Issuu on Google+

EN AMOUR, DEUX PARTICULES

De l’or Ce grain de riz Dans la tourmente Comme dans la vie Un cyclone sur la mer agitée Un soleil qui s’éteint jusqu’au matin C’est de l’or Rare et imprenable Impossible à trancher Ou à calculer Un enfant au catéchisme sourit Parce qu’il n’a rien à prier A se faire pardonner A apprendre ou à désapprendre Par cœur Comme un grain de riz Sur le bord d’une table Qui vient grossir la marée infinie Des grains de riz déferlant en mon sein C’est de l’or Sur le bord de mes lèvres Que tu lèches Chose rare et imprenable Comme un grain de riz Dans la mer Ballotté, submergé Noyé d’amour Comme un grain de riz Dans la mer agitée La mer à braver A lutter pour A vivre avec A serrer contre


Comme un grain de riz Comme deux comme toi De l’or par la fenêtre On en jette Et du tempérament De l’exagération De l’approximation Et de la négligence En amour, deux petites particules Deux atomes impossibles Du riz et de l’or A se coller au fond des yeux A s’envoyer par-dessus bord Le soleil s’éteint Astre mort sur la table Je dessers et je souffle Mon grain de riz Dans ta bouche

SABRINAMESSING 11.05.1999


En amour, deux particules