Page 1

Des esclaves travaillent pour des communes suisses

Quelle politique à l’égard de l‘exploitation souhaitez-vous? Lire

Cliquer

Protester

w ww.consultations-popula i r e s . c h


Des communes suisses tirent profit de l’exploitation et du travail des enfants

?

De l’exploitation grâce à nos impôts? En Suisse, les communes dépensent chaque année 15 milliards de francs en commandes de toutes sortes. Lors de leurs achats, un grand nombre d‘entre elles se soucient uniquement du prix. Or, les produits bon marché achetés à l‘étranger (ex. pierres à paver, ballons de football, habits de travail dans les hôpitaux) ont une face cachée. Ils ont souvent été produits dans des conditions inhumaines: travail des enfants, salaires de misère, semaine de 70 heures, graves périls pour la santé.

Vous trouvez normal que vos impôts financent l‘exploitation? Faites en sorte que votre commune cesse de telles pratiques! Sur www.consultations-populaires.ch, vous pouvez exiger de votre commune, en 2 clics, qu’elle achète uniquement des produits fabriqués dans des conditions décentes!

Le 23 août, Journée mondiale pour l‘abolition de l‘esclavage 50 millions d‘Africains et d‘Africaines ont, durant des siècles, été déportés et exploités par les puissances coloniales. Ces pratiques ont pris fin. Des millions d‘hommes et de femmes continuent cependant à travailler dans des conditions inhumaines: – D‘après l‘ONU, 12 millions d‘êtres humains sont maintenus dans l‘esclavage. La moitié d‘entre eux sont des enfants et des mineurs. – 218 millions d‘enfants sont forcés de travailler. – 1,2 milliard de personnes travaillent pour un salaire inférieur à deux dollars par jour. Cela représente près de 20 pour-cent de la population mondiale.


!

Votre opinion: Quelle politique à l’égard de l‘exploitation souhaitez-vous?

Je me fiche de la nature des produits achetés. Aussi longtemps que je ne vois pas comment les produits ont été fabriqués, je n’ai aucun problème avec l’esclavage. Stop aux exigences sociales excessives. En Suisse aussi, des enfants doivent pouvoir travailler et le salaire moyen doit être baissé à 2 francs par jour. Un peu d’exploitation est acceptable. L’essentiel est que ma commune puisse acheter bon marché et faire ainsi des économies. Je ne veux pas d’exploitation. Ma commune doit veiller, via des directives et des contrôles, à n’acheter aucun produit fabriqué dans des conditions inhumaines. Je veux savoir si ma commune achète des produits bon marché issus de l’exploitation. Pour avoir la réponse:

www.consultations-populaires.ch Donnez le numéro postal de votre commune sur www. consultations-populaires.ch. Nous vous dirons si votre commune achète équitable.

Votre commune n’achète pas encore équitable?

Sur la page internet, vous pouvez envoyer en 2 clics un email de protestation et exiger de votre commune une prise de position. Montrez à votre commune qu’elle peut agir différemment et envoyez-lui le guide de l’OSEO pour des achats publics équitables!

Œuvre suisse d’entraide ouvrière Avenue Warnery 10, CP 1151, 1001 Lausanne, Tél: 021 601 21 61, E-mail: info@oseo.ch


Que signifie «acheter équitable»? Les communes qui se comportent de manière sociale et durable exigent de leurs fournisseurs le respect des normes fondamentales de l’Organisation internationale du travail (OIT). Ces normes interdisent le travail forcé, le travail des enfants et toute forme de discrimination; elles garantissent en outre la liberté syndicale.

Pourquoi «acheter équitable»?

1 2 3

Les travailleuses et travailleurs du monde entier doivent être payés correctement. Un salaire décent contribue de manière décisive à réduire la pauvreté.

Les entreprises qui produisent bon marché en violant les droits humains ne doivent pas disposer d’un avantage concurrentiel sur le marché. Acheter équitable est à peine plus onéreux. La différence de prix se monte généralement à quelques pour-cent.

100 communes montrent l‘exemple!

La campagne de l’OSEO produit des effets. De nombreuses communes ont opté pour des achats publics équitables – d’Onex à La Chaux-de-Fonds, en passant par Lausanne. Aujourd’hui, plus d’un million de personnes vivent dans une commune qui achète équitable. Seules 100 des 2600 communes suisses disposent cependant de lignes directrices pour leurs achats.

Votre commune en fait-elle partie?

Exigez de votre commune qu’elle achète équitable sur www.consultations-populaires.ch

96 %

4 % 115 communes achètent équitable. 2481 communes tolèrent un risque d’exploitation.

L’Œuvre suisse d’entraide ouvrière OSEO L’Œuvre suisse d’entraide ouvrière OSEO mène, dans 10 pays, des campagnes et des projets pour des conditions de travail décentes. Soutenez notre engagement: CP 10-14739-9 www.oseo.ch/dons

Campagne de l‘OSEO en vue du Mondial 2010 en Afrique du Sud


Quelle politique à l’égard de l‘exploitation souhaitez-vous?  

En Suisse, les communes dépensent chaque année 15 milliards de francs en commandes de toutes sortes. Lors de leurs achats, un grand nombre...

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you