Page 1

eFROHGX6DFUp&±XU /D%UXIILqUH

/HS¶WLWMRXUQDO

-XLQ1ƒ 


Mars 2010

 arrêtÊ par Monsieur l’Inspecteur d’AcadÊmie

arrêtÊ par Monsieur l’Inspecteur d’AcadÊmie Dans le cadre de la semaine de 4 jours, le calendrier scolaire des Êcoles maternelles et ÊlÊmentaires publiques de VendÊe, applicable au privÊ, pour l'annÊe scolaire 2010-2011 est le suivant :

RentrĂŠe des enseignants

Mercredi 1° Septembre 2010

RentrÊe des Êlèves

Jeudi 2 Septembre 2010

Vacances de Toussaint

du Vendredi 22 Octobre 2010 au Jeudi 4 Novembre 2010

Vacances de NoĂŤl

du Vendredi 17 DĂŠcembre 2010 au Lundi 3 Janvier 2011

Vacances d'Hiver

du Vendredi 25 FĂŠvrier 2011 au Lundi 14 Mars 2011

Vacances de Printemps

du Vendredi 22 Avril 2011 au Lundi 9 Mai 2011



Pont à l’Ascension

le Mercredi 1° Juin 2011 sera travaillÊ le Vendredi 3 Juin 2011 ne sera pas travaillÊ

!

Vacances d'EtĂŠ

Vendredi 1° Juillet 2011.

/HVYDFDQFHVGpEXWHQWDSUqVODFODVVHOHVRLUGHVMRXUVLQGLTXpV ODUHSULVHGHVFRXUVDOLHXOHPDWLQGHVMRXUVLQGLTXpV

Attention, le vendredi 12 novembre risque d’être reportÊ au mercredi 3 novembre ou mercredi 10 novembre. 










(GLWR

©+LVWRLUH GH OLUHª  WHO pWDLW OH ILO FRQGXFWHXU   HW F HVW QDWXUHOOHPHQW ©WRXW HQ OHFWXUHª SDU FHWWH QRXYHOOH pGLWLRQ GX SHWLW MRXUQDO TXH QRXVDOORQVFO{WXUHUFHWWHDQQpHVFRODLUH   9RLFLOHVWpPRLJQDJHVGHVWRXWVSHWLWVMXVTX DX[SOXVJUDQGVTXLSDU OHXUV GHVVLQV HW OHXUV pFULWV YRXV IHURQW SDUWDJHU OHXUV H[SpULHQFHV GH FHV GHUQLHUVPRLV  ©ODOHFWXUHHVWXQHSRUWHRXYHUWHVXUXQPRQGHHQFKDQWpª )0DXULDF    %RQQHOHFWXUH         3RXUO·pTXLSHpGXFDWLYH         'DQLHO0$1&($8











 Sommaire

  'HVFRQWHVpWXGLpVSDUOHVHQIDQWVGH33636HW06FKH]$PpOLH  /DFODVVHGH7363606GH.DULQHHQYLVLWHjODPpGLDWKqTXH  ©6RXSROHWURLGHVOLYUHVªSDUODFODVVHG·$UOHWWH  1RVDPLVGH6W+LODLUHGH/RXOD\DYHFOHV*6       +LVWRLUHGHOLUH«GHV%'FODVVHGH&3GH0DU\VH   +LVWRLUHOLUH«3ODLVLUGHOLUH«FKH]OHV&3&(GH6RSKLH  1RWUHDSUqVPLGLjO·(WRLOHGX6RLUHWQRWUHpOHYDJHGHJUHQRXLOOHVSDUOHV&(&(  /HV&(GH3DWULFNHQYLVLWHj1DQWHV        0pOXVLQHSDUOHV&0G·(YHO\QH        -RXUQDOGHFODVVHGHQHLJH&0        /DSDJHGHO·$3(/        /DSDJHGHO·2*(&          ,QIRUPDWLRQVJpQpUDOHV         &DOHQGULHUVFRODLUH       

SDJH  SDJH SDJH SDJH SDJH SDJH   SDJH SDJH SDJHVHW SDJHVHW SDJH SDJH SDJH SDJH




ÂŽÂœČąÂŒÂ˜Â—Â?ÂŽÂœČąÂˇÂ?žÂ?Â’ÂˇÂœČąÂ™ÂŠÂ›ČąÂ•ÂŽÂœČąČŹČŹČą et racontĂŠs par les enfants de la classe d’AmĂŠlie

 Il est sorti du four. La mamie, le papi et tous les animaux ont couru après lui parce qu’ils voulaient le manger. Il rencontre le renard. Il est montÊ sur son dos pour traverser la rivière. Puis, il est montÊ sur le nez du renard et croc ! Il l’a mangÊ.. 

 Un monsieur a coupÊ les arbres parce qu’il voulait les emmener pour faire des sapins de NoÍl. Il n’a pas coupÊ le petit sapin parce qu’il Êtait trop petit. Il est restÊ tout seul. Puis il a trouvÊ un ami : c’Êtait le vieil arbre. Puis ils ont rêvÊ d’une robe pour NoÍl. Leur rêve s’est exaucÊ le matin de NoÍl : le vieil arbre a eu une robe d’oiseaux et le petit sapin, une robe blanche, il Êtait couvert de neige‌. 

Boucle d’or est rentrÊe dans la maison des 3 ours.  Elle a mangÊ toute la soupe du petit ours ; elle a cassÊ la chaise du petit ours et elle a dormi dans le lit du petit ours. Les 3 ours sont revenus de leur promenade ;Petit ours a vu que quelqu’un avait mangÊ toute sa soupe et il Êtait en colère car sa chaise Êtait cassÊe. Les trois ours sont montÊs dans leur chambre et ont trouvÊ Boucle d’or dans le lit de petit ours. Elle s’est enfuie car elle a eu peur des trois ours 

 Ils n’avaient plus d’argent. La maman de Jacques a dit de vendre leur vache. Il a rencontrÊ un vieillard. Il a ÊchangÊ sa vache contre des haricots magiques. Sa maman, furieuse, a jetÊ les haricots par la fenêtre et un grand haricot a poussÊ et tout en haut il y avait un château. Et dedans, il y avait un ogre. Quand l’ogre s’est endormi, Jacques a volÊ sa poule aux œufs d’or et a coupÊ le haricot magique. L’ogre, qui voulait attraper Jacques, est tombÊ .

 Le loup est tombÊ dans le puits car il voulait attraper le fromage. En fait, c’Êtait le reflet de la lune. Un cochon est arrivÊ, il est descendu dans le puits et le loup est remontÊ, mais il n’a pas rÊussi à le manger. Puis 3 lapins sont tombÊs dans le puits car le cochon a dit que c’Êtait un puits à carottes. Les lapins ont attirÊ le loup à leur tour et le loup est retombÊ dans le puits : le seau est tombÊ sur sa tête et paf !a fait le seau et ouille ! a fait le loup !!! 

Le seau est tombĂŠ sur sa tĂŞte !


0DLOHV73636HW06

©1RXVVRPPHVDOOpVjODPpGLDWKqTXHGHMONTAIGU,HQFDUª

©1RXVDYRQVpFRXWpO·KLVWRLUHGHGRUFFALO. 3DUWHUUHLO\DYDLWXQWDSLVHQ WLVVXSRXUUDFRQWHUO·KLVWRLUHª

©1RXVDYRQVIDLWOHGRPLQRVGHVOLYUHVLOIDOODLWOHVPHWWUHF{WH jF{WHHQFKHUFKDQWGHVLPDJHVSDUHLOOHVGHVVXVODFRXYHUWXUH ª

©1RXVDYRQVpFRXWpO·KLVWRLUHGX DOUDOU QUI TOMBE DU CIEL. /·KLVWRLUHpWDLWGDQVXQHERvWHª

1·RXEOLRQVSDVG·pYRTXHUpOpPHQWVLQGLVSHQVDEOHVjODUpXVVLWHGH WRXWYR\DJHVFRODLUHFKH]OHVSOXVMHXQHV WRXWYR\DJHVFRODLUHFKH]OHVSOXVMHXQHV RODLUHFKH]OHVSOXVMHXQHV  LE PIQUE-NIQUE LE CAR Le panier, le beurre et le verre

La couverture

/(&785( /(&785( /,%5( /,%5(








¢ ¢Kgmhgd]ljga\]kdanj]kª

(QQRYHPEUHODWURXSH+,3327$07$0DSUpVHQWpVRQVSHFWDFOHDXF\FOHHW 6SHFWDFOHHQOLHQDYHFQRWUHSURMHWG¡DQQpHŠ+LVWRLUHVGHOLUHªSXLVTXHOHKpURV 6RXSROHWSURILWHGXUDQJHPHQWGHVDELEOLRWKqTXHSRXUIDLUHSDUOHUVHVQRPEUHX[OLYUHV Les enfants vous racontent le spectacle :

 Berlingot est arrivÊ avec une valise ; dedans il y avait un nounours et un serpent très très long. Berlingot est venu pour aider Soupolet à ranger ses livres.

Soupolet a pris un livre  le colis de pÊpÊ  et il a racontÊ l’histoire de Paul qui montait sur son vÊlo : son papa lui a donnÊ une boite ; il fallait qu’il l’emmène chez son pÊpÊ mais il ne fallait pas qu’il l’ouvre. Et Berlingot a pris le vÊlo. Dans la boite ça faisait du bruit. Berlingot a ouvert un petit peu et ça a sautÊ. C’Êtait une poule. Elle s’est sauvÊe. Berlingot voulait la rattraper. Après il est tombÊ de son vÊlo parce qu’il y avait un caillou par terre. Le vÊlo faisait :  Couic, couic‌  Berlingot faisait :  Pitou, Pitou !‌. La poule faisait :  Cot ! cot ! cot ! . C’Êtait très rigolo !

Dans un livre, ça expliquait comment faire des pliages et Soupolet a fait un bateau. Ils ont trouvÊ un livre de magie. Ils ont mis du lait, beaucoup de lait, de la farine, des œufs dans le chapeau‌ Il a mis plein de farine et ça a marchÊ quand même. Avec la baguette magique ça a fait des petits gâteaux.

Berlingot lançait les œufs pour faire du jonglage mais il en a cassÊ un. On a bien rigolÊ !

Soupolet avait beaucoup, beaucoup de livres à ranger‌ Il y avait des livres sur les volcans, les voitures de course, la montagne, le feu, le jardin, le foot ‌ A la fin, ils ont regardÊ un livre du cirque. Ils ont fait les acrobates. Soupolet avait un parapluie, il montait sur un balai ; c’Êtait de l’Êquilibre comme nous en motricitÊ. Berlingot c’Êtait le clown. Ils se sont tapÊs sur les fesses. ‌

&HVSHFWDFOHQRXV DGRQQpO¡HQYLHGH GpFRXYULUOHV DOEXPVHWOHV FRQWHV


1RWUHDSUqVPLGLjO·(WRLOHGXVRLU  /HMDQYLHUQRXVDYRQVpWpDFFXHLOOLVSDU5pJLVHWGHVUpVLGHQWVjO·(WRLOHGXVRLU 5pJLVQRXVDSUpVHQWpO·H[SRVLWLRQGHVMHX[G·DXWUHIRLV 1RXVDYRQVYXGHVSHOXFKHVXQHSRXSpHGHSRUFHODLQHXQSHWLWYpORHQERLVXQH SHWLWHFXLVLQHHQERLVXQHDUPRLUHSRXUOHVYrWHPHQWVGHSRXSpHXQHSRXVVHWWH PpWDOOLTXHXQHWURWWLQHWWHHQERLVXQMHXGHO·RLHXQERXOLHUGHVRVVHOHWVXQ FKHYDOjEDVFXOHHQERLVXQHSRXSpHHQSDLOOHXQMHXGHSHWLWV FKHYDX[XQWDPERXUHWXQSLDQR  1RXVDYRQVpWpVXUSULVGHYRLUTXHOHVMHX[G·DXWUHIRLVpWDLHQWSOXV SHWLWVTXHOHVQ{WUHVLOVpWDLHQWVXUWRXWHQERLVHWVDQVSLOHVRXVDQVpOHFWULFLWp  (QVXLWHQRXVDYRQVPRQWUpQRVMHX[DX[UpVLGHQWVHWQRXVDYRQVMRXpDYHFHX[1RXV OHXUDYRQVDSSULVjMRXHUjGHVMHX[SOXVPRGHUQHV/HVSHUVRQQHVkJpHVRQWWURXYpQRVMHX[XQ SHXGLIILFLOHVPDLVULJRORV,OVOHVRQWWURXYpVWUqVGLIIpUHQWVGHVOHXUV &HUWDLQVUpVLGHQWVQRXVRQWUpFLWpXQHIDEOHGH/D)RQWDLQH&pWDLWOH©FRUEHDXHWOHUHQDUGª ,OVV·HQVRXYHQDLHQWGHSXLVOHXUHQIDQFH $YDQWGHSDUWLUQRXVDYRQVSULVXQJR€WHUWRXVHQVHPEOH 



 

1RWUHpOHYDJHGHJUHQRXLOOHV 



/HOXQGLPDLQRXVVRPPHVDOOpVjODPDUHGH3RLQWHj3LWUHSRXU WURXYHUGHV±XIVGHJUHQRXLOOHV0DOKHXUHXVHPHQWLOQ·\DYDLWDXFXQ±XI PDLVQRXVDYRQVWURXYpGHVWrWDUGVTXHQRXVDYRQVDWWUDSpVJUkFHjXQH pSXLVHWWH

 $YDQWQRWUHSrFKHQRXVDYLRQVLQVWDOOpXQDTXDULXPGDQVQRWUHFODVVH1RXVDYLRQVPLVGXVDEOHGHV FDLOORX[GHVERXWVGHERLVGHO·HDXGHODPDUHHWGHVSODQWHVDTXDWLTXHV 1RXVDYRQVPLVOHVWrWDUGVGDQVO·DTXDULXP  'qVOHPDLQRXVDYRQVUHPDUTXpGHVWRXWHVSHWLWHVSDWWHVDUULqUHVRXVODTXHXHGHFHUWDLQVWrWDUGV 3HWLWjSHWLWOHVWrWDUGVRQWpYROXpOHVMRXHVRQWJRQIOpOHVSDWWHVDYDQWVRQWVRUWLHVOHPDLOHV TXHXHVVRQWWRPEpHV1RXVDYLRQVGHWRXWHVSHWLWHVJUHQRXLOOHV /HVWrWDUGVPDQJHDLHQWGHVSRPPHVGHWHUUHFUXHVGHODVDODGHERXLOOLHGHVSODQWHVDTXDWLTXHVHWGHV WRXWHVSHWLWHVErWHVTXLVHWURXYDLHQWGDQVO·HDXGHODPDUH  /HVpOqYHVGH3HWLWH6HFWLRQGHODFODVVHG·$PpOLH QRWUHFODVVHSDUWHQDLUH VRQWYHQXVHWQRXVOHXU DYRQVH[SOLTXpVQRWUHpOHYDJH  1RXVDYLRQVSHWLWHVJUHQRXLOOHVPDLVLO\DHXSOXVLHXUVPRUWV /HYHQGUHGLMXLQQRXVDYRQVUHOkFKpOHVJUHQRXLOOHVVXUYLYDQWHVGDQVOHXU GRPLFLOHG·RULJLQH 1RXVDYRQVWURXYpoDWUqVLQWpUHVVDQWGHYRLUWRXVOHVMRXUVOHVJUHQRXLOOHVVH GpYHORSSHUHWERXJHU  

/DFODVVHGH&(² /DFODVVHGH&(²&( &(


Les CE2 de la classe de Patrick sont allés à Nantes . En classe, les élèves ont inventé quelques devinettes et charades pour vous faire partager un peu de cette très belle journée.

Mon 1er est le masculin de UNE. Mon 2ème est les 4 premières lettres de PRIMEVERE Mon 3ème est la dernière syllabe de RIZ. Mon tout est le musée que nous sommes allés voir. Réponse : ……………………………….. Mon 1er est les 3 première lettres de CLIM. Mon 2nd est la dernière syllabe de PAILLASSON. Mon tout est la ville où nous avons pris le train. Mon 1er est les 3 premières lettres de COMPTER. Mon 2nd veut dire « envoyer par la poste. Mon tout il faut le faire avant de rentrer dans le tramway. Réponse : COMPOSTER / ACHETER / INSERER Nous l’avons beaucoup fait pendant cette journée. Réponse : RRHCMEA ………………………..

Nous sommes partis à Nantes. Pour y aller nous avons pris la voiture, le car ou le train ?

Comment sommes-nous allés au musée de l’imprimerie ? Réponse : WYTMRAA ………………… Sur quel « animal » sommes-nous montés ? Réponse : LPETAEHN ………………… C’est ce que l’on chauffe à 290° pour faire des caractères d’imprimerie.

Nous sommes passés par là pour être sur le bon quai Mon 1er est un véhicule à 4 roues. Réponse : LLRSSPAEEE …………………… Mon 2nd est la 16ème et la 5ème lettre de l’alphabet. Mon tout, on en a vu au jardin des plantes. Mon 1er est le contraire de BEAUCOUP. Mon 2ème est un mammifère carnivore à l’allure d’un On en avait tous un dans le tramway. grand chien. Réponse : TTKCIE ………………… Mon 3ème est les 2 premières lettres de ZESTE. Mon tout est vert. C’est l’endroit d’où part de train. Réponse : ……………………………………… C’est l’endroit où on a pris notre goûter . Réponse : AEAUCHT ……………………..

Mon 1er est à la fin d’Eloi. Mon 2nd est à la fin de finir. Mon tout est le fleuve qui traverse Nantes. Nous attendions le train dans le LAHL ……………..


0pOXVLQH  :ĞƵĚŝϭϬũƵŝŶ͕ŶŽƵƐƐŽŵŵĞƐĂůůĠƐăsŽƵǀĂŶƚƉŽƵƌůĂƐŽƌƚŝĞDĠůƵƐŝŶĞ͘KŶĞƐƚĂƌƌŝǀĠƉůĂĐĞĚƵĂŝů͕ƚŽƵƚƉƌğƐĚĞ ůĂƚŽƵƌDĠůƵƐŝŶĞ͘  WƵŝƐůĞƐĚĞƵdžŐƌŽƵƉĞƐŶƚŽŝŶĞ;ĐĂƐƋƵĞƚƚĞƐǀĞƌƚĞƐͿĞƚhƌŝĂŶ;ĐĂƐƋƵĞƚƚĞƐƌŽƵŐĞƐͿƐĞƐŽŶƚƐĠƉĂƌĠƐƉŽƵƌƐĞƌĞŶĚƌĞ ĚĂŶƐϰĂƚĞůŝĞƌƐ͘

/DFDOOLJUDSKLH  2QDpFULWDYHFXQHSOXPHG·RLH F·pWDLWIDFLOH2QDG·DERUGpFULWDX EURXLOORQ3XLVRQDILQLG·pFULUHVXUOD IHXLOOHDYHFO·HQOXPLQXUHSUpSDUpHHQ FODVVH

/HVEODVRQV  1RXVDYRQVGpFROOpOHVIHXLOOHVGHVEODVRQV TX·RQDYDLWSUpSDUpV1RXVDYRQVFROOpGX VDEOHGHFRXOHXULO\DYDLWWRXWHVVRUWHV GHFRXOHXUVHWF·pWDLWEHDX 

/·pJOLVH  2QDREVHUYpVRQSRUWDLOSXLVRQO·DYLVLWpH2QHVW GHVFHQGXGDQVODFU\SWHRRQHQWHUUDLWOHVPRUWV6XU O·DXWHOLO\DYDLWXQJULIIRQTXLpWDLWVFXOSWp3XLVRQD FRQVWUXLWGHVPDTXHWWHVGHYR€WHVURPDQHV

/DWRXU  (QPRQWDQWQRXVDYRQVFRPSWpOHVPDUFKHVLO\HQD$XERXW GHPDUFKHVQRXVDYRQVYXOHVV±XUVGHPpOXVLQHTXLQRXVRQW UDFRQWpOHGpEXWGHO·KLVWRLUH$XqPHpWDJHXQKRPPHQRXVD UDFRQWpODILQ(QKDXWGHODWRXUQRXVDYRQVYXODULYLqUH©OD PqUHªTXLFRQWRXUQHODFRPPXQHGH9RXYDQW


ĂŶƐů͛ĂƉƌğƐͲŵŝĚŝ͕ŽŶĞƐƚĂůůĠĞŶĨŽƌġƚăDĞƌǀĞŶƚƉŽƵƌLJĨĂŝƌĞϰĂƵƚƌĞƐĂƚĞůŝĞƌƐ͘ -HX[WUDGLWLRQQHOV  1RXVDYRQVIDLWGXIULVEHHMRXHUDX[TXLOOHVHW IDLWGXWLUjODFRUGHFRQWUHXQHDXWUHpFROH &·pWDLWDPXVDQW

%LNHDQGUXQ  $YpORRQURXODLWjIRQGGDQVOHVIODTXHV G·HDXHWRQDYDLWGHVpFODERXVVXUHVMXVTX·HQ KDXWGXGRV$PLSDUFRXUVRQFKDQJHDLWGH U{OHFHOXLTXLjYpORFRXUDLWHWLQYHUVHPHQW.

/DGpFRXYHUWHGHODIRUrW  1RXVDYRQVIDLWXQH[HUFLFHSRXU WURXYHUOHVGLIIpUHQWVPpWLHUVHQOLHQ DYHFODIRUrWjO·DLGHG·LQGLFHV 1RXVDYRQVPDUFKpGDQVGLIIpUHQWVEDFV DYHFWRXWHVVRUWHVGHFKRVHVPDUURQV SRPPHVGHSLQVDEOH« 

>ĞƐŽŝƌ͕ŝůLJĂĞƵƵŶĞĐĠƌĠŵŽŶŝĞĞƚŶŽƵƐĂǀŽŶƐǀƵƵŶƐƉĞĐƚĂĐůĞ͘ /HVSHFWDFOH  /HVSHFWDFOHUDFRQWDLWO·KLVWRLUHGHPpOXVLQH &RPPHSHUVRQQDJHVLO\DYDLW'DPH5DGpJRQGH KRUULEOH0pOXVLQHHW5D\PRQGLQ3HQGDQWOH VSHFWDFOHQRXVDYRQVELHQULJROpPrPHOHV HQVHLJQDQWVHWOHVDFFRPSDJQDWHXUVFDULO\DYDLW EHDXFRXSGHMHX[GHPRWVHWGHEODJXHV

ĞƌĞƚŽƵƌăůĂƌƵĨĨŝğƌĞ͕ŶŽƵƐĠƚŝŽŶƐďŝĞŶĨĂƚŝŐƵĠƐŵĂŝƐƚƌğƐŚĞƵƌĞƵdžĚĞůĂũŽƵƌŶĠĞ͊




&ODVVHGHQHLJHGHV&0j6DLQW/$5<GXDXPDUV /XQGLPDUV 1RXVVRPPHVSDUWLVjKGHOD%UXIILqUHHQGLVDQWDXUHYRLUjQRVSDUHQWVTXHOTXHVXQVDYHFXQSHXGHFDIDUGTXLHVW YLWHSDUWL 1RXVDYRQVIDLWDUUrWVGRQWXQSRXUSLTXHQLTXHU 1RXVDYRQVEHDXFRXSULJROpGDQVOHFDU&HUWDLQVRQWHVVD\pGHIDLUHODVLHVWHPDLVLO\DYDLWEHDXFRXSGHEUXLWOLpj OH[FLWDWLRQGXGpSDUW 1RXVVRPPHVDUULYpVDXFKDOHWGHO2XUVYHUVK1RXVDYRQVGpFKDUJpQRVEDJDJHVTXHQRXVDYRQVPLVGDQVODVDOOH GDFWLYLWpV3XLVRQHVWDOOpPDQJHUODERQQHFXLVLQHGH-RV\VRXSHS\UpQpHQQHJUDWLQGHSRPPHVGHWHUUHHWIURPDJH EODQF (QVXLWHQRXVQRXVVRPPHVLQVWDOOpVGDQVOHVFKDPEUHVSDVWRXMRXUVIDFLOHGHIDLUHVRQOLW 1RXVVRPPHVWUqVFRQWHQWVGHQRWUHYR\DJH9LYHPHQWODVXLWH   $UWKXU0D[LPH/XFLHQHW3DXO 0DUGLPDUV &HPDWLQQRXVpWLRQVUpYHLOOpVGHERQQHKHXUH1RXVDYLRQVKkWHGHYRLUOHSD\VDJHVRXVOHVROHLO 1RXVDYRQVPDQJpOHSHWLWGpMHXQHUjK$XPHQXGHVFpUpDOHVGXODLWGXFKRFRODWFKDXGGXSDLQDYHFGXEHXUUHHW GHODFRQILWXUHHWGXMXVGRUDQJH5LHQGHWHOSRXUSUHQGUHGHVIRUFHVSRXUWRXWHODMRXUQpH(QVXLWHQRXVVRPPHVDOOpV HVVD\HUQRWUHpTXLSHPHQWGHVNLGDQVOHPDJDVLQDXSLHGGHVSLVWHV1RXVVRPPHVPRQWpVHQQDYHWWHHWUHGHVFHQGXVj SLHG &H QHVW SDV IDFLOH GH PHWWUH OHV FKDXVVXUHV HW HQ SOXV HOOHV VRQW ORXUGHV $YDQWOHGpMHXQHUQRXVDYRQVpFULWOHVFDUWHVSRVWDOHVHWIDLWGHVEDWDLOOHV GHERXOHGHQHLJH$SUqVOHUHSDVQRXVQRXVVRPPHVSUpSDUpVSRXUDOOHU VNLHU1RXVVRPPHVPRQWpVGDQVOHVRHXIVSRXUDOOHUUHMRLQGUHOHV PRQLWHXUVGHO(6),OVVRQWIDFLOHPHQWUHSpUDEOHVDYHFOHXUFRPELQDLVRQ URXJH,OVRQWIDLWJURXSHV(WFpWDLWSDUWLSRXUKHXUHVGHVNL $ODVRUWLHWRXWOHPRQGHpWDLWFRQWHQWPDLVWUqVIDWLJXpVXUWRXWOHV GpEXWDQWV(WRXLoDIDWLJXHGHVHUHOHYHUVRXYHQW 3XLVQRXVDYRQVJR€WpHWSULVXQHERQQHGRXFKHELHQPpULWpH &HVRLUXQSLVWHXUYDYHQLUQRXVH[SOLTXHUVRQPpWLHULOYDQRXVPRQWUHUVRQpTXLSHPHQWHWQRXVFRPPHQWHUXQGLDSRUDPD VXUVRQDFWLYLWp $XMRXUGKXL QRXV VRPPHV YUDLPHQW UDYLV GH QRWUH MRXUQpH (Q SOXV QRXV VRPPHV YUDLPHQW JkWpV SDU OH WHPSV  LO IDLW WUqVEHDXHWWUqVFKDXG&HVWXQWHPSVLGpDOSRXUDSSUHQGUHjVNLHUFDUODQHLJHHVWERQQH(WoDYDFRQWLQXHUWRXWHOD VHPDLQHVXSHU $GHPDLQSRXUOHUpFLWGHQRVDYHQWXUHV









$LPLH+$XUDQH-XOLHHW/pRQLH

0HUFUHGLPDUV  1RXVQRXVVRPPHVOHYpVjKSRXUQRXVSUpSDUHUHWSUHQGUHOHSHWLWGpMHXQHU(QVXLWHQRXVDYRQVIDLW JURXSHVFHUWDLQVRQWIDLWGXVNLOHPDWLQHWXQHEDOODGHHQUDTXHWWHVODSUqVPLGL/DXWUHJURXSHDIDLWOLQYHUVH  $XVNLFHX[TXLUpXVVLVVHQWOHPLHX[RQWGHVFHQGXXQHSLVWHURXJH&HQpWDLWSDVpYLGHQWDXGpSDUWPDLVLOV pWDLHQWWRXVWUqVFRQWHQWVGDYRLUUpXVVLjODUULYpH/HVDXWUHVJURXSHVRQWDXVVL WUqVELHQVNLp,O\DHXEHDXFRXSPRLQVGHFKXWHV1RXVVRPPHVWRXVLPSDWLHQWV GHUHFRPPHQFHUOHVNLGHPDLQ  /DEDOODGHHQUDTXHWWHVpWDLWDXVVLWUqVLQWpUHVVDQWH1RXVpWLRQV DFFRPSDJQpVSDUXQJXLGHTXLVDSSHOOH'DQLHO,OQRXVDIDLWGpFRXYULUOD PRQWDJQH2QIDLVDLWVRXYHQWGHVDUUrWVFDURQVHIDWLJXDLWYLWHGDQVOHVPRQWpHV 'DQLHOHQSURILWDLWSRXUQRXVGRQQHUGHVH[SOLFDWLRQVSDUH[HPSOHLOQRXVD H[SOLTXpSRXUTXRLOHVYLOODJHVGHPRQWDJQHVRQWFRQVWUXLWVjGHVHQGURLWVELHQ SUpFLV,OQRXVDDXVVLPRQWUpGHYpULWDEOHVSDWWHVGDQLPDX[TXLODUDPDVVpDXFRXUVGHVHVGLIIpUHQWHVEDOODGHVHQ PRQWDJQH (QUDTXHWWHVQRXVVRPPHVDXVVLSDVVpVGDQVODIRUrWGDQVGHVHQGURLWVHVFDUSpVHWSHQWXVFHQpWDLWSDVWRXMRXUV IDFLOHGHUHVWHUGHERXW1RXVDYRQVHQVXLWHWHUPLQpODSURPHQDGHHQGHVFHQGDQWXQWRERJJDQGHQHLJH,OIDOODLW


 VDVVHRLUVXUODQHLJHOHYHUOHVMDPEHVHWVHODQFHUGDQVODSHQWH%HDXFRXSGHQWUHQRXVRQILQLVXUOHYHQWUHFpWDLW ULJROR 1RXVDYRQVHQVXLWHSULVOHJR€WHUOHVGRXFKHVUDQJpQRVFKDPEUHVHWIDLWGHVMHX[GHVRFLpWp &HVRLU'DQLHOUHYLHQWQRXVYRLUSRXUQRXVHPPHQHUGDQVXQYR\DJHGLPDJHVDYHFODIDXQHHWODIORUHGHODYDOOpHG$XUH 4XHOOHMRXUQpH1RXVVRPPHVYUDLPHQWWRXVWUqVKHXUHX[GrWUHHQFODVVHGHQHLJH0rPHFHX[TXLDYDLHQWXQSHXOH FDIDUGRQWUHWURXYpOHVRXULUH $GHPDLQ











9LQFHQW$UQDXG&%DSWLVWH.LOOLDQ/0DWKLV

-HXGLPDUV &HPDWLQDSUqVDYRLUSULVOHSHWLWGpMHXQHUQRXVDYRQVUHIDLWOHVJURXSHVGKLHUXQTXLHVW DOOpjODPDLVRQGHORXUVHWODXWUHDXVNL1RXVDYRQVLQYHUVpOHVDFWLYLWpVODSUqVPLGL $XVNLQRXVVRPPHVSDVVpVVRXVXQWXQQHO1RXVDYRQVHPSUXQWpGHVSLVWHVEOHXHVHWURXJHV 0DLQWHQDQWQRXVVDYRQVELHQIDLUHOHFKDVVHQHLJHHWOHVVODORPV1RXVDYRQVDXVVLSULVOHWLUH IHVVH &HWWH IRLVFL QRXV VRPPHV WRXV GHVFHQGXV HQ VNLDQW HW QRQ DYHF OHV ±XIV 4XH GH SURJUqVHQSHXGHWHPSV 3RXU DOOHU j OD PDLVRQ GH ORXUV QRXV VRPPHV DOOpV DX SODW G$GHW R QRXV VRPPHV PRQWpV GDQV OH WpOpSKpULTXH SRXU DUULYHU DX YLOODJH GH 6DLQW/DU\ 1RXV DYRQV HX GH GU{OHV GH VHQVDWLRQV $ODPDLVRQGHORXUVQRXVDYRQVpFRXWpXQJXLGHHWYXXQHYLGpRVXUODYLHGHORXUVGDQVOHV3\UpQpHV3XLVQRXVDYRQV REVHUYp$SROORQHW%LQJR&HVRQWRXUVMXPHDX[TXHORQDSXREVHUYHUGDQVXQHIRVVH$SSROORQIDLVDLWVRXYHQWOHWRXU GHODIRVVHWDQGLVTXH%LQJRIDLVDLWODVLHVWH1RXVOHXUDYRQVDXVVLGRQQpjPDQJHU ,OVpWDLHQWWHOOHPHQWFRQWHQWVTXH%LQJRVHVWPLVGHERXWVXUVHVSDWWHVDUULqUHVHQQRXVIDLVDQWXQVLJQHGHVSDWWHV DYDQWV 1RWUHVRLUpHVDQQRQFHIHVWLYHFDUFHVWODYHLOOpHGXGHUQLHUVRLUDXFKDOHW &HUWDLQVRQWSUpSDUpGHVVNHWFKVGDXWUHVGHVFKDQVRQV /HVHQIDQWVTXLRQWUHoXXQFRXUULHUUHPHUFLHQWIRUWHPHQWOHXUV H[SpGLWHXUV $QRWHUDXVVLTXHOTXHVVXVSLFLRQVGHJDVWURPDLVIDXVVHDOHUWHRXI %RQQHVRLUpHDGHPDLQ

$LPLH9/DXUDQH3DXOLQH&KDUOHV3DXO

Vendredi 19 mars &HPDWLQDSUqVOHSHWLWGpMHXQHUQRXVDYRQVIDLWQRVYDOLVHVHWQRXVOHVDYRQVGHVFHQGXHVVRXVOHSUpDXSRXUTXH-RV\ SXLVVHIDLUHOHPpQDJHGDQVOHVFKDPEUHV (QVXLWHQRXVVRPPHVSDUWLVHQGLUHFWLRQGXODFGHO2XOH+pODVPDXYDLVVXUSULVHHQDUULYDQWLO\DYDLWWURSGHYHQW GRQFOHWpOpVLqJHIHUPDLWSRXUUDLVRQGHVpFXULWp1RXVVRPPHVGRQFUHPRQWpVVDQVSUHQGUHOHSLTXHQLTXHDXERUGGXODF 1RXVODYRQVSULVHQEDVGHV±XIV 3XLVSRXUGLJpUHUFHUWDLQVVRQWDOOpVVHSURPHQHU,OVRQWPrPHIDLWXQHEDWDLOOHGHERXOHVGHQHLJH&pWDLWPDUUDQW /DSUqVPLGLPDOJUpOHYHQWQRXVVRPPHVTXDQGPrPHDOOpVVNLHU1RXVDYRQVSDVVpOHVWHVWVHWQRXVDYRQVELHQJOLVVp $XJR€WHU$ODLQ OHPRQLWHXU GH VNL QRXV D UHPLV jWRXVXQ FDUQHW GH FDSDFLWpVHQ VNL/HV GpEXWDQWV RQWHXXQ IORFRQ GDXWUHVODqUHpWRLOHRXODqPH &HVRLUQRXVSUHQRQVQRWUHGRXFKHHWQRXVPDQJHRQVQRWUHGHUQLHUUHSDVDXFKDOHW-RV\QRXVDSUpYXXQHVXUSULVH KDPEXUJHUIULWHVHWpFODLUDXFKRFRODWHQGHVVHUW 1RXVUHSDUWRQVYHUVK/HFKDXIIHXUFRPSWHDUULYHUj/D%UXIILqUHYHUVKGHPDLQPDWLQ 1RXVYRXVUHPHUFLRQVGDYRLUVXLYLQRVDYHQWXUHVFKDTXHVRLUHWGHOHVDYRLUFRPPHQWpHV1RXVVRPPHVLPSDWLHQWVGH YRXVUHYRLUPrPHVLQRXVVRPPHVWUqVKHXUHX[j6DLQW/DU\%RQQHVRLUpHjGHPDLQ

Sylvain, Teddy, Arnaud B, Thomas et Kylian Q 


 

Les rĂŠalisations de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe :

3RXUTXRLDGKpUHUjO $3(/" Votre soutien est important.

Oct 2009 : cross de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole DĂŠc 2009 : spectacle de NoĂŤl janv 2010 : portes ouvertes Nov 2009 Ă  Mars 2010: actions ÂŤ classe de neige Âť - Mars 2010 : dĂŠfilĂŠ de la mi-carĂŞme - Avril 2010 :soirĂŠe-dĂŠbat ÂŤ internet et nos enfants Âť - Juin 2010 : rĂŠunion d'accueil des nouveaux parents -



8QVRXULUH   8QHUHQFRQWUH    8QFRXSGHPDLQ 

   0HUFL j WRXV OHV SDUHQWV TXL RQW SX GRQQHU XQ SHX GH OHXU WHPSV DX[ F{WpV GH O pTXLSH $3(/ SRXU PHQHU j ELHQ QRV SURMHWV WRXW DX ORQJ GH FHWWH DQQpH

A travers votre adhÊsion à l'APEL: - Vous permettez une reprÊsentation de l'Êcole privÊe auprès des diffÊrentes instances dÊpartementales, rÊgionales et nationales. - Vous aidez à amÊliorer la qualitÊ de vie au sein de votre Êcole, car par vos dons, vous permettez à l'Êquipe de parents APEL de mener des actions (organisation du spectacle de NoÍl, du dÊfilÊ costumÊ du carnaval, classe de neige, accompagnement du cross, actions inter-APEL en lien avec le projet Êducatif de l'Êcole, accueil des nouveaux parents, portes ouvertes, ...) $GKpUHU j O $3(/  F HVW DXVVL PLHX[ IDLUH YLYUH YRWUH pFROH DXTXRWLGLHQ 

Bonnes vacances Ă  tous ! Daniel MANCEAU PrĂŠsident de lâ&#x20AC;&#x2122;APEL


E-mail : ecole.bruffiere@free.fr

Site : http://ecole.bruffiere.free.fr

Une nouvelle année scolaire se termine pleine de satisfactions.

Nos trois fêtes réparties tout au long de l’année scolaire ont connu un franc succès. Tout d’abord en octobre, La soirée créole qui a réuni près de 300 personnes. La belle réussite de notre Quiz réalisé pour la première fois à la salle Polyvalente. Enfin, la Kermesse, qui se déroulera au parc de Pointe à Pitre. Comme chaque année, cette fête des enfants et des parents finira l’année en beauté. Tout cela est possible grâce aux membres de l’OGEC, et aussi parce que nous pouvons compter sur vous, pour venir donner un coup de main lors des préparations ou pendant les manifestations que nous organisons. Alors, n’hésitez pas à vous joindre à nous lors de nos sollicitations. L’OGEC gère également la partie immobilière de notre école, et de fait, plusieurs matinées travaux ont été organisées. La mobilisation des bénévoles a permis, notamment, de poursuivre le câblage Internet à l’ensemble des bâtiments mais également d’avancer dans les travaux de finition du billodrome. Diverses tâches d’entretien ont également été réalisées. La réfection du bitume de la cour des grands devrait être effectuée cet été. Je voudrais remercier et féliciter nos agents de services en maternelle, Nicole, Nathalie, Céline et Karine, pour leur sérieux dans le travail effectué et pour la disponibilité dont elles font preuve. Merci à l’ensemble de l'équipe pédagogique qui contribue à l’application d’un enseignement de qualité. Un merci particulier à notre directeur, Gérard, sans qui beaucoup d’actions n’auraient pas pu se réaliser. En témoigne la sortie classe de neige à Saint-Lary au mois de Mars. Le soutien que reçoit notre association au sein de cette équipe, nous donne cette envie d’aller toujours plus loin dans les projets de l’école. Merci tout particulièrement aux personnes qui ne comptent pas leur temps tout au long de l'année pour s'occuper des travaux, mettre en place les différentes manifestations, s'occuper de la catéchèse, encadrer les sorties. Merci aux mamans couture pour les magnifiques costumes de la kermesse. Nous comptons sur vous, parents, pour continuer à contribuer à la vie de l'école. Une école dont les parents bougent est une école vivante pour nos enfants. Bonnes vacances à tous. François MINAUD, président de l'OGEC


,1)250$7,216*(1(5$/(6  ¾ /HV KRUDLUHV GH O·pFROH SRXU OHV HQIDQWV j OD UHQWUpH GH VHSWHPEUH  QH

FKDQJHQWSDVK²KOHPDWLQK²KO·DSUqVPLGL

¾ &KDQJHPHQWSDUUDSSRUWDXFDOHQGULHUVFRODLUH /D MRXUQpH LVROpH GX YHQGUHGL  QRYHPEUH ULVTXH G·rWUH UHSRUWpH XQ PHUFUHGL VRLWOHPHUFUHGLQRYHPEUHVRLWOHPHUFUHGLQRYHPEUH/H&RQVHLO*pQpUDO GRQQHUDFHWWHLQIRUPDWLRQTXLYRXVVHUDWUDQVPLVHjODUHQWUpH ¾ /·DLGH SHUVRQQDOLVpH (OOH DXUD WRXMRXUV OLHX OH OXQGL HW OH MHXGL DSUqV OHVFRXUVGHKjK ¾ 6WUXFWXUH$PpOLH.DULQHDXURQWFKDFXQHXQHFODVVHGH336²36 HW06 &ODVVHGH3606«««««$UOHWWH &ODVVHGH*6««««««««««2GLOH  &ODVVHGH&3«««««««««««0DU\VH &ODVVHGH&(«««««««««6RSKLH &ODVVHGH&(&0««««««3DWULFN &ODVVHGH&(²&(««««««&pOLQH &ODVVHGH&0««««««««««(YHO\QH&ODVVHGH&0««««««0U3DFWHDX HW$XGUH\  727$/GHVpOqYHV      $ODGDWHG·LPSUHVVLRQGXMRXUQDOQRXVQ·DYRQVSDVHQFRUHpWpLQIRUPpVGH ODQRPLQDWLRQGXòWHPSVGH.DULQH ¾ 3LHUULFNTXLpWDLWQRPPpjO·DQQpHSDUWSRXU6W*HRUJHVGH0RQWDLJX$XGUH\ /DPSVWDsVHQSURYHQDQFHGH6W+LODLUHGH/RXOD\OHUHPSODFHHQ ¾ $ SDUWLU GX &( OH QRXYHDX SDUFRXUV GH FDWpFKqVH ©6HO GH 9LHª VHUD UHPSODFpSDUOHSDUFRXUVª1DWKDQDsOª9RXVVHUH]SOXVDPSOHPHQWLQIRUPpVj ODUHQWUpH ¾ 7RXV OHV pOqYHV VDXI OHV &0 TXL SDUWHQW HQ ƒ UHoRLYHQW XQH ILFKH GH UHQVHLJQHPHQWV j FRPSOpWHU HW j UHPHWWUH j OHXU HQVHLJQDQW H  DYDQW OH  MXLOOHW ¾ 0HUFL DX[ SDUHQWV TXL IRQW XQ JkWHDX j OD NHUPHVVH3HQVH] jPHWWUHVRXV OH SODWYRWUHQRPQRXVYRXVOHUHQGURQVODGHUQLqUHVHPDLQH ¾ / $EEp-HDQ<YHV3RXODLOOHDXTXLDUULYHGHOD3DURLVVH6DLQW 6DXYHXUGH%HOOH&URL[ 6W)ORUHQWGHV%RLV HVWQRPPp FXUpGHOD3DURLVVH1RWUH'DPHGHV7URLV3URYLQFHV,O UpVLGHUDDXSUHVE\WqUHGH/D%UXIILqUH ¾ /HVXFFqVGHODFODVVHGHQHLJHQRXVHQFRXUDJHj UHQRXYHOHUFHWWHVRUWLHHQ/HVGDWHVYRXVVHURQW FRPPXQLTXpHVHQVHSWHPEUH ¾ 8QPHUFLWRXWSDUWLFXOLHUjWRXWHVFHOOHVHWFHX[TXLQRXVRQWDFFRPSDJQpVDX FRXUV GH QRV VRUWLHV SLVFLQH YR\DJH VFRODLUH «  HW XQ JUDQG PHUFL DX[ FDWpFKLVWHV ¾ &HMRXUQDOHVWDXVVLOLVLEOHVXUQRWUHVLWHZZZHFROHEUXIILHUHIUHHIU                    %RQQHVYDFDQFHVjWRXV          /·pTXLSHHQVHLJQDQWH  


Mars 2010





arrĂŞtĂŠ par Monsieur lâ&#x20AC;&#x2122;Inspecteur dâ&#x20AC;&#x2122;AcadĂŠmie Dans le cadre de la semaine de 4 jours, le calendrier scolaire des ĂŠcoles maternelles et ĂŠlĂŠmentaires publiques de VendĂŠe, applicable au privĂŠ, pour l'annĂŠe scolaire 2010-2011 est le suivant :

RentrĂŠe des enseignants

Mercredi 1° Septembre 2010

RentrÊe des Êlèves

Jeudi 2 Septembre 2010

Vacances de Toussaint

du Vendredi 22 Octobre 2010 au Jeudi 4 Novembre 2010

Vacances de NoĂŤl

du Vendredi 17 DĂŠcembre 2010 au Lundi 3 Janvier 2011

Vacances d'Hiver

du Vendredi 25 FĂŠvrier 2011 au Lundi 14 Mars 2011

Vacances de Printemps

du Vendredi 22 Avril 2011 au Lundi 9 Mai 2011

Pont Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;Ascension !

Vacances d'EtĂŠ

le Mercredi 1° Juin 2011 sera travaillÊ le Vendredi 3 Juin 2011 ne sera pas travaillÊ Vendredi 1° Juillet 2011.

/HVYDFDQFHVGpEXWHQWDSUqVODFODVVHOHVRLUGHVMRXUVLQGLTXpV ODUHSULVHGHVFRXUVDOLHXOHPDWLQGHVMRXUVLQGLTXpV

Attention, le vendredi 12 novembre risque dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre reportĂŠ au mercredi 3 novembre ou mercredi 10 novembre.


Petit Journal 2010  

Petit journal de l'école pour l'année 2009-2010

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you