Issuu on Google+

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

Pour un contexte pertinent, soyez au bon endroit.

Zoom

La World Cup, c’est du direct avec la marque DH Interviews

Marketers et fans de foot Learnings

Les meilleurs cases de ces derniers mois

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 1

20/05/14 09:30


Edit Réd Pho

TANGO, LE NOUVEAU PACKAGE QUI DONNE LE TEMPO. IPM Advertising et Mediahuis Connect rassemblent leurs 7 newsbrands dans un package national doté d’un impact exceptionnel: TANGO. Votre marque est visible sur toutes les plateformes tant print que digitales tout au long de la journée. Chaque jour, grâce à Tango, votre message touche 3.461.970 Belges. Qui peut en dire autant? Découvrez dès à présent toutes nos offres spécifiques via ipmadvertising.be et mediahuisconnect.be LA LIBRE • DH • L’AVENIR • DE STANDAARD • HET NIEUWSBLAD • DE GAZET VAN ANTWERPEN • HET BELANG VAN LIMBURG

14051_MEP Tango FOOT FR.indd 12 IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd

25/03/14 20/05/14 13:35 09:30


4 13:35

EDITO

6

Alors on gagne ? World Cup oblige, ce deuxième numéro de notre magazine sera forcément teinté de foot noir, jaune, rouge. Depuis la reprise en main de cette jeune génération talentueuse par Marc Wilmots et leur fabuleuse campagne qualificative, largement couverte par nos médias, les Diables Rouges sont devenus un phénomène de société et la notoriété des Hazard, Courtois, Kompany & Co résonne désormais aux quatre coins de la planète. Les annonceurs, locaux et internationaux, ne s’y sont pas trompés. Ils seront de la partie au Brésil, au côté de nos marques médias. A commencer bien entendu par La DH, LA référence de la planète foot.

LA COUPE DU MONDE ET LES DIABLES, C’EST DU DIRECT AVEC LA DH ............ 4 Journal, magazine, site web, app’ mobile, radio, actions de field marketing… La marque DH mobilise toutes ses plateformes pour faire vivre à ses lecteurs, auditeurs et annonceurs la Coupe du monde en direct aux côtés des Diables Rouges. MARKETERS ET FANS DE FOOT ............................................................................................................................... 6 Jamais encore la Coupe du monde de foot n’avait joui d’une telle attention. Nous nous sommes demandé si les marketers croyaient au pouvoir diabolique de la magie du foot sur leurs marques ? La réponse est oui, bien entendu.

WORLD CUP : LE CALENDRIER DE TOUTES LES RENCONTRES ................................. 10 LEARNINGS & BEST CASES .................................................................................................................................... 12 Grâce à son portefeuille print + digital, IPM Advertising propose aux annonceurs une foule de possibilités pour communiquer avec leur cible. Best of des campagnes les plus marquantes de ces derniers mois.

Depuis le lancement de DH Radio au début de l’année, la marque DH ne cesse de se renforcer : print, web, mobile, event, direct marketing et maintenant radio… La DH est devenue le touchpoint multimédia par excellence. Nul doute que son pouvoir d’attraction ira croissant pendant et après le Mondial, compte-tenu des moyens rédactionnels déployés pour couvrir l’événement, comme vous le lirez dans ces pages. Pour accompagner cette montée en puissance, IPM Advertising a d’ailleurs mis en place différentes offres crossmédias autour de la marque DH qui rencontrent un succès certain sur le marché.

DH RADIO : POUR VIVRE LE MONDIAL COMME SI VOUS Y ÉTIEZ ............... 14 DH Radio participe elle aussi à la stratégie du multiple media développée par IPM. Illustration avec la couverture de la Coupe du monde, pour laquelle La DH a déployé des moyens impressionnants.

Dans le même registre cross média, nous avons également renforcé nos offres nationales et notre partenariat avec Mediahuis au travers de Tango. Cette offre résume d’ailleurs assez bien nos valeurs et notre ADN : performance, audience et contextualisation. Une bonne synthèse de ce que représentera la World Cup pour les marques médias d’IPM Group. Bon Mondial, et on croise les doigts pour les Diables Rouges…

PARIS MATCH BUZZ AVEC I LIKE BELGIUM .............................................................................. 15 Le 22 février dernier, Paris Match lançait l’opération «I Like Belgium» sur Facebook. Depuis, celle-ci compte plus de 10.000 fans, amoureux du Plat Pays. Explications de cette opération peu banale par Marc Deriez, Rédacteur en chef de Paris Match Belgique. TANGO : UNE PUISSANCE DE FEU DIABOLIQUE ........................................................ 16 Après Perfect Game et Perfect Style, IPM Advertising étrenne une nouvelle offre commune avec Mediahuis. Zoom sur le pack Tango qui reprend tous les médias print et digitaux des deux groupes. WEB : LA RÉVOLUTION FREEMIUM ........................................................................................ 18 Le 31 mars dernier, lalibre.be et dh.be inauguraient chacun leur zone abonnés. Deux offres payantes basées sur les mêmes principes, mais avec des différences liées à l’ADN de chacun des deux titres.

Emmanuel Denis Sales Director - IPM Advertising

manuel Denis Directeur Em Grangé Data Caroline ing tis yez ver Ha Ad pression Editeur IPM Matisse Im chef Philippe Rédacteur en ’n Hyde yll Jek e ur ert Photo de couv

15

SOMMAIRE IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 3

20/05/14 09:30


LA COUPE DU MONDE ET LES DIABLES, C’EST DU DIRECT AVEC LA DH

Journal, magazine, site internet, application mobile, radio, actions de field marketing… La marque DH mobilise toutes ses plateformes pour faire vivre à ses lecteurs, auditeurs et annonceurs la Coupe du monde en direct aux côtés des Diables Rouges. Ralph Vankrinkelveldt, Rédacteur en chef de La DH, le sait : avec tous ses collaborateurs, en Belgique et au Brésil, il se prépare à vivre quelques mois bien chargés. Il a d’ailleurs déjà reporté ses traditionnelles vacances de juillet… Coupe du monde de foot oblige. « Il ne faut pas s’en cacher, en 2013, les progressions les plus spectaculaires de La DH en termes de ventes sont le fait des Diables Rouges. Tant lors des matchs de qualification pour la Coupe du monde que lors des rencontres amicales de notre équipe nationale. » Le titre a par exemple réalisé un peak de vente de +12% au lendemain du fameux match contre la Croatie. « L’engouement des lecteurs qui ressentent le besoin d’analyses et de commentaires fouillés est vraiment très impressionnant à ce niveau. » Il faut reconnaître que La DH a bien balisé le terrain. L’an dernier, la marque a notamment retransmis les rencontres des Diables sur 11 écrans géants. Des actions de field marketing qui ont réuni quelque 180.000 personnes au total. « Lors de chaque rencontre, pendant deux ou trois heures, La DH était omniprésente et, telle une persistance rétinienne, notre marque a ensuite percolé dans le journal, sur le site et le mobile durant les heures et les jours qui ont suivi ces événements », rappelle Ralph Vankrinkelveldt.

SEPT JOURNALISTES ET CONSULTANTS EXCLUSIFS Autant dire que La DH compte bien surfer sur le tsunami brésilien noir/jaune/rouge dans les semaines qui viennent, déployant des moyens jamais vus pour investir toutes les plateformes où la marque est présente. Sur place, logés dans l’hôtel des Diables Rouges, quatre journalistes (papier, web et radio) et un caméraman vivront l’événement au plus près de l’équipe et du staff de Marc Wilmots. « Il s’agit de professionnels qui connaissent et qui sont proches des joueurs, et ils ne les lâcheront pas d’un pouce. Leurs reportages, analyses et commentaires seront notamment relayés en payant sur notre site puisqu’il s’agit clairement de contenus à forte valeur éditoriale ajoutée. » A cela s’ajoutent deux consultants exclusifs - Enzo Scifo et Franky Dury - qui interviendront sur toutes les plateformes de La DH et sur BetFIRST.

DES ÉCRANS GÉANTS ET UN VILLAGE DH A côté de toutes les actions in-paper et autres goodies offerts dans le journal deux semaines avant le coup d’envoi des festivités, et en plus d’une nouvelle application mobile dédiée, La DH organisera à nouveau des écrans géants dans la plupart des grandes villes francophones. Cerise sur le gâteau, Liège vivra l’événement au plus près, grâce au ‘Village du Mondial’, installé par La DH pendant toute la durée de la Coupe du monde aux abords du stade de Sclessin. Les 32 pays participants y seront représentés au travers de stands à leurs couleurs et les 64 matches seront bien entendu retransmis sur deux écrans géants.

LE CODE RED POUR MONTER EN PUISSANCE RED, le magazine de La DH «Dingue des Diables», a déjà marqué le coup avec ses neuf numéros de 16 pages proposés entre avril et mai. Le 7 juin, le titre proposera une édition de 24 pages, présentant toutes les équipes, et lors de chaque rencontre des Diables, un RED

4

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 4

20/05/14 09:30


E

spécial de 16 pages sera consacré au match du jour. Enfin, deux jours après la fin du Mondial, le titre proposera un numéro «Best of» dédié au parcours des Diables.

DEUX MOIS PLEIN Après ces mises en bouche déjà consistantes, La DH entrera véritablement au cœur du sujet à partir du 19 mai. Ralph Vankrinkelveldt : « Jusqu’au 10 juin, et en guise d’échauffement si je puis dire, nous proposerons de deux à quatre pages d’actu, en plus de deux pages magazine avec des analyses de chacun des 23 joueurs, et une série ‘Mon Brésil à moi’ réalisée avec des joueurs brésiliens qui jouent en Belgique et des citoyens brésiliens qui résident chez nous… Nous évoquerons dans ces pages la culture, les coutumes de leur pays. » Le 27 mai verra également la parution d’un Hors Série Les Sports de 96 pages, sur papier glacé et vendu en librairie (4,90€), pour vraiment tout savoir sur le Mondial. « Le guide complet qui accompagnera les fans pendant toute la Coupe du monde », décrit le patron de la rédaction. Mais c’est le 11 juin que les choses sérieuses débuteront. « Dès l’entame du Mondial, nous sortirons chaque jour un cahier spécial détachable de 24 pages. Si les Diables sont éliminés- ce que nous ne souhaitons pas évidemment - nous passerons de 24 à 16 pages quotidiennes jusqu’au 14 juillet. » Au sommaire : quatre pages d’actu «diaboliques», deux pages magazine également consacrées aux Diables et deux autres à leurs adversaires, des analyses des consultants DH, des grands entretiens, des papiers «couleurs locales», des infographies, des rubriques «décalées» (‘Le regard féminin’, ‘Brésil mode d’emploi’, ‘Vu de Belgique’…). Le web et la radio seront de la partie. DH Radio proposera ainsi une émission quotidienne d’une heure, avec des liaisons avec les envoyés spéciaux, en plus de leurs interventions en continu, en fonction de l’actualité. Sur DH.be, outre le fil infos alimenté en continu et divers blogs (‘Femme de joueur’, ‘Carnet de bord’,…), les internautes pourront visionner deux à trois fois par jour des reportages et mini-séquences vidéos de moins de 30’’ réalisés par les envoyés spéciaux de La DH. « Nous allons en profiter pour lancer un package spécial abonnés entre le 5 juin et 15 juillet. Sans dévoiler les détails de l’offre, je peux vous dire que si vous êtes abonné à La DH, pendant le Mondial, vous aurez la garantie de recevoir chaque jour entre cinq et dix news, tweets, alertes, etc. pour véritablement ne rien rater de la Coupe du monde et vivre l’événement en direct », conclut Ralph Vankrinkelveldt. « La marque DH se retrouve désormais dans toutes les déclinaisons print, digital, audiovisuel, direct marketing et event, se réjouit Emmanuel Denis, Sales Director d’IPM Advertising. Différentes offres ont donc été lancées sur le marché avec succès : une offre pré-Mondial autour du site et du journal, ainsi qu’un package 360° print (DH + RED), web et radio pendant le Mondial. »

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 5

20/05/14 09:30


MARKETERS ET FANS DE FOOT Pour eux aussi, la Coupe du monde, c’est du direct ! Jamais encore la phase finale d’une Coupe du monde de foot n’avait joui d’une telle attention. Cela tient bien entendu à la soif de revanche des fans de notre équipe nationale, après 12 ans de privation. Mais c’est également dû à l’explosion du marketing autour des Diables Rouges, qui sont devenus une véritable marque. Les rédactions sportives de La DH et La Libre ayant toujours suivi de près les exploits de notre équipe nationale, nous sommes évidemment curieux de voir les liens qui vont se tisser entre les marketers et les performances de notre nouvelle fierté nationale pendant la grand-messe brésilienne. Ou, pour le dire autrement, les marketers croient-ils au pouvoir diabolique de la magie du foot sur leurs marques ?

Belgacom est l’un des partenaires les plus fidèles de notre équipe de foot nationale et bien évidemment, Kristine Verhelst, Media & Production Director, est la première à se réjouir de

rants, se souvient-elle avec un plaisir visible. C’est très agréable de pouvoir recourir à une marque comme les Diables Rouges dans notre communication destinée à leur groupe de fans toujours plus nombreux. Et ce, tant dans des médias qui s’adressent directement au noyau dur des supporters, comme La DH et son supplément RED par exemple, que par le biais de canaux très ouverts qui touchent des adeptes occasionnels

« C’EST TRÈS AGRÉABLE DE POUVOIR RECOURIR À UNE MARQUE COMME LES DIABLES ROUGES. ET CE, TANT DANS DES MÉDIAS QUI S’ADRESSENT DIRECTEMENT AU NOYAU DUR DES SUPPORTERS, COMME LA DH ET SON SUPPLÉMENT RED PAR EXEMPLE, QUE PAR LE BIAIS DE CANAUX TRÈS OUVERTS QUI TOUCHENT DES ADEPTES OCCASIONNELS EMBALLÉS PAR L’AMBIANCE CONTAGIEUSE DE LA COUPE DU MONDE. » la qualification des Diables Rouges: « On s’aperçoit que cela unifie de nouveau les supporters des différentes parties du pays et que la barrière linguistique tombe. Sur le plan professionnel, le sponsoring intensif de Belgacom m’a permis de vivre de très près les rencontres et d’apprendre beaucoup sur le foot. » En tant que supporter et partenaire des Diables Rouges, elle ne garde que de bons souvenirs. Les plus beaux et les plus drôles ont trait au match contre le Pays de Galles, en octobre dernier : « Belgacom avait mis sur pied une action permettant aux supporters d’envoyer des vidéos d’encouragement pour gagner des entrées ; les messages que nous avons reçus étaient tous hila-

emballés par l’ambiance contagieuse de la Coupe du monde. » Le Diable Rouge préféré de Kristine Verhelst, qu’elle aimerait bien voir apparaître dans un spot Belgacom, est Eden Hazard. « C’est le meilleur joueur belge à l’heure actuelle. Qui sait s’il n’atteindra pas un jour le niveau de Messi ou Ronaldo ? ». Son poste favori sur le terrain : « Celui d’attaquant, parce que c’est lui qui a le plus d’opportunités de marquer un but. Après tout, c’est cela qui compte dans le football : marquer le plus de buts possibles et déclencher l’euphorie du public. Le travail de défense est bien sûr tout aussi important, mais il me semble moins gratifiant. »

6

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 6

20/05/14 09:30


est la personnalité sportive la mieux placée pour figurer dans une campagne pour Coke Light, « mais cela ne doit pas empêcher les Diables d’éliminer le Portugal ». Concernant son poste préféré sur le terrain, il fait montre de prudence : « Je dirais milieu de terrain, car il est rare que ce joueur soit directement responsable des buts encaissés et il ressent moins la pression de devoir marquer à tout prix. Mais les places extrêmes, c’est-à-dire celles des joueurs solitaires dans le but et à l’avant-centre, sont celles qui procurent le plus de gloire. »

En tant que stratège média chez Famous, Steven Janssens planche sur la stratégie de Jupiler, l’une des marques les plus étroitement associées au foot belge. « Mais PriceWaterhouseCoopers est un de nos autres clients qui exploitera le mondial dans sa communication, note Steven, tout sourire. Pour un fervent supporter comme moi, c’est évidemment formidable. Je suis toutes les rencontres avec passion à la télévision, sur les réseaux sociaux et évidemment dans les journaux, car il peut arriver qu’une idée de buzz ou de Top Tropical surgisse des pages sportives d’un quotidien. » Steven Janssens a assisté dans les tribunes à un grand nombre de rencontres des Diables Rouges. « Mon meilleur souvenir est le match à domicile pour le tour qualificatif contre la Croatie, quand Gillet a marqué le but égalisateur. » Son souvenir le plus sombre est lié à l’ambiance effroyable du match disputé en Bulgarie en 2004. « Les supporters locaux nous jetaient des pierres et nous avons en plus été dupés par le célèbre arbitre italien Collina, qui n’a pas concédé de penalty à Mbo Mpenza. » Le Diable Rouge préféré de Steven Janssens est Eden Hazard. « J’aimerais bien l’associer à une marque. C’est un sportif de très haut niveau, à l’humour de petit garçon. » Son poste favori sur le terrain : « À l’avant, numéro 9, car il n’y a rien de plus beau que de marquer un but ! »

Autre annonceur en vue, CocaCola orchestre actuellement une campagne cross-média peu commune, qui associe de nombreuses personnes aux maillots de leurs joueurs préférés. Interrogé sur le lien entre la couleur rouge de Coke et celle des Diables, Yves De Voeght, Media Manager et fraîchement élu Media Advertiser of the Year aux AMMA, souligne les points communs qui existent entre la popularité des deux marques et le fait qu’elles suscitent toutes deux différents degrés d’adhésion chez les gens. « La Coupe du monde est une source d’inspiration pour nos marques Coca-Cola et Aquarius, note-t-il. Nous devons encourager les gens à bouger plus, car il a été amplement prouvé que l’exercice physique rend plus heureux. Pour moi personnellement, le Mondial est une succession de moments d’émotion que l’on partage avec beaucoup plus de personnes que dans le cas d’autres manifestations sportives ou événements. » Yves De Voeght repense spontanément aux célébrations nocturnes des victoires de notre équipe nationale pendant la coupe du monde de 1986 au Mexique : des images de bonheur et d’explosions de joie collective entre amis et voisins, malgré le stress des examens. Son souvenir le plus pénible reste l’élimination provoquée par le but de David Platt à la 120ème minute, après un coup franc concédé injustement. « J’ai été littéralement assommé par toute l’injustice qu’il peut exister dans le sport, mais c’est cela aussi qui fait en partie sa beauté. » The Coca-Cola Company possède dix marques, de sorte qu’Yves De Voeght pourrait presque utiliser les effigies des onze Diables pour illustrer les valeurs défendues par ces marques sous différents points de vue. Il estime que Ronaldo

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 7

20/05/14 09:30


MARKETERS ET FANS DE FOOT : POUR EUX AUSSI, LA COUPE DU MONDE, C’EST DU DIRECT !

« MARC WILMOTS FERAIT UNE TRÈS BELLE «VITRINE» POUR UNE BANQUE.» (THIBAULT DE BARSY)

« J’espère que nous pourrons célébrer de nombreuses victoires cet été dans les chaumières et sur les

terrasses de café ! C’est bon pour le volume de consommation de Jupiler et… pour les ventes de La DH. »

ZenithOptimedia est responsable de la stratégie média de Jupiler et des autres bières d’AB InBev. On y suivra donc aussi avec enthousiasme la Coupe du monde, notamment Bernard Van Reck, le Managing Director de Performics. « Je suis tombé sous le charme des Diables Rouges après une rencontre avec l’entraîneur charismatique Guy Thijs, se souvient le stratège numérique. Grâce à ses performances au cours de trois Coupes du monde, c’est à lui que l’équipe nationale doit une grande partie de sa popularité. Mon meilleur souvenir est le dernier match de Guy Thijs pendant un Mondial, en 1990 en Italie, contre l’Angleterre. Le but marqué par Platt à la toute dernière minute est en même temps aussi mon souvenir le plus pénible. J’espère que nous pourrons célébrer de nombreuses victoires cet été dans les chaumières et sur les terrasses de café ! C’est bon pour le volume de consommation de Jupiler et… pour les ventes de La DH », conclut-il par un clin d’œil. Le Diable Rouge préféré de Bernard Van Reck : « Romulu Lukaku, à cause de sa mentalité de battant. Cela en ferait un bel ambassadeur d’une marque de voiture, par exemple. » Son poste favori sur le terrain : « La place de stoppeur, où l’on voit le ballon arriver de loin pour anticiper et le relancer vers l’avant. » Thibault De Barsy, CEO de Keytrade Bank Luxembourg, évoque aussi avec une pointe de nostalgie la période de gloire de Ceulemans et de Scifo. « J’adore le folklore et la sensation positive qui entoure ce symbole d’unité nationale que sont

devenus les Diables Rouges. Espérons que nos jeunes générations pourront fêter autant de victoires que nous, du temps de Guy Thijs. Notre équipe suscite de nouveau l’enthousiasme et les efforts livrés en matière de communication sont frappants, même s’il y a encore pas mal de pain sur la planche pour faire des Diables Rouges une véritable marque. » Il est d’avis que leur valeur marketing peut encore nettement augmenter. « Dans le classement des valeurs de marque des clubs de foot établi par Brand Finance, des équipes comme le Bayern et Manchester United sont cotées à plus de 600 millions d’euros. Cela prouve que nos Diables présentent encore un énorme potentiel marketing en tant que marque emblématique. » Le plus beau souvenir qui fait sourire Thibault De Barsy lorsqu’il y repense, c’est la rencontre Belgique-Mexique de 1998 : « Nous étions à la réception de mariage d’une amie et de nombreux invités tirés à quatre épingles ont quitté le château pour aller supporter notre équipe dans un café populaire avec les habitués. » Son Diable Rouge préféré : « Marc Wilmots a fait forte impression sur moi, autrefois comme joueur et aujourd’hui comme entraîneur passionné. Il ferait une très belle «vitrine» pour une banque. » Son poste favori sur le terrain : « Gardien de but, car je ne cours pas vite », sourit-il.

8

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 8

20/05/14 09:30


Guy Van den Broeck, Concept & Strategy Director chez Novski (en association avec Mindshare) est un grand amateur de sport qui, tout au long de sa carrière, a déjà aidé bon nombre de marques à élaborer leur stratégie de sponsoring. Ardent défenseur du ballon rond, il a jadis lancé une pétition massive par fax et une action de protestation contre l’ancien entraîneur de l’équipe nationale George Leekens, qui refusait de sélectionner Enzo Scifo pour le Mondial de 1998. Il se réjouit du marketing et du

« AVEC SA TÊTE EXPRESSIVE QUE L’ON A ENVIE DE CARESSER, STEVEN DEFOUR AURAIT PARFAITEMENT SA PLACE DANS UNE PUB POUR UN SHAMPOOING, UN GEL DOUCHE OU UN DÉODORANT »

« Tout stratège média doit s’intéresser au succès d’un

événement comme le Mondial, car il offre de nombreuses opportunités de positionner des marques au cours de ces semaines de consommation intensive des médias. »

Gino Baeck, CEO de Mindshare, n’est pas un fan de foot aussi inconditionnel que son confrère Guy Van den Broeck, mais il apprécie le spectacle offert par un Mondial et l’enthousiasme des supporters. « Tout stratège média doit s’intéresser au succès d’un tel événement, car il offre de nombreuses opportunités de positionner des marques au cours de ces semaines de consommation intensive des médias. » « Mon meilleur souvenir de Coupe du monde est en même temps mon plus mauvais, se souvient Gino Baeck. Le 25 juin 1994, les Diables Rouges ont battu les Pays-Bas 1-0 aux États-Unis. J’ai fêté ça avec une bande d’amis étudiants en roulant en ville à l’arrière d’un camion, dans une ambiance incroyable. Mais l’un des passagers est soudain tombé du camion. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal et la fête a pu se poursuivre en soirée, mais cela m’a quand même donné une grosse frayeur et j’ai compris que gagner un match de foot était une chose toute relative. » Son Diable préféré ? « Vincent Kompany dépasse littéralement d’une tête les autres joueurs, en taille mais aussi en personnalité. C’est en outre un communicateur intelligent, qui sait se servir habilement de nouveaux médias comme Twitter. » Son poste favori sur le terrain : « Libéro, le numéro 5 qui temporise et avance. »

merchandising actuels autour des Diables Rouges, qui renfloue les caisses de la fédération de football, tout en avouant être quelque peu méfiant à l’égard de cette évolution. « Je pense que nous devons faire attention à ne pas en faire trop, met-il en garde. L’avalanche de merchandising et le boom commercial font que les intérêts financiers qui entourent l’équipe ne cessent d’augmenter. Or, cela peut finir par porter préjudice à la valeur de l’expérience. J’ai parfois l’impression que la période qui précède les matches, avec tous ses aspects commerciaux et événements en marge, devient plus importante que les rencontres elles-mêmes. Que va-t-il se passer si l’équipe cesse tout à coup de répondre aux attentes et encaisse une série de défaites ? » Chez les Van den Broeck, la Coupe du monde est en tout cas un événement très attendu : « Pour mon fils, ce sera le premier tournoi auquel participe l’équipe belge. J’espère sincèrement qu’il pourra vivre une expérience similaire à la nôtre autrefois, comme lors du dernier match du Mondial des Diables Rouges contre le Brésil, quand Robert Waseige était encore sélectionneur. Nous avons compris que nous étions capables de battre le Brésil lorsque Marc Wilmots a réussi à communiquer son intrépidité à toute l’équipe. Mon meilleur souvenir en tant que supporter est en rapport avec un autre joueur de cette trempe qui m’a fait forte impression lorsque j’étais gamin. En 1980, lors d’un match contre l’Italie, René Vandereycken a justement vengé Wilfried Van Moer en sortant Antognoni, surnommé «le boucher», du terrain. Inoubliable ! » Son souvenir le plus amer est la défaite honteuse contre la Turquie au Championnat d’Europe en 2000, qui a fait de la Belgique le premier pays organisateur de l’histoire du football à ne pas atteindre le deuxième tour. Le Diable Rouge préféré de Guy Van den Broeck est Steven Defour : « C’est selon moi un footballeur tout à fait authentique. Avec sa tête expressive que l’on a envie de caresser, il aurait parfaitement sa place dans une pub pour un shampooing, un gel douche ou un déodorant. » Son poste favori sur le terrain : « Le numéro 6, un milieu de terrain qui à la fois défend et fait avancer le ballon. »

David Grünewald, Head of Emakina/ Agency, est captivé par l’attention médiatique et par l’enthousiasme qui touche pratiquement tous les groupes de la population pour un événement sportif mondial. Il suit de près les Diables Rouges par tous les canaux possibles. Il sait que l’ambiance positive qui entoure l’équipe nationale peut avoir des répercussions pendant des années et que les marques peuvent s’y associer pour obtenir un impact à long terme. Rodania, ancien client de l’agence, a conçu autrefois une montre spéciale pour les Diables Rouges et reste aujourd’hui attaché à l’équipe nationale dans la mémoire de nombreux supporters. Il se souvient lui aussi des fêtards sur les places et dans les fontaines lors des Mondiaux au Mexique en 1986, en Italie en 1990 et aux ÉtatsUnis en 1994. « En 1986, les Diables avaient joué contre la France pour la troisième place mondiale ; à l’époque, nous avions encore une réputation à défendre. Mes meilleurs souvenirs sont liés aux exploits du jeune Scifo, un Belge qui aurait mérité sa place dans n’importe quelle équipe nationale. » Le Diable Rouge préféré de David Grünewald : « Dries Mertens remporte un beau succès en Italie, où le foot est roi. Il pourrait bien devenir un jour aussi important qu’Eden Hazard en tant qu’ambassadeur du foot belge. » Son poste favori sur le terrain : « Arrière latéral, pour donner les impulsions offensives depuis le flanc. » IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 9

20/05/14 09:30


GROUPE A

GROUPE B

GROUPE C

GROUPE D

BRÉSIL CROATIE MEXIQUE CAMEROUN

ESPAGNE PAYS-BAS CHILI AUSTRALIE

COLOMBIE GRÈCE CÔTE D’IVOIRE JAPON

URUGUAY COSTA RICA ANGLETERRE ITALIE

22h | Jeudi 12 juin | Sao Paulo

21h | Vendredi 13 juin | Salvador

18h | Samedi 14 juin | Belo Horizonte

21h | Samedi 14 juin | Fortaleza

18h | Vendredi 13 juin | Natal

00h | Samedi 14 juin | Cuiabá

3h | Dimanche 15 juin | Recife

00h | Samedi 14 juin | Manaus

21h | Mardi 17 juin | Fortaleza

18h | Mercredi 18 juin | Porto Alegre

AUSTRALIE | PAYS-BAS

18h | Jeudi 19 juin | Brasilia

COLOMBIE | COTE D’IVOIRE

21h | Jeudi 19 juin | Sao Paulo

00h | Mercredi 18 juin | Manaus

21h | Jeudi 19 juin | Rio de Janeiro

00h | Vendredi 20 juin | Natal

18h | Vendredi 20 juin | Recife

22h | Lundi 23 juin | Brasilia

18h | Lundi 23 juin | Curitiba

22h | Mardi 24 juin | Cuiabá

18h | Mardi 24 juin | Natal

22h | Lundi 23 juin | Recife

18h | Lundi 23 juin | Sao Paulo

22h | Mardi 24 juin | Fortaleza

18h | Mardi 24 juin | Belo Horizonte

BRÉSIL | CROATIE

ESPAGNE | PAYS-BAS

MEXIQUE | CAMEROUN

BRÉSIL | MEXIQUE

CAMEROUN | CROATIE

CHILI | AUSTRALIE

CAMEROUN | BRÉSIL

CROATIE | MEXIQUE

ESPAGNE | CHILI

AUSTRALIE | ESPAGNE

PAYS-BAS | CHILI

COLOMBIE | GRÈCE

COTE D’IVOIRE | JAPON

JAPON | GRÈCE

JAPON | COLOMBIE

GRÈCE | COTE D’IVOIRE

URUGUAY | COSTA RICA

ANGLETERRE | ITALIE

URUGUAY | ANGLETERRE

ITALIE | COSTA RICA

ITALIE | URUGUAY

COSTA RICA | ANGLETERRE

HUITIÈMES DE FINALE

SAMEDI 28 JUIN | 18h00 1er Groupe A | 2e Groupe B BELO HORIZONTE SAMEDI 28 JUIN | 22h00

U H, C’EST D AVEC LA D

DIRECT !

QUART DE FINALE

VENDREDI 4 JUILLET 22h00 FORTALEZA

1er Groupe C | 2e Groupe D RIO DE JANEIRO

DEMI FINALE

MARDI 8 JUILLET 22h00 BELO HORIZONTE

LUNDI 30 JUIN | 18h00 1er Groupe E | 2e Groupe F BRASILIA LUNDI 30 JUIN | 22h00 1er Groupe G | 2e Groupe H PORTO ALEGRE

VENDREDI 4 JUILLET 18h00 RIO DE JANEIRO

CALENDRIER DES MATCHS DU MONDIAL 2014 10

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 10

20/05/14 09:30


T

E

GROUPE E

GROUPE F

GROUPE G

GROUPE H

SUISSE ÉQUATEUR FRANCE HONDURAS

ARGENTINE BOSNIE IRAN NIGERIA

ALLEMAGNE PORTUGAL GHANA ÉTATS-UNIS

BELGIQUE ALGÉRIE RUSSIE CORÉE DU SUD

18h | Dimanche 15 juin | Brasilia

00h | Lundi 16 juin | Rio de Janeiro

18h | Lundi 16 juin | Salvador

18h | Mardi 17 juin | Belo Horizonte

21h | Dimanche 15 juin | Porto Alegre

21h | Lundi 16 juin | Curitiba

00h | Mardi 17 juin | Natal

00h | Mercredi 18 juin | Cuiabá

21h | Vendredi 20 juin | Salvador

18h | Samedi 21 juin | Belo Horizonte

21h | Samedi 21 juin | Fortaleza

21h | Dimanche 22 juin | Porto Alegre

00h | Samedi 21 juin | Curitiba

00h | Dimanche 22 juin | Cuiabá

00h | Dimanche 22 juin | Manaus

18h | Dimanche 22 juin | Rio de Janeiro

22h | Mercredi 25 juin | Manaus

18h | Mercredi 25 juin | Porto Alegre

NIGERIA | ARGENTINE

18h | Jeudi 26 juin | Recife

ÉTATS-UNIS | ALLEMAGNE

22h | Jeudi 26 juin | Sao Paulo

CORÉE DU SUD | BELGIQUE

22h | Mercredi 25 juin | Rio de Janeiro

18h | Mercredi 25 juin | Salvador

18h | Jeudi 26 juin | Brasilia

22h | Jeudi 26 juin | Curitiba

SUISSE | ÉQUATEUR

ARGENTINE | BOSNIE

FRANCE | HONDURAS

SUISSE | FRANCE

IRAN | NIGERIA

HONDURAS | ÉQUATEUR

HONDURAS | SUISSE

ÉQUATEUR | FRANCE

ARGENTINE | IRAN

NIGERIA | BOSNIE

BOSNIE | IRAN

ALLEMAGNE | PORTUGAL

GHANA | ÉTATS-UNIS

ALLEMAGNE | GHANA

ÉTATS-UNIS | PORTUGAL

PORTUGAL | GHANA

BELGIQUE | ALGÉRIE

RUSSIE | CORÉE DU SUD

CORÉE DU SUD | ALGÉRIE

BELGIQUE | RUSSIE

ALGÉRIE | RUSSIE

HUITIÈMES DE FINALE

DIMANCHE 29 JUIN | 18h00 QUART DE FINALE

SAMEDI 5 JUILLET

FINALE DIMANCHE 13 JUILLET - 21H00 RIO DE JANEIRO

PETITE FINALE SAMEDI 12 JUILLET - 22H00 BRASILIA

22h00 SALVADOR

1er Groupe B | 2e Groupe A FORTALEZA DIMANCHE 29 JUIN | 22h00

DEMI FINALE

1er Groupe D | 2e Groupe C RECIFE

22h00 SAO PAULO

MARDI 1er JUILLET | 22h00

MARDI 9 JUILLET

SAMEDI 5 JUILLET 18h00 BRASILIA

1er Groupe H | 2e Groupe G SALVADOR MARDI 1er JUILLET | 18h00 1er Groupe F | 2e Groupe E SAO PAULO

Toutes les heures sont en heures belges.

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 11

20/05/14 09:30


IPM ADVERTISING ALLIE CRÉATIVITÉ ET FLEXIBILITÉ

Grâce à son portefeuille print + digital, IPM Advertising propose aux annonceurs une foule de possibilités pour communiquer avec leur cible. Voici un Best of des campagnes les plus marquantes de ces derniers mois.

CAMPAGNE INTERNET: CITROËN Du 7 au 9 avril, Havas Media a réservé pour Citroën une action UNLimited sur les sites dh.be et lalibre.be. « C’est une formule intéressante pour la valorisation de marque, estime Julie Manchoula, Digital Expert chez Havas Media. Elle garantit près de deux millions d’impressions sur trois jours, à l’aide d’une série de formats standards impactants, et ce pour un CPM assez bas et un prix total intéressant, vu qu’elle inclut aussi un volet print. » Les résultats sont éloquents : « Nous avons obtenu un CTR très satisfaisant. Il faut dire que la cible de notre client est très similaire à celle des médias sélectionnés. »

CAMPAGNE PRINT : DEUTSCHE BANK Un Top Top pour la Deutsche Bank est paru le 22 mars dans La Libre. Le déclencheur était un article publié quelques jours plus tôt dans la presse flamande sous le titre «Big Bank is watching you» et dévoilant les projets de grandes banques en matière de commercialisation des données de leurs clients. La création mettait l’accent sur l’approche personnalisée de la DB, qui tient ainsi à se démarquer de ses concurrentes. « L’opération a été conçue et mise sur pied en à peine six heures, note Nancy Van Zeebroeck, Media & Advertising Planner chez Deutsche Bank. L’annonce a paru uniquement dans la version papier de La Libre : ce journal s’adresse en effet à une cible disposant d’un grand pouvoir d’achat ; c’est le support idéal pour une campagne sélective. » 12

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 12

20/05/14 09:30


CAMPAGNE PRINT + RADIO : AMERICAN BEERS.BE American Beers in Belgium est une boutique en ligne spécialisée dans les bières américaines. Son ambition est de proposer une sélection aussi représentative que possible de tout ce que l’on trouve sur le marché de la bière aux États-Unis. Au mois de mars, les fondateurs du site Americanbeers.be, Thierry Magerman et Marc De Keyzer, ont habilement exploité la visite de Barack Obama en Belgique pour promouvoir leur site au moyen d’un Top Top dans différents titres d’IPM (Paris Match, La Libre, La DH) sous le titre «Welcome home, Mr. President !». La campagne a été complétée par un volet radio sur DH Radio. « Pour faire connaître notre site web, nous sommes constamment à la recherche d’actions et de formules créatives avec des partenaires flexibles comme IPM Advertising, indique Thierry Magerman. Ce Top Top a été une bonne façon de mettre notre offre en exergue. »

CAMPAGNE INTERNET : BÉBÉ CONFORT & MAXI-COSI

Une étude menée par l’IBSR révèle que, malgré tous les efforts consentis en matière de sensibilisation des parents, un enfant sur deux n’est toujours pas correctement attaché en voiture. Pour inverser cette tendance préoccupante, les rédactions de dh.be et lalibre.be ont réalisé un dossier sur les bébés et la sécurité routière, paru à la mi-mars sur les sites web des deux journaux. Il avait été présenté au préalable à Dorel, le fabricant des marques Bébé Confort et MaxiCosi, qui a très volontiers accepté d’apporter sa contribution au projet. Le dossier citait un porte-parole de Dorel en tant qu’expert, ce qui n’a pas seulement accru la visibilité, mais aussi la crédibilité du groupe. Par ailleurs, l’annonceur a été présent pendant deux semaines par le biais d’une publicité classique sur les pages Internet du dossier. Celui-ci a été mis en exergue sur la page d’accueil des sites. « Comme nous étions les sponsors officiels de ce dossier, l’action nous a procuré une visibilité accrue à un prix qui plus est intéressant, explique Laurent Coenen, responsable marketing chez Dorel Juvenile Group. Cette forme de ‘native advertising’ exige une collaboration très étroite entre tous les intéressés pour pouvoir fonctionner. Nous avons été agréablement surpris par l’accueil favorable réservé au dossier : l’action avait en effet essentiellement pour but d’informer les consommateurs. »

CAMPAGNE PRINT : BKCP Fin de l’année dernière, la banque BKCP a mené une vaste opération dans les médias en vue d’asseoir la notoriété de son nouveau produit d’épargne BKCP Core Fund et de le positionner correctement sur le marché. Le point de départ était une enquête menée en collaboration avec iVox auprès de 2.000 investisseurs, sur leurs relations avec leur banque et la manière dont ils placent leur argent. Les résultats de cette étude ont été traités par des journalistes de différents médias (print et online), dont La Libre. Chaque rédaction a adapté le contenu aux caractéristiques propres de son titre. Le dossier en question est paru autour du 6 novembre, presque simultanément dans tous les titres concernés. Outre ce dossier réactionnel, l’opération incluait la radio, le print, le bannering, le native advertising et un site web propre. Valérie Lahaut, Marketing Manager chez BKCP : « La Libre et un média qui nous intéresse parce que sa cible est très proche de la nôtre. L’impact commercial est difficile à mesurer, mais l’action a sans aucun doute accru notre notoriété. Qui plus est, elle a eu un effet favorable sur notre image de marque et souligné l’importance du conseil, un élément non négligeable qui nous distingue de la concurrence en ligne. » La formule a clairement plu au public, à tel point que l’on envisage de rééditer l’expérience en mai ou juin. IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 13

20/05/14 09:30


Etrennée le 20 janvier, DH Radio renforce la marque DH. Avec cette nouvelle station commercialisée par IPM Advertising et RMB, la marque la plus populaire du groupe se décline désormais sur papier, sur le Net mais également sur les ondes hertziennes. DH Radio participe ainsi à la stratégie du multiple media développée par IPM. Illustration avec la couverture de la Coupe du monde, pour laquelle La DH a déployé des moyens impressionnants.

DH Radio vise les 18-44 ans.

Elle est disponible au travers de 23 fréquences FM en région franco-

phone. Elle est également diffusée en streaming audio et vidéo sur le site dh.be et disponible sur l’ensemble des supports mobiles, ainsi que

VOO et Belgacom TV. Sans oublier

les réseaux sociaux, avec une présence sur Facebook.

Emmanuel Denis, Sales Director d’IPM Advertising : « C’était l’année où jamais pour lancer DH Radio, avec notamment la Coupe du Monde de foot. Il y a une grande logique dans ce produit. Son existence nous permet entre autre d’hybrider les contenus et de développer des offres ‘total brand’ pour l’univers DH, au travers du papier, de toutes les plateformes digitales et de la radio. » Jean-Lou Bertin, Directeur de DH Radio : « On retrouve sur notre antenne tous les ingrédients qui ont fait la renommée de la marque DH : le sport, les sujets de société, les faits divers, le people et l’info régionale. La radio utilise d’ailleurs le même slogan que La DH papier et que dh.be: «C’est du direct». » « Les informations importantes sont diffusées dès qu’elles tombent. DH Radio et dh.be sont les nouvelles locomotives de la marque », confirme Ralph Vankrinkelveldt, Rédacteur en chef de La DH. « L’arrivée de DH Radio modifie la manière de travailler, ajoute François le Hodey, CEO d’IPM Group. Tout est dans tout : le site nourrit la radio, la radio alimente le web, les journalistes participent aux émissions de radio, de web TV. La marque DH dispose aujourd’hui d’une véritable rédaction intégrée. Cela nous permet de faire une radio extrêmement riche. Nous avons plus de journalistes que toutes les autres radios. »

LA STRATÉGIE DU MULTIPLE MEDIA ADAPTÉE À LA COUPE DU MONDE Assurément, DH Radio est le chaînon manquant qui permet à la marque DH de se déployer sur tous les supports et de mettre en œuvre la stratégie dite du «multiple media», fer de lance du développement d’IPM. En témoigne, les moyens déployés par La DH pour couvrir la Coupe du monde de foot et le parcours des Diables Rouges tout au long du tournoi. « Nous bénéficierons évidemment des correspondants et consultants exclusifs envoyés sur place (voir également en page 6, ndlr) pour alimenter l’info au quotidien », confirme Jean-Lou Bertin. Pour DH Radio, la Coupe du monde de foot débutera dès le 26 mai. A partir de cette date, l’émission ‘Le Café des Sports’ passera en mode Mondial au quotidien, avec force invités, commentaires, analyses, pronostics, etc. « Bien entendu, la durée de l’émission sera étendue les jours où les Diables jouent avec l’avant-match et l’après-match, mais aussi un direct pendant la rencontre, ajoute Jean-Lou Bertin. Pour le reste, l’antenne sera ouverte en permance, en fonction de l’actualité et des exclusivités que ne manqueront pas de nous proposer nos correspondants. » Quant au reste de la grille, il évoluera au rythme du tempo des Diables pendant tout le tournoi. « En cherchant à chaque fois l’angle spécifique qui nous permettra de nous démarquer et de faire la différence », insiste le Directeur de DH Radio.

DH RADIO : POUR VIVRE LE MONDIAL COMME SI VOUS Y ÉTIEZ

14

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 14

20/05/14 09:30


PARIS MATCH BUZZ AVEC I LIKE BELGIUM Le 22 février dernier, Paris Match lançait l’opération «I Like Belgium» sur Facebook. Depuis, celle-ci compte plus de 10.000 fans(*). Et plus précisément autant d’amoureux du Plat Pays, qu’ils soient Belges ou non. Explications de cette opération peu banale par Marc Deriez, Rédacteur en chef du titre. «I Like Belgium» est une idée du Rédacteur en chef de Paris Match Belgique, Marc Deriez, qui souhaitait ainsi marquer le coup à l’aube d’une année importante pour le Royaume… «Il y a deux ans, j’ai lancé les Paris de Match», rappelle-t-il. «L’idée était de montrer qu’il y a des choses qui fonctionnent en Belgique, et ce malgré la sinistrose ambiante qui régnait à l’époque. Cela s’est notamment concrétisé par une grosse campagne sur «La Wallonie qui gagne», avec un petit slogan que j’avais créé pour l’occasion: «Il y a du savoir-faire et nous voulons le faire savoir»… C’est un peu tout cela qui a inspiré cette nouvelle opération, laquelle se décline à la fois sur le papier et sur le Net, lancée à la veille d’une année importante pour la Belgique, durant laquelle on va connaître des joies (du moins espérons-le, ndlr) avec les Diables Rouges ou encore le premier anniversaire de la nouvelle royauté. Voilà pourquoi nous souhaitions créer une espèce de rendez-vous où les gens pourraient libérer leurs émotions à travers l’élément Belgique.» En ligne, cela se traduit donc par une page Facebook et sur papier, par des dossiers thématiques aux couleurs nationales. «Vous savez comme moi qu’en Belgique, on n’aime pas trop se montrer ou se mettre en avant», poursuit Marc Deriez. «Il suffit de se tourner vers nos artistes qui doivent s’exporter en France pour être reconnus… La page «ParisMatchlikesBelgium» a été ouverte pour mettre entre parenthèses cette modestie souvent mal placée. Les gens peuvent simplement la «liker», en signe d’attachement à leur patrie, ou y partager leur amour du pays et le pourquoi de cet amour… Pour une ville, pour une personnalité, pour une spécialité, etc. Côté papier ensuite, chaque semaine, nous mettons en valeur une entreprise belge telle que Brussels Airlines dont l’un des avions a arboré un immense «I Like Belgium» sur sa carlingue. Cela peut aussi être une institution telle que la Solvay Brussels School of Economics. Ou encore notre savoir-faire au travers de dossiers tels que «Le pays du chocolat» via Marcolini et Godiva et «Le pays de la bière» avec Jupiler, etc. Enfin, nous nous inspirons aussi des publications des fans sur Facebook… La Belgique est tellement riche en joyaux qu’il est impossible de tous les connaître.» (*) facebook.com/ParisMatchlikesBelgium

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 15

Et souvent, ceux qui les connaissent, voire les reconnaissent le mieux, ce sont les étrangers… A commencer par les artistes internationaux qui n’oublient jamais de passer par le Royaume lors de leurs tournées, quand ce n’est pas tout simplement par pur plaisir… «Christophe Maé, Francis Cabrel, François-Xavier Demaison, Manu Payet ou encore Bastian Baker ont été parmi les premiers à liker notre opération», se réjouit encore le Rédacteur en chef. «D’autres ont rapidement suivi comme Claude Lelouch et Johnny Hallyday. Et, ces derniers jours, «I Like Belgium» a même traversé l’Atlantique puisque l’acteur Billy Bob Thornton a été le premier, à Hollywood, à porter nos couleurs !». «J’aime prendre l’image de petites taches d’huile, à gauche et à droite», conclut Marc Deriez. «Une semaine, via un article dans le magazine, ce sont les amoureux de la frite qui rejoignent la communauté «I Like Belgium». La semaine suivante, ce sont les fans de Christophe Maé. Une autre encore, les étudiants de Solvay. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que toutes ces petites taches d’huile se multiplient et s’étendent suffisamment pour finalement ne plus former qu’un tout, sans but lucratif ni politique. Autrement dit, une radiographie de la Belgique et un kaléidoscope de sensations, que chacun peut «liker» et partager.»

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

20/05/14 09:30


TANGO UNE PUISSANCE DE FEU DIABOLIQUE Après Perfect Game et Perfect Style, lancés en septembre dernier, IPM Advertising étrenne une nouvelle offre commune avec Mediahuis. Le pack Tango reprend tous les médias print et digitaux des deux groupes.

Parallèlement aux offres NP qui fêtent leur 15ème anniversaire cette année et auxquelles IPM Advertising est évidemment étroitement associée, la régie mise également sur d’autres types de partenariats. C’est ainsi que, peu avant la naissance de Mediahuis, Corelio Connect et IPM Advertising ont lancé deux produits communs : Perfect Game et Perfect Style. L’idée : ne faire payer aux annonceurs que les lecteurs qui les intéressent. Perfect Game propose des insertions dans les cahiers sport des quotidiens Het Nieuwsblad, L’Avenir et La DH ; l’offre inclut aussi les sections sport des trois sites web. Perfect Style regroupe quant à elle les hebdos De Standaard Magazine et Paris Match… Aujourd’hui, les deux partenaires font un pas de deux supplémentaire avec la bien nommée offre Tango.

EN PHASE AVEC LES NOUVELLES CURRENCIES CIM « Cette offre transversale trouve sa légitimité dans l’évolution du marché publicitaire et la création du concept de Total Brand », décrit Emmanuel Denis. « Un gros changement a en effet été apporté par la nouvelle méthodologie du CIM avec les currencies 1, 2 et 3, qui nous permettent clairement d’identifier les univers entre le print et le digital sous toutes ses formes et de construire des produits en fonction de ces chiffres. »

É ! ELLE VISIBILIT B E LL E U Q : F « CHOKOTOF À UN VRAI PACK TOTAL VOUS AVEZ L À IMPACT GARANTI… » S ORK) NEWSBRAND AEGIS NETW (PHILIPPE GEU

RTS - DENTSU

Le Sales Advertising Director d’IPM Advertising va droit au but pour décrire la puissance des offres Tango (1, 3 ou 5 jours) qui associent La Libre et La DH aux titres de Mediahuis et des Editions de l’Avenir - De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwepen, Het Belang van Limburg et L’Avenir : « Sept marques d’information, regroupées en une seule formule performante pour garantir une audience quotidienne maximale sur toutes nos plateformes pendant la journée entière. Sept marques offrant une couverture nationale optimale, et une sélectivité très importante sur les classes 1 à 4 et les 25-44 ans. » L’étude Presse du CIM démontre à l’évidence que les marques d’information sont celles qui profitent le plus de l’audience supplémentaire générée par les plateformes numériques. « En ce sens, Tango anticipe l’avenir en matière de consommation des médias. En associant les éditions papier et digitales de tous nos titres, nous proposons une offre qui contribue à dynamiser le marché à l’aune des nouvelles currencies du CIM », conclut Emmanuel Denis. Globalement, en un jour, Tango propose un reach de près de 3,5 millions de personnes et plus de 4,1 millions contacts. Une puissance de feu diabolique dont Côte d’Or/Mondelez a été le premier annonceur à profiter, avec sa campagne «Diables Rouges» pour Chokotoff.

16

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 16

20/05/14 09:30


IA D É M S E C N E G A S E L S N A D 100% REACH

Mediabrands

Havas Media

GroupM

dia

Zenithoptime

OMG

Denstu Aegis

iacom

Space & Med

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 17

20/05/14 09:31


WEB

LA RÉVOLUTION FREEMIUM La date du lundi 31 mars marque un tournant dans la vie de nos deux quotidiens. C’est ce jour-là en effet que lalibre.be et dh.be, qui ensemble attirent quotidiennement près de 500.000 visiteurs, ont inauguré leurs zones abonnés respectives. Deux offres payantes basées sur les mêmes principes, mais avec des différences liées à l’ADN de chacun des deux titres. L’édition abonnés de lalibre.be, référence pour tout ce qui concerne la politique, l’économie, la culture et l’international, propose le meilleur du journal, des suppléments et du site internet: analyses, commentaires, humeurs, invités, interviews, éditos… S’y ajoutent des contenus inédits : des chroniques, des rubriques culturelles, un décryptage vidéo de l’actualité en «3 questions», etc. Grande nouveauté, la rubrique «Vu de France». Chaque mardi, un observateur français - Laurent Joffrin, Karl Zéro, Jean Quatremer, pour en citer quelques-uns - propose son humeur ou son analyse personnelle sur l’actualité dans l’Hexagone ou en Belgique. En ce qui concerne dh.be, l’offre est naturellement centrée sur ce qui fait la force du journal depuis toujours, à savoir le sport et les faits divers. La zone abonnés propose des analyses, des interviews clés, des commentaires, l’actualité des régions, des rubriques inédites, des vidéos, des infos insolites, des scoops et exclusivités. Et l’accent est mis sur le temps réel, avec les enquêtes de la DH au moment où elles sont menées. « Il s’agit d’une déclinaison de notre slogan : «La DH, c’est du direct !», souligne Laurent Depré, Rédacteur en chef de dh.be. Dès qu’une info exclusive ou un contenu à forte valeur ajoutée est disponible, il est immédiatement placé en évidence dans l’édition abonnés. » A cette offre éditoriale accessible depuis l’ensemble des supports numériques, s’ajoute pour les deux quotidiens une série d’avantages : l’accès au journal complet du samedi en version numérique, la newsletter de la rédaction et les newsletters thématiques réservées aux abonnés, la possibilité de consulter les archives pendant 30 jours, des concours, offres promotionnelles et événements exclusifs.

PLUS-VALUES « L’idée n’était pas simplement de rendre payant ce qui était gratuit auparavant. L’édition abonnés propose des articles avec une véritable plus-value, mais également beaucoup d’autre choses. Il s’agit d’un véritable renforcement de l’offre, qui modifie également la manière de travailler des rédactions », souligne Dorian de Meeûs,

Rédacteur en chef de lalibre.be. « Les rédactions web et papier sont séparées, mais leur rapprochement s’accélère, car la coordination est obligatoire et doit être très efficace. Tous les jours, dans le «3 questions», un journaliste spécialisé de La Libre fait le point sur un sujet d’actualité. Cela suppose un travail de synthèse d’analyse, sur lequel vient se greffer de la vidéo. C’est nouveau, et cela implique une vraie approche collaborative entre les journalistes. » « Le journaliste doit se demander ce qu’il peut amener en plus si son sujet a été retenu pour être proposé aux abonnés. Cette évolution renforce la complémentarité entre le papier et le digital. Dans le journal, on est nécessairement limité par l’espace, mais sur le site, on peut évidemment faire beaucoup plus. Dans la version papier, des icônes à côté de certains articles signalent aux lecteurs qu’ils trouveront plus sur le site sur le sujet traité. Soit des commentaires, des éditos, de l’infographie », précise Laurent Depré.

UN EFFORT LIMITÉ DEMANDÉ AU SURFEUR Tous les abonnés, que ce soit en version papier ou numérique, ont automatiquement accès à l’espace abonnés. Pour les autres internautes, l’accès est possible pour 6 euros par mois. Comment réagissent les lecteurs ? Dorian de Meeûs : « De nombreux lecteurs soulignent la plus-value que nous apportons. Des gens qui consultent énormément la presse via leur smartphone ou leur mobile, nous remercient de cette évolution. Tous les jours nous enregistrons des inscriptions à l’offre d’essai gratuite ». Laurent Depré : « L’effort demandé au surfeur est limité par rapport à ce que nous offrons. Mais il y a une difficulté à faire comprendre qu’il y a du travail derrière, des salaires, etc. La production de contenus à l’ère de l’information permanente et consommée absolument partout et tout le temps, doit avoir un prix juste. »

18

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 18

20/05/14 09:31


QUI SOMMES-NOUS ?

IPM Immo est l’entité du groupe IPM exclusivement dédiée à la thématique de l’immobilier. Elle regroupe tous les médias (Papier, Web, Mobile, Social Media) sur l’ensemble du pays.

QUELLE EST LA VALEUR AJOUTÉE DE IPM IMMO ?

IPM Immo est le seul partenaire national disponible sur tous les médias confondus qui vous permet de communiquer autour des thématiques de l’immobilier et de la construction.

QUELQUES CHIFFRES : Logic-Immo Magazine : magazine gratuit national distribué dans 5000 points de distribution ciblés. CIM disponible pour la distribution et le lectorat national : 380.000 lecteurs. L’Essentielle Immo : magazine architecture, immobilier et design. Encarté dans la Libre Belgique. Lectorat CIM : 180.000. La Libre Immo : supplément hebdomadaire de La Libre Belgique. Lectorat CIM : 180.000. Web : 1.132.291 visites - 530.948 visiteurs uniques 6.665.354 pages vues (Source Google Analytics- février 2014) Applications Mobiles & Tablettes : Plus de 1.500 téléchargements par mois 7.555 Applis actives (nouvelles applis mobile et tablettes 2014 Apple & Android) (février 2014) Social Média : 22.892 Suiveurs réguliers sur facebook 65% des mentions sur médias sociaux parmi les acteurs immobiliers (15/3 au 15/4/2014)

IDÉAL POUR CEUX QUI VEULENT COMMUNIQUER VERS:

Les personnes qui veulent déménager, les personnes qui ont déménagé, les personnes qui envisagent d’acheter ou de louer, les personnes intéressées par l’immobilier en général (candidats acquéreurs, propriétaires, vendeurs d’un bien immobilier, à la recherche d’un bien immobilier).

Contact : +32 2 340 70 75 info@ipm-immo.be

IPM ADVERTISING | MAG | MAI 2014

IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 19

20/05/14 09:31


Pour une audience pertinente, privilégiez la qualité à la quantité.

We make audience relevant. Vous recherchez une audience qualitative pour vos campagnes, mais pas à n’importe quel prix. Il s’agit en effet d’être pertinent dans le choix de ses moyens. Chaque jour, IPM Advertising vous propose des solutions adaptées à la mesure de vos ambitions grâce à des marques médias fortes tant en presse quotidienne et magazine qu’en radio et sur le web. Découvrez toutes nos offres pertinentes sur ipmadvertising.be ou auprès de Nathalie Legouy au 0476 98 01 10.

IPM_14048_IPM_B2B_NOUNOURS_FR_OK.indd 1 IPM_MAG_MAI14_FR_PROD.indd 20

13/05/14 09:31 13:51 20/05/14


Ipm mag mai14 fr prod