Issuu on Google+

Randonnai

Trimestriel Juin 2012

Saint-Mauriceles-Charencey Chennebrun

n°67

Tourouvre Longny au-Perche

Neuilly sur-Eure

-

Faiblesse et force de l’être humain ans notre monde actuel, la valeur qui a le vent en poupe est la force. Mieux vaut être fort ; et tant pis pour les faibles ! La faiblesse est comprise comme une tare, une condamnation : ceux qui sont faibles l’ont bien cherché ! Seul le fort peut réussir et en a le droit. Lui seul est légitime !

D

David contre Goliath Rappelez-vous le jeune David et le géant Goliath : ce n’est pas toujours le fort qui gagne. La Bible renverse les valeurs en annonçant la chute finale des violents et la promotion des petits. Ce n’est pas une apologie de la faiblesse, mais la glorification de la “force de Dieu pour le croyant” (Romains 1, 16). Étonnant paradoxe de la force dans la faiblesse, quand celui qui croit se sent bien démuni humainement et accueille en lui la force de la foi, la force de Dieu.

Nous sommes, hélas, bien loin des valeurs prônées par l’Évangile et vécues par Notre Seigneur Jésus-Christ. Comme le rappelle le père Charles Lenoir, Jésus a assumé la Chacun faiblesse humaine jusque dans sa mort sur Et les non-croyants ? Chacun peut faire peut faire la Croix pour révéler, par sa Résurrection, l’expérience, en assumant et surmontant la force de l’amour et de la vie. Saint Paul une épreuve, d’un nouveau départ possible, l’expérience lui-même suit le chemin de Jésus quand d’un surcroît de vie. C’est sur ce concept […] d’un de résilience, élaboré par Boris Cyrulnik, il dit : “[Le Seigneur] m’a déclaré : “Ma nouveau grâce te suffit : ma puissance donne toute que s’arrête un moment votre journal padépart sa mesure dans la faiblesse.” Je n’hésiteroissial. Vous trouverez aussi les rubriques rai donc pas à mettre mon orgueil dans habituelles. J’attire votre attention sur le possible. calendrier des messes de cet été, quelque mes faiblesses, afi n que la puissance du peu bouleversé par le départ du père Lenoir. Christ habite en moi. C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les Après la pluie, le beau temps ; après l’hiver, faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, le printemps ; après la mort, la renaissance. L’être lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort” humain a en lui une force étonnante : l’optimisme. (2 Corinthiens 12, 9-10). Pour le croyant, ce n’est pas une utopie : elle s’appelle foi, espérance, charité. Bonne lecture.

Père Édouard Leger

Édito

6117

Journal d’information de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche Diocèse de Séez


[[[ Sommaire ]]] Vie paroissiale 3 > Brèves 18 > Livre de vie 19 > De dimanche en dimanche

Dossier la résilience 4 > Boris Cyrulnik : une référence

7

8 9

Culture 10 > Bruce Tout Puissant, une bien heureuse surprise > Conte : Manuel 15 16 > J’ai vu et lu pour vous

• Longny, Bizou, Le Mage, L’Hôme-Chamondot, Malétable, Marchainville, Monceaux, Moulicent, Saint-Victor-de-Réno • Neuilly-sur-Eure, La Lande-sur-Eure, Les Menus, Le Pas-Saint-L’Homer • Randonnai, Bresolettes, Irai • Saint-Maurice-lès-Charencey/ Chennebrun, Armentières, Beaulieu, Gournay-le-Guérin, La Poterie-au-Perche, Moussonvilliers, Normandel, Saint-Christophe-sur-Avre • Tourouvre, Autheuil, Bivilliers, Bubertré, Lignerolles, Prépotin, La Ventrouze

Ce journal est le vôtre N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, idées de reportages, en écrivant au presbytère de Tourouvre ou en nous envoyant un courriel à cheminsdesainteanne@gmail.com Pour que ce journal vive, nous avons besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez adresser vos dons au journal à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne”

Orne actualités I > La juste place de l’animal

Cuisine 17 > La table de Jean-Claude

[[[ Comité de rédaction ]]] > Père Édouard Leger > Jean-Claude Chevalier, Neuilly-sur-Eure > Yves et Nicole Delplanque, Randonnai, > Robert Duyck, Gournay-le-Guérin, > Emmanuelle Esnol de France, Randonnai, > Marcel Fonte, Tourouvre, > Béatrice Jacquand, Tourouvre, > Pierre Rives, Prépotin > Ombeline Simonin, Longny, Nous remercions pour leur témoignage ou leur participation : > Vincent B. > Xavier Girard > Père Charles Lenoir > Éric Quenardel

Adresse où nous écrire : Presbytère de Tourouvre 6 place du Canada, 61 190 Tourouvre téléphone : 02 33 25 73 21, site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com courriel : ste-anne.tourouvre@sfr.fr cheminsdesaintanne@gmail.com

Vie paroissiale Soirées de carême en soutien à la communauté de La Nouvelle Alliance de Montligeon Deux soirées ont réuni une soixantaine de personnes. Après une présentation de la communauté, son histoire, les sœurs, leur vie, sœur Cécile et sœur Marie-Aimée ont indiqué les travaux envisagés pour l’agrandissement du prieuré, qui permettra d’accueillir les nouvelles sœurs qui frappent déjà à la porte. Heureux d’avoir participé au projet, nous pouvons continuer à les aider !

Le départ du père Charles, des changements dans la paroisse Avec le départ du père Charles et l’absence du père Armand (Congolais) cet été, le rythme des messes va être perturbé durant juillet et août. Merci de bien regarder le calendrier des célébrations en fin de journal et de consulter les affichages dans les églises de la paroisse ou sur le site Internet www.sainteanneduperche.com Depuis 11 ans, le père Charles est au service de la paroisse. Nous lui dirons merci et aDieu à la messe unique le dimanche 24 juin à 11 h à Longny. Si vous voulez participer au cadeau qui lui sera offert, envoyez dès maintenant votre offrande au presbytère de Tourouvre en précisant “Cadeau au père Charles”. Chèque à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne-du-Perche”. Grand merci pour votre participation !

Denier de l’Église Publication de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche RESPONSABLE DE LA RÉDACTION : Béatrice Jacquand ÉDITEUR : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257, 35 772 Vern-sur-Seiche, Tél. 02 99 77 36 36 bse-ouest@bayard-service.com www.bayard-service.com DIRECTEUR DE PUBLICATION : Didier Robiliard SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic.

Une nouvelle campagne est déjà commencée. Merci de votre aide si précieuse pour la paroisse et le diocèse.

IMPRIMEUR : Du Loch (Auray - 56) Dépôt légal à parution D.R.

5 6

sur la résilience > la naissance d’un homme nouveau > “Un coup dur” transformé par Dieu Renaître après une dépression : un don de Dieu > “La résilience me conduit vers la prière” Le mystère de la Croix : le Christ change la mort en chemin de vie > Gilbert Chevalier : sa Foi, sa Famille, son Travail… > De Brest au Népal... à vélo !

Paroisse Sainte-Annedu-Perche

GARAGE Joël BELLANGER 26. rue Mondrel

61190 TOUROUVRE ✆ 02 33 25 73 12 - Fax 02 33 25 31 95

DE LONGNY-AU-PERCHE Tél. 02 33 83 57 20 Lundi de 13h30 à 17h - Mercredi et vendredi de 9h à 12h Vendredi après-midi sur rendez-vous de 13h30 à 17h S’engage au quotidien auprès des familles, des enfants, des personnes âgées, handicapées ou malades.

Décoration sur porcelaine et faïence Pièces uniques faites main et signées - Art de la table Cadeaux de naissances, Communions, Mariages, anniversaires, etc. Décoration, pieds de lampes, carreaux, Fresques en faïence - Plaques de maison - Portraits Cadeaux personnalisés sur commande - Cours et stages. Ouvert : vendredi et samedi de 11h à 18h - sur rendez-vous les autres jours Les Epasses - 61290 MOULICENT - Tél. 02 33 25 53 90 porcelaines-eglantines@orange.fr - http://www.porcelaines-eglantines.com

2

Vous pouvez passer vos commandes du mardi au jeudi


Des baptêmes d’adultes Lors de la veillée pascale le 7 avril dernier, Ophélie a reçu le baptême et la première communion. Après deux années de préparation à son rythme, Ophélie a été appelée au baptême par notre évêque, Mgr Jacques Habert. C’est beau de voir une jeune rencontrer Jésus et l’accueillir dans sa vie. Notre communauté chrétienne accueille de nouveaux membres. Rendons grâce à Dieu !

Rentrée des catés en septembre 2012

Les calendriers de l’année vous seront donnés aux réunions de parents avec les dates des retraites et célébrations de première communion et de profession de foi.

Tous les enfants nés en 2005 ou en CE1 à la rentrée prochaine, baptisés ou non, sont les bienvenus. Pour les inscriptions nouvelles, merci aux parents, dont les enfants ont été baptisés en dehors de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche, de venir avec la date et le lieu du baptême de leur enfant (apporter la carte catholique reçue au baptême, ou le livret de famille catholique si vous êtes mariés à l’église). Les réunions de parents de tous les niveaux (CE1, CE2, CM1, CM2, 6e ) auront lieu à : • Longny : mercredi 5 septembre à 20 h, au foyer de l’abbé Brionne. • Saint-Maurice : jeudi 6 septembre à 20 h, salle paroissiale. • Randonnai : vendredi 7 septembre à 20 h, à l’église. • Neuilly : lundi 10 septembre à 20 h, salle du presbytère. • Tourouvre : mercredi 12 septembre à 20 h au presbytère. Les 6e de toute la paroisse se rassemblent à Longny les samedis après-midi, une fois par mois, avec animation de la messe de 18 h.

HOTEL DE FRANCE BAR RESTAURANT

Annie et Denis Gérard Ouvert du mardi au dimanche midi Menu et carte

61190 TOUROUVRE

Tél. 02 33 25 75 55 - Fax 02 33 25 69 43 Du mardi au vendredi : menu à 12 € uniquement le midi

Vie paroissiale

D.R.

De nouveau, le relais de Randonnai et les habitués de la messe du samedi soir étaient à la fête. Emmanuel (reconnaissable à son écharpe blanche), résident au foyer de La Beaugeardière, a reçu le baptême le 10 mars. Avec le petit groupe de résidents qui se réunit tous les mois, Emmanuel s’était préparé au baptême et à la première communion. La communauté de Randonnai est devenue pour chacun une nouvelle famille. La joie d’Emmanuel était communicative. Merci à tous !

Marche paroissiale du début d’été Elle aura lieu le dimanche 8 juillet entre Moulicent, Marchainville et L’Hôme-Chamondot. Notez dès maintenant l’unique messe pour la paroisse, ce dimanche à 11 h à Marchainville. Venez marcher avec nous dès le matin, rejoignez-nous pour la messe – avec votre pique-nique ou non – ou seulement l’aprèsmidi pour la marche. Bref, une formule à la carte pour découvrir les petits chemins de la paroisse.

Bernard SOULIER

Menuiserie - Ebénisterie - Ouvrage de style ou classique

Bois et Fleur de Lys

Maitre Artisan

Portes, fenêtres, boiseries, escaliers, cuisines, meubles…

Atelier : Z.A. de Sainte-Anne - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 73 70 29 - Fax 02 33 83 61 43 3


Dossier : la résilience La résilience est, à l’origine, un terme pour expliquer la résistance des matériaux aux chocs. Par extension, au sens figuré, la résilience est la capacité qu’a l’être humain à renaître de sa souffrance – qu’il s’agisse de deuil, de maladie, de handicap, de chômage, de divorce, d’échec personnel ou professionnel… – non pas en l’effaçant de sa mémoire, mais en l’intégrant à sa vie, en la sublimant en quelque sorte, pour la dépasser et même en sortir grandi !

Boris Cyrulnik : une référence sur la résilience

S

i les scientifiques et les industriels utilisent depuis longtemps déjà le mot “résilience”, les psychologues l’ont, à leur tour, adopté pour décrire la “stabilité de l’esprit humain après un choc”. Boris Cyrulnik, éminent neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste, en a brossé les contours au travers de nombreux ouvrages dont Le murmure des fantômes et Les vilains petits canards (chez Odile Jacob).

Une expérience personnelle du traumatisme En plus de ses connaissances professionnelles, Boris Cyrulnik a étayé sa réflexion sur la résilience par une expérience personnelle du traumatisme. Boris Cyrulnik est né le 26 juillet 1937 à Bordeaux d’une famille juive polonaise. Son père, ébéniste, s’engage dans la Légion étrangère. Durant l’Occupation, ses parents le confient à une pension pour lui éviter d’être arrêté par les nazis. En 1942, il est recueilli par une institutrice bordelaise, Marguerite Farge. Alors qu’il grandit à Bordeaux, ses parents sont arrêtés et déportés. Ils mourront en déportation. En 1943, au cours d’une rafle, il est regroupé avec d’autres Juifs à la grande synagogue de Bordeaux. Parvenu à se cacher dans les toilettes, il évite le sort de ses autres coreligionnaires, emmenés à Saint-Jean pour y être déportés. Après s’être faufilé hors de la synagogue, il est découvert par une infirmière, qui le cache dans une camionnette. Pris en charge par un réseau, il est placé comme garçon de ferme sous le nom de Jean Laborde. Enfant particulièrement brillant, il va entamer des études qui l’amèneront jusqu’au doctorat en médecine.

Tirant profit des expériences que la vie lui a fait subir et de “l’observation” des survivants des camps de concentration et des enfants des orphelinats roumains, Boris Cyrulnik va développer le concept de résilience en psychologie.

Continuer sa vie après un choc ou une souffrance Ainsi, selon lui, la résilience serait une capacité à faire face à un traumatisme -sans en être affecté ultérieurement- ou à trouver un moyen de se reconstruire. De façon plus large, la résilience est la capacité à continuer sa vie après un choc ou une souffrance. Force insoupçonnée, la résilience ne peut cependant se construire seule. Elle a besoin d’une ressource extérieure, une sorte de tuteur de résilience. Cette force est naturellement très différente d’un individu à un autre. Il peut s’agir d’une écoute, d’une présence, d’un amour, d’une croyance ou de l’intervention d’un spécialiste, d’un psychothérapeute ou d’un prêtre. Dans tous les cas, comme le montre Boris Cyrulnik, le choix de l’aide extérieure et la liberté d’esprit pour se reconstruire après un choc ou un traumatisme, demeure dans tous les cas, laissé à la liberté de chacun.

Pierre Rives Travaux d’ensilage, pressage et battage

MR ETIENNE JF

Sarl Philippe

Tél. 02 33 25 63 30 Le Breuil 61 190 Beaulieu

E. 06 62 90 27 65 C. 06 62 96 47 01 Le soir : 02 32 58 19 75

La Villeneuve 27580 GOURNAY LE GUERIN TERRASSEMENT Tél /Fax : 02 32 37 35 07 ASSAINISSEMENT Portable : 06 24 10 49 84

MENUI

Merci aux aannonceurs ! 4

SERIE CIMETIERE JEROME

BOIS - ALU - PVC

ESCALIERS - PORTES - FENÊTRES - PARQUETS - ISOLATION CUISINE SUR MESURE - MENUISERIE GÉNÉRALE

Les Forges - 61290 L’HÔME CHAMONDOT Tél. 02 33 25 30 46 ou 06 63 60 78 24 - cimetiere.jerome@orange.fr


La naissance d’un homme nouveau À la suite d’un accident vasculaire cérébral, communément appelé AVC, Xavier est resté deux mois dans le coma. Une épreuve terrible pour sa famille qui a été préparé à son départ vers l’au-delà. Une véritable résurrection

Naissance d’un homme nouveau

Le père Charles lui a alors donné le sacrement des malades. Xavier racontera par la suite : “Je me suis senti traverser une sorte de tunnel avec une lumière intense au bout, un sentiment - difficile à exprimer avec des mots - de paix immense, d’amour et de joie, et un choix : l’abandon total… Il me semble que c’est alors que je suis sorti du coma.”

Après de nombreuses opérations du cerveau, afin de rétablir au mieux ses fonctions vitales, et un mois en fauteuil roulant, Xavier conduit à nouveau une voiture et est engagé dans de multiples associations : “J’ai beaucoup reçu, il est temps pour moi de donner aux autres et de rendre grâce. Je me suis rendu compte de la force de la prière”, témoigne-t-il. “De nombreuses personnes “La vie est priaient pour moi. Je remercie toutes ces personnes, ces belle et êtres de lumière, de m’avoir précieuse ! aidé et de m’aider encore”, Merci ajoute-t-il.

Nous laisserons à Xavier le mot de la fin : “Je comprends les personnes qui sont “clouées” en fauteuil roulant et les difficultés qu’elles rencontrent. Mon regard sur la vie, la maladie et le handicap a énormément changé. Je goûte la vie à chaque instant, j’aime la vie. La Vie est précieuse ! J’aime mon prochain, les malades, les handicapés, le Seigneur, qui nous a créés. Que mon modeste témoignage donne de l’espoir aux personnes malades et handicapées ainsi qu’à celles qui se découragent ou désespèrent. La Vie est belle et précieuse ! Merci Seigneur !”

Témoignage de Xavier Girard Propos recueillis par Ombeline Simonin

Toutefois, même si Xavier était conscient, il ne restait en “vie” que par l’intermédiaire de nombreuses machines, en particulier respiratoires. Mais Seigneur !” cette assistance ne pouvant être perpétuelle, il fallait La phrase dite par le père alors prendre une décision, Charles à la maman de Xavier, insupportable pour sa mère, alors qu’il était dans le coma, sa sœur et toute sa famille : prend tout son sens : “Cette “Maintenant qu’il nous voyait, entendait, maladie n’est pas pour la mort, elle est comprenait et souriait, fallait-il arrêter la pour la gloire de Dieu” (Jean 11, 3-4). machine qui le tenait en vie ?” Puis, une grande nouvelle nous parvient : Sa sœur, qui le soutient énormément de“Il respire ! Ses poumons fonctionnent !”, puis le début de cette épreuve, ne cesse “Xavier a pris la décision de vivre, c’est lui de l’encourager : “Xavier, mon petit frère, qui a décidé”, diront les médecins. continue d’aimer la vie comme tu le fais, même beaucoup plus qu’avant. Profite “Merci à tes poumons qui ont bien voulu de chaque jour de ta nouvelle vie, une se remettre en marche pour te faire vivre !” vie meilleure qu’avant !”

CC Impressions Imprimerie typo offset

La radio dans l’âme

Vivre la région et partager ses grands moments

rue de la Roberdière - 61190 ST MAURICE LES CHARENCEY Tél. 02 33 83 34 48 - E-mail : chopinclaude@orange.fr

Carte de commerce Prospectus - Affiches Faire-part Naissance, Mariage Bulletin Panneaux publicitaires

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !

BANQUE ET ASSURANCES

5


Témoignages

“Un coup dur” transformé par Dieu yant baigné dans la foi catholique sans être pour auépoux pour y placer une prière à Marie. tant pratiquante, notre témoin rêvait de réaliser tout Depuis, et grâce au catéchisme de sa fille, rêve de petite fille et de jeune adulte mariée : avoir un notre témoin a renoué avec Jésus et son enfant. Hélas, pas plus les progrès de la Église : “J’ai eu l’impression de médecine que les “trucs” de grand-mère “rentrer à la maison”, dans un n’y ont rien fait. Cela l’a mise dans une endroit dont je connaissais l’exisgrande anxiété et colère. Lors d’un voyage dans les “J’ai confiance tence mais qui m’était jusque-là Pyrénées, elle entre spontanément et seule dans étranger.” en Lui et une église et “tombe” sur une statue de la Vierge à Cela a changé son regard par donc, j’ai égal’Enfant ; sa colère s’exprime, elle pleure et clame rapport à l’Église et a été une lement repris ce manque d’enfant qu’elle ressent comme une véritable expérience de la foi ; profonde injustice. Elle en ressort apaisée. Peu de laissons-lui le mot de la fin : “Je confiance en temps après, elle découvre qu’elle est enceinte ; “un sens la présence de Dieu et je sais moi...” miracle s’est accompli !”, elle a eu l’impression d’être que je ne suis jamais toute seule ; entendue par Dieu. j’ai confiance en Lui et donc, j’ai Au gré de ses visites de villages ou villes, dès qu’elle également repris confiance en voit une église, elle y entre comme attirée, s’y remoi ; cela me donne la force et cueille un moment en profitant de la paix ambiante et allume l’audace d’entreprendre des choses avec un cierge. son aide.” Son premier mouvement, après la mise au monde de sa fillette, a été un regard vers le Ciel, empreint de tendresse, en action Propos recueillis par de grâce ! Lors du baptême de l’enfant, elle insistera avec son Emmanuelle Esnol de France

Dossier : la résilience

A

Renaître après une dépression : un don de Dieu ! a dépression, le mal du siècle, peut rendre incapable de tout projet, de tout mouvement ; on se sent inutile, démuni, inexorablement fatigué, la plus élémentaire des tâches devenant insurmontable. La personne se trouve complètement inhibée, face au néant, sans cesse en pleurs. Lui revient alors cette expression de A.-J. Cronin : “L’enfer, c’est d’avoir perdu l’espoir.” Les proches sont là, mais trop éloignés de cette terrible souffrance. Notre témoin a trouvé refuge et salut dans la prière : une prière sincère, de souffrance, de désespérance, seul abri à cette solitude, seule possibilité de dialogue avec soi-même et avec l’Éternel. “Un jour, une grande lumière s’est faite dans la pièce, racontet-elle, et je me suis dit : je ne suis pas toute seule. L’espoir est revenu ce jour-là, petit à petit, avec une grande profondeur. Ma

L

Boulangerie - Pâtisserie

67 Tél. 02 32 33 03

M. ALLANO Joël

Place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

Bar Hotel Restaurant

La Croix Blanche

& Franck Myriamspa Ja rt

✆ 02 32 38 56 41 - Fax 02 32 38 08 95 9 place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

6

relation à Dieu en a été bouleversée. J’ai connu une véritable renaissance. J’étais en osmose avec Dieu et acteur d’une expérience spirituelle déroutante, envahie par sa force supérieure, en cœur à cœur avec lui. Aujourd’hui, je me sens habitée et je constate que cette épreuve m’a grandie et a révélé ma nature d’enfant de Dieu.” L’homme est un être fragile qui ne doit pas abuser de ses forces. Le temps de la prière est salutaire, non seulement pour notre esprit et notre cœur, mais également pour notre corps… Gardons-le en tête !

Propos recueillis par Emmanuelle Esnol de France

Salon Clotilde ✆ 02 33 25 71 21

Coiffure mixte

Salle détente avec bac allongé Service esthétique

13 rue du 13 août 1944 61190 TOUROUVRE

Garage HAUTEMULLE AGENT PEUGEOT

Peugeot - pas de texte !!!!

1 rue Charles de Gaulle - 61190 TOUROUVRE Tél. 03 33 25 70 02 - Fax : 02 33 25 29 10 garage-hautemulle@wanadoo.fr


Le mystère de la Croix :

Robert : “La résilience me conduit vers la prière”

le Christ change la mort en chemin de vie

Un temps d’arrêt – une parenthèse dans ma vie –, provoqué par l’arrivée sournoise de la maladie, a été pour moi un long moment de réflexion sur cette vie et sur mon devenir. Selon une littérature un peu compliquée, on pourrait appeler cela, la résilience. Pour ma part, cela veut dire que la guérison a fait sortir de mon esprit l’idée que la vieillesse nous conduit vers l’inutilité et l’inaction pour la société qui nous environne et m’a obligé, au contraire, à reprendre de bon pied la mission que le créateur semble m’avoir donnée, en attendant le prochain obstacle à franchir. Aujourd’hui, je me demande d’où peut bien venir cet état de résilience qui me conduit de plus en plus vers la prière : certainement de l’éducation que j’ai reçue de mes parents, de mon enseignement scolaire, de mon environnement durant ma jeunesse, mais aussi de la rencontre avec Geneviève, mon épouse qui a conduit à la création de notre grande famille – et sa contribution est largement plus méritoire que la mienne. Tout cela nous donne des ailes pour apprécier les joies de la vie de tous les jours et oublier les moments plus difficiles. Un temps aussi très fort au début de ma renaissance – dénommée résilience – est la rencontre avec toutes ces personnes du milieu hospitalier, à tous les niveaux, qui m’ont aidé avec leur merveilleux état d’esprit, leur compétence et leur dévouement.

L

a liturgie nous faisait lire récemment cette parole du Christ : “Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s’en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle” (Jean 12, 24-25). Pour produire de nouveaux épis ou pour donner du bon pain, le grain de blé doit d’abord mourir. C’est une loi de la vie que ce cycle de mort et de renaissance et il se rencontre aussi dans la vie spirituelle.

Le plus bel acte de résilience est la résurrection du Christ. Saint Paul l’exprime dans sa lettre aux chrétiens de Philippe. “Le Christ Jésus : lui qui était dans la condition de Dieu, n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement, il s’est abaissé luimême en devenant obéissant jusqu’à mourir, et à mourir sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé au-dessus de tout ; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms, afin qu’au Nom de Jésus, aux cieux, sur terre et dans l’abîme, tout être vivant tombe à genoux, et que toute langue proclame : “Jésus-Christ est le Seigneur”, pour la gloire de Dieu le Père” (Philippiens 2, 5-11).

Un passage

Je ne peux non plus oublier les amitiés tissées dans les rencontres de notre vie de tous les jours. À tous un grand merci.

Robert

En passant à travers la mort (Pâque signifie passage) Jésus transforme la mort en chemin de vie. La mort, au lieu d’être un mur contre lequel on vient se briser, devient un passage vers la vie. Sainte

BRUNO MELEUX Agencement divers Tél. 02 33 25 32 15 - Port. 06 67 61 19 00 Le Billot - 61190 LA VENTROUZE

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !

Thérèse-de-l’Enfant-Jésus l’exprime d’une manière saisissante lorsqu’elle dit : “Je ne meurs pas, j’entre dans la vie.” Jésus n’a pas vécu sa mort pour lui, mais pour nous, il nous donne la capacité de transformer la mort, la grande mort bien sûr, mais aussi nos petites morts, nos échecs, en chemins de vie. Le coup de lance qui perce la poitrine de Jésus est un coup fait pour donner la mort (même si Jésus est déjà mort). Mais quand on donne ce coup à Jésus, cela fait jaillir la vie : “Et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau” (Jean 19, 34), l’eau et le sang, symboles du baptême et de l’Eucharistie, les sacrements qui donnent la vie. L’Église est le Corps du Christ et elle réagit comme Lui. Les persécutions sont souvent l’occasion de magnifiques printemps. Les premiers chrétiens avaient observé ce phénomène, résumé par Tertullien en la formule célèbre : “Le sang des martyrs est une semence de chrétien.”

S’abandonner à la volonté de Dieu Comment dans la vie quotidienne peut se vivre cette résilience ? Ce peut être la décision personnelle de se servir de ses échecs pour progresser. Ce peut être, après un “burn-out”, la décision de ne plus vouloir tout maîtriser mais de vivre l’abandon à la volonté de Dieu et de découvrir concrètement que Dieu m’aime, qu’il veille sur moi comme le meilleur des pères et que finalement, je suis bien plus heureux qu’avant lorsque je vivais dans l’inquiétude de ne pas y arriver et de ne pas être à la hauteur.

Père Charles Lenoir

S.A.R.L. Daniel PLESSIS MAÇONNERIE - COUVERTURE - ISOLATION TRAITEMENT DE CHARPENTES

Le Bas-de-Ste-Anne - 61190 TOUROUVRE - Tél. 02 33 25 75 48

BEDOUET CARRELAGE

Vente et Pose de Carrelage

Salle d’exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 18h et le samedi de 9h à 12h 6, La Ruauderie - 61190 MOUSSONVILLIERS

Bouvet - 61300 CRULAI - 02 33 34 41 49

02 33 73 89 15 - 06 19 84 49 94 www.bedouet-carrelage-61.fr - mathieubedouet@yahoo.fr

7


Gilbert Chevalier : sa Foi, sa Famille, son Travail…

Dossier : la résilience

Reprendre goût à la vie Dès son retour, il retrouve tout d’abord l’abbé Pétion – qui l’encadrait avant-guerre alors qu’il était enfant de chœur puis clerc –, compagnon de pêche dans le Jura, qui le soutient et lui permet, non pas d’oublier ses deux ans de captivité, mais de reprendre goût à la vie et de développer encore plus sa foi jusqu’à devenir grand clerc de Paris en 1946 et accompagner diverses célébrations auprès de hauts représentants de l’Église catholique, tel que Mgr Suard. Parallèlement, il retrouve son poste chez Renault, dans la branche aviation, et comme en revanche à ses années passées, il montera les échelons durant ses 48 ans de carrière au sein de cette même entreprise, en appliquant toujours ses convictions d’égalité, de partage et de respect. Enfin, en 1947, il rencontre maman, membre des “Enfants de Marie”. Ils se marient en 1948 ; en 1950, ma sœur “pointe son nez” et, sept années plus tard, c’est à mon tour de venir égayer leurs journées. Et voilà la famille complète.

Centre de Tourisme Equestre Les Chevauchées du Genetay 27820 St. Christophe sur Avre Graziella 06 64 39 57 06 - www.genetay.fr Promenades - Rando - T.R.E.C. - Pension box Stage enfants : Journée et 1/2 journée

Sarl

SIMON - DROUET

61190 LA VENTROUZE

COUVERTURE - CHARPENTE ZINGUERIE - ISOLATION Tél. 02 33 25 05 29 - 02 33 34 41 86 - Fax 02 33 83 30 16 (le soir après 19 h)

8

D.R.

P

apa est né en 1921. Petit-neveu du cardinal Dubois, archevêque de Paris, c’est tout naturellement qu’il fait ses études au collège de la Sainte Enfance, créé par son grand-oncle, à Saint-Calais, dans la Sarthe. Dès 1935, il entre aux usines Renault de BoulogneBillancourt. Malgré l’environnement des années 36 hostile à toute forme de religion, son enseignement religieux restera bien ancré, et alors que, d’un trottoir à l’autre, un collègue distribue l’Humanité, lui, propose la revue de la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne). Puis la guerre éclate. Le 23 mars 1943, il est arrêté par la Gestapo lors d’une rafle dans le métro parisien. Interné au fort de Romainville, puis transféré au camp de Compiègne, il est déporté à Mauthausen puis à Buchenwald et enfin à Neuengamme. Il en sera libéré le 5 mai 1945, après 744 jours d’humiliations, de privations, de souffrances, de faim, de peur. Mais aussi, heureusement, d’espoir, d’espérance et de foi, comme en témoigne sa boîte à hosties rapportée de déportation, qui lui permettait de cacher le Corps du Christ pour partager l’Eucharistie avec ses compagnons d’infortune.

Savoir relativiser Durant toutes les années qui ont suivi ses 744 jours de déportation, sa Foi, sa Famille, son Travail lui ont permis non pas d’oublier ce qu’il avait vécu, mais de savoir relativiser les événements du temps présent. Nous avons été élevés dans cet esprit et dans ce rapport avec la religion qui me permet aujourd’hui de vous écrire ces quelques lignes. Je me rappelle tous ses silences concernant cette période, mais aussi les quelques souvenirs qu’il égrainait au fil des années devant un film historique, un événement politique. Je garde présent dans ma mémoire ce jour, où, âgé de 18 ans, tout jeune conducteur, à la veille de partir en camping en Autriche avec un camarade, je lui ai demandé la permission d’aller “visiter” le camp de Mauthausen. Jusqu’à son “dernier voyage”, il nous a inculqué ses principes et communiqué ses mémoires pour que les générations à venir puissent, en l’absence de témoins directs, se souvenir. Sa Foi, sa Famille, son Travail ont été, à mon sens, les trois vecteurs de sa nouvelle Vie, celle d’après 1945, sans lesquels aucune Survie n’aurait été possible. Merci pour tout.

Jean-Claude Chevalier

Ernest TIREL MAÇONNERIE - COUVERTURE CARRELAGE - ISOLATION RESTAURATION 61290 L’HÔME CHAMONDOT - ✆ 02 33 25 67 38

SOS Soudure Tig Dominique NOUAUX Zone Artisanale des Graviers - 61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEYY Tél. 02 33 83 92 64 (répondeur) - Fax 02 33 83 92 66

Mécan o Soudu Tous M re étaux


De Brest au Népal… à vélo ! incent est né le 18 décembre 1980. Après son baccalauréat, alors qu’il est en classe préparatoire aux grandes écoles, il a un cancer. Malgré un traitement lourd avec chimiothérapie et radiothérapie, il remonte la pente au propre comme au figuré. Combatif et plein d’énergie, il s’entraîne pour valider un monitorat de guide de haute montagne. Mais une chute de 80 mètres d’une falaise le conduit à nouveau à l’hôpital. Un traumatisme qui sera à l’origine d’un coma profond. À nouveau la vie est la plus forte : il “se remet en selle”, malgré des séquelles invalidantes, et entreprend de faire du vélo, un sport qui lui reste accessible. Mais le sort s’acharne et, à 30 km/heure, une chute, sa tête heurte une borne de ciment, ce qui occasionne un poly-traumatisme facial avec un coma artificiel, dont il sortira avec toujours cette rage de vivre et de vivre pleinement.

surmontées, avec surtout ce message d’espoir : “Malgré les épreuves, au-delà de celles-ci, on peut s’adapter afin de continuer à aller de l’avant.”

V

Vincent témoigne : “Ingénieur de l’ENSIETA de Brest, j’ai eu un parcours scolaire et sportif réussi et épanouissant au cœur de la métropole océane, en communion avec ses atouts naturels (voile et autres sports de nature). Mon côté sportif a toujours été moteur dans ce parcours et j’ai participé à de multiples compétitions : championnat de France de voile et orientation principalement.

Mon côté social a pris toute son importance à la suite des revers psychologiques que j’ai dû affronter en m’adaptant. C’est pour cela que j’aimerais partager mes expériences, afin de communiquer mon énergie de vie qui m’a permis de me relever.”

Béatrice Jacquand

Inspiré du site http ://www.resiliencevincent.fr

Son énergie de vie lui permet de rebondir et d’aller toujours de l’avant

D.R.

Vincent décide alors d’un projet “fou”, qui repousse les limites du possible et qui témoigne que la vie est la plus forte : rejoindre le Népal à vélo en partant de Brest. Un projet interculturel qui favorise des échanges avec les populations rurales tout au long du parcours, un projet sportif d’endurance, de persévérance et de dépassement physique, mais surtout qui a pour dessein de témoigner qu’on peut aller au-delà du handicap. Dix-huit mois plus tard et après 25 000 km de vélo, Vincent rejoint à Brest sa famille et ses amis venus l’accueillir. Il partage avec eux – et la presse locale – cette fabuleuse aventure qui n’a été “que du bonheur”, malgré les difficultés, toujours

TERRASSEMENT Assainissement - Drainage

Serge PLESSIS AMÉNAGEMENT DE TERRAINS....

CLÔTURES

La Rangée - 61290 NEUILLY/EURE • Tél 02.33.73.94.55

LEGAY Paysage

LEGAY CRÉATION ET ENTRETIEN Clôtures - Terrassement Vente de Végétaux - Elagage STE ANNE

Sylvie MAILLARD Professeur de Musique

61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEY

Tél. 02 33 25 14 60

SOLFÈGE - ÉVEIL SYNTHÉ -ACCORDÉON

CHAUSSURES VÊTEMENTS GRANDE LARGEUR GRANDES TAILLES

Possibilité de mettre des semelles médicales

Maroquinerie

Tél. 02 33 25 68 17

DESVAUX-CHEUTIN

Fax : 02 33 25 64 19

23, rue de l’Eglise - 61290 LONGNY AU PERCHE Tél. 02 33 73 65 13 - desvaux.cheutin@orange.fr

- TO U RO U V R E

9


Bruce Tout Puissant, une bien heureuse surprise ans le cadre des soirées de carême et pour nous faire réfléchir un peu, notre curé proposait aux paroissiens de découvrir le film Bruce Tout Puissant, paru en 2004. Pour le « Gaulois » un peu méfiant que je suis, le prénom Bruce m’a à l’avance un peu refroidi ; et pourtant, nous y sommes allés avec une quarantaine de paroissiens. Nous n’avons ppas été déçus. EEn deux mots : Bruce, journaliste en voggue, a tout pour être heureux. Son travail, sa famille le satisfont jusqu’à ce que des échecs commencent à le déstabiliser. Il s’en prend alors à Dieu et l’invective : il se sent tellement abandonné par le ciel ! Dans sa grande clémence, Dieu lui donne rendez-vous et lui confie alors tous ses pouvoirs pour sept jours. N’en croyant pas ses yeux, il en use et éricain en abuse comme l’aurait fait chacun Jim Carrey, l’acteur am d’entre nous. D’abord il satisfait ses qui incarne Bruce. ambitions et ses désirs un peu égoïstes puis, confronté aux trop nombreuses prières que les hommes lui adressent, il acquiesce à toutes les demandes les plus folles et les plus sottes.

D

Culture

Le Chaos Très vite, c’est le chaos le plus complet, notamment quand tous les joueurs de loto gagnent en même temps le gros lot et se voient donc distribuer une somme ridicule. Puis c’est l’échec de son ménage car sa réussite professionnelle obtenue grâce à ses nouveaux pouvoirs, entraîne l’éloignement de sa femme qui ne supporte plus son égoïsme. Désespéré, il prend un dernier rendez-vous avec Dieu : IL lui explique alors le vrai sens de la prière des hommes, qui devrait viser le Bien commun et l’harmonie du monde, et non des intérêts personnels ‘riquiqui‘. Film plein d’humour, où le trait est forcé à souhait ; mais nous y découvrons la très ingrate tâche du ciel pour modeler les humains et les faire devenir meilleurs moins égoïstes. C’est un appel à la résilience : c’est tout le sens du carême et de la Résurrection.

À la suite de ce film, je me suis amusé à relire le poète grec Hésiode (VIe siècle avant J.-C.) qui invente le mythe de la création du monde : Au début était le chaos, puis les dieux immortels s’installent sur le mont Olympe et façonnent ce chaos pour lui donner une forme harmonieuse : la terre, la mer, le ciel, l’enfer, le vent ; tout apparaît progressivement ; c’est, pour Hésiode, l’Age d’or. Mais il ne se passe rien dans ce nouveau monde, alors Zeus décide de créer les animaux puis les hommes mortels. Et tout d’un coup pour Zeus, le patron des dieux, tout se complique car ces sacrés bonshommes ont tendance à réfléchir et à vouloir usurper ce pouvoir des dieux. Zeus décide alors de faire parler son courroux.

Sagesse N’est-il pas passionnant de constater qu’un non-croyant comme Hésiode ait inventé, six siècles avant J.-C., dans son esprit de poète, une création toute tendue vers l’harmonie et il imagine bien avant la Révélation, l’image d’un dieu s’arrachant les cheveux en voyant ses créatures rongées par l’ambition (ce qu’il appelle l’« hybris », la démesure) et s’obligeant par souci de sauvegarder la fameuse harmonie du cosmos, à infliger des punitions à ses créatures en vue de les entraîner vers une plus grande perfection. Quelle preuve de sagesse chez Hésiode ! N’est-il pas curieux pour nous chrétiens de constater que la Genèse nous conte un peu la même histoire ; la différence ? Pour nous, dieu est amour et pour l’Olympe, les dieux ne sont que jaloux de leurs prérogatives. Bruce, finalement, c’est toi et moi, ami lecteur, et sa faiblesse comme sa résilience sont les fruits ordinaires de l’Amour de Dieu pour nous.

Éric Quenardel

N° Vert : 0 800 800 931 Notre choix respecter le vôtre E-mail : pf.bonhomme@wanadoo.fr - Site Internet : www.pompesfunebres-bonhomme.com 10


0500

Juin 2012 Trimestriel

n°58

Orne

Diocèse de

Sées

La juste place de l’animal utrefois capturé, embastillé et dressé, quelles que soit ses contrées d’origine, l’animal se devait d’être un auxiliaire indispensable dans la guerre, la défense, le travail, le spectacle, la chasse ou la pêche. De l’éléphant au faucon en passant par l’oie, le chien, l’âne et le cheval, sans oublier le cormoran, le pigeon, le furet et l’ours, l’animal dressé devenait quasiment toujours la projection que l’homme se faisait de lui-même. Façonné par l’homme à l’image des paysages qu’il habite et pour l’usage qu’il a souhaité lui attribuer, l’animal a dû s’adapter génétiquement ett phénotypement, hé t t lla sélection él ti naturelle t ll ayant, t au fil fil ddes siècles, iè l éli éliminé i é les inutiles.

A

A jo Au jour urrd’ d hu h i, si,i, ddan anss nootr an tree pa pays ys, le ttem ys em mps des guerres et celui du pénible travail de d la terrre seemb m le l n ntt rév évol olus ol uss, lee cche heva he val,l exclusivement réservé va vé à ces usag us ages e jjussqu qu’a ’auu dé débu ébut buut du d ssiè i clle de iè dern r ieer, réédu ééédu duqu q e les handicapés, ma qu mana nage na ge lles es manage geur urs, s, caden addeen nccee les les mus usic icie ic iens ie ens n , pr prop opul op ulse ul se les es sportifs, épousse le les ar les arti t sttes ti es,, téta té tani ta nise ni see lles es dél es élin inqu in quuan ntss, entr en ntre trre au a thé héâtr héât âtre ât re, dé déte t ndd leess stresséés, s, accom ccom cc ompa pagn gn ne les pèèle leri riins ns,, ca calm lm lme me le less en enfa fant fa ntts eett déc écro roch ro cch he de des es mé m daail illes.

Certes le cheval et le chien tiennent le haut du pavé, mais le bernard-l’ermite, le serpent et la mygale ont rejoint un très grand nombre d’autres NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) dans le premier cercle d’un être humain aux seules prises avec son I.phone et son I.pad. Cependant, en ces temps de crise, d’interrogations et de recherches, que penser de ces animaux de comp gnie éduqués, pouponnés, choyés pa e dorlotés ? et N ser Ne e aient-ils pas trop souvent m eu mi u x no n urrii s,, m mieux habillés, m eux mi eu u x ssooigg né nés, nés, s, m iieeux u x ccha hauffés, ha mieux mi euux éduq éduq éd uquuéés et et mieux ieux ie ux con consi onsi on sidé idé d ré réss que cert qu certtaaiins ce ns de no nos os en nfa fant ntts ?

D.R.

Tann Ta nn n neg eg uy uy de Sa Sain Sain nte te-M Mar arie ie, hipp hi p oollog log og uee

I


Nos amies les bêtes Mon chien Avec son humour décalé, l’homme de lettres Louis Despierres laisse sa plume divaguer à propos de son chien. on chien “Mon chien c’est quelqu’un”, Devos l’a dit. Deux hommes tractés en laisse par leur canin respectif se trouveront en synchronie. Sauf les gardiens d’immeubles dénaturés par l’abus de la muselière. Sinon le chien en toute autre circonstance, sera garanti d’aménité : tel est le chien, tel sera l’homme auquel il s’attache. Depuis qu’un chien me tient compagnie, je salue et même souris à mon voisin. Pourtant son chien est bien plus laid que le mien : il n’a même pas de pedigree. Mais il faut bien faire des concessions à la démocratie. C’est aussi un ferment de solidarité contre la misère. Car le miséreux sait que sa sébile se garnira d’autant plus généreusement qu’un chien stabule à portée. Le chien est animal de cœur. Aux qualités qu’on attend d’un chien combien d’hommes seraient aux abois ? Le chien joue, dans les relations humaines, le rôle de lubrifiant. Observez deux individus qui se croisent : on perçoit une sorte de réserve voire de suspicion. Mais que chacun soit en laisse et c’est l’occasion de faire une pause souriante et de commercer verbalement sur les mérites de chaque quadrupède. Il arrive même qu’ils se fassent des propositions généreuses : “Je vous garde un chien de ma chienne ?” Ce qui est le départ d’un pacte de solidarité à longue échéance. La laisse est un bon conducteur d’aménité : un chien par foyer et les problèmes sociaux seraient résolus. Un obstacle pourtant : les trottoirs risqueraient de susciter une recrudescence de fractures du col du fémur. Longtemps les mères de famille s’opposèrent à toute introduction d’un chien sur leurs lieux de travail. Cependant, les psychologues affirment qu’un enfant n’est vraiment un enfant que s’il a vécu avec un chien. Elles invoquaient… les puces. Pourquoi discréditer le chien de ses puces quand les enfants ont des poux ? Pas plus difficile d’épousseter que d’épucer. Querelle, donc, sans objet. Et l’intérêt du chien dans l’Art ? Un seul exemple, celui de ce chien à qui le peintre Courbet a conféré un rôle majeur dans L’enterrement e e e e àO Ornans a s : une u e ga garantie a e d’authentique d au e que douleur. dou eu

II

Photos D.R.

Orne Actualités

M

Si l’homme est la plus belle conquête du chien, on invoque souvent sa fidélité. Fidélité mais aussi dévouement : jamais on ne verra un chien déposer un canin âgé à la porte d’un refuge comme un vulgaire retraité. Aussi un conseil : faites le chien ; calquez sur lui vos actions quotidiennes (abois en moins) et les relations amènes avec vos semblables y gagneront. Seul le percepteur continuera à grogner dans sa niche fiscale.

Louis Despierres, Condé-sur-Sarthe

Handi’chiens Créée en 1989, cette association a pour mission d’éduquer des chiens d’assistance capables d’aider, dans la vie quotidienne, les personnes handicapées en fauteuil roulant. L’éducation complète d’un chien (2 ans) revient à 13 000 € à l’association qui a remis gratuitement plus de 1 200 chiens depuis sa création. Handi’chiens Centre de formation d’Alençon, 250 avenue du Gal Leclerc, 61 000 Alençon. Tél. 02 33 29 51 26.


D.R.

Dans l’agriculture rancis est né à la Mesnière où il vit toujours. Avec son épouse et deux fils, qui ont choisi la même vie, ils forment un GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun). La ferme comprend un cheptel de 120 vaches laitières. Avec les petits veaux, les taurillons, les génisses et les vaches taries, cela fait un ensemble de 370 bovins - ce n’est pas rien. Le GAEC vient de s’équiper d’une étable avec deux robots pour la traite, ce qui change la vie des hommes et des animaux.

F

“J’ai passé toute ma vie en compagnie des animaux. Mettre un veau au monde c’est passionnant. Cela ne me coûte pas de me lever la nuit pour aller aider une vache à vêler. L’animal est un élément important de l’équilibre de la nature. Il en va de la survie de la planète.” “Nous avons une relation personnelle avec chaque vache qui nous connaît aussi. Les petits veaux demandent une attention re-

doublée ; c’est pourquoi c’est souvent l’affaire des femmes capables d’une attention maternelle. Vendre une vieille vache n’est pas un plaisir, mais elle a accompli sa mission… Le métier nous a habitués à faire vivre, il nous entraîne aussi à regarder la mort comme une loi de la nature. L’homme ne maîtrise pas la nature, il doit faire “avec” et c’est un combat.” “La modernisation des étables améliore les conditions de vie de nos vaches. Elles sont plus autonomes et peuvent suivre leur rythme biologique personnel : se faire traire quand elles sont prêtes. Elles sont plus calmes. Elles ont des brosses rotatives pour se frotter le dos, des matelas pour se reposer. Elles peuvent se déplacer dans l’étable librement. Grâce aux puces électroniques et à l’ordinateur nous pouvons mieux connaître l’état de santé de l’animal, ses périodes de fécondité, ses temps de rumination. La technique peut servir à la fois l’animal et l’homme.”

L’animal est vu sous l’angle de son utilité chez les agriculteurs. Le chien se doit d’aboyer pour que le maître sache si quelqu’un arrive, alors qu’il est occupé à distance. Il n’y a pas de barrières avec détecteurs de présence à l’entrée d’une ferme. C’est aussi la mission de l’animal.

Recueilli par Denis Mary

Quelques chiffres pour le département de l’Orne Dans l’Orne en 2010

Nombre de Bovins Dont vaches laitières : Dont vaches allaitantes : Chevaux Ovins Chèvres Porcins Volailles

467 834 106 155 57 645 17 815 36 201 1 629 101 180 2 320 210

Au service de l’Homme

J

ean-Charles, aveugle et mal entendant, me parle de Yacou le premier chien qui l’a aidé pendant une dizaine d’années. Grâce à lui, il a trouvé une autonomie parfaite pour ses déplacements de la Dordogne vers le conservatoire pour orgue de Versailles où il a obtenu un premier prix. Ce chien est mort, et pour son maître, c’est une nouvelle épreuve, car retrouver un chien guide n’est pas une chose rapide. Donc, pendant deux ans, il a fallu reprendre le trajet à la canne blanche, ce n’était pas facile, car il faut penser à tout ce qui peut faire obstacle sur son trajet, en hauteur, devant soi, sur un trottoir, etc. C’est fatiguant. Avec l’aide d’une association, Bengy, le nouveau chien guide, accompagne son maître au quotidien. Aujourd’hui, Jean-Charles est auto entre-

Jean-Charles parle de son expérience de vie, qu’il partage avec un chien guide. preneur (spectacle et sonorisation). Avec Bengy, les déplacements se font sans problèmes. Le chien a une sensibilité très développée qui lui permet de veiller sur son maître, à tous les instants : on croit qu’il dort, mais il est aux aguets. Si le maître approche d’un obstacle, le chien accourt pour le protéger et se met en travers. “Il m’apporte beaucoup ; il m’introduit et tisse un lien avec le public.” Dans les maisons de retraite, il fait partie de l’animation et joue un rôle au niveau relationnel. Sa présence donne de l’assurance. Dans les magasins, où les accès sont parfois difficiles, il fait un gros travail. Mais dans certains établissements, il est parfois refoulé.

Jean-Charles trouve son compagnon à quatre pattes extraordinaire : il l’oblige à aller de l’avant. “Il m’apporte un certain message d’espérance et de joie”, dit-il. Jean-Charles précise qu’au préalable une formation du maître sur tous ses trajets est indispensable. Il en fait une reconnaissance avec un éducateur, puis avec le chien. Il ne faut pas qu’il y ait domination du chien qui ne doit pas devenir maître du trajet. Il faut constamment développer des liens avec le chien qui doit se sentir en confiance et utile. Pour garder son éducation, il a besoin de travailler.

Bernadette Lelandais

III


D.R.

Dans l’agriculture rancis est né à la Mesnière où il vit toujours. Avec son épouse et deux fils, qui ont choisi la même vie, ils forment un GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun). La ferme comprend un cheptel de 120 vaches laitières. Avec les petits veaux, les taurillons, les génisses et les vaches taries, cela fait un ensemble de 370 bovins - ce n’est pas rien. Le GAEC vient de s’équiper d’une étable avec deux robots pour la traite, ce qui change la vie des hommes et des animaux.

F

“J’ai passé toute ma vie en compagnie des animaux. Mettre un veau au monde c’est passionnant. Cela ne me coûte pas de me lever la nuit pour aller aider une vache à vêler. L’animal est un élément important de l’équilibre de la nature. Il en va de la survie de la planète.” “Nous avons une relation personnelle avec chaque vache qui nous connaît aussi. Les petits veaux demandent une attention re-

doublée ; c’est pourquoi c’est souvent l’affaire des femmes capables d’une attention maternelle. Vendre une vieille vache n’est pas un plaisir, mais elle a accompli sa mission… Le métier nous a habitués à faire vivre, il nous entraîne aussi à regarder la mort comme une loi de la nature. L’homme ne maîtrise pas la nature, il doit faire “avec” et c’est un combat.” “La modernisation des étables améliore les conditions de vie de nos vaches. Elles sont plus autonomes et peuvent suivre leur rythme biologique personnel : se faire traire quand elles sont prêtes. Elles sont plus calmes. Elles ont des brosses rotatives pour se frotter le dos, des matelas pour se reposer. Elles peuvent se déplacer dans l’étable librement. Grâce aux puces électroniques et à l’ordinateur nous pouvons mieux connaître l’état de santé de l’animal, ses périodes de fécondité, ses temps de rumination. La technique peut servir à la fois l’animal et l’homme.”

L’animal est vu sous l’angle de son utilité chez les agriculteurs. Le chien se doit d’aboyer pour que le maître sache si quelqu’un arrive, alors qu’il est occupé à distance. Il n’y a pas de barrières avec détecteurs de présence à l’entrée d’une ferme. C’est aussi la mission de l’animal.

Recueilli par Denis Mary

Quelques chiffres pour le département de l’Orne Dans l’Orne en 2010

Nombre de Bovins Dont vaches laitières : Dont vaches allaitantes : Chevaux Ovins Chèvres Porcins Volailles

467 834 106 155 57 645 17 815 36 201 1 629 101 180 2 320 210

Au service de l’Homme

J

ean-Charles, aveugle et mal entendant, me parle de Yacou le premier chien qui l’a aidé pendant une dizaine d’années. Grâce à lui, il a trouvé une autonomie parfaite pour ses déplacements de la Dordogne vers le conservatoire pour orgue de Versailles où il a obtenu un premier prix. Ce chien est mort, et pour son maître, c’est une nouvelle épreuve, car retrouver un chien guide n’est pas une chose rapide. Donc, pendant deux ans, il a fallu reprendre le trajet à la canne blanche, ce n’était pas facile, car il faut penser à tout ce qui peut faire obstacle sur son trajet, en hauteur, devant soi, sur un trottoir, etc. C’est fatiguant. Avec l’aide d’une association, Bengy, le nouveau chien guide, accompagne son maître au quotidien. Aujourd’hui, Jean-Charles est auto entre-

Jean-Charles parle de son expérience de vie, qu’il partage avec un chien guide. preneur (spectacle et sonorisation). Avec Bengy, les déplacements se font sans problèmes. Le chien a une sensibilité très développée qui lui permet de veiller sur son maître, à tous les instants : on croit qu’il dort, mais il est aux aguets. Si le maître approche d’un obstacle, le chien accourt pour le protéger et se met en travers. “Il m’apporte beaucoup ; il m’introduit et tisse un lien avec le public.” Dans les maisons de retraite, il fait partie de l’animation et joue un rôle au niveau relationnel. Sa présence donne de l’assurance. Dans les magasins, où les accès sont parfois difficiles, il fait un gros travail. Mais dans certains établissements, il est parfois refoulé.

Jean-Charles trouve son compagnon à quatre pattes extraordinaire : il l’oblige à aller de l’avant. “Il m’apporte un certain message d’espérance et de joie”, dit-il. Jean-Charles précise qu’au préalable une formation du maître sur tous ses trajets est indispensable. Il en fait une reconnaissance avec un éducateur, puis avec le chien. Il ne faut pas qu’il y ait domination du chien qui ne doit pas devenir maître du trajet. Il faut constamment développer des liens avec le chien qui doit se sentir en confiance et utile. Pour garder son éducation, il a besoin de travailler.

Bernadette Lelandais

III


Conte

Manuel anuel, 15 ans, est orphelin de mère. Il a été élevé par son père, un musicien sans succès, qui courait le cachet pour survivre. Il n’y avait jamais de superflu à la maison et les repas avec de la viande étaient rares. Il ne se sentait pas pour autant malheureux car la musique était toujours présente et lui réchauffait le cœur. Quand les assiettes étaient vides et que le gel ornait les vitres d’une couronne de givre, le père de Manuel prenait sa guitare et, de ses doigts décharnés, faisait sortir de son instrument mille sons harmonieux qui donnaient à la maison une apparence nouvelle. Tout devenait festif et joyeux. Les murs s’illuminaient, la table vide se couvrait d’un festin et le poêle, devenu tout à coup brûlant, accompagnait de ses ronflements la mélodie salvatrice. Hélas, ces courts moments de bonheur cessèrent bientôt car le père de Manuel, miné par les privations et la maladie, rendit son âme à Dieu, ne laissant à son fils pour seul héritage que sa vieille guitare.

M

Seul dans la vie Manuel, ainsi abandonné, dut bien se résoudre désormais à se débrouiller seul dans la vie. Il loua donc ses services, en tant que garçon de ferme, auprès d’un fermier qui avait bien l’intention de tirer profit de l’indigence de ce jeune homme. Logé dans un appentis aux planches disjointes qui laissaient passer à qui mieux mieux la pluie et le froid, nourri d’une soupe claire et de morceaux de fromage ranci, accablé d’un travail surhumain, agressé par les brimades et les coups, il subissait son sort sans rien dire. Mais le soir quand il avait accompli sa tâche,

dans sa cabane, il soulevait sa paillasse et sortait la guitare de son père. Alors ses doigts caressaient les cordes salies et sans qu’aucun son ne sortît, de peur d’éveiller les fermiers, il s’endormait et composait alors les plus beaux concertos. Une nuit d’hiver, les mains couvertes de gerçures, les reins brisés par l’effort, il s’endormit près de sa guitare plus profondément que d’habitude. Tout à coup, il se vit sur scène.

Rêve brisé Les projecteurs faisaient étinceler les paillettes de son costume et les spectateurs debout lui faisaient une ovation délirante. Il s’apprêtait à “affronter” un septième rappel, quand il entendit une voix hurler : - “Espèce de fainéant ! Moi, j’vais t’apprendre à paresser au lit ! dit le fermier, et l’empoignant pour le faire se lever de sa paillasse, il découvrit la guitare.” - “Ah ! je comprends… Môssieur veut faire de la zizique au lit avec sa viole au lieu de travailler, eh bien, tu vas voir ce que j’en fais moi de ton crincrin.” Et il prit l’instrument qu’il jeta à terre, puis sauta dessus à pieds joints à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il fût inutilisable. Alors il saisit Manuel par le collet, le mit dehors en lui assénant un violent coup de pied et en lui jetant dessus les débris de sa guitare, puis il ajouta : - “Va au diable et que je ne te revoie plus ici !” Manuel ramassa les restes de sa guitare et partit sur la route en sanglotant. Quand la nuit arriva, brisé par la fatigue et les contusions, il s’assit contre un arbre et s’endormit.

PLOMBERIE - CHAUFFAGE Tél./fax : 02 33 25 20 88 Port. 06 16 82 10 12

Energies renouvelables Entretien Neuf et Restauration - Ramonage Installation Sanitaire Le Larry - 61190 TOUROUVRE

COUVERTURE - ZINGUERIE - MAÇONNERIE AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Arnaud TIREL

Terrassement avec Mini pelle 6, rue des Accacias - 61300 CRULAI Tél. 02 33 34 40 90

À son réveil, il s’aperçut qu’il était dans une caravane et près de lui une femme prodiguait des soins à son corps meurtri. - “Où suis-je ? dit-il ? Que s’est-il passé ?” -” Calme-toi, mon garçon, ne crains rien, tu es en sécurité ici. Nous sommes des artistes et nous présentons des numéros de cirque dans les villages. Nous t’avons recueilli cette nuit. Mais dis-nous ce qui t’est arrivé.” Et Manuel raconta son aventure. La femme alors se leva, sortit de la caravane et revint avec une guitare. “Tiens, lui dit-elle, prends cette guitare, elle est à toi désormais. C’était celle de mon fils mais… là où il est maintenant, il n’en a plus besoin.”

De nouveau amis Manuel demeura plusieurs années avec ses nouveaux amis, donnant son écot en accompagnant à la guitare, à la trompette ou à la flûte les artistes dans leurs numéros. Puis un jour, la femme lui dit : - “Manuel, tu as beaucoup de talent, tu ne dois plus demeurer ici. Tu dois devenir un grand musicien comme l’aurait été mon fils si…” Et elle ajouta : “Va voir de ma part à Paris le professeur Patronian, il t’aidera.” Puis elle le serra dans ses bras. Manuel est désormais un des plus grands guitaristes au monde. Tous les grands théâtres le réclament et les foules se pressent pour l’applaudir. L’argent coule à flots mais il se souvient toujours avec plaisir de ces jours de disette que son père transformait presque par magie en jours de fête.

Pierre Rives

TAXI Longny-Tourouvre

Toutes distances Rééducation - Hôpitaux

Remboursement par toutes Caisses - Voitures climatisées

TAXI T. BACLE

Tél. 02 33 73 67 22 - 02 33 25 68 69

10, rue de l’Église - 61290 LONGNY-AU-PERCHE

Port. 06 76 77 47 70 - 06 76 77 47 71

Philippe Giraud SCULPTEUR CM Rémalard - 15459 37475 00010401201 23

L’ATELIER DE LA PIERRE ZI Les Réhardières - 61290 LONGNY AU PERCHE

Tél. 06 37 72 60 67

Email : philippegiraud@nordnet.fr http://www.atelierdelapierre.fr

15


J’ai vu pour vous

Intouchables Un film français, réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache. Avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, Audrey Fleurot… Sorti le 2 novembre 2011, (1 h 52 min) L’histoire : à la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref, la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue. Une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

tendresse pudique, de respect, d’humour et surtout d’un amour de la vie contagieux, entre eux d’abord et pour nous, spectateurs enchantés par cette synergie qui émane de ce duo magistralement interprété ! L’échange est à double sens et chacun reçoit autant qu’il donne ; la joie de vivre l’emporte sur le désespoir et la désespérance ! Une histoire vraie, qui a inspiré Éric Toledano et Olivier Nakache. Un film pour tous, à voir en famille (sorti en DVD).

L’un est blanc, l’autre noir, leur rencontre improbable – Ils sont issus de deux mondes que tout oppose – sera à l’origine d’une grande histoire d’amitié salvatrice, faite de

Béatrice Jacquand

J’ai lu pour vous.

L’évangile au féminin

Culture

Le père Jean du Mesnil, prêtre retraité, a enseigné l’histoire de l’Église au Grand séminaire de Sées. Après avoir exercé différents ministères dans l’enseignement public et dans le monde de la psychiatrie, il a travaillé dans un centre de réinsertion sociale. Dans son livre “l’Évangile au féminin”, Jean du Mesnil a osé imaginer ce qu’auraient pu être les paroles de femmes dont la vie a été illuminée par Jésus. Chacune d’elles, avec sa propre sensibilité et sa fraîcheur première, nous relate la rencontre qui allait bouleverser et transfigurer son existence. Certes, il s’agit d’une œuvre de fiction, mais elle demeure très attachée aux quatre évangiles car chaque prise de parole est fondée sur les textes sacrés eux-mêmes afin d’en exprimer toute la force et la puissance.

L’auteur situe ces témoignages au milieu du premier siècle, vers l’an 50, car les élaborations théologiques ultérieures n’ont pas encore mûri et influencé les esprits. À n’en pas douter, ce livre, par la simplicité du style et l’authenticité des situations évoquées, nous offre une impérissable rencontre et peut-être nous fera réfléchir sur cette expression de Dante : “Les femmes […] ont l’intelligence de l’amour” (purg. 24, 51).

Pierre Rives

Le Bourg

PEINTURES, SOLS, PLAQUES DE PLÂTRE, VITRERIE & REVÊTEMENTS

Chalumeau Automobiles Thierry Chalumeau

Tél. 02 33 24 58 80 61300 l’AIGLE 16

RN12 “Le Paradis” 27130 VERNEUIL/AVRE

Tél 02 32 32 48 48 Fax 02.32.32.24.53

Terrassement Assainissement Voiries Démolition Clôtures

61290 NEUILLY/EURE ✆ 02 33 73 97 93 - Port. 06 09 36 07 26 - Fax 02 33 83 06 96

MAÇONNERIE COUVERTURE CARRELAGE Le Bourg - 61190 MOUSSONVILLIERS • Tél. 02 33.25 43 23 MEUBLES - SALONS - LITERIES - RANGEMENTS - DÉCORATION

Tél. 02 32 32 05 49 Fax : 02 32 37 55 69

RN 12 - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE


La table de Jean-Claude Chevalier

La choucroute de la mer ous avons l’habitude de préparer le chou “à choucroute” avec de la viande et de la charcuterie, comme en Alsace. Ce trimestre, je vous propose de l’accommoder avec du poisson et des crustacés, plus léger, plus digeste et moins calorique.

N

Pour 6 personnes • 1, 2 kg de choucroute cuite • 450 g de dos de cabillaud • 350 g de filet de saumon • 300 g de filet de haddock • 1 kg de moules • 12 crevettes roses cuites • 6 langoustines cuites • 6 noix de coquilles Saint-Jacques • 20 cl de Muscadet • beurre, sel, poivre, genièvre • 10 cl de lait Les meilleures coquilles Saint-Jacques proviennent du port d’Erquy (Côtes-d’Armor, en Bretagne) - ou de la Baie de Seine (en Normandie). Le corail est surtout décoratif et n’apporte rien à la dégustation ; les coquilles d’Erquy en sont dépourvues. Pour votre information, le haddock n’est autre que de l’églefin fumé. Si vous achetez des langoustines vivantes, sachez que la cuisson est rapide, au court-bouillon ou à la poêle, et que votre poissonnier ne doit pas les attraper à la main mais avec des gants : elles sont très sensibles et prendraient vite un goût d’ammoniaque !

les baies de genièvre, le vin blanc et laisser bien chauffer pendant 15 minutes. Pendant ce temps, pocher les filets de haddock pendant 10 minutes, dans un mélange “mi-lait /mi-eau”. Faire ouvrir dans une casserole les moules au naturel. Sur la choucroute dans la cocotte, disposer bien régulièrement le haddock, les moules, les crevettes, les langoustines et maintenir au chaud. Dans une poêle, faire revenir le cabillaud avec du beurre, puis à mi-cuisson, ajouter le saumon et en fin de cuisson, les noix de Saint-Jacques. Il est préférable que le saumon soit rose à l’arête et les noix de Saint-Jacques juste saisies des deux côtés. Disposer sur le dessus de votre cocotte les noix de Saint-Jacques, le saumon et le cabillaud. Couvrir. Puis, monter un beurre blanc : faire revenir des échalotes ciselées dans 20 cl de vin blanc sec et 5 cl de vinaigre, faire réduire, puis ajouter un peu d’eau et, petit

à petit, des morceaux de beurre, en les laissant fondre tout en remuant doucement la casserole jusqu’à ébullition et quantité souhaitée. La préparation doit être mousseuse. Servir séparément dans une saucière. Déposer la cocotte en centre de table et servir dans une assiette creuse chaque convive en répartissant poissons et crustacés. C’est un plat généreux, assez copieux. Il est donc préférable de ne pas prévoir d’entrée ; éventuellement, proposer une salade composée. Servir avec un Muscadet-sur-Lie, un Entre-Deux-Mers ou un Sancerre blanc, bien sûr à consommer avec modération ! Bon appétit !

P.S. : Si vous êtes moins nombreux, divisez les proportions ; plus nombreux, multipliez-les, et si vous êtes seul, invitez-moi !

Préparation

D.R.

Dans une grande cocotte, faire fondre le beurre puis y faire revenir la choucroute sans la colorer. Ajouter du poivre, du sel,

Thierry

GAZON Commeauche - 61190 AUTHEUIL

Tél. 02 33 73 50 72 - Port. 06 88 63 18 77 thierrygazon@orange.fr

RICHARD LAUNAY

TERRASSEMENT - DÉMOLITION CRÉATION ET CURAGE D’ÉTANGS FOSSES TOUTES EAUX - LOCATION PELLE Le Mineraie - 61290 Moulicent - Tél./Fax 02 33 25 77 62 - Port. 06 16 51 05 27

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! 17


Livre de vie Baptêmes

Lignerolles

Normandel

Longny-au-Perche

14 février ; Jeannine Terrones, 75 ans

1er mars : Jacques Prévost, 81 ans

7 avril : Ophélie Copin 8 avril : Sarah Baillif

Longny-au-Perche

Prépotin

15 février : Raymonde Levecq, 92 ans (La Providence) 15 mars : Clotilde Raze, 103 ans 22 mars : Maurice Deschamps, 88 ans 4 avril : père René Leroyer, 99 ans 14 avril : Marcel Montebran, 82 ans

18 février : Yvonne Ledoyen, 91 ans

Randonnai 10 mars : Emmanuel Liger

Saint-Maurice-lès-Charencey 18 mars : Anaëlle Bailly

Tourouvre

30 janvier : Henriette Leprince, 83 ans 2 avril : Marthe Dujardin, 83 ans

Saint-Victor-de-Réno 10 avril : Pierre Chauvin, 77 ans

Monceaux

Tourouvre

Funérailles

27 février : Renée Quaino, 80 ans

Gournay-le-Guérin

Moulicent

18 avril : Gaston Riguet, 88 ans

4 février : Michel Simon, 57 ans

Le Mage

Moussonvilliers

14 avril : Madeleine Desveaux, 92 ans

9 février : Pierre Hanteneuve, 85 ans

27 janvier : Marcel Renault, 90 ans 18 février : François Hairault, 69 ans 22 février : Henriette Milcent, 89 ans 15 mars : Jacqueline Drouet, 77 ans

D.R.

Vie paroissiale

12 février : Lilou Welkenhuyzen 8 avril : Eline Barbotin, Charlie et Mia Monhée

Saint-Maurice-lès-Charencey

NORMANDIE

Eric LEYS Demeures de caractère

MENUISERIE - ÉBÉNISTERIE Fabrication traditionnelle sur mesure Philippe DUBOIS - Bellevue - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 83 60 57 - Fax 02 33 83 28 71

Merci nos annonceurs !

BROTZ - 61290 L’HÔME-CHAMONDOT TÉL. 02 33 25 74 91 - FAX 02 33 83 70 04

POMPES FUNÈBRES - MARBRERiE

JEAN-PAUL MOUSSET

✗ Transport de corps avant et après mise en bière ✗ Chambre funéraire ✗ Organisation complète des obsèques ✗ Contrats obsèques ✗ Menuiserie fabricant 61560 Saint-Germain-de-Martigny - Tél. 02 33 25 30 68

Menuiserie - Charpente - Escaliers Jean LAVENANT

depuis 1983 en 4 versions :

n°1 La Plaine de Villeneuve 28340 ROHAIRE - Tél./Fax 02 37 37 50 17

18

Existe e mots• petits (3-6 ans) • junior (6-12 ans) ans) d x u je mpion (+ 15 des ille (+ 10 ans/adultes) • cha

• fam Edité par MEGABLEU - 61190 RANDONNAI Tél. 02.33.85.25.00 - Fax 02.33.85.25.04/E-mail : info@megableu.com


De dimanche en dimanche De dimanche en dimanche Pour connaître les horaires des messes chaque week-end, consulter : - les feuilles affichées chaque mois à la porte des églises. - ou le site de la paroisse : http ://sainteanneduperche.com - ou le répondeur : 02 33 25 73 21 Attention : cet été, le rythme des messes est perturbé avec le départ du père Charles Lenoir et l’absence du père Armand Nsasi. Ce qui est annoncé peut être susceptible de changement.

Samedi 30 juin • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 1er juillet • 9 h 30 : Saint-Maurice • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Mercredi 15 août Assomption de la Vierge Marie • 9 h 30 : Longny • 11 h : Autheuil, Le Pas-Saint-l’Homer

Samedi 7 juillet • 18 h 30 : Bresolettes Date à retenir Dimanche 11 juillet : • Marche paroissiale. Messe unique ce dimanche à 11 h à Marchainville

Samedi 18 août • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 19 août • 9 h 30 : Saint-Maurice • 11 h : Neuilly, Longny

Samedi 14 juillet • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 15 juillet • 9 h 30 : Saint-Maurice • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Messes de l’été et fêtes patronales

Samedi 1er septembre • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 2 septembre • 9 h 30 : Saint-Maurice • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Samedi 21 juillet • 18 h 30 : Le Mage Dimanche 24 juillet • 9 h 30 : Beaulieu • 11 h : Neuilly, Longny

Samedi 2 juin • 18 h 30 : L’Hôme-Chamondot Dimanche 3 juin • 10 h 30 : Chennebrun (profession de foi) • 11 h : Neuilly

Samedi 25 août • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 28 août • 9 h 30 : Chennebrun • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Samedi 9 juin • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 10 juin • 9 h 30 : Chennebrun • 10 h 30 : Longny (profession de foi) • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Samedi 28 juillet • 10 h 30 : Prépotin • 18 h 30 : La Ventrouze Dimanche 29 juillet • 10 h : Saint-Christophe-sur-Avre (pèlerinage) • 11 h : Les Menus

Samedi 16 juin • 18 h 30 : Monceaux, Randonnai Dimanche 17 juin • 9 h 30 : La Poterie • 11 h : Tourouvre, Neuilly, Longny

Samedi 4 août • 18 h 30 : Randonnai Dimanche 5 août • 11 h : La lande sur Eure, Longny

Samedi 23 juin • 18 h 30 : Bivilliers, Irai Dimanche 24 juin • 10 h 30 : Longny (messe d’au revoir au père Charles Lenoir)

Samedi 11 août • Pas de messe Dimanche 12 août • 9 h 30 : Moussonvilliers • 11 h : Tourouvre, Neuilly

Nous ne sommes pas encore en mesure de prévoir les messes à la rentrée, ne sachant pas à l’heure actuelle si un prêtre rejoint la paroisse. Nous pouvons espérer pour les messes patronales Samedi 8 septembre • 18 h 30 : Normandel Dimanche 9 septembre • 9 h 30 : Gournay-le-Guérin Samedi 15 septembre • 18 h 30 : Malétable Dimanche 23 septembre • 10 h 30 : messe de rentrée à Longny et pèlerinage à Notre-Dame de Pitié Dimanche 30 septembre • 11 h : Bubertré Dimanche 7 octobre • 11 h : Moulicent

Entreprise de peinture Peinture intérieure/extérieure - Papiers peints Revêtements de sols & murs Tél. 02 33 25 46 48 Lieu-dit RIALIN - 61400 ST-HILAIRE-LE-CHATEL Tél. 02 33 25 46 48 - Port. 06 86 65 59 21 Port. 06 86 65 59 21

TANNERIE DU PERCHE EURL 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 25 70 18

NATURALISATION TANNAGE TOUTES PEAUX

Fax : 02 33 83 29 90 FABRICATION DE VÊTEMENTS Email : latannerieduperche.chez.tiscali.fr SUR MESURE

JARDINERIE • PEPINIÈRE • ANIMALERIE • DÉCORATION

Sarl Jardinerie JULIEN

ZA Saint Marc 61110 DORCEAU Tél. 02 33 73 76 06 - Fax : 02 33 83 55 79 Email : dirdorceau@jardiland.com

19


La Lande-sur-Eure et saint Jean-Baptiste, sous le signe de l’eau Après vous avoir parlé des servants d’autel de Neuilly-sur-Eure, des vitraux du Pas-SaintL’Homer et de l’histoire de Saint-Laurent-aux-Menus, et pour clore le tour des quatre clochers de notre Relais de Neuilly, voici le temps, 24 juin oblige, de vous emmener à La Lande-sur-Eure dont le saint patron n’est autre que saint Jean-Baptiste. ais l’ange lui dit : ne crains point, Zacharie, car ta prière a été exaucée, ta femme Élisabeth t’enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Jean” (Luc 1, 13). Il était le fils du prêtre Zacharie et d’Élisabeth, cousine de Marie, mère de Jésus.

“M

- la traversée du Jourdain, symbole d’entrée en Terre promise avec Josué : après 40 années dans le désert, le peuple a pu regagner la Terre sainte.

Patrimoine

Le rite de l’eau On fête sa nativité le 24 juin, au solstice d’été, juste six mois avant le solstice d’hiver, le 25 décembre, jour de Noël, nativité de Jésus, son cousin. Pour les chrétiens, Jean est le dernier des prophètes qui annoncent la venue du Messie. Il baptisera Jésus dans les eaux du Jourdain En 1908, il est désigné comme saint patron des Canadiens français par le pape Pie X. Depuis 1977, le 24 juin est décrété jour de fête nationale du Québec.

De l’Eure à la Manche Coïncidence : La Lande-sur-Eure se trouve au bord d’une rivière, l’Eure, qui prend sa source entre Marchainville et La Lande, au milieu d’étangs, en particulier celui de Rumien. Elle s’écoule sur 228, 5 km, traversant l’Orne, l’Eure-et-Loir et l’Eure. Après avoir reçu l’Avre et l’Iton, elle arrose Chartres, Maintenon, Pacy-sur-Eure et longe Pont-de-l’Arche. Puis elle mêle ses eaux à celles de la Seine à hauteur de Martot, pour se jeter dans la Manche à hauteur du Havre. La Lande est donc le premier village mentionnant l’Eure dans son nom. Le signe de l’eau : L’eau est nécessaire à la vie ; 65 % de notre corps est composé d’eau. L’eau hydrate, rafraîchit et nettoie. Elle est signe de purification : versée sur la tête du baptisé, elle symbolise la mort mo au péché et la renaissance à la vie du Christ. La plongée dans dan l’eau rappelle aussi deux grandes étapes du peuple hébreu : - le passage de la Mer Rouge, origine du mot Pâque, passage de l’esclavage à la liberté.

Dans l’Ancien Testament, le peuple juif connaissait déjà le rite de l’eau comme rite de purification et de guérison : Vers 850 avant Jésus-Christ, Elisée envoie Naaman, le Syrien lépreux, se plonger sept fois dans le Jourdain, et il en ressort guéri. Dans le Nouveau Testament, Jean-Baptiste prêche et baptise dans le Jourdain : c’est une démarche de conversion. Enfin Jésus, lui-même, est baptisé dans le Jourdain : “Et aussitôt, remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit comme une colombe descendre vers lui, et une voix vint des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute ma faveur” (Marc 1, 10-11). Nous pouvons mieux comprendre maintenant la dévotion de ce petit village du Perche à saint Jean-Baptiste. Et dans l’église, au pied de l’autel, vous pouvez découvrir un tableau représentant le baptême du Christ. Un jour, si vous passez par La Lande, arrêtez-vous pour visiter l’église et prier saint Jean-Baptiste. Pensez alors à ce petit ruisseau, qui, comme vous, grâce à votre baptême, devient une grande rivière.

Jean-Claude Chevalier


les chemins de sainte anne 67