Page 33

HIGH-TECH

9

EBOOK LE REGRET

Facebook a failli lancer un 6 système de partage de fichiers

Facebook, sauveur de v ie

s

Accueillir dans ses bras 1,1 milliard ge, le Monsieur était ret d’êtres humains, c’est iné rouvé. Facebook avait vitablement tenir un réussi là où la police éch livre d’autant d’histoires ouait jusque-là. . Dont quelques-unes Le réseau peut aussi se sont tout bonnement inc muer en détecteur royables. Bien sûr, Famédical : en 2011, le fils cebook a brisé des cou de l’écrivain Deborah ples et des carrières. Cop aken Kogan a été diagno Mais il a aussi sauvé du suicide un étudiant bristiqué souffrant d’un Kawasaki, après la tannique qui criait son publication par la madésespoir sur le réseau man de clichés sur Facebo avant de passer à l’acte ok. Les médecins n’y (et d’être retenu par avaient pas songé, mais des amis qu’il croyait mo Stephanie, amie Faceins nombreux); ou enbook de l’auteure dont core cet homme, dans le fils souffre du même le Vaucluse, en instance mal, avait pu l’alerter. À de divorce, qui avait pos temps : Kawasaki est té “Adieu je n’embêteaussi rare que dangereux rai plus personne” avant ! d’avaler des médicaments. L’un de ses con tacts avait pu appeler les pompiers de justesse. Aujourd’hui, le Français remercie sa bonne âme ! On se souvient égalem ent de l’incroyable élan de solidarité autour de cette nonagénaire de Manille qui avait éga ré son époux, souffrant de terribles problèmes de mémoire. Errant dans les rues avec la pho to de son mari, une jeune passante eut la bon té de poster ledit cliché sur Facebook. Quelq ues jours et millions : L’auteure D. C. Kog de partages plus tard, pui an et son fils, atteint de ssance Internet obli- malad la ie de Kawasaki et DR

viez pas

09

sauvé via Facebook.

Jamais vous ne lirez ceci dans la Timeline de Facebook, ni dans son historique officiel. C’est pourtant avéré. À l’époque de TheFacebook, Mark Zuckerberg et trois compagnons codeurs planchaient sur un système de transfert de fichiers informatiques, de tout type. En peer-to-peer, ou plutôt en friend to friend, il aurait été possible à deux amis d’échanger vidéos, documents et morceaux. Le projet s’appelait Wirehog, et il était développé en parallèle de Facebook, bien qu’il ait été conçu pour s’imbriquer parfaitement à ce dernier. Pour des craintes liées au piratage, ce ne fut jamais le cas. Facebook étant devenu très gros, très vite, il estima non nécessaire de proposer un service qui eût permis de faciliter l’échange de fichiers pas toujours légaux. Qui a dit dommage ?

Le torse-poil public de Zuckerberg des suffisent aujourd’hui amplement à faire vivre une image et à la faire tourner sur des millions d’ordinateurs dans le monde…

Anti-marijuana

8

La jeune équipe de Fac ebook, dès 2004, a vite fait de succomber aux plaisirs de la vie. Mark, le déjà patron, ne fait pas exc eption. En revanche, si dans la vill a californienne qu’ils louent (et saccagent) la marijuana tou rne plus vite que Vettel à Mo nza sur bitume sec, Zuckie , lui décline. Viscéralement contre l’herbe, diront ses collègues de toujours.

10 Zuck, “diplômé d’Harvard” ? Faux ! Sur le profil personnel du patron de Facebook, vous pouvez apprendre qu’il a porté une cravate durant toute l’année 2009, qu’il est devenu végétarien en 2010, donneur d’organes en 2011 et qu’il s’est marié à Priscilla Chan en 2012. Mais vous pouviez aussi lire, jusqu’à il y a peu, que Mark Zuckerberg était “Harvard Graduate”. Soit diplômé de Harvard. Ce qui est factuellement erroné, le webgénie n’ayant tout simplement pas eu la possibilité de terminer ses études, tant Facebook a requis son temps et l’a surpris dans la vitesse de son développement. Aujourd’hui, Facebook a peaufiné ses critères et il est possible de préciser “a étudié à Harvard”,

plutôt que “diplômé d’Harvard”. Ce que le CEO fit. De là à dire que le changement est intervenu parce que Zuckerberg fut taxé d’imposture, il y a un pas… D.R.

Qui ne s’est jamais planté de chemin, lors d’un post Facebook ? Même Andrew Bosworth, dit Boz, Director of Engineering, s’est fourvoyé. Alors qu’il espérait clairement poster cette photo où son patron (Zuckerberg, donc) apparaît peu vêtu de manière privée, de sorte que seuls ses amis certifiés accèdent à sa publication, Boz a manifestement cafouillé dans ses paramètres de confidentialité, et a rendu l’illu publique. Quelques secondes plus tard, l’image était effacée. Mais c’est justement grâce (?) à un mec comme Zuckerberg que quelques secon-

DR

7

LA DERNIÈRE HEURE - LES SPORTS I LUNDI 3 FÉVRIER 2014 I www.dhPbe

© S.A. IPM 2014. Toute représentation ou reproduction, même partielle, de la présente publication, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation préalable et écrite de l'éditeur ou de ses ayants droit.

Dh 20140203 encart full  
Dh 20140203 encart full  

Consomaction du 3 février 2014