ne mérite même pas le qualificatif de daube.

M

ea Culpa”, on y a cru les dix pre­ mières minutes. Une ouverture musclée, avec bagarre en vase clos dans l’habitacle d’une voiture… Ça promettait un polar à l’américaine pas trop mal torché, sur les traces d’“À bout portant”, précédent film de Fred Ca­ vayé avec Gilles Lellouche. A l’arrivée, le réal et son coscénariste peuvent faire leur le titre tant ce film est bourré de vide, d’effets gratuits et d’incohérences. La plus grosse, la plus crétine : les tueurs albanais qui cavalent pendant tout le film après un gamin parce qu’il a été té­ moin d’un meurtre règlent leurs comp­ tes successivement dans une boîte de nuit en pleine fièvre du samedi soir puis dans un TGV bondé, en plein jour : ils ont oublié de chercher sur Google la traduction de “discrétion”… Que Gilles Lellouche s’y égare, passe encore : l’acteur essaie de casser son image et endosser le cuir d’un flic de prime­time pour TF1, soit, c’est son problème. Mais Nadine Labaki et Vin­ cent Lindon, on a un peu plus de mal à comprendre pourquoi ils se commet­ tent dans une telle daube. D’autant que le personnage du dernier, porteur de la culpabilité annoncée, passe le film à mettre en application la loi du Talion sans mesure : touche pas à mon fiston ou je t’éclate la tronche plutôt trois fois qu’une. C’est à peine moins monolithi­ que que du Steven Seagal. Sorti de cet énoncé, “Mea Culpa” n’a rien d’autre à déclarer ni à montrer. Et on préfère oublier qu’il y a de l’argent belge là­de­ dans. On l’a jeté par les fenêtres du TGV avec Christel Cornil… A.Lo. Réalisation : Fred Cavayé. Avec Vincent Lindon, Gilles Lellouche, Nadine Labaki,… 1h30

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

9

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma .

**** . Un beau dimanche

P Quand

Nicole Garcia croise “Un week­end sur deux” avec “Le fils préféré”.

S

ympa l’instituteur. Voila un mo­ ment que Mathias –10 ans– at­ tend sur le trottoir. Comme per­ sonne ne vient le chercher, il le prend sur son scooter et le ramène chez son père. Celui­ci n’est pas heureux de le voir arriver alors qu’il se préparait à partir en virée avec une cagole premier choix. “Tu ne devais pas aller chez Mme Machin?” Non, c’est le week­end prochain. En voyant la tête dépitée du paternel, notre instit propose donc de prendre le gamin pour le week­end. Le lendemain, il l’emmène passer la jour­ née à la plage mais l’enfant préfère une autre plage. Celle où travaille sa ma­ man. Serveuse dans un resto, elle est à la fois contente et pas contente de le voir débarquer. D’abord, elle bosse dur et puis elle est immergée dans les dettes. Deux gars la harcèlent, de plus en plus impatients, de plus en plus violents. Pas 36 solutions, c’est la fuite en Espa­

gne. L’instit lui suggère une autre direc­ tion. Voila une bonne demi­heure que le film est commencé, qu’il roule sur l’autoroute d’un scénario anonyme. On ne voit pas où il va, ce qu’il veut nous raconter. L’histoire d’un enfant traité comme un paquet qu’on ne sait pas où déposer? La dérive d’une mère paumée et privée de ses droits, qui va où l’em­ mène le dernier mec qu’elle a croisé? Hé bien, non, le sujet c’est l’instituteur qui cache un secret. Pédophile, serial killer, gourou? Non, fils prodigue d’une grande famille bourgeoise pleine aux as! A l’insu de son plein gré, cette jeune femme va le remettre sur le chemin de la luxueuse propriété familiale… Le titre était clair pourtant, ce n’était pas vendredi après l’école, un samedi à la plage, mais un beau dimanche, celui qui voit un jeune homme en position d’affirmer sa différence, de refuser la route que la naissance, l’environne­ ment, le talent, avaient tracé pour lui. C’est Mauriac qu’on ressuscite? Non, on est bien chez Nicole Garcia, au car­ refour de “Un week­end sur deux” avec “Le fils préféré”, ses deux premiers films, pas les plus aboutis mais sans

VICTORY

L’instituteur

Louise Bourgoin et Pierre Rochefort. doute les meilleurs car ils vibraient. Et celui­ci ne vibre plus ou par intermit­ tence. On y retrouve pourtant ses thèmes, la fratrie et la maternité, mais dans un ré­ cit trop basique que l’excellence des ac­ teurs ne parvient pas à sublimer. Il y a le bel exploit que de ramener Domini­ que Sanda devant une caméra, de se servir de sa puissance douce pour in­ carner une grande bourgeoise, mélange de classe et de préjugés indéracinables. Il y a Louise Bourgoin, à contre­emploi, beauté abîmée, fatiguée, traquée. Sexy dans “L’autre monde”, ses tatouages

sont ici les stigmates d’une existence de saisonnière. Il fait bien sentir son ma­ laise quand elle déboule dans ses vête­ ments de plage au milieu de la famille Ralph Lauren. Mais la révélation est cet acteur inconnu dans le rôle de l’institu­ teur, tout à la fois doux, mystérieux, déterminé, fragile. Un nom à retenir. Comment déjà? Pierre Rochefort, le fils de Jean… et de Nicole Garcia. F.Ds Réalisation, scénario: Nicole Garcia avec Jacques Fieschi. Avec: Louise Bourgoin, Pierre Rochefort, Dominique Sanda… 1h35.

Quand Nicole Garcia fait tourner son fils P C’est

en le regardant qu’est venue l’idée de ce film. Je mets toujours des choses très personnelles, mais de façon clandestine. Entretien Fernand Denis à Paris

“Un beau dimanche”, est-ce “Un week-end sur deux” qui rencontre “Le fils préféré”? (Rires). Oui. Ce sont des films d’une inspiration commune, qui se déroulent dans la lumière du Sud, de la Méditerra­ née. Comme le personnage incarné par Lanvin, Baptiste commence le film dans une sorte d’ornière. Quelque chose va le réveiller, il va devoir faire un choix qui va le forcer à mûrir. Mais, pour la première fois, c’est le sentiment amou­ reux qui provoquera ce choc. C’est la première fois que je donne à l’amour une place aussi décisive.

FRÉDÉRIC MALLIGNE/AFP

Est-il le “fils préféré” de sa mère incarnée Dominique Sanda? Je crois. Il l’était en tout cas pour le père. Mais il est aussi le plus rebelle et il était difficile pour lui de s’opposer, surtout quand on est le fils préféré.

Nicole Garcia.

10

On ne vous demandera pas si Pierre Rochefort est votre fils préféré, mais il dit que vous faites ressortir de lui, des choses qu’il ignorait. Il n’a pas encore une grande expérience d’acteur et il s’est découvert à l’écran tel qu’il ne se connaît pas. C’est tou­ jours une grande surprise de se voir à l’écran et là, il va apprendre. Mais c’est en le regardant qu’est venue l’idée de ce film. Le désir de cet instituteur est venu de lui. Après, j’ai raconté une histoire qui est loin de lui. Enfin, je ne sais pas.

Dans mes scénarios, je mets toujours plein de choses très personnelles, mais de façon clandestine. Quand je suis passée d’interprète à metteur en scène, ma légitimité, c’était de participer à l’écriture. Dans un film, ce que j’ai de plus intime, ce qui me hante, ce qui me fait faire des films, croise toujours le romanesque. C’est cela qui fait un univers. Aviez-vous une réserve à l’idée de travailler avec votre fils? Pour quelqu’un qui connaît le doute comme moi, je n’en ai eu aucun à son endroit. Mais j’en ai rarement avec les ac­ teurs car je viens de là. Et le diriger sur un plateau était quelque chose de très naturel pour moi. C’était Baptiste, un personnage, pas mon fils. Mon fils, je le retrouvais à la cantine quand je lui demandais s’il avait bien mangé (rires). A mi-parcours, le film est secoué par un double choc: l’irruption d’un autre monde et Dominique Sanda disparue des écrans. Elle était très contente que j’aille la chercher en Argentine où elle vit maintenant dans une maison à la frontière de l’Argentine et l’Uruguay. On s’était beaucoup croisées dans le cinéma français dans les années80. On se connaissait un peu. Et là, elle était très contente que je l’arrache à sa pampa. Elle fait un peu de théâtre à Buenos Aires mais cela fait plus de dix ans qu’elle n’avait plus tourné. Si elle est tellement extraordinaire dans le film, c’est qu’elle a quel­ que chose à dire sur la douleur des mères quand les enfants grandissent et s’éloignent…

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


P

** ***

***

** **

** ** P

** P

** P P

*** *** ** ** **

** ***

*** **** ** P

* * P

* *** ** ** * **

* ***

***

***

** *** *** **** * *

A coup sûr Ames de papier (Les) Amour est un crime parfait (L’) Belle comme la femme d’un autre Camille Claudel 1915 Casse-tête chinois Child’s Pose (Mère et fils) Dallas Buyers Club Enough Said (All about Albert) Géant égoïste (Selfish Giant) Homefront I Frankenstein Jack et la mécanique du cœur Jack Ryan: Shadow Recruit Jacky au royaume des filles Jamais le 1er soir Juliette Les garçons et Guillaume à table Le Loup de Wall street Lulu femme nue Lunchbox (The) Manoir magique (House of Magic) Mea Culpa Much Ado About Nothing Nymphomaniac 1 Nymphomaniac II Out of the furnace (Brasiers de la colère) Parkland Philomena Prince Avalanche Rayures du zèbre (les) Secret Life of Walter Mitty Suzanne That Akward Moment Twelve Years a Slave Un beau dimanche Yves Saint Laurent Zulu

P

* ** ** ** ***

* **

** ** ** **

P

*** *** *

P

*

**** ** *** *** ** ****

*** **

** P P

P

P

P

* * ** ** *** **

** * * **

*** *

***

*** *** ***

***

* **** *** ** *** P ***

P

**

P

P

***

*

** *** *** ** *** ** ** * **** **** *** ** ** *** *** ** * * *** *** *

** *** ***

*

**

***

P P

* ** *** **

P

** ** * * ** ** **** ** **** *** **** **** ** ** *** *** P ** ** ***

***

**

P

* **

** * *

P P

*** *** **

** * P

*

P

P

** ** ** *** ** *** *

**

** **

**

***

**

**

**

***

*** ***

**** *** *** *** * **

P P

** * ** ** *

** ** **

P

** ** ** P P

**** *** *** *** * ** ** *** P P ** P ** * ** *** ** * ** *** * * * *** **** *** * *** ** ** ** ** *** *** *** **** **** *** * *** ** *** ** *** * ** *** P *

Jan Temmerman De Morgen

**

P

** *

Flair

Nicolas Buytaers RTL - TVI

Hugues Dayez RTBF

Patrick Laurent La Dernière Heure

Moustique

* ***

P

** **

Frédérique Morin Musiq’3

** ** *

P

Cathy Immelen Classic 21 - Vivacité

Obligatoire

Ruben Nollet De Tijd

Recommandé

Le Soir

Conseillé

Louis Danvers Le Vif - Focus

**

Facultatif

Michaël Degré L’avenir

**

* ** *** ****

Jeroen Struys De Standaard

Alain Lorfèvre La libre Belgique

Hubert Heyrendt La libre Belgique

Fernand Denis La libre Belgique P

Les sorties de la semaine Déconseillé

P

*

*** * *** **** ** *** * ** *** * * *

P

** * *** ** * **

P

*** *** * **

***

P

**

* *

**

****

** *** **

*** ***

P

* *

***

** *** ** ***

*** ** ** **

** ** ** ** **** * ** ** P

**** ** * ** *** *** **

***

*** *** *** **

*** *

Suite suédoise Snabba Cash II

Curiosité italienne Il futuro

Nazerie hollywoodienne R.I.P.D.

Surfant sur le modèle “Millenium”, Daniel Espinosa sortait en 2012, le premier volet d’une autre trilogie suédoise sur les rapports entre mafia et haute finance. JW, étudiant brillant issu de famille modeste, voit dans la crise, une opportunité de brûler les étapes, en appli­ quant les méthodes des trafiquants de drogue aux trafiquants de capitaux. Si le lancement s’est déroulé en salle, les deux autres volets sont proposés directement en vidéo. On retrouve JW derrière les barreaux où il met son temps à profit pour créer un programme informati­ que destiné à la bourse. Sa réinsertion semble assurée mais son associé, un banquier, l’a entubé comme un vulgaire client. Il n’a plus d’avenir que hors de la loi. Babak Najafi qui a pris le relais côté réalisation, raconte les aventures de JW tout en faisant tourner les person­ nages autour d’une mallette remplie de billets et con­ damnant à mort, ceux qui la touchent – y a de la méta­ phore dans l’air. Produit musclé et viril, Snabba cash racole efficace mais sans originalité. (F.Ds) (Lumière)

Alors qu’un réalisateur français sur cinq est une femme, les cinéastes italiennes sont rares et encore Alicia Scherson est d’origine chilienne. Elle nous conte l’histoire de deux ados dont les parents dispa­ raissent subitement dans un accident de la route. Juste majeure, la grande sœur se retrouve responsa­ ble de son petit frère à peine moins âgé qu’elle. Celui­ci sèche les cours pour se faire un peu d’argent à la salle de gym d’où il ramène, un soir, deux gaillards pas très nets. Ils s’installent dans l’apparte­ ment et ne tardent pas à leur proposer un plan : vider le coffre d’un ancien acteur de péplum en se servant de la sœur comme appât. Elle accepte mais dès la première rencontre, elle est fascinée par ce Maciste en ruines, aveugle et fatigué, incarné par Rutger Hauer. Entre un huis clos érotique très huilé et le récit d’une émancipation à travers la sexualité, le film cherche sa raison d’être, sans la trouver. (F.Ds) (Ima­ gine/Twin Pics).

“R.I.P.D.”, comme Rest In Peace Departement, est le nom d’une brigade de police fantôme, composée de super policiers décédés et désormais chargés de repé­ rer, neutraliser et emprisonner les crevures, ces créatu­ res monstrueuses circulant parmi les vivants. “R.I.P.D.” est en fait le film fantôme de l’été 2013 car cette grosse production de 130 millions de dollars est passée tota­ lement inaperçue. Pourtant, la recette devait marcher, elle consistait à mélanger “Ghosbuters” avec “Men in Black” – deux titres qui ont des poils tout de même –, bref préparer une comédie fantastique aux gros effets spéciaux. Mais le mélange ne prend pas. D’abord parce que le scénario est du grand n’importe quoi. Ensuite, la paire Ryan Reynolds – Jeff Bridges ne fonctionne pas. Le “Dude” le sent bien et surjoue en pure perte. Mais que fait le metteur en scène ? Robert Schwentke gère les écrans verts. Sinon, pas de rythme, pas de style, pas d’humour, pas du tout un héritier d’Ivan Reitman ou de Barry Sonnefeld. (F.Ds) (Universal)

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

11

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Tickets Pathologique

Révoltant

.**** Child’s pose/Mère et fils

.****. 12 Years A Slave

Son fils ayant écrasé un enfant, sa mère consacre tout son temps et son entregent à lui éviter la prison. Calin Peter Netzer réus­ sit à rendre passionnant un film autour de deux personnages antipathiques. Cela tient à la puissance des acteurs dont Luminita Gheorgiu en mère possessive d’anthologie. Et à la mise en scène tout en bloc d’une grande intensité verbale. Ours et Bayard d’or. 1h52. (F.Ds) (LLC n°6)

L’histoire vraie d’un homme libre réduit en esclavage. Après “Hunger” et “Shame”, Steve McQueen livre un nouveau film d’une rare maî­ trise narrative et formelle où le corps est le vecteur des tourments d’un homme. Acteurs remarqua­ bles, au premier rang desquels Chiwetel Ejiofor et Michael Fass­ bender. 2h14. (A.Lo.) (LLC n°4) AP

REMAIN IN LIGHT

Cinéma

VICTORY

.****. L’Amour est un crime parfait

D. Podalydes et K. Viard Un professeur de littérature qui aime l’amour autant que les mots fait l’objet de soup­ çons à la suite de la dispari­ tion d’une étudiante. Les Lar­ rieu mènent l’enquête à leur manière. Le thriller ajoute une dose d’adrénaline à leurs dialogues littéraires, électrise leur univers singulier et per­ vers, tout en décalage et pay­ sages. Avant un épatant Ma­ thieu Amalric. 1h51 (F.Ds) (LLC n°4)

.****. A Touch of Sin

Quatre destins, quatre coins, quatre genres (western, th­ riller, kung­fu, mélodrame), cette fresque en quatre ta­ bleaux, de Jia Zhangke, soute­ nue par une ligne de force – la violence d’Etat –, brosse un portrait de la Chine contem­ poraine. Prix du scénario à Cannes, ce très grand film pal­ pitant pose une seule ques­ tion : quand la Chine explo­ sera ­t­elle ? 2h10 (F.Ds) (LLC n°50)

. ***. Belle comme la femme d’un autre Pour tester la fidélité de son

12

.****. Camille Claudel, 1915

Bruno Dumont signe un por­ trait sans fard mais d’une rare puissance émotionnelle et mé­ taphysique de Camille Claude, internée par son frère Paul à Montdevergues, dans le Vau­ cluse. Avec une Juliette Bino­ che impressionnante, au mi­ lieu de comédiens non profes­ sionnels réellement aliénés. 1h37 (H.H.) (LLC n°4)

Dreyfus et regretter James Gandolfini. 1h33 (F.Ds) (LLC n°4)

.****. Fruitvale Station

Reconstitution d’une tragique bavure policière à San Fran­ cisco survenue la nuit du Nouvel An 2009. Aussi loua­ bles soient ses intentions, aussi bons soient ses acteurs, le réalisateur Ryan Coogler se contente d’une ode à la vic­ time, sans chercher à creuser la réalité qui a sous­entendu l’événement. Le Grand Prix du Jury 2013 au Festival de Sundance ressemble à un prix de la bonne conscience. 1h25 (A.Lo.) (LLC n°3)

Le Nova exhume un film de Jean Harlez tourné en 56­57 qui suit une bande de Quick et Flupke des Marolles. Ceux­ci mènent une guerre (des boutons) contre les géomètres qui veulent bé­ tonner leur terrain de jeu. C’était au temps où Bruxelles bruxellait miraculeusement conservé dans la pellicule. 1h19 (F.Ds) (LLC n°2)

.****. Dallas Buyers Club

L’histoire vraie d’un malade du sida qui survécut au­delà de tous les pronostics en recou­ rant à des drogues illégales aux Etats­Unis. Les performances à oscar de Matthew McConau­ ghey et Jared Leto donne du corps à ce biopic non­politi­ quement correct qu’il fallut vingt ans pour produire à Hol­ lywood. 1h57 (A.Lo.) (LLC n°6)

.****. Enough Said/All about Albert Lorsqu’une divorcée meurtrie par une première expérience matrimoniale rencontre un di­ vorcé meurtri pour les mêmes raisons, il peut y avoir beau­ coup de méfiance dans les affi­ nités. Une petite dramédie pour découvrir Julia Louis­

.****. Le Hobbit : la désolation de Smaug M. B. Jordan et A. Neal

.****. Le chantier des gosses

deux êtres solitaires vont s’ap­ privoiser et redécouvrir la vie ensemble. Yolande Moreau si­ gne son premier film seule à la réalisation. Un drame roman­ tique plein de douceur et de bonté, avec Pippo Delbono et Candy Ming. 1h47. (A. Lo.) (LLC n°50)

.****. Le géant égoïste (The Selfish Giant)

Conner Chapman Exclus de l’école, deux gamins de 13­14 ans sillonnent en carriole les rues de Bradford, friche industrielle anglaise, pour ramasser de la ferraille. Clio Barnard croise le film so­ cial à la Ken Loach avec une démarche plastique à la Steve McQueen. Avec le jeune Con­ ner Chapman, acteur stupé­ fiant, hypnotique. 1h31 (F.Ds) (LLC n°3)

.****. Henri

Suite à la mort accidentelle de sa femme, Henri prend, au service de son café Rosette, une jeune handicapée. Ces

Le deuxième volet du “Hobbit” ressemble beaucoup au pre­ mier : soit l’interminable voyage, totalement linéaire, de Bilbo et de 13 nains confrontés à toutes sortes de dangers. Vi­ suellement sombre (merci la 3D), aux paysages et décors to­ talement numériques, ce “Hobbit” est pour le moins dé­ courageant, cassant toute la magie que Peter Jackson avait su créer avec “Le Seigneur des anneaux”… 2h41 (H.H.) (LLC n°50)

.****. In the Name Of

Quand le démon de la chair saisit un prêtre encadrant des jeunes en réinsertion. La Polo­ naise Malgorzata Szumowska ose un sujet sulfureux, brisant ce qui reste des tabous pour une large frange de la popula­ tion, a fortiori en Pologne. Si la trame est conventionnelle, le film se distingue par son inter­ prétation et sa direction de la photo, soignée, voire élégia­ que. 1h42. (A.Lo.) (LLC n°2)

.****. Jack et la Mécanique du Cœur Né le jour le plus froid du monde, Jack est doté d’une horloge en guise de cœur. Avec une contrainte : ne ja­ mais tomber amoureux. Le chanteur Mathias Malzieu transpose en dessin animé son livre et l’album musical qu’il en avait déjà tiré. Un uni­ vers proche de Burton et plu­ sieurs belles scènes compen­ sent tout juste quelques lon­ gueurs, un petit manque de rythme d’un film qui, à force d’hésiter entre jeune public et adultes, risque de laisser les

deux insatisfaits. Mais les fans adoreront. 1h34. (A.Lo.) (LLC n°6)

.****. Jacky au royaume des filles

ALTERNATIVE

futur mari, une femme fait ap­ pel à une société qui se charge de mettre une allumeuse dans les pattes du monsieur pour observer la réaction. Catherine Castel envoie le futur mari, sa future femme et la fausse maî­ tresse faire claquer les portes des bungalows à la Réunion. 1h30 (F.Ds) (LLC n°5)

A-FILM

Paul, un écrivain public, tombe amoureux d’une cliente, veuve. Tout va bien jusqu’à la réapparition du mari, amnésique. Vincent Lannoo signe une délicieuse comédie autour du thème de la mort et de la transmission. Avec un très beau duo entre Stéphane Guillon et Pierre Ri­ chard qui retrouve son per­ sonnage de lunaire burlesque. Et, aussi, une certaine Julie Gayet… 1h30 (A.Lo.) (LLC n°5)

CINEART

.****. Les Ames de Papier

Charlotte Gainsbourg Dans la République populaire de Bubune, les femmes por­ tent la culotte et les hommes le voile. Un pamphlet où la simple inversion d’un dogme sexiste suffit à créer le choc de l’absurdité. Le scénario de Riad Sattouf s’épuise un peu sur la longueur, mais on rit franchement, et ça vaut tous les discours égalitaires. Comme, en plus, la mise en scène est parfois inspirée, on ne boude pas son plaisir. 1h30. (A.Lo.) (LLC n°5)

•***. Jamais le premier soir

.

En attendant “Les trois frères”, voici “Les trois connes”. L’allu­ meuse, c’est Mélanie Doutey; la “grande gueule”, Julie Fer­ rier s’y colle; et la blonde, c’est Alexandra Lamy. La réalisation de Melissa Drigeard n’est ja­ mais drôle, mais humiliante, dégradante, révulsante. 1h30 (F.Ds) (LLC n°4)

•***. Juliette

.

Astrid Bergès­Frisbey a de bel­ les jambes, une bouche char­ nue, de longs cheveux bruns, de jolis seins, de toutes petites fesses. Il en a des choses à fil­ mer Pierre Godeau, au ralenti et en accéléré, de face et de profil, de jour et de nuit. Il ne s’en lasse pas. Le spectateur en revanche… 1h21 (F.Ds) (LLC n°4)

.****. Lulu femme nue

Après un entretien d’embau­ che foireux, Lucienne ne ren­

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


.****. Le Loup de Wall Street

.****. Les rayures du Zèbre

Commission, cupidité, cocaïne et pute ou les quatre mots clefs pour devenir un bon trader, le meilleur plumeur de pigeons ? Dans sa forme du siècle dernier et sur le ton de la satire, Scorsese explose le cadre hol­ lywoodien formaté par le code Hays pour exposer crûment l’obscénité, le vomi dans lequel baigne la haute finance. Ce refus de toute hypocrisie a d’ailleurs effrayé tous les grands studios. DiCaprio le suit à fond, à fond, à fond. 2h59 (F.Ds) (LLC n°2)

Un coach belge ramène de Côte d’Ivoire un jeune prodige du foot­ ball. Benoît Mariage retrouve Benoît Poelvoorde pour une comé­ die, avec plus de sens et moins de gaudriole qu’il n’y paraît au pre­ mier abord. 1h20 (A.Lo.) (LLC n°6)

Bouli Lanners et Karin Viard tre pas à la maison auprès de son mari, ses enfants mais se laisse pousser par le vent de l’aventure. Solveig Anspach si­ gne un petit film foutraque, chaleureux, dépaysant. Un pe­ tit movie où l’on se feel good en compagnie de Karin Viard, Bouli Lanners, Corinne Ma­ siero, Philippe Rebbot, Claude Gensac… 1h27 (F.Ds) (LLC n°4)

.****. The Lunchbox

Suite à une inversion de lunch­ boxes, un comptable austère et solitaire entame une relation épistolaire et culinaire avec une femme mariée délaissée. Au départ d’une belle idée, Ri­ tesh Batra tient la distance d’un scénario qui évite quel­ ques écueils convenus. Un mets indien délicat, loin de Bollywood, à la saveur univer­ selle. 1h44. (A.Lo.) (LLC n°50)

•***. Mea Culpa

gnée et un très beau casting (avec notamment un formida­ ble Paul Giamatti en Jo Zapru­ der), “Parkland”, trop factuel, ne parvient pas à passionner, reprenant à son compte la thèse officielle du tueur isolé. 1h33. (H.H.) (LLC n°6)

Un premier documentaire belge sensible signé Benjamin d’Aoust. Lequel est parti à la rencontre de cinq non­ voyants (avocate, danseur, peintre…) pour tenter de com­ prendre comment se voir le monde sans les yeux, com­ ment imaginer la cécité au­ delà d’un noir infini. Intéres­ sant à défaut d’être réellement passionnant… 1 h 13. (H. H.) (LLC n°3)

.****. Nymphomaniac – Vol. 1 Joe conte son histoire de nym­ phomane irréductible. La pre­ mière partie du nouveau traité misanthrope et misogyne de Lars von Trier étale une nou­ velle fois sa maestria de mise en scène, mais s’achève sur un coitus interruptus, et laisse un doute sur le fond et l’intérêt du propos. On attendra la suite pour émettre un juge­ ment définitif. 1h50 (A.Lo.) (LLC n°1)

•***. Nymphomaniac Vol.2

.

La deuxième partie de l’opus sexuel de Lars Von Trier s’achève en queue de poisson. Une branlette intellectuelle plombante et même pas exci­ tante. 2h04. (A.Lo.) (LLC n°5)

.****. Philomena

WALT DISNEY

ELYSEE

.****. La nuit qu’on suppose

XBARDAFEU

Choc

KFD

Féroce

Judi Dench et Steve Coogan Pas évident d’imaginer le cy­ nique Stephen Frears s’atta­ cher à une histoire aussi exemplaire : vieille dame po­ pulaire, Philomena part à la recherche du fils que les sœurs du couvent – où, fille mère, elle était recluse dans les années 50 – lui ont volé. Si “Philomena” est réussi, c’est qu’il ne verse pas dans le lar­ moyant, grâce à une tonalité particulière apportée par Steve Coogan (également scé­ nariste et producteur), qui forme un duo comique irré­ sistible avec Judi Dench. 1h38. (H.H.) (LLC n°2)

.

.****. Much Ado About Nothing Le créateur de la série “Buffy contre les vampires” sacrifie à l’adaptation de Shakespeare. Pas une virgule changée, mais un contexte moderne et des accents californiens ne suffi­ sent pas à transcender le verbe du Barde. Respectable mais dispensable. 1h48. (A.Lo.) (LLC n°5)

.**** Out of the Furnace/Les brasiers de la colère Dans le rôle du grand frère qui veille sur son petit frère per­ turbé à son retour d’Irak, Christian Bale nous fait un très grand numéro. Toutefois, tout son charisme n’arrive pas à transformer cette petite toile de Scott Cooper pleine de cli­ chés en grande fresque sur l’Amérique contemporaine se réclamant de “The Deer Hun­ ter”. 1h56 (F.Ds) (LLC n°6)

.****. Parkland

Le premier film de Peter Lan­ desman est une énième évo­ cation de l’assassinat de JFK le 2 novembre 1963 à Dallas. Malgré une réalisation soi­

.****. Prince Avalanche

REMAIN IN LIGHT

Un ex­flic hanté par son passé tente de protéger son fils, qui a été témoin d’un règlement de comptes. Un polar bourré de clichés et d’incohérences où s’égarent Vincent Lindon et Nadine Labaki. 1h30 (A.Lo.) (LLC n°6)

Emile Hirsh et Paul Rudd Deux cantonniers pas vrai­ ment faits pour s’entendre tra­ cent une ligne jaune, parfois continue, parfois discontinue, sur une route du Texas. Le por­ trait de deux losers sur le ton drôle, contemplatif, absurde et décalé de David Gordon Green. Un nom qui s’ajoute a ceux de Jeff Nichols et Benh

Zeitlin dans la nouvelle géné­ ration du cinéma indépendant américain. 1h34 (F.DS) (LLC n°3)

graphie, mais une production largement supérieure à la moyenne. Prix du jury à Can­ nes. 2h00 (F.Ds) (LLC n°51)

.****. La reine des neiges

.****. La vie rêvée de Walter Mitty

Dans un royaume enneigé, une princesse appelée à régner est frappée d’un pouvoir maudit. Sa sœur va tout faire pour l’aider. Un Disney de Noël qui ne laisse pas de glace, avec deux héroïnes au sang chaud et un bonhomme de neige gaf­ feur réjouissant. En avant­pro­ gramme, un court métrage de Mickey haletant et inventif à ne surtout pas manquer. 1h48. (A.Lo.) (LLC n°49)

.. ***. The Ryan Initiative (Jack Ryan : Shadow Recruit) Kenneth Brannagh est bien loin de ses Shakespearades dans cette relance des aventu­ res de Jack Ryan, espion ima­ giné par Tom Clancy dans “Oc­ tobre rouge”. Après Alec Bald­ win, Harrison Ford et Ben Affleck, c’est le pâle Chris Pine qui s’y colle dans ce thriller de propagande on ne peut plus bourrin. Avec Kevin Costner et Keira Knightley. 1h45. (H.H.) (LLC n°5)

Walter, responsable des négatifs au magazine “Life”, doit retrou­ ver la photo perdue de la der­ nière couverture du magazine. Ben Stiller réadapte une classi­ que sous forme de quête épique, entre “Forrest Gump” et “After Hours”. Drôle et émouvant. 1h54. (A.Lo.) (LLC n°52)

.****. Un beau dimanche

Sympa l’instituteur. Comme personne ne vient chercher un de ses élèves, il le ramène chez son père pas franchement heureux. Et puis sa mère, trop occupée à temps plein comme serveuse. Quand Nicole Garcia croise “Un week­end sur deux” avec “Le fils préféré” en diri­ geant son propre fils Pierre Ro­ chefort. Ce dernier est con­ vaincant mais le film ne vibre pas. 1h35 (F.Ds) (LLC n°6)

.****. Yves Saint Laurent

Vingt ans de la vie d’une jeune fille mère emportée par la pas­ sion. Un récit elliptique. Sara Forestier irradie de son énergie ce deuxième film de Katell Quillévéré, avec aussi Adèle Haenel dans un second rôle marquant, et François Damiens, touchant en père veuf débous­ solé. 1h34 (A.Lo.) (LLC n°2)

Le biopic consacré par Jalil Les­ pert au célèbre couturier est bien de son époque dans la mesure où le créateur et son œuvre restent au second plan alors que la dimension people retient toute l’attention. Soit un mélodrame sur le couple atypique et complexe qu’il for­ mait avec Pierre Bergé. En YSL, Pierre Niney est stupéfiant, le César 2015 du meilleur acteur est déjà compressé. 1h40 (F.Ds) (LLC n°3)

.****. Tel père, tel fils

.****. Zulu

.****. Suzanne

A son tour, Hirokazu Kore­eda permute les bébés pour racon­ ter le soulagement d’un brillant architecte découvrant que son fils, pas très perfor­ mant, n’est pas de son sang. Une fois n’est pas coutume, l’auteur de “Nobody Knows” renonce à la subtilité pour ser­ vir l’émotion à la louche. Une déception à l’aune de sa filmo­

Dans l’Afrique du Sud mo­ derne, deux flics, un Noir et un Blanc, enquêtent sur un meur­ tre violent et le trafic d’une drogue aux effets secondaires dangereux. Un polar de Jérôme Salle dont l’ambiance et l’inter­ prétation de Forrest Whitaker sauvent les incohérences et les conventions. 1h50 (A.Lo.) (LLC n°5)

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

13

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma

Programmes Bruxelles Centre-ville

BRUXELLES Bruxelles Brupark Kinepolis Bruxelles / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., NV, S. D. : 14h45. VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15. / Les Rayures du zèbre E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h15. / That Awkward Moment E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 16h45, 20h15, 22h30. / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Bil, Me. J. L. Ma. : 14h, 17h15, 21h, 22h30. V. S. D. : 14h, 17h15, 20h45, 22h30. / American Bluff E.A., VO s.t. Bil, V. S. D. : 19h45. / Dallas Buyers Club E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 17h, 19h45, 22h30. / De Behandeling E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 17h, 19h45, 22h30. / FC De Kampioenen: Kampioen zijn blijft plezant E.A., VO, Me. S. L. : 14h, 17h. J. V. D. Ma. : 14h, 17h, 19h45. / Homefront E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 20h15, 22h45. VO s.t. Bil, Me. J. L. Ma. : 21h. V. S. D. : 19h45, 22h15. / Hunger Games : L'Embrasement E.A., VO s.t. Bil, D. : 16h45. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. L. Ma. : 20h15. S. D. : 14h45, 20h15. VF 3D, Me. L. : 17h15. J. V. S. D. Ma. : 17h15, 22h45. VO s.t. Bil 3D, Me. J. L. Ma. : 21h, 22h30. V. S. D. : 20h15, 22h30. / Jack et la mécanique du coeur E.A., NV, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 16h45, 19h15, 22h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. S. L. Ma. : 20h. V. D. : 20h, 22h15. / La Reine des neiges E.A., NV, Me. J. V. L. Ma. : 14h15. S. D. : 14h15, 17h30. VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15. VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. D. L. Ma. : 20h. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VO s.t. Bil, Me. J. L. Ma. : 21h. V. S. D. : 20h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. L. : 20h15. J. V. Ma. : 20h15, 22h. S. : 13h45, 17h, 20h15, 22h. D. : 17h, 20h15, 22h. VO s.t. Bil, Me. J. L. Ma. : 14h30, 16h15, 21h, 22h. V. S. D. : 14h30, 16h15, 20h30, 22h. / Le manoir magique E.A., NV, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45. VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 17h15. / Les brasiers de la colère E.N.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45, 19h45, 22h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., NV, S. D. : 17h15. NV 3D, S. D. : 14h15. VF, S. D. : 17h. VF 3D, S. D. : 14h45. / Mea Culpa E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15, 20h15, 22h30. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 22h15. / Paranormal Activity: The Marked Ones E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45. / Zulu E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. D. : 13h45. / Gravity E.A., VO s.t. Bil 3D, Me. J. V. D. L. Ma. : 22h15. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF 3D, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h45. D. : 14h45, 17h15. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45, 20h15, 22h30. VO s.t. Bil, Me. J. L. Ma. : 17h, 21h. V. S. D. : 17h, 19h45, 22h30. / The Broken Circle Breakdown E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. L. Ma. : 16h45. S. D. : 17h15. UBrupark - 20 Boulevard du Centenaire1020 Bruxelles / Tel: 0900 00 555

14

Actor's Studio / A Touch of Sin E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h10. / Blue Jasmine E.A., VO s.t. Bil, S. D. : 12h05. / Camille Claudel 1915 E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h20, 18h35. / Casse-tête chinois E.A., VO s.t. Nl, S. D. : 12h05. / De Behandeling E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h05. / La grande bellezza E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 18h30, 21h05. / Mandela: Long Walk to Freedom E.A., VO s.t. Bil, S. D. : 12h05. / Marina E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h15. / Beaucoup de bruit pour rien E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h, 19h. / Henri E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45. / La vie d'Adèle, chapitres 1 & 2 E.N.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 20h30. / Quai d'Orsay E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h50. URue de la Fourche 17-19- 1000 Bruxelles / Tel: 02 512 16 96 Aventure Ciné Confort / Yves Saint Laurent E.A., VO s.t. Nl, Me. V. D. Ma. : 21h10. J. S. L. : 17h35. / 82 Days in April E.A., VO s.t. Bil, J. S. L. : 21h30. V. Ma. : 14h. / Inside Llewyn Davis E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 15h20. J. V. L. Ma. : 15h20, 19h15. / L'inconnu du lac E.A., VO s.t. Nl, Me. D. Ma. : 21h30. J. L. : 14h. / La Nuit qu'on suppose E.A., VO s.t. Nl, J. L. : 16h. / La Reine des neiges E.A., VF 3D, Me. S. D. : 14h. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VO s.t. Bil, J. S. L. : 17h. / Les Rencontres d'après minuit E.A., VO s.t. Nl, J. : 19h30. / Les Âmes de papier E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 19h15. J. V. L. : 14h. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, Me. V. S. D. L. : 15h50, 19h20. J. : 15h50, 21h10. Ma. : 16h10, 19h30. / Prince Avalanche E.A., VO s.t. Bil, Me. V. D. L. : 17h30. / The Best Offer E.A., VO s.t. Bil, Me. D. : 16h45. V. : 17h15, 21h30. S. Ma. : 17h15. / Voyage au bout du monde E.A., VO s.t. Bil, Me. D. : 15h10, 19h45. J. S. L. : 19h45. V. Ma. : 15h45, 19h45. / Gravity E.A., VO s.t. Bil 3D, Me. V. D. : 17h35. S. L. : 21h10. Ma. : 17h55. / La sorcière dans les airs E.A., NV, Me. D. : 14h. S. : 16h. / Sugar Man E.A., VO s.t. Fr, J. L. : 17h30. / Sur le chemin de l'école E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h. U57 Galerie du centre- 1000 Bruxelles / Tel: 02 219 92 02 CINEMATEK / The sumo wrestler E.A., VO s.t. En, J. : 19h. / George Harrison, living in the material world E.A., VO, L. : 19h. / Irène E.A., VO, J. : 20h. S. : 18h. / Les Films rêvés E.A., VO s.t. En, Me. : 20h30. / Shutter Island E.A., VO s.t. Bil, S. : 21h. / Le Chant des oiseaux E.A., VO s.t. Fr, J. : 21h. / Still Walking E.A., VO s.t. Bil, Ma. : 21h. / Shine a light E.A., VO s.t. Bil, V. : 21h30. / Hana E.A., VO s.t. De-fr, D. : 21h. / Nobody knows E.A., VO s.t. Bil, V. : 19h. / After life E.A., VO s.t. Bil, Me. : 19h. / Fiona E.A., VO s.t. Fr, Me. : 19h. / Frontline: Six o'clock news E.A., VO, Ma. : 19h15. / Le huitième jour E.A., VO s.t. Nl, D. : 15h. / Marchienne de vie E.A., VO s.t. En, V. : 18h. / Lahav hatzui E.A., VO s.t. En, D. : 18h. Ma. : 20h. / Atelier bilingueE.A., VO, Me. : 14h. / La fête des perce-neige E.A., VO s.t. En, D. : 20h. Me. : 18h. / Coupé court E.A., VO s.t. Bil, D. : 17h. / Nick's movie E.A., VO s.t. Fr, L. : 20h. / Les veinards E.A., VO s.t. En, Me. : 18h. V. : 20h. / Eraserhead E.A., VO s.t. Bil, Me. : 21h30. / La circonstance E.A., VO s.t. Bil, J. : 16h. / Bande de cons! E.A., VO, Me. : 17h. / Médée E.A., VO s.t. Bil, D. : 19h. / Un soir, un train E.A., VO, Me. : 17h. / Déjà s'envole la fleur maigre E.A., VO s.t. Bil, S. : 17h. / L'Ennemi public n°1 E.A., VO, J. : 15h. / Vakantie van de filmer + Mort à VignoleE.A., VO, V. : 17h. / Le chant du Missouri E.A., VO

s.t. Nl, J. : 17h. / L'heure suprême E.A., VO, Me. S. : 20h. / Laster der Menschheit E.A., VO, D. : 16h. Me. : 20h. / La rue sans joie E.A., VO, S. : 19h. / La maison au bord de la mer E.A., VO, J. : 18h. URue Baron Horta, 9- 1000 Bruxelles / Tel: 02 551 19 19 Galeries Cinéma / Le Géant égoïste E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 17h45. J. V. L. Ma. : 14h45, 17h30. / Loulou, l'incroyable secret E.A., VO, Me. S. D. : 15h. / Mère et fils E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 15h35, 19h35, 21h45. J. : 15h20, 19h20, 21h30. V. L. Ma. : 11h20, 13h30, 19h20, 21h30. / Nymphomaniac - Part 1 E.N.A., VO s.t. Bil, Me. : 12h40. V. : 16h35, 21h15. S. D. L. : 16h35. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Bil, Me. : 18h50, 21h15. J. : 12h20, 17h20, 21h50. V. : 12h20, 18h50. S. D. L. Ma. : 12h20, 18h50, 21h15. / Suzanne E.A., VO s.t. Nl, Me. : 12h50, 17h. V. L. : 15h40. S. D. : 12h50. Ma. : 15h40, 17h. / La sorcière dans les airs E.A., VF, Me. : 14h40. S. D. : 11h, 14h40. / Le Roi de l'évasion E.A., VO, J. : 20h. / Le Voyage de Chihiro E.A., VF, S. : 10h50. U26 Galerie de la Reine- 1000 Bruxelles / Tel: 02 514 74 98 Nova / 'Lost and Found'E.A., VO, J. : 20h. / Dark Matter E.A., VO s.t. En, S. : 21h. / Sleeping Souls E.A., VO s.t. Fr, V. : 22h. / The Uprising E.A., VO s.t. En, V. : 20h. / To Rule, To Work, To Earn, To Pray, To Collapse E.A., VO s.t. En, S. : 19h. / La bataille des Marolles E.A., VO s.t. Nl, D. : 19h. / Les îles Féroé E.A., VO, D. : 21h. / Le Chantier des gosses E.A., VO s.t. Bil, J. : 18h, 22h. S. : 17h. D. : 15h, 17h. U3, Rue d'Arenberg- 1000 Bruxelles / Tel: 02 511 27 74 UGC De Brouckère / Jacky au royaume des filles E.A., VO, Me. S. : 19h45. J. : 13h20, 15h25. V. : 13h20, 15h25, 17h30. L. Ma. : 13h20, 15h25, 17h30, 19h45. / Les Rayures du zèbre E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 11h15, 13h30, 15h30, 17h30, 19h30, 21h50. J. V. L. Ma. : 13h30, 15h30, 17h30, 19h30, 21h50. / That Awkward Moment E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h15, 13h20, 15h25, 17h30, 19h45, 22h. J. V. L. Ma. : 13h20, 15h25, 17h30, 19h45, 22h. / Yves Saint Laurent E.A., VO s.t. Nl, Me. D. : 11h, 13h10, 15h20, 17h30, 19h45, 22h. J. : 13h10, 15h20, 17h30, 19h45. V. Ma. : 13h10, 15h20, 17h30, 19h45, 22h. S. : 11h, 13h10, 15h20, 17h30. L. : 13h10, 15h20. / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 14h, 17h, 20h, 21h50. J. V. L. Ma. : 14h, 17h, 20h, 21h50. / American Bluff E.A., VO s.t. Bil, V. S. D. : 20h. / I, Frankenstein E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 17h25, 19h30, 22h. J. : 13h15, 15h20, 17h25, 19h30. V. Ma. : 13h15, 15h20, 17h25, 19h30, 22h. L. : 13h15, 15h20. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. D. : 11h15, 13h15, 15h15, 17h15, 19h15. J. V. L. Ma. : 13h15, 15h15, 17h15, 19h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. D. : 10h55, 13h05, 15h15, 17h30. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 13h15, 16h45, 20h15, 21h10. J. V. L. Ma. : 13h15, 16h45, 20h15, 21h10. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 11h30, 13h30, 15h30. / Les brasiers de la colère E.N.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 14h30, 17h, 19h30, 22h. J. V. L. Ma. : 14h30, 17h, 19h30, 22h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 11h15, 13h15, 15h20, 17h25. / Mea Culpa E.A., VO, Me. S. D. : 11h10, 13h15, 15h20, 17h25, 19h45, 22h. J. V. L. Ma. : 13h15, 15h20, 17h25, 19h45, 22h. / Zulu E.A., VO s.t. Bil, Me. : 11h30, 14h, 16h30, 19h30, 22h. J. : 14h, 16h30, 22h. V. : 14h, 16h30, 19h30. S. : 19h30, 22h. D. : 19h30. L. Ma. : 14h, 16h30, 19h30, 22h. / The Ryan Initiative E.A., VO s.t. Bil,

Me. S. D. : 11h, 13h10, 15h20, 17h30, 19h45, 22h. J. V. L. Ma. : 13h10, 15h20, 17h30, 19h45, 22h. / 'La Bohème' (Opera)E.A., VO, J. : 19h30. VO s.t. Fr, J. : 19h30. / 'La Fanciulla del West' (Opera)E.A., VO, L. : 19h30. VO s.t. Fr, L. : 19h30. UPlace de Brouckère- 1000 Bruxelles / Tel: 0900 10 440

Bruxelles Haut de la ville Styx / Ernest et Célestine E.A., VO s.t. Nl, S. D. : 17h20. / Hannah Arendt E.A., VO s.t. Bil, Me. V. S. D. L. Ma. : 19h30. / Mud E.A., VO s.t. Fr, S. D. : 17h15. / Sugar Man E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h40. / Tango Libre E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h35. / The Broken Circle Breakdown E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h15. / Faust (1926) E.N.A., VO s.t. Fr, J. : 19h30. U72, Rue de l'Arbre bénit- 1050 Bruxelles / Tel: 02 512 21 02 UGC Toison d'Or / Les Rayures du zèbre E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 11h15, 13h15, 15h15, 17h15, 19h15, 21h30. J. V. L. Ma. : 13h15, 15h15, 17h15, 19h15, 21h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 11h30, 14h, 16h30, 19h10, 21h45. J. V. L. Ma. : 14h, 16h30, 19h10, 21h45. / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 13h30, 16h15, 19h, 21h45. J. V. L. Ma. : 13h30, 16h15, 19h, 21h45. / American Bluff E.A., VO s.t. Bil, V. S. D. : 19h. / Dallas Buyers Club E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 13h45, 16h15, 19h05, 21h35. J. V. L. Ma. : 13h45, 16h15, 19h05, 21h35. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. D. : 11h05, 13h05, 15h05, 17h05. J. V. L. Ma. : 13h05, 15h05, 17h05. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. S. D. : 11h10, 13h10, 15h10, 19h10. J. V. L. Ma. : 13h10, 15h10, 19h10. / L'amour est un crime parfait E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. D. : 11h30, 14h, 16h30. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VO s.t. Bil, Me. : 11h20, 14h, 16h30, 19h15, 21h50. J. L. Ma. : 14h, 16h30, 19h15, 21h50. V. : 14h, 16h30, 21h50. S. : 19h15, 21h50. D. : 21h50. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h, 16h30, 20h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 11h, 13h, 15h. / Lulu, femme nue E.A., VO, Me. S. D. : 11h, 17h10. J. V. L. Ma. : 17h10. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 11h, 13h05, 15h15, 17h25. / Nebraska E.A., VO s.t. Bil, L. : 19h. / Nymphomaniac - Part 1 E.N.A., VO s.t. Bil, J. V. L. Ma. : 16h30. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 16h30, 19h05, 21h40. J. V. L. Ma. : 13h50, 16h30, 19h05, 21h40. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 11h, 13h05, 15h10, 17h20, 19h30, 21h40. J. V. L. Ma. : 13h05, 15h10, 17h20, 19h30, 21h40. / Tel père, tel fils E.A., VO s.t. Bil, Me. D. : 19h15, 21h45. J. V. L. Ma. : 14h, 19h15, 21h45. S. : 21h45. / Un beau dimanche E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 11h, 13h05, 15h10, 17h15, 19h30, 21h35. J. V. L. Ma. : 13h05, 15h10, 17h15, 19h30, 21h35. / Belle et Sébastien E.A., VO s.t. Nl, Me. S. D. : 11h30, 14h. / Gravity E.A., VO s.t. Bil 3D, Me. J. V. S. D. Ma. : 19h10, 21h35. L. : 21h35. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, Me. S. D. : 11h15, 13h15, 15h15, 17h15, 19h15, 21h30. J. V. L. Ma. : 13h15, 15h15, 17h15, 19h15, 21h30. / The Ryan Initiative E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 17h20, 19h30, 21h40. J. V. L. Ma. : 13h, 15h10, 17h20, 19h30, 21h40. UAvenue de la Toison d'Or, 8- 1050 Bruxelles / Tel: 0900 10 440 Vendôme / Gabrielle E.A., VO, S. : 10h. / Ida E.A., VO s.t. Bil, L. : 19h30. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h10, 15h. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S.

D. L. Ma. : 16h45, 20h10. / Mère et fils E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h40, 16h, 18h45, 21h10. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h, 15h05, 17h10, 19h20, 21h25. / Suzanne E.A., VO s.t. Nl, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h20, 15h15, 19h30. / The Lunchbox E.A., VO s.t. Bil, Me. : 16h10, 19h10, 21h15. J. V. S. D. Ma. : 13h, 15h05, 17h05, 19h10, 21h15. L. : 13h, 15h05, 17h05, 21h15. / Beaucoup de bruit pour rien E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h10, 21h30. / Jean de la Lune E.A., VF, S. : 10h. U18, Chaussée de Wavre- 1050 Bruxelles / Tel: 02 502 37 00

Bruxelles Ixelles Flagey / An Episode in the Life of an Iron Picker E.A., VO s.t. Bil, Me. : 19h30. / Trois journées d'août 1914 : les murs de Dinant E.A., VO s.t. Nl, V. Ma. : 17h30. / Trois journées d'août 1914 : les villages contre l’oubli E.A., VO s.t. Nl, D. : 19h30. / Breathing E.A., VO s.t. Bil, J. V. : 21h30. S. D. : 17h30. / Cirkus Columbia E.A., VO s.t. Fr, Me. : 17h30. S. : 15h30. / L'Enfer E.A., VO, S. : 21h30. L. : 17h30. / Un long Dimanche de Fiançailles E.A., VO s.t. Nl, Me. : 21h30. Ma. : 19h30. / 14-18 E.A., VO s.t. Nl, J. : 19h30. / La soif du mal E.A., VO s.t. Bil, V. : 19h30. D. : 15h30. Me. : 17h30. / Les sentiers de la gloire E.A., VO s.t. Bil, L. : 19h30. Me. : 21h30. / Le troisième homme E.A., VO s.t. Bil, Ma. : 21h45. / La dame de Shanghai E.A., VO s.t. Bil, S. : 19h30. / Le Criminel E.A., VO s.t. Bil, J. : 17h30. / La Grande Illusion E.A., VO, Me. : 19h30. UPlace Sainte-Croix- 1050 Bruxelles / Tel: 02 641 10 20

Bruxelles Stockel Cinéma Le Stockel / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. S. : 18h. V. L. : 20h15. / La Reine des neiges E.A., VF, D. : 13h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Bil, J. : 20h. D. : 20h15. Ma. : 16h45. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. : 13h45. D. : 16h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, Me. : 20h15. V. L. : 18h. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, J. : 17h45. S. Ma. : 20h15. D. : 18h. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 15h45. U17, Avenue de Hinnisdael- 1150 Bruxelles / Tel: 02 779 10 79

BRABANT WALLON Braine-l'Alleud Kinepolis Imagibraine / L'île des Miamnimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 17h15, 20h15, 22h15. / Rusalka (Opéra)E.A., VO s.t. Fr, S. : 18h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. : 17h15, 19h45. J. : 14h45, 17h15, 19h45. V. : 14h45, 17h15. D. : 17h15. L. Ma. : 14h45. / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. D. : 14h15, 17h, 19h45, 22h30. S. : 14h15, 17h, 19h45. L. : 17h, 19h45. Ma. : 17h, 19h45, 22h30. / American Bluff E.A., VF, L. : 20h15. VO s.t. Bil, V. S. D. : 19h45. / Homefront E.A., VF, Me. J. S. D. L. Ma. : 22h30. V. : 20h15, 22h30. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. : 14h45, 20h15. D. Ma. : 20h15. VF 3D, Me. J. V. D. : 17h15, 22h30. L. Ma. : 17h15. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. V. D. : 19h45. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 20h15, 21h45. VO s.t. Bil, Me. J. V. : 16h45, 20h45, 21h45. S. L. Ma. : 20h45.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


D. : 17h, 20h45, 21h45. / Le manoir magique E.A., VF 3D, Me. S. D. : 14h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF 3D, S. D. : 14h30. / Mea Culpa E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 17h15, 19h45, 22h30. / Philomena E.A., VF, L. Ma. : 14h. VO s.t. Bil, Me. D. : 16h45, 20h15. J. L. Ma. : 14h15, 16h45, 20h15. V. : 14h15, 16h45. S. : 16h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. D. : 14h45. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. D. : 14h45, 19h45, 22h15. S. : 14h45, 20h, 22h15. L. Ma. : 19h45, 22h15. UBoulevard de France- 1420 Braine-l'Alleud / Tel: 02 389 17 17

Jodoigne Cinéma l'Etoile / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. S. : 20h15. J. V. L. : 18h15. D. : 16h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, J. : 20h15. / 12 Years a Slave E.A., VF, V. : 20h15. VO s.t. Fr, L. : 20h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, S. : 18h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 15h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. : 17h. D. : 20h15. / Le manoir magique E.A., VF, S. : 14h. / Lulu, femme nue E.A., VO, D. : 18h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, D. : 14h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 16h. UGrand'Place, 40- 1370 Jodoigne / Tel: 010 81 08 18

Louvain-la-Neuve Cinéscope Louvain-la-Neuve / Jacky au royaume des filles E.A., VO, Me. S. D. : 14h15, 19h45. J. Ma. : 14h15, 16h45. V. L. : 14h15, 16h45, 19h45. / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. D. : 14h15. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45, 19h45, 22h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45, 19h45. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45, 22h15. / American Bluff E.A., VO s.t. Fr, V. S. : 22h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45, 22h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. D. : 14h15, 16h45. J. V. L. Ma. : 14h15. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VF, Me. J. L. Ma. : 14h15. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF, J. V. L. Ma. : 16h45. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h45. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h45, 20h, 21h45. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h15. / Mea Culpa E.A., VO, Me. S. D. : 16h45, 19h45, 22h15. J. V. L. Ma. : 14h15, 16h45, 19h45, 22h15. / Morrissey 25: Live (Concert)E.A., VO, J. : 20h. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h45, 22h15. / Paranormal Activity: The Marked Ones E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 22h15. / Philomena E.A., VO s.t. Fr, Me. J. D. L. Ma. : 16h45, 19h45, 22h15. V. S. : 16h45, 19h45. / Suzanne E.A., VO, J. V. L. Ma. : 14h15. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. S. D. : 16h45, 19h45, 22h15. J. V. L. Ma. : 14h15, 16h45, 19h45, 22h15. / Zulu E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 22h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. D. : 14h15, 16h45. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15, 16h45. VO s.t. Fr,

Me. J. V. S. D. L. Ma. : 19h45, 22h15. / Lost in Translation E.A., VO s.t. Fr, Ma. : 19h30. UGrand Place, 55- 1348 Louvain-laNeuve / Tel: 010 24 33 33

Rixensart Ciné Centre / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. D. : 20h15. J. S. L. : 18h15. V. : 20h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, D. : 18h10. Ma. : 16h. / 12 Years a Slave E.A., VF, L. : 15h30. VO s.t. Fr, J. S. Ma. : 20h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 14h. D. : 16h. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Fr, L. : 20h15. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 16h15. S. : 14h. / Lulu, femme nue E.A., VO, Ma. : 18h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, D. : 14h. / Tel père, tel fils E.A., VO s.t. Fr, V. : 18h. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 16h. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, Ma. : 14h15. UAvenue de Mérode, 91- 1330 Rixensart / Tel: 02 653 94 45

Waterloo Wellington / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. D. : 13h45. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 14h, 16h, 18h, 20h30. J. L. Ma. : 17h45, 20h15. V. : 17h45, 20h30. S. D. : 14h, 15h45, 20h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. S. D. : 15h45, 18h, 20h30. J. L. Ma. : 17h45, 20h15. V. : 17h45, 20h30. / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 14h, 17h, 20h15. J. V. L. Ma. : 17h30, 20h15. / American Bluff E.A., VO s.t. Bil, S. D. : 17h45. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h. L. : 17h45. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. D. : 14h, 16h. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. S. D. : 16h, 20h30. J. L. : 20h15. V. : 20h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. D. : 13h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Bil, Me. J. V. L. Ma. : 20h. S. D. : 17h30, 20h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. : 13h45. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 13h45. / Mea Culpa E.A., VO, Me. : 16h, 20h15. J. V. L. Ma. : 20h15. S. D. : 15h45, 20h30. / Philomena E.A., VO s.t. Bil, Me. S. D. : 18h. J. V. L. Ma. : 17h45. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. S. D. : 18h, 20h30. J. L. Ma. : 17h45, 20h15. V. : 17h45, 20h30. / Zulu E.A., VO s.t. Bil, J. V. : 17h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. D. : 16h. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, Me. S. D. : 18h. J. V. L. Ma. : 17h45. / Prêt à tout E.A., VO, Me. S. D. : 14h. UChaussée de Bruxelles, 165- 1410 Waterloo / Tel: 02 354 93 59

HAINAUT Ath L'Ecran Ath / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. D. : 14h. / Avant l'hiver E.A., VO, J. D. : 16h. / Captain Phillips E.A., VO s.t. Fr, J. V. S. : 20h. / Dallas Buyers Club E.A., VO s.t. Fr, Me. : 20h. / Elle s'en va E.A., VO, Me. S. : 16h. D. : 20h. URue du gouvernement- 7800 Ath / Tel: 068 26 99 99

Charleroi Ciné Le Parc / Die Andere Heimat - Chronik einer Sehnsucht E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h45. S. : 17h15. D. : 13h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Fr, Me. :

15h30. J. : 20h30. V. : 17h15. S. : 14h. D. Ma. : 17h45. L. : 20h15. / Tip Top E.A., VO, J. : 18h15. D. : 21h. L. : 16h30. / Fruitvale Station E.A., VO s.t. Fr, Me. : 13h45. J. : 16h30. V. : 15h30. S. : 12h15, 21h15. L. : 18h30. Ma. : 16h, 21h. / Zindeeq E.A., VO s.t. Fr, V. : 20h30. / Linnéa dans les jardins de Monet E.A., VF, Me. D. : 13h. URue de Montigny, 58- 6000 Charleroi / Tel: 071 31 71 47 Cinépointcom Charleroi / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. V. D. Ma. : 13h30, 18h30. J. S. L. : 16h, 21h. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. / 16 ans… ou presque E.A., VO, S. D. : 13h30, 16h. / Dallas Buyers Club E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. / Homefront E.A., VF, Me. D. : 18h30, 21h. J. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 18h30, 21h, 23h15. / Hunger Games : L'Embrasement E.A., VF, Me. S. : 13h30. D. : 10h30, 13h30. / I, Frankenstein E.A., VF 3D, Me. D. : 18h30, 21h. J. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 18h30, 21h, 23h15. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30. D. : 10h30, 13h30, 16h, 18h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. D. : 18h30, 21h. J. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 18h30, 21h, 23h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 21h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 17h, 21h. / Le manoir magique E.A., VF 3D, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Les brasiers de la colère E.N.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Match Retour E.A., VF, V. S. : 23h15. / Mea Culpa E.A., VO, Me. D. : 16h, 18h30, 21h. J. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 16h, 18h30, 21h, 23h15. / Nymphomaniac Part 2 E.N.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 21h. / Philomena E.A., VF, Me. V. D. Ma. : 16h, 21h. J. S. L. : 13h30, 22h30. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. J. V. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. S. D. : 18h30, 21h. / Zulu E.A., VF, V. S. : 23h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Prêt à tout E.A., VO, Me. S. D. : 18h30. J. V. L. Ma. : 16h, 18h30. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, D. : 10h30. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 18h30, 21h, 23h15. D. : 18h30, 21h. UGrand Rue, 143-145- 6000 Charleroi / Tel: 071/28.04.28

18h. S. D. : 13h45. / Homefront E.A., VF, Me. J. : 18h, 20h15. VO s.t. Fr, S. D. : 20h15. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. : 13h45, 15h45, 18h, 20h15. J. V. L. : 18h, 20h15. S. D. : 13h45, 15h45, 20h15. VF 3D, S. D. : 18h. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 15h45, 15h45. J. V. L. : 18h. S. D. : 13h45, 15h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, J. L. : 19h45. V. : 20h. S. D. : 15h45. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 15h45. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 13h45, 15h45, 18h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, Me. : 15h45, 18h, 20h15. J. : 18h, 20h15. V. S. D. L. : 20h15. / Match Retour E.A., VF, V. : 18h, 20h15. S. D. L. : 20h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. D. : 13h45. V. L. : 18h. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, Me. S. D. : 13h45. J. V. L. : 18h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. : 15h45, 18h, 20h15. J. S. : 18h, 20h15. V. D. L. : 20h15. URue Sylvain Guyaux, 16- 7100 La Louvière / Tel: 064 22 40 30

Mons Imagix Mons / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. : 14h30. D. : 11h, 14h30. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30, 17h30, 20h, 22h30. D. : 11h, 14h30, 17h30, 20h, 22h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. V. S. D. L. Ma. : 20h. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. D. : 11h, 14h30, 17h, 20h, 22h30. / American Bluff E.A., VF, V. S. : 22h30. / Dallas Buyers Club E.A., VF, Me. V. S. Ma. : 14h30, 17h30, 20h. D. : 11h, 14h30, 17h30, 20h. L. : 14h30, 20h. VO s.t. Fr, Me. V. S. D. Ma. : 22h30. J. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. L. : 17h30, 22h30. / Homefront E.A., VF, Me. V. S. D. L. Ma. : 20h30, 22h45. J. : 20h30. / Hunger Games : L'Embrasement E.A., VF, Me. J. S. L. Ma. : 17h. D. : 11h, 17h. / I,

Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. S. L. Ma. : 17h30. D. : 11h, 17h30. VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 15h, 20h30, 22h45. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h30. D. : 11h, 15h, 17h30, 20h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h30. V. S. D. : 17h30, 20h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. V. S. L. Ma. : 14h30. J. : 14h30, 17h. D. : 11h, 14h30. VF 3D, Me. S. D. L. Ma. : 17h. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VO s.t. Fr 3D, Me. S. : 17h, 20h. V. L. Ma. : 20h. D. : 11h, 17h, 20h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h, 17h, 20h, 22h15. / Le manoir magique E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. VF 3D, Me. J. V. S. L. Ma. : 17h. D. : 11h, 17h. / Les brasiers de la colère E.N.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h30, 20h30, 22h45. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Mea Culpa E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h30, 22h45. D. : 11h, 15h, 17h30, 20h30, 22h45. / Paranormal Activity: The Marked Ones E.A., VF, Me. V. S. D. : 22h45. J. L. Ma. : 15h, 22h45. / Philomena E.A., VF, J. V. L. Ma. : 17h30. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h30. / Zulu E.A., VF, Me. J. D. Ma. : 22h45. VO s.t. Fr, L. : 22h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 15h. D. : 11h, 15h. / Prêt à tout E.A., VO, Me. V. S. D. L. Ma. : 22h45. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, D. : 11h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30, 20h, 22h30. D. : 11h, 14h30, 20h, 22h30. UBoulevard André Delvaux, 1 (autoroute de Paris, sortie n°24)- 7000 Mons / Tel: 0900 20 900 (0,50€/min à partir d'un poste fixe) Plaza Art / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 15h, 20h15. J. S. L. : 15h, 20h30. V. : 15h15, 20h. D. Ma. : 17h30,

La Louvière Le Stuart / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. : 13h45. S. D. : 15h45. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. S. D. : 13h45, 15h45, 18h, 20h15. J. V. L. : 18h, 20h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. : 18h, 20h15. J. : 20h15. S. D. L. : 18h. / 12 Years a Slave E.A., VF, V. : 20h15. S. D. L. : 17h45, 20h15. / 16 ans… ou presque E.A., VO, Me. : 13h45, 15h45. V. :

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

15

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Cinéma 20h15. / Camille Claudel 1915 E.A., VO, Me. V. : 17h30. J. : 15h15. S. : 20h. D. : 18h15. / Die Andere Heimat - Chronik einer Sehnsucht E.A., VO s.t. Fr, Me. : 19h30. V. : 17h. S. : 15h. D. : 14h. L. : 19h. / Gabrielle E.A., VO, Ma. : 14h. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. : 15h. D. : 14h. / La vie domestique E.A., VO, Me. : 17h30. J. : 20h15. V. : 15h. S. : 15h30. D. : 16h15. L. Ma. : 20h. / Le Géant égoïste E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h. J. : 17h15. V. S. : 22h30. D. : 16h. L. Ma. : 17h30. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Fr, Me. J. S. L. Ma. : 17h. V. : 15h. D. : 14h. / Les Perruques de Christel E.A., VO, J. : 20h. / Loulou, l'incroyable secret E.A., VO, D. : 11h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, V. : 22h30. D. : 11h. / Nymphomaniac - Part 1 E.N.A., VO s.t. Fr, V. L. : 17h15. S. : 17h. D. : 18h15. Ma. : 20h30. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Fr, Me. : 20h15. J. Ma. : 17h30. V. S. L. : 20h. D. : 21h. / Philomena E.A., VO s.t. Fr, J. V. L. Ma. : 15h. D. : 14h. / Prince Avalanche E.A., VO s.t. Fr, J. : 18h. V. : 22h. S. : 22h30. D. : 20h30. L. : 17h. / Suzanne E.A., VO, Me. J. : 15h. V. : 18h30. S. Ma. : 20h. D. : 19h30. L. : 15h15. / Fruitvale Station E.A., VO s.t. Fr, Me. : 20h. V. : 20h30. S. : 17h30. D. : 18h15. L. : 15h. / Juliette E.A., VO, Me. : 15h30. V. : 21h. S. : 22h. D. : 11h. Ma. : 15h. / La sorcière dans les airs E.A., VF, S. : 10h. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, J. : 20h15. S. : 22h. D. : 21h30. Ma. : 15h. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, D. : 11h. URue de Nimy, 12- 7000 Mons / Tel: 065 35 15 44

Programmes Mouscron Cinéma For&ver / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. : 14h30. D. : 11h, 14h30. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. Ma. : 14h45, 18h15, 20h, 22h30. D. : 11h, 14h45, 18h15, 20h, 22h30. L. : 14h45, 18h, 20h, 22h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 17h15. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. S. D. : 17h, 19h45. J. V. L. Ma. : 14h30, 17h, 19h45. / Casse-tête chinois E.A., VO, J. V. L. : 14h30. D. : 11h. Ma. : 17h15. / Dallas Buyers Club E.A., VO s.t. Fr, Ma. : 19h30. / Homefront E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15, 20h, 22h30. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h30, 22h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. V. S. D. L. : 20h. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 17h15. D. : 11h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. Ma. : 14h30, 20h30. L. : 14h30, 21h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. : 14h30. D. : 11h, 14h30. / Les brasiers de la colère E.N.A., VF, Me. J. V. S. D. L. : 17h15, 20h, 22h15. Ma. : 14h30, 20h, 22h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. : 14h45. D. : 11h, 14h45. / Mea Culpa E.A., VO, Me. S. D. L. : 14h45, 20h, 22h30. J. V. : 14h45, 17h30, 20h, 22h30. Ma. : 14h45, 17h15, 20h, 22h30. / Paranormal Activity: The Marked Ones E.A., VF, Me. V. S. D. L. Ma. : 22h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. L. Ma. : 14h45. S. : 17h15. D. : 11h, 17h15. / La vie d'Adèle, chapitres 1 & 2 E.N.A., VO,

J. : 20h. L. : 17h30. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45. URue de la marlière, 31- 7700 Mouscron / Tel:

Tournai Imagix Tournai / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, D. : 11h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. D. : 11h, 14h30, 17h, 20h, 22h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15, 20h15. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h, 20h. / Homefront E.A., VF, Me. J. S. D. L. Ma. : 20h, 22h30. V. : 22h30. / I, Frankenstein E.A., VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 20h15, 22h45. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h. D. : 11h, 14h30, 17h, 20h. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h30. D. : 11h, 14h30. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. L. Ma. : 22h15. D. : 11h, 22h15. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. L. Ma. : 17h, 20h, 22h15. D. : 11h, 17h, 20h, 22h15. / Le manoir magique E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Ma vie avec Liberace E.A., VO s.t. Fr, Me. V. S. L. : 14h45, 17h15. J. Ma. : 20h, 22h30. D. : 14h45, 20h, 22h30. / Mea Culpa E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h45, 17h15, 20h15, 22h45. / Philomena E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15. / The Immigrant E.A., VO s.t. Fr,

Me. V. S. L. : 20h, 22h30. J. Ma. : 14h45, 17h15. D. : 11h, 17h15. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 14h45, 17h15, 20h15, 22h45. D. : 11h, 14h45, 17h15, 20h15, 22h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 17h. D. : 11h, 17h. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF 3D, D. : 11h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 22h45. / Oscar E.A., VO, V. : 20h. UBoulevard Delwart, 60 (proximité de la gare)- 7500 Tournai / Tel: 0900 20 900 (0,50€/min à partir d'un poste fixe)

LIÈGE

temps E.A., VF, S. D. : 17h45. VF 3D, S. D. : 14h30. / Mea Culpa E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h30, 22h45. / Oldboy E.A., VF, Me. J. V. D. L. Ma. : 22h45. / Philomena E.A., VF, J. V. L. Ma. : 17h15. / Supercondriaque E.A., VO, Me. : 19h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h15. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. D. L. Ma. : 15h, 17h30, 20h15, 22h45. S. : 15h, 20h15, 22h45. UChaussée de Tongres, 200- 4000 Liège / Tel: 04 224 66 00

Kihuy / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. : 14h, 15h45. S. D. : 15h45. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. D. : 14h15, 16h, 18h, 20h15. J. L. Ma. : 18h, 20h15. V. : 18h, 20h30, 22h30. S. : 14h15, 16h, 18h, 20h30, 22h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 17h30, 20h. V. S. : 17h30, 20h, 22h30. / Baby Balloon E.A., VO, Ma. : 20h. / Homefront E.A., VF, V. S. : 22h30. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. D. : 16h15, 20h15. J. L. Ma. : 20h15. V. : 20h15, 22h30. S. : 16h15, 20h15, 22h30. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. D. : 14h, 16h, 18h. J. V. L. Ma. : 18h. / La Cage Dorée E.A., VO, J. : 20h. D. : 18h. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. D. : 14h15, 16h15. J. V. L. Ma. : 17h45. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VF, Me. V. S. D. L. : 20h15. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. S. D. : 17h15, 20h30. J. L. Ma. : 19h45. V. : 20h30. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. J. D. L. Ma. : 18h15, 20h15. V. S. : 18h15, 20h15, 22h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. : 14h, 16h, 18h. J. V. L. : 18h. D. : 14h, 16h. / Prêt à tout E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 18h15. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. D. : 14h30, 20h. J. L. Ma. : 20h. V. : 20h, 22h30. S. : 14h30, 20h, 22h30. UAvenue Delchambre- 4500 Huy / Tel: 085 25 14 01

Le Churchill / 12 Years a Slave E.A., VO s.t. Fr, Me. : 14h. J. : 17h, 19h45. V. : 14h15, 19h45. S. : 19h30. D. : 16h15. L. : 14h15. Ma. : 14h30. / L'amour est un crime parfait E.A., VO, Me. : 20h. J. : 12h05. V. S. : 17h. D. : 19h. L. : 12h. Ma. : 16h15. / Le Géant égoïste E.A., VO s.t. Fr, Me. : 14h15. J. : 20h. V. : 12h10, 18h15. S. : 18h. D. : 17h45. L. : 16h15. Ma. : 12h10. / Le Loup de Wall Street E.A., VO s.t. Fr, Me. : 19h30. J. V. L. : 14h. S. : 20h. D. : 19h45. Ma. : 14h, 19h30. / Loulou, l'incroyable secret E.A., VO, Me. D. : 14h. S. : 14h15. / Mère et fils E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h. J. V. : 14h, 17h30. S. : 16h15. D. : 16h. L. : 17h30, 20h. Ma. : 12h. / Philomena E.A., VO s.t. Fr, J. : 12h. V. : 20h. S. : 16h, 18h30. D. : 15h45. L. : 12h05, 20h15. Ma. : 20h15. / Suzanne E.A., VO, Me. : 12h10, 17h. J. : 12h10. V. : 16h15, 22h15. S. : 20h30. D. : 14h. L. : 12h10, 18h15. Ma. : 17h30, 20h. / Tel père, tel fils E.A., VO s.t. Fr, J. : 14h15. V. Ma. : 12h05. S. : 14h30. L. : 17h. / Beaucoup de bruit pour rien E.A., VO s.t. Fr, Me. V. : 12h, 20h15. J. : 16h15. S. L. : 14h. D. : 18h15. Ma. : 14h, 17h15. / Fruitvale Station E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h. J. : 18h30. V. : 22h20. D. : 21h15. / Juliette E.A., VO, Me. : 12h05. V. : 22h. Ma. : 18h30. / Les garçons et Guillaume, à table ! E.A., VO, Me. : 16h15. S. : 22h30. D. : 14h15. / Fedora E.A., VO s.t. Fr, L. : 20h. / L'épouvantail (1973) E.A., VO s.t. Fr, Me. : 15h45. J. : 20h15. S. : 22h. D. : 20h30. URue du Mouton Blanc- 4000 Liège / Tel: 04 222 27 78

Huy

Liège Kinepolis Liège / Eyyvah Eyvah 3 E.A., VF, Me. J. L. Ma. : 20h, 22h45. V. S. D. : 22h45. / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h30, 20h, 22h45. / American Bluff E.A., VF, V. S. D. : 20h. / Dallas Buyers Club E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / Homefront E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 15h, 20h30, 22h45. / Hunger Games : L'Embrasement E.A., VF, Me. J. L. Ma. : 17h, 21h. V. S. D. : 17h, 20h30. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 20h15. VF 3D, Me. J. V. L. Ma. : 17h45, 22h45. S. D. : 22h45. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 19h30, 22h. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. V. L. Ma. : 15h, 20h30, 22h45. S. D. : 20h30, 22h45. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h. / La vie rêvée de Walter Mitty E.A., VF, Me. J. V. D. Ma. : 20h. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF, Me. J. L. Ma. : 14h15, 17h, 21h. V. S. D. : 14h15, 17h, 20h30. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h, 17h45, 20h30, 22h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h30, 17h15. J. V. L. Ma. : 14h30. / Les brasiers de la colère E.N.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le

16

Le Parc / Les Rayures du zèbre E.A., VO, V. L. : 18h15. S. D. Ma. : 16h15, 20h. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. D. : 14h. / Philomena E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. : 16h, 20h. V. L. : 16h15, 20h. S. D. Ma. : 18h. URue Paul Joseph Carpay, 22- 4000 Liège / Tel: 04 222 27 78 Palace (Liège) / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h. V. S. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. S. D. : 17h, 20h. J. V. L. Ma. : 14h15, 17h, 20h. / American Bluff E.A., VF, L. : 20h15. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. L. : 14h30. J. V. S. D. Ma. : 14h30, 20h. VF 3D, J. D. L. Ma. : 17h. V. S. : 17h, 22h45. / Jamais le premier soir E.A., VO, V. S. : 22h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h15. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h, 19h45. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF 3D, S. D. : 14h. / Supercondriaque E.A., VO, Me. : 19h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h30, 22h45. S. D. : 17h, 20h30, 22h45. URue pont d'Avroy, 21- 4000 Liège / Tel: 04 224 66 50 Sauvenière / Jacky au royaume des filles E.A., VO, Me. : 15h30. V. Ma. : 14h. S. : 17h15. D. : 15h15. L. : 22h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, J. : 20h30. V. : 12h15, 14h, 16h, 17h45, 19h45, 22h15.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


S. : 16h15, 18h15, 20h15, 21h30, 22h15. D. : 16h30, 18h15, 20h15, 22h15. L. : 12h15, 14h, 16h, 18h, 20h, 22h. Ma. : 12h15, 14h, 16h, 18h, 22h. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. : 12h05, 17h30, 22h15. J. : 12h05, 14h15, 20h. V. : 17h. S. Ma. : 19h45. D. : 16h, 22h15. L. : 14h15, 19h30. / American Bluff E.A., VO s.t. Fr, Ma. : 20h. / Dallas Buyers Club E.A., VO s.t. Fr, Me. : 12h, 17h, 20h, 22h. J. : 12h, 14h15, 17h15, 19h45, 22h. V. : 12h05, 14h15, 19h45, 21h45. S. : 17h15, 22h. D. : 17h15, 19h45, 22h. L. : 12h05, 17h, 19h30, 21h45. Ma. : 12h, 14h15, 17h, 22h. / Ida E.A., VO s.t. Fr, V. : 20h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 14h30. S. D. : 14h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, J. S. : 17h. D. : 14h30. L. : 14h15. / Nymphomaniac - Part 1 E.N.A., VO s.t. Fr, Me. : 19h30. S. : 14h30. D. : 17h. Ma. : 12h10. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Fr, Me. : 12h10, 14h30, 21h45. J. : 12h10, 21h45. V. : 12h10, 17h. S. : 21h45. D. : 19h30. L. : 17h, 21h45. Ma. : 14h30, 19h30. / Philomena E.A., VO s.t. Fr, Me. : 16h15, 20h. J. : 17h, 22h15. V. : 16h. D. : 18h15, 20h15. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. : 12h15, 18h15, 20h15, 22h30. J. : 12h15, 16h, 18h. V. : 12h, 18h, 20h, 22h. S. : 15h15, 19h30. L. : 12h, 14h, 17h15, 19h45. Ma. : 12h05, 16h, 18h, 20h. / Zulu E.A., VO s.t. Fr, Me. : 17h15. J. : 14h30, 19h30. V. : 14h30. S. : 19h30. D. : 22h. L. : 12h10. Ma. : 17h, 22h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. : 14h. S. D. : 14h15. / La sorcière dans les airs E.A., VF, Me. : 14h15. S. : 14h, 16h. D. : 14h. Uplace Xavier Neujean- 4000 Liège / Tel: 04 222 27 78

Malmedy Le Globe Malmedy / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, D. : 14h. VF 3D, Me. : 16h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. Ma. : 20h15. D. : 16h, 20h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. : 20h15. D. : 18h. / 12 Years a Slave E.A., VF, S. Ma. : 20h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. D. : 20h15. / La Reine des neiges E.A., VF, S. : 15h35. VF 3D, Me. : 14h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, V. : 20h15. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 16h. VF 3D, S. : 16h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF 3D, D. : 16h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, D. : 17h50. / Tel père, tel fils E.A., VO s.t. Fr, J. : 20h15. S. : 17h45. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. D. : 14h. / Henri E.A., VO, S. : 18h. URue Devant l'étang, 4- 4960 Malmedy / Tel: 080 33 91 84

Stavelot Versailles / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. : 16h15. S. : 15h45. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 20h15. D. : 16h, 18h. / Yves Saint Laurent E.A., VO, J. : 20h15. S. : 18h. / 12 Years a Slave E.A., VF, V. : 20h15. VO s.t. Fr, D. : 20h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. / La Reine des neiges E.A., VF, S. : 15h45. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, S. : 20h15. / Le manoir magique E.A., VF, D. : 14h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, D. : 14h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, Me. : 15h50. S. : 17h45. / Tel père, tel fils E.A., VO s.t. Fr, Me. D. : 20h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. D. : 16h. / Henri E.A., VO, D. : 18h. / Lincoln E.A., VO s.t. Fr, L. : 20h15. URue Hottonruy, 3- 4970 Stavelot / Tel: 080 86 24 34

Verviers Cinépointcom Verviers / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h,

18h30, 21h, 23h15. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. S. D. : 18h30. J. V. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. V. S. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. / Homefront E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 21h. V. S. : 21h, 23h15. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 21h. V. S. : 21h, 23h15. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30. D. : 10h30, 13h30, 16h, 18h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. S. D. : 18h30, 21h. J. : 16h, 18h30, 21h. V. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 17h, 21h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. S. D. : 18h30, 21h. J. V. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. / Zulu E.A., VF, V. S. : 23h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. : 13h30, 16h. D. : 10h30, 13h30, 16h. / Sur la terre des dinosaures E.A., VF, D. : 10h30. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h30, 21h. J. D. : 18h30, 21h. V. : 13h30, 16h, 18h30, 21h, 23h15. S. : 18h30, 21h, 23h15. UBoulevard des Gérardchamps- 4800 Verviers / Tel: 087 53 93 63

Waremme Les Variétés (Waremme) / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. L. : 20h. V. : 19h. S. : 20h45. D. : 18h. Ma. : 18h30. / Casse-tête chinois E.A., VO, S. : 18h30. / La Reine des neiges E.A., VF, D. : 13h30. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, V. : 21h. D. : 20h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 14h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. : 14h30. VF 3D, D. : 16h. / Mandela: Long Walk to Freedom E.A., VF, Ma. : 20h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. : 16h. S. : 16h30. UAvenue Edmond Leburton, 39- 4300 Waremme / Tel: 019 32 29 55

Welkenraedt Centre Culturel de Welkenraedt / Regards E.A., VO, Me. : 20h. / Le Livre de la jungle E.A., VF, Me. : 14h. U10, rue Grétry- 4840 Welkenraedt / Tel: 087 89 91 70

LUXEMBOURG Arlon Ciné Espace / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. S. D. : 14h10. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 14h40, 20h20. J. Ma. : 20h20. V. : 19h40, 21h40. S. : 14h40, 16h40, 19h40, 21h40. D. : 14h40, 16h40, 20h20. L. : 17h30, 20h20. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. Ma. : 20h15. V. : 19h10, 21h30. S. : 16h30, 19h10, 21h30. D. : 16h30, 20h15. L. : 17h30, 20h15. / Homefront E.A., VF, Me. J. D. L. Ma. : 20h05. V. S. : 19h30. / Hunger Games : L'Embrasement E.A., VF, S. : 14h10. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. : 14h20, 20h10. J. Ma. : 20h10. V. : 21h25. S. : 19h20. D. : 17h. L. : 17h30, 20h10. VF 3D, V. : 19h20. S. : 17h. D. : 20h10. / La Reine des neiges E.A., VF, S. : 16h50. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF, D. : 16h50. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. Ma. : 20h. S. D. : 16h30, 20h. L. : 17h, 20h20. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h15. / Match Retour E.A., VF, Me. : 14h15. V. S. : 21h50.

/ Paranormal Activity: The Marked Ones E.A., VF, S. : 21h25. / Belle et Sébastien E.A., VO, D. : 14h20. L. : 17h30. U36, Rue de Diekirch- 6700 Arlon / Tel: 063 22 45 62

Bastogne Cinépointcom Bastogne / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 17h, 20h. J. V. S. D. Ma. : 20h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. V. D. : 20h. S. : 17h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Match Retour E.A., VF, V. S. : 22h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. : 14h30. S. D. : 17h. / Henri E.A., VO, Ma. : 20h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. D. : 17h. J. : 20h. S. : 20h, 22h. URue du sablon, 195- 6600 Bastogne / Tel: 061/21.27.78

Bouillon Bouillon-Ciné / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. S. : 16h, 20h30. J. : 20h30. V. : 18h. D. : 14h, 20h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, D. : 18h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, V. L. : 20h. / Loulou, l'incroyable secret E.A., VO, Me. : 14h. / Philomena E.A., VF, Me. S. : 18h. Ma. : 20h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 14h. D. : 16h. URue du Nord- 6830 Bouillon / Tel: 061 46 63 22

Habay-la-Vieille Le Foyer / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. V. L. : 20h15. S. : 16h, 20h15. D. : 18h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. / La Reine des neiges E.A., VF, D. : 14h. VF 3D, Me. : 16h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, D. : 20h15. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, D. : 16h15. VF 3D, S. : 14h. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 18h. UPlace St Etienne- 6723 Habay-laVieille / Tel: 063 42 45 18

Hotton

14h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Match Retour E.A., VF, S. D. : 22h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. : 14h30. S. D. : 17h. / Tango Libre E.A., VO, Ma. : 20h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. : 20h. UPlace de l'Etang- 6900 Marche-en-Famenne / Tel: 084 31 45 18

Virton Patria / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. V. S. L. : 20h30. J. D. Ma. : 18h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. : 18h15. V. : 18h. D. : 20h30. / Jamais le premier soir E.A., VO, S. : 18h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 14h30. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Ma. : 20h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Trois journées d'août 1914 : les villages contre l’oubli E.A., VO, J. : 20h30. D. : 16h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. S. : 16h30. URue des Fosses, 20- 6760 Virton / Tel: 063 57 81 04

NAMUR Couvin Cine-ecran.net / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. V. S. L. Ma. : 20h. D. : 16h. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. : 16h. S. : 18h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 14h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h. / Belle et Sébastien E.A., VO, D. : 18h. / The Ryan Initiative E.A., VF, S. : 16h. D. : 20h. UPlace Général Piron, 6- 5660 Couvin / Tel: 060 34 41 36

Dinant Centre Culturel Régional de Dinant - Cinéma / Fanny E.A., VO, Ma. : 14h. / La grande bellezza E.A., VO s.t. Fr, Ma. : 20h. URue Grande, 37- 5500 Dinant / Tel: 082 21 39 39

Gedinne

Plaza Hotton / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 16h, 20h. V. : 21h. S. : 20h30. D. : 16h15, 20h. Ma. : 20h. / La Reine des neiges E.A., VF, S. : 14h30. / Le manoir magique E.A., VF, Me. : 14h. D. : 14h30. / Philomena E.A., VF, V. : 19h. S. : 18h30. D. : 18h. L. : 20h. / Pierre Rabhi, au nom de la terre E.A., VO, J. : 20h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. : 18h. S. : 16h30. URue Simon, 14- 6990 Hotton / Tel: 084 46 66 12 - 084 46 63 17

Ciné Gedinne / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, D. : 16h10. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. Ma. : 20h15. D. : 18h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. D. : 20h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. : 16h. D. : 14h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, S. : 17h. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 15h. URue de la Croisette, 11- 5575 Gedinne / Tel: 061 46 96 44

Libramont

Gembloux

Cinépointcom Libramont / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. : 17h, 20h. J. V. S. D. Ma. : 20h. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. : 20h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, V. D. : 20h. S. : 17h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. : 14h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Mandela: Long Walk to Freedom E.A., VF, J. : 20h. / Match Retour E.A., VF, V. S. : 22h. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. : 14h30. S. D. : 17h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. D. : 17h. S. : 20h, 22h. UAvenue de Houffalize- 6800 Libramont / Tel: 061 23 47 60

Cinéma Royal / La marche E.A., VO, Ma. : 20h. / La Pirogue E.A., VO s.t. Fr, J. : 20h. URue du moulin, 55b- 5030 Gembloux / Tel: 081 61 38 38

Marche-en-Famenne Cinépointcom Marche / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. D. : 17h, 20h. J. Ma. : 20h. V. : 20h, 22h. S. : 17h, 20h, 22h. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. S. : 14h30, 17h30. D. : 14h30. / La vie domestique E.A., VO, Me. D. : 17h. J. Ma. : 20h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. V. S. D. : 20h. / Le manoir magique E.A., VF, Me. S. D. :

Namur Eldorado / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h10, 20h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. J. V. L. Ma. : 13h30, 18h10, 20h30. S. D. : 18h10, 20h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h, 18h10. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 20h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 16h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 20h30. VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h. / Lulu, femme nue E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 13h30. / Mea Culpa E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 16h, 18h10, 20h30. / Nymphomaniac - Part 2 E.N.A., VO s.t. Fr, Me. J. V. S. D. L. Ma. :

20h30. / Suzanne E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 18h10. / Un beau dimanche E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h10, 20h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 13h30, 16h, 18h10, 20h30. URue de Fer, 40- 5000 Namur / Tel: 081 22 04 44 Forum / Les Âmes de papier E.A., VO, J. : 20h15. S. : 15h. D. : 18h. / Mère et fils E.A., VO s.t. Fr, Me. : 20h15. S. : 18h. D. : 15h. / Juliette E.A., VO, Me. : 15h. J. : 18h. S. : 20h15. / When I Saw You E.A., VO s.t. Fr, Me. : 18h. D. : 20h15. URue du Belvédère, 41- 5000 Namur / Tel: 081 22 26 19 Maison de la Culture de la Province de Namur / Zorba le grec E.A., VO s.t. Fr, Ma. : 20h. UAvenue Golenvaux, 14- 5000 Namur / Tel: 081 77 67 73

Namur (Jambes) Acinapolis / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h, 20h, 22h30. / 12 Years a Slave E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Dallas Buyers Club E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h, 20h, 22h30. / Homefront E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 20h, 22h30. / I, Frankenstein E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h, 20h, 22h30. VF 3D, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Jack et la mécanique du coeur E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h. / Jamais le premier soir E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 20h, 22h30. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h. / Le Hobbit : la Désolation de Smaug E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h, 17h, 20h30, 22h. / Les brasiers de la colère E.N.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, S. D. : 14h30. / Morrissey 25: Live (Concert)E.A., VO, J. : 20h. / Philomena E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h30. / Zulu E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 22h30. / Belle et Sébastien E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30. / Prêt à tout E.A., VO, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 17h. / The Ryan Initiative E.A., VF, Me. J. V. S. D. L. Ma. : 14h30, 17h, 20h, 22h30. URue de la Gare fleurie, 16- 5100 Namur (Jambes) / Tel: 081 32 04 40

Nismes Ciné Chaplin / Yves Saint Laurent E.A., VO, Me. D. Ma. : 20h. / M. Peabody et Sherman: Les Voyages dans le temps E.A., VF, D. : 15h. / Philomena E.A., VF, V. S. : 20h. D. : 17h30. URue de l'Eglise, 1- 5670 Nismes / Tel: 060 31 21 68

Tamines Cinéma Cameo (Tamines) / L'île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2 E.A., VF, D. : 14h. / Les Rayures du zèbre E.A., VO, Me. J. V. : 20h15. S. : 20h30. D. Ma. : 18h15. / Belle comme la femme d'un autre E.A., VO, Me. : 18h15. / La Reine des neiges E.A., VF, Me. D. : 16h. / Le Loup de Wall Street E.A., VF, D. : 20h15. / Le manoir magique E.A., VF, S. : 14h. / Marina E.A., VO s.t. Fr, S. : 18h. Ma. : 20h15. / Belle et Sébastien E.A., VO, S. : 15h50. URue Notre Dame, 27- 5060 Tamines / Tel: 0476 90 28 62

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

17

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Expos l Surréaliste

Paris, la Maison de Victor Hugo est un lieu de rêve.

P Le

génie d’un homme s’y exprime de ses dessins au mobilier.

E

ntrez­y, vous ne serez pas déçu! Posant nos pas dans ce qui fut le quotidien d’Hugo de 1832 à 1848, on s’y sent soudainement sous l’em­ prise d’un homme qui fut un aventurier de génie, se jouait des contraintes en créateur sans frontières. Poète, pamphlétaire, écrivain, politicien, peintre, amoureux fécond, Victor Hugo sublimait ce qu’il en­ treprenait. Et s’il connut son purgatoire au­delà d’une mort célébrée par pompes nationales, nul, aujourd’hui, ne contredirait encore la carrure excep­ tionnelle de l’homme, de l’artiste, du meneur inspiré. C’est simple, il alla jusqu’à sculpter lui­même son mobilier. Où trouvait­il le temps? Se poser la ques­ tion, c’est aussi se perdre en des méandres de suppu­ tations sans réponse autre que l’évidente: il créa au­ dessus de la mêlée! Sa maison parisienne, l’Hôtel de Rohan­Guéméné, du XVIIe siècle, Hugo en habita le second étage. Re­ convertie en musée, elle s’assortit avec bonheur d’ex­ positions temporaires de la meilleure veine et il en est une, justement, à voir avant sa fermeture le 16 fé­ vrier. Avec “La cime du rêve”, le parcours proposé confronte Victor Hugo aux Surréalistes et la rencon­ tre n’a rien d’anecdotique, de farfelu. On s’y pro­ mène, convaincu que le Père Victor fut aussi un avant­gardiste en tout domaine. Le cartel, à l’entrée, le signale à bon escient : “Le Surréalisme est né vers 1920, alors que la gloire de Victor Hugo vacille, que, du poète, on n’apprend plus que quelques poèmes classi­

Musées BRUXELLES argos/Centre for Art & Media 50 Tablotins musiqués. Oeuvres sur papier de Joëlle de La Casinière. ‣ Jusqu’au 30·03. Du Me. au D. de 11 à 18h, de 3 à 5 €. Written on Tablets of Flesh. Oeuvres d’Erik Bünger. ‣ Jusqu’au 30·03. URue du Chantier 13 - 1000 Bruxelles - 02 229 00 03 - www.argosarts.org

Association du Patrimoine Artistique From Street to Museum. Skateboards 1977-2003. Une expo consacrée au décor des skateboards, réunissant environ 170 planches. ‣ Jusqu’au 28·02. Du J. au S. de 14 à 18h, 2 €. URue Charles Hanssens 7 - 1000 Bruxelles - 02 512 34 21 www.associationdupatrimoineartistique.be

Autoworld Fun Cup. L’expo fête le retour de Volkswagen aux 25 Heures Fun Cup de Francorchamps. ‣ Jusqu’au 28·02. Du L. au V. de 10 à 17h, les S. et D. jusqu’à 18h, de 5 à 9 € (gratuit < 6 ans). UEsplanade du Cinquantenaire - 1000 Bruxelles - 02 736 41 65 www.autoworld.be

Centrale for Contemporary Art Johan Muyle “Indian Studio”. Oeuvres picturales et sculpturales. ‣ Jusqu’au 09·02. Du Ma. au D. de 10h30 à 18h, de

18

ques et bien­pensants, qu’il est méprisé par l’université et, politiquement, vilipendé à gauche comme à droite. Or, en 1924, dans son Manifeste, André Breton place Victor Hugo parmi les ancêtres du Surréalisme… mouvement d’avant­garde.” Et les Surréalistes d’emboîter le pas au patron, fût­ce avec des réserves, pour en révéler l’ignoré, le dénigré : un Hugo épris de liberté, d’amour, de rêve, d’imagination débridée. Baudelaire et Rimbaud en avaient magnifié les fa­ cettes avant les Surréalistes. Avec ces derniers, Hugo renaît en somme de ses cendres. Hugo n’avait­il pas, avant eux, tâté, en ses dessins fantastiques, halluci­ nés, démoniaques et géniaux, du pochoir, de l’em­ preinte, du frottage, de la tache! N’avait­il pas été un visionnaire, un être épris de ce que la nature recelait en elle de monde au­delà du monde! Hugo et ses pairs surréalistes ont affronté semblables tourments: la Révolution française et ses prolongements euro­ péens, d’une part, la Première Guerre mondiale et son désastre européen, de l’autre.

“Château fort”, Victor Hugo, plume et lavis d’encre brune, pierre noire, gouache et pochoir. Epris de liberté, d’amour, de rêve, d’imagination débridée, le poète a également tâté du pinceau et du pochoir.

Sur cette trame, le Musée présente un ensemble de dessins, peintures, manuscrits, ouvrages, photos, do­ cuments que leur réunion d’un siècle à l’autre rend plus passionnants encore. Si Hugo émerveille par la richesse de ses coups d’encre et de crayon, la subli­ mation de ses sujets, les Surréalistes témoignent de la diversité de leurs fantasmes. Il y est même question de “L’honneur des poètes”. De Man Ray à Yves Tan­ guy, d’André Breton à Max Ernst, de René Magritte à Brassaï… Ils sont tous là au rendez­vous d’un Hugo encore une fois au meilleur de sa forme! Roger Pierre Turine

© ADAGP, PARIS 2013 PHOTO : © COURTESY OF SOTHEBY’S

PA

© MAISONS DE VICTOR HUGO/ROGER-VIOLLET

La cime du rêve

U “La cime du rêve”, à la Maison de Victor Hugo, à Paris. Jusqu’au 16 février. Infos: +33­(0)1.42.72.10.16 et www.musee­hugo.paris.fr U Paris est à 1h22 de Bruxelles via www.thalys.com

2,50 à 5 € (gratuit < 18 ans).

UPlace Sainte-Catherine 44 - 1000 Bruxelles - 02 279 64 44 www.centrale-art.be

Centre belge de la Bande Dessinée Animal Lecteur. Une expo consacrée à la série créée par Sergio Salma et Libon. ‣ Jusqu’au 16·02. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 3 à 8 €. La BD suisse à Bruxelles. Parmi plus d’une centaine d’auteurs recensés au pays de Guillaume Tell, le CBBD a choisi d’exposer les auteurs suisses qui entretiennent des liens privilégiés avec la Belgique. Parmi eux, des célébrités - Derib, Cosey, Zep, Marini - mais aussi des auteurs renommés de la BD d’aujourd’hui comme Tirabosco, Frederik Peeters, Wazem... ‣ Jusqu’au 18·05. Will Eisner, du Spirit au roman graphique. L’auteur américain fut d’abord connu pour avoir créé le “Spirit” (1940), mais sa notoriété repose tout autant sur l’invention du terme “graphic novel” (roman graphique), format des oeuvres qu’il tracera dans la seconde partie de sa vie. ‣ Jusqu’au 02·03. URue des Sables 20 - 1000 Bruxelles - 02 219 19 80 - www.cbbd.be

Centre Culturel Coréen Kokdu, Compagnons de l’âme. Exposition de Kokdu, figures funéraires coréennes taillées en bois de pin, et peintes en couleurs vives. ‣ Jusqu’au 22·03. Du L. au S. de 9 à 17h. URue de la Régence 4 - 1000 Bruxelles - 02 274 29 80

Halles Saint-Géry Aux sources de l’Art Nouveau. Victor Horta et Bruxelles. L’expo met à l’honneur les plus belles réalisations de l’architecte et plonge le visiteur dans l’intimité de la création d’un des plus grands artistes de l’Art Nouveau. ‣ Jusqu’au 16·03. Tous les jours de 10 à 18h, entrée libre. UPlace Saint Géry - 1000 Bruxelles - 02 502 44 24 - www.hallessaintgery.be

Iselp Bonom, le singe boiteux. Dessins, esquisses et travaux préparatoires de Vincent Glowinski (aka Bonom), accompagnés de photos de Ian Dyckmans qui a suivi l’artiste durant ses expéditions nocturnes. ‣ Jusqu’au 22·03. Du L. au S. de 11 à 18h30, nocturne le J. jusqu’à 20h, entrée libre. UBoulevard de Waterloo 31 - 1000 Bruxelles - 02 504 80 70 www.iselp.be

Maison d’Art Actuel des Chartreux Charlotte Marchand. Peintures et dessins. ‣ Jusqu’au 08·03. Du J. au S. de 14 à 18h. URue des Chartreux 26-28 - 1000 Bruxelles - 02 513 14 69 - www.maac.be

Maison du Folklore et des Traditions Le Carnaval de Binche, 10 ans de reconnaissance par l’Unesco. Une quarantaine de photos réalisées par Olivier Desart, ainsi que divers objets liés au carnaval rendront perceptibles la passion collective qui fait de ce patrimoine vivant un moment de convivialité hors du commun.

“Forêt et soleil”, Max Ernst, huile sur toile. Victor Hugo était épris de ce que la nature recelait en elle un monde au-delà du monde.

‣ Jusqu’au 09·03. Du Me. au D. de 13 à 18h, entrée libre.

URue du Chêne 19 - 1000 Bruxelles - 02 279 64 11 - www.brupass.be

Musée des Lettres et des Manuscrits Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime. Correspondances amoureuses. Juliette Drouet adresse d’innombrables billets doux à Victor Hugo, Napoléon, Cocteau, Zola ou Piaf se livrent dans des missives ardentes tandis que Brel et Gainsbourg célèbrent Cupidon à travers leurs chansons ! ‣ Jusqu’au 16·03. Du Ma. au V. de 10 à 18h, les S. et D. de 11 à 18h, de 5 à 7 €.

Musée des Instruments de Musique SAX200. 2014 marque les 200 ans de la naissance d’Adolphe Sax. L’expo vous apprendra tout sur le personnage, sur le saxophone, mais aussi sur ses autres inventions (le saxhorn, le saxotromba...), sa vie privée et divers aspects moins connus, comme les instruments médicaux qu’il a imaginés ! ‣ Du 08·02 au 11·01. Du Ma. au V. de 9h30 à 17h, les S. et D. de 10 à 17h, de 2 à 12 € (gratuit < 4 ans). UMontagne de la Cour 2 - 1000 Bruxelles - 02 545 01 30 - www.mim.be

Musée de la Porte de Hal Des jouets qui font... POUET !. L’expo présente plus de 600 jouets en caoutchouc ou en vinyle dit “couineurs” ou “à cri”. ‣ Jusqu’au 15·06. Du Ma. au V. de 9h30 à 17h, les S. et D. de 10 à 17h, de 1,50 à 5 € (gratuit < 6 ans).

Musées royaux d’Art et d’Histoire - Musée du Cinquantenaire Ramayana. Miniatures indiennes du Musée National de New Delhi. Le Ramayana, grande épopée hindouiste classique de l’Inde, a été une source d’inspiration pour de nombreux artistes au cours des siècles. europalia.india. ‣ Jusqu’au 18·05. Du Ma. au V. de 9h30 à 17h, les S. et D. de 10 à 17h, de 4 à 8 € (gratuit < 6 ans).

UBoulevard du Midi 5 - 1000 Bruxelles - 02 533 34 52 - www.mrah.be

UParc du Cinquantenaire 10 - 1000 Bruxelles - 02 741 72 11 - www.mrah.be

Musée de la Ville - Maison du Roi De la halle au pain au Musée de la Ville. L’expo retrace l’histoire mouvementée du Musée de la Ville à l’aide d’archives, de gravures, de dessins, de peintures, de plans, de sculptures, de photos et de reconstructions digitales. ‣ Jusqu’au 20·04. Du Ma. au D. de 10 à 17h, le J. jusqu’à 20h, 4 €.

Musées royaux des Beaux-Arts L’Inde révélée. Les Photographes pionniers (1850-1910). L’expo met en lumière la photographie pionnière en Inde et ses conséquences commerciales, par le biais d’une sélection de photos et de négatifs jamais exposés. europalia.india. ‣ Jusqu’au 09·03. Du Ma. au D. de 10 à 17h, de 2 à 8 € (gratuit < 5 ans).

UGalerie du Roi 3 - 1000 Bruxelles - 02 514 71 87 - www.mlmb.be

UGrand-Place - 1000 Bruxelles - 02 279 43 50 www.museedelavilledebruxelles.be

URue de la Régence 3 - 1000 Bruxelles - 02 508 32 11 - www.fine-arts-museum.be

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Palais des Beaux-Arts/Bozar Cristina Iglesias. Ses sculptures en béton, en fer, en albâtre, en vitrail et en textile ouvrent la porte à la réflexion et invitent le spectateur à s’interroger sur son rapport évident à la nature. ‣ Jusqu’au 25·05. Du Ma. au D. de 10 à 18h, le J. jusqu’à 21h, entrée libre. Nautilus. Navigating Greece. L’expo se penche sur la relation étroite entre les Grecs et la mer Méditerranée à travers les siècles, en présentant une centaine d’œuvres et d’objets historiques (sculptures en bronze et en marbre, poteries…) ainsi que des oeuvres d’art contemporain. ‣ Jusqu’au 27·04. Horaires ci-dessus, de 2 à 8 € (gratuit < 6 ans). Zurbarán, maître de l’âge d’or espagnol. L’oeuvre de Francisco de Zurbarán se caractérise par un naturalisme pur, empreint d’une sensibilité poétique moderne. Il traduit dans ses toiles la nouvelle mentalité apparue après le Concile de Trente (1545-1563), qui a fait souffler sur l’Espagne des XVIe et XVIIe siècles un vent de nouveauté. ‣ Jusqu’au 25·05. Horaires ci-dessus, de 2 à 12 € (gratuit < 6 ans). URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

Tour & Taxis Vu à la radio - 100 ans de radio en Belgique. Le 28 mars 1914 était diffusée la première émission de radio en Belgique. Une première belge mais aussi européenne, et le début d’une aventure qui va passionner plusieurs générations d’auditeurs. ‣ Jusqu’au 27·04. Du L. au V. de 9 à 17h, les S. et D. de 10 à 18h, de 6 à 10 € (gratuit < 6 ans). UAvenue du Port 86c - 1000 Bruxelles - 02 549 60 49 - www.exporadio.be

Villa Empain - Fondation Boghossian La Route Bleue. Périples et beautés de la Méditerranée à la Chine. L’expo suit la route de l’ancienne Route de la Soie à travers la couleur bleue qui, depuis de nombreux siècles, inspire artistes, artisans et poètes d’Orient et d’Occident. ‣ Jusqu’au 09·02. Du Ma. au D. de 10 à 18h30, de 8 à 10 € (gratuit < 8 ans). UAvenue Franklin Roosevelt 67 - 1000 Bruxelles - 02 627 52 30 www.villaempain.com

Fondation A Stichting Only Exceptions. Oeuvres de Lewis Baltz. ‣ Jusqu’au 30·03. Du J. au D. de 13 à 18h ou sur rdv, de 2 à 4 € (gratuit < 12 ans). UAvenue Van Volxem 304 - 1190 Bruxelles - 02 502 38 78 www.fondationastichting.be

Artcurial 10 Basquiat. Une exposition dédiée à Jean-Michel Basquiat, peintre et graffeur new-yorkais (1960-1988). ‣ Jusqu’au 14·02. Du L. au V. de 10 à 18h, le S. de 11 à 18h. UAvenue Franklin Roosevelt 5 - 1050 Bruxelles - 02 644 98 44 www.artcurial.com

Atelier 340 Muzeum Empilement. Maren Dubnick reconfigure l’espace public, détourne les usages et la valeur esthétique d’objets fonctionnels et d’éléments architecturaux. L’Atelier présente une installation ainsi qu’une sélection d’oeuvres de l’artiste. ‣ Jusqu’au 02·03. Du Ma. au D. de 14 à 19h, de 1 à 7 € (gratuit < 6 ans). UDrève de Rivieren 340 - 1090 Bruxelles - 02 424 24 12 www.atelier340muzeum.be

Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la création Un chemin de traverse. Cinquante ans de photographies de Vincent Verhaeren. ‣ Jusqu’au 09·03. UPlace Emile Bockstael - 1020 Bruxelles - 02 424 16 00 www.maisondelacreation.org

La Fonderie - Musée bruxellois de l’Industrie et du Travail Vies de Zinc. En 1868, la Société des mines et fonderies de zinc de la Vieille-Montagne, d’origine liégeoise, fait photographier individuellement ses ouvriers et employés. Ces images les montrent po-

sant avec habits et outils et dévoilent des bribes de vies au coeur de la Révolution industrielle. ‣ Jusqu’au 25·05. Du Ma. au V. de 10 à 17h, les S. et D. de 14 à 17h, de 3 à 5 €. URue Ransfort 27 - 1080 Bruxelles - 02 410 99 50 - www.lafonderie.be

La Charcuterie d’Art Portraits crashés. Oeuvres des artistes de la “S” Grand Atelier: Rita Arimont, Josiane Herman, Léon Louis et Jean Leclercq. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Me. au S. de 12 à 18h, entrée libre. UAvenue Paul Dejaer 16 - 1060 Bruxelles www.cosmoscosmos.be

Centre culturel d’Uccle Lionel Vinche, le peintre de toutes les libertés. ‣ Jusqu’au 09·02. Du Ma. au V. de 13 à 17h, les S. et D. de 10 à 18h, entrée libre. URue Rouge 47 - 1180 Bruxelles - 02 374 64 84 - www.ccu.be

Bibliotheca Wittockiana Musée de l’Art de la reliure Le Temps des Cités. Donation François Schuiten. A l’occasion des 30 ans des “Cités Obscures”, François Schuiten a pris la décision de donner à la Fondation Roi Baudouin les dessins originaux et les “bleus” des volumes de cette série, réalisée en collaboration avec Benoît Peeters, ainsi que les documents préparatoires aux volumes exécutés avec son frère Luc et son ancien professeur Claude Renard. ‣ Jusqu’au 19·04. Du Ma. au D. de 10 à 17h, entrée libre. URue du Bemel 23 - 1150 Bruxelles - 02 770 53 33 - www.wittockiana.org

BRABANT WALLON

LA LOUVIÈRE Centre de la Gravure et de l’Image imprimée White Noise. L’oeuvre de Christiane Baumgartner combine deux média: la gravure sur bois et la vidéo. ‣ Du 08·02 au 18·05. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 3 à 6 € (gratuit < 12 ans). URue des Amours 10 - 7100 La Louvière - 064 27 87 27 www.centredelagravure.be

Musée Ianchelevici Signes, fils [et] matières. Six plasticiennes confrontent leur notion d’espace autour de matériaux sensibles tels le caoutchouc, la porcelaine, le fil de soie, la céramique, le papier... ‣ Jusqu’au 09·03. Du Ma. au V. de 11 à 17h, les S. et D. de 14 à 18h, de 2 à 3 € (gratuit < 12 ans). UPlace communale 21 - 7100 La Louvière - 064 28 25 30 - www.ianchelevici.be

MARCINELLE Bois du Cazier Papa Pirate. L’expo présente les planches originales du livre “Papa Pirate”, écrit par Davide Cali et illustré par Maurizio Quarello. ‣ Jusqu’au 20·04. Du Ma. au V. de 9 à 17h, les S. et D. de 10 à 18h, de 4,50 à 7 € (gratuit < 6 ans). URue du Cazier 80 - 6001 Marcinelle - 071 88 08 56 - www.leboisducazier.be

MONT-SUR-MARCHIENNE Musée de la Photographie Charleroi. Claire Chevrier livre sa vision de la ville en une trentaine de photographies couleur. ‣ Jusqu’au 18·05. Du Ma.

au D. de 10 à 18h, de 3 à 6 € (gratuit < 12 ans). Gilles Caron. Le conflit intérieur. A partir d’archives (tirages d’époque, négatifs, documents anciens...), l’expo permet de redécouvrir l’une des plus importantes figures du photojournalisme de la seconde moitié du XXe siècle. ‣ Jusqu’au 18·05. Jours de guerres (1960-2001). Un choix dans les collections du Musée. L’expo présente une vingtaine d’images issues des grands noms du photoreportage. ‣ Jusqu’au 18·05. UAvenue Paul Pastur 11 - 6032 Mont-sur-Marchienne - 071 43 58 10 www.museephoto.be

LIÈGE

UFeronstrée 136 - 4000 Liège - 04 221 68 17 www.grandcurtiusliege.be

Les Chiroux Refaire². Autour d’une dynamique propre à la création, celle de l’obsession, du recommencement, de l’idée fixe, l’expo présente une sélection d’œuvres issues de la collection du MADmusée, croisées avec des travaux d’artistes actuels. ‣ Jusqu’au 29·03. Du Me. au S. de 13 à 18h, entrée libre. UPlace des Carmes 8 - 4000 Liège - 04 223 19 60 - www.chiroux.be

MADmusée Sylvain Cosijns. Dessins au crayon et au pastel. ‣ Jusqu’au 22·02. Du L. au V. de 10 à 17h, le S. de 14 à 17h, entrée libre. UParc d’Avroy 8 - 4000 Liège - 04 222 32 95 www.madmusee.be

EUPEN IKOB - Museum für Zeitgenössische Kunst Eupen Fata Morgana. Oeuvres de Ruben Bellinkx, Wim Catrysse, Katrin Kamrau, Isa Melsheimer, Benoît Platéus, Emmanuel Van Der Auwera, Leon Vrancken, Freek Wambacq... ‣ Jusqu’au 06·04. Du Ma. au D. de 13 à 17h, de 2 à 6 €. URotenberg 12 - 4700 Eupen - 087 56 01 10 www.ikob.be

LIÈGE Grand Curtius L’Autre Ensor. L’expo dévoile une collection inédite d’œuvres de jeunesse de James Ensor, une cinquantaine de dessins réalisés entre 1880 et 1900. ‣ Jusqu’au 23·03. Du L. au D. de 10 à 18h, fermé le Ma., de 2,50 à 5 € (gratuit < 12 ans).

Musée d’Ansembourg Xooang Choi. Avec ses résines peintes, l’artiste coréen offre un spectacle saisissant d’êtres humains et de silhouettes traitées sur un mode hyper réaliste. ‣ Jusqu’au 14·02. Du J. au D. de 10 à 18h, 5 € (gratuit sur présentation d’un ticket de spectacles “Pays De Danses”). UFéronstrée 114 - 4000 Liège - 04 221 94 02 www.liege.be

Musée des Beaux-Arts Tensions - Torsions. Oeuvres récentes de Maurice Frydman: monotypes, installations, dessins... ‣ Jusqu’au 23·02. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 3 à 5 € (gratuit < 12 ans). UFéronstrée 86 - 4000 Liège - 04 221 92 31 www.beauxartsliege.be

LA HULPE Fondation Folon Face to Face. Exposition de l’association Pêcheur de lune, présentant des portraits et autoportraits d’artistes adultes handicapés mentaux. ‣ Jusqu’au 03·03. Du Ma. au V. de 9 à 17h, les S. et D. de 10 à 18h, entrée libre. UDrève de la Ramée 6a - 1310 La Hulpe www.pecheurdelune.be/facetoface

LOUVAIN-LA-NEUVE Musée de Louvain-la-Neuve Bauchau en échos. Oeuvres d’Albert Palma et Anne Dejaifve. ‣ Jusqu’au 09·03. Du Ma. au V. de 10 à 18h, les S. et D. de 14 à 18h, de 2 à 3 € (gratuit < 18 ans).

UPlace Blaise Pascal 1 - 1348 Louvain-la-Neuve - 010 47 48 41 - www.muse.ucl.ac.be

HAINAUT HORNU Grand-Hornu Images Lightings. Figure emblématique de l’architecture et du design scandinave, Alvar Aalto (1898-1976) a été l’un des pionniers dans la recherche de solutions qui subliment la lumière à l’intérieur de ses bâtiments. ‣ Du 09·02 au 04·05. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 4 à 8 € (gratuit < 6 ans). Living Objects - Made for India. L’expo explore les objets du quotidien de l’Inde à travers le regard de Doshi Levien, un bureau composé de deux personnalités complémentaires: Jonathan Levien et Nipa Doshi. europalia.india. ‣ Jusqu’au 16·02. Détails ci-dessus. URue Sainte-Louise 82 - 7301 Hornu - 065 65 21 21 www.grand-hornu-images.be

MAC’s - Musée des Arts Contemporains de la Communauté française Extravagant Traveler. Une exposition consacrée à Frédéric Platéus. ‣ Du 09·02 au 11·05. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 4 à 8 € (gratuit < 6 ans). Phantasmagoria. Tony Oursler a révolutionné l’art de la vidéo. Son art nous emmène dans des univers oniriques où se mêlent fragments de corps, fantômes et poupées. ‣ Jusqu’au 23·02. USite du Grand Hornu - Rue Sainte-Louise 82 7301 Hornu - 065 65 21 21 www.mac-s.be

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

19

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Expos l Authenticité

Vitalité des arts du namurois ment de nostalgie qui pointe parfois le bout du nez et se pose comme un élément rassurant. Les sculp­ tures d’objets et les collages de Bilal Bahir (Irak, 1988), ainsi que les collages également cousus de Pauline Tonglet (1978) sont des travaux d’assem­ blages sur la mémoire, sur le temps qui passe, sur le privé, sur les souvenirs et les sentiments qu’ils en­ gendrent. Des particularités individuelles qui fort heureusement rejoignent des contextes autres que les leurs et les ouvrent à une dimension plus uni­ verselle.

P Douze

plasticiens de moins de 40 ans donnent un aperçu de la création artistique en Province de Namur.

P Une

majorité de femmes.

S

Une constatation préliminaire porte sur les tech­ niques abordées que l’on pourrait qualifier de clas­ siques dans la mesure où les principes d’installa­ tion, où le recours à la vidéo (sauf en relation de performances) et autres nouveaux médias sont quasiment absents. On assiste dons à une concen­ tration axée sur la peinture, sur le dessin, la photo­ graphie, le collage et plus rarement l’agencement d’objets. Soit des pratiques largement éprouvées dans lesquelles, vu les antécédents, il n’est pas sim­ ple de se distinguer et d’innover. Il semble d’ailleurs que de ce point de vue, les intentions des artistes se modifient en se libérant de plus en plus du poids de l’histoire de l’art pour en revenir à des formulations qui visent avant tout à faire transparaître une per­ sonnalité propre, une forme d’authenticité indivi­ duelle, plutôt que d’investir dans la production

STAVELOT Abbaye de Stavelot Marionnettes du Monde. ‣ Jusqu’au 09·03. Ts les jours de 10 à 18h, 5 €. UCour de l’Abbaye 1 - 4970 Stavelot - 080 88 08 78 www.abbayedestavelot.be

NAMUR GEMBLOUX Espace Mohimont - Agro-Bio Tech Devoir de regard. De grands noms du photojournalisme posent un regard sur 50 ans de combat pour la défense des droits humains. En collaboration avec Amnesty International. ‣ Jusqu’au 14·02. Du Ma. au S. de 9 à 12h et de 13 à 17h, le D. de 13 à 17h, entrée libre. UPassage des Déportés - 5030 Gembloux - 081 61 22 64 - www.devoirderegard.be

NAMUR Maison de la Culture Etat de la question. Jeunes plasticiens en Province de Namur. Exposition d’oeuvres de douze jeunes plasticiens. ‣ Jusqu’au 02·03. Tous les jours de 12 à 18h, entrée libre. UAvenue Golenvaux 14 - 5000 Namur - 081 77 67 73 - www.province.namur.be

Musée des Arts anciens du Namurois Fabuleuses histoires. Des bêtes et des

20

©PHOTO JORIS LUYTEN

elon un processus bien ancré dans sa politi­ que, la Maison de la Culture de la Province de Namur propose un aperçu de la jeune créa­ tion plasticienne (moins de quarante ans) actuelle. Tous les participants ont un lien avec la dite pro­ vince dans laquelle ils habitent, sont nés ou ont étu­ dié. Le jury de sélection a retenu douze participants dont trois sont originaires de l’étranger, exemples du nomadisme et de la mondialisation, et dont sept sont des femmes, ce qui fera mentir toutes les sta­ tistiques en la matière.

Catherine Jaumotte, “Sans titre”, 2009, transfert sur papier toilette. Son œuvre interroge le récit, l’image, le texte, le temps qui passe, l’intimité... d’une soi­disant originalité inédite. La difficulté dans de telles démarches, courageu­ ses car elles ne recherchent pas le dernier bateau à la mode, est de se forger un langage suffisamment fort et singulier quel que soit le registre dans lequel on s’engage. Une autre, est de dépasser un senti­

hommes. L’expo met en exergue le rôle particulier de l’animal dans l’art par le biais de peintures, sculptures, enluminures, pièces d’orfèvrerie... ainsi que de créations contemporaines. ‣ Jusqu’au 16·02. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 2,50 à 5 €. UHôtel de Gaiffier d’Hestroy - Rue de Fer 24 5000 Namur - 081 77 67 54 www.museedesartsanciens.be

Musée provincial Félicien Rops Jean Delville (1867-1953). Maître de l’idéal. L’expo présente plus 80 oeuvres et documents (dessins, peintures, ouvrages, lettres) ponctués par les écrits de l’artiste. ‣ Jusqu’au 04·05. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 1,50 à 3 € (gratuit < 12 ans).

Museum Mayer van den Bergh Sarah Westphal. Allure Craquelure. L’artiste contemporaine allemande entre en dialogue avec la collection particulière du musée. ‣ Jusqu’au 21·04. Du Ma. au D. de 10 à 17h, de 6 à 8 € (1 € de 12 à 25 ans, gratuit < 12 ans). ULange Gasthuisstr. 19 - 2000 Anvers - 03 338 81 88 www.museummayervandenbergh.be

MALINES Kazerne Dossin Losing Face. Peintures de Jan Vanriet. ‣ Jusqu’au 30·03. Tous les jours de 10 à 17h (fermé le Me.), de 8 à 10 € (2 € < 26 ans).

URue Fumal 12 - 5000 Namur - 081 77 67 55 www.museerops.be

UGoswin de Stassartstraat 153 - 2800 Malines - 015 29 06 60 www.kazernedossin.eu

ANVERS

Museum Schepenhuis Rik Wouters. Peintures, dessins et sculptures. ‣ Jusqu’au 27·04. Du J. au Ma. de 10 à 12h, de 2 à 8 €.

ANVERS FotoMuseum Germaine Van Parys & Odette Dereze. Leur travail photographique jette un regard unique sur l’histoire de la Belgique de 1918 à la fin du siècle passé. ‣ Jusqu’au 02·03. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 1 à 7 € (gratuit < 12 ans). UWaalsekaai 47 - 2000 Anvers - 03 242 93 00 - www.fotomuseum.be

USteenweg 1 - 2800 Mechelen - 015 29 40 30 www.stedelijkemuseamechelen.be

BRABANT FLAMAND DROGENBOS FeliXart Museum Michel Seuphor. Figure clef de la scène

La peinture des Hariton Alexandru Fonea (Rou­ manie, 1988), de Julian Petrisor Fonea (Roumanie, 1987), d’Elodie Goudinakis (1989), voire de Cathe­ rine Jaumotte (1978), interroge nos réalités en se méfiant de toutes fioritures et en tenant compte du temps qui passe. Chez cette dernière et chez d’autres dont Florian Kiniques (1988), on remar­ quera l’association du texte et de l’image, l’appro­ che du récit, le sens de l’évocation et les implica­ tions personnelles qui sont autant d’invitations à un partage d’intimité. Une note présente aussi dans les fils de Romina Remmo et les dessins issus de l’imaginaire de Daphné Sermeus. Dans cet ensemble on distinguera tout spéciale­ ment les photographies aux ambiances sombres d’Idrisse Hidara (1986), l’installation des peintures à partir de déchets trouvés d’Alice Janne (1985) qui élargit son vocabulaire, et les encres sur papier, abs­ traites ou figuratives, de Flora Hubot (1987)qui in­ terroge l’image picturale. Claude Lorent U “Etat de la question. Jeunes plasticiens en Province de Namur / 2014”. A la Maison de la Culture, à Namur. Jusqu’au 2 mars. Catalogue. Texte de Catherine Charlier, présentation de chaque artiste en texte, images coul. et bio ; 64 p., éd. Province de Namur. Infos: www.province.namur.be

artistique de l’Entre-deux-guerres, poète, essayiste, historien et critique d’art, cet intellectuel était un grand défenseur de l’art abstrait. ‣ Jusqu’au 09·03. Du J. au D. de 10h30 à 17h, de 2,50 à 5 € (gratuit < 12 ans).

10 à 17h, de 1 à 8 € (gratuit < 7 ans, de 4 à 9 € en 2014). ULakenhallen - Grote Markt 34 - 8900 Ypres - 057 23 92 20 www.inflandersfields.be

UKuikenstraat 6 - 1620 Drogenbos - 02 377 57 22 - www.felixart.org

FLANDRE ORIENTALE

LEUVEN

GENT

Museum M Michiel Coxcie. Le Raphaël de Flandre. Michiel Coxcie fut un des peintres les plus influents des Pays-Bas au XVIe siècle. L’expo aborde toutes les facettes de sa vie et de son œuvre: sa jeunesse, son séjour en Italie et ses plus grandes réalisations dans son pays (peintures, vitraux monumentaux, oeuvres graphiques, tapisseries...). ‣ Jusqu’au 23·02. Du L. au D. (fermé le Me.) de 11 à 18h, le J. jusqu’à 22h, de 5 à 12 € (gratuit < 13 ans).

Design Museum Seguso Vetri d’Arte (1932-1973). Une exposition consacrée à l’un des plus importants ateliers de verre de Murano au XXe siècle. ‣ Jusqu’au 02·03. Du Ma. au D. de 10 à 18h, de 1 à 5 € (gratuit < 19 ans).

ULeopold Vanderkelenstraat 28 - 3000 Leuven - 016 27 29 29 www.mleuven.be

FLANDRE OCCIDENTALE YPRES In Flanders Fields Museum Guerre & Traumatisme. Les Soins médicaux durant la première guerre mondiale. ‣ Jusqu’au 30·06. Du Ma. au D. de

UJan Breydelstraat 5 - 9000 Gent - 092 67 99 99 www.designmuseumgent.be

Museum Dr. Guislain Guerre et Trauma. L’expo étudie l’attention portée à l’histoire des traumatismes psychologiques et le traitement de la souffrance psychique dans divers conflits du siècle dernier. ‣ Jusqu’au 29·06. Du Ma. au V. de 9 à 17h, les S. et D. de 13 à 17h, de 1 à 6 € (gratuit < 12 ans). UJ. Guislainstr. 43 - 9000 Gent - 09 216 35 95 www.museumdrguislain.be

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Scènes Théâtre BRUXELLES Centre culturel d’Auderghem Notre Dame de perpétuels donuts. Texte et m.e.s. Jordan Beswick, avec Natasha Mashkevich. ‣ Le 10·02 à 20h30, de 15 à 18 €. Sois Belge et tais-toi !. Par la Cie Victor. ‣ Jusqu’au 06·02 à 20h, de 33,50 à 38,50 €. UBd du Souverain 183 - 1160 Bruxelles - 02 660 03 03 - www.cc-auderghem.be

Centre culturel Bruegel Mathilde. De Véronique Olmi, m.e.s. Laure Tourneur, avec Laurie Degand et Alexis Goslain. ‣ Du 06 au 22·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 8 à 12 €. URue des Renards 247 - 1000 Bruxelles - 02 503 42 68 - www.ccbruegel.be

KVS_Bol Ilona. Rosetta. Sue. La première collaboration entre le KVS, le Münchner Kammerspiele & NO99 Tallinn (Estonie). Pour cette production, le metteur en scène allemand Sebastian Nübling s’est inspiré des personnages principaux de trois films: “Drifting Clouds” d’Aki Kaurismäki, “Rosetta” des frères Dardenne et “Sue” d’Amos Kollek. En anglais, allemand et estonien surtitré en néerlandais et français. ‣ Du 08 au 15·02. Du Ma. au S. à 20h, le D. à 15h, de 13 à 20 €. URue de Laeken 146 - 1000 Bruxelles - 02 210 11 12 - www.kvs.be

KVS_Box It’s my life and I do what I want. De et avec Guy Dermul et Pierre Sartenaer. En français et néerlandais surtitrés. ‣ Jusqu’au 08·02 à 20h30, sauf le J. à 12h30, de 13 à 17 €. UQuai aux Pierres de Taille 9 1000 Bruxelles - 02 210 11 00 02 210 11 12 - www.kvs.be

Les Riches-Claires La Concordance des temps. Texte et

m.e.s. Dominique Bréda, avec Daniela Bisconti, Catherine Claeys, Julie Duroisin... ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h30, sauf le Me. à 19h, de 8 à 16 €. Le Grand Soir. De Jean-Louis Leclercq et Patrick Chaboud, m.e.s. Patrick Chaboud, avec Jean-Louis Leclercq et Stéphane Stubbé. ‣ Jusqu’au 15·02. Le Me. à 19h, du J. au S. à 20h30, de 8 à 16 €. URue des Riches Claires 24 1000 Bruxelles - 02 548 25 80 www.lesrichesclaires.be

Palais des Beaux-Arts/Bozar Coalition. Par les collectifs Tristero et Transquinquennal. En fr. et néerl. ‣ Le 11·02 à 12h40, 8 €. Green Porno. De Jean-Claude Carrière et Isabella Rossellini, m.e.s. Muriel Mayette, par Isabella Rossellini. En anglais, surtitré fr./nl. ‣ Les 12 et 13·02 à 20h, de 24 à 34 €. Late Night. Par le Blitz Theatre Group (Grèce). En grec, surtitré en français et en néerlandais. ‣ Les 07 et 08·02 à 20h30, de 14 à 18 €. URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

Théâtre de la Place des Martyrs Ici Mimouna. De et par Farida Zouj, m.e.s. Véronique Castanyer. ‣ Jusqu’au 15·02. Ma. à 19h, du Me. au S. à 20h15, D. 09·02 à 16h, de 9 à 16,50 €. Les Géants de la montagne. De Luigi Pirandello, m.e.s. Daniel Scahaise, avec Jaoued Deggouj, Dolorès Delahaut, Christophe Destexhe... ‣ Du 06·02 au 15·03. Ma. à 19h, du Me. au S. à 20h15, le S. 22·02 à 19h, D. 16 et 23·02 à 16h, de 9 à 16,50 €. UPlace des Martyrs 22 - 1000 Bruxelles - 02 223 32 08 -www.theatredesmartyrs.be

Théâtre de Poche Furious Festival: J’aurais voulu mourir naïf. Lecture de Thomas Coumans. ‣ Les 12 et 13·02 à 20h, entrée libre.

Punk Rock. De Simon Stephens, m.e.s. Olivier Coyette, avec Grigory Collomb, Fanny Donckels, Flavia Papadaniel... Dès 14 ans. ‣ Jusqu’au 08·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 8 à 16 € (8 € pour tous le Me.). UChemin du Gymnase 1 (Bois de la Cambre) - 1000 Bruxelles - 02 649 17 27 www.poche.be

La poésie et

Théâtre Les Tanneurs Et avec sa queue, il frappe !. De Thomas Gunzig, m.e.s. David Strosberg, avec Alexandre Trocki. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 7,50 à 10 €. URue des Tanneurs 75-77 - 1000 Bruxelles - 02 512 17 84 - www.lestanneurs.be

Théâtre National Nourrir l’humanité c’est un métier. Thema #1. Théâtre documentaire de et par Charles Culot et Valérie Gimenez, m.e.s. Alexis Garcia. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h30 (le Me. à 19h30), le D. à 15h, de 10 à 19 €. UBd E. Jacqmain 111-115 - 1000 Bruxelles - 02 203 53 03 - www.theatrenational.be

Théâtre royal du Parc Richard III. D’après Shakespeare, m.e.s. Isabelle Pousseur, avec Guy Pion, Anouchka Vingtier, Philippe Grand’Henry... ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h15 (sauf le S. 15·02 à 15h), le D. à 15h, de 9,50 à 26 €. URue de la Loi 3 - 1000 Bruxelles - 02 505 30 30 - www.theatreduparc.be

Atelier 210 Happy Slapping. De Thierry Janssen, m.e.s. Alexandre Drouet, avec Julien Besure, Sandrine Desmet, Nathan Fourquet-Dubart, Thibault Wathelet. ‣ Du 11 au 22·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 10 à 18 €. UChaussée St-Pierre 210 - 1040 Bruxelles - 02 732 25 98 - www.atelier210.be

Petit Varia La Nuit juste avant les forêts. De Bernard-Marie Koltès, m.e.s. Eric Castex, avec Azeddine Benamara et Dorian Baste. Festival des reprises. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h (sauf les 14 et 15·02 à 22h), de 6 à 20 € (possibilités de pass). URue Gray 154 - 1040 Bruxelles - 02 640 82 58 - www.varia.be

Espace Toots Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière. De et par Guy Theunissen, m.e.s. Yaya Mbile Bitang et Brigitte Baillieux, avec François Ebouele. ‣ Le 06·02 à 20h15, de 5 à 8 €. URue Stuckens 125 - 1140 Bruxelles - 02 241 15 83 - www.lentrela.be

Café Théâtre de la Toison d’Or Sous la robe. De et par Nathalie Penning, m.e.s. Nathalie Uffner. ‣ Du 06·02 au 01·03. Du Me. au S. à 20h30, de 10 à 22 €. UGalerie de la Toison d’Or 396/398 1050 Bruxelles - 02 510 05 10 www.ttotheatre.be

Théâtre de la Flûte Enchantée Crime et lapidation (Destins de femmes). De Marc Helsmoortel, m.e.s. Jean-Luc Duray, avec Charlotte Devyver, Robert Dubois, Jacqueline Préseau... ‣ Jusqu’au 16·02. Du J. au L. à 20h30, le D. à 16h, de 9 à 15 €. URue du Printemps 18 - 1050 Bruxelles - 02 660 79 50 - 0474 28 82 69 www.lafluteenchantee.be

Théâtre Littéraire de la Clarencière Eternelville. De et par Sébastien Vandenberghe, avec Antonio Barilet. ‣ Les 06 et 07·02 à 20h30, de 10 à 14 €. URue du Belvédère 20 - 1050 Bruxelles - 02 640 46 76 - www.laclarenciere.be

Théâtre Varia Hot House. D’Harold Pinter, m.e.s. Marcel Delval, avec Patrick Brull, Pascal Racan... ‣ Jusqu’au 08·02. Du Ma. au S. à 20h30 (le Me. à 19h30), de 6 à 20 €. URue du Sceptre 78 - 1050 Bruxelles - 02 640 82 58 - www.varia.be

22

l Troupe

P Aux

Martyrs, Théâtre en Liberté s’empare de la dernière pièce de Luigi Pirandello, “Les Géants de la Montagne”.

U

ne “fantasmagorie crépusculaire” : voici ce qu’annonce Daniel Scahaise qui monte – scénographie et mise en scène – ce nouveau spectacle de Théâtre en Liberté, aux Martyrs. La frontière qui sépare la raison de la folie, le réel de l’illusion, est la grande question qui traverse l’œuvre du romancier et poète, nouvelliste et dramaturge italien, prix Nobel de littéra­ ture en 1934. Dans “Les Géants de la Montagne”, pièce d’ailleurs inachevée, Luigi Pirandello (1867­1936) place l’ac­ tion dans une villa délabrée, isolée, dans une région escarpée sur laquelle règne un magicien. Un jour arrive une troupe de comédiens, tandis que grondent les géants… Aller au­devant de l’effroi, de plain­pied dans la réalité, en cultivant toujours notre part enfantine, ce merveilleux pouvoir de l’imagination : ces fils rouges parcourent la pièce. “Une pièce mythique, souligne Daniel Scahaise, un enchante­

Centre Armillaire Coming out. D’après des textes de Tom Lannoye, avec Christian Labeau. ‣ Le 06·02 à 20h30, de 10 à 12 €. UBoulevard de Smet de Naeyer 145 1090 Bruxelles - 02 426 64 39 www.ccjette.be

Centre culturel Jacques Franck No Doubt. De René Bizac, m.e.s. Emmanuelle Mathieu, avec Isabelle Wery et René Bizac. ‣ Du 11 au 21·02. Du Ma. au S. à 20h, de 8 à 12 €. UChaussée de Waterloo 94 - 1060 Bruxelles - 02 538 90 20 www.lejacquesfranck.be

Poème 2 Joyo ne chante plus. De François Emmanuel, m.e.s. Pascal Crochet, avec Gwen Berrou. ‣ Du 06 au 09·02, du 20 au 23·02: du J. au S. à 20h, le D. à 16h, de 7 à 15 €. URue d’Ecosse 30 - 1060 Bruxelles - 02 538 63 58 - www.theatrepoeme.be

Le Public Le Jeu des cigognes. De Philippe Blasband, m.e.s. Jos Verbist et Didier de Neck, avec Magali Pinglaut,

Benoît Verhaert et Laurence Vielle... ‣ Jusqu’au 22·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 8 à 25 €. Roméo et Juliette. De Shakespeare, m.e.s. Yves Beaunesne, avec Laurens Aneca, François Beukelaers, Gilian Petrovski... ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 8 à 25 €. Yukonstyle. De Sarah Berthiaume, m.e.s. Armel Roussel, avec Emile Falk-Blin, Lucie Guien, Baptiste Toulemonde et Coline Wauters. ‣ Jusqu’au 01·03. Du Ma. au S. à 20h30, de 8 à 25 €. URue Braemt 64-70 - 1210 Bruxelles - 0800 944 44 - www.theatrelepublic.be

Magic Land Théâtre Le Mystère du château d’Hoogvorst. Texte et m.e.s. Patrick Chaboud, par la Cie du Magic Land Théâtre. COMPLET les 07, 08, 14, 15, 21, 22, 23·02, 01 et 08·03. ‣ Du 07·02 au 08·03. Du Ma. au S. à 20h30, le D. 23·02 à 15h30, de 15 à 18 €. URue d’Hoogvorst 8-14 - 1030 Bruxelles - 02 245 50 64 www.magicland-theatre.com

Théâtre 140 Ma Marseillaise. De et par Darina Al

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Notre sélection

URue Basse 11 - 1460 Ittre - 067 64 81 11 www.lavalette.be

l’effroi

LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier Théâtre Jean Vilar Un air de famille. D’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, m.e.s. Olivier Leborgne, avec Olivier Cuvellier, Stéphanie Van Vyve, Julien Lemonnier... COMPLET les 13 et 14·02 et du 20 au 22·02. ‣ Du 11 au 28·02. Du Ma. au V. (et le S. 22·02) à 20h30, le J. à 19h30, le D. 23·02 à 16h, de 10 à 20 €.

Théâtre en Liberté en répétition.

UPlace de l’Hocaille 6 - 1348 Louvain-laNeuve - 0800 25 325 - www.atjv.be

Aula Magna Sois belge et tais-toi !. Par la Cie Victor. ‣ Du 12 au 14·02 à 20h, de 20 à 35 €.

PHILIPPE FONTAINE

UPlace Lemaire 1 - 1348 Louvain-la-Neuve - 010 49 78 00 - www.aulamagna.be

ment, un grand spectacle fellinien, une histoire fascinante, des per­ sonnages étonnants, un environnement décoratif et musical spec­ taculaire. […] une troupe rompue au chant, à la pantomime, aux masques et à la musique. Il n’y aura plus qu’à se laisser aller.” Pour le metteur en scène encore, “Les Géants de la Monta­ gne”, c’est “le triomphe de la fantaisie, le triomphe de la poésie, mais en même temps la tragédie de la poésie, au milieu de ce brutal monde moderne de plus en plus virtuel”. Une ample équipe d’acteurs embrasse cette matière : Maxime Anselin, Barbara Borguet, Toni D’Antonio, Isabelle De Beir, Gauthier de Fauconval, Jaoued Deggouj, Daniel Dejean, Dolorès Delahaut, Karen De Paduwa, Christophe Destexhe, Bernard Gahide, Stéphane Ledune, Julie Lenain, Bernard Mar­ baix, Laure Renaud Goud, Sylvie Perederejew, Hélène Theu­ nissen… Citons encore la musique originale de Daniel Dejean et la création vidéo de Vincent Pinckaers. M.Ba.

U Bruxelles, Théâtre de la place des Martyrs (grande salle), du 6 février au 15 mars, du mercredi au samedi à 20h15 (sauf samedi 22 février à 19h), le mardi à 19h, les dimanches 16 et 23 février à 16h. Infos & rés. : 02.223.32.08, www.theatredesmartyrs.be

Joundi, m.e.s. Alain Timar. ‣ Du 12 au 14·02 à 20h30, de 8 à 18 €. UAvenue Eugène Plasky 140 1030 Bruxelles - 02 733 97 08 www.theatre140.be

Théâtre de la Balsamine Trilogie de l’enfer. Texte et m.e.s. Martine Wijckaert, avec Yvette Poirier, Véronique Dumont et Héloïse Jadoul. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Me. au S. à 20h30, de 6 à 14 €. UAvenue Félix Marchal 1 - 1030 Bruxelles - 02 735 64 68 - www.balsamine.be

Ecuries de la Maison Haute La Turnàta. De Nicola Bonazzi et Mario Perrotta, m.e.s. Mario Perrotta, avec Hervé Guerrisi. ‣ Jusqu’au 08·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 10 à 14 €. UPlace Gilson 3 - 1170 Bruxelles - 02 663 85 50 - 02 672 14 39 www.lavenerie.be

Espace Delvaux La Civilisation, ma mère. D’après le roman de Driss Chraïbi, m.e.s. Gennaro Pitisci, avec Ben Hamidou. ‣ Jusqu’au 08·02 à 20h30, de 10 à 16 €.

UPlace Keym - Rue Gratès 3 - 1170 Bruxelles - 02 663 85 50 - 02 672 14 39 www.lavenerie.be

Centre Communautaire de Joli-Bois Un homme debout. Texte et m.e.s. Jean-Michel Van den Eeyden d’après le récit de vie de Jean-Marc Mahy, par Jean-Marc Mahy. ‣ Les 12 et 14·02 à 20h, de 10 à 14 €. UDrève Des Shetlands 15 - 1150 Bruxelles - 02 779 07 89 - www.ccjb.be

W:Halll Tout doit sortir !. De et par Véronique Gallo, m.e.s. Jean Lambert et Amandine Letawe. ‣ Le 12·02 à 20h30, de 15 à 18 €. UAv. Ch. Thielemans 93 - 1150 Bruxelles - 02 773 05 88 - www.whalll.be

BRABANT WALLON ITTRE Théâtre de la Valette Shirley Valentine. De Willy Russell, m.e.s. Léonil Mc Cormick, avec Delphine Charlier. ‣ Jusqu’au 09·02. Du J. au S. à 20h30, le D. à 18h, de 10 à 15 €.

Festival Universatil @ Salle Salmigondis Le Père Noël est une ordure. Adaptation de la pièce du Splendid, m.e.s. Sarah Marcel et Laëtitia Boisdequin, avec Marie Defreyne, Chloé Drèze... ‣ Du 11 au 14·02 à 20h, de 4 à 8 € (pass 5 spectacles de 16 à 25 €). Les Acteurs de bonne foi. Adaptation du texte de Marivaux, m.e.s. Jean-François Roland et Hélène Van Den Broucke, avec Maud Carpentier, Lisette Grégoire... ‣ Jusqu’au 07·02 à 20h, de 4 à 8 €. UPlace des Sciences - 1348 Louvain-laNeuve - 0493 23 26 62 www.universatil.be

OTTIGNIES - LOUVAIN - LA NEUVE Centre culturel La Vie devant soi. Adaptation du roman de Romain Gary, m.e.s. Michel Kacenelenbogen, avec Janine Godinas, Itsik Elbaz, Nabil Missoumi et Benoît Van Dorslaer. ‣ Le 08·02 à 20h30, de 10 à 20 €. UAv. des Combattants 41 - 1340 Ottignies - 010 41 44 35 - www.poleculturel.be

TUBIZE Théâtre du Gymnase Sois belge et tais-toi !. Par la Cie Victor. ‣ Les 07 et 08·02 à 20h, de 37 à 39,50 €. UBoulevard G. Deryck 124 - 1480 Tubize - 02 355 98 95 - www.tubizeculture.be

HAINAUT ATH Le Palace - Maison Culturelle La Robe de Gulnara. D’Isabelle Hubert, m.e.s. Geneviève Damas, avec Laurence Briand, Saïd Jaafari... ‣ Le 08·02 à 20h, de 12 à 15 €. Vieilles chansons maléfiques. De Jon Marans, m.e.s. Jean-Claude Idée, avec Jean-François Brion et Alexandre von Sivers. ‣ Le 12·02 à 20h, de 12 à 15 €. URue de Brantignies 4 - 7800 Ath - 068 26 99 99 www.maisonculturelledath.be

BINCHE Théâtre communal Les Dessous Chics. De et par Stefan Cuvelier, avec Alain Posture, Carmela Giusto et Jules Bernard. ‣ Le 07·02 à 20h, de 13 à 18 €.

Théâtre Et avec sa queue, il frappe ! Comment le cinéma – et en particulier la série B, via la révo­ lution des cassettes VHS – marque de son empreinte la vie d’un jeune homme. C’est la matière que décortique Thomas Gunzig dans ce monologue où David Strosberg met en scène Alexandre Trocki. U Bruxelles, Tanneurs, jusqu’au 15 février. Tél. 02.512.17.84.

Joyo ne chante plus Les mots se bousculent dans la tête de Lia et s’adressent au grand monde qu’elle a convoqué pour dire l’amour et la perte. “Loin de toute volonté d’illustrer le texte de François Em­ manuel, le spectacle propose une forme poétique ouverte où le corps, la parole, l’image, la lumière et le son dialoguent…”, note Pascal Crochet qui dirige ici Gwen Berrou. U Bruxelles, Poème2, jusqu’au 23 février. Tél. 02.538.63.58.

Happy slapping Filmer des défis de plus en plus fous et les poster ensuite sur le net : quatre ados s’adonnent à cette pratique que menace le dérapage. Le statut de l’image, la norme imposée par la télé­ réalité, le chaos d’une société en perte de repères sont les in­ grédients de la pièce de Thierry Janssen, mise en scène et en images par Alexandre Drouet. U Bruxelles, Atelier 210, du 11 au 22 février. Tél. 02.732.25.98.

Ma Marseillaise Après avoir vibré avec “Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter”, on retrouve Darina Al Joundi, mise en scène par Alain Timar, dans un récit plein de difficultés et d’obstacles – ceux que connut la jeune femme avant d’être naturalisée française – exposés avec rage et humour. U Bruxelles, Théâtre 140, du 12 au 14 février. Tél. 02.733.97.08.

Nourrir l’humanité, c’est un métier Pour évoquer le métier si nécessaire, si noble et si rude de l’agriculture, et le déclin auquel il fait face, la Cie Art&Tça a entrepris un vaste projet de “théâtre documentaire”. Charles Culot, acteur et fils d’agriculteur, et Valérie Gimenez, comé­ dienne, sont partis caméra au poing, à la rencontre de fa­ milles d’agriculteurs, de la province du Luxembourg à la Lo­ zère. “Ces rencontres nous ont transformés et nous voulons les partager”, disent les acteurs­auteurs, que met en scène Alexis Garcia. Dans le cadre de ce Thema, le National propose après chaque représentation des rencontres­débats avec le public, en présence d’artistes, d’agriculteurs, de producteurs locaux, d’associations, d’ONG citoyennes. U Bruxelles, National, jusqu’au 15 février. Tél. 02.203.53.03.

Un air de famille Une réunion de famille hebdomadaire sort de la routine… Les irrésistibles dialogues signés Agnès Jaoui et Jean­Pierre Bacri sont ici mis en scène par Olivier Leborgne. Avec Olivier Cu­ vellier, Marie­Line Lefebvre, Julien Lemonnier, Frédéric Le­ pers, Cécile Van Snick et Stéphanie Van Vyve. U Louvain­la­Neuve, Vilar, du 11 au 28 février. Tél. 0800.25.325.

UGrand Place - 7130 Binche - 064 23 06 31 - www.binche.be

CHAPELLE-LEZ-HERLAIMONT Hôtel de Ville Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière. De et par Guy Theunissen, m.e.s. Yaya Mbile Bitang et Brigitte Baillieux, avec François Ebouele. ‣ Le 07·02 à 20h, de 7 à 9 €. UPlace de l’Hôtel de Ville 16 - 7160 Chapelle-lez-Herlaimont - 064 43 13 35 www.chapelle-lez-herlaimont.be

Danse Bob’Art Cinq danseurs, un comédien et deux musiciens livrent un spectacle qui considère avec dérision et décalage les effets de mode en vigueur dans l’art contemporain. Signée Etienne Béchar pour la Cie Opinion Public, la mise en scène parodie notamment les arts plastiques, la haute couture et leurs pu­ blics mondains. U Bruxelles, Marni, du 5 au 8 février. Tél. 02.639.09.82.

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

23

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Scènes Nos choix étoilés .****. Le Carnaval des ombres

De et par Serge Demoulin, un seul en scène en forme de quête de la vérité – sur l’histoire méconnue et dramatique des Can­ tons de l’Est –, mais aussi une plongée dans les secrets et les silences des familles. (G.Dt) U Eupen, Centre culturel, le 7 février. Tél. 087.33.83.17. Dison, salle Comédis, le 8 février. Tél. 087.33.41.81. Arlon, Maison de la culture, le 11 février. Tél. 063.24.58.50.

.****. Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière Une histoire d’amitié entre deux hommes, qui se trouvent être tous deux comédiens, et l’un Africain, l’autre Européen. François Ebouele et Guy Theunissen, sans totalement écarter la naïveté de la forme, abordent avec audace et simplicité les méandres complexes de l’histoire, intime et mondiale. (M.Ba.) U Bruxelles, Espace Toots, le 6 février. Tél. 02.241.15.83. Chapelle­lez­H., hôtel de ville, le 7 février. Tél. 064.43.13.35. Dison, salle Comédis, le 10 février. Tél. 087.33.41.81. Ans­Alleur, C.C., le 11 février. Tél. 04.247.73.36.

.****. La Civilisation, ma mère !

Après “Sainte Fatima de Molem”, Ben Hamidou continue de se pencher sur la condition féminine, cette fois, à travers une femme dont les fils l’émanciperont dans le Maroc d’avant­ guerre. Le roman de Driss Chraïbi est adapté par Gennaro Pi­ tisci, également metteur en scène de ce solo sensible et drôle, tendre et juste. (M.Ba.) U Bruxelles, Espace Delvaux, jusqu’au 8 févr. Tél. 02.672.14.39.

.****. Coalition

Collaboration fructueuse et ironique des collectifs flamand Tristero et francophone Transquinquennal dans cette évoca­ tion plurielle, saugrenue et singulièrement cohérente de l’imprévu, l’accident. Réjouissante mise en danger. (M.Ba) U Bruxelles, Bozar, le 11 février (les midis du théâtre). Tél. 02.507.82.00.

.****. La Concordance des temps

Le nouvel opus de Dominique Bréda, road trip au féminin, manie avec art l’humour et l’émotion, cède joliment à la ten­ tation du western, et donne à Martine Willequet un fantasti­ que personnage de mère. (M.Ba.) U Bruxelles, Riches­Claires, jusqu’au 15 févr. Tél. 02.548.25.80.

.****. Contribution à la Théorie générale

Franck Dacquin réalise une belle performance malgré le texte complexe autour du boson de François Emmanuel. Côté mise en scène, Julien Roy transmet à la fois humour et angoisse au travers de petits détails troublants. (CdM) U Bruxelles, Poème2, jusqu’au 16 février. Tél. 02.538.63.58.

.****. Des héros – Ajax/Œdipe roi

La suite du projet de Wajdi Mouawad de monter les sept tra­ gédies de Sophocle convainc pleinement. Un Œdipe classique mais d’une grande force, suivi d’un Ajax tout différent, comme une réflexion sur l’affaire Cantat. (G.Dt) U Namur, Théâtre, du 7 au 9 février. Tél. 081.226.026.

.****. En toute inquiétude

Pour son 2e solo, Jean­Luc Piraux rend hommage à son père à travers le personnage de Séraphin, un “Monsieur Tout­le­ monde” promu (anti)héros de l’épopée du quotidien. On rit, on se reconnaît, on est touché par la grâce et la verve de ce clown élégant qui ne va pas sans rappeler Dario Fo. (Ph.T.) U En tournée jusqu’en février, infos: www.asspropro.be

24

CHARLEROI Les Ecuries Kicks! Festival: Mamma Medea. De Tom Lanoye, m.e.s. Christophe Sermet, avec Claire Bodson, Adrien Drumel, Francesco Italiano, Philippe Jeusette... ‣ Le 06·02 à 20h, 14 €. UBoulevard Mayence 65c - 6000 Charleroi - 071 31 40 79 - www.ancre.be

FLEURUS Ferme de Martinrou La Vie devant soi. Adaptation du roman de Romain Gary, m.e.s. Michel Kacenelenbogen, avec Janine Godinas, Itsik Elbaz, Nabil Missoumi et Benoît Van Dorslaer. ‣ Du 11 au 14·02 à 20h30, sauf le Me. à 19h30, de 10 à 18 €. UChaussée de Charleroi 615 - 6220 Fleurus - 071 81 63 32 - www.martinrou.be

SOIGNIES Espace culturel Victor Jara Boeing Boeing. De Marc Camoletti, m.e.s. Nathalie Uffner, avec Myriem Akheddiou, Antoine Guillaume... ‣ Le 08·02 à 16h, 13 €. UPlace Van Zeeland 31 - 7060 Soignies - 067 34 74 26 www.centre-culturel-soignies.be

Théâtre de la Communauté Penser avec les mains. Théâtre action, de et par Lorent Wanson, Fabian Fiorini, Roxane Stubbe... ‣ Les 06, 20 et 27·02 à 20h, 6 €. UPlace Sainte-Barbe 16 - 4000 Liège - 0498 86 55 29

Théâtre Proscenium Golgotha Picnic. De Rodrigo Garcia, m.e.s. Luc Jaminet, avec Dimitri Argento, Jean-François Bastogne, Nastasja Caneve... ‣ Jusqu’au 08·03. Les V. et S. 20h30 et le D. 16·02 à 15h, de 6 à 10 €. URue Souverain-Pont 28 - 4000 Liège - 0479 82 24 39 - www.proscenium.be

Théâtre royal de l’Etuve Shirley Valentine. De William Russell, avec Béatrice Lahaye. ‣ Du 07 au 15·02. Les V. et S. à 20h15, 13 €. URue de l’Etuve 12 - 4000 Liège - 0492 56 29 10 (rés. par sms) www.theatre-etuve.be

Théâtre universitaire royal de Liège Raymond Queneau in progress. D’après des textes de Raymond Queneau, m.e.s. Alain Chevalier. ‣ Du 06 au 09·02. Le J. à 18h30, les V. et S. à 20h30 et le D. à 15h, de 4 à 9 €. UQuai Roosevelt 1 - 4000 Liège - 04 366 52 95 - www.turlg.be

THUILLIES Salle culturelle Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière. Voir ci-dessus. ‣ Le 08·02 à 20h, de 5 à 8 €. UPlace de Thuillies - 6536 Thuillies - 071 59 60 35 www.centrecultureldethuin.be

LIÈGE

LUXEMBOURG ARLON Maison de la Culture Le Carnaval des Ombres. Voir ci-dessus. ‣ Le 11·02 à 20h30, 15 €. UParc des Expositions 1 - 6700 Arlon - 063 24 58 50 www.maison-culture-arlon.be

ALLEUR

BOUILLON

Centre culturel d’Ans Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière. Voir ci-dessus. ‣ Le 11·02 à 14 et 20h, de 7 à 9 €.

Académie de Musique En toute inquiétude. De et par JeanLuc Piraux, m.e.s. Olivier Boudon. ‣ Le 07·02 à 20h15.

UPlace des Anciens Combattants 4432 Alleur - 04 247 73 36 www.centreculturelans.be

DISON Salle Comédis Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière. Voir ci-dessus. ‣ Le 10·02 à 20h, de 12 à 14 €. Le Carnaval des Ombres. De et avec Serge Demoulin, m.e.s. Michaël Delaunoy. ‣ Le 08·02 à 20h, 10 €. URue du Moulin 30A - 4820 Dison - 087 33 41 81 - www.ccdison.be

U - 6830 Bouillon - 061 22 48 71 - 0477 39 06 91 www.cclbouillon.be

URue Neuve 86 - 4701 Eupen - 087 33 83 17 - www.bsfeupen.be

LIÈGE La Cité Miroir Le Peuple de la Nuit. De et par Aïda Asgharzdaeh, m.e.s. Franck Berthier, avec Magali Genoud et Amélie Manet. Festival Paroles d’Hommes. ‣ Le 07·02 à 20h, de 10 à 15 €. UPlace Xavier Neujean 22 - 4000 Liège - 087 78 62 09 - www.parolesdhommes.be

La Cité Miroir Un paradis sur terre. D’Eric Durnez, m.e.s. Juan Martinez, par Une Compagnie en partenariat avec le Théâtre Eclair (Burkina-Faso). ‣ Les 12 et 14·02 à 19h45, de 6 à 8 €. UPlace Xavier Neujean 22 - 4000 Liège - 04 223 19 60 - www.chiroux.be

Le Forum Le Fils du Comique. De et par Pierre Palmade, m.e.s. Agnès Boury, avec Camille Cottin, Anne-Elisabeth Blateau... ‣ Le 12·02 à 20h, de 41 à 54 €. URue Pont d’Avroy - 4000 Liège - 04 223 18 18 - www.leforum.be

URue Rogier 82 - 5000 Namur - 081 22 60 26 - www.theatredenamur.be

Théâtre royal de Namur Ajax / Œdipe Roi. De Sophocle, m.e.s. Wajdi Mouawad, avec Nathalie Bécue, Jérôme Billy, Victor de Oliveira... Le 06·02: uniquement Œdipe Roi. ‣ Jusqu’au 09·02. Le 06·02 à 20h30, les 07 et 08·02 à 19h, le 09·02 à 16h, de 6 à 21 € (combipass de 10 à 38 €). UPlace du Théâtre 2 - 5000 Namur - 081 22 60 26 - www.theatredenamur.be

MARCHE-EN-FAMENNE Maison de la Culture Vieilles chansons maléfiques. De Jon Marans, m.e.s. Jean-Claude Idée, avec Jean-François Brion et Alexandre von Sivers. ‣ Le 07·02 à 20h, de 17 à 20 €. UChaussée de l’Ourthe 74 6900 Marche-en-Famenne 084 31 46 89 - 084 32 73 86 www.maisondelaculture.marche.be

EUPEN Centre culturel Le Carnaval des Ombres. Voir cidessus. ‣ Le 07·02 à 20h, de 6,75 à 9 €.

****

SUSANA NEVES

Vu & approuvé

NAMUR BUISSONVILLE Maison du Village Paysannes. Parcours de femmes émaillé de chansons, avec Bruna Bettiol, Aline Janssens et Laetitia Moncousin, m.e.s. Simon Fiasse. ‣ Les 08 et 09·02. Le S. à 20h et le D. à 16h, de 7 à 10 €. URue du Parwet, 4 - 5580 Buissonville - 084 22 13 76 - www.ccr-rochefort.be

CINEY Théâtre Communal Aura Popularis. De Dominique Breda, m.e.s. Emmanuel Dekoninck, avec Ahmed Ayed, Fabian Finkels, Martin Goossens... ‣ Le 12·02 à 20h, de 12 à 15 €. U - 5590 Ciney - 083 21 65 65 http://centreculturel.ciney.be

NAMUR Grand Manège Xaar Yalla. Un spectacle mêlant le jeu, la danse, la vidéo et la musique. Texte et m.e.s. Younouss Diallo, avec Insa Bodian, Fatou Hane, Elhadji Abdourahmane Ndiaye, M’Baye Ngom et Guillaume Saure. COMPLET le 11·02. ‣ Du 11 au 15·02 à 19h45, de 11 à 18 €.

Divers BRUXELLES La Maison du Conte de Bruxelles Soirée “Contes de la nuit grecque”. Soirée contée avec Anna Angelopoulos et Monique Michel. ‣ Le 08·02 dès 18h, de 6 à 8 €. URue du Rouge-Cloître 7D - 1160 Bruxelles - 02 736 69 50 www.lamaisonducontedebruxelles.be

Cirque Royal Chantal Ladesou “J’ai l’impression que je vous plais vraiment !”. ‣ Le 07·02 à 20h, de 34,50 à 39,50 €. URue de l’Enseignement 81 1000 Bruxelles - 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

Dans la capitale Interlitratour. L’événement propose des manifestations littéraires et artistiques dans différents endroits de la capitale Programme détaillé sur le site web. ‣ Jusqu’au 23·02. U - 1000 Bruxelles - 02 511 34 20 www.interlitratour.be

La Samaritaine Marjorie Berger “Pas comme Maman !”. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Ma. au S. à 20h30, de 10 à 15 €. URue de la Samaritaine 16 - 1000 Bruxelles - 02 511 33 95 - www.lasamaritaine.be

Le Jardin de ma Soeur De la machine à laver. Monologue philosophique post-moderne de JeanLouis Sbille. ‣ Jusqu’au 15·02. Du Me. au S. à 21h, de 5 à 12 €. URue du Grand Hospice 54 - 1000 Bruxelles - 02 217 65 82 www.lejardindemasoeur.be

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Le Portugais Victor Hugo Pontes mêle les disciplines qui, juxtaposées, s’éclairent mutuellement. Sa pièce a pour point de départ “Zephertyne”, du compositeur américain David Chesky. Le chorégraphe en conserve les sept personnages, la structure de ballet classique, mais à sa façon : avec rigueur et fantaisie. Ses jeunes danseurs impriment une étourdissante énergie à cet opus très construit, tenu mais plein de liberté – et de contrastes. (M.Ba.)

U Liège, Manège, le 8 février. Au festival Pays de danses, jusqu’au 14 février. Infos : 04.342.00.00, www.theatredeliege.be

GC De Maalbeek Bruxelles – Est en scène. Un spectacle sous la direction de Mohamed Ouachen mêlant danse, musique, vidéo, langage corporel... et virevoltant entre l’anglais, le français, le néerlandais et l’arabe. Avec Karim Kalonji, Ramzi Zerqane, Natacha Wuyts, Manza et Mathilde Moserray. ‣ Les 08 et 09·02. Le S. à 20h et le D. à 15h, 5 €. URue du Cornet 97 - 1040 Bruxelles - 02 734 84 43 - www.demaalbeek.be

Hall des Sports de Ganshoren Richard Ruben “Best Of”. Au profit du Télévie. ‣ Le 08·02 à 20h30, 25 €. URue Vanderveken 114 - 1083 Bruxelles - 0475 87 64 42

Kings of Comedy Club Carte blanche à Kody. ‣ Le 11·02 à 20h30, 5 €. Jérémy Charbonnel “L’homme ideal ou juste un gros...”. One man show. ‣ Jusqu’au 08·02 à 20h30, 5 €. UChaussée de Boondael 489 1050 Bruxelles - 02 649 99 30 www.kocc.be

Théâtre Littéraire de la Clarencière Welcome to les Années Folles. Cabaret avec Laurence Briand, Rosalie Vandepoortaele et Laurent Laigneaux. ‣ Du 12 au 15·02 à 20h30, de 10 à 14 €. URue du Belvédère 20 - 1050 Bruxelles - 02 640 46 76 - www.laclarenciere.be

Centre culturel Jacques Franck Solo Due. Un spectacle mêlant cirque et musique, par Les Argonautes. ‣ Jusqu’au 06·02 à 20h, de 8 à 12 €. UChaussée de Waterloo 94 - 1060 Bruxelles - 02 538 90 20 www.lejacquesfranck.be

Les Halles Caprices. Une interprétation physique de la musique de Salvatore Sciarrino, clin d’œil aux “Caprices” de Paganini, par Alexander Vantournhout. ‣ Le 11·02 à 20h30, de 16 à 18 €. La Geste. Cirque acrobatique, par La RuspaRocket. ‣ Les 07 et 08·02 à 20h, de 16 à 18 €. Reverso. Cirque, par l’Habeas Corpus Compagnie. ‣ Les 07 et 08·02 à 22h, de 14 à 16 €. URue Royale Ste-Marie 22 - 1030 Bruxelles - 02 218 21 07 - www.halles.be

UAv. Ch. Thielemans 93 - 1150 Bruxelles - 02 773 05 88 - www.whalll.be

BRABANT WALLON DION-LE-MONT Salle de l’Amitié La Cigale... Autour de Jean de la Fontaine. Fables, lettres, contes de Jean de la Fontaine sur des musiques de Boismortier, Couperin, Lully... Par la Cetra d’Orfeo. ‣ Le 08·02 à 20h, 15 €. URue du Brocsous 5 - 1325 Dion-le-Mont www.centreculturelchaumont-gistoux.be

HAINAUT BRAINE-LE-COMTE Salle Baudouin IV Anthony Kavanagh. 20h, 35 €.

‣ Le 07·02 à

URue Rey Ainé 16 - 7090 Braine-le-Comte - 070 660 601 - www.ticketnet.be

Vu & approuvé

à 17 € (5 € jusqu’à 12 ans).

URue du Sablon 195 - 6600 Bastogne - 061 21 65 30 www.centreculturelbastogne.be

Nos choix étoilés (suite)

FLORENVILLE

.****. Hot house

Centre Culturel du Beau Canton La Cigale... Autour de Jean de la Fontaine. Voir plus haut. ‣ Le 07·02 à 20h30, de 6 à 10 €.

Marcel Delval retrouve Pinter, pour une comédie cruelle où enfermement et pouvoir sont décortiqués avec malice. Avec, entre autres, Pascal Racan et Dominique Rongvaux. (M.Ba.) Bruxelles, Varia, jusqu’au 8 février. Tél. 02.640.8.82.58.

URue de la Rosière 4 - 6820 Florenville - 061 31 30 11 - www.ccbeaucanton.be

NAMUR

.****. Ici Mimouna

DINANT

Malgré une mise en scène habile et une comédienne qui in­ carne ses personnages de tout son cœur, le propos se dilue à vouloir soulever trop de questions autour de l’intégration, de la relation mère­fille et de la transmission. (CdM) U Bruxelles, Martyrs, jusqu’au 15 février. Tél. 02.223.32.08.

Centre culturel Mystère Sax. Humour musical, par Les DéSAXés. ‣ Le 08·02 à 20h, de 11 à 16 €. URue Grande 37 - 5500 Dinant - 082 21 39 39 - www.dinant.be

NAMUR

.****. It’s my life (and I do what I want)

Maison de la Culture Anthony Kavanagh. ‣ Le 09·02 à 18h, de 34 à 37 €.

À travers Willem Kroon, figure de l’artiste européen mé­ connu, voire obscur, Guy Dermul et Pierre Sartenaer propo­ sent une traversée du XXe siècle, de ses guerres, de son art. Le tout en mêlant faux documentaire et vraie performance. Cu­ lotté, intelligent, irrésistible. (M.Ba.) U Bruxelles, KVS Box, du 5 au 8 février. Tél. 02.210.11.12.

UAvenue Golenvaux 14 - 5000 Namur - 070 660 601 - www.ticketnet.be

CHARLEROI Comédie centrale Jérôme de Warzée “Hautes tensions”. ‣ Du 06·02 au 02·03. Du J. au S. à 21h, le D. à 17h, de 12,50 à 25 €. URue du Grand Central 33 - 6000 Charleroi - 071 30 50 30 www.comediecentrale.com

L’Eden Kicks! Festival: Nés Poumon noir. Un spectacle de Mochélan à la frontière du concert, de la performance et du cabaret, avec la complicité du metteur en scène Jean-Michel Van den Eeyden et la musique de Rémon Jr. ‣ Du 11 au 14·02 à 20h, 14 €. UBoulevard Bertrand 1-3 - 6000 Charleroi - 071 31 12 12 - www.eden-charleroi.be

Palais des Beaux-Arts Bert Kruismans “La Bertitude des choses”. ‣ Les 07 et 08·02 à 20h, 24 €. UPlace du Manège 1 - 6000 Charleroi - 071 31 12 12 - www.pba.be

SAINT-GHISLAIN Foyer Culturel Anthony Kavanagh. 20h, 36 €.

Pays de Danses .****. Le Jeu des cigognes

LIÈGE Kulturzentrum Jünglingshaus Danse étoffée sur musique déguisée. Danse et musique, par la Cie Zoo & Thomas Hauert (dès 4 ans). ‣ Le 09·02 à 16h, de 7 à 14 €.

Laurence Vielle, Magali Pinglaut, Didier de Neck, Benoît Ve­ rhaert : quatuor formidable pour la nouvelle pièce de Phi­ lippe Blasband, mise en scène par Didier de Neck et Jos Ver­ bist. Une traversée des âges marquée par l’amitié, l’amour, la haine, l’Histoire. (M.Ba.) U Bruxelles, Public, jusqu’au 22 février. Tél. 0800.944.44.

HUY

.****. Lamento, solo pour Gabriella

EUPEN

UNeustrasse 86 - 4700 Eupen - 087 59 46 20 - www.sunergia.be

Michèle Anne De Mey crée un magnifique solo pour la dan­ seuse Gabriella Iacono. Danse et larmes autour du boulever­ sant Lamento d’Arianna de Monteverdi. (G.Dt) U Charleroi, Écuries, les 8 et 9 février. Tél. 071.20.56.40.

Centre culturel Au fil de soi(e). Danse et cirque, par la Cie Félicette Chazerand (dès 5 ans). ‣ Le 09·02 à 15h, 6,50 €. Mas-sacre. COMPLET. ‣ Le 12·02 à 20h30. UAvenue Delchambre 7a - 4500 Huy - 085 21 12 06 - www.acte2.be

.****. La Nuit juste avant les forêts

LIÈGE ‣ Le 08·02 à

UGrand-Place 37 - 7330 Saint-Ghislain - 070 660 601 - www.ticketnet.be

LIÈGE EUPEN Athénée royal L’Enfant qui... Un univers mêlant théâtre, musique, cirque et marionnettes, par le Théâtre d’un Jour. Festival Scenario. ‣ Le 08·02 à 20h. ULascheterweg 25 - 4700 Eupen - 087 59 46 20 - www.sunergia.be

LIÈGE Comédie centrale Jean-Luc Fonck raconte ses rêves. ‣ Jusqu’au 08·02. Du J. au S. à 21h, le D. à 17h, de 12,50 à 25 €. URue du Plan incliné 87 - 4000 Liège - 04 254 05 00 www.comediecentraledeliege.com

Le Forum Chantal Ladesou “J’ai l’impression que je vous plais vraiment !”. ‣ Le 08·02 à 20h, de 35 à 39,50 €. URue Pont d’Avroy - 4000 Liège - 04 223 18 18 - www.leforum.be

LUXEMBOURG BASTOGNE Centre culturel Zidani “Retour en Algérie”. One woman show. ‣ Le 07·02 à 20h, de 15

Galerie St-Lambert Flashmob. Clément Thirion convie les danseurs amateurs autour d’une chorégraphie commune. ‣ Le 08·02 à 16h, gratuit. U - 4000 Liège - 04 342 00 00 www.theatredeliege.be

La Cité Miroir L’Etranger. Chor. Emio Greco et Pieter C. Scholten, par Emio Greco. ‣ Le 11·02 à 20h, de 15 à 19 €. UPlace Xavier Neujean 22 - 4000 Liège - 04 342 00 00 - www.theatredeliege.be

Le Manège A Ballet Story. Chor. Victor Hugo Pontes, par André Mendes, Liliana Garcia, João Dias... ‣ Le 08·02 à 20h, de 15 à 19 €. URue Ransonnet 2 - 4020 Liège - 04 342 00 00 - www.theatredeliege.be

Théâtre de Liège Lamali Lokta. Chor. Karine Ponties, par la Cie Dame de Pic. ‣ Les 10 et 11·02 à 20h, de 15 à 19 €. UPlace du 20-Août 16 - 4020 Liège - 04 342 00 00 - www.theatredeliege.be

VERVIERS Grand théâtre Rayahzone. Une danse à cinq jambes et des acrobaties sur deux béquilles, portées par des chants soufis. Chor. Ali Thabet et Hèdi Thabe. ‣ Le 07·02 à 20h, de 19 à 25 €. URue Xhavée 61 - 4800 Verviers - 087 39 30 30 - www.ccrv.be

© DANIÈLE PIERRE

A Ballet Story

W:Halll Fabien Le Castel “Maboul à facettes”. One man show. ‣ Le 09·02 à 17h, de 16 à 20 €. Verino. One man show. ‣ Le 06·02 à 20h30, de 20 à 25 €.

Eric Castex met en scène Azzedine Benamara qui porte, humble et impérial, ce monologue écrit par Koltès en 1977. La rage, la ten­ dresse, l’infinie solitude compo­ sent une seule phrase, rythmique, musicale – à laquelle font écho les notes jouées par Dorian Baste. Une rare intensité. (M.Ba.) U Bruxelles, Petit Varia, jusqu’au 15 février. Tél. 02.640.82.58.

.****. Punk rock

Une haute tension salutaire au Poche, où sept ados se “scrat­ chent” à la vie, flirtant avec le drame latent. Un jeu d’acteurs maîtrisé, sous la houlette d’Olivier Coyette, dans un texte nerveux de l’Anglais Simon Stephens. (L.B.) U Bruxelles, Poche, jusqu’au 8 février. Tél. 08.649.27.17.

.****. Richard III

Isabelle Pousseur tire la tragédie du côté politique, sans rien sacrifier de l’émotion. Un Shakespeare mené avec justesse et panache par une ample distribution, sur laquelle brille le Ri­ chard majuscule de Guy Pion. (M.Ba.) U Bruxelles, Parc, jusqu’au 15 février. Tél. 02.505.30.30.

.****. Roméo et Juliette

Des Montaigu francophones face à des Capulet flamands : une option forte qu’Yves Beaunesne fait résonner sans ex­ cès dans la tragédie de Shakespeare, en lui imprimant des accents burlesques. (M.Ba.) U Bruxelles, Public, jusqu’au 15 février. Tél. 0800.944.44.

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

25

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Scènes Danse BRUXELLES Kaaitheater The Artificial Nature Project. Chor. Mette Ingvartsen, par Franziska Aigner, Martin Lervik... ‣ Les 06 et 07·02 à 20h30, de 8 à 16 €. USquare Sainctelette 20 - 1000 Bruxelles - 02 201 59 59 - www.kaaitheater.be

Théâtre Marni Bob’Art. Danse contemporaine, chor. Etienne Béchard, par la Cie Opinion Public. ‣ Jusqu’au 08·02 à 20h, sauf le J. à 19h30, de 7 à 13 €. URue de Vergnies 25 - 1050 Bruxelles - 02 639 09 82 - www.theatremarni.com

Palais 12 Danse avec les stars. ‣ Le 06·02 à 20h30, de 47 à 61 €. UPlace de Belgique - 1020 Bruxelles www.palais12.com

BRABANT WALLON WATERLOO Salle Jules Bastin Crossing Roots. Par la Cie LFO. ‣ Le 08·02 à 20h, de 15 à 17 €. UMaison communale de Waterloo - Rue F. Libert 28 - 1410 Waterloo - 02 354 47 66 www.espacebernier.be

HAINAUT CHARLEROI Les Ecuries Lamento. Chor. Michèle Anne De Mey, par Gabriella Iacono. ‣ Les 08 et 09·02 à 20h, de 8 à 12 €. UBd Mayence 65c - 6000 Charleroi - 071 31 12 12 - www.charleroi-danses.be

NAMUR AUVELAIS Crac’s Sources. Par la Compagnie Dessources, avec Nono Battesti (danse) et Didier Laloy (accordéon). ‣ Le 12·02 à 20h, de 10 à 18 €. UGrand-Place 28 - 5060 Auvelais - 071 26 03 64 - www.cracs.eu

12 ans). ‣ Le 08·02 à 16h, de 4 à 6 €. UChaussée de Wavre 366 - 1040 Bruxelles - 02 230 31 40 - www.senghor.be

Forest National Disney on Ice “Au bout de tes rêves”. ‣ Du 07 au 09·02. V. à 19h, S. et D. à 11h, 14h30 et 18h, de 29 à 40 €. UAv. V. Rousseau 208 - 1190 Bruxelles - 0900 84 007 - www.forestnational.be

Flagey Quatuor Alfama “Le rêve d’Ariane”. L’histoire du quatuor racontée aux enfants. ‣ Le 08·02 à 14h, 7 €. UPlace Sainte-Croix - 1050 Bruxelles - 02 641 10 20 - www.flagey.be

Centre culturel Bruxelles Nord Maison de la création Pierre et le loup. Par la Cie Plastilina d’après Prokofiev (dès 6 ans). ‣ Le 07·02 à 20h30, de 3 à 5 €. UPlace Emile Bockstael - 1020 Bruxelles - 02 424 16 00 www.maisondelacreation.org

W:Halll The Wood. Par The Primitives (dès 5 ans). ‣ Le 09·02 à 16h, 7 €. UAv. Ch. Thielemans 93 - 1150 Bruxelles - 02 773 05 88 - www.whalll.be

BRABANT WALLON BRAINE-L’ALLEUD Centre culturel Detskaya / Aller-retour. Opéra de chambre, par Iota (dès 3 ans). ‣ Le 10·02 à 15h, 9 €. Macaroni !. Marionnettes, par le Théâtre des Zygomars (dès 7 ans). ‣ Le 08·02 à 19h, 6,50 €.

animation musicale pour les enfants, et animation culturelle pour les parents; goûter à 16h. ‣ Le 08·02 à 15h, de 8 à 12 €. UBoulevard des Frères Rimbaut 2 7500 Tournai - 069 25 30 80 www.maisonculturetournai.com

LIÈGE HANNUT Académie de musique La Mélodie philosophale. Voir cidessus. ‣ Le 09·02 à 15h30, 6 €. URue des Combattants 1 - 4280 Hannut - 019 51 90 63 - www.cchannut.be

LIÈGE La Courte Echelle Sœurette et la fille de l’eau. Par le Théâtre des 4 Mains (de 5 à 8 ans). ‣ Le 12·02 à 15h, de 6 à 8 €. URue de Rotterdam 29 - 4000 Liège - 04 223 19 60 - www.chiroux.be

Les Chiroux Sur le fil. Par la Cie La Tête à l’Envers (dès 8 ans). ‣ Le 07·02 à 19h45, de 6 à 8 €. UPlace des Carmes 8 - 4000 Liège - 04 223 19 60 - www.chiroux.be

Salle philharmonique L’Orchestre à la portée des enfants: Peer Gynt. Voir plus haut (Bozar à Bxl). ‣ Le 07·02 à 18 et 20h, 12 €. UBoulevard Piercot 25 - 4000 Liège - 04 220 00 00 - www.opl.be

Vu & approuvé Nos choix étoilés (suite) .****. Trilogie de l’enfer

A la plume et à la mise en scène, Martine Wijckaert sonde l’être femme, l’héritage que cela suppose, la transmission qu’on choisit ou non. Trois moments, trois monologues, trois âges – interprétés successivement par Yvette Poirier, Véronique Dumont, Héloïse Jadoul – dans une scénogra­ phie spectaculaire de Valérie Jung. (M.Ba.) U Bruxelles, Balsamine, jusqu’au 15 février. Tél. 02.735.64.68.

.****. Vieilles chansons maléfiques

Alexandre von Sivers et Jean­François Brion étincellent dans la pièce de Jon Marans, mise en scène par Jean­Claude Idée. Un affrontement entre deux générations, deux con­ ceptions de la musique, deux cultures. (Ph.T.) U Marche­en­Famenne, Maison de la culture, le 7 février. Tél. 084.31.46.89. Ath, Palace, le 12 février. Tél. 068.26.99.99.

.****. Yukonstyle

Famille, amitié, isolement, transmission… La pièce de Sarah Berthiaume entremêle ces thèmes avec la poésie du quoti­ dien, tout en y faisant souffler une bise fantastique. Quatre jeunes acteurs impliqués, sous l’œil d’Armel Roussel. (M.Ba.) U Bruxelles, Public, jusqu’au 1er mars. Tél. 0800.944.44.

URue Jules Hans 4 - 1420 Braine-l’Alleud 02 384 24 00 - www.braineculture.be

GENVAL Centre culturel de Rixensart Noir’s. Concert dans le noir avec Kathy Adam (violoncelle), Didier Laloy (accordéon diatonique)... Dès 8 ans. Festival Résonances. ‣ Le 09·02 à 14 et 16h, de 8 à 15 €. UPlace Communale 38 - 1332 Genval - 02 653 61 23 http://resonances-arts-sonores.be

HAINAUT

Jeune public BRUXELLES La Maison du Conte Contes de la nuit grecque. Un voyage parfumé au coeur des contes issus de la tradition grecque (dès 7 ans). ‣ Le 08·02 à 16h, de 5 à 6 €. URue du Rouge-Cloître 7D - 1160 Bruxelles - 02 736 69 50 www.lamaisonducontedebruxelles.be

Palais des Beaux-Arts/Bozar L’Orchestre à la portée des enfants: Peer Gynt. De Grieg par l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, dir. Jean-Pierre Haeck, avec Bruno Coppens comme narrateur. ‣ Le 08·02 à 11 et 14h, 12 €. URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

Théâtre La Montagne Magique Conversation avec un jeune homme. Par la Cie Gare Centrale (dès 10 ans). ‣ Le 08·02 à 19h, de 7 à 9 €. Juliette + Roméo = AESD (Amour Eternel Sans Divorce). Par Scopitone & Cie (dès 9 ans). ‣ Le V. 07·02 à 19h30 et le S. 08·02 à 20h30, de 7 à 9 €. URue du Marais 57 - 1000 Bruxelles - 02 210 15 90 www.theatremontagnemagique.be

Espace Senghor Poids plume. Par la Cie Alula (de 8 à

26

MONS Site des Arbalestriers - Maison Folie Piccoli Sentimenti. Marionnettes, par le Tof Théâtre (de 3 à 5 ans). ‣ Le 09·02 à 16h, de 2,50 à 4 €. URue des Arbalestriers 8 - 7000 Mons - 065 39 59 39 - www.lemanege.com

MOUSCRON Centre culturel Tonnerre de la plaine. Par la Cie de l’Ombre (dès 4 ans). A 15h: ateliers de musique gratuits pour les enfants (sur inscription) et goûter à 16h. ‣ Le 09·02 à 16h30, de 5 à 7 €. UPlace Charles de Gaulle - 7700 Mouscron - 056 86 01 60 www.centrecultureldemouscron.be

STRÉPY-BRACQUEGNIES Centre dramatique de Wallonie pour l’enfance et la jeunesse (CDWEJ) Le Courrier des enfants. Par le Théâtre du Tilleul (dès 6 ans). ‣ Le 09·02 à 15h, de 6 à 7 €. URue des Canadiens 83 - 7110 StrépyBracquegnies - 064 66 57 07 www.cdwej.be

TOURNAI Maison de la Culture La Mélodie philosophale. Une certaine histoire du jazz... et de pirates. Par Toine Thys, Jens Bouttery et Eric Bribosia (de 5 à 12 ans). Dès 14h:

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Musique l Opéra

Otello, de la gloire à la chute Portrait du compositeur Gioachino Antonio Rossini au XIXe siècle. P La

superbe production mise en scène par Moshe Leiser et Patrice Caurier arrive à Anvers. la baguette d’Alberto Zedda.

C’

est le moment de plonger dans “Rossini” de Jean et Jean­ Philippe Thiellay (un des bons essais parus récemment dans la collec­ tion Classica d’Actes Sud). Outre les conditions chahutées de la composi­ tion d’“Otello”, l’ascension de la Col­ bran dans le rôle de Desdemone, la large part réservée aux ténors (six en tout!) et le succès rencontré auprès du public, dès la création, à Naples, en 1816, les auteurs y démontrent avec brio la position unique qu’occupe Rossini dans l’histoire de l’opéra, dans l’âge d’or du bel canto, et, enfin, dans ses rapports avec l’auditeur. “Rossini est un compositeur élitaire, difficile, qui demande une participation active. On peut écouter la mort de Mimi (dans “La Bohème” de Puccini, NdlR) passivement. Tandis que si l’on reste à la surface de Rossini, ce dernier n’apporte rien. Il demande un public intelligent, mais moins attaché à la logique qu’ac­ cessible au fantastique.” L’auteur de ce manifeste? Maestro Al­ berto Zedda (très présent dans l’ouvrage des Thiellay), 86 ans, pionnier

Pop/Rock BRUXELLES Ancienne Belgique Bullet For My Valentine - Callejon Coldrain. Metal. ‣ Le 09·02 à 19h, de 28 à 31 €. Monster Magnet - Church Of Misery. Metal, stoner. ‣ Le 12·02 à 20h, de 25 à 28 €. Moonface. Spencer Krug, leader du groupe indie rock “Wolf Parade”, explore les voies du song-writing et livre un concert solo au piano. ‣ Le 06·02 à 20h, de 12 à 15 €. UBoulevard Anspach 110 - 1000 Bruxelles - 02 548 24 84 - www.abconcerts.be

Cirque Royal Antonis Remos. Pop/rock grec. ‣ Le 12·02 à 20h, de 20 à 59 €. Birdy. COMPLET. ‣ Les 10 et 11·02 à 20h.

de la “Rossini Renaissance” et pétulant chef d’orchestre de la production don­ née à Anvers à partir du 7 février. La mise en scène de cet “Otello” est due à l’Anversois Moshe Leiser et à son partenaire français Patrice Caurier. Avec John Osborne et Cecilia Bartoli dans les rôles principaux, elle fut pré­ sentée en mars 2012 à Zurich, où elle fut reçue avec enthousiasme, avant de prendre le chemin d’autres maisons d’opéra. En 1816, le librettiste Fran­ cesco Berio di Salsa avait déplacé l’ac­ tion de Chypre à Venise; Caurier et Leiser l’ont, en plus, déplacée au XXIe siècle, dans une république auto­ ritaire imaginaire, balancée entre le ri­ che palais d’Elmiro, père de Desde­ mone, et un lieu d’accueil pour émi­ grés –où vient se réfugier le Maure en disgrâce, l’étranger… Les décors sont de Christian Fenouillat et les costumes d’Agostino Cavalca. Dans la production du Vlaamse Opera, la distribution est confiée à plusieurs valeurs sûres du Festival ly­ rique Rossini de Pesaro, parmi les­ quels les ténors Gregory Kunde

URue de l’Enseignement 81 - 1000 Bruxelles - 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

Magasin 4 RX Bandits - P.O. Box - Face The Fax Astpai. Ska, punk-rock. ‣ Le 07·02 à 20h, de 13 à 18 €. UAvenue du Port 51b - 1000 Bruxelles - 02 223 34 74 - www.magasin4.be

Recyclart Sysmo. Fanfare rock’n’roll. 07·02 à 20h30, 12 €.

‣ Le

URue des Ursulines 25 - 1000 Bruxelles - 02 502 57 34 - www.recyclart.be

Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la création The Summer Rebellion. Une musique de foire un brin déjantée et interprétée par un tandem biberonné à la dynamite ! ‣ Le 07·02 à 22h, de 3 à 5 €. UPlace Emile Bockstael - 1020 Bruxelles - 02 424 16 00 www.maisondelacreation.org

REPORTERS

P Sous

(Otello), Maxim Mironov (Rodrigo), Robert McPherson (Iago), Josef Wa­ gner (Elmiro). Avec, dans le rôle de Desdemone, la talentueuse soprano Carmen Romeu. Enfin, rappelons que les chœurs et l’orchestre du Vlaamse Opera seront placés sous la direction d’Alberto Zedda, relayé certains soirs

Cellule 133a BaliMurphy. Folk-pop teintée de couleurs blues et électriques. ‣ Le 06·02 à 20h30, de 12 à 15 €.

UAvenue Ducpétiaux 133a - 1060 Bruxelles - 0474 91 80 77 - www.cellule133a.be

Botanique Bombay Bicycle Club - The Ramona Flowers. Brit pop, rock alternatif Electro. ‣ Le 09·02 à 20h, de 17 à 20 €. Dorian Wood. Sa musique gyps-indie baroque se mêle à des performances scéniques chargées en émotion. ‣ Le 11·02 à 20h, de 13 à 16 €. Maxïmo Park - His Clancyness. Rock alternatif, post punk - Indie, dream pop. ‣ Le 10·02 à 20h, de 17 à 20 €. URue Royale 236 - 1210 Bruxelles - 02 218 37 32 - www.botanique.be

BRABANT WALLON LOUVAIN-LA-NEUVE Ferme du Biéreau Festival La Ferme !. Mini-festival po-

par son collaborateur le Japonais Ryui­ chiro Sonoda. Martine D. Mergeay

U Vlaamse Opera, à Anvers, du 7 au 18 février. Et à Gand, du 28 février au 9 mars. Infos: www.vlaamseopera.be U Voir sur http://tinyurl.com/p9kue28

rock indépendant avec The Physics House Band, Scarlett O’Hanna, Billions of Comrades, Lite, Quadrupede et Girls Names. ‣ Le 08·02 à 18h30, de 13 à 15 €. UAvenue du Jardin Botanique - 1348 Louvain-la-Neuve - 070 22 15 00 www.fermedubiereau.be

Salle Salmigondis The Olden Days - Matt & Moi. Leur musique réunit les diverses influences des années 60 et 70 - Rock’n’lol. Festival Universatil. ‣ Le 12·02 à 22h30, gratuit. UPlace des Sciences - 1348 Louvain-laNeuve - 0493 23 26 62 www.universatil.be

HAINAUT CHARLEROI L’Eden Liesa Van der Aa - Shannon Wright. Musique envoûtante et atmosphéri-

que aux accents rock - Rock ténébreux et abyssal. ‣ Le 07·02 à 20h, de 10 à 12 €. ON prend l’air ! - Zappeur Palace. Musique tzigane à la française sous influence punk - Pop rock. ‣ Le 08·02 à 20h, gratuit. UBoulevard Bertrand 1-3 - 6000 Charleroi - 071 31 12 12 - www.eden-charleroi.be

MARCHIENNE-AU-PONT Au Rockerill Go!Zila - Mountain Bike - Warm Toy Machine - Forever Pavot. Garage, rock psychédélique, dirty pop. ‣ Le 08·02 à 20h, de 6 à 8 €. URue de la providence 136 - 6030 Marchienne-au-Pont - www.rockerill.com

MONS Théâtre Royal Mélanie De Biasio. Son timbre chaud et lumineux fait penser aux incantations rythmiques de Nina Simone, aux

La Libre Culture. Supplément hebdomadaire à La Libre Belgique. Coordination rédactionnelle: Aurore Vaucelle, Samuel Hoste, Guy Duplat (responsable du supplément), avec la participation de l’ensemble des journalistes et collaborateurs de La Libre Belgique. Agenda culturel: Véronique Dumont et Régine Ignace. Réalisation: IPM Press Print. Conception: Jean-Pierre Lambert (Responsable graphique), Bruno Bausier. Illustrations: l’ensemble des intervenants iconographiques de La Libre Belgique. Administrateur délégué - éditeur responsable: François le Hodey. Directeur général: Denis Pierrard. Rédacteur en Chef: Francis Van de Woestyne. Rédacteurs en Chef adjoints: Xavier Ducarme, Pierre-François Lovens et Gilles Milecan. Publicité: Luc Dumoulin et Martine Levau – luc.dumoulin@saipm.com et martine.levau@saipm.com). mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

27

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Musique l Festival

ProPulse, la profession de foi The Feather, le projet solo de Thomas Medard (Dan San), à (re)découvrir au Bota le 5 février. P Ex­Boutik

Rock, le volet rock de ProPulse aligne des artistes émergents en Communauté française.

P Programmation

tapissée de découvertes éclairées.

ambiances voilées de Sade, avec un certain écho à la Velvet Underground. ‣ Le 08·02 à 20h, de 8 à 11 €. UGrand-Place - 7000 Mons - 065 39 59 39 - www.lemanege.com

LIÈGE LIÈGE L’An Vert T&T. Musique alliant frénésie drum’n’bass et improvisation jazz, avec une énergie rock. ‣ Le 06·02 à 20h30, 6 €. URue Mathieu Polain 4 - 4020 Liège - 0494 42 04 95 - www.lanvert.be

La Zone Aidan Baker & Jakob Thiesen - Prairie. Rock psychédélique aux accents krautrock et drone. ‣ Le 07·02 à 20h, 6 €. UQuai de l’Ourthe 42 - 4020 Liège - 04 341 07 27 - www.lazone.be

28

(C) JAUNE ORANGE

C

lap troisième pour ProPulse. Dé­ dié aux professionnels et au pu­ blic, ce festival pluridisciplinaire mettant en lumière des jeunes pous­ ses des arts du spectacle et du rock (et assimilé) en Belgique francophone se profile comme un curieux mélange à plus d’un titre. L’événement, organisé par le Service de la diffusion des arts de la scène (de la Fédération Wallo­ nie­Bruxelles), se profile en effet comme le fils doué né de l’union des défunts EntreVues et Boutik Rock. Ces deux programmations qui met­ taient autrefois en avant (respective­ ment) des comédiens/danseurs et groupes patientant dans l’anticham­ bre du succès n’ont toutefois pas dis­ paru pour des raisons d’économie, se­ lon les organisateurs de ProPulse. “Nous nous sommes rendu compte qu’EntreVues et la Boutik Rock auraient plus d’impact auprès des professionnels du secteur si nous les regroupions à une même date, note Amélie Laurent, coordinatrice de l’événement au Ser­ vice de la diffusion. De nombreux pro­ grammateurs de centres culturels qui n’étaient pas forcément venus pour dé­ couvrir des groupes rock finissent par

découvrir des noms qui leur plaisent sur scène et les programment.” L’autre mix inhabituel du festival tient à la nature de sa programmation deux fois bicéphale. Les volets articu­ lés à Flagey (musique classique) et aux Halles de Schaerbeek (arts du specta­ cle) se dédient ainsi aux profession­ nels. Côté émergé du glaçon, la pro­ grammation musicale non classique de ProPulse offre, quant à elle, trois soirées rock ouvertes au public du Bo­ tanique. Presqu’un minifestival où il

Théâtre de Liège MLCD [My Little Cheap Dictaphone]. Le groupe présente son nouvel album “The Smoke Behind The Sound”. + afterparty. ‣ Le 07·02 à 20h30, 15 € (soirée seule: 7 €).

fait bon découvrir –à un tarif raison­ nable– cinq groupes par date. Parmi ces formations crépitant en communauté française, certaines ont déjà arpenté des salles reconnues. Apaches et son blues rock abrasif a ainsi déjà foulé les planches de l’Oran­ gerie et chatouillé le ventre de Ma­ dame Moustache. Le son noisy d’It It Anita vogue, lui, dans les années no­ nante avec à bord Mike, un ex de Ma­ libu Stacy, et Damien, père du collectif JauneOrange. Loin d’être un bleu dans

‣ Le 08·02 à 19h, de 12 à 14 €.

Scott Kelly & The Road Home - Syndrome. Post-rock. ‣ Le 06·02 à 20h, de 12 à 14 €. URue Zénobe Gramme 12 - 6700 Arlon - 063 45 60 84 - www.entrepotarlon.be

UPlace du 20-Août 16 - 4020 Liège - 04 342 00 00 - www.theatredeliege.be

NAMUR EGHEZÉE

Forum des Pyramides Daan. Il présente son nouvel album “Le Franc Belge”. ‣ Le 07·02 à 20h, de 12 à 16 €.

Ecrin - Centre culturel The Beet Rock Festival 2014. Musiques alternatives avec Last Circle, Forget It, Pale Grey et Big Fat Lukum. ‣ Le 08·02 à 19h30, de 7 à 10 €.

LUXEMBOURG

URue de la Gare 5 - 5310 Eghezée - 081 51 06 36 - www.ecrin.be

ANVERS

ARLON

BORGERHOUT

L’Entrepôt My Last Serenade - Dogmeat - Inimikall - Do or Die. Hardcore, metalcore.

Trix Blackfield. Rock progressif. 07·02 à 19h30, de 23 à 25 €.

U Bruxelles, Botanique, du 5 au 7 février, dès 20h. 7€/soir. Infos: 02.218.37.32 ou www.botanique.be

UNoordersingel 28 - 2140 Borgerhout - 03 670 09 00 - www.trixonline.be

MERKSEM Lotto Arena Within Temptation. REPORTÉ au 29·04. ‣ Le 11·02, de 44 à 49 €. USchijnpoort - 2170 Merksem - 0900 2 60 60 - www.lotto-arena.be

WELKENRAEDT

URue Grétry 10 - 4840 Welkenraedt - 087 89 91 70 www.forumdespyramides.be

le milieu, le magnétique The Feather se profile lui comme un side project de Thomas Medard, cofondateur de Dan San. Gare au Grizzly Bear. “Nous mélangeons volontairement des artistes moins connus à d’autres qui ont une certaine notoriété. Car nous nous adressons aussi à des programmateurs étrangers. Un groupe qui a déjà sorti un album ou qui a déjà un certain acquis derrière lui sera plus facilement sollicité hors de nos frontières qu’un parfait in­ connu, précise Amélie Laurent. Sur les 850 programmateurs belges qui ont ré­ servé leur place cette année, 70 ne sont pas belges.” Au­delà de Shinobi et Castus, deux autres figures inévitables du rock indé belge, des formations plus confiden­ tielles mais néanmoins dignes d’inté­ rêt taperont du pied au Bota. Notam­ ment en mode pop avec Thibet et Electric Chateau. Dans des genres plus extrêmes, on retiendra également Bishop (du dubstep) et The Fabulous Progerians, stoner qui colle à la se­ melle. “Un programmateur pourra toujours faire son marché sur un festival comme Dour. Mais ProPulse est multidiscipli­ naire. Il permet de rencontrer plus faci­ lement des acteurs du secteur backstage. Sarah Carlier a participé au festival du Chainon manquant en France suite à ce genre de rencontre, et d’autres artistes se sont envolés en Suisse et au Québec”, conclut Amélie Laurent. Un bon voyage, c’est tout le mal qu’on leur souhaite. Michi-Hiro Tamaï

‣ Le

FLANDRE ORIENTALE DEINZE Brielpoort Dream Theater. Rock progressif. ‣ Le 08·02 à 19h, de 42 à 45 €. ULucien Mathyslaan 9 - 9800 Deinze - 0900 2 60 60 http://brielpoort.canteclaer.be

GENT FLANDRE OCCIDENTALE BRUGGE Cactus Muziekcentrum Moonface - Chantal Acda. Spencer Krug, leader du groupe indie rock “Wolf Parade”, explore les voies du song-writing et livre un concert solo au piano - Musique expérimentale et atmosphérique, slowcore. ‣ Le 07·02 à 20h, de 5 à 11 €. USt.-Sebastiaanstraat 4 - 8200 Brugge - 050 33 20 14 - www.cactusmusic.be

Vooruit Girls in Hawaii. Le groupe présente son nouvel album “Everest”. ‣ Le 12·02 à 20h, 21,75 €. USint-Pietersnieuwstraat 23 - 9000 Gent - 09 267 28 28 - www.vooruit.be

World BRUXELLES Art Base Fabrice De Graef “Bansuri Solo”.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Raga, musique indienne. ‣ Le 06·02 à 20h, de 7 à 12,50 €. Xino Carrasco. Musique cubaine, jazz, flamenco, bossa nova... ‣ Le 07·02 à 20h, de 7 à 12,50 €.

THEUX

Grande voix

Théâtre “L’Autre Rive” Ceci n’est pas un chanteur belge. Voir ci-dessus. Festival Paroles d’Hommes. ‣ Le 11·02 à 20h, de 12 à 14 €.

Palais des Beaux-Arts/Bozar Elly Paspala & Takis Farazis. Un hommage au compositeur grec Manos Hatzidakis. ‣ Le 08·02 à 20h, 25 €. Smadj (oud) & Ballaké Sissoko (kora). Les sonorités orientales de l’oud se marient à la perfection avec celles des 21 cordes de la kora. ‣ Le 09·02 à 20h, 12 €. URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

Le Bar du Matin SilverRat Band. La rencontre du chanteur éthopien Adrien Sézuba Rukira avec des musiciens de la scène jazz liégeoise. ‣ Le 06·02 à 21h, gratuit. UChaussée d’Alsemberg 172 - 1190 Bruxelles - 02 537 71 59 http://bardumatin.blogspot.com

Salle Molière - Galerie de la Porte de Namur Christophe Astolfi, Boulou & Elios Ferré. Un trio de guitares pour un répertoire de blues manouche. ‣ Le 08·02 à 20h, de 12 à 14 €. Rey Cabrera y su mundo. Le maître du “son” cubain, qui fête cette année ses 50 ans de carrière musicale, présente son nouvel album “Controversia”. ‣ Le 07·02 à 20h, de 12 à 14 €. USquare du Bastion 3 - 1050 Bruxelles - 02 217 26 00 - www.muziekpublique.be

Le Rayon Vert Les Divas Dugazon. En polyphonie et a capella, leur spectacle est une invitation au voyage oscillant du jazz klezmer aux sambas brésiliennes. ‣ Le 07·02 à 20h, de 6 à 8 €. URue Van Huynegem 30-32 - 1090 Bruxelles - 02 420 21 26 www.lerayonvert.be

W:Halll Kleztory. Musique klezmer. 08·02 à 20h30, de 10 à 15 €.

© MAT HENNEK

URue des Sables 29 - 1000 Bruxelles - 02 217 29 20 - www.art-base.be

L’immense Bryn Terfel à Bruxelles L’Orchestre National de Belgique poursuit sa collection de grandes voix : après Juan Diego Flórez et Jonas Kaufmann, voici le baryton gallois Bryn Terfel, puissante personnalité, chanteur, musicien et acteur fabu­ leux ! Sous la direction de son ami Gareth Jones, il chantera quelques rôles de légende, signés Verdi, Gounod et Wagner.

U Bruxelles, Bozar, le jeudi 6 février à 20h. Infos : www.onb­nob.be ou www.bozar.be

Petit Théâtre Mercelis Luz Chabane. Elle sera accompagnée de Thibault Dille (piano, accordéon), Thomas Maillet (guitare) et Felix Zurstrassen (contrebasse). ‣ Le 08·02 à 20h30, de 10 à 15 €.

‣ Le

URue Mercelis 13 - 1050 Bruxelles - 0486 60 91 37

UAvenue Ch. Thielemans 93 - 1150 Bruxelles - 02 773 05 88 www.whalll.be

BRABANT WALLON

BRABANT WALLON ITTRE Heptone Comboio Quartet. Des compositions originales oscillant entre jazz, musique classique et musique du monde. ‣ Le 09·02 à 17h, de 8 à 10 €. URue Haute 7 - 1460 Ittre - 0488 47 69 05 http://heptone.wordpress.com

HAINAUT MOUSCRON Centre culturel Taraf de Haïdouks. Musique tzigane. ‣ Le 07·02 à 20h30, de 24 à 28 €. UPlace Charles de Gaulle - 7700 Mouscron - 056 86 01 60 www.centrecultureldemouscron.be

URue Victore Brodure 63 - 4910 Theux - 087 64 64 23 - www.cctheux.be

NAMUR NAMUR IMEP Claire Spineux. Elle partage une vision tantôt décalée, tantôt profonde de la vie qui l’entoure. ‣ Le 10·02 à 20h, de 5 à 10 € (gratuit < 12 ans). URue Juppin 28 - 5000 Namur - 081 73 64 37 - www.imep.be

Théâtre Jardin Passion Ivan Tirtiaux. Des chansons folk en français, empreintes de poésie, de blues et de musique latine. ‣ Le 07·02 à 20h30, de 10 à 13 € (gratuit < 12 ans). URue Marie-Henriette 39 - 5000 Namur - 0472 96 53 16 www.theatrejardinpassion.be

Palais des Beaux-Arts/Bozar I Solisti del Vento & Brussels Jazz Orchestra “Close Encounters”. Deux ensembles de haut niveau s’aventurent dans le répertoire de l’un et de l’autre, d’Igor Stravinsky à Gearge Antheil. ‣ Le 11·02 à 20h, de 10 à 40 €.

Rosario Giuliani Quartet. ‣ Les 07 et 08·02 à 22h.

URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

URue de Vergnies 25 - 1050 Bruxelles - 02 639 09 82 - www.theatremarni.com

The Music Village Loumèn. Soul & jazz. ‣ Le 12·02 à 20h30, 7,50 €. Malou Beauvoir invite “Jumping Jeff Hoffman”. Standards oscillant entre jazz, blues et pop. ‣ Le 06·02 à 20h30, 15 €. Soul Brothers - Vince Mardens & Alex Plumacker Quintet. Jazz explosif et généreux. ‣ Le 08·02 à 21h, 18 €. The Mardi Gras Jazzband. Jazz New Orleans. ‣ Le 07·02 à 21h, 18 €.

Jazz Station 3/4 Peace. Un répertoire oscillant entre standards, improvisations et compositions originales. ‣ Le 12·02 à 20h30, de 8 à 10 €. Jazz Station Big Band. ‣ Le 06·02 à 20h30, 10 €. Moker. Jazz expérimental et organique. ‣ Le 08·02 à 18h, 10 €.

BRUXELLES Art Base Nomad Swing Trio. Swing Jazz. ‣ Le 08·02 à 20h, de 7 à 12,50 €. URue des Sables 29 - 1000 Bruxelles - 02 217 29 20 - www.art-base.be

L’Archiduc Samuel Blaser. Présentation de l’album “Consort in Motion”. ‣ Le 09·02 à minuit, 12 €. URue Antoine Dansaert 6 - 1000 Bruxelles - 02 512 06 52 - www.archiduc.net

Théâtre Marni Push Up. Jazz manouche. ‣ Le 06·02 à 21h, de 5 à 8 €.

UChaussée de Louvain 193a-195 1210 Bruxelles - 02 733 13 78 www.jazzstation.be

URue des Pierres 50 - 1000 Bruxelles - 02 513 13 45 - www.themusicvillage.com

Espace Senghor Youn Sun Nah. COMPLET. ‣ Le 07·02 à 20h30. UChaussée de Wavre 366 - 1040 Bruxelles - 02 230 31 40 - www.senghor.be

Jazz/Blues

URue de la Tulipe 28 - 1050 Bruxelles - 02 512 92 50 - www.soundsjazzclub.be

Flagey Reijseger, Fraanje, Sylla. Jazz métissé. ‣ Le 12·02 à 20h15, de 10 à 15 €. UPlace Sainte-Croix - 1050 Bruxelles - 02 641 10 20 - www.flagey.be

Sounds Jazz Club Jean-Pierre Froidebise Group. ‣ Le 06·02 à 22h. O. Orkins Insect Zoo. ‣ Le 12·02 à 22h. Paolo Loveri & Adrien Volant Quartet. ‣ Le 11·02 à 22h. Philippe Catherine & Martin Wind Duo. ‣ Le 10·02 à 21h.

HAINAUT TOURNAI Maison de la Culture Tournai Jazz Festival. * Le V.: Elia Fragione (entrée libre), Jef Neve “Sons of the New World”, “Billie Holiday by Viktor Lazlo” et Daniel Willem and the Gipsy Jazz Band (entrée libre). * Le S.: Toine Thys & son trio “La Mélodie philosophale” (voir la rubrique “Jeune public”), Ivan Paduart, Youn Sun Nah, Electrophazz (entrée libre), Avishai Cohen Trio et The Swing Hommes (entrée libre). Le S. dès 14h: aprèsmidi récréatif pour les familles. ‣ Les 07 et 08·02. Le V. dès 18h30 et le S. dès 15h, de 32 à 35 € pour la soirée du V., de 8 à 22 € / concert le S. UBoulevard des Frères Rimbaut 2 7500 Tournai - 069 25 30 80 www.maisonculturetournai.com

LASNE Le Rideau Rouge Gaetano. Il pose avec humour et dérision un regard acerbe sur notre société. ‣ Le 06·02 à 21h, de 10 à 12 €. Suarez. COMPLET. ‣ Le 12·02 à 21h. URoute de Rénipont 70 - 1380 Lasne - 02 653 92 58 - www.lerideaurouge.be

LOUVAIN-LA-NEUVE Théâtre Blocry Ceci n’est pas un chanteur belge. Le 10e opus de Claude Semal propose de nouvelles chansons mêlées à de petits textes humoristiques. ‣ Jusqu’au 07·02. Du Ma. au S. à 20h30 (le J. à 19h30), le D. à 16h, de 10 à 20 €. UPlace de l’Hocaille 6 - 1348 Louvain-laNeuve - 0800 25 325 - www.atjv.be

LIÈGE LIÈGE

Chanson/Variétés BRUXELLES Centre culturel d’Anderlecht Ondes étourdies. Karine Germaix explore les diverses facettes de son accordéon et livre des textes mélancoliques et décalés. ‣ Le 06·02 à 20h, de 6 à 10 €. URue d’Aumale 2 - 1070 Bruxelles - 02 528 85 00 - www.escaledunord.net

Cirque Royal Roch Voisine. ‣ Le 09·02 à 18h, de 38 à 49 €. URue de l’Enseignement 81 - 1000 Bruxelles - 02 218 20 15 www.cirque-royal.org

L’An Vert Major Dubreucq - monsieurmickey. Chanson française humoristique et décalée. ‣ Le 08·02 à 20h30, 7 €. URue Mathieu Polain 4 - 4020 Liège - 0494 42 04 95 - www.lanvert.be

SPRIMONT Foyer culturel Gainsbourg ressuscité, bien fait pour sa gueule !. Concert-hommage à Serge Gainsbourg, par Pierre Lafleur et son quartet. ‣ Le 08·02 à 20h15, de 5 à 10 €. URue du Centre 81 - 4140 Sprimont - 04 382 29 67 www.foyer-culturel-sprimont.be

mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

29

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Musique Notre sélection Classique Ray Chen et le Brussels Philharmonic Grand romantique et passionné de musique contemporaine, Michel Tabachnik mêle ses amours dans son prochain con­ cert, avec une “ouverture” de l’Italien Ivan Fedele (née en 1953), le Concerto pour violon de Mendelssohn – avec Ray Chen, premier lauréat du Reine Elisabeth 2009, en soliste – et la solaire Première symphonie de Brahms. U Bruxelles, Bozar, le vendredi 7 février à 20h.Infos : www.bozar.be

Les Muffatti, au tournant du baroque Sous la direction de Peter Van Heyghen, l’excellent ensemble baroque belge se produit à Liège dans son cœur de réper­ toire avec la cantate “Ino” de Georg Philipp Telemann, et des pièces de son successeur à Hambourg, C.P.E Bach. En solistes : la soprano Hasnaa Bennani et la claveciniste Kris Verhelst. U Liège, Salle Philharmonique, 9 février à 116h. Infos : www.oprl.be

Duo Gemini en “Road Movies” Depuis 2001, Jean­Frédéric Molard, violon et Jean­Noël Re­ miche, piano, se dédient au versant le plus sensuel et le plus séduisant du répertoire contemporain. A preuve, leur récent CD (Pavane) et le programme qu’ils donneront à l’Atelier Marcel Hastir (un must en soi…) avec des œuvres de Michel Lysight, Frédéric Devreese, Arvo Pärt et John Adams. U Bruxelles, 51, rue du Commerce, le dimanche 9 février à 17h. Infos : ateliermarcelhastir@gmail.com ou 02.779.99.52

La Monnaie en République tchèque Dans le prolongement de “Jenufa”, un programme de rêve, très tchèque ! On y entendra la symphonie “Ma Vlast” de Se­ metana, le Concerto pour violoncelle de Dvorák, et, en apo­ théose, la suite symphonique “Taras Bulba” de Janacek. U Bruxelles, Bozar, le mercredi 12 février à 20h. Infos : lamonnaie.be

Vocal

LIÈGE LIÈGE

URue Himmer 27 - 5500 Dinant - 0475 68 59 52 www.dinantjazznights.org

Blues-Sphere Bar Rootsmat. Blues teinté de rock’n’roll et de pop. ‣ Le 08·02 à 20h30, 9 €.

FLOREFFE

Cinéma le Parc Tigran Hamasyan Quintet. Un mélange de jazz, de classique et de folklore arménien. ‣ Le 06·02 à 20h30, de 22 à 27 €.

URue Joseph Piret - 5150 Floreffe - 081 45 13 46 www.centreculturelfloreffe.be

URue Surlet 37 - 4020 Liège - 0486 95 04 27 - www.blues-sphere.com

Salle communale L’Ame des Poètes joue Brel, Brassens et Ferré. Trio instrumental. ‣ Le 07·02 à 21h, de 7 à 12 €.

ANVERS

URue Carpay 22 - 4020 Liège 04 222 27 78 - www.grignoux.be

BORNEM

Jacques Pelzer’s Jazz Club Gorgona. Jazz fusion qui tire son inspiration aussi bien de la musique classique européenne que de la musique improvisée ou de la world. ‣ Le 12·02 à 21h, de 5 à 7 €.

Cultuurcentrum Ter Dilft I Solisti del Vento & Brussels Jazz Orchestra “Close Encounters”. Deux ensembles de haut niveau s’aventurent dans le répertoire de l’un et de l’autre, d’Igor Stravinsky à Gearge Antheil. ‣ Le 12·02 à 20h30, de 18 à 20 €.

UBoulevard Ernest Solvay 493 - 4000 Liège - 04 227 12 55 www.jacquespelzerjazzclub.com

L’An Vert Barbara Wiernik & Alain Pierre. Musique alliant pop et jazz. ‣ Le 07·02 à 20h30, 6 €. URue Mathieu Polain 4 - 4020 Liège - 0494 42 04 95 - www.lanvert.be

LUXEMBOURG MARCHE-EN-FAMENNE Maison de la Culture Muziek de Singe. Musique instrumentale, entre jazz et musique du monde, entre tradition et innovation… ‣ Le 08·02 à 20h, de 6 à 12 €. UChaussée de l’Ourthe 74 - 6900 Marche-enFamenne - 084 32 73 86 www.maisondelaculture.marche.be

NAMUR DINANT Jazz à l’F Sachal Vasandani Quartet feat. Taylor Eigsti. ‣ Le 07·02 à 21h, de 8 à 12 €.

USint-Amandsesteenweg 41 - 2880 Bornem - 03 890 69 30 - www.terdilft.be

Clubbing / Hip hop / Soul BRUXELLES Ancienne Belgique The Como Mamas. Funk, soul. ‣ Le 11·02 à 20h, de 12 à 15 €. UBoulevard Anspach 110 - 1000 Bruxelles - 02 548 24 84 - www.abconcerts.be

Beursschouwburg Fatima Al Qadiri - Lucky Dragons. Dubstep. ‣ Le 07·02 à 22h, de 10 à 12 €. URue A. Orts 20-28 - 1000 Bruxelles - 02 550 03 50 www.beursschouwburg.be

LIÈGE SOUMAGNE Centre culturel Mochélan and Acoustic Band. Hip hop teinté de blues, funk, soul... Festival Paroles d’Hommes. ‣ Le 08·02 à 20h, de 12 à 14 €.

Baroque Marco Marazzoli, Occhi belli, occhi neri, Mare Nostrum

Alto

.****. Vingt-trois ans après un pre­ mier enregistrement à la tête de l’Ensemble Vocal Européen (HM), Philippe Herreweghe aborde une nouvelle fois les “Responsoria” de Gesualdo (1566­1613) et renouvelle le miracle. Mieux : cette deuxième version se révèle plus aboutie encore, notamment par le choix d’un effectif légèrement réduit. Pour ce recueil de madrigaux tardifs, chef­d’œuvre de son auteur, l’option de deux chanteurs – maximum trois – par voix aboutit à une lisibilité percutante de l’écriture de Gesualdo, tout en offrant un résul­ tat sonore exceptionnel de couleurs, de lumière et de séduction. On y découvre le résultat d’une double familiarité : avec le langage – unique – du compositeur, et avec des chanteurs fabuleux, dont certains de la première heure. (MDM)

.****. Même si ce n’est pas le premier disque qui lui est consacré, le nom de Marco Marazzoli sera probablement une découverte pour beaucoup : ce compositeur italien du XVIIe, né vers 1605 et mort en 1662, fut essentielle­ ment actif à Rome, servant sous trois papes et laissant une importante quan­ tité de musique (vingt volumes de manuscrits) qui dort toujours dans la bibliothèque du Vatican. Belle idée dès lors de l’ensemble Mare Nostrum, avec les sopranos Soledad de la Rosa et Nora Tabbush, d’en proposer cette alléchante anthologie, vocale et instrumentale, introduite par un passionnant texte d’un musicologue spécialiste du com­ positeur. Ceux qui aiment les opéras de Monteverdi trouveront leur bonheur dans ce menu dégustation, et on brûle de découvrir plus encore de ce prêtre compositeur. (N.B.)

.****. En ce XXIe siècle, la musique de Paul Hindemith est largement tombée dans l’oubli : trop moderne pour les uns (la dissonance y tient largement sa place), pas assez pour les autres (elle n’est ni dodécaphoni­ que ni même atonale), elle souffre sans doute aussi de l’image peu charismatique de son compositeur. Mais Paul Hindemith était aussi altiste, et l’altiste Antoine Tamestit ne pouvait que s’y intéresser. En enre­ gistrant, d’abord, quatre de ses œuvres pour alto avec le talent qu’on lui connaît : la sonate pour alto et piano op. 11 n° 4, la sonate pour alto seul op. 25 n°1, le concerto “Der Schwanendreher” et la “Trauermu­ sik”. Mais aussi en réalisant, pour le livret du CD, une intéressante inter­ view de la directrice de l’Institut Hindemith. (N.B.)

U CD Phi, 2 h 6 min 36 sec.

U CD Arcana/Outhere, 55 min.

U CD Naïve/Harmonia Mundi, 1 h 7 min

Carlo Gesualdo, Responsoria 1611 Collegium Vocale Gent, Philippe Herreweghe

30

URue Pierre Curie 24 - 4630 Soumagne - 04 377 97 07 - www.ccsoumagne.be

Paul Hindemith, Œuvres pour alto Antoine Tamestit, Paavo Järvi

Classique BRUXELLES Conservatoire royal Quatuor Dialogues. Oeuvres de Mozart, Cambini et Bach. ‣ Le 12·02 à 19h, entrée libre. When Classic meets Jazz. Par l’Orchestre d’harmonie du Conservatoire, dir. Michel Paré et Fabrice Alleman. ‣ Le 07·02 à 20h, entrée libre. URue de la Régence 30 - 1000 Bruxelles - 02 500 87 22 - www.conservatoire.be

Eglise des Minimes Odhecaton “Un Libro de Horas de Isabel la Católica”. Dir. Paolo Da Col. ‣ Le 10·02 à 20h30, de 20 à 28 €. URue des Minimes 62 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

Palais des Beaux-Arts/Bozar BozarSundays: Les Boréades de Montréal. Oeuvres de Telemann, Corelli, Händel... ‣ Le 09·02 à 11h, 10 €. Brussels Philharmonic. Dir. Michel Tabachnik, avec Ray Chen (violon). Oeuvres de Fedele, Mendelssohn-Bartholdy et Brahms. ‣ Le 07·02 à 20h, de 10 à 40 €. Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern. Dir. Karel Mark Chichon, avec Albrecht Mayer (hautbois). Oeuvres de Dvorak, Mozart et Haydn. ‣ Le 09·02 à 15h, de 10 à 40 €. Orchestre National de Belgique. Dir. Gareth Jones, avec Bryn Terfel (baryton). Oeuvres de Mozart, Gounod... ‣ Le 06·02 à 20h, de 20 à 84 €. Orchestre symphonique de la Monnaie “Taras Bulba”. Dir. Antonio Méndez, avec Christian Poltéra (violoncelle). Oeuvres de Smetana, Dvorak et Janacek. ‣ Le 12·02 à 20h, de 12 à 39 €. Princeton High School Orchestra. Dir. Robert Loughran. Oeuvres de Grieg, Dvorak, Piazzolla et Sondheim. Au profit de l’Unicef. ‣ Le 09·02 à 15h, de 15 à 20 €. Symfonieorkest Vlaanderen “Unvollendete”. Dir. Jan Latham-Koenig, avec Em-

Opéra Wolfgang Amadeus Mozart, Airs de concert Rolando Villazon

.****. Nouvelle pierre à l’édifice de recyclage de Rolando Villazon, autrefois présenté comme successeur de Placido Domingo, en ténor mozartien : un disque d’airs de concert, qui sort parallèlement aux enregistrements des sept opéras de la maturité (un CD d’extraits de “Cosi fan tutte” et “Don Giovanni”, déjà parus, est d’ailleurs joint ici en bonus). Dix airs de concerts (terme en fait am­ bigu, car il s’agit le plus souvent d’airs écrits pour être insérés dans des opéras d’autres compositeurs) où le sympathi­ que chanteur mexicain montre ses talents de comédien, avec un accompa­ gnement solide d’Antonio Pappano changeant, pour l’occasion, d’orchestre londonien (le LSO au lieu de Covent Garden). Mais dix airs, aussi, où le style semble parfois plus vériste que mozar­ tien. (N.B.)

U CD Deutsche Grammophon/Universal, 1 h 3 min

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


manuelle Bertrand (violoncelle). Oeuvres de Schubert, Korngold et Strauss. ‣ Le 10·02 à 20h, de 12 à 36 €. Virgile Van Essche (piano). Oeuvres de Beethoven, Schubert... ‣ Le 06·02 à 20h30, de 10 à 15 €. URue Ravenstein 23 - 1000 Bruxelles - 02 507 82 00 - www.bozar.be

BRABANT WALLON WATERLOO Salle Jules Bastin Dimitri Papadopoulos (piano). Oeuvres de Franck, Satie, Massenet et SaintSaëns. ‣ Le 06·02 à 12h15, 6 €. UMaison communale de Waterloo - Rue F. Libert 28 - 1410 Waterloo - 02 354 47 66 www.espacebernier.be

HUY Centre culturel Richard Galliano Sextet. ”Les Quatre Saisons” de Vivaldi et Piazzolla. ‣ Le 07·02 à 20h30, de 25 à 30 €. UAvenue Delchambre 7a - 4500 Huy - 085 21 12 06 - www.acte2.be

vis Hermanis, avec Sally Matthews en alternance avec Andrea Danková, Charles Workman... En tchèque surtitré en français et en néerlandais. ‣ Jusqu’au 07·02. Les Ma., Me. et V. à 19h30, le D. à 15h, de 12 à 122 €. UPlace de la Monnaie - 1000 Bruxelles - 02 229 12 11 - www.lamonnaie.be

LIÈGE Salle Philharmonique Les Muffatti. Dir. Peter Van Heyghen, avec Hasnaa Bennani (soprano) et Kris Verhelst (clavecin). Oeuvres de Telemann et Bach. ‣ Le 09·02 à 16h, de 16 à 26 € (gratuit < 16 ans). UBoulevard Piercot 25 - 4000 Liège - 04 220 00 00 - www.opl.be

NAMUR

HAINAUT

HAINAUT BRAINE-LE-COMTE Salle Baudouin IV Si Mariano m’était conté. Opérette par le Théâtre de l’Opérette Golden 2000, avec les Ballets parisiens “Dream’s Folies Show”, dir. musicale Charly Oleg. ‣ Le 09·02 à 15h, de 20 à 25 €. URue Rey Aîné 16 - 7090 Braine-le-Comte - 064 21 51 21 - www.ccblc.be

NAMUR

MONS Auditorium Abel Dubois Mons Découvertes. Le Chœur de Chambre Ishango (dir. Thierry Lequenne) et la Chorale Coup de Chœur.Mons (dir. Hilde Vandeputte), seront accompagnés par les musiciens de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie. ‣ Le 09·02 à 11h, 11 €. URue du Gouvernement 15 - 7000 Mons - 065 39 59 39 - www.lemanege.com

Théâtre royal Yury Martinov (pianoforte et piano moderne). Oeuvres de Haydn et Schumann. ‣ Le 11·02 à 20h30, de 17 à 25 €. UPlace du Théâtre 2 - 5000 Namur - 081 22 60 26 - www.theatredenamur.be

FLANDRE OCCIDENTALE

MOUSCRON

BRUGGE

Centre culturel Les Boréades de Montréal. Oeuvres de Falconieri, Vivaldi, Haendel... ‣ Le 10·02 à 20h30, de 8 à 12 €.

Concertgebouw Symfonieorkest Vlaanderen “Unvollendete”. Dir. Jan Latham-Koenig, avec Emmanuelle Bertrand (violoncelle). Oeuvres de Schubert, Korngold et Strauss. ‣ Le 11·02 à 20h, de 8 à 36 €.

UPlace Charles de Gaulle - 7700 Mouscron - 056 86 01 60 www.centrecultureldemouscron.be

LIÈGE

U’t Zand 34 - 8000 Brugge - 050 84 05 87 www.symfonieorkest.be

HANNUT Académie de musique Juliana Steinbach (piano). Oeuvres de compositeurs brésiliens (Villa-Lobos, Milhaud) et du répertoire classique européen (Mozart, Liszt, Bartok...). ‣ Le 06·02 à 20h, de 7 à 10 €. URue des Combattants 1 - 4280 Hannut - 019 51 90 63 - www.cchannut.be

Opéra/Opérettes BRUXELLES La Monnaie Jenufa. De Leos Janácek, par l’Orchestre symphonique et chœurs de la Monnaie, dir. musicale Ludovic Morlot, m.e.s. Al-

LIÈGE LIÈGE Opéra Royal de Wallonie Fidelio. De Beethoven par l’Orchestre et Chœurs de l’Opéra Royal de WallonieLiège, dir. Paolo Aarrivabeni, chef des choeurs Marcel Seminara, m.e.s. Mario Martone, avec Jennifer Wilson, Zoran Todorovich, Franz Hawlata... ‣ Jusqu’au 11·02. Les 06, 08 et 11·02 à 20h, de 14 à 80 €. URue des Dominicains 1 - 4000 Liège - 04 221 47 22 - www.orw.be

Notre sélection Rock Les 20 ans du Magasin 4 Salle de concert indé la plus bruyante et la plus excitante de 2013 à Bruxelles, le Magasin 4 avalera son gâteau d’anniver­ saire avec les Italiens d’OvO. Pas de confettis. Mais une répu­ tation noise rock établie pour cette chanteuse guitariste et ce batteur qui aiment également pousser les portes de projets, au cinéma et au théâtre. Leur discographie kilométrique et expérimentale a marqué de nombreux artistes rock dont Thurston Moore. A noter qu’au­delà d’Alone en première partie, le space rock et le drone de Felipe Salazar et du Cana­ dien Aidan Baker (aussi en concert à La Zone à Liège le 7 fé­ vrier) seront également de la fête. Bruyante, bien entendu. U Bruxelles, Magasin 4, le 5 février dès 19h. 8 €. Infos : 02.223.34.74 ou www.magasin4.be

GarageLand ! Programmer une affiche garage rock sur un site industriel et post­apocalyptique relève d’une logique implacable. Le Roc­ kerill invite donc les Italiens de Go ! Zila en tête d’affiche de GarageLand !. Le duo également proche des rivages du psyché traine une réputation scénique solide. Du genre à soulever un public comme les Thee Oh Sees. Le groupe sera précédé de Mountain Bike, Warm Toy Machine et Forever Pavot, trois autres noms tout aussi recommandables. U Charleroi, Rockerill, le 8 février à 20h. Infos : rockerill.com

ANVERS ANVERS De Vlaamse Opera Otello. Par le Symfonisch Orkest & Koor van de Vlaamse Opera, dir. musicale Alberto Zedda, avec Gregory Kunde, Carmen Romeu, Josef Wagner... En italien surtitré en néerlandais. DERNIERS TICKETS. ‣ Du 07 au 18·02. Les 07, 12, 14 et 18·02 à 19h30, les D. 09 et 16·02 à 15h, de 14 à 100 €. UFrankrijklei 3 - 2000 Anvers - 070 22 02 02 - www.vlaamseopera.be

Mochélan and Accoustic Band Lauréat 2012 de la Biennale de la Chanson française, Moché­ lan revisite le slam en terres carolo. Le touchant artiste hip hop lâchera son “Versus”, nouvel EP quatre titres, au fil d’une tournée en neuf étapes ce mois­ci. Avant Beauraing, Lasne, Mouscron, Flémalle et Woluwe­Saint­Pierre, Soumagne l’ac­ cueillera pour le festival Paroles d’Hommes. U Soumagne, Centre culturel de Soumagne, le 8 février à 20h. De 8 à 14 €. Infos 087.78.62.09 ou www.parolesdhommes.be

Pop

Jazz

Pop

Neo-soul

Gravity My TV is Dead

Krysis Pierre de Surgères

Love’s Crushing Diamond Mutual Benefit

Banshee Kendra Morris

.****. Combo bruxellois composé d’Amaury Massin (voix) et de Joël Grignard (guitare), My TV is Dead vient de sortir “Gravity”, une deuxième galette bien foutue – mixée par Jean Vanesse – qui ne déparera pas aux côtés de productions internationa­ les. Elle a tout d’une grande. Trop sans doute car les références sont criantes, même si elles ne sont peut­être pas conscientes. REM (la voix de Michael Stipe) par­ci, dEUS par­là, Ghinzu aussi. La liste n’est pas exhaustive. A force de brasser trop large, leur rock manque parfois de personnalité. Entre l’ascen­ sionnel “Easily Controlled” et l’obsé­ dant “In my Head” (à la guitare très “Instant Streets”), My TV is Dead passe par la case electro­funk avec “What is wrong”. Ceci dit, tous les ingrédients sont là, il ne manque plus qu’à les circonscrire et les affiner. (M.-A.G.)

.****. Passons sur la pochette, plus effrayante qu’autre chose, pour se laisser immédiatement séduire par le toucher pianistique de Pierre de Surgères, d’une délicatesse infinie. Cela va évoluer bien sûr, muer, muter, mutationner… Bruxel­ lois comme son nom ne l’indique pas, Surgères est un musicien d’aujourd’hui, qui donc embrasse toute la culture pianisto­jazzistique. Dans son jeu sou­ vent buissonnant et touffu, l’on recon­ naîtra la plupart des grandes influences, du lyrisme à l’avant­gardisme. Pas pour rien qu’il cite Vijay Iyer comme réfé­ rence. En trio avec Félix, le fils de Pirli Zurstrassen aux basses contre et électri­ que, et le très couru Teun Verbruggen à la batterie, les thèmes souvent orientés voyages passent de la méditation bal­ néaire à la tempête d’équinoxe, non sans quelque détour par le groove mouvant. L’on ne peut plus actuel. (DS)

.****. Dans la galaxie pop-folk bricolo éthérée made in US, voici “Love’s Crushing Diamond”. Un bel ovni. A la manœuvre, Jordan Lee, musicien baroudeur et tête chercheuse (il dirige le label Kassette Klub qui privilégie le format… cassette, oui). Sous le nom Mutual Benefit, projet à géométrie variable, il publie là un premier album. Très planant. Lo­fi juste ce qu’il faut. Drapé de chants délicats et émouvants, d’un violon qui prend son temps, d’un banjo délicat, de clochettes et percus­ sions maison.… Les intros, soignées, esquissent une douce cacophonie d’où émergent ensuite les morceaux –chan­ sons d’amour tissées de métaphores naturelles– comme autant de bandes­ sons d’aurores boréales. Un peu court (7 titres), certes, et un poil répétitif sur la longueur. Mais plein de promesses et tellement, tellement apaisant. (S.L.)

.****. Elle ne sort pas de nulle part, Kendra Morris, cela s’entend à la grande maîtrise vocale et mélodique affichée sur ce premier opus. Tombée dans la musi­ que dès l’enfance (parents musiciens, orgie de soul et R&B années 70…), cette auteur­compositeur­interprète affichait, en 2012 quand sortit “Banshee” aux Etats­Unis, 31ans –dont 10 de scènes diverses –, deux EP et, semble­t­il, pas mal de caractère. Les banshees (créatures de la mythologie irlandaise) comme les grands chanteurs, constate l’intéressée, “jettent des sorts avec leur voix”. Celle de l’Américaine à la chevelure de feu a de quoi ensorceler. Son chant, juste, souple, expressif, et son univers (groovy et vintage de bon ton –avec moult orgues et gimmicks de guitares élastiques), évo­ quent ici et là Amy Winehouse et surtout Joan “As Police Woman” Wasser. On n’a pas fini de parler de Kendra Morris. (S.L.)

U 1 CD dEPOT214 Records/COD&S.

U 1 CD www.pierredesurgeres.com.

U 1 CD Other Music/Pias. Au Bota le 3/3.

U 1 CD Naïve/Pias. mercredi 5 février 2014 - La Libre Culture

31

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Jeune Public

Concert

Peer Gynt face à ses démons P Bruno

Coppens sera le narrateur de l’Orchestre à la portée des enfants. nous livre ses trucs, trolls et tracs.

Entretien Laurence Bertels

avec la musique qu’on écoute chez soi. Je suis souvent seul sur scène. Ici, je suis entouré de 68 musiciens et je les connais de mieux en mieux. C’est une vraie famille avec les percussionnistes, dans le fond, qui sont les plus trublions, les cors et cuivres qui font le plus de bruit et les violons, à l’avant, plus sé­ rieux. J’aime également être au service de la musique.

F

anfaron, vagabond des monta­ gnes, dévoré d’ambition et d’orgueil, à la recherche d’affai­ res mirobolantes, Peer Gynt mettra longtemps à pouvoir entendre les mots tendres de Solveig: “Ton voyage est fini, Peer, tu as enfin compris le sens de la vie, c’est ici chez toi et non pas dans la vaine poursuite de tes rêves fous à travers le monde que réside le vrai bonheur.” Bruno Coppens incarnera à nou­ veau le personnage principal de la pièce d’Ibsen et nous parle volon­ tiers des trolls, trucs et tracs. Quels sont les changements par rapport à l’édition précédente? L’orchestre fait de plus en plus partie du spectacle. Pour les en­ fants, c’est d’ailleurs un spectacle total. Le volet pédagogique s’ef­ face peu à peu. Vous participez depuis treize ans au projet des Jeunesses musicales. Que représente cette activité dans votre carrière? J’adore cela. Quand on est au cœur de l’orchestre, le Philhar­ monique de Liège, en l’occur­ rence, cela n’a plus rien à voir

Vous aimez aussi retrouver le contact avec les enfants? Oui, cela me rappelle “Ici Bla­Bla” quand je jouais “Monsieur Vir­ gule”. Dans “Peer Gynt”, il y a aussi une intention de plus en plus dra­ matique quand il devient le roi des trolls et j’aime transmettre cette angoisse aux enfants alors paniqués dans le fauteuil. La panique dans le fauteuil, voilà qui évoque votre nouveau spectacle, “Trac”… C’est vrai, j’évoque le trac du pu­ blic, de tous ces gens qui se réunis­ sent pour assister à une même re­ présentation en espérant qu’elle fonctionne mais tout à coup il y a ceux qui mangent des pop­corns, celui de devant qui n’éteint pas

Un concert très théâtral

ALEXIS HAULOT

P Et

son portable, ces amoureux qui s’embrassent… Est-ce un prétexte pour aller plus loin? Je remonte à l’origine du trac. Comme Adam, qui se demande si Eve va lui plaire. Il n’a pas le choix. Le trac de la lumière aussi. Telle celle, très violente, à la naissance d’un enfant qui vient de passer neuf mois dans l’obscurité. Il y a aussi le trac des rencontres, alors j’imagine des mots magiques pour avoir une conversation brillante.

Peer Gynt est un jeune homme facétieux qui rêve d’aventures et d’histoires extraordinaires. Accompagné de son ami Skord, il décide de se forger un destin exceptionnel. Le voilà bientôt au cœur de péripéties fantastiques: la rencontre avec les trolls, un voyage féerique au cœur de l’Orient, une princesse mystérieuse… Mais l’imagination fertile de Peer Gynt lui joue des tours : voulant défier la réalité, ne risque-t-il pas de se perdre dans ses rêveries ? L’amour de Solveig pourra peut-être aider Peer Gynt à devenir enfin lui-même… “J’ai choisi d’adapter la pièce d’Henrik Ibsen qui, au départ, n’a pas été écrite pour les enfants mais est un conte philosophique sur l’évolution d’un homme pendant cinquante ans”, nous dit Lionel Rougerie, metteur en scène de l’Orchestre à la portée des enfants. Plein de fugues et d’envies, Peer Gynt se plonge dans les histoires, les mensonges. Il va devoir renoncer à certains fantasmes. Il y a une trame sous-jacente. “On garde ici le cadre de Peer Gynt, ce monde paysan du XIXe siècle, en Scandinavie. Avec, au début, une ambiance fête de village. Dans ce récit, les trolls sont une métaphore des parts humaines les plus inavouables; et les musiciens seront déguisés en trolls. Dans la forme, l’interaction entre le comédien et l’orchestre est très engagée. L’orchestre joue d’ailleurs aussi le rôle d’un chœur antique. Je travaille en France avec des orchestres et ce que l’on fait ici leur semble souvent invraisemblable et inatteignable. Sous couvert de respect de cette musique, on l’afflige un peu alors qu’elle est terriblement vivante.” (L.B.)

32

Avez-vous plus le trac devant un public d’adultes ou d’enfants? Lors des scolaires, j’ai le trac, car les groupes d’enfants, c’est plus com­ pliqué. Ils veulent épater les co­ pains, montrer que Saint­Joseph est meilleur que Sainte­Marie, etc. Vous jouerez également “Un Américain à Paris” à Monaco au mois de mars. Encore une musique magnifique, avec cette “Rhaposdy in blue…” Mais la formule de Monaco est plus timide car la musique est encore très sacralisée là­bas. Or, l’humoriste aime désacraliser, surtout l’actualité. Que pensez-vous de son omniprésence?

Le souci avec les chroniqueurs, c’est qu’ils sont tellement par­ tout qu’ils se prennent au sé­ rieux. Avant, on était des comi­ ques et maintenant on devient des humoristes et on remplace les philosophes. Dès lors, l’hu­ moriste ne voit plus la frontière entre ce qui est drôle et politique. Un humoriste doit avoir un point de vue mais ne peut pas l’expri­ mer sans la farce. Dieudonné croit être drôle parce que les gens rient mais il n’est plus drôle du tout. Dans le “Libé” du samedi, il y a les chroniques de Philippe Djian, Stéphane Guillon et un philosophe. Tout le monde doit avoir de l’humour. Seulement voilà, si on n’est plus le bouffon du roi mais le roi à la place du roi, on devient comme lui.

U Peer Gynt de E. Grieg. Avec L’Orchestre philharmonique royal de Liège – Direction: Jean­Pierre Haeck. U Liège, Salle philharmonique, le 7 février à 18 et 20h. Tél. 04.220.00.00. U Bruxelles, Palais des Beaux­Arts, le 8 février à 11 et à 14h. Tél. 02.507.82.00. U Infos: www.jeunessesmusicales.be Dès 6 ans.

La Libre Culture - mercredi 5 février 2014

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.


Llc 20140205 llc full