Issuu on Google+

Direction vie des quartiers Suivi : Anne-Laure Langlais Tél. 01 49 33 71.44 Anne-laure.langlais@ville-saint-denis.fr

Saint-Denis, le 20 février 2012 Compte-rendu de la démarche quartier Saint-Rémy/Joliot-Curie/Champ de Courses Du 15 février 2012 Sur la réhabilitation du quartier Joliot-Curie 35 habitants étaient présents. Elus présents : David Proult et Bally Bagayoko Services et partenaires présents : Alice Leborgne (Cochenko), Olivier Darné (Parti Poétique), Chantal Delahousse (UT voirie), Elodie Barbaron et Emmanuel Pacalin (Plaine Commune Habitat), Cedric De Jonckere, Mr Merienne, Mr Mario, Mme Berrada (GTM), MR Lutier (architecte), Juliette Noël (UTRU), Rachida Aoudia (maison de quartier), Stéphane Jung (Canal), Anne-Laure Langlais (démarche quartier). En introduction, David Proult remercie les habitants de Joliot Curie pour leur solidarité envers la famille victime de l’incendie du 22 janvier, au cours duquel deux enfants sont décédés. Il transmet les remerciements du maire qui recevra prochainement les jeunes du quartier, présents le jour de l’incendie et les jours suivants pour organiser une collecte d’argent et de vêtements, participer à l’hommage et aux obsèques des deux enfants. La démarche quartier vise à échanger sur l’ensemble des projets et changements en cours et à venir dans le quartier Joliot-Curie, à savoir le projet Made In Joliot (atelier de bricolage inauguré le samedi 10 mars prochain), l’aménagement des espaces extérieurs du quartier et la réhabilitation des logements. 1) Made In Joliot, atelier de bricolage pour le quartier David Proult explique que ce projet s’est construit tout au long de l’année 2011, parce que des habitants ont exprimé leur désir d’embellir leur logement à l’occasion de la réhabilitation du quartier. Le collectif Cochenko, déjà implanté dans le quartier, animera le projet. Le 7 mars, un contener va être amené au niveau du 2 rue Maurice Audin, près de l’épicier. Les ateliers de bricolage se dérouleront dans ce contener le mardi après-midi, des ateliers de fabrication de papier peint auront lieu au local du 4bis rue Vachette le jeudi après-midi et un atelier de potager le mercredi après-midi, au niveau du terrain près de l’épicerie. Les jours et horaires peuvent évoluer en fonction des besoins des habitants. Les habitants sont invités à participer à l’inauguration du projet qui se tiendra le samedi 10 mars à 15h30 au niveau du contener.

1


2) Présentation du projet d’aménagement des espaces extérieurs Chantal Delahousse (UT voirie) présente les aménagements retenus suite à la démarche quartier du 15 octobre 2011 au cours de laquelle les habitants ont pu émettre des propositions : -

rénovation des voies et de l’éclairage

-

rénovation des aires de jeux. Celle située près de la permanence sociale n’est pour le moment pas programmée car les habitants n’ont pas émis de proposition autre que d’en faire un caniparc. L’aire de jeux Gutenberg sera aménagée avec un parquet et le Parti Poétique va y créer un salon (canapés, comptoirs).

-

Rénovation de la clôture du terrain de foot, des pare-ballons, du muret (qui va être remplacé par un potelage bois avec des jardinières).

-

Aménagement des abords de la future antenne jeunesse.

-

Rénovation de l’aire rue du Bec à Loue : réalisation d’une fresque sur le mur de frappe, par les jeunes du quartier avec Swen et d’autres graffeurs (après des ateliers d’initiation au graff à l’antenne jeunesse pendant les vacances de février) ; rénovation de l’aire barbecue par le Parti Poétique (ajout de tables et bancs, de bancs circulaires autour des arbres).

-

Création d’une signalétique pour le respect des espaces par le Parti Poétique, avec des habitants du quartier.

-

Ré-aménagement des espaces verts : plantation de gros végétaux plus faciles d’entretien. Une opération de plantation sera organisée avec les enfants et parents du quartier. Plusieurs personnes s’inscrivent pour faire partie de ce groupe.

-

Tous les peupliers sont abattus car ils sont vieillissants, gênent et sont très pollinisants.

L’ensemble de ces travaux devraient être achevés fin mai 2012. Les aires de jeux seront prêtes fin avril. Mme Lorente, habitante qui a participé aux différentes réunions de concertation, explique avoir demandé à ce que le sol des aires de jeux soit amélioré (par du gazon synthétique), que l’aire barbecue soit plus accueillante. Olivier Darné, du Parti Poétique, présente son association présente en limite du quartier (maison rouge avec une palissade verte, à côté du terrain de foot) depuis mai 2011. L’association travaille surtout à la sensibilisation aux abeilles, à la pollinisation. Pour la réhabilitation de Joliot-Curie, il propose de construire du mobilier adapté aux demandes des habitants à base de bois. Ces installations seront prêtes pour fin avril. Des habitants demandent à ce que le bois utilisé soit plus foncé et facile d’entretien pour les tables de l’aire barbecue. Le Parti Poétique installera un double salon avec banquettes, tables et comptoir sur l’aire de jeux Gutenberg. 3) Point d’actualité sur la réhabilitation des logements. - Elodie Barbaron (chargée d’opération pour Plaine Commune Habitat) précise en introduction le calendrier des travaux : la réhabilitation sera terminée fin juin-début juillet, si toutes les réserves sont levées. Cela signifie que lorsque GTM livre un logement, une cage d’escalier, PCH et l’architecte réalisent des visites pour vérifier que les travaux sont satisfaisants. Si ça n’est pas le cas, GTM doit reprendre les travaux jusqu’à satisfaction.

2


- Afin de pouvoir suivre les doléances des locataires, Elodie Barbaron rappelle qu’il existe un cahier de doléances à la loge des gardiens. Certains habitants doutent de la prise en compte des demandes écrites : chaque mardi matin, le cahier est lu pendant la réunion de chantier, un point est fait sur les problèmes soulevés et un bilan réalisé le mardi suivant sur les interventions réalisées par GTM. - Cédric de Jonckere (GTM) informe que le 3 rue Maurice Audin est presque terminé (reste les halls), le 5 rue Maurice Audin est bien avancé. Les visites de contrôle des logements sont en cours pour lever les réserves : il est important que les locataires soient présents lors de ces visites. Les habitants souhaitent également que GTM honore ses rendez-vous. Les logements sont réhabilités au 2 rue Maurice Audin, les travaux d’étanchéité sont en cours, les visites pour lever les réserves auront lieu à partir du 29 février. - La situation du 12 rue Albert Einstein est spécifique : suite à l’incendie, les travaux y ont été stoppés car ils étaient importants et auraient généré beaucoup de nuisances. Les habitants sont mécontents de ne pas avoir été informés de cet arrêt. PCH a normalement fait afficher l’information, ce qui sera vérifié. Le 4ème empilement de 7 logements restant à être réhabilité sera commencé à partir du 5 mars. Le gros des travaux était terminé avant l’incendie sur les 3 autres empilements. Les portes palières ont été changées dans la semaine qui a suivi l’incendie. David Proult confirme la situation particulière du 12 rue Albert Einstein. Il a été nécessaire d’évacuer tous les locataires le jour de l’incendie, puis de s’assurer qu’ils pouvaient réoccuper leur logement. Une expertise est depuis en cours sur les logements vraiment détériorés. Les décisions devaient être prises dès le lendemain de l’incendie et c’est celui de la quiétude des locataires qui a été prix, par précaution. - Après 15 jours d’intempérie (tout était gelé), les travaux ont commencé au 14 rue Albert Einstein et continué dans le reste du quartier. - Plusieurs habitants demandent à ce que les salariés qui interviennent soient plus compétents. Il arrive souvent qu’ils viennent par à-coups dans les logements au lieu d’intervenir de façon condensée sur quelques jours. Cela provoque plusieurs désagréments, dont le fait de devoir poser plusieurs jours de congés pour accueillir les salariés, un appartement en désordre trop longtemps, etc. Un habitant donne l’exemple d’un report à 3 reprises d’un rendez-vous pris et donc 3 demi-journées de salaire perdues. GTM explique que dans ce cas, deux absences ont été dues aux intempéries. Et lorsqu’il s’agit de problèmes de finition, les visites à la livraison servent à faire le point pour finaliser les travaux. - Les panneaux d’amiante des fenêtres sont enlevés pour être remplacés et cela peut prendre plusieurs semaines – voire mois – selon les habitants avant qu’ils soient effectivement remplacés. Le froid passe dans les logements dans ce cas. Les habitants présents concernés se signalent auprès de l’architecte pour une intervention plus rapide. - Problème d’humidité voire d’étanchéité au niveau des fenêtres : plusieurs habitants évoquent ce problème. GTM est en train de procéder à un renforcement de l’étanchéité. Par ailleurs, des ventilations ont été installées pour permettre une meilleure circulation de l’air dans les logements, la situation devrait donc progressivement s’améliorer. - Plusieurs habitants s’interrogent sur l’ordre dans lequel les logements d’un même immeuble sont réhabilités. Les travaux sont pensés en fonction des équipes, de la disposition des nacelles et parfois les logements sont réalisés dans le sens des aiguilles d’une montre par exemple. - La CNL rappelle qu’il a été convenu avec PCH que les travaux ne seront terminés que lorsqu’à la livraison, la CNL validera. Il importe donc que les locataires signalent les manquements au moins auprès des membres de la CNL, soient présents lors des visites de contrôle. La CNL tient des permanences avec PCH, il est important que les locataires y viennent plus nombreux. Elle s’interroge quant aux propos de l’architecte sur certains 3


défauts qui seraient d’origine : la réhabilitation du quartier doit permettre de corriger ces défauts. - Une habitante du 12 rue Einstein explique que le carrelage de la salle de bains est tombé du fait d’une fuite d’eau. Il sera remplacé lors de la réhabilitation du logement. L’habitante déplore qu’il n’y ait eu aucune intervention malgré son signalement auprès du gardien. PCH va prendre contact avec elle. - Une habitante du 12 rue Einstein, occupant le logement à côté de celui qui a brûlé, explique que le sol à l’entrée de l’appartement est noir, décollé. Une déclaration de sinistre a été faite et les travaux seront réalisés dans ce cadre. - Un habitant de l’allée Gutenberg entend plus les bruits de l’autoroute depuis que les fenêtres ont été changées. GTM et l’architecte passeront à son domicile voir d’où vient le problème. - Une habitante est contrainte de monter sur sa baignoire pour pouvoir ouvrir la fenêtre de la salle de bains : voir pour l’intervertir. - Une habitante regrette de ne pas avoir pu choisir l’installation d’une douche car la baignoire va engendrer le fait qu’elle n’aura pas de miroir au dessus du lavabo. La CNL rappelle à PCH que les locataires devaient pouvoir choisir entre douche et baignoire, qu’ils aient des problèmes de mobilité ou pas (en s’engageant à remettre en état le logement à la sortie des lieux). Certains habitants laissent les clés de leur appartement pour que les travaux soient réalisés en leur absence. Il arrive que les salariés qui interviennent laissent l’appartement ouvert en étant absents.

4


CR DQ Joliot 15-02-12