__MAIN_TEXT__

Page 1

août-octobre 2019

Littérature Beaux Livres


la brune

Petit frère Alexandre Seurat

Portrait d’un jeune homme perdu, porté par une voix bouleversante. Pour tenter de supporter la disparition de son frère et sa propre culpabilité, le narrateur remonte le cours de leur histoire commune, jusqu’à l’enfance. Se dessine peu à peu le portrait émouvant d’un petit garçon à la beauté époustouflante qui, déjà, détonne par son comportement. D’un adolescent qui se dit « né sous une mauvaise étoile ». D’un jeune homme allant toujours plus loin dans les conduites à risques. Un moment quelque chose a dévié de sa trajectoire. Par quelle mécanique familiale, par quels engrenages personnels a-t-il pu fracasser son existence alors que, en apparence, tout lui était donné ? Après La Maladroite, L’Administrateur provisoire et Un funambule, ce nouveau livre d’Alexandre Seurat, porté par une voix aux accents très personnels, se confronte aux blessures de l’enfance, aux non-dits familiaux, à la culpabilité.

21 août 2019

© Tina Merandon / SIGNATURES

14 x 20,5 - 176 pages - 17,50 e ISBN : 978-2-8126-1837-6

2

Né en 1979, Alexandre Seurat est professeur de lettres à Angers. Petit frère est son quatrième roman publié au Rouergue après La Maladroite, L’Administrateur provisoire et Un funambule.


la brune

Forêt-Furieuse Sylvain Pattieu

Un impressionnant roman post-apocalyptique, nourri par les guerres contemporaines. À la Colonie, en lisière de la forêt, il y a des enfants malades, des orphelins et des estropiés, des rescapés. Ils ont des noms à rallonge, La-Petite-Elle-VeutTout-Faire-Toute-Seule, Destiny-Bienaimée, Mohamed-Ali, Tout-Le-Fait-Rire. Ils sont divisés en deux groupes, strongues et bitches, et les strongues tabassent, et les bitches ne se laissent pas faire. Ils sont plus habitués à la violence qu’à la tendresse, ça n’empêche pas les amitiés, les amours. Ils ont peur de la forêt, mais elle les attire, ces gamins. Pas loin, un village, enserré dans des montagnes. Comme partout, la lutte des classes règne, entre bergers, paysans, et maîtres des forges. On trouve des christian et des muslim, et des supermuslim. Les vrais supermuslim menacent, ils veulent prendre le village pour leur califat. Il y a des Grands-Incendies et des Grandes-Vagues, des pluies corrosives ou du soleil qui tape dur. Dans Forêt-Furieuse, Sylvain Pattieu fait s’entrechoquer la vitalité enfantine, l’imaginaire destructeur du djihadisme, la violence des guerres contemporaines. Sur fond de contes et légendes d’Ariège, de paysages des Pyrénées et de SeineSaint-Denis. Et puis il y a son écriture, scandée par le rap et nourrie de la langue populaire d’aujourd’hui.

21 août 2019

© Sylvain Cherkaoui

14 x 20,5 - 656 pages - 23 e ISBN : 978-2-8126-1833-8

Né en 1979 à Aix-en-Provence, Sylvain Pattieu est maître de conférences en histoire et enseigne dans le master de création littéraire de l’université Paris 8-Saint-Denis. Il est membre junior de l’Institut universitaire de France. Écrivain, il publie à la fois des romans et des documentaires littéraires. Il habite en Seine-Saint-Denis. 3


Rouergue noir

Masses critiques Ronan Gouézec

Un roman de colère et de fraternité où rien n’unit davantage les hommes que l’adversité. Cette nuit-là, les Banneck, père et fils, se sont embarqués pour une pêche interdite, comme ils en avaient l’habitude. Le père à la barre. Les deux fils en plongée. Le vieux Banneck avait trop bu. Le bateau n’est pas rentré au port. René Joffre, le restaurateur dont l’élégant établissement domine la rade, a cru que s’en était fini de l’extorsion de fonds, du chantage que ces trois-là, mais surtout le vieux, lui infligeaient depuis des mois. Et que la vie allait se poursuivre en paix, avec Yvette, sa femme, et Marc, son ami d’enfance, son alter ego, celui sur qui il avait toujours pu compter. Sans imaginer que ce dernier compromettrait leur amitié, ni que les Banneck reviendraient des abysses, plus vengeurs et dangereux que jamais. Ronan Gouézec mène avec âpreté ce roman de colère et de fraternité où rien n’unit davantage les hommes que l’adversité.

4 septembre 2019

© Philippe Matsas / LEEMAGE

14 x 20,5 - 256 pages - 18,50 e ISBN : 978-2-8126-1861-1

4

Finistérien né en 1964, Ronan Gouézec pratique le vagabondage côtier et littéraire. Amateur de romans américains contemporains, il en a été chroniqueur dans la revue Hopala ! la Bretagne au monde, entre 2012 et 2016. Son premier roman, Rade amère, a paru en 2018 et fait partie de la sélection du Prix Cézam qui sera remis en novembre 2019.


Rouergue noir

Zippo Valentine Imhof Un tueur pyromane, des flics cagoulés de cuir dans des loges de bondage, un enquêteur du FBI trop curieux : du danger d’ouvrir le reliquaire des douleurs du passé… Lorsqu’ils se sont rencontrés, elle était très jeune. Il lui a fait porter un loup noir, il l’a appelée Eva, il lui a appris à jouer avec le feu. Il était le maître de ses émotions, de sa volonté, de sa souffrance. Il l’a perdue. Où qu’elle soit, où qu’elle se cache, il lui manque, il en est persuadé. Il ne cesse de la chercher, son zippo à la main, qu’elle reconnaîtra entre mille. Ce son unique quand il l’ouvre du pouce avant d’en faire rouler la molette, et le claquement sec du capot sur charnière qui étouffe abruptement la flamme charment sa solitude en ce neuvième anniversaire de leur rencontre. Mais comme elle tarde à ressurgir, il décide de lui laisser des messages. Et affole la police. Parce que ces blondes aux visages brûlés retrouvées mortes sur les bancs de Lincoln Park à Milwaukee, elles soulèvent les cœurs. Les lieutenants Mia Larström et Peter « Casanova » McNamara vont devoir faire la paix pour remonter jusqu’au tueur pyromane. Plus encore, démêler leurs parts de fureur et de nuit, se débattre avec les questions qui roulent dans leurs têtes jusqu’à l’usure, affronter ce qu’aucun lavage de cerveau n’a pu extraire de leurs mémoires. Avec ce roman ardent où des enquêteurs cagoulés de cuir traquent le détenteur d’un briquet à essence dans des loges de bondage, Valentine Imhof ouvre le reliquaire des douleurs du passé et nous donne la fièvre.

2 octobre 2019

© Erwan Lefèbvre

14 x 20,5 - 272 pages - 20 e ISBN : 978-2-8126-1866-6

Née à Nancy en 1970, Valentine Imhof a vécu et travaillé pendant deux ans aux États-Unis, professeur dans une université du Midwest, avant de s’établir à Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle a publié une biographie de Henry Miller, La Rage d’écrire, aux Éditions Transboréal (2017). Son premier roman, Par les rafales, paru en 2018, a été très remarqué.

5


Rouergue en poche

Trop de morts au pays des merveilles Morgan Audic Un premier roman hommage au chef-d’œuvre de Lewis Carroll. Depuis trois ans Alice, la femme de Christian Andersen, avocat au barreau de Paris, a disparu. Et depuis trois ans, les gens qui l’entourent se posent la même question : Andersen a-t-il tué sa femme ? Andersen rendu amnésique par un grave accident quelques jours après qu’Alice a disparu et qui cherche en vain à retrouver la mémoire. Andersen qui reçoit des SMS énigmatiques, en forme de questions cryptées. Andersen, le mari inconsolable qui emploie un détective pour retrouver sa femme, si belle, si blonde, si étrangement semblable aux victimes du désormais célèbre Marionnettiste, le tueur aux rituels macabres que la brigade criminelle traque en vain depuis des mois et qui tue, justement, à nouveau. De quoi remettre en selle l’ex-lieutenant Diane Kellerman, révoquée pour violence et prête à péter de nouveau les plombs. Dans un premier roman où les indices prennent la forme de charades, Morgan Audic tisse un jeu de faux-semblants, de trompe-l’œil et de chausse-trappes aussi fascinant qu’un conte pour enfants diaboliques.

2 octobre 2019

© Maurice Rougemont / OPALE

12 x 18 - 304 pages - 8 e ISBN : 978-2-8126-1875-8

6

Morgan Audic est né à Saint-Malo le 30 janvier 1980 et a grandi à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée. Trop de morts au pays des merveilles est son premier roman.


Rouergue en poche

Par les rafales Valentine Imhof

Un premier roman incandescent, gorgé d’alcool, de rock et de poésie entre France et territoires du Nord. Ils avaient réussi à la retrouver. Alex l’avait compris. Le type inventait des souvenirs bidon, il a proposé de s’arrêter dans un café de campagne pour boire un pot. Pour le plaisir d’être en France, parce que c’est si différent des États-Unis… Quand il a enserré ses jambes entre les siennes, elle n’a rien fait pour se dégager. Au contraire. Elle a envoyé tous les signaux pour lui faire entendre qu’elle n’attendait que ça depuis le début… Elle le tenait… Elle saurait disparaître ensuite. Mais on laisse toujours quelque chose derrière soi. Et au moment où Alex s’apprête à tuer un homme, pour la troisième fois, Kelly MacLeish, jeune sergent juste sortie de l’école de police et mutée aux Shetland, décide de changer complètement d’angle dans l’enquête sur le meurtre de Richard MacGowan le soir du Up Helly Aa, la fête des Vikings, lorsque tout le monde se rassemble pour la crémation du drakkar. Alors sans le savoir, Kelly rejoint le camp des poursuivants. Ceux qui courent après Alex, ceux qu’elle fuit, toujours plus au nord. Valentine Imhof nous emporte sur les pas d’une héroïne qui s’est placée sous la protection de Loki, le dieu destructeur de la mythologie nordique. Comme lui, elle nourrit des vengeances, des apocalypses et des rêves de fin du monde. Et les quatre runes de son nom sont tatouées sur sa nuque.

2 octobre 2019

© Erwan Lefèbvre

12 x 18 - 304 pages - 8 e ISBN : 978-2-8126-1874-1

Née à Nancy en 1970, Valentine Imhof a vécu et travaillé pendant deux ans aux États-Unis, professeur dans une université du Midwest, avant de s’établir à Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle a publié une biographie de Henry Miller, La Rage d’écrire, aux Éditions Transboréal (2017). Son premier roman, Par les rafales, paru en 2018, a été très remarqué.

7


Assassins sans visages

Trois étoiles et un meurtre Peter May

Traduit de l’anglais par Ariane Bataille

Crime en haute gastronomie : pour ce cinquième titre de sa série française, Peter May passe à table. Lorsque le grand chef Marc Fraysse convoque la presse dans son restaurant trois étoiles proche de Thiers pour une importante communication, les rumeurs vont bon train. Est-il sur le point de perdre une étoile au guide Michelin, comme les critiques gastronomiques aux plumes les plus malveillantes l’affirment ? Avant qu’il ait pu s’exprimer, le chef est retrouvé mort, assassiné d’une balle dans la tête, sur le trajet qu’il avait coutume d’emprunter pour sa course à pied quotidienne. Sept ans plus tard, alors que la lumière n’a jamais été faite sur le meurtre d’un homme qui paraissait unanimement apprécié, Enzo MacLeod revient sur les lieux du crime, dans cette auberge devenue mythique où continue d’œuvrer le second du génie des fourneaux. Alors que l’automne se referme sur cette région volcanique, le célèbre enquêteur écossais découvre l’entourage complexe qui gravitait autour du chef : une épouse jalouse, une maîtresse abandonnée, un frère envahissant, un critique acerbe. Il ne va pas tarder à plonger dans l’arrière du décor de la grande gastronomie à la française.

9 octobre 2019

© Hacquard et Loison / OPALE

14 x 20,5 - 320 pages - 19,90 e ISBN : 978-2-8126-1656-3

8

Né en 1951 à Glasgow, Peter May vit dans le Lot. Sa trilogie écossaise – L’Île des chasseurs d’oiseaux, L’Homme de Lewis et Le Braconnier du lac perdu –, initialement publiée en français par les Éditions du Rouergue, a conquis le monde entier. Saluée par de nombreux prix littéraires, toute son œuvre est disponible aux Éditions du Rouergue. Son dernier roman paru est La Petite Fille qui en savait trop (2019).


LA GUYANE DU CAPITAINE ANATO

PHOTOGRAPHIES DE KARL JOSEPH

COLIN NIEL

Colin Niel

Photographies de Karl Joseph

COLIN NIEL

La Guyane du capitaine Anato

PHOTOGRAPHIES DE KARL JOSEPH

LA GUYANE DU CAPITAINE ANATO

Voyages

Du roman à l’image, de la fiction au voyage, l’Amazonie française selon la Série guyanaise. 1

Colin Niel a créé une série policière multiprimée située en Guyane autour d’un personnage récurrent, le capitaine Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines : Les Hamacs de carton (2012), Ce qui reste en forêt (2013), Obia (2015) et Sur le ciel effondré (2018). Alors que bien des livres consacrés à ce territoire se concentrent sur sa flore et sa faune, ce livre illustré des photographies de Karl Joseph et qui donne la parole tour à tour à des personnages de la tétralogie nous fait découvrir l’Amazonie française à travers la vie des Guyanais, aussi bien sur la côte Atlantique où se concentrent les grandes villes que dans les régions plus rurales du Bas et du Haut-Maroni. Une invitation à passer de la fiction au voyage…

9 octobre 2019

Ingénieur en environnement, spécialisé dans la préservation de la biodiversité, Colin Niel a travaillé en Guyane durant plusieurs années. Sa série policière située en Guyane a reçu de très nombreux prix, notamment le prix des lecteurs Quais du Polar/20 Minutes 2016 pour Obia. Karl Joseph est né à Cayenne, en Guyane, en 1973. Il vit actuellement à Sète mais travaille régulièrement dans sa région natale où il a également co-fondé la biennale des Rencontres photographiques de Guyane dont il est directeur artistique. Photographe documentaire, il collabore à de nombreux titres de presse. Il a publié Les Guyanais aux éditions Ibis rouge (2011) et Les Contes de Malastrana aux éditions Terrail (2007).

© D. R.

© Hacquard et Loison / OPALE

19,6 x 25,5 - 256 pages - 35 e ISBN : 978-2-8126-1872-7

9


L’Estive

L’homme qui chaussait du 62 Daniel Crozes

Une fresque passionnante à la découverte des foires et des cirques, au début du XXe siècle. À 20 ans, Ulysse Bouissou, fils de paysans et cordonnier à Belmont-sur-Rance dans l’Aveyron, mesure 2,20 mètres, pèse près de 170 kilos et chausse du 62. On l’appelle le Géant. Et lorsqu’il se présente en ce printemps 1903 au conseil de révision, il fait l’événement. Un photographe présent pour l’occasion va réaliser une série de clichés qui déclenche rapidement sa célébrité. Des journalistes locaux puis nationaux viennent le rencontrer, et ces articles vont susciter l’intérêt d’imprésarios parisiens qui présentent dans les foires ce qu’on appelle alors « des curiosités humaines ». Engagé par l’un d’entre eux pour former un duo de musiciens avec un lilliputien, Ulysse va découvrir toute l’Europe, de fêtes foraines en cabarets, puis sera même engagé par le fameux cirque Barnum pour une tournée américaine. Ce nouveau roman de Daniel Crozes est librement inspiré de la vie d’Henri Cot (1883-1912), connu sous le nom de Géant Cot. Il nous entraîne à la découverte de ce monde si particulier des foires et des cirques, ces communautés de nains et de géants, de femmes à barbe, de musiciens et de gens de la balle… Un roman au sujet original qui nous fait voyager de Berlin à San Francisco.

2 octobre 2019

© Philippe Matsas - OPALE

14,5 x 22,5 - 384 pages - 19 e ISBN : 978-2-8126-1867-3

10

Historien et romancier, Daniel Crozes est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, tous publiés aux Éditions du Rouergue. Profondément attaché à son Aveyron natal, il s’en est fait tour à tour le chroniqueur et le conteur. L’écrivain du terroir aveyronnais explore l’histoire d’une région qu’il retrace à travers différents genres, avec une égale rigueur. À partir d’archives inédites, de témoignages, il effectue depuis plus de trente ans un patient travail de mémoire.


Écologie

Le temps des arbres Philippe Fiévet

Entre récit intime et ouvrage naturaliste, un livre où le jardin se révèle être, sur le chemin d’une vie, un espace initiatique. De quoi naît un jardin, de quels désirs, de quelles défaites, de quelles joies ? Indémêlable de ce qu’on y met de soi-même, un jardin peut être, sur le chemin d’une vie, un espace initiatique. Celui de Philippe Fiévet est né du tourbillon d’une feuille rouge, dans la quête d’un jardin d’automne qui flamboierait au soir de chaque année. Les arbres y jouent une partition essentielle. Et ils l’ont aidé à grandir en même temps qu’il trouvait lui-même sa place. En nous racontant son histoire où, comme dans les contes, il faut lutter contre les maléfices pour atteindre la sagesse des arbres, l’auteur nous rappelle aussi ce que la beauté des jardins doit à la passion des plantes rares dont l’enchantement se perpétue à travers les âges, de découvreur en voyageur, de pépinière en jardin, jusqu’au livre.

11 septembre 2019

© Charlotte Daerden

14,5 x 22,5 - 280 pages - 22 e ISBN : 978-2-8126-1857-4

Né à Charleroi en Belgique, Philippe Fiévet a mené une double carrière de professeur de français et d’histoire, et de journaliste à Paris-Match Belgique. Voyageur dans l’âme, sa passion absolue pour les arbres lui a fait courir le monde. 11


Loisirs créatifs

Teintures nature La couleur, de la plante au textile

Babs Behan

Traduit de l’anglais par Julie Rossini

Revenir aux pigments naturels, c’est jouer avec la couleur sans dégrader l’environnement. Transformez les fleurs et les plantes cueillies, les végétaux recyclés en des teintures et encres naturelles et apprenez à imprégner de leurs subtiles nuances les textiles et les papiers. Découvrez tout ce dont vous aurez besoin pour maîtriser la teinture à la maison. Des pas-à-pas vous guideront (avec des plantes fraîches et sèches) grâce à des techniques variées (shibori ou bundle) vers de formidables réalisations, depuis la teinture de linge de table jusqu’à la fabrication d’un sac imprimé pour exploiter et mettre en pratique vos connaissances récemment acquises. Babs Behan, experte en teintures et fondatrice du studio Botanical Inks, démontre avec brio que l’utilisation de teintures naturelles est l’occasion de se reconnecter à la nature, de donner libre cours à ses élans créatifs et d’explorer un chemin vertueux et écoresponsable pour amener de la couleur dans nos vies.

11 septembre 2019

© Kim Lightbody

20 x 25,3 - 192 pages - 24,50 e ISBN : 978-2-8126-1767-6

12

Babs Behan a créé Botanical Inks, un studio de teintures naturelles basé à Bristol, au Royaume Uni. Elle travaille les teintures pour textiles et papiers et selon diverses techniques, comme le Shibori. Elle anime régulièrement des ateliers et intervient auprès de l’université de Plymouth. Elle travaille notamment pour le monde de la mode et de l’art contemporain.


Loisirs créatifs

La main & le bois Charlie Whinney Traduit de l’anglais par Ariane Bataille

Une approche sensible et presque méditative du travail du bois. Dans ce livre superbement présenté, Charlie Whinney révèle les secrets de l’art unique et magique du cintrage à la vapeur. Ses créations paraissent impossibles à réaliser et pourtant le lecteur découvrira très vite qu’avec un peu de chaleur et de vapeur, on peut amener le bois à se comporter de bien des manières. Charlie vous aidera d’abord à trouver la matière première écologique nécessaire à vos projets, puis vous expliquera comment fabriquer vos propres chefs-d’œuvre en bois cintré – façonner, par exemple, un cintre au-dessus d’un feu de camp, former de parfaits anneaux autour d’un mug ou d’une casserole, utiliser la vapeur d’une bouilloire pour donner naissance à un magnifique saladier. Les explications détaillées et les photos inspirantes prises dans l’atelier de Charlie, au nord-ouest de l’Angleterre, dans le Lake District, font de ce livre un cadeau idéal pour les amateurs curieux d’acquérir de nouvelles compétences.

25 septembre 2019

© Andrew Montgomery

19 x 23,5 - 144 pages - 24,50 e ISBN : 978-2-8126-1824-6

Charlie Whinney est designer et spécialiste du cintrage du bois à la vapeur. Récompensé par de nombreux prix, son travail a été exposé à l’Eden Project (complexe environnemental conçu en Cornouailles sur le thème de la nature et du développement durable). Installé dans la région du Lake District, Charlie continue à créer d’étonnantes structures en bois et à donner des cours de cintrage à la vapeur. 13


Jardin

Retour aux plantes sauvages Gerda Holzmann

Traduit de l’allemand par Sylvie Girard-Lagorce

Apprendre à reconnaître les plantes sauvages qui nous entourent et découvrir leurs très grandes richesses ! Les plantes sauvages sont partout. Dans nos jardins, sur nos balcons, dans nos villes. Elles n’ont l’air de rien, mais sont en réalité très précieuses, porteuses de multiples propriétés. Gerda Holzmann nous ouvre les portes de ce monde sauvage à portée de main. Évidemment, il est hors de question de cueillir au hasard, certaines précautions sont indispensables. Elle nous apprend à reconnaître trente plantes sauvages, nous livre les secrets de leurs cultures et de leurs récoltes. Ces plantes savent tout faire : nourrir, assaisonner, soigner, guérir… Encore faut-il savoir les utiliser. Les recettes de Gerda Holzmann, toutes testées lors de ses ateliers, sont nombreuses et très diverses. D’abord culinaires – huiles, jus, vins, tisanes, soupes, risottos, pâtes, compotes… –, elles permettent aussi de confectionner des crèmes de soin, des lotions, des préparations pour le bain et même des fumigations. Alors, ralentissez et prenez le temps de découvrir ces plantes sauvages, elles sont juste à vos pieds.

16 octobre 2019

© Rupert Pessl

20 x 24,5 - 272 pages - 34 e ISBN : 978-2-8126-1873-4

14

Gerda Holzmann est biologiste, diététicienne et spécialiste des plantes sauvages. Installée en Autriche, elle organise régulièrement des promenades à la découverte de ces plantes bienfaitrices et anime des ateliers où l’on apprend à les valoriser.


Cuisine

Dictionnaire de la gastronomie et de la cuisine belges Jean-Baptiste Baronian

Illustrations de Séverin Millet

Vagabondage sentimental et gourmand à travers les spécialités, les hauts faits et les légendes de la gastronomie belge. L’immense majorité des livres sur la gastronomie et la cuisine consistent en des collections de recettes, sans rien nous dire des circonstances dans lesquelles elles ont été créées, ni de l’origine du nom qu’elles portent, à supposer qu’il y en ait une. Avec ce dictionnaire, vagabondage sentimental et gourmand à travers les spécialités mais aussi la littérature gastronomique et la littérature tout court, Jean-Baptiste Baronian remonte aux sources et s’emploie à démêler le vrai du faux. La frite est-elle vraiment une invention belge ? De quelle ville les kranskens sont-ils la spécialité ? Les couques de Dinant remontent-elles au siège de la ville par Charles le Téméraire en 1466 ? Le mot estaminet est-il, comme on l’affirme, d’origine bruxelloise ? Où peut-on manger des mitraillettes ? De A comme Abbaye (bières d’) à Z comme Zizi Coin Coin, Jean-Baptiste Baronian livre l’inventaire malicieux des délices de la Belgique !

16 octobre 2019

© D. R.

16,7 x 24,6 - 352 pages - 28 e ISBN : 978-2-8126-1871-0

Jean-Baptiste Baronian est l’auteur de nombreux ouvrages, allant du roman (dernier paru : Dans les miroirs de Rosalie, Éditions de Fallois, 2011) aux essais (Simenon, l’homme à romans, Textuel, 2002) et anthologies en passant par des ouvrages pour la jeunesse. Il est notamment l’auteur d’un Dictionnaire amoureux de la Belgique (Plon, 2015). 15


Contacts Relations presse

Noémie Sauvage 18, rue Séguier - 75006 Paris noemie.sauvage@lerouergue.com 01 55 42 63 17

Relations libraires

Ghislaine Renaudie 47, rue du Docteur-Fanton - 13200 Arles ghislaine.renaudie@lerouergue.com 04 13 11 14 71

Éditrices beaux-livres, Rouergue noir, L’Estive

photographie de couverture : © Kim Lightbody

Nathalie Démoulin 47 rue du Docteur-Fanton - 13200 Arles nathalie.demoulin@lerouergue.com Julie Giroud 47 rue du Docteur-Fanton - 13200 Arles julie.giroud@lerouergue.com

Éditrice de la collection La Brune

Sylvie Gracia 18, rue Séguier - 75006 Paris sylvie.gracia@lerouergue.com

Le Rouergue

18, rue Séguier - 75006 Paris 47 rue du Docteur-Fanton - 13200 Arles

Profile for Éditions du Rouergue

Catalogue adulte août-novembre 2019  

© Éditions du Rouergue

Catalogue adulte août-novembre 2019  

© Éditions du Rouergue

Profile for rouergue