Issuu on Google+

LA

LI B R E

SUPPLÉMENT GRATUIT DES 26 ET 27/02/2011 ROBE : VALÉRIANE VAN EETVELDE © TOAST AGENCY

VOYAGES DE NOCES TENUES ET ACCESSOIRES

F O C U S

MARIAGES UNE FÊTE DURABLE

n° 137+


DEGAND Le mariage se célèbre en un jour et se construit toute une vie. Jean Gastaldi

nazca-agency.be

Unis par la différence

Degand Tailleur - Degand Sport & Business - Degand Shoes: Avenue Louise 415 - 419, 1050 Bruxelles Tel: +32 2 649 00 73 - Fax: +32 2 640 03 06 Email: degand@degand.be - www.degand.be


e marie-t-on toujours autant en Belgique? Pas vraiment. Selon les dernières statistiques du SPF Economie, en 2009, seuls 43 303 couples convolaient, alors qu’ils étaient encore 45 613 en 2008. Une tendance à la baisse constatée dans tout le pays. Mais il y en aurait eu davantage en 2010 et il y en aurait davantage encore en 2011. Si l’on se marie moins, on divorce un peu moins aussi. Ils étaient de 35 366 couples à se séparer en 2008 pour 32 606 en 2009. Autre évolution, aujourd’hui, un couple sur six est mixte, c’est-à-dire que l’un des deux partenaires n’est pas belge. Il y a seulement dix ans, ces couples représentaient seulement 12 % des mariages. En 2008, 5 165 d’entre eux ont écrit le mot « fin » au bas de leur vie commune.

S

Les couples qui vivent longtemps ensemble et avec plaisir sont rares. Pourtant, il y en a. Mais alors, comment font les couples qui affichent de nombreuses années au compteur? Quels sont leurs secrets? Selon une étude suisse, un couple qui dure s’est construit de manière rationnelle plutôt que sur le coup de foudre. Se donner du mal pour trouver le bon partenaire serait gage de succès dans la durée. Selon ces chercheurs, le mariage de raison l’emporterait donc sur le mariage d’amour. Plus de raison et moins de sens en émoi, tel serait l’un des secrets. Un signe qui ne trompe pas serait l’échange de marques d’attention et de gestes de tendresse. Se préoccuper du bien-être de l’autre, se sentir sur la même longueur d’ondes que l’être aimé, sont d’autres atouts de réussite d’un couple. A contrario, déverser son agressivité sur l’autre, faire des reproches, sont des tue-l’amour bien connus. Autre pierre d’achoppement : vouloir changer l’autre. Pourtant, chacun d’entre nous le sait : on ne peut changer l’autre, on ne peut que se changer soi-même. Alors, lâchons prise sur certains détails et acceptons que notre partenaire ne soit pas parfait. Nous ne le sommes pas non plus ! Parlons de ce que nous ressentons face à tel ou tel comportement. Et sachons faire quelques efforts. Un couple qui dure, c’est du travail au quotidien. Un travail qui trouve sa récompense. En effet, le mariage, ou du moins la vie en couple, ce serait bon pour la santé. C’est ce que tend à prouver une étude sociologique de l’université de Chicago. Celle-ci conclut qu’une séparation provoque des dommages sur la santé physique et mentale pouvant durer jusqu’à plusieurs années. Les divorcés qui attendent longtemps avant de se remettre en couple seraient davantage sujets aux maladies chroniques et à la dépression. A bon entendeur…

sélection 04 Giovanni Biasiolo 06 Bernard Depoorter 08 Stijn Helsen 10 Stephen Jones 12 Jonathan Riss 32 Rose & Van Geluwe

SOMMAIRE

Jacqueline Remits

LE MARIAGE BON POUR LA SANTÉ !

© SHUTTERSTOCK

édito

ailleurs 14 Les petits papiers de People Square 18 L’amour à Taba 22 Noces au sommet 24 Nuits de folie gastronomie 26 Green Gastronomy tendence 28 Mariage durable shopping 34 Adresses 38 Pêle-mêle

Rédactrice en chef Marie Pok / Rédaction : 79 rue des Francs - 1040 Bruxelles - e-mail: llb.essentielle@saipm.com / Ont collaboré à ce numéro Emmanuel Aguirre, Nathalie Kuborn, Kunty Moureau, Jaqueline Remits / Direction artistique et mise en page Guillaume Deman pour mpointproduction / Coordination technique José Nervenne / Régie Publicitaire RGP Dominique Flamand - 02 211 31 35 dominique.flamand@saipm.com / Marketing et Promotion Delphine Guillaume - 02 211 31 78 - delphine.guillaume@saipm.com / Directeur des ventes publicitaires Emmanuel Denis / Impression Sodimco / Vice-Président du conseil d’administration et du comité permanent Patrice le Hodey/ Direction, Administrateur délégué, éditeur responsable François le Hodey

—3—


—4—

bouscule les codes

GIOVANNI BIASIOLO

COIFFURE SÉVERINE TIELEMAN POUR XYZ. MAKE UP : AURÉLIA VANDERMEULEN. © PHOTOS : LAURENT EVRARD.

sélection

Le mariage est l’occasion rêvée de se montrer créatif. Exubérante ou non, la robe de la mariée est une pièce unique, révélatrice d’une personnalité. Et quand le couturier s’appelle Giovanni Biasiolo, l’épousée sera assurément « hautre ». — Marie Pok

Robe de mariée en bulgomme créée par Giovanni Biasiolo pour XYZ Coiffure.


Prêt-à-Porter & sur mesure

Mariages

Soirées

QUAND LA MARIÉE CHANGE DE PERSONNALITÉ Faut-il de l’audace pour confier à cet artiste protéiforme, éduqué à l’architecture et au graphisme autant qu’au stylisme, la création de sa robe de mariée ? Qu’on se rassure : l’expérience de Giovanni Biasiolo s’appuie sur vingt ans de couture. S’il ne produit actuellement plus de collection propre, il développe une mode d’image, événementielle, et des collaborations avec d’autres artistes, d’autres marques. Au show-room, il continue d’accueillir régulièrement des clientes pour qui il compose sur mesure des univers chaque fois différents. Chaque tenue est conçue comme une pièce unique, à l’issue d’un long travail qui permet au couturier de cerner la personnalité de sa cliente. Procédant par accumulation d’images chères à la future épouse (que ce soit en art, en architecture, en paysages…) il esquisse les premiers croquis en fonction du budget alloué. Dans l’univers très codifié de la tradition du mariage, Giovanni injectera l’une ou l’autre petite invention. Les innovations textiles et techniques, la maille, les tissus extensibles, les liens, les réseaux et résilles qui ont marqué son œuvre, peuvent resurgir dans une création, mais peuvent aussi s’éclipser au profit d’une coupe plus simple, architecturée, comme il le démontre dans la robe de mariage en bulgomme créée pour le coiffeur XYZ. Assortie d’une petite veste stricte et élégante, la robe se dévoile, sexy et provocante, lorsque la soirée s’avance. « Au fil des heures, la mariée aura envie de sortir de son rôle convenu, de devenir une autre femme, libérée et épanouie. Le mariage, c’est aussi une fête. » En outre, le créateur plaide pour une conception concertée des tenues du couple. « Il n’y a rien de pire qu’un couple mal assorti. Tout en gardant le secret de la robe de la promise, j’accorde les deux vêtements par un détail, que ce soit dans une matière ou la coupe. » Allez, un peu de folie ! La confection de la robe devient ici une expérience en soi !

CHAQUE TENUE EST CONÇUE COMME UNE PIÈCE UNIQUE

Giovanni Biasiolo rue de la Madeleine 23 à 4000 Liège. Sur rdv au 0477.91.76.00 – www.giovannibiasiolo.com

Cocktails

Chapeaux

Photography: Studio JMB

L

e vêtement et l’objet, l’art et le design, le concret et l’intangible, le durable et l’éphémère, tout cela se mêle dans le travail de Giovanni Biasiolo, créateur de mode, artiste, concepteur. Vingt années de «  hautre couture  », selon ses mots, l’ont mené à repousser les limites de la mode, à les outrepasser, les transgresser. Un voyage, une idée et c’est la naissance d’un nouveau concept. Sans stratégie commerciale. De la création pure. Le Liégeois a ainsi récemment remué les passants de la rue de la Madeleine où il inaugurait son show-room, par une opération chirurgicale textile en live. Armé de gants blancs, il cousait, à même le corps d’un mannequin, un habit de cuir et de fourrure immaculés, chaque point se faisant à la main. La blancheur clinique et l’ambiance du bloc opératoire ou de l’institut esthétique lui ont été inspirés par son expérience au Japon, où il a séjourné quelques mois. Lors de la dernière biennale de design de Liège, le styliste était à l’honneur en divers endroits, montrant la démarche transversale de son œuvre : des cols articulés en maille qui fleurissent dans les serres tels des végétaux tombés de la planète Mars, un lustre tricoté de câble électrique suspendu dans l’église Saint-Antoine, et un parcours de créations textiles réalisées dans le cadre du programme de redynamisation sociale de l’ASBL Havre-SAC conduit par Giovanni Biasiolo.

Rue de Linthout, 143 - 1200 Bruxelles - Fermé le lundi Tél. 02 742 93 13 - www.isabel-graham.be

—5—


« Fenêtre sur cour », robe de trench, effet crinoline en crin et crepe satin de soie, collection Pret-à-porter, 2009

en noir

sélection

la mariée était

«

Bernard Depoorter signe des collections dont les thèmes sont empruntés au répertoire des grandes héroïnes de l’Histoire et du cinéma. Portrait d’une pépite du stylisme belge pour qui la mariée est une ode à une femme devenue icône. — Texte Kunty Moureau - Photo Alain Trellu

Je ne suis pas un couturier, je suis un artisan, un fabricant de bonheur ». Ces paroles, prononcées par Yves Saint-Laurent, sont une source d’inspiration pour Bernard Depoorter et lorsque l’on parle de mariage, il n’y voit pas de plus beau présage. Une de ses dernières collections présentait une robe de mariée noire. Sceptique? Pas tant que cela si l’on pense qu’historiquement le blanc requis à Rome dans l’Antiquité n’est réapparu qu’au XIXe siècle. Entre les deux, les nuances de tons et les motifs ont embelli ce vêtement d’apparat. Bernard le conçoit avec soin, car il est le point d’orgue du défilé. Il résume les orientations et les choix de la collection. Faire fi des conventions pour présenter un style exclusif et identifiable, c’est l’enjeu recherché. La taille marquée affine la silhouette. Le satin duchesse et le crêpe satin sont privilégiés afin d’épurer la ligne. Le voile, voire la couronne, sont des accessoires indispensables qui apportent une touche de mystère. L’allure doit être virginale. La mariée devient une icône intouchable. Belle, hiératique, élégante. Elle doit scintiller, ce qui justifie l’usage de rehauts brodés. Pas de brillance mais des notes subtiles qui font étinceler le modèle et celle qui la porte. La mariée, symbole d’une future union, incarne l’alliance de la délicatesse et du panache.

© ALAIN TRELLU

LUXE ET PRINCESSE Bernard Depoorter aime se référer aux grands noms de la Haute Couture. Tout, dans son parcours, reflète son intérêt pour les petites mains et le savoir-faire des métiers d’arts. Attiré très jeune par les tissus et les plumes, ouvrant avec gourmandise les malles du grenier de ses grands- parents, il ne se séparera plus de son envie de créer. Fraîchement diplômé, il débute son apprentissage chez Dominique Sirop. Sa jeunesse, sa passion, mais aussi son identité belge lui ouvrent les portes de ce monde si fermé. Stéphane Rolland chez Sherrer, Stella Cadente et Frank Sorbier l’accueilleront tour à tour et lui permettent de toucher réellement la sacro-sainte Haute Couture. Ici, le temps, la rareté, la dextérité et l’excellence française sont de mise. A la fois laboratoire et cabinet de curiosité, c’est avant tout une vitrine incontestée du luxe. Bernard Depoorter y trouve sa place et commence à tisser son propre réseau. La rencontre qui lui donne vraiment des ailes, c’est celle de la Princesse de Bourbon-Sicile qui l’encourage à créer une première collection. Celle-ci est montrée à Paris et lui apporte une crédibilité qui attire la presse belge. En 2008, il obtient le parrainage du Prince Laurent qui l’invite à organiser, un an plus tard à Bruxelles, un défilé sous le thème de la « Sybille de Jérusalem ». Le prêt-à-porter, quant à lui, puise dans les héroïnes hitchcockiennes.

© ALAIN TRELLU

ROSE ET VIOLETTE

Collection Sybille Croquis Haute-Couture, 2009

Aimant les ambiances poudrées des boudoirs, son univers actuel s’inspire de la Russie impériale. Les silhouettes raffinées sont servies par des tissus au toucher délicat et précieux. Ceuxci sont choisis avec attention et sont de provenance anglaise, italienne ou suisse. Les plumes, fleurs, et broderies sont aujourd’hui une marque de fabrique. Pour vivre avec son temps, il opte pour le label bio dans ses collections. La récupération et la transformation des matières, dentelles ou fourrures, lui tient à cœur. Conscient que la vie quotidienne des femmes les poussent à adopter des tenues pratiques, le style s’épure, le tombé du tissu et la coupe requièrent une attention spéciale. Les techniques ancestrales sont, pour lui, incontournables et il veille à les mettre en valeur dans chacune de ses créations. Chaque grand couturier se choisit une fleur comme compagne de toujours. Pour lui, ce sera la rose et la violette. Cette dernière était la fleur préférée de sa muse, l’Impératrice Sissi.

© ALAIN TRELLU

RENDEZ-VOUS EN 2011 Cette année sera celle du véritable lancement de la griffe. Le défilé Haute Couture, la collection de prêt-à-porter et l’anniversaire de ses trente ans, sont à l’agenda 2011. Mais il se doit de garder le secret quant au contenu car le prestige et l’insolite seront au rendez-vous. Au moment de notre rencontre, il se murmure que deux égéries de l’histoire du cinéma, Marlène Dietrich et Brigitte Bardot, ont inspiré Bernard Depoorter. Ce mélange de glace et de feu présage d’une alliance intemporelle entre sobriété et sagesse, teintées d’un grain de folie. L’ambiance risque de faire chavirer bien des amoureuses de contes de fées actuels. Un voile se lève et une nouvelle maison de couture fait son entrée officielle. Silence, le défilé commence... Bernard Depoorter dans son atelier.

—6—

Infos www.bernarddepoorter.com


STIJN HELSEN LE « FUNKY CHIC »

sélection Messieurs, si vous cherchez un costume à la coupe impeccable avec cette petite touche d’originalité qui fera la différence, cap sur le Concept Store de Stijn Helsen, à Hasselt. Mesdames, rhabillez vos amoureux : du costume du marié à ceux de la suite entière, ce créateur sait créer la sensation. Quelques femmes ont aussi le privilège de porter des robes taillées pour elles ! Le nec pour un mariage contemporain. — Nathalie Kuborn

P

as de doute : Stijn Helsen est né avec un dé à coudre dans la main. A douze ans, le cadet de la troisième génération des Maîtres Tailleurs Helsen n’a pas attendu ce que d’aucuns considèrent comme la maturité pour s’établir sur la scène couture internationale. En droite lignée de la tradition familiale initiée par son grand-père Albert Helsen, le jeune Stijn créait déjà ses modèles de pantalons à l’âge de douze ans ! Pareil talent aurait pu se contenter du savoirfaire de ses aînés, mais sa soif d’apprentissage l’emmènera tour à tour faire ses classes chez Léon Mignon, puis Marangoni à Milan. Il ne lui en faut pas plus pour lancer sa première collection, qui attirera l’attention de Vivienne Westwood. Cap sur Londres, dont il découvre toutes les tendances. Il y réalise une nouvelle collection pour la maison Joseph, et c’est au tour de Valentino de s’y intéresser de près. S’en suivront trois années à Rome, dans la griffe du Maître.

SPIDERMAN

L’étape suivante le hisse au top : Hollywood le veut. Le costume de Spiderman, c’est lui. Ceux de Johnny Depp, Orlando Bloom et Geoffrey Rush dans «  Pirates des Caraïbes  », c’est lui aussi. Il habillera ensuite tout le casting de «  Pure sang  : la légende de Seabiscuit ». Le voici dès lors consigné dans les petits papiers des stars les plus glamours de la planète. Il n’en fallait pas plus pour être naturellement désigné créateur attitré des tenues de Keanu Reeves, Danny Houston ou Lenny Kravitz pour la cérémonie des Oscars, en mars dernier. Excusez du peu !

LE DÉTAIL QUI TUE Alors, c’est quoi la touche Stijn Helsen ? Des coupes impeccables et le sens du détail. A priori, des modèles plutôt traditionnels, étudiés pour l’homme contemporain en toute circonstance : costumes de mariage, de cérémonie ou pour le quotidien, avec un choix de très belles matières. Ainsi, la collection été est basée sur la laine de Tasmanie, très légère et ne chiffonnant pas (parfois mélangée avec de la soie) ou du lin, dans des couleurs sobres. Ensuite, il y a cette petite touche funky qui lui est propre. Tout en subtilité, il marie l’élégance traditionnelle avec des détails plus flashy comme des doublures en soie aux impressions cachemire chatoyantes, une partie du col ou des boutons aux couleurs vives (par exemple : du rouge, du vert pomme ou du rose). Les proportions sont systématiquement étudiées pour mettre en valeur chaque silhouette. Ne soyez pas jalouse, Stijn Helsen habille aussi les femmes. On se souviendra de la robe portée par la Princesse Claire lors du défilé national. Inspirée d’un tableau de Mondrian, elle y fut particulièrement remarquée. En marge d’une très belle collection de prêt-à-porter, une robe de mariage peut être créée exclusivement par Stijn Helsen en fonction des envies. Il faudra compter minimum trois mois de travail entre le projet initial et la touche finale.

—8—

Stijn Helsen – Conceptstore Diesterstraat 1012-14, 3500 Hasselt. T : 011 24 27 07 Helsen Ladies Kapelstraat 57, 3500 Hasselt. T : 011 23 56 41 Helsen Tailor Kapelstraat 13-15, 3500 Hasselt.T : 011 22 75 62 www.helsenhasselt.be www.stijnhelsen.com


LOCATION ET VENTE DE VÊTEMENTS DE CÉRÉMONIE POUR HOMMES T R A D I T I O N E T S AV O I R - FA I R E • D E P U I S 3 G É N É R AT I O N S • S I N C E 1 9 2 8

AVENUE DE TERVUREN 2 - 1040 BRUXELLES - PARKING PRIVÉ - Tél.: 02.735.78.00 - Fax: 02.734 .59. 95 www.roseetvangeluwe.be - email: vangeluwe@skynet.be Heures d’ouverture : du mardi au vendredi de 9h30 à 18h30 et le samedi de 9h30 à 17h30


Nathalie Kuborn

I

l n’aura pas fallu longtemps à cet enfant surdoué issu de la pop anglaise pour atteindre les sommets de la renommée. Fraîchement diplômé de la St Martins School of Arts de Londres en 1979, sa vague créative se propage instantanément sur les têtes « New Romantic » des artistes eighties qui comptent : Boy George, Spandau Ballet Duran Duran ou Grace Jones… pour n’en citer que quelques-uns.

Dans une palette de styles bien différents, dont Jones se plaît à jouer, il module et adapte ses chapeaux en fonction de sa cliente ou des créateurs. Car ce chapelier génial ne recule devant aucun défi  : il sculpte l’exceptionnel, sublime la silhouette avec cette touche d’originalité pleine de poésie et d’élégance qui le caractérise. Classiques revisités ou totalement surréalistes, ses créations n’en finissent pas de surprendre et de fasciner. Aujourd’hui, après trois décennies époustouflantes, on peut dire que Stephen Jones, maître incontesté de la chapellerie haute couture, « a coiffé tout le monde ». Mais pour acquérir le modèle qui fera toute votre différence, que ce soit en tant que mariée ou dans la suite  : cap sur London… Dans sa belle boutique de Covent Garden, une équipe triée sur le volet vous fera découvrir ses toutes dernières créations. Lors d’une première entrevue, le style qui vous convient sera défini. Il faudra ensuite compter 6 à 8 semaines pour voir votre modèle réalisé. So chic, so Jones ! Stephen Jones Millinery 36 Great Queen Street Covent Garden London England WC2B 5AA. Infos : +44 (0)20 7242 0770 www.stephenjonesmillinery.com

—10—

CHAPEAU BAS

Les années 80 marquent une période où toutes les excentricités sont permises. Les tenues « sages » sont reléguées aux oubliettes : on déstructure, on ose les couleurs flashy, les fluos, rayures, pois et paillettes. Les accessoires explosent… C’est dans ce contexte que Stephen Jones prend son envol. L’ouverture de sa boutique, sur Covent Garden, ne manquera pas d’attirer l’attention les créateurs et personnalités les plus en vue du moment. Madonna en sera une fan de la première heure, tout comme Lady Di. Faye Dunaway portera ses créations dans « Supergirl », en 1986. Même les Stones sont conquis. De la pop à Windsor, on se coiffe en Jones. C’est Jean-Paul Gaultier qui lui fera traverser la manche, après avoir vu la vidéo de Boy George « Do you really want to hurt me », où le chanteur est coiffé d’un Fez signé Jones. Il accompagne dès lors sur les catwalks : Vivienne Westwood, Hanae Mori, John Galliano, Comme des garçons, Hermes, Lanvin... Claude Montana ne jure plus que par lui. Les années 90 élargiront encore sa clientèle à de nombreuses stars : Macy Gray, Robbie Williams, Kylie Minogue, Björk, Tori Amos, Dita Von Teese, Kate Moss... Il signe des collaborations avec Manolo Blahnik, Dries Van Noten, Karl Lagerfeld ou Christian Dior… L’inventivité de Stephen Jones semble ne connaître aucune limite. Véritables œuvres d’art, ses créations s’arrachent aussi bien dans le milieu de la pub et du show business qu’elles s’exposent à travers le monde : au Philadelphia Museum of Art, à l’Australian National Gallery, au Musée du Costume de Bath, au Louvre, à Florence, Toulouse, New-York, Tokyo, où il enchaîne les collaborations (notamment au salon de la mariée)… et Anvers où son exposition au MoMu s’est achevée le 13 février dernier.

© PETER ASHWORTH

© WWW.JUSTINEPHOTOGRAPHY.COM

C’est l’un des créateurs de chapeaux les plus fascinants du moment. Audace, humour, imagination, sens inné de l’élégance et de la technique… les qualités qui font de Stephen Jones le modiste hype depuis trois décennies ne manquent pas. Et font de lui le choix number one des futures mariées en quête de l’ultra chic.

À STEPHEN JONES!

sélection


Stéphanie Haegelsteen s’est mariée très jeune, à 20 ans, il y a

Stéphanie Haegelsteen Le mariage du beau et du bon goût pour l’éternité

environ 13 ans. “Ce fut le début d’une aventure passionnante.” C’est aussi à cette époque qu’elle débute son activité de joaillière, d’abord à Los Angeles pendant 4 ans, ensuite à Bruxelles. C’est dire si elle ne fait pas les choses comme les autres. Dans le petit monde de la haute joaillerie belge, elle tient également à sa différence. Installée dans un écrin de verdure dans la périphérie bruxelloise, elle ne travaille que sur commande et reçoit ses clients sur rendez-vous, de manière très flexible, comme par exemple le soir vers 20h30 et pendant le week-end. Sous ses airs décontractés, elle est une grande professionnelle, très perfectionniste, qui n’hésitera pas à refaire complètement une bague si le résultat final n’est pas conforme à ses attentes. Ses créations sont d’un classicisme de bon aloi («comme mes clients», sourit Stéphanie Haegelsteen), mais elles sont pourtant reconnaissables parmi cent autres, dans un style très sûr, une qualité de fabrication irréprochable et des pierres magnifiques. Elle a le don du beau et du bon goût, une qualité rare qui ne se démode jamais. Stéphanie Haegelsteen, c’est d’abord une femme. C’est un atout énorme dans le monde de la haute joaillerie, dominé par les hommes. Pour un homme qui cherche une bague de fiançailles, c’est très rassurant de discuter avec une femme qui connaît les goûts et les désirs des autres femmes. C’est aussi le plaisir de travailler entièrement sur mesure, à l’ancienne, tout en bénéficiant des techniques les plus modernes. Le résultat, c’est toujours une pièce unique, un bijou d’une finesse extraordinaire et malgré tout portable au quotidien. Beaucoup de joailliers éprouvent des difficultés dans ce contexte de crise économique. Stéphanie Haegelsteen, au contraire, traverse cette période le sourire aux lèvres et l’œil pétillant. Elle ne dispose pas d’un beau magasin sur une avenue cossue, elle n’a donc pas de loyer à payer, ni de vendeuses; bref, pas de coûts fixes, si pénalisants en période de crise. Pour elle, c’est un cercle vertueux. Elle peut offrir ses bijoux pour des budgets plus avantageux, ou à budget équivalent, de plus beaux bijoux. Cela lui permet aussi de payer ses fournisseurs plus rapidement. Ceux-ci, en retour, lui réserveront leurs plus belles pierres et leurs meilleures affaires.

Le secret d’un mariage heureux ? « De l’affection, de l’amour, de la passion, et surtout plein de bijoux pour sceller tous les moments de bonheur que la vie nous réserve » sourit Stéphanie Haegelsteen.

RETROUVEZ LES CRÉATIONS DE STÉPHANIE HAEGELSTEEN SUR www.haegelsteen.com Tél. 0485 085 768 • stephanie_haegelsteen@yahoo.com


UN JOUR MON PRINCE VIENDRA...

sélection

U

n jour, la petite fille enjouée et inocente s’est réveillée avec une envie de partir à la recherche de son alter ego masculin. Avant d’arriver à l’instant du "  oui  " tellement attendu, le chemin vers le mariage est semé d’embûches. Un des obstacles les plus hauts à franchir, c’est de trouver la robe qui symbolisera pour l’éternité (comme précisé dans les contes de fées), l’enjeu de cette journée.

FÉDÉRER LES TALENTS

Celles qui ont croisé, ou croiseront, sur leur chemin Jonathan Riss ont trouvé un guide, une oreille et des doigts de fées pour concrétiser le vêtement parfait. Autodidacte et nomade de la vie, il a accumulé les expériences insolites sur le terrain, de l’Ukraine à l’Angola en passant par l’ Inde et le Cachemire. Il y a cinq ans, ce jeune couturier belge a ouvert sa petite entreprise à Paris et est entré par la grande porte dans le tourbillon provoqué, saison après saison, par le monde de la mode. Dans ses collections made in Jay Ahr, du nom de sa griffe, la robe de mariée reflète les diverses influences et le savoir-faire des artisans qu’il a fédérés autour de lui. Tout est sous son contrôle et finalisé en France.

L’âme sœur n’arrive pas toujours d’un coup de baguette magique mais en entrant chez Jay Ahr, on se rapproche d’un créateur malicieux. Un coup de pouce au destin qui ne se refuse pas!

UNIQUE Pour lui, ce qui est primordial dans cette robe, c’est qu’elle soit le symbole de l’équilibre entre l’idée que l’on se fait d’elle depuis l’enfance et l’image de la femme que l’on est devenue. Il faut d’abord se comprendre et entendre que rien n’est possible sans une remise en question de soi-même. Bien sûr, on ne parle pas de psychanalyse mais de pouvoir se reconnaître dans le miroir. Une fois que les intentions sont connues, l’imagination de Jonathan prend le relais. La plupart des femmes, dans le monde, ont à peu près les mêmes souhaits. Ceci dit, la généralité ne signifie pas la banalité, mais elle rassure. La broderie, les tissus, les dentelles, la soie et la joaillerie, l’ensemble de son univers se concentre pour créer la robe exceptionnelle d’une femme unique. La pureté ou la sophistication ne sont pas une illusion mais le juste reflet de la personnalité.

— Kunty Moureau

SUBLIMER CHAQUE CORPS

Robe robe-débardeur en popeline de soie, jupon de dentelle de cotton de soie, 1950€.

Détail broderie

Que le mariage soit citadin, rustique ou marin, il faut trouver la touche exacte. La mariée « Jay Ahr » n’est pas une meringue à frou-frous. Elle porte haut son style chic. Elle a du chien et surplombe la meute. Elle est la particule élémentaire de la cérémonie sur qui sont rivés tous les yeux. L’heureux élu ne pourra qu’approuver et savourer la perle rare qui vient de lui promettre amour et fidélité. Caftan, jacquard, corset sont au service du corps qu’ils doivent sublimer. Le travail oscille entre le structuré et le flou, l’épure et le sophistiqué. Jonathan Riss a compris que la tradition est encore bien ancrée mais que la femme des années 2010 aspire au charme et à l’aisance naturels. Il faut enlever la guimauve pour ne garder que notre cœur fondant et faire ressortir le meilleur de nous avec tact et tenue. Infos Jay-Ahr : rue du 29 juillet, 2/4, 75001 Paris. +33 (0)1 42 96 95 23 - www.jayahr.com

Robe robe-bustier empire en mousseline de soie, prix : 3450€.

—12—


SPECIALISTE DE LA CHAUSSURE DE MARIAGE ET DE SUITE AVEC ASSORTIMENT DE SACS

40 ans d’expÊrience

Grand choix de chaussures italiennes

Galerie de la toison d’or 21 1050 Bruxelles

TĂŠl. : 02.512.10.63 www.scottsboutique.be

Costumes, vestons, blazers, pantalons, vestes autrichiennes, smokings, jaquettes, vestes de chasse, jupes, impers, barbours, Harris-Tweed, tailleurs, vestes d’intÊrieur, parkas,.‌

M.L.B. La rĂŠfĂŠrence depuis 1947

HABILLE LES PLUS BEAUX MARIAGES Le plus beau choix d’articles classiques et intemporels  AVENUEDE4ERVUERENs"RUXELLES 4Ă?L /UVERTDEHĂ‹HSAUFLEDIMANCHE 0ARKINGDEVANTLEMAGASIN


LES PETITS PAPIERS DE PEOPLE SQUARE

ailleurs

e mariage arrangé est resté longtemps une procédure habituelle, presque systématique, et répandue à travers toute la Chine. Les parents avaient le devoir de trouver un mari pour leurs filles. Ces négociations pouvaient avoir lieu dès la naissance des enfants. Leurs géniteurs s’accordaient ensuite sur une transaction financière avant de consulter les astres sur la date du mariage, les Chinois ayant toujours nourri une fervente croyance superstitieuse dans les nombres. Les parents pouvaient avoir recours à des entremetteurs, un métier qui ne s’est guère perdu mais qui a changé de nom : on parlera aujourd’hui de consultants. La tradition du mariage arrangé remonte à la Dynastie des Zhou (400 avant J.C.) mais n’a jamais entièrement disparu des pratiques chinoises. Elle a cependant subi une évolution radicale dès la création de la Rpublique populaire de Chine et sous l’avènement du communisme et de la révolution culturelle. Le 1er mai 1950, une première loi sur le mariage entre en vigueur, mettant un terme aux régimes matrimoniaux féodaux qui se manifestaient par le mariage arrangé et forcé et la supériorité de l’homme sur la femme. La liberté du mariage, la monogamie et l’égalité entre des sexes sont promulgués simultanément. Les mariages sont aujourd’hui contractés par consentement mutuel et les sentiments sont enfin pris en compte au même titre que l’étaient l’éducation et la fortune. En outre, un des chapitres de cette loi interdit à quiconque de profiter des affaires matrimoniales pour extorquer de l’argent.

L

Shanghai, People Square, un parc à deux pas de l’artère commerçante de la métropole. Le long des chemins piétonniers s’affichent des centaines de papiers portant idéogrammes et photos. C’est une foire au mariage. Les parents détrônent Internet et renouent avec les traditions féodales du mariage arrangé. —

—14—

L’émancipation de la femme, renforcée par une seconde loi sur le mariage en 1981, et la politique de l’enfant unique, imposée en 79, ont profondément modifié la société, retardant l’âge du mariage et complexifiant les critères de choix du conjoint. Particulièremièrement critique dans les grandes villes, le célibat prolongé est devenu un problème d’intérêt public. Pour obtenir un poste qualifié et une rémunération conséquente, ce qui représente aujourd’hui un idéal absolu, tant pour les hommes que les femmes, les jeunes se lancent dans de longues années d’études avant d’entamer une carrière construite sur un système concurrentiel qui exige un énorme investissement de temps. Les trentenaires disposent de peu de temps de loisirs pour se consacrer à des activités sociales générant des rencontres pouvant déboucher

Texte : Mary Kenneth, Emmanuel Aguirre Photos : Emmanuel Aguirre

CÉLIBAT PROLONGÉ


Avec ou sans photos, les petites annonces de People Square s’accrochent le long des allées du parc.

Quand l’amour finit par triompher… la mariée chinoise porte du rouge, couleur de l’offrande et de la prospérité.

© SHUTTERSTOCK

...LE CÉLIBAT PROLONGÉ EST DEVENU UN PROBLÈME D���INTÉRÊT PUBLIC. POUR OBTENIR UN POSTE QUALIFIÉ ET UNE RÉMUNÉRATION CONSÉQUENTE LES JEUNES SE LANCENT DANS DE LONGUES ANNÉES D’ÉTUDES...

—15—


ailleurs

sur une aventure amoureuse. Et ils ne s’en inquiètent pas. Quand la société chinoise était majoritairement agricole, se marier était un geste nécessaire, plutôt pour garantir sa postérité que pour trouver le grand amour. De nos jours, le choix par amour étant acquis, les jeunes se donnent d’abord le temps de réussir professionnellement plutôt que de rechercher l’âme sœur. En outre, la mesure du mérite individuel a évolué de façon conséquente et les arguments d’appréciation se sont complexifiés. Les femmes atteignent aujourd’hui un niveau équivalent, sinon supérieur à celui des hommes. De ce fait, leurs critères de sélection ont également monté d’un cran. Celles-ci espèrent trouver un homme ayant une condition économique brillante, un mâle fort, mais en même temps, elles veulent qu’il soit romantique. Et grand, de préférence. Si elles n’ont pas définitivement écarté l’idée du mariage, elles craignent de devoir sacrifier leur brillante carrière pour une vie de ménagère et mère au foyer au service du mari et des beaux-parents.

HOMME CLASSE A CHERCHE FEMME CLASSE B De leur côté, les hommes redoutent ces femmes diplômées et ambitieuses, financièrement indépendantes. On les appelle des femmes «classe A». Une classe jugée trop élevée pour faire une bonne épouse car, dans la tradition chinoise, le couple idéal est celui où le mari dépasse sa femme en tout - il est plus grand, il a un meilleur job et une meilleure éducation, Autrement dit, les hommes «classe A» devraient se marier avec les femmes «classe B». Ajoutez à cela un déséquilibre entre le nombre d’hommes et de femmes. Il y a plus d’hommes en Chine que de femmes, on compterait 12 hommes pour 10 femmes. Selon une étude récente faite par l’Université du Kent, il y aurait 24 millions d’hommes chinois qui ne peuvent trouver de femme, ce qui équivaut à la population femelle de Taiwan et de Corée du Sud réunies. Ce déséquilibre des naissances anormal durant plus de trente ans pourrait s’expliquer par une réaction à la politique nationale d’un enfant par couple, qui aurait poussé certains parents à l’avortement des filles pour privilégier la naissance d’un garçon. La situation de Shanghai est sensiblement différente car les hommes n’y sont pas en surnombre. En effet, plus éduquée que la plupart des autres régions, Shanghai n’a pas pratiqué d’avortements pour tenter de donner naissance à un fils à tout prix. Ce qui équilibre déjà les taux des sexes à la base.

—16—

Par ailleurs, les femmes célibataires et ambitieuses, débordées par leur profession, sont particulièrement nombreuses dans cette ville d’affaires.

MARCHÉ DU MARIAGE Bref, trouver chaussure à son pied n’est pas chose aisée. Aussi, pour venir en aide à cette génération en détresse, les parents ont repris du service, suppléant aux clubs, agences, entremetteurs professionnels et sites de rencontre comme le célèbre baihe.com. C’est ainsi qu’une curieuse coutume s’est installée à Shanghai dans les années 90. Tous les dimanches, des mères d’enfants en âge de se marier se rencontrent au Square du Peuple, le poumon vert de la métropole, avec l’espoir d’y dénicher l’âme sœur pour leurs enfants. Des feuilles de papiers jonchent les buissons, bruissant au gré du vent. Ces petites annonces sont à peu près celles que l’on peut trouver sur n’importe quel site de rencontre : « Melle Wang, née le 7 décembre 1977, 1m60, diplômée, employée dans une compagnie d’export, célibataire, cherche un compagnon honnête, responsable, en bonne santé, sans mauvaise habitude, âgé de 30 à 35 ans, avec un emploi stable. » Les considérations économiques sont aujourd’hui ce qui préoccupe le plus les jeunes lorsqu’ils évaluent un partenaire. Selon M. Yang Xiong, président de l’Institut de recherche sur la jeunesse relevant de l’Académie des sciences sociales de Shanghai, cette tendance a pris de l’essor ces 25 dernières années, sous la pression du développement économique de la Chine. Le physique semble relégué au second plan mais les annonces de People Square sont parfois agrémentées d’une photo. Si l’annonce fait mouche, les parents vont essayer d’organiser un rendez-vous, avec ou sans le consentement de leurs enfants. Les chances se multiplient proportionnellement au nombre de rendez-vous, aussi les parents se démènent-ils pour en organiser un maximum. La qualité du choix et le potentiel réel du candidat sont également pris en compte  : les mariages forcés ne sont plus à l’ordre du jour et les parents ne jouent ce rôle d’entremetteur que pour aider leurs rejetons, souvent trop absorbés par leur situation professionnelle pour se préoccuper de leur avenir sentimental et de leur descendance. Les agences étant trop chères, les sites peu fiables, les candidats trop affairés, cette pratique familiale s’avère relativement efficace. Les vieilles méthodes portent toujours leurs fruits.


GIESSWIEN

Mirabell

B O U T I Q U E C L A S S I Q U E D A M ES

du 36 au 54 Centre scolaire de

BERLAYMONT

Dépositaires des uniformes du centre scolaire Berlaymont

Passage Wellington 64 - 1410 Waterloo - Tél.: 02/354 65 47 - Ouvert tous les jours de 10h00 à 18h30 (sauf le dimanche)


L

PAYS BIBLIQUE C’est la beauté très brute, fière et brûlante, de ce coin du monde tant disputé qui détermine toute l’atmosphère du voyage. Et crée la première impression : celle de toucher à l’essentiel. Etrangement, même ceux qui débarquent ici pour la première fois éprouvent comme une sensation familière. N’est-ce pas ici que se déroulent les épisodes de la vie de Moïse recevant les Tables de la Loi, saccageant le veau d’Or, s’agenouillant devant le buisson ardent  ? La précision historique réclame un peu de distance par rapport aux localisations de ces épisodes par les guides touristiques mais peu importe, il émane de cette région, de ces paysages lunaires, quelque chose de sacré. Les montagnes désertiques s’étendent à l’infini, déroulant leur cortège de roches que l’eau et le vent ont sculptées en d’étranges silhouettes. Champignons, tables, pics, érections en tous genres, les reliefs vont titiller le ciel, culminant à plus de 2000 mètres. Les tons ocre, gris, rose tirant sur le violet, parfois striés de noir ou de vert, trahissent la complexe composition géologique de cette roche millénaire où s’enchevêtrent du granit, du gneiss et de l’ardoise. Formant un triangle circonscrit par la Méditerranée au Nord, la mer Rouge au Sud, le canal de Suez et le Golfe d’Aqaba de part et d’autres, la péninsule du Sinaï est le point de partage des Mers, le pont entre Asie et Afrique. Un cadre biblique.

SANCTUAIRE CHRÉTIEN Dans ce beau désert, l’offre culturelle n’est pas pléthorique mais elle propose une alternative originale à l’Egypte pharaonique. Au cœur de la péninsule du Sinaï se dresse le Mont Moïse. Fondé au VIe siècle, le monastère de Sainte-Catherine est l’un des plus anciens de la planète et abrite aujourd’hui encore une communauté de moines grecs orthodoxes. En plein monde musulman, il bénéficie de la protection du Prophète lui-même puisqu’en 623, il signa un document connu sous le nom d'Actiname (Testament sacré) qui exemptait les moines de Sainte-Catherine du service militaire et de l'impôt, et appelait tous les musulmans à leur venir en aide, en cas de nécessité. La communauté monastique se protégea aussi en transformant une de ses chapelles en une mosquée, à l’intérieur même de l’enceinte du couvent, à l'époque du califat fatimide (909-1171). L’église de la Transfiguration abrite, quant à elle, la plus ancienne mosaïque de l’Eglise d’Orient (VIe siècle), un véritable joyau. En outre, ses portes en cèdre sculpté datant de l’époque de sa construction sont d’une finesse incroyable.

—18—

L’AMOUR

es récents événements qui ont abouti à la chute du président Moubarak ont plongé le tourisme égyptien dans des heures noires, entraînant toute l’économie du pays. Avec le pétrole et les métaux, le tourisme est l’une des plus importantes sources de devises du pays, se chiffrant aux alentours des 10 milliards d’euros, soit 11% du PIB. L’année dernière, le nombre de touristes avait atteint le record de 14,7 millions de visiteurs. Aujourd’hui, les émeutes se sont apaisées, le pays doit à présent regagner la normalité pour assouvir ses propres besoins. Les acteurs du tourisme se mobilisent donc avec énergie pour assurer à leurs clients sécurité, confort et plaisir. Le Club Med, qui avait dû fermer ses clubs durant la crise, vient de réintroduire ces destinations dans son offre, et, selon Philippe Mahouin, directeur général de Club Med Belgique, le tout nouveau Sinaï Bay occupe déjà la première place des ventes de la semaine. L’Egypte a besoin de son activité touristique et le secteur met tout en œuvre pour reconquérir le cœur de millions de visiteurs dont de nombreux couples de jeunes mariés. Et pourquoi pas Taba ?

À TABA

voyage de noce

Roches érodées par l’eau et le vent, dégradés et contrastes de rouge, ocre, gris et rose, canyons vertigineux… les paysages du Sinaï coupent le souffle. Le long de ses côtes, la mer s’unit à la montagne. Cap sur Taba, au Nord-Est de la péninsule, au bord du Golfe d’Aqaba. L’Egypte se relève des récents événements, les vols à destination du pays des Pharaons ont repris, les sites ont rouvert leurs portes au public le 20 février. Pour votre voyage de noces, cette destination se profile à nouveau parmi les plus alléchantes. — Mary Kenneth


La piscine de Sinaï Bay au nouveau Club Med de Taba.

L’architecture générale est certes un peu décevante, pâtissant du flux des touristes et d’une étroitesse qui ne permet pas de la saisir dans son ensemble et dans sa complexité, mais l’importance historique du lieu ainsi que sa remarquable collection d’icônes et de manuscrits en font un sanctuaire de première importance. Les sportifs s’offriront l’ascension du Mont Moïse pour assister au lever du soleil, une scène digne de la naissance du monde que l’on mérite comme un pénitent, après trois heures de marche en pleine nuit.

LA BELLE PÉTRA

FLAMBANT NEUF Par son histoire et la force de ses paysages, par sa mer, riche de récifs coralliens où d’innombrables espèces de poissons

Plus belle encore, l’expédition à Pétra, au-delà de la frontière jordanienne, est une expérience inoubliable. Habitée depuis la préhistoire, cette cité troglodyte fut fondée vers le VIe siècle av. J.-C. par les Arabes nabatéens. Elle est creusée et sculptée à même le roc dans un cirque de montagnes de grès per-

cées de couloirs et de défilés. Ses façades attestent d’un mélange d’influences orientale et hellénistique. L’impressionnante façade du Khazneh el-Faroun (ou Trésor de pharaon) cumule les traditions artistiques alexandrines et grecques. Mais le site a également conservé d'importants vestiges de l'époque romaine : l'extrémité sud de la vallée est occupée par un théâtre du Ier siècle apr. J.-C., creusé presque entièrement dans la roche, et qui pouvait contenir plus de 8.000 spectateurs. Il faut plus d’une journée pour apprécier le site et son environnement, se laisser envoûter par ce lieu empreint de grandeur et d’histoire. Une découverte qui mérite que l’on fasse la longue, mais sublime, route qui mène de Taba à Pétra.

—19—


voyage de noce

et autres animaux marins viennent s’égayer, Taba est une destination des plus séduisantes. Comment ne pas sentir battre son cœur sous la fascination du désert et de la mer vibrant à l’unisson ? Pas de souci quant à la météo : la région du Golfe d’Aqaba bénéficie d’un climat assez constant, ensoleillé et chaud, adouci l'hiver par la température des eaux de la mer Rouge et rafraîchi par les vents nord/nord-est qui s'engouffrent dans ce couloir naturel. Le long de ses côtes, de nombreux complexes hôteliers ont fleuri depuis que la région a été rendue aux Egyptiens par Israël à la fin des années 80. Outre les grands hôtels, des «  camps  » de vacances composés de huttes sommaires accueillent des familles égyptiennes mais aussi israéliennes durant les vacances. Ouvert en décembre dernier, le Club Med Sinaï Bay est un resort quatre tridents flambant neuf qui cumule les atouts. Un voyage de noces au Club Med, ça laisse sceptique ? Et pourtant, la montée en gamme du Club l’ouvre à un autre type de voyage, plus exclusif, plus intime, plus à l’écoute des désirs individuels. Et comme pour un voyage de noces, on ne lésine pas, l’espace 5 Tridents discrètement enclavé dans le village assure aux tourtereaux toute l’intimité et les petites attentions qui feront de ce séjour une lune de miel permanente.

Chaque suite dispose d’un solarium, d’une terrasse de 60m2 et d’un jardin privatif. L’ensemble de ces duplex est assorti de services et de privilèges, dont l’accès à une conciergerie privée où l’on peut notamment organiser une excursion individuelle et sur mesure, ce qui épargnera aux jeunes mariés l’inertie des voyages groupés, scénario peu romantique pour la circonstance. Mais Le Club ne se départit pas pour autant de son esprit convivial et de son offre sportive réputée. A Sinaï Bay, plusieurs écoles prennent en charge les cours de plongée, voile, catamaran, planche à voile, tennis et golf. Sans oublier les activités plus ludiques comme le beach volley, le kayak, la pétanque… Impossible de s’ennuyer. Mais se délasser, se faire du bien et récupérer de l’éventuelle pression de la préparation du mariage, c'est essentiel aussi. Le spa des Cinq Mondes de Sinaï Bay offre un large éventail de soins dont des massages ayurvédiques, des massages du visage, des pratiques japonaises mais aussi des soins corporels inspirés de la tradition égyptienne. Ses installations, réparties sur 1000m2, comptent notamment une suite avec bain japonais double qu’on vous recommande de tester pour cette occasion très spéciale. Et pour le reste, le soleil, les étoiles, la splendeur des paysages feront de ce voyage un chapelet de délices ininterrompu.

COMMENT NE PAS SENTIR BATTRE SON CŒUR SOUS LA FASCINATION DU DÉSERT ET DE LA MER VIBRANT À L’UNISSON ?

—20—


By Appointment to The Court of Belgium

www.fabiennedelvigne.com +32 2 735 90 41


© TIGER MOUNTAIN POKHARA LODGE

Namaste! Bienvenue! Un mot népalais qui reflète bien l’accueil de ce peuple extraordinaire. Niché dans les plus hautes montagnes de la terre, le Népal est une merveille de la nature étouffée par deux géants, la Chine et l’Inde. Quelques grimpeurs et explorateurs s’y sont aventurés, mais aujourd’hui la République népalaise vise un tout autre type de tourisme. Créez l’originalité, suscitez l’envie, ne faites pas dans le conventionnel : votre voyage de noces? Passez-le au Népal ! —

Imaginez ce petit pays comme le toit du monde. Chaque étage représente une altitude qui vous mènera au septième ciel. Partez à la conquête de la vallée de Katmandou, de ses trois villes royales et de ses sept sites classés Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Un peuple extraordinaire, une architecture hétéroclite, un univers médiéval, une richesse historique… vous serez envoûtés par les ressources de cette terre. L’hôtel Dwarika’s et ses quatre étoiles, proche de Katmandou, vous apportera, comme à un couple princier, un confort grandiose. On l’aime pour son décor et son ambiance qui ont su capter la beauté et l’esprit d’une véritable ville antique. Des chambres de rêve, un spa et trois restaurants proposant différentes expériences culinaires. Pour une réelle découverte gastronomique, testez le restaurant népalais Krishnarpan. Un ensemble subtil de saveurs qui mettent le palais en émoi vous y fera voyager à travers différentes ethnies népalaises. Ne délaissez pas votre corps, las des préparatifs et de la nuit endiablée du mariage, il réclame un peu de douceur et de bien-être. Le spa et l’équipe de masseurs sont disponibles nuit et jour.

POKHARA ET SON ROMANTISME AVOUÉ A 198 km de Katmandou, Pokhara est la ville la plus romantique du pays. Véritable observatoire, elle dévoile la magie de paysages titanesques. En amoureux, sillonnez en barque le Phewa Lake, le deuxième plus grand lac du Népal. Profitez de votre présence à Pokhara pour loger au Tiger Mountain Lodge, un hôtel de charme qui offre une vue imprenable sur les trois sommets de plus de 8000 mètres de la chaîne himalayenne. Sur la terrasse du lodge, entre balades, pêche, golfe, spa ou tennis, alanguis sur un transat, un délicieux sirop à la main, vivez pleinement cet instant de bonheur unique et gravez à jamais ces paysages grandioses.

A LA RECHERCHE DU TIGRE DU BENGALE

De la terrasse du Tiger Mountain Lodge de Pokhara, de superbes vues s’offrent à vous. Prenez le temps, respirer, admirer... Vous êtes bel et bien au sommet du monde.

La faune et la flore sont très diversifiées selon l’altitude où l’on se trouve. L’endroit où elle se présente comme la plus dense est le parc royal de Chitwan, dans la région du Teraï, à basse altitude. A dos d’éléphant, vous traverserez ses étendues. Les espèces y sont nombreuses et, pour la plupart, menacées ou en voie de disparition. Que rencontrerez-vous? Un singe? Un crocodile? Un rhinocéros? Un ours? Un python? Le tigre du Bengale peut-être? Hélas, en croiser un est un événement rarissime, le parc est l’un de ses derniers refuges. Le Népal se visite du mois d’octobre au mois avril, en dehors de la mousson. Préparez une valise très diversifiée, allant du gros pull au petit débardeur, en passant par les bottines de marche et les tongs car vous aurez droit à tous les climats ! De la chaleur tropicale au froid polaire, la météo peut jouer des tours. Passionné d’art, amoureux de la nature ou adepte du calme vertigineusement reposant, retrouvez-vous au sommet du monde, plus in love que jamais.

Proposition Voyageurs du monde : “Plan love” de 8jours et 7nuits 2900 €. Infos : Chaussée de Charleroi 23, 1060 Bruxelles. 02 543 95 50 www.vdm.com Une balade romantique sur le Phewa Lake.

—22—

LA VALLÉE DE KATMANDOU

Pour les plus sportifs, des balades plus intenses et des activités sportives peuvent être programmées. Si vous êtes en condition, partez à la conquête de la chaîne montagneuse la plus vaste du monde : l’Himalaya. Il est également possible, à partir de l’aéroport de Katmandou ou de Pokhara, de survoler en avion privé les hauts sommets enneigés. L’œil émerveillé, l’oreille à l’écoute, vous entendrez le pilote vous annoncer : « Sagarmatha! », ou « Mère de l’univers » ou « Toit du monde ». L’Everest se tient sous vos pieds.

© SPIRIT OF THE HIMALAYA

© TIGER MOUNTAIN POKHARA LODGE

Texte Olivia Roks Photos Voyageurs du monde

AU SOMMET

NOCES

voyage

Office du tourisme http://welcomenepal.com/


*voir conditions auprès de nos conseillers.

1001 listes vous offre la liste de mariage la plus riche et flexible. Un voyage de noces, des cadeaux parmi 200 boutiques ou une remise partielle de cash*, c’est vous qui choisissez. Un service gratuit et sécurisé facile pour vous et vos invités. Une liberté d’achat dans plus de 200 boutiques partenaires.

Une avance intégrale des fonds pour votre voyage de noces. Des avantages avant et après votre mariage.

V O S C A D E A U X À L’ I N F I N I .be

www.1001listes.be - 02 554 19 66


france

— Mary Kenneth

© STELLACADENTE

ALICE ET LE CHAT Connaissez-vous Provins ? Cette petite ville médiévale miraculeusement préservée ne se trouve qu’à quelques kilomètres de Paris. Dans ce village insoupçonné, une maison inattendue accueille ses hôtes dans des chambres décapantes, aménagées avec fantaisie par la styliste Stella Cadente. Du récit d’Alice au Pays des Merveilles aux contes du Chat Botté ou de la Reine des Neiges, la magie opère. Une adresse où les animaux sauvages viendraient vous manger dans la main au petit déjeuner.

Maison Provins 28 Rue Maximilien Michelin , 77160 Provins , France. Infos : +33 (0)1 60 67 40 23 - www.stella-cadente.com/provins/

© MUSEUMHOTEL

DANS SA BULLE Entre Strasbourg, Nancy et Colmar, dans les paysages verdoyants et préservés des Vosges, le Museumhôtel L’Utopie est un lieu complètement insolite. Cet ensemble de neuf bungalows en forme de bulles dignes d’un dessin animé est l’œuvre visionnaire de l’architecte Pascal Haüsermann. Utopiste dans l’âme, il a construit ce petit village en 1967 sur une île de la Plaine. Ces bulles sont aménagées en chambres individuelles avec salle de bain, dotée chacune d’une ambiance distincte, du pop au Zen en passant par la « Love » bulle. Entre kitsch et psychédélique, une adresse pour les amoureux qui aiment les sixties. Réveil orchestré par les oiseaux et le doux bruit de l’eau.

Museumotel L’Utopie rue Jean-Baptiste Demange 13, 88110 Râon-l’Etape. Lorraine, France. Infos : www.museumotel.com D’AMOUR ET D’EAU FRAÎCHE ! A l’hôtel Amour, il n’y a pas de voiturier, de peignoir, de spa, de climatisation, de salle de conférence, de décorateur célébrissime. Les vingt chambres ont été décorées à la débrouille, à grand renfort de meubles d’appoint chinés en brocante. On a l’impression de débarquer dans la chambre d’ami d’un appartement familial, avec les livres qui traînent, les photos coquines et les dessins sur les murs. Une adresse d’artiste, de poète ou d’amoureux fauché. Ambiance très parisienne dans le café-comptoir où on prend son café-croissant, ou dans le jardin intérieur garni de meubles colorés. Une vraie ambiance, à des prix tout doux.

Hôtel Amour Rue Navarin 8, 75009 Paris. Infos : +33 1 48 78 31 80 – www.hotelamourparis.fr

© YVAN MOREAU

STYLE FRANÇAIS Depuis l’automne, une nouvelle adresse au centre de Paris, à quelques pas de l’Opéra, reçoit les clients désireux de s’offrir une nuit follement parisienne, dans un décor signé Jacques Garcia. Dès l’entrée, on plonge dans le cadre rouge désir d’un bar intimiste. Les chambres, toutes différentes, sont inspirées des grands opéras classiques. Les plus romantiques (Cozy) sont lovées sous les combles dans un esprit douillet.

Hôtel Athénée rue Caumartin, 75009 Paris. Infos : www.hotel-athenee.com

—24—

NUITS CÂLINES

A quelques pas de chez nous, la France propose de nombreuses adresses de tous styles qui accueilleront les couples en quête de romantisme, de folie, d’intimité. De l’insolite au charme classique, voici quelques adresses pour marquer le coup d’une lune de miel, d’une demande en mariage ou d’une nuit d’amour, tout simplement !


Rue des Bataves 43 1040 Bruxelles Tel : +32 (0) 2 346 62 89 info@soundandco.be www.soundandco.be

Mariages Séminaires Soirées privées Evénements entreprise

Unforgettable Wedding Planning

Avec Unforgettable, votre mariage sera magique, unique, inoubliable...et vous en profiterez pleinement. Pour de plus amples informations, consultez notre site : unforgettable-event.be ou appelez-nous au 0474 47 90 47.


gastronomie

©PHOTO LORIERS

Le plus célèbre (et chic) de nos traiteurs bruxellois se met au vert. A travers Green Gastronomy, le tandem Alexandre de Radiguès / Filip Fransen inaugure un nouveau tournant pour Loriers : une consommation verte, durable et donc, totalement respectueuse de notre santé et de notre environnement. —

—26—

LA CUISINE DU BONHEUR

GREEN GASTRONOMY

Nathalie Kuborn

O

n ne présente plus la crème des traiteurs  : depuis une quinzaine d’années, Loriers occupe le devant de la scène événementielle belge avec un service qui se veut non seulement à la pointe de l’excellence mais également pionnier en matière de nouvelles tendances gastronomiques. Un must pour un buffet ou une réception de mariage mémorable. Alex andre de Radiguès, à la tête de l’entreprise, confirme  : «  Je crois que ce qui caractérise avant tout notre maison, c’est une remise en question permanente de nos services et une volonté constante d’ouverture, ou la curiosité de vivre avec notre temps. Aussi, lorsque j’ai entendu parler du concept Green Gastronomy développé par Filip Fransen, il m’a paru évident que les différentes facettes de son projet pouvaient tout à fait s’inscrire dans la ligne de renouvellement que nous poursuivons. Dans la même mouvance, nous travaillons actuellement sur le développement d’une troisième gamme, en marge de Loriers Classic et Green Gastronomy  : Cosna Vera, qui signifie «  Cuisine Vraie  » est chapeautée par le chef 3 étoiles Marc Veyrat. Il s’agira de proposer une cuisine hyper authentique, basée sur une charte nutritionnelle spécifique qui met à l’honneur des produits à l’ancienne. » Dynamisme, enthousiasme, créativité, respect de la nature  : on retrouve ces même critères prédominants chez Filip Fransen, un jeune entrepreneur passionné. Son diplôme de sciences environnementales en poche, le voilà qui se met à fréquenter assidûment les réunions des Belgian Positive Entrepreneurs. Entendez  : le club des entrepreneurs férus d’économie positive, dont la mission est

de générer des bénéfices (cela va sans dire) tout en apportant des solutions à certains problèmes de notre société. C’est là qu’il va peaufiner Green Gastronomy : un service traiteur dont chaque détail a été conçu de manière écologique et durable. Ainsi, il travaille sur la base d’un réseau de fournisseurs constitué par une trentaine de fermes biodynamiques, récupère leurs invendus (souvent pour des questions d’aspect) et les fait conserver via une asbl « Travail et Vie » qui les stocke de manière durable. Les trajets de livraison sont effectués dans un esprit d’économie d’énergie et lorsqu’un événement est mis sur pied, ce même souci est minutieusement retranscrit dans chaque aspect de sa réalisation, de la cuisine basse énergie jusqu’au compost prévu sur les lieux d’événements pour recevoir les éventuels déchets alimentaires. Côté menus, on retrouve des chips de racines crues, des algues hautement nutritives, une présence minimale de viande (dont est privilégiée la qualité), des poissons labellisés MSC, l’utilisation de légumes oubliés, d’herbes aromatiques et de fleurs issues de la permaculture (cultivées par le chef himself)… Tous les ingrédients sont soigneusement sélectionnés pour composer des menus originaux, savoureux et totalement bienfaisants pour notre santé et notre environnement. Et l’ambition de Green Gastronomy dépasse l’événementiel : en projet, le développement d’une gamme de produits « Wit Lov », destinée aux magasins d’alimentation biologique. Un concept global qui s’inscrit dans une prise de conscience positive et nécessaire pour notre société. Idéaliste ? Filip Fransen l’est certainement. Mais animé de ce doux idéal qui n’a de sens que dans la réalisation de ses aspirations profondes. Comme il l’affirme lui-même : « Il n’y a pas de changement sans révolution et nous sommes heureux de nous inscrire dans celle-ci. Nous nous considérons comme des médecins du bonheur  ». Pensez-y pour votre mariage! Infos www.greengastronomy.be - www.traiteurloriers.com


Robe Paris Brest

sœurs

WA Z I E R S

Robes en soie, longues et courtes, sur mesure Essayage sur rendez-vous au 58 av Léo Errera, Uccle Contactez nous au +32 478 320 430 Découvrez toute la collection sur: www.soeurswaziers.com

Robe Religieuse

Robe Crumble


tendance

Trois ans après son arrivée chez nous, le « Green Wedding » a passé le cap de la tendance éphémère pour véritablement s’ancrer dans nos comportements contemporains. La symbolique du mariage blanc est donc en passe d’être détrônée par le vert, symbole de l’espérance et de la régénération spirituelle. Bio ou éthique… l’engagement se fait pleinement responsable. —

L’ENGAGEMENT

Nathalie Kuborn

RESPONSABLE

Une robe végétale de Bethsabée Belson : pourquoi pas ?

I

nitié en Californie et issu d’un mouvement planétaire de prise de conscience écologique, le « Green Wedding » s’est tout d’abord développé dans les pays anglo-saxons. Ses plus célèbres ambassadrices ont pour nom Élisabeth Hurley ou Stella McCartney. Il n’en fallait pas plus pour que le concept fasse des émules dans notre pays : depuis son arrivée chez nous, il dépasse le simple phénomène de mode pour devenir une formule de plus en plus privilégiée. Et quand on sait qu’un mariage pour 150 invités, billet d’avion pour les noces compris, dégage environ 14 tonnes de CO2, il y a de quoi se pencher minutieusement sur la question ! A la dimension écologique peut aussi s’ajouter celle de l’éthique, une valeur de plus en plus défendue par des sociétés pour lesquelles l’excellence est devenue indissociable de l’engagement. Côté bio, pensez « local » et optez pour une consommation de saison. Notre pays regorge de producteurs et de créateurs qui ont adopté des comportements en harmonie avec la nature. Pas la peine de délocaliser tous vos invités en Asie pour partager avec vous ce moment de bonheur… préférez de loin la proximité : un lieu idéal pour minimiser les déplacements de vos invités. Ensuite, pour chaque poste, certains réflexes sont à adopter. Nous les avons passés pour vous en revue…

LES FAIRE-PART En papier recyclé, tout naturellement. Privilégier le faire-part par mail, c’est tout à fait ancré dans les mœurs : un joli PDF vaudra tous les cartons du monde. Pensez aussi à créer le blog de votre mariage où vos proches pourront profiter de toutes vos bonnes adresses, du salon de coiffure bio à la liste de mariage éthique, suivre toute les actualités de votre grand jour et en découvrir ensuite les photos.

LA ROBE

En soie, satin, chanvre ou coton bio, façon Stella McCartney ou Conscious Clothing (www.getconscious.com). Si vous la choisissez sur mesure, préférez un créateur qui travaille avec ces matières, à l’instar de Pamela Ottaviani, qui privilégie essentiellement la soie bio pour ses confections dédiées aux jeunes mariées. D’autres options se

—28—


Robe de mariĂŠe crĂŠĂŠe et rĂŠalisĂŠe par Jacques Devos et Pamela Hoffmann

"WFOVF-PVJTF t#SVYFMMFT tXXXVQTZMPOCF


tendance Les bus Old Style de Diligence & Co.

présentent également à vous : la customisation d’une robe existante (à l’instar justement d’une Stella McCartney pour son propre mariage) ou la location d’une robe de mariée haut de gamme comme chez Zianalina à Braine-l’Alleud (http://zianalina.skynetblogs.be). Assez original pour être mentionnée  : la créatrice Bethsabée Belson (www.bethsabeebeslon.com) propose des robes d’un jour entièrement végétales. A considérer si vous passez près de Nantes…

BEAUTÉ ET COIFFURE Les marques de cosmétique et les salons de coiffure bios fleurissent ici et là depuis quelques années. Côté coiffure, il y a le salon vert (www.lesalonvert.be) ou Hairborist (www.hairborist.be), réputés pour n’utiliser que des produits 100% végétaux. Côté beauté, de nombreuses marques utilisent des produits 100% naturels, comme : Stella McCartney, Dr Haushka, Ella Baché, Phyt’s, Nuxe, Elysambre, Nvey, Couleur Caramel et Terre d’Oc chez Nature et Découvertes.

TRANSPORTS Pensez à proposer une page dédiée au co-voiturage sur votre blog, de manière à ce que les invités puissent s’organiser et venir ensemble. Choisissez un lieu de réception proche de celui de la cérémonie et organisez les transports en commun, s’il n’est pas possible de faire le trajet à pied. Vous trouverez toute une belle collection de bus à louer chez Diligence Co (www.diligence-co.be) du bus Londonien à l’  «  American schoolbus », en passant par le bus parisien et les bus ancêtres. A considérer aussi, le « Schoolbus » retro et décalé de Busy Bus (www.busybus.be). Et pourquoi pas un cortège en roller ou vélo ?

LISTE DE MARIAGE Ici, différentes formules sont également possibles. Soit vous avez la possibilité de faire l’impasse sur les cadeaux et vous pouvez inviter vos amis à faire un don à une œuvre caritative ou écologique, soit vous optez pour des boutiques qui proposent des ustensiles et objets pour la maison 100% éthiques. Il y a bien sûr Oxfam, dont la réputation est limpidement établie, mais deux autres boutiques proposent des articles particulièrement intéressants : à Ixelles, Bamboo Ethic and the City (www.bamboo.be) pour une découverte du commerce équitable chic, nomade, urbain, et Hadhi (www.hadhi.com), à Anvers, dont le nom swahili signifie « dignité ». Hadhi sélectionne tous ses objets en accord avec les principes du commerce équitable : des produits à la fois originaux et beaux qui respectent le travail des populations locales aux quatre coins du monde.

Un saladier tout bambou bien pratique pour les salades en amoureux. En vente chez Bamboo-Ethic and the City.

A LA SORTIE DE L’ÉGLISE

Un bouquet de saison, frais et plus écologique. Chez Constantin Huart.

Au riz, préférez le lancer de pétales, qui seront forcément issus de fleurs locales et de saison. Ou, pourquoi pas, optez pour des confettis biodégradables. Idem pour la décoration florale : à l’instar du jeune Constantin Huart (www.chflowers.be), de nombreux fleuristes proposent des fleurs locales et de saison.

LES PHOTOS Le numérique… une évidence !

LE TRAITEUR  Biologique, cela va également sans dire. Mention spéciale au célèbre traiteur Loriers, qui vient de lancer un nouveau concept en collaboration avec Filip Fransen  : une gamme complète de restauration sous le label « Green Gastronomy » (www.greengastronomy.be et voir page 18). Mais de façon générale, quel que soit votre fournisseur, concevez votre menu en fonction de la saison et choisissez des prestataires locaux qui peuvent vous offrir des garanties. Evaluez les quantités au plus juste pour éviter le gaspillage. Pensez aussi au composte : demandez à votre traiteur de prévoir pour le repas un composte dans lequel il jettera les restes éventuels de nourriture. Un bon réflexe !

LE PRESSING Une nouvelle chaîne de pressing écologique est actuellement en développement à Bruxelles : « Green and Clean ». A l’inverse du nettoyage à sec, qui utilise des solvants comme le perchloréthylène, dangereux pour l’environnement et les utilisateurs, le système Green and Clean se base sur l’eau pour un résultat tout aussi impeccable. Pas de solvants, de vapeurs toxiques ou de déchets nocifs : les vêtements sont parfumés, souples et doux grâce aux adoucissants biodégradables. (www.laundrylocker.be)

BIJOUX

Eric Bellemans, bague en diamants garantis « conflict free ».

—30—

Enfin, gardez à l’esprit que si les diamants (et l’or) sont éternels, ils sont aussi source de nombreux conflits dans le monde. C’est pourquoi des labels ont été crées pour garantir leur origine et de très grandes marques comme Cartier et Piaget s’y sont associées, soucieuses de préserver une éthique maximale en parallèle avec leur vision d’excellence (www.nodirtygold.org). Certains joailliers, comme le créateur bruxellois Eric Bellemans, choisissent inconditionnellement des diamants garantis «  conflict free », dont l’origine est traçable. Renseignez-vous !


Rue Hameau de Samme 49 à 1460 Ittre www.melangedefleurs.com melangede_fleurs@live.be - 0478/513441

1001 idées cadeaux de mariage et de fiançailles

VIRGINAL - ITTRE

1er week-end du Mariage Les 26 et 27 février de 10 à 18h

60 destinations Parmi vos favorites: Tanzanie et/ou Zanzibar Madagascar Mexique Kenya et île de Lamu Indonésie Thaïlande Malaisie Bornéo Sri-Lanka et Maldives Afrique du Sud et Mozambique Pérou Inde du Nord Inde du Sud

Avenue Madoux 44 - 1150 Bxl - Tél. /Fax 02 771 79 57 de 10h30 à 18h30 sans interruption - Fermé le lundi PARKING PRIVÉ DEVANT LE MAGASIN

Du rêve, du charme, de la découverte sur mesure spécialiste du voyage lune de miel. Guide du Voyage sur Mesure

Gratuit sur demande au 02/218.24.84 Le guide du voyage sur mesure. 60 destinations passées au crible.

Rue César Franck, 44a - 1050 Bruxelles Tel: +32 (0)2 218 24 84 Fax: +32 (0)2 218 24 88 info@insolites.be

www.continentsinsolites.com Membre du Brussels Exclusive Labels (Chambre du Haut Commerce)


— Vanessa Louis Quelles sont les angoisses ou les erreurs de base des jeunes gens qui se présentent dans votre boutique, Rose et Van Geluwe, réputée pour son dressing classique et élégant, et en particulier ses habits de cérémonie, lorsqu’ils sont à la recherche d’une tenue de mariage ? Bernard Van Geluwe : Souvent, ils réclament un « costume ». Je leur demande alors s’ils vont travailler ou se marier ? On ne se marie pas en costume mais en jaquette ! Celle-ci sera invariablement gris foncé, le gris clair étant réservé aux courses de chevaux. En dessous, on porte un pantalon finement rayé, un gilet et plastron (et non une lavallière). Pour ces derniers, on choisira une couleur plus audacieuse. Cette année, le vert et le mauve sont particulièrement à la mode. Nous proposons un grand choix de gilets et plastrons en soie brochée confectionnée en Italie, pour permettre au marié de personnaliser sa tenue. Les jaquettes à chevrons et pantalons coordonnés sont tissés en fils de laine de merinos Super 100 ou Super 120. Les chaussures sont-elles également soumises à des conventions particulières ? Elles seront noires, impérativement. La chaussure traditionnelle est une Richelieu noire, lisse, sans couture et fermant avec des lacets. Surtout pas de boucle ! Comment s’habillent les hommes formant la suite ? Les hommes portent la jaquette et le gilet gris avec une cravate coordonnée au plastron et au gilet du marié. Les chaussures sont également noires et sans couture. Ces codes n’ont-ils pas évolué ? Peu de mariés les respectent

—32—

intégralement. Certaines pratiques sont cependant tombées en désuétude, comme le port du chapeau. C’est un accessoire onéreux et encombrant. On s’aperçoit que le chapeau est porté à la sortie de l’église pour la photo et puis bien vite relégué au fond de la voiture ou du vestiaire. Nous n’en louons presque plus. Comment assortir l’habit du futur époux à la robe de sa promise? Certains clients me demandent un gilet crème ou blanc pour l’assortir à la robe de la mariée. Je le déconseille. On peut éventuellement trouver un rappel du bouquet ou d’un détail de la tenue de la mariée dans un clin d’œil, comme le bouton de manchette par exemple. Depuis 2006, Rose & Van Geluwe possède un vestiaire femmes mais pas de service de confection de robes de mariée. Pourquoi ? C’est un autre métier et nous ne disposons pas de la place nécessaire. Nous conseillons à nos clientes la maison Anne-Sophie qui propose un excellent service de location et de seconde main. Vous-mêmes proposez un service de location, quels en sont les avantages ? C’est d’abord moins onéreux. Nos modèles sont tous soigneusement nettoyés, vérifiés et mis à mesure par l’atelier. Les jaquettes et pantalons assortis ne servent que rarement, inutile de gaspiller de la matière première et de l’argent. C’est une approche plus durable.

Rose & Van Geluwe, avenue de Tervueren 2, 1040 Bruxelles. Infos : 02 735 78 00 – www.roseetvangeluwe.be.

LES CODES

La tradition se perd. Les rites s’actualisent, s’interprètent. Mais pour les défenseurs des cérémonies de mariage classique, le marié ne fera bonne figure que s’il observe une série de règles. Gardiens de ces codes vestimentaires oubliés, Bernard et Sylvie Van Geluwe guident le futur marié pour éviter tout faux pas. !

OUBLIÉS

sélection


Est. 1918 SPÉCIALISTE DE LA LISTE DE MARIAGE À STOCKEL

Bijoux anciens et modernes Création et fabrication sur mesure Atelier sur place Expertise gratuite

Alessi &KULVWRÁH Coquet Eternum Eva Solo Gien Le Creuset Lagostina Raynaud Rosenthal Swarovski Villeroy & Boch

“Réalisez une bague d’exception pour toute une vie”

Nappes, accessoires, …

Av. Baron D’Huart 46 - 1150 Woluwé-Saint-Pierre - Tél. : 02/772 71 32 Wedding site : www.busschristel.be

LISTES DE MARIAGE LA LISTE DE MARIAGE TRADITIONNELLE AVEC LES AVANTAGES D’INTERNET Accueil exclusif, suivi personnalisé permanent. Art de la table, orfèvrerie, verrerie, décoration, culinaire, électroménager, meubles

www.cadeaux-vogue.be Avenue des Celtes, 40 - 1040 Bruxelles - 02 732 86 34 Lundi de 14h à 18h. Mardi au samedi de 10h à 18h. Ou sur rendez-vous

E M AE N D AK RAC T M HT ACHT

IT FA ION CE L'UN FOR LA

Fournisseur de la cour

1 Boulevard de Waterloo 1000 Bxl - 02/513.61.50 Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 18h00 www.wolfers.be - wolfers.naor@skynet.be


SANS SOUCI

LES DESSOUS DE LA MARIÉE

La lingerie de Céline Pinckers célèbre la féminité libérée des années 1920. Dans son atelier liégeois, la jeune créatrice se permet aussi, de temps en temps, l’une ou l’autre robe d’exception, dans cet esprit liberty qui affole ses dessous en dentelle et soie. Gageons que les sous-vêtements de la mariée ne seront pas laissés au hasard, comme le suggère la terrible collection de cet été « Oh Bobby Bobby ».

Infos www.celinepinckers.com

Préparer le jour J, cela peut devenir un casse-tête. Pour les couples qui ont choisi de se délester de l’organisation logistique, Unforgettable est une agence qui assure la conception, l’organisation et la supervision de cet événement unique. Avec une touche créative qui rend chaque célébration inoubliable.

Infos 0474 47 90 47 – www.unforgettable-event.be

—34—

INCONTOURNABLE

Infos www.delphinequirin.be

VANESSA AERTS

Alors que ses collections de chapeaux et accessoires en mohair, angora et laine bouillie s’exportent aujourd’hui dans le monde entier, Delphine Quirin se réserve un tout petit peu de temps pour quelques créations de coiffes et autres attributs sur mesure pour de très exceptionnelles occasions. Une adresse un peu secrète pour une pièce unique pleine de sensibilité.

STÉPHANIE HAEGELSTEEN

COIFFES

adresses Longue, courte, une ou deux pièces, évasée, moulante, large, à bretelles, à manches courtes ou longues, dos nu, décolleté plongeant ou col montant, les modèles de la collection Organdi Valens sont innombrables. Misant sur une grande sobriété classique, les silhouettes imaginées par la styliste Priscilla Rousseau sont toujours personnalisées par un petit détail unique, une dentelle, un volant, un froufrou ou une semi-transparence savamment maîtrisée. Un savoir-faire que poursuit cette enseigne fondée à Bruxelles en 1900 !

Infos Organdi Valens, avenue Louise 262, 1050 Bruxelles. 02 647 24 24 - www.organdi.be

Issue du monde de la restauration, Vanessa a le sens du dosage. Ses ingrédients à elle, ce sont l’or et l’argent. Ses compositions, épurées mais sans austérité, intègrent parfois quelques pierres comme l’agate ou l’améthyste. Chacun de ses bijoux est unique et réalisé de manière artisanale dans son atelier. A la demande, elle crée également des alliances, personnelles, notamment en or jaune ou blanc, brossé ou martelé et éventuellement gravées sur tranche.

Infos 02 374 82 84 0477 45 59 89 www.vanessaaerts.com

Diplômée du Gemological Institute of America, et donc experte en pierres précieuses, Stéphanie Haegelsteen est l’auteur de bijoux façonnés selon la personnalité de celles qui les portent. Elle cultive l’art du "taillé sur mesure", notamment dans la conception de bagues de fiançailles, à l’image de cette bague en or blanc rehaussée d’un beau diamant poire entouré de petits diamants ronds. Stéphanie Haegelsteen crée également des alliances, de préférence très fines, en or blanc, jaune ou rose, avec éventuellement quelques petits diamants tout en discrétion.

Infos 0485 08 57 68 – www.haegelsteen.com


C’est sa terrasse, surplombant un terrain vallonné et boisé qui vous fera rêver à un vrai mariage de princesse. Construit en 1895, le château de la Poste fut la résidence de la princesse Clémentine de Belgique, troisième fille de Léopold II et femme de Victor Napoléon. Aujourd’hui restauré, le site propose divers espaces qui se prêtent parfaitement à l’organisation d’un mariage, avec banquet, soirée et logement confortable et contemporain. La Salle de Bal, d’une capacité de 140 personnes assises, domine le parc du château.

Infos la@chateaudelaposte.be 0470 39 02 00 www.chateaudelaposte.be

C’est la nouvelle adresse plébiscitée par les amoureux du design. La sélection de Kelly Claessens se porte sur des produits qui se distinguent de l’offre standard par un caractère affirmé, efficace et élégant, avec un choix de marques dont Arco, Artek, e15, Ercol, Macrolux, Normann Copenhagen, Scp. A noter : les étagères modulables suédoises String. La Fabrika propose aussi un service de design complet, avec une approche contemporaine qui fonctionne au coup de cœur. Comme celui pour le talentueux designer Benoît Deneufbourg.

La Fabrika, rue Antoine Dansaert 182, 1000 Bruxelles. Infos 02 502 33 25 www.lafabrika.be

—36—

UNE LISTE PLURIELLE

Infos Boulevard de Waterloo 10, 1000 Bruxelles. 02 512 38 63

ART HOME

Et pourquoi pas une alliance sertie de petits diamants, de pierres fines ou précieuses ? La Maison du Diamant propose une collection complète d’anneaux en or blanc, rose ou noir, subtilement ornés de diamants, rubis, saphirs.

Vous ne savez pas où placer votre liste parce que vous n’arrivez pas à choisir l’enseigne idéale ? 1001 listes a la solution. Les internautes composeront une liste de rêve puisant dans tous les domaines (déco, art, textiles, voyages…) qui feront plaisir au couple. Les coordonnées du site permettent aux amis de faire un don qui sera cumulé sur une carte servant de moyen de paiement dans toutes les boutiques partenaires. Par ailleurs, on peut créer une liste avec une conseillère et découvrir les partenaires et offres plus exclusives au show-room, sur rendez-vous.

Show-room 1001 avenue Franklin Roosevelt 81, 1050 Bruxelles. Infos : 02 554 19 66

Les clientes de la boutique bruxelloise ArtHome ne se sont jamais consolées du départ de Sylvie Bihin, sa fondatrice, installée aujourd’hui à Leignon, dans la région de Ciney. Sachez que la créatrice poursuit ses activités avec la même passion, son œil toujours attentif aux nouvelles tendances, aux matériaux innovants et à l’harmonie de ses compositions. Pour les mariées, elle crée des colliers et parures complètes qui sont le reflet de la personnalité de celle à qui ils sont destinés, passant de la sophistication à la sobriété, de l’élégance classique à la folie la plus délirante.

Infos www.arthome.be 0496 44 82 87

VALÉRIANE VAN EETVELDE

LA FABRIKA

CHÂTEAU DE PRINCESSE

MAISON DU DIAMANT

adresses

Formée à l’école Bishoffsheim, Valériane Van Eetvelde a fourbi ses armes chez Isabel Graham, une référence dans la création de robes de soirée ou de mariage. Mais depuis 2002, la jeune styliste a ouvert son propre atelier où elle conçoit des vêtements de cérémonie et des accessoires d’une exquise féminité.

Infos 0475 22 15 90 www.valerianevaneetvelde.be


CAROLINE NOTTÉ

Dominique Goblet, « Bonjour » chez Pierre Hallet.

Du 28 avril au 1er mai. Whitehotel, avenue Louise 212 - 1050 Bruxelles. Infos www.artonpaper.be

Promenant son objectif tout autour du globe, Caroline Notté ramène des clichés qui rendent hommage à la diversité du monde, des villes, des situations. Sa formation d’architecte lui confère une vision construite et un goût qui s’affirment dans la couleur et le mouvement.

Du 4 mars au 2 avril. Duqué & Pirson, 109 chée de Vleurgat 1000 Bruxelles. Infos 02 646 45 26 www.duque-pirson.com

EURANTICA

Après une première édition couronnée de succès le salon Art on Paper revient se lover dans les chambres du White Hotel. Le papier est un support artistique qui permet une multitude d’expressions contemporaines, du dessin à l’impression, la peinture, la photo, les collages, le numérique… La vision des organisateurs est strictement tournée vers l’innovation et la qualité, mais le médium choisi permet d’accéder à des œuvres d’artistes de haut vol à des prix accessibles.

Le stand de Futur antérieur.

LE LOTUS BLANC

ART ON PAPER

pêle-mêle Eclectique et attrayant, le salon Eurantica réunit 120 antiquaires au Palais des Expos. Le thème de cette édition met Bruxelles à l’honneur avec une valorisation d’artistes de toutes disciplines ayant un lien avec la ville, dont les peintres Pierre Bruegel l’Ancien, Alfred Stevens, Fernand Khnopff ou René Margritte, les sculpteurs GillesLambert Godecharle et Constantin Meunier, l’orfèvre Philippe Wolfers, l’architecte Victor Horta ou le designer Jules Wabbes

Du 25 mars au 3 avril, Palais des Expos de Bruxelles. Ouvert de 14h à 19h la semaine et de 11h à 19h le week-end. Infos www.eurantica.be

Le sérum Belle de Jour de la ligne Kenzoki, enrichi au lotus blanc hautement concentré, apporte au visage une protection parfumée et un plaisir immédiat qui aide la peau à se concentrer sur son renouvellement cellulaire. La détente provoquée rend la peau plus lisse, plus lumineuse.

Infos www.kenzo.com

FÉLINE

BIO-LIFT

Caroline Notté, « Maboul ».

—38—

En édition limitée, la palette de fards Mitzah décline les tons de brun et de camel qui reproduisent le mythique imprimé Jungle, code fétiche de la muse fantasque Mitzah Bricard et régulièrement repris par John Galliano dans ses collections pour Dior. A ne pas rater.

« Les Essentiels de Laure » est une toute nouvelle gamme de soins bio aux huiles essentielles et sels minéraux mise au point par Josiane Laure qui travaille régulièrement avec Marianne Gray. Appliqués en massages bio-énergétiques, ils procurent un effet lifting étonnant. Le processus se termine par l’application d’un masque à l’argile et à l’acérola, riche en vitamine C. Prix : 80 € ou abonnement de 10 séances 720 €.

Salon Marianne Gray, rue des Chapeliers 38-40, rue de la Violette 20, 100 Bruxelles. Infos 02 511 00 01


LE DANUBE

NOS ATOUTS

à bord des bateaux luxueux ms Amadeus Diamond ou Royal *****

nts

➤ Itinéraires fascina rix ➤ Rapport qualité/p

PRAGUE ET LE DANUBE :

exceptionnel la ➤ Prix forfaitaire de Belgique vers la Belgique t ➤ Accompagnemen francophone All Ways e à bord ! ➤ Ambiance uniqu asion ➤ Surprises à l’occ des 20 ans d’All Ways

du 16 au 26 juin 2011 de Nüremberg à Budapest avec 2 jours à Prague à partir de €

1.590 par personne (11 jours) RAPSODIE DU DANUBE : du 24 juin au 1er juillet, du 22 au 29 juillet et du 19 au 26 août 2011 de Passau à Budapest et retour à partir de €

1.290 par personne (8 jours)

LA VOLGA

la manière idéale pour découvrir la vraie Russie !

à bord du Russ ou Chernishevsky***

Demandez aussi nos autres croisières fluviales e.a. sur

l’ELBE

(de Prague à Berlin) : prix à partir de € 1.199 p.p. (8 jours) ou

le DNIEPR

DE MOSCOU À SAINT-PÉTERSBOURG à partir de € 1.595 par personne (12 jours) Plusieurs dates de départ de mai à septembre

앫 BRUXELLES : 02/344 90 88

앫 ANVERS : 03/281 00 99

앫 LIÈGE :

앫 GAND :

04/229 31 32 앫 MOUSCRON : 056/56 16 66 www.all-ways.be

09/233 30 37

info@all-ways.be

Lic. A1774

en Ukraine : prix à partir de € 1.450 p.p. (12 jours)


Dites oui aux samedis spécial mariage le 26 février 2011: Galeria Inno rue Neuve • le 05 mars 2011: Galeria Inno Antwerpen • les 05 et 12 mars 2011: Galeria Inno Liège •

Vous vous mariez? Ouvrez une liste pour vos cadeaux chez Galeria Inno. Vous pouvez faire votre liste directement en ligne sur www.inno.be/giftlist

Gift List. Tout le monde dit oui.


Essentielle Focus du 26 février 2011