Issuu on Google+

Randonnai

Trimestriel Septembre 2012

Saint-Mauriceles-Charencey Chennebrun

n° 68

Tourouvre Longny au-Perche

Neuilly sur-Eure

-

Il était une foi…

L

e jeu de mots était trop tentant. À l’occasion du 50e anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II et de l’année de la foi proposée par Benoît XVI, votre journal se propose d’apporter sa modeste contribution.

La foi chrétienne est foi en Jésus ressuscité. Il est vivant. Nous l’accueillons au baptême et en vivons par la catéchèse (ndlr : n’oubliez pas les inscriptions) et les sacrements, en particulier la messe dominicale.

Bonne lecture à chacun. Puisse ce numéro de votre Le titre de l’éditorial pourrait laisser penser que la foi journal paroissial vous aider à réentendre l’appel de est une vieille histoire qu’on se racontait jadis au coin Jésus à le suivre et à vivre le bonheur de croire. du feu. Un temps révolu, bon pour les grandsmères ou les petits enfants. On parlerait de Je corrige donc l’intitulé de cet éditorial : la foi comme certains, hélas, visitent une “Il est une foi”. “La foi n’a pas église comme un musée, sans penser qu’une d’âge puisque communauté chrétienne y vit sa foi, célèbre Père Édouard Leger c’est chaque et prie Dieu, encore aujourd’hui. Le concile Vatican II a 50 ans. Les uns pensent qu’il commence à dater. D’autres le regardent de manière suspecte. Son anniversaire est une bonne occasion de (re)découvrir son étonnante actualité et, plutôt que de parler d’un “esprit du concile”, d’en lire les textes et de s’en nourrir (voir propositions de la paroisse et du diocèse).

génération qui se l’approprie pour la transmettre à la suivante.”

L’année de la foi, voulue par le Saint-Père Benoît XVI, invite à accueillir la foi aujourd’hui pour en vivre. La foi n’a pas d’âge puisque c’est chaque génération qui se l’approprie pour la transmettre à la suivante. La foi révélée par Jésus-Christ, le Fils de Dieu, ne change pas. Son expression évolue. Vous trouverez dans votre journal des témoignages de croyants. Ils ont découvert Jésus et cette rencontre a bouleversé leur vie (ndlr : Venez échanger avec certains à la soirée paroissiale du samedi 6 octobre).

Édito

6117

Journal d’information de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche Diocèse de Séez


[[[ Sommaire ]]] Vie paroissiale 3 > Brèves 18 > Livre de vie 19 > De dimanche en dimanche

Dossier Transmission de la foi 4 5 6 8 9

> “Comment j’ai été touché par la foi” > La vie en exemple : Louis et Zélie Martin > La foi : un don de Dieu > Une affaire de tous... > Nouvelle Évangélisation ?

Histoire 10 > Pourquoi tant de haine ?

Orne actualités I > Vive la Fraternité

Paroisse Sainte-Annedu-Perche • Longny-au-Perche, Bizou, Le Mage, L’Hôme-Chamondot, Malétable, Marchainville, Monceaux, Moulicent, Saint-Victor-de-Réno • Neuilly-sur-Eure, La Lande-sur-Eure, Les Menus, Le Pas-Saint-L’Homer • Randonnai, Bresolettes, Irai • Saint-Maurice-lès-Charencey/ Chennebrun, Armentières, Beaulieu, Gournay-le-Guérin, La Poterie-au-Perche, Moussonvilliers, Normandel, Saint-Christophe-sur-Avre • Tourouvre, Autheuil, Bivilliers, Bubertré, Lignerolles, Prépotin, La Ventrouze

Ce journal est le vôtre N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, idées de reportages, en écrivant au presbytère de Tourouvre ou en nous envoyant un courriel à cheminsdesainteanne@gmail.com

Conte 15 > Le pommier

Culture 16 > J’ai lu et vu pour vous 17 > La saison des champignons

Pour que ce journal vive, nous avons besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez adresser vos dons au journal à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne”

Expressions et citations 20 > De quelle foi parlons-nous ?

[[[ Comité de rédaction ]]] > Père Édouard Leger > Jean-Claude Chevalier, Neuilly-sur-Eure > Yves et Nicole Delplanque, Randonnai, > Robert Duyck, Gournay-le-Guérin, > Emmanuelle Esnol de France, Randonnai, > Marcel Fonte, Tourouvre, > Béatrice Jacquand, Tourouvre, > Pierre Rives, Prépotin > Ombeline Simonin, Longny-au-Perche Nous remercions pour leur témoignage ou leur participation : > Éric et Catherine Quenardel > Père Alexis de Brébisson

Adresse où nous écrire : Presbytère de Tourouvre 6 place du Canada, 61 190 Tourouvre téléphone : 02 33 25 73 21, site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com courriel : ste-anne.tourouvre@sfr.fr cheminsdesainteanne@gmail.com

En bref Départ du père Charles

Après douze années passées au service de la paroisse, le père Charles Lenoir s’en est allé, appelé par l’Église à une autre mission, celle de père du foyer de Charité de Tarentaise. L’église de Longny était comble pour lui dire au-revoir. Une lithographie de la chapelle Notre-Dame de Pitié lui a été remise en souvenir. Merci à tous les paroissiens qui ont participé à la collecte pour lui offrir un pèlerinage en Terre sainte. Un sympathique apéritif-buffet dans l’église a clôturé fraternellement cette matinée. Tous ont pu ainsi lui dire un mot de remerciement ou d’encouragement. Site Internet du foyer de Charité : http://foyertarentaise.foyer.fr

Arrivée du père Daniel Beauval Publication de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche RESPONSABLE DE LA RÉDACTION : Béatrice Jacquand ÉDITEUR : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257, 35 772 Vern-sur-Seiche, Tél. 02 99 77 36 36 bse-ouest@bayard-service.com www.bayard-service.com DIRECTEUR DE PUBLICATION : Didier Robiliard SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic. IMPRIMEUR : Du Loch (Auray - 56) Dépôt légal à parution

GARAGE Joël BELLANGER 26. rue Mondrel

61190 TOUROUVRE ✆ 02 33 25 73 12 - Fax 02 33 25 31 95

Mgr Jacques Habert, évêque de Séez, a nommé le père Daniel Beauval au service de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche. Aumônier de l’hôpital de Mortagne - avec une équipe de laïcs-, il réside à La Chapelle-Montligeon. Le père Daniel assure la messe chaque mardi à la maison de retraite La Providence à Longny. Il assurera, à partir de septembre, une messe le dimanche, à 11 h, sur la paroisse Sainte-Anne. Un grand merci pour sa disponibilité à l’appel de l’Église. Faisons-lui bon accueil !

DE LONGNY-AU-PERCHE Tél. 02 33 83 57 20 Lundi de 13h30 à 17h - Mercredi et vendredi de 9h à 12h Vendredi après-midi sur rendez-vous de 13h30 à 17h S’engage au quotidien auprès des familles, des enfants, des personnes âgées, handicapées ou malades.

Décoration sur porcelaine et faïence Pièces uniques faites main et signées - Art de la table Cadeaux de naissances, Communions, Mariages, anniversaires, etc. Décoration, pieds de lampes, carreaux, Fresques en faïence - Plaques de maison - Portraits Cadeaux personnalisés sur commande - Cours et stages. Ouvert : vendredi et samedi de 11h à 18h - sur rendez-vous les autres jours Les Epasses - 61290 MOULICENT - Tél. 02 33 25 53 90 porcelaines-eglantines@orange.fr - http://www.porcelaines-eglantines.com

2

Vous pouvez passer vos commandes du mardi au jeudi


Rentrée des catés en septembre 2012

Les réunions de parents de tous les niveaux (CE1, CE2, CM1, CM2, 6e) auront lieu : • Longny : mercredi 5 septembre à 20 h, au foyer de l’abbé Brionne. • Saint-Maurice : jeudi 6 septembre à 20 h, salle paroissiale. • Randonnai : vendredi 7 septembre à 20 h, à l’église. • Neuilly : lundi 10 septembre à 20 h, salle du presbytère. • Tourouvre : mercredi 12 septembre à 20 h au presbytère. Les 6e de toute la paroisse se rassemblent à Longny les samedis après-midi, une fois par mois, avec animation de la messe de 18 h. Les calendriers de l’année vous seront donnés aux réunions de parents avec les dates des retraites et les célébrations de 1e communion et de profession de foi.

Rencontres autour du concile Vatican II Au niveau paroissial • On parle beaucoup du concile Vatican II. Peu, parmi nous, en ont cependant lu les textes. L’équipe pastorale de la paroisse vous propose de lire tout d’abord la Constitution dogmatique sur la Révélation divine, Dei Verbum. Une première rencontre se fera en octobre.

BAR RESTAURANT

Annie et Denis Gérard Ouvert du mardi au dimanche midi Menu et carte

61190 TOUROUVRE

Tél. 02 33 25 75 55 - Fax 02 33 25 69 43 Du mardi au vendredi : menu à 12 € uniquement le midi

• Soirée témoignages “J’ai rencontré Jésus, il a changé ma vie”. Le 6 octobre prochain à 19 h 30, la paroisse organise une réunion avec le peintre Malel autour du tableau La Rencontre (Se reporter au n° 65, 4e page de couverture). Ce sera l’occasion, pour certains, de témoigner d’une expérience de foi. La soirée se prolongera par un repas convivial, partagé avec ce que chacun apportera. Le lieu sera précisé dans les tracts à venir et sur le site de la paroisse. Afin d’organiser les interventions, merci de nous contacter au presbytère de Tourouvre par téléphone (02 33 25 73 21) ou par mail (ste-anne.tourouvre@sfr.fr) Au niveau diocésain

D.R.

HOTEL DE FRANCE

Lors de ces rencontres, nous ferons une lecture-suivie du texte, chapitre par chapitre, pour le découvrir, le méditer et nous en nourrir. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à vous inscrire au presbytère de Tourouvre dès la rentrée. Les inscriptions détermineront les lieux de rencontre.

Vie paroissiale

Tous les enfants nés en 2005 ou en CE1 cette rentrée, baptisés ou non, sont les bienvenus. Pour les inscriptions nouvelles, merci aux parents, dont les enfants ont été baptisés en dehors de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche, de venir avec la date et le lieu du baptême de leur enfant (Apporter la carte catholique reçue au baptême, ou le livret de famille catholique si vous êtes mariés à l’église).

• À l’occasion des 50 ans du concile Vatican II et pour l’ouverture de l’année de la foi, un temps fort diocésain est proposé à Sées, le samedi 13 octobre de 10 h à 18 h 30, à l’initiative de Mgr Habert et de son conseil. Conférences du père Michelin, expositions, stands, ateliers, interventions de notre évêque constitueront les différents temps de cette journée qui se terminera par l’eucharistie à la cathédrale à 17 h 30. Retenez cette date pour une journée ouverte à tous. Dès la rentrée, toutes informations utiles et bulletins d’inscription seront proposés.

Bernard SOULIER

Menuiserie - Ebénisterie - Ouvrage de style ou classique

Bois et Fleur de Lys

Maitre Artisan

Portes, fenêtres, boiseries, escaliers, cuisines, meubles…

Atelier : Z.A. de Sainte-Anne - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 73 70 29 - Fax 02 33 83 61 43 3


Don de Dieu, la foi est comme une source d’eau vive et vivifiante à laquelle nous sommes tous invités à nous désaltérer, car l’eau est Vie et sans l’eau il y a la mort. Si Dieu s’offre à tous, Il ne s’impose pas, Il n’entre pas dans nos vies en force mais attend qu’on L’y invite. Il prend la place qu’on Lui donne : aux assoiffés de Dieu, la source devient torrent et emporte tout ; pour les timorés, elle ruisselle doucement creusant tendrement son lit ; et pour ceux qui n’ont pas encore soif de Dieu, elle est là présente mais discrète, et non invasive. Si Dieu s’offre à nous, il nous demande donc de L’accueillir mais aussi de Le faire connaître, d’être son témoin. Nous sommes ainsi appelés à “promouvoir” Dieu, et par ce fait sommes, en quelque sorte, responsables aussi, de la désertification, de l’aridité des cœurs auxquels nous ne montrons pas le chemin de la source vive. Dieu passe par nous pour atteindre nos frères, alors laissons-Le entrer dans notre cœur et soyons ses apôtres.

“Comment j’ai été touché par la foi” e suis né dans une famille non pratiquante. Toutefois, ma grand-mère paternelle a obtenu que je sois baptisé à l’âge de 9 ans. Tout jeune, je ne pratiquais pas ; jeune homme, je me suis impliqué dans la vie politique et ne pensais pas à l’Église. À 20 ans, je me suis marié civilement tout en promettant à mon épouse, catholique, de nous marier religieusement plus tard. Quarante ans plus tard, le père Jacques Roger a réveillé ma foi grâce à son homélie qui disait que beaucoup de personnes sont comme certains bâtiments qui ont les fondations mais rien au-dessus. Je pense que c’est là que le déclic s’est fait car, par mon baptême, j’avais déjà quelque chose en moi. Le père Après la messe, j’ai abordé le père Jacques en lui Jacques Roger expliquant que j’avais promis à mon épouse de me marier à l’église. Rendez-vous fut pris pour étudier a réveillé l’Évangile et organiser notre futur mariage. ma foi. Après le réveil de ma foi, suivi de mon éducation religieuse, j’ai demandé la confirmation qui m’a été donnée par Mgr Dubigeon. Pour approfondir et comprendre ce qu’est la foi, nous avons suivi une session du credo pendant deux ans. Deux années très enrichissantes. Je suis allé pour la première fois à Lourdes, j’en suis revenu touché et heureux, et avec une envie d’aider les autres. Je me suis investi plusieurs années à transmettre et à enseigner aux jeunes le catéchisme (très fatigant), mais quel bonheur d’avoir des jeunes qui vous remercient pour l’enseignement que nous

J

Travaux d’ensilage, pressage et battage E. 06 62 90 27 65 C. 06 62 96 47 01 Le soir : 02 32 58 19 75

4

Marcelle et Marcel.

La Villeneuve 27580 GOURNAY LE GUERIN TERRASSEMENT Tél /Fax : 02 32 37 35 07 ASSAINISSEMENT Portable : 06 24 10 49 84

MENUI

Merci aux aannonceurs !

Marcel Fonte

MR ETIENNE JF

Sarl Philippe

Tél. 02 33 25 63 30 Le Breuil 61 190 Beaulieu

leur avons apporté. Afin de toujours enrichir notre foi, nous participons, mon épouse et moi, à des rendezvous pour étudier la Bible avec l’aide du père Édouard. Pour conclure, je dirai qu’il faut toujours écouter avec soin les homélies lors des messes, ce qui amène toujours quelque chose et surtout, nous pousse à aller de l’avant. C’est cela qui fait la force de notre foi. 

SERIE CIMETIERE JEROME

BOIS - ALU - PVC

ESCALIERS - PORTES - FENÊTRES - PARQUETS - ISOLATION CUISINE SUR MESURE - MENUISERIE GÉNÉRALE

Les Forges - 61290 L’HÔME CHAMONDOT Tél. 02 33 25 30 46 ou 06 63 60 78 24 - cimetiere.jerome@orange.fr


La vie en exemple : Louis et Zélie Martin ans les souvenirs de son enfance, Thérèse fait souvent référence à la vie familiale qu’elle a connue à Alençon : “Le bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la Terre”. Louis et Zélie Martin sont de véritables témoins prophétiques, à une époque difficile : guerre de 1870, crise économique. Sensibles à la condition de chacun, ils entrent en dialogue avec toutes les personnes qu’ils rencontrent, quelles que soient leurs conditions sociales. Cette attention pleine de bienveillance pour leur entourage, les parents Martin la cultive depuis leur jeunesse. Zélie Guérin est un véritable exemple d’amour, de profond respect, de service dans tous les domaines de sa vie ; au sein de sa famille, dans son voisinage ou encore dans son travail. Lorsqu’elle fonde, à Alençon, une fabrique de dentelle, le célèbre “point d’Alençon”, elle dit ellemême de ses salariés : “Il faut les aimer comme les membres de sa propre famille”. Toujours prête à combattre les injustices, elle soutient ceux qui en ont besoin.

D

Engagement social Avant son mariage, Louis Martin partage son temps entre travail, loisirs, méditation et rencontre des autres. Il découvre, au cercle Vital Romet, avec d’autres chrétiens, une forme d’engagement social dans le cadre de la conférence de Saint-Vincentde-Paul. Son engagement au service des plus pauvres fait de lui un “catholique social”. Il apprend à ne pas se contenter de verser aux plus pauvres des aumônes, mais à prendre le temps de les rencon-

trer pour connaître leurs vrais besoins et les aider dans les tâches administratives. Tout au long de sa vie, Louis Martin s’est impliqué dans divers mouvements servant la mission sociale des chrétiens, soutenu par sa femme Zélie qui participait à ses actions dès que possible. Même si Louis et Zélie sont très engagés à l’extérieur, ils n’en oublient pas leur vie de famille. Leur vie quotidienne est rythmée par les joies des naissances et les souffrances des décès. Malgré les épreuves, Louis et Zélie continuent de grandir dans leur confiance en Dieu. Cette espérance sans faille en Dieu est fondée tout d’abord sur une vie de prière : l’Eucharistie, très importante pour toute la famille, l’adoration nocturne à laquelle participe Louis, sans oublier la prière dans leur vie de famille. C’est une foi profonde qui anime cette famille et qui la rend attentive à ceux qui les entourent. Louis participe à l’éducation des enfants et renonce à son activité d’horloger pour seconder sa femme dans la direction de la fabrique de dentelle. À la maison, Thérèse et ses sœurs avaient, grâce à leurs parents, l’exemple d’une famille unie par un amour incommensurable entre tous ses membres. Dans ses lettres, Zélie dit l’amour qu’elle porte à son mari : “Ta femme qui t’aime plus que sa vie… Je t’embrasse comme je t’aime”.

Une vie enracinée dans la foi La charité était l’âme de ce foyer avec une patience et une bienveillance à toutes épreuves ; Céline (une des sœurs de Thérèse) disait : “À l’égal de mon père, elle (Zélie) était d’une grande charité pour les

pauvres. […] J’ai vu souvent, à la maison, des malheureux qu’elles hébergeaient et auxquels elle donnait des vêtements”. Le regard que portaient les filles sur leurs parents se retrouve dans ces paroles de Céline : “Ils m’ont toujours semblé des saints. Nous étions remplies de respect et d’admiration à leur égard. Je me demandais parfois s’il pouvait y en avoir de semblables sur Terre”. Loin de vivre dans une ambiance pesante où règne une atmosphère morne et terne, cette famille respirait la joie de vivre et la gaieté ; les parents ne rataient pas une occasion, les dimanches et jours fériés, pour distraire leurs filles, les emmener à la campagne… Par leurs petits gestes plein d’entrain, leur participation aux jeux d’enfants, les parents éduquèrent leurs filles dans une simplicité à se réjouir d’un rien, en famille. Les parents Martin sont l’exemple, pour tous, d’une vie enracinée dans la foi, reçue et transmise grâce à une vie de famille ordinaire, mais une confiance et une foi extraordinaires. 

Ombeline Simonin

CC Impressions Imprimerie typo offset

La radio dans l’âme

Vivre la région et partager ses grands moments

rue de la Roberdière - 61190 ST MAURICE LES CHARENCEY Tél. 02 33 83 34 48 - E-mail : chopinclaude@orange.fr

Carte de commerce Prospectus - Affiches Faire-part Naissance, Mariage Bulletin Panneaux publicitaires

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !

BANQUE ET ASSURANCES

5


“Le mieux est de remettre toutes choses entre les mains du Bon Dieu” À la lecture de la correspondance familiale, on est admiratif de la foi de la famille Martin. Leur élan spontané est de tout remettre entre les mains de Dieu. Ainsi, Zélie écrit avec simplicité : “Quand je pense à ce que le Bon Dieu, en qui j’ai mis toute ma confiance et entre les mains de qui j’ai remis le soin de mes affaires, a fait pour moi et mon mari, je ne puis douter que sa divine Providence ne veille avec un soin particulier sur ses enfants.” Ou encore, au moment d’une épreuve : “Ce matin, pendant la messe, j’avais des idées si noires à ce propos, que j’en étais toute bouleversée. Le mieux est de remettre toutes choses entre les mains du Bon Dieu et d’attendre les événements dans le calme et l’abandon à sa volonté. C’est ce que je vais m’efforcer de faire.” À ses filles : “Votre père est allé faire l’adoration nocturne la nuit dernière, bien qu’il se trouvât très fatigué, quand il nous a quittés, à neuf heures du soir.” Quelques mois avant sa mort : “Ne t’inquiète pas à cause de moi, je ne me tourmente nullement, remettant tout entre les mains de Dieu.” Céline Martin, alors que les filles sont confiées à des proches pendant la maladie de leur mère : “Un jour, nous n’avions pas eu le temps de faire notre prière avant de partir. La dame s’empressa de dire : “Eh bien mes petites filles, vous allez le faire.” Puis, nous laissant seules dans une grande chambre, elle partit, nous laissant stupéfaites. “Ah ce n’est pas comme maman, toujours elle nous faisait faire notre prière !”

Citations rassemblées par le père Alexis de Brébisson

Boulangerie - Pâtisserie

67 Tél. 02 32 33 03

M. ALLANO Joël

Place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

Bar Hotel Restaurant

La Croix Blanche

& Franck Myriamspa Ja rt

✆ 02 32 38 56 41 - Fax 02 32 38 08 95 9 place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

6

La foi : un don de Qu’est-ce que la foi ? Le Petit Robert donne cette définition : “Le fait de croire quelqu’un, d’avoir confiance en quelque chose. Il ajoute : Le fait de croire en Dieu, en un dogme par une adhésion profonde de l’esprit et du cœur qui emporte la certitude.” L’encyclopédie catholique Théo précise, avec le mot croire (p. 560) : “Si la foi suppose et approfondit la liberté, elle est aussi don de soi et confiance donnée. Le chrétien utilise sa liberté pour s’en remettre à un autre, par amour. Croire, c’est aussi accepter de ne pas être en mesure de tout juger soi-même. Bien plus, pour les chrétiens, le fait même de croire est un don inexplicable de Dieu. C’est l’Esprit du Christ qui fait reconnaître en Dieu un Père (Rm 8, La foi est 16). La foi étant confiance absolue en Jésus-Christ, intelligible. elle est aussi conviction ferme, certitude née de la Il est confiance en lui.”

raisonnable de croire.

Que retenir alors ?

La foi est avant tout un don de Dieu. Elle n’est pas une invention de l’homme, une volonté de se rassurer face aux grandes questions de la vie, de la souffrance et de la mort. La foi nous est révélée par Dieu lui-même. Le christianisme est la seule religion au monde qui croit que Dieu a pris le chemin de l’homme, mieux, il s’est fait homme, pour que l’homme puisse prendre le chemin de Dieu. Elle est au sens propre du terme, “tombée du ciel”. Pour nous chrétiens, nous mettons notre foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur. Nous pouvons dire que pour nous, la foi, c’est quelqu’un, c’est Jésus. Déposée au plus profond de notre cœur au baptême, elle ne demande qu’à grandir, dans la confiance et l’amour. À la suite de la Révélation apportée par Jésus-Christ, l’Église, tout au long de son histoire, a mis en mots sa foi. Très souvent, ce sont les erreurs des uns qui ont poussé l’Église à préciser sa foi. Elle a ainsi petit à petit formulé des dogmes à accueillir et à croire. Le concile Vatican II, dans sa constitution dogmatique Dei Verbum sur la Révélation le dit (n° 5) : À Dieu qui révèle est due “l’obéissance de la foi” (Rm 16, 26 ; cf. Rm 1, 5 ; 2 Co 10, 5- 6), par laquelle l’homme s’en remet tout entier et librement à Dieu dans “un complet hommage d’intelligence et de volonté à Dieu qui révèle” et dans un assentiment volontaire à la révélation qu’il fait. Pour exister, cette foi requiert la grâce prévenante et adjuvante de Dieu, ainsi que les secours intérieurs du Saint-Esprit qui touche le cœur et le tourne vers Dieu, ouvre les yeux de l’esprit et donne “à tous la douce joie de consentir et de croire à la vérité”.

Salon Clotilde ✆ 02 33 25 71 21

Coiffure mixte

Salle détente avec bac allongé Service esthétique

13 rue du 13 août 1944 61190 TOUROUVRE

Garage HAUTEMULLE AGENT PEUGEOT

Peugeot - pas de texte !!!!

1 rue Charles de Gaulle - 61190 TOUROUVRE Tél. 03 33 25 70 02 - Fax : 02 33 25 29 10 garage-hautemulle@wanadoo.fr


Dieu Vous m’avez suivi jusque-là ? Bravo. Continuons un peu

Ciric / Corinne Mercier

N’allons pas croire qu’il faut tout accueillir sans comprendre, sans poser de questions. Non ! La foi est intelligible. Il est raisonnable de croire. Foi et raison ne s’opposent pas. La foi a besoin de la raison pour être comprise ; la raison a besoin de la foi pour être éclairée, au service du bien. C’est tout le but de la catéchèse pour enfants et adultes. Mieux encore, l’homme, par son intelligence seule, peut découvrir la foi (Dei Verbum n° 6) : Par la Révélation divine, Dieu a voulu se manifester et se communiquer lui-même ainsi que manifester et communiquer les décrets éternels de sa volonté concernant le salut des hommes, “à savoir de leur donner part aux biens divins qui dépassent toute pénétration humaine de l’esprit”. Le saint concile reconnaît que “Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être connu avec certitude par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses créées” (cf. Rm 1, 20) ; mais il enseigne qu’on doit attribuer à la Révélation, “le fait que les choses qui, dans l’ordre divin, ne sont pas de soi inaccessibles à la raison humaine, peuvent aussi, dans la condition présente du genre humain, être connues de tous, facilement, avec une ferme certitude et sans aucun mélange dd’erreur”. erreur .

On peut très bien tout savoir surr Die Dieu, eeuu, Jésus et la foi chrétienne, sanss êêtre tre tr re croyant. La foi ne se résume pas à unn savoir, même s’il est important. La foi est avant tout foi en Jésus-Christ, rencontre amoureuse personnelle et dialogue avec Jésus. Il a choisi l’Église, qui foi chaque jour. La foi n’est donc pas insmédite et annonce la Parole de Dieu (la cription à un club pour avoir le droit de se Bible), pour continuer à se rendre présent marier ou d’être enterré à l’église, elle est au milieu des croyants. Il a donné les saengagement à vivre en disciple de Jésus, crements du baptême, de l’eucharistie, tout au long de sa vie. de la confirmation, de la réconciliation, des malades, du baptême et de l’ordre. Enfin, ce dialogue amoureux avec Jésus Autant de moyens et de lieux tous simples, se vit dans la prière, seul ou en comaccessibles, à notre porte, munauté. Dans la prière, le pour accueillir Jésus vivant et chrétien s’adresse à Dieu le vivre avec lui. Père par son Fils Jésus-Christ, Elle est Pour vivre de la foi, le chrédans le souffle de l’Esprit saint. tien n’est pas tout seul. Il y a La prière est ce cœur-à-cœur engagement bien sûr l’importance de téavec Dieu, à qui l’on parle à vivre en moins qui nous invitent à la comme un ami (Jn 15, 15) disciple de confiance et l’espérance, qui à qui l’on peut tout dire : ses jésus, tout au joies, ses peines, ses doutes, nous aident à croire : parents, grands-parents, parrains et long de sa vie. ses cris, ses révoltes, son esmarraines, prêtres, religieux et pérance, son amour. La prière religieuses… La communauté est réponse d’amour à l’amour chrétienne, qui vit, écoute la de Dieu. Parole de Dieu et célèbre là où nous habitons, est aussi un soutien précieux pour Résumons-nous, avec le Directoire généla catéchèse, pour l’accompagnement des ral pour la catéchèse (n° 84) : En vertu de grandes étapes de la vie et de la mort. sa dynamique interne, la foi exige d’être connue [enseignement], célébrée [saDe cette rencontre naît le désir de vivre crements], vécue [agir moral] et traduite en chrétien, de conformer sa vie aux en prière. La catéchèse doit promouvoir préceptes de l’Évangile, en un mot : se chacune de ces dimensions. Mais la foi convertir. De cet “agir chrétien” naît la se vit dans la communauté chrétienne et morale chrétienne. La foi n’est donc pas s’annonce dans la mission : c’est une foi en premier “des valeurs”, elle est, en partagée et annoncée.  premier, rencontre avec Jésus vivant, ressuscité, qui nous invite à vivre notre P. Édouard Leger

BRUNO MELEUX Agencement divers Tél. 02 33 25 32 15 - Port. 06 67 61 19 00 Le Billot - 61190 LA VENTROUZE

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !

S.A.R.L. Daniel PLESSIS MAÇONNERIE - COUVERTURE - ISOLATION TRAITEMENT DE CHARPENTES

Le Bas-de-Ste-Anne - 61190 TOUROUVRE - Tél. 02 33 25 75 48

BEDOUET CARRELAGE

Vente et Pose de Carrelage

Salle d’exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 18h et le samedi de 9h à 12h 6, La Ruauderie - 61190 MOUSSONVILLIERS

Bouvet - 61300 CRULAI - 02 33 34 41 49

02 33 73 89 15 - 06 19 84 49 94 www.bedouet-carrelage-61.fr - mathieubedouet@yahoo.fr

7


Une affaire de tous… La foi est-elle un “patrimoine” que l’on transmet à autrui ou bien un “acquis” strictement personnel que l’on garde par-devers soi ? À partir de cette question à laquelle nous laisserons aux philosophes le soin de répondre, essayons de tracer quelques pistes de recherche… i la foi procède d’une recherche personnelle et intime, d’une expérience de vie propre et unique, elle est avant tout un don de Dieu. Mais le témoignage de nos parents, grands-parents, parrain et marraine et famille élargie est indispensable. Ce sont eux qui viennent au premier rang en posant, dès la naissance, la question du baptême de l’enfant ou de son report à plus tard… Ce sont encore eux qui décident de faire emprunter, par l’élève du primaire, le chemin de la catéchèse ou de le reporter à plus tard… Ce qui est semé au baptême et par la catéchèse porte toujours du fruit, quelque fois beaucoup plus tard. Un enfant est naturellement contemplatif et curieux de Dieu, si on lui montre le chemin. Les parents ne violent pas la liberté de leurs enfants en leur transmettant la foi : ils leurs donnent le meilleur d’euxmêmes en les ouvrant à la connaissance de Dieu.

© Stock.xchng

S

blique, politique, dans le rapport aux autres, fait d’écoute et de partage, de temps donné et reçu, denrées fort rares à notre époque !

Ces façons d’être sont autant d’invitations à suivre le chemin avec et vers Dieu, par le déPlus tard, librement, en tant qu’adulte, les enfants feront persir que nous suscitons de ressembler en toute sonnellement le chemin de la foi pour eux et… leurs enfants. simplicité à Celui qui agit en notre personne Comme le dit Jésus (Jn 8, 32) : “Si vous demeurez sans forcément le proclamer oufidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disvertement. Car la transmission de ciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité la foi se fait en silence, dans un vous rendra libres.” cœur à cœur d’âmes en recherche “Ce qui est Parmi les “révélateurs” de foi, viennent aussi les de la connaissance de notre orisemé au prêtres, les religieux et religieuses que nous sommes gine, de Dieu, et de notre avenir… baptême et par encore et toujours en Dieu. amenés à rencontrer dans notre existence, à la la catéchèse messe, au cours d’une liturgie particulière qui a ébranlé notre âme, ou bien au détour de la rue d’un porte toujours La foi n’est en fait que perception, village, lors de célébrations religieuses ou laïques… accueil de l’existence d’un être sudu fruit.” Les religieux, ou hommes et femmes d’Église, nous périeur, de Dieu, et aspiration à renvoient souvent à telle ou telle image d’un(e) le rejoindre dans notre manière saint(e) cher(e) à notre cœur. Leur exemple, leur d’être et d’agir, afin de rendre le magnifique réponse à l’appel à la sainteté nous rappelle que monde autour de nous plus beau. nous sommes, par la grâce de Dieu, invités à prendre le même chemin. Alors, mieux vaut “profiter” de la foi très jeune, afin de resplendir plus vite et plus tôt Témoigner dans notre monde en rendant grâce à Dieu.  Comment témoigner de sa foi, être “révélateur de foi” : tout simplement en vivant notre foi quotidiennement, par notre Emmanuelle Esnol de France exemple de vie, dans le travail, en famille, dans notre vie pu-

Faire son chemin

Centre de Tourisme Equestre Les Chevauchées du Genetay 27820 St. Christophe sur Avre Graziella 06 64 39 57 06 - www.genetay.fr Promenades - Rando - T.R.E.C. - Pension box Stage enfants : Journée et 1/2 journée

Sarl

SIMON - DROUET

61190 LA VENTROUZE

COUVERTURE - CHARPENTE ZINGUERIE - ISOLATION Tél. 02 33 25 05 29 - 02 33 34 41 86 - Fax 02 33 83 30 16 (le soir après 19 h)

8

Ernest TIREL MAÇONNERIE - COUVERTURE CARRELAGE - ISOLATION RESTAURATION 61290 L’HÔME CHAMONDOT - ✆ 02 33 25 67 38

SOS Soudure Tig Dominique NOUAUX Zone Artisanale des Graviers - 61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEYY Tél. 02 33 83 92 64 (répondeur) - Fax 02 33 83 92 66

Mécan o Soudu Tous M re étaux


Nouvelle Évangélisation ? “Allez, faites des disciples de toutes les nations, les baptisant et leur apprenant tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.” Mat, 28,19-20

C

e début du XXIe siècle devrait être pour l’Église, et pour nous baptisés, l’occasion à saisir d’une remise en cause approfondie de notre façon de vivre et d’annoncer notre foi. On s’accorde tous à constater la perte de vitesse vertigineuse de la foi dans nos vieilles civilisations chrétiennes. Quelles peuvent en être les raisons ? Il paraît d’abord évident que depuis trop longtemps, nous vivons sur nos lauriers, dans un contentement orgueilleux, imbus de certitudes et de notre supériorité. Les “30 Glorieuses” ont très vite remplacé Dieu par l’argent et le confort, et le concile Vatican II, malgré sa très grande clairvoyance sur l’obligation du renouveau de la foi, a été souvent mal perçu… Depuis, les lauriers se sont fanés, l’hédonisme roi remplace la spiritualité, les églises se vident, les vocations font défaut. Et nous nous lamentons !

renouveau a été clairement tracé par sa leur foi : il est forcément d’actualité pour Sainteté Jean-Paul II, quand il lançait chacun de nous, de chercher à nous avec enthousiasme à nos vieilles chrétiendévêtir de tout ce qui nous encombre tés un peu endormies : “Croyez matériellement, intellectuelen l’Espérance”, “N’ayez pas lement, socialement. N’ayons peur”. pas peur, dans notre société “Pour Mais pour vivre l’Espérance, il repue, d’apparaître allégé, transmettre faut avoir la foi ; et la foi, c’est voire même dérangeant pour sa foi, il faut la certitude, pour nous, que le regard de l’autre. la vivre avec Dieu est non seulement dans Son Amour, mais aussi dans Silence intérieur justesse sans Ses Lois. Simultanément, n’ayons pas s’autoriser ni Pour faire court, il faudrait cerpeur non plus de faire silence ; compromis, ni de nous retirer seul avec notre tainement que notre façon de concessions.” Dieu, dans la prière, dans vivre, de penser, de juger soit chaque jour plus en l’église du village (qui, soit dit adéquation avec l’Évangile, la en passant, devrait pouvoir Bonne Nouvelle. être toujours ouverte). Seul le silence intéSaint Marc, au chapitre 6 verset 7 à 9, rieur, loin de l’agitation du monde, permet nous donne la solution : Jésus envoie ses de rencontrer le Père et “d’emmagasiner” disciples en mission deux par deux ; Il leur la force de l’Esprit saint. demande de ne rien prendre pour la route Enfin, n’oublions pas le partage avec si ce n’est un bâton – ni pain, ni besace, nos frères, nos voisins (même les plus ni même monnaie – , sandales aux pieds chafouins), avec les oubliés, les rejetés, et une seule tunique. qui sont à notre porte (et non seulement, C’est précisément dans le dépouillement ceux à l’autre bout du monde). que les chrétiens réapprendront à vivre En conclusion, pour transmettre sa foi, il faut la vivre avec justesse sans s’autoriser ni compromis, ni concessions ; c’est sûrement comme cela que nous l’imprimerons dans le cœur de nos enfants, futurs missionnaires, et que nous interpellerons le monde qui nous entoure. Entre un monde qui privilégie l’économie et la finance au détriment de la dignité de l’homme, et une chrétienté vraie qui propose à l’homme de s’épanouir dans la plénitude de sa liberté sous le regard de Dieu, ayons tendance à choisir la seconde option. 

“N’ayez pas peur”

Ciric / Alain Pinoges

Or, la lamentation n’a jamais été source de renouveau… Pourtant, le chemin du

Éric et Catherine Quenardel

TERRASSEMENT Assainissement - Drainage

Serge PLESSIS AMÉNAGEMENT DE TERRAINS....

CLÔTURES

La Rangée - 61290 NEUILLY/EURE • Tél 02.33.73.94.55

LEGAY Paysage

LEGAY CRÉATION ET ENTRETIEN Clôtures - Terrassement Vente de Végétaux - Elagage STE ANNE

Sylvie MAILLARD Professeur de Musique

61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEY

Tél. 02 33 25 14 60

SOLFÈGE - ÉVEIL SYNTHÉ -ACCORDÉON

CHAUSSURES VÊTEMENTS GRANDE LARGEUR GRANDES TAILLES

Possibilité de mettre des semelles médicales

Maroquinerie

Tél. 02 33 25 68 17

DESVAUX-CHEUTIN

Fax : 02 33 25 64 19

23, rue de l’Eglise - 61290 LONGNY AU PERCHE Tél. 02 33 73 65 13 - desvaux.cheutin@orange.fr

- TO U RO U V R E

9


Pourquoi tant de haine ? orsque des maîtres à penser s’obstinent à réveiller la réflexion, remettant ainsi en cause l’ordre établi, ils s’exposent à la vindicte des puissants qui se sentent alors, condamnés dans les abus qu’ils représentent. L’acharnement déployé par les défenseurs de la “vérité” licite pour exterminer les apôtres de l’espoir et de la libération est d’une force incontrôlable. Tous les moyens sont mis en œuvre pour atteindre le but qu’ils se sont fixés. De la délation aux faux témoignages, de la diffusion de contre-vérités, à la privation de liberté et à la torture physique, les atteintes proférées à l’encontre de la personne humaine sont coutumières. Trois grands procès, trois verdicts de mort, trois supplices, dans l’histoire de l’humanité, en témoignent avec éloquence : Le procès de Jésus, celui de Socrate et également celui de Jeanne d’Arc.

L

Histoire

Ces trois personnages, bien que les causes qu’ils défendaient fussent différentes, ont subi le même travestissement de la vérité sur leur engagement. Leur responsabilité dans le mouvement qu’ils avaient généré n’étant pas condamnable, aux yeux de l’humanité, chacun s’est vu reprocher des fautes imaginaires ou opportunes, mais qui étaient répréhensibles sur le plan procédural. Les “Huit Béatitudes” que Jésus avait exaltées dans le sermon sur la montagne ne constituaient pas, en elles-mêmes, une forfaiture mais remettaient en cause les intérêts des prêtres, du Sanhédrin et des Romains. La condamnation et le supplice qui s’en suivit devenaient inéluctables. De même, en affirmant sa foi en la raison humaine par laquelle l’homme peut atteindre la connaissance de soi et le bonheur, Socrate suscite chez de nombreux Grecs une hostilité farouche qui amènera à sa condamnation par Anytos, Mélitos et Lycon, à boire la ciguë pour impiété et corruption de la jeunesse. Pour Jeanne d’Arc, si l’acharnement à son encontre, de la part des autorités religieuses, politiques et morales est dû, comme pour Jésus et Socrate, à une réaction devant un danger potentiel qu’elle représentait, en revanche, son déclenchement se fera d’une manière moins fulgurante.

Esprit de liberté C’est que son existence est restée pleine d’énigmes. En premier lieu, on peut distinguer dans sa vie quatre mystères : la formation, la mission, l’abandon et la condamnation. À chacun de ces stades, les réactions et les oppositions ne seront pas les

Ciric / Alain Pinoges

Travestissement de la vérité

mêmes. Elle apparaîtra pour les uns comme une hystérique, pour d’autres comme une matoise inspirée par des politiques subtils, mais sera pour beaucoup, une sainte ne dépendant que de Dieu. Ce qui semble, par contre, de nos jours rallier tous les suffrages, c’est l’esprit de liberté et d’alacrité que Jeanne a représenté et qu’ont combattu les Cauchon, Lemaître, Charles VII, Henri VI, Richemont, La Trémoïlle et autres. Ils ont très vite compris que les leçons de la vie de Jeanne n’étaient pas à la gloire de l’Université, ni du Parlement, ni de l’Inquisition ni de la Justice séculière, ni de la Monarchie, ni des Princes. Comme pour Jésus et Socrate, les Grands et les Importants, à quelque parti, à quelque confession qu’ils appartinssent, se sont sentis condamnés par la vie de Jeanne, dans les abus de ce qu’ils représentaient. Comme Jésus et Socrate, Jeanne a donné sa vie pour conquérir sur les tyrans, cette liberté intérieure de l’âme, qui est la paix véritable.

Pierre Rives

N° Vert : 0 800 800 931 Notre choix respecter le vôtre E-mail : pf.bonhomme@wanadoo.fr - Site Internet : www.pompesfunebres-bonhomme.com 10


0500

Septembre 2012 Trimestriel

n°59

Orne

Diocèse de

Sées

Vivre la Fraternité

Relire l’Évangile Vivre la fraternité, pour un baptisé, c’est simplement faire comme Jésus, qui toute sa vie s’est mis au service des hommes et des femmes qu’il rencontrait. Vivre la fraternité, c’est donc relire l’Évangile pour

PHOTOS : CIRIC / ALAIN PINOGES

L

ancée en 2011 par les évêques de France, la démarche Diaconia 2013 s’épanouira en une grande fête de la solidarité à Lourdes en mai 2013 (Diaconia est un mot grec signifiant service). Elle est l’occasion de faire prendre conscience aux baptisés que la fraternité et le service des frères sont au cœur de la foi chrétienne, au même titre que la prière et le témoignage de sa foi. Fraternité veut dire préoccupation permanente des plus démunis, pas seulement en argent, mais aussi en précarité familiale, psychologique, sociale… À quelle occasion et comment chacun de nous entre-t-il en dialogue avec des personnes fragiles : en recherche de sens de leur vie, exilés, en attente d’écoute, etc.

retrouver Jésus et comprendre ce qu’il voulait faire : aimer tous les hommes. Vécue dans les paroisses et animée au plan national par les associations caritatives de l’Église (Secours catholique, Comité catholique contre la faim et pour le développement, Équipes Saint-Vincent-de-Paul, aumôneries…) la démarche était centrée en 2012 sur un regard de notre vie à partir des exemples de service donnés par Jésus lui-même et rapportés dans la Bible (Le bon Samaritain, le lavement des pieds…).

Aller à la rencontre En 2013, elle nous invitera à rencontrer des personnes en difficulté, au cours d’une fête (par exemple une fête des peuples qui existe dans plusieurs villes de l’Orne), d’une célébration, d’une rencontre d’écoute, etc. En mai 2013, des délégués des paroisses accompagneront des personnes isolées ou démunies, à Lourdes, pour la grande fête d’envoi vers une vie fraternelle permanente, cœur de la foi des baptisés.

Pierre DELCOURT, diacre

I


D.R.

La communauté Foi et Lumière Elle rassemble enfants, adolescents ou adultes ayant un handicap mental, entourés de leurs familles et de leurs amis. Le mouvement est né à l’occasion d’un pèlerinage organisé en 1971, à Lourdes. Notre communauté se réunit plusieurs fois dans l’année pour un temps d’amitié, de partage, de fête, de célébration, de prière. Elle se nomme “passerelle de l’amitié” : nous voulons être des passeurs d’espérance en allant témoigner de notre mouvement dans les différentes

paroisses. Foi et Lumière ouvre un chemin d’amitié avec la personne handicapée, découvrant en l’autre la présence de Jésus vivant. Alors, si tu te sens appelé par cette communauté, vient nous rejoindre. Contact : Cécile Charbonnel 02 33 29 17 61 cecilecharbonnel@free.fr

CCFD - Terres solidaires :

II

Le Comité contre la faim et pour le développement

À Mortagne-au-Perche, elle se compose d’une salariée à mi-temps, d’un prêtre accompagnateur et de sept membres associés. Sa mission particulière est d’être : - à l’écoute des personnes malades, âgées et de ceux qui les entourent, - une présence fraternelle, respectueuse du cheminement de chacun, porteuse de vie et d’espérance, - attentive aux évolutions de l’institution de soins et à leurs incidences éventuelles sur la qualité de la prise en charge des personnes et pour les personnels. Cette mission se manifeste concrètement par les points particuliers suivants : • prier avec le patient ou l’accompagner à un office religieux, • écouter un malade raconter les moments heureux de sa vie et le laisser pleurer doucement, • partager les instants de loisir, de détente, • tendre une oreille attentive à l’expression de ses craintes et de ses peurs, • demeurer silencieux auprès d’un malade anxieux qui ne veut pas s’endormir de crainte de ne pas se réveiller, • veiller un patient semi-conscient ou inconscient qui n’a personne à ses côtés. Contact Martine Lequeffrinec au 02 33 83 87 86 francois.lequeffrinec@wanadoo.fr

Pendant le carême 2012, nous avons accueilli Julienne, animatrice sociale pour Échoppe-Togo. Dès 1990, l’association a initié et développé, à Lomé et Kara, le microcrédit. Elle accorde de petits prêts successifs aux femmes démunies pour développer des activités génératrices de revenus. L’accompagnement apporté par des animatrices sociales permet de sécuriser l’activité et d’engendrer un réel processus de développement. Soutenir, rencontrer des organismes tels qu’Échoppe, c’est se mettre au service du frère démuni pour le sortir de la précarité. Contact : Jean-Marie Leroy Tél. 06 84 03 99 63 - jmleroy3@wanadoo.fr

Le relais Lumière, Espérance

D.R.

Orne Actualités

L’Aumônerie catholique de l’hôpital

Du 9 au 13 mai 2012, à Lourdes, nous avons participé au pèlerinage de “Relais Lumière, Espérance”. Ce mouvement regroupe des parents, des conjoints, des amis confrontés à la maladie psychique d’un des leurs. Le thème était : accueillir l’espérance. Nous sommes parties pour déposer nos fardeaux, rentrer en nous-mêmes et nous soutenir. Nous avons échangé nos joies, nos peines, nos douleurs, nos expériences : “petites lumières” apportées par chacun. Vraie réussite ! Catherine, Annick et Anne-Marie Contact : Anne-Marie Chuquard Tél. 02 33 29 29 10.


Fidesco, la foi coopérante

D.R.

C’est une ONG née de la communauté de l’Emmanuel. À la demande de diocèses, communautés religieuses, écoles catholiques du monde entier, elle envoie des volontaires, célibataires ou mariés, avec ou sans enfant, dans les pays en voie de développement. Ces missionnés sont infirmiers, médecins, instituteurs, professeurs, gestionnaires ou commerciaux de micro entreprises. Après une préparation de plusieurs mois, ils abandonnent leur emploi et leur logement, et offrent leurs compétences professionnelles pendant un à deux ans de leur vie. Contact tél. 01 58 10 74 80 contact@fidesco.fr Envoi en mission de 70 volontaires en juillet 2011.

Conférence Saint-Vincent-de-Paul Depuis plusieurs années, elle a pris la solitude comme thème d’action et de réflexion et a mobilisé de nombreuses associations pour que le gouvernement déclare la solitude Grande Cause Nationale en 2011. La solitude touche un français sur trois de tous les âges, tous les milieux, toutes les classes sociales. Le groupe de Bellême participe à ce combat : accueil des SDF, visites à la maison de retraite et à l’hôpital, aides financières ou matérielles aux personnes ou familles défavorisées, banque alimentaire, sorties promenades des résidents valides de l’hôpital… Contact : Jean-Noël Chapelle - Tél. 06 32 28 31 88 - chapelle.jean-noel@wanadoo.fr

Le Secours catholique rée de son mari et vivant avec ses Sandra revient de loin. Femme seule, sépa début 2012. Désespérée, elle fait appel 2 enfants, elle était au fond du trou au on va la voir, on l’aide financièrement au Secours catholique. Là, on l’écoute, nourriture. On lui conseille de faire un (150 €). On la fait profiter du panier de quelque temps, elle fait un stage de dossier de surendet tement. Au bout de un emploi. Telle est la mission du Seformation et aujourd’hui, elle a retrouvé se remettre debout. cours catholique : aider les personnes à Contact : Pierre Le Louarn urs-catholique.asso.fr Tél. 02 33 26 02 80 - sc-alencon@ seco

L’Œuvre d’Orient Œuvre d’Église, l’œuvre d’Orient est la seule association française entièrement dédiée au soutien des chrétiens d’Orient. Elle contribue à leur éducation, à leurs soins et les accompagne spirituellement depuis plus de 150 ans par le biais des évêques, des prêtres et des communautés religieuses. L’ultime motivation est d’aider les chrétiens d’Orient à rester sur place. Nous devons travailler à construire, entre gens de bonne volonté et à l’encontre de la violence, les conditions d’un “vivre ensemble” entre chrétiens et musulmans. Contact : Patrick Liban : - Tél. 06 27 43 36 62 pl.œuvre.orient@fr.oleane.com

ACAT, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture En 2012, le groupe domfrontais soutient de nouvelles actions en matière de droit de l’homme. En Chine, Alim, 37 ans, d’origine musulmane, est devenu pasteur évangélique. Emprisonné depuis 2008, il a subi deux procès sans possibilité de se défendre. Il a été accusé d’avoir fourni des secrets d’État à l’étranger et torturé. Le groupe veut apporter une aide à cet homme bafoué en empêchant qu’il tombe dans l’oubli (lettre au prisonnier et aux autorités politiques). C’est là, parmi beaucoup, un exemple de l’action de l’Acat. Contact : Claude Louvet louvetmarc@wanadoo.fr

AED, l’Aide à l’Église en détresse AED est une association créée en 1947 pour aider les réfugiés d’Allemagne de l’Est venant à l’Ouest. Face à la pénurie alimentaire, le fondateur collecte du lard : le père Werenfried, religieux hollandais, devient alors le “Père au lard”. Il crée aussi les chapelles roulantes facilitant la célébration de la messe là où il n’y a pas ou plus d’églises. Encouragée par Rome, la mission se développe derrière le rideau de fer, en Amérique du Sud, en Afrique. Le père Werenfried rédigea un petit catéchisme diffusé à des millions d’exemplaires. L’objectif de cette association est de diffuser la Bible, aider les séminaires et la construction d’églises. Contact : Patrick de Vaumas Tél. 02 33 35 22 12.

III


Répondre à des besoins et donner du sens

L

a délégation Orne-Calvados du Secours catholique accomplit sa mission avec pour objectif principal, la présence accrue sur les territoires de pauvreté, dans un partenariat renforcé avec tous les acteurs de solidarité. Cela se traduit par le souci d’une animation toujours plus large et d’une grande proximité avec les paroisses. Ainsi, nous souhaitons plus efficacement nous “associer avec les pauvres”. Les 27 équipes locales sont, dans l’Orne, au service de leurs frères en précarité avec le soutien de deux animatrices sur les pays d’Alençon et de Flers. Le Secours catholique Orne-Calvados, service d’Église, a mis en place une aumônerie. Sa mission est double : vivre la fraternité avec les plus pauvres et partager ensemble la recherche de sens.

Justice et dignité Ainsi sont proposés, aux personnes de toutes cultures et religions, des temps de relecture dans les équipes et des temps de partage sur le sens de la vie.

Pour soutenir sa mission, le Secours catholique s’appuie sur des valeurs de justice, de dignité et met en avant l’option préférentielle pour les pauvres. Pour faire rayonner la charité chrétienne, dans une solidarité concrète, les équipes mettent en œuvre plusieurs types d’activités. Elles ont comme premier souci l’accompagnement global de la personne en situation de précarité. Cela se traduit, entre autres, par des permanences d’accueil et des visites à domicile, l’accueil des personnes sans domicile fixe, des espaces vêtements, des boutiques solidaires, etc. Dans l’esprit de Diaconia, le Secours catholique porte l’espérance d’une société juste et fraternelle au service de l’homme, de tous les hommes, créés à l’image de Dieu.

Pierre Le Louarn, Président de la Délégation Secours catholique Orne-Calvados.

Orne Actualités

Concile Vatican II : Seize textes pour exprimer la foi de l’Église

L

e 11 octobre 1962, convoqués par le pape Jean XXIII, 2 540 évêques venus du monde entier se réunissent à Rome. C’est le concile Vatican II. Le Concile dure trois ans. À quatre reprises, les évêques se réunissent tous ensemble pendant plusieurs semaines. Ils organisent des groupes de travail sur des sujets précis et font des propositions qui sont discutées dans les grandes réunions, les séances plénières. Le Concile veut exprimer la foi de l’Église de façon à être compris par les gens d’aujourd’hui, il décide de grands changements dans la vie des catholiques.

Le Concile adopte seize textes

- sur la liturgie ; - sur le rôle de l’Église ; - sur l’Église dans le monde et dans son temps. • Neuf décrets sont des décisions pratiques sur la vie de l’Église : - sur l’activité missionnaire de l’Église, sur le rôle des évêques ; - sur la vie des prêtres, sur la formation des prêtres ; - sur le rôle des laïcs ; - sur les religieux et les religieuses ; - sur l’œcuménisme ; - sur les Églises catholiques d’Orient ; - sur les nouveaux moyens de communication. • Trois déclarations sont des chemins de réflexion : - sur l’éducation chrétienne ; - sur les relations avec les religions non chrétiennes ; - sur la liberté religieuse.

• Quatre constitutions expriment la foi des catholiques : - comment Dieu se révèle aux hommes ;

Le deuxième concile du Vatican est clôturé le 8 décembre 1965.

Les grandes décisions du Concile II ne s’agit pas de changer la foi de l’Église, mais de trouver de nouvelles façons de l’exprimer, plus adaptées aux hommes modernes et à leur façon de vivre. Sur beaucoup de sujets, les évêques du Concile n’inventent rien : ils essaient simplement de retrouver les façons de faire des premiers chrétiens.

PUBLICATION DU DIOCÈSE DE SÉES B.P. 25 - 61 500 Sées. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Guy Fournier Éditeur : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257 - 35 772 Vern-sur-Seiche - Tél. 02 99 77 36 36 - bse-ouest@bayard-service.com - www.bayard-service.com SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic - IMPRIMERIE : Du Loch. DÉPÔT LÉGAL : 3e trimestre 2012 - ISSN en cours Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit la présente maquette Orne Actualités, sans autorisation préalable et écrite de la part de Bayard Service. Tout contrevenant s’expose à des poursuites pénales.

IV


Conte

Le pommier était la fin de l’été. La campagne entière baignait dans une lumière chaude et éclatante. Les jardins, les champs et les vergers débordaient d’une joyeuse abondance. Lucien était un voleur. Dans le village, on se méfiait de lui, car on savait qu’il prenait tout ce qui traînait. Avec le temps, il s’était exercé à voler plus, plus souvent et plus grand. Depuis quelques semaines, il vidait le tronc de l’église et, enivré par sa hardiesse, il avait essayé, ce matin, de dérober la caisse du grand bazar. Cependant, cela n’avait pas marché car le marchand, revenu de son arrière-boutique, l’en avait empêché. Il avait réussi néanmoins à s’enfuir en bousculant l’homme sans ménagement.

C’

Insensible à la beauté qui l’entourait, Lucien fuyait. Soudain, épuisé, il s’arrêta sous un pommier chargé de fruits rouges et mûrs. Découragé, il s’assit et se mit à penser à la vie. À bout de force, il était sans espoir. Il ne savait où aller. Il avait le sentiment que le monde entier était contre lui, le détestant et cherchant à le punir. C’est alors qu’une pomme tomba sur ses genoux. Elle lui arracha un sourire. Elle était si grosse, toute rouge et encore brillante du chaud soleil d’été.

Il leva la tête et regarda ce pommier qui, si spontanément, lui offrait une pomme sans demander qui il était, ni ce qu’il était. Pour la première fois depuis longtemps, Lucien observa la nature et il fut émerveillé de voir en elle tant de générosité et tant d’abondance. Elle était là, impatiente de donner à tous, ses biens et ses douceurs, aux bons comme aux méchants. Lucien saisit la pomme et avec reconnaissance, croqua dans le fruit juteux et en mangea toute la chair jusqu’au cœur. Il l’ouvrit et se mit à compter les pépins. Trois, quatre, cinq. Il les garda dans sa main. Le soir tombait doucement et soudain, il fut ému par une pensée qui lui traversa l’esprit : Le misérable garçon qu’il était, venait de compter les pépins qui étaient dans une pomme, mais qui compterait les pommes que donneraient ces pépins ? N’importe qui peut compter les pépins dans une pomme mais Dieu seul compte les pommes dans les pépins. Puisse-t-il, lui qui voit tout, voir que mon cœur désire maintenant donner des fruits de bonté et d’amitié et me donner la force de retourner chez moi afin de les partager avec les miens. Ce soir-là, Lucien s’endormit en paix, sous un ciel clairsemé d’étoiles. Demain, sous la bannière de l’amour du prochain, s’annonçait heureux.

Lucien observa la nature et il fut émerveillé de voir en elle tant de générosité et tant d’abondance

Pierre Rives

PLOMBERIE - CHAUFFAGE Tél./fax : 02 33 25 20 88 Port. 06 16 82 10 12

Energies renouvelables Entretien Neuf et Restauration - Ramonage Installation Sanitaire Le Larry - 61190 TOUROUVRE

COUVERTURE - ZINGUERIE - MAÇONNERIE AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Arnaud TIREL

Terrassement avec Mini pelle 6, rue des Accacias - 61300 CRULAI Tél. 02 33 34 40 90

TAXI Longny-Tourouvre

Toutes distances Rééducation - Hôpitaux

Remboursement par toutes Caisses - Voitures climatisées

TAXI T. BACLE

Tél. 02 33 73 67 22 - 02 33 25 68 69

10, rue de l’Église - 61290 LONGNY-AU-PERCHE

Port. 06 76 77 47 70 - 06 76 77 47 71

Philippe Giraud SCULPTEUR CM Rémalard - 15459 37475 00010401201 23

L’ATELIER DE LA PIERRE ZI Les Réhardières - 61290 LONGNY AU PERCHE

Tél. 06 37 72 60 67

Email : philippegiraud@nordnet.fr http://www.atelierdelapierre.fr

15


J’ai lu pour vous…

Pourquoi donc être chrétien ? de Timothy Radcliffe Éditions CERF 2005 Radcliffe entre chez les Dominicains en 1965. Ordonné prêtre en 1971, il enseigne l’Écriture sainte à l’université d’Oxford. En 1987, il est élu “Provincial d’Angleterre”, puis en 1992, “Maître général” de l’ordre des Prêcheurs. C’est à cette période qu’il se fait connaître, au niveau international, pour ses analyses et ses prises de position sur la société contemporaine, la situation de l’Église catholique, la vie chrétienne et religieuse. La finesse et la profondeur de ses réflexions, la simplicité de ses propos et son sens prononcé de l’humour, ont contribué à faire de lui une personnalité catholique de premier plan. Dans son livre : Pourquoi donc être chrétien, Timothy Radcliffe ne parle pas avec la langue de bois, il parle clairement pour des hommes de son temps. Il est prêcheur. Il passe en revue un certain nombre de domaines dans lesquels les chrétiens doivent faire la différence, c’est-à-dire garder leur indépendance. Le fil conducteur qui traverse l’ouvrage est l’espérance. “L’espé-

Culture

J’ai vu pour vous :

rance est suspendue à la certitude que l’existence humaine a une raison d’être ultime” (p. 13) Dieu est présent dans la vie de chaque individu et cette présence se manifeste par la liberté, la joie et l’amour. Timothy Radcliffe nous présente l’Église comme une famille où l’on est heureux de se retrouver ensemble, avec nos différences. Ce livre en appelle à tous ces jeunes et moins jeunes qui, pour des raisons qui leur sont personnelles, ont délaissé, un jour, “l’Institution Église”. Il leur présente un nouveau souffle spirituel afin qu’ils redécouvrent dans la vérité du message la “vraie” tradition de l’Église.

Pierre Rives

L’Alouette

L’Alouette, une pièce en un acte de Jean Anouilh (créée au théâtre Montparnasse en 1953, avec Suzanne Flon dans le rôle de Jeanne d’Arc). Reprise cette année dans une mise en scène de Christophe Lidon avec Sara Giraudeau : “Jeanne d’Arc. Un mythe. Une jeune fille innocente et pleine de bon sens, diablement forte et courageuse… La petite bergère, seule, face à la justice des hommes, va revivre son épopée devant ses juges. Avec son esprit aiguisé et son sens de l’humour, Jean Anouilh dresse, loin des représentations habituelles de Jeanne, le portrait d’une femme passionnée et éternellement moderne, devenue immortelle en incarnant le sens de la liberté, l’intelligence, la sagesse du peuple, l’indépendance face à la sottise bornée des puissants et des institutions établies dans leurs certitudes.” Jeanne d’Arc, l’Alouette, est à Rouen, face à ses juges. La pièce alterne entre les scènes d’accusation et les flash back qui retracent la vie de la pucelle. Si Jeanne doute d’elle-même, elle ne doute jamais que Dieu est avec elle, et c’est dans cette certitude qu’elle puise sa force “d’avoir la France sur le dos”. Anouilh nous montre une

Jeanne fragile mais déterminée, investie d’une mission qui la dépasse. Face à ses juges, elle laisse Dieu répondre par sa voix et cette femme-enfant ne baisse pas les yeux. Naïve, confiante et souvent insolente, c’est d’une Jeanne humaine dont il est question, et le rire se mêle à l’admiration pour cette pucelle joyeuse, pure et obstinée. En tunique de coton, puis en fausse cotte de maille, la fille d’Anny Duperey et de l’acteur disparu, Bernard Giraudeau, est bien “cette petite alouette chantant dans le ciel de France, au-dessus de la tête de leurs fantassins…” En attendant de revoir la pièce, peut-être un jour en DVD, à lire avec délectation. L’Alouette, collection Folio, chez Gallimard.

Béatrice Jacquand

Le Bourg

PEINTURES, SOLS, PLAQUES DE PLÂTRE, VITRERIE & REVÊTEMENTS

Chalumeau Automobiles Thierry Chalumeau

Tél. 02 33 24 58 80 61300 l’AIGLE 16

RN12 “Le Paradis” 27130 VERNEUIL/AVRE

Tél 02 32 32 48 48 Fax 02.32.32.24.53

Terrassement Assainissement Voiries Démolition Clôtures

61290 NEUILLY/EURE ✆ 02 33 73 97 93 - Port. 06 09 36 07 26 - Fax 02 33 83 06 96

MAÇONNERIE COUVERTURE CARRELAGE Le Bourg - 61190 MOUSSONVILLIERS • Tél. 02 33.25 43 23 MEUBLES - SALONS - LITERIES - RANGEMENTS - DÉCORATION

Tél. 02 32 32 05 49 Fax : 02 32 37 55 69

RN 12 - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE


La table de Jean-Claude

La saison des champignons ommençons par une petite et courte histoire de la mycologie. Les Grecs récoltaient déjà des champignons mais, peu en ont fait référence dans leurs écrits. Les Romains en consommaient beaucoup et c’est Pline l’Ancien, au Ier siècle après J-C, qui sera le premier à aborder explicitement, quoique très succinctement, les premières notions du règne fongique et à mentionner, dans son histoire naturelle, une classification des champignons comestibles et vénéneux. Est-ce ce début de connaissance de la toxicité de certaines espèces qui mènera au premier empoisonnement volontaire de l’histoire au moyen d’un champignon ? Rappelons-nous du fameux épisode de l’empoisonnement de l’empereur Claude Ier : Le souverain, particulièrement friand d’oronges, fut peut-être emporté, non par un banal poison dont les conspirateurs de tous bords avaient le secret, mais par quelques amanites phalloïdes incorporées dans son plat préféré par sa “chère et tendre” épouse Agrippine, qui l’aurait fait préparer par l’empoisonneuse officielle Locuste. Les champignons sont entrés dans l’histoire par le biais d’un “beau crime conjugal”, mais aussi par Cicéron, qui fut intoxiqué par un plat de clitocybes que son cuisinier avait confondus avec des chanterelles. Il faut donc bien se méfier de son cuisinier, de ses amis, mais également de son épouse… quand un plat de champignons se présente à notre table ! Nous allons éviter, dans cette rubrique qui se veut gastronomique, d’aborder les champignons vénéneux et parler plutôt des comestibles. Ils sont nombreux, bien que sur 3 500 variétés de champignons recensées en France, seules 150 environ soient comes-

C

tibles et il n’en reste qu’une vingtaine, qui font les honneurs de la cuisine ! Après la cueillette qui se veut méticuleuse avec un couteau – pour ne pas les arracher – et un panier d’osier ou une caissette en bois – éviter les sacs plastiques –, il vous faudra les éplucher délicatement, les laver ou non suivant leur variété et leur état (toujours à l’eau courante pour éviter qu’ils ne se gorgent d’eau) et les couper en morceaux. Puis, il convient de les cuire en deux fois : la première à l’huile – ou mieux à la graisse d’oie ou de canard –, une deuxième fois, en remplaçant la matière grasse par du beurre à l’ail ou à l’échalote. Vous pouvez en déguster toute l’année suivant les espèces mais toujours en

petite quantité car ils sont lourds à digérer. Parmi les champignons les plus connus, nous pouvons citer bien sûr les petits champignons de Paris, les pleurotes, les girolles, les chanterelles, les trompettes des morts, les coulemelles, les bolets, les cèpes, les morilles mais aussi, certains moins connus avec des noms empreints de poésie ou d’inquiétude tel que la vesse-de-loup, le lactaire délicieux, l’amanite tue-mouches, le cortinaire à odeur de bouc, le coprin chevelu, le pleurote en huître, le bolet élégant, la langue de bœuf, l’oreille de Judas, etc.

Jean-Claude Chevalier

Champignons de Paris farcis à la scandinave • 2 gros champignons de Paris par personne, bien frais et fermes. • 1 œuf. • 1 cuillerée de crème fraîche. • Poivre et épices selon votre goût. • Œufs de lump ou de saumon. • Du saumon frais ou tout autre poisson à votre convenance. • Du saumon fumé. • Ciboulette, cerfeuil, persil, basilic, aneth ou toute herbe à votre goût. • Des crevettes roses. • 1 échalote. • Éplucher les champignons de Paris, les essuyer, retirer les queues et poser les têtes sur un plat allant au four. • Hacher les pieds de champignons, le saumon cru, les herbes fraîches, la moitié du saumon fumé et l’échalote. • Dans un saladier faire une farce bien homogène en mélangeant le hachis (saumon, herbes, la moitié du saumon fumé haché et queues des champignons) avec l’œuf, la

crème fraîche et les épices ; ne surtout pas saler. • Farcir vos têtes de champignons et ajouter une noisette de beurre sur chaque tête. • Faire cuire doucement jusqu’à cuisson des champignons, le dessus doit être bien doré. • Servir chaud avec en décor : les crevettes, une pointe d’œuf de saumon sur le dessus et le reste de saumon fumé en lanières. À déguster en entrée ou en plat ; froid avec une sauce-crème* ou chaud accompagné d’un joli petit vin blanc tel un chablis, un bourgogne aligoté ou un riesling, avec modération comme d’habitude. Moi, je les préfère chauds avec une salade du jardin. Bon appétit ! * Pour la sauce-crème : il s’agit tout simplement de crème fraîche liquide, salée et poivrée, à laquelle on ajoutera un peu de vinaigre, ou du citron, et de la ciboulette. À servir froide.

Thierry

GAZON Commeauche - 61190 AUTHEUIL

Tél. 02 33 73 50 72 - Port. 06 88 63 18 77 thierrygazon@orange.fr

RICHARD LAUNAY

TERRASSEMENT - DÉMOLITION CRÉATION ET CURAGE D’ÉTANGS FOSSES TOUTES EAUX - LOCATION PELLE Le Mineraie - 61290 Moulicent - Tél./Fax 02 33 25 77 62 - Port. 06 16 51 05 27

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! 17


Livre de vie Baptêmes

Mariages

Irai

Chennebrun

23 juin : Tom Joui

Le Mage

26 mai : Laurent Trioreau et Angéline Bourgeois

21 juillet : Camille Fortès

L’Hôme-Chamondot

Longny-au-Perche

18 août : Romain Dubois et Mathilde Puech

29 avril : Romain Legrand 13 mai : Benjamin Huard, Louis Maï, Victor Clavier 27 mai : Nuño et Ruben Dos Prazeres, Lalie Salomé 10 juin : Sarah Fassier 17 juin : Titouan Vilfayeau, Mathéo et Maorys Vaudron, Rose Coignard 30 juin : Achille Doin 22 juillet : Julien Blanchard

Funérailles Autheuil 7 mai : Thierry Vaugeois, 48 ans

Longny-au-Perche

Beaulieu

7 juillet : Eddy Freschard et Tatiana Carda 21 juillet : Paul Tirvaudey et Pauline Millet 25 août : Loïc Main et Angélique Gauthier

8 juin : Maxime Gosnet, 87 ans

Chennebrun 28 juin : Marie-Thérèse Guilmeau, 80 ans

Irai

Marchainville

26 juin : Odette Leys, 87 ans

Marchainville

23 juin : Laurent Durand et Céline Hureau

L’Hôme-Chamondot

9 juin : Margaux Lecomte

Moussonvilliers

Neuilly-sur-Eure

23 juin : Patrice Foissart et Béatrice Butruille

Longny-au-Perche

6 mai : Jérémy Bello, Éméline Tritten

Prépotin

Vie paroissiale

11 août : Max Elsermans et Rachel Chesnel 18 août : Marc Le Chatelier et Margot Jacquand

12 juillet : Martial Roche, 80 ans 5 mai : Madeleine Peltier, 95 ans 20 juillet : Hubertine Amossé, 92 ans

Neuilly-sur-Eure

13 mai : Gabriel et Manon Prévost

26 mai : Jean-Baptiste Cirou et Stéphanie Jusseaume

Moussonvilliers

Randonnai

Randonnai

28 avril : Julie Lorgerie 5 mai : Emma Lebigre, Camille Jundt 19 mai : Louis et Jules Caillon 30 juin : Lilou Lourenço, Arthur Bizet 14 juillet : Maëlys Caro, Zoé Sténégri

9 juin : Yoann Blais et Stéphanie Canario

Neuilly-sur-Eure

Tourouvre 29 avril : Manon Duyck 13 mai : Vincent Lechardeur 27 mai : Agathe Burger 10 juin : Loane Derouin, Louis Domin-Fassero 17 juin : Éline Deschamps 1er juillet : Hugo Da Benta 15 juillet : Kaitlyn Jacquelin

6 juin : Paul Thomas, 68 ans 23 mai : Brigitte Paris, 93 ans 4 juillet : Francis Vercasson, 67 ans

Saint-Maurice-lès-Charencey 30 juin : Piotr Kapusta et Stéphanie Renard 28 juillet : Augusto Pinto Da Silva et Maria-Luiza Marques Da Silva Racha 11 août : Thierry Maillot et Claudie Chauvat

Tourouvre 2 juin : Franck Greco et Élisabeth Lecellier 16 juin : Damien Mauguin et Anaïs Célestin 21 juillet : Jean-Marie Brochu et Élisabeth Baggio

NORMANDIE

Randonnai 21 mai : Rosa Greco, 85 ans 26 juin : Simone Monfort, 81 ans

Saint-Maurice-lès-Charencey 22 juin : Fabien Storti, 27 ans

Tourouvre 27 avril : Jean Boucher, 91 ans 9 mai : Danielle Coyteux-Launay, 72 ans 21 juin : Raymonde Signeux, 101 ans 19 juillet : Georges Jousselin, 87 ans 20 juillet : Marie Desvé, 92 ans 23 juillet : Lucien Jarrier, 87 ans

Eric LEYS Demeures de caractère

MENUISERIE - ÉBÉNISTERIE Fabrication traditionnelle sur mesure Philippe DUBOIS - Bellevue - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 83 60 57 - Fax 02 33 83 28 71

Merci nos annonceurs !

BROTZ - 61290 L’HÔME-CHAMONDOT TÉL. 02 33 25 74 91 - FAX 02 33 83 70 04

POMPES FUNÈBRES - MARBRERiE

JEAN-PAUL MOUSSET

✗ Transport de corps avant et après mise en bière ✗ Chambre funéraire ✗ Organisation complète des obsèques ✗ Contrats obsèques ✗ Menuiserie fabricant 61560 Saint-Germain-de-Martigny - Tél. 02 33 25 30 68

Menuiserie - Charpente - Escaliers Jean LAVENANT

depuis 1983 en 4 versions :

n°1 La Plaine de Villeneuve 28340 ROHAIRE - Tél./Fax 02 37 37 50 17

18

Existe e mots• petits (3-6 ans) • junior (6-12 ans) ans) d x u je mpion (+ 15 des ille (+ 10 ans/adultes) • cha

• fam Edité par MEGABLEU - 61190 RANDONNAI Tél. 02.33.85.25.00 - Fax 02.33.85.25.04/E-mail : info@megableu.com


Dimanches et célébrations Pour connaître les horaires des messes chaque week-end, consulter : - les feuilles affichées chaque mois à la porte des églises. - le site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com - le répondeur : 02 33 25 73 21

• Dimanche 23 septembre : Pèlerinage paroissial de rentrée à Notre-Dame de Pitié. Messe à Longny à l’église paroissiale à 10 h 30, pique-nique partagé et vêpres à Notre-Dame de Pitié à 15 h 30

le calendrier habituel est le suivant : • Randonnai : samedi 18 h 30 • Saint-Maurice-lès-Charencey : les 1er, 3e et 5e dimanches du mois à 9 h 30 • Chennebrun : les 2e et 4e dimanches du mois à 9 h 30 • Tourouvre : dimanche à 11 h • Longny : dimanche à 11 h (ou samedi à 18 h avec la catéchèse des 6e, 1 fois par mois) • Neuilly-sur-Eure : dimanche à 11 h.

• Dimanche 30 septembre : Bubertré à 11 h (pas de messe à Tourouvre)

Fêtes patronales • Samedi 8 septembre : Normandel à 18 h 30 • Dimanche 9 septembre : Gournay-Le-Guérin à 9 h 30 et Bizou à 11 h • Samedi 15 septembre : Malétable à 18 h 30

• Jeudi 1er novembre : 9 h 30 à Saint-Christophe, 11 h à Tourouvre, Neuilly et Longny Commémoration des fidèles défunts Messes avec les familles en deuil depuis un an • Samedi 3 novembre : 18 h 30 à Randonnai • Dimanche 4 novembre : 9 h 30 à Saint-Maurice, 11 h à Tourouvre, Neuilly et Longny

• Dimanche 7 octobre : Moulicent à 11 h (pas de messe à Longny)

Fête de la Toussaint

Crèches

Permanences et confessions • Samedi 27 octobre, 11 h à Longny et Tourouvre

Aux vacances de Noël, pas d’église sans crèche ! Pas de crèche sans temps de prière !

Célébrations du pardon • Vendredi 26 octobre : 10 h à Tourouvre, suivie de la messe • Mercredi 31 octobre : 10 h à Longny, suivie de la messe Toussaint • Mercredi 31 octobre : 18 h 30 à Randonnai

Nous renouvelons de nouveaux cette année l’appel lancé l’année dernière à toutes les bonnes volontés ! Regroupez-vous par commune, entre voisins, avec les enfants, pour bâtir une crèche dans votre église. À vous de la confectionner avec les moyens à votre disposition ! Elle sera belle de l’énergie que vous y aurez mise et de l’amitié que vous aurez vécue grâce à ce projet. Là où une crèche sera construite dans les 32 communes de la paroisse, faitesle-nous savoir. Nous nous engageons à organiser un temps de prière, de visite à l’église, pendant les vacances de Noël. Les crèches pourront y rester jusqu’au 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple. Merci à tous les participants de l’année dernière. Vous voulez avoir l’occasion d’ouvrir l’église de votre village ? Saisissez-la !

Pèlerinage à Notre-Dame de Pitié : 23 septembre Toute la paroisse se retrouvera le dimanche 23 septembre pour notre rentrée pastorale à Longny. Ce sera aussi la messe de rentrée des catéchismes : • Messe à 10 h 30 à l’église Saint-Martin, suivie de la procession à la chapelle Notre-Dame de Pitié avec les bannières des 32 communes de la paroisse. (Bannières à rapporter à Longny). • Pique-nique partagé au Foyer de l’abbé Brionne. • Vêpres à 15 h 30 à la chapelle Notre-Dame de Pitié.

Entreprise de peinture Peinture intérieure/extérieure - Papiers peints Revêtements de sols & murs Tél. 02 33 25 46 48 Lieu-dit RIALIN - 61400 ST-HILAIRE-LE-CHATEL Tél. 02 33 25 46 48 - Port. 06 86 65 59 21 Port. 06 86 65 59 21

TANNERIE DU PERCHE EURL 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 25 70 18

NATURALISATION TANNAGE TOUTES PEAUX

Fax : 02 33 83 29 90 FABRICATION DE VÊTEMENTS Email : latannerieduperche.chez.tiscali.fr SUR MESURE

JARDINERIE • PEPINIÈRE • ANIMALERIE • DÉCORATION

Sarl Jardinerie JULIEN

ZA Saint Marc 61110 DORCEAU Tél. 02 33 73 76 06 - Fax : 02 33 83 55 79 Email : dirdorceau@jardiland.com

19


De quelle foi parlons-nous ?

L

e mot foi, qui a pour synonymes confiance, conviction, croyance, fidélité ou encore spiritualité, entre dans diverses expressions ou citations. Voici quelques expressions auxquelles nous nous référons de temps en temps, ainsi que quelques citations de personnalités connues ou moins connues mais qui nous rappelleront des événements ou situations nous concernant.

Lâcher de ballons de la cathédrale Notre-Dame de Sées.

Commençons par une citation de notre Bienheureux pape Jean-Paul II :

“C’est de la foi qu’il faut partir pour pratiquer la charité.” Ou encore, citons Gilbert Cesbron, à la tête du Secours catholique dans les années 1972 et auteur de, entre autres, de Chiens perdus sans colliers :

“Avec la foi, on ne fait pas grand-chose ; sans la foi ; RIEN.” N’oublions pas Robert Hossein metteur en scène de Une femme nommée Marie, pièce jouée à Lourdes en 2011 :

“Il faut croire en Dieu pour avoir foi dans les hommes.” Et pour finir, Marcel Proust :

Expressions et citations

“L’espérance est un acte de foi. “ Venons en maintenant aux expressions incluant le mot foi, elles sont nombreuses et pas toujours en relation avec ce que nous entendons par foi : Elle peut être bonne, mauvaise, absolue, ancestrale, à toute épreuve, sincère, naïve, du charbonnier, mauvaise et inadmissible, mauvaise et totale et surtout, toute bonne. On peut aussi recourir à la mauvaise foi, réveiller sa foi, abuser de la bonne foi, perdre la foi, être sans foi ni loi et faire sa profession de foi en déclarant ses convictions religieuses ou politiques. Penchons-nous sur quelques expressions citées ci-dessus : • Sans foi ni loi : qui est contraire à la morale, qui est immorale • Recourir à la mauvaise foi : utiliser la malhonnêteté. Deux expressions qu’il faudrait éviter d’employer ou de mettre en application tellement la signification est négative.

Peinture d’une église de Castellón de la Plana (Espagne).

En revanche, sont de connotations positives : • Réveiller la foi : raviver la croyance comme nous le signifie dans ce texte frère Roger de Taizé :

“Où que tu sois sur la terre, toi qui voudrais percevoir le mystère qui est au cœur de ton cœur, pressens-tu en toi, même fugitive, la silencieuse attente d’une présence ? Cette simple attente, ce simple désir de Dieu est déjà le commencement de la foi”. Et enfin, n’oublions pas la profession de foi : c’est l’affirmation publique de notre foi, qu’elle soit religieuse ou politique. Chaque dimanche, notre assemblée, réunie pour la messe, récite le crédo pour professer sa foi et, lors de chaque veillée Pascale, les catholiques renouvellent les promesses de leur baptême. La profession de foi marque une étape importante dans la vie d’un jeune qui passe de l’enfance à l’adolescence et notre devoir, à nous communauté chrétienne, est d’accompagner cette foi fragile et timide mais aussi, quelquefois, forte et profonde.

Jean-Claude Chevalier.


les chemins de sainte anne 68