Issuu on Google+

LA

LIBRE

SUPPLÉMENT GRATUIT du 15 & 16 décembre 2012 © Courtesy of Dior Joaillerie

n° 156+

F O C U S

Bubbles addict Réveillon 5 étoiles Soldes à Londres

Spécial

FÊTES DE NOËL


CHANGE. YOU CAN.

ICE-SHADOW facebook.com/ice.watch

www.ice-watch.com Ice-Stores : Brussels - Antwerpen - Knokke De Panne - Wavre - Namur - Bastogne


édito

SNOB, VOUS ? Pas le moins du monde ! Snob, se dit en anglais de la fascination qu’exerce tout ce qui est en vogue dans les milieux tenus pour distingués. Le snob est un monsieur qui admire collectivement ce qui souvent l’ennuie quand il est tout seul. Question d’étiquette. Le son même du mot «snob», qui commence par un sifflement pour finir en bulle de savon, le destinait à une grande carrière dans le domaine du mépris et de la frivolité. Impossible de passer l’hiver sans un weekend à Courchevel, sans porter ce petit sac en croco rose ultra-griffé et cet adorable «trois-fois-rien» de chez Chanel vu dans le Vogue anglais. C’est ultra-branché ? C’est donc beau et bon. Le resto pullule de gens en vue ? Vous en faites votre cantine, peu importe si le service laisse à désirer et si l’on vous vend une salade verte à prix de la truffe noire. En fait vous êtes snob et vous adorez ça. Encore plus snob que tout à l’heure. Tous vos copains (triés sur le volet) le sont également. Vous soignez votre image avec luxe et volupté, et iriez jusqu’à renier vos goûts pour surfer sur la vague la plus haute et vous tenir au courant des indispensables du moment. Tout ce qu’il faut faire, voir, dire, porter, manger, pour avoir l’air dans le coup, mine de rien. Un circuit (mondain) aussi balisé que l’itinéraire de «vison futé». Et comme l’a chanté Boris Vian  : «J’suis snob, foutrement snob, et c’est bon. Et quand je serai mort…j’veux un suaire de chez Dior !» Peut-être oubliez-vous juste une chose : avant d’être un train de vie, le luxe est un talent.

Raoul Buyle

Le maharajah d’Indore porte une montre Tank Rectangle montée sur bracelet de cuir. Archives Cartier, 1930

SOMMAIRE 03 Edito 04 Histoire du Père Noël 06 Réveillon 5 Étoiles 08 Champagnes 12 Jour de Fête 14 Robes du soir 16 Sonia Rykiel 18 Bijoux 20 Moise Mann 22 Brigitte Ullens 24 Beauté au masculin 26 Soldes à Londres 28 Snow Snob 30 Pêle-Mêle

Rédacteur en chef Raoul Buyle / Rédaction : 79 rue des Francs - 1040 Bruxelles - e-mail : llb.essentielle@saipm.com / Ont collaboré à ce numéro Raoul Buyle, Pierre Dragomirov, Céline Pécheux, Nina Van Pallandt / Direction artistique et mise en page mpointproduction / Régie Publicitaire RGP Dominique Flamand 02 211 31 35 - Dominique.flamand@ saipm.com / Marketing et Promotion Delphine Guillaume - 02 211 31 78 delphine. guillaume@saipm.com / Directeur des ventes publicitaires Emmanuel Denis / Impression Sodimco / Vice-Président du conseil d’administration et du comité permanent Patrice le Hodey/ Direction, Administrateur délégué, éditeur responsable François le Hodey

—3—


culte

Les mythes sont comme les saisons : il n’y en a plus ! Noël est à la fois fête chrétienne et grande messe païenne de la surconsommation… et Santa Claus, un numéro de téléphone à 0,50 € la minute. Conséquence : la croyance dans le Père Noël a pris un sacré coup dans la foi…et survit rarement à l’entrée en maternelle. — par Pierre Dragomirov

Pour en finir avec le

PÈRE NOËL Le Père Noël aurait 190 ans. Au XIXe siècle, les Allemands emmènent Saint Nicolas (Santa Claus) aux States. Là, le Saint perd sa mitre, ses verges (pour corriger les enfants), mais gagne en échange quelques kilos en plus et un costume en flanelle rouge bordé de fourrure blanche. A la place de son vieil âne, on lui donne un équipage de huit rennes. Le Père Noël est né ! Passeport américain en poche, il fait alors le tour du monde. Pourtant la «fête de Noël» daterait du IIIe siècle, des fêtes du solstice d’hiver. On avait peur de la nuit, de la famine. On ne savait pas si l’été reviendrait. Donc on buvait, on chantait, on bâfrait pour se distraire. L’Eglise voulut la peau de ces fêtes païennes (paillardes ?) et, dès le début du IVe siècle, célébra la naissance du Christ le 25 décembre.

CROYEZ-VOUS AU PÈRE NOËL ? Sur le parvis de la Cathédrale Saint-Bénigne de Dijon, ce 23 décembre, on brûle le père Noël. Les flammes ont roussi sa barbe blanche. Sa houppelande rouge s’embrase et le malheureux vieillard disparaît en fumée sous les applaudissements des enfants du patronage et du clergé

—4—

(local) en délire. En cette année 1951, la guerre de Noël fait rage. « Le mensonge ne peut éveiller le sentiment religieux chez l’enfant. Il n’est en aucune façon une méthode d’éducation », tonnet-on du côté de la paroisse. A quoi les laïcs dijonnais répondent en convoquant les mioches dès le lendemain. Juché sur les toits de l’hôtel de ville, le Père Noël fait une harangue où il sera question de jouets et d’enfants sages. Pauvre père Noël, le voilà l’objet d’un conflit qui le dépasse largement  ! Il faut dire qu’il n’a jamais été vraiment aimé par tous ceux qui se prennent un tant soit peu au sérieux. Les communistes russes lui faisaient la peau parce que symbole de l’impérialisme capitaliste et certaines féministes caricaturales des années 70 dénonçaient en lui l’image du macho de base. C’est vrai ça, c’est quoi ce type qui distribue des cadeaux une fois par an et se la coule douce le reste du temps, tandis que son épouse (bafouée) fabrique les jouets et tient un ménage que l’on suppose bourgeois et franchouillard ? À lire  : L’Album des fêtes de Noël et du nouvel an autour du Monde, par Sophie Lounguine  ; aux Editions Pierre Horay.

L’AVIS DU PSY Noël est une fête ambiguë, à la fois catholique et païenne. Pour le chrétiens, il s’agit de la fête de la vie, qui célèbre la naissance du fils de Dieu et symbolise le rapport au divin. Alors que pour les païens, le personnage important, ce n’est pas Jésus, c’est le Père Noël. Cette fête du Père et du Fils, c’est quelque chose d’assez ambivalent. En outre, Noël nous met aux prises avec le Père symbolique, et donc à la relation avec notre propre père, avec tout ce que cela peut signifier comme manque, comme frustration et comme angoisse. Chacun est brutalement confronté à la différence entre son père –et ses carences- et le Père Noël qui, ce jour-là, apparaît comme quelqu’un de généreux et tout-puissant. C’est aussi et avant tout un moment de réunion familial imposé de l’extérieur sans que l’on ait vraiment eu le choix, et sans qu’il corresponde à une envie réelle. Un moment où l’on est censé être heureux et, en même temps, on ne peut pas renoncer complètement à ce que l’on est. Cela débouche parfois sur un extrême inconfort au niveau de nos sentiments les plus intimes et contribue à faire de Noël un moment de malaise pour pas mal de gens.


Waouh* * La nouvelle Classe A.

  -,.s($02/KM

*OGPSNBUJPOTFOWJSPOOFNFOUBMFT"3XXXNFSDFEFTCFO[CFn%POOPOTQSJPSJU¼¸MBT¼DVSJU¼


gourmandise

Réveillon

5 ÉTOI Jean-Patrick Scheepers et François Pinchart sont à la tête des deux plus beaux espaces gourmands du pays. Amateurs de produits d’exception, ils nous ont mijotés le plus bluffant des menus de fêtes. A vos paniers, prêts, partez ! — par Céline Pécheux

LES COUPS D’FOOD DE JEAN-PATRICK SCHEEPERS CHEZ FOODSTOCK Jean-Patrick Scheepers, fondateur des cours de cuisines Mmmm !, est un véritable passionné des délices de la table. Quand en mai dernier, il décide d’ouvrir Foodstock à Waterloo, son idée est de proposer une véritable révolution du goût et de séduire les gourmands et gourmets par un concept réunissant restaurant et épicerie fine. Un concept qui s’avère être six mois après un véritable succès ! Dans ce nouveau temple du goût, on y trouve de tout mais surtout… Les produits les plus rares et luxueux comme le caviar russe « Imperial Heritage », ou encore le bœuf Wagyu. Au centre de ce nouveau concept gourmand, l’espace restaurant invite les clients à déguster d’excellents plats concoctés par Kasper Kurdahl, que l’on peut également emporter.  Et quand on demande au maître des lieux comment il fait pour choisir les produits qui sont en rayons, il répond : «  C’est d’abord un produit qui doit être bon et gourmand. Ensuite, on vérifie son origine. On essaie de faire du local quand on peut, du bio s’il y a un intérêt. On s’interroge ensuite sur sa méthode de production. C’est cette démarche sincère qui fait notre différence. » On l’a suivi dans les rayons pour concocter notre menu de réveillon.

—6—

SES PRODUITS FÉTICHES Pour un apéritif festif Les meilleures chips du monde « San Nicasio » aromatisé au sel rose d’Himalaya. Pour une entrée olé olé Les fêtes ne peuvent pas être gourmandes sans fois gras. Mon préféré : le foie gras maison préparé dans nos ateliers par notre chef Kasper. Il provient des élevages les plus réputés des Landes, pour le canard, et de Strasbourg, pour l’oie. Pour un plat qui en jette La Dinde des Dombes farcie aux fruits secs et noisettes du Piémont, toujours d’Appelation Origine Contrôlée. Pour un dessert sur son 31 - Le «  Sofa  » de chez Collignon, un dessert à base de mousse de framboise. - La bûche de Noël au chocolat « Merry Christmas ». Pour un café gourmand - La madeleine faite maison dans notre restaurant Foodstock. - Le café « Moka Royal Bourbon » de la maison de torréfaction bruxelloise « Corica ». - Les chocolats et cacaos «  Favarger  » de

Genève. Une tablette de chocolat praliné et noisettes, tout simplement divine !

ET LES BOISSONS « FIESTA » DANS TOUT ÇA ? Pour l’apéritif l’Esprit de June, une liqueur à base de fleur de raisin. Délicieux en formule « piscine » avec des glaçons et du champagne. Pour les entrées Surtout pas de vin sucrée avec le foie gras ! Je préfère un vin rouge corsée du Sud Ouest du style « Régis Boucabeille ». Pour le plat Un Chardonnay Villa blanche. Pour le dessert Le champagne «  Potel-Prieux  », Brut Grande Réserve, un très bon produit fait par un petit récoltant à 19,90€ la bouteille. Son coup d’food Le champagne « Jacquesson » 2002, un produit très exclusif ! Nous n’en avons que 6 bouteilles en magasin. www.foodstock.be


LES LES COUPS D’FOOD DE FRANÇOIS PINCHART CHEZ ROB THE GOURMETS MARKET Rob, The Gourmets Market, est l’institution gourmande bruxelloise par excellence ! Si le « produit d’exception » est le credo de cette grande épicerie de luxe, elle n’est pas pour autant réserver à une élite... Malgré la crise, François Pinchard, General Manager de Rob depuis maintenant deux ans voit l’avenir en rose bonbon. Pour lui, la tendance aujourd’hui privilégie les produits simples, vrais et de qualité à un bon prix. Quand on demande à ce passionné de cuisine de définir en quelques mots Rob, il nous répond : « C’est l’esprit des halles, du marché matinal, de la cuisine des grands chefs et du plaisir du bien manger. » On l’a suivi dans les rayons pour concocter notre menu de réveillon…

SES PRODUITS FÉTICHES Pour un apéritif Festif  - Les noix de Macadamia aux truffes « La Cave à Truffes ». - Les Piquillos farcis à la Tarantello de Thon Yellowfin. - L’Assiette Volcan, Pétales de Pata Negra « Bellota Bellota » affiné pendant 56 mois.

- Risotto crémeuse de Carnirola, copeaux de Boutargue, crevette Obsiblue snakée. Pour une entrée olé-olé - Le foie gras canard français entier mi-cuit «Sélection Hugo Desnoyer» Mostarda «  Il Caselle ». - La gelée de Gewurtzstraminer « Christine Ferber ». - Le carpaccio de Saint-Jacques Bretonne et cerfeuil tubéreux, vinaigrette de curry Vadouvan «  Comptoir des Epices  » et croquant de joue de porc noir de Calabre « Guanciale ». - La langoustine vivante à l’encre de seiche juste saisie à la plancha. Vinaigrette au Sirop de gingembre et Yuzu. Poêlé de soja au sumac, spirales de nouilles de riz noir soufflé. Pour un plat qui en jette Le chapon de Bresse truffé sous la peau à la truffe Melanosporum. Mousseline de céleri au beurre fumé de Jean Yves Bordier. Jus a l’aigre doux de la Maison « Le Paulmier ». Pour un dessert sur son 31 La buche Rose Bon Bon de la Maison Wittamer. Pour un café gourmand Thé de Noël « Mariage Frères ».

Valrohna Glaces sélection d’origine Grand Cru. Les mendiants à la babelutte de chez « B by B ». Les macarons aux marrons glacé de  Jean-Philippe Darcis.

ET LES BOISSONS « FIESTA » DANS TOUT ÇA ? Pour l’apéritif Le champagne Extra-brut Blanc de Blancs Grand Cru 2006 Vieilles Vignes de Cramant de chez Larmandier-Bernier. Un magnifique champagne de vigneron ample et complexe. Pour l’entrée Condrieu 2009 «  Les Terrasses de l’Empire  », Domaine Georges Vernay. Le summum! Pour le plat Barolo 2008 La Morra de Elio Altare Elio Altare, un des plus grands vignerons italiens. Pour le dessert Pour terminer en beauté, je choisirais un Gaillac doux 2011 Grain de Folie Douce Causse Marines. www.rob-brussels.be

—7—


mythe

De Reims à Epernay, trois grandes maisons de Champagne, Krug, Dom Pérignon et Moët & Chandon, nous invitent à partager un moment de fête avec la plus légendaire des boissons à bulles. A la découverte d’un mythe en effervescence. —

Moët & Chandon Grand Vintage Rosé Millésime 2000

Dom Pérignon Vintage 2003

Krug Grande Cuvée brut

par Raoul Buyle

BUBBLES addict

Aucun vin ne parle autant à l’imaginaire que le champagne. Son mythe le situe d’emblée dans un monde à part. Il y a les vins et il y a le champagne. Difficile d’imaginer un toast au Pétrus, un traité fêté au Château d’Yquem ou un nouvel an célébré au Romanée-Conti. Et pourtant nul ne songerait à critiquer cette admirable trinité. Mais, voilà, le champagne possède ce droit exclusif de symboliser les pactes et les alliances, les triomphes et les honneurs, les joies et les bonheurs.

DP POUR LES INTIMES Dîner de prestige à l’abbaye d’Hautvillers, durant lequel Richard Geoffroy, chef de cave de Dom Pérignon, présente à ses hôtes le nouveau Dom Pérignon Vintage 2003. Un souper ponctué par quelques-uns des plus grands millésimes du «meilleur vin du monde», dixit son créateur, Pierre Pérignon, moine à l’abbaye de Hautvillers. 1962, 1976, 1996, pour terminer le repas (concocté par Jean-François Piège) par des arômes d’amande fraîche, de moisson et de fruits fumés du Dom Pérignon 2003, le dernier millésime en date. Créé pour la première fois pour l’immense millésime 1921, et commercia-

—8—

lisé à partir de 1935, le Dom Pérignon a été lancé sur des bases drastiques. Si le chef de cave peut assembler en proportions variables les précieux cépages mentionnés au décret d’appellation (principalement du chardonnay, du pinot noir et du pinot meunier), il doit obligatoirement n’utiliser que des raisins provenant de la vendange indiquée sur l’étiquette. Se privant ainsi du renfort des «vins de réserve». La dégustation des «vins clairs», début 2010, permettra de dire s’ils méritent d’être millésimés. S’ils ne le sont pas, pas de Dom Pérignon  ! Au cours de ce banquet mémorable fut aussi servi du Dom Pérignon Oenothèque 1976. Rappelons que l’intitulé «Oenothèque» signifie que le millésime a été adoubé par Richard Geoffroy après 7 premières années sur lies, débouchage, dégorgeage et rebouchage, puis nouvelle maturation de 4 années en cave. Le vin gagne alors une patine étonnante de précision, de complexité et d’évolution calculée au mm près. Il est à son intensité la plus pure. Je vous le confirme !

KRUGISTES DE NAISSANCE Il y a les amoureux du champagne et les «krugistes» comme on nomme les amateurs de ‡‡‡

« Il n’est champagne que de Champagne ! » L’ensemble de la production (estimée à 300 millions de bouteilles par an) provient d’un seul et même terroir, étonnamment septentrional pour la vigne, situé sur les flancs de la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne et la Côte des Blancs. Quelques 30.000 ha (réglementé depuis 1927) de chardonnay, de pinot noir et de pinot meunier arrachés à une terre crayeuse. Unique en son genre, la méthode champenoise (apparue au 17e siècle) résulte autant du hasard que du génie humain, renforcé par ce mystère de la «double fermentation». Dieu, que l’on savait déjà fumeur de havanes, aurait également sa part de responsabilité ; ami ou ennemi des vignerons, selon les années, «en faisant la pluie et le beau temps» il influe sur la qualité du raisin, donc du champagne.


1PVSWPUSFT�DVSJU� pensez aux pneus hiver ! | (POÞBHFEFTQOFVTËMB[PUF | 7�SJýDBUJPOEVTFSSBHFEFTSPVFTËMBNBJO DM�EZOBNPN�USJRVF FUDIBOHFNFOUEFTWBMWFT | -BQMVTHSBOEFHBNNFEFQOFVT iIBVUFQFSGPSNBODFw�U�DPNNFIJWFS

1OFV7BOIBNNF MBSĂ?QPOTF Ă‹WPTFYJHFODFTFOUFSNFTEFTFSWJDF |

1 SJTFFODIBSHFTBOTSFOEF[WPVT 8BUFSMPPVOJR U

| /FUUPZBHFEFTKBOUFTQBSVMUSBTPOT

Stockage de vos pneus ĂŠtĂŠ/hiver

| ;POFEBUUFOUFTVQFS�RVJQ�F S�TFBVXJýFUPSEJOBUFVST.BD 57�DSBO QMBTNB CPJTTPOT DPJOFOGBOU CJCMJPUIÒRVF

| 1SJTFFUSFNJTFĂ‹EPNJDJMFQPVSWĂ?IJDVMFT FOMFBTJOH | "HSĂ?Ă?QOFVĂ?UĂ?QOFVIJWFSQBSMFTTPDJĂ?UĂ?T EFMFBTJOH

Ch. de Bruxelles 722 02/386 03 10 1410 Waterloo

Ch. de Waterloo 1298

GBDFĂ‹MB(SBOEF&QJDFSJF

1180 Uccle Ch. de Waterloo 1298 02/373 08 20

GBDFĂ‹MB(SBOEF&QJDFSJF

1180 Uccle Ouvert tous les jours de 8h3002/373 Ă  18h. 08 20 02/386 03 10 Le samedi de 9h Ă  12h Ouvert tous les jours de 8h30 Ă  18h. AVECLeOU SANSdeRENDEZ-VOUS * samedi 9h Ă  12h

www.pneuvanhamme.be

* Uccle, uniquement sur rendez-vous

Ch. de Bruxelles 722 1410 Waterloo


mythe Roger Federer photographié par Patrick Demarchelier pour Moët & Chandon

‡‡‡ ce vin d’exception. Furent «krugistes» Coco Chanel, Maria Callas, Serge Gainsbourg, Ernest Hemingway qui, lorsqu’il vivait au Ritz, s’en faisait monter deux bouteilles au petit-déjeuner, ou Madonna qui, pour ses 50 ans, ne voulut régaler ses amis qu’au Krug rosé. Il faut dire que Krug, c’est un peu le «Yquem» de la Champagne, un grand très grand vin qui n’a jamais fléchi. C’est aussi une famille qui le personnifie presque naturellement, en veillant jalousement sur cette excellence. Enfin, c’est une intégration (réussie) au sein d’un grand groupe, LVMH, qui possède également Château d’Yquem, Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot, Mercier, Ruinart. Porte-drapeau de la marque : le Krug Grande Cuvée, fruit de l’assemblage de trois cépages traditionnels de la Champagne (chardonnay, pinot noir et pinot meunier). Chaque année, son goût est recréé à partir du mélange de vins différents provenant de six à dix millésimes. Le subtil Clos du Mesnil, aux notes de miel et d’agrumes confits, est le seul qui déroge à la règle de l’assemblage ; il est le produit d’un seul cépage (le chardonnay), d’une même vendange et d’un même petit terroir. Krug est la seule Maison à fermenter en totalité ses champagnes en petits fûts de chêne.  De cette opération délicate  naissent des champagnes aux arômes intenses, aux goûts riches et complexes.

Richard Geoffroy, chef de cave mythique du non moins mythique Dom Pérignon

—10 —

LES CONSEILS D’UN ŒNOLOGUE - Le champagne ne se conserve pas comme un grand vin ; l’arôme commence à disparaître après 2 ans pour un Brut non millésimé, après 5 ans voire 7 ans (selon la qualité) pour un Millésime. - Conserver le champagne à 10-11°C à l’abri de la lumière et des odeurs parasites ; le servir sur table à 8°C (frais mais non glacé) ; le déguster à 9-10°C ; une température trop basse «tue» le champagne. - Lors d’un repas tout au champagne, commencer par les vins (et les mets) les plus délicats ; toujours boire les vins les plus jeunes avant les plus évolués ; l’idéal pour accompagner le plat principal (canard, gibier à plumes sans apprêts compliqués, viandes, poissons) c’est un champagne rosé.

FEDERER AUX VENDANGES DE MOËT & CHANDON En Champagne, ce nom résonne comme le saint des saints. Le vignoble composé de chardonnay, de pinot noir et de pinot meunier s’étend sur 1200 ha, dont 80 % de premiers crus. Malgré de rudes conditions climatiques, les raisins parviennent à maturité sur des pentes crayeuses tout en conservant un «fruité expressif, mais encore frais», souligne Benoît Gouez, chef de cave. Ensuite, tout est affaire d’expérience dans l’assemblage des cépages. En bouche, le Grand Vintage 2004 est un pétillant au fruité éclatant, généreux, doté d’une maturité élégante avec des notes blondes de brioche. Leader en son royaume, ce champagne est aussi le plus vendu au monde. Plus de 3 siècles après sa création, Moët & Chandon est toujours animée d’un dynamisme offensif qui n’altère pas sa qualité. Aux côtés du brut, le rosé Impérial, lancé il y a une quinzaine d’année, attire les VIP comme des mouches. Et la maison est fière de présenter son nouvel ambassadeur, Roger Federer, vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem. Le choix du champion est évident : spontané, généreux, gagnant, il croque la vie à pleines dents, dans la réalité comme sur les courts. www.domperignon.com www.krug.com www.moet.com

THINK PINK Rien de tel pour réussir un cocktail et pétiller durant les fêtes de fin d’année que le champagne rosé. Parmi les millésimés, on aime le Dom Pérignon Vintage Rosé 2000 notes fines de groseille, de fleurs de printemps et de fruits confits, tandis que la bouche conjugue finesse et intensité. Le Veuve Clicquot-Ponsardin Cave Privée Rosé 1989 un grand champagne de table, bouche profonde, svelte, insinuante. Laurent-Perrier Grand Siècle Cuvée Alexandra Rosé 1998 tout en délicatesse et en longueur, notes de petits fruits rouges et de fleurs. Le Moët & Chandon Grand Vintage Rosé 2004 très coloré comme toujours chez Moët, mais avec la même finesse aérienne que le blanc. Ruinart Brut Rosé (non millésimé) belle couleur rose doré, nez subtilement floral, champagne souple et raffiné. Gosset Grand Rosé bouquet fin et complexe, bon rapport qualité/prix.


Saumon fumé à la ficelle extra-doux norvégien, foie gras d’oie cuit au torchon maison, champagne Drappier, cuberdons Léopold, pâtisseries gastronomiques de Fabrice Collignon, chocolats Laurent Gerbaud, champignons des bois, Gigondas Homines Fides 2010 Château Saint Cosme 100 points Parker, tapenades du Château d’Estoublon, calissons Lillamand de Saint Remy de Provence, marrons glacés Corsiglia les préférés de Pierre Hermé, ½ Homard Belle-Vue, plateau de fruits de mer, filet de biche, truffe Tuber Melanosporum, Vacherin, caviar osciètre Impérial, dinde fermière farcie au foie gras et des centaines d’autres articles…

TOUS VOS PRODUITS DE FÊTES PRÉFÉRÉS SONT ARRIVÉS À WATERLOO.

58 CHAUSSÉE DE BRUXELLES • B-1410 WATERLOO • T. 02 354 95 74 - OUVERT LE DIMANCHE

WWW.FOODSTOCK.BE


Jour de

© HYLKE GRYSEELS

tendance

FÊTE La cuisinière d’hier a rendu son tablier. Place aux « foodistas » qui, comme Virginie Monu, ont gardé leurs talons aiguilles pour régaler nos papilles ! Son resto-disco « Jour de Fête » est d’ailleurs devenu le nouveau place to be à Bruxelles. —

LES BONNES ADRESSES DE VIRGINIE - Le café Roskam (9 rue de Flandre), pour la « Bolleke » au fût et la délicieuse bière anversoise. - Choosy (40 rue des Pierres), pour leurs smoothies et leurs tartines préparées avec amour par Laura. - Delecta (Rue Lannoy 2), pour son brunch bio après avoir fait un tour au marché de Flagey. - À table! (15/b rue Henrard), une superbe table à découvrir pour des mets raffinés. - Le Fourneau (8 Place Sainte-Catherine), pour ses tapas gastronomiques. - Montichelli (Rue de Lombardie 28A), pour faire une grande table entre amis. - Laurent Gerbaud chocolatier (2 rue Ravenstein), pour sa praline « Gare aux noisettes du Piémont».

par Céline Pécheux

ZOOM SUR LA TENDANCE «FOODISTA»

Who’s that girl ? Avec sa petite robe ajustée et sa crinière bouclée, Virginie Monu c’est l’anti-Maïté. Adepte d’une cuisine saine et glamour, elle ouvre en septembre dernier «  Jour de Fête  » (181 boulevard Anspach), un resto au look rétro sans prise de tête. Assistée aux fourneaux par Julien Van Den Neste (ancien second à La Villa Lorraine), elle concocte tous les midis de bons petits plats « maison » avec une viande, un poisson, une pâte, une assiette végétarienne et un plat traditionnel de saison. Côté vins, la sélection est excellente puisqu’en partie définie par l’ami Andy de Brouwer, sommelier aux Eleveurs, à Halle, mais également journaliste vin au “Morgen”. Restaurant le jour, bistrot l’après-midi, Jour de Fête se transforme la nuit tombée en salle de fête privée. Le lieu se loue pour une soirée d’anniversaire, un mariage ou un walking dinner. Il y a même à disposition (juste en dessous du restaurant), une petite discothèque avec platines, banquettes et boule à facettes pour danser jusqu’aux petites heures. Sa dernière découverte ? Le jus d’herbe de blé, l’ingrédient qui booste la santé. Où en trouver ? « Blé Vert» (www.blevert.com), une petite production belge de Genappe en produit en sachets de petits glaçons super pratiques (en vente notamment dans les boutiques Be Positive à Bruxelles).

Pour faire partie du cercle très fermé des « eat-girls » branchées, voici 5 commandements à respecter  : 1. Ta passion tu vivras pleinement Il ne suffit pas d’être gourmande pour être une foodista, il faut aussi et surtout exprimer sa passion pour la nourriture au quotidien. La foodista passe le plus clair de son temps sur internet à décortiquer les nouveaux blogs culinaire à la mode. 2. Les saisons tu suivras Une foodista se doit de connaître les bons produits en fonction des saisons, privilégier les tomates en été et les endives en hiver, et expérimenter de nouveaux produits cultivés localement. 3. Tes amis, tu nourriras La foodista partage ses bons plans avec ses proches, elle prend d’ailleurs plaisir à recevoir (au moins une fois par semaine). 4. En voyage, tu t’instruiras Lorsque la foodista achète un guide touristique, elle ne s’intéresse qu’aux pages dédiées aux restaurants. Voyager, c’est l’opportunité de s’inspirer des recettes d’ailleurs. 5. En forme tu resteras Une foodista se doit (en plus de tester les nouveaux restos bio et cuisiner light matin, midi et soir) de rester belle et en forme. Et ça, ce n’est vraiment pas une mince affaire !

www.jour-de-fete.be

—12—


Vous habiller, notre passion depuis 3 générations !

A L’OCCASION DES FÊTES DE FIN D’ANNÉE, VENEZ DÉCOUVRIR NOTRE GRAND CHOIX D’IDÉES CADEAUX ET ACCESSOIRES POUR HOMMES ET DAMES

Avenue de Tervuren 2 - 1040 Bruxelles - Tél.: 02/735.78.00 - Fax: 02/734.59.95 - www.roseetvangeluwe.be vangeluwe@skynet.be - Parking privé - Du mardi au vendredi de 9h30 à 18h30 et le samedi jusquà 17h30

EXCEPTIONNELLEMENT OUVERT CE DIMANCHE 23 DÉCEMBRE DE 11H À 17H


mode

Christmas

Doués, passionnés, novateurs, ces couturiers créent des silhouettes qui nous ressemblent. Chacun dans leur style. — Par Pierre Dragomirov

—14 —

Après plusieurs années d’extravagance bling, on ose l’austérité chic et le minimalisme zéro défaut. Débarrassé de son insupportable côté «madame», la (haute) couture marque un retour de l’habillé nonchalant, l’habillé transformable et le noir qui focalise tous les regards. Exception faite du rouge Valentino devenu un classique du

io r is ti

an

D

Ar m

C

hr

o G

io rg i

ha ne l C

Va le

nt i

no

ie Ry k a So ni

El

ie

Sa

ab

l

an

i

PARTY genre. Les spécialistes le disent, la demande confirme : la silhouette (chic) pour cette nuit de Nouvel An sera individualiste et authentique, confortable et romantique. Une mode qui bouscule les classiques envers et contre tous les clichés, et n’impose rien que vous ne vouliez porter. Féminissime, tout simplement.


La maison Crossword vous souhaite un joyeux Noël et une belle et heureuse année. CLASSIC COLLECTION 79, Avenue Louise à 1050 Bruxelles - 02/537 42 26

CASUAL ATTITUDE 4– 5, Galerie de la Toison d’Or à 1050 Bruxelles - 02/511 03 54

SHIRTS & SHOES 13 – 14, Galerie de l’espace Louise à 1050 Bruxelles – 02/512 58 92


mode

DE MÈRE EN FILLE

Fashionably

Sonia Rykiel c’est aussi une histoire de famille, avec sa sœur, sa fille Nathalie, son fils et son gendre investis dans l’entreprise. Et une histoire de mode pour toute la famille, avec des collections enfant (1986), homme (1990), des accessoires, des chaussures et des parfums pour elle et pour lui. Un univers qui utilise un effectif de 320 personnes (pour un chiffre d’affaires avoisinant les 75 M€) et ouvre sa 30e boutique en propre à Bruxelles où l’on peut trouver la ligne Rykiel Woman et Rykiel Karma (créé par Nathalie), une ligne dédiée à l’harmonie du corps et de l’esprit, une histoire d’amour entre la mode et le bien être.

CORRECT Son premier best-seller : un petit pull confortable et sexy. Sa couleur fétiche : le noir. Son secret : un style fait d’audace et d’intuition. 30 ans plus tard, toute une génération de femmes est restée fidèle à sa «libératrice». Et Sonia Rykiel est devenue l’une des griffes de mode les plus connues de la planète…qui a aussi pignon sur rue à Bruxelles.. — par Pierre Dragomirov Un féminisme tout en douceur est à la base de la formidable réussite de cette créatrice rousse flamboyante. « Ma mode, précise Sonia Rykiel, se distingue par son souci du corps de la femme, qu’elle accompagne, qu’elle épouse tout en la magnifiant, dans sa vie privée, à son travail, le soir. Ludique et sensuelle, elle se veut avant tout mode au quotidien, suivant les enthousiasmes, les lassitudes et les humeurs de celles qui la porte ; c’est une passion qui vient naturellement s’inscrire parmi d’autres : la lecture, la peinture, la poésie ou la famille. »

REINE DU TRICOT En mai 1968, Sonia Rykiel crée sa propre griffe et ouvre une petite boutique de mode à SaintGermain-des-Prés où tout ce qu’elle propose est créé dans ses ateliers. Consacrée la même année par la presse américaine «Reine du tricot», le pull-over en maille fluide devient très rapide-

—16 —

ment sa valeur emblématique. Les chandails torsadés de Sylvie Vartan c’est elle ; les sweaters ajourés d’Anouk Aimée c’est encore elle. Les tuniques en jersey à rayures multicolores c’est toujours Sonia Rykiel. « C’était l’euphorie absolue (…) J’ai mis les coutures à l’envers, supprimé les soutien-gorges, lancé les robes sans ourlet, retiré les épaulettes, enlevé les doublures, habitué les femmes aux superpositions, lancé les shopping-bags, créé les joggings en velours éponge, offert au plus grand nombre les premiers vêtements de couturier par correspondance (via le Catalogue des 3 Suisses), écrit sur mes pulls… L’époque était sans tabou. Il était interdit d’interdire ! » Sa philosophie de la mode : la « démode » avec « dé » comme démesure, désir, détour ou déviant. Ou l’art d’expliquer aux femmes qu’elles doivent adapter la mode à elles-mêmes plutôt que de suivre les diktats des couturiers. Sonia crée un

style unique qui sera identifiable dans le monde entier et dont les codes les plus visibles sont le noir, les rayures colorées et les mots (d’esprit) inscrits en lettres strassées ou brodés sur ses vêtements. « Le noir est une couleur indécente… quand on la porte bien », déclare Sonia Rykiel. On pourrait parler du noir Rykiel comme on parle du bleu Klein ou du vert Véronèse. La créatrice a affranchi la bourgeoisie de certains préjugés, imposant le noir comme couleur qu’elle signe en lettres d’or. Son noir résiste en souplesse et traverse les modes, en marge des poncifs du style sexy et ceux du « misérabilisme ». Styliste, femme écrivain, maman, décoratrice et designer, comédienne et gastronome, elle est multiple et nourrit ses créations de ses nombreuses passions. Des créations qui, parallèlement à la « Révolution culturelle » de mai 68, accompagnent la libération des mœurs et l’évolution des femmes.


WANNA BE SURPRISED BEFORE CHRISTMAS?

JOIN US FOR AN EARLY X-MAS COCKTAIL AND MORE...

ON SATURDAY 15TH AND SUNDAY 16TH OF DECEMBER FROM 12.00 TO 18.00

-27)0)'8)(7836)7

%28;)64)2;31)2 7',988)67,3*786%%8

+)28;31)21)2 ,)2)+39;)2786%%8

%28;)64)21)2 7',988)67,3*786%%8

,%77)081)2 %0()786%%8

%28;)64)2;31)2 031&%6()2:)78

,%77)08;31)2 %0()786%%8

&6977)0;31)21)2 %:)29)039-7)

0)9:)21)2 0:%2()6/)0)2786%%8

%28;)64)2%'')7736-)7 031&%6()2:)78

0)9:)2;31)2 &32(+)238)20%%2

+)28;31)21)2 ,)2)+39;)2786%%8

09-/;31)21)2 4%77%+)0)1322-)6

&6977)0;31)21)2 %:)29)039-7)

09-/;31)21)2 4%77%+)0)1322-)6


bijoux

Á fleur de

Chanel revisite la plume à partir d’une broche créée en 1932 par Coco, or blanc et diamants ; Chanel Joaillerie

PEAU Corsages couture et décolletés profonds sont les écrins des plus beaux bijoux. Vertige de la chair, brillance du diamant sur un corps nu, cette lutte des sens est (presque) aussi enivrante que l’opium. Preuve que jamais les pierres précieuses e sont aussi belles qu’au contact de la peau. — par Raoul Buyle Manchette Snake trois rangs (coll. Skinny) or blanc et diamants ; Messika

Petites bagues Piaget Hearts or blanc et diamants

Bague Rose Dior Pré Catelan or rose, diamants et quartz rose

Bagues Tiffany platine et diamants blancs et jaunes

GEMMES Á LA FOLIE

Trinity Sauvage trois, diamants, laque noire ; Cartier

—18 —

Bagues «Possession Entrelacée» or blanc, or rose et diamants ; Piaget

Derrière chaque bijou sublime, il y a une femme qui l’est aussi. Egérie, croqueuse (de diamants) ou discrétion même, elle est toujours, quoi qu’on en dise, une femme dont on sent qu’on pourrait l’aimer. De Hollywood à la place Vendôme, la mise en valeur de visages (re)connus joue sur le scintillement des plus beaux cailloux. Et si le diamant est éternel, la valse des tendances et des envies l’est tout autant.


Ouvert 7/7 jours en dĂŠcembre

Les Mille et une idĂŠes cadeaux

Avenue Madoux 44 - 1150 Bxl - TĂŠl. /Fax 02 771 79 57 Du mardi au samedi de 10h30 Ă  18h30 sans interruption.

PARKING PRIVÉ DEVANT LE MAGASIN

Les nouvelles collections vous attendent ... Pensez Ă  vos fĂŞtes de ďŹ n d’annĂŠe.

HABILLE LES FAMILLES DEPUIS TOUJOURS LES PLUS GRANDES MARQUES AUTRICHIENNES, ANGLAISES ET ITALIENNES À PRIX DOUX

M.L.B. La rĂŠfĂŠrence depuis 1947

 AVENUEDE4ERVUERENs"RUXELLES 4Ă?L /UVERTDEHĂ‹HSAUFLEDIMANCHE 0ARKINGDEVANTLEMAGASIN


talent

Autour d’une black opale d’Australie (25,30 carats) d’une qualité tout à fait exceptionnelle, rose des vents en titane et diamants (4,35 carats) portée tantôt en broche, tantôt en pendentif ; Manalys Création

Luxueuses

TENTATIONS Sur mesure, éditions limitées, pièces uniques ou personnalisées… Le joaillier bruxellois Moïse Mann sait nous prendre par notre désir le plus fort : ne ressembler qu’à nous-mêmes. — par Raoul Buyle Quel est le comble de la préciosité ? Autrement dit, comment sortir du rang (de perles) et passer de la joaillerie à la très haute joaillerie ? C’est la question que ne se pose plus Moïse Mann, grand artisan du luxe, qui aspire à toujours plus de distinction, celle qui fait le style et la différence. Trois ans déjà ! Le temps passe à la vitesse d’une année-lumière dans ce lieu d’atmosphère qu’est la joaillerie Manalys, sise boulevard de Waterloo. Moïse Mann l’avait souhaitée atypique, singulière avec élégance et, surtout, à mille carats des codes classiques d’une boutique. Ici, chaque bijou est unique et créé en particulier autour d’une pierre précieuse (et non, l’inverse). Rien n’est copié ni décliné.

LE « SECRET» DE MANALYS Moïse Mann en a longtemps rêvé : « créer un nouveau serti est la récompense d’une vie de joaillier  ». De ce défi à la lumière le joaillier préfère ne pas trop en dire, sinon ceci : tout se joue en coulisses, dans les profondeurs cachées de la pierre. Aucune griffe apparente, aucune entrave, le diamant se transforme en «point de beauté» sur la peau. Son nom ? Le «Serti Secret». Une technique qui exige la maîtrise de lapidaires virtuoses et des dizaines d’heures de travail. L’idée

— 20 —

Malgré une quinzaine d’années de «grande maison» et plus de vingt ans d’expérience de la fabrication, Moise Mann le joaillier ressent toujours le bonheur de pouvoir créer et travailles à son établi.

lui est venue quand il travaillait Place Vendôme. A l’époque, Moise Mann y encontre des artisans exceptionnels et se promet de devenir un jour aussi un «artisan de l’impossible». A la différence du «serti mystérieux» de Van Cleef & Arpels (qui permet de réaliser des pavages «invisibles» de diamants taille carrée uniquement), le Serti Secret, développé par Manalys, s’empare de diamants dont le scintillement ne demande qu’à s’in-

tensifier : les brillants. Objectif : briller, briller, briller ! Bonne nouvelle : ce serti au tempérament si cachottier n’est pas réservé qu’aux joyaux. Il peut autant illuminer la plus féérique des rivières de diamants que transformer un seul brillant en bijou. De la ravissante boucle d’oreille «perceuse» au petit pendentif en suspension sur une chaînette d’or, le Serti Secret s’offre alors à budget tendre. www.manalys.com


Créer un son génial. Recevez des cartes iTunes de jusqu‘à € 100.

Loewe SoundBox

Loewe AirSpeaker

Loewe SoundVision Recevez une carte iTunes avec une valeur de € 25 à l‘achat d‘un Loewe SoundBox, avec une valeur de € 50 à l‘achat d‘un Loewe AirSpeaker ou avec une valeur de € 100 à l‘achat d‘un Loewe SoundVision. Découvrez les sensations sonores pour mac, iPod, iPad et iPhone chez votre distributeur Loewe !

Loewe Gallery Brussels - Chaussée de Charleroi 14 - 1060 Bruxelles - Tél. 02/534.53.34 Espace outlet au premier étage avec des remises de jusqu’à 50%! Les offres sont valables à partir du 1er novembre jusqu’au 31 décembre 2012 ou jusqu’à épuisement du stock.


talent

Les mille et une

Nuit après nuit, les fêtes se suivent et ne se ressemblent pas. Chaleureuse, étincelante, ensorceleuse, cosmopolite, extravagante ou à cheval sur l’étiquette, la fête selon Brigitte Ullens de Schooten est unique et chaque fois différente. Que la lumière soit ! — par Pierre Dragomirov

NUITS TABLE D’INTUITION Connue pour son sens du décor lors de grands événements, Brigitte aime aussi l’intimité des petits dîners, et les têtes à têtes. Aujourd’hui, elle vous présente et vend, toujours avec un très grand souci du détail, des matières choisies, des coloris tendances et entourée d’artistes textiliens et d’artisans, une collection de nappage sur mesure. Qu’ils soient de lin ou de coton, peints à la main pour les pièces uniques, sérigraphiés pour les petites séries, surpiqués, brodés, anciens ou customisés, ils se déclinent dans tous les tons et toutes les dimensions. Soucieuse du détail, Brigitte à également sélectionné de la vaisselle inédite, de ronds de serviette, des verrines et tout ce qui agrémentera votre table pour un dîner inoubliable. www.tablebrigitteullens.be

— 22—

Brigitte Ullens pour Intuition organise quelques-unes des plus belles fêtes du royaume. Et nous emmène régulièrement over the rainbow. Une magicienne ? Une fée ? Non, une «femme-orchestre» particulièrement bien organisée dont l’imagination tend à abolir les limites entre le rêve et la réalité. Les ingrédients d’une belle fête ? De la lumière, du panache, du mouvement, de l’humain et du sentiment. Oui, beaucoup de sentiment !, insiste-t-elle. On doit à cette alchimie particulière quelques unes des plus belles réussites du métier. Un métier qui ne ressemble décidément à aucun autre puisqu’il s’agit créer du rêve tout en restant très concret quant au timing et à la logistique de la fête. Car la vocation de Brigitte Ullens est là : considérer un mariage, une réception d’affaires ou une soirée à thème comme un art ludique et éphémère, entièrement cousu main comme un travail de Haute

couture, mais néanmoins aussi précis qu’un défilé militaire. Un art qu’il faut savoir faire évoluer pour étonner, enchanter, surprendre. D’où la bonne idée d’associer son savoir-faire à celui de musiciens, acteurs, costumiers, animateurs en tout genre, spécialistes de l’éclairage, décorateurs et autres cuisiniers soucieux d’innover. Un petit monde doté d’autant de fantaisie que de sens pratique. Sa force ? Être à la fois flexible, réactive et ne laisser aucune place à l’imprévu. Autre avantage : l’expertise made in Belgium, un pays qui se trouve au carrefour de toutes les cultures, dit-elle, entre le Sud et le Nord. Nous sommes le «dénominateur commun» qui plaît à tout le monde ! La lumière ? Stratégique ! Elle focalise tous les regards . Elle théâtralise tout, donne bonne mine aux jolies femmes, rend la soirée plus mystérieuse ou met l’accent sur un élément précis. www.intuition-events.be


Passion for

cookin g

Je cuisine, tu cuisines, il cuisine

Le plaisir d’offrir

et de s’offrir...

© Benoît Deprez/TIF

© Benoît Deprez/TIF

© Benoît Deprez/TIF

Mmmmh!, c’est le lieu de toutes vos envies de cuisine! Épicerie fine, ustensiles, robots, livres, démos, cours de cuisine, un comptoir frais “foie gras, saumon, huîtres”, une foule d’idées cadeaux … et les conseils avisés de l’équipe Mmmmh!

Les Fêtes sont mmmmeilleures avec Mmmmh! Chaussée de Charleroi 92 - 1060 Bruxelles - T. : 02 534 23 40 - Ouvert 7 jours sur 7 Parking Rue Faider 15, avec accès direct au magasin - www.mmmmh.be - join us on www.facebook.com/mmmmh


beauté

Gueules

D’AMOUR Chez l’homme, la beauté se cultive avec décontraction, peut-être même avec désinvolture. Pas question de jouer les chochottes face à son miroir, mais pas question non plus de se laisser aller. La beauté au masculin est d’abord une affaire de confort…et d’esthétique, si on veut. — par Nina Van Pallandt Quoi ma gueule ? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? Eh bien, elle a le teint brouillé, les pores dilatés, les ailes du nez un peu grasses… Pas vraiment étonnant quand on reçoit en pleine figure l’âge, le stress du boulot, les pics de pollution, le rasage quotidien, les pauses déjeuner façon jambon-beurre-frites-pizza. Plus épaisse, plus grasse, plus souvent agressée par des facteurs extérieurs, la peau des hommes mérite des soins spécifiques et des produits adaptés. Un récent sondage (effectué par les Laboratoires Vichy) confirmant que 71,1% des mâles (français) trouvent importants de prendre

soin de leur peau et un homme sur deux le traduit par un achat spécifique. Et cela, même si certains (68,2%) se rabattent encore sur ceux de leurs compagnes. Des femmes qui encore trop souvent affirment que la beauté au masculin importe peu. Pour 47 % d’entre elles, un homme n’a ni à être gros, maigre, poilu, imberbe, décoloré, hydraté ou épilé à la cire, mais seulement un homme. Ces femmes-là existent, mais font preuve d’une discrétion qui transforme souvent l’homme vieillissant, bedonnant, grisonnant, sentant mauvais…en grand solitaire.

NETTOYER ET HYDRATER L’accumulation de cellules mortes, la sécrétion de sébum, une infection à la base d’un poil, un régime alimentaire déséquilibré sont autant de facteurs qui brouillent le teint. Solution : gommages, masques désincrustants, patchs ou crèmes pour dessécher boutons et points noirs. Attention : si exfolier en douceur avec une crème au AHA (acides organiques) stimule toutes les fonctions de la peau, gommer excessivement déséquilibre le PH de la peau et est, à la longue, dévastateur. Côté rides, sachez que les muscles du visage sont ancré sur les os, soutiennent la peau et forment comme un réseau entrelacé. Ils sont là pour refléter nos expressions. Mais trop en faire (de mimiques) risque d’installer prématurément la fameuse ‘ride du lion’ (entre les sourcils), creuser les pattes d’oie et prendre l’air soucieux (et dix ans de plus) en permanence. Mon conseil : Massages ayurvédiques aux huiles essentielles au Centre Ayurvedam fréquenté par les hommes d’affaires stressés et autres politiciens surbookés. www.ayurvedam.be

LE ROSE AUX JOUES Quid des crèmes amincissantes pour homme ? A la base de ces produits (pas vraiment ‘miracle’), des extraits végétaux dont la synergie a un effet rapide sur les adipocytes. Dont le plectranthus (famille des menthes), le cola décaféiné, le visnaga verra (ombellifère utilisé dans l’Egypte ancienne pour ses propriétés vasomotrices), le terminalia sericea (acacia d’Afrique). Après 15 jours, vous devriez vous sentir plus à l’aise dans vos vêtements. Sachez quand même que de la gym au quotidien et/ou 1h de piscine deux fois par semaine auront beaucoup plus d’effets (avantageux) sur votre ligne. Mon conseil : Cours de cuisine diététique et énergisante de Martine Fallon ; la santé dans l’assiette et le plaisir en plus. www.cuisine-energie.be

ET L’AMOUR DANS TOUT ÇA ? Même nourri aux vitamines, au sport et aux crèmes hydratantes, sachez, Messieurs, que votre capital-beauté est considérablement renforcé par l’amour, l’amitié, l’affection. Artur Jovanov, célébrissime psychologue américain, a publié « La Biologie de l’Amour » (éditions du Rocher) qui explique comment le sentiment amoureux (et surtout l’acte amoureux) exerce une formidable influence, non seulement sur notre bienêtre psychologique mais aussi sur notre santé physique, et donc sur notre beauté intérieure. Qui, comme tout le monde le sait, transparaît au-dehors.

— 24 —


Cadeaux-Liste de mariage 20 avenue de l’armée à 1040 Etterbeek - Tel 02 733.33.11 Parking aisé dans la cour - Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h30 - Fermé le lundi matin

www.easy-living.be

«Au Fil du Bonheur»

HORAIRES D’OUVERTURE: Du mardi au samedi de 10h à 18h30

A l’occasion des fêtes, nous serons ouverts les : Dimanche 16 décembre de 10h30 à 16h30 Dimanche 23 décembre de 10h30 à 16h30 Lundi 24 décembre 2012 de 10h00 à 17h00 Chaussée de Waterloo, 121 (1er étage) - 1640 Rhode-Saint-Genèse - Tel: 02/358.65.86

www.aufildubonheur.com


citytrip

Soldes à

LONDRES A noter d’une croix dans votre agenda : le 26 décembre, dit « boxing-day », est le jour où débutent les soldes à Londres. Pour préparer cette chasse aux bonnes affaires, suivez notre itinéraire fléché. En 24 heures chrono ! —

Et c’est parti !

par Céline Pécheux 7h56 - Top départ  De Bruxelles-Midi, prenez l’Eurostar. A 8h57 (une heure de gagnée : magie du jetlag), vous êtes à St Pancras prêt(e) à dévaliser les boutiques. Comme vous avez acheté dans le train votre «Oyster Card», laissez derrière vous la queue des gens peu prévoyants : direction la station Oxford Circus pour commencer la journée chez Top Shop (214 Oxford Street). Si vous avez une carte de crédit illimitée, tentez Liberty (214 Regent Street, WIB), c’est le moment de shopper ses splendides tissus «Art Fabrics» à prix quasi coûtant. 9h30 – Breakfast sur le pouce Direction Nordic Bakery (37B, New Cavendish Street) le repaire viking d’une media et fashion crowd en manque de caféine au cœur d’un Marylebone bourgeois en voie de boboïsation avancée. 10h – Session rétro Shoreditch, Bricklane et Spitafields, c’est la nouvelle destination «  pop shopping » des hipsters londoniens. Temple de la fripe, House of Vintage (4, Cheshire Street, E2) est truffé de marques (Yves Saint-Laurent, Givenchy) et de sublimes pièces anonymes des années 20 à 70. Un peu plus loin, on se rue chez Blitz London (55-59 Handbury St., E1), un nouveau grand magasin vintage pour ses meubles, ses fringues et même ses vélos. 12h45 – On a faim  Le tout nouveau, tout beau, Sushi Samba (Heron Tower, 110 Bishopsgate. www.sushisamba.com) vient d’atterrir au sommet de la Heron Tower. Ce nouveau « Place to be » extrêmement prisé offre une vue à couper le souffle et des plats fusion à se damner. 14h - Shopping Brit’ Chic Direction West London où les Preppy du monde entier se pressent chez Harrods (87-135 Brompton Road, SWI) et Harvey Nichols. Arrêtez-vous à la station Sloane Square pour faire du lèche-vitrine le long de King’s Road et remontez jusqu’à World’s End (430 King’s Road, SW1), boutique mythique où l’on trouve les derniers T-Shirts de la rousse incendiaire V. Westwood. A quelques stations de là, Notting Hill vaut le détour après avoir dévalisé la boutique de Stella Mc Cartney (30 Bruton Street, WI) of course !

— 26 —

ET POUR CELLES QUI RESTENT À LA MAISON… 19h30 – On sort Pour faire un break bien mérité dans un endroit mode et stylé, direction le tout nouveau Buddha Bar (145 Knightsbridge SW1X et www.buddhabarlondon.com). Un restaurant lounge splendide où il est bon de voir et d’être vu. Ne pas y mettre les pieds est presqu’un crime de lèse-majesté ! 23h30 – God save the night Derrière la très élégante façade géorgienne, les ondes feutrées du Charlotte Street Hotel ( 15-17 Charlotte Street London W1T. www.firmdalehotels.com) rappelle l’allure des clubs privés anglais. On oublie vite qu’on est en plein centre ville tant les chambres haute-couture sont apaisantes. Un must après une journée de marathon shopping. 10h57 – Départ avec l’Eurostar Arrivée à Bruxelles-Midi à 14h05, fauché mais happy !

Elles peuvent organiser des «Swishing Party», ces soirées made in London où les fashionistas troquent les plus belles pièces de leur garde-robe en buvant des coups. Mode d’emploi. Pour devenir la nouvelle propriétaire d’un sac Hermès ou d’une robe Givenchy sans dépenser un sou : > On fait le tri parmi les fringues et accessoires de marque qu’on n’a presque jamais mis. > On rassemble dans son salon une dizaine d’amies dont le dressing ressemble à la vitrine de chez Céline. > On troque jusqu’au petit jour entre coupettes et petits fours. Et si chez soi c’est trop petit, on s’informe des évènements organisés chez les autres. www.swishing.be


Bronze de Vienne. Bull dog

Frantz Hemeleers vous invite à sa grande foire aux cadeaux qui aura lieu du 15 au 23 décembre inclus de 11h à 18h30. (Dimanches, lundi et mardi compris)

Il a déniché pour vous du plus petit au plus gros cadeau HWGXSOXVUDIÀQpDXSOXVGpFRQWUDFWpHWF·HVWOHSqUH1RsOTXLÀ[HOHVSUL[FHVMRXUVOj

Bronze de Vienne. Renard avec canard

Visitez notre site www.frantzhemeleers.be Ouvert du mercredi au samedi de 11h00 à 18h30 Avenue des Casernes 61 1040 Bruxelles Tel. 02/640 29 16 info@frantzhemeleers.com Buffet 2 portes post-gustavien. 6XqGH

Paire de chandeliers en bronze ÀQHPHQWFLVHOp

Miroir gustavien en bois doré

Paire de serre-livres « écureuils » en régule. Circa 1920

30HU\3DLUHGHWDEOHDX[ 6FqQHVGHFKDVVH


ski

snow

SNOB Pourquoi ne pas vivre une nouvelle expérience montagnarde dans un cocon italien ? Cet hiver, choisissez l’esprit chalet et le ski dolcissimo dans le nouveau village du Club Med : à Pragelato, dans le Piémont. So cool ! — par Raoul Buyle

SPA BY PAYOT Après l’effort, le réconfort ! Après une intense expérience de glisse et pour mieux profiter de la Dolce Vita, le village de Pragelato prend soin de ses GM’s au sein de son Spa by Payot. Le spa dispose d’un sauna, d’une piscine intérieure chauffée, d’un sauna finlandais avec accès direct sur un jardin enneigé, propose des cours de fitness et offre une foule de soins comme le « Forfait Récupération Ski », les soins en duo, ou encore les soins pour ados.

ENNEIGEMENT GARANTI Le domaine de la Vialattea bénéficie d’un enneigement exceptionnel. A Sestrières, les chutes de neige cumulées pour la saison 2011 (de janvier à mars) ont été de 230 cm. Un niveau bien supérieur aux 90 cm de l’Alpe d’Huez sur la même période, station réputée pour son niveau d’enneigement. De plus, la Vialattea dispose de canons à neige sur 75% de ses pistes.

Doudoune sur les épaules, après-ski aux pieds et sourire aux lèvres, Henri Giscard d’Estaing parcourt les rues enneigées de Pragelato. Le patron du Club Med semble ravi de son nouveau «village». Nous, aussi. Inutile de rappeler que le Club Med, spécialiste des vacances haut de gamme tout compris, comble chaque année quelque 25.000 amateurs belges de sports d’hiver et de balades en montagne. Fidèle à sa volonté de surprendre et de proposer l’exceptionnel, il nous présente cet hiver son tout nouveau style de village de montagne à Pragelato, voisin de Sestrières, dans les Alpes italiennes. Au cœur du Piémont, à 1600 mètres d’altitude, ni trop haut, ni trop bas, juste bien, reliés ski aux pieds au premier domaine skiable d’Italie (et deuxième d’Europe avec 244 pistes balisées), la « Vialattea ». Une destination trendy s’il en est, à l’esprit chalet, dans une petite station préservée et accessible, à 90 km de Turin. Un lieu authentique, bourré de charme, qui a accueilli les JO de Turin en 2006, pour vivre une expérience inédite à la montagne dans un village qui cultive l’art de vivre à l’italienne. Allegro ma non troppo !

L’ESPRIT CHALET C’est dans cet écrin 100% naturel que Club Med a ouvert son nouveau village de montagne dans l’esprit chalet (4 tridents). Pragelato est ainsi composé d’un cœur village et de 20 hameaux de chalets qui proposent un large choix d’hébergements : chambres Clubs, Deluxe, Suites ou spécialement adaptées aux familles et pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes. Une attention particulière est apportée à la circulation au sein du village. Pour circuler, les GMs (Gentils Membres) empruntent, à pieds ou en navettes électriques, des sentiers extérieurs éclairés et régulièrement déneigés. Des passages souterrains relient également le cœur du village aux « Clubs Enfants » (à partir de 2 ans), puis aux racks à skis pour un départ skis aux pieds en toute facilité. Infos et réservations www.clubmed.be

— 28 —


www.naturelperception.com


pêle-mêle

MESTACH L’AFRICAIN Dans notre dernière édition de la Libre Essentielle Focus (n°155+), l’emploi répété du passé pouvait laisser sous- entendre (à tort) que Mr Jean Willy Mestach nous avait quitté. Faux. Artiste, passionné, hors norme, Willy Mestach (86 ans) est et reste l’une des grandes « figures » du Sablon et sans doute le plus grand collectionneur (privé) d’Art tribal africain. Au fil des ans, Willy Mestach a acquis un œil d’expert (international) et cherche avant tout l’exception dans un objet, et pas seulement la beauté. Il y a 2 ans, Bruxelles fêtait les 100 ans du Musée royal de l’Afrique centrale, à Tervuren, l’occasion de (re)découvrir les trésors d’une des plus intéressantes collections (privées) d’art tribal du monde. Celle de Willy Mestach.

L’IDÉE CADEAUX Un nouveau venu à Bruxelles. La boutique Script Avenue allie l’art de l’écriture et les accessoires de bureau raffinés à l’univers de l’homme et de la femme (d’affaires) modernes. Et cela à travers des collections de (petite) maroquinerie de luxe réalisées dans les plus beaux cuirs d’Italie. Agendas classiques, sous-main de bureau, écritoires, vide-poches, étuis pour Iphone et pour Ipad, cartables et porte-computer, etc. Le plus ? travailler avec des marques italiennes en exclusivité à Bruxelles : Pineider, Montegrappa, Giorgio Fedon, Capulet et Valextra, une maison de renommée internationale pour avoir notamment réalisés des pièces uniques de maroquinerie pour Grace Kelly ou Maria Callas. Script Avenue, 94 avenue Louise - 1000 Bruxelles - 02 514 75 33

MOBILIER EN LIBERTÉ Bien plus qu’un concept de meubles sur mesure, la collection XVL nous ramène à des valeurs essentielles d’esthétisme, de confort et d’art de vivre où la noblesse des matériaux - le bois en particulier - et la pureté de la ligne offrent à chaque meuble une magnifique liberté d’interprétation. Un mobilier dessiné par Xavier Van Lil et son équipe d’architectes, décorateurs et architectes d’intérieurs, et produit en série limitée. Chez XVL, pas d’effets faciles, ni de fioritures inutiles, mais un minimalisme étudié. Du style et de la rigueur jusque dans les plus infimes détails. XVL Home Collection, 43 rue de Namur - 1000 Bruxelles www.xvl.eu

LE PLAISIR DE LA « PEINTURE » À DOIGTS ! Estée Lauder présente une texture incomparable, une performance extrême et une couleur intense réunies dans une ombre à paupière crème : la nouvelle collection « Couleurs Ombrées Tenue Extrême Pure Color ». Que ce soit pour imprimer un éclat de couleur voyant ou pour déposer une touche aquarelle tout en douceur et sophistication, cette collection élégante baigne les yeux d’une crème onctueuse au fini soyeux et à l’intensité personnalisable. La richesse de ses pigments vous donnera un regard captivant qui restera intact tout au long de la journée ! A appliquer avec les doigts ou avec un pinceau synthétique. En vente chez les dépositaires agréés Estée Lauder à partir du 1 mars 2013

— 30 —


Théâtre Royal des Galeries Directeur : David Michels

Du 5 décembre 2012 au 3 février 2013

Maria del Rio Bernard Lefrancq Marc De Roy Angélique Leleux Pierre Pigeolet Manon Hanseeuw Anne Chantraine Maïte Van Deursen Frédéric Celini Kylian Campbell et Fabian Le Castel

www.trg.be h

02 512 04 07 du mardi au samedi de 11h à 18h Galerie du Roi, 32 à 1000 Bruxelles

Mise en scène : Bernard Lefrancq et David Michels Décors : Francesco Deleo Lumières : Laurent Comiant Chorégraphies : Alexandra Verbeure Réalisation musicale : Bernard Wrincq Costumes : Ludwig Moreau et Fabienne Miessen


- Photos : N. Van Brabant - J-L. Laloux

En avant-première, nous avons le plaisir de vous présenter le château de l’Ardoisière, niché dans un parc historique de 4 hectares, à 30 min de Bruxelles. Lieu unique pour vos séminaires, réceptions …

www.chateaudelardoisiere.com chateau@chateaudelardoisiere.com Tél. +32 (0)477 59 55 49

AD FRANCOS et Château LE PRIOLAT les vins de Viviane et André Vossen GRANDS VINS DE BORDEAUX www.chateau-adfrancos.com chateau@chateau-adfrancos.com


Essentielle Focus du 15 décembre 2012