Page 1

PtIte Bleue L’avènement du véhicule électrique UN PEU D’HISTOIRE

Le véhicule électrique des débuts de l’automobile à nos jours

ET LES AUTRES ?

Où en sont les autres marques et un aperçu des autres véhicules

AU TOP

La voiture la plus innovante et performante d’aujourd’hui

TOI AUSSI !

Les manières dont tu peux toi aussi faire une différence


16&17 AOÛT 2017

LA P’TITE BLEUE

L’Histoire du véhicule électrique Souvent présentée comme le véhicule de demain, la voiture électrique a en réalité un lointain passé qui remonte aux débuts de l’automobile. Découvre l’Histoire du véhicule électrique, du XIXe siècle à nos jours.

L

a toute première voiture électrique date de 1834. Le moteur à explosion, plus complexe, a vu son émergence plus tard, en 1861. La première commercialisation d’un véhicule électrique date de 1852. Mais ces premiers modèles n’utilisent pas de batterie électrique rechargeable. L’invention en 1859 de la batterie rechargeable au plomb acide par Gaston Planté puis les travaux de Camille Faure permettent à la voiture électrique d’avoir un succès encore jamais égalé à notre siècle. La « Jamais Contente » de Camille Jenatzy bat le record de vitesse en 1899 en dépassant les 100 km/h, et en 1900 une flotte de taxis habite les rues de New-York. À l’époque, 38% du marché américain de l’automobile est capté par les véhicules électriques. Faciles à démarrer, ne laissant pas derrière elles un nuage irrespirable de fumée noire, ces voitures sont bien supérieures aux voitures thermiques de l’époque.

2

Qui dit voiture électrique dit point de recharge... sauf qu’à l’époque, on parle de colonne de charge pour automobile électrique.

Dans les années 1920, le thermique bon marché, meilleur en autonomie et en poids, supplante l’électrique. Depuis cette époque, et tout au long du siècle, la voiture électrique devient une prophétie jamais accomplie. C’est en 1973 que l’on s’intéresse à nouveau à la propulsion électrique : suite au choc pétrolier, l’importance d’une alternative au pétrole accompagnée d’une prise de conscience écologique donnent un nouveau souffle au développement du véhicule électrique. Des prototypes sont créés et commercialisés, dont la CityCar en 1974 aux États Unis, qui atteint les 48 km/h et les 64 km d’autonomie. Cependant le prix du pétrole retombe et les ventes de véhicules électriques ne décollent pas. Malgré un deuxième

choc pétrolier, personne ne semble vouloir payer pour un véhicule moins performant. Des actions politiques prennent place dans le monde, dont l’« Electric and Hybrid Vehicle Research, Development, and Demonstration Act », adopté par le Congrès américain en 1976, afin de pousser la recherche à développer de nouvelles batteries et de nouvelles voitures électriques. En 1990, un grand pas est franchis avec la mise en place en Californie du Zero Emission Vehicle (ZEV) qui impose aux grands constructeurs américains de réaliser au moins 2% de leurs ventes avec des véhicules zéro émission en 1998. General Motors sort l’EV1. Les 2% du ZEV passe à 5% en 2001 et 10% en 2003. D’autres régions suivent le même mouvement.

En France, Renault développe la Zoom en 1992. La France s’étant fixé l’objectif d’équiper 5% de sa flotte des villes en électrique d’ici 1999, 1995 voit naître de nombreux modèles comme la Next, la Citroën AX électrique, et la Clio électrique. Pour la deuxième fois après le premier choc pétrolier, on croit à une croissance massive du véhicule électrique. Mais face à l’échec commercial des modèles électriques, l’État et les développements sont abandonnés. Aujourd’hui, le véhicule électrique est devenu une réalité. Les principaux constructeurs automobiles, à l’image de Renault avec la ZOE en 2013, ont développé un modèle 100% électrique et non un seul véhicule électrifié. Les installations de bornes de recharge sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses. Propose à tes parents de rejoindre le mouvement !

Le modèle prévoit déjà une intégration élégante dans le cadre urbain avec son format proche des boîtes aux lettres. Pour recharger ses accumulateurs, l’utilisateur doit mettre un jeton dans le compteur, fermer les coupe-circuits intérieurs, l’interrupteur bipolaire et choisir avec le commutateur du rhéostat l’intensité de charge (de 25 à 80 A) à fournir à la batterie. L’apparition en 1908 de la Ford T change la donne. Malgré l’invention en 1910 par Edison de la batterie Fer-Nickel, la voiture électrique cède face aux innovations de Ford : la production à la chaine abaisse les coûts de production et le démarreur électrique de Charles Kettering augmente considérablement le confort de véhicules thermiques.

CI-dessus : Une « colonne de charge pour automobile électrique ». À droite : Une voiture électrique conçue en 1884 par l’Anglais Thomas Parker.

3


16&17 AOÛT 2017

LA P’TITE BLEUE

Princes de L l’électrique Le constructeur qui a su se démarquer ces dernières années est Tesla Motors. Lancée en 2004 sur une idée qui semblait folle à l’époque vu le manque de succès des véhicules électriques par le passé : créer de toutes pièces une voiture 100% électrique.

es deux premiers fondateurs, rapidement rejoints par trois autres hommes n’ayant peur de rien, ont lancé après des années de travail la Tesla Roadster, basée sur la carrosserie d’une Lotus Elise mais dont l’intérieur était remplacé de A à Z par des composantes faisant de la voiture une sportive 100% électrique mais surtout, attrayante et performante. La stratégie de la marque est de progresser de manière dégressive vers des modèles de plus en plus accessibles au public. Ils ont donc conçu une voiture sportive et attractive pour commencer et construire une base financière pur l’entreprise en gagnant beaucoup d’argent pour peu de voitures vendues. Ensuite ils ont créé la Model S, une berline de luxe, un peu moins chère, qui est devenue le produit phare

de l’entreprise. Ils ont ensuite commencé à produire la Model X, un SUV familial pouvant accueillir sept personnes. Enfin, durant ce mois de juillet, ils ont livré les tout premiers exemplaires de la Model 3, la voiture la plus accessible de la marque. La marque, nommée d’après Nikola Tesla, un grand inventeur de technologies électriques, travaille désormais à étendre ses chaînes de production pour pouvoir construire de plus en plus de voitures car la demande est très grande. Mais les équipes de Tesla travaillent parallèlement sur un projet pour un camion, un minivan et d’autre modèles censés agrandir la gamme du constructeur. Tesla a aussi récemment acquis la société SolarCity et commencé à produire ses propres panneaux solaires in-

troduits dans les tuiles des toits. De cette façon, c’est le toit lui-même qui absorbe le soleil et non plus une installation coûteuse qui doit y être ajoutée. Les quatre sortes de tuiles que produit Tesla ressemblent à n’en pas douter à des tuiles ordinaires quand on les regarde de la rue, et permettent en outre de choisir précisément l’emplacement des tuiles réceptrices au soleil en fonction de l’intensité de la lumière pendant les différents moments de la journée. L’énergie produite par les tuiles, appelées SolarRoof, est stockée dans une batterie à grande quantité, appelée PowerWall, également produite par Tesla. C’est ce qui fait aujourd’hui la différence de Tesla, en plus des voitures les plus innovantes du marché : l’entreprise est le première à proposer une solution complètement non-polluante pour la consommation quotidienne d’énergie.

PORTRAIT D’UN FONDATEUR Elon Musk n’a pas vraiment lancé l’aventure Tesla à proprement parler, mais il a rapidement rejoint les deux premiers fondateurs et a investi dans l’entreprise dès le début. Depuis, il est devenu le patron de l’entreprise et c’est en suivant ses recommandations et en travaillant aussi dur que sa philosophie l’oblige à le faire lui-même, que les ingénieurs de Tesla on conçu des voitures aussi innovantes qu’elles le sont aujourd’hui. Mais Elon ne s’arrête pas là, car il a aussi donné l’idée à deux de ses cousins de lancer une entreprise qui produirait des panneaux solaires, mais qui au lieu de les vendre les louerait. Ainsi SolarCity est née et toute personne qui loue des panneaux solaires les garde pendant 4 ans, puis ils sont remplacés par des panneaux plus performants, au fur et à mesure que les technologies solaires évoluent. Tesla a racheté cette entreprise et produit aussi le SolarRoof grâce à son expertise.

Les trois modèles de Tesla, Model S, Model X et Model 3.

4

Enfin Elon Musk a aussi créé SpaceX, première entreprise privée à envoyer des hommes dans l’espace ! SpaceX a lancé la première fusée réutilisable au monde qui a atterri avec succès, et l’objectif de l’entreprise est de permettre le voyage humain vers Mars.

5


16&17 AOÛT 2017

LA P’TITE BLEUE

D’autres marques aussi !

Mais si Tesla est le constructeur le plus innovant, il n’est pas le plus vendeur, et il n’est certainement pas non plus le seul ! C’est la marque japonaise Nissan qui est en tête des ventes mondiales de modèles 100% électriques avec son modèle Leaf.

De nombreuses autres marques produisent aujourd’hui des modèles électriques mais la majorité d’entre eux sont bien moins performants que les modèles de chez Tesla, qui ont été pensés dès le début pour être électriques. En effet les problèmes que rencontrent souvent les grandes marques automobiles lors de la conception de leurs véhicules électriques sont généralement liés à leurs chaînes de production qui sont préparées pour des véhicules à moteur à essence. C’est pour cette raison que beaucoup, comme Volkswagen par exemple, se contentent de construire des versions électriques de leurs voitures déjà existantes comme la Golf ou la Up! plutôt que de créer de toutes pièces de nouveaux véhicules.

Bien conscientes de leur retard sur Tesla, les grandes marques ont cependant, pour la plupart, lancé des programmes électriques au sein de leurs entreprises et c’est ainsi que Volkswagen a récemment lancé un programme dénommé I.D., censé lancer la marque sur le 100% électrique. On entend ainsi parler depuis 2016 de plusieurs modèles différents dont la production devrait démarrer dans les prochaines années : l’I.D. et la Budd-e, toutes deux des monospaces ; le van I.D. Buzz et le crossover I.D. Crozz. Certains constructeurs ont même remercié Tesla d’avoir su créer la demande et ont décidé de se lancer eux aussi complètement dans l’électrique très rapidement, comme Volvo.

Il existe aussi des véhicules dits « hybrides » qui combinent un moteur à combustion et un moteur à énergie alternative, généralement électrique. Ces véhicules on fait l’objet de premiers tests très tôt lors du développement des véhicules à moteur à combustion mais ont également été délaissés pendant des décennies. Aujourd’hui, de nombreuses marques proposent des modèles hybrides, le plus connu étant la Toyota Prius, produite depuis 1997.

6

Le Solar Impulse, deuxième du nom.

Camions, bateaux, avions... Il existe bon nombre de véhicules électriques aujourd’hui qui ne sont pas des voitures !

Tesla Motors travaille sur un camion, un ancien employé de Tesla a lancé sa propre entreprise qui construit des bus électriques, et il existe une multitude de véhicules allant de la moto électrique au bateau. On voit aussi de plus en plus de véhicules hybrides alternatifs qui utilisent de l’électricité mais au lieu du moteur à combustion, ils ont besoin d’un autre forme d’énergie : la tienne ! C’est de cette façon que fonctionnent les vélos électriques et les skateboards électriques, par exemple. Le type de véhicule qui semble le plus difficile à développer en version électrique est l’avion, parce qu’il doit combiner des contraintes techniques de puissance et à la fois de légèreté et d’autonomie qui ne sont pas encore au point, même dans les voitures. Les essais se multi-

plient cependant et un projet de planeur électrique du nom de Solar Impulse a réussi pour la première fois un tour du monde en 2016, uniquement propulsé à l’électricité ! D’ailleurs, quel que soit le mode de transport, le moteur électrique est bien plus efficient qu’un moteur à combustion, c’est à dire qu’il utilise bien moins de ressources pour produire la même quantité d’énargie. Dans une voiture, par exemple, 80% de l’énergie produite par le moteur à combustion est de la chaleur qu’on s’efforce alors de refroidir grâce à la calandre. Même si l’électricité utilisée par un moteur n’est pas produite par le soleil, elle cause beaucoup moins de gaspillage !

Solar Impulse est le nom d’un projet lancé par deux Suisses en 2003, qui consistait à construire puis à faire voler de nuit comme de jour, sans carburant ni émission polluante pendant le vol, un avion monoplace à moteurs électriques alimentés uniquement par l’énergie solaire, jusqu’à effectuer un tour du monde. Après toutes les expériences qu’ils ont tenté avec le premier Solar Impulse, ils ont construit un deuxième avion et réussi leur tour du monde en 2016.

7


Et moi qui I ne conduis pas ? Tes parents n’ont pas encore franchi le pas vers les voitures du futur mais tu veux déjà agir pour l’environnement ?

Conception : Jibril Mouhal

Tu as apprécié ce numéro de La P’tite Bleue ? Demande à tes parents ou ton professeur de t’abonner ! Dans le prochain numéro, on t’expliquera ce qu’est le Véganisme et pourquoi il est pratiqué.

Articles : Jibril Mouhal à l’exception de l’Histoire du véhicule électrique, tiré de avere-france.org Illustrations : Jibril Mouhal Photographie : sources diverses sur Internet

l existe déjà un type de véhicule à ta portée, et ce depuis longtemps. Tu as probablement remarqué qu’on n’en a pas parlé à la page précédente, mais le train, le métro et le tram fonctionnent tous à l’électricité ! C’est pour cette raison que des câbles sont tendus au-dessus des rails de trains ou de tram. Les rails de métro, quant à eux, sont dangereux car c’est par eux que passe le courant. En dehors de ces trois moyens de transports confinés sur les rails, tu peux en utiliser d’autres bien plus flexibles. On parlait plus tôt du vélo, qui peut être électrique et t’aider dans ton effort mais tout autant se satisfaire de la force de tes cuisses. Il existe d’autres alternatives comme le skateboard ou la trottinette, les rollers ou le cuistax. Mais le moyen le plus libre, sans être cependant le plus rapide, est tout simplement de marcher. Pour cela tu n’as pas besoin de matériel, et tu n’as aucune contrainte en termes de timing. Tu peux donc agir pour limiter ton impact sur l’environnement sans forcément compter sur l’aide de tes parents (il est bien entendu une très bonne idée d’essayer de changer leur comportement à eux aussi). Tu peux dès aujourd’hui vérifier les horaires des transports en commun qui passent près de chez toi pour te rendre à l’école, voir si tes parents pourraient faire de même pour aller au travail ; prendre le vélo, ton skateboard, ta trottinette ou tes patins si tu habites assez près de l’école pour y aller sans moteur. Tu peux faire de même pour aller voir tes grand-parents, rendre visite ou fêter un anniversaire chez un de tes amis, et bien plus encore !

P'Tite Bleue #1 - L'avènement du véhicule électrique  

School work - Newspaper for children. Original content, illustration and logo, pictures taken from diverse sources, none of which I own.

P'Tite Bleue #1 - L'avènement du véhicule électrique  

School work - Newspaper for children. Original content, illustration and logo, pictures taken from diverse sources, none of which I own.

Advertisement