Issuu on Google+

N°1

DÉCIDONS ROUEN

AVEC JEAN-MICHEL BÉRÉGOVOY DÉMARCHE PARTICIPATIVE À L’INITIATIVE DE CITOYENS ET D’EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS

ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014

NUMÉRO SPÉCIAL DÉPLACEMENTS & STATIONNEMENT La liste «Décidons Rouen» que je mène propose un rééquilibrage entre les différents modes de déplacements (route, bus, vélos, marche à pied) car tout le monde sera gagnant : si plus de gens empruntent les modes alternatifs à la voiture alors les conditions de circulation s’en trouveront améliorées. Le développement des transports en commun permet aux utilisateurs de réaliser des économies importantes tout en contribuant à améliorer la qualité de l’air. Jean-Michel BÉRÉGOVOY

UN DÉPLACEMENT SUR DEUX À PIED OU EN VÉLO Aujourd’hui un quart des déplacements en voiture se font sur une distance de moins de 2 km et la moitié sur moins de 5 km. Des distances qui pourraient être effectuées à pied ou en vélo si notre Ville disposait d’infrastructures adaptées permettant de se déplacer rapidement et en toute sécurité. Nous développerons des itinéraires cyclables et piétons continus et sécurisés : pistes

cyclables, passages piétons surélevés, limitation de vitesse, signalisation adaptée etc. Par exemple, aménager un itinéraire piéton continue entre le centre ville historique, le quartier Pasteur et les quais avec, pour le franchissement des boulevards, des passerelles piétonnes au niveau de Pasteur et des Docks. Nous souhaitons porter en dix ans la part des modes doux de 35% à 50%.


Les transports en commun au service du commerce de proximité Le développement des alternatives à la voiture n’est pas incompatible avec celui du commerce bien au contraire. Pour inciter les rouennais et les non-rouennais à venir faire leurs courses à Rouen en transports collectifs, nous proposons de faire passer la validité du ticket de bus d’une à deux heures. Pour les week-ends où il y a un nombre important de clients qui viennent de l’extérieur, nous proposons la création d’un « Ticket commerce ». Ce ticket sera distribué au client s’il se gare dans l’un des parkings relais. Il permettra de se déplacer en bus pour aller en ville et au premier achat dans un commerce le client recevra un ticket de sortie. Ainsi, en faisant l’effort de se garer dans un P+R, le client aura pu se déplacer et stationner gratuitement. En outre, pour que le système fonctionne également avec les courses encombrantes, nous proposons d’installer dans les parkings relais des dépôts de conciergeries où les clients pourront récupérer le soir les courses effectuées le matin. POUR LIRE NOTRE LETTRE OUVERTE AUX COMMERÇANTS FLASHER LE CODE

Redonner du pouvoir d’achat aux rouennais et désengorger le centre ville Pour permettre à tous, quel que soit leur revenu ou leur contexte familial, d’emprunter les transports collectifs, Décidons Rouen propose d’instaurer une tarification solidaire. Cette dernière prendra non seulement en compte le revenu et l’âge mais également le quotient familial car trop de familles nombreuses modestes renoncent à se déplacer au regard du coût du transport. Pour renforcer l’offre de transports collectifs la priorité est de développer le nombre de voies réservées aux bus et d’en étendre l’amplitude horaire pour qu’ils correspondent aux horaires de travail et aux sorties nocturnes. Nous proposerons également d’améliorer la capacité de transport et la fréquence aux heures de pointes où trop souvent les bus sont saturés. Au-delà de la ligne 7, d’autres lignes de bus à haut niveau de service (de type Teor) doivent être développées. Il s’agit de développer en plus de la ligne 7 une seconde ligne en site propre Nord Sud, plusieurs lignes Est-Ouest - une sur les plateaux et deux sur la rive gauche - des lignes de Tram-train pour relier les pôles d’Elbeuf et de Barentin et un réseau de parkings relais (P+R : environ 5.000 places de stationnement).


Circulation camions en centre ville : des solutions alternatives existent Jusque récemment Rouen était l’une des dernières villes avec des camions qui circulaient en centre-ville. Depuis l’accident du pont Mathilde le Préfet a mis en œuvre la solution que proposaient les écologistes à savoir l’interdiction pour les camions de se diriger sur Rouen à partir de l’échangeur du Pucheuil (A28-A29) et l’obligation de contourner la Ville par le Nord. Malheureusement cette solution n’est pas toujours respectée et en outre ne répond pas à l’augmentation du trafic liée au développement des commandes par internet. C’est pourquoi nous proposons de faire disparaitre les camions du centre-ville, source de pollution avec des impacts lourds sur la santé, de développer en amont et en aval des plateformes multimodales (rail – fleuve) pour transférer le maximum de trafic de marchandises de la route vers le rail et le fleuve. Comme cette solution n’est pas adaptée à tous les transports nous proposerons de créer au moins deux plateformes de livraisons urbaines en entrée de ville où les camions viennent déposer leurs marchandises qui sont ensuite acheminées au client par l’intermédiaire de véhicules « propres » par exemple électriques.

Favoriser le stationnement résidentiel et l’autopartage et offrir une solution aux professionnels Le développement des parkings relais et des transports collectifs va libérer de nombreuses places de stationnement en ville jusqu’à présent occupées toute la journée par des personnes extérieures venant travailler à Rouen. Décidons Rouen propose de saisir cette opportunité pour faire évoluer le stationnement à Rouen en développant le stationnement résidentiel et en créant pour les professions de soins et d’aide à domicile un système de stationnement avec macaron à coût modéré. Il s’agira aussi de développer le stationnement courte durée sur les zones commerciales. Cependant, en dépit de tous les efforts qui pourront être réalisés certains déplacements pourront nécessiter une voiture. Il existe déjà la possibilité d’en louer une, ou de s’inscrire sur un site de co-voiturage, mais il n’y a pas encore à Rouen de système d‘autopartage. En échange d’une adhésion et d’un paiement en fonction de l’usage l’adhérent peut utiliser lorsqu’il en a besoin le véhicule et le reste du temps celui-ci est utilisé par les autres adhérents. Nous proposons que la Ville soutienne la création d’un service d’autopartage sur Rouen en statut d’économie sociale et solidaire.


RÉUNIONS PUBLIQUES ET MEETING 2014

Vendredi 21 février à 18h30 QUARTIERS OUEST Maison de quartier 47 rue Mustel

Mardi 4 février à 18h30 SAINT CLEMENT Maison de quartier 180 rue Saint Julien

Lundi 24 février à 18h30 GRAND’MARE Centre André Malraux Rue François Couperin

Jeudi 6 février à 18h30 SAPIN – CHÂTELET – LOMBARDIE Maison de quartier La Rotonde 200 rue Albert Dupuis

Mercredi 26 février à 18h30 ILE LACROIX Maison de quartier Avenue Jacques Chastellain

Mardi 11 février à 18h30 JARDIN DES PLANTES Maison de quartier 114 av des Martyrs de la Résistance

Vendredi 28 février à 18h30 SAINT NICAISE / CROIX DE PIERRE Maison de quartier 18 rue Poussin

Mercredi 12 février à 18h30 SAPINS Centre Jean Texcier 78 rue Jean Texcier

Mardi 4 mars à 18h30 CENTRE VILLE RIVE GAUCHE Mairie annexe St Sever salle n°4 10-12 rue Saint-Julien

Jeudi 13 février à 18h30 GRAMMONT Centre social 74 rue Jules Adeline

Mercredi 5 mars à 18h30 QUARTIERS ORLÉANS Maison Cavelier de la Salle 1, rue Forfait

Lundi 17 février à 20h30 JOUVENET Maison de quartier «La Baraque» 46 rue du Nord

Jeudi 6 mars à 18h30 GRIEU VALLON SUISSE Maison de quartier 3 rue de Genève

MEETING

SALLE STE-CROIX-DES-PELLETIERS MARDI 11 MARS – 18H30

ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014 rouen-2014-citoyenne-ecolo

Contactez-nous sur :

@RouenCitoyenEco

Contact@rouen2014citoyenne-ecolo.fr

TOUTE NOTRE ACTUALITÉ SUR NOTRE SITE http://rouen2014citoyenne-ecolo.fr/ DÉCIDONS ROUEN est une liste soutenue par Vu, le candidat / ne pas jeter sur la voie publique / Crédits photos Rouen2014citoyenne et écolo !


Décidons rouen journal thématique n°1 déplacements stationnement